LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION"

Transcription

1 Jeudi 11 juin 2015 LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION CONTACTS PRESSE Héloïse Gaborel, chargée de mission prévention et gestion des déchets :

2 TABLE DES MATIÈRES COMMUNIQUÉ... 3 LA RÉDUCTION DES DÉCHETS, PRIORITÉ DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE... 5 LES TROIS LAURÉATS DE LA CHASSE AU TRÉSOR... 6 Initiative n 1 : Recyclo Bat Le réemploi des matériaux issus du bâtiment... 7 Initiative n 2 : L AteliÈre Des créations de mode artisanales et Éthiques... 8 Initiative n 3 : La Librairie Solidaire Un espace d Échanges dédié aux livres d occasion... 9 Nos trois «coup de cœur» Un défilé de mode 100% récup porté par plusieurs structures Les PC de l Espoir Une offre informatique sociale et durable Les Boîtes Vertes Le partage de vers et d astuces sur le site plus2vers.fr LES AUTRES découvertes REMERCIEMENTS Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

3 COMMUNIQUÉ PREVENTION DES DECHETS : LES NOUVELLES PEPITES France Nature Environnement (FNE) a lancé en mars dernier la seconde édition ion de la «chasse au trésor». L occasion de souligner l originalité de certaines actions et de rappeler, dans le contexte de la COP21, le rôle de la prévention des déchets 1 dans la lutte contre les effets duchangement climatique. Le dispositif, soutenu par l ADEME, a permis aux associations du mouvement FNE derecenserdes initiatives, souvent inattendues et peu répandues, qui offrent de nouvelles perspectives de réduction des déchets dans les secteurs de la production, de la distribution et de la consommation. Réduire les déchets à la source : une priorité politiquequi doit se traduire par de réels engagements En 2012, la production de déchets s élevait à près de 345 millions de tonnes en France 2, soit une baisse de 3 % par rapport aux chiffres de Ce recul s explique en grande partie par la baisse de la production dans le secteur de la construction qui représente à lui seul 70 % du total des déchets.on observe en revanche une augmentation des quantités produites par l industrie, les ménages et le secteur du traitement des déchets. Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte vise une réductionde 10 % de la production de déchets ménagers et assimiléspar habitantentre 2010 et Les déchets issus des activités économiques et du BTP ne sont quant à eux soumis à aucun objectif précis 4. Pour Nathalie Villermet, pilote du réseau Prévention et Gestion des Déchets de FNE, «Lesdifférents plans et programmes qui ont été mis en place en matière de prévention des déchetsont eu le mérite d impulser une dynamique nationale mais les engagements restent emblématiques et les champs d intervention encore trop restreints. Il est aujourd hui temps de passer à l étape supérieureen développant des dispositifs financiers susceptibles de soutenir les initiatives d allongement de la durée de vie des produits et de favoriser leur essaimage sur tout le territoire». 1 Dans le Livre Blanc Agir ensemble pour avoir moins de déchets à éliminer (FNE, 2001), Francis Chalot définit la prévention des déchets comme toutes les actions situées essentiellement avant l'apparition même du déchet (au sens de l'art 1 er de la loi du 13 juillet 1992) ou de sa prise en charge par un éliminateur, qui permettent ensemble ou séparément : de réduire quantitativement les flux de déchets qui devraient ainsi être pris en charge et de limiter la nocivité des déchets eux-mêmes et/ou de leurs traitements. 2 Bilan 2012 de la production de déchets en France,, Service de l observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable, mars Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte n ayant pas encore été définitivement adopté à ce jour, ces chiffres sont susceptibles d être modifiés. 4 Le programme national de prévention des déchets ne prévoit quant à lui qu une stabilisation de ces déchets, objectif peu ambitieux. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

4 Des initiatives de prévention des déchets à valoriser Dans les territoires, de nombreuses collectivités se sont engagées dans la mise en place de programmes locaux et territoriaux de prévention, rendus obligatoires par la loi Grenelle 2 du 12 juillet À la fin de l année 2013, 65 % de la population française était ainsi concernée par l un de ces dispositifs. Cependant, les collectivités ne sont pas les seuls acteurs à développer des actions en faveur de la réduction des déchets : des «Monsieur Jourdain» mettent quotidiennement en place des initiatives de prévention sans s en rendre compte! Notre chasse au trésor consiste justement à mobiliser le mouvement associatif FNE dans le repérage de ces perles rares et souvent méconnues du grand public. Le réemploi des matériaux du bâtiment À Cugnaux en Haute-Garonne, l association Recyclo Bat collecte, reconditionne et revend des objets et matériaux issus d activités de construction, de rénovation, de bricolage et d ameublement. Elle propose également à ses clients des services d audit pour optimiser la prévention et la gestion des déchets dans leurs activités. Des formations et des ateliers participatifs permettent par ailleurs de transmettre des savoir-faire liés au réemploi 5 et de promouvoir des modes alternatifs de consommation. Des créations de mode artisanales et éthiques À Payzac en Ardèche, l Atelière exerce une activité d atelier de création sous la forme de Chantier d Insertion. Les salariés, après avoir été formés à la couture et aux techniques artisanales de tissage, transforment une partie des textiles collectés et fabriquent des accessoires de mode. Les créations sont ensuite vendues dans une boutique où l on trouve également des pièces de fripe non retouchées. Un espace d échanges dédié aux livres d occasion À Paris, la maison du Canal, régie de quartier du 10 e arrondissement, a ouvert une Librairie Solidaire. Il s agit d unespace dédié au réemploi de livres de seconde main que la structure collecte et destine à la vente, au don ou au troc. La librairie est également un lieu d échange, de partage et de sensibilisation qui permet de tisser des liens entre les usagers. Denez L Hostis, président de FNE : «Grâce à la mobilisation des associations fédérées par France Nature Environnement, nous pouvons à nouveau mettre en lumière des initiatives locales qui contribuent à diminuer les déchets. Nous espérons que le coup de projecteur mis sur ces actions aidera à sensibiliser un grand nombre d'acteurs à la nécessité de réduire le volume de déchets que nous produisons chaque année. Rappelons que l impact environnemental du gaspillage alimentaire le place en troisième position concernant son empreinte carbone, derrière les Etats-Unis et la Chine.» 5 Le réemploi est défini dans le Code l Environnement comme toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus. Dans le cadre du réemploi, le produit conserve donc son statut et ne devient pas un déchet : il s agit donc bien d une composante de la prévention. En revanche, la réutilisation correspond à une opération en plusieurs étapes qui s amorce lorsque le propriétaire d un produit s en défait sans le remettre directement à une structure dont l objet est le réemploi : le produit usagé obtient donc un statut de déchet et doit passer par une phase de préparation pour retrouver son statut de produit. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

5 LARÉDUCTIONDES DÉCHETS, PRIORITÉDE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE Chaque français produit en moyenne452 kg de déchetsménagers hors assimiléspar an 6. Si l on ajoute à ce chiffre les déchets professionnels issus du BTP, de l industrie ou encore du secteur agricole, le bilan s élève à 5,5 tonnes par an ramené à l habitant, soit une augmentation de 16 % entre 2004 et Les impacts de la gestion des déchetssont sont significatifs et doivent nous amener à réduire aussi bien les quantités produites que la nocivité de ces derniers. Des conséquences environnementales, sanitaires et économiques Prélèvement de ressources naturelles, augmentation des émissions de gaz à effet de serre ou encore développement des pollutions:la production des déchetscontribue au changement climatiqueet représente un enjeu non négligeable en terme de santé publique. En 2011, 1, la gestion des déchets générait l équivalent de 5,7 millions de tonnes brutes de CO 8 2. Ces impacts environnementaux et sanitaires sont d autant plus problématiques que les modes de gestion des déchets qui prédominent actuellement sont l incinération et l enfouissement. Les traitements biologiques (compostage et méthanisation) et le recyclage ne doivent pas, quant à eux, marginaliser la prévention : le «meilleur» déchet reste celui qu on ne produit pas. Par ailleurs, la collecte et le traitement des déchets ont des conséquences économiquesimportantes pour les collectivités et les contribuables : en 2011, ce poste de dépensereprésentait t 15,7 milliards d euros, soit près d 1 % du PIB national, et l on constate une croissance constante des coûts d une année sur l autre 9. La nécessité d un dispositif financier pour soutenir les activités de prévention des déchets Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte témoigne de la volonté du gouvernementd amorcer une transition vers une économie circulaire 10 qui permettrait de réduire notre consommation de ressources et notre impact sur l environnement. Cette économie reposerait sur des activités de prévention des déchets (modularité, réparation, réemploi, réutilisation, rénovation, refabrication ou encore fonctionnalité) articulés à une activité de recyclage. Or, si le recyclage est soutenu grâce au dispositif de responsabilité élargie des producteurs (REP) depuis les années 1990, il n existe pas de tel soutien pour les activités permettant d allonger la durée de vie des produits. Il est ainsi aujourd hui primordial d aider au développement de ces activités à travers la mise en place d un dispositif financier incitatif(fiscalité avantageuse, subventions, investissements, etc.). 6 Chiffres clés Déchets, ADEME, Chiffres clés Déchets, ADEME, CITEPA (format CNUCC), mars Chiffres clés Déchets, ADEME, L économie circulaire vise à sortir du modèle classique linéaire de production et de consommation : extraire, produire, consommer, jeter. L ADEME, la définit comme un système économique d échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l efficacité de l utilisation des ressources et à diminuer l impact sur l environnement tout en développant le bien être des individus. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

6 LES TROIS LAURÉATS DE LA CHASSE AU TRÉSOR Pour sa seconde édition, la chasse au trésor a choisi de mettre en avant trois dimensions de la prévention des déchets : La consommation responsable : initiatives favorisant, entre autres, l achat pauvre en déchet, la réduction du gaspillage alimentaire ou encore la mutualisation des biens et services ; L allongement de la durée de vie des produits : initiatives liées à l éco-conception, conception, à l entretien, à la réparation, au réemploi ou encore à la refabrication ; La réduction de la nocivité des déchets et de leurs traitements : initiatives permettant de diminuer la dangerosité des produits pour l environnement et la santé (jardinage au naturel, entretien ménager plus sain, lombricompostage, etc.). Les trois lauréats qui ont été sélectionnés par le jury de la chasse au trésor Recyclo Bat, l Atelière et la Librairie Solidaire mettent en avant l éco-consommation, le réemploi et la réutilisation dans une démarche d économie circulaire.leurs projetss ancrent s ancrent également dans le champ de l économie sociale et solidaire où un nombre croissantd acteurs acteurs jouent un rôle innovant en matière de prévention des déchets. Ces trois initiatives ont été repérées grâce au concours de FNE Midi-Pyrénées, la FRAPNA Ardèche et Nature et Société. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

7 INITIATIVE N 1 : RECYCLO BAT LE RÉEMPLOI DES MATÉRIAUX ISSUS DU BATIMENT L association Recyclo Bat est née de la rencontre de ses deux porteurs de projet, David Muse et Edouard Baudouin. S inspirant du modèle des ressourceries et du Rebuilding Center de Portlandaux Etats-Unis, ils créent dès 2012 une plate-forme visant à collecter, reconditionner et revendre les matériaux issus d activités de construction, de rénovation, de bricolage et d ameublement. Leur magasin à Cugnaux propose ainsi aux professionnelset et aux particuliers, des matériaux réemployés.«nous travaillons sur des matériaux qui, facilement et sans apport d énergie, redeviennent utilisables. C est là toute l activité de Recyclo Bat, collecter et valoriser des matériaux avant qu ils ne soient considérés comme des déchets! Il s agit de réduire les volumes finaux arrivant en déchèteries et de montrer aux particuliers et professionnels les marges de progression très importantes sur la réduction des déchets du bâtiment et du bricolage»,, précise David Muse.Et le potentiel du gisement est considérable. En 2010, la production de déchets issus du BTP s élevait à 260 millions de tonnes 11, soit 80 % de l ensemble des déchets produits par les activités économiques.les contraintes liées aux délais des chantiers et aux coûts de traitement des déchets amènent souvent les entreprises à ne pas conserver les matériaux, même lorsqu ils sont neufs,et à s orienter vers systèmes de gestion peu écologiques.recyclo Bata pour objectif de structurer une filière de réemploi spécialisée dans ce type dematériaux. L association, qui souhaite évoluer vers un statut de société coopérative et participative (SCOP), s implique également dans des actions de sensibilisation et de formation à la gestion alternative des déchets, en lien étroit avec le tissu d acteurs locaux. Des Recyclo days sont notamment organisés par la structure afin de transmettre des savoir-faire sur l allongement de la durée de vie des produits.en 2014, Reyclo Bat a bénéficié d un soutien financierdu Fonds Social Européen et a reçu le prix Talent Créactiv (Toulouse Métropole)etle Talent BGE 12 régional et national dans la catégorie Economie Sociale et Solidaire. Des structures novatrices comme celle de Recyclo Bat sont à encourager, tout en étant vigilant quant à leur conformité avec la réglementation, notamment en termede contractualisation des prestations, de garantie de la qualité des matériaux et de respect des normes d Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Pour plus d informations : Recyclo Bat, 162 route de Toulouse, Cugnaux ou Fiche technique déchets du bâtiment, ADEME, décembre Réseau national d appui aux entrepreneurs Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

8 INITIATIVE N 2 : L ATELIÈRE DES CRÉATIONS DE MODE ARTISANALES ET ÉTHIQUES Le projet de l ACI l Atelièretrouve ses origines dans l organisation d ateliers de tissage avec des femmes accueillies au sein de L Eau Vive, centre d hébergement et de réinsertion sociale situé à Payzac, en Ardèche, accueillant des femmes avec ou sans enfants, victimes de violences. L activité se structure autour de l associationdes Foyers de l Oiseau Bleu et aboutit à la création d un chantier d insertionqui emploie actuellement une équipe de dix salariés en CDDI et de deux encadrants en CDI. En partenariat avec le SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères de la Basse Ardèche) et la société Gebetex, l Atelière a pu installer des conteneurs de collecte et ouvrir un magasin sur la commune des Vans. Environ 30 % des dons TLC (Textiles Linges et Chaussures) récupérés dans les conteneurs est réutilisé : une partie est revendue directement en fripe et l autre est transformée de manière artisanale. «Le tissage est l activité de base, un vieux métier que nous faisons revivre. Nous découpons les vêtements collectés en fines bandes et nous les tissons en lirette. Nous fabriquons ainsi des accessoires tels que des tapis, des sacs ou encore des écharpes»,, explique David Ranchin, accompagnateur socio-professionnel. Les surplus textiles que la structure n est pas en capacité de conserver sont valorisés via le recyclage (effilochage, essuyage industriel,isolation, etc.). La prévention des déchets et l artisanat constituent une réelle plus-value dans le parcours des salariés en insertion.«la formation professionnelle aux techniques du tissage est un moyen de se recentrer sur soiparallèle, nous nous sentons tous à la fois fiers et utiles de même et de développer son potentiel créatif. En contribuer à la protection de l environnement et notre réputation s en ressent». Chaque année, tonnes de textiles sontmises sur le marché 13, ce qui représente une production de déchets estimée à 9,6 kg par habitant 14. Le gisement des TLC est donc important, tout comme les marges de progression des taux de collecte etde réemploi. On ne peut que souhaiter que desinitiatives comme celle de l Atelièrese multiplient sur le territoire et qu elles soient soutenues par des dispositifs financiers adéquats. Pour plus d informations : L Atelière, Le Girbon, Payzac Les filières à responsabilité élargie du producteurs - Panorama 2013, ADEME. 14 Sources Eco TLC, chiffres Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

9 INITIATIVE N 3 : LA LIBRAIRIE SOLIDAIRE UN ESPACE D ÉCHANGES DÉDIÉ AUX LIVRES D OCCASION Créée à l initiative de l association la maison du Canal, régie de quartier implantée à Paris dans le 10 e arrondissement, la Librairie Solidaire offre une seconde vie aux livres. Tout a commencépar l idée de mettre à disposition des habitants des ouvrages d occasion afin d éviter que ces derniers ne terminent leur vie à la poubelle et de permettre au plus grand nombre d accéder à une offre culturelle. Le système de collecte et de don mis en place au sein de la régie de quartier rencontre rapidement un grand succès et il apparaît nécessaire de réfléchir à la création d un lieu de vie spécifique. Fin 2011, la Librairie Solidaire ouvre finalement ses portes pour accueillir les donateurs de livres qui sont revendus à bas prix, distribués gratuitement ou bien utilisés dans le cadre d actions de sensibilisation à la prévention des déchets, comme des bourses d échange ou des activités récup.des ateliers de reliure et d écriture libre ont été mis en place et des cafés «lecture» rassemblent de nombreux amateurs. Le réemploi estdavantage perçu comme unsupport au développement des objectifs socio-culturelset économiques que s est fixés la maison du Canal. Francis Gary, directeur de la structure, souligne cette dimension :«LaLibrairie Solidaire est avant tout un outil pour favoriser l échange et le vivre-ensemble. Elle permet à des personnes, parfois fragilisées et désocialisées, de se rencontrer et de s impliquer dans une dynamiquede proximité, tout en s initiant à des modes de consommation alternatifs.le lieu a été pensé comme un espace convivial et ouvert à tous ceuxqui le souhaitent.la force de ce projet réside d ailleurs dans l investissement de bénévoles passionnés qui animent la librairie et façonnent sans cesse de nouveaux projets. Les recettes de la librairie contribuent, quant à elles, mêmemodestement, à la pérennisation des emplois en insertion au sein de la régie de quartier». La Librairie Solidaire s inscrit dans une logique partenariale et de mise en réseau des acteurs locaux. Elletravaille notamment en étroite collaboration avec la collectivité et les autres structures d animation du quartier. Des actions ont également été initiées avec une maison de retraite, des établissements scolaires et des entreprises. Enfin, la maison du Canal est membre du REFER, le réseau francilien des acteurs du réemploi, qui vise une mutualisation des ressources, des moyens et des méthodes. Pour plus d informations : La Librairie Solidaire, 27 rue du Château d Eau, Paris ou Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

10 NOS TROIS «COUP DE CŒUR» UN DÉFILE DE MODE 100% RÉCUP PORTÉ PAR PLUSIEURS STRUCTURES La récup, c est chic! En Charente, l association l Esprit Claire, le centre social etl institut médicopour mettre en place des ateliers de customisation de vêtements à partir de tissus réemployés. Les créations ont été présentées à l occasion d un défilélors éducatiffraineau de Cognac se sont associés lafaites de la Récup, coordonnée par Charente Nature.Les modèles portaient les pièces qu ils avaient réalisées. Ce projet a permis la création de lien social, l échange de savoir-faire et la sensibilisation à la prévention des déchets. Pour plus d informations : Charente Nature, Impasse Lautrette, Angoulême - charente-nature.org LES PC DE L ESPOIR UNE OFFRE INFORMATIQUE SOCIALE ET DURABLE À Béthune dans le Pas-de-Calais, les PC de l Espoir collectent des ordinateurs auprès de donateurs de la région et les reconfigurent afin de les vendre à un prix social (entre 40 et 80 ). L objectif de l association est de réduire la fracture numérique, d allonger la durée de vie des équipements électriques et électroniques) et de favoriser l éco-consommation. Pour plus d informations : Les PC de l Espoir, 210 Rue du Beau Marais, Béthune - pcdle.fr ou LES BOITES VERTES LE PARTAGE DE VERS ET D ASTUCES SUR LE SITE PLUS2VERS.FR Le site plus2vers.fr, animépar l associationles Boîtes Vertes, a été créé fin 2012 afin de proposer un service de don de proximité de vers de compost. Une carte interactive permet de trouver un donateur près de chez soi et d échanger des conseils et astuces pour se lancer dans le lombricompostage. L initiative favorise ainsi les circuits courts : moins de transport, moins de pollution et moins de déchets! Pour plus d informations : plus2vers.fr- Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

11 LES AUTRES DÉCOUVERTES La chasse au trésor a aussi permis de souligner l existence des initiatives suivantes : Les ateliers créatifs pour sensibiliser les participants à l allongement de la durée de vie des produits par l association Cycleum (86)www.cycleum.fr Le développement de pratiques pour réduire le gaspillage alimentaire et la fabrication de poulaillers avec un institut thérapeutique, éducatif et pédagogique par la Ferme d Ecancourt (95) La démarche transversale et multi-acteurs d équipement des établissements scolaires en pavillons de compostagepar la Ville d Aucamville (31) L organisation d une journée sur la thématique «Joyeuse frugalité! Bien manger sans gaspiller» par l association A3DE (76) L adoption de poules par les particuliers et les établissements collectifs pour de réduire les quantités de déchets ménagers résiduels par le SIEEOM Grisolles Verdun (82)www.sgv82.fr La suppression de poubelles dans les bureaux accueillant une faible quantité de personnes pour réduire la quantité de déchets papier par l ORDIF (93) L ouverture d une crèche éco-responsable équipée de couches lavables et la formation du personnel par la Communauté de Communes Tarn et Dadou (81) L organisation d une animation de caractérisation des déchets «Le nez dans la poubelle» pour sensibiliser le grand public à la prévention des déchets par l association Charente Nature (16) charente-nature.org La création d un outil, la Carte OuVerte, qui répertorie les initiatives locales de développement durable par la Maison de la Consommation et de l Environnement (35) rennes.carte-ouverte.org L animation d ateliers de sensibilisation aux éco-gestes dela prévention des déchets à destination des publics scolaires par l association PikPik Environnement (75) pikpik.org/wordpress3 L animation d ateliers de sensibilisation à la prévention des déchets à destination des salariés de Bank of America par l association PikPik Environnement (75) pikpik.org/wordpress3 L organisation d ateliers itinérants de récup créative à partir d objets et de matériaux de seconde main par l entreprise La Bricoterie (85) L intégration des enjeux de la prévention des déchets dans les manifestations par la Ville d Echirolles (38) Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

12 La mise en place d une signalétique pour permettre au public de découvrir des éco-gestes de prévention des déchets à reproduire chez soi par l association Nature et Société (94) La création d une enseigne d épiceries Day by Day dédiées à la vente en vrac de consommables du quotidien par la sociétémyretail Box (92, 78, 59, 44) daybyday-shop.com L animation d ateliers de création de sacs cabas réutilisables dans le cadre du Collectif Eau Equitable de Lille par l association Magdala (59) L organisation d ateliers gratuits pour découvrir l art d accommoder les restes de repas et sensibiliser au gaspillage alimentaire par l association TERDEV (17) Retrouvez l ensemble de ces initiatives ainsi que celles de la première édition chasse au trésor sur notre carte de France interactive! Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

13 REMERCIEMENTS FNE remercie l ADEME pour son soutien dans la mise en œuvre de la seconde édition de la chasse au trésor. Un grand merci également à l ensemble des associations qui ont participé à ce projet en nous signalant des initiatives de prévention des déchets : FNE Midi-Pyrénées Maison de l Environnement, 14 rue de Tivoli, Toulouse Nature et Société Maison de la Nature, 9 rue Jean Gabin, Créteil A3DE - Association pour le Développement Durable de Doudeville et ses Environs (association membre de Haute-Normandie Nature Environnement) 953 rue des Forrières, Doudeville PikPik Environnement(association membre de FNE Ile-de-France) 14 boulevard de Douaumont, Paris pikpik.org/wordpress3 Charente Nature(association membre de Poitou-Charentes Nature) Impasse Lautrette, Angoulême charente-nature.org GDEAM-62 - Groupementde Défense de l Environnement dans l Arrondissement de Montreuil-sur- Mer (association membre denord Nature Environnement) 1 rue de l'eglise, Attin FRAPNA Ardèche- Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature(association membre de l Union Régionale des FRAPNA) 39 rue Jean-Louis Soulavie, Largentière Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

14 FRAPNA Isère- Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (association membre de l Union Régionale des FRAPNA) Maison de la Nature et de l Environnement Isère, 5placeBir-Hakeim, Grenoble Vitré Tuvalu (association membre d Ille-et-Vilaine Nature Environnement) Centre social, 27 rue Notre Dame, Vitré vitre.tuvalu.free.fr CPNS 85 - Comité pour la Protection de la Nature et des Sites du Canton Saint-Hilaire-de-Riez (association affiliée à FNE Pays de la Loire) BP 432, Saint-Gilles-Croix-de-Vie cpns85.fr Verlin Vers l Autre (association membre de Nord Nature Environnement) 2 chemin Georges Carpentier, Verlinghem verlinverslautre.fr Nature Environnement 17 (association membre de Poitou-Charentes Nature) Groupe scolaire Descartes, Ade Bourgogne, Port Neuf, La Rochelle nature-environnement17.orgenvironnement17.org Cycleum Conseil (association membre degraine Poitou-Charentes) 38 rue du centre Louneuil, Jaunay-Clan cycleum-conseil.fr France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. C'est la porte-parole parole d'un mouvement de 3000 associations, regroupées au sein de 80 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. Retrouvez-nous sur fne.asso.fr, Facebook et Twitter Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

Revue de presse. Ensemble, réduire c est agir!

Revue de presse. Ensemble, réduire c est agir! Du 16 au 24 novembre 2013, le SYTRAD et ses collectivités membres se sont mobilisés en faveur de la réduction des déchets. Ensemble, réduire c est agir! Revue de presse Contact : Frédérique DAHLEM Responsable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

JE M EMBALLE POUR LE VRAC!

JE M EMBALLE POUR LE VRAC! JE M EMBALLE POUR LE VRAC! DOSSIER DE PRESSE Professionels et citoyens agissent pour la vente en vrac (sans emballage jetable) VENDREDI 24 AVRIL 2015 MAISON DES ACTEURS DU PARIS DURABLE Crédits photo :

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés!

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! DOSSIER DE PRESSE La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! Les vêtements et chaussures qui ne sont plus portés, le linge de maison dont on

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Présentation ONU 15 juin 2015 Entreprise Solidaire à but non lucratif L INFORMATIQUE D OCCASION OUVRE DE NOUVELLES PERSPECTIVES Ecologiques Sociales - Economiques LE CONCEPT D AfB Spécialisé dans le reconditionnement

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée?

Objet : Quelles sont vos mesures pour lutter contre l obsolescence programmée? Sophie BRINGUY Tête de liste Europe Ecologie Les Verts Pays de la Loire Elections régionales décembre 2015 HOP// Halte à l obsolescence programmée Laetitia Vasseur Présidente Objet : Quelles sont vos mesures

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

France GBC. Green Building Week

France GBC. Green Building Week Green Building Week 21 au 27 septembre 2015 Dossier de participation Contact : Sabine de Pellegars-Malhortie sdepellegars@francegbc.fr SOMMAIRE 1- La Green Building Week du 21 au 27 septembre 2015 2- Quelles

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES

3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES 3 PRIORITÉS D ACTIONS POUR UNE DYNAMIQUE ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DES TERRITOIRES Association multi-acteurs Créée en 1992 Réflexion commune sur les meilleures pratiques environnementales à l échelle

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Métallerie. Construction Durable

Métallerie. Construction Durable Métallerie & Construction Durable Les Métalliers s informent Les Métalliers se forment Les Métalliers s engagent Aujourd hui, les préoccupations de construction durable se font de plus en plus ressentir

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire. Focus sur l Alliance Emploi-Environnement

10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire. Focus sur l Alliance Emploi-Environnement 10 ans d actions en économie verte en Région de Bruxelles-Capitale: En route vers l économie circulaire Focus sur l Alliance Emploi-Environnement Contexte bruxellois Population Revenu moyen < de 20% à

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS La

Plus en détail

96 / HABITER AUTREMENT

96 / HABITER AUTREMENT 96 / HABITER AUTREMENT La résidence Ilôt Point du Jour a été livrée en 2013. HABITER AUTREMENT GROUPE OPIEVOY DEUXIÈME OPH DE FRANCE, LE GROUPE OPIEVOY A LANCÉ FIN 2012 UNE DÉMARCHE VISANT À SOUTENIR ET

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012 Entreprise ADP France Date Mars 2012 Adresse 31, rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion Février 2010 Pays France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

DÉVELOPPEUR ÉCONOMIQUE SOLIDAIRE

DÉVELOPPEUR ÉCONOMIQUE SOLIDAIRE n 5 - Septembre 2014 DÉVELOPPEUR ÉCONOMIQUE SOLIDAIRE EDITORIAL Créée il y a 16 ans pour apporter une réponse au drame du chômage, MCAE Isère Active est devenue un acteur incontournable de l Economie Sociale

Plus en détail

PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations

PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations PROJET: Collecte et recyclage des papiers de bureaux des entreprises et administrations 1 Développement Durable En 1987, Madame Gro Harlem Brundtland, présidente de la Commission mondiale sur l environnement

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU Un partenaire SOLIDAIRE Régie de quartier RESPIRE, créée en 1993 Membre du CNLRQ Nous employons 45 personnes en moyenne dont 30 personnes en insertion Un engagement DURABLE

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities Logo de l entreprise Adresse de l organisme 48 rue René Clair 75018 PARIS SIRET 52228673100024 Date création 14/05/2010 Code APE Site internet Personne Contact

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Animer un atelier sur le ménage au naturel

Animer un atelier sur le ménage au naturel Animer un atelier sur le ménage au naturel DESCRIPTION DE L ACTION Les ateliers de fabrication de produits ménagers naturels sont des ateliers ludiques durant lesquels il est rappelé aux participants les

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

15 % Secteur spécialisé

15 % Secteur spécialisé LA PROPRETE, un service universel et indispensable Secteur classique Bureaux, locaux administratifs, musées, gymnases, écoles, centres commerciaux, parties communes d immeubles Services associés aux bâtiments,

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet

Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Dossier thématique : Les ressources sur le sujet Achetons Responsables Midi-Pyrénées, la plateforme web régionale Référencement des structures de l économie sociale et solidaire et de l insertion par l

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail