Le régime spécial de retraite des Industries électriques et gazières. septembre 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le régime spécial de retraite des Industries électriques et gazières. septembre 2007"

Transcription

1 Le régime spécial de retraite des Industries électriques et gazières 1

2 Sommaire 1. Un régime de sécurité sociale 2. Cotisants et retraités des IEG 3. Points communs avec le régime de la Fonction publique 4. Comment calcule-t-on la pension des IEG? 5. Quel niveau de pension dans les IEG? 6. Quand part-on à la retraite dans les IEG? 7. Quelles différences avec le régime de la Fonction publique? 8.Comparaison entre 3 régimes 9. Comment le régime des IEG est-il financé? 2

3 1 Un régime de sécurité sociale 3

4 Un régime de sécurité sociale Le régime spécial de retraite des industries électriques et gazières est : un régime légal et obligatoire de sécurité sociale (cf. article R du code de la sécurité sociale), applicable aux salariés d EDF, de Gaz de France et de l ensemble des entreprises de la branche professionnelle, régi par des règles principalement fixées par : concernant les droits à retraite : le statut national du personnel des industries électriques et gazières (article 24 et annexe 3), approuvé par le décret modifié du 22 juin 1946, concernant le financement et la gestion du régime spécial : la loi du 9 août 2004 relative au service public de l'électricité et du gaz et aux entreprises électriques et gazières. géré depuis le 1er janvier 2005 par la Caisse nationale des IEG (CNIEG), organisme de sécurité sociale à gestion paritaire. 4

5 2 Cotisants et retraités des IEG 5

6 Cotisants et retraités des IEG 138 entreprises dans la branche des IEG départs en retraite en actifs cotisants au 31 décembre 2006, dont 25 % de cadres et 50 % d agents de maîtrise pensionnés : de droit direct de droit dérivé (pensions de réversion), dont 98 % de femmes 3,348 milliards d euros de prestations servies en

7 3 Points communs avec le régime de la Fonction publique 7

8 Points communs avec le régime de la Fonction publique Comme les autres régimes spéciaux, le régime de retraite des IEG présente des caractéristiques communes avec celui de la Fonction publique : Le bénéfice d une pension du régime spécial n est ouvert qu aux salariés ayant effectué au moins 15 ans de services effectifs et militaires, C est un régime par répartition : les retraites servies dans l année sont financées par les cotisations et les contributions perçues dans l année par le régime, C est un régime par annuités : le taux de pension par rapport au dernier salaire est fonction du nombre d annuités d assurance validé pour l assuré (et non d un nombre de points acquis au fil de la carrière grâce aux cotisations versées), Le calcul de la pension se fait par rapport au salaire d activité hors primes de fin de carrière. Les primes ne sont pas cotisables. C est un régime qui intègre des dispositifs de cessation anticipée d activité (travaux pénibles, avantages familiaux). 8

9 4 Comment calcule-t-on la pension des IEG? 9

10 Comment calcule-t-on la pension des IEG? Taux de pension maximum pour une carrière complète (hors campagnes militaires) Pension majorée de 10 % pour 3 enfants (5 % supplémentaire pour chaque enfant supplémentaire) Pension des IEG = dernier salaire d activité x 75 % x nombre d annuités IEG / 37,5 + majoration pour enfants Rémunération principale hors primes Retraite proratisée en fonction du nombre d annuités validé dans les IEG, compris les bonifications (carrière complète : 37,5 ans) 10

11 Comment calcule-t-on la pension des IEG? Le nombre d annuités validé pour calculer le taux de pension est constitué : du nombre d années de services effectuées au sein des entreprises de la branche professionnelle, de la période de service militaire effectuée, des bonifications de services (majorations d annuités), accordées : au titre de la pénibilité du travail : 2 mois par année effectuée en services actifs (emplois requérant une dépense physique importante ou exposant aux intempéries ou comportant des conditions de travail pénibles), 4 mois par année effectuée en services insalubres (travaux susceptibles d altérer la santé - ex : exposition aux vapeurs de brai), au titre des avantages familiaux (pour les mères de famille) : 1 an par enfant, 2 ans pour le second enfant ou pour un enfant handicapé. Une majoration de 10 % de la pension vient s ajouter pour les parents ayant élevé 3 enfants pendant au moins 9 ans (+ majoration supplémentaire de 5 % pour chaque enfant au-delà du troisième). 11

12 5 Quel niveau de pension dans les IEG? 12

13 Quel niveau de pension dans les IEG? La pension moyenne des nouveaux retraités en 2006 s élevait à 69,4 % de la rémunération principale du dernier mois, soit environ 55 % de la dernière rémunération principale, primes comprises. Les pensions de réversion (50 % de la pension de retraite) sont attribuées : - sans condition d âge, ni condition de ressources, à la veuve non remariée, - à 60 ans ou dès qu il est atteint d une infirmité incurable, au veuf non remarié, à condition de ne pas être en concurrence avec des orphelins. La pension de réversion peut être portée à 54 % (comme au régime général) si les ressources annuelles n excèdent pas le montant annuel du SMIC. Les pensions sont revalorisées comme le salaire national de base, c est-à-dire comme les augmentations générales accordées aux salariés des entreprises de la branche. En longue période, le SNB a progressé moins vite que l inflation. 13

14 6 Quand part-on à la retraite dans les IEG? 14

15 Quand part-on à la retraite dans les IEG? L âge normal de départ en retraite dans les IEG est fixé à 60 ans. Des anticipations d âge sont possibles au titre : de la pénibilité du travail : départ à 55 ans pour les agents totalisant 15 ans de services actifs ou 10 ans de services insalubres, départ entre 56 et 59 ans pour les agents totalisant moins de 15 ans de services actifs ou de 10 ans de services insalubres, à raison d un an par période de 3 années passées en services actifs ou insalubres, des avantages familiaux : départ anticipé avec jouissance immédiate de la pension (calculée prorata temporis) pour les mères de 3 enfants totalisant au moins 15 ans de services dans les IEG, anticipation d âge d un an par enfant pour les mères d un ou deux enfants (l avantage étant doublé pour le second enfant ou un enfant handicapé), de l inaptitude au travail : départ à partir de 50 ans pour les agents inaptes au travail et en surnombre. 15

16 Quand part-on à la retraite dans les IEG? En 2006, l âge moyen de départ en retraite dans les IEG était de 55,9 ans. En effet, la mise à la retraite est prononcée d office, sauf intérêt du service : à partir de 55 ans pour les agents ayant 15 ans de services actifs ou 10 ans de services insalubres, dès lors qu ils réunissent 25 années de services civils et militaires, à 60 ans pour les autres agents, Au régime général, en 2005 : les salariés ont cessé en moyenne leur activité à 57,6 ans (en raison de périodes d invalidité, de préretraite ou de chômage), les salariés ont touché en moyenne leur retraite vers 61 ans (un quart des salariés touche sa retraite avant 60 ans). Dans les fonctions publiques, la moitié des agents part à la retraite avant 60 ans. 16

17 Quand part-on à la retraite dans les IEG? Principaux motifs de départ en retraite avant 60 ans services actifs IEG avantages familiaux (mères de famille) inaptitude au travail Fonction publique services actifs avantages familiaux inaptitude au travail handicap carrières longues handicap Régime général carrières longues 17

18 7 Quelles différences avec le régime de la Fonction publique? 18

19 Quelles différences avec le régime de la Fonction Publique? Depuis la réforme de 2003, le régime de la Fonction publique diffère des régimes spéciaux sur les principaux points suivants : La durée d assurance pour obtenir une pension complète : passage progressif de 37,5 ans à 40 ans, puis 41 ans de cotisation et alignement sur l évolution de la durée d assurance du régime général, mise en place d une décote (abattement plus que proportionnel de la pension si le nombre d annuités nécessaire à l obtention d une pension complète n est pas atteint), L existence de départs anticipés pour les handicapés et les agents ayant effectué des carrières longues, La revalorisation des pensions : indexation sur l évolution des prix et non plus sur le point d indice de la Fonction publique, Les avantages familiaux : pour les enfants nés après l entrée en vigueur de la réforme, suppression de l année de bonification de service par enfant, mais prise en compte des périodes d interruption d activité pour élever un enfant, pour les hommes comme pour les femmes. Ces dernières bénéficient en outre de deux trimestres d assurance pour chaque accouchement. L existence d un régime additionnel de sécurité sociale par points permettant de cotiser sur les primes. 19

20 8 Comparaison entre 3 régimes 20

21 Comparaison entre 3 régimes Comparaison entre 3 régimes en 2008 (selon la Loi Fillon) Taux plein Salaire de référence Durée de référence pour obtenir le taux plein Âge de départ possible Age d annulation de la décote Régime général 50 % plafonné (+ ARRCO- AGIRC) Moyenne 25 meilleures années, y compris les primes 40 annuités (puis 41 en 2012) 60 ans 65 ans Fonction publique 75 % Traitement des 6 derniers mois hors primes (cotisation sur les primes dans le régime additionnel) 40 annuités (puis 41 en 2012) 60 ans 55 ou 50 ans si services actifs 57 ou 62 ans (puis 58 ou 63 en 2012) 60 ans IEG 75 % Salaire du dernier mois hors primes 37,5 annuités 55 ans Sans objet si services actifs 21

22 9 Comment le régime des IEG est-il financé? 22

23 Comment le régime des IEG est-il financé? Jusqu en 2004 : financement par les salariés et les employeurs. La cotisation d équilibre des employeurs s élevait à près de 64 % des rémunérations principales en 2004 ; gestion par IEG Pensions, service d EDF et de Gaz de France nécessité de réformer le financement des retraites pour parvenir à une structure de bilan des entreprises des IEG comparable à celle de leurs concurrentes loi du 9 août 2004 (entrée en vigueur : au 1er janvier 2005) : - modification du financement, - création de la CNIEG, organisme de sécurité sociale à gestion paritaire. Principe fondamental : neutralité de la réforme pour le régime général et les régimes de retraite complémentaire, pour les clients et pour les salariés des IEG. A noter : avant comme après réforme, l Etat ne subventionne pas le régime des IEG, qui continuer à contribuer à hauteur d environ 150 M par an à la compensation inter-régimes. 23

24 Comment le régime des IEG est-il financé? La réforme du financement des retraites repose sur deux mécanismes permettant de diminuer les engagements à comptabiliser : l adossement financier au régime général et aux régimes complémentaires obligatoires : En échange d une cotisation libératoire et du versement d une soulte (7,6 milliards d euros), les entreprises n ont pas à constituer de provisions, les engagements étant garantis par la solidarité interprofessionnelle des régimes obligatoires. Les salariés et les entreprises acquittent les mêmes cotisations que s ils étaient affiliés à la CNAV, à l ARRCO et à l AGIRC et la CNIEG reçoit en contrepartie de ces régimes le montant des prestations que ceux-ci auraient versé. La cotisation des salariés est passée de 7,85 % des rémunérations principales avant réforme à 12,13 % aujourd hui. la contribution tarifaire d acheminement (CTA) : une partie des droits à retraite acquis avant la réforme est financée par une contribution acquittée par les clients. Cette contribution est financièrement neutre pour ces derniers puisque les tarifs sont diminués d autant. Neutralité tarifaire de la réforme pour les clients. 24

25 Comment le régime des IEG est-il financé? 1ER JANVIER 2005 DROITS «PASSÉS» DROITS «FUTURS» PENSION IEG DROITS SPECIFIQUES Régulé (transport et distribution) C.T.A. Non régulé (production et commercialisation) Facturation aux employeurs Cotisation patronale (5,13 % des rémunérations principales) DROITS EQUIVALENTS DROIT COMMUN CNAV + REGIMES COMPLEMENTAIRES (ARRCO-AGIRC) Cotisations salariales (12,13 %) et patronales (25,07 %) + contributions (dont soulte CNAV : 7,6 Mds ) 25

L adossement du régime des IEG aux régimes de droit commun. 29 mars 2017

L adossement du régime des IEG aux régimes de droit commun. 29 mars 2017 L adossement du régime des IEG aux régimes de droit commun 29 mars 2017 Sommaire 2 Contexte La réforme du financement du régime de retraite des IEG en 2004 Les conditions de mise en place de l adossement

Plus en détail

Qu est-ce que la retraite complémentaire?

Qu est-ce que la retraite complémentaire? Chapitre 1 Qu est-ce que la retraite complémentaire? Le régime de base de la Sécurité sociale verse une retraite dont le montant est plafonné. Pour maintenir un niveau de revenu plus proche du revenu d

Plus en détail

Collo ue. La réforme des retraites : quels changements pour les régimes spéciaux?

Collo ue. La réforme des retraites : quels changements pour les régimes spéciaux? Collo ue La réforme des retraites La réforme des retraites : quels changements pour les régimes spéciaux? M. Pierre Édouard du CRAY Directeur des Études de Sauvegarde Retraites La réforme des retraites

Plus en détail

Les régimes par répartition et leur condition d équilibre. Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009

Les régimes par répartition et leur condition d équilibre. Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009 Les régimes par répartition et leur condition d équilibre Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009 Définition d un régime par répartition Le régime de base de la

Plus en détail

Programme «retraites» - Partie I Données de cadrage

Programme «retraites» - Partie I Données de cadrage L indicateur retenu vise à apprécier la structure de financement des principaux régimes de retraites. Il se décline en quatre sous-indicateurs «emboîtés» qui mettent en évidence les caractéristiques du

Plus en détail

Enjeux des négociations. sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc

Enjeux des négociations. sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc Enjeux des négociations sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc Quelques notions essentielles. Un changement de nature de la retraite. Répartition ou capitalisation? Prestations définies ou cotisations

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

L adossement du régime de retraite des IEG aux régimes de la CNAV, de l ARRCO et de l AGIRC CNIEG

L adossement du régime de retraite des IEG aux régimes de la CNAV, de l ARRCO et de l AGIRC CNIEG CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 29 mars 2017 à 9 h 30 «Architecture du système de retraite et liens financiers entre régimes» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Les bénéficiaires du minimum contributif ou garanti

Les bénéficiaires du minimum contributif ou garanti Les bénéficiaires du minimum contributif ou garanti En raison des nouvelles règles d écrêtement (total ou partiel) du minimum contributif entrées en vigueur le 1 er janvier 2012, la part des pensions liquidées

Plus en détail

La retraite complémentaire. Les régimes AGIRC & ARRCO

La retraite complémentaire. Les régimes AGIRC & ARRCO La retraite complémentaire Les régimes AGIRC & ARRCO Une retraite à quatre niveaux Assurance retraite individuelle Facultatif Retraite supplémentaire conventionnelle ou contractuelle Retraite complémentaire

Plus en détail

Réunion d information affiliés

Réunion d information affiliés Réunion d information affiliés La Retraite en France La retraite en France Non salariés Régime de Base Régimes Complémentaires Salariés Régime Général ou Régime Agricole Régimes Complémentaires Régimes

Plus en détail

Les bénéficiaires d un minimum de pension

Les bénéficiaires d un minimum de pension Les bénéficiaires d un minimum de pension En 2015, 18 % des pensions liquidées sont portées au minimum contributif au régime général, soit 7 points de moins qu en 2014. Cette baisse s explique par le durcissement

Plus en détail

L accord a été signé par le MEDEF, la CGPME et l UPA, d une part, et la CFDT, la CGT-FO et la CFTC, d autre part.

L accord a été signé par le MEDEF, la CGPME et l UPA, d une part, et la CFDT, la CGT-FO et la CFTC, d autre part. N 95 - SOCIAL n 23 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 juin 2011. ISSN 1769-4000 ACCORD RELATIF AUX RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF L essentiel Au terme de plusieurs mois de négociations

Plus en détail

C N I E G. Caisse Nationale des Industries Electriques et Gazières

C N I E G. Caisse Nationale des Industries Electriques et Gazières CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 20 avril 2005 «Projections financières» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil C N I E G Caisse Nationale des Industries Electriques

Plus en détail

Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation

Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation 21 juin 2010 Le secteur des industries électriques et gazières en France Evolution des Relations Sociales De la nationalisation à la privatisation 1 21 juin 2010 Sommaire 1/2 Le secteur des Industries

Plus en détail

Retraites complémentaires ARRCO AGIRC

Retraites complémentaires ARRCO AGIRC Retraites complémentaires ARRCO AGIRC 2 régimes de retraites complémentaires obligatoires L ARRCO : Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés Créée en 1961, elle concerne tous

Plus en détail

Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles

Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles Journée de la protection sociale des non-salariés agricoles La retraite des non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire La retraite des non-salariés agricoles Les conditions La retraite forfaitaire (RF)

Plus en détail

N o 3. L APPORT DU MINIMUM CONTRIBUTIF : Entre redistribution et contributivité. Juin 2008

N o 3. L APPORT DU MINIMUM CONTRIBUTIF : Entre redistribution et contributivité. Juin 2008 N o 3 Juin 28 L APPORT DU MINIMUM CONTRIBUTIF : Entre redistribution et contributivité C. Bac et J. Couhin AU 31 DÉCEMBRE 27, 4,1 MILLIONS DE RETRAITÉS DU RÉGIME GÉNÉRAL PERCEVAIENT UNE PENSION DE BASE

Plus en détail

Les Retraités en Languedoc-Roussillon au 31 décembre 2012

Les Retraités en Languedoc-Roussillon au 31 décembre 2012 Les Retraités en Languedoc-Roussillon au 31 décembre 2012 Chiffres clés du Régime général de la Sécurité Sociale Évolution du nombre de cotisants et de Les résidant dans la région L-R Rapport des cotisants

Plus en détail

LA REGLEMENTATION CNRACL : ACTUALISATION 2013

LA REGLEMENTATION CNRACL : ACTUALISATION 2013 LA REGLEMENTATION CNRACL : ACTUALISATION 2013 1 Les principaux régimes de retraite en France Présentation de la CNRACL et du RAFP La pension CNRACL Les catégories d'emploi Le calcul de base de ma pension

Plus en détail

LES CONDITIONS D ATTRIBUTION DE LA PENSION

LES CONDITIONS D ATTRIBUTION DE LA PENSION Pensions de vieillesse Montants au 1er janvier 2017 Circulaire interministérielle n DSS/SD3A/2015/299 du 1er octobre 2015 ; circulaires CNAV n 2015-48 du 19 octobre 2015, n 2015-64 du 18 décembre 2015

Plus en détail

SOMMAIRE. Constitution du droit Départs anticipés Calcul de la pension Autres mesures Ce qui ne change pas. La réforme des retraites 2010.

SOMMAIRE. Constitution du droit Départs anticipés Calcul de la pension Autres mesures Ce qui ne change pas. La réforme des retraites 2010. Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites Décrets du 31 décembre 2010 (décrets d application) --- Sommaire SOMMAIRE Constitution du droit Départs anticipés Calcul de la pension Autres

Plus en détail

Elle précise également les règles applicables en matière de transformation de la pension d invalidité en pension de vieillesse.

Elle précise également les règles applicables en matière de transformation de la pension d invalidité en pension de vieillesse. Circulaire n 2012/02 du 13/12/2012 MODIFICATIONS DE SITUATION PENDANT L INVALIDITE 1. Principe 2. Contrôle médical 3. Changement de catégorie d invalidité Suspension, rétablissement, suppression de la

Plus en détail

Actualité de la retraite. Le 8 juin 2016

Actualité de la retraite. Le 8 juin 2016 Actualité de la retraite Le 8 juin 2016 Thèmes Introduction : présentation du Groupe Audiens 1. Principes généraux de notre système de retraite 2. Les réformes et les modalités de départ en retraite 3.

Plus en détail

Bonus-Malus AGIRC-ARRCO : quelle solution choisir?

Bonus-Malus AGIRC-ARRCO : quelle solution choisir? Bonus-Malus AGIRC-ARRCO : quelle solution choisir? Résumé : L accord national interprofessionnel sur les régimes de retraite complémentaires AGIRC- ARRCO signé par les partenaires sociaux le 30 octobre

Plus en détail

Comprendre l acquisition des droits a la retraite

Comprendre l acquisition des droits a la retraite Comprendre l acquisition des droits a la retraite Il est bien complexe pour le salarié d une entreprise de maîtriser ce qu il acquiert comme droits à sa future retraite dans le cadre de son travail. Force

Plus en détail

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé ARRCO

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé ARRCO CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mars 2013 à 14 h 30 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime» Document N

Plus en détail

Pour présenter en une heure ce diaporama nous mettons à votre disposition un réseau national de «correspondants retraite» rompus à cet exercice Pour

Pour présenter en une heure ce diaporama nous mettons à votre disposition un réseau national de «correspondants retraite» rompus à cet exercice Pour Pour présenter en une heure ce diaporama nous mettons à votre disposition un réseau national de «correspondants retraite» rompus à cet exercice Pour établir le contact, envoyer un mail à : jl.baudry.retraite@neuf.fr

Plus en détail

A - LES RÉGIMES DE LA FONCTION PUBLIQUE, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES & HOSPITALIÈRES PRÉSENTATION GÉNÉRALE. Présentation générale

A - LES RÉGIMES DE LA FONCTION PUBLIQUE, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES & HOSPITALIÈRES PRÉSENTATION GÉNÉRALE. Présentation générale I MAJ.11-2016 SOMMAIRE A - LES RÉGIMES DE LA FONCTION PUBLIQUE, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES & HOSPITALIÈRES PRÉSENTATION GÉNÉRALE Présentation générale Régime des fonctionnaires civils et des militaires

Plus en détail

RETRAITE : le «rendez-vous» de la loi Fillon Les enjeux Les propositions de la CGT

RETRAITE : le «rendez-vous» de la loi Fillon Les enjeux Les propositions de la CGT RETRAITE 2008 : le «rendez-vous» de la loi Fillon Les enjeux Les propositions de la CGT 1 LES ENJEUX Une réforme reste nécessaire, qui réponde aux besoins d aujourd hui : > consolider la répartition et

Plus en détail

COMPRENDRE LA RETRAITE - LA RETRAITE DE BASE

COMPRENDRE LA RETRAITE - LA RETRAITE DE BASE COMPRENDRE LA RETRAITE - LA RETRAITE DE BASE 1- LA RETRAITE DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL Le régime général de la Sécurité sociale est le régime de base obligatoire de tous les salariés du privé et contractuels

Plus en détail

DOSSIER RETRAITES : DES SOULUTIONS IL Y EN A

DOSSIER RETRAITES : DES SOULUTIONS IL Y EN A C.H. LAVAUR Lavaur, le 14/06/2010 DOSSIER RETRAITES : DES SOULUTIONS IL Y EN A SOMMAIRE Page 2 Page 4 Page 5 Page 6 Page 8 Page 9 Quelques définitions Calcul d une pension La pénibilité est une réalité

Plus en détail

La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé

La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé ACTIFS D AUJOURD HUI, RETRAITES DE DEMAIN Quelles nouvelles solutions pour l encadrement supérieur de l Etat? La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé Fabrice

Plus en détail

Les masses des pensions de vieillesse-survie et du minimum vieillesse en 2015

Les masses des pensions de vieillesse-survie et du minimum vieillesse en 2015 Les masses des pensions de vieillesse-survie et du minimum vieillesse en 2015 Premier poste de dépenses sociales, l ensemble des pensions de vieillesse et de survie s élève à 303,1 milliards d euros en

Plus en détail

Circulaire n 2014/05 du 06/11/2014 MODIFICATIONS DE SITUATION PENDANT L INVALIDITE. Signature. 1. Principe. 2. Contrôle médical

Circulaire n 2014/05 du 06/11/2014 MODIFICATIONS DE SITUATION PENDANT L INVALIDITE. Signature. 1. Principe. 2. Contrôle médical Page 1 sur 10 Signature Circulaire n 2014/05 du 06/11/2014 MODIFICATIONS DE SITUATION PENDANT L INVALIDITE 1. Principe 2. Contrôle médical 3. Changement de catégorie d invalidité Suspension, rétablissement,

Plus en détail

Le niveau des pensions

Le niveau des pensions 05 Le niveau des pensions Le montant mensuel de la pension de droit direct s élève à 1 322 euros en 2014, soit une augmentation de 1,2 % en euros constants par rapport à l année précédente. Il a progressé

Plus en détail

RETRAITE DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL

RETRAITE DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL RETRAITE ANTICIPÉE POUR «CARRIÈRE LONGUE» Décret du 2 juillet 2012 relatif à l âge d ouverture du droit à pension de vieillesse Direction juridique Veille / Documentation RETRAITE DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL

Plus en détail

Fiche : Régimes spéciaux de retraite

Fiche : Régimes spéciaux de retraite Fiche : Régimes spéciaux de retraite 20/09/2007 La Cgt énonce clairement qu elle est pour l égalité face à la retraite, mais pas pour l uniformité. Elle ne vise pas un régime unique qui serait peu adapté

Plus en détail

Annuaire statistique. Cet annuaire comprend notamment :

Annuaire statistique. Cet annuaire comprend notamment : Annuaire statistique Cet annuaire a pour vocation de mettre à disposition les chiffres et données démographiques sur le régime spécial de retraite des Industries Electriques et Gazières, ainsi que sur

Plus en détail

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations Mémento des chirurgiens-dentistes Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Cotisations 2012 Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations en première et deuxième année d activité Lorsque vous débutez votre

Plus en détail

ACCORD SUR LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES SYNTHÈSE DE L ACCORD DU 30 OCTOBRE 2015

ACCORD SUR LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES SYNTHÈSE DE L ACCORD DU 30 OCTOBRE 2015 ACCORD SUR LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES SYNTHÈSE DE L ACCORD DU 30 OCTOBRE 2015 LA NÉGOCIATION SUR LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES Démarrées il y a un an, les négociations sur les retraites complémentaires

Plus en détail

Formation syndicale retraite. SUD-rail PSE 2013

Formation syndicale retraite. SUD-rail PSE 2013 Formation syndicale retraite SUD-rail PSE 2013 Un peu d histoire. Sous l ancien régime: 60.000 pensionnaires reçoivent une rente du roi Sous louis XIV: les marins sont la première profession à obtenir

Plus en détail

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC-ARRCO-AGFF

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC-ARRCO-AGFF RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC-ARRCO-AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

TITRE I : PRINCIPES GENERAUX

TITRE I : PRINCIPES GENERAUX REGLEMENT DU REGIME DE MAINTIEN DE DROITS ARRETE AU 31 DECEMBRE 1999 ====================================================================================== TITRE I : PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Objet

Plus en détail

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du

Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du Règlement du régime de maintien de droits arrêté au 31 décembre 1999 du 18.11.99 TITRE I : PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Objet et date de mise en oeuvre Le régime de maintien de droits a pour objet de

Plus en détail

Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Les pensions d invalidité

Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Les pensions d invalidité CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 février 2014 à 9 h30 «Emploi des seniors et trajectoires de fin de carrière» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Les pensions

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 5. Cumul emploi et retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 5. Cumul emploi et retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO CUMUL EMPLOI ET RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 5 Cumul emploi et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

INTÉGRATION ET ADOSSEMENT DES RÉGIMES SPÉCIAUX VERS LES RÉGIMES DE DROIT

INTÉGRATION ET ADOSSEMENT DES RÉGIMES SPÉCIAUX VERS LES RÉGIMES DE DROIT Institut des actuaires Thierry POINCELIN INTÉGRATION ET ADOSSEMENT DES RÉGIMES SPÉCIAUX VERS LES RÉGIMES DE DROIT COMMUN 26 juin 2008 25/06/2008 1 RAPPEL SUR LE FONCTIONNEMENT D UN RÉGIME EN POINTS Le

Plus en détail

Chapitre X Les régimes spéciaux de retraite des industries électriques et gazières, de la RATP et de la SNCF

Chapitre X Les régimes spéciaux de retraite des industries électriques et gazières, de la RATP et de la SNCF ET GAZIERES, DE LA RATP ET DE LA SNCF 307 Chapitre X Les régimes spéciaux de retraite des industries électriques et gazières, de la RATP et de la SNCF ET GAZIERES, DE LA RATP ET DE LA SNCF 309 PRESENTATION

Plus en détail

Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects

Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects Analyse des principaux paramètres du régime CASABLANCA, 29 MARS 2016 1 Sommaire I. Principaux paramètres du régime actuel des pensions géré par

Plus en détail

La décote. La proportion de départs avec décote baisse dans la fonction publique

La décote. La proportion de départs avec décote baisse dans la fonction publique En 04, la part des pensions liquidées avec une décote est restée stable au régime général (8, %), tandis qu elle a légèrement augmenté dans les régimes alignés. Elle a baissé dans la fonction publique

Plus en détail

Les retraités du Régime général en région Centre

Les retraités du Régime général en région Centre Les retraités du Régime général en région Centre au 31 décembre 2012 Chiffres clés du Régime général nancement Assurance v Retraite Région Centre Finan tisations Retraités Carrière Retrait tr ancement

Plus en détail

La réforme des retraites 2010 Les grandes lignes. Plus d informations sur [profil employeur]

La réforme des retraites 2010 Les grandes lignes. Plus d informations sur  [profil employeur] La réforme des retraites 2010 Les grandes lignes Plus d informations sur www.cnracl.fr [profil employeur] 14 septembre 2012 Sommaire La constitution du droit page 3 Les départs anticipés page 10 Le calcul

Plus en détail

Retraite Etudes & Optimisation

Retraite Etudes & Optimisation Retraite Etudes & Optimisation Pension de réversion Lorsque l un des conjoints disparaît, son veuf ou sa veuve bénéficie d une partie de sa retraite : la pension de réversion. Les conditions d attribution

Plus en détail

Sur la réforme du dispositif des départs anticipés à la retraite (DAR) pour carrière longue.

Sur la réforme du dispositif des départs anticipés à la retraite (DAR) pour carrière longue. JLB218912/060612 Sur la réforme du dispositif des départs anticipés à la retraite (DAR) pour carrière longue. I- Depuis la réforme de 2010, les DAR à 60 1 sont possibles sous réserve du respect de 3 conditions

Plus en détail

Ne restez pas sans voix! RETRAITES Avec FO, ensemble, c est possible!

Ne restez pas sans voix! RETRAITES Avec FO, ensemble, c est possible! Annexe n IV Ne restez pas sans voix! RETRAITES 2008 Avec FO, ensemble, c est possible! Dans le cadre de la concertation sur les retraites de 2008, la Confédération FORCE OUVRIERE entend rappeler les principes

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE 1 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE des O. P. A. Régime actuel : 1,24% Qui est concerné? En complément de leur régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition, l ensemble

Plus en détail

Réunion délégués FO Crédit Agricole

Réunion délégués FO Crédit Agricole Réunion délégués FO Crédit Agricole 26 septembre 2012 Quelques notions sur la retraite de base Retraite anticipée des salariés handicapés Retraite anticipée pour carrière longue : les nouvelles règles

Plus en détail

Les principales dispositions Bureau National du 9 septembre 2013

Les principales dispositions Bureau National du 9 septembre 2013 Projet de loi garantissant l avenir et la justice du système de retraites Les principales dispositions Bureau National du 9 septembre 2013 1) Garantir dans la durée de notre système Mesures assurant l

Plus en détail

La réforme des retraites Plus d informations sur profil employeur

La réforme des retraites Plus d informations sur  profil employeur La réforme des retraites 2010 Plus d informations sur www.cnracl.fr, profil employeur 1 er février 2011 Sommaire La constitution du droit page 3 Les départs anticipés page 10 Le calcul de la pension page

Plus en détail

ACCORD DU 18 MARS 2011 RELATIF AUX RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC, ARRCO ET AGFF

ACCORD DU 18 MARS 2011 RELATIF AUX RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC, ARRCO ET AGFF MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale RETRAITE ET PRÉVOYANCE DES CADRES (Accord du 14 mars 1947) (15 juin 1983) (Etendue par arrêté du

Plus en détail

Méthodologie d utilisation du fichier de calcul des engagements sociaux mutualisés du régime des IEG

Méthodologie d utilisation du fichier de calcul des engagements sociaux mutualisés du régime des IEG Méthodologie d utilisation du fichier de calcul des engagements sociaux mutualisés du régime des IEG En application de l article 1er-I-7 du décret n 2004-1354 du 10 décembre 2004, et conformément aux échanges

Plus en détail

LA RETRAITE DES SALARIÉS

LA RETRAITE DES SALARIÉS RETRAITE ET PROTECTION SOCIALE Christiane MASSOT-CAZAUX LA RETRAITE DES SALARIÉS DU SECTEUR PRIVÉ Régime de base, régimes complémentaires, environnement fiscal 4 e édition Collection L essentiel pour agir

Plus en détail

Les différents dispositifs de droits familiaux dans les principaux régimes. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les différents dispositifs de droits familiaux dans les principaux régimes. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Les différents

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Le niveau des pensions

Le niveau des pensions Le montant mensuel moyen de la pension de droit direct des retraités, y compris l éventuelle majoration, s élève à 1 376 euros fin 2015, soit une augmentation de 0,7 % en euros constants par rapport à

Plus en détail

Centre Européen de Recherche Nucléaire

Centre Européen de Recherche Nucléaire La Retraite du Régime Général Centre Européen de Recherche Nucléaire Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 15.11.2011. 1 La Retraite du Régime Général Martine ALBESSARD malbessard@carsatra.fr

Plus en détail

Départ à la retraite à 60 ans Retraite anticipée

Départ à la retraite à 60 ans Retraite anticipée Départ à la retraite à 60 ans Retraite anticipée 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 4 juillet 2012 Référence

Plus en détail

Le FSPOEIE, un régime spécial ayant un cotisant pour trois retraités

Le FSPOEIE, un régime spécial ayant un cotisant pour trois retraités Direction des retraites et de la solidarité janvier 2017-17 Le FSPOEIE, un régime spécial ayant un cotisant pour trois retraités Olivier Desmier et Loïc Gautier Les ouvriers des établissements industriels

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012

ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012 ACTUALITES DE LA PAYE JUIN 2012 HAUSSE DU SMIC... 2 BTP : HAUSSE DE LA COTISATION DE CHOMAGE INTEMPERIES (DU 01/04/12 au 31/03/13)2 BORDEREAU URSSAF : NOUVEAUX CODES TYPE... 3 CHOMAGE PARTIEL : APLD...

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-847 du 2 juillet 2012 relatif à l âge d ouverture du droit à pension de vieillesse NOR : AFSS1227748D

Plus en détail

Il est vrai que notre système de retraite n est pas simple. Nous avons voulu commencer ce cours sur la retraite par cette question de la multiplicité

Il est vrai que notre système de retraite n est pas simple. Nous avons voulu commencer ce cours sur la retraite par cette question de la multiplicité Il est vrai que notre système de retraite n est pas simple. Nous avons voulu commencer ce cours sur la retraite par cette question de la multiplicité des régimes et de la complexité de notre dispositif.

Plus en détail

Document N 12 Document de travail, n engage pas le Conseil Les réformes depuis 2008 au régime spécial de la RATP

Document N 12 Document de travail, n engage pas le Conseil Les réformes depuis 2008 au régime spécial de la RATP CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2016 à 9 h 30 «La retraite dans la fonction publique et les autres régimes spéciaux» Document N 12 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

La retraite est devenue l objet de réformes permanentes. Nous allons nous pencher sur les réformes paramétriques qui ont été menées depuis 1993, avec

La retraite est devenue l objet de réformes permanentes. Nous allons nous pencher sur les réformes paramétriques qui ont été menées depuis 1993, avec La retraite est devenue l objet de réformes permanentes. Nous allons nous pencher sur les réformes paramétriques qui ont été menées depuis 1993, avec un focus sur la réforme de janvier 2014, et sur leurs

Plus en détail

I. Le régime général et le régime des salariés agricoles et le régime des agents non titulaires des trois fonctions publiques

I. Le régime général et le régime des salariés agricoles et le régime des agents non titulaires des trois fonctions publiques D'après le site Coach Retraite La pension minimum I. Le régime général et le régime des salariés agricoles et le régime des agents non titulaires des trois fonctions publiques A. La retraite de base Il

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Le dispositif pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés 1 Le contexte réglementaire La loi et les champs d application 2 Contexte réglementaire La loi du

Plus en détail

DISPOSITIONS EN MATIERE D EMPLOI

DISPOSITIONS EN MATIERE D EMPLOI Fiche n 14 DISPOSITIONS EN MATIERE D EMPLOI 01/04/2016 1 La Reconnaissance de Travailleur Handicapé, une clé pour votre insertion professionnelle Est considéré comme travailleur handicapé «toute personne

Plus en détail

Les fonctionnaires des fonctions publiques de

Les fonctionnaires des fonctions publiques de Selon mon statut Les fonctionnaires des fonctions publiques de l État territoriale er DE QUOI EST-ELLE COMPOSÉE? La retraite des fonctionnaires est retraite additionnelle. À QUEL ÂGE POURRAI-JE PRENDRE

Plus en détail

Une réforme injuste. La réforme repose à 85% sur les salariés qui travailleront plus et verront leur pension baisser.

Une réforme injuste. La réforme repose à 85% sur les salariés qui travailleront plus et verront leur pension baisser. Une réforme injuste La réforme repose à 85% sur les salariés qui travailleront plus et verront leur pension baisser. Les salariés qui ont commencé à travailler tôt seront contraints de partir plus tard

Plus en détail

La retraite : communication plan de titularisation SAUVADET

La retraite : communication plan de titularisation SAUVADET La retraite : communication plan de titularisation SAUVADET (mise à jour janvier 2016) Sylvaine GORIOT- Nadine MARCHAND Services des Ressources humaines -SRH1 bureau des pensions Secrétariat général Les

Plus en détail

Inégalités de situations vis-à-vis de la retraite entre les régimes de salariés du secteur privé et les régimes des fonctionnaires

Inégalités de situations vis-à-vis de la retraite entre les régimes de salariés du secteur privé et les régimes des fonctionnaires Conseil d orientation des retraites Réunion plénière du mercredi 4 juillet 2001 «Projections financières Politique et mesures de rééquilibrage du système de retraite» Inégalités de situations vis-à-vis

Plus en détail

Retraites. Régime général de la Sécurité sociale pour la majorité des salariés de droit privé (CNAV)

Retraites. Régime général de la Sécurité sociale pour la majorité des salariés de droit privé (CNAV) Retraites Régime général de la Sécurité sociale pour la majorité des salariés de droit privé (CNAV) Régime des fonctionnaires de l Etat régi par le Code des pensions civiles et militaires (SRE) Autres

Plus en détail

Analyse Retraite. Bilan retraite de M. Paul DUPONT. Etude réalisée sur une base d'évaluation au 26 mai 2015,

Analyse Retraite. Bilan retraite de M. Paul DUPONT. Etude réalisée sur une base d'évaluation au 26 mai 2015, Analyse Retraite Bilan retraite de M. Paul DUPONT Etude réalisée sur une base d'évaluation au 26 mai 205, contact@essorconseil.fr 0 63 52 99 55, rue des petites écuries - 7500 Paris SOMMAIRE Synthèse Synthèse

Plus en détail

Les pensions de retraite des fonctionnaires

Les pensions de retraite des fonctionnaires Les pensions de retraite des fonctionnaires Cour des comptes Rapport public thématique d octobre 2016 Historique - 1673 : caisse des invalides de la marine royale - 1768 : 1 er système pour les agents

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE : VERS DES AMÉLIORATIONS SENSIBLES Par ailleurs, notre protection sociale va connaître des améliorations sensibles dans plusieurs

PROTECTION SOCIALE : VERS DES AMÉLIORATIONS SENSIBLES Par ailleurs, notre protection sociale va connaître des améliorations sensibles dans plusieurs SPÉCIAL RÉGIME DE RETRAITE La lettre vivre > edf 5 Retraite des IEG La réforme est entrée en vigueur M adame, Monsieur, chers collègues, La réforme du régime spécial de retraite des industries électriques

Plus en détail

Les revalorisations des pensions individuelles et l évolution des retraites. DREES, Les retraités et le retraites édition 2014, fiche n 6.

Les revalorisations des pensions individuelles et l évolution des retraites. DREES, Les retraités et le retraites édition 2014, fiche n 6. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 3 Document

Plus en détail

Audit situation Cadre

Audit situation Cadre Dossier crée le 06 Juin 2017 Audit situation Cadre Dossier réalisé par : KPF Conseil Courriel : guiot.freddy@gmail.com Dossier réalisé pour : Monsieur SPECIMEN Cadre Synthèse des prestations de retraite

Plus en détail

1. Principe. 2. Conditions d ouverture du droit. Circulaire n 2015/02 du 09/01/2015 Départ anticipé des parents de trois enfants

1. Principe. 2. Conditions d ouverture du droit. Circulaire n 2015/02 du 09/01/2015 Départ anticipé des parents de trois enfants Circulaire n 2015/02 du 09/01/2015 Départ anticipé des parents de trois enfants 1. Principe 2. Conditions d ouverture du droit 3. Durée d assurance requise et décote 4. Informations complémentaires Objet

Plus en détail

Cumul emploi retraite et surcote : éléments de comparaison. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Cumul emploi retraite et surcote : éléments de comparaison. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Programme «retraites» - Données de cadrage

Programme «retraites» - Données de cadrage Programme «retraites» - Données de cadrage Indicateur n 10 : Pension moyenne 1 er sous-indicateur : de l ensemble des retraités Les évolutions des pensions moyennes (avantage principal de droit direct)

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Pensions de réversion de la retraite complémentaire Guide salariés n o 8 Mars 2017 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

RÉUNION SPIAC - CGT Retraites, ce qui change, comprendre. 11 décembre 2015

RÉUNION SPIAC - CGT Retraites, ce qui change, comprendre. 11 décembre 2015 RÉUNION SPIAC - CGT Retraites, ce qui change, comprendre 11 décembre 2015 Thèmes 1. Principes généraux du système de retraite 2. Financement des prestations 3. Validation et inscription des droits 4. Conditions

Plus en détail

Adossements et intégrations. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Adossements et intégrations. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 29 mars 2017 à 9 h 30 «Architecture du système de retraite et liens financiers entre régimes» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Les conditions de liquidation, l âge de liquidation d une pension de retraite, la surcote et la décote

Les conditions de liquidation, l âge de liquidation d une pension de retraite, la surcote et la décote CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 27 mai 2015 à 9 h 30 «Les comportements et les âges de départ à la retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Les conditions

Plus en détail

La réforme des retraites 2010 loi n du 9 novembre Plus d informations sur profil employeur

La réforme des retraites 2010 loi n du 9 novembre Plus d informations sur  profil employeur La réforme des retraites 2010 loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 Plus d informations sur www.cnracl.fr, profil employeur 5 janvier 2011 Sommaire La constitution du droit page 3 Les départs anticipés page

Plus en détail

24 juin 2010 RETRAITE DES HAUTS FONCTIONNAIRES

24 juin 2010 RETRAITE DES HAUTS FONCTIONNAIRES 24 juin 2010 RETRAITE DES HAUTS FONCTIONNAIRES Position de la FGCTE (1/2) Accord pour conserver la parité public/privé sur : l âge d ouverture des droits à retraite la durée de cotisation pour bénéficier

Plus en détail

Revendications CFDT et proposition de l entreprise

Revendications CFDT et proposition de l entreprise Union Fédérale CFDT des Cheminots et Activités Complémentaires (Fédération Générale des Transports et de l Equipement) 47/49, avenue Simon Bolivar - 75950 - PARIS CEDEX 19 Tél. : 01 56 41 56 70 - Fax :

Plus en détail