Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007"

Transcription

1 Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007 Pour tout mode de règlement, précisez le titre et la date de la conférence : Par chèque à l ordre des ECHOS FORMATION, société filiale des Echos habilitée à dispenser de la formation professionnelle. Par virement à l ordre des ECHOS FORMATION Banque BNP, compte n RIB 30004/ /36 BNP Champs Élysées. N TVA intracommunautaire : FR Coordonnées du participant : Nom : Prénom : Fonction : Société : Secteur d activité : Code NAF : Merci de m envoyer : une convention de formation une attestation de présence Effectifs : 1 à à à à et + Dossier d'inscription suivi par : Annulation : Toute annulation devra être faite par écrit et envoyée par fax ou par . En cas d annulation effectuée moins de 14 jours avant la date de la conférence ou en cas d absence le jour de la conférence, le paiement de l inscription restera pleinement dû et ne donnera lieu à aucun remboursement. En cas d annulation effectuée plus de 14 jours avant la date de la conférence, l inscription vous sera remboursée, déduction faite d un montant de 180 HT pour frais de dossier. Vous pouvez vous faire remplacer en nous communiquant par écrit les noms et coordonnées du remplaçant. Votre inscription doit être obligatoirement signée et tamponnée Je soussigné(e) accepte les modalités de règlement et d annulation Adresse : Code postal : Ville : Tél : Fax : Pour le suivi de votre inscription, Date : / / Signature : Je souhaite recevoir des informations du groupe Les Echos et de ses partenaires Cachet de l entreprise (obligatoire) Facture à établir à l ordre de : Société : Adresse : Code postal : Ville : Contact : Tél : Fax : N de SIRET : Inscription aux journées «Spécificités Assurances» 2007 Arrêté des Comptes IFRS - Jeudi 18 Octobre (1) Tarif : HT (1 255,80 TTC déjeuner inclus) Arrêté des Comptes et Résultat Fiscal - Jeudi 29 Novembre (1) Tarif : HT (1 255,80 TTC déjeuner inclus) (1) Tarif de groupe : si trois inscriptions à la même journée ADC ou IFRS, réduction de 30 % sur le prix à partir de la troisième inscription. À renvoyer à : Isabelle GUILLET - Les Echos Conférences 16, rue du Quatre Septembre Paris CEDEX

2 George V Paris Jeudi 18 octobre h30* 17h30 *Accueil des participants de 8h30 à 9h00

3 Intervenants International IAIS Catherine Lezon Secrétaire Général Adjoint Peter Cooke Administrateur CEA Gérard de La Martinière IASB Sir David Tweedie Peter Clark Chef du projet norme Assurance Phase II CFO Forum Denis Duverne Directeur Financier, Groupe AXA Agences de notation Rob Jones Standard and Poor s Global ACS Pauline Wallace Financial Instruments Team Leader Mary Dolson Business Combinations Team Leader France ACAM Véronique Lagarde Chef du Bureau en charge des questions comptables CNC Jean-François Lepetit AMF Sophie Baranger Directeur, Direction des affaires comptables Analystes financiers François Foulquier ESSEC Carsten Zielke Bear Stearns PwC Dpt Publications et Consultations Ariane Amiot Françoise Bussac Sophie Cren Responsables techniques IFRS Dpt Assurance Eric Dupont Coordinateur, Responsable du département Jean-Jacques Dussutour Stéphane Kuypers Michel Laforce Frédéric Trouillard-Mignen Bénédicte Vignon-Labeyrie Eric Demerlé Jeannine Flower Dpt Gestion d actifs Alain Le Barbanchon

4 Programme de la journée Conçue et animée par les experts du Département Assurance de PricewaterhouseCoopers, la deuxième édition de la Journée IFRS Spécificités Assurances, couvrira plus de 150 questions/réponses, au cœur de l'actualité et de vos préoccupations. A la suite de la publication en mai dernier d un «Discussion Paper» par l IASB, une étape importante a été franchie dans le processus d élaboration de la norme IFRS Assurance Phase II. L appel à commentaires sur ce document, ouvert jusqu au 16 novembre 2007, permettra aux professionnels, aux institutionnels et aux autres utilisateurs d exprimer leurs opinions sur les orientations préliminaires proposées. Quelles questions suscitent les principes exposés? Quelles difficultés conceptuelles ou de mise en œuvre peut-on déjà entrevoir? Quelles interactions avec les autres projets menés par l IASB et le FASB? Quelles synergies avec le projet Solvabilité II? Quelles sont les positions des principaux acteurs du secteur de l assurance? Autant de questions auxquelles s intéressera cette deuxième édition de la journée IFRS Spécificités Assurances, qui traitera tout d abord des questions d actualité, des interprétations récentes et des dernières normes applicables, notamment : les nouvelles normes relatives à la communication financière (IFRS 7 et IFRS 8), l actualisation de la synthèse du CNC sur les difficultés d application des normes IFRS par les assureurs et les travaux en cours et à venir, les interprétations et les évolutions dans l application des IFRS (instruments financiers, gestion d actifs, regroupements d entreprises, ), les projets en cours à l IASB et au FASB. Comme en 2006, des acteurs majeurs de la place française (ACAM, AMF, CNC), européenne (CEA, CFO Forum) et internationale (IAIS, IASB) enrichiront cette journée en apportant leurs témoignages à la tribune ou sous forme d interviews vidéos.

5 Programme de la journée MATINÉE 9h00 12h30 > Fonctionnement des organismes de normalisation Nouvelle organisation du CNC face au défi des normes internationales > Travaux du CNC sur l application des normes IFRS Nouveaux apports de la synthèse sur les difficultés d application de la norme IFRS 4 : participation aux bénéfices différée active, impôt différé sur la réserve de capitalisation, Travaux en cours > Instruments financiers Traitement des EMTN Décisions et rejets de l IFRIC > Gestion d actifs Comptabilisation des commissions (IAS 18) Immobilier : coûts des emprunts, cession, > Engagements sociaux et stock options PEE, DIF, IFRIC IFRIC 8, IFRIC 11,... Révision limitée d IFRS 2... > Information en annexe et communication financière Enjeux de la première application d IFRS 7 Actifs et passifs financiers Passifs d assurance Cohérence avec le reporting interne Références croisées et auditabilité des informations Informations sectorielles IFRS 8 Changements par rapport à IAS 14 > Autres normes et interprétations applicables au 31 décembre 2007 APRÈS-MIDI 14h00 17h30 > Regroupements d entreprises Enseignements de regroupements récents Projet Business Combination 2 : normes IFRS 3 révisée et amendements à IAS 27 Puts et calls sur titres consolidés > Autres projets de l IASB et du FASB Cadre conceptuel («Framework») Distinction dettes / capitaux propres Révision d IAS 37 Reconnaissance des revenus (IAS 18) Projet Juste valeur Projet à long terme sur les instruments financiers (due process) Information sur les parties liées Procédure d amélioration annuelle : exposé sondage «omnibus» «Discussion Paper» sur le projet de norme Assurance Phase II > Principales orientations proposées par le Board > Difficultés posées par les principes envisagés Décomposition des contrats «Assurabilité» garantie Flux de trésorerie Marge de risque et marge de service Contrats participatifs Contrats en unités de compte Regroupements d entreprises > Projets du FASB sur l assurance > Points de vue des assureurs, des régulateurs, des utilisateurs, > Cohérence avec Solvabilité II

6 Inscrivez-vous à nos autres conférences! Les rendez-vous annuels comptables et fiscaux de référence depuis 10 ans Plus de 2500 participants en 2006 Sociétés cotées Comptes consolidés IFRS Communication financière Comptes sociaux Résultat fiscal IFRS et PME 9 octobre juin 2007 prochain rendez-vous en octobre 2007 Toutes Entreprises Spécificités Banques Spécificités Assurances 19 novembre novembre novembre 2007 Inscriptions sur

Entreprises - Banques - Assurance

Entreprises - Banques - Assurance Journée IFRS Entreprises - Banques - Assurance Vendredi 7 novembre 2014 CNIT > La Défense > 8h30* > 18h00 * Accueil des participants de 8h30 à 9h00 www.lesechos-events.fr Actualité Le rendez-vous IFRS

Plus en détail

Entreprises. Journée Arrêté des Comptes. Vendredi 29 novembre 2013. CNIT > La Défense > 8h30* > 17h30. www.lesechos-events.fr

Entreprises. Journée Arrêté des Comptes. Vendredi 29 novembre 2013. CNIT > La Défense > 8h30* > 17h30. www.lesechos-events.fr Journée Arrêté des Comptes Entreprises Vendredi 9 novembre CNIT > La Défense > 8h* > 7h * Accueil des participants de 8h à 9h Entreprises www.lesechos-events.fr Actualité Le rendez-vous comptable et fiscal

Plus en détail

Sauvegarde et Retournement des Entreprises

Sauvegarde et Retournement des Entreprises 6 e Conférence annuelle Sauvegarde et Retournement des Entreprises Cadre législatif - Restructuration financière et opérationnelle En partenariat avec : Mercredi 14 avril 2010 Salons Hoche Paris www.lesechos-conferences.fr

Plus en détail

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences»

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» REFERENCE : 108 1. Objectif général Comprendre les principales différences entre les IFRS et les US GAAP. Savoir identifier et retraiter les

Plus en détail

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement?

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Le processus de normalisation de l IASB auparavant Proposition

Plus en détail

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 BULLETIN D INSCRIPTION - ASSOCIATION À retourner avant le 31 juillet 2015 ASSOCIATION :......

Plus en détail

Pratique de l ingenierie patrimoniale Comment intégrer les nouveautés dans les stratégies patrimoniales? LA REUNION 29 ET 30 OCTOBRE 2013

Pratique de l ingenierie patrimoniale Comment intégrer les nouveautés dans les stratégies patrimoniales? LA REUNION 29 ET 30 OCTOBRE 2013 jacques@fac-jacques-duhem.fr www.jacquesduhem.com Pratique de l ingenierie patrimoniale Comment intégrer les nouveautés dans les stratégies patrimoniales? Modes de détention partagés Assurance-vie Investissements

Plus en détail

Sommaire. Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE. Variations des «autres actifs nets»

Sommaire. Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE. Variations des «autres actifs nets» Sommaire Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE Variations des «autres actifs nets» Variations de pourcentages d intérêts Transactions réciproques Impôts

Plus en détail

Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure

Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure Denis Duverne et Antoine Lissowski Membres du CFO Forum Paris, le 25 juillet 2006 Sommaire Qui sommes-nous? Quelle est la finalité de la comptabilité?

Plus en détail

LE BILAN D UNE BANQUE

LE BILAN D UNE BANQUE Il est composé de 14 chapitres : Organisation des états financiers IFRS Trésorerie et opérations interbancaires Crédits à la clientèle Dépôts de la clientèle Activités sur titres Dettes représentées par

Plus en détail

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II Ces transparents sont fondés sur les conclusions préliminaires de l IASB telles qu elles ont été rendues publiques sur le site de l IASB. Le Board peut à tout

Plus en détail

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS

L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales IAS/IFRS ROYAUME DU MAROC Ministère de l Economie et des Finances Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation L expérience du Maroc dans le processus d adoption des normes comptables internationales

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Gérer les congés Calcul et traitement comptable de la provision congés payés et RTT Référence Internet Disponible sur Internet + dans

Plus en détail

Conférence du 16 avril 2013. Les quotas d émission de gaz à effet de serre : Actualité et traitement comptable

Conférence du 16 avril 2013. Les quotas d émission de gaz à effet de serre : Actualité et traitement comptable Conférence du 16 avril 2013 Les quotas d émission de gaz à effet de serre : Actualité et traitement comptable Programme résumé Les quotas en règles françaises Quel est le programme? Historique Le nouveau

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Partie 3 - Lacomptabilité pas à pas 3.1 La mise en place d une comptabilité A-Lesobligationscomptablesducomité d entreprise Référence Internet TCE.31.A TCE.31.A

Plus en détail

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Le rôledutrésorierce 1.2 / 5. Le suivi et la gestion des cotisations URSSAF Le CE peut être amené à

Plus en détail

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque CHAPITRE 1 Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque Ce e comparaison met en évidence des différences, liées aux par cularités des ac vités bancaires. 1.1 DESCRIPTION SUCCINCTE

Plus en détail

Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels

Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels 16 ème Forum Annuel Chèque 2009 Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels Le 23 janvier 2009, Cercle National des Armées, Paris

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Contacts sponsoring : Mme Charline Vignaud Email : charline.vignaud@cstb.fr Contact comité d organisation Stéphanie Vallerent et Elizabeth Blanchard Email : facade2016@cstb.fr http://www.facade2016.org

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

1 La fonction comptable dans l entreprise

1 La fonction comptable dans l entreprise 1 La fonction comptable dans l entreprise 1.0. les entreprises sont tenues de tenir une comptabilité: a. pour des raisons fiscales b. dite de gestion c. dite financière d. comme moyen de preuve 1.1. la

Plus en détail

Réforme Prudentielle Solvency II

Réforme Prudentielle Solvency II 5 ème Réunion Annuelle Réforme Prudentielle Solvency II Après QIS4 et la Directive Cadre, sélectionner les meilleures organisations pour maîtriser le calendrier 2009 En partenariat avec : 5 ème Réunion

Plus en détail

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière Gestion et Finance Gestion et Finance GIP / MFP GIP / FMC Management financier d une entreprise pétrolière et gazière 10 Jours Approfondir ses connaissances en comptabilité pétrolière et s initier à l

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

E-newsletter Software

E-newsletter Software E-newsletter Software Numéro 1 - Juin 2011 Revenue recognition > SaaS > Nos publications > Contacts Stéphanie Ortega Tel : 01 55 68 71 07 Nous avons le plaisir de vous présenter le premier numéro de la

Plus en détail

Livre Blanc Assurance 2014

Livre Blanc Assurance 2014 Livre Blanc Assurance 2014 Gestion des risques «Le Nouveau Visage de l Assurance» ERM Solvency 2 AssetLiability Management OFFRE DE PARRAINAGE FINANCE INNOVATION Fondateurs Membres du Comité Exécutif JeanHervé

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES. Rapport d examen limité des commissaires aux comptes. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES. Rapport d examen limité des commissaires aux comptes. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés sur les comptes consolidés intermédiaires résumés Rapport d examen limité des commissaires aux comptes (Période du rjanxier au 30 juin 2015) CREDIT AGRICOLE ASSURANCES PricewaterhouscCoopers Audit ERNST

Plus en détail

Fondamentaux de la gestion de patrimoine

Fondamentaux de la gestion de patrimoine Formation professionnelle Fondamentaux de la gestion de Maîtriser les fondamentaux de la fiscalité du La société FAC- JD propose une formation de 2 jours (14 heures) à PARIS les 10 et 11 juin 2015 (de

Plus en détail

Cycle 2 : la Location Meublée

Cycle 2 : la Location Meublée Programme de la matinée 1. La Location Meublée, un outil patrimonial d optimisation - du revenu du dirigeant - de la retraite - de la fiscalité du patrimoine immobilier - de l ISF 2. Conseiller efficacement

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF)

Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF) mercredi 3 juillet 2013 8h30 12h30 Hôtel Fouquet s Barrière - Paris Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF) Avec le soutien de : Gratuit

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

Réforme Prudentielle Solvabilité II

Réforme Prudentielle Solvabilité II Les clés pour faire rimer conformité et rentabilité à l heure d Omnibus II 10 e Anniversaire de la Réunion Annuelle Réforme Prudentielle Solvabilité II Les nouvelles marges de manœuvre jusqu aux prochaines

Plus en détail

CONCEVOIR ET PILOTER UNE STRATÉGIE ET UN PLAN DE COMMUNICATION

CONCEVOIR ET PILOTER UNE STRATÉGIE ET UN PLAN DE COMMUNICATION 11 et 12 mars + 2 avril 2008 ou 26 et 27 novembre + 11 décembre 2008 2 sessions de 2 jours + 1 jour 1 590 nets / 2 jours par participant 2 190 nets / 3 jours par participant Ambroisine BOURBON, Chargée

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous aide à participer au salon WORLD EFFICIENCY SALON ET CONGRES Présentation du salon : Solutions pour les ressources

Plus en détail

Comment élaborer la stratégie de rémunération et d épargne du chef d'entreprise

Comment élaborer la stratégie de rémunération et d épargne du chef d'entreprise Formation professionnelle Comment élaborer la stratégie de rémunération et d épargne du chef d'entreprise Bonnes pratiques 2015 pour se rémunérer Analyse des risques nouveaux Les combinaisons possibles

Plus en détail

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014 Appel à communication Colloque 16 et 17 octobre 2014 «IFRS Bâle Solvency : Impacts des contraintes comptables et réglementaires sur les établissements financiers» IAE de Poitiers Laboratoire CEREGE Le

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

PROCEDURE D INSCRIPTION VILLAGE THEMATIQUE

PROCEDURE D INSCRIPTION VILLAGE THEMATIQUE PROCEDURE D INSCRIPTION VILLAGE THEMATIQUE Etape 1 : Dossier d inscription (A nous renvoyer sous 5 jours maximum à l adresse inscrite au bas de la page) Bulletin d inscription (En annexe) Extrait K-Bis

Plus en détail

Introduction à la comptabilité financière

Introduction à la comptabilité financière PARTIE 1 Introduction à la comptabilité financière Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 D une approche patrimoniale et juridique à une approche économique et financière... 3 Les tableaux de synthèse

Plus en détail

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement»

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» REFERENCE : 207 1. Objectif général Maîtriser les problèmes soulevés par la conversion des comptes des sociétés étrangères, les impôts différés

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous aide à participer au salon ITS WORLD CONGRESS SALON ET CONGRES Présentation du salon : Les congrès ITS ne cessent

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

Conquérir les dirigeants actionnaires d entreprises familiales

Conquérir les dirigeants actionnaires d entreprises familiales Gagner Réussir en Equipe Travailler GRAJEZYK CONSEIL CONSEIL EN FORMATION COMMERCIALE BANCAIRE VOUS PROPOSE Conquérir les dirigeants actionnaires d entreprises familiales Un process long et coûteux. Comment

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

«Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?»

«Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?» Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE «Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?» 4.7 Les acteurs des comptes B-L expert-comptable Référence Internet Saisissez la «Référence Internet»

Plus en détail

IFRS et dérivés de couverture

IFRS et dérivés de couverture IFRS et dérivés de couverture Matinale SFEV du 26 mai 2011 Jean-François Sablier Associé Gérant Ricol Lasteyrie Perspective historique (1/3) NORMES FRANÇAISES vs NORMES INTERNATIONALES Normes françaises

Plus en détail

IT-SA 2010 Mission Découverte

IT-SA 2010 Mission Découverte IT-SA 2010 Mission Découverte Nuremberg - Allemagne Jeudi 21 octobre 2010 Soyez présent sur la première plateforme européenne de rencontre autour de la sécurité informatique Un événement spécialisé d envergure

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne 19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne Organisées et présidées par Philippe MARINI Sénateur de l Oise Rapporteur général de la Commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques

Plus en détail

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010.

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010. LDLC.COM Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Au capital de 1.034.527,32 Euros Siège social : 112 Chemin du Moulin Carron, 69130 Ecully 403 554 181 RCS LYON RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-14 du 6 décembre 2010 sur les engagements hors bilan

Recommandation AMF n 2010-14 du 6 décembre 2010 sur les engagements hors bilan Recommandation AMF n 2010-14 du 6 décembre 2010 sur les engagements hors bilan Textes de référence : article 223-1 du règlement général de l AMF A la suite de la mise à jour depuis 2006 du référentiel

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Partie 2 - Les ressources financières du CE 2.1 Le calcul des subventions du CE 2.1 Le calcul des subventions du CE B-La subvention destinée au financement des

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 Prise en charge Prise en charge L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 1 jour Site Internet et webmarketing Analyse des points-clé au regard de la Charte Internet

Plus en détail

Mise en place de l option pour l abattement de 10 %

Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Chap. 04/2 : La rémunération N o 04/2-100 Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Vous souhaitez mettre en place l option pour l abattement supplémentaire pour frais professionnels dans votre

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu

Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Troisième édition (2010) KPMG AU CANADA Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Troisième édition (2010) Gestion de la transition aux IFRS Le Conseil

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations en devises»

Formation «Comptabilité des opérations en devises» Formation «Comptabilité des opérations en devises» REFERENCE : 301 1. Objectif général Expliquer le mécanisme des opérations en devises et son impact sur le risque et le résultat de change. Traduire l'activité

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE 2004 Relative au format du compte de résultat, tableau des flux de trésorerie et tableau de variation des capitaux propres,

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Développer votre chiffre d affaires grâce à l assurance vie

Développer votre chiffre d affaires grâce à l assurance vie Formation professionnelle Développer votre chiffre d affaires grâce à l assurance vie Déjouer les pièges (civils et fiscaux) de la souscription et du dénouement du contrat La société FAC JD propose une

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

OFFRE DE SPONSORING Juin 2014

OFFRE DE SPONSORING Juin 2014 ERM Solvency 2 AssetLiability Management OFFRE DE SPONSORING Juin 2014 Pôle de compétitivité FINANCE INNOVATION Un pôle de compétitivité mondial dédié à la finance, au service de la croissance et de l

Plus en détail

FORUM D AFFAIRES MONGOLIE

FORUM D AFFAIRES MONGOLIE 1 FORUM D AFFAIRES MONGOLIE DU 30 AOÛT AU 5 SEPTEMBRE 2012 2 MONGOLIE Quelques mots sur le pays La Mongolie, pays encore méconnu, attire aujourd hui de nombreux investisseurs étrangers notamment l Allemagne.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Le diagnostic financier des sociétés et des groupes... 1 I. L analyse du risque de faillite... 2 A. L analyse fonctionnelle... 2 B. L analyse dynamique du risque de faillite

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Sommaire Attestation du responsable du rapport 3 Etats financiers consolidés résumés 4 Bilan 4 Compte de résultat 5 Variation des

Plus en détail

Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir

Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir www.pwc.fr Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir Jeudi 12 mars 2015 Webcast Actualité technique Agenda Règles françaises Surcoûts liés à l'amiante : charges ou immobilisations? CICE : la créance

Plus en détail

La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel

La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel PARIS FAC JD vous propose Une journée de formation (7 heures) MARDI 24 NOVEMBRE 2015 La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel Jean-Pascal RICHAUD Jacques DUHEM Gestion

Plus en détail

Take To The Floor. Booster son assertivité à l oral en anglais. Exprimer ses idées et points de vue avec assertivité

Take To The Floor. Booster son assertivité à l oral en anglais. Exprimer ses idées et points de vue avec assertivité Take To The Floor Booster son assertivité à l oral en anglais Vous n osez pas prendre la parole en réunion ou conf-call, en anglais, par manque de confiance ou peur du ridicule? Vous avez du mal à suivre

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V.

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V. PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BINCKBANK N.V. Société anonyme de droit néerlandais. Siège social : Barbara Strozzilaan, 1083 HN Amsterdam, Pays-Bas. Comptes

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion?

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Voir la réponse Le rôledutrésorierce 1.2 B-Lestâchesliéesàlagestion des budgets Référence Internet

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

Logiciel Sage paie ligne 100

Logiciel Sage paie ligne 100 Votre partenaire expert de la rémunération salariale Logiciel Sage paie ligne 100 Objectifs de la formation Maîtriser l ensemble des fonctions du logiciel, Etre autonome dans le paramétrage et le traitement

Plus en détail

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 18 octobre

Plus en détail

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Ce rectificatif est disponible sur le site de l AMF ( www.amf-france.org) et auprès

Plus en détail

28 et 29 mars 2012 Namur - Belgique

28 et 29 mars 2012 Namur - Belgique RENCONTRES INDUSTRIELLES LORRAINE - NORD PAS DE CALAIS - BELGIQUE - LUXEMBOURG Vers la sous-traitance de demain! 28 et 29 mars 2012 Namur - Belgique A l initiative de TOTAL Développement Régional, CCI

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Disponible sur Internet + dans l ouvrage (cf. page 4) Le versement d une prime d ancienneté ou d assiduité Attribuer des primes Référence

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

Cycle 2 : la Location Meublée

Cycle 2 : la Location Meublée Programme de la matinée 1. La Location Meublée, un outil patrimonial d optimisation - du revenu du dirigeant - de la retraite - de la fiscalité du patrimoine immobilier - de l ISF 2. Conseiller efficacement

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

En cas de co-location, le cautionnement porte sur tous les co-titulaires du bail. Un engagement limité à un seul co-locataire ne sera pas accepté.

En cas de co-location, le cautionnement porte sur tous les co-titulaires du bail. Un engagement limité à un seul co-locataire ne sera pas accepté. JUSTIFICATIFS A FOURNIR 3 derniers bulletins de salaires OU 3 derniers relevés de retraite copie du contrat de travail OU attestation de l employeur 2 derniers avis d imposition ou de non-imposition photocopie

Plus en détail

Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA?

Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA? Le Lean, enjeu stratégique pour les IAA? Des conférences, des témoignages, une table ronde pour une vision claire, concise et pragmatique du Lean et de sa mise en œuvre. Cabinet TANOUS Conseil & Formation

Plus en détail

Définir l'ordre des licenciements

Définir l'ordre des licenciements Gérer les départs en raison de difficultés économiques Définir l'ordre des licenciements Votre entreprise connaît des difficultés économiques et vous êtes contraint d engager un licenciement économique.

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail