bulletin d information

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "bulletin d information"

Transcription

1 bulletin d information Un partenariat entre l ONU, le BIT et la Banque mondiale number 22 Octobre- novembre - decembre 2009 editorial Cher Lecteur, Le secrétariat du YEN vous souhaite une bonne et heureuse année! L année 2009 a été remarquablement favorable pour le Réseau. Depuis le recentrage de notre stratégie sur un nombre limité de produits s adressant aux responsables politiques et aux praticiens, nos activités pour l emploi des jeunes ont commencé à porter leurs fruits. Durant l année écoulée, le YEN a réussi à mobiliser 10 millions de dollars des Etats-Unis pour le Réseau. Nous exprimons notre vive reconnaissance à l Agence suédoise de coopération internationale au développement pour le récent renouvellement de son appui au YEN. Son engagement à long terme a été décisif pour garantir la continuité de nos activités. Nous sommes également ravis de pouvoir participer au nouveau Programme pour l entrepreneuriat des jeunes en Afrique de l Est avec le soutien de la Commission pour l Afrique dirigée par le Danemark. Ce programme conduit conjointement avec le BIT sera lancé au cours du premier trimestre de cette nouvelle année. Enfin, nous sommes très fiers d avoir obtenu le soutien du Comité international olympique pour nos activités dans quatre pays d Afrique de l Ouest se trouvant au sortir d un conflit. Le recours au sport pour améliorer l employabilité des jeunes est une méthode que nous espérons développer en La récente réunion du Réseau des Pays Chefs de file du YEN, tenue à Lusaka, Zambie, a fait ressortir que les responsables gouvernementaux des Ministères du travail ou de la jeunesse portaient un vif intérêt aux nouveaux outils d analyse comparative du Yen pour les politiques et programmes en faveur de l emploi des jeunes. Ces données formeront la base d un mécanisme d examen par les pairs aux fins de comparer les résultats et définir les objectifs à fixer. Nous espérons présenter le premier rapport d analyse comparative dans le courant de cette année. Cordialement, Markus Pilgrim YEN Manager c o n t e n t s Le Réseau pour l emploi des jeunes (YEN) est une plateforme mondiale qui se donne pour mission de formuler et d appliquer des stratégies qui donnent aux jeunes partout dans le monde une chance réelle de trouver un travail décent et productif. Le travail du YEN est rendu possible grâce au soutien de l Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida). Toutes les réactions et contributions à ce bulletin d information seront les bienvenues : Editorial: YEN Manager IN FOCUS $23 millions pour les jeunes en Afrique de l Est Le Comité du direction YEN se réunit 4ème réunion des pays chef de files SPOTLIGHT: CIF/BIT cours sur l evaluation CIO se jount au Youth to youth Fund Création d emplois décents en Côte d Ivoire 2010 sera l année internationale de la jeunesse

2 IN FOCUS Le Danemark contribue $23 millions au BIT et YEN pour créer les emplois pour les jeunes Le Gouvernement du Danemark a annoncé le mois dernier l octroi à l OIT et au YEN de 23 millions de dollars des Etats-Unis sur 5 ans pour le financement d initiatives relatives à l entrepreneuriat et destinées à créer des emplois décents pour les jeunes gens et jeunes filles du Kenya, de Tanzanie et d Ouganda. L initiative intitulée Service d entrepreneuriat pour les jeunes est l un des cinq sujets prioritaires définis par la Commission pour l Afrique. Il s agit d un projet dirigé par le Danemark ayant pour but d améliorer la coopération pour le développement avec les pays d Afrique et d inventer des stratégies innovantes pour la création d emplois en faveur des jeunes. Le service d entrepreneuriat pour les jeunes sera mis en œuvre sur la base de six composantes principales : Promotion d une culture de l entrepreneuriat Formation à l esprit d entreprise dans les écoles Offre de services de développement aux jeunes entrepreneurs Accès des jeunes au financement Programme de subventions pour appuyer les projets d entreprises dirigées par des jeunes Sensibilisation reposant sur des données probantes provenant d évaluations d impact L OIT aura la responsabilité de coordonner les quatre premières composantes ci-dessus, et le YEN se chargera des la cinquième et sixième composante. Ce service d entrepreneuriat pour les jeunes pourrait, selon les prévisions créer nouveaux emplois et plus de nouvelles entreprises. La première phase du programme sera mise en œuvre au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda. Le Ministre danois de la coopération au développement, Ulla Tørnæs, a applaudi l initiative et déclaré : la participation active des jeunes au développement commercial de l Afrique créera de meilleurs fondements pour le développement économique du continent, tout en contribuant à la lutte contre la pauvreté par un accroissement de l emploi des jeunes, qui à défaut seraient voués au chômage et au sous-emploi. La Commission pour l Afrique a été créée à l initiative du Premier ministre du Danemark en Elle était composée de Chefs d Etat et de gouvernement, responsables politiques, représentants d organisations internationales et régionales - et englobait également des représentants des entreprises, de la société civile et des milieux universitaires. Pour de plus amples informations, voir : ou contacter Markus Pilgrim : ilo.org Comité de direction du YEN - Passage de flambeau La réunion annuelle du Comité de direction du YEN s est tenue le 27 janvier à Genève. Le Comité se compose de trois hauts fonctionnaires des Nations Unies, de l OIT et de la Banque mondiale, auxquels s ajoute le directeur du Secrétariat du YEN. Le Comité guide et supervise l activité du Secrétariat. Le Comité de direction a félicité le YEN pour son excellent travail en 2009 et a pleinement approuvé le plan du YEN 2010 pour ses quatre principaux domaines d activités: analyse comparative des politiques et programmes relatifs à l emploi des jeunes, pro- motion des évaluations d impact des programmes volontaristes pour l accès des jeunes au marché du travail, la facilitation de leur participation au moyen d un mécanisme de fonds compétitifs et l intercession en faveur de nouveaux partenariats. Auparavant occupé par Robert Holzmann, nouveau directeur du Marseille Center de la Banque mondiale pour l intégration méditerranéenne, le siège de la Banque mondiale au sein du Comité a été attribué à Arup Banerji, nouveau directeur du Département de la protection sociale et du travail de la Banque mondiale. Durant sa carrière à la Banque mondiale, Arup a exercé des activités de recherche et effectué des missions en Europe orientale, Asie centrale, Afrique et au Moyen-Orient sur de nombreux sujets relatifs à la gouvernance, l emploi, les institutions, la réforme du secteur public, les réformes du secteur social, la réduction de la pauvreté et les stratégies relatives à la croissance économique. Le YEN tient à remercier Robert Holzmann pour sa précieuse contribution et souhaite la bienvenue à Arup Banerji. Contact Markus 2

3 Quatrième réunion des Pays Chefs de file Lusaka, 7-8 décembre 2009 Le YEN a récemment organisé la quatrième d une série de réunions des Pays Chefs de file rassemblant les décideurs et les praticiens pour débattre et échanger des données d expérience sur l emploi des jeunes. La réunion était parrainée conjointement par le gouvernement du Royaume-Uni, le Bureau du BIT à Lusaka et le Secrétariat du Commonwealth. Quarante-quatre praticiens et décideurs spécialistes de l emploi des jeunes se sont réunis dans le cadre de la quatrième réunion des Pays Chefs de file, intitulée outils d analyse comparative et bonnes pratiques dans l emploi des jeunes. Organisée conjointement par le YEN, le Bureau du BIT de Lusaka et le Secrétariat du Commonwealth, sous les auspices du Gouvernement de la Zambie, cette réunion a également offert une possibilité de formation et de partage des connaissances quant aux mesures destinées à promouvoir et améliorer l accès des jeunes à l emploi. Le YEN a présenté la nouvelle configuration du Réseau des Pays Chefs de file et expliqué aux points focaux les fonctionnaires gouvernementaux l utilisation des outils d analyse comparative récemment mis au point. Ces outils font suite à l engagement des pays à établir un mécanisme d examen par les pairs afin de répertorier les politiques et programmes pour l emploi des jeunes qui se sont révélés efficaces, et d échanger des informations sur l emploi des jeunes. Les outils d analyse comparative sont les suivants : 1. Un modèle intégré sur excel permettant aux utilisateurs d entrer des données et d élaborer des indicateurs du marché du travail pour les jeunes, et Un questionnaire destiné à collecter des informations sur les politiques et programmes relatifs à l emploi des jeunes. Les participants se réunissent à Lusaka A l issue des séances de formation, les Pays Chefs de file ont exprimé leur ferme volonté d utiliser les outils d analyse comparative et d en communiquer les résultats au Secrétariat du YEN avant le 26 février Les résultats généraux de cet exercice seront examinés par les Pays Chefs de file et les parties prenantes lors de la prochaine réunion, prévue à l automne La réunion a également fourni des informations sur des données probantes d évaluation des interventions relatives à l emploi des jeunes et les enseignements qui en ont été tirés lors de leur conception et mise en pratique. Les participants ont échangé leurs données d expérience et tenu des discussions interactives sur la conception de programmes pour l entrepreneuriat basés sur les travaux en cours du Programme du Commonwealth pour les jeunes dans un certain nombre de pays en développement. Les principaux messages ressortant des séances et discussions ont trait à (i) l offre de services intégrés aux jeunes (en classe et dans le cadre de la formation sur le tas, les compétences utiles dans la vie quotidienne, le mentorat etc.) et (ii) le maintien d une approche axée sur la demande lors de la conception et de la prestation. Contact Susana Peurto-Gonzalez à 3

4 SPOTLIGHT: Le Comité International Olympique se joint au Youth-to-Youth Fund Le YEN interviewe M. Thomas Sithole, Directeur de la coopération internationale du Comité international olympique sur le partenariat entre le CIO et le YEN destiné à créer des possibilités d emploi pour les jeunes des pays de l Union du fleuve Mano (Guinée, Liberia, Sierra Leone et Côte d Ivoire) par le sport. Pourquoi le CIO a-t-il choisi un partenariat avec le YEN pour créer des possibilités d emploi en faveur des jeunes hommes et femmes des pays sortant d un conflit en Afrique de l Ouest? Le sport est un remède puissant pour réhabiliter les jeunes meurtris par la guerre. Le sport peut aider les communautés à se reconstruire, rétablir les liens rompus et favoriser la confiance et la camaraderie. Il peut aussi enseigner aux jeunes les compétences utiles dans la vie quotidienne qui conduisent pour certains à de belles carrières et créent des possibilités d emploi pour les autres. L intervention du YEN visant à promouvoir la création d emplois pour les jeunes en Afrique de l Ouest, déchirée par la guerre, est un investissement durable pour l avenir de ces jeunes. Les jeunes sont souvent les principaux bénéficiaires des programmes du CIO et nous entendons faire de notre mieux pour qu ils aient accès à des possibilités de travail décent susceptibles de leur assurer une vie meilleure. Thomas Sithole - IOC Quel peut être le rôle du sport dans le développement du potentiel d employabilité des jeunes? La pratique du sport peut faire acquérir aux jeunes des compétences sociales ou spécialisées de nature à augmenter leur employabilité. Les compétences spécialisées incluent notamment celles qui sont directement associées à l encadrement et la gestion des activités sportives, ou qui relèvent des équipements d athlétisme et de l industrie des vêtements de sport. Les compétences sociales sont par exemple la capacité de coopération, le leadership, le respect d autrui, la faculté de savoir gagner et perdre, et savoir comment gérer la compétition.. De quelle façon le mécanisme de fonds compétitif peut-il amener les jeunes à acquérir des compétences facilitant leur employabilité par le sport? Le mécanisme de fonds compétitif établit un guichet d appel à subventions concernant l emploi des jeunes et le sport. Le guichet accepte les propositions des organisations chefs de file de la société civile dans trois domaines distincts : la formation pour l emploi et le sport, la réinsertion d ex athlètes sur le marché du travail et le développement des compétences par le sport. Le fonds aura pour objectif prioritaire d appuyer les projets pour l emploi des jeunes et assurer la par- ticipation des jeunes au processus de développement de leur pays. Les organisations chefs de file pour la jeunesse de Guinée, du Liberia, de Sierra Leone et de Côte d Ivoire pourront solliciter des financements auprès du Fonds. Pourquoi le CIO tient-il tout particulièrement à appuyer le développement des filles? Les jeunes filles rencontrent de nombreux obstacles au plein épanouissement de leur potentiel, qui leur permettrait de mener une vie productive - la discrimination entre les sexes, l absence de possibilités de formation et d éducation, et les préjugés traditionnels. Le programme du CIO pour l égalité entre hommes et femmes promeut la participation des femmes aux activités sportives en portant une attention particulière au développement des capacités de chef de file chez les femmes. L appui intervient principalement dans le cadre d un programme de solidarité olympique du CIO et des Comités olympiques nationaux. Quand les organisations sportives pourront-elles solliciter et recevoir un appui du Fonds? Le mécanisme de fonds compétitif commencera à recevoir les demandes en mars Pour de plus amples informations, voir le site Internet du Yen ou prendre contact avec Drew Gardiner: 4

5 CIF/BIT Formation à une évaluation rigoureuse pour le personnel du projet sur l emploi des jeunes vernementaux chargés de l emploi des jeunes et des coordonnateurs de projets de l OIT pour l emploi des jeunes. Les participants ont consacré les trois premières journées à étudier des techniques rigoureuses d évaluation et écouter des exposés présentés par le Groupe de recherche de la Banque Le Centre international de formation de l OIT de Turin, Italie, a proposé au Yen de contribuer à la facilitation de son cours intitulé Conducting Impact Evaluations of Development Programs: An application to ALMPs, CCTs and Training for Youth du 16 au 20 novembre Parmi les 25 participants au cours se trouvaient des points focaux goumondiale sur le développement. Les deux derniers jours, les participants ont pratiqué la conception en direct de projets d évaluation. Le principal résultat du cours consiste dans l élaboration de trois schémas d évaluation, qui sont brièvement résumés ci-dessous: Titre du projet Département du Travail, Afrique du Sud: Programme de développement des compétences entrepreneuriales OIT Mongolie: Programme international relatif au projet d élimination du travail des enfants Ministère de la jeunesse de Sierra Leone: Programme de développement pour les jeunes entrepreneurs (parrainé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix) Principale question à élucider La formation en tête à tête dispensée par les services de développement des entreprises (BDS) améliore-t-elle la productivité et l'emploi? La formation qualifiante peut-elle réorienter les jeunes qui effectuent des travaux dangereux dans les mines vers un travail décent dans d autres secteurs? Dans quelle mesure la formation à l entrepreneuriat associée au microfinancement peut-elle contribuer à augmenter le niveau de revenu des jeunes? Indicateurs de résultats 1. Situation d emploi de l apprenant Revenus et bénéfices provenant d une activité 3. Statut formel de l entreprise 4. Nombre d emplois créés 5. Compétences sociales /psychosociales, bien-être de l apprenant Taux d emploi dans les travaux dangereux (15-17) Taux d emploi des enfants dans les travaux non dangereux15-17) Taux d intérêt sur les prêts Augmentation des revenus des jeunes Création de nouveaux emplois Stratégie Sélection aléatoire avec comparaison selon la méthode pipeline Ajustement du résultat de propension (correction du biais de sélection causé par l estimation de la participation au contrôle et au traitement) Ajustement du résultat de propension (correction du biais de sélection causé par l'estimation de la participation au contrôle et au traitement) Echantillon et données Sélection de 16 sites de formation anciens et 16 sites récents comptant jusqu à 70 apprenants sur chaque site Données collectées lors d enquêtes sur la main-d œuvre et le travail des enfants 350 traitements de référence /350 à l'aide des données fournies par des intermédiaires des BDS Pour de plus amples informations sur les évaluations relatives à l emploi des jeunes, voir: groupsite.com. Le BIT/CIT organisera une deuxième session du cours en décembre Pour de plus amples informations, contacter Alex Kolev à 5

6 Creation d emplois décents en Côte d Ivoire Dans le cadre du Fonds Compétitif du YEN, un projet conduit par des jeunes, promu par l ONG Gnihonde a été financé pour améliorer les conditions de travail des jeunes femmes fumeuses de poisson. Gnihonde atteint cet objectif en introduisant dans cette activité un système de fumage de poisson plus moderne : les fours Chorkor. L ONG espère pouvoir faire bénéficier le projet directement à 30 jeunes femmes dans 3 villes de Côte d ivoire dont Grand Bassam, Douékué et Bangolo. En outre, 5 jeunes hommes profiteront d une formation professionnelle en matière de construction des ces fours modernes que l ONG entend promouvoir. er du poisson. Ils augmentent considérablement la qualité du poisson fumé et réduisent les risques et conséquences sanitaires liés à cette activité. Les 10 bénéficiaires ont été formées sur les techniques d utilisation de ces fours, en comptabilité simplifiée et en gestion. Désormais, à travers l utilisation de ces nouveaux fours, les jeunes fumeuses de poisson doubleront leurs bénéfices actuels et auront également de meilleures conditions de travail. Lors de la Cérémonie, l invité d honneur, M. Yoshifoumi Okamura a exprimé tout l engagement du Gouvernement Japonais dans la promotion des idées nouvelles et novatrices. Il a appelé la jeunesse ivoirienne à suivre l exemple du Japon qui, malgré les tristes événements qu il a connu durant la deuxième guerre mondiale, ne s est pas apitoyé sur son sort ; il a au contraire, doublé d ardeur dans son travail pour devenir aujourd hui, l une de plus grandes puissances économiques du monde. Ainsi, la pauvreté ne devrait en rien, constituer un argument de limitation de l ingéniosité de la jeunesse ivo L Ambassadeur du Japon coupe le ruban Le 11 décembre 2009, Gnihonde a organisé la première des 3 cérémonies de remise du projet aux bénéficiaires dans la ville de Grand Bassam. Durant la cérémonie, l Ambassadeur du Japon en Côte d ivoire, S.E. M. Yoshifoumi Okamura a officiellement remis 10 fours à la première vague de 10 jeunes femmes. Il a été prouvé que ces fours peuvent réduire à plus de 50%, la quantité de bois combustible généralement utilisée pour fumirienne. L Ambassadeur a également exhorté les autorités municipales à soutenir et encadrer les bénéficiaires dans leurs activités, pour la viabilité du projet et des fours. Les autorités municipales de leur coté, ont affirmé leur engagement à apporter aux bénéficiaires, tout le soutien et le suivi nécessaires à la bonne marche des activités, pour la réussite du projet et l émancipation économique de ces jeunes femmes. Pour plus d information sur ce projet et d autres projets conduits par des jeunes dans le cadre du Fonds Compétitif du YEN, contactez 2010 sera l Année internationale de la Jeunesse Les Nations Unies ont proclamé 2010 Année internationale de la Jeunesse, débutant le 12 août 2010 : Dialogue et compréhension mutuelle. L Année coïncide avec le 25e anniversaire de la première Année internationale de la jeunesse, en 1985, placée sous le slogan: Participation, développement et paix. Pour diffuser largement la nouvelle de cette proclamation, le Programme des Nations Unies pour la jeunesse est à la recherche de 1 à 5 slogans éloquents qui concentrent le message de l Année et de son thème - Dialogue et compréhension mutuelle. Du 25 janvier au 12 février 2010, vous pouvez suggérer un slogan pour l Année internationale et voter pour vos favoris en choisissant la fonction like. Le slogan définitif sera sélectionné par le Programme des Nations Unies pour la jeunesse et utilisé dans les communications relatives à l année internationale. Rendez vous à la page de l année internationale sur Facebook pour proposer un slogan. 6

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

la confiance dans l économie de l information

la confiance dans l économie de l information C o n f é r e n c e d e s N at i o n s U n i e s s u r l e c o m m e r c e e t l e d é v e l o p p e m e n t SERVICES fournis La Division de la technologie et de la logistique de la CNUCED propose les

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/4 Conseil économique et social Distr. générale 30 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration économiques

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION DOUZIÈME QUESTION À L

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard Cote du document: EB 2014/111/R.20 Point de l ordre du: jour: 12 c) Date: 20 mars 2014 Distribution: Publique Original: Anglais F Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/FID/2007/2 16 mai 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS E COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION

Plus en détail

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais

E/CN.6/2010/CRP.9. Compte-rendu de l animateur de la réunion. Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Distr. limitée 11 mars 2010 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-quatrième session 1 er -12 mars 2010 Point 3 a) de l ordre du jour Suivi de la quatrième Conférence

Plus en détail

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009)

Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Conférence internationale et Assemblée constitutive Réseau Education et Solidarité (RES) (Paris, 14 et 15 mai 2009) Intervention de M. Assane Diop Directeur exécutif Secteur de la Protection sociale Bureau

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées

BELGIQUE. Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées BELGIQUE Septième session de la Conférence des Etats Parties à la Convention relative aux Droits des Personnes handicapées Ouverture de la Conférence DECLARATION DE S.E. Mme BENEDICTE FRANKINET AMBASSADEUR

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SOLIDARITE PROJET EMPLOI JEUNE ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES (PEJEDEC) Financement

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

Croissance, investissement et emploi: dernières informations sur les recherches et réunions portant sur la cohérence des politiques

Croissance, investissement et emploi: dernières informations sur les recherches et réunions portant sur la cohérence des politiques BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.298/WP/SDG/2 298 e session Conseil d administration Genève, mars 2007 Groupe de travail sur la dimension sociale de la mondialisation WP/SDG POUR INFORMATION DEUXIÈME

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK)

Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Programme d Activités pour l Emploi des Jeunes dans la Province du Katanga (PAEJK) Projet de coopération déléguée présenté dans le cadre du PIC entre le Royaume de Belgique et la RD du Congo Durée 3 ans

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

CTOC/COP/WG.1/2010/2. I. Introduction

CTOC/COP/WG.1/2010/2. I. Introduction Distr. générale 29 décembre 2009 Français Original: anglais Réunion intergouvernementale d experts à composition non limitée sur les mécanismes d examen à envisager pour l application de la Convention

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/3 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Distr. générale 5 mars 2015 Français Original : anglais Session annuelle

Plus en détail

PAYS EN DÉVELOPPEMENT

PAYS EN DÉVELOPPEMENT Chapitre 6 PAYS EN DÉVELOPPEMENT Comment l OMC traite les besoins spéciaux d un groupe de plus en plus important 1. Aperçu général Sur les 150 membres environ de l OMC, à peu près deux tiers sont des pays

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Février 2011. 3. La promotion du Global Compact dans les activités de l Association COHUB

Février 2011. 3. La promotion du Global Compact dans les activités de l Association COHUB 2010 ASSOCIATION COHUB GLOBAL COMPACT COMMUNICATION ON PROGRESS Sommaire 1. Présentation de l 2. Le message du Président 3. La promotion du dans les activités de l 4. L a choisi d illustrer les principes

Plus en détail

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS QUI SOMMES NOUS? Inspire Afrika Magazine est un webzine créé par des jeunes pour les jeunes. Notre but est de promouvoir les entrepreneurs africains de moins de 40 ans basés sur

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine

Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure urbaine v Renforcement des compétences opérationnelles dans le développement mené par la communauté 15 au 19 avril 2002 Washington, D.C. Expériences avec les contrats de la communauté dans les travaux d infrastructure

Plus en détail

Document d information

Document d information Page 1 SECRÉTARIAT DU PROGRAMME RÉGIONAL OCÉANIEN DE L ENVIRONNEMENT Dix-neuvième Conférence du PROE Pohnpei (États fédérés de Micronésie) 4-12 septembre 2008 Point 8.5 de l ordre du jour : Appui du PROE

Plus en détail

PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed

PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed Collection Guides Pratiques (EN,FR,AR) Les Guides pratiques ont pour but de donner des conseils, de l information ainsi que des astuces à destination des pofessionnels

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET «Ce programme est très bénéfique pour les femmes guinéennes car il développe

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX

THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX Dernière mise à jour : Juin 2009 1 THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX Introduction 3 Cette section a pour vocation d'introduire

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé

Fiche n 6. Trois priorités pour les futures négociations. 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Fiche n 6 Trois priorités pour les futures négociations 1 - Bâtir un contrat social renouvelé Lorsque le contexte change, il est très important de vérifier si les objectifs d un système sont toujours adaptés

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

www.aceefrancophonie.org

www.aceefrancophonie.org www.aceefrancophonie.org L Édito Réussir sa rentrée Chers lecteurs, À quelques différences près des bonnes résolutions portées autour de l amour, la santé et le bonheur à l occasion du nouvel an, nos espoirs

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/7 Conseil économique et social Distr. générale 26 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l innovation, de la compétitivité et des

Plus en détail

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015 AGENDA 2015 Activités de la plateforme d accueil pour l intégration des étrangers Cycle de formation à destination des migrants d octobre 2014 à juin 2015 : «Bienvenue à Tournai» Pour informer et accompagner

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/10(Rev.)

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/10(Rev.) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/10(Rev.) Section du programme, du budget et de l administration Segment relatif aux audits et

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

THEME : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DES JEUNES.

THEME : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DES JEUNES. PROJET DE COMMUNICATION DE MONSIEUR Kodjo AKUTSE DIRECTEUR EXECUTIF DE L ONG JEUNES DU MONDE VIVONS ENSEMBLE "JMVE" (TOGO) AU SOMMET MONDIAL SUR LA SOCIETE DE L INFORMATION QUI SE DEROULERA A GENEVE EN

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender.

Comment en sommes-nous arrivés là? Le fondement juridique du gender. Chers amis et adhérents, bonjour! Femina Europa vous informe que vous pouvez désormais trouver sur notre site les documents qui expliquent l arrivée du gender dans nos manuels scolaires. C est tout simple.

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda

Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique. République de l Ouganda Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales

Plus en détail

Assemblée générale AG/10724

Assemblée générale AG/10724 20/06/2008 Assemblée générale AG/10724 Département de l information Service des informations et des accréditations New York Assemblée générale Soixante-deuxième session 109 e séance plénière - après-midi

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

1. Contexte. A propos de Search for Common Ground. A propos du Programme de Réformes

1. Contexte. A propos de Search for Common Ground. A propos du Programme de Réformes Termes de Références 2 ème Etude d opinion sur les réformes du secteur public et les priorités des populations en termes de réforme en Guinée Projet : «Assistance technique et renforcement des capacités

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

Programmes globaux. Outre ses opérations dans certains pays, l UNHCR. Introduction. Projets liés aux politiques prioritaires

Programmes globaux. Outre ses opérations dans certains pays, l UNHCR. Introduction. Projets liés aux politiques prioritaires Introduction Outre ses opérations dans certains pays, l UNHCR entreprend un vaste éventail de projets et d activités à l échelle mondiale ou régionale, regroupés sous le nom de. Destinés à appuyer les

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE 3 UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE Proposition de Michele Patterson, Présidente, juin 2008 Introduction

Plus en détail