SOMMAIRE A PROPOS DE GINJER PHILOSOPHIE NOTRE PROPOSITION PROCESSUS D INVESTISSEMENT RESULTATS ANNEXES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE A PROPOS DE GINJER PHILOSOPHIE NOTRE PROPOSITION PROCESSUS D INVESTISSEMENT RESULTATS ANNEXES"

Transcription

1

2 2 SOMMAIRE A PROPOS DE GINJER PHILOSOPHIE NOTRE PROPOSITION PROCESSUS D INVESTISSEMENT RESULTATS ANNEXES

3 3

4 Notre raison d être 1/3 4 Le constat d une nouvelle complexité o Warren Buffet : «Je vois les instruments dérivés comme une bombe à retardement, aussi bien pour ce qu ils représentent que pour l économie» - Berkshire Hathaway rapport 2002 o Georges Soros : «Il est toujours aussi difficile de comprendre les marchés financiers les théories qui expliquent le fonctionnement des marchés se sont effondrées avec la crise de 2008.Nous avons introduit des instruments synthétiques, inventé des produits dérivés dont nous ne comprenons pas vraiment les effets.» - 26/01/2013 Forum économique mondial à Davos

5 Notre raison d être 2/3 5 une nouvelle opacité à appréhender * o 90% des transactions sur le marché à terme ou futures (au total milliards de dollars de contrats/jours sur les matières premières et les produits financiers) o 99% des transactions sur le marché des obligations o 100% des transactions sur le marché des changes (4 000 milliards de dollars de transactions/jours). o 40% des transactions sur le marché des actions en Europe (400 milliards de dollars/jour). * Dominique Cerutti, le directeur général adjoint de la bourse NYSE Euronext, livrait son évaluation de la proportion ultra dominante des «flux financiers opaques» sur les différents marchés mondiaux

6 Notre raison d être 3/3 6 o Une nouvelle matrice de risques pour mieux comprendre les comportements des marchés financiers modernes, o Une stratégie d investissement unique «GLOBAL MICRO» bénéficiant de cette nouvelle matrice des risques pour appréhender la nouvelle structure de marchés.

7 Une société entrepreneuriale adossée à des institutionnels reconnus 7

8 8 Une équipe solide Léonard Cohen Président, Responsable des gestions, 17 ans d expérience dans la gestion et le management. Précédemment Directeur des gestions actions et convertibles européennes chez Edmond de Rothschild AM. Gilles de VAUGRIGNEUSE Vice-Président, 30 ans d expérience dans le management d une société de gestion. Précédemment Président de BNP Paribas AM. Charles FISCHER Co-gérant, 15 years d expérience dans la gestion. Précédemment senior absolute return global bonds manager chez HSBC Sinopia. Mathieu VAISSIE, PhD, CAIA Responsable de la recherche et du développement international, 10 years d expérience dans la recherche et la gestion. Précédemment Associé chercheur à l EDHEC Risk Institute et senior portfolio manager chez Lyxor AM. Englibert LE QUANG CHIEU Responsable des opérations et des systèmes, 30 years d expérience dans le middle office. Précédemment responsable du middle office chez BNP Paribas AM. Bruno ZARAYA Responsable du développement retail, 10 ans d expérience dans la distribution. Précédemment responsable des partenariats chez Edmond de Rothschild AM. Baptiste MONEY Responsable du développement institutionnel, 10 ans d expérience dans le management d équipes commerciales. Précédemment responsable des équipes commerciales - zone francophone chez Lyxor AM et Barclays AM. Une antériorité de travail Gilles de Vaugrigneuse / Léonard Cohen / Englibert Le Quang Chieu /BNP Paribas IP 5 à 25 ans de collaboration Bruno Zaraya / Léonard Cohen / Baptiste Money / Edmond de Rothschild AM - 4 à 6 ans de collaboration Baptiste Money / Mathieu Vaissié / Lyxor AM 2 ans de collaboration Un support institutionel

9 DEUX ANNEES D EVOLUTION 9 (Encours en millions d euros) BNPP IP & via Next AM (La Française AM) JEI 1 er Groupement Patrimonial 1 ers échanges à l international 1 er Family Office 1 ère Caisse de Retraite 1 er Multi-gérant Alternatif M. Vaissié 1 ère Compagnie d Assurance L. Cohen G. De Vaugrigneuse B. Money B. Zaraya 1 er Multi-gérant 1 ère Banque Privée 1 ère Mutuelle E. Le Quang Chieu C. Fischer 1 er Institut de Prévoyance GINJER AM obtient l agrément AMF GINJER Actifs 360 obtient l agrément AMF

10 10

11 11 Les marchés financiers ont changé HIER AUJOURD HUI OBLIGATIONS ACTIONS CASH CDS ACTIONS OBLIGATIONS VOLATILITE CORRELATION FUTURES OBLIGATIONS CONVERTIBLES OPTIONS OBLIGATIONS CONVERTIBLES STRUCTURES TRACKERS Progrès technologique / accélération de la donnée & innovation financière

12 IN NEED OF A NEW ANALYTICAL FRAMEWORK 12 HIER AUJOURD HUI Non expliqué Non expliqué FONDAMENTAUX FONDAMENTAUX Progrès technologique / accélération de la donnée & innovation financière * As evidenced in Cutler, Poterba and Summers (1989) and further highlighted in Cornell (2013) news about the fundamental value of a stock roughly explain one third of the return variance.

13 13

14 L anatomie des risques 14 Quantité de risque (ex : Volatilité) Interactions Interactions Interactions Interactions Structure du risque (ex : Exposition aux facteurs) Interactions Interactions Interactions Interactions Les produits et stratégies complexes génèrent des perturbations : Les «Interactions»

15 15 Pour une application concrète Ces phénomènes sont rationnels, mécaniques, donc identifiables et analysables. Nous avons créé une nouvelle matrice des risques pour intégrer ces phénomènes mécaniques en complément des éléments fondamentaux

16 16 Une couverture globale pour alerter Source: National Oceanic and Atmospheric Association (www.noaa.gov)

17 17 Des repères pour évaluer l onde de choc Source: National Oceanic and Atmospheric Association (www.noaa.gov)

18 18 GINJER Actifs 360 : une réponse au changement 1. Véhicule : Un fonds diversifié, flexible 0 à 100%, 2. Sensibilité obligataire comprise entre 0 et 7, 3. Univers d investissement : actifs traditionnels, actions, taux, cash, convertibles de la zone Europe, 4. Limite : Recours aux produits dérivés (futures) en couverture/exposition, et limité à une fois l actif net. Pas de position vendeuse nette. Pas d instruments complexes, 5. Risque DICI : 4 (entre 5 et 10 de volatilité).

19 19

20 20 ETAPE 1 : ZOOM ALLOCATION D ACTIFS 24/07/2013

21 ETAPE1: DYNAMIQUE DE l EXPOSITION NETTE 21 Sources: Bloomberg / Ginjer AM

22 22 ILLUSTRATION ETAPE 3 : SOCIETE GENERALE 22/06/2012 Signal d achat OBV passe positif 01/08/2012 Signal d achat Sources: Bloomberg / Ginjer AM

23 23

24 Performances sur un an glissant 24

25 25

26 Performances 26

27 Un cadre de risque maîtrisé Enveloppe de risque (horizon 1 an) Evolution de la VL de GINJER ACTIFS 360

28 Un cadre de risque maîtrisé Enveloppe de risque Evolution de la VL de GINJER ACTIFS 360 depuis création

29 Expositions au 12/12/

30 30

31 31 REFERENCES (1/2) Attari, M., Mello, A., and Ruckes, M., 2005, Arbitraging Arbitrageurs, The Journal of Finance, 2005, Vol.60, N 5, pp Barberis, N., Shleifer, A., Vishny, R., 1998, A Model of Investor Sentiment, Journal of Financial Economics, Vol.49, N 3, pp Barberis, N., and Shleifer, A., 2003, Style Investing, Journal of Financial Economics, Vol.68, N 2, pp Barlevy, G., Veronesi, P., 2003, Rational Panics and Stock Market Crashes, Journal of Economic Theory,2003, Vol. 110, N 2, pp Barberis, N., and Shleifer, A., and Wurgler, J., 2005, Comovement, Journal of Financial Economics, 2005, Vol.75, N 2, pp Black, F., 1986, Noise, Journal of Finance, Vol.41, N 3, pp Boehmer, E., Chava, S., and Tookes, H., 2010, Capital Structure, Derivatives and Equity Market Quality, Working Paper Cornell, B., 2013, What Moves Stock Prices: Another Look, Journal of Portfolio Management, Vol. 39, N 3, pp , Cutler, D. Poterba, J., and Summers, L., 1989, What Moves Stock Prices, Journal of Portfolio Management, 1989, Vol.15, N 3, pp.4-12 Daniel, K., Hirshleifer, D., and Subrahmanyam, A., 1998, A Theory of Overconfidence, Self-Attribution, and Security Market Under- and Over-reactions, Journal of Finance, Vol. 53, No. 6, pp DeLong, B., Shleifer, A., Summers, L., and Waldmann, 1990a, Positive Feedback Investment Strategies and Destabilizing Rational Speculation, Journal of Finance, Vol.45, N 2, pp DeLong, B., Shleifer, A., Summers, L., and Waldmann, 1990b, Noise Trader Risk in Financial Markets, Journal of Political Economy, 1990, Vol.98, N 4, pp Dow, J., 1998, Arbitrage, Hedging, and Financial Innovation, The Review of Financial Studies, Vol.11, N 4, pp Dow, J., and Gorton, G., 1997, Noise Trading, Delegated Portfolio Management and Economic Welfare, Journal of Political Economy, Vol.105, N 5, pp

32 32 REFERENCES (2/2) Frankel, J., and Froot, K., 1991, Chartists, Fundamentalists and the Demand for Dollars, In Private Behaviour and Government Policy in Interdependent Economies edited by Courakis A. S. and Taylor M. P., Oxford University Press, Goldstein, I., Li, Y., and Yang, L., 2013, Speculation and Hedging in Segmented Markets, Working Paper Hong, H., and Stein, J., 1999, A Unified Theory of Underreaction, Momentum Trading, and Overreaction in Assets Markets, Journal of Finance, 1999, Vol.54, N 6, pp Kodres, L., and Pritsker, M., 2002, A Rational Expectations Model of Financial Contagion, The Journal of Finance, Vol.57, N 2, pp Kyle, A., and Xiong, W., 2001, Contagion as a Wealth Effect, Journal of Finance, Vol.56, N 4, pp Kyle, A., Ou-Yang, H., Wei, B., 2011, A Model of Portfolio Delegation and Strategic Trading, The Review of Financial Studies, Vol.24, N 11, pp Mendel, B., and Shleifer, A., Chasing Noise, Journal of Financial Economics, 2011, Vol.104, N 2, pp Pritsker, M., 2009, Large Investors: Implications for Equilibrium Asset Returns, Shock Absorption, and Liquidity, Finance and Economics Discussion Series, Federal Reserve Board Rossi, S., and Tinn, K., 2010, Man or Machine? Rational Trading without Information about Fundamentals, Working Paper Shleifer, A. and Summers, L., 1990, The Noise Trader Approach to Finance, Journal of Economic Perspectives, Vol.4, N 2, pp Spiegel, M., and Subrahmanyam, A., 1992, Informed Speculation and Hedging in a Noncompetitive Securities Market, The Review of Financial Studies, Vol.5, N 2, pp Stein, J., 1987, Informational Externalities and Welfare-Reducing Speculation, Journal of Political Economy, Vol.95, N 6, pp Stein, J., 2009, Presidential Address: Sophisticated Investors and Market Efficiency, Journal of Finance, 2009, Vol.64, N 4, pp

33 33 ETAPE 2: FILTRE CONVERTIBLES Univers d investissement Convertibles européennes Screening sur la liquidité Liste Eligible 0 à 100 Conv. Scoring sur la base des sensibilités Short List 0 à 50 Conv. Analyse fondamentale (incl. liquidité*) & Matrice des risques Portefeuille 0 à 30 Conv. * Confrontation systématique entre la liquidité affichée et la liquidité réelle

34 34 ETAPE 2: FILTRE EMPRUNTS D ETATS Univers d investissement 17 emprunts d états (sur toute la courbe) Screening sur les fondamentaux Liste Eligible 10 à 15 emprunts d états (sur toute la courbe) Scoring sur la base des sensibilités Short List 5 à 10 emprunts d états (sur toute la courbe) Analyse fondamentale (incl. Liquidité*) & Matrice des risques Portefeuille 0 à 10 emprunts d états (sur toute la courbe) * Confrontation systématique entre la liquidité affichée et la liquidité réelle

35 FLASH - 29/06/ Au moment où des décisions déterminantes pour l Europe peuvent être prises, il nous paraît important de vous communiquer nos positions et la dynamique qui nous a conduit à les avoir. Vous avez pu suivre dans nos derniers 5/15 (5 idées pour 15 jours de marché) et nos commentaires de reporting que nous conservions une sensibilité au marché actions (delta) de 30% dans notre portefeuille en dépit d un environnement très perturbé et proche d une capitulation historique. Ce maintien d un niveau de risque significatif dans le portefeuille a été suivi en plus d une augmentation de notre sensibilité actions sur ces trois dernières semaines pour atteindre 43% de delta, avec notamment l introduction de titres actions en direct orientée vers les valeurs bancaires et cycliques. Au-delà du timing pour lequel il conviendra de prendre le recul nécessaire, nous souhaitons insister sur les raisons de cette dynamique à l augmentation du risque : Parce que les marchés financiers ont changé, notre gestion s articule autour de l interprétation de signaux d interactions de nature différentes ; parmi lesquelles les interactions synthétiques. Ces signaux constituent les indicateurs de notre «cabine de pilotage» et ne s arrêtent pas aux curseurs macroéconomiques ou microéconomiques traditionnels. Or depuis un an, nous avons éprouvé chez Ginjer deux situations opposées : 1/ A l été 2011 ou tout semblait réuni pour investir, nos signaux indiquaient de fortes tensions adverses, empêchant l investissement ; 2/ A l inverse, depuis mars 2012, alors que tout semblait conduire à la capitulation, nos signaux ont mis en relief un arrêt des tensions voire un dégonflement des pressions vendeuses relativement à la situation extrême touchée en novembre. L interprétation qui nous a amené à poursuivre l investissement sur l actif risqué est qu il existait des solutions mais que les décisions politiques n étaient pas prises. Celles-ci faciliteraient le débouclement des importantes positions vendeuses installées à l été Il faut donc bien un catalyseur positif. Bien entendu, ce qui a provoqué la baisse de l été 2011 a toujours eu selon nous la possibilité de s exercer symétriquement à la hausse, par effet de débouclement de ces positions de protections. C est bien ce que nous guettons depuis décembre Depuis bien longtemps, le sommet européen en cours apporte les premiers signes tangibles d éléments structurants pour l avenir de l Europe, amenant un soulagement. Ce «tout petit» signe, encore incomplet, provoque des mouvements qui ne sont pas le fait d un retour sur le marché des acteurs traditionnels mais la confirmation des possibilités de réduction rapide du risque. Nous ne sommes qu au tout début de ces mouvements de débouclement. Nous continuons d observer leurs évolutions à la lumière des différents évènements exogènes possibles, avant que de continuer à profiler le risque de notre portefeuille vers un béta plus fort.

36 FLASH - 26/02/ La décision de Monsieur Berlusconi de se présenter au suffrage populaire avait déjà généré un émoi particulier sur les marchés en novembre Les résultats d hier (25 février 2012) justifient une perturbation instantanée déjà redoutée à l époque, et repositionnent le marché à ses niveaux de fin d année Notre point de vue relativement aux évolutions possibles se base sur deux grands canaux d analyse : 1/ l un est quantitatif. Dans nos signaux d interaction suivis en continu, les niveaux d intensité et de risque restent dans un couloir étroit depuis déjà cinq jours ; Pas de diffusion à la France et à l Allemagne de la situation italienne, la réaction des marchés n engage aucun retour de protections via les instruments synthétiques notamment. 2/ l autre est discrétionnaire. La réconciliation des éléments techniques aux éléments fondamentaux milite pour une stabilisation de la pression après cette réaction épidermique. Cette stabilisation sera le reflet du soutien toujours ferme de la BCE. Les banquiers centraux restent dans la position d acheteurs de dernier ressort et continuent en somme de donner du temps pour inverser la dynamique du déficit. La question reste pour nous axée sur la possibilité d une inflexion du cycle économique mondial pour des sociétés majoritairement internationalisées, dans des régimes où les banques centrales garantissent la liquidité des instruments de dettes gouvernementales pour une réduction dans un temps supportable des déficits publics. Cette nouvelle manifestation d inquiétude ne remet donc pas en cause notre allocation d actifs et prouve une nouvelle fois l étanchéité apparente des risques souverains d un pays à l autre.

37 FLASH - 24/06/ Notre analyse nous a conduit depuis novembre 2012 à estimer les risques des marchés financiers européens contenus dans une bande entre 2 et 3 sur une échelle allant de 0 à 5 (0=absence de risques). Ce niveau nous a conduit au regard des interactions actives à construire un portefeuille depuis novembre autour de trois principes : I. couvrir notre sensibilité aux taux d intérêt, II. maintenir une exposition actions entre 50 et 58%, III. surpondérer les valeurs cycliques et bancaires de la zone euro. Après l épisode du «fiscal cliff» et les problèmes italiens et chypriotes, la conjonction défavorable d évènements récents (FED, Brésil, Turquie, Chine) pourtant connus de tous, a déclenché en fin de semaine dernière une correction violente exprimant a priori des risques nouveaux. Dans ce cadre, l analyse des interactions montre que : 1/ le réflexe macro est toujours dominant, c est-à-dire que les réactions d ajustement sont globales, homothétiques et indifférenciées, marquant le caractère épidermique et ponctuel de la réaction. Pour rappel, cette interaction est active dans nos alertes depuis la fin de l année / depuis mi-mai, la zone émergente a vu ses risques passer de la bande 1-2 à 2-3 voire 4 pour certains pays. Ceci est à mettre en parallèle avec la réapparition de couvertures sur les secteurs les plus cycliques en Europe ; néanmoins, cette montée ne situe ces valeurs qu en haut de la borne 2. Ceci illustre une résistance spécifique à l Europe à prendre en considération. 3/ dans la même échelle de risque, les Etats-Unis et l Allemagne oscillent entre les intensités de risque 0 et 1 ; et les autres pays de la zone euro entre 2 et 3, ce qui correspond à la situation de novembre / Les valeurs bancaires chahutées en fin de semaine dernière voient leur risque accru mais également contenu entre 2 et 3. Pour information, en juin 2012, le risque était entre 4 et 5 pour cette typologie de valeurs. Ainsi, nous considérons ce mouvement de baisse comme ponctuel. C est pourquoi nous maintenons notre couverture aux taux d intérêt ainsi que nos expositions au risque actions, acceptant simplement la dilution liée à la baisse des sous-jacents. Nous guettons tout mouvement d accélération dans un sens négatif ou favorable relativement à ces risques, pour réviser notre position. Le fait de rester en Europe dans cette tranche de risque (2 à 3) nous conforte dans notre biais positif, considérant que ce mouvement de repli n est pas durable.

38 FLASH - 28/08/ Dans un cadre géopolitique de plus en plus tendu, il nous apparaît important de communiquer succinctement à propos de l impact des évènements en cours sur nos signaux : 1/ pas de nouvelle tension sur les pays de la zone euro dans notre matrice de risques. Les niveaux restent au plus bas de ces 18 derniers mois. Même les inquiétudes italiennes récentes n ont pas fait bouger les risques intrinsèques du pays, 2/ pas de nouvelle tension sur les secteurs cycliques et bancaires. Nous restons sur les niveaux observés au mois d aout dans une tendance moyen terme de réduction du risque (niveau 2 pour les bancaires sur une échelle de 0 à 5 ; frontière 2 à 3 pour les cycliques). L imminence d une intervention en Syrie fait naître une nervosité légitime. Il est important de revenir à des éléments factuels d analyse des risques, et davantage encore de bénéficier d une lecture des interactions générées par des flux optionnels (options de ventes actions, taux, matières premières). Au moment où nous parlons, la recrudescence des inquiétudes ne crée pas d inversion dans la dynamique de notre analyse des risques et ne milite pas pour une couverture de nos expositions. En conséquence nous maintenons à ce stade notre allocation.

39 Risques associés Risque de contreparties : Il est lié à la conclusion de contrats sur instruments financiers à terme sur des marchés de gré à gré: il s agit du risque de défaillance d une contrepartie la conduisant à un défaut de paiement. Ainsi, le défaut de paiement d une contrepartie pourra entraîner une baisse de la valeur liquidative. Risque discrétionnaire : le style de gestion discrétionnaire appliqué au fonds repose sur l anticipation de l évolution des différents marchés et sur la sélection de valeurs. Il existe un risque que le fonds ne soit pas investi à tout moment sur les marchés et/ou les valeurs les plus performants. Risque de crédit : Il s agit de risques pouvant résulter de la dégradation de la signature d un émetteur de titre de créance. Dans ce cas, la valeur des obligations et des instruments dérivés liés à cet émetteur peut baisser. Par conséquent, cela peut faire baisser la valeur liquidative du fonds. Le fonds peut accessoirement investir dans des obligations du secteur privé. Il n y a pas de notation minimale. Dans le cadre de certaines stratégies, le fonds pourra investir sur des supports non «investment grade». Risque de liquidité : Le fonds investit dans des instruments financiers pouvant présenter une faible liquidité selon certaines circonstances. Ces conditions de marchés peuvent impacter les prix auxquels le gérant initie ou liquide les positions. 39

40 AVERTISSEMENT Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances, volatilités et classements passés ne sont pas un indicateur fiable des performances, volatilités et classements futurs. Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans cette présentation reflètent le sentiment de Ginjer AM sur les marchés, leur évolution, leur réglementation et leur fiscalité, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de GINJER AM. Tout investisseur potentiel doit se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque investissement indépendamment de Ginjer AM et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle Les OPCVM précités sont distribués par l intermédiaire d institutionnels ou de conseillers en investissements financiers. Tout investisseur potentiel doit se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque OPCVM et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle. A cet effet, il devra prendre connaissance du DICI de chaque OPCVM remis avant toute souscription, disponible sur simple demande au siège social de GINJER AM, et sur le site Les données contenues dans cette fiche ne sont ni contractuelles, ni certifiées par les commissaires aux comptes. Ce document est exclusivement conçu à des fins d'information. Il ne constitue pas un élément contractuel. La responsabilité de Ginjer AM ne saurait être engagée par une décision prise sur la base de ces informations. Les prospectus de ces OPCVM et l'ensemble de la documentation juridique sont tenus à votre disposition sur simple demande au siège social de GINJER AM, 173 boulevard Haussmann, Paris ou sur le site GINJER AM - RCS Paris Bd. Haussmann Paris - Société de Gestion de Portefeuille agréée par l AMF le 27/09/11 sous le n GP

Paris, 15 mai 2014. Mathieu Vaissié, PhD, CAIA. Directeur de la Recherche, GINJER AM Chercheur Associé, EDHEC-RISK Institute

Paris, 15 mai 2014. Mathieu Vaissié, PhD, CAIA. Directeur de la Recherche, GINJER AM Chercheur Associé, EDHEC-RISK Institute Paris, 15 mai 2014 Mathieu Vaissié, PhD, CAIA Directeur de la Recherche, GINJER AM Chercheur Associé, EDHEC-RISK Institute Les vues exprimées dans cette présentation n engagent que leur auteur. UNE NOUVELLE

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

La Française PEA Flex

La Française PEA Flex Accédez à la gestion flexible Patrimoine Flexible PEA Flex De la souplesse pour votre épargne Des marchés financiers incertains Une exposition figée aux marchés actions peut générer une performance décevante.

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

OFI Bond Allocation Gestion obligataire flexible et dynamique sous contrainte de risque

OFI Bond Allocation Gestion obligataire flexible et dynamique sous contrainte de risque CONFÉRENCE OFI INNOVATIONS ET RECOMMANDATIONS 2015 OFI ASSET MANAGEMENT OFI Bond Allocation Gestion obligataire flexible et dynamique sous contrainte de risque Yannick LOPEZ Directeur des gestions Taux

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Rétrospective 2014 1 mois, 1 clin d œil

Rétrospective 2014 1 mois, 1 clin d œil Rétrospective 2014 1 mois, 1 clin d œil С Новым Годом! Felice anno nuovo! Bon lanné! Happy new year! E gudd neit Joër! Bonne année! Onnellista uutta vuotta! Feliz año nuevo! Güets nëies johr! Ein gutes

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

La Française Rendement Global 2020 - Part F - FR0011594183 Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française

La Française Rendement Global 2020 - Part F - FR0011594183 Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française Information clé pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FCP. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha AGEFI TechDay TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha Industrialisation et réduction du risque opérationnel 2 Solutions Progicielles pour la Gestion d Actifs Présentation de Nexfi Editeur de progiciels créé en

Plus en détail

federal multi patrimoine

federal multi patrimoine federal multi patrimoine bâti POUR réussir. Federal multi Patrimoine : Processus de gestion L allocation Les modèles de suivi de tendances «multi classes d actifs» sont issus de la recherche Federal Finance,

Plus en détail

R Euro Credit Cet OPCVM est géré par Rothschild & Cie Gestion Code Isin : FR0007008750 (Part C EUR)

R Euro Credit Cet OPCVM est géré par Rothschild & Cie Gestion Code Isin : FR0007008750 (Part C EUR) abc Informations Clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE»

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Paris, le 25/04/2014 Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Objet : Opération de mutation Fusion/Absorption du FCP FS MULTIGESTION MONDE (FR0010378430) par la part R du FCP AMILTON GLOBAL ALLOCATION

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

Robeco Monétaire Quantiplus

Robeco Monétaire Quantiplus Robeco Monétaire Quantiplus Sommaire Présentation de Robeco Robeco Monétaire Quantiplus Contrôle des risques Conclusion 2 Présentation de Robeco Robeco, un multi-expert de la gestion d actifs Société de

Plus en détail

AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière

AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière AXA Private Management, qui sommes-nous? Une équipe de gérants expérimentés, qui s appuie sur l expertise du Groupe AXA, un des leaders

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF

Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Réservé exclusivement aux clients professionnels au sens de la Directive MIF Cedrus Sustainable Opportunities CSO Présentation du fonds Cette information est établie à l'intention exclusive de son destinataire et est strictement confidentielle Cedrus AM est une Société de Gestion

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

AXA FRANCE OPPORTUNITES

AXA FRANCE OPPORTUNITES AXA FRANCE OPPORTUNITES PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A - STATUTAIRE Présentation succincte : Codes ISIN : Parts «C» de Capitalisation : FR0000447864 Parts «D» de Distribution

Plus en détail

FEDERAL PEA SECURITE

FEDERAL PEA SECURITE FEDERAL PEA SECURITE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A - STATUTAIRE Présentation succincte : Codes ISIN : FR0010323766 Dénomination : Fédéral PEA Sécurité Forme juridique

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC OBLIG EURO COURT TERME Fonds Commun de Placement de droit français

Plus en détail

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI

UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES. Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI UNIVERSITÉ DES SOCIÉTÉS COTÉES Fonds de prêts à l économie, une réponse alternative au financement bancaire traditionnel des ETI 20-22 JUIN 2014 1 Le Groupe OFI 20-22 JUIN 2014 - UNIVERSITÉS DES SOCIÉTÉS

Plus en détail

LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs?

LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs? LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES : Quel potentiel pour la classe d'actifs? ECLAIRAGE Novembre 3 Le contexte de taux bas et la volonté de reprendre du risque incitent depuis plusieurs mois les investisseurs

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL

NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS L ESSENTIEL 2014 NEUFLIZE OBC INVESTISSEMENTS EN CLAIR Neuflize OBC Investissements L essentiel Neuflize OBC Investissements bénéficie de la sécurité et de la stabilité que

Plus en détail

MILLÉSIME ÉVOLUTION Investir au cœur de la gestion privée

MILLÉSIME ÉVOLUTION Investir au cœur de la gestion privée MILLÉSIME ÉVOLUTION Investir au cœur de la gestion privée Obligation de droit français à capital intégralement garanti à l échéance émise par Natixis * 8 ans et 4 mois jusqu au 8 septembre 2022 contrats

Plus en détail

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Fonds commun de placement CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Exercice du 01/07/2013 au 30/06/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion

Plus en détail

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011

Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Communiqué de presse 6 mai 2011 Swiss Life lance sa huitième unité de compte structurée : Objectif Juillet 2011 Cet instrument financier, qui est une alternative à un placement risqué en actions, n est

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel

L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners. Communication à caractère promotionnel L'offre d OPCVM Les solutions d investissement de BNP Paribas Investment Partners Communication à caractère promotionnel 2 sommaire 1 Pourquoi investir dans les OPCVM? 4 Qu'est-ce qu'un OPCVM? Quels sont

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels Fonds commun de placement UNION INDICIEL CHINE Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion L OPCVM a

Plus en détail

Inflation américaine % Chômage américain %

Inflation américaine % Chômage américain % FLASH MARCHÉS Rédigé le 17 juin 2013 Violent décrochage de la dette émergente : l opportunité d accroître ses positions? Le point avec Brigitte Le Bris, directeur taux internationaux et devises, Clothilde

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

SAINT-HONORE SIGNATURES PLUS

SAINT-HONORE SIGNATURES PLUS PROSPECTUS SIMPLIFIE FONDS COMMUN DE PLACEMENT CONFORME AUX NORMES EUROPEENNES 23 avril 2007 MB/MaM Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire

Fonds Assurance Retraite du contrat BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014. Communication à caractère publicitaire Fonds Assurance Retraite BNP Paribas Avenir Retraite Données au 31 décembre 2014 Communication à caractère publicitaire Le contrat BNP Paribas Avenir Retraite est géré par Cardif Assurance Vie avec un

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013?

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? FLASH EXPERTISE Rédigé le 28 février 2013 Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? L'année 2012 s'est achevée favorablement pour les marchés actions,

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM PROCESSUS DE GESTION GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM Processus de gestion actions La gestion de Palatine Asset Management est active et pragmatique Le processus est

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital PEA, compte-titres, assurance-vie (y compris Fourgous), PERP airbag octobre 2015 VOTRE RÉFLEXE ÉPARGNE Commercialisation du 28 septembre au 12 décembre

Plus en détail

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement

Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Informations aux porteurs d Equi-Actions Rendement Paris, le 7 mars 2013 Monsieur, Vous êtes porteurs du FCP Equi-Actions Rendement (A-FR0010612234) (B-FR0010614628) et nous vous remercions de la confiance

Plus en détail

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE

UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE UN NOUVEAU FONDS POUR VOTRE ÉPARGNE CROISSANCE EUROPE 2022 Commercialisé du 19 janvier au 29 avril 2016 dans les contrats d assurance vie et/ou de capitalisation (jusqu au 13 mai 2016 en PEA et en Compte

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre

Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le 4 octobre Information réglementée* Bruxelles, Paris, 10 octobre 2011 5h30 Les États belge, français et luxembourgeois apportent un soutien fort à Dexia dans la mise en œuvre du plan de restructuration annoncé le

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail

L ère post-lehman : les interventions des banques centrales reloaded?

L ère post-lehman : les interventions des banques centrales reloaded? 16 Septembre 211 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu 14 Europe: indice du secteur bancaire européen

Plus en détail

SCOR EURO HIGH YIELD

SCOR EURO HIGH YIELD Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 31 décembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award.

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Paris, le 21 mars 2013 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

Gérard Marie Henry. Les hedge funds. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54005-5

Gérard Marie Henry. Les hedge funds. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54005-5 Gérard Marie Henry Les hedge funds, 2008 ISBN : 978-2-212-54005-5 Sommaire Introduction... 9 Chapitre 1 Qu est-ce qu un hedge fund?... 15 Les multiples définitions... 16 La définition de l Autorité des

Plus en détail

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012 Processus ISR Allianz Euro Credit SRI Obligataire ISR 2012 Sommaire -Moyens et ressources ISR -Processus d investissement -Glossaire 2 Moyens et ressources ISR Taux Recherche interne : 10 gérants et analystes

Plus en détail

Cours Gestion de patrimoine. Les produits structurés

Cours Gestion de patrimoine. Les produits structurés Cours Gestion de patrimoine Les produits structurés Plan Introduction Importance de la garantie pour les épargnants Utilité des fonds garantis Méthodes de gestion des fonds garantis Méthode du coussin

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS

lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS lyxor asset management CHERCHER LA PERFORMANCE DANS TOUS LES MARCHÉS etf & gestion InDICIelle Parmi les acteurs les plus expérimentés du marché, Lyxor ETF est le troisième fournisseur d ETF en Europe avec

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Recherche Vanguard Novembre 213 Résumé. Cette étude étend aux fonds d obligations mondiales l évaluation comparative entre

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation)

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation) INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND

ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND ELLIPSIS SHORT TERM CREDIT FUND Xxx Prospectus pour la Suisse La Société de Gestion : Le Représentant en Suisse : ELLIPSIS ASSET MANAGEMENT CARNEGIE FUND SERVICES S.A. La Banque Dépositaire : SOCIETE GENERALE

Plus en détail

DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS

DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS Juillet 2014 DEFINITION DE L UNIVERS D INVESTISSEMENT D UN FONDS OBLIGATAIRE OU MONETAIRE ET EXEMPLES DE PROPOSITIONS DE PHRASES A MENTIONNER DANS LE PROSPECTUS Faisant suite à des échanges entre les professionnels

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

ProFolio. Assurance-Vie de droit Luxembourgeois. Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023. www.figalile.com

ProFolio. Assurance-Vie de droit Luxembourgeois. Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023. www.figalile.com ProFolio Assurance-Vie de droit Luxembourgeois Société de Gestion de Portefeuille N AMF GP-00-023 www.figalile.com Le contrat ProFolio contrat d Assurance-Vie Un contrat haut-de-gamme dans sa conception

Plus en détail

Allianz, un groupe solide

Allianz, un groupe solide Allianz, un groupe solide Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Rédaction achevée le XX / 01 /2012 Direction de la Communication - Allianz France Achevé de rédiger le 19 mars 2014 AVERTISSEMENT: Ce document

Plus en détail

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A)

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 23 octobre 2015 Objet : UFF OBLIGATIONS 3-5 Madame, Monsieur, Nous vous informons que LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT, actuellement société de gestion par délégation de votre

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Risques de contagion en provenance des marchés émergents

Risques de contagion en provenance des marchés émergents DIRECTION ECONOMIC DES RESEARCH ETUDES DEPARTMENT ECONOMIQUES Risques de contagion en provenance des marchés émergents Comme le souligne le FMI, dans la dernière édition du Rapport sur la stabilité financière

Plus en détail

GEMAST OBLIG COURT TERME

GEMAST OBLIG COURT TERME Fonds commun de placement GEMAST OBLIG COURT TERME Exercice du 01/07/2014 au 30/06/2015 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion Cet OPCVM

Plus en détail

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR Le présent document est une information sur la politique de meilleure exécution de Lyxor Asset Management et de Lyxor International Asset Management (ensemble

Plus en détail

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible

GASPAL PATRIMOINE. FCP Diversifié International Flexible A risque plus faible Rendement potentiellement plus faible GASPAL PATRIMOINE A risque plus élevé Rendement potentiellement plus élevé Scores Lipper Preservation du capital : 3/5 Performances régulières

Plus en détail

GSF-6032 Automne 2009

GSF-6032 Automne 2009 THÉORIE DE LA NÉGOCIATION ET TRANSACTIONS APPLIQUÉES (FRONT OFFICE) GSF-6032 Automne 2009 Enseignant: Philippe Bélanger Courriel: philippe.belanger@fsa.ulaval.ca Bureau: PAP-3224 Horaire: Lundi 12h30 à

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

Chine : il suffirait d une étincelle

Chine : il suffirait d une étincelle PROPOSITIONS D INVESTISSEMENTS POUR 2014 Chine : il suffirait d une étincelle Xinghang LI, CFA Gérant Actions sur les marchés asiatiques, OFI ASSET MANAGEMENT 1 Il suffirait d une étincelle! CSI 300 INDEX

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création*

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 29 août 2012 Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* Créé en septembre 1992, Oddo Avenir, fonds

Plus en détail