Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015"

Transcription

1 - Date de la demande : 17/03/ Identification du projet (en langue française) - Acronyme du projet (8 caractères maximum) : ElVeBaLi - Intitulé du projet (en langue française) : Electrolytes à base de verres et vitrocéramiques de chalcogénures pour batteries Lithium «tout-solide» 2- Domaine d'innovation stratégique (DIS) du projet - Cocher le DIS prioritaire au sein duquel le projet de thèse s'intègre. Vous pouvez cocher un DIS secondaire (à préciser en ce cas, point 6 de la présentation du projet). Si aucun DIS ne correspond, cocher «Projet Blanc». 1/ Innovations sociales et citoyennes pour une société ouverte et créative 2/ Chaîne alimentaire durable pour des aliments de qualité 3/ Activités maritimes pour une croissance bleue 4/ Technologies pour la société numérique 5/ Santé et bien-être pour une meilleure qualité de vie 6/ Technologies de pointe pour les applications industrielles 7/ Observation et ingénieries écologique et énergétique au service de l environnement Projet Blanc - Préciser le sous-domaine correspondant : Sous-domaine prioritaire n 6B : Matériaux multifonctionnels 3- Présentation de l établissement porteur (bénéficiaire de l aide régionale) - Établissement porteur du projet (implantation obligatoire sur le territoire régional) : Université de Rennes 1 - Ecole Doctorale : SDLM 4- Identification du-de la responsable du projet (futur-e directeur-trice de thèse) - Nom et prénom : LE COQ David - Genre du-de la responsable du projet (F/H) : H Téléphone : Equipe de recherche encadrante (JE/EA/ ) : ISCR - Equipe Verres et Céramiques - Unité (U/UMR/USR / ) : UMR CNRS Nombre HDR dans l'équipe d'accueil : 13 - Nombre de thèses en cours : 14 - Nombre de post-docs en cours : 2 - Publications récentes du directeur-trice de thèse (nb total et 5 références max au cours des 5 dernières années) : 1. M. Kassem, S. Khaoulani, A. Cuisset, D. Le Coq, P. Masselin, E. Bychkov, Mercury thioarsenate glasses : a hybrid chain/pyramidal network, RSC Advances 4 (2014) Région Bretagne - Fiche Projet ARED

2 2. A. Bréhault, S. Cozic, R. Boidin, L. Calvez, E. Bychkov, P. Masselin, X. Zhang, D. Le Coq, Influence of NaX (X= I or Cl) additions on GeS 2-Ga 2S 3 based glasses, Journal of Solid State Chemistry 220 (2014) R. Boidin, I. Alekseev, K. Michel, D. Le Coq, E. Bychkov, 108m Ag tracer diffusion in HgI 2-Ag 2S- As 2S 3 glass system, Solid State Ionics 262 (2014) P. Masselin, D. Le Coq, A. Cuisset, E. Bychkov, Spatially resolved Raman analysis of laser induced refractive index variation in chalcogenide glass, Optical Materials Express 2(12) (2012) M. Kassem, D. Le Coq, R. Boidin, E. Bychkov, New chalcogenide glasses in the CdTe-AgI-As 2Te 3 system, Materials Research Bulletin 47(2) (2012) Nombre de publications sur les 5 dernières années : 20 - Co-directeur-trice de thèse (éventuellement) : Pr. Zhongkuan LUO - Equipe de recherche co-encadrante (JE/EA/ ) : Université de Shenzhen (Chine) 5- Présentation du projet (en langue française, 2 à 3 pages) - Résumé du projet (15 lignes) : Le stockage de l énergie constitue un des défis scientifiques majeurs de ce 21 ème siècle. Actuellement, les batteries commerciales utilisent un électrolyte liquide inflammable qui constitue un frein au développement économique à très grande échelle de ces batteries lithium ion pour des raisons de sécurité. La réalisation de batteries lithium tout-solide rechargeables avec une haute densité d'énergie, à forte capacité et de longue durée de vie, nécessitent d orienter les recherches selon deux axes : le premier consiste à développer des électrolytes solides vitreux à base de Li en ayant pour objectif de maximiser la conductivité ionique de l ion Li + au travers de cet électrolyte ; le second s attache à optimiser la qualité de l interface électrode / électrolyte afin que les échanges soient les meilleurs possibles. Le contrôle de la taille, la morphologie et la dispersibilité de l électrolyte solide au sein du matériau d'électrode sont également importants pour établir des interfaces solide-solide favorables. Les composés amorphes soufrés sont maintenant reconnus comme étant les plus appropriés pour jouer le rôle d électrolyte solide dans les batteries «tout-solide». L originalité de ce projet vise à développer des couches minces à base de Li et de S, par pulvérisation radiofréquence pour permettre de répondre simultanément aux deux verrous scientifiques soulignés en amont. - Présentation détaillée du projet : 1-Contexte scientifique et socio-économique du projet : Le stockage de l énergie est une problématique correspondant aussi bien à des considérations d ordre économique, environnemental, géopolitique que technologique. En effet, l accroissement mondial de la demande en énergies fossiles, la hausse des cours qui en résulte et les troubles politiques de plusieurs pays producteurs rendent l approvisionnement partiellement incertain. Le stockage de l énergie est donc un atout géostratégique, notamment dans le cas des hydrocarbures. Dans le domaine économique, en particulier lors des pointes de consommation, le stockage de l énergie peut permettre de réguler les fluctuations des prix indexés sur les variations de l offre et de la demande. Le stockage est aussi un moyen de limiter les pertes lors d une surproduction et donc de réduire la consommation globale d énergie. Enfin, d un point de vue technologique, le développement des équipements portables et des véhicules hybrides et électriques nécessite de nouvelles formes de stockage permettant d héberger une forte densité d énergie dans un volume limité et de la restituer aisément. Aujourd hui, obtenir simultanément de hautes performances et un niveau de sécurité élevé dans ces dispositifs de stockage est difficile notamment dans le cas des technologies comme les batteries lithium-ion, technologie à haute densité d énergie actuellement la plus performante. Les batteries commerciales utilisent un électrolyte liquide inflammable qui, dans le cas de détérioration ou de défaut interne, peut mener à une fuite, une surchauffe, une augmentation de pression ou un incendie. De nombreuses recherches sont menées pour trouver des solutions à ce Région Bretagne - Fiche Projet ARED

3 problème : les électrolytes composés de polymères limitent les risquent de fuites, mais contiennent un solvant potentiellement dangereux en cas de surchauffe. Des technologies sans solvant sont en cours de développement mais la dégradation même du polymère peut avoir lieu et produire des émanations gazeuses toxiques. 2-Hypothèse et questions posées, identification des points de blocages scientifiques que le travail de thèse se propose de lever : Ce travail de thèse a pour objectif final de fabriquer des batteries «tout-solide». La stratégie développée consistera à répondre aux quatre points essentiels : - Mettre au point de nouvelles compositions à base de chalcogénures plus riches en ions mobiles Li + - Déposer sous forme de couches minces homogènes (quelques microns) les électrolytes et déterminer leur conductivité - Optimiser les contacts électrolyte / matériau d électrode en co-déposant le matériau d électrode et l électrolyte - Tester les batteries Ainsi, la stratégie développée devrait permettre, de former un réseau où les échanges seront favorisés du fait du mélange intime obtenu par co-déposition entre l électrolyte et l électrode de batterie, le tout en une seule étape. 3-Approche méthodologique et technique envisagée : Tâche 1 : Synthèse de composés amorphes conducteurs ioniques Préparation des cibles de l électrolyte pour la pulvérisation Le choix des systèmes étudiés sera notamment fait sur la base des travaux publiés récemment en tenant bien évidemment compte des caractéristiques des éléments chimiques. Il est d ores et déjà acquis que le Lithium et le Soufre devront être présents dans les compositions. En effet, actuellement que ce soit d un point de vue économique ou scientifique, les électrolytes solides à base de Li sont sans conteste les plus prometteurs. Le Soufre est un élément indispensable dans la composition pour générer une bonne conductivité ionique. Le Sélénium et le Tellure, dont l apport se caractériserait par une augmentation de la conduction électronique au détriment de la conduction ionique, ne feront pas partie des systèmes étudiés. En revanche, l utilisation des éléments tels que le Germanium, le Gallium voire l Antimoine, connus pour améliorer la stabilité d un point de vue hygroscopique et thermomécanique des verres de sulfures, sera envisagée. Les synthèses des différents systèmes investigués seront opérées par voie conventionnelle (tube scellé sous vide) et par mécanosynthèse pour les compositions les plus riches en Lithium. La mise en forme des cibles utilisées pour la technique de pulvérisation, se fera soit par trempe soit par des techniques de pressage. Tâche 2 : Dépôt de couches minces ; céramisation éventuelle La première partie du travail consistera à déposer des couches minces sur différents substrats afin de s assurer de la reproductibilité des couches minces. Cette reproductibilité sera vérifiée de différentes façons : microscopies électroniques à balayage et à transmission, mesure de transmission et de réflexion, Les couches sont obtenues par pulvérisation magnétron radio-fréquence (RF) de cibles. Le bâti de dépôt peut être équipé de trois cibles permettant ainsi d effectuer des couches par co-dépôt ou des multicouches alternées. L appareil va être équipé très prochainement d un système permettant d analyser en direct l évolution de la couche en cours d élaboration. Le doctorant devra donc s attacher à optimiser la qualité de l interface électrode / électrolyte afin que les échanges soient les meilleurs possibles. Le contrôle de la taille, la morphologie et la dispersibilité de l électrolyte solide au sein du matériau d'électrode sont également importants pour établir des interfaces solide-solide favorables. Une technique alternative pour augmenter la conductivité des électrolytes en verre de sulfure est la précipitation des cristaux métastables par cristallisation de ces matrices vitreuses. La conductivité des vitrocéramiques dépend en grande partie des microphases cristallines qui se forment lors des processus de céramisation. En s appuyant sur l expérience de notre équipe au regard des dépôts de couches minces nous étudierons la possibilité de Région Bretagne - Fiche Projet ARED

4 céramiser les électrolytes sur des substrats chauffés à des températures adéquates. Les systèmes étudiés dans ce cadre seront, en préambule, les systèmes dont les couches minces auront montré un très fort potentiel applicatif pour les électrolytes solides de batteries. Tâche 3 : Etude des propriétés de conduction électrique Les mesures de conductivité des couches minces qui serviront d électrolyte au sein des batteries «tout-solide» seront effectuées par impédance complexe afin de s affranchir des problèmes de polarisation qui se présentent lors de la mesure en courant continu. Les dépôts seront réalisés sur différents substrats afin de s assurer de la reproductibilité des couches minces. Parmi ces substrats, le silicium a déjà été identifié comme répondant aux critères qu exigent les mesures par spectroscopie d impédance. Tâche 4 : Test des batteries La dernière grande tâche consistera à tester les batteries. On s attachera notamment à évaluer nos nouvelles batteries «tout-solide» en termes de cyclabilité, de densité de courant, de stabilité thermique, 4-Profil du candidat (compétences scientifiques et techniques requises) : Le candidat devra être titulaire d un Master Recherche 2 ème année en chimie du solide ou tout diplôme équivalent. Toute compétence en synthèse de verres, en mesure de propriétés électriques constitueront un plus. 5-Positionnement et environnement scientifique dans le contexte régional, et le cas échéant, national et international : Le stockage de l énergie représente aujourd hui un enjeu stratégique national. Les recherches sur le stockage électrochimique de l énergie représentent plus de 30 millions d euros annuels et le travail quotidien de plus de 180 personnes, chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, thésards, etc., répartis dans une quinzaine de laboratoires. Les instituts publics tels que le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) et les universités, le Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA), l Institut Français de Pétrole et des Energies Nouvelles (IFPEN), l Institut National de l Environnement Industriel et des Risques (INERIS) et de l Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) sont très actifs sur ces sujets. Aujourd hui plusieurs réseaux et plateformes nationales ont vu le jour. La plateforme STEEVE (STockage Energie Electrochimique pour Véhicules Electriques) créée en 2009 suite au Grenelle de l environnement a pour objectif de développer les batteries de demain. En 2010, sous l égide du Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, un réseau national de recherche et technologie sur les batteries a vu le jour. Ce réseau (RS2E), complémentaire du réseau d excellence Alistore a été lancé pour renforcer l innovation et le développement industriel dans le domaine des batteries. Dans le cadre de ce réseau, différentes unités et laboratoires se sont associés autour d un Centre de Recherche Amont (CRA), en charge de toutes les actions de recherche fondamentale du Réseau sur le Stockage Electrochimique de l Energie (RS2E), qui constitue également la structure de portage du Labex STORE-EX. A ce jour, l UMR Sciences Chimiques de Rennes ne fait pas encore partie de ces réseaux alors que plusieurs laboratoires français (LRCS UMR 7314, ICG UMR5253, ICMCB UPR 9048) mondialement reconnus pour leurs travaux dans le domaine ont récemment exprimés leur souhait de collaborer avec l équipe Verres et Céramiques. 6-Pertinence du projet au regard du DIS de rattachement (et/ou du DIS secondaire). Si «projet blanc», préciser les raisons de ce choix : Le projet vise à développer des verres et vitrocéramiques possédant de très bonnes propriétés de conduction ionique permettant une utilisation de ces matériaux en tant qu électrolyte pour batterie Lithium-ion «toutsolide». Le but du projet est d obtenir des batteries toujours plus performantes (autonomie et sécurité) en diminuant le coût de production de ces produits. C est notamment en ce sens que l utilisation d une pulvérisation radiofréquence pour déposer les électrolytes et les électrodes en vue d obtenir le produit final est intéressante. Enfin, le potentiel industriel de ce marché lié aux batteries justifie complètement le rattachement au DIS n 6 Région Bretagne - Fiche Projet ARED

5 «Technologie de pointe pour applications industrielles». 7-Autres informations utiles (projet relevant des Objets d'excellence -OBEX-, projet inscrit dans le cadre des «Projets réservés» régionaux, dont «Projets émergents de recherche»...) : Parmi les différents objectifs fixés dans les programmes de recherches liés au stockage de l énergie, figure toujours la volonté de s orienter vers des matériaux toujours plus performants. La thématique de recherche sur le «Verre» en Bretagne jouit d une réputation internationale indiscutable avec une recherche au meilleur niveau mondial comme en atteste les dernières évaluations nationales (Rapport d évaluation AERES). L équipe Verres et Céramiques de l Institut des Sciences Chimiques de Rennes possède une grande expertise dans le domaine des verres et vitrocéramiques de chalcogénures. Différentes thématiques de recherches sont actuellement développées autour de ces matériaux non conventionnels mais toutes sont axées sur les propriétés optiques. Dans le cadre du nouveau CPER Verres validé très récemment pour la prochaine période, il est important de développer de nouvelles thématiques afin d exploiter le potentiel des verres et vitrocéramiques de chalcogénures. Parmi les propriétés les plus prometteuses se trouvent les propriétés de conduction ionique qui permettent d envisager avec optimisme leur utilisation en tant qu électrolyte solide dans les batteries. 6- Projet de thèse en cotutelle internationale - S agit-il d un projet de thèse en cotutelle internationale (oui/non) : oui - Si oui, préciser l établissement pressenti (et le pays de rattachement) : Université de Shenzhen (Chine) - En cas de projet en cotutelle internationale, préciser -si vous en avez connaissancel'organisation du calendrier des périodes de séjour : Non encore établi. PS : Convention de coopération internationale entre Université de Rennes 1 et l Université de Shenzhen signée le 5 juin 2014 comprenant notamment une convention de co-tutelle internationale de thèse. 7- Financement du projet de thèse - Part de l enveloppe financière régionale affectée au projet (part exprimée en ETP) : 50% - En cas de financement à 50 %, le cofinancement est-il déjà identifié (oui/non) : oui - Si oui, préciser la nature du cofinancement (ANR, Partenaire privé, Ademe, etc.) : Université de Shenzhen (Chine) Ce document est à renvoyer pour le 23 mars au plus tard à votre référente au service SDENSU de la Région Bretagne : Région Bretagne - Fiche Projet ARED

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES Vendredi 2 juillet 2010 CREATION D UN RESEAU DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES LES ACTEURS DE LA RECHERCHE PUBLIQUE

Plus en détail

Chimie du solide et de l énergie

Chimie du solide et de l énergie COMMUNIQUÉ Janvier 2014 RenforcerlarechercheenChimiedanslesdomainesdel énergieetdel environnement Jean MarieTARASCONestnommétitulairedelanouvellechaire Chimiedusolideetdel énergie Leçoninaugurale,lejeudi23janvierà18h00

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE)

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) C 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) Recherche de nouveaux électrolytes Dane

Plus en détail

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 DOSSIER DE Le Pôle d Ingénierie Chimique La construction du Pôle d Ingénierie Chimique (PIC) de l Ecole Nationale Supérieure de Chimie de

Plus en détail

Internationalisation des études doctorales

Internationalisation des études doctorales Internationalisation des études doctorales Appel à candidatures «mobilité» 2015 INTERNATIONALISATION DES ÉTUDES DOCTORALES APPEL À CANDIDATURES POUR DES MOBILITÉS INTERNATIONALES 2015 Objet de l appel

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

ÉTUDE DES MÉTIERS DE LA BRANCHE DANS LA FILIÈRE AÉRONAUTIQUE

ÉTUDE DES MÉTIERS DE LA BRANCHE DANS LA FILIÈRE AÉRONAUTIQUE ÉTUDE DES MÉTIERS DE LA BRANCHE DANS LA FILIÈRE AÉRONAUTIQUE Etude réalisée par Jean-François LÉCOLE, Jean-Pierre BOUCHEZ, Myriam CIMALA, Anne DEBOSQUE, Hervé DISSAUX, Claire MONTAILLIER et Erik PILLET

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim Projet Dept. Microélectronique et Microcapteurs T. Mohammed-Brahim 1 Organisation du Département Etude et mise au point de systèmes de détection intégrés Forte spécificité française : fabrication directe

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch

Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl. Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland B.V. www.nestaan.nl Quality insulation with a personal touch Nestaan Holland Nestaan Holland est une entreprise familiale fondée en 1968 spécialisée dans la mise au point et la production

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

EQUIPEMENT MI-LOURD (DIM et SESAME) APPEL A PROJETS 2012

EQUIPEMENT MI-LOURD (DIM et SESAME) APPEL A PROJETS 2012 EQUIPEMENT MI-LOURD (DIM et SESAME) APPEL A PROJETS 2012 DOSSIER DE CANDIDATURE Le texte et le dossier de candidature au présent appel à projets sont téléchargeables sur : www.iledefrance.fr/appels-a-projets/

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone»

RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME. Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» RÉALISEZ VOS BILANS GES DE MANIÈRE AUTONOME Un outil sur mesure pour gérer vos émissions et piloter vos plans d actions sans «compétence carbone» 1 LE BILAN GES: UNE ÉTUDE POUR RÉPONDRE À2 ENJEUX VITAUX

Plus en détail

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Thèses INERIS Guide pratique Année universitaire 2015 / 2016 Modalités générales Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Sommaire Informations générales page 3 Processus de recrutement page 4

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

MASTER CHIMIE (M1, M2)

MASTER CHIMIE (M1, M2) MASTER CHIMIE (M1, M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Chimie Présentation Le master CEDD propose une formation professionnelle et recherche

Plus en détail

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits MAQUETTE DE LA FORMATION DOCTORALE DE L ED SHS N 473 (Offre pour 2014-2015) Le doctorat équivaut à 180 crédits dont 60 crédits pour la formation doctorale et 120 crédits pour la thèse La maquette ci-dessous

Plus en détail

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique, l innovation et le développement

Plus en détail

Batteries pour le stockage de l énergie. Anne de Guibert SAFT

Batteries pour le stockage de l énergie. Anne de Guibert SAFT Batteries pour le stockage de l énergie Anne de Guibert SAFT Contexte global du stockage Les besoins de notre société pour un monde «plus vert» (moins de CO 2 ) autant que le renchérissement prévisible

Plus en détail

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec

Ingénieur-e en performance énergétique. Nouveauté 2013. Formation par apprentissage. en partenariat avec Nouveauté 2013 en partenariat avec Formation par apprentissage Ingénieur-e en performance énergétique ÉCOLE PUBLIQUE D INGÉNIEUR-E-S Institut National des Sciences Appliquées de Rouen Performance énergétique

Plus en détail

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam. Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.fr) Infos Ingénieur HTT Energétique/Génie Climatique et Froid 1 Première

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse

Des méninges au service de l efficacité. énergétique NOVEMBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE. 4 doctorants soutiennent leur thèse NOVEMBRE 2012 DO DOSSIER DE PRESSE Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse 1 Des méninges au service de l efficacité 4 doctorants soutiennent leur thèse» Le mois prochain,

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Physiopathologie mitochondriale

Physiopathologie mitochondriale [Notice explicative 2012] Physiopathologie mitochondriale Vous souhaitez déposer une lettre d intention dans le cadre de l appel d offres «Physiopathologie mitochondriale» Nous vous informons que cette

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles PROGRAMME 2015 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie Electronique & Télécommunication OBJECTIFS DE LA FORMATION Les objectifs de la

Plus en détail

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI Prof. Michel LEONARD Département des Systèmes d Information Faculté des Sciences Économiques et Sociales CUI Batelle Bât A 7 route de Drize CH-1227 Carouge Tél. +41 22 379 02 27 Fax. +41 22 379 02 79 Rapport

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2016 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

Une chimie «verte» pour la transition énergétique

Une chimie «verte» pour la transition énergétique Projet : Institut de Chimie Une chimie «verte» pour la transition énergétique L Institut de Chimie du Collège de France est le regroupement de 3 chaires de Professeurs et de 3 laboratoires associés localisés

Plus en détail

Bourse doctorale Edition 2013 Préambule :

Bourse doctorale Edition 2013 Préambule : Objet - Définition Bourse doctorale Edition 2013 Préambule : Engagé dans le soutien à la recherche scientifique, pour approfondir la compréhension de la mémoire et les moyens de prévention, l Observatoire

Plus en détail

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET 100% ÉLECTRIQUE UN NOUVEAU SENTIMENT DE LIBERTÉ Derrière son design résolument innovant, la Bluesummer s adapte à toutes les

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais»

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Portons le Nord Pas-de-Calais et ses entreprises vers l énergie de demain PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Région Nord-Pas de Calais CUD Pôle d Excellence Régional Energie

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange.

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Des dispositifs antipollution pour un futur plus écologique

Plus en détail

L école doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement

L école doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement ACCUEIL DES DOCTORANTS D. Duhamel (Directeur ED) M.C. Gazeau (Directrice adjointe) C. Blanchemanche (responsable administrative Descartes) B. David (responsable administrative Créteil) http://www.univ-paris-est.fr/fr/-ecole-doctorale-sciencesingenierie-et-environnement-sie-ed-531-/

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR Labex Labex SOLSTICE SOLSTICE Présentation Présentation générale générale Gilles Gilles Flamant 23.01.2013 1 ère Réunion Suivi ANR Sommaire Introduction Partenaires Objectifs de R&D Domaines d intervention

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Energies renouvelables et efficacité énergétique de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques.

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. La fiche descriptive d un processus d innovation Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. Le projet L origine et description de votre projet Les mots

Plus en détail

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion?

FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? FONDATION POWEO - JOURNÉE ENERGIE POUR LA CUISSON Foyers améliorés : Quelles pratiques d utilisation et quels modèles de diffusion? Mercredi 27 mars 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur,

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2015 FORMATION CONTINUE

DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2015 FORMATION CONTINUE Cadre réservé à l administration candidature sans VAP candidature avec VAP Vu le : Signature : Nom : Prénom : Dossier n DOSSIER DE CANDIDATURE 2014-2015 Institut des Sciences et Techniques FORMATION CONTINUE

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES

CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES CHIMIE, GÉNIE INDUSTRIEL, GÉNIE DES PROCÉDÉS, MATÉRIAUX, MÉCANIQUE, ROBOTIQUE, STRUCTURES Édito Allier Chimie et Mécanique : une fusion unique en France Née de la fusion de l ENSCCF et de l IFMA, SIGMA

Plus en détail

Le programme-cadre de développement des SADA

Le programme-cadre de développement des SADA 4 Le programme-cadre de développement SADA L étude de cas ne saurait être complète sans présenter une méthode d élaboration programmes de développement SADA. Les sections suivantes montrent les étapes

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION

APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LE BÂTIMENT ET L'INDUSTRIE APPEL À PROJETS PROJETS FORMATION LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ DERBI Un Pôle de compétitivité se définit comme la combinaison, sur un

Plus en détail

UNIVERSITE DE POITIERS Référence GALAXIE : 4298

UNIVERSITE DE POITIERS Référence GALAXIE : 4298 UNIVERSITE DE POITIERS Référence GALAXIE : 4298 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0332 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 61-Génie informatique, automatique

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

L éducation internationale: quelques réflexions. Louise Poirier Doyenne, FSÉ, Université de Montréal

L éducation internationale: quelques réflexions. Louise Poirier Doyenne, FSÉ, Université de Montréal L éducation internationale: quelques réflexions Louise Poirier Doyenne, FSÉ, Université de Montréal Plan de la présentation 1 - L harmonisation des systèmes d éducation des pays de la francophonie: nécessaire

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

Quel est l état de l art des technologies de batteries et les perspectives? Vendredi 10 Décembre 2010 de 9h à 10h Board Meeting

Quel est l état de l art des technologies de batteries et les perspectives? Vendredi 10 Décembre 2010 de 9h à 10h Board Meeting Quel est l état de l art des technologies de batteries et les perspectives? Vendredi 10 Décembre 2010 de 9h à 10h Board Meeting Lors de ce webinar d'une heure, nous aborderons les points suivants avec

Plus en détail

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM

Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Utilisation de Moodle pour le tutorat de formation en environnement et aménagement Le cas du Campus numérique ENVAM Hélène Podvin Ingénieur pédagogique ENVAM CIRM-Université de Rennes 1 Campus de Beaulieu

Plus en détail

La R&D en écomobilité. véhicule solaire de compétition. par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème

La R&D en écomobilité. véhicule solaire de compétition. par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème La R&D en écomobilité : un véhicule solaire de compétition par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème 1 les énergies fossiles Les énergies fossiles : plusieurs millions d années

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

Solutions d étalonnage d humidité

Solutions d étalonnage d humidité Solutions d étalonnage d humidité www.michell.com Solutions d étalonnage d humidité L importance d un étalonnage régulier La fiabilité du fonctionnement d un hygromètre, et, d ailleurs, detout instrument

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable? Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Rencontre des savoirs Bron 14 mai 2013 L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Plus en détail

2.2. Les bourses doctorales "cofinancées" par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une entreprise

2.2. Les bourses doctorales cofinancées par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une entreprise Direction de l Enseignement Supérieur de la Recherche et du Transfert de Technologie 2.2. Les bourses doctorales "cofinancées" par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne

Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne Connexion dans ADUM Votre ED vous a communiqué votre identifiant et votre mot de passe,

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Conférencedébat 14 h 30 Etat de l art de la technologie à ions lithium

Conférencedébat 14 h 30 Etat de l art de la technologie à ions lithium BATTERIES POUR VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET APPLICATIONS RÉSEAUX : ENJEUX ET DÉFIS de 14h30 à 17h00 Organisateur : Jean-Marie TARASCON Membre de l Académie des sciences Conférencedébat 14 h 30 Etat de l art

Plus en détail

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports Subventions de partenariat stratégique pour les projets Concours de 2015 La demande, les critères d évaluation, et les rapports La demande, les critères d évaluation, et les rapports Partenariats de recherche

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION 1 CONTEXTE Liens avec d autres initiatives du FIDA: - Projet de développement agricole de Matam (PRODAM), Sénégal - Agrinovia,

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT

STAGE : MONTEUR-CABLEUR EN ELECTRICITE DU BATIMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : CR2M).

Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : CR2M). Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : ). Le diplôme Génie de l Environnement- spécialité Matériaux a été habilité par la

Plus en détail

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau

Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau S é m i n a i r e " M o b i l i t é s " Vers l efficience énergétique : Mesures intelligentes et connexion du véhicule électrique au réseau Laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

Projet d efficacité énergétique pour les villes. Appel à manifestation d intérêt

Projet d efficacité énergétique pour les villes. Appel à manifestation d intérêt Projet d efficacité énergétique pour les villes Appel à manifestation d intérêt TABLE DES MATIERES 1. Présentation synthétique du projet d efficacité énergétique pour les villes...3 1.1. Principaux objectifs...3

Plus en détail

F2/F3.b5 : Initier le personnel aux techniques de l'ingénieur (Partie Théorique)

F2/F3.b5 : Initier le personnel aux techniques de l'ingénieur (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie des Systèmes Electroniques & Télécommunications OBJECTIFS DE LA FORMATION Les

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014

Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Organisé par Lab s Dating 56 Rencontre Entreprises et Laboratoires de l Université de Bretagne-Sud 17 octobre 2014 Pascal Berruet Vice Président Relations Socio Economiques et industrielles L Université

Plus en détail