CIHEAM - IAMM. La qualité et la norme, un demi siècle d évolutions, des principes pour l enseignement supérieur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CIHEAM - IAMM. La qualité et la norme, un demi siècle d évolutions, des principes pour l enseignement supérieur"

Transcription

1 CIHEAM - IAMM La qualité et la norme, un demi siècle d évolutions, des principes pour l enseignement supérieur Vincent Dollé Dir. IAMM Président QuaRES Vincent Dollé CIEP 18 mars

2 Plan 1. Le champ intervention de l IAM de Montpellier 2. QuaRES : partage d expérience en démarches qualité enseignement supérieur et recherche 3. Qualité et norme un peu d histoire 4. Mise en oeuvrede démarches qualité : quelques principes pour l amélioration continue, retour d expérience. Vincent Dollé CIEP 18 mars

3 1. Le champ de l interventiondu CIHEAM-IAM de Montpellier Vincent Dollé CIEP 18 mars

4 Une volonté méditerranéenne CIHEAM s Mediterranean will Treize pays Centre Intergouvernemental, créé à l initiative conjointe de l OCDE et du Conseil de l Europe pour former les cadres du développement agricole et rural de la méditerranée Mai 1962, le Centre International de Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes regroupe aujourd hui treize pays : Albanie, Algérie, Egypte, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Espagne, Tunisie, Turquie. Des contacts sont en cours avec d autres pays méditerranéens qui souhaitent rejoindre le CIHEAM. Vincent Dollé CIEP 18 mars

5 Le CIHEAM et les IAM L IAM de Montpellier est l un des 4 instituts du CIHEAM : organisation inter-gouvernementale créée en 1962 sous l égide de l OCDE Montpellier (France) Bari (Italie) Chania (Grèce) Saragosse (Espagne) Vincent Dollé CIEP 18 mars

6 U. of Montpellier I, II, III Campus Sup AgroM-INRA, CIRAD, IRD Faculty of Agropolis Local authorities Un réseau de partenaires U. Bologna U. Catania U. Tirana QSR U. Aknediz Antalia U. Galatassaray METU Ankara U. Chukurova Adana U. Evora ISA Lisbon IAV Hassan II ENA Meknes INRA Offices U. Marrakech Polytec. Madrid Polytec.Valence U. Cordoba IRESA, INA Tunis, ENA Mograne, IRA Médénine Universités : Tunis, INA El Harrach Universities of Constantine, Algiers, Tlemcen Univ, Foundation of Malta U. Cairo, CRDRS U. Alexandria U. Salonika U. Athens U.L. U.S.J. A.U.B, CNRS. Vincent Dollé CIEP 18 mars

7 La formation au cœur des missions de l IAMM Origine des stagiaires (1 ère et 2 ème année Cycles courts Doctorants Stages de recherche) de l IAMM : une vocation euro-méditerranéenne (cumul ) Vincent Dollé CIEP 18 mars

8 Formations diplômantes Master of Science : Filières Agro-alimentaires et Stratégies des Acteurs Société Rurales, Territoires et Gestion des Ressources Naturelles Gestion Agricole et Territoires Développement Territorial et Projets Economie et Gestion du Développement Agricole, Agroalimentaire et Rural 150 étudiants/an en moyenne : 40% ayant une expérience professionnelle 60% de jeunes diplômés Plateforme doctorale méditerranéenne : 60 Ph D Vincent Dollé CIEP 18 mars

9 Formations qualifiantes Formation professionnelle continue Modules de Masters «à la carte» Formations professionnelles de courte durée Français langue étrangère (FLE) Cours de soutien aux étudiants MSc IAMM Cours collectifs (intensifs ou du soir) Cours individuels Préparation au DALF et au DELF Des modalités de diffusion facilitent la mobilité Des unités capitalisables (ECTS) La mobilité géographique : In situ: les apprenants viennent à l IAMM Délocalisées : nos enseignants et formateurs se déplacent A distance : pour réduire la durée des déplacements Une langue commune le Français, la qualité en partage Vincent Dollé CIEP 18 mars

10 2. QuaRES : partage d expérience en démarches qualité enseignement supérieur et recherche Vincent Dollé CIEP 18 mars

11 QuaRES: un ensemble d actions pour la qualité - Création en 2003, association en 2006, -Écoles d été - Formation en sessions - Éditions, communication -Audits croisés -Rencontres internationales qualité Vincent Dollé CIEP 18 mars

12 Une mission partagée depuis 10 ans pour :. Sensibiliser et former les acteurs de la qualité,. Observer et valoriser les démarches qualité entreprises dans des contextes diversifiés,. Échanger les expériences et les bonnes pratiques,. Débutants et confirmés. Recherche et enseignement supérieur. Public et privé. Des retours d expérience, des ateliers, des tables rondes, des posters. Des thématiques 2012 : Qualité et évaluation, Qualité et développement durable, les évolutions des référentiels, perspectives en Europe. Vincent Dollé CIEP 18 mars ème école qualité en recherche et en enseignement supérieur 12

13 Un public aux origines diverses Depuis 10 ans sans interruption Plus de 1200 participants : 950 acteurs formés, 250 intervenants mobilisés Beaucoup de chercheurs De + en + d enseignants Vincent Dollé CIEP 18 mars ème école qualité en recherche et en enseignement supérieur 13

14 Un travail d animation en réseau 1. QuaRES 2. FQP France Qualité publique.. 3. CIDEFA-Agence Universitaire Francophonie 4. ICA, Enseignement supérieur 5. Séminaires, rencontres et colloques : 2011 : QualitaAngers, CIMQUSEF Rabat, CIRUISEF, IMPEQES, UTC 2012 : BIOGENE Ouest, CAFMET métrologie, AFNOR, 6. Réseau de réseaux ; Septembre 2010 à Montpellier 7. RELIER : mars 2013 CPU-AMUE Vincent Dollé CIEP 18 mars

15 Formations, audits, éditions, - Formation en sessions inter organismes - ISO 9001, 14001, Audits internes - Management de la qualité - Métrologie - Éditions, communication - Un bilan : août Politiques des établissements - Démarches des labos, - Expériences - Cahier des écoles? - Audits croisés - Un réseau d auditeurs qualifiés Vincent Dollé CIEP 18 mars ème école qualité en recherche et en enseignement supérieur 15

16 Une initiative européenne récente : - Projet Européen ICA ICA Qualityproject - Framework Qualityassessmentof international degree programmes for applied sciences and rural developpement - Guide d auto évaluation d établissements - Critères et indicateurs - Sytèmes d assurance qualité - Peer review Vincent Dollé CIEP 18 mars

17 3. Qualité et norme un peu d histoire Vincent Dollé CIEP 18 mars

18 Septembre 2012, 10 ème école d été de Mais Le concept Qualité ne compte plus les décennies! Déjà en basse Mésopotamie, 18 siècles avant Jésus Christ : Apparition du premier système législatif connu -code d Hammourabi, roi de Babylone ( av. J.C.) -portant sur le commerce et les garanties à apporter aux marchandises. Stèle babylonienne décrivant les procédures à appliquer dans la fabrication des remèdes et dans leur application. Et dans l ancienne Égypte, 15 siècles avant Jésus Christ : Contrôle de la qualité des blocs de pierre (régularité et perpendicularité) destinés aux monuments pharaoniques (dessins retrouvés dans la tombe d un vizir sous les règnes de ThotmèsIII et AmenhetepII, datés de 1448).... En Europe, fin du Moyen Âge : En 1498 Edition à Florence du «movo receptaris», manuel d Assurance Qualité de la pharmacie. En 1664 J.B.Colbert impose des contrôles de fabrication dans les manufactures royales, sous la surveillance des «inspecteurs des manufactures». En 1689 Louvois impose des contrôles qualité dans les arsenaux royaux, ainsi qu une forme d audit des fournisseurs. Dans une lettre de Vauban à Louvois, on trouve les principes de la Qualité totale (satisfaire les salariés, satisfaire les fournisseurs, satisfaire les clients)... Au 19 ème siècle, en période industrielle : Le 29 Octobre 1823, Première législation française de portée générale sur les appareils à pression de vapeur... Source L. Mas CIRAD-QuaRES 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

19 Septembre 2012, 10 ème école d été de Mais Le concept Qualité ne compte plus les décennies! Déjà en basse Mésopotamie, 18 siècles avant Jésus Christ : Apparition du premier système législatif connu - code d Hammourabi, roi de Babylone ( av. J.C.) - portant sur le commerce et les garanties à apporter aux marchandises. Stèle babylonienne décrivant les procédures à appliquer dans la fabrication des remèdes et dans leur application. Et dans l ancienne Égypte, 15 siècles avant Jésus Christ : Contrôle de la qualité des blocs de pierre (régularité et perpendicularité) destinés aux monuments pharaoniques (dessins retrouvés dans la tombe d un vizir sous les règnes de ThotmèsIII et AmenhetepII, datés de 1448).... En Europe, fin du Moyen Âge : En 1498 Edition à Florence du «movo receptaris», manuel d Assurance Qualité de la pharmacie. En 1664 J.B.Colbert impose des contrôles de fabrication dans les manufactures royales, sous la surveillance des «inspecteurs des manufactures». En 1689 Louvois impose des contrôles qualité dans les arsenaux royaux, ainsi qu une forme d audit des fournisseurs. Dans une lettre de Vauban à Louvois, on trouve les principes de la Qualité totale (satisfaire les salariés, satisfaire les fournisseurs, satisfaire les clients)... Au 19 ème siècle, en période industrielle : Le 29 Octobre 1823, Première législation française de portée générale sur les appareils à pression de vapeur... Source L. Mas CIRAD-QuaRES mars 2013 Vincent Dollé CIEP 19

20 Le concept Qualitérefait l actualité : qualité, traçabilité.. responsabilité et commerce de masse 2013 : Des contrôles qualité dans la construction des échanges commerciaux, de la responsabilité des entreprises. de la viande de cheval vendue pour de la viande de bœuf. En Europe, depuis le Moyen Âge :Le commerce de masse a exigé une longue éducation du marchand, développement des échanges possible quand : techniques de contrôle, règles de gouvernance, prescripteurs indépendants : Qualité des produits Sanctions lourdes contre tromperie et contre façon ; des règles définissent les caractéristiques des marchandises et les outils de mesures ( règles, balances, volumes) Foire dans la champagne : ventes interdites les premiers jours pour permettre à tous d examiner la marchandise, comparer, juger. Orfèvrerie : office public de garantie contrôle la qualité titre, le poinçon engage la responsabilité du vendeur Vincent Dollé CIEP 18 mars

21 Et si Adam Smith avait oublié la qualité. (Armand Hatchuel mars 2013) Révolution industrielle : Contrôle de la qualité change d échelle, création d organismes internationaux Gestion collective de la qualité préalable au échanges marchands, des innovations technologiques, 1855 laboratoire d essais : commerce de l eau courante et compteurs d eau Depuis 1960 : comme la consommation, le commerce s étend régulièrement, les entraves réglementaires doivent rester exceptionnelles des grandes zones de libre échange La loi de la rentabilité à très court terme, pilotage par le marché ou régulation du marché? Commerce de masse de la viande se développe sans moyens de contrôle, sans protection du consommateur la main invisible du marché devait réguler les intérêts particulier des acheteurs et des vendeurs, et la qualité visible par le client qui ne peuvent savoir ce qu ils mangent. Et qui ne peuvent se rendre compte qu ils mangent du cheval Qualité, Contrôles (savoirs et jugements), rentabilité d une transaction, rôle des entreprises confiance? Vincent Dollé CIEP 18 mars

22 Rappel de l évolution générale du concept au XXème siècle Confiance La qualité du premier coup Qualité totale 2000 Assurance de la Qualité Correctif 1980 Préventif Contrôle en cours de processus 1960 Contrôle final Constat d insuffisance 1940 Méfiance Source L. Mas CIRAD-QuaRES 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

23 Qualité en recherche et enseignement supérieur Quelques jalons et faits marquants 1918: Création de la Commission Permanente de Standardisation (France) 1926: Création de l AFNOR 1980: Première norme AFNOR sur l assurance de la Qualité 1987: Naissance de la série des normes ISO 9000 dont l ISO 9001, révisée en 1994, 2000et : Norme ISO sur le management environnemental (dernière version décembre 2004); Norme AFNOR NF concernant la Qualité des centres de ressources biologiques (CRB) (Système de management d'un CRB et qualité des ressources biologiques d origine humaine et microbienne, révisée en 2011avec extension à tous les CRB ) 1999 : Norme ISO 17025(établit les exigences générales de compétence pour effectuer des essais et/ou des étalonnages, y compris l'échantillonnage - révisée en 2005) 2002 : Mission qualité ministère de l enseignement supérieur et de la recherche 2001 à 2004 : Série de fascicules de documentation et du guide d application qualité en recherche AFNOR FD X50-551, FD X / GA X : Le livre des références CNE 2003: Edition de la norme NF X sur la qualité en expertise 2010: Norme ISO 26000, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale Après les secteurs industriels et commerciaux, les services publics (services de l Etat, collectivités locales, cabinets d avocats, banques, compagnies d assurance ) sont en démarche qualité Source L. Mas CIRAD-QuaRES 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

24 Vincent Dollé CIEP 18 mars

25 Des enjeux dans le contexte de la mondialisation Enjeux scientifiques Donner confiance en la fiabilité des méthodes employées, des résultats produits et de leur transmission Faire face à l explosion des volumes et natures d informations Eviter les pertes d informations et de connaissances Tracer les cursus Enjeux humains, sociaux et environnementaux, «Science et confiance» Fin du mythe scientiste du XIX siècle «Droit de regard de la société» sur la recherche, la qualité de la formation Risques liés à une diffusion sans précautions des informations ; risques liés à un manque d information sur les incertitudes liées aux résultats Informations sur les programmes, les diplômes Enjeux économiques et financiers Maintien d une recherche compétitive (alors que les coûts sont en forte croissance), garantir la qualité de la formation, des compétences acquises Augmentation de la part des financements par appel à projet Garantir la qualité de la production pour la valoriser, rendre attractive l offre de formation Source L. Mas CIRAD-QuaRES 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

26 Qu est-ce qu une norme? (Source AFNOR QuaRES 2009) Un document de référence Fournit des règles, lignes directrices, caractéristiques pour des activités Norme Définie par consensus entre l ensemble des acteurs du secteur Utilisée dans les échanges commerciaux (contrats privés et marchés publics) Établie, approuvée par un organisme de normalisation reconnu Application volontaire Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

27 Les normes impactent notre vie au quotidien (Source AFNOR QuaRES 2009) Feuille format A4 ISO 216 Management de la qualité Série ISO 9000 Système métrique ISO 1000 Casques et écouteurs associés avec un baladeur NF EN Cartes de transactions financières NF ISO Interopérabilité Services touristiques Agences de voyage NF EN Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

28 Les documents de référence (Source AFNOR QuaRES 2009) Règlements Application obligatoire NORMES Règles du jeu volontaires définies par consensus entre l ensemble des acteurs du marché Standards, spécifications professionnelles Spécifications établies par un groupe d acteurs restreint (consortium, entreprise, forum ) Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

29 La normalisation : à quoi ça sert? (Source AFNOR QuaRES 2009) Langage commun Sécurise les choix stratégiques des entreprises et organisations Outils de mesure Interopérabilité La normalisation au cœur de l activité Transfert de technologies Développe les marchés Qualité et sécurité Mise en conformité avec la réglementation Donne confiance aux consommateurs et aux prescripteurs Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

30 Comment agir? Soyez acteur! Vous avez un pouvoir de décision. Sinon, l avenir peut se faire sans vous 3 options : Organisez une veille technologique Participez aux travaux de normalisation Initiezles travaux de normalisationsur les solutions innovantes qui structureront les marchés de demain Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

31 La normalisation est : Un avantage concurrentiel Un outil stratégique Un véritable atout pour le développement des innovations Qui fait la norme détient le marché! Source C. Kertesz AFNOR-QuaRES 2009 Vincent Dollé CIEP 18 mars

32 4. mise en oeuvrede démarches qualité : quelques principes pour l amélioration continue. Vincent Dollé CIEP 18 mars

33 La qualité un DEFI Pour ceux qui veulent s y lancer Dire : ce que l on fait Écrire : ce qu on a dit Faire : ce qu on a écrit Innover : pour réduire les écarts et engager l amélioration continue Vincent Dollé CIEP 18 mars

34 Méthode PDCA ou la roue de Deming ACT = décisions de nouvelles actions pour améliorer et corriger éventuellement = plan d actions CHECK = mesurer, vérifier les résultats, contrôler que le travail correspond à ce qui était attendu ; comprendre les écarts par rapport à la situation prévue = autoévaluation, production d indicateurs et analyse PLAN = planifier ce que l on va faire (cahier des charges) ; fixer les objectifs et mobiliser les moyens ; mise en mode projet. DO= Faire, produire, mise en œuvre et pilotage du projet Source M. Delignon. Univ. Lorraine CPU. 5 décembre 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

35 L amélioration continue - Le concept de Deming Management des risques Correction Amélioration Act Plan Projet Objectifs Politiques Stratégies Check Do Audit SLA Indicateurs Actions Existant Angle =difficulté de mise en œuvre Vincent Dollé CIEP 18 mars CPU -JOURNÉE DES RÉFÉRENTS QUALITÉ -- ATELIER 3 5 DÉCEMBRE S. GOULIN T. BONTEMS G. BLANCHARD

36 Le processus de Bologne (29 pays en juin 1999, 47 en 2010) est un engagement à construire un Espace Européen de l Enseignement Supérieur (EEES). Le processus de Bologne Objectifs : - favoriser la reconnaissance internationale des diplômes et - la mobilité des étudiants et des enseignants - en plaçant les systèmes nationaux diversifiés dans un cadre commun fondé sur trois points clefs : LMD:Une organisation des études en trois cycles : Licence / Master / Doctorat ECTS : Des outils de reconnaissance académiques et professionnels : Crédits (European Credit Transfert System), Supplément au diplôme, Cadre de certification. ESG : Mise en place d un système d assurance qualité avec un référentiel commun : les ESG = European Standards and Guidelines (avec validation par des instances indépendantes de la qualité des formations et de la recherche pour favoriser la reconnaissance sur le marché du travail et la mobilité internationale des étudiants par confiance réciproque) Les ESG = un cadre de références donc impératif mais aussi un espace de liberté ; Les ESG disent «ce qu il faut faire» mais laissent les acteurs décider de «comment faire» en fonction des contextes.vincent Dollé CIEP 18 mars 2013 Source M. Delignon. Univ. Lorraine CPU. 5 décembre 2012 Vincent Dollé CIEP 18 mars

37 Les principes du management de la qualité et de l amélioration continue 1. Orientation «client» : les parties prenantes 2. Leadership, engagement, vision claire 3. Implication du personnel à tous les niveaux 4. Approche processus - entrées/sorties/acteurs 5. Management par approche système - interfaces 6. Amélioration continue des performances 7. Approche factuelle pour la prise de décisions 8. Relations mutuellement bénéfiques avec les «fournisseurs» Vincent Dollé CIEP 18 mars

38 Références et lignes d orientation pour garantir la qualité : établissements, 7 principes (ENQA) 1. Politique qualité d établissements et procédures. 2. Approbation, contrôle et révision périodique des programmes et des diplômes. 3. Évaluation des acquis des étudiants. 4. Garantie de la qualité du personnel enseignants. 5. Ressources pour l enseignement et le soutien aux étudiants adaptés aux cursus 6. Système d information pour le pilotage des programmes d études et des activités; 7. Rendre publique des informations à jour sur les programmes et diplômes proposés Renforcer les partenariats d enseignements supérieurs et de recherche, publics et privés, Développer la relations avec les entreprises, le monde professionnel, les futurs employeurs. Vincent Dollé CIEP 18 mars

39 Pour démarrer, les étapes de la mise en œuvre 1. Les raisons d une démarche qualité : Critères, indicateurs, priorités 2. Périmètre (entité) - Champ d application (compétences) 3. Référentiel choisi 4. Élaborer une politique qualité, des objectifs raisonnables et mesurables 5. Diagnostic de situation, écart par rapport aux objectifs 6. Plan d actions pour diminuer les écarts, atteindre les résultats 7. Système de management de la qualité : Processus, procédures, manuel 8. Piloter le SMQ, audits, revues de directions 9. Capitaliser, formaliser, échanger, s approprier, travailler en réseaux 10. Se mettre en position de certificabilité, certifier ou accréditer son SMQ Vincent Dollé CIEP 18 mars

40 Appliqué au pilotage Instances de décisions et de régulation Analyse Décisions Suivi des améliorations Analyse et décision Stratégie Plan et projet stratégique Chartes et valeurs Schéma directeur et pilotage Tableaux de bord de pilotage Mode projet Comités, groupes de travail Cahier des charges Missions et responsabilités Planification Suivi d activité Evaluation externe : agences, accréditation, labels... Evaluation interne : autoévaluation, groupe experts, audit... Ranking, Benchmarking... Evaluation Processus Cartographies des processus : Pilotage, formation, recherche, supports... Planification des processus Procédures, mode opératoires... Données, indicateurs et tableaux de bord Maitrise des documents et (recensement) SOURCE : UNIVERSITÉ DE LORRAINE CPU DÉCEMBRE

41 Cartographie des processus à l IAMM Ch 5 et 8 : Piloter le SMQ Écoute client C L I E N T S Concevoir et développer l offre Écoute client Informer le public Communiquer avec les clients Planifier et améliorer Communiquer en interne Ch 7. Réaliser les formations Sélectionner les candidats ² Accueillir les candidats sélectionnés Former les étudiants Finaliser la formation Satisfaction Satisfaction C L I E N T S Ch 6.3, 6.4 et 7.4 : Gérer les ressources matérielles Gérer l environnement de la formation Ch 6.2 et 7.4 : Gérer les Ch 7.5 : Accompagner les ressources humaines étudiants Ch 4.2 et 8 : Gérer la qualité

42 Retour d expérience Les critères de succès d une démarche qualité en enseignement supérieur et recherche : 1. Implication de la Direction Crédibilité, initiative, exemplarité, communication 2. Motivation des acteurs À tous les niveaux, retour sur investissement rapide Compétences nouvelles, formation 3. Simplicité et pragmatisme Objectifs raisonnables Etapes intermédiaires Langages clair, dialogue 4. Compétence et organisation Double expertise recherche ET qualité, réseaux 5. Valorisation et capitalisation Bénéfices pour les jeunes E/C Reconnaissance de l implication des acteurs Échanges d expériences, de bonnes pratiques 6. Se fixer des objectifs raisonnables Des objectifs chiffrables 7. Commencer par des «victoires faciles», à effet d entraînement, à fort impact

43 Pilotage stratégique : Schéma exigences/objectifs 2013

44 Exigences «clients», parties prenantes

45 CIHEAM Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes IAMM Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier Amélioration permanente Protocoles optimisés Excellence Efficience Protocoles maitrisés Efficacité Protocoles définis, planifiés et suivis Conformité Fonctionnement de base Système D Vincent Dollé CIEP 18 mars 2013

46 Vincent Dollé CIEP 18 mars

De la qualité dans tous ces états francophones? QESAMED un projet euroméditerranéen

De la qualité dans tous ces états francophones? QESAMED un projet euroméditerranéen De la qualité dans tous ces états francophones? QESAMED un projet euroméditerranéen Vincent Dollé. Président QuaRES. G3 Bruxelles 16-18 octobre 2014. Vincent Dollé Bruxelles 17 octobre 2014 1 1. QuaRES

Plus en détail

L évaluation des Universités Marocaines : Etude de cas

L évaluation des Universités Marocaines : Etude de cas L évaluation des Universités Marocaines : Etude de cas Pr Mustapha BENNOUNA Président UAE (2002-2010) Evaluation des Universités Remplir au mieux des missions nationales : Formation-Recherche-Insertion

Plus en détail

Normes et marquage CE

Normes et marquage CE Nathalie Maraval Délégation Afnor Midi-Pyrénées Normes et marquage CE CCI du Lot - 17 Le Groupe AFNOR : Un groupe de services pour développer et valoriser vos performances Opérateur central du système

Plus en détail

L Association Francophone

L Association Francophone L Association Francophone de Management de Projet Depuis 25 ans un lieu privilégié d échanges au service du management de projet Martine Miny Présentation Managers de projets Défis et compétences 30 juin

Plus en détail

Démarche qualité en formation professionnelle. François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency

Démarche qualité en formation professionnelle. François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency Démarche qualité en formation professionnelle François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency Version 4 Novembre 2011 Qui suis-je? Membre de la Commission Française de Normalisation

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau

Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Démarche Qualité du service d hémodialyse Analyse des risques sur le traitement d eau Service biomédical Service qualité et gestion des risques CHD VENDEE HOPITECH - Vichy 2009 1 Plan 1. Présentation du

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information Mise en place d une démarche qualité dans un système d information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Laëtitia Regnier, IE Bioinformatique, Responsable Management de la Qualité (RMQ).

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Capitale touristique, cité médiévale, ville impériale et emblème du Maroc à l étranger,

Capitale touristique, cité médiévale, ville impériale et emblème du Maroc à l étranger, Capitale touristique, cité médiévale, ville impériale et emblème du Maroc à l étranger, Marrakech, envoûtante et mystérieuse, accueillante et attachante est sans doute la ville la plus connue du Royaume.

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

LE PROJET DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN JPHES-530312-2012

LE PROJET DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN JPHES-530312-2012 DEVELOPPEMENT DE PARTENARIAT UNIVERSITES-ENTREPRISES DU DOMAINE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU VIVANT EN TN LE PROJET JPHES-530312-2012 PARTENARIAT - Etablissements supérieurs UE : - FR Agrocampus Ouest

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015

PROGRAMME DE FORMATION INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015 PROGRAMME DE INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015 01 02 Détermination des coûts de la non- Métrologie : les concepts - Savoir piloter un SMQ par la maitrise des coûts de non fonction pour la fiabilité des résultats

Plus en détail

Manuel Qualité du plateau de génotypage

Manuel Qualité du plateau de génotypage Manuel Qualité du plateau de génotypage Selon la Norme ISO 9001 : Version 2008 Référence : Manuel Qualité Gestionnaire : Responsable qualité Version Date de version Historique des modifications Version

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Jeudi 9 avril 2015 1 Sommaire Présentation de la Maison de santé Marie Galène La démarche de certification ISO 9001 à Marie Galène Pourquoi cette

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Martinique La formation continue au service du

développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Martinique La formation continue au service du Cadres de l agriculture et de l agro-alimentaire : La formation continue au service du développement de votre entreprise Répertoire des formations proposées en Formation Bac + 5 et plus Mastère Management

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

Ville de Besançon. Collectivité territoriale 120 000 habitants 3000 agents 200 métiers 252 lieux de travail. Audits? Audits internes à Besançon

Ville de Besançon. Collectivité territoriale 120 000 habitants 3000 agents 200 métiers 252 lieux de travail. Audits? Audits internes à Besançon Audits internes à Besançon Audits? Audits croisés en Franchecomté Ville de Besançon Collectivité territoriale 120 000 habitants 3000 agents 200 métiers 252 lieux de travail 1 Management de la qualité,

Plus en détail

[Présentation] Juillet 2005

[Présentation] Juillet 2005 [Présentation] Juillet 2005 Présentation générale Histoire Création en 1765 Situation Étudiants Personnels 6 Composantes Au centre de la Corse En 2005 : 4111 Population de 260.000 personnes 230 enseignants

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA Adresse Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA naissance ALGER Civilité (M., Mme, Fax Mlle) Code postal et ville 16000 ALGER E-mail nadiaatroun@hotmail.com Pays ALGERIE Expériences professionnelles

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s

Formations. Green Expertise 2014. Des formations opérationnelles adaptées au secteur du Tourisme. P r o g r a m m e s Formations Green 2014 P r o g r a m m e s D u r é e : 1 j o u r n é e 7 h 0 0 FG1 Engager une démarche environnementale : pourquoi, comment? FG2 Mettre en place un label environnemental : se préparer à

Plus en détail

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Missions de l entreprise Risques métier Solutions pragmatiques et adaptées Savoir gérer la différence Adapter à la norme

Plus en détail

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE)

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE) La licence d enseignement (LE) Licence d enseignement dans les matières reconnues par l Etat libanais comme disciplines d enseignement. Nombre de crédits : 40 crédits, capitalisables dans le CAPES, à effectuer

Plus en détail

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ!

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ! Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES Osez la démarche QUALITÉ! Vous pensez : «Mettre en place une démarche qualité? Ça coûte cher, c est compliqué, ça prend du temps» La solution? AFNOR Certification a développé

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

Groupe AFNOR au service de votre performance

Groupe AFNOR au service de votre performance Groupe AFNOR au service de votre performance GROUPE AFNOR Les clés de votre différenciation et de votre développement AFNOR est un groupe de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences

Plus en détail

Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014

Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014 Rencontres ACADAM 25-26 juin 2014 Démarche Qualité Certification Iso 9001 V2008 et bientôt V2015 Recherche clinique (CRC-Biostatistiques) 1 Etat des lieux La recherche clinique (RC) occupe une place forte

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Réseau "Santé-Algérie"

Réseau Santé-Algérie Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Réseau "Santé-Algérie" Infrastructure, Services, Contenu et Perspectives de Développement Hamid Kessis Directeur Général, ANDS Agence

Plus en détail

Validation des compétences TQM.

Validation des compétences TQM. Validation des compétences TQM. Vers un référentiel international Prof. Jean Menthonnex Centre interuniversitaire EUROQUAL en management de la qualité Case postale 4, CH-1015 Lausanne Tél. +41 79 210 24

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité

Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon le 4 avril 2012 Certification en stérilisation : Norme ISO 9001 Système de Management de la Qualité Dominique COMBEAU, Pharmacien Hospitalier,

Plus en détail

Le concept de client en management de la qualité

Le concept de client en management de la qualité Le concept de client en management de la qualité Comparaison des pratiques de trois organismes de recherche et d enseignement supérieur : INSERM - Université Paris Descartes - CIRAD Anne-Marie MURA 1 Le

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts?

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts? Quels sont les normes, labels, certifications qui encadrent la? Objectifs Définir les concepts de norme, label et certification, charte qualité et audit. Connaître les différentes modalités d application

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan FORMATIONS EAU & ASSAINISSEMENT ÉNERGIE & ELECTRICITÉ ENVIRONNEMENT & DÉVELOPPEMENT DURABLE GÉNIE CIVIL & MINES MANAGEMENT & ENTREPRENEURIAT

Plus en détail

surfaces. Le ratio surfaces d enseignement/élèves est de 14.87m². Le ratio pour les agents administratifs est de 18,22 m²/agent.

surfaces. Le ratio surfaces d enseignement/élèves est de 14.87m². Le ratio pour les agents administratifs est de 18,22 m²/agent. Avis n 2014/04-07 relatif à l accréditation de l Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (Agrocampus Ouest) à délivrer le titre d ingénieur diplômé Objet

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE OUVERTE SUR LE MONDE. www.univ-montp3.fr ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00

UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE OUVERTE SUR LE MONDE. www.univ-montp3.fr ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00 ARTS, LETTRES, LANGUES, SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE 06/2015 ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00 OUVERTE SUR LE MONDE www.univ-montp3.fr Université

Plus en détail

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012 Claude GIRARD Délégué Régional T 02 99 14 67 71 claude.girard@afnor.org www.afnor.org La Qualité Par Etapes Méthodes et solutions pour PME & TPE DDR-CGI-2012-04-26

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie,

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014

Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014 Newsletter HEEC Marrakech (n 8) - Juin 2014 Ouverture des inscriptions Test d admissibilité ouvert, gratuit, et individualisé Actualités Sommaire Actualités Visite de Sarah VAUGHAN à l Ecole HEEC Marrakech

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

«L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie»

«L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie» «L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie» Conférence Régionale sur le partage de l information et la gouvernance- Banque Mondiale/CMI Beytouth 12-14 Mai 2015 Pr

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Gestion de parc et qualité de service

Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc et qualité de service Journée Josy, 14 octobre 2008 A. Rivet Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc Fonctions de base GT «Guide de bonnes pratiques» Référentiels et SI ITIL/ISO

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

co-développent LE 1 ER INSTITUT EURO-MÉDITERRANÉEN DE TECHNOLOGIE L INSA EURO-MÉDITERRANÉE

co-développent LE 1 ER INSTITUT EURO-MÉDITERRANÉEN DE TECHNOLOGIE L INSA EURO-MÉDITERRANÉE co-développent LE 1 ER INSTITUT EURO-MÉDITERRANÉEN DE TECHNOLOGIE L INSA EURO-MÉDITERRANÉE Fès Maroc Bienvenido Bienvenue Willkommen Benvenuto Bem-vindo Welcome MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Institution de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles Université Carthage

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

La Qualité de SFR Business Team

La Qualité de SFR Business Team La Qualité de SFR Business Team au service de ses clients Faire équipe avec vous est la promesse de SFR Business Team faite à son marché. Présent et performant sur l ensemble des segments, de la TPE au

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19

MANUEL QUALITE. 14 septembre 2011. Version I MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20. ELP V : Manuel Qualité Version I 14 septembre 2011 1/19 MANUEL QUALITE Version I 14 septembre 2011 MQ VERSION I MANUEL QUALITE PAGE 1/20 1/19 DIFFUSION Classeur des originaux MODIFICATIONS Edition Date Nature de la modification A 3/05/2005 Création du document

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur Direction Générale de la Rénovation Universitaire. La réforme LMD en Tunisie Note de cadrage.

Ministère de l Enseignement Supérieur Direction Générale de la Rénovation Universitaire. La réforme LMD en Tunisie Note de cadrage. Ministère de l Enseignement Supérieur Direction Générale de la Rénovation Universitaire La réforme LMD en Tunisie Note de cadrage La licence Mars 2006 1 Nous poursuivrons nos efforts pour la mise en œuvre

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PUBLIC

MASTER MANAGEMENT PUBLIC Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale MASTER MANAGEMENT PUBLIC Management des administrations publiques Management des organisations et des manifestations culturelles Gestion des établissements

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René PALACIN Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance

Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance Mesure de l efficacité énergétique du site et externalisation de maintenance Deux outils d Amélioration Continue en Facilities Management chez Merck Millipore à Molsheim Thèse professionnelle présentée

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail