Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE"

Transcription

1 Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

2 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE ELEMENTS TECHNIQUES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ELEMENTS HUMAINS ET SOUS-TRAITANCE EQUIPEMENT UTILISE DIVERS ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE ORGANISATION ADMINISTRATIVE PROCEDURES D IDENTIFICATION MODALITES D INTERVENTION ET D ACCEPTATION PROCEDES MIS EN ŒUVRE Les produits blancs Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns LES FILIERES DE REPRISE DES MATERIAUX Identification des filières Vérification de la conformité réglementaire des filières BILAN D ACTIVITE DU SITE DETAIL DES ENTRANTS Les entrants «éco-organismes» Les entrants «Entreprises» Le total «entrants» DETAIL DES EXTRANTS Les matériaux à plus value financière Les autres matériaux Le total «extrants» LES GEM FROID LES STOCKS LE BILAN MATIERE Sommaire

3 5 ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION - CONCLUSION ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION SYNTHESE DE L EXPERTISE CONCLUSION GENERALE ANNEXES...28 Sommaire

4 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE Nom du Centre : BIS RECYCLAGE Localisation : 76, route nationale SAINT JORY Tél : Fax : Personnes rencontrées : Déclaration Préfecture pour transport, négoce et courtage de DEEE Réglementation ICPE : MM ROUCH (Gérant) et BARDOU (services administratifs) Oui en annexe. Courrier en annexe Autorisation préfectorale du 17/01/2008 d exploiter par antériorité au titre de la rubrique n 2711 de la nomenclature des ICPE. Activité sur le site : Historique : Transit, regroupement, tri, désassemblage de DEEE. Initialement, l activité avait lieu sur le site de l Union (31) où est aujourd hui exercée la seule activité de vente de matériel informatique d occasion. L achat du bâtiment actuel a eu lieu en 2007 avec l évolution de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse. Commentaires : Initialement, l activité de transit, regroupement et tri de DEEE était effectuée par la société BIS REPETITA sur la commune de l Union (31). Suite à l évolution récente de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse, M. Rouch, gérant de la société BIS REPETITA s est implanté à Saint-Jory sur un site doté d un bâtiment bénéficiant de plus d espace, depuis le mois de Mai La société BIS RECYCLAGE a ainsi été créée, dont l unique activité réside dans le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE, l activité de revente du matériel informatique d occasion étant du ressort de la société BIS REPETITA. Page 1/29

5 2 ELEMENTS TECHNIQUES 2.1 Principales caractéristiques techniques Clients : Types de déchets acceptés : Entreprises diverses Eco-organismes Voir bilan détaillé au 4. Tous les DEEE sont acceptés. Les DEEE des éco-organismes partenaires sont de 4 types : - les écrans (LCD, tubes cathodiques ), - les Petits Appareils Ménagers (PAM), - les gros appareils ménagers «froid» : gros appareils frigorifiques, réfrigérateurs, congélateurs, autres appareils pour réfrigérer, - les gros appareils ménagers «hors froid». Les DEEE issus des entreprises sont essentiellement de 3 types : - les gros appareils ménagers «hors froid» - les écrans, - les éléments d informatiques hors écrans. Déchets passant par le site : Voir bilan détaillé fourni au 4. Période de Septembre 2007 à Octobre 2008 : tonnes réceptionnées dont : o t issues des éco-organismes o 200 t issues des entreprises Page 2/29

6 Principales caractéristiques des installations : 1/ L entrepôt d une surface totale de m 2 est constitué des zones suivantes : - La zone de stockage des PAM, d une surface de 100 m 2 pour un volume max de 300 m 3 - La zone de stockage des grands appareils électroménagers froid, d une surface de 50 m 2 pour un volume de 75 m 3 - La zone de stockage des grands électroménagers hors froid, d une surface de 300 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des écrans, d une surface de 150 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des autres DEEE, d une surface de 100 m 2 pour un volume de 150 m 3. - La zone de démantèlement, d une surface de 500 m 2 accueillant un stockage de DEEE temporaire pour démantèlement de 150 m 3, - La zone de dépollution des tubes cathodiques de 100 m 2 située à proximité de la zone de démantèlement. 2/ Le bâtiment d expédition : utilisé pour conditionner en vue des expéditions les matières à valeur ajoutée issues du démantèlement des DEEE. Ce bâtiment peut accueillir jusqu à 250 m 3 de DEEE. 3/ La plate-forme extérieure offre une superficie de m 2 et regroupe les zones suivantes : - Une zone accueillant 1 benne de 30 m 3 pour le stockage de plastiques type polymères issus du démantèlement des DEEE, - Une zone accueillant 3 bennes de 30 m 3 pour le stockage des matériaux de type «platinage» - Une zone accueillant 2 bennes de 30 m 3 pour le stockage de matériaux de type «ferrailles mêlées» - Une benne de 25 m 3 pour le stockage du bois, - une zone accueillant 2 bennes de 15 m 3 pour l entreposage du verre issu du démantèlement des écrans. Gestion des stocks : Evacuation régulière. Les DEEE sont stockés sur site entre 1 semaine et 10 jours. Pas de problème particulier compte tenu de la place disponible et des flux réceptionnés. Filières de traitement : OCCITANIS (Graulhet - 81), FOURNIER METAUX (Toulouse - 31), VEOLIA PROPRETE (Villeneuve Tolosane 31), BRIANE Environnement (Saint-Juéry - 81), La liste complète est fournie au Page 3/29

7 2.2 Eléments humains et sous-traitance Salariés : Présence d un CHSCT : Formation des salariés Sociétés sous-traitantes pour la collecte - Service administratif : 2 personnes - Equipe logistique : 2 caristes - 1 technicien opérationnel sur le démantèlement des DEEE et le tri sélectif des matières premières secondaires - 1 équipe de 13 personnes (12 personnes du CAT encadrées par 1 éducateur spécialisé) entièrement dédiée au démantèlement et au tri Non Plusieurs formations axées sécurité - incendie. Plan de formation existant. Non Ce sont essentiellement les clients qui se chargent d amener les DEEE sur le site BIS RECYCLAGE : - Les éco-organismes font appel à des transporteurs spécifiques, - les entreprises amènent les DEEE par leurs propres moyens ou les font collecter par BIS RECYCLAGE Sociétés sous-traitantes pour le transport : Non Les matériaux de seconde vie ainsi que les déchets issus du démantèlement des DEEE sont gérés par les acheteurs/éliminateurs 2.3 Equipement utilisé La principale activité de la société BIS RECYCLAGE est le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE. Elle dispose du matériel suivant : - 9 bennes destinées à accueillir les différents types de déchets issus de l activité du site, - 1 chariot élévateur, - 1 chariot avec pince pour le transport d appareils électroménagers, - 1 atelier de démantèlement équipé de différents bacs de tri correspondant aux catégories de matériaux à récupérer, - 1 chaine de dépollution des tubes cathodiques de marque VICOR, - 1 compacteur à presse verticale pour les films plastiques, - 2 balances tarées pour peser les matériaux entrants et sortants. L entreprise effectuant également une activité de collecte et dispose des véhicules suivants : - d un véhicule léger de type utilitaire, - d un utilitaire de 3,5 tonnes. Page 4/29

8 2.4 Divers L aspect extérieur du site demande à être amélioré, notamment en termes de - places de parkings, - place de retournement pour les camions de collecte, - organisation des stocks extérieurs temporaires de DEEE et des bennes, - entretien général de la plate-forme. L acquisition du site étant récente, la société a privilégié la pérennité de l activité. Les travaux d amélioration sont prévus. Page 5/29

9 3 ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE 3.1 Organisation administrative La société BIS RECYCLAGE assure le transit, regroupement, tri et désassemblage des DEEE sur un seul site : celui de Saint-Jory, objet de la présente étude. Les déchets collectés par les éco-organismes partenaires sont essentiellement des DEEE ménagers de la Haute-Garonne et de 7 départements voisins. Les autres entreprises sont issues de la région toulousaine et du grand Sud-Ouest. La plupart de ces entreprises se chargent elles-mêmes du transport de leurs DEEE. 3.2 Procédures d identification modalités d intervention et d acceptation Procédures d acceptation et stockage des DEEE sur site 1/ Eco-organismes : Les contrats identifient 4 flux de DEEE : - les écrans, - les PAM, - les GEM hors froid, - les GEM froid. Les DEEE sont amenés par lot, via un transporteur, jusqu au site de Saint-Jory. Chaque lot est : - identifié à l aide d un Bordereau de Suivi des Déchets (BSD) numéroté et dument complété, - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké par lot. Les GEM froid ne faisant que transiter sans démantèlement, ils sont stockés sur un emplacement différent de celui des autres DEEE 2/ Autres entreprises : Sur simple appel téléphonique, un devis est envoyé à l entreprise détentrice des DEEE. Apport volontaire = 50%, Collecte par BIS RECYCLAGE (via transporteurs agréés = 50%) Chaque apport est : - grossièrement identifié par le producteur à l aide d un BSD (les déchets sont souvent identifiés comme «DEEE hors froid en Page 6/29

10 mélange»), - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké en mélange sur une zone dédiée aux DEEE hors éco organismes. Démantèlement et évacuation Seuls les GEM froid ne sont pas démantelés sur site. Ils y sont en transit avant d être repris par une société spécialisée (FRIGOPOLIS SAS Toulouse). Au niveau des autres DEEE, ceux des éco organismes sont traités en priorité, par lot. Une fois démantelés, les matériaux sont stockés séparément puis pesés avant d être repris par les sociétés spécialisées. Les extrants à valeur ajoutée sont pesés sur site et facturés au client. Les autres déchets (verre, bois) sont pesés sur le site de l éliminateur qui facture ensuite à BIS RECYCLAGE. Seuls les déchets dangereux sont munis d un BSD. Retour client après traitement Facture + BSD + certificat de traitement.. Autres informations : Le site de Saint-Jory accueille les DEEE toute l année, sans période de fermeture (hors week-end et jours fériés), soit 52 semaines. Les horaires d ouverture du site sont les suivants : - du lundi au jeudi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 - le vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30. Commentaires : Depuis le mois d octobre 2008, les DEEE des entreprises (hors éco organismes) sont triés selon les 4 catégories identifiées pour éco organismes, à savoir : les écrans, les PAM, les GEM hors froid et les GEM froid. Page 7/29

11 3.3 Procédés mis en œuvre Les produits blancs L électroménager ou produits blancs comprend les appareils de lavage et de cuisson, les réfrigérateurs, les appareils de chauffage ainsi que les aspirateurs, machines à coudre Au sein de la société BIS RECYCLAGE les produits blancs sont catégorisés en deux familles : les Grands Electro-Ménagers (GEM) froid et les GEM hors froid. Les GEM froid ne sont pas démantelés sur le site de BIS RECYCLAGE ; ils transitent uniquement dans l entrepôt avant d être confiés à un prestataire spécialisé en vue de leur dépollution. Les autres produits blancs sont démantelés directement depuis la zone de stockage. En effet de part leurs volumes il est plus pratique de procéder au démantèlement sur place. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception de DEEE Contrôle et pesée Stockage Démantèlement Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée La dépollution des produits blancs (hors froid) consiste à extraire les éléments suivants : - les câbles, - les condensateurs, - les cartes électroniques, - les carcasses. Page 8/29

12 3.3.2 Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns Les DEEE informatiques désignent l équipement bureautique et informatique, ou produits gris. Cette catégorie regroupe aussi bien les ordinateurs, les imprimantes, les scanners que les photocopieuses, les téléphones ou répondeurs. Les Petits appareils en mélange sont appelés PAM. Ce terme désigne le petit électroménager : aspirateur, fer à repasser, magnétoscope, matériel musical, etc. Les produits bruns recouvrent les appareils audiovisuels : téléviseur, magnétoscope, équipement HiFi. Ces DEEE sont traités selon la même filière. Ils sont entreposés par catégorie sur des aires définies à l intérieur de l entrepôt, puis démantelés et enfin réexpédiés vers un prestataire assurant un traitement sélectif en vue d une valorisation. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception Contrôle et pesée Tri et Stockage Démantèlement Stockage Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée Page 9/29

13 Le démantèlement des DEEE informatiques et produits bruns permet de récupérer et de séparer dans des bacs les composés suivants : - les disques durs, - les cartouches, - les câbles, - les condensateurs, - les batteries de portables, - les ferrailles, - les cartes électroniques, - du bois (issu des carcasses des produits bruns), - les matières plastiques. Le démantèlement des PAM permet de récupérer et de séparer dans des bacs étanches les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Le démantèlement des écrans permet de récupérer et de séparer les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Les tubes cathodiques subissent un traitement spécifique, en vue de leur dépollution. En effet, un tube cathodique est constitué de trois éléments : - la dalle (à l'avant) composée de verre au baryum, parfois au zirconium et contenant les poudres luminescentes ou luminophores (terres rares, zinc, cadmium, aluminium), - le cône (à l'arrière) composé de verre au plomb et au baryum, - le col (à l'arrière du cône) composé de verre au plomb. La dalle et le cône sont soudés ensemble par une fritte de verre au plomb et zinc. En raison de leur composition, les tubes cathodiques sont considérés comme des déchets dangereux, ce qui implique que toute opération de valorisation soit précédée d'une phase de dépollution. Dans un premier temps, le déviateur et le canon à électrons sont enlevés, puis le cerclage anti-implosion est retiré sur un poste spécialisé, situé dans la zone de démantèlement des tubes cathodiques. On procède à la séparation manuelle des deux verres (cône et dalle) et à l'aspiration des luminophores. Les verres ainsi séparés peuvent être valorisés. Page 10/29

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT

CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT CRITERES D ADMISSION, ORGANES DE CONTRÔLE DE LA QUALITE DES MATERIAUX ET TRACABILITE DES DECHETS INERTES ADMIS SUR LES INSTALLATIONS DU GROUPE ECT I- MESURES PREALABLES A L ACCEPTATION SUR SITE Au préalable

Plus en détail

Des gestes simples pour bien s en séparer!

Des gestes simples pour bien s en séparer! Dechets d equipement electriques et electroniques Syndicat mixte pour l Enlèvement et le Traitement des REsidus Ménagers @ www. sietrem.fr Du Lundi au Vendredi 0 800 770 061 de 9h00 à 12h30 et de 14h00

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Mélusine Taxi Live version 2014.00 Date : 16/05/2014 Table des matières. Table des matières.... 2 1 - Introduction...

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER

SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER SYNDICAT MIXTE LYS AUDOMAROIS CAHIER DES CHARGES TRANSPORT ET CHARGEMENT DES PNEUS USAGES DE SILOS AGRICOLES SUR LE TERRITOIRE DU PAYS DE SAINT-OMER Date de lancement de la consultation : Le Vendredi 16

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURE POSE ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES MOBILIERS

Plus en détail

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal

INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09. Pilot Project on E-Waste Senegal INECE Workshop on E-Waste in West Africa Accra, 24-25 June 09 Pilot Project on E-Waste Senegal CONTEXTE Nombre considérable d ordinateurs et de téléphones portables en circulation annuellement et demande

Plus en détail

PRODUITS - Téléphone portable

PRODUITS - Téléphone portable PRODUITS - Téléphone portable Saturday, December 13, 2014 http://eco3e.eu/produits/telephone-portable/ Table des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition d un téléphone portable seconde génération

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Unité Logistique [UL] Guide d Interprétation «2BSvs STD01» & «2BSvs STD02»

Unité Logistique [UL] Guide d Interprétation «2BSvs STD01» & «2BSvs STD02» Unité Logistique [UL] Guide d Interprétation «2BSvs STD01» & «2BSvs STD02» Personnes concernées : responsables d audit, organismes de collecte et opérateurs économiques (transformation et ou négoce) 2BSvs-STD-IG-03-V2.0-[FR]-

Plus en détail

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS 35 bd de Sébastopol 75001 Paris Directrice de la communication : Véronique Menseau e.mail : menseau@syctom-paris.fr tél : 01 40 13 17 86 Site web : www.syctom-paris.fr www.syctom-isseane.com Service presse

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement Dossier de presse 4 décembre 2015 Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Communauté

Plus en détail

Objet. Déchets admissibles

Objet. Déchets admissibles C I R C U L A I R E C L I E N T / T R A N S P O R T E U R - CENT R E D E C O M P O S T A G E D E N A N I N N E Objet Le présent document a pour objet de décrire de manière précise les conditions d accès

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos!

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos! Les déchets entrants sur notre site doivent entrer dans notre arrêté préfectoral disponible sur notre site internet www.lumiveroptim.fr LISTE DES DECHETS ADMIS SUR LE SITE DE LUMIVER OPTIM Les DEEE / Déchets

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Bonjour, nous sommes la classe de Seconde Transport avec un effectif de 15 élèves. Le lundi 5 octobre au matin, nous sommes allés visiter la plate-forme

Plus en détail

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE 10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE La LOGISTIQUE, c est prévoir et organiser : - l approvisionnement en fonction de la production, - la manutention et le stockage des produits

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

Plan d Assurance Environnement «PAE»

Plan d Assurance Environnement «PAE» ULTRAFILTRATION DE L AIR CLEAN - CONCEPT SIEGE : EUROFLUX 7 Route de la grange aux cercles 91160 BALLAINVILLIERS Tél : 01 69 63 31 80 / Fax : 01 69 63 31 88 AGENCE DE PARIS 7 Route de la grange aux cercles

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-09-310-313 publié le 04 SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE 31 Université Toulouse Jean-Jaurès DRH Pôle Gestion des Personnels BIATSS Bureau des concours

Plus en détail

Présentation de l usine de La Loyère

Présentation de l usine de La Loyère Présentation de l usine de La Loyère Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1994 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Usure et. entretien du matériel

Usure et. entretien du matériel Usure et entretien du matériel 23 Usure et entretien du matériel Un pneumatique est constitué de caoutchouc (naturel et artificiel), d adjuvants chimiques (soufre, noir de carbone, huiles, etc.) et de

Plus en détail

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives»

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives» LOGO ORGANISME MODELE DE CAHIER DES CHARGES «Externalisation des archives» Version 1.0 2 Sommaire 1. Généralités.. 1.1. Contexte 1.2. Objectifs du cahier des charges 1.3. Périmètre de l externalisation

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X

Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X 1. Présentation Ce cahier des charges concerne la reprise des déchets de douze entreprises situées sur le zoning de

Plus en détail

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga Enfouissement et récupération Bilan 2013 Christian Noël, dga 1. Présentation de la MRC 2. Chronologie de la prise en charge de la gestion des matières résiduelles 3. Tonnage des matières résiduelles enfouies

Plus en détail

SDS en quelques chiffres

SDS en quelques chiffres SDS PRESENTATION SDS en quelques chiffres Activité SDS est une équipe de plus de 130 personnes SDS est un stockiste multi-spécialiste représentant 4 univers et métiers, et 700 marques. Date de création

Plus en détail

PRODUITS - Imprimante

PRODUITS - Imprimante PRODUITS - Imprimante Friday, May 23, 2014 http://eco3e.eu/produits/imprimante/ Tables des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition du produit 1.2 Parc actuel 2. Dépollution et recyclage du produit

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Le contrat en 10 points

Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012. Le contrat en 10 points Réunion logistique du 5 & 6 juin 2012 Le contrat en 10 points Le contrat en 10 points Contrat logistique 2011 Constat: Le contrat logistique est souvent méconnu du prestataire opérationnel Vous devez en

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule

Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule CDI Recyclage Agence Nord Présentation du site de Quesnoy-sur-Deule Présentation CDI Recyclage intègre Paprec Group en juin 00 et profite désormais du maillage national et des savoir-faire du leader indépendant

Plus en détail

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome?

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 1 Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 2 Le carnet d entretien est un outil essentiel pour permettre d assurer la longévité du bâtiment et garantir la valeur du bâtiment. Le carnet d

Plus en détail

NUMATIC INTERNATIONAL FRANCE

NUMATIC INTERNATIONAL FRANCE 1 NUMATIC INTERNATIONAL FRANCE 1 3 / 1 7 R U E D U V A L E N G E L I E R E A E L A T U I L E R I E 7 7 5 0 0 C H E L L E S CONDITIONS GENERALES DU S.A.V. NUMATIC INTERNATIONAL EN FRANCE EDITION Mars 2013

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Documentaires Ces documents peuvent être empruntés par toute la communauté universitaire.

Documentaires Ces documents peuvent être empruntés par toute la communauté universitaire. POLITIQUE DE PRÊT DE L AUDIOVIDÉOTHÈQUE SEPTEMBRE 2014 1. Usagers Le prêt est possible pour les catégories d'usagers suivantes : étudiants, corps professoral, employés de l'uqam, diplômés de l'uqam, membres

Plus en détail

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels»

Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» Mise en place de la REP* ameublement dans les entreprises artisanales : modalités de la filière «meubles destinés aux professionnels» SOURCES D INFORMATION Présentation de Valdélia (éco-organisme de la

Plus en détail

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère

Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets. Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Etat des lieux de la gestion des encombrants de déchèteries dans le département du Finistère Symeed état des lieux de la gestion des encombrants de

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 1 er juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 8 sur 152 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets

Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets Annexe 1: Les technologies de transfert des déchets Le transit en bennes ouvertes Les véhicules de collecte déversent directement à partir d un quai dans des bennes de 30 m 3 parfois, plus grandes, comme

Plus en détail

Marche à suivre Statistiques habitants

Marche à suivre Statistiques habitants Marche à suivre Date Qui Description 06/06/14 Patrick Dussetier Manuel OFISA Informatique - Chemin de la Rueyre 120, CH 1020 Renens - Tél : 021/321.51.11 - Fax : 021/321.51.57 Page 1 / 13 Table des matières

Plus en détail

Méthodes de calcul du coût prévisionnel mentionné à l article 6 du Décret 2012-533 modifié.

Méthodes de calcul du coût prévisionnel mentionné à l article 6 du Décret 2012-533 modifié. Documentation Technique de Référence Méthodes de calcul du coût prévisionnel mentionné à l article 6 du Décret 2012-533 modifié. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES Responsable de l application : Direction des ressources informationnelles (DRI) Approuvé par : Destinataires : Tous les générateurs de produits électroniques

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Réglementation ICPE Gestion des risques et Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation applicable En France, 500 000 établissements relèvent actuellement de la législation

Plus en détail

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 ECO.COLLECTOOR La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 Pour contribuer à préserver l environnement, Eco.Collectoor a développé une solution de collecte et de recyclage des

Plus en détail

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage

Gestion des stocks. Somme du stock «En cours» des 6 lieux de stockage Gestion des stocks La case «gestion du stock» doit être cochée dans la fiche de l article pour que celui-ci soit mouvementé. Vous pouvez gérer 6 stocks (stock de 0 à 5). Le stock inscrit en rouge correspond

Plus en détail

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL PORTAIL D ECHANGES DE DONNEES COMPTABLES ENTRE LE SECRETARIAT GENERAL DE LA COBAC ET LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL SOMMAIRE CHAPITRE

Plus en détail

Installation - Réseau + PRONOTE.net

Installation - Réseau + PRONOTE.net Installation - Réseau + PRONOTE.net Installation - Réseau + PRONOTE.net L installation de PRONOTE.net nécessite que PRONOTE en réseau soit installé. PRONOTE.net est une application qui permet la publication

Plus en détail

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE

GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION CARACTERISTIQUES EXIGEES ET MOYENS MIS EN OEUVRE GUIDE QUALITE ARSEG S O M M A I R E METIER TRANSFERT CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION GLOSSAIRE CONTEXTE 3-1- Caractéristiques de l'activité transfert 3-1-1 L'activité transfert

Plus en détail

Manuel utilisation planning CUMA

Manuel utilisation planning CUMA Manuel utilisation planning CUMA 1- Explication des notions utilisées dans le logiciel GRR (Gestion et réservation de ressources) Le logiciel GRR utilise plusieurs termes à clarifier : - domaines : correspond

Plus en détail

Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques :

Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques : Grandes étapes dates essentielles Les Déchets d Équipements Électriques et Électroniques : Eco-systèmes, partenaire des collectivités locales Janvier 2003 : une nouvelle directive européenne impose la

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants 4 ème version Juillet 2013 Sébastien LOUIS-ROSE - Tél : +33 (0) 1 41 62 83 45 Sebastien.louisrose@afnor.org Patricia BENEDIKT - Tél : +33

Plus en détail

Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs

Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs Savoir-faire à Bonneuil-sur-Marne Partage d expérience dans les pays du Sud Notre expertise au service

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES

AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES AMIENS METROPOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE DE SERVICES TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE COURRIERS, COLIS ET PRESTATIONS ASSOCIEES. LOCATION/ENTRETIEN DE MACHINES A AFFRANCHIR AVEC

Plus en détail

ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations

ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations ERP-CRM Gestion de clientèle et facturations Prérequis recommandé : Initiation à la bureautique Durée : 30 heures Public : Entrepreneurs, salariés Lieu : Paris ou sur site Méthode : Cours + travaux pratiques

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE 2015

PROTOCOLE DE SECURITE 2015 Information général Ci-dessous notre adresse de chargement, horaires de chargement/déchargement et contacts de notre site Multibase A Dow Corning Company. MULTIBASE A Dow Corning Company ZI Chartreuse-Guiers

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES Tél.: 03 21 36 92 80 ACQUISITION D UN CAMION BENNE Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Référence de la consultation : 2015-017

Référence de la consultation : 2015-017 ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES MINES D'ALBI-CARMAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) FOURNITURE DE GAZ SPECIAUX, MATERIELS DE DISTRIBUTION ET LOCATION D EMBALLAGES Référence de la consultation

Plus en détail

Site de l Assainissement et de la Protection des Sols

Site de l Assainissement et de la Protection des Sols Site de l Assainissement et de la Protection des Sols Mouvements d effluents d élevage frontaliers Aide Date 14/12/2015 Version 1.00 Auteur M. Minne MOUVEMENTS D EFFLUENTS D ÉLEVAGE AIDE UTILISATEUR 2/11

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Terre d équilibre MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE BUREAU Mairie De DRUMETTAZ-CLARAFOND 102 Route du Chef Lieu 73420 DRUMETTAZ-CLARAFOND Tél : 04.79.63.64.00 Fax : 04.79.63.64.01 FOURNITURES DE BUREAU Cahier

Plus en détail

Marché public de services Département de l Aude Capitainerie de Port Leucate

Marché public de services Département de l Aude Capitainerie de Port Leucate Marché public de services Département de l Aude Capitainerie de Port Leucate Location, transport et traitement des déchets issus de la déchetterie portuaire C.C.T.P. 1 SOMMAIRE Chapitre 1 - Définition

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature»

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature» Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels Fonds social européen en Investit pour votre avenir CAHIER DES CHARGES Projet de Formation (Projet régional AGEFOS-PME, OPCALIA Aquitaine et

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN

RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN M.R.C de Lotbinière Mars 2004 RAPPORT SUR LE PROJET DE DÉCHIQUETAGE DES DÉCHETS AU L.E.T. DE SAINT-FLAVIEN PAR: Stéphane Larivée, ing. MRC de Lotbinière Mars 2004 Rapport sur le projet de déchiquetage

Plus en détail

Gagnez du temps et de l argent

Gagnez du temps et de l argent Gagnez du temps et de l argent Avec le catalogue «Meilleure valeur en ligne *» de Dell pour les écoles Simplifiez-vous la vie avec le catalogue «Meilleure valeur en ligne» de Dell pour les écoles Au lieu

Plus en détail

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 FOURNISSEUR DE NAVIRES 1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 5. LES CONDITIONS D APPROVISIONNEMENT,

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

L Outil de veille réglementaire de QUALEXPERT

L Outil de veille réglementaire de QUALEXPERT L Outil de veille réglementaire de QUALEXPERT 5 domaines de veille: Environnement Sureté Sécurité Métier Normalisation Avec 5 familles Environnement Sécurité public Hygiène et sécurité Spécifiques Métiers

Plus en détail

PRISE EN MAIN RAPIDE

PRISE EN MAIN RAPIDE PRISE EN MAIN RAPIDE SOMMAIRE DÉCOUVREZ VOTRE UNIVERS ELnetHSE.fr PAGE CONNECTEZVOUS ET CRÉEZ VOTRE COMPTE PERSONNEL PAGE PERSONNALISEZ VOTRE PAGE D ACCUEIL PAGE 5 5 LANCEZ UNE RECHERCHE PAGE 7 NAVIGUEZ

Plus en détail

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU

COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY. Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU COMMUNE DE LE COUDRAY 32, rue du GORD 28630 LE COUDRAY Tél: 02.37.28.17.14 Télécopie : 02.37.30.17.60 MAINTENANCE MATERIELS INFORMATIQUES ET RESEAU Cahier des Charges CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE ARTICLE

Plus en détail

Planification, gestion et mise en œuvre des flux de produits

Planification, gestion et mise en œuvre des flux de produits Famille de métiers Planification, gestion et mise en œuvre des flux de produits Responsable exploitation logistique Il/elle conçoit, organise et pilote la gestion des flux logistiques et des s pour la

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

Le traitement des 4 Flux

Le traitement des 4 Flux Le traitement des 4 Flux Eco-systèmes date 2007 1 Le GEM FROID Eco-systèmes date 2007 2 Un exemple : le traitement des appareils de Froid en installation dédiée Séparation des matières broyées Tri et démantèlement

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P.P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS Commande du Maître d'ouvrage au Maître d'oeuvre Déchets de Chantiers

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

1 / INTRODUCTION : 2 2 / DESCRIPTION DU SITE 3 3 / UTILISATION 3 4 / VOTRE ESPACE CLIENT 5 5 / CONSIGNE D USAGE SUR LA SECURITE : 9

1 / INTRODUCTION : 2 2 / DESCRIPTION DU SITE 3 3 / UTILISATION 3 4 / VOTRE ESPACE CLIENT 5 5 / CONSIGNE D USAGE SUR LA SECURITE : 9 Fichier : WEB-02 - Notice - site BtoB - Client.doc Edition du 16/06/2011 Page 1 / 9 1 / Introduction : 1.1 / Sommaire 1 / INTRODUCTION : 2 1.1 / SOMMAIRE 2 1.2 / REVISIONS : 2 1.3 / DESCRIPTION : 2 2 /

Plus en détail

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET :

COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Entre : ET : COMMUNE DE OBJET : CONVENTION D ENTRETIEN DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF M Demeurant Entre : Téléphone : Désigné ci-après par l appellation : «l usager», ET : La Communauté de Communes du

Plus en détail

Recycler ce qui ne sert plus à rien, ça sert à quelque chose!

Recycler ce qui ne sert plus à rien, ça sert à quelque chose! Recycler ce qui ne sert plus à rien, ça sert à quelque chose! Avec le soutien de la Commission européenne Votre magasin : au cœur du dispositif de recyclage page 5 Sommaire Recycler plus et mieux : avec

Plus en détail