Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE"

Transcription

1 Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

2 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE ELEMENTS TECHNIQUES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ELEMENTS HUMAINS ET SOUS-TRAITANCE EQUIPEMENT UTILISE DIVERS ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE ORGANISATION ADMINISTRATIVE PROCEDURES D IDENTIFICATION MODALITES D INTERVENTION ET D ACCEPTATION PROCEDES MIS EN ŒUVRE Les produits blancs Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns LES FILIERES DE REPRISE DES MATERIAUX Identification des filières Vérification de la conformité réglementaire des filières BILAN D ACTIVITE DU SITE DETAIL DES ENTRANTS Les entrants «éco-organismes» Les entrants «Entreprises» Le total «entrants» DETAIL DES EXTRANTS Les matériaux à plus value financière Les autres matériaux Le total «extrants» LES GEM FROID LES STOCKS LE BILAN MATIERE Sommaire

3 5 ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION - CONCLUSION ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION SYNTHESE DE L EXPERTISE CONCLUSION GENERALE ANNEXES...28 Sommaire

4 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE Nom du Centre : BIS RECYCLAGE Localisation : 76, route nationale SAINT JORY Tél : Fax : Personnes rencontrées : Déclaration Préfecture pour transport, négoce et courtage de DEEE Réglementation ICPE : MM ROUCH (Gérant) et BARDOU (services administratifs) Oui en annexe. Courrier en annexe Autorisation préfectorale du 17/01/2008 d exploiter par antériorité au titre de la rubrique n 2711 de la nomenclature des ICPE. Activité sur le site : Historique : Transit, regroupement, tri, désassemblage de DEEE. Initialement, l activité avait lieu sur le site de l Union (31) où est aujourd hui exercée la seule activité de vente de matériel informatique d occasion. L achat du bâtiment actuel a eu lieu en 2007 avec l évolution de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse. Commentaires : Initialement, l activité de transit, regroupement et tri de DEEE était effectuée par la société BIS REPETITA sur la commune de l Union (31). Suite à l évolution récente de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse, M. Rouch, gérant de la société BIS REPETITA s est implanté à Saint-Jory sur un site doté d un bâtiment bénéficiant de plus d espace, depuis le mois de Mai La société BIS RECYCLAGE a ainsi été créée, dont l unique activité réside dans le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE, l activité de revente du matériel informatique d occasion étant du ressort de la société BIS REPETITA. Page 1/29

5 2 ELEMENTS TECHNIQUES 2.1 Principales caractéristiques techniques Clients : Types de déchets acceptés : Entreprises diverses Eco-organismes Voir bilan détaillé au 4. Tous les DEEE sont acceptés. Les DEEE des éco-organismes partenaires sont de 4 types : - les écrans (LCD, tubes cathodiques ), - les Petits Appareils Ménagers (PAM), - les gros appareils ménagers «froid» : gros appareils frigorifiques, réfrigérateurs, congélateurs, autres appareils pour réfrigérer, - les gros appareils ménagers «hors froid». Les DEEE issus des entreprises sont essentiellement de 3 types : - les gros appareils ménagers «hors froid» - les écrans, - les éléments d informatiques hors écrans. Déchets passant par le site : Voir bilan détaillé fourni au 4. Période de Septembre 2007 à Octobre 2008 : tonnes réceptionnées dont : o t issues des éco-organismes o 200 t issues des entreprises Page 2/29

6 Principales caractéristiques des installations : 1/ L entrepôt d une surface totale de m 2 est constitué des zones suivantes : - La zone de stockage des PAM, d une surface de 100 m 2 pour un volume max de 300 m 3 - La zone de stockage des grands appareils électroménagers froid, d une surface de 50 m 2 pour un volume de 75 m 3 - La zone de stockage des grands électroménagers hors froid, d une surface de 300 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des écrans, d une surface de 150 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des autres DEEE, d une surface de 100 m 2 pour un volume de 150 m 3. - La zone de démantèlement, d une surface de 500 m 2 accueillant un stockage de DEEE temporaire pour démantèlement de 150 m 3, - La zone de dépollution des tubes cathodiques de 100 m 2 située à proximité de la zone de démantèlement. 2/ Le bâtiment d expédition : utilisé pour conditionner en vue des expéditions les matières à valeur ajoutée issues du démantèlement des DEEE. Ce bâtiment peut accueillir jusqu à 250 m 3 de DEEE. 3/ La plate-forme extérieure offre une superficie de m 2 et regroupe les zones suivantes : - Une zone accueillant 1 benne de 30 m 3 pour le stockage de plastiques type polymères issus du démantèlement des DEEE, - Une zone accueillant 3 bennes de 30 m 3 pour le stockage des matériaux de type «platinage» - Une zone accueillant 2 bennes de 30 m 3 pour le stockage de matériaux de type «ferrailles mêlées» - Une benne de 25 m 3 pour le stockage du bois, - une zone accueillant 2 bennes de 15 m 3 pour l entreposage du verre issu du démantèlement des écrans. Gestion des stocks : Evacuation régulière. Les DEEE sont stockés sur site entre 1 semaine et 10 jours. Pas de problème particulier compte tenu de la place disponible et des flux réceptionnés. Filières de traitement : OCCITANIS (Graulhet - 81), FOURNIER METAUX (Toulouse - 31), VEOLIA PROPRETE (Villeneuve Tolosane 31), BRIANE Environnement (Saint-Juéry - 81), La liste complète est fournie au Page 3/29

7 2.2 Eléments humains et sous-traitance Salariés : Présence d un CHSCT : Formation des salariés Sociétés sous-traitantes pour la collecte - Service administratif : 2 personnes - Equipe logistique : 2 caristes - 1 technicien opérationnel sur le démantèlement des DEEE et le tri sélectif des matières premières secondaires - 1 équipe de 13 personnes (12 personnes du CAT encadrées par 1 éducateur spécialisé) entièrement dédiée au démantèlement et au tri Non Plusieurs formations axées sécurité - incendie. Plan de formation existant. Non Ce sont essentiellement les clients qui se chargent d amener les DEEE sur le site BIS RECYCLAGE : - Les éco-organismes font appel à des transporteurs spécifiques, - les entreprises amènent les DEEE par leurs propres moyens ou les font collecter par BIS RECYCLAGE Sociétés sous-traitantes pour le transport : Non Les matériaux de seconde vie ainsi que les déchets issus du démantèlement des DEEE sont gérés par les acheteurs/éliminateurs 2.3 Equipement utilisé La principale activité de la société BIS RECYCLAGE est le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE. Elle dispose du matériel suivant : - 9 bennes destinées à accueillir les différents types de déchets issus de l activité du site, - 1 chariot élévateur, - 1 chariot avec pince pour le transport d appareils électroménagers, - 1 atelier de démantèlement équipé de différents bacs de tri correspondant aux catégories de matériaux à récupérer, - 1 chaine de dépollution des tubes cathodiques de marque VICOR, - 1 compacteur à presse verticale pour les films plastiques, - 2 balances tarées pour peser les matériaux entrants et sortants. L entreprise effectuant également une activité de collecte et dispose des véhicules suivants : - d un véhicule léger de type utilitaire, - d un utilitaire de 3,5 tonnes. Page 4/29

8 2.4 Divers L aspect extérieur du site demande à être amélioré, notamment en termes de - places de parkings, - place de retournement pour les camions de collecte, - organisation des stocks extérieurs temporaires de DEEE et des bennes, - entretien général de la plate-forme. L acquisition du site étant récente, la société a privilégié la pérennité de l activité. Les travaux d amélioration sont prévus. Page 5/29

9 3 ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE 3.1 Organisation administrative La société BIS RECYCLAGE assure le transit, regroupement, tri et désassemblage des DEEE sur un seul site : celui de Saint-Jory, objet de la présente étude. Les déchets collectés par les éco-organismes partenaires sont essentiellement des DEEE ménagers de la Haute-Garonne et de 7 départements voisins. Les autres entreprises sont issues de la région toulousaine et du grand Sud-Ouest. La plupart de ces entreprises se chargent elles-mêmes du transport de leurs DEEE. 3.2 Procédures d identification modalités d intervention et d acceptation Procédures d acceptation et stockage des DEEE sur site 1/ Eco-organismes : Les contrats identifient 4 flux de DEEE : - les écrans, - les PAM, - les GEM hors froid, - les GEM froid. Les DEEE sont amenés par lot, via un transporteur, jusqu au site de Saint-Jory. Chaque lot est : - identifié à l aide d un Bordereau de Suivi des Déchets (BSD) numéroté et dument complété, - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké par lot. Les GEM froid ne faisant que transiter sans démantèlement, ils sont stockés sur un emplacement différent de celui des autres DEEE 2/ Autres entreprises : Sur simple appel téléphonique, un devis est envoyé à l entreprise détentrice des DEEE. Apport volontaire = 50%, Collecte par BIS RECYCLAGE (via transporteurs agréés = 50%) Chaque apport est : - grossièrement identifié par le producteur à l aide d un BSD (les déchets sont souvent identifiés comme «DEEE hors froid en Page 6/29

10 mélange»), - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké en mélange sur une zone dédiée aux DEEE hors éco organismes. Démantèlement et évacuation Seuls les GEM froid ne sont pas démantelés sur site. Ils y sont en transit avant d être repris par une société spécialisée (FRIGOPOLIS SAS Toulouse). Au niveau des autres DEEE, ceux des éco organismes sont traités en priorité, par lot. Une fois démantelés, les matériaux sont stockés séparément puis pesés avant d être repris par les sociétés spécialisées. Les extrants à valeur ajoutée sont pesés sur site et facturés au client. Les autres déchets (verre, bois) sont pesés sur le site de l éliminateur qui facture ensuite à BIS RECYCLAGE. Seuls les déchets dangereux sont munis d un BSD. Retour client après traitement Facture + BSD + certificat de traitement.. Autres informations : Le site de Saint-Jory accueille les DEEE toute l année, sans période de fermeture (hors week-end et jours fériés), soit 52 semaines. Les horaires d ouverture du site sont les suivants : - du lundi au jeudi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 - le vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30. Commentaires : Depuis le mois d octobre 2008, les DEEE des entreprises (hors éco organismes) sont triés selon les 4 catégories identifiées pour éco organismes, à savoir : les écrans, les PAM, les GEM hors froid et les GEM froid. Page 7/29

11 3.3 Procédés mis en œuvre Les produits blancs L électroménager ou produits blancs comprend les appareils de lavage et de cuisson, les réfrigérateurs, les appareils de chauffage ainsi que les aspirateurs, machines à coudre Au sein de la société BIS RECYCLAGE les produits blancs sont catégorisés en deux familles : les Grands Electro-Ménagers (GEM) froid et les GEM hors froid. Les GEM froid ne sont pas démantelés sur le site de BIS RECYCLAGE ; ils transitent uniquement dans l entrepôt avant d être confiés à un prestataire spécialisé en vue de leur dépollution. Les autres produits blancs sont démantelés directement depuis la zone de stockage. En effet de part leurs volumes il est plus pratique de procéder au démantèlement sur place. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception de DEEE Contrôle et pesée Stockage Démantèlement Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée La dépollution des produits blancs (hors froid) consiste à extraire les éléments suivants : - les câbles, - les condensateurs, - les cartes électroniques, - les carcasses. Page 8/29

12 3.3.2 Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns Les DEEE informatiques désignent l équipement bureautique et informatique, ou produits gris. Cette catégorie regroupe aussi bien les ordinateurs, les imprimantes, les scanners que les photocopieuses, les téléphones ou répondeurs. Les Petits appareils en mélange sont appelés PAM. Ce terme désigne le petit électroménager : aspirateur, fer à repasser, magnétoscope, matériel musical, etc. Les produits bruns recouvrent les appareils audiovisuels : téléviseur, magnétoscope, équipement HiFi. Ces DEEE sont traités selon la même filière. Ils sont entreposés par catégorie sur des aires définies à l intérieur de l entrepôt, puis démantelés et enfin réexpédiés vers un prestataire assurant un traitement sélectif en vue d une valorisation. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception Contrôle et pesée Tri et Stockage Démantèlement Stockage Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée Page 9/29

13 Le démantèlement des DEEE informatiques et produits bruns permet de récupérer et de séparer dans des bacs les composés suivants : - les disques durs, - les cartouches, - les câbles, - les condensateurs, - les batteries de portables, - les ferrailles, - les cartes électroniques, - du bois (issu des carcasses des produits bruns), - les matières plastiques. Le démantèlement des PAM permet de récupérer et de séparer dans des bacs étanches les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Le démantèlement des écrans permet de récupérer et de séparer les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Les tubes cathodiques subissent un traitement spécifique, en vue de leur dépollution. En effet, un tube cathodique est constitué de trois éléments : - la dalle (à l'avant) composée de verre au baryum, parfois au zirconium et contenant les poudres luminescentes ou luminophores (terres rares, zinc, cadmium, aluminium), - le cône (à l'arrière) composé de verre au plomb et au baryum, - le col (à l'arrière du cône) composé de verre au plomb. La dalle et le cône sont soudés ensemble par une fritte de verre au plomb et zinc. En raison de leur composition, les tubes cathodiques sont considérés comme des déchets dangereux, ce qui implique que toute opération de valorisation soit précédée d'une phase de dépollution. Dans un premier temps, le déviateur et le canon à électrons sont enlevés, puis le cerclage anti-implosion est retiré sur un poste spécialisé, situé dans la zone de démantèlement des tubes cathodiques. On procède à la séparation manuelle des deux verres (cône et dalle) et à l'aspiration des luminophores. Les verres ainsi séparés peuvent être valorisés. Page 10/29

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Des gestes simples pour bien s en séparer!

Des gestes simples pour bien s en séparer! Dechets d equipement electriques et electroniques Syndicat mixte pour l Enlèvement et le Traitement des REsidus Ménagers @ www. sietrem.fr Du Lundi au Vendredi 0 800 770 061 de 9h00 à 12h30 et de 14h00

Plus en détail

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09 Pilot Project on E-Waste Senegal CONTEXTE Nombre considérable d ordinateurs et de téléphones portables en circulation annuellement et demande

Plus en détail

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent!

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Les Lampes GUIDE PRATIQUE et les DEEE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014 Communiqué de presse D après l ADEME, 62,6 millions d équipements électriques et électroniques professionnels ont été mis sur le marché en 2012 (+11 % par rapport à 2011) Quelques jours après la semaine

Plus en détail

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos!

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos! Les déchets entrants sur notre site doivent entrer dans notre arrêté préfectoral disponible sur notre site internet www.lumiveroptim.fr LISTE DES DECHETS ADMIS SUR LE SITE DE LUMIVER OPTIM Les DEEE / Déchets

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

DEEE. Le rapport développement durable. Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci!

DEEE. Le rapport développement durable. Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci! DEEE Le rapport développement durable Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci! Edition 2014 Un petit geste de recyclage, c est un grand geste pour l environnement! 2014 a été pour Eco-systèmes l année

Plus en détail

Déchetterie de Treffieux

Déchetterie de Treffieux Déchetterie de Treffieux Activité La déchetterie assure la collecte des déchets apportés et triés par les ménages. Les déchets sont regroupés par catégories de matériaux : déchets vert, gravats, tout venant,

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Marché Public de Services. Dossier de Consultation des Entreprises. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Marché Public de Services. Dossier de Consultation des Entreprises. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Marché Public de Services Dossier de Consultation des Entreprises Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Personne publique Communauté de Communes du Val de l Ailette 3, Place du Marché

Plus en détail

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques.

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques. Gestion des DEEE par les artisans distributeurs : petit guide pratique 2006-2007 PRÉAMBULE Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques

Plus en détail

REGLEMENT GRAND CONCOURS MISSION DEEE

REGLEMENT GRAND CONCOURS MISSION DEEE Communauté de communes du pays de Fillière 300, rue des Fleuries 74 570 THORENS-GLIERES - : 04.50.22.43.80 - : 04.50.22.82.09 REGLEMENT GRAND CONCOURS MISSION DEEE C ONTE XT E G ENERAL Depuis Novembre

Plus en détail

2.3. GESTION DES FLUX, PROCESS DE TRI ET

2.3. GESTION DES FLUX, PROCESS DE TRI ET POUR ALLER PLUS LOIN Brochure de l INRS ED 948 Conception des centres de tri des déchets industriels banals et des déchets de chantiers Février 2006 d équipement et d exploitation pour limiter ce type

Plus en détail

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS 35 bd de Sébastopol 75001 Paris Directrice de la communication : Véronique Menseau e.mail : menseau@syctom-paris.fr tél : 01 40 13 17 86 Site web : www.syctom-paris.fr www.syctom-isseane.com Service presse

Plus en détail

Les écrans à tubes cathodiques

Les écrans à tubes cathodiques Le schéma présente l ensemble des opérations de traitement des écrans et propose une information sur la présence des polluants majeurs mis en évidence à toutes les étapes de la filière lors de campagnes

Plus en détail

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE 10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE La LOGISTIQUE, c est prévoir et organiser : - l approvisionnement en fonction de la production, - la manutention et le stockage des produits

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchèterie intercommunale est située sur le chemin de l ancienne voie ferrée entre Abbazia et Ghisonaccia. Le dépôt de déchets est gratuit et réservé

Plus en détail

Économie sociale et solidaire Développement durable. Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire?

Économie sociale et solidaire Développement durable. Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire? Économie sociale et solidaire Développement durable Comment associer le logiciel libre au développement durable et/ou à l'économie solidaire? Plan de la présentation 1.Introduction 2.Économie sociale et

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS

Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS Vu le décret n 2000-404 du 11 Mai 2000, relatif au rapport

Plus en détail

ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE. Règlement intérieur

ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE. Règlement intérieur ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE Règlement intérieur Article 1 : désignation de la déchetterie. Ce règlement intérieur s applique aux deux déchetteries communautaires de la Communauté

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SICTOM PEZENAS-AGDE - Service Finances et Marchés Publics 27 avenue de Pézenas BP 112 34120 NEZIGNAN L EVÊQUE Tél: 04 67 98 58 05 PRESTATION DE TRANSFERT

Plus en détail

Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas

Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas NOTE D INFORMATION Manutention des D3E (Déchets d Equipements Electriques et Electroniques) Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas 1 Sommaire 1- Un gisement en augmentation constante. p 3 2-

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION

NOTICE DE PRESENTATION - 1 - PROJET DE CENTRE DE RECYCLAGE SECTEUR MERMOZ A EYSINES NOTICE DE PRESENTATION CONTEXTE DE LA DEMANDE La Communauté Urbaine de Bordeaux est compétente en matière de gestion des déchets en ce qui concerne

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Production et Gestion des e-déchets au Sénégal

Production et Gestion des e-déchets au Sénégal Production et Gestion s e-déchets au Sénégal RESUME L évolution s flux entrants produits électroniques et électriques, généralement en fin vie, a atteint s proportions assez inquiètantes au Sénégal avec

Plus en détail

Mais que deviennent nos bennes de déchets?

Mais que deviennent nos bennes de déchets? Mais que deviennent nos bennes de déchets? Aujourd'hui, rien qu'en France, chaque habitant génère plus d'un kilo de déchets par jour, soit environ 420 kg par an. Deux fois plus qu'en 1960. Pour enrayer

Plus en détail

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Publications Eco-systèmes Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Synthèse : Mars 2013 www.eco-systemes.fr Principaux objectifs du

Plus en détail

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent!

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Les Lampes GUIDE PRATIQUE et les DEEE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! SOMMAIRE 01. Les équipements concernés 02. La filière Lampes & DEEE Pro 03. Devenir Point

Plus en détail

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES POUR LE STOCKAGE, LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS MUNICIPAUX LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels Dans le cadre de sa politique

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs

Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs Publications Eco-systèmes Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs Synthèse : Juin 2012 www.eco-systemes.fr Problématique et objectifs

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Une entreprise innovante

Une entreprise innovante Une entreprise innovante Morphosis est une société spécialisée dans l extraction des métaux rares et précieux issus des déchets informatiques, électroniques et Telecom. Nous faisons d une obligation réglementaire

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

Rapport annuel. Sur le prix et la qualité du service public de. collecte des déchets ménagers

Rapport annuel. Sur le prix et la qualité du service public de. collecte des déchets ménagers Rapport annuel 2012 Sur le prix et la qualité du service public de collecte des déchets ménagers 1 SOMMAIRE SYNTHESE... 3 INDICATEURS TECHNIQUES... 4 1. Moyens du service de collecte... 5 2. Bilan de la

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT ELECTRICITE COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination de ses déchets.

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE MARCHE DE TRANSFERT ET TRAITEMENT DES DECHETS DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Lots n 1, 2, 3, 4, 5, 8 Avril 2010 PROCEDURE

Plus en détail

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Service des Risques Technologiques et Environnement Industriel Division Prévention des Impacts sur la Santé et

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS

RAPPORT ANNUEL 2010 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS RAPPORT ANNUEL 2010 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS I - Indicateurs techniques A) compétences et périmètre : La Communauté de Communes de l Ourcq et du Clignon

Plus en détail

Procédure Véhicules Hors d Usage

Procédure Véhicules Hors d Usage Procédure Véhicules Hors d Usage 2007 SOURCE D INFORMATION Textes utilisés : Article «Véhicules Hors d Usage» du Ministère de l Ecologie, du Développement et de l Aménagement Durables Note d information

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques. Rapport annuel

COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques. Rapport annuel COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques Rapport annuel Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou

Plus en détail

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Bonjour, nous sommes la classe de Seconde Transport avec un effectif de 15 élèves. Le lundi 5 octobre au matin, nous sommes allés visiter la plate-forme

Plus en détail

Enquête publique du 18 octobre au 18 novembre 2011en mairie de TERGNIER (Aisne) ENQUETE PUBLIQUE. présentée par la société NRJT Logistic services

Enquête publique du 18 octobre au 18 novembre 2011en mairie de TERGNIER (Aisne) ENQUETE PUBLIQUE. présentée par la société NRJT Logistic services ENQUETE PUBLIQUE Demande d autorisation d exploiter des entrepôts de stockage de matière combustibles Sur le territoire de la commune de TERGNIER (Aisne) présentée par la société NRJT Logistic services

Plus en détail

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD

GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD GESTION DES DECHETS HOSPITALIERS Journée EHPAD Barbara Kaczmarek Responsable ICPE Déchets Développement Durable CHRU de Lille BK/IMRT/1 SOMMAIRE A- Contexte et objectifs du traitement des déchets B- Typologie

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER Date de lancement de la consultation : Le Vendredi 16

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES Révision : D Page 2 sur 14 INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES LIEU-DIT "FAISSE LONGUE" A CANNES I Poste de Bascule / pesée Article 1 : Rôle du poste de bascule / pesée : Le poste de bascule réalise

Plus en détail

Prestataires de collecte Kit opérateurs

Prestataires de collecte Kit opérateurs Prestataires de collecte Kit opérateurs sur valdelia.org Éco-organisme agréé par le Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie. Introduction & Sommaire Vous avez été sélectionné

Plus en détail

REMATT A.M. ACACIASTRAAT 14c

REMATT A.M. ACACIASTRAAT 14c A : A l attention de : Nombre de pages : 7 Objet : Conditions de livraison 2015 - déchets amiante destinés à la cimentation Messieurs, Vous trouverez ci-joint les conditions de livraison et les prix de

Plus en détail

Les Textiles, un beau geste éco citoyen qui se développe au fil du temps!

Les Textiles, un beau geste éco citoyen qui se développe au fil du temps! Lettre du Printemps info environnement N 11 S O M M A I R E : 1. Précision tri sélectif 2. Précisions déchèteries 3. Les fermetures exeptionnelles en déchèteries 4. Le programme de la tournée des déééglngués

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement 1. Contexte d étude Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement définir et réaliser des travaux de mise à niveau de l assainissement

Plus en détail

Vous avez réservé un Stand Nu (à partir de 19 m²)

Vous avez réservé un Stand Nu (à partir de 19 m²) Vous avez réservé un Stand Nu (à partir de 19 m²) L équipement inclus dans la location de votre surface comprend : Le traçage au sol de votre surface, sans cloison de mitoyenneté, Rappel : Sécurité et

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

Des appareils ménagers efficaces

Des appareils ménagers efficaces Des appareils ménagers efficaces Fiche d information du WWF La consommation d électricité en Suisse La Suisse consomme chaque année environ 60 milliards de kwh d électricité. Grâce à l amélioration de

Plus en détail

FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique

FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique OBJECTIF L objectif est de conduire et guider les entreprises dans l élaboration de leur réponse à la consultation, de manière à faciliter ultérieurement

Plus en détail

Présentation de l usine de La Loyère

Présentation de l usine de La Loyère Présentation de l usine de La Loyère Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1994 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

le guide du tri 2015

le guide du tri 2015 le guide du tri 2015 2 / 3 Une fois bien vidés, vos emballages seront valorisés Emballages métalliques Une astuce pour savoir quels sont les emballages plastiques qui se recyclent : ce sont ceux qui ont

Plus en détail

L éco-responsabilité par Office Partner

L éco-responsabilité par Office Partner L éco-responsabilité par Office Partner Collecte des consommables informatiques et bureautiques usagés. Quand innovation rime avec respect de l environnement! www.officepartner.fr www.officepartner.fr

Plus en détail

Direction. 1 responsable de service

Direction. 1 responsable de service PRESENTATION DU SERVICE DECHETS La collecte des déchets ménagers, la gestion des déchèteries ainsi que les transports jusqu aux installations de traitement sont réalisés par le personnel communautaire.

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007

COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007 SYNDICAT MIXTE DES HAUTS-DE-SEINE POUR L ELIMINATION DES ORDURES MENAGERES COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007 DÉLIBÉRATION N 04/2007 OBJET : Autorisation donnée au Président de signer avec l Association

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement

Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement Dossier de demande d enregistrement d une installation classée pour la protection de l environnement Dossier : GAC 5846 Rapport : E14Q5/14/093 ARO AVENIR RECYCLAGE OUEST AVENIR RECYCLAGE OUEST 7, rue du

Plus en détail

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Famille de métiers Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Responsable de la préparation Il/elle planifie et organise la préparation à partir des commandes passées par l équipe commerciale

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA CCPG

PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA CCPG PRESENTATION GENERALE DU SERVICE DES DECHETS DE LA Composition du service : Le Service Déchets de la Communauté de Communes du Pays Glazik () est organisé de la façon suivante: Un Directeur du service

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Sommaire 1 Contexte du projet 11 1.1 L ECO-ORGANISME VALDELIA... 11

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Le recyclage de l électroménager Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Lionel Favier,

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE

FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE Public concerné : Pour les jeunes : Après la 3ème ou après un BEP, voire un CAP (BEP Tertiaire, BEP Conduite et Services dans le Transport Routier) Pour les adultes

Plus en détail

Conditions d accès Horaires exposants

Conditions d accès Horaires exposants Conditions d accès Horaires exposants Accès à EUREXPO Lyon En voiture A proximité de l A43 et de l A46, EUREXPO Lyon est au cœur du réseau autoroutier européen à 4h de Paris, 3h de Marseille, 1h30 de Genève,

Plus en détail