LE MELANOME : OBJECTIFS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MELANOME : OBJECTIFS"

Transcription

1 LE MELANOME : OBJECTIFS 1- Repérer les sujets à risque 2- Reconnaître une lésion suspecte nécessitant un avis dermatologique rapide

2 LE MELANOME Tumeur MALIGNEavec une incidence en augmentation (x3 depuis 20 ans ): 9780 nouveaux cas estimés en France en 2011 (52% chez la femme) Une minorité des cancers de la peau, mais l'un des plus graves 1620 décès estimés en 2011 ( 10 à 20% des patients) Touche tous les âges à partir de la puberté, pic ans L Ouest = une des régions les plus touchées avec 11,4 nouveaux cas par an sur habitants en Bretagne.

3 Localisation: sur n'importe quelle partie du corps -homme: tronc -femme: jambes Se manifeste essentiellement de 2 façons : -de novo : par l'apparition d'une petite tache pigmentée sur une peau auparavant indemne (8 cas sur 10) -par la modification d'un grain de beauté : sur un naevus pigmentaire préexistant

4 Phototype clair +++ FACTEURS DE RISQUE

5 Nombre élevé de naevi (>50): risque multiplié par 4 à 5 Nombre élevé de naevi atypique (>10) ATCD personnel de mélanome ATCD familial de mélanome Environnement et comportement: coups de soleil dans l'enfance (avant 15 ans risque x 2), expositions solaires brutales et intenses, expositions aux U.V. en cabine (risque augmenté de 15%, voire 75% si avant 35 ans) Immunodépression: constitutionnelle ou acquise Professionnel: travail extérieur, soudeur (mélanome oculaire)

6 Les critères ABCDE RECONNAITRE A Asymétrie: forme non circulaire, avec 2 moitiés qui ne se ressemblent pas B Bords irréguliers: bords dentelés mal délimités C Couleur non homogène: présence de plusieurs couleurs D Diamètre : en augmentation, en général supérieur à 6 mm E Evolution: toute tache pigmentée qui change d'aspect rapidement est un signe d'alerte

7 La présence d'un ou plusieurs de ces critères n'implique pas obligatoirement un mélanome, mais l'avis dermatologique rapide doit être donné Selon l'has : Une lésion mélanocytaire est considérée comme suspecte si deuxde ces critères sont validés (le critère Eétant le plus pertinent)

8 Asymétrique Bords irréguliers Couleur hétérogène

9 Bords irréguliers Couleur inhomogène

10 Bords irréguliers Couleur inhomogène

11 Règle du «vilain petit canard» Consiste à recenser le profil commun des nævi sur un même sujet et de considérer comme suspect un nævus qui différerait de ce profil commun

12 MELANOMES : 4 TYPES Classés en fonction: -de leur aspect clinique et histopathologique -de leur mode de progression

13 1. Le mélanome superficiel extensif ou SSM(Spreading Superficial Melanoma) tache de contour irrégulier polycyclique, de couleur inhomogène polychrome,non palpable ou palpable selon sa phase d'évolution Croissance lente (mois à années) 70 à 80 % des mélanomes

14 2. Le mélanome nodulaire Nodule de couleur noire (parfois achromique), ferme, arrondi, pouvant s'ulcérer, se recouvrir d'une croûte, suinter ou saigner Croissance rapide (semaines à mois) 4 à 18 % des mélanomes

15 3. Le mélanome acral-lentigineux Observé sur les paumes ou plantes, les ongles, les zones cutanées non exposées au soleil

16 4. Le mélanome de Dubreuilh Tache pigmentée, inhomogène, allant du noir au marron foncé Observée sur les zones photoexposées Chez le sujet âgé

17 FACTEUR DE PRONOSTIC PRINCIPAL ( en l'absence de métastase) indice de Breslow = épaisseur maximale de la tumeur exprimé en millimètres Le taux de survie à 5 ans: 91-95% < 1 mm 63-79% entre 2 et 4 mm 45 % > 4 mm Evolution d'autant plus favorable qu'il est détécté précocément

18 Prévention primaire Conseils de conduite pratique: PREVENTION - éviction du soleil aux heures d'ensoleillement maximum (12h-16h) -ne pas exposer bébés et jeunes enfants au soleil - meilleure protection solaire = tee-shirt, chapeau, lunettes -pour les zones qui restent exposées: crème solaire UVA et B, indice minimal de protection = 20, à renouveler toutes les 2h, produit solaire adapté à ses besoins Donnés par le médecin / campagnes de sensibilisation

19

20 Prévention secondaire Basée sur le dépistage précoce Auto-surveillance réalisée par le patient lui-même (tous les 3 mois): à encourager +++ -test pour les patients: SAMScore Dépistage précoce par le médecin lors des visites régulières: 1 fois par an

21 POINT CLE n 1

22 POINT CLE n 2

23 BIBLIOGRAPHIE Sites internet: dermatologie.free.fr; réseau mélanome ouest; DermIS.net; Inpes; Institut national du cancer; cancer-environnement.fr; thérapeutique dermatologique Protection solaire et auto-examen cutané: impact d'une action de prévention ciblée sur des patients à risque de mélanome consultant en médecine générale, thèse de médecine générale soutenue publiquement le 06 mars 2012, Sophie CLOUET et Christelle RIVIERE- VANNIER Comprendre le mélanome de la peau, guide d'information à l'usage des personnes malades et de leurs proches

Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus

Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus Grain de beauté? Mélanome? je veux en savoir plus Le site du Docteur Philippe SENTIS Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-sentis Quelques notions de dermatologie sur les mélanomes. N'oubliez surtout

Plus en détail

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau Un été de prévention gustaveroussy.fr Suivez-nous sur ET VOUS, COMBIEN DE GRAINS DE BEAUTÉ AVEZ-VOUS DANS LE DOS? Qu est-ce que le mélanome? Le mélanome est une tumeur de la peau de l adulte (rare chez

Plus en détail

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans Les tumeurs cutanées H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans I- Tumeurs bénignes 1) Tumeurs mélanocytaires= naevus 1) Rares à la naissance: naevus congénital (possibilité de transformation en mélanome)

Plus en détail

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS

Mélanome. Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS Mélanome Nicolas Poulalhon Dermatologie CHLS 1. Quelques chiffres 10/100 000 habitants / an + 10% par an 1er cancer entre 15 et 35 chez l homme et entre 15 et 25 ans chez la femme Age moyen 47 ans (en

Plus en détail

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011

Des recommandations Mélanome SOR Carcinome basocellulaire ANAES Carcinome épidermoïde INCA-HAS Carcinome de Merkel GCC SFD 2011 Deux grands types de cancers cutanés Les plus fréquents (origine kératinocytaire) : Les cancers épithéliaux = CARCINOMES Des recommandations Mélanome SOR 2005 Carcinome basocellulaire ANAES 2004 Mélanome

Plus en détail

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff

Tumeurs cutanées. Dr Le Duff Tumeurs cutanées Dr Le Duff Classification Tumeurs bénignes Tumeurs malignes MELANOME CARCINOMES: basocellulaire et épidermoïde Carcinôme neuro-endocrine (Merckel) Tumeurs annexielles Tumeurs tissus mous

Plus en détail

No Mélanome, une opération d envergure pour favoriser le dépistage à l arrivée de l été

No Mélanome, une opération d envergure pour favoriser le dépistage à l arrivée de l été Dossier de Presse - Juin 2014 No Mélanome, une opération d envergure pour favoriser le dépistage à l arrivée de l été Avec la présence de P.3 P.4 P.6 P.8 P.10 P.12 No Mélanome Le dépistage, c est l affaire

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané»

Actualisation de la revue. santé publique sur la «Détection. précoce du mélanome cutané» Cette recommandation en santé publique est téléchargeable sur www.has-sante.fr et www.ecancer.fr RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Actualisation de la revue Haute Autorité de Santé de la Service documentation

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénérologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" : restrictif

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL Naevus et mélanomes Dr François LE GALL Généralités Les mélanocytes Unité de mélanisation Naevus Prolifération bénigne aux dépens des mélanocytes Plusieurs sièges possibles Naevus dermique Aspect clinique:

Plus en détail

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07

Tumeurs cutanées bénignes et malignes 21/11/07 Tumeurs cutanées bénignes et malignes 1 Motif fréquent de consultation : constatation d une tumeur cutanée Apparition récente? Connue depuis longtemps mais qui se modifie? Connue depuis longtemps mais

Plus en détail

GUIDE MEDECIN TRAITANT

GUIDE MEDECIN TRAITANT GUIDE MEDECIN TRAITANT Stratégie de diagnostic précoce du mélanome OBJECTIFS Améliorer et promouvoir le diagnostic précoce du mélanome : définition des populations à risque, prise en compte du parcours

Plus en détail

Reconnaître le Mélanome

Reconnaître le Mélanome Epidémiologie Reconnaître le Yannick Le Corre Service de dermatologie CHU Angers Tumeur fréquente, incidence toujours en augmentation Touche tous les âges (à( partir de la puberté) Parmi les cancers les

Plus en détail

PEAU et SOLEIL. I. Hediger

PEAU et SOLEIL.   I. Hediger PEAU et SOLEIL http://www.lvc.ch/fr/prevenir_le_cancer/reduire_les_risques/ http://www.soleil.info I. Hediger - 2016 1 La peau - anatomie Marieb (2010) I. Hediger - 2016 2 Des ultraviolets aux infrarouges,

Plus en détail

J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. LE GAL, Frédérique-Anne

J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. LE GAL, Frédérique-Anne Article J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau LE GAL, Frédérique-Anne Reference LE GAL, Frédérique-Anne. J'ai une tache brune/pigmentee sur la peau. Revue médicale suisse, 2012, vol. 8, no. 329, p.

Plus en détail

Opération télédermatologie

Opération télédermatologie Opération télédermatologie Dr Fesquet Edith et Dr Bernadac Gérard www.msa.fr Incidence des cancers de la peau Environ 80 000 nouveaux cas * de cancers cutanés sont diagnostiqués chaque année en France

Plus en détail

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Introduction On diagnostique chaque année en France plus de 9 000 nouveaux cas de mélanome. Traité à temps, ce cancer de la peau peut généralement

Plus en détail

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients Cette brochure à l intention des patients atteints de mélanome est conçue pour renseigner les patients et leurs soignants. Elle a été élaborée sous la direction du Dr Michael Smylie, professeur, Département

Plus en détail

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients

Mélanome malin Stade précoce. Guide à l intention des patients Cette brochure à l intention des patients atteints de mélanome est conçue pour renseigner les patients et leurs soignants. Elle a été élaborée sous la direction du Dr Michael Smylie, professeur, Département

Plus en détail

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau Un été de prévention gustaveroussy.fr Suivez-nous sur ET VOUS, COMBIEN DE GRAINS DE BEAUTÉ AVEZ-VOUS DANS LE DOS? QU EST-CE QUE LE MÉLANOME? Le mélanome est une tumeur de la peau de l adulte (rare chez

Plus en détail

Peau et transplantation d organe. Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne

Peau et transplantation d organe. Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne Peau et transplantation d organe Emmanuel Laffitte Service de Dermatologie CHUV, Lausanne La structure: Trois tissus: Epiderme, Derme, Hypoderme Annexes: Poils, Cheveux, Glandes sudorales, Glandes sébacées

Plus en détail

Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire

Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire Stéréotypée Critères cliniques : localisation Type l âge +++ A faible grossissement la taille la symétrie le siège (jonctionnel / dermique) La profondeur

Plus en détail

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier

Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Le mélanome Bulletin infirmier du Cancer. Volume 11, Numéro 1, 13-20, Janvier - Février - Mars 2011, Dossier Auteur(s) : Christine Mateus, Institut Gustave Roussy, service de Dermatologie 114, rue Édouard

Plus en détail

DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE

DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE DERMATOSCOPIE [DERMOSCOPIE] POUR SURVEILLANCE CUTANÉE Classement CCAM : 16.01.06 Code : QZQP001 NOVEMBRE 2007 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La

Plus en détail

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A.

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A. Samuel FAYARD Arnaud DE CHATEAUBRIANT 02/04/12 Anapath, Naevus et Mélanomes, F. LeGall Le poly disponible sur le réseau pédagogique. Naevus et Mélanomes I. Généralités L assise basale de l épiderme est

Plus en détail

Mélanome cutané. Examen clinique exhaustif : revêtement cutané, cuir chevelu, organes génitaux externes, aires ganglionnaires...

Mélanome cutané. Examen clinique exhaustif : revêtement cutané, cuir chevelu, organes génitaux externes, aires ganglionnaires... Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Dans le cadre de sa mission d information des

Dans le cadre de sa mission d information des DÉPISTAGE SYNTHÈSE DE LA VAGUE 2 DU BAROMÈTRE «Les médecins généralistes et la détection précoce des cancers de la peau» C O L L E C T I O N Études et enquêtes ENQUÊTE MENÉE PAR TÉLÉPHONE AUPRÈS D UN ÉCHANTILLON

Plus en détail

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de

Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de Le Mélanome Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de produire un pigment : la mélanine. Naevus

Plus en détail

Je prends conscience du réel danger d un bronzage en cabine

Je prends conscience du réel danger d un bronzage en cabine Je prends conscience du réel danger d un bronzage en cabine Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Dermatologie - vénérologie

Plus en détail

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI.

ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. ITEM 149 : TUMEURS NOIRES BENIGNES : NAEVI. FdR - Phototypes clairs - Ephélides (tâches de rousseur) - Génétique : Xeroderma pigmentosum - Exposition solaire Intense - Intermittente avec coups de soleil

Plus en détail

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer?

Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2009 - PARIS Les naevi et tumeurs cutanées lesquels retirer? Véronique Martinot Les naevus Les lésions naeviques Hyperplasie mélanocytaire circonscrite

Plus en détail

Une plateforme téléphonique, en composant le numéro vert (gratuit à partir d un poste fixe) sera également à disposition.

Une plateforme téléphonique, en composant le numéro vert (gratuit à partir d un poste fixe) sera également à disposition. ! COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2017 CANCERS DE LA PEAU LE SYNDICAT NATIONAL DES DERMATOS-VENEREOLOGUES ORGANISE UNE SEMAINE DE PREVENTION ET DE DEPISTAGE ACTIF AU CABINET DU DERMATOLOGUE DU 15 AU 19 MAI

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus

Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus Item 149 : Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : nævus Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Formes cliniques...5 I.1 Formes

Plus en détail

LES MÉLANOMES. Codes CIM 8: «172» CIM 9: «172» CIM 10: «C43»

LES MÉLANOMES. Codes CIM 8: «172» CIM 9: «172» CIM 10: «C43» ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 149 LES MÉLANOMES Codes CIM 8: «172» CIM 9: «172» CIM 10: «C43» DES ÉVOLUTIONS CONTRASTÉES, DIFFICILES À INTERPRÉTER Parmi les

Plus en détail

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome Un essai contrôlé randomisé en cluster Financement : INCa INSERM / IRESP Cédric RAT, G. QUEREUX, C. RIVIERE, S.

Plus en détail

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané Rapport d orientation sur les facteurs de retard au diagnostic du Mélanome cutané RAPPORT D ORIENTATION Facteurs de retard au diagnostic du mélanome cutané Juillet 2012 Version Finale Edition Ce rapport

Plus en détail

MELANOMES DESMOPLASTIQUES

MELANOMES DESMOPLASTIQUES MELANOMES DESMOPLASTIQUES Composés de cellules tumorales fusiformes associées à composante fibreuse d intensité et de composition variables Il existe des mélanomes à composante desmoplastique partielle

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique Yvann Orcha Hugo Leschallier de Lisle 23/11/12 UE Biopatho Pr Le Gall. Poly dispo sur le réseau, c'est celui de l'année dernier : «mélanome» Naevus et mélanomes Généralités Dans l épiderme, deux types

Plus en détail

Aménagement de jardins familiaux quartier Trépillot Lancement de la campagne «solaire attitude»

Aménagement de jardins familiaux quartier Trépillot Lancement de la campagne «solaire attitude» DOSSIER DE PRESSE Aménagement de jardins familiaux quartier Trépillot Lancement de la campagne «solaire attitude» Contacts : Anne VIGNOT 06 84 60 57 53 Adjointe à l environnement Cyril DEVESA 06 20 56

Plus en détail

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S)

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) «Atypies» de signification incertaine : dystrophiques Cancéreuses AUCUNS CRITERES HISTOLOGIQUES FORMELS ISOLEMENT : ASSOCIATION +++ CONFRONTATION ANATOMO-CLINIQUE

Plus en détail

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ

CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ DU Oncogériatrie Session 2008/2009 UPCOG - Université de Nantes CANCERS CUTANÉS CHEZ LE SUJET ÂGÉ Dr Anabelle Brocard Epidémiologie (1) Tumeur maligne développée au dépens des cellules pigmentaires (mélanocytes)

Plus en détail

Dossier de presse Novembre Programme de prévention du mélanome Le «mode d emploi du soleil» pendant les vacances d hiver

Dossier de presse Novembre Programme de prévention du mélanome Le «mode d emploi du soleil» pendant les vacances d hiver Dossier de presse Novembre 2006 Programme de prévention du mélanome Le «mode d emploi du soleil» pendant les vacances d hiver Contacts presse : - Roxane Philippe - TBWA Corporate Tel. 01 49 09 27 17 Email

Plus en détail

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané Rapport d orientation sur les facteurs de retard au diagnostic du Mélanome cutané RAPPORT D ORIENTATION Facteurs de retard au diagnostic du mélanome cutané Juillet 2012 SYNTHESE Ce rapport d orientation

Plus en détail

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot)

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai 2009 Cas n 3 Christiane Bailly Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) Cas n 3 - Renseignements cliniques Femme de 66 ans Jambe Lésion acquise,

Plus en détail

Je choisis mon écran solaire en connaissance de cause

Je choisis mon écran solaire en connaissance de cause Je choisis mon écran solaire en connaissance de cause Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Dermatologie -

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" = bronzage

Plus en détail

Mélanome : épidémiologie

Mélanome : épidémiologie Mélanome: épidémiologie, diagnostic, prise en charge Pr. François Aubin Service de Dermatologie Université de Franche Comté et CHRU, Besançon Mélanome : épidémiologie Son incidence double tous les 10 ans

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE D UNE TUMEUR CUTANÉE DE LA FACE Aladdine ZAHID Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique Tanger-Tétouan INTRODUCTION Tumeurs (ou lésions) cutanées sont:

Plus en détail

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Les cancers de la peau se présentent sous diverses formes.

Plus en détail

bronzer oui... mais se protéger!

bronzer oui... mais se protéger! du grain de beauté au mélanome! Le grain de beauté est une tache pigmentée qui apparaît sur la peau dans l enfance. Il est développé à partir de mélanocytes. Chez l adulte on retrouve environ une vingtaine

Plus en détail

EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées

EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées 14 ème JOURNEE REGIONALE Prévention des risques en secteurs sanitaires et médico-social EPP normande Dépistage des cancers de la peau chez les personnes âgées 1 Vendredi 17 octobre 2014 Bérengère Beauplet

Plus en détail

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer

Cancer le plus fréquent chez l adulte. Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante. Probleme de santé publique. non epi skincancer CARCINOMES CUTANES Cancer le plus fréquent chez l adulte Cancer cutané le plus frequent. Incidence croissante Probleme de santé publique non epi skincancer colon 5% SCC/BCC 29% lung 10% prostate 10% Breast

Plus en détail

Les tumeurs cutanées: les carcinomes

Les tumeurs cutanées: les carcinomes Les tumeurs cutanées: les carcinomes Le site du Docteur Marie Deprez Adresse du site : www.docvadis.fr/marie-deprez Les carcinomes sont les cancers de peau les plus fréquents. iils doivent être dépistés

Plus en détail

Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau

Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau 1 Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau Ce sont les cancers les plus fréquents, mais aussi les plus guérissables s ils sont détectés et traités assez tôt. Il en existe deux formes principales

Plus en détail

LES RISQUES DU SOLEIL

LES RISQUES DU SOLEIL le site médical de référence sur les dommages induits par les UV Quels sont les dangers associés aux rayons UV? Tout le monde peut développer un cancer de la peau ou mélanome, assurez-vous d avoir toutes

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! Association de médecins, de scientifiques et de spécialistes des UV, l Institut Français Soleil & Santé (IFSS) a pour vocation de

Plus en détail

FICHE D INFORMATION 1

FICHE D INFORMATION 1 FICHE D INFORMATION 1 PROGRAMME ÉCOLES «FUTÉES AU SOLEIL» FICHE D INFORMATION QU EST-CE QUE LE CANCER DE LA PEAU? Le cancer est provoqué par une multiplication incontrôlée de cellules du corps, qui s incrustent

Plus en détail

DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE

DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN FRANCE 42 000 nouveaux cas en 2000 (doublement en 20 ans) 11 000 décès annuels 11 000 décès annuels (stabilité depuis 20 ans) EN FRANCE 1989 1991 1994

Plus en détail

En voici les cadres de l'application 1 - DEPISTAGE OU SUIVI DE PATIENTS A RISQUES DE MELANOME

En voici les cadres de l'application 1 - DEPISTAGE OU SUIVI DE PATIENTS A RISQUES DE MELANOME INFORMATIONS MARS 2012 La nouvelle convention, grâce aux actions du SNDV, a permis d'obtenir des valorisations pour notre exercice avec l apparition de nouveaux libellés et des modifications d'actes existants.

Plus en détail

Patients en ALD pour une pathologie neuro dégénérative identifiée

Patients en ALD pour une pathologie neuro dégénérative identifiée Spécialité Acte Modalités Cumulable avec : Non cumulable avec : Tarif Applicable Urgence Médecine générale Pédiatrie Elargissement du modificateur S Acte réalisé en urgence par les s et les médecins généralistes

Plus en détail

Cancer de la peau Risques et dépistage. Une information de la Ligue contre le cancer

Cancer de la peau Risques et dépistage. Une information de la Ligue contre le cancer Cancer de la peau Risques et dépistage Une information de la Ligue contre le cancer Table des matières La peau 3 Les six types de peau 4 Le cancer de la peau 6 Causes et facteurs de risque 11 Dépistage

Plus en détail

Installations de bronzage UV : état des lieux des connaissances sur les risques de cancer

Installations de bronzage UV : état des lieux des connaissances sur les risques de cancer SFRP Journée e scientifique sur les effets biologiques des rayonnements non ionisants 24-01 01-2011 Installations de bronzage UV : état des lieux des connaissances sur les risques de cancer Isabelle Tordjman

Plus en détail

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5.

III/ Prise en charge des cancers. III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. III/ Prise en charge des cancers III.1. Diagnostic III.2. Classifications et pronostics III.3. Dépistage III.4. Traitement III.5. Rôle du manip Sitographie III.1. Imagerie Le diagnostic de certitude

Plus en détail

Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail

Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Cancers cutanés : place de la prévention en milieu de travail 32èmes journées nationales de santé au travail dans

Plus en détail

ULTRA VIOLET (RAYONNEMENTS UV)

ULTRA VIOLET (RAYONNEMENTS UV) ULTRA VIOLET (RAYONNEMENTS UV) Mis à jour le 26 juin 2014 Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire. Définition de la nuisance ou situation

Plus en détail

Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir

Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir Prise en charge d'un mélanome : ce que je dois savoir Le mélanome est un cancer de la peau. Il nécessite une prise en charge rapide pour limiter son extension à d autres organes. Un mélanome vient de m

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Mélanomes NOUVEAU P. SAIAG (Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), J.-J.

Plus en détail

On considère que la variable «taux de sucre» suit une loi normale et on choisit un risque de 5%.

On considère que la variable «taux de sucre» suit une loi normale et on choisit un risque de 5%. Question 1 (1050) Suite à une grande étude épidémiologique sur les infections opportunistes chez le sidéen sur un échantillon de 400 000 patients observés en structure hospitalière, on observe 100 000

Plus en détail

Les caractéristiques des Mélanomes

Les caractéristiques des Mélanomes Les caractéristiques des Mélanomes 1. Généralités Le mélanome est la forme la plus agressive et mortelle du cancer de la peau dont l origine se situe au niveau des mélanocytes, cellules qui produisent

Plus en détail

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES

BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES BASES CLINIQUES, HISTOLOGIQUES, ET MOLECULAIRES DES MELANOMES Epidémiologie Problème de santé pub : top 15 des cancers / Tous les âges, adulte jeune +++, rare chez l enfant 7000 nouveaux cas / an L incidence

Plus en détail

Protection solaire. L essentiel en bref. Une information de la Ligue contre le cancer

Protection solaire. L essentiel en bref. Une information de la Ligue contre le cancer Protection solaire L essentiel en bref Une information de la Ligue Sommaire Les rayons ultraviolets 3 Protection solaire 5 Cancer de la peau 10 La Ligue de votre région 16 Informations utiles 18 Les rayons

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE PRÉVENTION DU CANCER DE LA PEAU 15 MAI dossier de presse

CAMPAGNE NATIONALE DE PRÉVENTION DU CANCER DE LA PEAU 15 MAI dossier de presse CAMPAGNE NATIONALE DE PRÉVENTION DU CANCER DE LA PEAU 15 MAI 2017 15. MAI 2017 dossier de presse Table des matières Feuille d information sur la campagne nationale de prévention du cancer de la peau 2017...3

Plus en détail

REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie. Dermoscopie

REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie. Dermoscopie REVETEMENT CUTANE SEMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie 24/02/2015 BARTHELEMY Laura L2 CR : Victor Chabbert Revêtement Cutané Pr. Richard 10 Pages Dermoscopie Plan A. Définition B. Intérêts

Plus en détail

Vous partez en vacances au soleil. Pensez à vous. protéger!

Vous partez en vacances au soleil. Pensez à vous. protéger! Vous partez en vacances au soleil Pensez à vous protéger! Avant le départ Signalez votre absence auprès de votre commissariat de quartier afin que des patrouilles de surveillance de votre domicile soient

Plus en détail

Dossier documentaire. «Nævus cutanés» Docteur Antoine Petit Dermatologue Hôpital Saint-Louis, Paris

Dossier documentaire. «Nævus cutanés» Docteur Antoine Petit Dermatologue Hôpital Saint-Louis, Paris Dossier documentaire «Nævus cutanés» Docteur Antoine Petit Dermatologue Hôpital Saint-Louis, Paris 1 Sommaire Introduction : page 3 Niveaux de preuve Grades de recommandations : page 4 Synthèse : page

Plus en détail

Les Epidauries du Soleil

Les Epidauries du Soleil «Apprendre à bien vivre au soleil : conseils pratiques avant les grandes vacances» Les Epidauries du Soleil 21 ème édition Vendredi 2 juin 2017 à Epidaure, Département prévention de l ICM CONTACTS PRESSE

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Susceptibilité génétique dans une région du chromosome 9 commune à plusieurs cancers : mélanome et gliome Des équipes de chercheurs français associées à des consortia de recherche

Plus en détail

Epidémiologie des cancers

Epidémiologie des cancers Epidémiologie des cancers Dr. Donavine NIMUBONA, médecin coordinateur Réseau Régional de Cancérologie (RRC) - Oncobretagne Journée régionale inter-réseaux ONCO-VIH- 02 mars 2017, Brest Les données nationales

Plus en détail

Le cancer du sein : Anatomie

Le cancer du sein : Anatomie Le cancer du sein : Anatomie - Page 1 Cancer du sein : données épidémiologiques 2010 1er cancer chez les femmes en France* 52.500 nouveaux cas** ( 34 % de l ensemble des nouveaux cas chez la femme) 11.500

Plus en détail

les cancers cutanäs Dr Evelyne MADER

les cancers cutanäs Dr Evelyne MADER les cancers cutanäs Dr Evelyne MADER ils sont un modçle pour la prävention et le däpistage car: accessibles facilement É l examen clinique mortalitä liäe É la präcocitä du diagnostic sujets É risque repärables

Plus en détail

vivre avec le soleil à l école, au centre de loisirs et en famille Pierre Cesarini

vivre avec le soleil à l école, au centre de loisirs et en famille Pierre Cesarini vivre avec le soleil à l école, au centre de loisirs et en famille Pierre Cesarini www.soleil.info Association Sécurité Solaire Centre collaborateur de l OMS pour l éducation solaire Création en 1994 Un

Plus en détail

Culture PREVENTION SOLEIL ET RISQUES POUR LA SANTÉ. Comprendre et se protéger. Juillet 2012 - N 8

Culture PREVENTION SOLEIL ET RISQUES POUR LA SANTÉ. Comprendre et se protéger. Juillet 2012 - N 8 Culture PREVENTION SOLEIL ET RISQUES POUR LA SANTÉ Comprendre et se protéger Juillet 2012 - N 8 La» Culture Prévention «Ce numéro de «culture prévention» traite des risques et des dangers liés à au soleil.

Plus en détail

f iche d informat ion

f iche d informat ion 30 f iche d informat ion PROGRAMME ÉCOLES «F UTÉES AU SOLEIL» QU EST-CE QUE LE CANCER DE LA PEAU? Le cancer est provoqué par une multiplication incontrôlée de cellules anormale. Ces cellules peuvent envahir

Plus en détail

Dossier de presse Juin Le programme de prévention du mélanome de l été 2008

Dossier de presse Juin Le programme de prévention du mélanome de l été 2008 Dossier de presse Juin 2008 Le programme de prévention du mélanome de l été 2008 Contacts presse : - Vanessa Ralli Institut National du Cancer Tel. : 01 41 10 14 44 - Email : vralli@institutcancer.fr -

Plus en détail

A.R En vigueur M.B

A.R En vigueur M.B A.R. 27.3.2017 En vigueur 1.6.2017 M.B. 26.4.2017 Article 21 DERMATO-VENEREOLOGIE Modifier Insérer Enlever 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste

Plus en détail

CARCINOMES ET LESIONS PRECANCEREUSES CUTANES. Pr Olivier DEREURE Département de Dermatologie, Hôpital St-Eloi INSERM U1058 Université Montpellier

CARCINOMES ET LESIONS PRECANCEREUSES CUTANES. Pr Olivier DEREURE Département de Dermatologie, Hôpital St-Eloi INSERM U1058 Université Montpellier CARCINOMES ET LESIONS PRECANCEREUSES CUTANES Pr Olivier DEREURE Département de Dermatologie, Hôpital St-Eloi INSERM U1058 Université Montpellier CONFLITS D INTERET Pas de conflit d intérêt TUMEURS MALIGNES

Plus en détail

EXPOSITION AU rayonnement

EXPOSITION AU rayonnement FR Prévention des risques EXPOSITION AU rayonnement solaire 2012 stm Service de santé au travail multisectoriel Exposition au soleil DÉFINITION DES ULTRAVIOLETS Un grand nombre de salariés sont régulièrement

Plus en détail

Le pas décisif dans l application de la technique du froid

Le pas décisif dans l application de la technique du froid Le pas décisif dans l application de la technique du froid La méthode avec une température de pénétration constante Cette méthode unique de contact direct entre le gaz liquide et la peau permet une pénétration

Plus en détail

Prévention et détection du MÉLANOME. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés

Prévention et détection du MÉLANOME. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés Prévention et détection du MÉLANOME Réseau mélanome Canada Soyez vigilants. Soyez bien informés Qu est-ce que le mélanome? Le mélanome est un cancer de la peau très grave. Il s agit d un cancer des mélanocytes

Plus en détail

Partenaires de la campagne. campagne nationale de prévention du cancer de la peau mai - 3. juin dossier de presse

Partenaires de la campagne. campagne nationale de prévention du cancer de la peau mai - 3. juin dossier de presse Partenaires de la campagne campagne nationale de prévention du cancer de la peau 2016 30. mai - 3. juin 2016 dossier de presse Table des matières Feuille d information sur la campagne nationale de prévention

Plus en détail

REVÊTEMENT CUTANÉ SÉMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie

REVÊTEMENT CUTANÉ SÉMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie Mardi 8 Mars 15h-16h GERMOND Camille L2 CR : DODIER Orianne Revêtement Cutané Pr. M-A RICHARD 6 Pages REVÊTEMENT CUTANÉ SÉMIOLOGIE CLINIQUE ET PARACLINIQUE - Dermoscopie Dermoscopie Plan : A. A. Définition

Plus en détail

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES Définir Terme descriptif Processus pathologique Marie Toscano m.d., f.r.c.p.c. Dermatologue Tumeur CUTANÉE Histologie normale Implique donc la peau Épiderme Derme Les différentes

Plus en détail