LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION"

Transcription

1 Jeudi 11 juin 2015 LA CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES ORIGINALES DE PRÉVENTION DES DÉCHETS - SECONDE ÉDITION CONTACTS PRESSE Héloïse Gaborel, chargée de mission prévention et gestion des déchets :

2 TABLE DES MATIÈRES COMMUNIQUÉ... 3 LA RÉDUCTION DES DÉCHETS, PRIORITÉ DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE... 5 LES TROIS LAURÉATS DE LA CHASSE AU TRÉSOR... 6 Initiative n 1 : Recyclo Bat Le réemploi des matériaux issus du bâtiment... 7 Initiative n 2 : L AteliÈre Des créations de mode artisanales et Éthiques... 8 Initiative n 3 : La Librairie Solidaire Un espace d Échanges dédié aux livres d occasion... 9 Nos trois «coup de cœur» Un défilé de mode 100% récup porté par plusieurs structures Les PC de l Espoir Une offre informatique sociale et durable Les Boîtes Vertes Le partage de vers et d astuces sur le site plus2vers.fr LES AUTRES découvertes REMERCIEMENTS Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

3 COMMUNIQUÉ PREVENTION DES DECHETS : LES NOUVELLES PEPITES France Nature Environnement (FNE) a lancé en mars dernier la seconde édition ion de la «chasse au trésor». L occasion de souligner l originalité de certaines actions et de rappeler, dans le contexte de la COP21, le rôle de la prévention des déchets 1 dans la lutte contre les effets duchangement climatique. Le dispositif, soutenu par l ADEME, a permis aux associations du mouvement FNE derecenserdes initiatives, souvent inattendues et peu répandues, qui offrent de nouvelles perspectives de réduction des déchets dans les secteurs de la production, de la distribution et de la consommation. Réduire les déchets à la source : une priorité politiquequi doit se traduire par de réels engagements En 2012, la production de déchets s élevait à près de 345 millions de tonnes en France 2, soit une baisse de 3 % par rapport aux chiffres de Ce recul s explique en grande partie par la baisse de la production dans le secteur de la construction qui représente à lui seul 70 % du total des déchets.on observe en revanche une augmentation des quantités produites par l industrie, les ménages et le secteur du traitement des déchets. Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte vise une réductionde 10 % de la production de déchets ménagers et assimiléspar habitantentre 2010 et Les déchets issus des activités économiques et du BTP ne sont quant à eux soumis à aucun objectif précis 4. Pour Nathalie Villermet, pilote du réseau Prévention et Gestion des Déchets de FNE, «Lesdifférents plans et programmes qui ont été mis en place en matière de prévention des déchetsont eu le mérite d impulser une dynamique nationale mais les engagements restent emblématiques et les champs d intervention encore trop restreints. Il est aujourd hui temps de passer à l étape supérieureen développant des dispositifs financiers susceptibles de soutenir les initiatives d allongement de la durée de vie des produits et de favoriser leur essaimage sur tout le territoire». 1 Dans le Livre Blanc Agir ensemble pour avoir moins de déchets à éliminer (FNE, 2001), Francis Chalot définit la prévention des déchets comme toutes les actions situées essentiellement avant l'apparition même du déchet (au sens de l'art 1 er de la loi du 13 juillet 1992) ou de sa prise en charge par un éliminateur, qui permettent ensemble ou séparément : de réduire quantitativement les flux de déchets qui devraient ainsi être pris en charge et de limiter la nocivité des déchets eux-mêmes et/ou de leurs traitements. 2 Bilan 2012 de la production de déchets en France,, Service de l observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable, mars Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte n ayant pas encore été définitivement adopté à ce jour, ces chiffres sont susceptibles d être modifiés. 4 Le programme national de prévention des déchets ne prévoit quant à lui qu une stabilisation de ces déchets, objectif peu ambitieux. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

4 Des initiatives de prévention des déchets à valoriser Dans les territoires, de nombreuses collectivités se sont engagées dans la mise en place de programmes locaux et territoriaux de prévention, rendus obligatoires par la loi Grenelle 2 du 12 juillet À la fin de l année 2013, 65 % de la population française était ainsi concernée par l un de ces dispositifs. Cependant, les collectivités ne sont pas les seuls acteurs à développer des actions en faveur de la réduction des déchets : des «Monsieur Jourdain» mettent quotidiennement en place des initiatives de prévention sans s en rendre compte! Notre chasse au trésor consiste justement à mobiliser le mouvement associatif FNE dans le repérage de ces perles rares et souvent méconnues du grand public. Le réemploi des matériaux du bâtiment À Cugnaux en Haute-Garonne, l association Recyclo Bat collecte, reconditionne et revend des objets et matériaux issus d activités de construction, de rénovation, de bricolage et d ameublement. Elle propose également à ses clients des services d audit pour optimiser la prévention et la gestion des déchets dans leurs activités. Des formations et des ateliers participatifs permettent par ailleurs de transmettre des savoir-faire liés au réemploi 5 et de promouvoir des modes alternatifs de consommation. Des créations de mode artisanales et éthiques À Payzac en Ardèche, l Atelière exerce une activité d atelier de création sous la forme de Chantier d Insertion. Les salariés, après avoir été formés à la couture et aux techniques artisanales de tissage, transforment une partie des textiles collectés et fabriquent des accessoires de mode. Les créations sont ensuite vendues dans une boutique où l on trouve également des pièces de fripe non retouchées. Un espace d échanges dédié aux livres d occasion À Paris, la maison du Canal, régie de quartier du 10 e arrondissement, a ouvert une Librairie Solidaire. Il s agit d unespace dédié au réemploi de livres de seconde main que la structure collecte et destine à la vente, au don ou au troc. La librairie est également un lieu d échange, de partage et de sensibilisation qui permet de tisser des liens entre les usagers. Denez L Hostis, président de FNE : «Grâce à la mobilisation des associations fédérées par France Nature Environnement, nous pouvons à nouveau mettre en lumière des initiatives locales qui contribuent à diminuer les déchets. Nous espérons que le coup de projecteur mis sur ces actions aidera à sensibiliser un grand nombre d'acteurs à la nécessité de réduire le volume de déchets que nous produisons chaque année. Rappelons que l impact environnemental du gaspillage alimentaire le place en troisième position concernant son empreinte carbone, derrière les Etats-Unis et la Chine.» 5 Le réemploi est défini dans le Code l Environnement comme toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus. Dans le cadre du réemploi, le produit conserve donc son statut et ne devient pas un déchet : il s agit donc bien d une composante de la prévention. En revanche, la réutilisation correspond à une opération en plusieurs étapes qui s amorce lorsque le propriétaire d un produit s en défait sans le remettre directement à une structure dont l objet est le réemploi : le produit usagé obtient donc un statut de déchet et doit passer par une phase de préparation pour retrouver son statut de produit. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

5 LARÉDUCTIONDES DÉCHETS, PRIORITÉDE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE Chaque français produit en moyenne452 kg de déchetsménagers hors assimiléspar an 6. Si l on ajoute à ce chiffre les déchets professionnels issus du BTP, de l industrie ou encore du secteur agricole, le bilan s élève à 5,5 tonnes par an ramené à l habitant, soit une augmentation de 16 % entre 2004 et Les impacts de la gestion des déchetssont sont significatifs et doivent nous amener à réduire aussi bien les quantités produites que la nocivité de ces derniers. Des conséquences environnementales, sanitaires et économiques Prélèvement de ressources naturelles, augmentation des émissions de gaz à effet de serre ou encore développement des pollutions:la production des déchetscontribue au changement climatiqueet représente un enjeu non négligeable en terme de santé publique. En 2011, 1, la gestion des déchets générait l équivalent de 5,7 millions de tonnes brutes de CO 8 2. Ces impacts environnementaux et sanitaires sont d autant plus problématiques que les modes de gestion des déchets qui prédominent actuellement sont l incinération et l enfouissement. Les traitements biologiques (compostage et méthanisation) et le recyclage ne doivent pas, quant à eux, marginaliser la prévention : le «meilleur» déchet reste celui qu on ne produit pas. Par ailleurs, la collecte et le traitement des déchets ont des conséquences économiquesimportantes pour les collectivités et les contribuables : en 2011, ce poste de dépensereprésentait t 15,7 milliards d euros, soit près d 1 % du PIB national, et l on constate une croissance constante des coûts d une année sur l autre 9. La nécessité d un dispositif financier pour soutenir les activités de prévention des déchets Le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte témoigne de la volonté du gouvernementd amorcer une transition vers une économie circulaire 10 qui permettrait de réduire notre consommation de ressources et notre impact sur l environnement. Cette économie reposerait sur des activités de prévention des déchets (modularité, réparation, réemploi, réutilisation, rénovation, refabrication ou encore fonctionnalité) articulés à une activité de recyclage. Or, si le recyclage est soutenu grâce au dispositif de responsabilité élargie des producteurs (REP) depuis les années 1990, il n existe pas de tel soutien pour les activités permettant d allonger la durée de vie des produits. Il est ainsi aujourd hui primordial d aider au développement de ces activités à travers la mise en place d un dispositif financier incitatif(fiscalité avantageuse, subventions, investissements, etc.). 6 Chiffres clés Déchets, ADEME, Chiffres clés Déchets, ADEME, CITEPA (format CNUCC), mars Chiffres clés Déchets, ADEME, L économie circulaire vise à sortir du modèle classique linéaire de production et de consommation : extraire, produire, consommer, jeter. L ADEME, la définit comme un système économique d échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l efficacité de l utilisation des ressources et à diminuer l impact sur l environnement tout en développant le bien être des individus. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

6 LES TROIS LAURÉATS DE LA CHASSE AU TRÉSOR Pour sa seconde édition, la chasse au trésor a choisi de mettre en avant trois dimensions de la prévention des déchets : La consommation responsable : initiatives favorisant, entre autres, l achat pauvre en déchet, la réduction du gaspillage alimentaire ou encore la mutualisation des biens et services ; L allongement de la durée de vie des produits : initiatives liées à l éco-conception, conception, à l entretien, à la réparation, au réemploi ou encore à la refabrication ; La réduction de la nocivité des déchets et de leurs traitements : initiatives permettant de diminuer la dangerosité des produits pour l environnement et la santé (jardinage au naturel, entretien ménager plus sain, lombricompostage, etc.). Les trois lauréats qui ont été sélectionnés par le jury de la chasse au trésor Recyclo Bat, l Atelière et la Librairie Solidaire mettent en avant l éco-consommation, le réemploi et la réutilisation dans une démarche d économie circulaire.leurs projetss ancrent s ancrent également dans le champ de l économie sociale et solidaire où un nombre croissantd acteurs acteurs jouent un rôle innovant en matière de prévention des déchets. Ces trois initiatives ont été repérées grâce au concours de FNE Midi-Pyrénées, la FRAPNA Ardèche et Nature et Société. Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

7 INITIATIVE N 1 : RECYCLO BAT LE RÉEMPLOI DES MATÉRIAUX ISSUS DU BATIMENT L association Recyclo Bat est née de la rencontre de ses deux porteurs de projet, David Muse et Edouard Baudouin. S inspirant du modèle des ressourceries et du Rebuilding Center de Portlandaux Etats-Unis, ils créent dès 2012 une plate-forme visant à collecter, reconditionner et revendre les matériaux issus d activités de construction, de rénovation, de bricolage et d ameublement. Leur magasin à Cugnaux propose ainsi aux professionnelset et aux particuliers, des matériaux réemployés.«nous travaillons sur des matériaux qui, facilement et sans apport d énergie, redeviennent utilisables. C est là toute l activité de Recyclo Bat, collecter et valoriser des matériaux avant qu ils ne soient considérés comme des déchets! Il s agit de réduire les volumes finaux arrivant en déchèteries et de montrer aux particuliers et professionnels les marges de progression très importantes sur la réduction des déchets du bâtiment et du bricolage»,, précise David Muse.Et le potentiel du gisement est considérable. En 2010, la production de déchets issus du BTP s élevait à 260 millions de tonnes 11, soit 80 % de l ensemble des déchets produits par les activités économiques.les contraintes liées aux délais des chantiers et aux coûts de traitement des déchets amènent souvent les entreprises à ne pas conserver les matériaux, même lorsqu ils sont neufs,et à s orienter vers systèmes de gestion peu écologiques.recyclo Bata pour objectif de structurer une filière de réemploi spécialisée dans ce type dematériaux. L association, qui souhaite évoluer vers un statut de société coopérative et participative (SCOP), s implique également dans des actions de sensibilisation et de formation à la gestion alternative des déchets, en lien étroit avec le tissu d acteurs locaux. Des Recyclo days sont notamment organisés par la structure afin de transmettre des savoir-faire sur l allongement de la durée de vie des produits.en 2014, Reyclo Bat a bénéficié d un soutien financierdu Fonds Social Européen et a reçu le prix Talent Créactiv (Toulouse Métropole)etle Talent BGE 12 régional et national dans la catégorie Economie Sociale et Solidaire. Des structures novatrices comme celle de Recyclo Bat sont à encourager, tout en étant vigilant quant à leur conformité avec la réglementation, notamment en termede contractualisation des prestations, de garantie de la qualité des matériaux et de respect des normes d Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Pour plus d informations : Recyclo Bat, 162 route de Toulouse, Cugnaux ou Fiche technique déchets du bâtiment, ADEME, décembre Réseau national d appui aux entrepreneurs Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

8 INITIATIVE N 2 : L ATELIÈRE DES CRÉATIONS DE MODE ARTISANALES ET ÉTHIQUES Le projet de l ACI l Atelièretrouve ses origines dans l organisation d ateliers de tissage avec des femmes accueillies au sein de L Eau Vive, centre d hébergement et de réinsertion sociale situé à Payzac, en Ardèche, accueillant des femmes avec ou sans enfants, victimes de violences. L activité se structure autour de l associationdes Foyers de l Oiseau Bleu et aboutit à la création d un chantier d insertionqui emploie actuellement une équipe de dix salariés en CDDI et de deux encadrants en CDI. En partenariat avec le SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères de la Basse Ardèche) et la société Gebetex, l Atelière a pu installer des conteneurs de collecte et ouvrir un magasin sur la commune des Vans. Environ 30 % des dons TLC (Textiles Linges et Chaussures) récupérés dans les conteneurs est réutilisé : une partie est revendue directement en fripe et l autre est transformée de manière artisanale. «Le tissage est l activité de base, un vieux métier que nous faisons revivre. Nous découpons les vêtements collectés en fines bandes et nous les tissons en lirette. Nous fabriquons ainsi des accessoires tels que des tapis, des sacs ou encore des écharpes»,, explique David Ranchin, accompagnateur socio-professionnel. Les surplus textiles que la structure n est pas en capacité de conserver sont valorisés via le recyclage (effilochage, essuyage industriel,isolation, etc.). La prévention des déchets et l artisanat constituent une réelle plus-value dans le parcours des salariés en insertion.«la formation professionnelle aux techniques du tissage est un moyen de se recentrer sur soiparallèle, nous nous sentons tous à la fois fiers et utiles de même et de développer son potentiel créatif. En contribuer à la protection de l environnement et notre réputation s en ressent». Chaque année, tonnes de textiles sontmises sur le marché 13, ce qui représente une production de déchets estimée à 9,6 kg par habitant 14. Le gisement des TLC est donc important, tout comme les marges de progression des taux de collecte etde réemploi. On ne peut que souhaiter que desinitiatives comme celle de l Atelièrese multiplient sur le territoire et qu elles soient soutenues par des dispositifs financiers adéquats. Pour plus d informations : L Atelière, Le Girbon, Payzac Les filières à responsabilité élargie du producteurs - Panorama 2013, ADEME. 14 Sources Eco TLC, chiffres Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

9 INITIATIVE N 3 : LA LIBRAIRIE SOLIDAIRE UN ESPACE D ÉCHANGES DÉDIÉ AUX LIVRES D OCCASION Créée à l initiative de l association la maison du Canal, régie de quartier implantée à Paris dans le 10 e arrondissement, la Librairie Solidaire offre une seconde vie aux livres. Tout a commencépar l idée de mettre à disposition des habitants des ouvrages d occasion afin d éviter que ces derniers ne terminent leur vie à la poubelle et de permettre au plus grand nombre d accéder à une offre culturelle. Le système de collecte et de don mis en place au sein de la régie de quartier rencontre rapidement un grand succès et il apparaît nécessaire de réfléchir à la création d un lieu de vie spécifique. Fin 2011, la Librairie Solidaire ouvre finalement ses portes pour accueillir les donateurs de livres qui sont revendus à bas prix, distribués gratuitement ou bien utilisés dans le cadre d actions de sensibilisation à la prévention des déchets, comme des bourses d échange ou des activités récup.des ateliers de reliure et d écriture libre ont été mis en place et des cafés «lecture» rassemblent de nombreux amateurs. Le réemploi estdavantage perçu comme unsupport au développement des objectifs socio-culturelset économiques que s est fixés la maison du Canal. Francis Gary, directeur de la structure, souligne cette dimension :«LaLibrairie Solidaire est avant tout un outil pour favoriser l échange et le vivre-ensemble. Elle permet à des personnes, parfois fragilisées et désocialisées, de se rencontrer et de s impliquer dans une dynamiquede proximité, tout en s initiant à des modes de consommation alternatifs.le lieu a été pensé comme un espace convivial et ouvert à tous ceuxqui le souhaitent.la force de ce projet réside d ailleurs dans l investissement de bénévoles passionnés qui animent la librairie et façonnent sans cesse de nouveaux projets. Les recettes de la librairie contribuent, quant à elles, mêmemodestement, à la pérennisation des emplois en insertion au sein de la régie de quartier». La Librairie Solidaire s inscrit dans une logique partenariale et de mise en réseau des acteurs locaux. Elletravaille notamment en étroite collaboration avec la collectivité et les autres structures d animation du quartier. Des actions ont également été initiées avec une maison de retraite, des établissements scolaires et des entreprises. Enfin, la maison du Canal est membre du REFER, le réseau francilien des acteurs du réemploi, qui vise une mutualisation des ressources, des moyens et des méthodes. Pour plus d informations : La Librairie Solidaire, 27 rue du Château d Eau, Paris ou Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

10 NOS TROIS «COUP DE CŒUR» UN DÉFILE DE MODE 100% RÉCUP PORTÉ PAR PLUSIEURS STRUCTURES La récup, c est chic! En Charente, l association l Esprit Claire, le centre social etl institut médicopour mettre en place des ateliers de customisation de vêtements à partir de tissus réemployés. Les créations ont été présentées à l occasion d un défilélors éducatiffraineau de Cognac se sont associés lafaites de la Récup, coordonnée par Charente Nature.Les modèles portaient les pièces qu ils avaient réalisées. Ce projet a permis la création de lien social, l échange de savoir-faire et la sensibilisation à la prévention des déchets. Pour plus d informations : Charente Nature, Impasse Lautrette, Angoulême - charente-nature.org LES PC DE L ESPOIR UNE OFFRE INFORMATIQUE SOCIALE ET DURABLE À Béthune dans le Pas-de-Calais, les PC de l Espoir collectent des ordinateurs auprès de donateurs de la région et les reconfigurent afin de les vendre à un prix social (entre 40 et 80 ). L objectif de l association est de réduire la fracture numérique, d allonger la durée de vie des équipements électriques et électroniques) et de favoriser l éco-consommation. Pour plus d informations : Les PC de l Espoir, 210 Rue du Beau Marais, Béthune - pcdle.fr ou LES BOITES VERTES LE PARTAGE DE VERS ET D ASTUCES SUR LE SITE PLUS2VERS.FR Le site plus2vers.fr, animépar l associationles Boîtes Vertes, a été créé fin 2012 afin de proposer un service de don de proximité de vers de compost. Une carte interactive permet de trouver un donateur près de chez soi et d échanger des conseils et astuces pour se lancer dans le lombricompostage. L initiative favorise ainsi les circuits courts : moins de transport, moins de pollution et moins de déchets! Pour plus d informations : plus2vers.fr- Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

11 LES AUTRES DÉCOUVERTES La chasse au trésor a aussi permis de souligner l existence des initiatives suivantes : Les ateliers créatifs pour sensibiliser les participants à l allongement de la durée de vie des produits par l association Cycleum (86)www.cycleum.fr Le développement de pratiques pour réduire le gaspillage alimentaire et la fabrication de poulaillers avec un institut thérapeutique, éducatif et pédagogique par la Ferme d Ecancourt (95) La démarche transversale et multi-acteurs d équipement des établissements scolaires en pavillons de compostagepar la Ville d Aucamville (31) L organisation d une journée sur la thématique «Joyeuse frugalité! Bien manger sans gaspiller» par l association A3DE (76) L adoption de poules par les particuliers et les établissements collectifs pour de réduire les quantités de déchets ménagers résiduels par le SIEEOM Grisolles Verdun (82)www.sgv82.fr La suppression de poubelles dans les bureaux accueillant une faible quantité de personnes pour réduire la quantité de déchets papier par l ORDIF (93) L ouverture d une crèche éco-responsable équipée de couches lavables et la formation du personnel par la Communauté de Communes Tarn et Dadou (81) L organisation d une animation de caractérisation des déchets «Le nez dans la poubelle» pour sensibiliser le grand public à la prévention des déchets par l association Charente Nature (16) charente-nature.org La création d un outil, la Carte OuVerte, qui répertorie les initiatives locales de développement durable par la Maison de la Consommation et de l Environnement (35) rennes.carte-ouverte.org L animation d ateliers de sensibilisation aux éco-gestes dela prévention des déchets à destination des publics scolaires par l association PikPik Environnement (75) pikpik.org/wordpress3 L animation d ateliers de sensibilisation à la prévention des déchets à destination des salariés de Bank of America par l association PikPik Environnement (75) pikpik.org/wordpress3 L organisation d ateliers itinérants de récup créative à partir d objets et de matériaux de seconde main par l entreprise La Bricoterie (85) L intégration des enjeux de la prévention des déchets dans les manifestations par la Ville d Echirolles (38) Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

12 La mise en place d une signalétique pour permettre au public de découvrir des éco-gestes de prévention des déchets à reproduire chez soi par l association Nature et Société (94) La création d une enseigne d épiceries Day by Day dédiées à la vente en vrac de consommables du quotidien par la sociétémyretail Box (92, 78, 59, 44) daybyday-shop.com L animation d ateliers de création de sacs cabas réutilisables dans le cadre du Collectif Eau Equitable de Lille par l association Magdala (59) L organisation d ateliers gratuits pour découvrir l art d accommoder les restes de repas et sensibiliser au gaspillage alimentaire par l association TERDEV (17) Retrouvez l ensemble de ces initiatives ainsi que celles de la première édition chasse au trésor sur notre carte de France interactive! Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

13 REMERCIEMENTS FNE remercie l ADEME pour son soutien dans la mise en œuvre de la seconde édition de la chasse au trésor. Un grand merci également à l ensemble des associations qui ont participé à ce projet en nous signalant des initiatives de prévention des déchets : FNE Midi-Pyrénées Maison de l Environnement, 14 rue de Tivoli, Toulouse Nature et Société Maison de la Nature, 9 rue Jean Gabin, Créteil A3DE - Association pour le Développement Durable de Doudeville et ses Environs (association membre de Haute-Normandie Nature Environnement) 953 rue des Forrières, Doudeville PikPik Environnement(association membre de FNE Ile-de-France) 14 boulevard de Douaumont, Paris pikpik.org/wordpress3 Charente Nature(association membre de Poitou-Charentes Nature) Impasse Lautrette, Angoulême charente-nature.org GDEAM-62 - Groupementde Défense de l Environnement dans l Arrondissement de Montreuil-sur- Mer (association membre denord Nature Environnement) 1 rue de l'eglise, Attin FRAPNA Ardèche- Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature(association membre de l Union Régionale des FRAPNA) 39 rue Jean-Louis Soulavie, Largentière Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

14 FRAPNA Isère- Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (association membre de l Union Régionale des FRAPNA) Maison de la Nature et de l Environnement Isère, 5placeBir-Hakeim, Grenoble Vitré Tuvalu (association membre d Ille-et-Vilaine Nature Environnement) Centre social, 27 rue Notre Dame, Vitré vitre.tuvalu.free.fr CPNS 85 - Comité pour la Protection de la Nature et des Sites du Canton Saint-Hilaire-de-Riez (association affiliée à FNE Pays de la Loire) BP 432, Saint-Gilles-Croix-de-Vie cpns85.fr Verlin Vers l Autre (association membre de Nord Nature Environnement) 2 chemin Georges Carpentier, Verlinghem verlinverslautre.fr Nature Environnement 17 (association membre de Poitou-Charentes Nature) Groupe scolaire Descartes, Ade Bourgogne, Port Neuf, La Rochelle nature-environnement17.orgenvironnement17.org Cycleum Conseil (association membre degraine Poitou-Charentes) 38 rue du centre Louneuil, Jaunay-Clan cycleum-conseil.fr France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. C'est la porte-parole parole d'un mouvement de 3000 associations, regroupées au sein de 80 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. Retrouvez-nous sur fne.asso.fr, Facebook et Twitter Dossier de presse «Chasse au trésor des initiatives originales de prévention des déchets» Juin

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi

Lancement de l annuaire régional pour le réemploi DOSSIER DE PRESSE 25 septembre 2014 Lancement de l annuaire régional pour le réemploi Contacts presse: Magali Memponte : 01 40 13 40 72 / memponte@syctom-paris.fr Olivier Guillemain : 07 60 20 05 39 /

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire

APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du gaspillage alimentaire Smictom de la Région de Saverne 10 rue des Murs, 67 700 SAVERNE Tel : 03 88 02 21 80 smictom@smictomdesaverne.fr www.smictomdesaverne.fr APPEL A PROJETS Sensibilisation du grand public à la réduction du

Plus en détail

Les enjeux de la deuxième vie des objets

Les enjeux de la deuxième vie des objets Les enjeux de la deuxième vie des objets En 2011, un Côte-d Orien a produit 46 kg de déchets non recyclables, apportés en déchèteries. Ce sont principalement des meubles, du mobilier de jardin, des jouets

Plus en détail

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile

Objectifs: Réduire les apports en déchèterie Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile déchets 2015 Appui au déploiement de broyeur "groupés" ACTION N 57 : Sous-objectif: Favoriser le broyage/paillage à domicile Favoriser le paillage Stabiliser le flux de déchets verts 115 3 Les habitants

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative

Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Deux collectivités à l heure de la redevance incitative Zero Waste France a organisé à la fin du mois dernier un voyage d étude en Alsace et Franche- Comté. Ce fut l occasion de visiter des collectivités

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie

Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires. en Haute-Normandie Agence pour le Développement des Entreprises Sociales et Solidaires en Haute-Normandie VIDEO Entreprendre autrement Economie sociale et solidaire? Mutuelles, banques coopératives, fondations Associations

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

LES REPONSES DES CANDIDATS

LES REPONSES DES CANDIDATS Lyon - 22 mars 2007 DECHETS ET ENERGIE LES REPONSES DES CANDIDATS AUX COLLECTIVITES TERRITORIALES AMORCE, association nationale des collectivités et des professionnels pour la gestion des déchets et de

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages

Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Bilan d Activités des 9 premiers mois Auteur : JPM Mise à jour : 06/01/2010 6 pages Le cœur du projet associatif d AlterVie est d initier, d accompagner les pratiques alternatives développant le Lien social

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 La Direction Régionale de l ADEME lance en 2015 un nouvel appel à projets concernant l économie circulaire portant sur différents volets thématiques

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir

Déchets : outils et exemples pour agir ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES ET PERCEPTION DES HABITANTS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN MATIERE DE DECHETS DANGEREUX - SYMEVAD Monographie complète Symevad (Nord-pas-de-Calais et Nord) Année 1 du PDP : 2010

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Boulangerie AURANT REST Coiffeur

Boulangerie AURANT REST Coiffeur Boula ngeri e ANT R TAU RES Coiffe ur Remerciements Étude réalisée par In Numeri : Laurence HAEUSLER, Anne-Gaelle MORO-GOUBELY, Guillaume BERTHOIN Coordination technique : Christian MATHERY et Pierre GALIO,

Plus en détail

Réseau Compostage-au-jardin

Réseau Compostage-au-jardin Alexia HEBRAUD Aubagne, janvier 2012 - rev avril 2012 Réf. :AH/1201.001.PRO.GFR Réseau Compostage-au-jardin RESEAU COMPOSTAGE AU JARDIN PROMOTION DU COMPOSTAGE DOMESTIQUE ET MICRO-COLLECTIF PHASE V VERS

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

Défi 7/7 Mission Ecogestes

Défi 7/7 Mission Ecogestes Défi 7/7 Mission Ecogestes - 202 851 habitants (au 1er janvier 2011) Les hommes commencent à se regrouper dans des villes. Les déchets sont jetés dans les rues entraînant de nombreuses épidémies meurtrières

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

marrant Le compostage se la joue collectif! n 11 Au jardin, les idées récup germent Quelle poubelle pour mes déchets toxiques?

marrant Le compostage se la joue collectif! n 11 Au jardin, les idées récup germent Quelle poubelle pour mes déchets toxiques? Le Concarneau Elliant Melgven tri Névez Pont-Aven Rosporden Saint-Yvi Tourc h Trégunc Lettre info déchets marrant et prévention n 11 Juin 2014 Au jardin, les idées récup germent Quelle poubelle pour mes

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Lieu vivant de résidence, de création et de valorisation d initiatives responsables sur le Grand Toulouse. Association LA SERRE

Lieu vivant de résidence, de création et de valorisation d initiatives responsables sur le Grand Toulouse. Association LA SERRE & Lieu vivant de résidence, de création et de valorisation d initiatives responsables sur le Grand Toulouse Association LA SERRE Lieu vivant de résidence, de création et de valorisation d initiatives responsables

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe E N G A G E O N S - N O U S P O U R N O T R E E N V I R O N N E M E N T Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne DOSSIeR De PReSSe 2014 DOSSIeR DE PReSSe " exemplarité environnementale

Plus en détail

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10

Charte Développement Durable. Les 15 engagements du réseau C10 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 2014 Charte Développement Durable Les 15 engagements du réseau C10 Né en 1996 de la volonté d entrepreneurs indépendants, le réseau C10 est

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA CUB : UNE ÉCONOMIE QUI COMPTE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA CUB : UNE ÉCONOMIE QUI COMPTE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA CUB : UNE ÉCONOMIE QUI COMPTE L économie sociale et solidaire (ESS) est un secteur essentiel de création d emplois et d entreprises, indispensable à la dynamique

Plus en détail

En matière de promotion et de valorisation des activités de fabrication à Paris ou dans la Métropole

En matière de promotion et de valorisation des activités de fabrication à Paris ou dans la Métropole CONCLUSION ET PRECONISATIONS DU RAPPORT DE LA MISSION D INFORMATION ET D EVALUATION «FABRIQUER A PARIS POUR RELEVER LES DEFIS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX : QUELLES FILIERES INDUSTRIELLES D AVENIR?» 3 JUILLET

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

L ATELIER DYNAMO. à Nancy

L ATELIER DYNAMO. à Nancy Écologie, économie et social L ATELIER DYNAMO à Nancy 6 années d existence 1200 adhérents à l année 1000 vélos récupérés et 600 remis en circulation 4 salariés, 2 volontaires en Service Civique et 15 bénévoles

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 10.11.11

DOSSIER DE PRESSE 10.11.11 DOSSIER DE PRESSE 10.11.11 La «seconde vie» des objets au cœur de la campagne nationale d incitation à la réduction de nos déchets Après une année placée sous le signe de la lutte contre le gaspillage

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire Plan d'actions 2013/2014 de Nantes Métropole

Economie Sociale et Solidaire Plan d'actions 2013/2014 de Nantes Métropole 14/10/2013 Projet Economie Sociale et Solidaire Plan d'actions 2013/2014 de Nantes Métropole Initié en 2001, au sein de l intercommunalité, l ESS est inscrite dans la politique de développement économique

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Programme des animations Septembre 2015

Programme des animations Septembre 2015 La rentrée est là et PikPik retrouve un calendrier d animations soutenu. N hésitez donc pas à venir nous voir et découvrir la nouvelle équipe. Rejoigneznous pour participer à ces actions et partager nos

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M.

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. 09/02/2012. 1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr

Plus en détail

Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques

Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques Billet d étonnement Economie circulaire et économie de fonctionnalité : vers de nouveaux modèles économiques Réalisé par Carine Duwat Le 01/04/2014 SOMMAIRE Introduction 3 Programme 3 Note d observation

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

Toutes les animations sont gratuites et ouvertes à tous!

Toutes les animations sont gratuites et ouvertes à tous! Dossier de presse Semaine Européenne de la Réduction des déchets 16 au 24 novembre 2013 Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA) a signé un Programme local de prévention en juillet 2011 en partenariat

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

1) Point sur l engagement des collectivités sur le territoire depuis 2009

1) Point sur l engagement des collectivités sur le territoire depuis 2009 35, Boulevard de Sébastopol 75001 Paris TEL : 01 40 13 17 00 DIRECTION DE L EXPLOITATION ET DE LA PREVENTION DES DECHETS Objet : Compte rendu du 5 ème comité de pilotage prévention du Syctom du 13 décembre

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

Plan de réduction et de valorisation des déchets Pilier de l économie circulaire

Plan de réduction et de valorisation des déchets Pilier de l économie circulaire Plan de réduction et de valorisation des déchets Pilier de l économie circulaire 2014-2020 Projet présenté par Madame Ségolène Royal lors de la réunion du conseil national des déchets le 7 novembre 2014

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques L insertion par l économique Un secteur fragilisé (Dossier réalisé par Sébastien Desitter, Expert-comptable, Commissaire aux comptes, In Extenso Rhône-Alpes) Né dans les

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions Foire aux questions de la filière REP Textiles Les questions Que fait Eco TLC, l éco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, pour inciter les entreprises à écoconcevoir leurs produits? Conformément

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail