Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE"

Transcription

1 Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

2 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE ELEMENTS TECHNIQUES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ELEMENTS HUMAINS ET SOUS-TRAITANCE EQUIPEMENT UTILISE DIVERS ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE ORGANISATION ADMINISTRATIVE PROCEDURES D IDENTIFICATION MODALITES D INTERVENTION ET D ACCEPTATION PROCEDES MIS EN ŒUVRE Les produits blancs Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns LES FILIERES DE REPRISE DES MATERIAUX Identification des filières Vérification de la conformité réglementaire des filières BILAN D ACTIVITE DU SITE DETAIL DES ENTRANTS Les entrants «éco-organismes» Les entrants «Entreprises» Le total «entrants» DETAIL DES EXTRANTS Les matériaux à plus value financière Les autres matériaux Le total «extrants» LES GEM FROID LES STOCKS LE BILAN MATIERE Sommaire

3 5 ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION - CONCLUSION ANALYSE / EXPERTISE DE LA SITUATION SYNTHESE DE L EXPERTISE CONCLUSION GENERALE ANNEXES...28 Sommaire

4 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE Nom du Centre : BIS RECYCLAGE Localisation : 76, route nationale SAINT JORY Tél : Fax : Personnes rencontrées : Déclaration Préfecture pour transport, négoce et courtage de DEEE Réglementation ICPE : MM ROUCH (Gérant) et BARDOU (services administratifs) Oui en annexe. Courrier en annexe Autorisation préfectorale du 17/01/2008 d exploiter par antériorité au titre de la rubrique n 2711 de la nomenclature des ICPE. Activité sur le site : Historique : Transit, regroupement, tri, désassemblage de DEEE. Initialement, l activité avait lieu sur le site de l Union (31) où est aujourd hui exercée la seule activité de vente de matériel informatique d occasion. L achat du bâtiment actuel a eu lieu en 2007 avec l évolution de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse. Commentaires : Initialement, l activité de transit, regroupement et tri de DEEE était effectuée par la société BIS REPETITA sur la commune de l Union (31). Suite à l évolution récente de la réglementation sur les DEEE et un prévisionnel d activité à la hausse, M. Rouch, gérant de la société BIS REPETITA s est implanté à Saint-Jory sur un site doté d un bâtiment bénéficiant de plus d espace, depuis le mois de Mai La société BIS RECYCLAGE a ainsi été créée, dont l unique activité réside dans le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE, l activité de revente du matériel informatique d occasion étant du ressort de la société BIS REPETITA. Page 1/29

5 2 ELEMENTS TECHNIQUES 2.1 Principales caractéristiques techniques Clients : Types de déchets acceptés : Entreprises diverses Eco-organismes Voir bilan détaillé au 4. Tous les DEEE sont acceptés. Les DEEE des éco-organismes partenaires sont de 4 types : - les écrans (LCD, tubes cathodiques ), - les Petits Appareils Ménagers (PAM), - les gros appareils ménagers «froid» : gros appareils frigorifiques, réfrigérateurs, congélateurs, autres appareils pour réfrigérer, - les gros appareils ménagers «hors froid». Les DEEE issus des entreprises sont essentiellement de 3 types : - les gros appareils ménagers «hors froid» - les écrans, - les éléments d informatiques hors écrans. Déchets passant par le site : Voir bilan détaillé fourni au 4. Période de Septembre 2007 à Octobre 2008 : tonnes réceptionnées dont : o t issues des éco-organismes o 200 t issues des entreprises Page 2/29

6 Principales caractéristiques des installations : 1/ L entrepôt d une surface totale de m 2 est constitué des zones suivantes : - La zone de stockage des PAM, d une surface de 100 m 2 pour un volume max de 300 m 3 - La zone de stockage des grands appareils électroménagers froid, d une surface de 50 m 2 pour un volume de 75 m 3 - La zone de stockage des grands électroménagers hors froid, d une surface de 300 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des écrans, d une surface de 150 m 2 pour un volume de 300 m 3 - La zone de stockage des autres DEEE, d une surface de 100 m 2 pour un volume de 150 m 3. - La zone de démantèlement, d une surface de 500 m 2 accueillant un stockage de DEEE temporaire pour démantèlement de 150 m 3, - La zone de dépollution des tubes cathodiques de 100 m 2 située à proximité de la zone de démantèlement. 2/ Le bâtiment d expédition : utilisé pour conditionner en vue des expéditions les matières à valeur ajoutée issues du démantèlement des DEEE. Ce bâtiment peut accueillir jusqu à 250 m 3 de DEEE. 3/ La plate-forme extérieure offre une superficie de m 2 et regroupe les zones suivantes : - Une zone accueillant 1 benne de 30 m 3 pour le stockage de plastiques type polymères issus du démantèlement des DEEE, - Une zone accueillant 3 bennes de 30 m 3 pour le stockage des matériaux de type «platinage» - Une zone accueillant 2 bennes de 30 m 3 pour le stockage de matériaux de type «ferrailles mêlées» - Une benne de 25 m 3 pour le stockage du bois, - une zone accueillant 2 bennes de 15 m 3 pour l entreposage du verre issu du démantèlement des écrans. Gestion des stocks : Evacuation régulière. Les DEEE sont stockés sur site entre 1 semaine et 10 jours. Pas de problème particulier compte tenu de la place disponible et des flux réceptionnés. Filières de traitement : OCCITANIS (Graulhet - 81), FOURNIER METAUX (Toulouse - 31), VEOLIA PROPRETE (Villeneuve Tolosane 31), BRIANE Environnement (Saint-Juéry - 81), La liste complète est fournie au Page 3/29

7 2.2 Eléments humains et sous-traitance Salariés : Présence d un CHSCT : Formation des salariés Sociétés sous-traitantes pour la collecte - Service administratif : 2 personnes - Equipe logistique : 2 caristes - 1 technicien opérationnel sur le démantèlement des DEEE et le tri sélectif des matières premières secondaires - 1 équipe de 13 personnes (12 personnes du CAT encadrées par 1 éducateur spécialisé) entièrement dédiée au démantèlement et au tri Non Plusieurs formations axées sécurité - incendie. Plan de formation existant. Non Ce sont essentiellement les clients qui se chargent d amener les DEEE sur le site BIS RECYCLAGE : - Les éco-organismes font appel à des transporteurs spécifiques, - les entreprises amènent les DEEE par leurs propres moyens ou les font collecter par BIS RECYCLAGE Sociétés sous-traitantes pour le transport : Non Les matériaux de seconde vie ainsi que les déchets issus du démantèlement des DEEE sont gérés par les acheteurs/éliminateurs 2.3 Equipement utilisé La principale activité de la société BIS RECYCLAGE est le transit, regroupement, tri et désassemblage de DEEE. Elle dispose du matériel suivant : - 9 bennes destinées à accueillir les différents types de déchets issus de l activité du site, - 1 chariot élévateur, - 1 chariot avec pince pour le transport d appareils électroménagers, - 1 atelier de démantèlement équipé de différents bacs de tri correspondant aux catégories de matériaux à récupérer, - 1 chaine de dépollution des tubes cathodiques de marque VICOR, - 1 compacteur à presse verticale pour les films plastiques, - 2 balances tarées pour peser les matériaux entrants et sortants. L entreprise effectuant également une activité de collecte et dispose des véhicules suivants : - d un véhicule léger de type utilitaire, - d un utilitaire de 3,5 tonnes. Page 4/29

8 2.4 Divers L aspect extérieur du site demande à être amélioré, notamment en termes de - places de parkings, - place de retournement pour les camions de collecte, - organisation des stocks extérieurs temporaires de DEEE et des bennes, - entretien général de la plate-forme. L acquisition du site étant récente, la société a privilégié la pérennité de l activité. Les travaux d amélioration sont prévus. Page 5/29

9 3 ORGANISATION DU TRANSIT, REGROUPEMENT, TRI ET DESASSEMBLAGE DES DEEE 3.1 Organisation administrative La société BIS RECYCLAGE assure le transit, regroupement, tri et désassemblage des DEEE sur un seul site : celui de Saint-Jory, objet de la présente étude. Les déchets collectés par les éco-organismes partenaires sont essentiellement des DEEE ménagers de la Haute-Garonne et de 7 départements voisins. Les autres entreprises sont issues de la région toulousaine et du grand Sud-Ouest. La plupart de ces entreprises se chargent elles-mêmes du transport de leurs DEEE. 3.2 Procédures d identification modalités d intervention et d acceptation Procédures d acceptation et stockage des DEEE sur site 1/ Eco-organismes : Les contrats identifient 4 flux de DEEE : - les écrans, - les PAM, - les GEM hors froid, - les GEM froid. Les DEEE sont amenés par lot, via un transporteur, jusqu au site de Saint-Jory. Chaque lot est : - identifié à l aide d un Bordereau de Suivi des Déchets (BSD) numéroté et dument complété, - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké par lot. Les GEM froid ne faisant que transiter sans démantèlement, ils sont stockés sur un emplacement différent de celui des autres DEEE 2/ Autres entreprises : Sur simple appel téléphonique, un devis est envoyé à l entreprise détentrice des DEEE. Apport volontaire = 50%, Collecte par BIS RECYCLAGE (via transporteurs agréés = 50%) Chaque apport est : - grossièrement identifié par le producteur à l aide d un BSD (les déchets sont souvent identifiés comme «DEEE hors froid en Page 6/29

10 mélange»), - pesé par la société BIS RECYCLAGE, - identifié par BIS RECYCLAGE à l aide d un numéro interne d acceptation, - enregistré informatiquement à l aide du logiciel FILEMAKER PRO, - stocké en mélange sur une zone dédiée aux DEEE hors éco organismes. Démantèlement et évacuation Seuls les GEM froid ne sont pas démantelés sur site. Ils y sont en transit avant d être repris par une société spécialisée (FRIGOPOLIS SAS Toulouse). Au niveau des autres DEEE, ceux des éco organismes sont traités en priorité, par lot. Une fois démantelés, les matériaux sont stockés séparément puis pesés avant d être repris par les sociétés spécialisées. Les extrants à valeur ajoutée sont pesés sur site et facturés au client. Les autres déchets (verre, bois) sont pesés sur le site de l éliminateur qui facture ensuite à BIS RECYCLAGE. Seuls les déchets dangereux sont munis d un BSD. Retour client après traitement Facture + BSD + certificat de traitement.. Autres informations : Le site de Saint-Jory accueille les DEEE toute l année, sans période de fermeture (hors week-end et jours fériés), soit 52 semaines. Les horaires d ouverture du site sont les suivants : - du lundi au jeudi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 - le vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30. Commentaires : Depuis le mois d octobre 2008, les DEEE des entreprises (hors éco organismes) sont triés selon les 4 catégories identifiées pour éco organismes, à savoir : les écrans, les PAM, les GEM hors froid et les GEM froid. Page 7/29

11 3.3 Procédés mis en œuvre Les produits blancs L électroménager ou produits blancs comprend les appareils de lavage et de cuisson, les réfrigérateurs, les appareils de chauffage ainsi que les aspirateurs, machines à coudre Au sein de la société BIS RECYCLAGE les produits blancs sont catégorisés en deux familles : les Grands Electro-Ménagers (GEM) froid et les GEM hors froid. Les GEM froid ne sont pas démantelés sur le site de BIS RECYCLAGE ; ils transitent uniquement dans l entrepôt avant d être confiés à un prestataire spécialisé en vue de leur dépollution. Les autres produits blancs sont démantelés directement depuis la zone de stockage. En effet de part leurs volumes il est plus pratique de procéder au démantèlement sur place. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception de DEEE Contrôle et pesée Stockage Démantèlement Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée La dépollution des produits blancs (hors froid) consiste à extraire les éléments suivants : - les câbles, - les condensateurs, - les cartes électroniques, - les carcasses. Page 8/29

12 3.3.2 Les DEEE informatiques, PAM et produits bruns Les DEEE informatiques désignent l équipement bureautique et informatique, ou produits gris. Cette catégorie regroupe aussi bien les ordinateurs, les imprimantes, les scanners que les photocopieuses, les téléphones ou répondeurs. Les Petits appareils en mélange sont appelés PAM. Ce terme désigne le petit électroménager : aspirateur, fer à repasser, magnétoscope, matériel musical, etc. Les produits bruns recouvrent les appareils audiovisuels : téléviseur, magnétoscope, équipement HiFi. Ces DEEE sont traités selon la même filière. Ils sont entreposés par catégorie sur des aires définies à l intérieur de l entrepôt, puis démantelés et enfin réexpédiés vers un prestataire assurant un traitement sélectif en vue d une valorisation. Le procédé mis en œuvre est décrit par le logigramme suivant : Réception Contrôle et pesée Tri et Stockage Démantèlement Stockage Pesée et Expédition des matières à valeur ajoutée Page 9/29

13 Le démantèlement des DEEE informatiques et produits bruns permet de récupérer et de séparer dans des bacs les composés suivants : - les disques durs, - les cartouches, - les câbles, - les condensateurs, - les batteries de portables, - les ferrailles, - les cartes électroniques, - du bois (issu des carcasses des produits bruns), - les matières plastiques. Le démantèlement des PAM permet de récupérer et de séparer dans des bacs étanches les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Le démantèlement des écrans permet de récupérer et de séparer les composés suivants : - les polymères, - les câbles, - les tubes cathodiques, - les cartes électroniques. Les tubes cathodiques subissent un traitement spécifique, en vue de leur dépollution. En effet, un tube cathodique est constitué de trois éléments : - la dalle (à l'avant) composée de verre au baryum, parfois au zirconium et contenant les poudres luminescentes ou luminophores (terres rares, zinc, cadmium, aluminium), - le cône (à l'arrière) composé de verre au plomb et au baryum, - le col (à l'arrière du cône) composé de verre au plomb. La dalle et le cône sont soudés ensemble par une fritte de verre au plomb et zinc. En raison de leur composition, les tubes cathodiques sont considérés comme des déchets dangereux, ce qui implique que toute opération de valorisation soit précédée d'une phase de dépollution. Dans un premier temps, le déviateur et le canon à électrons sont enlevés, puis le cerclage anti-implosion est retiré sur un poste spécialisé, situé dans la zone de démantèlement des tubes cathodiques. On procède à la séparation manuelle des deux verres (cône et dalle) et à l'aspiration des luminophores. Les verres ainsi séparés peuvent être valorisés. Page 10/29

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

ANNEXE 5 MODALITES D ACCES EN DECHETERIE ET OBTENTION D UN BADGE D ACCES POUR LES USAGERS «PROFESSIONNELS ET ASSIMILES»

ANNEXE 5 MODALITES D ACCES EN DECHETERIE ET OBTENTION D UN BADGE D ACCES POUR LES USAGERS «PROFESSIONNELS ET ASSIMILES» ANNEXE 5 MODALITES D ACCES EN DECHETERIE ET OBTENTION D UN BADGE D ACCES POUR LES USAGERS «PROFESSIONNELS ET ASSIMILES» Annexe 5 Règlement intérieur du réseau des déchèteries du SYELOM Page 1 1. Définition

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel

Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Annexe 1 : Dossier de Spécifications générales et détaillées du Système Informatique de Gestion des déchets de mobilier professionnel Sommaire 1 Contexte du projet 11 1.1 L ECO-ORGANISME VALDELIA... 11

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

Règlement de réception

Règlement de réception Gestion des déchets Règlement de réception des déchets dans les déchetteries www.annemasse-agglo.fr SOMMAIRE... 1 SOMMAIRE... 2 Chapitre I - Généralités... 3 Article 1 : Définition de la déchetterie...

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Notice explicative du formulaire CERFA n 12571*01 relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux

Notice explicative du formulaire CERFA n 12571*01 relatif au bordereau de suivi des déchets dangereux Notice explicative du formulaire CERFA n 12571*01 Décret n 2005-635 du 30 mai 2005 Arrêté du 29 juillet 2005 Notice explicative du formulaire CERFA n 12571*01 relatif au bordereau de suivi des déchets

Plus en détail

INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS

INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE DEPARTEMENT DE L OISE COMMUNE DE NOGENT-SUR-OISE INSTALLATION DE TRI/VALORISATION ET TRANSFERT DE DECHETS Elaboration du montant des garanties financières Mai 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Des appareils ménagers efficaces

Des appareils ménagers efficaces Des appareils ménagers efficaces Fiche d information du WWF La consommation d électricité en Suisse La Suisse consomme chaque année environ 60 milliards de kwh d électricité. Grâce à l amélioration de

Plus en détail

Une entreprise innovante

Une entreprise innovante Une entreprise innovante Morphosis est une société spécialisée dans l extraction des métaux rares et précieux issus des déchets informatiques, électroniques et Telecom. Nous faisons d une obligation réglementaire

Plus en détail

DEEE. Votre contribution Développement Durable SICTOM DES MONTS DU FOREZ (43)

DEEE. Votre contribution Développement Durable SICTOM DES MONTS DU FOREZ (43) DEEE Votre contribution Développement Durable Edition Collectivités Territoriales 2014 ÉDITO Nature et collectivités, une histoire durable C est grâce à vos efforts qu Eco-systèmes a collecté plus de

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

PRODUITS - Téléphone portable

PRODUITS - Téléphone portable PRODUITS - Téléphone portable Saturday, December 13, 2014 http://eco3e.eu/produits/telephone-portable/ Table des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition d un téléphone portable seconde génération

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets Étude de cas Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? Partie 3 L habitant Dans les pays riches, les enfants ont en général de nombreux jouets. Aujourd hui, de plus en plus de jeunes

Plus en détail

Document normatif WEEELABEX. Logistique. 2 mai 2011. Avec le soutien financier du programme LIFE de la Communauté européenne

Document normatif WEEELABEX. Logistique. 2 mai 2011. Avec le soutien financier du programme LIFE de la Communauté européenne Document normatif WEEELABEX Logistique 2 mai 2011 Avec le soutien financier du programme LIFE de la Communauté européenne i Table des matières Table des matières... i Préface... ii Introduction... ii Logistique...

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route

Conditions d accès. Plan du site. Par les transports en communs. Par la route Conditions d accès Plan du site Par les transports en communs Métro : Ligne 12, station Porte de Versailles Ligne 8, station Balard Bus : Ligne 39, Porte de la Plaine Ligne 42, Balard Ligne 80, Porte de

Plus en détail

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE Présentation ERP Présentation d ERP Société créée en France en 2002 4 membres fondateurs : Braun-Gillette, Electrolux, Hewlett Packard et Sony EUROPEAN RECYING PLATFORM E R P Société par actions simplifiée

Plus en détail

Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur

Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur Retour des réactifs usagés Tests en tube HACH LANGE * en accord avec la nouvelle réglementation européenne en vigueur Régulièrement, la réglementation concernant la récupération des réactifs usagés se

Plus en détail

Équipements électriques et électroniques

Équipements électriques et électroniques Réglementation Organisation Marché Collecte Traitement Comparaison Perspectives européenne Données 213 Équipements électriques et électroniques Collection Repères Un DEEE est un déchet d équipement électrique

Plus en détail

Dossier d Installation Classée

Dossier d Installation Classée Dossier d Installation Classée Demande d autorisation d exercer de nouvelles activités dans le cadre d une régularisation CENTRE DE DEPOLLUTION, DE DEMONTAGE ET DE CONPACTAGE DE VEHICULES HORS D USAGES

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

Service d enlèvement et de valorisation des déchets ménagers Rapport annuel sur le prix et la qualité du service 2011

Service d enlèvement et de valorisation des déchets ménagers Rapport annuel sur le prix et la qualité du service 2011 Service d enlèvement et de valorisation des déchets ménagers Rapport annuel sur le prix et la qualité du service 2011 En application du décret n 2000-404 du 11 mai 2000 Communauté de Communes de la Presqu'île

Plus en détail

SDS en quelques chiffres

SDS en quelques chiffres SDS PRESENTATION SDS en quelques chiffres Activité SDS est une équipe de plus de 130 personnes SDS est un stockiste multi-spécialiste représentant 4 univers et métiers, et 700 marques. Date de création

Plus en détail

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant CoMPéTEnCE odp3 > activité 2 a.2, a.3, B.1 Classer les activité offres 2 classer classer des offres des d emploi offres d emploi du secteur du secteur SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + CoMPéTEnCE odp3 >

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS Délibération n 3 MISSIONS SPECIALES DU PRESIDENT ET DES VICE PRESIDENTS Vu le code général des collectivités territoriales et en particulier ses articles L2123-17 à L2123-24-1, Monsieur, Président, Messieurs

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

Green Approach. Une réponse agréée pour le recyclage des Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE)

Green Approach. Une réponse agréée pour le recyclage des Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) Green Approach Une réponse agréée pour le recyclage des Déchets d Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) Dans le respect des principes de développement durable 2 Table des matières Recyclage des

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 Introduction Les principales nuisances susceptibles d être rencontrées sur un chantier proviennent de la gestion des déchets, du bruit et des

Plus en détail

Ménages DÉCHETS. Mesures et conseils pour la gestion des déchets

Ménages DÉCHETS. Mesures et conseils pour la gestion des déchets Ménages DÉCHETS Mesures et conseils pour la gestion s déchets Mesures et conseils pour la gestion s déchets Principes gestion s déchets à l attention s ménages pour la mise en conformité avec le nouveau

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE

FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE FORMATION DIPLOMANTE BAC PRO LOGISTIQUE Public concerné : Pour les jeunes : Après la 3ème ou après un BEP, voire un CAP (BEP Tertiaire, BEP Conduite et Services dans le Transport Routier) Pour les adultes

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE)

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE) ANNEXE A CONTRAT DE GESTION DES DECHETS DANGEREUX (B2 ET TOXIQUES) ISSUS D ACTIVITES DE SOINS DE SANTE VETERINAIRES (COLLECTE PAR PASSAGE A DOMICILE) ENTRE Nom de l établissement :... Nom du responsable

Plus en détail

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE COMMISSION DE SUIVI DE SITE Centre de traitement multi filière SYCTOM IVRY Paris XIII Centre de tri et déchèterie exploités par SITA IDF SOMMAIRE Bassins versants Présentation du Centre de tri Bilan d

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT PLOMBERIE / CHAUFFAGE COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination de ses

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT FABRICATION ET CONDITIONNEMENT DE BOISSONS QUELLE DEMARCHES ADMINISTRATIVES EFFECTUER? 1. Vous devez déclarer votre activité à la Direction de la Protection des Populations.

Plus en détail

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE SITA, LEADER DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SEPTEMBRE 2014 DOSSIERDEPRESSE contact PRESSE Caroline QUILLERÉ Directrice

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

ANIMER UNE POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET ENVIRONNEMENTAUX SUR LE SITE D ENVIE 2E, MIDI-PYRENEES.

ANIMER UNE POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET ENVIRONNEMENTAUX SUR LE SITE D ENVIE 2E, MIDI-PYRENEES. ANIMER UNE POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET ENVIRONNEMENTAUX SUR LE SITE D ENVIE 2E, MIDI-PYRENEES. Maître de stage : Mickaël CHAMPION, responsable d exploitation. Tuteur pédagogique

Plus en détail

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet.

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. N de Lot Désignation Prix Observation 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. 002 Chambre 2 : Un lit, un matelas, un chevet, une commode, un fauteuil. 003 Chambre 3 : Un lit, un matelas, un chevet,

Plus en détail

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application :

MODE OPERATOIRE NORMALISE : Date d application : 1 / 14 Prénom / Nom Date, signature Rédacteur : Tony Jamault Vérificateur : Anthony Loussouarn Approbation : Isabelle Calard Table des matières 1 OBJECTIF DU MODE OPERATOIRE ET DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

Déchets professionnels

Déchets professionnels 2015 info service+ Des questions? Des informations complémentaires? Des problèmes d équipements? Un changement de situation? Le professionnel est invité à contacter directement le Syndicat du Val de Loir

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

BORDEREAU DE SUIVI DES DECHETS

BORDEREAU DE SUIVI DES DECHETS BORDEREAU DE SUIVI DES DECHETS Pour une meilleure traçabilité Une nouvelle réglementation vient clarifier les règles de traçabilité du circuit des déchets dangereux Chambre de Métiers et de l'artisanat

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

Modifications de l ordre du jour : suite à de récentes informations, des délibérations doivent être inscrites à l ordre du jour, concernant :

Modifications de l ordre du jour : suite à de récentes informations, des délibérations doivent être inscrites à l ordre du jour, concernant : COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU LUNDI 04 FEVRIERA 18 HEURES 30 Salle Gabrielle d Estrée, à Coucy le Château M. DE FAY est élu secrétaire de séance Modifications de l ordre du jour : suite à de

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Poissonnerie

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Poissonnerie Vous voulez démarrer une activité de poissonnerie. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement d hygiène et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008»

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008» - Centre de tri ou déchèterie : catégorie à utiliser seulement si la destination finale n'est pas connue. Il s'agit en pratique d'une étape intermédiaire de collecte des déchets. Cette catégorie comprend

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs

Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs Ateliers Sans Frontières Un dispositif professionnel et solidaire pour le traitement de vos ordinateurs Savoir-faire à Bonneuil-sur-Marne Partage d expérience dans les pays du Sud Notre expertise au service

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR *Nom, prénom du demandeur : *Adresse actuelle : *Code Postal : Localité : *Numéro de téléphone : *Adresse électronique

Plus en détail

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie RÉGION OUEST Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie Des solutions industrielles et environnementales performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec Environnement,

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

La valorisation des terres excavées

La valorisation des terres excavées La valorisation des terres excavées Matinée "Matières premières et matériaux du BTP " Céline Blanc c.blanc@brgm.fr BRGM / Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies Lundi 2 décembre, 2013 Contexte

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Santé environnementale. Direction générale de la prévention des risques

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Santé environnementale. Direction générale de la prévention des risques SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Santé environnementale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la prévention des risques

Plus en détail

Guide Portes de garage Portes de service

Guide Portes de garage Portes de service Guide Portes de garage Portes de service Forte de ses 40 années d expérience dans la menuiserie et la fermeture d habitation, Fermetures de Savoie vous présente son guide produit. www.fermetures-savoie.com.

Plus en détail

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

MODULE 4 : Le choix des outils numériques

MODULE 4 : Le choix des outils numériques MODULE 4 : Le choix des outils numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Bienvenue dans le «Digital age» Newer is better Introduction PC =

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement QU EST CE QU UNE UNE INSTALLATION CLASSÉE? Les ateliers, usines, dépôts, chantiers qui peuvent être source de pollution ou de risque pour

Plus en détail

Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, SITA présente "LA FABULEUSE AVENTURE DES DECHETS"

Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, SITA présente LA FABULEUSE AVENTURE DES DECHETS Dossier de presse Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, SITA présente "LA FABULEUSE AVENTURE DES DECHETS" Un programme ludo-pédagogique pour tous, de 7 à 77 ans du 29 mai au 4 juin 2006

Plus en détail

Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage

Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage Sommaire L Andra dans l Aube : un exploitant industriel exemplaire Le Centre industriel de regroupement, d entreposage et de stockage

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

ACTUALITE Semaine du 07 au 10 Avril 2015

ACTUALITE Semaine du 07 au 10 Avril 2015 ACTUALITE Semaine du 07 au 10 Avril 2015 ALTERNANCE FORMATION Domaine : «Atelier de recherches d emploi» H F Nombre de Postes : Toute personne souhaitant s orienter vers les métiers de la vente et du commerce

Plus en détail

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009 Protection de la ressource et Métiers de l Automobile Intervention du 12 octobre 2009 Intervention 1. Le CNPA et le Défi de l Environnement 2. Environnement et Métiers de l Automobile 3. Le parcours du

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX Livret d accueil du Parc d entreprises La Radio Ce livret d accueil a pour but de vous présenter l organisation du Parc d entreprises La Radio. Notre

Plus en détail