Vaucresson 21, développement durable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaucresson 21, développement durable"

Transcription

1 Vaucresson 21, développement durable

2 Lexique Bilan carbone : développé par l'ademe, le Bilan Carbone est un outil d'évaluation des émissions de gaz à effet de serre directes ou induites, liées aux activités d'une entreprise ou d'une collectivité. Bilan énergétique : le bilan énergétique étudie tous les postes de consommation et de production d énergie d un lieu, d un bâtiment Biodiversité : diversité biologique, évaluée en fonction du nombre de gènes, d'espèces et d'écosystèmes différents dans une zone géographique donnée. Bâtiment Basse Consommation (BBC) : cette certification est la plus en avance sur la réglementation. Elle est attribuée aux logements neufs consommant au maximum 50kWh/m 2 /an et couvrant la totalité des usages réglementaires. Bâtiment à énergie positive (Bepos) : ce label désigne les bâtiments qui produisent plus d énergie qu ils n en consomment. Charte architecturale : document définissant les caractéristiques architecturales d une ville, pour en assurer autant que possible la pérennité, lors des adaptations et des constructions, aux exigences de la vie actuelle et dans la perspective d'une extension urbaine continue. Charte Commune-Handicap : document cadre visant à promouvoir l intégration dans la cité de toutes les personnes handicapées en améliorant leur autonomie, par des actions concertées entre la commune et les associations regroupées, si possible, au sein d un collectif. Coefficient d Occupation des Sols : le COS détermine la densité de construction admise sur une propriété foncière en fonction de sa superficie. Compost : produit issu du compostage des déchets verts et des déchets de cuisine. Il peut être utilisé comme amendement organique améliorant la structure des sols, ou comme engrais nourrissant les plantes. Coulée verte : espace vert aménagé et protégé dans le cadre d'un plan d'urbanisation. Il a une vocation de corridor biologique dans le cadre d'un réseau écologique. DEEE : déchets d'équipements électriques ou électroniques incluant tous leurs composants, sous-ensembles et consommables spécifiques. Ils comprennent par exemple les produits «blancs» (électroménager), les produits «bruns» (TV, vidéo, radio, hi-fi) et les produits «gris» (bureautique, informatique). Ils font l'objet d'une filière dédiée. Déchets Industriels Banals : déchets qui ne sont pas générés par des ménages et qui ne sont pas dangereux. DIA : formalité imposée à tout propriétaire qui souhaite vendre un bien immobilier dans les périmètres où existe un droit de préemption. La déclaration est un acte juridique par lequel le propriétaire notifie au bénéficiaire du droit de préemption (généralement une collectivité publique) son intention de vendre son bien et les conditions de la vente. Disque écologique : le stationnement est gratuit pendant 1h30 chaque jour pour les véhicules électriques, hybrides, fonctionnant au GPL ou au GNV et pour ceux appartenant à un service d'autopartage afin d'inciter à l'achat et à l'utilisation de voitures moins nocives pour l'environnement. Eco quartier : projet d'aménagement urbain visant à intégrer des objectifs de développement durable et à réduire l'empreinte écologique du projet. Énergies renouvelables : énergies issues de sources inépuisables. On peut les exploiter pour le chauffage, la production d'électricité ou les transports. Leur utilisation ne libère pas de rejets polluants dans l air. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce (FISAC) : outil d accompagnement des évolutions des secteurs du commerce, de l artisanat et des services. Il vise en priorité à préserver ou à développer un tissu d entreprises de proximité. Fond de Solidarité Logement (FSL) : le FSL a été créé par la loi du 31 mai Depuis le 1 er janvier 2005, celui ci est placé sous la responsabilité du département. Le FSL est un dispositif d'action sociale qui constitue un outil destiné à faciliter l'insertion des familles et des personnes en difficulté. Ordures ménagères : déchets issus de l activité quotidienne des ménages : Ordures résiduelles + verre + emballages/papiers. Paillis : le «paillage» consiste à recouvrir le sol avec des matériaux d origine végétale ou minérale afin de limiter l évaporation et la pousse des mauvaises herbes. Parc Naturel Urbain : projet collectif de territoire associant animation, préservation de l'environnement et maintien d'activité économique, qui a pour ambition majeure d'offrir à tous une meilleure qualité de vie. Le périmètre du PNU couvre 890 hectares, au coeur d'une zone urbanisée : 700 hectares sur la commune de Rueil-Malmaison, 150 hectares sur la commune de Vaucresson et 40 hectares sur Garches. Plan d Occupation des sols (POS) : document d urbanisme règlementant les droits d utilisation des sols sur tout ou partie du territoire d une commune, créé par la loi foncière de Périmètre de sauvegarde du commerce : la loi Dutreil du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises permet la préemption des communes sur les fonds artisanaux, les fonds commerciaux et les baux commerciaux pour maintenir une diversité commerciale sur le territoire communal. Programme Local de l Habitat : principal dispositif en matière de politique du logement au niveau local. Document essentiel d'observation, de définition et de programmation des investissements et des actions en matière de politique du logement à l échelle du territoire. Programme National Nutrition Santé : la France a été un des premiers pays européens à se doter d un plan de santé publique. Le premier PNNS ( ) a établi un socle de repères nutritionnels (pour tous mais aussi pour des groupes particuliers: femmes enceintes, enfants, adolescents, personnes de plus de 55 ans, ) qui constitue désormais la référence française officielle. Semaine bleue : il s agit de la Semaine Nationale des Retraités et Personnes Âgées. C est un moment privilégié de la vie associative qui vise à informer et sensibiliser l opinion publique sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations. Partout en France, des manifestations locales sont organisées. SYTCOM : syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères de l agglomération parisienne (84 communes IDF et habitants).

3 Editorial Chers Vaucressonnais, Conscients de la richesse de notre patrimoine et de notre devoir vis-à-vis des générations futures, nous menons à Vaucresson depuis de nombreuses années une politique exigeante en faveur de l environnement et du développement durable, bien avant la popularisation du sujet. Pour renforcer cette volonté, nous avons décidé de mettre en place en 2010 notre Agenda 21 local, le Vaucresson 21, c est-à-dire un programme d actions intégrant les trois dimensions environnementales, économiques et sociales pour le 21 ème siècle. L élaboration d un diagnostic partagé par tous les acteurs locaux a été ponctuée par 3 réunions publiques thématiques d échanges organisées avec les habitants en septembre Le livret Vaucresson 21, que j ai le plaisir de vous présenter, est donc le fruit d une concertation et d un long travail de recensement de toutes les mesures déjà engagées par la Ville, de définition des axes de progrès et des pistes à explorer à l avenir. Tous les secteurs sont concernés par ce projet cohérent, transversal, à la fois stratégique et concret : la culture, la lutte contre l isolement, les transports, les logements, l énergie, le soutien aux commerces de proximité, les espaces verts Les enjeux identifiés ont été déclinés en un plan de mesures opérationnelles et en fiches actions pour l avenir de notre planète aboutissant à notre «Vaucresson 21». L engagement de Vaucresson et de ses habitants est ainsi inscrit dans le temps. Un bilan sera réalisé périodiquement pour en mesurer les avancées. Aussi, je vous invite à vous approprier ce livret très riche, à la fois concret et pédagogique. Il appartient à chacun d entre nous de faire vivre cet outil de référence. La prise de conscience en faveur du développement durable est une chance. Elle fait ressortir des vertus de solidarité, de citoyenneté, d attention aux autres, de persévérance. Certains gestes ne sont pas forcément spectaculaires mais réalisables et utiles dans une perspective de court, de moyen et de long terme. L avenir de nos enfants se construit dès maintenant. C est l affaire de tous! Virginie MICHEL - PAULSEN Votre Maire

4 Qu est-ce que le développement durable Rapport de Brundtland 1987 Définition du développement durable Le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs, et prend en compte le progrès social, le développement économique, la protection de l environnement. Qu est-ce qu un agenda 21 Un agenda 21 est un programme d actions environnementales, sociales et économiques pour le 21 ème siècle établi lors du sommet de la Terre de Rio en Vivable ENVIRONNEMENT Durable Visible Vaucresson 21, notre agenda local Méthodologie Vaucresson a décidé en 2010 de s engager dans une démarche d Agenda 21 en 3 étapes : 1. Réalisation d un diagnostic pour recenser et évaluer les actions concrètes réalisées par la ville en faveur du développement durable, 2. Mise en place de 3 concertations publiques pour informer, dialoguer et échanger avec les habitants, les associations et les entreprises vaucressonnaises septembre 2010, «Vaucresson, ville citoyenne et solidaire» - 20 septembre 2010, «Vaucresson, ville attractive» - 27 septembre 2010, «Vaucresson, ville respectueuse de son environnement» SOCIAL Equitable ECONOMIE 3. Élaboration d un livret «Vaucresson 21» reprenant le diagnostic et proposant un programme d actions à court, moyen et long terme.

5 Sommaire 3 axes de réflexion, 14 engagements pour le futur Vaucresson, ville citoyenne et solidaire Engagement 1 : dynamiser l emploi à Vaucresson Engagement 2 : développer les logements sociaux Engagement 3 : renforcer le lien social Engagement 4 : permettre aux jeunes Vaucressonnais d évoluer dans un cadre sain et enrichissant Engagement 5 : soutenir le sport et la culture Vaucresson, ville attractive Engagement 6 : aménager la ville et conserver le patrimoine Engagement 7 : rendre la ville accessible pour tous Engagement 8 : développer la politique de transport Engagement 9 : renforcer l activité économique Vaucresson, ville respectueuse de son environnement Engagement 10 : préserver et valoriser l environnement Engagement 11 : réaliser des économies d énergie et développer les énergies renouvelables Engagement 12 : diminuer la quantité de déchets Engagement 13 : réduire notre consommation d eau et valoriser l eau de pluie Engagement 14 : améliorer le cadre de vie des Vaucressonnais Lexique

6 6 Engagement n 1 VILLE CITOYENNE ET SOLIDAIRE Dynamiser l emploi à Vaucresson Contexte Vaucresson compte 246 demandeurs d emploi en décembre L'Espace Emploi a reçu en 2010, visites dont 969 personnes en entretien. Le nombre de personnes ayant retrouvé un emploi grâce à l Espace Emploi a plus que triplé en 4 ans (288 retours à l emploi en 2010). Plus de 400 offres à pourvoir ont été récoltées par l Espace Emploi en % des personnes fréquentant l Espace Emploi sont vaucressonnaises et au total 77% proviennent de notre intercommunalité «Cœur de Seine». L Espace Emploi mène des actions conjointes avec les espaces de Garches et Saint-Cloud, dans le cadre de Cœur de Seine. Les actions engagées Pour accompagner les demandeurs d'emploi dans leurs démarches Mise en place d un service d emplois de proximité (garde d enfants, jardinage, cours particuliers.) Accueil des jeunes de 16 à 25 ans par la mission locale, un mercredi sur deux, afin de les orienter et les soutenir dans leur recherche d emploi Formation et cours d alphabétisation et d informatique donnés par des bénévoles Atelier pour les + de 45 ans sur les métiers administratifs Pour favoriser la rencontre entre demandeurs d'emploi et employeurs Journées thématiques : - alternance pour les ans et les entreprises - rencontres intérim - jobs d été - journée «nounous» Prospections effectuées auprès des différentes entreprises proches afin de recueillir leurs offres d'emplois Partenariats avec des associations de réinsertion Aide au recrutement du personnel local (maison de retraite, A86 ) Pour répondre aux attentes des jeunes Galette-rencontre pour les ans Journée d informations sur les métiers et les orientations post-bac Aide au CV et à la constitution de dossiers En 2010, augmentation de plus de 72% du nombre de jeunes reçus à l Espace Emploi par rapport à 2009

7 7 Les actions pour aller plus loin Améliorer le nombre de retour à l'emploi Accentuer l'adéquation profil/ poste Intensifier la prospection en fonction des besoins locaux A court terme Aider au recrutement pour les très petites entreprises (TPE) Créer des ateliers coaching Organiser une journée d information et de conseils pour la création d entreprise A moyen terme Accompagner les jeunes en difficulté Organiser des rencontres entre les élèves du collège et les artisans, des visites d entreprise pour les scolaires, les demandeurs d emploi afin de valoriser les filières manuelles et techniques A long terme Pérénniser les journées et rencontres à thème (jobs d été, intérim )

8 8 Engagement n 2 VILLE CITOYENNE ET SOLIDAIRE Développer les logements sociaux Contexte Plusieurs bailleurs sociaux, Le Logement Français, I3F, RLF, l OPDHLM et L A.M.V.L. gèrent les logements sociaux à Vaucresson. Le développement de logements sociaux reste une préoccupation constante car la ville dispose de peu de foncier. La ville souhaite une intégration des logements dans les différents quartiers de la commune. En 2010, Vaucresson compte 152 logements sociaux, soit 4,30 %¹ du parc de logements. Les actions engagées et à poursuivre Pour agrandir le parc social de Vaucresson Elaboration d un Plan Local de l'habitat (PLH) avec Coeur de Seine pour une politique de l'habitat répondant aux besoins des Vaucressonnais et aux obligations dictées par la loi. Réalisation prévue de 227 logements sociaux sur la période % de logements sociaux demandés pour toute nouvelle opération immobilière publique ou privée Exercice du droit de préemption dès que le bien à vendre peut-être conventionné en logement social Une centaine de logements en cours de réalisation avec RLF et l OPDHLM sur les terrains du Ministère de la Justice Pour lutter contre l habitat indigne et la sur-occupation Politique d achat des chambres de service pour les transformer en logements sociaux Participation au Fonds de Solidarité Logements (F.S.L.) permettant l'accès ou le maintien dans leurs logements aux personnes les plus en difficulté 1 : Pourcentage à partir des données préféctorales 2010

9 9 Loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) (2000) : Elle a fortement impacté le droit de l urbanisme et du logement. Elle a été élaborée autour de 3 exigences : la solidarité, le développement durable et le renforcement de la décentralisation. Elle promeut notamment la mixité sociale avec une obligation de 20 % de logements sociaux pour les villes de plus de habitants. Les actions pour aller plus loin Augmenter le parc de logements sociaux et préserver l'habitat résidentiel Adapter l offre à la demande de logements sociaux Généraliser les entretiens individuels avec les demandeurs de logements sociaux Sensibiliser les propriétaires sur leurs obligations légales d hygiène et de salubrité

10 10 Engagement n 3 VILLE CITOYENNE ET SOLIDAIRE Renforcer le lien social Contexte Répartition de la population en 2010 : 27% de 0 à 19 ans, 57% de 20 à 64 ans et 16% de plus de 65 ans. La Maison de retraite médicalisée des Hauts-de-Jardy accueille 96 résidents. Un Club d Amitié des Aînés très dynamique permet aux personnes âgées de se retrouver régulièrement. Une dizaine d associations caritatives et de soutien sont actives à Vaucresson. Les actions engagées et à poursuivre Pour reconnaître et promouvoir la place des aînés Nombreuses activités proposées par la Ville aux aînés : sortie culturelle au printemps, Semaine Bleue, repas de Noël Visites à domicile et permanence téléphonique durant la période estivale Appel à des sociétés spécialisées en service de transport et d'accompagnement aux personnes âgées de plus de 65 ans et/ou à mobilité réduite pour se déplacer dans la commune Mise en place du CLIC avec Cœur de Seine pour accompagner les aînés, aide et soutien à domicile pour livraison de repas ou aides ménagères Pour renforcer la cohésion sociale Rôle primordial du Centre Communal d'action Sociale (CCAS) dans la politique sociale de la ville, mission polyvalente en matière d'accueil, d'orientation et d'accompagnement des personnes vers les différentes administrations et institutions Des aides attribuées selon les ressources : secours mensuels aux personnes âgées, colis de Noël, prise en charge des frais d abonnement à une téléassistance, ticket de transport Phébus et SVTU, bons alimentaires Des rencontres intergénérationnelles organisées autour d activités communes entre le CMJ, le lycée Toulouse- Lautrec, la crèche et la maison de retraite Un soutien actif aux associations caritatives : Restos du Cœur, SED

11 11 Les actions pour aller plus loin Pour favoriser une vie sociale riche A court terme Développer les évènements intergénérationnels autour d activités communes (ateliers culinaires, jardinage, jeux d autrefois ) Adapter les horaires des spectacles Renforcer les actions intergénérationnelles A moyen terme Organiser pour les aînés des rendez-vous réguliers tout au long de l année Elaborer un guide sur les services mis à la disposition des aînés Créer un espace dédié aux aînés Etudier les besoins des aînés en terme de transport A long terme Développer l aide au voisinage (renforcer la communication sur Age d Or Service, guide bonne pratique de voisinage )

12 12 Engagement n 4 VILLE CITOYENNE ET SOLIDAIRE Permettre aux jeunes Vaucressonnais d évoluer dans un cadre de vie sain et enrichissant Contexte 135 places en crèches et halte-garderie soit un accueil de plus de 50 % des enfants de moins de 3 ans et 50 assistantes maternelles. La ville dispose de trois centres de loisirs pour les enfants de 3 à 15 ans : Farandole, P tits Gibus et le Fun Loc. En 2010, élèves fréquentent les établissements scolaires de Vaucresson. Les 4 écoles maternelles et élémentaires regroupent à elles seules plus de 800 élèves. Le taux de satisfaction des demandes de places en crèche atteint les 62,5 % en Les actions engagées Pour le bien être des enfants Trois nouvelles crèches créées entre 2003 et 2007 Mise en place d un service de proximité à l Espace Emploi pour mettre en relation les familles et les nounous Restauration scolaire avec des repas équilibrés intégrant des produits bio cuisinés sur place, contrôlés par une diététicienne Participation à l'opération européenne «Un fruit pour la récré» lancée pour permettre aux enfants de goûter différents fruits de saison Création de plusieurs aires de jeux pour les enfants Plaine de Beauvillier, square des Grandes-Fermes, gymnase Yves-du-Manoir, square de la Croix Blanche Instauration du Pass Loisirs Primaire : aide financière de 50 par enfant sous conditions de ressources Pour donner la parole aux jeunes Vaucressonnais Un médiateur jeunesse recruté pour être à l écoute des adolescents de la ville et renforcer la prévention auprès des collégiens et lycéens Subventionnement des projets humanitaires, culturels, sportifs ou caritatifs de jeunes Vaucressonnais Nombreuses actions de sensibilisation réalisées par le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) : nettoyage de la forêt de Saint-Cucufa, collecte pour les Restos du Cœur, pour les enfants du Mali, actions de sensibilisation sur la vitesse, guides de sensibilisation aux gestes pour l'environnement, à la marche à pied, au tri des déchets Des emplois proposés aux jeunes lors des manifestations de la ville et des vacances estivales

13 En France, 14,3% des enfants sont en surpoids et 3,5% sont obèses. La santé est une préoccupation individuelle et un enjeu collectif. Un enjeu qui est aussi social et économique. A ce titre, les villes ont un rôle décisif dans la mise en place d une politique nutritionnelle. 13 Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) engage les collectivités à mener des actions pour inciter à «manger mieux, bouger plus» : des légumes à la cantine scolaire, la baby gym de la crèche, les cours de cuisine à la PMI ou l aménagement des espaces verts en parcours sportifs. Les villes proposent un cadre de vie qui va exposer naturellement les habitants aux recommandations de santé publique. Les actions pour aller plus loin Mener des actions pédagogiques de sensibilisation sur des gestes quotidiens A court terme Construire un deuxième plateau multisports au Haras Lupin Mettre en place un Pédibus pour les centres de loisirs A moyen terme Créer des jardins potagers pédagogiques Intégrer le réseau des villes «Programme Nutrition Santé» Installer de nouvelles structures de jeux Mettre en place un Pédibus scolaire

14 14 Engagement n 5 VILLE CITOYENNE ET SOLIDAIRE Soutenir le sport et la culture Contexte 40 hectares de structures sportives soit 13% du territoire : - Gymnase Yves-du-Manoir - Haras Lupin,Trapèze de Jardy - 14 associations sportives, 23 disciplines, adhérents 3 espaces culturels : - Centre culturel et associatif de la Montgolfière - Cinéma Normandy - Bibliothèque 15 associations culturelles et de loisirs, adhérents dans diverses disciplines. Les actions engagées Pour le développement des activités sportives et culturelles à Vaucresson Acquisition du Haras Lupin (35 hectares) pour préserver cet espace dédié aux activités sportives de plein air Construction d un tennis couvert supplémentaire, d un demi-plateau au gymnase Yves-du-Manoir et d un espace multi-sport en accès libre Construction d une 2 ème salle avec espace restauration lors de la rénovation du cinéma Normandy Rénovation du centre culturel la Montgolfière, 6 spectacles ou concerts programmés par an pour animer la vie culturelle de Vaucresson Fête de Ville chaque année en juin, Salon des Arts en octobre et forum des associations en septembre Politique patrimoniale active avec la restauration d'une œuvre par an Pour développer les loisirs des jeunes Réalisation d un studio de musique Mise à disposition de nouvelles salles pour les associations culturelles (maison de la gare, rez-de-chaussée de l ancienne gendarmerie ) Activités spécifiquement destinées aux enfants au cinéma Normandy et à la bibliothèque («L heure du conte», «Ciné-goûter») Nombreux événements sportifs organisés par le service Jeunesse et Sports : Olympiades scolaires, randonnées rollers, Cross des jeunes, Open de Golf, Run and Bike...

15 15 Les actions pour aller plus loin A court terme Aménager un nouveau centre sportif au Haras Lupin accessible aux élèves en situation de handicap et un deuxième plateau multisports Créer un terrain de football américain au trapèze de Jardy A moyen terme Rénover un terrain avec la mise en place d une pelouse synthétique Développer de nouvelles activités sportives Agrandir le pôle culturel grâce au bâtiment de la Poste lors de la revalorisation du centre ville Développer des animations culturelles valorisant l environnement

16 16 Engagement n 6 VILLE ATTRACTIVE Aménager la ville et conserver le patrimoine Contexte Vaucresson est dotée d un patrimoine bâti remarquable et ancien : 21 % des résidences principales ont été construites avant 1949 et 52 % entre 1949 et 1974¹. La commune est composée d un tiers de maisons individuelles. 70 % des résidences sont occupées par leurs propriétaires. Le Plan d Occupation des Sols permet de sauvegarder cet héritage en fixant un cadre réglementaire protecteur en terme d architecture et d espaces verts. Les actions engagées Pour préserver et développer le patrimoine de la ville Politique de maîtrise foncière de son territoire pour le préserver. Achat des terrains du Haras Lupin (35 ha) en 2009 et ceux du Trapèze de Jardy (5 ha) en 2003 Rénovation et modernisation des bâtiments publics (église, cinéma, centre culturel, ) Soutien au classement de la division Théry en site inscrit Pour embellir les espaces publics Enfouissement des réseaux aériens et des voies publiques Réaménagement des différents squares de la ville : Grandes-Fermes, Beauvillier, gymnase et site de la Croix-Blanche Restructuration de la place de l Eglise, rénovation de la voirie et de l éclairage public ¹ : Données INSEE basées sur les résidences principales avant 2005

17 17 Le Plan Local d Urbanisme (PLU) : La Loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (loi SRU) du 13 décembre 2000 a pour objectif de rechercher un équilibre entre développement urbain et préservation des espaces naturels dans une pespective de développement durable. Les actions pour aller plus loin A court terme Construire un éco-quartier de douze logements rue Louis-Barthou Mettre en place une signalétique pour l ensemble des bâtiments communaux A moyen terme Revaloriser le centre-ville avec création d une vraie place de village, d une nouvelle halle de marché d un parking souterrain, de commerces, de logements et d un cabinet médical Restructurer et agrandir des bâtiments de la mairie Elaborer une charte architecturale A long terme Mettre en place un PLU

18 18 Engagement n 7 VILLE ATTRACTIVE Rendre la ville accessible pour tous Contexte Le lycée Toulouse-Lautrec est un Établissement Régional d'enseignement Adapté (EREA), il permet à 250 élèves en situation de handicap moteur de suivre une scolarité adaptée. L association «Quelque Chose en Plus» a permis la création d une école pour enfants polyhandicapés qu elle gère et anime. La ville est très sensible à l accessibilité mais la topographie de la commune ne facilite pas les déplacements des personnes à mobilité réduite. Les actions engagées Depuis 2007, création d une commission extra municipale d accessibilité pour encadrer les projets d aménagements visant une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. Consultée lors de tout projet : place de l Église, Haras Lupin, rénovation de la voirie, instruction des autorisations d urbanisme pour répondre au plus près aux problèmes rencontrés par les personnes handicapées Accessibilité des bâtiments publics : service social, centre culturel, cinéma Convention signée avec le Conseil Régional, le lycée Toulouse-Lautrec et l EREA Jean-Monnet pour accueillir les élèves dans le futur centre sportif du Haras Lupin Passages piétons élargis, accessibles et sécurisés. 8 places de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite (parking de la Croix-Blanche, centre-ville ) Quais de la gare SNCF accessibles grâce à un ascenseur

19 La Loi pour «l égalité des droits et des chances» : Votée le 11 février 2005 pour permettre l'accessibilité des PMR dans tous les lieux publics. Son objectif est, d ici 2015, de rendre accessible «tout à tous». 19 Depuis le 1 er janvier 2007, toute demande de permis de construire doit respecter les règles d'accessibilité aux personnes handicapées. Au 1 er janvier 2011, les établissements recevant du public des catégories 1 à 4 doivent avoir fait le diagnostic de leurs conditions d'accessibilité et défini la nature et le coût des travaux à réaliser. Les actions pour aller plus loin A court terme Réaliser un diagnostic d accessibilité des bâtiments et de la voirie Elaborer une charte commune handicap et des outils de suivi pour la commission accessibilité A moyen terme Favoriser l accès au transport pour tous Soutenir la création d un Foyer d Accueil Médicalisé Aider les commerçants à rendre leurs magasins accessibles

20 20 Engagement n 8 VILLE ATTRACTIVE Développer la politique de transport Contexte Le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre serre en France avec 26 % des émissions. Objectif national : réduction de 20 % de ces émissions dès Vaucresson est situé à 7 km de Paris et possède des modalités de transport variées : Un maillage routier important (A 86, A 13, boulevard de la République, boulevard de Jardy, route de la Chasse Royale). Une ligne SNCF permet de rejoindre la Défense en 15 minutes. Un réseau de bus (Phébus, Traverciel) permet de rallier les villes alentour. 88 % des ménages possèdent au moins une voiture. 42 % d entre eux en possèdent 2 ou plus. 75,5 % des ménages ont au moins un emplacement réservé au stationnement. Les actions engagées Nouvelles lignes de bus à destination notamment de collégiens (SDM ) Parcs à vélos autour des bâtiments publics Etude sur la mise en place d un Pédibus (accompagnement des enfants à pied) Service de transport personnalisé à la disposition des personnes âgées Création de pistes cyclables avenue Raymond Poincaré et boulevard de la République

21 21 Le Grenelle de l environnement 2 : L enjeu du Grenelle en terme de transport est de faire évoluer les infrastructures et les comportements. Il propose des mesures en faveur des transports collectifs urbains et périurbains. Les actions pour aller plus loin A court terme Réaliser une cartographie de la ville pour promouvoir la marche Etudier la mise en place d une navette intercommunale Créer des pistes cyclables allée de la Chasse Royale, route Napoléon III Implanter de nouveaux parcs à vélos A long terme Mettre en place un réseau Pédibus avec des associations Ouvrir la passerelle A86 avec une voie réservée aux piétons et aux vélos

22 22 Engagement n 9 VILLE ATTRACTIVE Renforcer l activité économique Les actions engagées Contexte Vaucresson compte un commerce pour 90 habitants : - 99 commerces et artisans - 1 marché forain entreprises et professions libérales Un tiers des commerçants préparent leur départ à la retraite d ici 5 ans. Super U représente 85 % de l attractivité commerciale de la ville. 77 % des usagers sont Vaucressonnais. Une association, l ACAV. Étude réalisée sur le commerce à Vaucresson par un cabinet spécialisé Instauration d un périmètre de sauvegarde du commerce, outil de préservation et de maintien nécessaire à la vie locale Création d un pôle d artisans Participation à la Journée Nationale du commerce de proximité et du centre ville Signalétique des commerces Recrutement d un manager de commerce Affiche «pour mes achats, je choisis Vaucresson» Centre-ville : choix d une société spécialisée dans la gestion des commerces de proximité

23 Panorama du commerce en France¹ : Depuis 2000, la baisse du nombre de commerces traditionnels s atténue. Mais le nombre de boucheries et de charcuteries continue de diminuer (-3,4 %) ainsi que les commerces d alimentation générale (-1,7 %). 23 Dans le non alimentaire seul les librairies accentuent leur baisse (-2%). Les pharmacies (0,1%), les boulangeries (-0,4%) et les fleuristes (-0,1%) sont les commerces dont la répartition est la plus en phase avec la population. L essor des grandes surfaces alimentaires commence, quant à lui, à ralentir. ¹ : Chiffres INSEE évolution annuelle moyenne mesurée entre 1999 et 2007 Les actions pour aller plus loin A cours terme Créer une commission avec les forains du marché Améliorer la signalétique pour l identification des commerces A moyen terme Construire une nouvelle halle de marché avec des séances supplémentaires, des animations, des marchés à thème, Créer de nouveaux commerces dans le cadre du projet centre-ville Construire un parking souterrain

24 24 Engagement n 10 VILLE RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT Préserver et valoriser l environnement de Vaucresson Contexte Les espaces verts publics et privés couvrent plus de 200 hectares sur une superficie totale de 308 hectares, soit 65% du territoire. Le taux de végétation communale atteint les 69% (moyenne départementale de 42%). Le Parc Naturel Urbain (PNU), créé en 2004 par le Conseil général, couvre 150 hectares de la commune et s inscrit dans la trame verte départementale. La commune est bordée par la forêt de Fausses- Reposes et la forêt domaniale de la Malmaison. Les actions engagées Pour protéger les espaces naturels 62 arbres «remarquables» inscrits dans le plan d occupation des sols Guide de l arbre réalisé afin de donner des conseils aux habitants sur leur entretien Tout arbre abattu est remplacé Une rubrique dans le journal de Vaucresson donnant des conseils pour l éco jardinage Gestion écologique du cimetière et de la coulée verte Restriction de l utilisation des produits phytosanitaires dans l objectif d atteindre «Zéro Phyto» Animation développement durable au marché deux fois par an Pour intégrer la nature dans la ville Aménagement par le département d une coulée verte de la D907 au Haras Lupin «Une Fleur» au concours des Villes Fleuries en 2009 dès notre première candidature 1 er prix départemental des Écoles Fleuries en 2010 à l école des Grandes Fermes

25 Le volet paysager du Plan d Occupation des Sols : Au moins 10% de la superficie totale du terrain doit faire l objet d un traitement paysager. Le terrain doit être planté d arbres de hautes tiges à raison d un sujet au moins par 200 m² de terrain non bâti. L abattage d un arbre nécessite une autorisation spécifique prouvant que l arbre est malade ou représente un danger pour les bâtiments. 25 Les actions pour aller plus loin A court terme Prolonger la coulée verte existante le long du Haras Lupin jusqu au Bois de Saint-Cucufa ; la promouvoir en tant que chemin de promenade Participer au concours des Villes Fleuris pour une deuxième fleur Inciter au classement des arbres remarquables Appliquer une charte environnementale pour toute nouvelle construction A moyen terme Réaménager des espaces verts communaux Maintenir et renforcer la clause écologique dans tous les marchés publics Organiser une journée du développement durable chaque printemps (animations, espace conseils pour les problématiques environnementales locales)

26 26 Engagement n 11 VILLE RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT Réaliser des économies d énergie et développer les énergies renouvelables Contexte La consommation des bâtiment représente 43 % de la consommation totale d énergie en France et 21 % des émissions de CO2. Les bâtiments neufs devront répondre aux exigences du label BBC fin 2012 (fin 2010 pour les collectivités territoriales) et à celles des bâtiments à énergie positive en Les bâtiments existants doivent être rénovés pour atteindre une baisse de 38% de la consommation d énergie du parc ancien d ici L État se fixe comme objectif la rénovation complète de logements chaque année à compter de Remplacement et mise aux normes de l ensemble des systèmes de chauffage des bâtiments publics. Les actions engagées Pour rénover des installations anciennes Mise en œuvre du programme pluriannuel de rénovation et d isolation thermique de tous les bâtiments publics (écoles, crèches, cinéma, centre culturel, ) Façades et toitures rénovées, huisseries et chaudières changées ampoules basse consommation installées pour l éclairage public de la voirie Bâtiments publics : ampoules basse consommation et détecteurs de présence Pour investir dans les nouvelles technologies Achat d un véhicule électrique pour les déplacements du service Espaces verts Intégration systématique des installations d énergies renouvelables pour tous les nouveaux projets de construction (récupération d eau de pluie, panneaux solaires...)

27 27 Afin de réduire les dépenses énergétiques dans le domaine du bâtiment, l Etat se fixe 5 objectifs : 1. Promouvoir le bois écomatériau 2. Améliorer la gestion des déchets du BTP 3. Améliorer la qualité de l air intérieur des bâtiments 4. Renforcer la réglementation thermique applicable aux constructions neuves 5. Réduire les consommations d énergie des bâtiments existants Les actions pour aller plus loin A court terme Inciter les habitants et les entreprises à investir pour réaliser des économies d énergie Réaliser un bilan énergétique des bâtiments municipaux Faire un audit de l éclairage public, remplacer les ampoules à incandescences par des ampoules à BC (Grenelle) et continuer d installer des dispositifs de réduction de l intensité lumineuse Poursuivre l enfouissement des réseaux aériens Inciter les demandeurs de permis de construire à utiliser des solutions environnementales Fixer des performances énergétiques supérieures à celles de la réglementation par modification du droit de l urbanisme A moyen terme Créer un point «info énergie» pour informer les Vaucressonnais sur la réglementation et les aides financières mises à disposition

28 28 Engagement n 12 VILLE RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT Réduire la quantité de déchets Contexte Les objectifs du Grenelle de l Environnement : Réduire de 7 % la production des ordures ménagères par habitant d ici Parvenir à un taux de recyclage de 75% pour les déchets d emballages ménagers d ici Le taux de recyclage des emballages ménagers en 2009 est de 63 %. A Vaucresson : 410,5 kg/hab de déchets ménagers en 2009, soit une baisse de 3 % par rapport à Les actions engagées Pour valoriser les déchets par la collecte sélective Mise en place de la collecte sélective en 2002 (verre, emballages, déchets verts, encombrants) Campagnes de sensibilisation régulières : guides du tri, calendrier de collecte Points d apport volontaire dans la ville pour le verre, le textile, les piles et les déchets toxiques Déchetterie mobile de Garches à disposition des Vaucressonnais Campagnes de communication pour favoriser le compostage individuel et la récupération des déchets verts. Bacs et composteurs à des prix préférentiels Dématérialisation des procédures administratives des services municipaux évitant la production de papier

29 Des actions simples pour réduire les déchets : Refuser les dépliants publicitaires Privilégier les produits réutilisables Faire ses courses avec un cabas Choisir les emballages recyclables Boire l eau du robinet 29 Les actions pour aller plus loin A court terme Poursuivre la sensibilisation au tri et l incitation au compostage individuel des déchets verts Améliorer le tri sur le marché et dans les écoles A moyen terme Aménager des locaux poubelles pour les commerçants (centre ville, marché, allée Saint-Cucufa ) Baisser la fréquence de ramassage des ordures ménagères Adapter le coût à la production individuelle

30 30 Engagement n 13 VILLE RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT Optimiser la gestion de l eau Contexte Le prix moyen du service de l eau pour Vaucresson est de 3,58 euros / m 3. Consommation moyenne annuelle: 55 m 3 / hab. Les actions engagées Pour réduire la consommation d'eau Construction d un bassin de rétention des eaux de pluie de 300 m 3 sous le parking de la Croix-Blanche pour l arrosage des espaces verts Mise en place de paillage et d'arrosage automatique dans les espaces verts de la ville pour réduire la consommation d'eau Non arrosage des pelouses publiques Les actions pour aller plus loin Equiper les bâtiments publics de réducteurs de débit. Généraliser les récupérateurs d eau de pluie pour les nouveaux bâtiments publics (Haras Lupin, écoquartier) Inciter les Vaucressonnais à la mise en place de récupérateurs d eau Participer aux opérations d expositions pédagogiques réalisées par le Ministère de l Eductaion Nationale et la fondation Good Planet dans les écoles, collèges et lycées

31 Engagement n Valoriser le cadre de vie des Vaucressonnais Contexte Avec 263 m² d espaces verts par habitant, Vaucresson bénéficie d un cadre de vie exceptionnellement vert. La moyenne départementale est de 55 m² / habitant. C est une ville à l habitat peu dense. Les actions engagées Pour lutter contre les nuisances sonores Arrêté anti-bruit réglementant l'utilisation d appareils bruyants le week-end et la semaine entre midi et 14h Enrobés phoniques lors des rénovations de chaussée Cartographie du bruit sur le territoire «Cœur de Seine» Pour améliorer le cadre de vie De nombreuses actions de civisme menées par le CMJ (campagne sur les déjections canines, organisation d une campagne de nettoyage de la forêt de la Malmaison ) Des cendriers installés devant les commerces et les bâtiments publics Lutte contre les tags sur les bâtiments publics avec du vernis anti-tag et intervention d entreprise Renforcement du nettoyage de la voirie communale Réaménagement de tous les espaces verts et fleurissement Parc Naturel Urbain Les actions pour aller plus loin Mener une campagne de communication sur la propreté et le civisme Responsabiliser les Vaucressonnais quant à la bonne gestion de leur trottoir Poursuivre les actions de nettoyage d intérêt général (bois de Saint-Cucufa ) Développer les actions de sensibilisation sur la qualité de l air intérieur des bâtiments Poursuivre l enfouissement des réseaux aériens sur les voies privées avec la convention Théry Renouveler l opération contre les déjections canines (bacs à sable, sacs, )

32 Mairie de Vaucresson 8 Grande Rue VAUCRESSON Accueil Service technique Juin 2011 Conception, Impression : Kawan communication Document imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, 100% PEFC, PEFC/

Vaucresson 21. Concertation n 2. Lundi 20 septembre «Vaucresson, ville attractive» Vaucresson, ville attractive 1

Vaucresson 21. Concertation n 2. Lundi 20 septembre «Vaucresson, ville attractive» Vaucresson, ville attractive 1 Vaucresson 21 Concertation n 2 Lundi 20 septembre 2010 1 Sommaire Engagement n 6 : Aménager la ville et conserver le patrimoine Engagement n 7 : Rendre la ville accessible pour tous Engagement n 8 : Développer

Plus en détail

Projet communal de Charte de Développement Durable Ville de LA GRAND CROIX Loire

Projet communal de Charte de Développement Durable Ville de LA GRAND CROIX Loire Projet communal de Charte de Développement Durable Ville de LA GRAND CROIX Loire Agissons maintenant pour une planète plus intelligente 1 - PREAMBULE Le concept Le Développement Durable est une conception

Plus en détail

Département de la Haute-Vienne. Commune d ISLE. Projet d Aménagement et de Développement Durable

Département de la Haute-Vienne. Commune d ISLE. Projet d Aménagement et de Développement Durable Département de la Haute-Vienne Commune d ISLE Projet d Aménagement et de Développement Durable Janvier 2011 Préambule Le PADD du Plan Local d Urbanisme La loi Solidarité et Renouvellement Urbains (S.R.U.)

Plus en détail

Les résultats du questionnaire

Les résultats du questionnaire Les résultats du questionnaire Ce questionnaire a été diffusé dans «le bulletin municipal de Ménétrol» à l ensemble des 614 logements de la commune au mois de Janvier 2010 et des exemplaires étaient également

Plus en détail

Agenda 21 de la Ville de Nogent-sur-Marne

Agenda 21 de la Ville de Nogent-sur-Marne Agenda 21 de la Ville de Nogent-sur-Marne Diagnostic Réunion du 27 novembre 2012 Agenda 21 de la Ville de Nogent-sur-Marne - Diagnostic Services techniques Objectifs de la réunion Présentation du diagnostic

Plus en détail

Le Plan d Accessibilité : PAVE

Le Plan d Accessibilité : PAVE 1 La démarche Le Plan de Référence Réalisation d un diagnostic partagé par pôle. Concertation avec les différents usagers. Définition des principes d aménagement opérationnels par pôle. Déclinaison des

Plus en détail

PUISEUX EN FRANCE PL U. 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables. Approuvé le 16 décembre 2013

PUISEUX EN FRANCE PL U. 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables. Approuvé le 16 décembre 2013 PUISEUX EN FRANCE PL U 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables Approuvé le 16 décembre 2013 Le Projet d Aménagement et de Développement Durables constitue un cadre de référence et de cohérence.

Plus en détail

DEveloppement durable

DEveloppement durable R APPORT A NNUEL 2O15 DEveloppement durable 2 RAPPORT ANNUEL DEVELOPPEMENT DURABLE 2015 Introduction La Ville de Saint-Nazaire s est dotée lors du Conseil municipal du 18 décembre 2015 d un plan stratégique

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROCEDURE ET DIAGNOSTIC COMMUNAL

ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROCEDURE ET DIAGNOSTIC COMMUNAL COMMUNE DE ROUMARE ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROCEDURE ET DIAGNOSTIC COMMUNAL Réunion publique du 03 mars 2016 2 PROCEDURE 2 QU EST CE QU UN PLAN LOCAL D URBANISME (PLU)? Le PLU est un document

Plus en détail

Agenda 21 Commune de Vendargues

Agenda 21 Commune de Vendargues Agenda 21 Commune de Vendargues Forum-Atelier 21 : Construction du plan d actions Mardi 18 octobre Ateliers construction plan d actions concertation citoyenne octobre 2011 1 LA DÉMARCHE AGENDA 21 DE VENDARGUES

Plus en détail

Axe 1 : Construire une "ville centre" au cadre de vie préservé et favorisant le lien social

Axe 1 : Construire une ville centre au cadre de vie préservé et favorisant le lien social Fiche actions n 1 : Vers un urbanisme durable -cohésion sociale et solidarité l'ensemble des objectifs de l'axe1. Fiche 20: soutien du commerce local Fiche 28: gestion écologique des espaces publics Fiche

Plus en détail

2 Projet d Aménagement et de Développement Durable

2 Projet d Aménagement et de Développement Durable 1 ELABORATION DU PLU COMMUNE DE SAINT- BARTHELEMY (56) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durable Approbation Vu pour être annexé à la délibération du. REFERENCES REGLEMENTAIRES 2 Le Projet d Aménagement

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-URBAIN Charte De Développement Durable

COMMUNE DE SAINT-URBAIN Charte De Développement Durable COMMUNE DE SAINT-URBAIN Charte De Développement Durable Changements climatiques, qualité de l'environnement, inégalités sociales, en ce début de 21 ème siècle, l'humanité est confrontée à des défis majeurs

Plus en détail

Plan d actions Agenda

Plan d actions Agenda Enjeux de l agenda 21 Objectifs de l agenda 21 Limitons les pollutions et les gaz à effet de serre Plan d actions Agenda 21 - Objectifs de travail Actions Pilote Favoriser les déplacements alternatifs

Plus en détail

AGENDA 21. Ville de Deuil-La Barre

AGENDA 21. Ville de Deuil-La Barre AGENDA 21 Ville de Deuil-La Barre État d avancement de la phase de concertation Prochaines étapes de la mission Calendrier prévisionnel État d avancement SCHÉMA DIRECTEUR PHASE DE CADRAGE PHASE DE CONCERTATION

Plus en détail

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION

LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE PRESENTATION Informations relatives aux éléments de la grille d évaluation à adapter en fonction de la commune concernée : 1. La démarche de la valorisation

Plus en détail

Saint-Avé, quel centre-ville pour demain?

Saint-Avé, quel centre-ville pour demain? Saint-Avé, quel centre-ville pour demain? Réunion de synthèse du 2 nd cycle de concertation Mercredi 19 octobre 2016 à 18h30 - Salle du Dôme Support élaboré par l Agence Techné Cité en charge de l animation

Plus en détail

Quel développement durable pour Amiens Métropole?

Quel développement durable pour Amiens Métropole? Quel développement durable pour Amiens Métropole? Johanna Bougon, vice-présidente d L Agenda 21 d Amiens Métropole pour un développement local durable est un concept qui intègre simultanément les trois

Plus en détail

Un AGENDA 21 pour Le Mans Métropole. Conseil Ville du Mans 17/09/2009

Un AGENDA 21 pour Le Mans Métropole. Conseil Ville du Mans 17/09/2009 Un AGENDA 21 pour Le Mans Métropole Conseil Ville du Mans 17/09/2009 Sommaire Définition et schémas du développement durable Contexte international, européen et national Définition d un Agenda 21 local

Plus en détail

www.ecoquartiers-geneve.ch Enjeu local crise du logement, mais projets d urbanisation contestés Habiter, c est bien plus que se loger! aménager autrement, proposer des projets innovants et exemplaires

Plus en détail

Les Clausonnes : Concertation publique. 100 Ha STRATEGIQUES A L ENTREE DE SOPHIA ANTIPOLIS

Les Clausonnes : Concertation publique. 100 Ha STRATEGIQUES A L ENTREE DE SOPHIA ANTIPOLIS 100 Ha STRATEGIQUES A L ENTREE DE SOPHIA ANTIPOLIS Les secteurs du Fugueiret et des Clausonnes sont identifiés depuis de nombreuses années comme des espaces stratégiques à l entrée de la Commune et de

Plus en détail

Plan Local Urbanisme

Plan Local Urbanisme SAINT AIGNAN DE CRAMESNIL Plan Local Urbanisme PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : 2 Plan Local d Urbanisme Le PADD

Plus en détail

Commune d Andernos les bains Révision du PLU

Commune d Andernos les bains Révision du PLU Commune d Andernos les bains Révision du PLU PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune d Andernos-les-bains - Révision du Plan Local d Urbanisme - PADD 1 Préambule : synthèse du diagnostic

Plus en détail

Zones d Aménagement Concerté des Sables et de La Contrie. Des nouveaux quartiers en continuité du centre-ville

Zones d Aménagement Concerté des Sables et de La Contrie. Des nouveaux quartiers en continuité du centre-ville Zones d Aménagement Concerté des Sables et de La Contrie Des nouveaux quartiers en continuité du centre-ville Localisation LA COURONNE située à 7 km au Sud Ouest d Angoulême, porte d entrée Sud de l Agglomération.

Plus en détail

DIAGNOSTIC, ENJEUX ET PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD)

DIAGNOSTIC, ENJEUX ET PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) DIAGNOSTIC, ENJEUX ET PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Réunions publiques de concertation 8, 9 et 16 Juillet 2015 DÉROULÉ DE LA PRÉSENTATION Le SCoT? Synthèse du diagnostic Le Projet

Plus en détail

Réunion publique Déclaration de projet pour un éco-quartier. Vendredi 8 avril 18h30 Salle Polyvalente de CHARNY

Réunion publique Déclaration de projet pour un éco-quartier. Vendredi 8 avril 18h30 Salle Polyvalente de CHARNY Réunion publique Déclaration de projet pour un éco-quartier Vendredi 8 avril 18h30 Salle Polyvalente de CHARNY Déroulé Présentation du contexte communal et enjeux La procédure de déclaration de projet

Plus en détail

genda 70 actions pour une ville durable Notre ville durable

genda 70 actions pour une ville durable Notre ville durable M H a genda M 21 R H 70 actions pour une ville durable E E Notre ville durable L Agenda 21, qu est-ce que c est? Un nouveau projet de société Issu du Sommet de Rio en 1992, l Agenda 21 local est un plan

Plus en détail

Le PLU de Montreuil. Le PLU, c est quoi? Calendrier du PLU. Les orientations du PLU de Montreuil

Le PLU de Montreuil. Le PLU, c est quoi? Calendrier du PLU. Les orientations du PLU de Montreuil Le PLU de Montreuil Le PLU, c est quoi? Le plan local d urbanisme fixe les orientations et règles qui s imposent aux opérations d urbanisme et aux permis de construire en fonction du projet d aménagement

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois

Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois Plan Local d Urbanisme Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois 2. Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du 30 Septembre 2008 approuvant

Plus en détail

Les Maires de la CASA vous consultent "les résultats"

Les Maires de la CASA vous consultent les résultats Les Maires de la CASA vous consultent "les résultats" Rappel Méthodologie Questionnaire envoyé aux habitants de la Communauté d Agglomération Sophia Antipolis (CASA) dans la 1 ère quinzaine du mois d avril

Plus en détail

2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE RÉVISION GÉNÉRALE DU P LAN L OCAL D U RBANISME Commune de Blainville-sur-l eau Mairie Rue des Ecoles 54360 BLAINVILLE-SUR-L EAU Tél. : 03 83 75 70 05 Fax : 03 83 75 94 33 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Commune de la Tranche sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Présentation du Projet d Aménagement et de Développement Durables Réunion publique 06 août 2013 Commune de La Tranche sur Mer/ Citadia-Even / Août 2013

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE AU LABEL

DOSSIER DE CANDIDATURE AU LABEL LABEL VILLES ET VILLAGES FLEURIS DOSSIER DE CANDIDATURE AU LABEL À retourner au Comité Régional de Développement Touristique d Auvergne (CRDTA) 7 allée Pierre de Fermat CS 50502 63178 AUBIERE CEDEX A l

Plus en détail

Atelier participatif. Habitat, Urbanisme et énergies. Retour des fiches-actions Jeudi 3 février

Atelier participatif. Habitat, Urbanisme et énergies. Retour des fiches-actions Jeudi 3 février Atelier participatif Habitat, Urbanisme et énergies Retour des fiches-actions Jeudi 3 février Habitat, urbanisme et énergies Actions municipales et actions pilotes: Rationalisation de l éclairage public

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ATELIER THEMATIQUE N 2 NATURE ET LOISIRS AGENDA 21 DE DECINES

COMPTE-RENDU DE L ATELIER THEMATIQUE N 2 NATURE ET LOISIRS AGENDA 21 DE DECINES COMPTE-RENDU DE L ATELIER THEMATIQUE N 2 NATURE ET LOISIRS AGENDA 21 DE DECINES Objet : Atelier de participation avec la population, le 19 avril 2011 de 19h00 à 21h00 Animation et rédaction des comptes-rendus

Plus en détail

journée ARPE Urbanisme durable 11 septembre 2012

journée ARPE Urbanisme durable 11 septembre 2012 Mouans-Sartoux journée ARPE Urbanisme durable 11 septembre 2012 MOUANS-SARTOUX Commune située dans les Alpes-Maritimes, entre Cannes et Grasse Population > 10 300 hab Surface > 1350 hectares Adhérent depuis

Plus en détail

CENTRE HORTICOLE MUNICIPAL

CENTRE HORTICOLE MUNICIPAL CENTRE HORTICOLE MUNICIPAL POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE mercredi 9 décembre 2015 DOSSIER DE PRESSE Sommaire Un centre horticole de haute qualité environnementale... 3 La direction paysage - biodiversité

Plus en détail

Commune de Tignes. Projet d Aménagement et de Développement Durable

Commune de Tignes. Projet d Aménagement et de Développement Durable Commune de Tignes Projet d Aménagement et de Développement Durable Principes généraux à respecter : L article L121.1 du Code de l Urbanisme réunit l ensemble des principes fondamentaux qui s imposent aux

Plus en détail

Les politiques en faveur de la protection du climat au niveau local. Conseil Général de la Moselle à vos côtés

Les politiques en faveur de la protection du climat au niveau local. Conseil Général de la Moselle à vos côtés Les politiques en faveur de la protection du climat au niveau local Les enjeux Mobilisation depuis les années 1990 de la communauté internationale sur la question du changement climatique (Rio, Kyoto,

Plus en détail

Agen Agenda 21. Atelier externe n 1 du 3 mai 2007

Agen Agenda 21. Atelier externe n 1 du 3 mai 2007 Agen Agenda 21 Atelier externe n 1 du 3 mai 2007 L organisation de l atelier Président de séance : M. Bédouret, Adjoint délégué à l Environnement et au Cadre de vie, Ville d Agen Rapporteur : Karine MAZIERE,

Plus en détail

Conseil Municipal 24 octobre 2013

Conseil Municipal 24 octobre 2013 Débat sur les orientations générales du PADD - PLU-H Conseil Municipal 24 octobre 2013 Etat d avancement de la procédure Débat orientations générales PADD Commission communale PLU-H 18 septembre 2013 Conseil

Plus en détail

Mettre en place une politique de services en milieu rural

Mettre en place une politique de services en milieu rural Mettre en place une politique de services en milieu rural 1 Evolution des territoires et avenir des services en milieu rural et péri-urbain : un contexte en évolution Réforme des collectivités territoriales

Plus en détail

CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse

CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse REGLEMENT 2015 Le Concours Départemental des Villes et Villages Fleuris a pour objet de récompenser les actions menées par les collectivités

Plus en détail

Réunion publique Secteur NORD mercredi 15 juin 2016

Réunion publique Secteur NORD mercredi 15 juin 2016 Réunion publique Secteur NORD mercredi 15 juin 2016 Diagnostic élaboré en collaboration avec Déroulé de la réunion 1. Le diagnostic métropolitain 2. Les orientations pour un développement durable 3. Questions

Plus en détail

CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse

CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse CONCOURS DEPARTEMENTAL Des Villes et Villages Fleuris de Vaucluse REGLEMENT 2016 Le Concours Départemental des Villes et Villages Fleuris a pour objet de récompenser les actions menées par les collectivités

Plus en détail

L AGENDA 21 LOCAL. Un outil pour mettre en œuvre le développement durable UN NOUVEAU MODE DE DEVELOPPEMNT

L AGENDA 21 LOCAL. Un outil pour mettre en œuvre le développement durable UN NOUVEAU MODE DE DEVELOPPEMNT L AGENDA 21 LOCAL UN NOUVEAU MODE DE DEVELOPPEMNT «Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs» rapport Bruntland, 1987 Un outil pour mettre

Plus en détail

PBR Urbanisme Projet urbain Environnement

PBR Urbanisme Projet urbain Environnement le Projet d aménagement et de développement durables (PADD) est la base du PLU en termes d orientations et de compatibilité dire ce que l on veut faire pour faire ce que l on a dit. Saint-Paul-de-Varces,

Plus en détail

agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions

agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions 2013-2014 le développement durable, qu est-ce que c est? environnement social développement durable «Le développement durable est un développement

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE A l origine de la charte éco-quartiers... Des enjeux globaux et locaux inscrits dans l Agenda 21 de LMCU : «la ville durable, économe des ressources, agréable

Plus en détail

Inauguration de la Résidence «La Côte Fleurie» à L Union 12 logements locatifs réalisés par le Groupe des Chalets

Inauguration de la Résidence «La Côte Fleurie» à L Union 12 logements locatifs réalisés par le Groupe des Chalets Inauguration de la Résidence «La Côte Fleurie» à L Union 12 logements locatifs réalisés par le Groupe des Chalets DOSSIER DE PRESSE Le 30 septembre 2015 Contacts presse : Charlotte Sausset T. 05 62 13

Plus en détail

évènements en Picardie des idées pour avancer

évènements en Picardie des idées pour avancer ÉC évènements en Picardie des idées pour avancer Vous organisez ou collaborez à la mise en place d un festival, d une fête locale ou encore d une rencontre sportive? Photo : Gévuça / Région Picardie Photo

Plus en détail

Le projet de plan d action de l Agenda 21 de Miramas 08/10/13

Le projet de plan d action de l Agenda 21 de Miramas 08/10/13 Le projet de plan d action de l Agenda 21 de Miramas 08/10/13 Qu est-ce qu un Agenda 21? Qu est-ce qu un Agenda 21? Un programme d actions pour le 21e siècle. En faveur du développement durable. Appliqué

Plus en détail

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 ATELIER PROJET Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 1 ACCUEIL Françoise Guillotin Vice-Présidente de la Métropole en charge de l urbanisme 2 DÉROULÉ

Plus en détail

Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées

Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées Quartiers d Angers et publics en difficulté : Indicateurs et actions menées Conseil Municipal du 24 septembre 2012 PRIO-Pôle Prospective Les politiques municipales par thème Concertation - Marché de Monplaisir

Plus en détail

Équilibre global Budget de la Ville Budget 2016 : 429,4 M. Fonctionnement 378,9 M. Investissement 87,5 M 182,2 153,3 35,8 341,9 M 378,9 M

Équilibre global Budget de la Ville Budget 2016 : 429,4 M. Fonctionnement 378,9 M. Investissement 87,5 M 182,2 153,3 35,8 341,9 M 378,9 M Finances Le budget 2016 Équilibre global 2016 Budget de la Ville 2016 341,9 M Budget 2016 : 429,4 M Fonctionnement 378,9 M 182,2 Personnel 153,3 de gestion 6,5 Intérêts dette 36,9 Épargne* 201 Impôts locaux

Plus en détail

Lettre exceptionnelle d information municipale N 3 Novembre 2016

Lettre exceptionnelle d information municipale N 3 Novembre 2016 HABERE-LULLIN Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration d un Plan Local d Urbanisme Lettre exceptionnelle d information municipale N 3 Novembre 2016 Quel Projet d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU PRET PARTICIPATIF POUR LA RENOVATION HOTELIERE Pour chaque «domaine», décrire

Plus en détail

ANALYSE DES PRATIQUES DURABLES AU QUOTIDIEN

ANALYSE DES PRATIQUES DURABLES AU QUOTIDIEN ANALYSE DES PRATIQUES DURABLES AU QUOTIDIEN Dans leur quotidien, quelles sont les actions des Pessacais en faveur du? 90 % 80 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % Très souvent Parfois 10 % Jamais 0 % Ne me

Plus en détail

le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.)

le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) 2 le Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal du 28 juin 2007 approuvant le Plan Local d Urbanisme le Plan Local d Urbanisme

Plus en détail

PROJET URBAIN JULES GREC - ANTHEA CONCERTATION PREALABLE DU PUBLIC

PROJET URBAIN JULES GREC - ANTHEA CONCERTATION PREALABLE DU PUBLIC CONCERTATION PREALABLE DU PUBLIC Dossier de mise à disposition jusqu au Vendredi 28 avril 2017 - Proposition modifications apportées suite à la réunion publique du 09 février 2017 Périmètre d étude Le

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU CANTAL COMMUNE DE SAINT-SIMON PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Débattu en Conseil Municipal du 28 juin 2012 PIECE 2 PLU PRESCRIT ARRETÉ APPROUVÉ ELABORATION

Plus en détail

Événement sportif et développement durable. 9 mars 2010 / Clément COHEN / Mathilde JUAN / Valérie Edouart / Guillaume AJAVON

Événement sportif et développement durable. 9 mars 2010 / Clément COHEN / Mathilde JUAN / Valérie Edouart / Guillaume AJAVON Événement sportif et développement durable 9 mars 2010 / Clément COHEN / Mathilde JUAN / Valérie Edouart / Guillaume AJAVON 3 champs: Environnement (réchauffement climatique, biodiversité, etc.) Social

Plus en détail

Rappel du contexte de l atelier Déroulé de l atelier citoyen :

Rappel du contexte de l atelier Déroulé de l atelier citoyen : Agenda 21 de Atelier citoyen avec des habitants de la Ville de, Mardi 23 juin 2015 de 18H00 à 20H00 au Centre-Social Jean-Moulin Compte-rendu Rappel du contexte de l atelier Cet atelier a été organisé

Plus en détail

Mairie de TESSANCOURT-sur-AUBETTE

Mairie de TESSANCOURT-sur-AUBETTE Département des YVELINES ----- Arrondissement MANTES-LA-JOLIE ----- Canton De MEULAN Tél. : 01 34 74 22 15 REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie de TESSANCOURT-sur-AUBETTE Fax. : 01 34 92 78 05 PLAN D AMENAGEMENT

Plus en détail

LE DÉPARTEMENT À VOS CÔTÉS, POUR VOS PROJETS

LE DÉPARTEMENT À VOS CÔTÉS, POUR VOS PROJETS LE DÉPARTEMENT À VOS CÔTÉS, POUR VOS PROJETS 1 2 ÉDITO La solidarité demeure le fil conducteur des missions de service public exercées par le Département en faveur de tous les Girondins. Elle s exprime

Plus en détail

La révision du SCoT Nord-Isère. Réunion publique Mercredi 30 septembre 2015 la Tour du Pin

La révision du SCoT Nord-Isère. Réunion publique Mercredi 30 septembre 2015 la Tour du Pin La révision du SCoT Nord-Isère Réunion publique Mercredi 30 septembre 2015 la Tour du Pin SOMMAIRE 1 2 3 SCoT SCoT Nord Isère Orientations du SCoT Nord-Isère 2 Révision SCoT Nord-Isère - Réunion publique

Plus en détail

Politique de rénovation énergétique en France

Politique de rénovation énergétique en France Politique de rénovation énergétique en France Sofia ECOOBCHTINA 2017 Le secteur du bâtiment, enjeu central de la transition énergétique et environnementale - 2 - Chiffres clés : Les grands chiffres 28.8

Plus en détail

Commune de CHANTESSE. Réunion Publique du 4 février 2017 L ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE : Contenu et modalités de mise en oeuvre

Commune de CHANTESSE. Réunion Publique du 4 février 2017 L ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE : Contenu et modalités de mise en oeuvre Commune de CHANTESSE Réunion Publique du 4 février 2017 L ELABORATION DE LA CARTE COMMUNALE : Contenu et modalités de mise en oeuvre Historique du document d urbanisme de CHANTESSE 2 1990 : Approbation

Plus en détail

Réunion territoriale n 7

Réunion territoriale n 7 AGENDA 21 du Département de l Ain Réunion territoriale n 7 Lieu : Montrevel-en-Bresse Date : 21/11/2011 1 OBJET DE LA CONCERTATION Dans un premier temps, le diagnostic territorial a été présenté en plénière

Plus en détail

LES ENJEUX ET OBJECTIFS

LES ENJEUX ET OBJECTIFS 3 LES ENJEUX ET OBJECTIFS 1. LES ENJEUX DU PLH 1 2 3 Répondre aux besoins en logement dans un contexte de croissance de l'agglomération > OPTIMISER Dans chaque bassin de vie, renforcer la diversité de

Plus en détail

Réunion publique d arrondissement Mairie du 7 e arrondissement Le mercredi 19 novembre 2014 à 19h00 116, rue de Grenelle

Réunion publique d arrondissement Mairie du 7 e arrondissement Le mercredi 19 novembre 2014 à 19h00 116, rue de Grenelle Réunion publique d arrondissement Mairie du 7 e arrondissement Le mercredi 19 novembre 2014 à 19h00 116, rue de Grenelle Mot de bienvenue Rachida Dati, Maire du 7 ème arrondissement 2 Ce soir 1. Pourquoi

Plus en détail

Plan local d urbanisme

Plan local d urbanisme Direction générale des services techniques Service Études Urbaines Nieul-sur-Mer Plan local d urbanisme Pièce N 2 Projet d aménagement et de développement durable Mise à jour du 05 juillet 2013 Communauté

Plus en détail

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable LA DEMARCHE 2 Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable Coaching énergétique Mobilité verte Parking mutualisé Conciergerie de Quartier 3 , les enjeux partagés de la ville

Plus en détail

Comité consultatif «Aménagement durable du Territoire» Séance d installation. Le 25 septembre Ordre du jour :

Comité consultatif «Aménagement durable du Territoire» Séance d installation. Le 25 septembre Ordre du jour : Comité consultatif «Aménagement durable du Territoire» Séance d installation Le 25 septembre 2008 Ordre du jour : 1/ Rôle et fonctionnement des comités consultatifs (Président) 2/ Feuille de route : Comité

Plus en détail

Ateliers participatifs

Ateliers participatifs Forum 21 du jeudi 20 septembre 2012 Ateliers participatifs Propositions recueillies lors des ateliers D où viennent les propositions présentées dans ce document? Jeudi 20 septembre 2012, les habitants

Plus en détail

Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME. Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD. Département de Seine-Maritime.

Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME. Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD. Département de Seine-Maritime. Département de Seine-Maritime Commune de Pavilly PLAN LOCAL D URBANISME Projet d Aménagement et de Développement Durables PADD Révision n 5 du POS valant élaboration de PLU Prescrite le 16-12-2013 / Arrêtée

Plus en détail

WITTRING PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION. Dossier approuvé par DCM du 03 juillet 2017

WITTRING PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION. Dossier approuvé par DCM du 03 juillet 2017 PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE WITTRING ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Dossier approuvé par DCM du 03 juillet 2017 Monsieur le Maire Claude WACKENHEIM 1 Préambule Les Orientations d

Plus en détail

Plan Local Urbanisme APREMONT. Service planification et aménagement du territoire / atelier d urbanisme / JP HATIER

Plan Local Urbanisme APREMONT. Service planification et aménagement du territoire / atelier d urbanisme / JP HATIER APREMONT Plan Local Urbanisme Service planification et aménagement du territoire / atelier d urbanisme / JP HATIER Réglemente l utilisation du sol Qu est ce qu un PLU? document d urbanisme à l échelle

Plus en détail

Nièvre 2021: la cohésion sociale au coeur de l agenda 21

Nièvre 2021: la cohésion sociale au coeur de l agenda 21 Nièvre 2021: la cohésion sociale au coeur de l agenda 21 L'enjeu social du développement durable : comment agir ensemble dans les territoires? Dijon, le 4 décembre 2012 La nièvre Population 222 220 habitants,

Plus en détail

Article R Article L110. Article L121-1

Article R Article L110. Article L121-1 Introduction : RAPPEL REGLEMENTAIRE Article R1233 (Décret nº 77736 du 7 juillet 1977 Journal Officiel du 8 juillet 1977) (Décret nº 83813 du 9 septembre 1983 art. 2 Journal Officiel du 11 septembre 1983

Plus en détail

ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON

ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON ZAC DE LA PIÈCE D ALÇON Lancement de la 2 ème phase : lots 7, 8a, 9 & 10 Réunion d information et d échanges 12 février 2015 SOMMAIRE : I. Présentation générale de l opération II. Rappel de la phase 1

Plus en détail

Orléans Val de Loire, cap sur la Métropole!

Orléans Val de Loire, cap sur la Métropole! Orléans Val de Loire, cap sur la Métropole! Pour tout comprendre... UNE AMBITION COLLECTIVE POUR NOTRE TERRITOIRE Pourquoi transformer l AgglO en Métropole? Renforcer l attractivité et le rayonnement de

Plus en détail

GRILLE DE QUESTIONNEMENTS pour la prise en compte du développement durable dans les opérations d aménagement *

GRILLE DE QUESTIONNEMENTS pour la prise en compte du développement durable dans les opérations d aménagement * GRILLE DE QUESTIONNEMENTS pour la prise en compte du développement durable dans les opérations d aménagement * juin 2008 * Cette grille de questionnement a été élaborée à partir du cadre de référence national

Plus en détail

Mardi 26 janvier 2016> 19h30 I L Arande Réunion publique Révision du PLU

Mardi 26 janvier 2016> 19h30 I L Arande Réunion publique Révision du PLU Mardi 26 janvier 2016> 19h30 I L Arande Réunion publique Révision du PLU Présentation du diagnostic du territoire Révision du PLAN LOCAL d URBANISME de SAINT JULIEN EN GENEVOIS Réunion publique de concertation

Plus en détail

FICHE n II.02. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices

FICHE n II.02. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le réaménagement de l ancienne maison communale lorsque les services de l administration auront emménagé dans la nouvelle maison communale. L objectif de la commune

Plus en détail

QUARTIER LOZERE Révision du PLU --- Concertation sur la phase réglementaire. Boîte à outils

QUARTIER LOZERE Révision du PLU --- Concertation sur la phase réglementaire. Boîte à outils QUARTIER LOZERE Révision du PLU --- Concertation sur la phase réglementaire Boîte à outils Rappel sur le PADD Le PADD est la «clé de voûte» du Plan Local d Urbanisme ; Il est le projet de ville permettant

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

AIDE DEPARTEMENTALE AUX ECO-MANIFESTATIONS TOURISTIQUES

AIDE DEPARTEMENTALE AUX ECO-MANIFESTATIONS TOURISTIQUES AIDE DEPARTEMENTALE AUX ECO-MANIFESTATIONS TOURISTIQUES - Finalité de l aide et modalités de financement - Contacts - Contenu d une demande subvention 1/5 QUELLE EST LA FINALITE DE L AIDE? La politique

Plus en détail

Charte sur le développement de l'énergie photovoltaïque

Charte sur le développement de l'énergie photovoltaïque Syndicat mixte en charge du SCoT du bassin de vie de Cavaillon, Coustellet, l Isle sur la Sorgue 350, avenue de la Petite Marine 84800 ILSE SUR LA SORGUE 1 4 d é c e m b r e 2 0 1 0 D R E A L PAC A Charte

Plus en détail

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Sommaire Pollution Economie et écologie Habitat et Environnement Urbanisme Durable s 1 Pollution

Plus en détail

chetsréduisonsnosdéchetsrédui sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé

chetsréduisonsnosdéchetsrédui sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé sonsnosdéchetsréduisonsnosdé chetsréduisonsnosdéchetsrédui Programme sonsnosdéchetsréduisonsnosdé Local de chetsréduisonsnosdéchetsrédui Prévention des sonsnosdéchetsréduisonsnosdé Déchets chetsréduisonsnosdéchetsrédui Ménagers et

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Limiter les consommations énergétiques. Inciter et promouvoir la maîtrise de la demande énergétique

Enjeux du développement durable. Limiter les consommations énergétiques. Inciter et promouvoir la maîtrise de la demande énergétique Quelles sont les vulnérabilités du territoire liées au changement climatique? 2 Fiche Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements énergie et climat

Plus en détail

CHÉCY, poumon vert (45)

CHÉCY, poumon vert (45) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Chécy Référence : 45_S_01 Date : décembre 2012 CHÉCY, poumon vert (45) Source : ville de Chécy http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

FICHE n II.07. Construire du logement à Emines

FICHE n II.07. Construire du logement à Emines FICHE n II.07. Construire du logement à Emines DESCRIPTION DU PROJET Le projet consiste en la création de logement qui soit particulièrement adapté aux besoins des ménages jeunes ainsi que des personnes

Plus en détail

Rapport 2012 de la commission communale d accessibilité aux personnes en situation de handicap

Rapport 2012 de la commission communale d accessibilité aux personnes en situation de handicap Rapport 2012 de la commission communale d accessibilité aux personnes en situation de handicap Depuis plusieurs années, la Ville de Guérande se mobilise pour mettre en œuvre la conception de l accessibilité

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS DU JURY DEPARTEMENTAL DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS

LES RECOMMANDATIONS DU JURY DEPARTEMENTAL DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS LES RECOMMANDATIONS DU JURY DEPARTEMENTAL DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS Le label Villes et Villages Fleuris, label de qualité de vie par excellence, a été créé en 1959 à l initiative de Robert BURON,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme NIEUL Haute Vienne (87)

Plan Local d Urbanisme NIEUL Haute Vienne (87) Plan Local d Urbanisme NIEUL Haute Vienne (87) PADD Projet d aménagement et de développement durables Document de travail en date de novembre 2014 BUREAU D URBANISTES études d aménagement et de prospective

Plus en détail

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison multiservices dans le bâtiment de la police

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison multiservices dans le bâtiment de la police Wauthier-Braine : Aménagement d une maison multiservices dans le bâtiment de la police DESCRIPTION DU PROJET Le projet consiste en l aménagement du bâtiment de la police en maison multiservices. Ce réaménagement

Plus en détail

Positionnement économique et emploi

Positionnement économique et emploi 6 Fiche la Axe 4 Favoriser des modes de production et de consommation responsables, assurer complémentarité entre territoires Positionnement économique et emploi Enjeux du développement durable Favoriser

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : DIAGNOSTIC IV SYNTHESE. Tableau récapitulatif par thématique. SAINT-EGREVE PLU RAPPORT DE PRESENTATION

PREMIERE PARTIE : DIAGNOSTIC IV SYNTHESE. Tableau récapitulatif par thématique. SAINT-EGREVE PLU RAPPORT DE PRESENTATION PREMIERE PARTIE : DIAGNOSTIC IV SYNTHESE Tableau récapitulatif par thématique. PLU DE SAINT-EGREVE approuvé le 29 juin 2011 - ARCHE 5 / SOBERCO ENVIRONNEMENT Rapport de présentation 131 DEMOGRAPHIE Une

Plus en détail