ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES"

Transcription

1 ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES N 202 AOUT 2003

2 SOMMAIRE 1. PRESENTATION p.3 2. SYNTHESE DE L ENQUETE p.4 3. LES REPONSES DES VILLES ET AGGLOMERATIONS p.6 4. LISTE DES VILLES ET GROUPEMENTS AYANT REPONDU A L ENQUETE p QUESTIONNAIRE p.13 2

3 1. PRESENTATION La présente enquête a été engagée à la demande de membres de l Association des Maires de Grandes Villes de France. L année 2002 aura en effet été parfois marquée par de fortes hausses de tarifs pour les villes et les agglomérations en matière d assurance dommages au biens. Afin de recueillir des éléments d informations et de comparaisons sur les situations rencontrées par les membres de l Association, un questionnaire leur a été envoyé. Les réponses ont permis de mieu cerner la réalité de ces phénomènes. Quarante sept membres (47) de l Association ont répondu, sur un effectif de quatre vingt quatre villes et groupements intercommunau, ce qui représente un tau de réponse de 56%. Au delà des difficultés classiques et habituelles à voir leurs contrats d assurance dommages reconduits avec une augmentation raisonnable, les villes et agglomérations ont été touchées par des phénomènes nouveau : - Quand les contrats ont été reconduits, les augmentations de tarifs ont parfois été vertigineuses (jusqu à + 981%). - 25% des villes qui ont rencontré des problèmes, ont connu, en plus de la résiliation de leurs contrats, des procédures d appel d offres infructueuses, c est à dire sans réponses ou avec des offres jugées inacceptables. Ces difficultés rencontrées par les villes et les EPCI peuvent avoir plusieurs origines. Dans certains cas, l augmentation des tarifs a été la suite logique de la mise en place par les assureurs de la prime GAREAT 1 (garantie des attentats terroristes) : l attentat du 11 septembre 2001 à New York a eu des répercussions importantes et rapides sur les offres des compagnies d assurances. Les tempêtes de l hiver 1999, les inondations de l hiver 1999 ou de 2001 sont autant d évènements qui ont coûté très cher au assureurs et qui rendaient l augmentation des primes ou la baisse des garanties inéluctables. Cependant, si les collectivités ont été confrontées à des difficultés importantes, peu d entre elles semblent décidées à se passer des services des assureurs et seraient prêtes, pour ce qui concerne les dommages au biens, à s auto- assurer. 1 La loi du 9 septembre 1986 fait obligation au assureurs français d'associer la garantie attentat à la garantie incendie. Or depuis les évènements du 11 septembre 2001 les réassureurs internationau ne garantissent plus le risque attentat. Les compagnies d'assurances françaises se sont ainsi trouvées dans l'obligation fin 2001 de mettre en place en collaboration avec les pouvoirs publics un dispositif spécifique le GAREAT (Garantie des Attentats Terroristes). Le GAREAT a pour fonction de prendre en charge, avec la garantie de l'etat, le risque attentat au-delà de 1,5 milliard d'euros par an. 3

4 2. SYNTHESE DE L ENQUETE Quarante sept villes et agglomérations (47) sur les 84 membres de l Association ont répondu à l enquête, ce qui représente un tau de réponse de 56%. Vingt communes ou groupements de communes sont confrontées actuellement, ou l ont été récemment, à des problèmes relatifs à l assurance dommages de leurs biens, ce qui représente 42.5% des réponses. A quoi cette situation est-elle due? Quatre des collectivités qui ont ou ont eu des problèmes d assurance dommages ne répondent pas au questionnaire dans son ensemble, soit 20% des collectivités confrontés à un problème ou 8.5% de l ensemble des réponses. Le contrat a pu être résilié par l assureur dans deu situations différentes : - Au terme du contrat : cela concerne 30% des collectivités confrontées à des problèmes d assurance dommages (13% des villes et EPCI ayant répondu à l enquête) - A la suite d un sinistre, ce qui est le cas dans 15% des situations (6.5% sur l ensemble des réponses) Sept villes et agglomérations, soit 35% des collectivités qui y sont confrontées ne donnent pas l origine de leurs problèmes d assurance dommages, (et 15% du total des réponses à l enquête). A côté de cette résiliation de contrat par l assureur, un autre problème peut se poser : le fait que l appel d offre pour le marché se révèle infructueu : cela est le cas pour 25% des collectivités qui ont vu leur contrat résilié (soit 11% de l ensemble des réponses) Le point le plus préoccupant et le plus répandu concerne l eplosion des tarifs proposés par les compagnies d assurance au villes et groupement. Que ce soit en cas d échéance normale du contrat ou suite à la rupture du contrat par l assureur précédent. Quatorze villes et EPCI, soit 70% de l échantillon (30% du total des réponses à l enquête), considèrent que ce sont des propositions de tarifs à des niveau très élevés qui sont à l origine de leurs problèmes d assurance dommages. Si ce sont les propositions de nouveau tarifs jugées inacceptables qui ont entraîné cette situation de blocage, quelle était la différence entre anciens et nouveau tarifs? L évolution des tarifs sur les 16 réponses qui ont été faites à cette question est intéressante à observer : les hausses de tarifs oscillent entre +15% à Toulouse, 16.3% pour la CU de Dunkerque et +641% à Orléans et +981 % à Perpignan, ce qui représente une amplitude tout à fait considérable. Si des 16 hausses dénombrées sont inférieures ou égales à +21%, contre di hausses qui se situent entre +37.8% et +981% : de telles augmentation n ont pas de sens : les conditions et garanties des contrats ont changé (franchises, LCI,etc) 4

5 L évolution des tarifs d assurance dommages dans les propositions de souscription de nouveau contrats ou de renouvellement des contrats eistants Caen % San de Cergy % Clermont-Ferrand % pour 2002 (+26.9% pour 2003) CU de Dunkerque +16.3% Le Havre + 145% avant négociation % après négociation Lille % Nantes % CU de Nantes + 220% Orléans + 641% Pau - Perpignan + 981% Reims +20% Rennes + 21% Saint- Etienne % en cours de négociation Toulouse +15% Tourcoing - Les villes et agglomérations envisageraient-elles, face à des situations de blocage, de devenir leur propre assureur en assurances dommages? Sur 15 villes et agglomérations qui répondent à cette interrogation, les deu tiers des collectivités n envisagent pas de devenir leur propre assureur pour ce qui concerne l assurance dommages de leurs biens. Un tiers des villes se déclare par contre prêt à se diriger vers cette solution d assurer elles-mêmes leurs biens contre les dommages. Sur les villes et EPCI qui penchent en faveur de cette éventualité de «s auto- assurer», 80% le feraient en partie pour leur biens, contre 20% (une réponse) prête à assurer en totalité ses biens en matière d assurance dommages. 5

6 3. L ENQUETE 1. Les collectivités confrontées actuellement à des problèmes relatifs à l assurance dommages de ses biens Villes ou EPCI rencontrant (ou ayant rencontré récemment) des problèmes : vingt sur quarante sept, soit 42.5% des réponses Ville ou EPCI Ai-en-Provence (CA) Angers Angers (CA) Argenteuil Avignon Bordeau (CU) Brest Brest (CU) Caen Caen (CA) Cergy (SAN) Cherbourg (CU) Clermont- Ferrand Creusot (CU) Dijon (CA) Dunkerque Dunkerque (CU) Haut Val de Marne Le Havre Le Mans Lille Lille (CU) Limoges Lorient (CA) Lyon (CU) Montpellier Montpellier (CA) Montreuil Mulhouse Nancy Nancy (CU) Nantes Nantes (CU) Nîmes Orléans Pau Pau (CA) Perpignan Reims Rennes Saint- Etienne Sénart (SAN) Strasbourg (CU) Toulouse Tourcoing Tours Versailles Problèmes d assurance dommages non 6

7 1. Si votre collectivité est confrontée actuellement à des problèmes relatifs à l assurance dommage de ses biens, à quoi est due cette situation? Origine(s) des difficultés rencontrées Bordeau (CU) Résiliation du contrat par l assureur à l échéance du contrat à la suite d un sinistre Appels d offres infructueu pour le renouvellement de contrats Propositions de nouveau tarifs jugées inacceptables par votre collectivité Autres raisons Du fait d une LCI réduite par rapport à la valeur de certains immeubles communautaires Caen? Caen (CA)? Transferts d équipements de la ville à la Com. d agglomération Cergy (SAN) Clermont- Ferrand Dunkerque (CU) Ces tarifs on été acceptés à compter du 01/01/2003 pour éviter au SAN de retrouver sans assurance Augmentation de 12.8% de la prime avec un tau de sinistralité relativement bon «justifiés» notamment par la sinistralité importante (en 2001, 4 fois plus d indemnités versées par l assureur que de primes perçues tempête) Le Havre Lille A des difficultés de placement de la co-assurance compte tenu de la LCI fiée à Lyon (CU) Echéance du contrat en juillet 2002 : un marché négocié (urgence impérieuse) a permis de placer le risque à 100% auprès de 2 compagnies : l une pour les risques simples et l autre pour les risques industriels Nancy 1 seule réponse positive 2 co-assureurs (pour 10% et 20%) Nantes La ville a été confrontée à un problème : à l échéance annuelle sous réserve de l acceptation d une hausse tarifaire Nantes (CU)? Orléans 7

8 Origine(s) des difficultés rencontrées Résiliation du contrat par l assureur à l échéance du contrat à la suite d un sinistre Appels d offres infructueu pour le renouvellement de contrats Propositions de nouveau tarifs jugées inacceptables par votre collectivité Autres raisons Pau? Outre l augmentation des tarifs, la ville a déploré des difficultés pour le remboursement de certains sinistres Perpignan Reims? Rennes? Saint- Etienne? Les propositions de nouveau tarifs ayant été annoncées par téléphone par le courtier Toulouse?? (réponse illisible) Tourcoing à l échéance du contrat, à titre conservatoire Mais les négociations ont abouti à la signature d un avenant (augmentation de prime et franchises élargies) LCI : limitation contractuelle d indemnités : limitation contractuellement convenue entre l assureur et l assuré de l indemnité due par l assureur à l assuré en cas de survenance d un sinistre garanti. La LCI fonctionne sur le principe d une franchise, mais sur un schéma inversé : alors que la franchise constitue par le bas le montant à partir duquel joue la garantie, la LCI constitue par le haut le montant jusqu'auquel la garantie joue. 8

9 2. Si ce sont les propositions de nouveau tarifs jugées inacceptables qui vous ont entraîné cette situation de blocage, quelle était la différence entre anciens et nouveau tarifs? Montant en par m_ de biens couverts Montant en FF par m_ de biens couverts Ancien tarif Nouveau tarif Ancien tarif Nouveau tarif CU de Bordeau Le nouveau tarif ne peut être comparé avec l ancien compte tenu de la nouvelle LCI moins importante Caen 0,26 0,579 1,705 3,79 San de Cergy 0,308 0,369 2,02 2,42 Clermont-Ferrand 0,26 0,31 (0,33 pour 1,705 2,03 (2,16) 2003) CU de Dunkerque 0,86 1 5,64 6,56 Le Havre 0,51 1,25 avant négociations 3,34 8,20 4,60 0,702 après Lille * Nantes 0,1073 0,1389 0,70 0,91 CU de Nantes 0,15 0,48 0,98 3,15 Orléans 0,22 1,63 1,44 10,69 Pau 0,35632 en 2002 connu à ce 2,33 jour Perpignan 0,21 2,27 1,37 14,89 Reims Augmentation de 20% de la prime forfaitaire (contrat en capitau) Rennes 0,482 0,583 3,18 3,82 Saint- Etienne 0,842 1,16** 5,52 7,60 Toulouse 0,64 0,736 4,19 4,82 Tourcoing Caen : franchise : en , en ; - CU de Dunkerque : pour environ m_, contrat sans franchise + «valeur à neuf» + couverture en cas de défaut d assurance d un immeuble ; - * Lille, pour l ensemble des biens ; - Nantes : pour une franchise de et une LCI de CU de Nantes : 0,48 avec une franchise de ou 1,13 sans franchise (ancien tarif : 0,15 avec franchise de ou 0,34 sans franchise) -Perpignan : ancien tarif avec franchise de 763 (pour m_) ; nouveau tarif avec franchise de à (pour m_) - **Saint- Etienne : en cours de négociation - Toulouse : +15% = correspond à la majoration GAREAT 9

10 3. Envisagez vous, face à de telles situations, que votre collectivité soit son propre assureur en assurances dommages? si oui, pour la totalité de la couverture dommages à ses biens ou pour une partie seulement et dans ce cas selon quel dispositif? Envisagez vous que votre collectivité soit son propre assureur en assurances dommages? non oui En totalité Si oui, en totalité ou en partie, et selon quel dispositif? Quelle surface resterait confiée à un assureur? En partie Caen San de Cergy? Clermont-Ferrand CU de Dunkerque Contrat initial sans franchise : mise en place de ; pas d assurance pour certains immeubles (voués à démolition), en conséquence, maintien de l ancien tarif Le Havre Lille Partiellement : aujourd hui seuls 70% d assurés sur une LCI de 76 millions Nantes* CU de Nantes Orléans Pau Perpignan La ville entend assurer quelques gros bâtiments sur la base de contrats annuels et sous la barre de , un point sera fait courant 2003 pour voir l évolution de la conjoncture du marché Reims Mise en place de franchises importantes (à déterminer)** Rennes Saint- Etienne Toulouse Tourcoing Surface confiée à un assureur 90% 70% Calcul non encore effectué * Nantes : mais la ville est déjà son propre assureur pour les sinistres inférieurs au montant de la franchise ** Reims : le choi d assurer certains biens et d être son propre assureur sur d autres ne semble pas idéal sur un gros patrimoine (l aléa ne choisit pas les bâtiments à toucher). L application de fortes franchises permet par contre de réduire la sinistralité répétitive. 10

11 4. Observations complémentaires (etraits) Communauté urbaine de Bordeau «Le nouveau tarif ne peut être comparé avec l ancien compte tenu de la nouvelle LCI moins importante. Par ailleurs, la Communauté urbaine va lancer un 2 ème appel d offre pour contracter une 2 ème ligne de garantie.» Caen «Le contrat d assurances dommages de la ville a été résilié en 2001 par son ancien assureur qui avait décidé de se retirer du marché de l assurance des collectivités locales. La ville a par conséquent engagé une procédure de mise en concurrence durant le deuième semestre 2001 afin de trouver un nouvel assureur. Elle s est heurtée pour ce faire a de très grosses difficultés suite au attentats du 11 septembre Elle a du donc se résigner à subir un doublement du montant de la prime versée au titre de ce contrat et ce, assortie de garanties moindres : montant de la franchise passé de 457 à 1500, impossibilité d obtenir des montants de LCI à hauteur de ce qui avait été demandé dan le dossier de consultation. Il est à noter que la compagnie avait majoré de 5% le tau de prime applicable au contrat à compter du 1 er janvier La ville avait accepté cette majoration afin d éviter une remise en concurrence du contrat dans un contete défavorable (les tempêtes de fin 1999 avaient en effet été à l origine de hausses tarifaires dès l année 2000). La situation de l assurance dommage au biens de la ville est donc assez tendue et ce d autant plus que la ville a subi en 2002 un sinistre important pesant négativement sur sa sinistralité.» Communauté d agglomération du Grand Caen «Un certain nombre d équipements sportifs et culturels ont été transférés à l EPCI au 1 er janvier 2003 ; les contrats d assurance ont été transférés à ce titre. La communauté d agglomération va lancer un appel d offres en 2003 pour une prise d effet au 1 er janvier 2004 pour la totalité des contrats d assurance don l assurance dommage au biens.» SAN de Cergy «Les problèmes rencontrés sont cycliques. Le fait que nous soyons en bas d un cycle ne signifie pas qu il faille renoncer à l assurance. A cet égard, il ne semble pas que la couverture partielle soit la meilleure solution. Il paraît préférable d investir dans la prévention et d informer les assureurs des dispositions prises. L auto- assurance n est recommandée que si la collectivité adopte le même professionnalisme qu un assureur (chiffrage des réparations, désignation d un epert si nécessaire, rapport sur les dommages et les responsabilités, recherche des documents et renseignements nécessaires, eercice éventuel d un recours contre une société à l origine du sinistre, obligation de réparation avec gestion du budget correspondant) et que l auto- assurance s inscrit dans une culture de gestion de risques avec la tenue de statistiques fiables. Cela permettra, le cas échéant, de transférer à l avenir la totalité de la couverture dommage au biens à l assureur dans l hypothèse ou les tarifs proposés redeviendraient attractifs. L auto- assurance ne doit pas être une facilité pour se dispenser de respecter les obligations contractuelles des assurés envers les assureurs, ces obligations devant rester inchangées pour les services de la collectivité envers le service chargé de gérer l auto- assurance, a priori le service assurances.» 11

12 4. LISTE DES VILLES ET GROUPEMENTS AYANT REPONDU A L ENQUETE Communauté d Agglomération du Pays d Ai-en-Provence Angers Communauté d Agglomération d Angers Argenteuil Avignon Communauté Urbaine de Bordeau Brest Communauté Urbaine de Brest Caen Communauté d Agglomération du Grand Caen SAN de Cergy Communauté Urbaine de Cherbourg Clermont- Ferrand Communauté Urbaine du Creusot Communauté d Agglomération de Dijon Dunkerque Communauté Urbaine de Dunkerque Communauté d Agglomération du Haut Val de Marne Le Havre Le Mans Lille Communauté Urbaine de Lille Limoges Communauté d Agglomération de Lorient Communauté Urbaine de Lyon Montpellier Communauté d Agglomération de Montpellier Montreuil Mulhouse Nancy Communauté Urbaine de Nancy Nantes Communauté Urbaine de Nantes Nîmes Orléans Pau Communauté d Agglomération de Pau Perpignan Reims Rennes Saint- Etienne SAN de Sénart Communauté Urbaine de Strasbourg Toulouse Tourcoing Tours Versailles 12

13 5. QUESTIONNAIRE ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES A la suite de la demande de plusieurs de ses membres, l Association a décidé d engager une enquête sur la situation actuelle des grandes villes et agglomérations en matière d assurances dommages couvrant leurs biens. Collectivité : Nom et coordonnées de la personne répondant à cette enquête : Votre collectivité est-elle confrontée actuellement à des problèmes relatifs à l assurance dommages de ses biens? 2. Si oui, cette situation est-elle due (plusieurs réponses simultanées sont possibles) : à la résiliation du contrat par l assureur : à l échéance du contrat? à la suite d un sinistre? à des appels d offres infructueu pour le renouvellement de contrats? à des propositions de nouveau tarifs jugées inacceptables par votre collectivité? 13

14 Si la réponse est oui à cette dernière question, pouvez-vous nous préciser le ratio suivant : montant (en euros) par m_ de biens couverts : - dans l ancien tarif :... - dans le nouveau tarif proposé : Envisagez-vous, face à de telles situations, que votre collectivité soit son propre assureur en assurances dommages? oui non Si oui, pour la totalité de la couverture dommages à ses biens? pour une partie seulement? dans ce dernier cas, merci de nous préciser selon quel dispositif : et selon quelle répartition de la surface totale des biens : - surface qui resterait confiée à un assureur :... - surface pour laquelle la collectivité serait son propre assureur : Observations particulières sur ces questions :

observatoire des emplois d avenir

observatoire des emplois d avenir observatoire des emplois d avenir 4 ème vague Emplois d avenir et zones urbaines sensibles (ZUS) L Association des Maires de Grandes Villes de France a activement participé à la montée en puissance des

Plus en détail

Comment trouver un détective privé en Suisse, en France? Nous vous mettrons en relations avec des professionnels et des agences de détectives privés. judicialis.com contact@alain-stevens.com - Tél +33(0)6

Plus en détail

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison

Détective privé. contentieux commercial, Pau risques industriels, droit pénal des affaires Rueil-Malmaison Paris Comment trouver un détective privé? Nous vous mettrons en relations avec des professionnels et des agences de détectives privés. judicialis.com contact@alain-stevens.com - Tél +33(0)6 12 55 19 80

Plus en détail

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Dunkerque Calais Boulogne Tourcoing Lille Roubaix Béthune Lens Douai Valenciennes Amiens St-Quentin Charleville- Cherbourg

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 TABLEAU REPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 Préconisation du Ministère (Guillaume BOUDY secrétaire général du MCC) dans ses modèles de statuts types : article 8.6 dans sa note aux préfets et aux DRAC

Plus en détail

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1

Objectifs. Sommaire. Bulletin de surveillance du réseau SOS Médecins / InVS 1 Surveillance syndromique SurSaUD Bulletin du réseau SOS Médecins / InVS Numéro 323, du 4 mars 2014 Evolution de l activité globale L activité SOS Médecins est stable tous âges confondus depuis 3 semaines,

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

Le classement des villes les plus gay-friendly de France

Le classement des villes les plus gay-friendly de France Le classement des villes les plus gay-friendly de France TÊTU publie le classement de 23 grandes agglomérations françaises, de la plus gay-friendly à la plus froide à l égard de ses habitants homos. 6.000

Plus en détail

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse Décision n 2013-0174 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 5 février 2013 modifiant l annexe 5 de la décision n 2012-1137 en date du 11 septembre 2012 portant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE L RECHERCHE rrêté du 29 mars 2012 fixant au titre de l année 2012 le nombre de postes offerts aux recrutements sans

Plus en détail

Le plus grand Poker Tour jamais organisé

Le plus grand Poker Tour jamais organisé Le plus grand Poker Tour jamais organisé QUALIFICATIONS ONLINE DÈS LE 15 SEPTEMBRE 2011 ETAPES LIVE DÈS LE 5 NOVEMBRE 2011 COMPÉTITION 100 % GRATUITE 69 ÉTAPES PARTOUT EN FRANCE 37 VILLES 10 000 JOUEURS

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

GAREAT. Documents annexes

GAREAT. Documents annexes GAREAT Documents annexes Qu est ce que le GAREAT? Le GAREAT est un Groupement d Intérêt Economique dont l objet est la mise en place d un programme de réassurance au nom et pour le compte de ses adhérents

Plus en détail

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES

RENCONTRE LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT PRESCRIRE. www.rencontreprescrire.com PRESCRIPTEURS VILLES RENCONTRE PRESCRIRE LA NOUVELLE ALTERNATIVE AUX SALONS DU BÂTIMENT LE BUSINESS MEETING TOUR DU BÂTIMENT 2014 40 1200 VILLES PRESCRIPTEURS A ROAD SHOW BY www.rencontreprescrire.com RENCONTRE PRESCRIRE Un

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE L RECHERCHE rrêté du 14 mars 2012 autorisant au titre de l année 2012 des recrutements sans concours d adjoints

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 14 juin 2013 JOURNAL OICIEL DE LA RÉPUBLIQUE RANÇAISE Texte 27 sur 118 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 11 juin 2013 autorisant

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance.

Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance. 20/01/2015 VALEURS DU GROUPE Nous avons bâti le concept d AIRRIA autour de valeurs humaines comme la solidarité, l accompagnement et le partage de la connaissance.» Antoine JOUVE et Olivier COIN co-fondateurs

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Proche de vous en toutes circonstances

Proche de vous en toutes circonstances Ser vice Clients F rance Proche de vous en toutes circonstances DÉVELOPPEUR DE SERVICES DANS LE DOMAINE DE LA RADIOTHÉRAPIE Une expertise unique Avec en France une organisation dédiée à la planification,

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 13 novembre 2008 autorisant au titre de l année 2008 des recrutements sans concours d adjoints

Plus en détail

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14.

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Organisme signataire Type TP Organisme AMC Libellé 01011 CPAM BOURG EN BRESSE RO T Néant 01021 CPAM LAON RO T Néant 01022 CPAM ST QT RO T

Plus en détail

Découvrez l offre Nexity Studéa

Découvrez l offre Nexity Studéa Découvrez l offre Nexity Studéa Des implantations idéales Plus de 17 000 logements dans toute la France, une présence dans 58 villes universitaires. Des appartements bien conçus Des studios ou T2 meublés,

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

Les masters en langues

Les masters en langues Traduction-Interprétation Études anglophones traduction littéraire : Paris Études européennes et langues étrangères et échanges internationaux traduction économique et juridique : Juriste international

Plus en détail

Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013

Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013 Bilan des formations présentées lors de la semaine étudiant SEGEUN 2013 Lundi 11 février (9h-13h30) ENS Cognitique (diplôme d ingénieur CTI, Management des connaissances, Bordeaux) ISTHIA (Université Toulouse

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 13 du 14 mars 2014 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 3 PROTOCOLE D'ACCORD portant sur la mise en œuvre d une information générale sur

Plus en détail

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s Catastrophes naturelles Prévention et assurance 420 communes inondées en 2 jours dans le sud-est en septembre 2002. 3 milliards d euros : coût des inondations de septembre 2002 et décembre 2003. 130 000

Plus en détail

SOMMAIRE. Enquête Gender Directive 31/05/2012 2

SOMMAIRE. Enquête Gender Directive 31/05/2012 2 1 SOMMAIRE Introduction Les points clés Présentation des participants à l enquête Les hypothèses de tarification en assurance vie Les hypothèses de tarification en assurance non-vie Les impacts sur le

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 1 du 28 janvier 2010

Bulletin officiel spécial n 1 du 28 janvier 2010 2. Liste des diplômes des établissements d'enseignement supérieur technique privés et consulaires visés par le ministre chargé de l'enseignement supérieur et conférant à leurs titulaires le grade de master

Plus en détail

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels Vous êtes dirigeant d entreprise Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels oncilier le développement de votre patrimoine Vous détenez tout ou partie du capital

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile

VILLE DE MONTRICHARD MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT. Lot 2 Responsabilité civile MARCHES PUBLICS PRESTATIONS D'ASSURANCES ACTE D ENGAGEMENT Lot 2 Responsabilité civile Personne publique VILLE DE MONTRICHARD Pouvoir Adjudicateur VILLE DE MONTRICHARD Personne habilitée à fournir des

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE CONSTRUCTION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES SUR LA ZONE D'ACTIVITÉS DE LA COURTINE A SAINT-JULIEN-PUY-LAVÉZE ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE

Plus en détail

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité!

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! HMI-THIRODE, des services au plus proche de chez vous La puissance d un réseau d installateurs leader en France Plus de 10 000 installations par an Plus de 60

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Formation préventive et accompagnement psychologique des agents 51 11 46 / 01 53 33 11 46 victimologie@sncf.fr BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Permanence Téléphonique Prise

Plus en détail

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF CREDIT COOPERATIF Délégation Générale du Nord-Est-Centre, à Paris Pascal LUX T/ 01.47.24.96.43 Pascal.lux@credit-cooperatif.coop DUNKERQUE Directeur : Laurent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 27 mars 205 OURNAL OICIEL DE LA RÉPUBLIQUE RANÇAISE Texte 27 sur 25 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES ÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEINEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté

Plus en détail

Janvier 2015. Enquête CLCV Assurances et sinistres

Janvier 2015. Enquête CLCV Assurances et sinistres Janvier 2015 Enquête CLCV Assurances et sinistres 1 Synthèse Au cours du deuxième semestre 2014, nous avons réalisé une enquête auprès de 442 assurés ayant subi un sinistre automobile ou habitation aux

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS

ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS Ce guide est destiné à vous aider à préparer votre entretien, en vue de souscrire un contrat d assurance de responsabilité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

LES DIFFERENTS LICENCES PROPOSEES EN FRANCE ET DISPONIBLE POUR LA DAP BLANCHE

LES DIFFERENTS LICENCES PROPOSEES EN FRANCE ET DISPONIBLE POUR LA DAP BLANCHE LES DIFFERENTS LICENCES PROPOSEES EN FRANCE ET DISPONIBLE POUR LA DAP BLANCHE A - SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES (STAPS) Le programme comporte : un volet scientifique comprenant

Plus en détail

Groupement d'achat UNI-HA SSI: sécurisation pragmatique, efficiente et homogène des SI de Sante en partenariat avec l'asip Sante et les FSSI

Groupement d'achat UNI-HA SSI: sécurisation pragmatique, efficiente et homogène des SI de Sante en partenariat avec l'asip Sante et les FSSI Groupement d'achat UNI-HA SSI: sécurisation pragmatique, efficiente et homogène des SI de Sante en partenariat avec l'asip Sante et les FSSI Colloque gouvernance sécurité des systèmes d information Marseille

Plus en détail

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes)

MER DU NORD. Seine. Toulouse. Grande culture (céréales, oléagineux) Cultures maraîchères (fruits, fleurs, légumes) ROYAUME-UNI MANCHE MER DU NORD BELGIQUE Lille Luxembourg ALLEMAGNE Seine Paris Strasbourg Rhin Loire SUISSE OCÉAN ATLANTIQUE Lyon Bordeaux ITALIE Rhône Garonne Toulouse Marseille ESPAGNE MER MÉDITERRANÉE

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Catastrophes naturelles : prévention et assurance

Catastrophes naturelles : prévention et assurance CDRNM 10 octobre 2013 Préfecture de Lille Catastrophes naturelles : prévention et assurance Philippe HERREYRE TOURNEMAINE MRN Sommaire 2 1. Les CATastrophes NATurelles en chiffres 1. La composante assurance

Plus en détail

VAGUE E. 5 ans (renouvelé par arrêté du 15 Nantes Audencia Nantes (Ecole de management) AUDENCIA septembre 2008) VAGUE F

VAGUE E. 5 ans (renouvelé par arrêté du 15 Nantes Audencia Nantes (Ecole de management) AUDENCIA septembre 2008) VAGUE F 2. Liste des diplômes des établissements d'enseignement supérieur technique privés et consulaires visés par le ministre chargé de l Enseignement supérieur et conférant à leurs titulaires le grade de master

Plus en détail

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP)

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP) Direction Juridique et de la Conformité du Groupe Droit social et Droit de la fonction publique `çåí~åí d~ääçáëm~ëå~ä q äwmnrrqqnsqs c~ñw bjã~áäw aéëíáå~í~áêéë qçìëëéêîáåéë a~íéçéî~äáçáí ^é~êíáêçìotlmnlomnn

Plus en détail

ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA)

ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA) MAJ 05/11/14 ADRESSES PHYSIQUES DES BUREAUX MARINE CENTRES D INFORMATION ET DE RECRUTEMENT DES FORCES ARMEES (CIRFA) AU CIRFA AJACCIO 18 avenue Colonel Colonna d Ornano 20000 AJACCIO Tel : 04.20.00.70.86

Plus en détail

Diplôme d expertise comptable (DEC)

Diplôme d expertise comptable (DEC) Futurexpert.com Février 2015 Le Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) Une filière universitaire d excellence pour accéder aux métiers de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de la gestion

Plus en détail

Cegid Expert. Cegid Expert

Cegid Expert. Cegid Expert Cegid Expert Cegid Expert Un seul outil pour répondre à toutes vos attentes Un périmètre fonctionnel inégalé pour vous accompagner au quotidien dans le développement et le suivi de vos missions. Comptabilité

Plus en détail

F.F.M.E. Assurance automobile des déplacements. bénévoles. Notice. Assurance. Assureur officiel de la FFME

F.F.M.E. Assurance automobile des déplacements. bénévoles. Notice. Assurance. Assureur officiel de la FFME F.F.M.E. Assurance automobile des déplacements Notice bénévoles Assurance Assureur officiel de la FFME Cette notice a pour objet de préciser les termes de la convention passée entre la Fédération Française

Plus en détail

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Informations aux clients et (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Edition 01.2011 Informations aux clients Informations aux clients Ce que vous devriez savoir à propos

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

Masters Banque. des Professionnels. Master : Economie et Finance Internationales. Master : Activités bancaires. entreprises

Masters Banque. des Professionnels. Master : Economie et Finance Internationales. Master : Activités bancaires. entreprises Masters Banque Faculté d économie appliquée 3, avenue Robert Schuman 13628 AIX-EN-PROVENCE Cedex 1 M2 : Analyse Bancaire et Marchés des Professionnels http://www.fea-upcam.fr/categorie_2-13_ Masters.html

Plus en détail

Vers une meilleure maîtrise des engagements Dommages aux Biens

Vers une meilleure maîtrise des engagements Dommages aux Biens Vers une meilleure maîtrise des engagements Dommages aux Biens Adam SENIO, Fabrice TAILLIEU Le montant des biens endommagés lors d un sinistre est généralement estimé par les experts mandatés par l assureur

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF No ÉCOLES HABILITÉES À DÉLIVRER UN TITRE D'INGÉNIEUR DIPLÔMÉ PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille 2 Ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2014 autorisant au titre de l année 2014 l ouverture de recrutements sans concours

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

PRÉSENTATION Stanley Security France

PRÉSENTATION Stanley Security France PRÉSENTATION Stanley Security France Stanley Security France I Juin 2013 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU GROUPE STANLEY BLACK & DECKER Organisation et chiffres clés du Groupe L activité Sécurité du Groupe

Plus en détail

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises)

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) 17octobre 2012 Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) Il est compétent pour vous aider à résoudre vos litiges persistants avec les

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES

SÉJOURS LINGUISTIQUES s s n ne 1 a u Je 0 à 2 de FÉVRIER PRINTEMPS 1 Vivons les langues SÉJOURS LINGUISTIQUES TARIFS SPÉCIAUX RÉSERVÉS AUX COMITÉS D ENTREPRISE FÉVRIER 2015 PRINTEMPS 2015 MALTE ALLEMAGNE ESPAGNE 1 01 42 67

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20 Key Rates 2011 sections class 1 class 2 class 3 class 4 class 5 AiX-en-PRoVence cannes 13.60 e 20.50 e 30.10 e 42.00 e 7.90 e AIX-EN-PROVENCE LA SAULCE 11.90 e 18.00 e 26.20 e 37.30 e 7.20 e AIX-EN-PROVENCE

Plus en détail

L auto-archivage en maths, quoi de neuf?

L auto-archivage en maths, quoi de neuf? L auto-archivage en maths, quoi de neuf? Anna Wojciechowska Rencontres RNBM : 1-5 Octobre 2007 Questionnaires 1er questionnaire : novembre 2005 : 128 réponses Participants : Besançon, Bordeaux, Clermont

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LES MODALITÉS PRATIQUES DE LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE»

EN SAVOIR PLUS SUR LES MODALITÉS PRATIQUES DE LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» EN SAVOIR PLUS SUR LES MODALITÉS PRATIQUES DE LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» En résumé La campagne est ouverte à l ensemble des consommateurs abonnés au gaz ; L inscription est gratuite et ne vaut

Plus en détail

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter.

www.financeimmo.com Le contrat d assurance est obligatoire à partir du moment où vous possédez une cylindré: auto, moto, scooter. 1 sur 5 25/09/2008 16:07 Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin.

Plus en détail

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2010

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2010 1 - CERTIFICATS D'EXPERTISE COMPTABLE (ancien régime) 2 - DEUG, DEUST, LICENCES, MAITRISES HORS LMD 3 - CAPET, AGREGATION 4 - CERTIFICAT ET DIPLÔMES DU CNAM 5 - BTS, DUT 6 - DIPLÔME NATIONAL DE MASTER

Plus en détail

F.F.G. Assurance automobile des déplacements bénévoles Notice. Assurance ASSUREUR OFFICIEL DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE GYMNASTIQUE

F.F.G. Assurance automobile des déplacements bénévoles Notice. Assurance ASSUREUR OFFICIEL DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE GYMNASTIQUE F.F.G. Assurance automobile des déplacements bénévoles Notice ASSUREUR OFFICIEL DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE GYMNASTIQUE Assurance Cette notice a pour objet de préciser les termes de la convention passée

Plus en détail

1 sur 8 16/12/2010 11:29

1 sur 8 16/12/2010 11:29 1 sur 8 16/12/2010 11:29 vous êtes ici : Accueil > Bulletin Officiel > n 36 du 7 octobre 2010 > Enseignements supérieur et recherche Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispenses d'épreuves

Plus en détail

QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles

QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles QUESTIONNAIRE Risques Industriels Sensibles MULTIRISQUE INDUSTRIELLE BATIMENT VIDE CACHET COURTIER Affaire Nouvelle Nouveau site sur contrat n :... Effet du : / / Echéance : / (JJ/MM) COURTIER Nom du cabinet

Plus en détail

Bâtiments Non Sprinklés Commercial-Industriel-Stockage- Incendie-Dommages. Le souscripteur

Bâtiments Non Sprinklés Commercial-Industriel-Stockage- Incendie-Dommages. Le souscripteur Bâtiments Non Sprinklés Commercial-Industriel-Stockage- Incendie-Dommages Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Le souscripteur Société Forme juridique Code Siret Adresse

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

happy family règlement client

happy family règlement client happy family règlement client Article 1. Cadre général Happy Family est un programme qui permet d offrir des avantages aux membres d une famille qui détient des produits Auto, Habitation et Vie Privée

Plus en détail

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation DEMANDE DE DEVIS RC PRO SECURITE / GARDIENNAGE / POSE INSTALLATION ET MAINTENANCE DE SYSTEME D INTRUSION ET INCENDIE Coordonnées souscripteur Raison Social (ainsi que la forme juridique : SARL, S.A ) :

Plus en détail

CONGRES MONDIAL 2010 PARIS. Thème proposé par le groupe français. L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques

CONGRES MONDIAL 2010 PARIS. Thème proposé par le groupe français. L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques CONGRES MONDIAL 2010 PARIS Thème proposé par le groupe français L assurance obligatoire Mythes et réalités juridiques et économiques Jérôme Kullmann Président de l AIDA-France Vice-Président de l AIDA

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour CER FRANCE et NOVANCIA

Plus en détail

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2014

TITRES ET DIPLÔMES FRANCAIS OUVRANT DROIT A DISPENSES D'EPREUVES DU DCG ET DU DSCG - SESSION 2014 1 - CERTIFICATS D'EXPERTISE COMPTABLE (ancien régime) 2 - DEUG, DEUST, LICENCES, MAITRISES HORS LMD 3 - CAPET, AGREGATION 4 - CERTIFICAT ET DIPLÔMES DU CNAM 5 - BTS, DUT p 2 p 3 p 5 p 6 p 7 6 - DIPLÖME

Plus en détail

L'annuaire pour tirer un échantillon?

L'annuaire pour tirer un échantillon? Journées d'échange sur la mobilité urbaine Recueils et sources de données déplacements L'annuaire pour tirer un échantillon? Paris La Défense 25 et 26 janvier 2010 Sommaire 1. Quand utilise-t-on l'annuaire

Plus en détail

ECOLES DE COMMERCE. En ce qui concerne le concours, elles se répartissent en trois catégories

ECOLES DE COMMERCE. En ce qui concerne le concours, elles se répartissent en trois catégories Lycée Alfred Kastler ECOLES DE COMMERCE Les écoles de commerce sont nombreuses et de niveaux variés. Elles sont le plus souvent gérées par les chambres de commerce, de ce fait ce ne sont pas des écoles

Plus en détail

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here >

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here > < Picture to go here > travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 Gloria Rolland, Responsable développement & Relations de marché, Lloyd s

Plus en détail

Nos Services. Un Accueil de Qualité. La Relation Terrain. Un Parc Diversifié. Notre Priorité : Votre Sécurité. Un Transport Maîtrisé

Nos Services. Un Accueil de Qualité. La Relation Terrain. Un Parc Diversifié. Notre Priorité : Votre Sécurité. Un Transport Maîtrisé Nos Services Un Accueil de Qualité Nos assistantes commerciales traitent votre demande efficacement et dans les meilleurs délais. La Relation Terrain Sur le terrain, nos commerciaux sont au contact permanent

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Allianz, assureur officiel de la FFME

Allianz, assureur officiel de la FFME Allianz, assureur officiel de la FFME Assurance automobile des déplacements bénévoles www.allianz.fr Avec vous de A à Z Cette notice a pour objet de préciser les termes de la convention passée entre la

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Département Évaluation des Politiques Sociales Garanties et services : les attentes des et des entreprises Mars 2014 Synthèse des résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour

Plus en détail

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012 Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer Edition Avril 2012 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire A Information aux clients 3 1 Partenaires

Plus en détail

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire

l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire l EmPloi CAdrE : une répartition très inégale sur le territoire Les études de L emploi cadre n 2015-32 mars 2015 Cadres du privé et zones d emploi : une forte concentration. Les places fortes de l emploi

Plus en détail

CampusArt : candidature en ligne aux écoles d art et d architecture

CampusArt : candidature en ligne aux écoles d art et d architecture Campus France Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur, l accueil et la mobilité internationale CampusArt : candidature en ligne aux écoles d art et d architecture L Agence Campus

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE P a r t e n a i r e d e v o t r e d é v e l o p p e m e n t «immo-locaux est une société de conseil spécialisée dans l'immobilier commercial : locaux commerciaux, location, cession, vente, fonds de commerce

Plus en détail

Évaluer vos biens et identifier vos risques

Évaluer vos biens et identifier vos risques Évaluer vos biens et identifier vos risques Estimation préalable des biens Expertise et règlement après sinistres incendie, intempérie, perte d exploitation... Cartographie des risques Valeurs vénales

Plus en détail

HORAIRES DESTINATION BRETAGNE

HORAIRES DESTINATION BRETAGNE HORAIRES DESTINATION BRETAGNE ABER WRAC'H, QUIMPER, BENODET, LA TORCHE, LE CROISIC, NIVILLAC, BRETAGNE SUD ANGERS 09H00-11H00 16H00-18H00 Parking de l'etap Hotel BRUXELLES 01H30-03H30 01H15-03H15 Parking

Plus en détail

STAPS Une discipline universitaire dynamique, variée et professionnalisante

STAPS Une discipline universitaire dynamique, variée et professionnalisante DOSSIER D INFORMATION STAPS Une discipline universitaire dynamique, variée et professionnalisante Sommaire Fiche 1 : La discipline STAPS de sa création à nos jours Fiche 2 : Chiffres clés Fiche 3 : Les

Plus en détail

sur votre crédit Tout connaître et les assurances

sur votre crédit Tout connaître et les assurances sur votre crédit Tout connaître et les assurances Introduction Le principe d équité en assurance de dommages veut que la prime reflète le risque à assurer. Un des critères utilisés par les assureurs de

Plus en détail

LES BÉNÉFICES DE L AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS pour les étudiants, les enseignants-chercheurs, les personnels, les universités et les partenaires

LES BÉNÉFICES DE L AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS pour les étudiants, les enseignants-chercheurs, les personnels, les universités et les partenaires JANVIER 2011 Service communication Université Paris 8 LES BÉNÉFICES DE L AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS pour les étudiants, les enseignants-chercheurs, les personnels, les universités et les partenaires Ministère

Plus en détail

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE 14, rue d Ouessant - 75015 Paris. Tél : 01 78 09 88 00 Mail : fondationechiquierdelareussite@a2consulting.fr Fondation sous l égide de la Fondation de France Pourquoi

Plus en détail