CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE CCI LANGUEDOC ROUSSILLON LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE CCI LANGUEDOC ROUSSILLON LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012"

Transcription

1 2012 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012 CCI LANGUEDOC ROUSSILLON

2 CCI LANGUEDOC ROUSSILLON CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012 Directeur de la publication : Bernard FOURCADE Coordination : Pierre BATOCHE Analyses, graphiques et rédactionnel : Jean-Marc GUILLELMET Conception graphique et mise en page PAO : Frédéric GINESTET Ce guide a été imprimé avec des encres végétales sur du papier blanchi sans chlore issu de forêts gérées durablement, garanti PEFC. 2

3 sommaire éditorial préface introduction territoire et population économie emploi commerce extérieur commerce services industrie construction et btp transport et logistique tourisme création - transmission - reprise d entreprise formation et recherche environnement et développement durable sommaire

4 4

5 CCI LR Dédiée aux acteurs publics et privés qui œuvrent et s investissent chaque jour pour le développement de notre région et la croissance de ses entreprises, cette 6 e édition des chiffres-clés de l économie présente, sous forme de tableaux et de graphiques, les principales caractéristiques économiques et sociales du Languedoc-Roussillon. éditorial Base de connaissances commune mariant une analyse fine de la conjoncture économique à la description des dynamiques structurelles profondes qui animent notre territoire, cette publication a pour ambition d apporter un éclairage sur l évolution des principaux indicateurs de l économie régionale afin de nourrir la réflexion et de contribuer à une meilleure maîtrise de l environnement socio-économique dans lequel évoluent nos entreprises. Après une période difficile liée aux tourments d une crise économique et financière sans précédent, l année passée s est ouverte sur des perspectives plus encourageantes en termes de croissance. L économie régionale a montré des signes indéniables de reprise d activité et les entreprises de nombreux secteurs ont amélioré leur position grâce à des conditions plus favorables (dans le tourisme par exemple) même si les niveaux d activité et d emploi d avant la crise, sont encore loin d être atteints. Cette dynamique de croissance, contrastée au niveau sectoriel et handicapée en fin d année 2011 par la crise de la dette souveraine en Europe, n a donc pas permis de redresser l emploi régional qui stagne, entraînant une nette progression du taux de chômage qui affecte l ensemble du territoire. Si pour l instant, les premiers résultats pour 2012 ne montrent pas de réelles améliorations, nous sommes confiants dans la capacité de notre économie régionale et de nos entreprises à encaisser les chocs et à supporter ces aléas dans l attente d une véritable sortie de crise. Bernard FOURCADE, Président de la Chambre de Commerce et d Industrie Languedoc-Roussillon 5

6 6

7 CCI LR Les chiffres-clés de l économie du Languedoc-Roussillon proposent chaque année un panorama détaillé de la situation économique et sociale de la région, une synthèse d indicateurs chiffrés sous forme de tableaux et de graphiques permettant d identifier les principales caractéristiques du territoire et les dynamiques qui l animent. préface L édition 2012, produite pour la première fois en collaboration avec Pôle Emploi, l INSEE et la DREAL, s inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du schéma sectoriel Observation économique, document de programmation élaboré par la CCI Languedoc-Roussillon qui traduit la volonté du réseau consulaire d apporter à l ensemble des acteurs du territoire, quelle que soit l échelle géographique, une offre diversifiée et pertinente en matière d informations stratégiques. Certes, l année 2011, commencée pourtant sous le signe de la reprise, n a pas apporté les résultats escomptés en termes de relance de l activité économique et de progression de l emploi : la plupart des secteurs peinent à retrouver les niveaux d avant la crise et la quasi-stagnation de l emploi régional induit une progression sensible du taux de chômage qui creuse encore plus l écart constaté avec le niveau national. Toutefois, certains secteurs ont bien résisté à la morosité ambiante, comme le tourisme, qui a continué sur sa dynamique en bénéficiant d une fréquentation en hausse malgré la crise, les services (en particulier aux entreprises) où l activité s est stabilisée après une nette progression en début d année, ou encore l industrie régionale qui, après avoir été durement impactée les années précédentes, a retrouvé une croissance significative, en particulier dans l agroalimentaire, les équipements électroniques et électriques et l industrie manufacturière. Gageons que le Languedoc-Roussillon saura trouver parmi ses nombreux atouts démographiques et économiques, les ressources pour rebondir et offrir de nouvelles perspectives pour le développement des entreprises régionales. Philippe GADELLE, Président de la Commission régionale Observation Economique 7

8 introduction Après une année 2010 indubitablement placée sous le signe de la reprise comme en atteste l évolution très positive du PIB régional (+2,6%), le Languedoc-Roussillon entame 2011 avec des perspectives plus optimistes, même si l activité économique et l emploi ne parviennent toujours pas à s affranchir des difficultés engendrées par la crise économique et financière. Le chômage continue à progresser en région, de façon nettement plus marquée qu en France métropolitaine (+8,3% en Languedoc-Roussillon contre +5,6% au niveau national) : demandeurs d emploi (cat. A, B, C) sont inscrits à Pôle Emploi fin 2011, soit chômeurs de plus qu un an plus tôt. Cette dégradation du marché du travail impacte l ensemble du territoire régional bien que certaines zones d emploi connaissent des dégradations plus rapides et de plus forte amplitude (+18,7% de DEFM A, B, C à Limoux, +13,3% à Céret). Au niveau sectoriel, la situation demeure contrastée : si le niveau d activité dans le secteur des services progresse de manière assez dynamique dans un premier temps pour finalement se stabiliser et ralentir dans le dernier trimestre, l industrie bénéficie par contre d une croissance significative (+6,4% de chiffre d affaires) soutenue par une augmentation sensible des exportations (+8,8%). Confirmant le redressement amorcé un an plus tôt, l évolution de l activité industrielle est particulièrement manifeste au niveau du secteur manufacturier, dans la production d équipements informatiques et électroniques et l agroalimentaire, mais également au niveau des services aux entreprises qui prennent une place toujours plus importante dans l économie régionale. Si, de prime abord, le secteur de la construction laisse entrevoir les signes d une certaine relance de son activité (+19% de logements commencés) - bien que moins intense et plus hétérogène qu au niveau national - le fléchissement des commandes au terme de l année 2011 relativise grandement les perspectives sectorielles et laisse planer un doute quant à la pérennité de ce mouvement de reprise dans un contexte de concurrence exacerbée et de baisse des prix. 8

9 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Cette situation se retrouve dans d autres domaines de l économie régionale, tels que le commerce de gros et de détail qui, après un début d année prometteur, voit son activité fléchir en fin d année en raison d une propension accrue des ménages à épargner. Pourtant, l emploi augmente dans le secteur à un rythme deux fois plus soutenu qu au niveau national (+1,3%). Au final, seules les activités liées au tourisme, hébergement et restauration, semblent donc avoir absorbé sans trop de heurts les incidences de la crise économique et financière, traversant cette période troublée avec des niveaux d activité toujours plus soutenus grâce à des saisons successives exceptionnelles en termes de fréquentation. Avec l exacerbation des tensions liées à la gestion problématique de la dette souveraine en Europe, les perspectives économiques pour 2012 s assombrissent : anticipant une croissance anémique de l économie nationale, les acteurs adoptent une position prudente en termes d investissement et les prévisions de recrutement demeurent stables dans la majorité des secteurs confrontés à ce contexte conjoncturel morose. CCI LR Dans un cadre communautaire fragilisé et peu dynamique, retrouver les niveaux d avant la crise risque donc d être un chemin plus long qu escompté, même si le Languedoc-Roussillon, moins impacté que les autres régions françaises par le retournement, dispose de ressources indéniables pour alimenter la dynamique de son développement économique. 9

10 territoire et population CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON u 1er janvier 2011, le Languedoc-Roussillon accueillait une population totale estimée à habitants, en augmentation de 1,1% par rapport à l année précédente (soit habitants supplémentaires). Cette dynamique démographique reste essentiellement due à d importants flux migratoires, 3,5 fois plus intenses qu en moyenne métropolitaine, le solde naturel n expliquant que 15,4% de cette progression : en effet, si le taux de natalité demeure légèrement inférieur au niveau national (11,6 naissances pour habitants en 2009 contre 12,8 en France), le taux de mortalité s avère nettement plus important (9,7% en région contre 8,5% en moyenne sur le territoire français). A I Structure de la population en Languedoc-Roussillon Estimation de population par département Aude Gard Hérault 2009* 2010* Evolution ** 2020** 2040** Evolution ,4 % ,1 % % ,1 % ,1 % % Lozère ,2 % ,3 % P.-O % ,2 % L.-R ,1 % ,2 % *Sources : INSEE, Estimations de population / **INSEE, Modèle OMPHALE Pyrénées-Orientales 17,1% Lozère 2,9% Répartition de la population régionale (2010) Au 1 1er er jjanvier anvier an anvi vier vi ((p) p) Gard 26,9% Hérault 39,6% Source : INSEE, Estimations de population Aude 13,6% 30 % 25 % 23,3 24,7 23,5 25,6 26,9 27,1 Languedoc-Roussillon France 20 % Répartition de la population régionale par tranche d âge (2010) % 13,9 10 % 10,3 8,8 5% 0% Moins de 20 ans 20 à 39 ans à 59 ans 60 à 74 ans 75 ans et plus Source : INSEE, Estimations de population au 1er janvier, par région, sexe et grande classe d'âge

11 Structure de la population régionale par sexe et par grande classe d âge (2010) Languedoc-Roussillon Evolution Hommes Femmes Ensemble Languedoc- Roussillon France métropolitaine Moins de 20 ans ,5 % + 2,3 % 20 à 39 ans ,2 % - 2,8 % 40 à 59 ans ,1 % + 12,7 % 60 à 74 ans ,2 % + 11,5 % 75 ans et plus ,7 % + 31,7 % TOTAL ,5 % + 6,8 % Source : INSEE, Estimations de population Evolution de la population régionale Taux de variation annuel moyen de la population (en %) France métropolitaine 0,2 0,4 Languedoc-Roussillon Pyrénées-Orientales - 0,1 0,2 1,1 1,4-0,2 Lozère 0,7 Hérault 0,3 1,1 Gard Aude - 0,1 0,2 1,0 1,4-0,4-0,2 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 Dû au solde apparent des entrées et des sorties Dû au mouvement naturel Source : INSEE 11

12 territoire et population Evolution de la densité de la population régionale Languedoc- Roussillon Sources : *INSEE, Estimations de population / **INSEE, Modèle OMPHALE L.-R. / France métropolitaine Densité moyenne (hab./km 2 ) 1990* ,6 % 77,3 1999* ,8 % 83,9 2006* % 92,6 2007* % 93,5 2008* % 94,3 2009* ,1 % 95, ,1 % 96, ,1 % 97, ,1 % 97,4 2015** ,4 % 102,5 2020** ,6 % 107,2 2040** ,5 % 120,2 Evolution de la population par département entre chaque recensement (en milliers d individus) Recensements Aude Gard Hérault Lozère P.-O Superficie (en km 2 ) Densité moyenne 2011 (hab./km 2 ) % de la population ,4 % 26,9 % 39,4 % 3 % 17 % Taux de croissance annuel moyen ( ) Source : INSEE, Recensement de la population, Estimations de population Taux de croissance annuel moyen 1,35 % 1,19 % 1,33 % 0,87 % 1,23 % Taux de croissance annuel moyen Languedoc-Roussillon France métropolitaine ,9 % 0,4 % ,3 % 0,6 % Sources : INSEE, RP 1975 à 1990 (dénombrements), RP 1999 et RP 2008 (exploitations principales) ; état civil 12

13 Age moyen dans les départements du Languedoc-Roussillon (au 1 er janvier 2007) et évolution entre 2007 et 2040 Accroissement de l'âge moyen entre 2007 et ,5 5 4,5 4 3,5 3 2,5 38 France métropolitaine Hérault Gard Lozère Aude Pyrénées-Orientales Languedoc-Roussillon Age moyen en 2007 (en années) Si les comportements démographiques en matière de migration, espérance de vie et fécondité observés aujourd hui persistent, le Languedoc-Roussillon devrait accueillir plus de habitants à l horizon 2040, dont un nombre plus important de seniors de 60 ans et plus (+67%) en raison de l attractivité du territoire régional chez les jeunes retraités. S accroissant à un rythme deux fois plus rapide qu en moyenne nationale, la population régionale aurait donc une tendance plus marquée au vieillissement, l âge moyen des Languedociens évalué à 41,1 ans en 2007 s établissant à 45,6 ans en 2040, soit 1,9 an de plus qu au niveau national. L Hérault et le Gard, qui n échapperont pas à ce phénomène, demeureraient les départements abritant les populations les plus jeunes de la région : l âge moyen y serait inférieur (45 ans contre 48 ans en Lozère et 47 ans dans l Aude et les P.-O.) mais la part des seniors de 80 ans et plus y représenterait plus de 10% du nombre total d habitants, soit le double par rapport à la situation présente. Evolution de l espérance de vie à la naissance ( ) Hommes Femmes Hommes Femmes Languedoc-Roussillon 77,6 84,5 84,5 87,7 France métropolitaine 76,9 83,2 83,1 88,8 Sources : INSEE, RGP, Estimations et projections de population Indice de vieillissement de la population Nombre de personnes âgées de 60 ans et plus pour 100 personnes âgées de moins de 20 ans Indice de vieillissement* ** Languedoc-Roussillon France entière Sources : INSEE, RGP, Estimations et projections de population / * Indice de vieillissement : rapport entre la population des plus de 60 ans et des moins de 20 ans / ** Projections 13

14 économie Si le Languedoc-Roussillon conserve sa dixième place au classement des régions en termes de participation à la richesse nationale, l économie régionale a renoué avec une croissance positive en 2010, le produit intérieur brut progressant de 2,6%, soit un point de plus qu au niveau national. Cette tendance se prolonge en 2011 où plusieurs secteurs économiques durement impactés par la crise économique retrouvent une tonicité salutaire qui maintient le niveau d activité régional et amenuise les destructions d emplois, limitant ainsi la dégradation du marché du travail. Produit Intérieur Brut (PIB) PIB par région à prix courants (2010) et variation Languedoc-Roussillon France entière Evolution Evolution PIB total (en millions d euros) ,6 % ,5 % PIB par habitant (en euros) ,6 % ,8 % PIB par emploi (en euros) ,3 % ,8 % Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005). Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Répartition régionale du PIB 2010 et évolution ,8% % +2,1% Ile-de-France Rhône-Alpes Provence-Alpes-Côte d'azur +2% +2,8% +3,1% +2,2% +2,9% +1,8% +2,6% +2,2% +2,3% +2% +1,9% +2,4% +2,7% +3,1% +3,1% +2,8% +2,2% +2% +3,6% Nord-Pas-de-Calais Pays de la Loire Aquitaine Bretagne Midi-Pyrénées Centre Languedoc-Roussillon Lorraine Alsace Haute-Normandie Picardie Poitou-Charentes Bourgogne Champagne-Ardenne Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005). Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Basse-Normandie Auvergne Franche-Comté Limousin Corse 14

15 PIB par habitant (2010) Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005) Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Ile-de-France Languedoc-Roussillon France de province France métropolitaine Après une longue période de ralentissement économique provoqué par la crise financière, les différents secteurs de l économie régionale affichent une dynamique positive plus soutenue en 2011 même si les niveaux d avant le retournement n ont pas encore été retrouvés : le tourisme confirme ses bons résultats grâce à l hôtellerie de plein air qui réalise une année exceptionnelle, le chiffres d affaires industriel progresse dans la majorité des secteurs (tout particulièrement dans les équipements électriques et électroniques), l activité tertiaire s est stabilisée alors que la construction et le logement bénéficiaient d un certain effet d opportunité lié à l annonce de la suppression prochaine des dispositifs de défiscalisation. PIB par emploi (2010) Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005) Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Ile-de-France Languedoc- Roussillon France de province France métropolitaine 15

16 économie Valeur ajoutée Répartition de la valeur ajoutée par grand secteur d'activité en Languedoc-Roussillon (2010) Tertiaire marchand 53,8% Tertiaire non marchand 28,3% Source : INSEE, Valeurs 2010 provisoires (en base 2005) Construction 6,8% Industrie 8,4% Agriculture 2,7% Valeur ajoutée brute régionale par branche d activité (à prix courants) Branche d activité Languedoc-Roussillon France métropolitaine Agriculture, sylviculture, pêche ,6 % - 16,8 % Industries manufacturières, industries extractives et autres ,6 % - 7,9 % Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution ,8 % - 0,2 % Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac ,5 % - 6,6 % Cokéfaction et raffinage % - 57,2 % Fabrication d'équipements électriques, informatiques ; fabrication de machines ,8 % -13 % Fabrication de matériels de transport ,2 % - 5,6 % Fabrication d'autres produits industriels ,7 % - 9,2 % Construction ,5 % - 3,9 % Commerce de gros et de détail, transports, hébergement et restauration ,5 % - 4,2 % Commerce ; réparation auto et moto ,8 % - 8 % Transport et entreposage ,1 % - 1,1 % Hébergement et restauration ,1 % + 6 % Information et communication ,2 % - 1,1 % Activités financières et d'assurance ,3 % + 21,7 % Activités immobilières % - 3,2 % Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien ,7 % - 4,2 % Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale ,9 % + 3,6 % Autres activités de services ,1 % + 3,5 % TOTAL (en millions d euros) ,03 % - 1,78 % Source : INSEE, Valeurs 2009 semi-définitives (en base 2005) 16

17 Revenus salariaux Si les rémunérations continuent à progresser de +4% en 2009, le revenu salarial annuel moyen demeure toujours inférieur de près de 12% à la moyenne nationale et de 5,9% à la moyenne des régions. Ce sont les ouvriers non qualifiés (+11%) et qualifiés (+6%) qui profitent le mieux de cette croissance, les revenus des cadres subissant au contraire une baisse significative de 5,2%. L écart de rémunération entre les sexes continue par contre à se creuser (+10%), même s il demeure plus faible en Languedoc-Roussillon qu en moyenne sur le territoire national (4 995 de différence entre les rémunérations hommes-femmes en 2009 contre au niveau national). Revenus salariaux annuels moyens nets de prélèvements en 2009 (en euros) Source : INSEE, Déclarations annuelles de données sociales (DADS) Champ : revenu salarial annuel moyen net de prélèvements par salarié au lieu de résidence Catégories socio-professionnelles Languedoc- Roussillon Province France métrop. et DOM Ensemble Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Hommes Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Femmes Cadres Professions intermédiaires Employées Ouvrières qualifiées Ouvrières non qualifiées Cadres Professions intermédiaires Hommes Employés Ouvriers qualifiés Femmes Ouvriers -30,7% non qualifiés ,6% -22,7% -26,3% -25,7% -34,7% Différences salariales entre sexe (2009) 0 Moyenne Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés 17

18 économie Bien que le niveau de vie en Languedoc-Roussillon ait continué à augmenter en 2009 (+1,1%), il demeure sensiblement plus faible que dans les autres régions françaises. Les écarts tendent même à s accroître par rapport à une moyenne provinciale qui progresse sensiblement de +4,4% alors que la moyenne nationale stagne à +0,1% C est le département du Gard qui bénéficie de la plus forte appréciation du revenu net moyen imposable (+9%), les populations de l Aude, de l Hérault et la Lozère ne bénéficiant que d une augmentation de 1,2% et les Pyrénées-Orientales de 1,1%. Revenu moyen net imposable par foyer fiscal en 2009 (en euros) 2009 (en ) Ecart à la moyenne régionale ( ) Ecart à la moyenne provinciale ( ) Ecart à la moyenne nationale ( ) Aude ,3 % - 18,2 % - 20,3 % Gard ,7 % - 11,1 % - 13,4 % Hérault ,3 % - 8,2 % - 10,6 % Lozère ,3 % - 17,3 % - 19,5 % Pyrénées-Orientales ,3 % - 15,6 % - 17,8 % Languedoc-Roussillon % - 13,2 % Source : DGI, Impôt sur le revenu par région, département, commune Comparaison des revenus salariaux par catégories socio-professionnelles en 2009 (en euros) Ensemble Ouvriers non qualifiés Ouvriers qualifiés Employés Professions intermédiaires Cadres France métropolitaine et DOM Province Languedoc-Roussillon Source : INSEE, Déclarations annuelles de données sociales (DADS) 18

19 Tissu économique Nombre d établissements actifs par activité en Languedoc-Roussillon (au 1 er janvier 2010) Source : INSEE, Démographie des entreprises et des établissements (REE-Sirène) Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale 13,5% Autres activités de services Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac Industries extractives, 1,8% énergie, eau, gestion des déchets et dépollution Fabrication d équipements électriques, électroniques, informatiques : fabrication de machines 0,3% 1,8% Fabrication de matériel de transport 0,1% 7,6% Fabrication d autres produits industriels 3,2% Construction 14,5% Activités scientifiques et techniques : services administratifs et de soutien 13,5% Activités immobilières 5,9% Activités financières et d assurance 3,3% Information et communication 2,2% Hébergement et restauration 7,7% Transport et entreposage 2,3% Commerce : réparation d automobiles et de motocycles 22,4% Caractérisé par un tissu économique composé principalement de TPE de moins de 20 salariés (98%), le Languedoc-Roussillon compte établissements au 1 er janvier 2012 soit 4,3% du total national. Nombre d établissements par classe d effectifs salariés (au 1 er janvier 2011) Source : INSEE, Démographie des entreprises et des établissements (REE-Sirène) 500 salariés et plus 0,02% 200 à 499 salariés 0,1% 100 à 199 salariés 0,1% 20 à 99 salariés 1,8% 10 à 19 salariés 2,6% 1 à 9 salariés 26,8% 0 salarié 68,6% 19

20 économie Economie présentielle et non présentielle L économie présentielle domine très largement l emploi régional (72,4% des effectifs, soit individus). Constituée des activités économiques marchandes visant à satisfaire les besoins des populations résidentes ainsi que ceux des touristes présents sur le territoire : elle comprend notamment la construction, le commerce de détail, les transports, les services aux particuliers, etc. Répartition de l emploi régional Source : INSEE, RGP Sphère présentielle 72% Sphère non présentielle 28% Evolution de l emploi régional ( ) Source : INSEE, RGP Sphère non présentielle Sphère présentielle Cette prépondérance de la sphère présentielle, bien supérieure à celle des autres régions françaises (à l exception de PACA et de la Corse) s explique en majeure partie par l attractivité résidentielle et touristique du Languedoc-Roussillon qui a induit une certaine spécialisation territoriale : en effet, entre 1982 et 2008, pendant que la population régionale augmentait de 34%, les emplois présentiels progressaient eux de plus de 65% (+10,1% pour la sphère productive). 20

21 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Evolution du nombre d emplois non présentiels ( ) De +7 à 12% De 0 à +7% De -15 à 0% De -20 à -15% De -30 à -20% Evolution du nombre d emplois présentiels ( ) De 55 à 65% De 45 à 55% De 35 à 45% De 25 à 45% +46,3% +62,3% Evolution du nombre d emplois présentiels en Languedoc-Roussillon ( ) Si, en valeur absolue, l Hérault concentre le plus d emplois liés à la sphère présentielle ( , soit 72,5% de l emploi total), c est dans les Pyrénées-Orientales que la part de cette économie s avère la plus importante sur le territoire régional (75,4%). A contrario, le département du Gard affiche le niveau d emploi présentiel le plus faible (70%). +75,9% +55,9% +58,3% 21

22 emploi D avril 2008 (date retenue pour marquer le début de la crise économique) à septembre 2011, emplois salariés (hors secteur agricole) ont été détruits en Languedoc-Roussillon, soit une baisse sensible de 1,8% des effectifs régionaux (contre 2,2% en France métropolitaine). Les secteurs de la construction ( emplois), de l industrie ( emplois) et de l intérim ( emplois) demeurent les plus impactés (respectivement, -9,2%, -5,5%, -11%). A l inverse, grâce au poids de l économie résidentielle et à la dynamique démographique, les créations d emplois dans les services marchands sont demeurées positives et s améliorent nettement par rapport à l année précédente (+1,6%, soit emplois). Population active Taux d activité et taux d emploi de la population par sexe et âge (2009) Population active L.-R. Taux d activité Languedoc- Roussillon Taux d activité France métropolitaine Actifs ayant un emploi en L.-R. Taux d emploi Languedoc- Roussillon Taux d emploi France métropolitaine Hommes ,2 % 75,7 % ,1 % 67,9 % 15 à 24 ans ,3 % 47,3 % % 36,6 % 25 à 54 ans % 94,3 % % 86,1 % 55 à 64 ans ,3 % 44,4 % ,8 % 40,8 % Femmes ,7 % 68,1 % ,2 % 59,9 % 15 à 24 ans ,4 % 39,8 % ,5 % 30 % 25 à 54 ans % 85,6 % ,6 % 76,2 % 55 à 64 ans ,1 % 39,6 % ,2 % 36,3% Ensemble ,9 % 71,9 % ,6 % 63,8 % Source : INSEE, RGP 2009 Emploi Répartition de la population active régionale de 15 ou plus ayant un emploi par catégorie socio-professionnelle Ouvriers 20% Agriculteurs exploitants 3% Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 9% Cadres, professions intellectuelles supérieures 13% Source : INSEE, RGP 2009 Employés 29% Professions intermédiaires 25% 22

23 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Structure de l emploi total par grand secteur d'activité en 2010 : comparaisons départementales Source : INSEE, Estimations d emploi (données 2010 provisoires) Agriculture Industrie Construction Commerce, transports, services divers Lozère Adm. publique, enseignement, santé, action sociale 10% 9% 9% 43% 29% MENDE Gard 4% 11% 34% ALÈS Hérault 2% 7% 8% 43% NÎMES ÎMES 7% 36% MONTPELLIER 48% SÈTE BÉZIERS Aude CARCASSONNE 6% 38% 7% NARBONNE 8% 41% PERPIGNAN Pyrénées-Orientales 4% 6% 35% 8% 47% 23

24 emploi Alors que la situation nationale tend à s améliorer, l emploi salarié recule en Languedoc-Roussillon malgré un début d année 2011 plutôt encourageant sur le front du commerce, des services et de l intérim. La construction et l industrie (à l exception de l énergie) apparaissent comme les secteurs les plus gravement touchés par la chute de l emploi salarié : emplois industriels en moins depuis le début de la crise, soit une baisse des effectifs régionaux de 5,5% ; -9,2% d emplois salariés en moins dans le secteur de la construction, soit une chute nettement supérieure au niveau national (-4,3%). Evolution de l emploi salarié d avril 2008 à fin septembre 2011 (hors secteur agricole et services non marchands) Industrie Construction Commerce Services marchands (hors intérim) Intérim Evolution totale Evolution relative (%) Aude ,7 % Gard ,4 % Hérault % Lozère ,5 % P.-O ,9 % L.-R ,5 % ,2 % ,5 % % % % - 2 % France métrop ,3 % ,3 % ,4 % % ,1 % % - 2 % Source : INSEE, Estimations d emplois Structure de l emploi total par grand secteur d'activité (2010) Source : INSEE, Estimations localisées d emploi Agriculture 3,6% Construction 7,6% Industrie 8% Tertiaire non marchand 36% Tertiaire marchand 44,9% 24

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE DIRECCTE ALSACE Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace POINT DE CONJONCTURE Septembre Sommaire : I. La conjoncture régionale L activité

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE?

L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE? La Lettre du Centre Etudes & Prospective du Groupe ALPHA N 17 Février 215 L EMPLOI EN FRANCE ET EN ZONE EURO : VERS LA REPRISE? L horizon s éclaircit pour l économie européenne : la baisse de l euro, conjuguée

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Mémento du tourisme. Édition 2013

Mémento du tourisme. Édition 2013 Mémento du tourisme Édition 2013 Date de parution : novembre 2013 Directeur de la publication : Pascal Faure Rédaction en chef : François Magnien Coordination : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis,

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard CA du Grand PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 13 communes, 4 chefs-lieux

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09 note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.9 JUILLET L réalise davantage de recherche et développement que ne le fait la. Cet écart relève d une différence d échelle entre les deux pays.

Plus en détail

Zone d'emploi de Lyon

Zone d'emploi de Lyon Lyon - Zone d'emploi Territoire de référence (TR): FicheOMPREL Somme des 8 zones d'emploi de la RUL Edition 2012 / 2013 Cette fiche socio-économique est générée à partir de l observatoire Baseco Rhône-Alpes

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Les Services en Midi-Pyrénées

Les Services en Midi-Pyrénées Emploi et établissements des Services Départements : Nombre d'établissements RCS et effectif salarié au 2ème trimestre 2014 : Nombre d'établissements Effectif salarié (par rapport à 2013) (par rapport

Plus en détail

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS

Dares. Analyses L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS Dares Analyses SEPTEMBRE 2011 N 066 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L ÉVOLUTION DES MÉTIERS EN FRANCE DEPUIS VINGT-CINQ ANS En vingt-cinq ans,

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5

Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5 N 9 Juin 214 Ce tableau de bord rassemble un certain nombre d indicateurs régionaux phares relatifs à l économie et à l emploi, dans une vision volontairement large. Il est un outil d aide à l élaboration

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Présentation des résultats

Présentation des résultats ENQUETE SUR L INSERTION A 6 MOIS DES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION ET SUR LA QUALITE DE L ALTERNANCE Présentation des résultats 5 mai 2014, N/Ref : 1326.11 Sommaire 1. Rappel méthodologique 3 2. Le

Plus en détail

Diagnostic régional emploi-formation

Diagnostic régional emploi-formation GREF Bretagne Diagnostic régional emploi-formation Contribution à l'élaboration du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles Mai 2011 Contrat de projets Etat-Région Sommaire

Plus en détail

REGION BASSE-NORMANDIE

REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la Région Haute-Normandie et de la Région Basse-Normandie REGION BASSE-NORMANDIE Évaluation des effets d une fusion de la région Haute-Normandie et de la région Basse-Normandie

Plus en détail

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Gérard Cornilleau Des inégalités contenues, des classes moyennes fragiles Le débat sur les salaires n est plus aujourd hui dominé

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER SEPTEMBRE 2012 N 4. www.objectif-lr.

LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER SEPTEMBRE 2012 N 4. www.objectif-lr. SEPTEMBRE 2012 N 4 4 LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER - Photos : Nicolas Bouzou, Peter Allan - 09/2012 EN PARTENARIAT AVEC www.objectif-lr.com

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE. DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Novembre 2012. Réf. 2012/352

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE. DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Novembre 2012. Réf. 2012/352 ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ DU PAYS DE LANDERNEAU-DAOULAS Réf. 2012/352 Avant propos L observatoire de l emploi et de la formation réalise chaque année des diagnostics à l échelle du, pour

Plus en détail

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM

LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM LE LOGEMENT EN FRANCE CELLULE ÉCONOMIQUE FNAIM 2014 www.fnaim.fr MARS 2015 01TABLE DES MATIÈRES 01 / INTRODUCTION.... 4 02 / LA FNAIM EN CHIFFRES... 5 03 / LE PARC DE LOGEMENTS........................................6

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV)

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête Participation culturelle & sportive de mai 2003 (EPCV) Liste des s Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV) Index des s : AGEDPR : Age de la personne de référence (8 modalités)... 3 AGEPR : Age de la personne de référence...

Plus en détail

Tableau de bord du tourisme

Tableau de bord du tourisme Tableau de bord du tourisme février 2013 T O U R I S M E Directeur de la publication : Pascal Faure Direction éditoriale : François Magnien Auteurs : Séverine Francastel, Abdel Khiati, Jean-Christophe

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Octobre 200 N 069 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES MÉTIERS EN 2009 seuls quelques métiers résistent à la dégradation du marché

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population

Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population de concentration de l emploi salarié dans l aire azuréenne Cinq zones en milieu urbain, orientées vers les services à la population Situées en milieu urbain, au sein des plus grandes agglomérations du

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I II L emploi intérimaire s est contracté de 2,7% en 2003 L évolution de l emploi intérimaire est soumise aux fluctuations

Plus en détail

Observation de l Economie Touristique

Observation de l Economie Touristique Observation de l Economie Touristique Suivi mensuel de la fréquentation touristique - Saison 2014 Station du Grau du Roi-Port Camargue PARTIE 1 : TENDANCE GLOBALE : N 1-Mai 2014 Sur l ensemble des professionnels

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

Diagnostic socio-économique

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du Parc du Doubs franco-suisse 1 Sommaire Contexte 5 La problématique 7 Mandat 8 Remerciements 9 Territoire d étude 10 Introduction 12 I. Démographie 13 1) Évolution de la population

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER

BANQUE JUDICIAIRE NEWSLETTER Edito Sommaire Madame, Monsieur, Aujourd hui, l économie va très vite. Tout change, avance, évolue sans cesse. Certaines décisions politiques ou économiques peuvent avoir un impact fort sur l évolution

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Mai 2011 Contrat de plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Soirée économique des Délégués Consulaires de la CCI de Perpignan jeudi 30 octobre 2014 Les chiffres clés en 2013 3,8 millions de touristes 4,2 millions

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail