PARLEMENT WALLON SESSION JUILLET 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 20 JUILLET 2015"

Transcription

1 277 ( ) N ( ) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION JUILLET 2015 RAPPORT D ÉVALUATION DE LA COOPÉRATION ENTRE LA RÉGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTÉ GERMANOPHONE (ANNÉE 2014) ET PROGRAMME DE COOPÉRATION POUR L ANNÉE 2015, réalisés en application de l article 17 de l Accord de coopération du 26 novembre 1998 modifié par l Accord de coopération du 3 juillet e session de la 10 e législature site internet : courriel :

2 TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1. COMMERCE EXTÉRIEUR (et projets divers de la WFG)... 3 Chapitre 2. STIMULATION ÉCONOMIQUE Chapitre 3. TOURISME Chapitre 4. AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Chapitre 5. TÉLÉCOMMUNICATIONS Chapitre 6. TRANSPORT SCOLAIRE INTERNE Chapitre 7. ENVIRONNEMENT Chapitre 8. ACTION SOCIALE Chapitre 9. STATISTIQUES Chapitre 10. SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE Chapitre 11. COORDINATION EN MATIÈRE DE TRAVAUX PUBLICS Chapitre 12. FORMATION Chapitre 13. CULTE ET FABRIQUES D ÉGLISE Chapitre 14. COLLABORATION EN MATIÈRE DE SANTÉ ET D ACTION SOCIALE Chapitre 15. TRANSMISSION DES ENTREPRISES ET ÉCONOMIE SOCIAL

3 CHAPITRE 1. COMMERCE EXTÉRIEUR Coopération entre la Wirtschaftsförderungsgesellschaft (WFG) et la Région wallonne dans le cadre de différents accords ou projets cofinancés par la Région wallonne I.a. Références légales - Article 7 de l Accord de coopération modifié : «Un relais économique de l AWEX sera créé au sein de la W.F.G. Wirtschaftsförderungsgesellschaft Ostbelgiens (Société de promotion économique des Cantons de l Est). Cette cellule aura notamment pour mission : d aider les entreprises wallonnes à développer des relations commerciales et industrielles avec les pays d expression allemande et pour la recherche d opportunités de partenariats, de marchés ou de produits intéressant les entreprises wallonnes; d assister les firmes wallonnes lors de manifestations à l étranger lors de la promotion de leurs produits; d accompagner les firmes wallonnes lors de la vente de produits dans les contacts avec des firmes étrangères; de créer une banque de données et une documentation en rapport avec l objectif de la cellule; de créer les contacts avec l étranger afin de promouvoir un échange ou une formation de délégués commerciaux dans les firmes et dans le but de les familiariser avec la langue allemande; d agir en pleine collaboration avec les attachés commerciaux dans les pays germanophones et l AWEX. Budget : 8,5 millions de Fb». I.b. Mise en application AWEX Travail régional en Communauté germanophone, Services à l exportation vers les marchés germanophones et attrait des investisseurs étrangers (Allemagne - Autriche - Suisse) BUDGETS ALLOUES PAR L AWEX Année Export Invest Convention à 5 ans total Convention annuelle Convention annuelle euros ,00 euros euros e semestre euros euros euros euros euros euros euros euros euros 2008 ( 1 ) ( 2 ) ,07 euros ,261 euros ( 3 ) ,33 euros 2009 ( 4 ) euros ,65 euros ,65 euros 2010 ( 5 ) euros ,20 euros ,20 euros 2011 ( 6 ) euros ,93 euros ,93 euros 2012 ( 7 ) ,831 euros ( 8 ) ,71 euros ,54 euros euros euros ( 9 ) euros euros euros euros ( 1 ) La responsable de l Awex à Eupen est, depuis février 2008, sur le pay-roll de l Awex. ( 2 ) Budget export et invest ( 3 ) Convention particulière ( ) couvrant le traitement du responsable du Service à l Export Allemagne, également titulaire du bureau AEC-Awex à Aix-la-Chapelle ( 4 ) Budget export et invest ( 5 ) Budget export et invest ( 6 ) Budget export et invest ( 7 ) Budget export et invest ( 8 ) Nouveau représentant Invest ( 9 ) Convention particulière couvrant les traitements du responsable Export basé à Aix et du responsable Invest 3

4 Rapport d activités 2014 Actions du bureau régional de l Awex à Eupen Depuis l ouverture en 2005 d une antenne de l AWEX-Liège à Eupen, celle-ci est en charge des actions de proximité dans la Communauté germanophone. L AWEX Eupen couvre une mission de représentation, d information et de conseil au sein des entreprises, d enquêtes dans le cadre du traitement des dossiers des incitants financiers ainsi que de guidage à travers les différents services de l AWEX. Elle assume également les actions de représentation et de visibilité de l AWEX auprès des entreprises et institutions de la Communauté germanophone. La possibilité d accompagnement en langue allemande est généralement fortement appréciée par les entreprises en Communauté germanophone. La collaboration avec la WFG se manifeste principalement par un échange d informations, la WFG étant régulièrement en contact avec des entreprises en quête d expansion et d évolution. Cette synergie peut s avérer très bénéfique pour l accompagnement des entreprises locales. Rôle de proximité L AWEX Eupen est une antenne du Centre régional de Liège. Ces bureaux de proximité servent de relais personnalisés sur le terrain entre, d une part, l entreprise et, d autre part, les services centraux et le réseau commercial à l étranger. Ils servent de guide au sein des différents programmes de l AWEX et apportent un service sur mesure par rapport aux besoins et aux stades de développements à l international. Le bureau régional de l AWEX à Eupen a pour mission de promouvoir les services de l AWEX auprès d un public germanophone et de fournir un accompagnement personnalisé. Les enquêtes d éligibilité et de remises d avis sur les demandes d incitants financiers En 2014, l AWEX a enregistré 125 demandes d aides financières introduites par des entreprises germanophones. Parmi la totalité de ces demandes, l AWEX Eupen est intervenue pour 25 dossiers en se prononçant sur le caractère de l éligibilité des sociétés, dont 22 entreprises de façon positive. Les visites et les conseils aux entreprises En 2014, le bureau d Eupen a visité 36 entreprises à leur demande expresse et a accueilli 8 visiteurs dans ses locaux. Le nombre de consultations faisant suite à des contacts téléphoniques, s ou visites est évidement bien plus élevé. La coopération avec le réseau des AEC à l étranger et l organisation de Business Days Les entreprises de la Communauté germanophone ont eu l occasion de participer aux Business Days qui ont eu lieu dans les centres régionaux de l AWEX. 13 entreprises issues de toute la Wallonie ont eu l occasion de participer au Business Days des AEC pour l Allemagne. En-dehors de ces rencontres avec les Attachés économiques et commerciaux de l AWEX en poste à l étranger rentrés en Belgique pour des entretiens directs avec les entreprises, le bureau régional d Eupen agit, pendant toute l année, comme relais personnalisé pour des requêtes spécifiques, soit pour des demandes émanant du réseau pour connaître l activité économique d une entreprise germanophone, soit pour des demandes d information-marché de la part d une entreprise exportatrice locale. L actualisation de RENEW Chaque contact avec une entreprise exportatrice donne lieu à une actualisation de la base de données RENEW. Les profils des entreprises sont adaptés suivant les informations récoltées lors des visites en entreprise, lors de l assistance à l élaboration d un dossier ou lors du traitement des demandes d incitants financiers. Cette actualisation tient également compte des informations récoltées dans la presse ou communiquées par des partenaires économiques en Communauté germanophone. La visibilité de l Awex Eupen Afin d augmenter la présence et la visibilité sur le terrain, le bureau régional à Eupen a également réalisé des actions de communication et de sensibilisation à destination d un public d exportateurs germanophones comme des mailings spécifiques au sujet des évènements particuliers de l AWEX ou la présentation des services de l AWEX à l occasion d un forum économique pour les communes membres de la WFG du Nord de la Communauté germanophone. En adéquation avec l objectif de l AWEX d organiser des opérations de captation de nouveaux clients et de fidélisation des entreprises clientes, l AWEX Eupen a organisé, le 14 novembre 2014, et ce, en collaboration avec Yves Vandeuren (expert ESE pour l AWEX), un atelier Webmarketing. Ce séminaire, ayant rencontré un grand succès, a été réédité le 28 novembre Afin de fournir plus d information aux entreprises, l AWEX a organisé un séminaire de suivi, le 11 décembre 2014, pour les ateliers sociaux. Au total, 35 entreprises ont participé aux séminaires.. Service à l Exportation Allemagne Le service à l exportation est destiné aux sociétés en Communauté germanophone qui souhaitent nouer des contacts commerciaux ou développer leurs activités d exportation vers les marchés germanophones, soit l Allemagne, la Suisse et l Autriche. Cette unité de la WFG travaille étroitement avec le bureau économique et commercial de l AWEX (Agence wallonne à l Exportation et aux Investissements étrangers) à Aix-la-Chapelle. Les sociétés peuvent bénéficier de prestations de services variées qui visent à les préparer de manière pratique au marché allemand et de fournir un soutien très concret dans le cadre de leurs activités d exportation : rédaction d études sectorielles/de marché et établissement de dossiers d information; 4

5 prospection de client et préparation de foires : de l établissement d une liste de contacts à l expédition d un mailing en passant à l organisation d entretiens avec des clients partenaires commerciaux potentiels; «Welcome Office»: mise à disposition de locaux équipés à Aix-la-Chapelle où les sociétés peuvent travailler avec les bases de données de l AWEX, tenir des réunions avec des partenaires commerciaux, faire avancer la conquête du marché allemand, etc.; «Attaché économique et commercial itinérant» : un «personal coach» qui accompagne, encadre et conseille les sociétés lors de rencontres avec des partenaires d affaires que ce soit au sein des sociétés allemandes ou dans le cadre de salons professionnels. En 2014, de nombreuses sociétés ont bénéficié de ces services : 343 dossiers traités en faveur des sociétés wallonnes; 212 demandes de sociétés wallonnes, dont : 11 sociétés de la Communauté germanophone; 204 visites ou rencontres avec des sociétés wallonnes; 47 demandes de sociétés étrangères : 46 sociétés allemandes une société luxembourgeoise En 2014, les événements suivants ont été organisés : cinq séminaires interculturels; quatre présentations; six foires commerciales; une journée belge à l ambassade; une journée de contact «RWTH»; deux journées de cours de langues à Aix-la-Chapelle. La liste suivante regroupe les événements par type d action. I. ACTIONS POUR PRÉPARER AU MARCHÉ ALLEMAND Séminaires interculturels 19/02/2014: MindtheGab : Export en Allemagne, présenté en allemand-anglais par Verena Kienzle; 13/03/2014: MindtheGab : Préparation et suivi des foires commerciales, présenté en allemand-anglais par Verena Kienzle; 24/04/2014: CERAN : Travailler efficacement avec les germanophones, présenté en français par Herbert Koch; 24/09/2014: CultureWaves : Téléphoner avec des partenaires commerciaux allemands, présenté en français par Martina Tadli; 30/10/2014: Alpha Unternehmerforum : MUT zum Marketing in Deutschland, présenté en allemand par Gabriele vom Feld. Présentations 30/01/2014: Présentation AWEX: Fédération allemande des tailleurs de pierres; 20/04/2014: Présentation AWEX Allemagne: Cercle de Wallonie; 13/05/2014: Présentation AWEX: Fraunhofer Institut chambre de commerce d Aix-la-Chapelle; 17/09/2014: Présentation AWEX: Wagralim. II. ACTIONS EN VUE DE CRÉER DES OPPOR- TUNITÉS D AFFAIRES Foires 26/01/ /01/2014: IZB: Cologne; 07/04/ /04/2014: Industriemesse: Hanovre; 08/05/ /05/2014: Interpack: Dusseldorf; 12/11/ /11/2014: MEDICA: Dusseldorf; 26/11/2014 : Transgourmet: Dusseldorf; 02/12/ /12/2014: Wallonia Export & Invest Fair : Liège. Journées de contact 09/09/2014 : Journée belge: Business Club à Berlin; 10/09/2014 : RWTH : Journée de visite du centre «EON Center» à Aix-la-Chapelle. Cours de langues 07-08/10/2014 : Cours de langues: Aix-la-Chapelle. III. DIVERS Collaboration avec la branche Investissements de l Awex (2014) A. Consultance PROSPECTION EN ALLEMAGNE La WFG continue à assurer les demandes d implantation d investisseurs étrangers en provenance des pays germanophones (Allemagne, Suisse alémanique et Autriche), c est-à-dire qu elle accompagne les candidats investisseurs et promeut la Région wallonne en tant qu espace économique a vu un changement du côté de la consultance, car un nouvel appel d offres a été lancé concernant le marché allemand. Il a été décidé de se séparer de la société ACSAN pour continuer la prospection avec la société Frenger en remplacement, avec Jean-Noël 5

6 Mermet et David Frenger, pour le Sud de l Allemagne, et ce, à partir d avril Tout comme pour les années précédentes, la prospection a été poursuivie pour le Nord de l Allemagne avec TERRAIN Global (Berlin): Andreas Dressler et Katharina Arnold. L équipe a été renforcée par Annika Jostmeier. La prospection se concentre essentiellement autour de mailings personnalisés de contacts téléphoniques, d actions de presse et de nombreuses visites de salons au nom de Wallonia.be. Vous trouverez, ci-dessous, les salons et événements visités en Visites de foires par Acsan : LogiMAT, Stuttgart, février Visites de foires par Frenger : NRW Europa, Münster (NRW Bank), mai 2014; Life sciences events (x2), Düsseldorf, juin 2014; SME day, Chambre de Commerce de Cologne, juin 2014; Foreign Trade Day, Cologne, septembre 2014; Medica, Düsseldorf, novembre Frenger a aidé à rassembler des compagnies allemandes pour le déjeuner Ambassade de Munich, le 17 novembre Visites de foires par TERRAIN : Logimat, Munich, février 2014; Interparck, Düsseldorf, mai 2014; Deutscher Logistikkongress, Berlin, octobre 2014; Neocom, Düsseldorf, octobre 2014; Etailment summit 2014, Berlin, octobre Terrain a aidé à rassembler des compagnies suisses pour le déjeuner Ambassade à Berne du 28 octobre 2014 et des compagnies allemandes pour le déjeuner Ambassade de Munich, le 17 novembre B. Réseau de contacts La collaboration est poursuivie avec PricewaterhouseCoopers. Sabrina Otten a été présente lors du déjeuner Ambassade de Munich (17 novembre 2014). Un travail a également été effectué avec BDO pour la première fois, en les conviant, en la personne d Isabelle Schunck, à participer au Lunch Ambassade de Berne (28 octobre 2014). Dans le cadre d actions de collaboration, des contacts ont lieu avec, par exemple : M. Eckart Cuntz Ambassadeur d Allemagne en Belgique; M. Christof Pollmeier Chef de la Section Économique, Ambassade d Allemagne en Belgique; M. Ghislain D hoop Ambassadeur de Belgique en Allemagne; M. Christian Klima Consul Honoraire à Munich; M. Franck Recker Ambassadeur de Belgique en Suisse. C. Actions 2014 Cercle des Investisseurs allemands, Wallonie, 23 septembre 2014; Deutscher Logistik Kongress, Berlin, octobre 2014 avec la présence de Terrain et de l expert en logistique Paul Struman; «Déjeuner Ambassade», Berne, 28 octobre 2014 Organisé en collaboration avec Monsieur l Ambassadeur de Belgique à Berne, Monsieur Franck Recker, et notre AEC à Genève, Philippe Delcourt. Entreprise témoin: Lonza, avec Monsieur Alexandre Pasini; Global Connect, Stuttgart, 4-5 novembre 2014 avec notre AEC à Munich, Quentin Derzelle; «Déjeuner Ambassade», Munich, le 17 novembre 2014 Organisé en collaboration avec Monsieur l Ambassadeur de Belgique en Allemagne, Monsieur Ghislain D hoop, le Consul Honoraire à Munich, Monsieur Christian Klima, et notre AEC à Munich, Quentin Derzelle. Entreprise témoin : Schaeffler, avec Monsieur Pierre Dupont. D. Dossiers finalisés en 2014 Allemagne : sept réussis, dont trois extensions Suisse : un réussi (extension) Pays-Bas : un réussi E. Visite d entreprises et service après-vente (SAV) Rencontres d entreprises non encore établies en Wallonie : Polyrack : 27 février 2014; Smyrna Tobacco : 10 avril 2014; Schneider International : 23 et 29 avril 2014; Luxemburger Motorenwerke : 27 juin et 24 juillet 2014; Laiterie Hagenbruch : 22 juillet SAV (entreprises déjà établies en Wallonie): Biowanze : 16 janvier 2014 Gerresheimer : 24 janvier 2014 Râperie de Longchamps : 25 mars 2014 Bilfinger : 15 avril 2014 Beneo-Orafti : 16 mai 2014 Thomas & Betts : 21 mai 2014 Ineos : 3 juin 2014 Jumo Automation : 11 juin 2014 Galliker : 27 novembre 2014 Programme de coopération pour 2015 Poursuite de l exécution de l article 7 de l accord de coopération qui précise les missions du relais de l AWEX au sein de la WFG. 6

7 LEADER PROJETS DIVERS DE LA WFG Le programme LEADER du groupe d action local (GAL) «100 villages - 1 avenir» est cofinancé respectivement à 45% par l UE et 45% par la RW (à l exception des projets touristiques et du projet «Bénévolat» pour lesquels la CG intervient en lieu et place de la RW). La part locale (10%) est assurée par les acteurs locaux. La coordination générale du programme LEADER dans les cinq communes du Sud de la Communauté germanophone est réalisée par la WFG Ostbelgien (convention avec le GAL «100 villages - 1 avenir»). Avec l objectif de valoriser de manière durable les ressources régionales, une série de thématiques a été abordée durant la programmation , qui a été clôturée en date du 31/12/2014. Voici un résumé des résultats des différents projets LEADER réalisés par le GAL et ses différents partenaires / opérateurs de terrain durant la programmation LEADER : Bois et construction durable «Centre d impulsion bois, construction durable et énergies renouvelables» Le grand nombre de participants aux manifestations grand public organisées par la WFG Ostbelgien (opérateur de terrain du projet) démontre que l intérêt pour la thématique de la construction et la rénovation durable persiste. Plus de personnes ont assisté aux offres proposées dans le cadre du projet telles que les «Journées découverte bois et construction durable», les soirées d information thématiques ou encore les visites de chantiers. Les demandes d information des particuliers deviennent de plus en plus spécifiques, nécessitant donc surtout dans le domaine de la rénovation souvent une consultation professionnelle (architecte, ). Dans le cadre des coopérations avec le cluster Ecoconstruction et l Office Econo mique Wallon du Bois, le chargé de mission a mis à disposition des informations recueillies lors de différents séminaires internationaux (Holz/Bau/Energie à Cologne / Holzbauforum à Garmisch). Sur demande de l OEWB, une analyse du marché allemand et de son fonctionnement en matière de vente bois (y compris feuillus) a été réalisée. Finalement, la construction du «Centre d impulsion Bois, Construction durable et Energies renouvelables» a continué à prendre forme (après plusieurs années de préparation dans le cadre du projet LEADER). Suite à une décision de principe du Gouvernement de la Communauté germanophone prévoyant des budgets pour la construction du centre en collaboration avec des acteurs de la formation continue/ des classes moyennes, un groupe de travail et d accompagnement du projet a été créé début De même, le travail de mise en réseau avec des partenaires potentiels belges et étrangers (domaines de la recherche, de la formation, des entreprises/clusters) a été approfondi. Seize partenaires potentiels ont été rencontrés (certains à plusieurs reprises) afin de leur présenter le projet et d échanger sur d éventuelles coopérations futures. La pérennisation du projet est en lien direct avec la construction du «Centre d impulsion Bois, Construction durable et Energies renouvelables». De même, une poursuite du travail de sensibilisation et d information (qualifiée), et ce, surtout dans le domaine de la rénovation durable, serait souhaitable. «Pédag EC» (Coopération transnationale) Ce projet dans le domaine de la construction durable et des énergies renouvelables a été réalisé par le GAL et la WFG Ostbelgien (opérateur de terrain) en coopération avec les GAL Cuestas (B) et Redange-Wiltz (L). Le projet comportait trois volets distincts : Volet 1 : Formation construction et rénovation durable Des modules de formation (pour entreprises et communes) dans le domaine de la construction et rénovation durable ont été élaborés par le partenaire luxembourgeois expérimenté IFSB (Institut de la formation sectorielle du bâtiment département Construction durable), et ce, en collaboration avec les partenaires des différents GAL. En 2013, les premières formations de formateurs ont eu lieu. Suite aux remarques des participants (centre de formation des classes moyennes, entreprises de construction, ), les modules ont été adaptés afin de répondre au mieux aux besoins des acteurs du terrain. Les modules de formation sont pérennisés via leur intégration dans les cours de formation du centre de formation des classes moyennes (ZAWM), où l aspect de la durabilité dans la construction n était pas encore traité auparavant. De même, une collaboration à long terme entre les centres de formation IFSB et ZAWM est le fruit de ce projet. Volet 2 : Expo mobile Construction durable et Energie Lors de l élaboration du concept de l exposition, les partenaires du projet se sont rendus compte que le budget disponible ne permettrait pas la réalisation d une exposition mobile telle que prévue. Une demande de fonds supplémentaires (Interreg Grande Région) ayant été refusée en automne 2013, le projet a été réorienté. Au lieu d une expo physique a été créé un outil virtuel innovant (www.pedagec.eu), permettant de vérifier la durabilité de son projet de construction / de rénovation (orientation, isolation, technique, matériaux, énergies renouvelables, aspect santé, ). Une pérennisation du site web est prévue par l IFSB, et ce, en collaboration avec les différents partenaires du projet. Volet 3 : Gestion énergétique au niveau communal Suite aux réunions d information de 2012 (une réunion d information s adressant aux conseils communaux et des réunions individuelles avec les collèges communaux), deux communes (Amblève et Burg-Reu- 7

8 land) ont été sélectionnées et ensuite accompagnées de manière approfondie par l Energipark Réiden dans leurs démarches vers une utilisation / production d énergie de manière plus durable (workshops / réalisation d un bilan CO 2 / proposition de démarches à prendre / encadrement de la commune dans certaines de ces démarches). Collaboration avec l Office Economique Wallon du Bois (Cellule d appui à la petite propriété forestière) En 2013, une séance d information générale par rapport à la thématique de la petite propriété forestière (amélioration de la gestion, meilleure mobilisation du bois, services de la cellule d appui à la petite propriété forestière, ) a été organisée dans le cadre du programme LEADER pour le territoire des cinq communes du Sud de la Communauté germanophone. Plus de 100 personnes ont assisté à cette soirée organisée par la WFG Ostbelgien en collaboration avec l Office Economique Wallon du Bois (OEWB). Suite à ce succès, une collaboration plus approfondie a été envisagée entre la WFG Ostbelgien et l OEWB en vue d une meilleure gestion et mobilisation du bois de la petite propriété forestière. En juin 2014, un accord de collaboration a été signé entre les deux parties pour un premier projet-pilote sur le territoire de l ancienne commune de Thommen (commune de Burg-Reuland). Dans le cadre de ce projet-pilote, la WFG Ostbelgien a donné une assistance aux services de l OEWB pour une prise de contact vers les propriétaires et pour la mise en place d une collaboration pour une vente groupée (encadrement sur le terrain, traduction des courriers et des présentations en langue allemande, participation à des visites de terrain, participation à des réunions de présentation, de concertation et de suivi de projet, relances téléphoniques,...). La collaboration a permis d informer un grand nombre de propriétaires sur la situation de leurs parcelles et de préparer une vente groupée. En effet, en propriétaires avec une propriété forestière de 14,48 ha participeront à une première vente groupée. Paysage naturel et culturel «UmBauen im Dorf Ratgeber für die belgische Eifel» Cette brochure de qualité, élaborée par la WFG Ostbelgien en étroite collaboration avec de nombreux acteurs du territoire (architectes, communes, population, paysagistes,...), a été publiée en exemplaires en En dehors de sa diffusion via les communes (candidats bâtisseurs) et les banques du territoire du GAL, l organisation de cinq soirées d information ainsi que la réalisation de plusieurs campagnes médiatiques (également hors LEADER) auront permis de sensibiliser un public large pour la construction et rénovation respectant les spécificités locales et la bonne intégration au sein du village. Les nombreuses demandes qu on a reçues par rapport à la brochure (y compris de l étranger Allemagne, Autriche, ), démontrent qu il s agit d une brochure innovante et de qualité. «Renforcement de l attractivité des centres de villages» Ce projet a été réalisé par la WFG Ostbelgien en collaboration avec 23 étudiants de la RWTH Aachen (université chaire urbanisme et aménagement du territoire) dans cinq villages pilotes (un par commune du GAL), et ce, via une approche fortement innovante, originale et participative (trois workshops par village, travail avec des écoles primaires dans les villages, ). Lors de ces workshops, des concepts d avenir ont été réalisés par les étudiants sur base des avis et propositions de la population. Certaines idées de projet élaborées au sein du projet ont été réalisées directement par des groupes villageois ou les communes (plaine de jeux, lieu de rencontre pour jeunes, achat d une maison par la commune pour familles du village, initiative FahrStopp, ), d autres se trouvent encore en phase de réalisation (étude de faisabilité pour un point multi-services, réflexion sur l utilisation des nombreuses granges non-/sous-utilisées, ). De même ont eu lieu, en 2013, une soirée d information grand public et une exposition des travaux des étudiants à laquelle près de 100 personnes ont assisté. Finalement, dans trois des cinq villages, des groupes de citoyens se sont créés comme conséquence directe du projet. Le grand nombre de participants aux différentes offres (plus de 500 en tout) ainsi que le très grand intérêt qu ont montré les médias pour ce projet démontrent qu un réel intérêt / besoin existe autour de la thématique de l avenir de nos villages. Les habitants se soucient positivement de l avenir de leur village respectif. Même si la qualité de vie dans nos villages est certes toujours bonne, le milieu rural en général, et les (petits) villages moins centraux en particulier, doivent faire face à une problématique réelle qu est la menace furtive de l existence future de leurs villages. Thématique à suivre donc de près également à l avenir, et ce, via les PCDR, le concours villageois et LEADER (approche concertée de pérennisation). «Système d informations géographiques (SIG) / Charte paysagère» Avec l objectif de préserver l harmonie de la structure paysagère de l Eifel belge, mais aussi avec l intention de sensibiliser la population pour le paysage naturel et culturel unique de la région, le Parc naturel Hautes Fagnes - Eifel a réalisé les deux projets LEADER suivants: SIG transcommunal Fonctionnel depuis automne 2012, le SIG est disponible et accessible en ligne (http://botrange.no-ip.org). Depuis 2012, la base de données du SIG, tout à fait innovante pour le territoire, a été élargie de manière continue, et ce, en collaboration avec les communes et différentes organisations. 8

9 De même, l achat d un GPS professionnel a permis le soulèvement de données supplémentaires sur le terrain en collaboration avec les communes et donc d ajouter des couches supplémentaires au SIG (p. ex. système d égouttage). D une manière générale, les retours par rapport au SIG ont été plus que positifs à tous les niveaux (communal, régional, national et international). Étude paysagère L étude paysagère réalisée par un bureau d études (groupe de travail de paysagistes, d architectes et de géographes) en étroite collaboration avec un comité d accompagnement regroupant les principaux acteurs du territoire ayant une relation avec le paysage construit et non-construit ainsi que les communes, a été adoptée à l unanimité en Depuis 2014, le Parc naturel Hautes Fagnes - Eifel élargit l étude paysagère à l ensemble du territoire du Parc par ses propres moyens et sur base des expériences récoltées dans le cadre du projet LEADER. La pérennisation du projet (mise à jour régulière du SIG et réalisation des mesures de l étude paysagère) sera assurée par le Parc naturel Hautes Fagnes - Eifel. Tourisme «Lauschtouren Circuits sonores» Réalisés par l Agence de Tourisme de l Est de la Belgique (ATEB) en étroite collaboration avec des associations locales, des fichiers audio (trois langues nationales) présentant de manière innovante (storytelling) 33 sites d intérêt historique, culturel et naturel sont disponibles sur ipod et téléchargeables sur internet (www.eastbelgium.com/fr/audioguide). Les retours des visiteurs de la région sont très positifs. Cependant, la location d ipod sur place (point info touristique) reste en-dessous des attentes. Le nombre de téléchargements sur le site web de l ATEB reste par contre très élevé (plus de visiteurs différents sur le site web et plus de 500 téléchargements de fichiers audio). La pérennisation du projet est assurée par l ATEB en collaboration avec les trois bureaux d information touristiques du territoire (Butgenbach, Saint-Vith et Burg-Reuland). «Système de points-nœuds pour randonnées» L expérience montre que de plus en plus de visiteurs veulent découvrir la région par des randonnées de plusieurs jours. C est pourquoi l ATEB élabore, en collaboration avec les communes concernées et les syndicats d initiatives, un système de points-nœuds prenant en compte les sentiers de randonnée existants. Sur base d un inventaire des sentiers existants et de l élaboration de critères de sélection des sentiers, un choix d itinéraires de randonnée de qualité a été effectué en concertation régulière avec des groupes de travail locaux (syndicats d initiative, communes, ). Les itinéraires sélectionnés ont ensuite été intégrés dans un système de points-nœuds accessible via internet (réseau points-nœuds virtuel avec données GPS, ): De même, une App (utilisation sans connexion internet sur Smartphone) est disponible gratuitement dans les stores Android et Apple. Ce système représente une approche tout à fait innovante et sera pérennisé par l ATEB en tant qu opérateur de terrain du projet. L expérience de la première saison de randonnées (2014) démontre un grand intérêt pour le réseau pointsnœuds virtuel (plus de clics pour le site venant de près de PC différents / près de téléchargement de l App), mais il faut également constater qu un balisage sur le terrain reste une exigence des randonneurs. Services appropriés «Bénévolat en milieu rural - Landakademie» Une enquête réalisée auprès des bénévoles du territoire du GAL en début de projet a démontré les besoins suivants en formation: 2/3 des bénévoles souhaitent des mesures de formation et de soutien. Les thématiques les plus demandées peuvent être résumées comme suit : gestion administrative (finances, aspects légaux, assurances, ); gestion humaine (communication, gestion de réunions, dynamique de groupe, motivation des bénévoles, ). Depuis 2012, la «Landakademie» a réalisé près de 100 formations dans les domaines précités avec en moyenne plus de 20 participants / formation. Les formations pour bénévoles seront pérennisées via leur intégration dans le programme de formation classique de l opérateur de terrain (acteur reconnu en et par la Communauté germanophone en matière de formations pour adultes). «Mobilité durable» Dans le domaine de la mobilité durable, l engagement d une chargée de mission auprès de l asbl Fahrmit aura permis de créer un «Point de contact Mobilité» pour le territoire du GAL. A cet égard, la création de «Centrales de mobilité locales» prévue par la Région wallonne en 2015 est certes également à saluer en vue d une pérennisation en collaboration avec les acteurs du terrain. De même, le site web (covoiturage) sert comme point de contact virtuel. Ce site existait déjà avant le démarrage du projet LEADER, mais depuis que LEADER donne également des moyens au projet afin de pouvoir faire de la publicité (offres / demandes via radio lors de l info-trafic), le nombre d inscrits au site a fortement augmenté. Actuellement, 541 personnes sont activement inscrites sur le site, ce qui représente une augmentation de 45% depuis le début du soutien via LEADER. L objectif de 20% est donc largement atteint. La sensibilisation et la mise en réseau des acteurs étaient des tâches transver sales abordées dans le travail quotidien et au sein des différents projets réalisés. Citons à titre d exemple en ce qui concerne la sensibilisation : «Kindermeilen» : trois éditions avec en moyenne une participation de près de 30 écoles du territoire du GAL et avec environ participants par édition. En tout, plus de «Kindermeilen» (= trajets à pied ou à vélo) ont été collectionnés; 9

10 «Die Klosterstrasse macht mobil» : sensibilisation des 870 salariés de la Klosterstrasse (rue du couvent) par rapport à leurs habitudes de mobilité dépliants d information sur les offres de mobilité alternative / le covoiturage, enquête, ); «Fahr Stopp» : initiative née au sein du village de Schönberg (projet LEADER «Centres villages») comparable au système VAP / Covoit Stop. En ce qui concerne l amélioration des offres du transport public, des premiers contacts ont été établis entre Fahrmit et les responsables du «Rufbus» du Kreis d Euskirchen (D) ainsi que le TEC Liège-Verviers. Suite à plusieurs réunions avec le TEC Liège-Verviers, mais également avec des représentants politiques (communes, Région wallonne, Communauté germanophone), l idée d étudier la faisabilité d un système comparable sur le territoire du GAL est poursuivie. De même, lors des enquêtes réalisées par le GAL dans le cadre de l élaboration de la stratégie 2020 pour le territoire du GAL, l amélioration de l offre en mobilité a été citée comme une des thématiques prioritaires, et ce, à tous les niveaux. A souligner également que le Conseil d administration du TEC Liège-Verviers a donné son accord de principe pour la réalisation de cette étude de faisabilité. Développement rural La collaboration entre la WFG et la Région wallonne se poursuit toujours par une convention-cadre, par laquelle une subvention annuelle de EUR est octroyée à la WFG en matière d accompagnement des communes de Saint-Vith, de Raeren et de Bullange dans la mise en œuvre de leur PCDR. Cette convention-cadre s arrêtant le 31 décembre 2014, la WFG a proposé une nouvelle convention-cadre. Le budget est en négociation depuis début Dans les trois communes concernées par la convention-cadre, les années 2013 et 2014 ont été consacrées à l élaboration et la mise en œuvre de nombreux projets repris dans les PCDR. Des groupes de travail et la commission locale de développement rural (CLDR) se réunissent régulièrement à cet égard dans les communes. Par ailleurs, à côté des réalisations concrètes de ces projets, huit conventions d exécution ont permis aux communes l élaboration des avant-projets et projets pour des projets d infrastructure. Interreg IV-A: Projet towards «Top Technology Cluster» (TTC) TTC est une initiative transfrontalière (programme Interreg IV-A), qui vise à soutenir les sociétés technologiques, en particulier les PME, dans la recherche de partenaires économiques ou scientifiques pour développer de nouvelles coopérations innovantes transfrontalières. Dans cette optique, TTC se focalise sur quatre domaines: les matériaux de pointe, les sciences de la vie, l énergie et les TIC. Dans le cadre de ce projet, une des tâches principales de la WFG était le soutien au développement économique des entreprises. Concrètement, on peut résumer cela comme suit : faciliter la mise en contact des partenaires (PME, R&D) et proposer une aide concrète pour mettre en place des «consortiums» transfrontaliers; stimuler et soutenir l initiation des collaborations et le lancement des projets technologiques innovants; mettre à disposition des PME locales, dans une certaine mesure, des moyens financiers (TTC «Voucher») et les aider dans la demande de ceux-ci; initier et aider à l organisation des évènements (rencontres bilatérales, tables rondes, ), avec le but de permettre des contacts, échanges et coopérations entre des nombreuses sociétés et institutions. Du 1 er novembre 2013 à la fin de l année 2014, la WFG s est, entre autres, engagée dans les groupes de travail «Energy» et «Advanced Materials». Dans le cadre de TTC, la WFG a organisé une table ronde sur le thème de la gestion de l énergie pour les entreprises le 22 mai Nous avons également participé activement à l organisation de la conférence finale de TTC, qui a eu lieu le 5 juin 2014 à Maastricht. Pour les évènements qui ont été organisés par les autres partenaires du projet, la WFG a fourni de l aide au niveau de la promotion (par la publication sur son site internet, l envoi d invitations, ) et a également participé à quelquesunes de ces manifestations. A côté des évènements, la WFG était aussi membre dans les groupes de travail «BDS-Business Development» et «Innovation Voucher» et a participé aux réunions de coordination et aux comités d accompagnement du projet. La WFG a aussi soutenu une entreprise germanophone dans sa participation au projet «MODLAR» (GCS). C est pourquoi la WFG a aussi été présente à diverses réunions pour l organisation de ce projet. Le projet s est terminé en juin Interreg IV-A : TeTRRA «TeTRRA» est un projet tri-national et innovant, financé par l Union européenne, dans lequel 12 acteurs (13 avec la «Cité des Métiers» qui a rejoint le projet TeTRRA B en octobre 2014) de la Belgique, de l Allemagne et des Pays-Bas s investissent. TeTRRA se concentre principalement sur la question du développement économique dans les zones rurales de l Euregio Meuse-Rhin. La WFG s engage ici à favoriser le transfert transfrontalier de technologie et organiser des actions de recrutement de personnel qualifié pour les entreprises de l EMR. A côté des «General Meetings» et du «COMAC», la WFG a participé à différents groupes de travail sur les thèmes suivants: jobexpeditions, marketing, technologyatlas, technologytransfer, euregional event, 10

11 Comme résultat de ces groupes de travail, plusieurs actions et évènements ont été planifiés et réalisés ensemble avec les partenaires du projet. La WFG travaille de manière coordonnée avec les autres partenaires wallons (GREOA, MCH, BMD) et représente en quelque sorte un «relais» entre les partenaires allemands et wallons du projet. Dans le cadre du projet, des événements de networking, des actions de recrute ment, des réunions d informations et des séminaires ont été organisés dans l Euregio. Du 1 er novembre 2013 au 31 décembre 2014, la WFG a, entre autres : organisé une rencontre d entrepreneurs (en coopération avec la Charlemagne Grenzregion) sur le thème de l «Employer Branding»; organisé deux «jobexpeditions» avec des étudiants de la FH Aachen vers des entreprises de la CG, de la Flandre et des Pays-Bas; organisé deux déjeuners technologiques «Early- Birds» en CG; aidé une entreprise wallonne à participer à la campagne marketing de la «Technologieregion Aachen» appelée «Wussten Sie schon, dass?»; organisé la participation de cinq entreprises germanophones à la foire de recrutement «Nacht der Unternehmen» à Aix-la-Chapelle; organisé un séminaire sur la thématique du «3D printing», en collaboration avec le ZAWM Eupen et la FH Aachen. A côté de ces activités, la WFG a également participé à différents événements importants: rencontre networking «Maschinenbau und Mechatronik» dans les locaux de l entreprise Weiss-Druck, «Made in Aywaille», «JobIngé», «Wirtschaft trifft Wissenschaft», plusieurs réunions de la «Zukunftsinitiative Eifel» et de l Euregio Meuse-Rhin. La promotion du «Technologyatlas» (www.technologieatlas.eu) a également fait partie de nos activités. Actuellement, presque dix entreprises de la CG y sont représentées. De plus, la WFG a mené des entretiens proactifs avec des entreprises pour présenter les services et avantages de TeTRRA et déterminer dans quels domaines la WFG peut soutenir les PME. Perspectives 2015 : Réalisation des déjeuners technologiques «Early Birds» dans deux entreprises en CG; Réalisation de deux à trois «jobexpeditions», en collaboration avec la «Cité des Métiers»; Organisation d un événement sur le «FabBus» de la FH Aachen (3D printing); Organisation de la conférence finale de TeTRRA en juin à Eupen; Continuation de la promotion du «technologyatlas» auprès des entreprises. Fin officielle du projet TeTRRA B en juin

12 CHAPITRE 2. STIMULATION ÉCONOMIQUE 1. Référence légale L article 7bis de l accord de coopération entre la Région Wallonne et la Communauté germanophone prévoit «qu un relais germanophone de la stimulation économique sera créé au sein de l Agence de stimulation économique située à Liège (ASE en abrégé) chargé de faire le lien entre l ASE (décret-programme du 23 février 2006 relatif aux actions prioritaires pour l Avenir wallon) et les opérateurs d animation économique, les établissements d enseignement, les porteurs de projets et les entreprises situées sur le territoire de la Communauté germanophone. Dans ce cadre, le relais germanophone aura notamment pour mission de: participer à la mise en œuvre des missions d animation transversale de l ASE: il s agit notamment du plan wallon de l Esprit d Entreprendre, du plan wallon de la Création d activités auxquels viennent se greffer des thématiques connexes telles l entrepreneuriat féminin, l auto-création d activités, le Grand Prix Wallon de l Entrepreneuriat, les actions Commerce; participer à la mise en œuvre des diverses missions déléguées confiées à l ASE par le Gouvernement Wallon: il s agit actuellement du Portail Wallon de l Entreprise, du projet Pensez-I d Intelligence Stratégique; remplir la fonction d «agent de sensibilisation à l Esprit d Entreprendre» pour la Communauté Germanophone; veiller au sein de l ASE à relayer et adapter la communication (spécificités germanophones, emploi de la langue) de l ASE chaque fois que cela s avère pertinent. Le relais germanophone sera engagé soit au travers d un contrat d emploi soit au travers d un détachement de l Enseignement germanophone. Il disposera d un bureau à la W.F.G. - Wirtschaftsförderungsgesellschaft Ostbelgiens (Société de promotion économique des Cantons de l Est) ainsi que d une ligne téléphonique et d un accès Internet. Dans l un ou l autre cas, le coût sera pris en charge par l ASE au moyen d une dotation spécifique qui sera intégrée à son budget à partir de Les différents coûts liés au fonctionnement opérationnel de l Agent seront financés de la même manière. Budget à charge de la RW: euros par an». 2. Mise en application durant l année 2014 et perspectives 2015 Collaboration avec l ASE dans le cadre de l esprit d entreprendre Un Agent de Sensibilisation à l Esprit d Entreprendre Durant l année scolaire , un agent de sensibilisation était détaché auprès de l Agence dans le cadre d un congé pour mission d un an à mi-temps. Le congé pour mission a débuté le 26 août 2013 et s est terminé le 31 août Durant l année scolaire , le même agent de sensibilisation est détaché auprès de l Agence dans le cadre d un congé pour mission à 1/5 temps. Le congé pour mission a débuté le 17 novembre 2014 et se termine le 30 juin La mise à disposition d outils pédagogiques Comme pour les enseignants francophones, il avait été décidé de proposer des outils pédagogiques en allemand. Une sélection de 4 outils parmi les outils disponibles pour les enseignants francophones avait été faite en collaboration avec les partenaires germanophones (le Département enseignement, formation et emploi du Ministère de la Communauté germanophone, le Studienkreis Schule und Wirtschaft et la WFG). Il s agit de : «Kid attitude»; «Petites leçons d enthousiasme et de créativité» - «Kleines ABC für Begeisterung und Kreativität»; «Notre Commune» - «Unsere Gemeinde»; «Explorado» - «Explor teen». Notons que deux de ces outils étaient des créations de l ASE et que deux autres outils proviennent des opérateurs agréés par l ASE (Les Jeunes Entreprises et ICHEC PME), opérateurs déjà connus de la Communauté germanophone puisque le Studienkreis Schule und Wirtschaft avait entamé une collaboration avec eux avant l ASE. Les outils ont donc été finalisés début Rappelons que de nombreux aspects du travail (traduction, graphisme, impression, stockage) ont été confiés à des sous-traitants localisés en Communauté germanophone. La diffusion de ces outils a débuté ensuite via un courrier personnalisé vers chacun des enseignants de la Communauté germanophone. 12

13 L aide à exploitation de ces outils fait l objet de visites des écoles par l Agent de Sensibilisation depuis novembre 2014, avec une priorité pour les écoles primaires. Une présentation/formation des outils dans les locaux de la WFG a également été organisée en novembre pour les enseignants de la partie nord / région d Eupen. Ce travail se poursuivra jusqu à la fin du détachement de l agent de sensibilisation prévu fin juin Une décision devra être prise au plus tard en mai 2015 sur la poursuite de la mission et sur ses nouveaux objectifs. Collaboration avec l ASE dans le cadre de la stimulation économique La WFG accompagne les porteurs de projets dans la création de leur activité. Ses actions en animation économique font l objet d un cofinancement FEDER/Wallonie. Pour la programmation , en phase de finalisation actuellement, elle a bénéficié d un budget total de presque euros. En 2014, ce sont 49 porteurs de projet différents qui ont été accompagnés. Cette activité a contribué à la création de 8 nouvelles entreprises sur le territoire germanophone. Par ailleurs, il est à noter qu en 2014, on a pu observer une évolution quant aux besoins des entrepreneurs. En effet, au-delà des conseils individuels menant à la création, une augmentation nette de la demande d accompagnement en post-création est à épingler. Dans ce cadre, 49 entrepreneurs ont obtenu un accompagnement. Cette nouvelle tendance semble confirmer qu il existe un besoin réel de la part des entreprises de se faire conseiller et accompagner au-delà de la phase de démarrage de leur entreprise. Dans de nombreux cas, ces dossiers post-création concernaient un désir d expansion de l entreprise en question, avec souvent une demande de prime à l investissement à l appui. Ainsi, en 2014, 16 entreprises ont pu réaliser des investissements afin d augmenter leur performance et leur compétitivité. De nombreuses autres entreprises ont obtenu des informations et conseils pour des investissements à réaliser dans les années à venir. Il est à noter également que plusieurs évènements été organisés. Notamment un forum économique pour les entreprises des 4 communes du nord de la communauté germanophone. Concrètement, les sujets suivants ont été présentés sous la forme de tables de discussion interactives : les financements; les primes et permis de la Région Wallonne; les aides de L ASE; les aides de l AWEX; les aides à l emploi. De plus, e coopération avec le Ministère de la Communauté germanophone, une bourse de contact a été organisée à Bruxelles pour les artisans germanophones en avril Au total, 14 entreprises se sont présentées. En octobre 2014, un séminaire fut organisé sur la thématique «Comment réaliser correctement des travaux en Allemagne?». Celui-ci s adressait tout aussi bien aux nouveaux porteurs de projets dans le domaine de la construction ainsi qu aux entreprises déjà existantes dans le domaine de la construction. Programme de coopération pour 2015 Poursuite des actions visées à l article 7bis de l accord de coopération selon les mêmes modalités qu en

14 CHAPITRE 3. TOURISME 3.a. Références légales - Article 8 de l Accord de coopération modifié : «La subvention actuellement accordée à l O.T.C.E. (Office du Tourisme des Cantons de l Est) sera majorée pour atteindre un montant de 1,4 million. La cotisation de l O.T.C.E. à l O.P.T. (Office de Promotion du Tourisme) sera prise en charge par la Région wallonne. Budget: 2 millions. La Région wallonne soutiendra la création d une maison du tourisme dans une des deux communes francophones couvertes par les activités de l O.T.C.E. Budget: 2,2 millions.». 3.b. Mise en application Évaluation 2014 Agence du Tourisme de l Est de la Belgique Selon les derniers statuts publiés en date du 24 octobre 2011 au Moniteur belge et faisant référence à la restructuration de l ancien Office du Tourisme des Cantons de l Est (O.T.C.E.), l ATEB, fondation d utilité publique, a pour objet de promouvoir le tourisme de la Communauté germanophone et des communes de Malmedy et Waimes sous toutes ses formes en Belgique et à l étranger. Ainsi, il lui revient un rôle essentiel de promotion et de développement touristique des Cantons de l Est. Ces nouveaux statuts ouvrent davantage la voie pour des coopérations renforcées avec les structures touristiques au niveau de la Province et de la Région wallonne et facilitent la collaboration avec les acteurs de terrain pour professionnaliser le secteur. En termes de promotion il est cependant regrettable que le transfert des données relatives aux Cantons de l Est n a toujours pas pu être opéré dans PIVOT en Par ailleurs, l ATEB reste, en sa qualité de gestionnaire de la Maison du Tourisme des Cantons de l Est, considéré comme partenaire par les services du C.G.T. et participe régulièrement aux réunions avec l ensemble des Maisons du Tourisme wallonnes. Maison du Tourisme des Cantons de l Est (M.T.C.E.) Conformément au contrat-programme avec la Région wallonne (CGT), la M.T.C.E. remplit son rôle d accueil, d information aux touristes et d animation pour les neuf communes germanophones et deux communes francophones (Malmedy et Waimes). Ce «contrat-programme» a été reconduit en 2014 pour trois ans ( ). A côté d une intervention financière (subside promotion 40%), le contrat prévoit également un subside pour le budget de fonctionnement. Les activités de la M.T.C.E. sont consignées dans un rapport annuel, soumis à l approbation du comité d accompagnement instauré par le contrat-programme. Le rapport d activités 2014 a été approuvé par le comité d accompagnement dans sa séance du 3 avril 2015 et sera soumis pour validation au Conseil d administration de l ATEB le 27 mai Depuis le début de l année 2014, la Maison du Tourisme dispose d un nouveau programme de statistiques (OLISTAT) pour mieux pouvoir évaluer le nombre de visiteurs et de prises de contacts. Ce programme a été mis à la disposition de toutes les maisons du tourisme de Wallonie par le CGT. Grâce à OLISTAT, l origine des visiteurs et le type de demandes sont parfaitement cernés. On a ainsi pu se rendre compte clairement que les thèmes du vélo ( demandes) et de la randonnée ( demandes) sont les plus demandés demandes ont eu rapport aux possibilités d hébergements. La Maison du Tourisme a été contactée fois, dont personnes se sont rendues au guichet de la M.T.C.E. Le nombre de visiteurs à la Maison du Tourisme s est stabilisé au cours des dernières années. La majorité des touristes sont belges (31% de Wallon et 29% de flamands), viennent ensuite les habitants des Pays- Bas (19%), puis d Allemagne (9%) et ensuite de France (5%). En 2014 on a pu constater une hausse de visiteurs venus d Angleterre. Wallonie-Bruxelles Tourisme (WBT) WBT organise la promotion des Cantons de l Est en Flandre et dans les pays limitrophes (principalement en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et au Royaume- Uni). A cet égard, les représentations de WBT à l étranger considèrent l ATEB comme un partenaire privilégié pour la Communauté germanophone. L ATEB est membre fondateur de l asbl Wallonie Bruxelles Tourisme aux cotés des représentants de la Région wallonne et de la COCOF. Elle y dispose d un siège au Conseil d administration. L ATEB est également impliquée dans la structure des clubs de promotion de WBT. En tant que membre du club «séjour», l Agence a pour objectif de stimuler les nuitées dans les Cantons de l Est. Grâce à ce partenariat, l ATEB participe à des actions spéciales dans le domaine des foires et d annonces. Au niveau de la promotion, les Cantons de l Est bénéficient pleinement des campagnes promotionnelles menées de front commun entre le CGT et WBT pour la valorisation des destinations EDEN. Aspects financiers Les moyens inscrits au budget du C.G.T. pour l ATEB sont les suivants : euros dont euros pour l ATEB et euros pour prise en charge du paiement de la cotisation annuelle versée à WBT (A.B.45.01). Le financement de la M.T. est exclusivement assuré par une subvention de fonctionnement et, depuis 2007, 14

15 par un subside de promotion (calculé sur base d une intervention à hauteur de 40%, l ATEB intervenant pour le solde) accordé par la Région wallonne, la prise en charge d un salaire à temps plein par la ville de Malmédy et par ses recettes propres. Le contrat-programme, passé entre la Région wallonne et l ATEB relatif à la Maison du tourisme des Cantons de l Est précise, notamment, les considérations stratégiques à moyen terme ainsi que les actions concertées de promotion touristique. A cet égard, un subside de fonctionnement et d animation de euros est alloué à la M.T.C.E. en Les crédits de promotion et d acquisition de matériel dépendent des demandes adressées par la Maison du Tourisme des Cantons de l Est au C.G.T. (A.B et 52.05). Les moyens octroyés pour la promotion (A.B ) à la M.T.C.E. en 2014 s élèvent à euros (40%). Affectation du budget de promotion en 2014 Le subside des 40% de promotion a permis à la MTCE de concrétiser les actions suivantes : Salons Evénements Vakantiesalon Vlaanderen à Anvers Salon des vacances à Bruxelles Salon «Wallonie en Flandre» à Anvers Lille - Senio Rêva Foire Zenith à Bruxelles Foire Accenta à Gand ITB Berlin Aide à la communication Carnaval Malmedy 2014 Vibrations Les hivernales Beau vélo de Ravel à Lontzen Summertime Musikmarathon Eupen Festival international du Théatre Annonces Pasar Petit Futé Wallonie 2014 FR/NL Petit Futé Belgique 2014 Grote Routepaden Plus Magazine (Roularta Media) Treffpunkt Klenkes WBT Club Séjour (édition spéciale randonnée) Bizzard Sportslive magazine WBT Avec Plaisir Publications touristiques Réimpression brochure «u Fil de l Eau» Réimpression brochures «Panoramas» Actualisation et réimpression «Itinéraire de la mémoire» Actualisation et réimpression O-Box Réalisation E-bike Réalisation «Kids on Tour» Certaines de ces actions sont menées en collaboration avec d autres Maisons du Tourisme, avec la Fédération touristique de la Province de Liège ou encore avec le Club séjour de WBT. Le coût total de ces actions s élève à env euros. Indépendamment de sa collaboration avec la Maison du Tourisme, la Région wallonne octroie à l Agence du Tourisme de l Est de la Belgique un subside de euros qui permettent de financer diverses mesures de marketing pendant l année en mettant l accent sur l image de marque des Cantons de l Est et le travail de presse. Par ailleurs, l ATEB donne l opportunité aux visiteurs de leur site de réserver en ligne des offres de séjours et d excursions dans les Cantons de l Est depuis novembre Il lui revient donc un rôle de pionnier pour la Belgique, en tant que premier organisme touristique à offrir à ses partenaires un service de réservations online, grâce au soutien financier de la Région wallonne. Programme de coopération pour 2015 L ATEB s est dotée d un plan stratégique à l horizon de 2025 qui a été élaborée avec la large participation des acteurs de terrain dans les Cantons de l Est. Ce plan stratégique servira de guide pour mener des investissements et actions cohérentes sur le terrain. A cet égard, il est en parfaite concordance avec la vision stratégique de la Province ainsi qu avec les objectifs de la Région wallonne. Tout particulièrement pour les Cantons de l Est, les acteurs de terrain se sont accordées à dire que les produits touristiques autour de la randonnée et du vélo relèvent de la force de cette destination et méritent d être prioritairement traités aussi bien au niveau de la promotion touristique qu en terme d investissement en infrastructures. Le choix des prochaines années à thèmes de la Région wallonne, auxquelles les Cantons de l Est comptent participer largement, confirme cette tendance. Devant cette optique, la collaboration est poursuivie dans le cadre de cet accord de coopération en soulignant les efforts particuliers de la préparation des programmations Interreg V au niveau de l Euregio Meuse-Rhin et de la Grande Région; la coordination et gestion du GEIE «Marketing Ardenne-Eifel»; la volonté de rapprochement des activités entre le GEIE «Ardenne» et le GEIE «Eifel-Ardennes Marketing»; la poursuite d un marketing spécifique pour le Ravel transfrontalier de la Vennbahn, notamment dans le cadre d un Call de l Union européenne «Greenways Outdoor»; 15

16 l implication active dans le but du «Parc naturel Hautes Fagnes Eifel»; l intérêt pour s intégrer dans le projet «valorisation touristique des massifs forestiers ardennais»; la promotion de l espace rural dans le cadre du programme LEADER; l ouverture pour la restructuration et collaboration des Maisons du Tourisme; la proposition de mise en place d un groupe de travail au niveau du CGT et de l ATEB permettant une meilleure coordination des actions. CHAPITRE 4. AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Rapport d activités de la Direction extérieure de la DGO4 à Eupen 4.a. Références légales - Article 9 de l Accord de coopération modifié : «Le premier attaché germanophone prévu au cadre du Ministère de la Région wallonne (Direction générale de l Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine) se verra déléguer par le Ministre compétent les attributions du fonctionnaire délégué pour le territoire de la Région de langue allemande. Il sera installé à Eupen et sera assisté d un collaborateur et d une secrétaire (Budget : 6 millions d anciens FB).». 4.b. Mise en application La date de création de la direction extérieure coïncide avec la fusion MRW-MET, à savoir le 1 er août Afin de préparer cet «événement», des groupes de travail avaient été créés. Suivant les recommandations du groupe de travail pour la future DGO4, le cadre pour la direction extérieure d Eupen devrait comporter : 1 Directeur; 2 Attachés (Ingénieur architecte ou architecte); 1 Attaché (Juriste); 2 Niveaux 2/2+ (Administratifs); 2 Niveaux 2/2+ (Technique); 1 Secrétaire. Depuis fin 2008, de grands efforts ont été effectués de la part de la Direction d Eupen afin de pourvoir un poste vacant de niveau 2 (technique) d un contractuel en attente d un recrutement statutaire. Aucune personne de niveau 2 technicien bilingue n a introduit sa candidature. Suite à une décision du CODI, un poste de niveau 2+ technique est actuellement à pourvoir pour la direction. La procédure d engagement d une personne contractuelle vient d être lancée, car il n y pas eu de lauréat SELOR afin de pourvoir ledit poste d un agent statutaire. Actuellement la Direction se compose comme suit : 1 Directrice; 3 équivalents temps plein Attachés, répartis sur 4 architectes ou ingénieur architecte; 3 Niveaux 2 (Administratifs); 1 Secrétaire. En ce qui concerne le juriste, la direction d Eupen reçoit une aide de la part d une juriste conseillère de la centrale de la DGO4 à Jambes. 4.c Activités de la Direction Les tâches de la direction extérieure n ont pas changé depuis le dernier rapport. Toutefois, il s avère qu une information correcte des différents intervenants et surtout de la population devient de plus en plus importante. Trop d informations incorrectes sont encore répandues aussi par les médias en Communauté Germanophone. Il est donc indispensable que la Direction informe, forme et sensibilise les acteurs de terrains afin de bien faire comprendre à tous les enjeux de la matière ainsi que la répartition déjà actuelle des pouvoirs. L augmentation du volet «information au public» se traduit déjà dans les chiffres des activités de la Direction: bien que le nombre de demande de permis d urbanisme soit en baisse, le nombre total de demandes préalables écrites («AVP») et orales («VIS3) augmente d année en année. 16

17 4.d. L exercice des activités entre 2009 et 2014 Demandes de permis d urbanisme introduites par des personnes privées Demandes de permis unique Demandes de permis d urbanisme introduites par des autorités publiques ou concernant des actes d utilité publique Demandes de permis d urbanisation «publics» Dossiers de déclaration urbanistique Dossiers permis d urbanisation Dossiers modification de lotissement Dossiers CU Dossiers CU Demandes d avis préalables AVP Demandes préalables VIS Permis d environnement Division notariale Nouveaux dossiers d infraction Programme de coopération pour 2015 Un programme de coopération proprement dit n existe pas car la DGO 4 travaille sur base des sollicitations par le citoyen de langue allemande. 17

18 CHAPITRE 5. TÉLÉCOMMUNICATIONS 5.a. Références légales - Article 10 de l Accord de coopération modifié : «Un transfert financier récurrent de trois millions [75 mille euros] permettra la mise en œuvre de projets pilotes en matière de Telecom. En 1999, ce transfert portera sur la mise en réseau des bibliothèques de la Communauté germanophone. Le programme des années ultérieures sera décidé par un groupe de travail mixte Communauté germanophone/région wallonne à créer». 5.b. Mise en application Références légales Art 10 de l accord de coopération : «Un transfert financier récurrent de trois millions [75 mille euros] permettra la mise en œuvre de projets pilotes en matière de Telecom. En 1999, ce transfert portera sur la mise en réseau des bibliothèques de la Communauté germanophone. La programme des années ultérieures sera décidé par un groupe de travail mixte Communauté germanophone/ Région wallonne à créer». Protocole d accord entre le Gouvernement de la Région wallonne et le Gouvernement de la Communauté germanophone relatif aux télécoms et aux médias (annexe 3). Liste des projets Année du projet Titre du projet Budget dépensé État d avancement 2000 & 2001 Médiathèque virtuelle euros 100% en Intranet en communauté germanophone & euros 100% en 2006 base de données des adresses 2003 Base de données des documents juridiques euros 100% en Cadastre des monuments et sites en communauté euros 100% en 2010 germanophone 2005 & 2006 Procédure «Infrastructure» euros 100% en Définition d une méthodologie et d un outil 100% en 2010 de génération de plans de sécurité pour des petites et moyennes entités euros 2008 Année de consolidation 2009 Espace personnel 2010 Projet Open Source pour CPAS euros Arrêté en Plateforme d apprentissage euros 100% en Architecture formulaire euros 2013 & 2014 Manuel d histoire numérique euros 100% en 2014 Évaluation pour l année 2014 Télécoms et Médias L introduction d un manuel d histoire numérique multimédia (mbook) dans les classes des 2ème et 3ème degrés de l enseignement secondaire de la Communauté germanophone de Belgique. Le manuel scolaire numérique multimédia reste avant tout un manuel scolaire. En ce sens, il favorise l apprentissage systématique, progressif et adapté aux degrés concernés. Les possibilités numériques ne constituent pas une fin en soi. Elles sont utilisées là où elles ont une valeur ajoutée et notamment quand : on propose du matériel complémentaire pour différencier; un récit vient compléter les documents du cours à un autre niveau : un autre point de vue, une comparaison de sa propre région avec d autres régions, des formes variées de supports et de présentations; des pages dédiées à la méthode sont mises à disposition; 18

19 des glossaires expliquent les concepts disciplinaires. Ce manuel numérique scolaire est individualisé. Il accompagne les élèves tout au long des deux degrés et suit leur stade de développement des compétences. En 2014, les écoles ont été accompagnées dans leur utilisation des outils mis à disposition Programme de coopération pour 2015 La gestion de l infrastructure informatique des écoles secondaires est actuellement effectuée par ladite personne ressource de l établissement qui n a pas été formée à ce genre de tâches (diplôme à orientation pédagogique et non technique). Cette même personne gère le réseau qu elle a généralement construit elle-même en cascade et sur du matériel de type domestique. L aspect sécurité réseau n est quasiment pas implémenté par manque de connaissance. Le cœur de l infrastructure repose sur plusieurs serveurs physiques de type desktop (et non serveur) souvent en service depuis de trop nombreuses années, et qui sont entreposés à des emplacements inappropriés (à même le sol, chaleur excessive, poussière, accès non restreint). Objectif du projet L objectif est de professionnaliser tous les niveaux de l infrastructure informatique de nos écoles tant sur l aspect hardware que software, tout en déléguant la gestion informatique (gestion hardware/software des serveurs et du réseau ainsi que la sécurité) à des corps de métier professionnels pour libérer la dite personne ressource afin qu elle puisse d avantage se focaliser sur l aspect pédagogique de sa fonction, sur la gestion des utilisateurs et sur le support informatique de premier niveau exclusivement. Plan d actions pour la professionnalisation de l environnement informatique : un matériel de type «Firewall-Appliance» permettant ensuite de gérer de manière professionnelle la sécurité; du matériel réseau «pro» connecté en étoile; la bonne gestion du réseau ne pourra ensuite se faire que si ce dernier est construit et géré par une entité professionnelle dont c est le métier; annexé au réseau filaire, il va de soi à l heure actuelle qu une école se doit de disposer d un réseau Wifi; d un point de vue serveurs, ces derniers se doivent d être entreposés dans une pièce équivalente à une salle; cette même gestion des serveurs doit être déléguée à un corps de métier spécialisé; seul le support de premier niveau ainsi que la gestion «utilisateur» reste confié à la personne ressource; en termes de services informatiques dont les écoles font usage, il est préconisé la voie des services regroupés dans le cloud; d un point de vue des pc, le matériel devrait être remplacé après cinq ans. Activités autres que celles issues de l accord de coopération qui ont été menées avec la Communauté germanophone Tous les projets menés en Région wallonne concernent également le territoire de la Communauté germanophone. Participation active dans le comité d accompagnement des projets Cyber-Classes et des groupes de travail s y référant. Participation active dans un groupe de travail regroupant les conseillers en sécurité. 19

20 CHAPITRE 6. TRANSPORT SCOLAIRE INTERNE 6.a. Références légales - Article 11 de l accord de coopération modifié : «La prise en charge financière par la Région wallonne du transport scolaire interne en Communauté germanophone fera l objet d un accord de coopération à négocier quant aux modalités de la mise en œuvre. Par transport interne, on entend le déplacement des élèves entre l établissement scolaire et les sites d intérêt pédagogique et ce, pour les jours normaux d ouverture scolaire. Budget: 3 millions.». 6.b. Mise en application La subvention annuelle de euros, accordée par la Région wallonne à la Communauté germanophone en vue de financer le transport scolaire interne conformément à l article 11 de l accord de coopération, a été approuvée par un arrêté ministériel du 28 juin Programme de coopération pour 2015 Octroi de la subvention pour CHAPITRE 7. ENVIRONNEMENT CRIE d Eupen 7.a. Références légales - Article 12 de l accord de coopération modifié : «Un centre régional d initiation à l environnement et à la nature sera développé à Eupen et bénéficiera d une aide annuelle récurrente de cinq millions.» 7.b. Mise en application Le Centre Nature Ternell est subsidié par la Communauté germanophone pour ses activités dans les domaines de la protection de la nature et de l environnement et reconnu par la Région wallonne comme Centre régional d initiation à l environnement (CRIE). Le CRIE est localisé près des frontières de l Allemagne, du Luxembourg et des Pays-Bas et bénéficie d une situation géographique centrale dans le Parc naturel germano-belge, à proximité des réserves naturelles des Hautes-Fagnes. De par sa localisation proche des trois frontières, une caractéristique particulière de ce centre est qu il dispense ses activités en langue allemande, française et néerlandaise. Grâce aux moyens alloués dans le cadre de l accord de coopération de 1998, le CRIE Eupen a pu intensifier les mesures de sensibilisation en matière de pédagogie de l environnement. En 2014, la Région wallonne a accordé une subvention de euros pour les activités. Suite aux réductions budgétaires, un montant de euros est prévu au budget Le 11 octobre 2013, le Ministre de l Environnement a signé l arrêté ministériel renouvelant l agrément pour 3 ans du Centre Nature Ternell à dater du premier janvier La mission pédagogique du CRIE est de donner un accès à la nature, créer des expériences positives à travers le vécu, apprendre à respecter la nature et l environnement et de sensibiliser les jeunes, les adultes, les écoles, les familles et les administrations à protéger la nature et à s engager dans des projets nécessaires et importants pour la protection de l environnement. Les thématiques de prédilection sont : l eau; la forêt; les Hautes Fagnes; la nature en général; le développement durable; le travail expérimental sur les «éléments». Dans le cadre de son propre programme d animations ou dans celui des divers projets transfrontaliers auxquels il est associé, le centre offre également aux écoles maternelles et secondaires des animations pédagogiques. Des stages sont également proposés aux enfants lors des vacances scolaires. Des classes vertes, classes bleus, classe labo., des camps nature, des excursions et des journées d animation permettent aux élèves, par des jeux ludiques d approche sensorielle et des expériences scientifiques et accompagnés par des guides nature diplômés, de découvrir les Hautes Fagnes, le Hertogenwald et la nature en général. Plusieurs programmes de formation pour adultes (apiculture, guide nature, guide des zones C en RN des Hautes Fagnes) et les activités pour les enfants et familles complètent l offre des «classes vertes» les week-ends et jours fériés. Le CRIE d Eupen organise également une partie de ses activités au centre sportif de Worriken. Ces animations s adressent aux classes primaires qui logent sur place. En vue d une parfaite intégration des activités du centre dans le réseau des CRIE, le travail continu de traduction des différents ouvrages et documents pédagogiques s avère très important. 20

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE

AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE AVIS A. 768 RELATIF A L ACCORD DE COOPERATION ENTRE LA REGION WALLONNE ET LA COMMUNAUTE GERMANOPHONE Adopté par le Bureau le 31 mai 2005 2005/A. 768 I. EXPOSÉ DU DOSSIER La Région wallonne et la Communauté

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Plastiwin - Réunion plénière du 19/10 chez MACtac Bémis. Le marché allemand

Plastiwin - Réunion plénière du 19/10 chez MACtac Bémis. Le marché allemand Plastiwin - Réunion plénière du 19/10 chez MACtac Bémis Le marché allemand Services et aides de l AWEX pour soutenir les entreprises wallones dans leurs démarches d exportation 19/10/2011 AWEX en Allemagne

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX)

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) LETTRE DE MISSION ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) 1. DESCRIPTION DE FONCTION ET PROFIL DE COMPETENCES A. DESCRIPTION DE FONCTION A.1. Missions

Plus en détail

Le partenaire responsable du projet

Le partenaire responsable du projet FICHE PROJET POUR UN CHARGE DE PROJET Le partenaire responsable du projet 1- Nom et coordonnées de la structure partenaire responsable de la mise en oeuvre du projet sur le terrain et nom et fonction du

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

FACIM 2015 - Foire Internationale de Maputo Mission de prospection - Offre d accompagnement NEXA

FACIM 2015 - Foire Internationale de Maputo Mission de prospection - Offre d accompagnement NEXA FACIM 2015 - Foire Internationale de Maputo Mission de prospection - Offre d accompagnement NEXA Le plus grand rendez-vous economique du Mozambique Du 30 Août au 6 Septembre 2015 à Maputo (mission de prospection

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Désignation d un Directeur scientifique pour le 3 ème volume de la Collection «Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires # Inventories»

Désignation d un Directeur scientifique pour le 3 ème volume de la Collection «Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires # Inventories» Désignation d un Directeur scientifique pour le 3 ème volume de la Collection «Architectures Wallonie-Bruxelles Inventaires # Inventories» Appel à projet Le présent appel à projet vise la désignation d

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Kit de Communication

Kit de Communication Kit de Communication Obligations des bénéficiaires du programme en matière de publicité des aides obtenues PROGRAMME OPÉRATIONNEL DE COOPÉRATION TERRITORIALE EUROPÉENNE INTERREG IV A France-Suisse 2007-2013

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité Se former à la culture de l autre et aux affaires internationales La mondialisation des relations et des marchés, la valorisation

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale

FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale FICHE n I.04. Engager un conseiller en environnement et en énergie au sein de l administration communale DESCRIPTION DU PROJET Cette fiche projet concerne l engagement d un conseiller en environnement

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Conseil régional de Bourgogne 17 boulevard de la Trémouille CS 23 502-21035 DIJON APPEL A CANDIDATURES PREAMBULE Le tourisme

Plus en détail

Article 2 : Engagements réciproques Les États partenaires s engagent à 1) ENCOURAGER LE PLURILINGUISME AU SEIN DE LEUR FONCTION PUBLIQUE

Article 2 : Engagements réciproques Les États partenaires s engagent à 1) ENCOURAGER LE PLURILINGUISME AU SEIN DE LEUR FONCTION PUBLIQUE MÉMORANDUM DE PARTENARIAT RELATIF À L INITIATIVE FRANCOPHONE NATIONALE (2015-2018) DANS LE CADRE DU PROGRAMME «LE FRANÇAIS DANS LES RELATIONS INTERNATIONALES» L Organisation internationale de la Francophonie

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION

Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION 1 Ville de SERVICE EVENEMENTS ET COMMUNICATION PRIX MERCURE 2014 DU COMMERCE, DE L ENTREPRISE ET DE L ECONOMIE SOCIALE - REGLEMENT Cabinet du Bourgmestre f.f., Nicolas MARTIN Hôtel de Ville Grand Place,

Plus en détail

Analyse et synthèses des réponses au questionnaire. L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER

Analyse et synthèses des réponses au questionnaire. L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER Analyse et synthèses des réponses au questionnaire L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER Quelques éléments préalables 47 réponses pour 93 questionnaires envoyés Base de réponse de 50% Les principaux

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

www.plurio.net La Culture dans la Grande Région La base de données Le réseau des acteurs culturels f d

www.plurio.net La Culture dans la Grande Région La base de données Le réseau des acteurs culturels f d www.plurio.net La Culture dans la Grande Région La base de données Le réseau des acteurs culturels f d plurio.net La Culture dans la Grande Région Dans la Grande Région, se crée pour la première fois en

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 CAF TOURAINE ACTION SOCIALE Service Développement territorial TSA 47444-37929 TOURS Cedex 9 APPEL A PROJET QUINZAINE DE LA PARENTALITE 2016 du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 «Grandir avec son enfant» http://caftouraine.eklablog.com

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

et la Porte d entrée vers l Afrique

et la Porte d entrée vers l Afrique Le Club et la Porte d entrée vers l Afrique Business In Africa Rejoignez le réseau «Business In Africa» pour s investir et investir en Afrique. Africa Business Solutions, en partenariat avec Africa SMB,

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015. Lancement de la. Bourse aux projets transfrontaliers www.myproject- eurometropolis.eu

DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015. Lancement de la. Bourse aux projets transfrontaliers www.myproject- eurometropolis.eu DOSSIER DE PRESSE 27 février 2015 Lancement de la Bourse aux projets transfrontaliers www.myprojecteurometropolis.eu Contexte Constatant la difficulté des porteurs de projets francobelges à trouver des

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT entre la Communauté française de Belgique et le Royaume du Maroc 2006-2007 2007-2008 2008-2009 1 1. Présentation générale du programme 1.1 Pour

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP L Institut des Affaires Publiques L Institut des Affaires Publiques - I.A.P. ASBL est une Organisation Non Gouvernementale de Développement (ONGD) dont la mission est de répondre aux besoins des collectivités

Plus en détail

Mobilité des zones rurales en Grande Région. Bar-le-Duc 19/04/2013

Mobilité des zones rurales en Grande Région. Bar-le-Duc 19/04/2013 Mobilité des zones rurales en Grande Région Bar-le-Duc 19/04/2013 1 Plan de l exposé Missions de la Direction de la planification de la mobilité au sein du Service public de Wallonie la Wallonie rurale

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Gestion du cycle de vie du projet

Gestion du cycle de vie du projet Gestion du cycle de vie du projet Prospection, services et suivi Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Cycle de vie du projet d investissement P.Henry, ANIMA, 2011 inmed-anima 2011 2 Plan

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Formation mobilité à destination des chefs de projets des Plans de cohésion sociale

Formation mobilité à destination des chefs de projets des Plans de cohésion sociale Formation mobilité à destination des chefs de projets des Plans de cohésion sociale 20/01/2015 Christiane CHERMANNE 1 ère attachée économiste 1 Plan de Cohésion sociale et Mobilité pas d accès aux droits

Plus en détail

Agence wallonne à l exportation et aux Investissements étrangers

Agence wallonne à l exportation et aux Investissements étrangers Agence wallonne à l exportation et aux Investissements étrangers ROADSHOW CHINE Les soutiens à l Export pour conquérir le marché Chinois. Régine PANGAERT Louvain-La-Neuve, le 04 avril 2011 Table des matières

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Alliance de l industrie touristique du Québec

Alliance de l industrie touristique du Québec Alliance de l industrie touristique du Québec Un marketing agile et coordonné, des ressources financières regroupées Une industrie rassemblée, concertée et représentée Assises du Tourisme 2015 Le projet

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

marmaille des musées à vivre en famille! Plan d actions de communication et de promotion 2016

marmaille des musées à vivre en famille! Plan d actions de communication et de promotion 2016 & marmaille des musées à vivre en famille! co Plan d actions de communication et de promotion 2016 Communication globale Communication globale Axe 1: Papier Création, impression et diffusion d une brochure

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013.

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. 1 / 5 Article 1 : Les objectifs Le «AIMAF Business» est une initiative de l AIMAF qui a pour objet : - Rassembler les chefs d entreprise, les indépendants,

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6

PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6 PROGRAMME «La Culture a de la classe» RÈGLEMENT POUR L INTRODUCTION DE PROJETS 201 5 /201 6 Objectif du programme Article 1 Le programme «La Culture a de la classe» finance la création de partenariats

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Les différentes formes de soutien après la création de l entreprise.

Les différentes formes de soutien après la création de l entreprise. AFFAIRES INTERNATIONALES L ENGAGEMENT DE L EUROPE EN FAVEUR DES PME ENTERPRISE EUROPE NETWORK - L EUROPE A LA PORTE DE VOTRE ENTREPRISE Les différentes formes de soutien après la création de l entreprise.

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE

PLAN DE MOBILISATION DES FONDS 2014-2017 ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE PLAN DE MOBILISATION DES FONDS ALLIANCE BURUNDAISE CONTRE LE SIDA ET POUR LA PROMOTION DE LA SANTE Bujumbura, JUIN 2014 0. Introduction

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES

DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES DEVENEZ MEMBRE DU CLUB MONS 2015 ENTREPRISES UN LABEL CONTRIBUANT À LA VALORISATION DE VOTRE ENTREPRISE! ENGAGEZ-VOUS POUR L AVENIR DE TOUTE UNE RÉGION! J ai accepté de prendre la Présidence de l asbl

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Concours d idées Tourisme «forêt» et innovation Règlement

Concours d idées Tourisme «forêt» et innovation Règlement 1 Concours d idées Tourisme «forêt» et innovation Règlement Contexte Le tourisme est un des piliers majeurs de l économie de la province de Luxembourg. Les principaux atouts de notre province sont une

Plus en détail

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330

Offre d emploi ENPI/2013/320-938. Rue Froissart 123-133 1053 Les Berges du Lac Tunisie. B- 1040 Bruxelles, Belgique Téléphone: + 216 71 960 330 Offre d emploi Programme d Appui à la Société Civile Tunisie (PASC - Tunisie) ENPI/2013/320-938 Le Programme d Appui à la Société Civile PASC- TUNISIE est une initiative de l Union Européenne en Tunisie

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail