CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE CCI LANGUEDOC ROUSSILLON LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE CCI LANGUEDOC ROUSSILLON LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012"

Transcription

1 2012 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012 CCI LANGUEDOC ROUSSILLON

2 CCI LANGUEDOC ROUSSILLON CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON 6 E ÉDITION SEPTEMBRE 2012 Directeur de la publication : Bernard FOURCADE Coordination : Pierre BATOCHE Analyses, graphiques et rédactionnel : Jean-Marc GUILLELMET Conception graphique et mise en page PAO : Frédéric GINESTET Ce guide a été imprimé avec des encres végétales sur du papier blanchi sans chlore issu de forêts gérées durablement, garanti PEFC. 2

3 sommaire éditorial préface introduction territoire et population économie emploi commerce extérieur commerce services industrie construction et btp transport et logistique tourisme création - transmission - reprise d entreprise formation et recherche environnement et développement durable sommaire

4 4

5 CCI LR Dédiée aux acteurs publics et privés qui œuvrent et s investissent chaque jour pour le développement de notre région et la croissance de ses entreprises, cette 6 e édition des chiffres-clés de l économie présente, sous forme de tableaux et de graphiques, les principales caractéristiques économiques et sociales du Languedoc-Roussillon. éditorial Base de connaissances commune mariant une analyse fine de la conjoncture économique à la description des dynamiques structurelles profondes qui animent notre territoire, cette publication a pour ambition d apporter un éclairage sur l évolution des principaux indicateurs de l économie régionale afin de nourrir la réflexion et de contribuer à une meilleure maîtrise de l environnement socio-économique dans lequel évoluent nos entreprises. Après une période difficile liée aux tourments d une crise économique et financière sans précédent, l année passée s est ouverte sur des perspectives plus encourageantes en termes de croissance. L économie régionale a montré des signes indéniables de reprise d activité et les entreprises de nombreux secteurs ont amélioré leur position grâce à des conditions plus favorables (dans le tourisme par exemple) même si les niveaux d activité et d emploi d avant la crise, sont encore loin d être atteints. Cette dynamique de croissance, contrastée au niveau sectoriel et handicapée en fin d année 2011 par la crise de la dette souveraine en Europe, n a donc pas permis de redresser l emploi régional qui stagne, entraînant une nette progression du taux de chômage qui affecte l ensemble du territoire. Si pour l instant, les premiers résultats pour 2012 ne montrent pas de réelles améliorations, nous sommes confiants dans la capacité de notre économie régionale et de nos entreprises à encaisser les chocs et à supporter ces aléas dans l attente d une véritable sortie de crise. Bernard FOURCADE, Président de la Chambre de Commerce et d Industrie Languedoc-Roussillon 5

6 6

7 CCI LR Les chiffres-clés de l économie du Languedoc-Roussillon proposent chaque année un panorama détaillé de la situation économique et sociale de la région, une synthèse d indicateurs chiffrés sous forme de tableaux et de graphiques permettant d identifier les principales caractéristiques du territoire et les dynamiques qui l animent. préface L édition 2012, produite pour la première fois en collaboration avec Pôle Emploi, l INSEE et la DREAL, s inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du schéma sectoriel Observation économique, document de programmation élaboré par la CCI Languedoc-Roussillon qui traduit la volonté du réseau consulaire d apporter à l ensemble des acteurs du territoire, quelle que soit l échelle géographique, une offre diversifiée et pertinente en matière d informations stratégiques. Certes, l année 2011, commencée pourtant sous le signe de la reprise, n a pas apporté les résultats escomptés en termes de relance de l activité économique et de progression de l emploi : la plupart des secteurs peinent à retrouver les niveaux d avant la crise et la quasi-stagnation de l emploi régional induit une progression sensible du taux de chômage qui creuse encore plus l écart constaté avec le niveau national. Toutefois, certains secteurs ont bien résisté à la morosité ambiante, comme le tourisme, qui a continué sur sa dynamique en bénéficiant d une fréquentation en hausse malgré la crise, les services (en particulier aux entreprises) où l activité s est stabilisée après une nette progression en début d année, ou encore l industrie régionale qui, après avoir été durement impactée les années précédentes, a retrouvé une croissance significative, en particulier dans l agroalimentaire, les équipements électroniques et électriques et l industrie manufacturière. Gageons que le Languedoc-Roussillon saura trouver parmi ses nombreux atouts démographiques et économiques, les ressources pour rebondir et offrir de nouvelles perspectives pour le développement des entreprises régionales. Philippe GADELLE, Président de la Commission régionale Observation Economique 7

8 introduction Après une année 2010 indubitablement placée sous le signe de la reprise comme en atteste l évolution très positive du PIB régional (+2,6%), le Languedoc-Roussillon entame 2011 avec des perspectives plus optimistes, même si l activité économique et l emploi ne parviennent toujours pas à s affranchir des difficultés engendrées par la crise économique et financière. Le chômage continue à progresser en région, de façon nettement plus marquée qu en France métropolitaine (+8,3% en Languedoc-Roussillon contre +5,6% au niveau national) : demandeurs d emploi (cat. A, B, C) sont inscrits à Pôle Emploi fin 2011, soit chômeurs de plus qu un an plus tôt. Cette dégradation du marché du travail impacte l ensemble du territoire régional bien que certaines zones d emploi connaissent des dégradations plus rapides et de plus forte amplitude (+18,7% de DEFM A, B, C à Limoux, +13,3% à Céret). Au niveau sectoriel, la situation demeure contrastée : si le niveau d activité dans le secteur des services progresse de manière assez dynamique dans un premier temps pour finalement se stabiliser et ralentir dans le dernier trimestre, l industrie bénéficie par contre d une croissance significative (+6,4% de chiffre d affaires) soutenue par une augmentation sensible des exportations (+8,8%). Confirmant le redressement amorcé un an plus tôt, l évolution de l activité industrielle est particulièrement manifeste au niveau du secteur manufacturier, dans la production d équipements informatiques et électroniques et l agroalimentaire, mais également au niveau des services aux entreprises qui prennent une place toujours plus importante dans l économie régionale. Si, de prime abord, le secteur de la construction laisse entrevoir les signes d une certaine relance de son activité (+19% de logements commencés) - bien que moins intense et plus hétérogène qu au niveau national - le fléchissement des commandes au terme de l année 2011 relativise grandement les perspectives sectorielles et laisse planer un doute quant à la pérennité de ce mouvement de reprise dans un contexte de concurrence exacerbée et de baisse des prix. 8

9 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Cette situation se retrouve dans d autres domaines de l économie régionale, tels que le commerce de gros et de détail qui, après un début d année prometteur, voit son activité fléchir en fin d année en raison d une propension accrue des ménages à épargner. Pourtant, l emploi augmente dans le secteur à un rythme deux fois plus soutenu qu au niveau national (+1,3%). Au final, seules les activités liées au tourisme, hébergement et restauration, semblent donc avoir absorbé sans trop de heurts les incidences de la crise économique et financière, traversant cette période troublée avec des niveaux d activité toujours plus soutenus grâce à des saisons successives exceptionnelles en termes de fréquentation. Avec l exacerbation des tensions liées à la gestion problématique de la dette souveraine en Europe, les perspectives économiques pour 2012 s assombrissent : anticipant une croissance anémique de l économie nationale, les acteurs adoptent une position prudente en termes d investissement et les prévisions de recrutement demeurent stables dans la majorité des secteurs confrontés à ce contexte conjoncturel morose. CCI LR Dans un cadre communautaire fragilisé et peu dynamique, retrouver les niveaux d avant la crise risque donc d être un chemin plus long qu escompté, même si le Languedoc-Roussillon, moins impacté que les autres régions françaises par le retournement, dispose de ressources indéniables pour alimenter la dynamique de son développement économique. 9

10 territoire et population CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON u 1er janvier 2011, le Languedoc-Roussillon accueillait une population totale estimée à habitants, en augmentation de 1,1% par rapport à l année précédente (soit habitants supplémentaires). Cette dynamique démographique reste essentiellement due à d importants flux migratoires, 3,5 fois plus intenses qu en moyenne métropolitaine, le solde naturel n expliquant que 15,4% de cette progression : en effet, si le taux de natalité demeure légèrement inférieur au niveau national (11,6 naissances pour habitants en 2009 contre 12,8 en France), le taux de mortalité s avère nettement plus important (9,7% en région contre 8,5% en moyenne sur le territoire français). A I Structure de la population en Languedoc-Roussillon Estimation de population par département Aude Gard Hérault 2009* 2010* Evolution ** 2020** 2040** Evolution ,4 % ,1 % % ,1 % ,1 % % Lozère ,2 % ,3 % P.-O % ,2 % L.-R ,1 % ,2 % *Sources : INSEE, Estimations de population / **INSEE, Modèle OMPHALE Pyrénées-Orientales 17,1% Lozère 2,9% Répartition de la population régionale (2010) Au 1 1er er jjanvier anvier an anvi vier vi ((p) p) Gard 26,9% Hérault 39,6% Source : INSEE, Estimations de population Aude 13,6% 30 % 25 % 23,3 24,7 23,5 25,6 26,9 27,1 Languedoc-Roussillon France 20 % Répartition de la population régionale par tranche d âge (2010) % 13,9 10 % 10,3 8,8 5% 0% Moins de 20 ans 20 à 39 ans à 59 ans 60 à 74 ans 75 ans et plus Source : INSEE, Estimations de population au 1er janvier, par région, sexe et grande classe d'âge

11 Structure de la population régionale par sexe et par grande classe d âge (2010) Languedoc-Roussillon Evolution Hommes Femmes Ensemble Languedoc- Roussillon France métropolitaine Moins de 20 ans ,5 % + 2,3 % 20 à 39 ans ,2 % - 2,8 % 40 à 59 ans ,1 % + 12,7 % 60 à 74 ans ,2 % + 11,5 % 75 ans et plus ,7 % + 31,7 % TOTAL ,5 % + 6,8 % Source : INSEE, Estimations de population Evolution de la population régionale Taux de variation annuel moyen de la population (en %) France métropolitaine 0,2 0,4 Languedoc-Roussillon Pyrénées-Orientales - 0,1 0,2 1,1 1,4-0,2 Lozère 0,7 Hérault 0,3 1,1 Gard Aude - 0,1 0,2 1,0 1,4-0,4-0,2 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 Dû au solde apparent des entrées et des sorties Dû au mouvement naturel Source : INSEE 11

12 territoire et population Evolution de la densité de la population régionale Languedoc- Roussillon Sources : *INSEE, Estimations de population / **INSEE, Modèle OMPHALE L.-R. / France métropolitaine Densité moyenne (hab./km 2 ) 1990* ,6 % 77,3 1999* ,8 % 83,9 2006* % 92,6 2007* % 93,5 2008* % 94,3 2009* ,1 % 95, ,1 % 96, ,1 % 97, ,1 % 97,4 2015** ,4 % 102,5 2020** ,6 % 107,2 2040** ,5 % 120,2 Evolution de la population par département entre chaque recensement (en milliers d individus) Recensements Aude Gard Hérault Lozère P.-O Superficie (en km 2 ) Densité moyenne 2011 (hab./km 2 ) % de la population ,4 % 26,9 % 39,4 % 3 % 17 % Taux de croissance annuel moyen ( ) Source : INSEE, Recensement de la population, Estimations de population Taux de croissance annuel moyen 1,35 % 1,19 % 1,33 % 0,87 % 1,23 % Taux de croissance annuel moyen Languedoc-Roussillon France métropolitaine ,9 % 0,4 % ,3 % 0,6 % Sources : INSEE, RP 1975 à 1990 (dénombrements), RP 1999 et RP 2008 (exploitations principales) ; état civil 12

13 Age moyen dans les départements du Languedoc-Roussillon (au 1 er janvier 2007) et évolution entre 2007 et 2040 Accroissement de l'âge moyen entre 2007 et ,5 5 4,5 4 3,5 3 2,5 38 France métropolitaine Hérault Gard Lozère Aude Pyrénées-Orientales Languedoc-Roussillon Age moyen en 2007 (en années) Si les comportements démographiques en matière de migration, espérance de vie et fécondité observés aujourd hui persistent, le Languedoc-Roussillon devrait accueillir plus de habitants à l horizon 2040, dont un nombre plus important de seniors de 60 ans et plus (+67%) en raison de l attractivité du territoire régional chez les jeunes retraités. S accroissant à un rythme deux fois plus rapide qu en moyenne nationale, la population régionale aurait donc une tendance plus marquée au vieillissement, l âge moyen des Languedociens évalué à 41,1 ans en 2007 s établissant à 45,6 ans en 2040, soit 1,9 an de plus qu au niveau national. L Hérault et le Gard, qui n échapperont pas à ce phénomène, demeureraient les départements abritant les populations les plus jeunes de la région : l âge moyen y serait inférieur (45 ans contre 48 ans en Lozère et 47 ans dans l Aude et les P.-O.) mais la part des seniors de 80 ans et plus y représenterait plus de 10% du nombre total d habitants, soit le double par rapport à la situation présente. Evolution de l espérance de vie à la naissance ( ) Hommes Femmes Hommes Femmes Languedoc-Roussillon 77,6 84,5 84,5 87,7 France métropolitaine 76,9 83,2 83,1 88,8 Sources : INSEE, RGP, Estimations et projections de population Indice de vieillissement de la population Nombre de personnes âgées de 60 ans et plus pour 100 personnes âgées de moins de 20 ans Indice de vieillissement* ** Languedoc-Roussillon France entière Sources : INSEE, RGP, Estimations et projections de population / * Indice de vieillissement : rapport entre la population des plus de 60 ans et des moins de 20 ans / ** Projections 13

14 économie Si le Languedoc-Roussillon conserve sa dixième place au classement des régions en termes de participation à la richesse nationale, l économie régionale a renoué avec une croissance positive en 2010, le produit intérieur brut progressant de 2,6%, soit un point de plus qu au niveau national. Cette tendance se prolonge en 2011 où plusieurs secteurs économiques durement impactés par la crise économique retrouvent une tonicité salutaire qui maintient le niveau d activité régional et amenuise les destructions d emplois, limitant ainsi la dégradation du marché du travail. Produit Intérieur Brut (PIB) PIB par région à prix courants (2010) et variation Languedoc-Roussillon France entière Evolution Evolution PIB total (en millions d euros) ,6 % ,5 % PIB par habitant (en euros) ,6 % ,8 % PIB par emploi (en euros) ,3 % ,8 % Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005). Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Répartition régionale du PIB 2010 et évolution ,8% % +2,1% Ile-de-France Rhône-Alpes Provence-Alpes-Côte d'azur +2% +2,8% +3,1% +2,2% +2,9% +1,8% +2,6% +2,2% +2,3% +2% +1,9% +2,4% +2,7% +3,1% +3,1% +2,8% +2,2% +2% +3,6% Nord-Pas-de-Calais Pays de la Loire Aquitaine Bretagne Midi-Pyrénées Centre Languedoc-Roussillon Lorraine Alsace Haute-Normandie Picardie Poitou-Charentes Bourgogne Champagne-Ardenne Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005). Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Basse-Normandie Auvergne Franche-Comté Limousin Corse 14

15 PIB par habitant (2010) Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005) Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Ile-de-France Languedoc-Roussillon France de province France métropolitaine Après une longue période de ralentissement économique provoqué par la crise financière, les différents secteurs de l économie régionale affichent une dynamique positive plus soutenue en 2011 même si les niveaux d avant le retournement n ont pas encore été retrouvés : le tourisme confirme ses bons résultats grâce à l hôtellerie de plein air qui réalise une année exceptionnelle, le chiffres d affaires industriel progresse dans la majorité des secteurs (tout particulièrement dans les équipements électriques et électroniques), l activité tertiaire s est stabilisée alors que la construction et le logement bénéficiaient d un certain effet d opportunité lié à l annonce de la suppression prochaine des dispositifs de défiscalisation. PIB par emploi (2010) Source : INSEE, Comptes régionaux (en base 2005) Données 2008 définitives, 2009 semi-définitives, 2010 provisoires Ile-de-France Languedoc- Roussillon France de province France métropolitaine 15

16 économie Valeur ajoutée Répartition de la valeur ajoutée par grand secteur d'activité en Languedoc-Roussillon (2010) Tertiaire marchand 53,8% Tertiaire non marchand 28,3% Source : INSEE, Valeurs 2010 provisoires (en base 2005) Construction 6,8% Industrie 8,4% Agriculture 2,7% Valeur ajoutée brute régionale par branche d activité (à prix courants) Branche d activité Languedoc-Roussillon France métropolitaine Agriculture, sylviculture, pêche ,6 % - 16,8 % Industries manufacturières, industries extractives et autres ,6 % - 7,9 % Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution ,8 % - 0,2 % Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac ,5 % - 6,6 % Cokéfaction et raffinage % - 57,2 % Fabrication d'équipements électriques, informatiques ; fabrication de machines ,8 % -13 % Fabrication de matériels de transport ,2 % - 5,6 % Fabrication d'autres produits industriels ,7 % - 9,2 % Construction ,5 % - 3,9 % Commerce de gros et de détail, transports, hébergement et restauration ,5 % - 4,2 % Commerce ; réparation auto et moto ,8 % - 8 % Transport et entreposage ,1 % - 1,1 % Hébergement et restauration ,1 % + 6 % Information et communication ,2 % - 1,1 % Activités financières et d'assurance ,3 % + 21,7 % Activités immobilières % - 3,2 % Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien ,7 % - 4,2 % Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale ,9 % + 3,6 % Autres activités de services ,1 % + 3,5 % TOTAL (en millions d euros) ,03 % - 1,78 % Source : INSEE, Valeurs 2009 semi-définitives (en base 2005) 16

17 Revenus salariaux Si les rémunérations continuent à progresser de +4% en 2009, le revenu salarial annuel moyen demeure toujours inférieur de près de 12% à la moyenne nationale et de 5,9% à la moyenne des régions. Ce sont les ouvriers non qualifiés (+11%) et qualifiés (+6%) qui profitent le mieux de cette croissance, les revenus des cadres subissant au contraire une baisse significative de 5,2%. L écart de rémunération entre les sexes continue par contre à se creuser (+10%), même s il demeure plus faible en Languedoc-Roussillon qu en moyenne sur le territoire national (4 995 de différence entre les rémunérations hommes-femmes en 2009 contre au niveau national). Revenus salariaux annuels moyens nets de prélèvements en 2009 (en euros) Source : INSEE, Déclarations annuelles de données sociales (DADS) Champ : revenu salarial annuel moyen net de prélèvements par salarié au lieu de résidence Catégories socio-professionnelles Languedoc- Roussillon Province France métrop. et DOM Ensemble Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Hommes Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Femmes Cadres Professions intermédiaires Employées Ouvrières qualifiées Ouvrières non qualifiées Cadres Professions intermédiaires Hommes Employés Ouvriers qualifiés Femmes Ouvriers -30,7% non qualifiés ,6% -22,7% -26,3% -25,7% -34,7% Différences salariales entre sexe (2009) 0 Moyenne Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés 17

18 économie Bien que le niveau de vie en Languedoc-Roussillon ait continué à augmenter en 2009 (+1,1%), il demeure sensiblement plus faible que dans les autres régions françaises. Les écarts tendent même à s accroître par rapport à une moyenne provinciale qui progresse sensiblement de +4,4% alors que la moyenne nationale stagne à +0,1% C est le département du Gard qui bénéficie de la plus forte appréciation du revenu net moyen imposable (+9%), les populations de l Aude, de l Hérault et la Lozère ne bénéficiant que d une augmentation de 1,2% et les Pyrénées-Orientales de 1,1%. Revenu moyen net imposable par foyer fiscal en 2009 (en euros) 2009 (en ) Ecart à la moyenne régionale ( ) Ecart à la moyenne provinciale ( ) Ecart à la moyenne nationale ( ) Aude ,3 % - 18,2 % - 20,3 % Gard ,7 % - 11,1 % - 13,4 % Hérault ,3 % - 8,2 % - 10,6 % Lozère ,3 % - 17,3 % - 19,5 % Pyrénées-Orientales ,3 % - 15,6 % - 17,8 % Languedoc-Roussillon % - 13,2 % Source : DGI, Impôt sur le revenu par région, département, commune Comparaison des revenus salariaux par catégories socio-professionnelles en 2009 (en euros) Ensemble Ouvriers non qualifiés Ouvriers qualifiés Employés Professions intermédiaires Cadres France métropolitaine et DOM Province Languedoc-Roussillon Source : INSEE, Déclarations annuelles de données sociales (DADS) 18

19 Tissu économique Nombre d établissements actifs par activité en Languedoc-Roussillon (au 1 er janvier 2010) Source : INSEE, Démographie des entreprises et des établissements (REE-Sirène) Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale 13,5% Autres activités de services Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac Industries extractives, 1,8% énergie, eau, gestion des déchets et dépollution Fabrication d équipements électriques, électroniques, informatiques : fabrication de machines 0,3% 1,8% Fabrication de matériel de transport 0,1% 7,6% Fabrication d autres produits industriels 3,2% Construction 14,5% Activités scientifiques et techniques : services administratifs et de soutien 13,5% Activités immobilières 5,9% Activités financières et d assurance 3,3% Information et communication 2,2% Hébergement et restauration 7,7% Transport et entreposage 2,3% Commerce : réparation d automobiles et de motocycles 22,4% Caractérisé par un tissu économique composé principalement de TPE de moins de 20 salariés (98%), le Languedoc-Roussillon compte établissements au 1 er janvier 2012 soit 4,3% du total national. Nombre d établissements par classe d effectifs salariés (au 1 er janvier 2011) Source : INSEE, Démographie des entreprises et des établissements (REE-Sirène) 500 salariés et plus 0,02% 200 à 499 salariés 0,1% 100 à 199 salariés 0,1% 20 à 99 salariés 1,8% 10 à 19 salariés 2,6% 1 à 9 salariés 26,8% 0 salarié 68,6% 19

20 économie Economie présentielle et non présentielle L économie présentielle domine très largement l emploi régional (72,4% des effectifs, soit individus). Constituée des activités économiques marchandes visant à satisfaire les besoins des populations résidentes ainsi que ceux des touristes présents sur le territoire : elle comprend notamment la construction, le commerce de détail, les transports, les services aux particuliers, etc. Répartition de l emploi régional Source : INSEE, RGP Sphère présentielle 72% Sphère non présentielle 28% Evolution de l emploi régional ( ) Source : INSEE, RGP Sphère non présentielle Sphère présentielle Cette prépondérance de la sphère présentielle, bien supérieure à celle des autres régions françaises (à l exception de PACA et de la Corse) s explique en majeure partie par l attractivité résidentielle et touristique du Languedoc-Roussillon qui a induit une certaine spécialisation territoriale : en effet, entre 1982 et 2008, pendant que la population régionale augmentait de 34%, les emplois présentiels progressaient eux de plus de 65% (+10,1% pour la sphère productive). 20

21 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Evolution du nombre d emplois non présentiels ( ) De +7 à 12% De 0 à +7% De -15 à 0% De -20 à -15% De -30 à -20% Evolution du nombre d emplois présentiels ( ) De 55 à 65% De 45 à 55% De 35 à 45% De 25 à 45% +46,3% +62,3% Evolution du nombre d emplois présentiels en Languedoc-Roussillon ( ) Si, en valeur absolue, l Hérault concentre le plus d emplois liés à la sphère présentielle ( , soit 72,5% de l emploi total), c est dans les Pyrénées-Orientales que la part de cette économie s avère la plus importante sur le territoire régional (75,4%). A contrario, le département du Gard affiche le niveau d emploi présentiel le plus faible (70%). +75,9% +55,9% +58,3% 21

22 emploi D avril 2008 (date retenue pour marquer le début de la crise économique) à septembre 2011, emplois salariés (hors secteur agricole) ont été détruits en Languedoc-Roussillon, soit une baisse sensible de 1,8% des effectifs régionaux (contre 2,2% en France métropolitaine). Les secteurs de la construction ( emplois), de l industrie ( emplois) et de l intérim ( emplois) demeurent les plus impactés (respectivement, -9,2%, -5,5%, -11%). A l inverse, grâce au poids de l économie résidentielle et à la dynamique démographique, les créations d emplois dans les services marchands sont demeurées positives et s améliorent nettement par rapport à l année précédente (+1,6%, soit emplois). Population active Taux d activité et taux d emploi de la population par sexe et âge (2009) Population active L.-R. Taux d activité Languedoc- Roussillon Taux d activité France métropolitaine Actifs ayant un emploi en L.-R. Taux d emploi Languedoc- Roussillon Taux d emploi France métropolitaine Hommes ,2 % 75,7 % ,1 % 67,9 % 15 à 24 ans ,3 % 47,3 % % 36,6 % 25 à 54 ans % 94,3 % % 86,1 % 55 à 64 ans ,3 % 44,4 % ,8 % 40,8 % Femmes ,7 % 68,1 % ,2 % 59,9 % 15 à 24 ans ,4 % 39,8 % ,5 % 30 % 25 à 54 ans % 85,6 % ,6 % 76,2 % 55 à 64 ans ,1 % 39,6 % ,2 % 36,3% Ensemble ,9 % 71,9 % ,6 % 63,8 % Source : INSEE, RGP 2009 Emploi Répartition de la population active régionale de 15 ou plus ayant un emploi par catégorie socio-professionnelle Ouvriers 20% Agriculteurs exploitants 3% Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 9% Cadres, professions intellectuelles supérieures 13% Source : INSEE, RGP 2009 Employés 29% Professions intermédiaires 25% 22

23 CHIFFRES-CLÉS DE L ÉCONOMIE LANGUEDOC-ROUSSILLON Structure de l emploi total par grand secteur d'activité en 2010 : comparaisons départementales Source : INSEE, Estimations d emploi (données 2010 provisoires) Agriculture Industrie Construction Commerce, transports, services divers Lozère Adm. publique, enseignement, santé, action sociale 10% 9% 9% 43% 29% MENDE Gard 4% 11% 34% ALÈS Hérault 2% 7% 8% 43% NÎMES ÎMES 7% 36% MONTPELLIER 48% SÈTE BÉZIERS Aude CARCASSONNE 6% 38% 7% NARBONNE 8% 41% PERPIGNAN Pyrénées-Orientales 4% 6% 35% 8% 47% 23

24 emploi Alors que la situation nationale tend à s améliorer, l emploi salarié recule en Languedoc-Roussillon malgré un début d année 2011 plutôt encourageant sur le front du commerce, des services et de l intérim. La construction et l industrie (à l exception de l énergie) apparaissent comme les secteurs les plus gravement touchés par la chute de l emploi salarié : emplois industriels en moins depuis le début de la crise, soit une baisse des effectifs régionaux de 5,5% ; -9,2% d emplois salariés en moins dans le secteur de la construction, soit une chute nettement supérieure au niveau national (-4,3%). Evolution de l emploi salarié d avril 2008 à fin septembre 2011 (hors secteur agricole et services non marchands) Industrie Construction Commerce Services marchands (hors intérim) Intérim Evolution totale Evolution relative (%) Aude ,7 % Gard ,4 % Hérault % Lozère ,5 % P.-O ,9 % L.-R ,5 % ,2 % ,5 % % % % - 2 % France métrop ,3 % ,3 % ,4 % % ,1 % % - 2 % Source : INSEE, Estimations d emplois Structure de l emploi total par grand secteur d'activité (2010) Source : INSEE, Estimations localisées d emploi Agriculture 3,6% Construction 7,6% Industrie 8% Tertiaire non marchand 36% Tertiaire marchand 44,9% 24

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e POUR L ' ALSACE N 51 JUIN 2014 Croissance économique en retrait dès l'année 2000 en Alsace Rapportée à sa population, la contribution de l'alsace à la richesse nationale la situe toujours, en 2011, dans

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes

Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes Chiffres Clés 2014 Alpes-Maritimes SIRIUS-CCI OBSERVER POUR AGIR cote-azur.cci.fr POPULATION / FORMATION Population Population par âge Recensement 2011 1 081 244 Population totale 15,9% 0-14 ans 16,7%

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014

Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014 1/5 défaillances et sauvegardes d entreprises : l analyse TRIMESTRIelle D altares Les défaillances d entreprises augmentent de 3,4 % sur le 1 er trimestre 2014 16 446 entreprises sont en cessation de paiement,

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE

TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE TENDANCES RÉGIONALES FRANCHE-COMTE OCTOBRE 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

5 788 projets de recrutement en 2013

5 788 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin de Saint Etienne 5 788 projets de recrutement en 213 15,3 % des 6 952 établissements enquêtés dans le bassin de Saint Etienne envisagent de réaliser

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2015 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi et l

Plus en détail

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015

Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 embre 2012 Comparaisons 2 èmes trimestres 2014 et 2015 ENTREPRISES Créations d entreprises Liquidations judiciaires Crédits à l équipement Permis de construire de locaux Investissements des entreprises

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis

Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis Mission DRI du 2 septembre 2013 Une région d outre-mer émergente, en croissance, avec des potentiels et confrontée à plusieurs défis L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer Des missions de banque

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

Net.Doc. L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration . 129. Données DADS 2010-2011. Mickaële Molinari-Perrier. Céreq

Net.Doc. L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration . 129. Données DADS 2010-2011. Mickaële Molinari-Perrier. Céreq Net.Doc. 129 L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration Données DADS 2010-2011 Mickaële Molinari-Perrier Département Travail, emploi et professionnalisation (DTEP), Céreq Céreq 10 place de la Joliette

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

Observatoire Emploi Economie

Observatoire Emploi Economie Observatoire Emploi Economie Pays de Quimperlé Mardi 28 mai 2013 1 Contexte Demande de la COCOPAQ dans le cadre de sa stratégie de développement économique 1 er travail en observation Emploi-Economie de

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004

18ème Bureau de la CNS. 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 18ème Bureau de la CNS 22 mai 2015 9h00-11h00 Bâtiment Sieyès salle 1004 1 Ordre du jour Intervention du vice Président Christian Nibourel Communications des membres du bureau sur leurs actualités Présentation

Plus en détail

Les branches d'activité

Les branches d'activité Les branches d'activité Une entreprise qui est une unité institutionnelle peut avoir plusieurs productions de natures différentes. Par exemple, une entreprise de transport routier qui a pour activité principale

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 553 968 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Les Cahiers Statistiques

Les Cahiers Statistiques septembre 2010 N 6 DIRECTION REGIONALE Etudes et Statistiques Les Cahiers Statistiques Languedoc-Roussillon Regard sur le marché du travail : En Languedoc-Roussillon, les métiers de l hôtellerie, restauration

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

Les chiffres clé de la région. Alsace. 1er trimestre 2013 résultats de mars. Données CAF/FAB hors matériel militaire en millions d'euros

Les chiffres clé de la région. Alsace. 1er trimestre 2013 résultats de mars. Données CAF/FAB hors matériel militaire en millions d'euros Les chiffres clé de la région http://lekiosque.finances.gouv.fr Alsace 1er trimestre 213 résultats de mars Réalisée chaque trimestre, la brochure régionale présente les données de cadrage du commerce extérieur

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 Dares Indicateurs JANVIER 2015 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 À la fin du 3 e trimestre

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail