Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation "masters" académie de Montpellier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation "masters" académie de Montpellier"

Transcription

1 Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation "masters" académie de Montpellier Juillet 2010

2 Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation "master" académie de Montpellier Juillet 2010 Les observations éventuelles des établissements concernant ce rapport, figurent à la suite de l évaluation des masters de chaque établissement.

3 Description et typologie de l académie Les mentions de masters de l académie sont proposées par les trois universités montpelliéraines conformément aux spécificités de chacune d entre elles : Montpellier 1 : Administration, droit, gestion, santé, sciences économiques, STAPS. Montpellier 2 : Sciences et techniques. Montpellier 3 : Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales. L offre de l Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) est pluridisciplinaire et diversifiée dans les quatre domaines «Droit, économie, gestion», «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie», «Sciences et technologies»,. L Université de Nîmes, plus récente et à visée professionnalisante a une offre plus resserrée mais variée, et est associée aux universités de Montpellier pour plusieurs mentions ou spécialités. Avis Université Montpellier 1 L Université Montpellier 1 présente une offre diversifiée sur tout le domaine «Droit, économie, gestion» avec treize mentions dont six mentions de droit, deux d économie, une d administration économique et sociale (AES), trois de gestion et une de science politique. Cette offre est complétée par la mention «Santé, humanités, autonomie». L Université Montpellier 1, reconnue de longue date en droit, propose à la fois des mentions généralistes et d autres spécialisées sur certains créneaux du droit. Pour toutes les mentions, les experts ont unanimement souligné la qualité des équipes sur lesquelles s appuient ces formations. Université Montpellier 2 L offre de l Université Montpellier 2 couvre largement les «Sciences et techniques» avec huit mentions en (dont une en création) et trois mentions en «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie». Cette université propose également deux mentions en gestion au sein de l Institut d Administration des Entreprises (IAE). L offre est dans son ensemble, attractive, lisible, correspond aux compétences indiscutables des laboratoires de l université de réputation internationale et s appuie sur le fort potentiel scientifique et le tissu économique de la région Languedoc-Roussillon. Université Montpellier 3 L Université Montpellier 3 a une offre importante composée de dix-huit mentions en «Sciences sociales et humanités», enrichie d une mention dans le champ de l administration économique et sociale «Management des ressources humaines et du développement social». Cette université a le rôle dominant de l académie en «Sciences sociales et humanités» en raison de sa tradition, de sa masse critique due à une bonne attraction régionale des étudiants, du potentiel enseignant et professionnel, des formations de master déjà confirmées. Université de Nîmes L Université de Nîmes est une université jeune, de proximité. Son offre propre est réduite à une mention «Design» qui met en valeur sa vocation professionnalisant et une demande de création en «Environnement, risques». 3

4 Université de Perpignan Via Domitia L offre de l UPVD de vingt mentions se caractérise par sa diversité puisqu elle s étend sur les quatre domaines («Droit, économie, gestion», «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie»,, ), son originalité, son dynamisme avec plusieurs mentions ouvertes récemment et trois demandes de création, et sa qualité globalement satisfaisante avec des niches d excellence comme l énergie solaire. En, l université défend «une politique volontariste par une construction identitaire autour des «dynamiques frontalières et interculturelles» que les équipes pédagogiques auront bénéfice à rendre plus visible dans les thématiques de leurs masters ; ceux-ci bénéficient déjà d un Erasmus Mundus attractif qu il faudra aussi mieux mettre au service des propres étudiants de l université. Description synthétique de l offre masters Universités Montpelliéraines Les trois universités de Montpellier présentent une offre riche et variée, conforme aux spécificités de chacune d entre elles, comprenant quarante-six mentions et couvrant largement les différents domaines : seize mentions sont présentées en «Droit, économie, gestion» dont treize à l Université Montpellier 1, deux à l IAE, et une à l Université Montpellier 3 ; dix-neuf mentions relèvent des et sont proposées pour dix-huit d entre elles par l Université Montpellier 3 et une par l Université Montpellier 1 ; outre son offre à l IAE, l Université Montpellier 2 présente huit mentions en (dont la mention «Énergie» en création) et trois mentions en «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie». Parmi ces mentions deux sont de nouvelles formations, la mention «Eau» qui regroupe cinq spécialités dont deux pré-existaient et la mention «STIC et santé» qui intègre le parcours Bioinformatique, préalablement intégré dans la mention «Informatique». Une demande de création d'une mention "STIC, environnement" a été transmise trop tard pour que l'aeres puisse se prononcer sur sa complémentarité par rapport à l'offre existante. Université de Nîmes L Université de Nîmes présente une mention en, et une mention en création «Environnement, risques» en. D autre part, l université est co-habilitée pour une spécialité de la mention «Droit privé, sciences criminelles, carrières judiciaires» dont l établissement support est l Université Montpellier 1, pour une spécialité de la mention «Biologie, santé» dont l établissement support est l Université Montpellier 2, pour une spécialité de la mention «Arts plastiques, arts appliqués» dont l établissement support est l Université Toulouse 2, et pour la mention «Droit public» dont l établissement support est l Université Aix-Marseille 3.1 Université de Perpignan Via Domitia L offre de l UPVD comprend vingt mentions dont trois en création. Quatre mentions sont proposées en «Droit, économie, gestion», comprenant trois mentions de droit et une de management. Six mentions en «Sciences et technologies» s inscrivent dans les champs des «mathématiques et applications» (en création), de la «physique» (en création), «l électronique, l automatique, l informatique», «l énergie solaire», «la chimie» et les «géosciences». Huit mentions concernent les, quatre dans le domaine des «Sciences humaines et sociales», quatre en «Arts, lettres, langues». Cette offre est complétée par une mention en «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie», et une mention en création en «Sciences et techniques des activités physiques et sportives» (STAPS). 1 L Université de Nîmes n étant pas établissement support de cette mention et de ces spécialités, cette offre ne sera pas détaillée dans la suite du rapport. 4

5 Avis sur la pertinence des lignes directrices des objectifs scientifiques et professionnels En «Droit, économie, gestion», les objectifs scientifiques des mentions de droit de l Université Montpellier 1 s avèrent, d une manière générale, bien définis et ambitieux ; quant aux objectifs professionnels, ils sont plus ou moins développés et précis selon les mentions mais globalement clairs et pertinents. A l UPVD, l intitulé des mentions en droit manque de lisibilité avec la co-existence d une mention de «Droit privé», d une mention de «Droit public» et d une mention «Droit public et droit privé» ; quant aux objectifs scientifiques, ils sont plus ou moins bien définis selon les mentions. Les objectifs professionnels aussi bien que scientifiques des mentions de gestion sont clairs et pertinents tant pour l Université Montpellier 1 que pour l IAE, même si, dans ce dernier cas, les objectifs sont plus professionnels que scientifiques. Les objectifs de la mention «Management des ressources humaines et du développement social», proposée par l Université Montpellier 3, sont clairs mais restent généraux et ne sont pas assez liés aux débouchés professionnels tandis que dans ceux de la mention «Management» de l UPVD, l objectif de «transmettre des compétences issues de la recherche en Sciences de gestion» est extrêmement généraliste et vague. En économie, aucune présentation des mentions n est faite, celles-ci se révélant être une juxtaposition de spécialités parfois hétérogènes ; c est au niveau de chaque spécialité que les objectifs sont globalement clairs et détaillés tant sur le plan scientifique qu en termes de débouchés. Quant à la mention AES (Montpellier 1), elle s avère à vocation pluridisciplinaire mais peu lisible et peu cohérente, simple survivance d une maîtrise AES sans que le LMD n ait donné lieu à une réflexion en termes d offre. En «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie», la formation de chercheurs et de cadres dans les domaines de la recherche biomédicale, de l environnement, de l eau, et de l écologie est un but qui se justifie parfaitement dans le contexte scientifique régional, riche en laboratoires développant ces thématiques. De nombreuses spécialités à visée «Professionnelle» permettent selon les porteurs de projets - une insertion professionnelle bonne ou très bonne des diplômés ; cependant, il est regrettable que cela ne soit en général pas étayé par des statistiques indiquant les emplois réellement occupés et les salaires des jeunes diplômés. Il a été noté un réel souci d adéquation entre les formations et le marché de l emploi, et l implication dans les enseignements de représentants du secteur socioéconomique. En, l offre de formation proposée est, dans l ensemble, attractive et bien lisible par les étudiants. Dans les divers champs de compétences scientifiques, les mentions visent à apporter une solide formation disciplinaire de base, fondée sur des enseignements théoriques et pratiques s appuyant à la fois sur des laboratoires de recherche dont l excellence internationale est reconnue pour plusieurs d entre eux et également sur le tissu industriel régional. Ces formations privilégient l acquisition de méthodologies bien adaptées aux métiers de la recherche ou aux besoins industriels régionaux. Les débouchés académiques ou industriels sont bien ciblés. La pluridisciplinarité est un point fort mis en avant par les mentions «Electronique, automatique, informatique» et «Énergie solaire» de l UPVD ; cependant, pour la mention «Chimie» de l UPVD, il semblerait que les débouchés proposés dans le domaine des molécules naturelles actives sur le vivant soient surestimés compte tenu de l abondance de ce type de formation à l échelle nationale. En, les objectifs scientifiques sont souvent mieux définis que les objectifs professionnels qui gagneraient pour nombre de formations à être mieux identifiés, même à l horizon d une formation en recherche. Il arrive aussi qu il y ait un décalage entre les objectifs affichés et les enseignements proposés, comme c est le cas dans la spécialité recherche «Capacités humaines et conduites de santé» de la mention «Psychologie». Des flux parfois limités devraient peut-être inciter à repenser des contenus disciplinaires en vue d objectifs mieux définis et dans une perspective rénovée, par exemple pour les mentions «Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales», «Histoire, histoire de l art» ou pour la spécialité «Identité et territoire en Méditerranée et en Orient» dont le rattachement à la mention «Patrimoine» paraît peu légitime et les objectifs peu attractifs. Les trois spécialités de la mention «Études européennes et internationales» proposée par l UPVD, ont semblé relever d objectifs proches qui nécessiteraient peut-être d être plutôt conçues comme des parcours, avec des mutualisations à envisager avec les mentions «Langues étrangères appliquées» et «Géographie et aménagement durable» de cette université. Avis sur la qualité de l adossement de l offre master au potentiel des unités de recherche et des milieux socioprofessionnels, à l échelle locale, nationale et internationale : Dans le domaine «Droit, économie, gestion», les mentions bénéficient, dans l ensemble, d adossements à la recherche et aux milieux socioprofessionnels, tout à fait satisfaisants et les formations sont bien positionnées dans l offre régionale. L Université Montpellier 1, reconnue de longue date, propose dans le domaine du droit une offre de formation tout à la fois généraliste (couvrant tous les domaines du droit) et spécialisée sur certains créneaux telles les mentions «Droit de la santé» ou «Sécurité, environnement, qualité», sans concurrence dans l académie ; plusieurs mentions ou spécialités bénéficient par ailleurs d une attractivité nationale. En économie, du fait de l absence de 5

6 présentation globale des mentions, leur positionnement relatif de même que régional et national est difficile à établir bien que plusieurs spécialités semblent cependant pertinentes sur le plan régional ; l adossement professionnel est inégal selon les spécialités. Concernant, la mention AES de l Université Montpellier 1, les informations fournies tant sur l adossement à la recherche qu en termes d intégration dans les milieux socioprofessionnels ou d ouverture internationale, sont très insuffisantes ; quant à la pertinence locale, elle n est pas claire dans la mesure où il existe une autre mention dans le même champ (AES) à Montpellier 3. En gestion, le positionnement régional apparaît clair, sans véritable concurrence, et la plupart des spécialités semblent bien répondre aux attentes des professionnels de la région. L offre de l UPVD, paraît cohérente et pertinente au niveau régional (à l exception de la spécialité «Administration et droit de l action publique», fortement concurrencée au plan régional). En «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie», la région Languedoc-Roussillon est dotée d'un fort potentiel scientifique, et regroupe de nombreux centres de recherche reconnus internationalement notamment dans les domaines de la médecine, de l'agronomie, de l'environnement et de l'eau. Les projets des quatre mentions s appuient naturellement sur ce fort potentiel de recherche régional, en faisant apparaître la participation systématique de professionnels aux enseignements. L adossement aux unités de recherche repose entre autres sur la participation annoncée de chercheurs des organismes aux enseignements de toutes les spécialités «Recherche» et de beaucoup de spécialités «Professionnelles». Les spécialités «Professionnelles» veillent dans l ensemble à ce que de nombreux professionnels du secteur socioéconomique interviennent dans les enseignements (entreprises pharmaceutiques, collectivités, etc.). Cependant le soutien réel du tissu économique régional/national à l offre de formation de Montpellier reste difficile à évaluer dans la mesure où pratiquement aucune statistique sur les emplois réellement occupés par les diplômés, quelques années après la fin de leurs études n est disponible dans les dossiers. Dans la plupart des cas, en, les mentions sont uniques à l échelle régionale et même nationale. Elles sont adossées à des laboratoires de recherche dont l excellence est très souvent reconnue nationalement et internationalement, et également fortement ancrées dans l environnement socioprofessionel régional. Les équipes pédagogiques des mentions font une bonne place aux enseignant-chercheurs et aux chercheurs et de nombreuses entreprises participent à la formation, à la fois par des enseignements et par des stages. Les industriels sont également impliqués dans les conseils de pilotage des masters. L offre de formation de l UPVD présente des originalités et attractivités régionales et nationales et en particulier, les membres du pôle de compétitivité «Développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l industrie» (DERBI) sont bien représentés. La demande de création en gestion du risque nucléaire de l Université de Nîmes est complémentaire de l offre existante actuellement dans d autres établissements voisins (Montpellier 2 pour la région, Grenoble et Marseille pour les régions limitrophes) et bénéficie d un bon adossement aux laboratoires de recherche et au milieu industriel. En, les experts notent généralement la bonne adéquation entre les axes de recherche des laboratoires et les thématiques des spécialités et des mentions. Mais ils notent aussi le déficit d adossement aux milieux socioprofessionnels dans les spécialités recherche et le déficit d adossement à la recherche des spécialités professionnelles. La politique des stages apparaît comme généralement insuffisante, notamment dans les masters recherche où leur intérêt n est pas encore bien perçu, de même que la place donnée aux langues vivantes. Il est noté aussi que l adossement à la recherche des masters recherche est affirmé dans les dossiers sans être précisé dans sa forme et ses résultats. Enfin les experts soulignent à plusieurs reprises (mais pas pour tous) l insuffisance des contacts nationaux et internationaux des masters au-delà des échanges Erasmus, dont la réalité est souvent difficile à apprécier dans les informations données. Avis, au niveau de l académie sur la mutualisation et les co-habilitations, etc. Des collaborations existent au niveau local et régional. Au niveau national et international, elles sont assez faibles (se limitant souvent à des échanges d étudiants, voire d enseignants) et mériteraient d être développées. Les universités Montpellier 1 et 2 sont co-habilitées pour les mentions «STIC & santé» et «Biologie, santé», les universités Montpellier 2 et 3 pour la mention «Informatique». La mention «Chimie» est co-habilitée entre l Ecole nationale Supérieure de Chimie de Montpellier et l Université Montpellier 2. Des «passerelles» entre l Université de Nîmes et l Ecole des Mines d Alès existent pour la mention demandée en création «Environnement, risques». En économie, deux spécialités de la mention «Analyse et politique économique» sont co-habilitées avec l Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier et affichent un partenariat avec SupAgro, mais sans précisions sur l un ou l autre aspect. Il existe des partenariats entre l Université Montpellier 1 et SupAgro pour certaines spécialités de la mention «Marketing et vente» et entre l Université Montpellier 1 et l Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier pour la mention «Management, entrepreneuriat et stratégie». 6

7 L offre en gestion de Montpellier 2 fait l objet de co-habilitations pertinentes au niveau de l académie pour certaines spécialités : «Gestion des ressources humaines» avec Montpellier 1 et 3, «Contrôle de gestion et nouveaux systèmes technologiques» avec Montpellier 1, «Chargé d affaires international» et «Création de jeune entreprise innovante» avec l UPVD (mention «Management»). Une spécialité de la mention «Droit privé» de l Université Montpellier 1 est co-habilitée avec l Université de Nîmes tandis que la mention «Droit public», (existant déjà sur Montpellier et Perpignan), est affichée pour l Université de Nîmes en co-habilitation avec l Université Aix-Marseille 3. En, on compte une dizaine de co-habilitations au sein de l académie et peu de mutualisations à ce niveau. Les co-habilitations concernent pour sept d entre elles Montpellier 2 et portent surtout sur les disciplines artistiques et la géographie. L UPVD possède des relations avec l Ecole d Ingénieur IMERIR et l observatoire océanologique de Banyuls. D autres coopérations seraient bienvenues entre les universités montpelliéraines. Il est regrettable qu il n y ait ni co-habilitation ni mutualisation entre la mention «Administration économique et sociale» (AES) de Montpellier 1 et la mention «Management des ressources humaines et du développement social» de Montpellier 3 alors que la licence est commune, que l un des deux parcours de M1 de la mention de Montpellier 1 ne débouche sur aucune spécialité en M2, et que les cinq spécialités de Montpellier 3 sont hétérogènes. En gestion, c est la spécialité «Métiers de la banque et de l assurance» de l UPVD qui bénéficierait le plus d une collaboration au niveau de l académie : en effet, elle présente des points communs avec les spécialités «Banques et assurances» de Montpellier 2 et «Finance» de Montpellier 1 (qui propose un parcours axé sur la gestion de patrimoine). Des synergies seraient envisageables et parfois souhaitables entre l UPVD et les universités montpelliéraines : avec l Université Montpellier 1 pour les mentions «Droit public», «Droit privé» dont certaines spécialités sont proches et partagent des enseignants ; avec l Université de Montpellier 2 pour les mentions de Physique, Chimie, Mathématiques, Electronique-informatique, «Ecologie fonctionnelle et développement durable» ; avec l Université Montpellier 3, d une part pour les mentions «Archéologie» et «Histoire, histoire de l art et archéologie» et d autre part entre la spécialité «Urbanisme, aménagement et conduite de projets dans les territoires urbains» de la mention «Territoires, sociétés, aménagement et développement durable» et une formation équivalente de l UPVD. Au niveau international, les rares collaborations existantes ou en projet, méritent d être soulignées : Une ouverture internationale très forte pour la spécialité «Économie et droit de l énergie» de la mention «Économie de la firme et des marchés» au sein du réseau «Mondialisation, Énergie, Environnement» (MONDER). Un master Erasmus Mundus «Crossways in European Humanities» à l UPVD. Une demande de création d une spécialité européenne «European Master in Consumer Affairs» (EMCA) dans les mentions «Droit de l entreprise» et «Droit public», en collaboration avec quatre universités européennes. Des accords de co-diplômations avec de nombreuses universités étrangères pour la mention «Droit et gestion de la santé». Des partenariats avec les universités de Barcelone et Venise et des échanges d étudiants et d enseignants pour la spécialité «Développement social» de la mention «Management des ressources humaines et du développement social». Une ouverture internationale incontestable, avec la mise en place d antennes à l étranger, la participation de professeurs étrangers, et la distinction d une «chaire Senghor» attribuée par l Organisation internationale de la Francophonie, pour la mention «Droit privé et droit public» de l UPVD. Une demande de master Erasmus Mundus «membrane Engineering» en «Chimie», en cohabilitation avec l Université Toulouse 3. 7

8 Avis, au niveau des établissements, sur le pilotage des formations, sur la mutualisation et les co-habilitations, etc. : Droit, économie, gestion En droit, l organisation des mentions est globalement claire et cohérente même si l on peut noter que le nombre parfois très important de spécialités peut conduire à s interroger sur de possibles mutualisations. L organisation de la mention «Histoire du droit» est plus problématique, car il s agit en réalité d une spécialité seule, de surcroît dépourvue de M1, le recrutement se faisant dans les M1 de droit privé. Le pilotage des mentions semble satisfaisant avec l existence de comités de perfectionnement, à l exception de la mention en «Droit et gestion de la santé» où il s avère inégal selon les spécialités. En droit privé, la spécialité «Théorie et méthode du droit» pose problème : l intitulé et le contenu de cette formation délocalisée au Liban manquent de lisibilité et son pilotage n est pas clair ; il en est de même du parcours délocalisé au Liban de la spécialité «Droit bancaire et financier» de la mention «Droit de l entreprise» qui est peu lisible et devrait faire l objet de plus d information. En économie, du fait de l absence de présentation globale des mentions, celles-ci apparaissent comme des collections hétérogènes de spécialités, sans synergie apparente ni articulation. D une manière générale, on manque d information sur les contenus. Aucune modalité de pilotage n apparaît et il n y a même aucun responsable de mention nommé dans le dossier (des noms apparaissent dans le document de politique générale). En AES, on note une structure peu cohérente dans la mesure où un parcours de M1 ne débouche sur aucune spécialité. Les informations concernant les programmes de cours, l équipe pédagogique ou les modalités de pilotage sont insuffisamment détaillés. La structuration des mentions de gestion de l Université Montpellier 1 est satisfaisante, la professionnalisation des enseignements est attestée par l implication des professionnels et la politique soutenue de stages et d apprentissage. Toutefois certains points sont problématiques au niveau de la structuration des mentions «Audit, contrôle, finance «, «Marketing et vente» et «Management, entrepreneuriat et stratégie». Le pilotage des deux mentions de l Université Montpellier 2 est parfaitement structuré et maîtrisé et la mutualisation satisfaisante. La mention «Management des technologies» manque de lisibilité et propose en réalité, pour deux voire trois spécialités, du management généraliste, la double compétence affichée semblant, dans ces cas, plus cosmétique que réelle. Une réflexion au niveau du site pourrait probablement permettre de résoudre ce hiatus en basculant certaines spécialités dans d autres mentions plus généralistes en gestion. La mention de l Université Montpellier 3 manque de lisibilité, car elle donne l impression d un assemblage d anciens DESS avec certaines spécialités qui ne correspondent pas à l intitulé de la mention. Des efforts sont faits au niveau du pilotage, mais globalement celui-ci reste à améliorer. Globalement, les mentions de l Université de Perpignan sont bien structurées, à l exception de la mention «Droit public» dont les deux spécialités apparaissent regroupées de manière un peu artificielle. La politique de stages est active et le pilotage satisfaisant même si peu d information est donnée sur l existence de comités de perfectionnement par exemple. Les équipes pédagogiques comprennent une proportion équilibrée d enseignants chercheurs et de praticiens. En revanche, peu de cours semblent mutualisés sauf, paradoxalement, au sein de la mention de «Droit privé» pourtant la plus tubulaire. Mais la mention qui pose le plus de problèmes est la mention «Droit privé et droit public» dont le contenu de droit comparé n est pas traduit par l intitulé et dont le nombre de parcours en droit comparé / droit musulman (trois) semble trop élevé compte tenu des effectifs. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Les mutualisations sont satisfaisantes pour les mentions autres que «Sciences pour l environnement» (SPE) et conduisent à une offre claire dans l ensemble et particulièrement lisible pour la mention «Eau». La mention SPE regroupe neuf spécialités allant des géosciences à la bio-ingénierie, et peut apparaître comme un assemblage parfois artificiel, l offre étant plus lisible au niveau des spécialités qu à celui de la mention, d autant plus que les spécialités sont assez autonomes et reposent sur des équipes pédagogiques spécifiques. Pour la mention de l UPVD, des unités d enseignement sont mutualisées avec d autres mentions de l université, ou avec un master de l Université Paris 6. Le pilotage des différentes mentions est efficace, les équipes pédagogiques compétentes. La politique des stages reprend un schéma classique dans le domaine, avec un stage court (2-3 mois) en M1 et un stage long (6 mois) en M2, à l exception de deux spécialités de la mention «Biologie-santé» qui proposent, de manière très intéressante, un stage de 5-6 mois dès le M1. L auto-évaluation est utilisée de façon variable selon les mentions : objective (bien que parfois incomplète pour certaines spécialités) et faisant ressortir les points forts et faibles pour la mention «Biologie-santé», elle 8

9 masque certaines faiblesses du dossier de la mention «Ecologie fonctionnelle et développement durable», en particulier celles concernant la réalité de l adossement recherche de la formation. Toutes les mentions, à l exception de «Biologie-santé», effectuent une sélection pour le passage M1 M2 plus conforme à l ancienne structuration maîtrise/dess/dea qu au LMD. Les mentions proposées, tant à Montpellier qu à Perpignan, font apparaître une forte mutualisation des enseignements, soit au sein de la mention, soit avec d autres mentions, soit avec l école interne d ingénieurs Polytech Montpellier. Toutes les formations font apparaître des stages soit à finalité professionnelle dans une entreprise soit recherche dans un des laboratoires participant à la mention. Ces stages se déroulent à la fois en M1 et M2. Le pilotage est globalement très satisfaisant. Les porteurs de projet et les équipes pédagogiques sont reconnus pour leurs compétences scientifiques, pédagogiques et administratives. Les interventions extérieures de professionnels peuvent parfois apparaître insuffisantes dans certaines mentions de Montpellier 2 (p. ex. «Mécanique», «STIC & Santé», «Informatique»). A l UPVD, l intervention d extérieurs locaux (École d ingénieur IMERIR, Observatoire d océanologie de Banyuls) ou internationaux (Université de Barcelone, Haute École Valaisienne de Sion) est apparue comme judicieuse. La plupart des mentions de Montpellier possèdent un conseil de perfectionnement, alors que l existence d un tel conseil est rarement mentionnée pour les mentions de l UPVD. Il serait souhaitable que toutes les mentions mettent en place ce type d instance. L utilisation des TICE n est pas toujours explicitée dans les dossiers de Montpellier 2, elle est fréquente mais non systématique pour les mentions de l UPVD. Des rapprochements pourraient être envisagés entre les mentions «Électronique-automatique-informatique» et «Énergie solaire» de l UPVD. Les experts déplorent assez souvent un pilotage insuffisant des formations, au niveau des spécialités, des mentions, des départements/ufr et de l université. On déplore, dans un certain nombre de dossiers, l absence de renseignements élémentaires, comme les flux d inscrits et les taux de réussite au-delà de un ou deux ans, ce qui reflète le manque de soutien administratif de ces formations. De même l enquête sur le devenir des étudiants diplômés, l aide à l insertion professionnelle doivent être structurées, au sein de l établissement. Les mutualisations et ouvertures transdisciplinaires pourraient être davantage cultivées, notamment à l Université de Montpellier 3 qui a une offre nourrie. Les experts relèvent à plusieurs reprises le manque d intégration des spécialités à l intérieur de la mention, comme s il s agissait d une juxtaposition de parcours. Certaines spécialités restent encore conçues de manière tubulaire, là où une offre à choix multiples ou une Unité d enseignement d ouverture ne pourraient que renforcer la formation. Là encore les masters ouverts à la transdisciplinarité ont des dossiers plus convaincants que les autres ; et divers rapprochements ou mutualisations dans l offre pourraient être suggérés : la spécialité «Francophonies-interculturalité» de la mention «Etudes culturelles» aurait sans doute une meilleure articulation avec la mention «Lettres» de la même université ; la spécialité recherche «Théâtre et spectacle vivant/cinéma et audiovisuel» gagnerait aussi à se rapprocher de la mention «Lettres» pour mieux souligner sa dimension recherche. Certaines mentions ou spécialités issues de la subdivision d une mention antérieure devraient garder leur articulation entre elles, comme, par exemple, entre la mention «Aménagement, gestion des territoires, environnement» et la spécialité «Gestion des espaces ruraux, aménagement et développement durable» de la mention «Territoires, sociétés, aménagement et développement durable» de l Université Montpellier 3. Le principe du tronc commun pour les lettres et sciences humaines et sociales de l Université de Perpignan, peut-être motivé par un principe de réalité, n est sans doute pas entièrement satisfaisant du point de vue disciplinaire, mais répond malgré tout à une logique intéressante de brassage des formations et des publics. La mention «Études européennes et internationales» doit pouvoir envisager des mutualisations avec les mentions «Langues étrangères appliquées» et «Géographie et aménagement durable». A l Université de Nîmes, les deux dossiers présentés pourraient être repensés au sein d une même mention et la co-habilitation avec Toulouse pour «Arts plastiques, arts appliqués» devrait mieux spécifier le rôle joué par Nîmes. 9

10 Avis sur le bilan de fonctionnement global de l offre master : Droit, économie, gestion A Montpellier, en droit, le bilan est globalement à la hauteur de l ancienneté et de la réputation de l université dans ce domaine. Les mentions bénéficient d une bonne attractivité régionale voire nationale et européenne (en «Droit de l entreprise» et en «Droit public» notamment), mais les flux sont contrastés avec une hausse constatée en droit privé, mais une baisse dans les spécialités recherche de droit public. Cela étant, toutes les mentions ne pratiquent pas l évaluation systématique des enseignements ou le suivi de l insertion. La situation semble préoccupante pour la mention «Droit et gestion de la santé», et plus encore pour «Environnement, qualité, santé» (en raison du départ de son principal partenaire). Pourtant, leur logique de double compétence est pertinente sur un site où les sciences sont largement représentées. En économie, la part des recrutements nationaux voire régionaux semble variable selon les spécialités, (majoritairement régionaux cependant), mais l information est très réduite sur le sujet. Aucun bilan prévisionnel n est fourni et il n y a quasiment pas d information sur l insertion des diplômés. Les flux sont stables et consistants pour certaines spécialités, réduits et en baisse pour d autres (particulièrement pour la spécialité «Choix publics, politique économique, réseaux» et pour des formations plus récentes). Les abandons ne sont pas analysés. Ni information ni indicateur ne sont fournis dans le dossier de mention AES de Montpellier 1. Pour la mention de Montpellier 3, le recrutement est régional au niveau du M1, mais national pour certaines spécialités dont certaines ont un réel rayonnement, notamment «Gestion stratégique des ressources humaines». Les flux sont importants et stables sauf pour la spécialité «Sciences des organisations et des institutions» (recherche), et l insertion semble bonne (sauf pour la spécialité sus-citée et «Expertise socio-économique, emplois et compétences»). Aucun bilan prévisionnel n est fourni. En gestion, à Montpellier 1 comme à Montpellier 2, le recrutement est essentiellement local voire régional, mais diversifié et les flux stables et conséquents. Les indicateurs fournis, même si les données ne sont pas détaillées pour toutes les mentions, permettent toutefois d attester de flux satisfaisants, de l existence de modalités d évaluation des enseignements, et d une bonne insertion professionnelle. A l UPVD, le recrutement est régional voire national en droit public avec une bonne insertion pour la spécialité en urbanisme et immobilier, moindre pour l autre spécialité, un recrutement plus régional, mais une insertion satisfaisante pour la mention de droit privé, surtout la spécialité axée sur les relations d affaires. En «Droit privé et droit public», les débouchés et les projections de flux sont peu optimistes. Enfin, la mention «Management» semble bénéficier d une bonne attractivité régionale avec une bonne insertion des diplômés et des flux importants et stables, même si les flux M1 M2 semblent volatiles. La plupart des mentions ont fourni des indicateurs chiffrés même s ils sont souvent peu détaillés, à l exception de la mention «Management» dont les indicateurs sont plus développés. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Les statistiques sur l origine des étudiants révèlent l attractivité du site montpelliérain, aussi bien en M1 qu en M2. Les effectifs actuels, toutes mentions confondues sont importants (environ 500 diplômés/an). L attractivité internationale des masters est très variable et dans l ensemble limitée, sauf quelques spécialités. Les flux prévus pour la période sont en augmentation par rapport à la situation actuelle, et présentés comme adaptés aux possibilités de débouchés. Il est regrettable que des statistiques sur l emploi des anciens diplômés ne puissent en général pas renforcer les prévisions, qui sont parfois probablement optimistes. Les modalités de passage M1M2 font en général apparaître une sélection entre les deux années, ce qui n est pas conforme à l esprit des masters. Pour les mentions de l Université Montpellier 2, le recrutement apparaît souvent local, mais certaines mentions font état d un important recrutement extérieur (50 % dans la mention «Mathématiques-biostatistiques»). Les taux de réussite sont généralement bons. On note parfois une chute importante d effectifs entre le M1 et le M2 (en «Mathématiques-biostatistiques»). Le devenir des étudiants est très souvent une rubrique mal renseignée, voire absente (en «Informatique») dans les dossiers. Les données fournies font apparaître une bonne insertion professionnelle. 10

11 L évaluation par les étudiants est souvent ponctuelle. L auto-évaluation fait ressortir des difficultés pratiques d organisation liées à la mutualisation. A l UPVD, cette rubrique est plutôt mal documentée pour l ensemble de l offre de formation. Seule la mention «Énergie solaire» possède une forte attractivité nationale et internationale, les quatre autres mentions ayant essentiellement un recrutement régional. Les taux de réussite sont bons. Les évaluations des enseignements par les étudiants sont souvent absentes. Les devenirs des diplômés sont mal renseignés. La mention «Énergie solaire» fait apparaître une bonne insertion professionnelle et un taux de poursuite en thèse élevé. Les experts ont salué le très gros travail et les efforts fournis afin de concilier le maintien d un haut niveau de compétences et de résultats en recherche et les exigences d une professionnalisation immédiate dans un marché de l emploi difficile à ouvrir. Cette double exigence a été remplie grâce à la multiplication de l offre, les parcours indifférenciés, le souci d ajuster astucieusement l offre par rapport à des niches d emploi, ce qui est plus facile dans certaines disciplines que dans d autres. Sans doute faudrait-il pour cultiver cet équilibre maîtriser la part des intervenants extérieurs, parfois insuffisante, mais parfois pléthorique là où les enseignants-chercheurs offrent un potentiel à mieux exploiter et à repositionner. Sans doute aussi le morcellement des formations avec des spécialités indépendantes au sein de la mention, voire des enseignements en mosaïque au sein de la spécialité, est-il préjudiciable à leur cohérence : l enquête auprès des étudiants (mastériens, doctorants, ou issus d un master) devrait pouvoir aider en partie et c est parfois déjà le cas, à construire plus de cohérence. Une analyse sur le taux d échec dans des parcours à maigres flux doit être menée, de même que doivent être explorées les pistes d une meilleure adaptation à un public estudiantin qui travaille ou en reprise d études. Les établissements doivent aussi mieux aider au développement d une politique internationale bi-diplômante : l expertise des masters de l Université de Perpignan montre bien le poids d un Erasmus Mundus dans le schéma général de l offre. Synthèse de l évaluation pour l académie Points forts : Un adossement recherche bon, voire très bon pour la plupart des mentions. Une offre de formation riche, attractive et bien adaptée aux besoins socioprofessionnels avec, globalement, une bonne insertion professionnelle. Droit, Économie, gestion Une offre en cohérence avec les objectifs généraux affichés par les établissements. Un bon équilibre entre une offre de formations généralistes et une offre de formations plus ciblées ou plus originales. Des formations d excellence existant dans tous les domaines (et notamment en droit) avec un recrutement dépassant l académie. Des liens avec les milieux professionnels et une professionnalisation satisfaisante des formations (enseignements, politique de stages). Une bonne politique de site en gestion (en particulier en GRH et entre les universités de Montpellier 2 et Perpignan). Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Des mentions/spécialités correspondant toutes à des disciplines pour lesquelles la réputation de Montpellier est excellente (santé, environnement, biotechs, etc.). Une bonne adéquation des formations avec le marché de l emploi pour les spécialités «P», et avec les capacités d insertion pour les spécialités «R», dont le taux de poursuite en doctorat est globalement élevé. Des efforts de mutualisation d enseignements et d organisation de l offre de formation réels, même s ils peuvent probablement être poursuivis. 11

12 Un flux de diplômés globalement élevé (500 diplômés/an) révélant l attractivité de l offre de formation. Une participation des acteurs industriels aux enseignements, satisfaisante. Une mutualisation des enseignements satisfaisante. Un bon ancrage territorial. Une association de formations innovantes aux formations traditionnelles. Points faibles : Un manque d ouverture internationale, compte tenu du potentiel de recherche et de l attractivité de la région. Un défaut de pilotage global, avec de fortes disparités d organisation et de pilotage selon les mentions voire les spécialités en «Droit, économie, gestion» et «Sciences sociales et humanités». Droit, Économie, gestion Un statut peu clair de la co-habilitation avec Nîmes en droit. Une intégration insuffisante de la formation à et par la recherche dans les mentions. Certaines redondances et/ou un nombre de spécialités un peu élevé en droit. Une coordination et coopération inter-établissements à développer en droit et en AES ainsi que dans les domaines «Gestion de patrimoine» et «Banques et assurances.» Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Un nombre important de spécialités (vingt-deux) et de parcours (soixante-quatre) rendant l offre complexe et assez peu lisible pour les étudiants et les employeurs. Des mutualisations/co-habilitations Montpellier-Perpignan ou Nîmes-Perpignan presque inexistantes. Des recrutements régionaux (trop) importants. Un manque d évaluation systématique des mentions par les étudiants. Une utilisation des TICE souvent insuffisante (ou insuffisamment mentionnée). Des conseils de perfectionnement n existant pas dans toutes les mentions. Une professionnalisation pas assez prise en compte, des stages ou des débouchés incomplètement acquis. Une intégration des étudiants dans le milieu de la recherche et une professionnalisation par la recherche encore superficielles. Recommandations : Il est souhaitable de : Renforcer l internationalisation, notamment en essayant de cultiver les doubles diplômes et les co- habilitations avec l étranger. Expliciter et renforcer la formation à et par la recherche en «Droit, économie, gestion» et. 12

13 Droit, Économie, gestion Éclaircir la nature des co-habilitations de spécialités entre établissements (Universités de l académie, Universités hors académies, Universités étrangères, Ecoles d ingénieur, ESC Montpellier), de même que les conventions citées avec des établissements étrangers. Améliorer la lisibilité de l offre par une meilleure adéquation des intitulés avec les contenus, une plus grande cohérence des systèmes de parcours et d options, une mise en place de mutualisations au niveau des M1. Condenser l offre et améliorer la coordination inter-établissements en AES ainsi que sur certaines spécialités en droit (notamment entre Montpellier et Perpignan), et en gestion (domaine Finance, Banque, Assurances). Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Assurer le suivi des diplômés afin d évaluer l adaptation réelle de l offre. Veiller, tout particulièrement pour les masters «P», à faire en sorte que les enseignements d anglais aboutissent à un certificat internationalement reconnu, presque indispensable à l emploi des cadres. Présenter des dossiers homogènes : les établissements pourraient proposer aux responsables des mentions/spécialités un canevas unique pour la présentation des données (nombre d étudiants M1/M2, pourcentages de réussite, passage M1->M2, équilibre cours/td, insertion professionnelle, etc.). Veiller à accroître les recrutements nationaux, voire internationaux. Accroître les collaborations avec l Espagne, en particulier sur l énergie solaire. Mettre en place une évaluation systématique des enseignements par les étudiants. Accroître l utilisation des TICE. Mettre en place des conseils de perfectionnement dans toutes les mentions. Éviter la mise en concurrence des établissements offrant des formations similaires. Travailler à une meilleure intégration des spécialités dans certaines mentions et penser les mentions dans la globalité de l offre pour mieux instaurer la transdisciplinarité et travailler les mutualisations ; les flux seront plus satisfaisants dans certaines disciplines et les étudiants ouvriront le champ de leurs compétences. Doter les établissements et les mentions d outils de pilotage, faire de l audit interne. Mettre en place des bureaux d aide à l insertion professionnelle, de suivi des diplômés, des annuaires d anciens pour créer un cadre et un avenir professionnels. Synthèse de l évaluation par établissement Université de Montpellier 1 Points forts : Une offre globalement lisible et cohérente en droit et en gestion. Certaines formations d excellence, dans tous les domaines et notamment en droit. Un bon équilibre, en droit, entre une offre généraliste de qualité et quelques formations originales. Un très bon adossement à la recherche en droit et, bien que de façon plus hétérogène, en économie. Un bon adossement aux milieux professionnels (en particulier en gestion). Un bon pilotage des mentions et des spécialités en droit et en gestion, avec des comités de pilotage ou de perfectionnement et une bonne utilisation des indicateurs de suivi des formations (insertion, évaluation des enseignements). 13

14 Points faibles : Un défaut de pilotage au niveau global : de très fortes hétérogénéités entre les mentions voire entre les spécialités, des défauts de coordination entre économie et gestion sur la finance et entre spécialités de droit ou de gestion conduisant à des redondances. Une ouverture internationale faible d une manière générale (langues, échanges d étudiants, partenariats sur les diplômes). Des défauts de cohérence interne à certaines mentions : juxtaposition de spécialités hétérogènes sans présentation de mention ni synergie en économie, une mention «Histoire du droit» dépourvue de M1, un parcours de M1 ne débouchant sur aucune spécialité ni passerelles en AES. Des défauts de coordination inter-établissements : pas de coopération avec la mention «Administration économique et sociale» de Montpellier 3 malgré une offre complémentaire en M2 et une licence commune ; une absence de coordination avec Perpignan en droit malgré une offre parfois similaire ; une forte concurrence, sur l académie, en gestion de patrimoine (intitulés divers) qui ne fait l objet d aucune coopération ; un déficit de collaboration avec d autres disciplines et d autres établissements pour la mention «Science politique». Aucune mention dans le dossier de la fusion des équipes de recherche en gestion, et une intégration de la recherche dans les formations à développer. Des effectifs attendus incertains pour la mention «Santé, humanités, autonomie» et un situation préoccupante, au niveau des flux, des mentions de «Droit et gestion de la santé» et surtout «Environnement, qualité, sécurité» dont le partenaire principal s est désengagé. Recommandations pour l établissement : Il est souhaitable de : Améliorer la cohérence et la lisibilité de l offre en développant des co-habilitations et/ou des mutualisations sur le plan régional pour les spécialités similaires (avec Perpignan et Montpellier 2 en gestion de patrimoine, avec Perpignan en droit, avec Montpellier 3 en AES, notamment) ainsi que des mutualisations voire des regroupements au sein des spécialités. Mettre en place, en économie, un véritable pilotage de mentions ; revoir l intitulé et le contenu des mentions ainsi que le programme d enseignements (spécialisation progressive, mutualisations, introduction de cours manquants) afin d améliorer la lisibilité et l adéquation entre titre et contenu. Réfléchir à la structuration et au contenu de la mention «Histoire du droit». Améliorer les mentions «Droit et gestion de la santé» et «Environnement, qualité, sécurité» en les rapprochant des mentions en sciences, avec une clarification des objectifs et des contenus et une meilleure communication, car leur positionnement double compétence semble très pertinent au plan local. Renforcer l ouverture internationale par le développement d enseignements en langues étrangères, et de partenariats permettant des échanges d étudiants. Systématiser l utilisation d indicateurs de suivi de l évaluation des enseignements et de l insertion professionnelle. Tenter d élargir les publics visés et mieux travailler l orientation recherche pour viser des professions de cadres à haut niveau pour la mention «Santé, humanités, autonomie». Rechercher des complémentarités avec d autres disciplines et d autres établissements pour la mention «Science politique». Université de Montpellier 2 Points forts : Un adossement recherche bon, voire très bon pour toutes les mentions. L offre de formation proposée est en très bonne adéquation avec les objectifs de l université déclinés dans les pôles de Formation et de Recherche Chimie-Environnement-Vie- Agroalimentaire-Planète et Mathématiques-Informatique-Physique-structures et Systèmes,. Cette offre s appuie sur des laboratoires labellisés de grande réputation internationale. 14

15 Les formations proposées, souvent uniques au niveau régional ou local, sont attractives pour les étudiants. Cette offre est bien adaptée aux besoins socioprofessionnels régionaux. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Des mentions attractives dont les spécialités couvrent l ensemble des domaines de connaissance affichés. Des rapprochements pertinents entre Universités et Ecoles d Agronomies. Des équipes pédagogiques étoffées montrant une bonne représentativité des établissements partenaires. Pour la mention Biologie Santé, des enseignements assez largement mutualisés en M1. Des créations de spécialités (mention Eau) justifiées. Droit, Économie, gestion Un positionnement judicieux sur le créneau de la double compétence, des spécialités originales sans concurrence, en forte cohérence avec les objectifs affichés par l établissement. Une bonne politique de site avec Montpellier 1 et Perpignan pour éviter les doublons en gestion. L existence de formations très professionnalisantes (part de l apprentissage et de la formation continue, liens avec les milieux professionnels, stages) aboutissant généralement à une bonne insertion professionnelle. Un très bon pilotage des formations. Points faibles : Un manque de statistiques sur le devenir des diplômés. Dans de nombreux dossiers, les informations sur le suivi des diplômés sont incomplètes. L organisation pratique des enseignements, en partie liés à la mutualisation, risque de soulever des difficultés auxquelles il conviendrait de remédier. L attractivité internationale pourraît être renforcée. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Une pluridisciplinarité complexe à mettre en place, aboutissant à la multiplication des spécialités et parcours. En conséquence, un manque de lisibilité de l offre. Des recouvrements entre spécialités. Des spécialités sélectionnant les étudiants à l entrée en M2, ce qui est contraire au schéma LMD. Une ouverture internationale pas encore suffisamment développée. Droit, Économie, gestion Un manque de lisibilité et de cohérence interne (spécialités) de la mention «Management des technologies» dont certaines spécialités sont du management généraliste, et des parcours disparates, trop nombreux et présentant des redondances avec certaines spécialités de Montpellier 1 pour la spécialité «Management des technologies de l information». Aucune mention dans le dossier de la fusion des équipes de recherche en gestion, une intégration de la recherche dans les formations à développer. Un manque d ouverture internationale (et d information) tant en termes d échanges d étudiants que de partenariats institutionnels alors que la spécialité «Chargé d affaires international» est clairement positionnée à l international. Une forte concurrence sur l académie pour la spécialité «Banque et assurance» qui ne fait l objet d aucune coopération. 15

16 Recommandations pour l établissement : Il est souhaitable de : Mettre un place un meilleur suivi de l insertion professionnelle. Mener une réflexion sur la mention «STIC & santé» qui présente une offre intéressante, mais qui soulève des difficultés en terme de recrutement (étudiants issus de licences informatiques ou biologiques ). L acquisition de la double compétence apparaît difficile à réaliser, il s agirait plutôt de compétences complémentaires. La spécialité «Compétences complémentaires en informatique» de la mention «Informatique», devrait être une mention à part entière. Mener une réflexion sur la spécialité «WebSciences» de la mention «Informatique» potentiellement très attractive, mais dont le projet est encore en devenir ; la participation de professionnels ainsi que la présence de cours professionalisants doivent être mieux définis. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Simplifier l offre rendue trop complexe en raison de la difficulté de mise en place de la pluridisciplinarité et qui conduit à la multiplication des spécialités et parcours ; réduire le nombre d Unités d enseignements. Sauf cas exceptionnel, ne pas sélectionner en M2. Rester réaliste sur les flux prévus, qui doivent être en adéquation avec les possibilités d emplois/de poursuites en thèse. Fournir des statistiques précises sur l insertion professionnelle des diplômés, en particulier pour les spécialités «Professionnelles». Développer davantage les échanges internationaux. Droit, Économie, gestion Etendre l effort manifeste de coordination qui est réalisé au niveau du site de Montpellier à toutes les spécialités, supprimer les doublons via des co-habilitations et des mentions communes. Expliciter et renforcer la formation à et par la recherche. Accroître l ouverture vers l international par le biais de partenariats plus formalisés (ou explicités), d échanges d étudiants et d enseignants et d un renforcement de l enseignement en langues étrangères. Université de Montpellier 3 L université propose aux étudiants de l académie et de toutes provenances une offre très riche qui dans un nombre certain de cas a fait et refait ses preuves. Les formations professionnalisantes ont notablement renforcé les formations de type traditionnel. La baisse des flux dans certains masters ou certaines spécialités doit inciter à un toilettage et/ou repositionnement de l offre. Dans certaines disciplines, l offre est saturée comme dans le domaine des formations patrimoniales, séparées en diverses mentions («Patrimoine», «Histoire», mentions de «Géographie», etc.) et qui pourraient être mieux valorisées en étant regroupées au sein d une mention «Histoire» ou autour d un axe «Méditerranée» cultivé dans divers parcours. L offre est parfois éparpillée en spécialités à faibles ou très faibles flux. Les demandes de création de spécialités devraient dans bon nombre de cas consolider leur dossier avant d ouvrir. Points forts : Bonne attractivité sur l ensemble de l académie. Un potentiel d enseignants-chercheurs et de laboratoires reconnus. Une dynamique de l université en interaction avec celle de la région. Points faibles : Des flux déclinants dans certaines disciplines. 16

17 Des mutualisations et des ouvertures disciplinaires insuffisantes dans certaines mentions. Un pilotage insuffisant des mentions. Recommandations pour l établissement : Il est souhaitable de : Mettre en place une logistique de pilotage des mentions et de suivi des étudiants, tant au niveau interne qu au niveau de la professionnalisation, de la politique des stages, des débouchés. Mieux développer l internationalisation par des formations bi-diplômantes et renforcer à ce titre l enseignement des langues vivantes. Travailler les mutualisations internes dans les mentions, ou interdisciplinaires. Réfléchir à une intégration plus forte de la mention «Management des ressources humaines et du développement social» avec les autres mentions en économie gestion du site de Montpellier et celle du maintien des spécialités «Sciences des organisations et des institutions» et «Expertise socio-économique, emplois et compétences» dont les flux et/ou les débouchés semblent incertains. Université de Nîmes Deux mentions ont été considérées en : la co-habilitation de la mention «Arts plastiques, arts appliqués» avec l Université de Toulouse est apparue très confuse, et gagnerait peut-être à être repensée au sein de la mention «Design». En, la demande de création «Environnement, risques» est complémentaire à l existant au plan académique. Points forts : Une formation innovante en partenariat avec l École des Mines d Alès pour la mention«design». Une bonne articulation avec le monde professionnel pour la mention«design». Points faibles : Un manque d adossement à la recherche. Un décalage entre objectifs et formation. Recommandations pour l établissement : Il est souhaitable de : Renforcer les passerelles scientifiques avec des laboratoires en adéquation avec les objectifs. Université de Perpignan Via Domitia Points forts : Un bon, voire très bon adossement à la recherche pour les mentions en droit, en «Sciences et technologies», en «Sciences de la vie, de la santé et de l écologie». Notamment, les secteurs de l énergie solaire ou des biogéosciences marines apparaissent comme des domaines phares de l établissement. Droit, économie, gestion Un positionnement local ou régional pertinent avec une offre diversifiée cohérente. 17

18 Une bonne coordination sur la gestion avec l IAE de Montpellier : doublons limités, cohabilitations pertinentes. Un appui solide sur les milieux socio-professionnels et une insertion globalement satisfaisante, notamment en «Management». Des partenariats internationaux pertinents (bassin méditerranéen), quand ils existent. Sciences de la vie, de la santé et de l écologie L intérêt des objectifs de la mention (interface génomique-écologie). Un projet correctement proportionné par rapport aux forces disponibles (enseignants-chercheurs, chercheurs). Les domaines d excellence mis en avant dans la déclaration de politique générale : environnement, développement durable sont bien représentés dans l offre de formation. L adossement au monde socioprofessionnel local et régional est bon. Les formations proposées semblent répondre à des besoins en termes de métiers. Une politique d établissement autour d une identité thématique et la mise en place d outils transversaux pour construire et apprécier les résultats. Des efforts pour créer des formations avec de l interdisciplinarité, un tronc commun et des mutualisations qui répondent à une demande locale et sociale. Un programme Erasmus Mundus, l accueil international et les conventions avec d autres universités, l effort en langues vivantes. Points faibles : Droit, économie, gestion Un manque de lisibilité général de certaines mentions et principalement de la mention «Droit privé et droit public» qui propose en réalité du droit comparé, et de la mention «Droit public» qui regroupe artificiellement deux spécialités différentes. Une ouverture internationale à développer. L absence d adossement local à la recherche de la mention «Management». Une forte concurrence sur l académie pour la spécialité «Métiers de la banque et assurance» qui ne fait l objet d aucune coopération. Aucune synergie entre les spécialités «Commerce international» et «Chargé d affaires international». Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Les enseignements en écologie sont peu développés, contrairement à ce que laisse penser le titre de la mention. Il manque un bilan détaillé du devenir des diplômés (emplois occupés, salaires). Le dossier est incomplet sur certains points. Une ouverture internationale, notamment en direction des pays méditerranéens, faible malgré des efforts indéniables. Des données quantitatives des flux entrants, sortants, insuffisantes dans les dossiers. Une organisation générale imprécise, en particulier sur les modalités de contrôle. Les mutualisations semblent encore peu développées. Un manque de coordination entre la structure de l université et celle des masters, parfois aussi à l intérieur des mentions. 18

19 Une recherche insuffisamment développée ou convaincante. L absence d intervenants extérieurs dans des mentions où ils sont attendus. Des flux parfois limités. Recommandations pour l établissement : Il est souhaitable de : Droit, économie, gestion Revoir les intitulés des mentions qui ne traduisent qu imparfaitement la réalité de leur contenu. Ainsi, la co-existence des mentions de droit privé et de droit public avec une mention «Droit privé et droit public» qui propose en réalité un contenu original axé sur le droit comparé dont il conviendrait de changer le titre. Renforcer la mutualisation avec Montpellier 1 en droit. Revoir l organisation de certaines mentions autour de trois questions : celle du maintien de certaines spécialités à effectifs et insertion plus faibles, celle de la diminution des parcours trop nombreux ou tubulaires et celle de la coordination à développer au sein des mentions. Améliorer la professionnalisation de certaines mentions (celles de «Droit public» et de «Droit public et droit privé»), l internationalisation, y compris autour de la méditerranée, de certaines autre comme «Management». Développer les indicateurs de suivi des mentions de droit. Développer l adossement à la recherche de la mention «Management». Sciences de la vie, de la santé et de l écologie Renforcer les enseignements en écologie ou changer le titre de la mention. Réfléchir à un rapprochement avec les universités de Montpellier 1 et 2, afin d envisager des mutualisations d enseignements, d éventuelles co-habilitations, ou l accueil de stagiaires. Eviter les situations de concurrence avec les établissements voisins de l académie de Montpellier ou de celle Toulouse : les experts indiquent que pour la mention «Chimie», il semble exister une concurrence avec la spécialité «Chimie des biomolécules pour la santé» de la mention proposée par l Université de Montpellier 2. De même, en ce qui concerne la mention demandée en création, «Mathématiques et applications», les axes scientifiques sont également présents à Montpellier et à Toulouse. Donner de meilleurs contenus aux enseignements en développant la recherche et en visant des objectifs scientifiques et professionnels plus clairs. Donner les moyens de développer une recherche de qualité. 19

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences physiques pour l'environnement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des connaissances et innovation de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biogéosciences de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ocean indien : géographie et histoire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Droit européen et international

Master Droit européen et international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit européen et international Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit public de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international et européen de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Génie électrique et informatique industrielle de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'université Paul Cézanne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Audit, contrôle, finance de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de gestion de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie, gestion, administration de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques appliquées à l'économie et à la finance de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Master Science politique

Master Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Affaires internationales et ingénierie économique de l Université du Littoral Côte d Opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Information et communication de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères et échanges internationaux de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques-Informatique de l Université de Perpignan Via Domitia Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Expertise internationale de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Politique - action publique de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Master Economie, banque et finance internationales

Master Economie, banque et finance internationales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie, banque et finance internationales Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Master Information communication

Master Information communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Information communication Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international et européen de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Travail et études sociales de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Synthèse des évaluations. Champ " Santé " Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Synthèse des évaluations. Champ  Santé  Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Synthèse des évaluations Champ " Santé " Université Toulouse III Paul Sabatier UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Master Géographie et aménagement

Master Géographie et aménagement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Géographie et aménagement Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence»

Rapport sur l offre de formation «licence» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence» de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E - 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit social de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Littératures, arts et oralités du monde de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Formations et diplômes. Licence Sociologie

Formations et diplômes. Licence Sociologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sociologie Université Centre Universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J (déposant) Campagne d évaluation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'université de la

Plus en détail

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Evaluation des diplômes Masters Vague E Evaluation réalisée en 2013-2014 Académie : Versailles Etablissement déposant : Université Paris-Sud Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Droit de l entreprise

Master Droit de l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit de l entreprise Institut catholique de Lille - ICL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de l'innovation, de la communication et de la culture de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Master Management des ressources humaines et organisation

Master Management des ressources humaines et organisation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines et organisation Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie et biologie de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des petites organisations durables de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de la préservation et de la transmission du patrimoine culturel de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique

Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique Université Bordeaux Montaigne (déposant) Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues et interculturalité de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université Montpellier 1 Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Evaluation des écoles doctorales de l Université

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences du management de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail