1. Caractéristiques Caractéristiques techniques et dimensionnelles Caractéristiques générales Illustrations...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Caractéristiques Caractéristiques techniques et dimensionnelles Caractéristiques générales Illustrations..."

Transcription

1 Gmm S R GREENGAS PLUS (C) CHAUDIÈRE GAZ À BRÛLEUR ATMOSPHÉRIQUE TABLE DES MATIERES Cq Cq q dm Cq I Cdm 7 Rdm q 8 Cx q à p ' 8 Rdm d md d 9 Rdm à S R 0 Fm d d M R d 'q d Mdd' Rdm ydq 7 Iydqd d 7 G 7 Cq d ' d d 7 Rmp d ' 7 E 7 P d ydq d d 8 P d P S S d T Ab D wü b m S Kk m dm Fbk NOTICE DE MONTAGE ET D'ENTRETIEN GREENGAS PLUS - B/F P /

2 Gmm S R R L d d' d pd d mb d ê x m b pp d b L ydq z b m d' d d py d' P /

3 Gmm S R N SAINT ROCH COUVIN R d 0 C D q pp d mq SAINT ROCH A yp GREENGAS PLUS GREENGAS PLUS GREENGAS PLUS C GREENGAS PLUS GREENGAS PLUS C GREENGAS PLUS GREENGAS PLUS 7 GREENGAS PLUS 8 Fbq p SAINT ROCH COUVIN R d 0 C D d m CE - AR 08/0/00 Ed : 0 N : DC SRC_ P : / Cmm p SAINT ROCH COUVIN R d 0 C S m x pp mm d d 9/ CE dxm d yp N E70/ R 90/9 CE dxm d yp N E070/ R D m d : EN 97 d 0/99 EN 97/A d 0/99 EN 97/A d0/99 EN 97/PA d 0/000 EN 97/A d 0/998 EN 97/PA d 0/000 S pd db x d Aê y d 08/0/00 Cô p Tz ID mb 0BO070 V m : NOx < 0m/kW D /0/00 L Dp D G CO < 0 m/kw P /

4 Gmm S R Cq q dm Cq q dm E ØD ØD ( ) ( ) A B C PROFILGAUCHE (qp) FACE AVANT Dp Ø" M Gz Ø/" M R Ø" M R b Ø" M FACEARRIERE (qp) H x- (mm) 70 à 78 0 à 7 à 07 à E ØD ØD A FACE AVANT B FACE AVANT C PROFILGAUCHE ( qp) Dp Ø" M Gz Ø/" M R Ø" M FACEARRIERE ( qp) H x- (mm) 70 à 78 0 à 07 à P /

5 Gmm S R Tb d q p d G P qp 7 8 G P qp Db q kw P m kw 0 8 C d d Nmb d'm 7 8 Dm d dp / d " " " " " " Dm d z /" /" /" /" /" /" Dm d b d m mm ( Ø D) L (B) mm Pd p (C) mm (E) mm H b (A) mm 8 à à à à à à 900 P x d dp mm P x d mm P x d dp d m mm Pd mb k Δpyd q d à ΔT 0 mb 0 9 M z Db q (*) kw P kw P k/ C NOx Gz 0 mb Dm m z VK 00C p G0/G (p d p) Dm d j d bû z mm Nmb d'j P bû G0 mb P bû G mb M d z d mb G0 / Db mq G0 m/ Db mq G m/ Tmp d z d mb à 80 / 0 C /" /" /" /" /" /" P /

6 Gmm S R Cq L d G P (C) p q : - p p p z d dxm m ( IE+ Bq IE+ F IE Lxmb) pd d mb p p- p m d' dp d ô d' d pd d mb (yp BBS) p ydq mxmm dmb x à b mp mxmm d dp d d 9 C d ydq d dp d dm m d " d d' d z dm m d mm (/") p d'm bû d 0 mb p z H p d'm bû d mb p z p L m q: 0 V / 0 Hz m q G P (C) I D d Rd d z DN (/") T d p R d'm E z (d dp d'm) P d p 7 Mm 8 C 9 Rb d d 0C bû V qp V qp () y z p d p P /

7 Gmm S R Bû Ed d'm Ed d I mq Ij C P d p (x j) 7 Ty d z 8 Cd 9 R 0 E z Rmp bû Cdm Emb p p ( à ) Emb ê p p (7 & 8) P 7 /

8 Gmm S R Rdm q Tm d d pm d mp d m 0 C 90 C Tmm à d mp d d Ip m / ê p m d ê m d ( p d d d p p ) L mmd d p pm m d d Aq d () à mm m P dm - d p m b d dm R d () O b p m p d ECS( md p ) dp p dmdd m à p (/) md ECS C p m d q d ( d p b p ) L m q d b d b dd d 0V àp d p b p à x d d L d m q q m à m RmGpIEq (d d)qdq b my Cx q à p ' ) ) C b d bd 0 V ( p p ) p âb d'm d à C m d'mb b d bd ( - 7) D d d p L L Sm d pp d d Tm d'mb Ip pp Rp d b d m d P L P- p q m " dmd" (bb "d") L P- p d q mp d Tm d SPOT P + m d Bb N E z C P 8 /

9 Gmm S R Rdm d md d' d (ECS) S pdz b q z à d pz p md ECS V (! d p pp d p ) Sm d pp d b d pd d' d ( p md ECS V) L P Ip Tm b ( -0 C) P Tm d'mb R P P R Tm SPOT Tm d d ECS (8 C) (-7 C) R Ip / R DRF + m d R R N Cmmd d R N Pp: E z Cmmd d R C C d b L bû mmd p m b (m d'mb ) S dmd p d b d ê m à 8 C (= d m d ECS d ) S dmd p d mp d ' dp d d dpd d d m d çd d d L p d' m p p dmd d : - p dmd d pm d d mp d d p à d m d - p dmd d ECS pm d b mp d d p à d m d ECS L dmd d d b p dmd d Sm d âb d d d md ECS V Pd d d p m p d m d ECS d b d dm q q pz bb d d d d d E d' d' d yp GTC p d m d'mb (*) P p d m z à R S BF 79 d C mx pô Tm d ECS ( d' à 8 C) Ip V L p à p d d d d d * 0 V - 0 Hz Fb L N L N C L 78 N L N 90 P 9 Ip / Id d byp TTB 8 8 Aq d NT-7 HE/ Aq d SP-0 HE P TTB R LM 7 P P Ip pp L N L N P T EREA 8A C ECS "V" Tm b A p d b ( V) p à d p b ECS "V" P 9 /

10 Gmm S R I / T Tm d ECS RACCORDEMENT DU MODULE ECS "VENTEC" - D à ' d z - d'd x b d b d bd d - D p p à 9 pô d mxmm - Rd b b d bd m d b bd mdecs - Embmd ECSpdmmbp - Fxmd my d m 8 x /8" bd bd - E p d bd bdd d d à p 'p ETE/HIVER ( pm d d 'p ' p mp) - D dd dp d d pzbbdmd d mdecs Vdmddmm d Rdm à S R GTC 0 C p GTC0 ( ) E d' d' d yp GTC p d m d'mb (*) V m d âb p 9/ P p d m z à d P 0 /

11 Gmm S R Fm d d V Hyw VK 00 T Bî d'm Lmp m d m d bû P d p à ' d B d dp d'm () p m d'm p m R d d p dm d d d' p md (S) L MAX d pp B p âb d 'd d'm B p âb d 'd d' (d d mm) R d p + F p d M - V mp d p d à p d d p d d - O b d' ê z p d d d z P d m p d p à ' d jq'à q' 'y p d' d d'dm R d d à q ' p ( d ' ) - E p d m q d d ( d p b x ) - E p d b db dd d - P pp d mmd d d (p q d m d d mb ) p dd m dd - V p d d mm p d' à 'd d'm - S b û mp d d mpd0 q m dm dd p d'm m p m pd d'm p b d dp d'm - L d d p dm d' p E d'xp dm z j - F pp à q b û mp p q q - Cô m d d pmp d - Ap d m d d Dp d - L d qp d' q d q pq 'ê d mmd d ym d'm d bû mp d ' dp d 0 C - Ap x pq p 'q d mp d ' d ' ' d p mq b m d q - Pd m q mp d d dd d d 90 C - E d p pp à p R d q d D m m d mb mp d q d d à80 C q m d mp d d L d q d d à80 C( p m d mb d mp x ) p pd m àb mp E m d mb ' d m q p q ô bû q dp d mp d dp d d d b d D m b m q d d ' b d m d mb q d d d : - :0 C - : 70 C à 7 C - p - 0 C :80 C P /

12 Gmm S R Md d' GREENGAS PLUS b (BI) (qm à ) GREENGAS PLUS b jxp (BS) V BS/BI P x d p pp (mm) --> 79 P x dp d p pp (mm) -->88 P x p pp (mm) --> 88 P x d p pp (mm) --> 8 P x d p pp (mm) --> A d b d à ddb ( p b m d d d) p d b d p à Rdm ydq P dm ydq z à mp k ydq BS k mm /d : BI k mm : BS k 7-8 : BS k d 7-8 : L dm d' b à d bm ê p 'md d' m m pm d' p q Md P ECS m kw mp d 90 P ECS x kw mp d 90 C b Db Δ = mp d 90 x Db Δ = mp d 90 m Db d p Δ = / 0m mp d 90 x Db d p Δ = / 0m mp d 90 m P d mb P d mxmm b Tmp d C Tm d ECS C Rdm Ø mâ Rdm d Ø mâ Rdm Ø mâ Op k ydq Op k ydq d Op k ydq Dm H H L L mm Pd P Pd b d'xpd k BS /" /" /" BI /" /" /" BHU /" /" /" P /

13 Gmm S R 7 I ydq d d EXEMPLED'INSTALLATIONAVECBALLONDEPRODUCTIOND'EAUCHAUDESANITAIRE B d () E M mq d P d' mq P d' V xp Mm Spp d Rd B () V d'm C b Cd V à p d (*) V V d'm C Cp - R Vd mp d Gp d 7 b NF E Rd d p ( PEAU FROIDE > b) F d d d yp CA (*) A ù d d ' p d mq p à p d dp d 7 G L d p p mp ( ) L d mp m p p pd q d m à d d m p p qq ydq L ç d q mp pp d m q p b j ô b T y m ô d mp m q d p b S d d à djà x d pd à x d d m mp b E mp b p d p m d d d d d d b A d dp b m à d d d mp d S R C mp dd p d ê d d dd p d d d ' ydq d d ' d d- pm dm d b d p y xd d' T p d ê p p m d z p d d dpô d b p b d d L S R C p d p d m q m x d d ê m 7 C q d d d A d b d ô y d mp d q d d d L q m d d d d ê q d ( b d m ) à m/m³ ( THF) q p à 000 m/m U m d d m d d d d p à m / m³ S ph à 7 q à 000 m/m p q d à m / m³ ( m p d m ) p d à m p m d d pd à m m P /

14 Gmm S R 7 R mp d A dp d mp d d ( q ) S R C mm dd mp m d d d d d ydq : d d'xp pp d mm I d d p p d d q d ( q m m q d ' d p d d x p ) à à p ydq mxm dmb ( b [ k/m²]) A mp d ' j p d'z d d'xp d d ' V bz d p d'z (PVASE [b]) d mmq d ' p 0 y j d 0 à 0 I j pd m 0 b Ex: P d' d m: PVASE=(/0+0)=09 b (> 0 b) L p q ' d ' d p mmb d d ê q mmb m bmb ' d ' (PVASE+[0 à 0]) D 'xmp -d p d mp d d ' d ê j à : PREMPLISSAGE= = b L d mp d p p p ( b ) m - p mq p pm m à mp C d p mp d d d b P (p b) Md P mq (p ) Md Md Md L q p ( d x p p pd û m m ) q d ydq ppq pd mp d d : ) m d p mq p ydq d d b ô d d b) mp b b d dm d pd ) b d dp p m d d m d b d) d q p b d d m dj d mb -d d b D pp d d ê ô pp d d d ê p m b A q pp d' ' d p bm ' T ym ô d mp mq pb L dd x d p î d p m d p d dp d pôd b m d C d pô d d m q m q m q p j q àp q b d m d d 7 E L m p d m p à à d q y p d pp d d d ô d d E d p m 7 P d ydq d d P d d mp d 0 C (d = 0 C) dp d ' à d d p d d à p m p d ydq d d x dq d b -j Typ N P kw P d mmd CE P /

15 Gmm S R 8 P d Cd V d V qp V qp NB : V d pp m Bû 0 7 P /

16 Gmm S R Rp Q X X- X- Dp Cd G P G P G P G P G P 7 G P 8 G P (C) G P (C) B B Em Em d P /" G P à P /" G P 7 à 8 Em md S d Bî à m X X X Tô G P Tô G P à Tô G P 7 & 8 I bû Cô d Tô b d bd G P Tô b d bd G P à Tô b d bd G P 7 & 8 Tb d bd m G P Tb d bd m G P à Tb d bd m G P 7 & 8 Tô md Lq Cô Tô C G P C G P à C G P 7 & 8 Ip pp Aq d NT 7 HE/ Aq d SP 0 HE Tmm Tm -m (-d) TTB LM7P00 Ip / X X X R Hyw 79B E- z VK00 T Bû Rd d mm P d p K + d m & Rmp bû Ij bû G P à 8 Tm p EREA 8 VA X X=à8 SAINT ROCH COUVIN d G - 0 COUVIN TEL: 0 - FAX: 08 wwwm - P /

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

RACCORDS ET TUYAUTERIES

RACCORDS ET TUYAUTERIES Mamelons Type de ø A ø B Dimensions Réf. Réf. filetage L d G Raccords Joints M8X1 M8X1 34957 AR1068 METRIQUE M10X1 M10X1 34958 AR371 & M10X1C M10X1C AR1110 METRIQUE M12X1 M12X1 34959 AR1064 CONIQUE M14X1,5

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

catalogue Liste de prix 2014

catalogue Liste de prix 2014 services Main d œuvre et frais de déplacement Une heure de service (technicien) : Du lundi au vendredi de 7 à 8 heures (sans matériel) Forfait déplacement camionnette : Du lundi au vendredi de 7 à 8 heures

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Journée des utilisateurs de Salome-Meca et code_aster ETUDE SISMIQUE DE LA PINCE VAPEUR

Journée des utilisateurs de Salome-Meca et code_aster ETUDE SISMIQUE DE LA PINCE VAPEUR Journée des utilisateurs de Salome-Meca et code_aster 18 Mars 2014 ETUDE SISMIQUE DE LA PINCE VAPEUR 1 CIPN/GC - Groupe Séisme Sommaire Description de la pince vapeur et du contexte Présentation des diagnostics

Plus en détail

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA Fonctions principales : Ordinateur multimédia embarqué sous Linux 2.6 Enregistreur audio-vidéo 4 canaux 8 Mbps, Full HD 1920x1080p, 4 caméras simultanées,

Plus en détail

Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs

Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs Cours de Programmation Impérative: Zones de mémoires et pointeurs Julien David A101 - david@lipn.univ-paris13.fr Julien David (A101 - david@lipn.univ-paris13.fr) 1 / 1 Z`o n`e s `d`e m`é m`o i r`e Julien

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

27/31 Rue d Arras 92000 NANTERRE Tél. 33.(0)1.47.86.11.15 Fax. 33.(0)1.47.84.83.67

27/31 Rue d Arras 92000 NANTERRE Tél. 33.(0)1.47.86.11.15 Fax. 33.(0)1.47.84.83.67 Caractéristiques standards MODELE Puissance secours @ 50Hz Puissance prime @ 50Hz Moteur (MTU, 16V4000G61E ) Démarrage électrique, alternateur de charge 24 V, régulation Elec Alternateur (LEROY SOMER,

Plus en détail

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Toujours à vos côtés - notre package «services en plus». Plus de produits, plus de marques, plus de choix Simplement tout. Tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée.

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée. Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1 Antispam individuel pour la Messagerie évoluée Guide Utilisateur SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LE SPAM?...3 1.1. DEFINITION...3 1.2.

Plus en détail

Les Voice Messengers Fiche technique

Les Voice Messengers Fiche technique Les Voice Messengers Fiche technique Mise à jour octobre 2013 / HF 8 chanteurs (dont 1 guitariste), 1 pianiste, 1 contrebassiste, 1 batteur Son : Frédéric Peugeot Tel: 01 74 64 30 56 / 06 86 77 65 61 Email

Plus en détail

Théorie de l estimation et de la décision statistique

Théorie de l estimation et de la décision statistique Théorie de l estimation et de la décision statistique Paul Honeine en collaboration avec Régis Lengellé Université de technologie de Troyes 2013-2014 Quelques références Decision and estimation theory

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier

Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Triangle de Pascal dans Z/pZ avec p premier Vincent Lefèvre (Lycée P. de Fermat, Toulouse) 1990, 1991 1 Introduction Nous allons étudier des propriétés du triangle de Pascal dans Z/pZ, p étant un nombre

Plus en détail

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION

PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION PLANIFICATION ET BUDGÉTISATION Alberto Escudero Pascual Ce que cette unité vous dit... Un budget n'est pas une requête pour du financement... Un bon plan nécessite un bon budget... Un bon budget montre

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 août 2015 Enoncés 1 Proailités sur un univers fini Evènements et langage ensemliste A quelle condition sur (a,, c, d) ]0, 1[ 4 existe-t-il une proailité P sur

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr RUS Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée www.magnumgs.fr Producteurs d'eau chaude instantanés RUS Le système intégré de production d'eau chaude sanitaire instantané permet, à

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.)

SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.) SPECIFICATION DES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISES (E.D.I.) Dernière mise à jour : octobre 2013 Ce document a pour objectif de décrire ce que l OPCA (OPCA 3+) attend du fichier à transmettre par l adhérent.

Plus en détail

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 pour montage encastré (dimensions de la face avant 48 x 96 mm / 1.89 x 3.78 ) Application Régulateur compact à microprocesseur avec logiciel

Plus en détail

Tarif Chauffage Janvier 2015

Tarif Chauffage Janvier 2015 La compétence dans l économie d énergie arif Chauffage Janvier 015 Chaudières & énergie solaire La compétence dans l économie d énergie Chaudières murales gaz condensation CGB--K et CG-BM-K Micro-accumulation

Plus en détail

Prospectus 2006/23F. SERRER. VISSER. BRIDER. La garantie du service. Système de positionnement pour le marquage laser. www.amf.de

Prospectus 2006/23F. SERRER. VISSER. BRIDER. La garantie du service. Système de positionnement pour le marquage laser. www.amf.de Prospectus SERRER. VISSER. BRIDER. La arantie du service Système de positionnement pour le marquae laser www.amf.de Informations importantes et intéressantes Vous souhaitez couper court aux inconvénients

Plus en détail

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la Programmation Linéaire. 5 . Introduction Un programme linéaire s'écrit sous la forme suivante. MinZ(ou maxw) =

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Série M Echangeurs thermiques à plaques

Série M Echangeurs thermiques à plaques . kypour le chauffage et le refroidissement de votre installation Série M Echangeurs thermiques à plaques Applications Les échangeurs thermiques à plaques d Alfa Laval peuvent être utilisés pour le chauffage

Plus en détail

LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO :

LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO : UNIVERSITÉ PAUL VERLAINE METZ Éo doo «Ppv :, md, p, o» C d hh mdo (ÉA 3476) LE GAME DESIGN DE JEUX VIDÉO : APPROCHE COMMUNICATIONNELLE ET INTERCULTURELLE Thè po doo d omo d ommo p o pbqm 27 oob 2006 p

Plus en détail

6605 MFP 3615 MFP. Sommaire : Paramètres généraux. Réglages de l Horloge et des Bacs. Paramètre Copie (par défaut) Paramètres Réseaux (IP)

6605 MFP 3615 MFP. Sommaire : Paramètres généraux. Réglages de l Horloge et des Bacs. Paramètre Copie (par défaut) Paramètres Réseaux (IP) 6605 MFP 3615 MFP Sur le tableau de bord, en haut de l écran tactile, l adresse ip de votre copieur s affiche! Sommaire : Paramètres généraux Réglages de l Horloge et des Bacs Paramètre Copie (par défaut)

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS)

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : INRS, Association loi 1901 Code NAF : 7219Z Code SIREN

Plus en détail

protection antideflagrante

protection antideflagrante protection antideflagrante Protection antiexplosion Valves pour la technique fluidique pour l utilisation dans les domaines avec danger d explosion Protection antiexplosion contre gaz, poussière et pour

Plus en détail

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Systèmes d informations nouvelles générations! Constat :! Utilisation de nouveaux support

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe

Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe Graphes et RO TELECOM Nancy A Chapitre 5 : Flot maximal dans un graphe J.-F. Scheid 1 Plan du chapitre I. Définitions 1 Graphe Graphe valué 3 Représentation d un graphe (matrice d incidence, matrice d

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

neotower Principe de fonctionnement

neotower Principe de fonctionnement Le neotower de RMB/Energie La petite centrale de couplage-chaleur-force de l'avenir Silencieux Robuste Efficace Compact La fascination est contagieuse Allumez le feu neotower Principe de fonctionnement

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs VD 4-601 f 09.2008 Ayez un meilleur contrôle sur votre consommation de diesel et économisez de l argent! Le DFM-System est un appareil de mesure de très

Plus en détail

!!""# )*#"' %$"#!!#,-./" %#$!#!!! . #,-.,0,-./

!!# )*#' %$#!!#,-./ %#$!#!!! . #,-.,0,-./ !!""#!$%"&!'( )*#"' *+ %$"#!!#,-./" %#$!#!!!. #,-.,0,-./ Résumé : Faut-il prendre le risque de laisser un conducteur automobile âgé utiliser son véhicule lorsque l'on suspecte l'existence de troubles cognitifs

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu

Elargissez l horizon de votre gestion. www.mercator.eu www.mercator.eu Elargissez l horizon de votre gestion Mercator se profile comme la solution de gestion commerciale et de comptabilité alliant simultanément les avantages de la solution informatique standard

Plus en détail

NFC EMV MODÈLE : TABLETTE ELO PRIX DE LISTE DE BASE (USD) : $1525.00

NFC EMV MODÈLE : TABLETTE ELO PRIX DE LISTE DE BASE (USD) : $1525.00 Guide de TABLETTES MODÈLE : TABLETTE ELO PRIX DE LISTE DE BASE (USD) : $1525.00 vendu séparément Grandeur d écran : 10.1 Système d exploitation : Windows 7 ou sans système d exploitation Processeur : Intel

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Tableau d alarme sonore

Tableau d alarme sonore Tableau d alarme sonore Type T4 CT ISD Réf. 320 000 Généralités Le tableau d alarme sonore T4 CT ISD est conforme à la norme NF S 32-001. Il est conçu pour répondre aux exigences des SSI de catégorie E

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Oui Oui Pourquoi Pas En Effet / Cie Carlotta Sagna - Fiche technique

Oui Oui Pourquoi Pas En Effet / Cie Carlotta Sagna - Fiche technique Oui Oui Pourquoi Pas En Effet / Cie Carlotta Sagna - Fiche technique Durée du spectacle : 60 minutes Dispositif scénique Espace de jeu : Ouverture = 12m, profondeur = 11m, Coulisses jardin, cour et lointain

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Le Protocole DHCP. Module détaillé

Le Protocole DHCP. Module détaillé Le Protocole DHCP Module détaillé 1 1 Dynamic Host Configuration Protocol 2 2 Généralités SOMMAIRE Rôle de DHCP Fonctionnement de DHCP A propos de la mise en œuvre Installation et configuration du serveur

Plus en détail

DMR: Communica.ons digitales pour les radioamateurs (Clermont 7 mars 2015)

DMR: Communica.ons digitales pour les radioamateurs (Clermont 7 mars 2015) DMR: Communica.ons digitales pour les radioamateurs (Clermont 7 mars 2015) Références : DMR Association, Motorola Solutions Bill NE1B, Mike AA9VI, Michael G1XCC Traduction et adaptation : Romain F4ACD,

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP

Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP Département du Finistère Commune de Saint-Thois Marché pour la Recherche de fuites sur réseau AEP CAHIER DES CHARGES 1 CONTEXTE La commune de Saint Thois exploite son service d eau potable en régie. Le

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Principales innovations techniques:

Principales innovations techniques: DÉTECTEURS DE GAZ Appareils de sécurité qui offrent la meilleure fonctionnalité grâce à la technique de conception, de fabrication et de test particulière garantie par la marque Perry. Produits équipés

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

Encoder 1.60. Encoder 1 sur 15. Codification fil par étage 15 étages max. + 2 flèches + signal de mouvement. Raccordements 0.1 mm²...

Encoder 1.60. Encoder 1 sur 15. Codification fil par étage 15 étages max. + 2 flèches + signal de mouvement. Raccordements 0.1 mm²... Displays ACCESSOIRES AFFICHEURS Encoder Encoder 1 sur 1 Le dispositif Encoder est nécessaire pour une codification 1 fil par étage avec des afficheurs conçus pour code binaire. Le dispositif Encoder convertit

Plus en détail

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire PROJET 76 rue de l'eglise PROJET Section AT Parcelle n 4 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTRRISES PLAN DE SITUATION/CADASTRE Tél : 03 35 38 08 Tél : 03 88 45 03 DCE0 Date : Echelle : 5/0/04 : 5 000 Cour N

Plus en détail

INSTALLATION SUR QUEL TYPE DE MATERIEL

INSTALLATION SUR QUEL TYPE DE MATERIEL SOCIETE.. Personne à contacter.. INSTALLATION SUR QUEL TYPE DE MATERIEL NOUVEAU PC OUI NON PC EXISTANT OUI NON Fonction.. N Téléphone.. Nom PC Nom Utilisateur Mot de Passe Système Exploitation E-Mail..

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

DBR. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable

DBR. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable Quelques caractéristiques Type de diffusion et zone de diffusion réglables Convient à tous les types de locaux avec des exigences élevées en

Plus en détail

supports métalliques basse fréquence gamme "Polycal-Ressort" standard définition R P 3 5-4 1

supports métalliques basse fréquence gamme Polycal-Ressort standard définition R P 3 5-4 1 supports métalliques basse fréquence définition E V K J L D e Ød (x2) U G R M Ho série RP3 Isolateurs de vibrations basses fréquences à chargement vertical entièrement métallique. Endurance et fiabilité

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Fiche technique LR4A-MOD Servomoteur Modbus pour vannes à boisseau sphérique étanche, et 6 voies Couple 5 Nm Alimentation électrique 4V AC/DC Communication par Modbus RU (RS-485) Conversion entrée sonde

Plus en détail