Newsletter Juillet 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Newsletter Juillet 2013"

Transcription

1 Newsletter Juillet 2013

2 Gilbert Probst Managing Director and Dean Leadership office and Academic Affairs Le programme Global Leadership Fellows: une formation complète et pointue Le programme Global Leadership Fellows (GLFP) est un programme de développement du leadership unique en son genre. Mis en œuvre par le World Economic Forum, il est destiné à un groupe restreint de collaborateurs du Forum, appelé les Global Leadership Fellows. Le programme s efforce d identifier les leaders de la génération montante, non seulement pour assurer la relève au sein du Forum, mais également pour identifier des individus qui pourront avoir un impact sur l avenir de notre société au sens large. Le programme s étend sur trois ans ; il offre à la fois un poste au World Economic Forum et une formation intensive de plusieurs semaines par an incluant coaching et mentorat individuels ainsi que l enseignement de connaissances approfondies du monde des affaires, de la société civile et de gouvernance. Il intègre des cours académiques donnés par nos partenaires, des universités prestigieuses de plusieurs pays. Des modules d étude sont régulièrement proposés à Genève, au China Europe International Business School (CEIBS), à l Université de Columbia, à l INSEAD, à la London Business School, ainsi qu à la Wharton School ou encore dans le cadre des différentes réunions régionales du Forum. L objectif du programme est de former d excellents généralistes: des professionnels accomplis qui peuvent aisément intervenir n importe où dans le monde, dans un environnement complexe. Le GLFP est au centre des aspirations stratégiques du Forum qui vise à encourager un leadership visionnaire, à promouvoir une plus grande prise de responsabilité vis-à-vis des différentes communautés du Forum et de toutes ses parties prenantes ; à toujours se situer en avant d une réflexion conventionnelle, à défendre une intégrité morale et intellectuelle et à promouvoir l engagement constant du Forum à défendre l intérêt général. Les grands défis de notre monde ne sauront être relevés par les seuls gouvernements, l économie ou la société civile. Nous avons besoin de plateformes pour un effort collaboratif afin de promouvoir le développement économique et le progrès social ; il nous faut donc des leaders motivés qui peuvent apporter des réponses systémiques et collaboratives et proposer des décisions suivies d actions inspirées des compétences humaines dans une société de citoyens engagés. Les participants du programme ont été sélectionnés sur la base de leurs compétences particulières dans un domaine donné, ils sont titulaires d un master ou d un doctorat souvent décerné par les meilleures universités et ont prouvé leurs compétences dans des projets relevant de la prestation de services, de la gestion de personnes ou de la résolution de problèmes. Ils ont une expérience professionnelle de six ans, dans le secteur public aussi bien que privé ; souvent ils sont entrepreneurs et ont développé leur propre entreprise ou ont lancé des initiatives dans le domaine social. En adéquation avec la mission du World Economic Forum, qui s engage à œuvrer en faveur de l amélioration de notre monde, le GLFP applique dans son programme de leadership une démarche basée sur des parties prenantes multiples pour s attaquer aux différents problèmes. Le programme est unique dans la mesure où il offre un accès direct à des leaders aux niveaux gouvernemental, économique, académique ou de la société civile; il propose un cadre intense et très diversifié, à la fois axé sur la pratique et l analyse. L objectif visé par le programme est de non seulement encourager ses participants à développer un seul domaine de savoirfaire particulier, mais de leur offrir de nombreuses stimulations par le biais de domaines très variés afin d encourager une compréhension systémique du monde moderne et de ses problèmes. Pourquoi le GLFP est-il le meilleur programme de formation pour les futurs leaders? Tout d abord, lorsqu on travaille pour le Forum, on dispose déjà d une enceinte unique favorisant le développement personnel. Les postes occupés au Forum par les participants leur permettent de développer des compétences spécifiques, de bénéficier d une visibilité et de connexions uniques dans un domaine donné. Les participants doivent gérer des réseaux à forte pression, par exemple entre gouvernements, la société civile, l économie ou les milieux universitaires ; on attend de leur part qu ils disposent d une bonne connaissance des points critiques dans tous ces domaines. Une interaction constante avec les parties prenantes leur permet de peaufiner leurs connaissances et de profiter du contact unique avec des décideurs politiques, des théoriciens ou des chefs d Etat. Ces interactions se déroulent dans le cadre des réunions périodiques du Forum, mais également lors de rencontres plus 2 Newsletter Juillet 2013

3 informelles en cercle restreint. En parallèle, leur travail leur donne l occasion de participer au changement pendant cette période de formation. Ils étudient des questions liées à la corruption, l égalité des sexes, l énergie et l environnement, les risques mondiaux, etc. Plus de 150 rapports ont été publiés par le Forum sur ces sujets en On peut comparer le GLFP à un cheminement : un parcours qui affecte à la fois le voyageur et l environnement traversé. C est là une métaphore utile pour ce programme sur trois ans qui vise à encourager les compétences pratiques, l acquisition de connaissances, l inspiration pour poursuivre un développement à long terme, tant individuel que collectif, ainsi que le renforcement des liens dans une collectivité et d une culture partagée. Le programme engendre trois types de leaders: 1. les leaders politiques et stratégiques, 2. les leaders organisationnels et 3. les leaders d opinion. Une fois le programme GLFP accompli, ses participants ont obtenu des postes à responsabilités au sein du Forum; d autres se sont lancés dans la politique et travaillent soit pour un gouvernement soit pour un think-tank; d autres encore travaillent en entreprise, par exemple l industrie chimique, minière ou pharmaceutique; certains sont devenus consultants dans le domaine stratégique, politique ou financier; souvent ils ont créé leur propre entreprise (ou l ont réintégrée) ou travaillent pour une ONG. Newsletter Juillet

4 GLF profile Lakshmi Sundaram Global Coordinator, Girls not Brides Programme Global Leadership Fellows: une préparation hors du commun à mon rôle aujourd hui Des millions d enfants meurent encore de nos jours de maladies que nous savons prévenir. Et même s ils survivent, des millions d entre eux n atteindront jamais leur plein potentiel en raison d un manque d éducation, d absence d opportunités économiques, d un conflit armé dans la région où ils habitent ou encore parce qu on les marie avant même qu ils n atteignent l âge adulte. En tant que professionnelle intervenant dans le développement international, je rencontre quotidiennement ce genre de statistiques. Par le hasard de ma naissance, j ai évité de figurer parmi ces statistiques. Je suis citoyenne suisse, je suis née et j ai grandi au milieu d une famille chaleureuse à Genève, dans un environnement pluriculturel à l écart de tout conflit ; devant moi s ouvrait une vaste gamme d opportunités. Je suis arrivée au World Economic Forum après une carrière axée sur différents aspects de santé publique et un intérêt particulier pour la façon dont les différents secteurs de la société y compris les gouvernements, la société civile et le secteur privé peuvent collaborer pour élaborer des solutions à des problèmes à première vue inextricables. Au Forum, je me suis concentrée d abord sur son initiative en faveur de la santé mondiale, organisant certains programmes de partenariat dans ce domaine. Bien que j avais le sentiment d avoir une excellente formation universitaire (je détiens une licence en biochimie de l Université de Cambridge et deux masters de l Université de Columbia, l un en affaires Internationales et l autre en santé publique), j avoue qu au début, je ne savais pas très bien ce qu il fallait attendre du programme Global Leadership Fellows (GLF). Au fil du temps, j ai réalisé que ce programme me permettait de prendre de temps à autre un peu de distance de ma vie professionnelle chargée et d explorer d autres idées et d autres concepts. L un des atouts du programme est de m avoir permis de tester différentes démarches de leadership et outils, tout cela dans un contexte sûr et au sein d un réseau de pairs incroyablement étoffé. Etre en mesure de faire un tel apprentissage dans un environnement qui permet d observer de près les véritables leaders en action m a permis de comprendre que le leadership pouvait prendre de nombreuses formes et m a forcé à jeter un regard critique sur mon propre style de leadership. Je dirige aujourd hui le secrétariat du programme Girls Not Brides (Des filles, pas des épouses). C est un partenariat regroupant plus de 250 organisations dans plus de 40 pays qui luttent pour mettre un terme au mariage des enfants, une tradition qui de nos jours a encore des effets dévastateurs sur la vie de nombreuses fillettes. Le partenariat a été créé par l association The Elders (Les anciens), constitué de petits groupes issus des collectivités de base autant que de grandes ONG internationales. Ses activités s étendent à de nombreux secteurs, y compris les droits humains, la santé, l éducation et l émancipation économique. Grâce à ce poste, j ai le privilège de pouvoir attirer l attention sur le travail accompli par des individus très doués et qui sont une inspiration pour autrui, qui dévouent leur vie à lutter contre le mariage des enfants. J applique fréquemment les enseignements tirés du programme GLF, non seulement pour m assurer que ce problème souvent camouflé soit traité dans les débats internationaux qui se déroulent au plus haut niveau, mais surtout dans la coordination des nombreux groupes qui constituent ce mouvement au plan mondial et pour qu ils s expriment d une même voix lorsque les besoins des jeunes filles sont discutés. 4 Newsletter Juillet 2013

5 GLF profile Stephan Mergenthaler Associate Director, Strategic Foresight Programme Global Leadership Fellows : un engagement unique pour le développement personnel et professionnel des employés Rares sont les organisations qui investissent sérieusement et de façon continue dans le développement et la formation de leur personnel, surtout lorsqu il s agit de développer des compétences qui ne sont pas directement liées à une fonction technique spécifique. Les organisations internationales ne font pas exception à ce principe, malgré leurs besoins en compétences spécifiques pour gérer un environnement de plus en plus complexe où de nombreux intérêts et défis s affrontent. Avant de rejoindre le World Economic Forum, j ai travaillé comme analyste politique auprès du Global Public Policy Institute (GPPi) à Berlin. Avec deux collègues, j ai rédigé un livre sur la capacité des organisations internationales à apprendre de leurs expériences passées. Nous avons étudié la situation des Nations-Unies (ONU) sur plusieurs années, en nous attachant particulièrement aux enseignements tirés de l assistance fournie à des pays émergeant de guerres civiles pour mettre en place de nouvelles stratégies, afin de devenir de plus en plus efficace dans l accomplissement de sa mission de base : sauvegarder la paix et soutenir le développement durable de pays en période d après-guerre. Parmi le nombre de facteurs influençant ce type d apprentissage organisationnel, un facteur récurrent est apparu : le développement et la formation du personnel. A cet égard, le programme Global Leadership Fellows (GLF) du World Economic Forum se profile comme un engagement unique de la part d une organisation internationale en faveur du développement personnel et professionnel de ses employés. Bien que les opérations de maintien de la paix de l ONU représentent une situation très spécifique, développer un effectif de professionnels est un facteur clé pour toute organisation. Or cela constitue fréquemment un obstacle empêchant les organisations sans but lucratif à avoir un impact durable.. Le programme GLF offre un tel investissement à long terme en faveur du développement d un cadre de professionnels ayant à la fois une orientation internationale et une ouverture au monde qui les rend capables de contribuer à la mission du World Economic Forum. A ceux venant du monde des affaires, le programme permet de se familiariser avec des situations politiques complexes (p. ex. à travers les modules proposés par l Earth Institute de l Université de Columbia) ; à ceux venant du secteur public ou de la société civile, le programme offre une immersion dans les techniques de management telles qu elles sont développées par les grandes écoles de commerce internationales (p.ex. Wharton School de l Université de Pennsylvanie ou l INSEAD) ; mais à tous les participants, d où qu ils proviennent, le programme offre l occasion d un développement personnel en encourageant une meilleure connaissance de soi et une plus grande sensibilité aux dynamiques organisationnelles (par le biais du coaching par des pairs, l apprentissage par l action ainsi que les mécanismes d examen en continu et de feedback). Tous ces éléments font que ce programme constitue un enrichissement unique sur le niveau personnel et professionnel. Comme mon expérience passée se situait surtout dans le secteur public et associatif, découvrir les pratiques de management fut pour moi très bénéfique. Cela m a permis de développer à la fois mes compétences et de prendre davantage conscience des dynamiques organisationnelles, ce qui est déterminant lorsqu on veut atteindre des résultats dans n importe quel contexte, mais tout particulièrement dans le monde des organisations sans but lucratif. Cet apprentissage est également utile dans ma fonction actuelle de directeur adjoint du «Strategic Foresight» team du Forum. A ce titre je dois collaborer avec des partenaires représentant des gouvernements ou des entreprises du monde entier afin de mettre en œuvre des dialogues stratégiques portant sur des réformes politiques et économiques complexes. Bien qu ayant toujours exprimé un fort intérêt pour le comportement des organisations (c est également le sujet traité dans ma recherche de doctorat qui portait sur l élaboration des décisions politiques au sein de l Union Européenne), les modules basés sur la connaissance empirique et le coaching par des pairs du programme GLF ont donné vie à ces perspectives académiques du comportement des organisations. Bien que ces dynamiques puissent constituer un obstacle à l obtention de résultats au sein des organisations, le programme a montré que ce qui faisait la différence en fin de compte était la capacité de comprendre ces dynamiques, de les gérer et de les canaliser de façon efficace tout en maximisant les contributions de chaque personne composant le tissu d une organisation. Newsletter Newsletter November Juillet

6 GLF profile Minyia Chatterji Senior Community Manager, Young Global Leaders Le programme Global Leadership Fellows : une opportunité unique J ai dû m enfuir de chez moi pour terminer ma scolarité. Bien que je n ai jamais été première de classe, j ai toujours su que l éducation était la clé qui ouvrait toutes les portes. Dix ans plus tard, et après avoir obtenu mon doctorat, c est encore l éducation qui m a permis de sortir de ma zone de confort, tant personnelle que professionnelle, et d identifier et ensuite réaliser tout ce que je voulais vraiment entreprendre. La vie est trop courte et beaucoup trop précieuse pour la passer figée dans un rôle attribué une fois pour toutes. J ai passé les premières 21 années de ma vie dans une demi-douzaine de villes différentes en Inde, puis je me suis installée en France pour poursuivre mes études universitaires à Sciences Po à Paris. A côté de mes études, j ai travaillé plusieurs années avec l équipe de Jacques Chirac, alors Président français. J ai d abord été stagiaire puis Conseillère pour les relations avec l Inde et l Afrique ; j étais aussi chargée de préparer les discours du Président. C était stimulant et j ai souvent oublié de dormir! La seule personne qui ne trouvait pas cela amusant était mon directeur de thèse à l université de Columbia à New York qui m a rappelée aux Etats-Unis pour que je termine ma thèse et surtout dans l espoir de me ramener dans le giron académique. Son plan a échoué je suis rentrée en Europe au bout d une année. J ai d abord travaillé pour Goldman Sachs à Londres, puis suis retournée à Paris l année suivante pour gérer un hedge fund. Bien qu ayant grandi en Inde, un pays avec d énormes disparités socioéconomiques, je n ai jamais vu autant de différences en termes de revenu, de genre et de statut que dans le secteur financier. J ai commencé à faire du bénévolat pour un organisme sans but lucratif (OSBL) en essayant de contribuer comme je le pouvais à l amélioration de la vie des femmes dans ce secteur ainsi que chez moi en Inde. Ensuite j ai créé ma propre organisation pour défendre cette cause. On dit que l on essaie en général d offrir à autrui ce qui nous manquait dans l enfance. Cette année-là j avais 29 ans j ai terminé mon doctorat et j ai quitté le secteur financier. J ai déménagé de Paris à Bruxelles, puis à Berlin, au Caire et finalement à Pékin. J ai aussi recommencé à écrire, surtout des articles d opinion pour de grands journaux ainsi qu un roman (qui reste cependant dans mes tiroirs en attendant de trouver le courage de le montrer à un éditeur). C est à ce moment-là que s est présentée l opportunité de rejoindre le programme Global Leadership Fellows et l équipe des Young Global Leaders pour m occuper du Proche-Orient, de l Afrique du Nord et de certaines régions de l Asie du Sud au Forum. Il était évident que j aspirais à contribuer de manière plus large à la réflexion et au changement. Comment avoir un impact positif sur la société? Comment aborder et résoudre les questions importantes? Mon expérience acquise dans les mondes politique et bancaire me permettait bien sûr d influencer la façon de voir de quelques personnes et de changer quelques vies par le biais de mon organisation sans but lucratif ou par mes écrits. Mais je me suis vite rendu compte que cela n était pas suffisant pour atteindre mon objectif. J ai alors compris qu il était nécessaire d atteindre un effet d échelle pour déclencher un changement social durable. Le programme Global Leadership Fellows et mon rôle au World Economic Forum m offrent une occasion unique d élargir ma perspective sur le monde et d apprendre à forger des partenariats entre de multiples parties prenantes afin d apporter une vraie contribution à l amélioration de la société. Le programme me permet de voir les leaders à l œuvre ; je peux observer de près leur façon de penser et d agir et ensuite appliquer ces observations dans ma propre fonction au Forum ainsi que dans mon organisme sans but lucratif, ou dans les articles que je continue d écrire. Pour moi, un des plus grands impacts du programme Global Leadership Fellows se trouve dans les relations formidables que j ai pu tisser avec certains de mes collègues dans le groupe. J y ai trouvé des amitiés précieuses et des enseignements (parfois difficiles) en termes de connaissance de soi et de développement personnel. Le programme est unique parce qu il permet de réunir un groupe de pairs extraordinaire et offre un cursus académique sans pareil couplé avec la possibilité d acquérir une expérience pratique. Faire partie de ce programme m encourage sans cesse à promouvoir le changement. Questionner le statu me servira aussi dans le futur. Dans quelques années j aimerais retourner vivre en Inde pour occuper un rôle politique dans le domaine social ; probablement une activité qui permettra aux jeunes filles des campagnes de ne plus avoir à s enfuir de chez elles pour bénéficier du droit fondamental qu est l éducation. 6 Newsletter Juillet 2013

7 Newsletter Juillet

8 Global Leadership Fellows Environment Interagir Se modeler et modeler les autres Apprendre Pensée conceptuelle Discussions face à face Leaders académiques, du secteur public/privé et de la société civile Parcours d apprentissage régional Taskforces Feedback Mentoring Coaching Orientation de Carrière Dévpt de réseaux Pensée systémique Faire les liens Auto-connaissance Agilité & Résilience Anticipation stratégique Intelligence sociale & émotionnelle De l EGOsystème à l ECOsystème Comprendre Collectivités avec de multiples parties prenantes Environnement multidisciplinaire Interdépendances mondiales Conscience des tendances universelles et des questions émergentes Affronter complexité Agir Gérer les relations Développer les contenus Elaborer les programmes Stimuler le dialogue Servir de catalyseur d initiatives Global Leadership Fellows Programme DIPLOME 3e ANNEE 2e ANNEE Associate Director Positions de 1ère Iigne: Senior Manager dans industrie/ région/ projet/ initiative/ programme Modules de formation exécutive Management de soi et d autres, Conception de systèmes & prise de décision, Pouvoir et Influence, Occuper la scène, Négociation, Le point sur la Chine, Gestion de parties prenantes mondiales et régionales, Impact social, Du risque mondial à la solutions locale Evaluations Test de Hogan et intelligence émotionnelle, Evaluation des performances 360, Egon Zehnder Benchmarking, auto-évaluation Mentoring mutuel Mentoring par des leaders externes et internes Taskforce consulting project 1 Coaching par des pairs 1 Feedback du Doyen 1 Programme delivered by: 8 Newsletter Juillet 2013 Taskforce consulting project 2 Coaching par des pairs 2 Feedback du Doyen 2 Coaching individuel Evaluation du Doyen Programme des Diplômés: Engagement des diplômés par le Forum et externes. 1ère ANNEE

9

10 Programme Global Leadership Fellows : préparer les leaders de demain Quel type de leader faut-il pour faire avancer le monde à une époque de turbulences, d interdépendances et complexités croissantes? Le programme Global Leadership Fellows est la réponse proposée par le World Economic Forum. Il s agit d un parcours exceptionnel sur trois ans qui vise à former la prochaine génération de leaders et qui s adresse à des professionnels présentant un potentiel hors du commun. Le caractère exceptionnel de ce programme réside dans son approche multidimensionnelle du leadership. Tout d abord, les participants sont préparés à devenir des leaders d opinions universels. Ils développent des compétences en pensée systémique et sont confrontés à des problèmes d importance mondiale de par leur travail quotidien au Forum et leur fréquentation des cours dispensés par des universités prestigieuses (Wharton, Columbia University, London Business School, INSEAD et China Europe International Business School). Ensuite, ils apprennent le leadership au sein d un équipe ou d une organisation, soutenus par une formation de hautniveau et des exercices non-traditionnels sur la manière d influencer autrui, de gérer des conflits ou de former des partenariats ou communautés. Finalement, par le biais de coaching, mentorat et de développement personnel, le programme engendre des transformations profondes chez les participants et permet ainsi à un leadership authentique d émerger. Pour plus d information sur le programme : 10 Newsletter Juillet 2013

11 Où travaillent les participants ayant bénéficié du programme? Dans les grandes entreprises: Emilio Lozoya Austin est PDG chez Pemex - Petroleos Mexicanos au Mexique; Max von Bismarck est associé et PDG pour l Europe chez Skybridge Capital en Suisse, un établissement d investissements alternatifs gérant US$ 7.9 milliards d actifs; Maryam Hassimi est directeur de projet de l Unité «politique mondiale en matière de santé» chez Sanofi en France, attachée au Bureau du PDG; Jan Klawitter est responsable des relations gouvernementales chez Anglo American en Grande-Bretagne; Arun Eapen est directeur principal, chargé des infrastructures nécessaires au développement des partenariats publics-privés au plan mondial chez SNC-Lavalin Capital au Canada; Marc Boxser est vice-président des affaires stratégiques et des partenariats chez GEMS Education aux USA; Simon Mulcahy est vice-président chargé de la stratégie d entreprise chez Salesforce.com aux USA. Dans le secteur public: Jaeyoung (Eliot) Lee est devenu membre du parlement en République de Corée; Miguel Perez est Attaché de l Ambassade Suisse en Pologne; Shruti Mehrotra est conseiller spécial auprès du Cabinet du Président de la Guinée, aidant le gouvernement à opérer des réformes positives; Randall Krantz est conseiller stratégique chez Druck Holding & Investments. Il assiste actuellement le PDG du bureau des investissements du gouvernement du Bhoutan sur les questions de compétitivité à long terme; Julio Estrada dirige l Agence Gouvernementale pour les Partenariats Publics-Privés dans le domaine des infrastructures au Guatémala. Dans la société civile: Francesca Martonffy dirige le programme des «Global Changemakers» du British Council en Suisse, un réseau mondial de jeunes entrepreneurs sociaux et de militants communautaires de 121 pays; Parag Gupta est devenu un entrepreneur social novateur en Inde et le Fondateur de Waste Capital Partners and WasteVentures; Francois Bonnici dirige le Bertha Centre for Social Innovation & Entrepreneurship, qui a pour objectif de stimuler l économie sociale en Afrique. Au World Economic Forum: Sushant Palakurthi Rao est directeur principal, responsable pour l Asie, chargé du développement des relations avec l industrie, les gouvernements et les institutions. Il dirige le développement de programmes et l engagement des participants dans les régions asiatiques; Katherine Milligan est directeur auprès de la Fondation Schwab pour l entrepreneuriat social; Helena Leurent est directeur principal, en charge des membres du World Economic Forum; Melanie Rogers est directeur principal en charge des affaires stratégiques et conseiller stratégique auprès du Président; Diana El-Azar est directeur, responsable de l industrie des médias et des secteurs de l information et du divertissement; Miroslav Dusek est directeur, responsable du Proche-Orient et de l Afrique du Nord, chargé de la stratégie et des événements du Forum dans la région. Newsletter Juillet

12 The World Economic Forum is an independent international organization committed to improving the state of the world by engaging business, political, academic and other leaders of society to shape global, regional and industry agendas. Incorporated as a not-for-profit foundation in 1971 and headquartered in Geneva, Switzerland, the Forum is tied to no political, partisan or national interests. World Economic Forum route de la Capite CH-1223 Cologny/Geneva Switzerland Tel.: +41 (0) Fax: +41 (0)

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE A PROPOS D HEC PARIS Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d industrie de Paris, HEC Paris est une business school française de renommée internationale. Elle se distingue par la qualité de sa pédagogie

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

École. Diriger aujourd hui

École. Diriger aujourd hui École Diriger aujourd hui École Diriger aujourd hui Jour 1 Dans un environnement complexe où la répétition des recettes du passé, ou même du présent, constitue davantage un risque qu une assurance, l agilité,

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

Pourquoi choisir Sciences Po?

Pourquoi choisir Sciences Po? BIENVENUE Pourquoi choisir Sciences Po? Un projet éducatif fondé sur les sciences sociales, qui donne des outils pour comprendre le monde contemporain, et développe l esprit critique. Une forte ouverture

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique

Explorer nos approches pédagogiques. Partager notre vision. Découvrir notre environnement scolaire unique Explorer nos approches pédagogiques Partager notre vision Découvrir notre environnement scolaire unique La Grande Boissière La Grande Boissière est le plus grand et le plus ancien des trois campus de l

Plus en détail

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013

Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 E/CN/16/2013/CRP.2 Distr: 30 mai 2013 Commission pour le développement de la Science et de la Technologie Seizième session Genève, du 3 au 7 juin 2013 Le secrétariat de la Commission pour le développement

Plus en détail

Les sept péchés capitaux de la gestion de carrière. Kathleen Grace, M.A, Ph.D. ABD Grace Consulting Services (GCS)

Les sept péchés capitaux de la gestion de carrière. Kathleen Grace, M.A, Ph.D. ABD Grace Consulting Services (GCS) Les sept péchés capitaux de la gestion de carrière Kathleen Grace, M.A, Ph.D. ABD Grace Consulting Services (GCS) À propos de GCS Cabinet de services-conseils en psychologie organisationnelle, spécialisé

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE SOMMAIRE L ÉCOLE CENTRALE CASABLANCA, L EXCELLENCE UNIVERSITAIRE À VOCATION PANAFRICAINE... 2 L ÉCOLE CENTRALE PARIS, DEVENUE CENTRALESUPELEC LE 1 ER JANVIER 2015... 3 LE RÉSEAU INTERNATIONAL DES ÉCOLES

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

Les niveaux de changement d ISF

Les niveaux de changement d ISF Les niveaux de changement d ISF Les défis du développement international sont multidimensionnels. Le pouvoir, l interconnectivité, la géographie, le comportement humain, l économie, et d autres éléments

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Termes de Référence. Date du début de la prestation: 3 Aout 2015 / Date de fin de la prestation: 4 Septembre 2015

Termes de Référence. Date du début de la prestation: 3 Aout 2015 / Date de fin de la prestation: 4 Septembre 2015 Termes de Référence Coaching et partage de feedback 360 (en français) pour les participants à la formation «LATIC : Leadership Africain dans les TIC» (Edition francophone d ALICT) Type de contrat: consultation

Plus en détail

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN

MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MASTER EN MANAGEMENT 2014-2015 LEADERS DE DEMAIN MARIE-PIERRE FENOLL-TROUSSEAU Marie-Pierre Fenoll-Trousseau est professeur de droit au sein d ESCP Europe. Elle coordonne le département Sciences Juridiques,

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES ACADEMIE DIPLOMATIQUE INTERNATIONALE en partenariat avec PROJET DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES destiné aux diplomates originaires des pays membres de l OIF Septembre

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE RESULTATS DE L ATELIER DE VALIDATION DES NOTES D ORIENTATION REGIONALES SUR LES RELATIONS ENTRE LES USA ET L AFRIQUE TENU A ADDIS 21 juillet 2014

Plus en détail

Cadre de compétences de la FAO

Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO La FAO remercie le Secrétariat de l ONUSIDA qui a bien voulu lui permettre de réutiliser, et d adapter, si nécessaire, le texte explicatif

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

Former une nouvelle génération de

Former une nouvelle génération de Former une nouvelle génération de leaders africains ASE Akassato, Abomey-Calavi 02 BP 372 Cotonou Republique du Benin Tel: (+229) 23 11 40 18 info@africanschoolofeconomics.com NOTRE MISSION L African School

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 27 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/19 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse Berne, novembre 2013 Version originale : allemand Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse (réseau.ch / ASPnet.ch*) SOMMAIRE 1. SITUATION... 2 2. ANALYSE... 3 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

Ecole Supérieure Privée. DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013. Contact : Hélène Bordes -Tel : 02 41 79 64 68 -communication@ircom.

Ecole Supérieure Privée. DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013. Contact : Hélène Bordes -Tel : 02 41 79 64 68 -communication@ircom. Ecole Supérieure Privée DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013 La rentrée 2012 de l Ircom est un tournant dans l histoire de l Ircom : pour la première fois, l Ircom n est plus locataire du Conseil Général

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Idées nouvelles recherchent avocats du diable. Récolte

Idées nouvelles recherchent avocats du diable. Récolte Idées nouvelles recherchent avocats du diable (et vice-versa...) Récolte de la rencontre du 6 octobre 2015 Et si notre milieu était appelé à s adapter, sommes-nous vraiment à l écoute de ces aînés qui

Plus en détail

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/19 1 er novembre 2015 Original anglais Point 4.5 de l ordre du jour provisoire CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES Du 26 au 28 octobre 2015, environ 500 jeunes femmes et

Plus en détail

LA MAISON BLANCHE Bureau du Porte-parole FICHE DE RENSEIGNEMENTS. Sommet global de l entrepreneuriat

LA MAISON BLANCHE Bureau du Porte-parole FICHE DE RENSEIGNEMENTS. Sommet global de l entrepreneuriat POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 20 novembre 2014 LA MAISON BLANCHE Bureau du Porte-parole FICHE DE RENSEIGNEMENTS Sommet global de l entrepreneuriat Lors d un discours historique qu il a prononcé au Caire

Plus en détail

AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014

AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014 AVEC VOUS TAXE D APPRENTISSAGE 2014 L année 2014 marque pour le groupe EDHEC de nouvelles ambitions internationales, empruntes d une philosophie qui est toujours la même depuis sa création : être l école

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Potential Training I Coaching I Consulting. Les. compétences. de base en management. De la gestion de soi à la motivation des autres

Potential Training I Coaching I Consulting. Les. compétences. de base en management. De la gestion de soi à la motivation des autres m Les Potential Training I Coaching I Consulting compétences de base en management De la gestion de soi à la motivation des autres Aujourd hui, plus que jamais, l intelligence émotionnelle, le leadership

Plus en détail

Former une nouvelle. génération de leaders africains. ASE Akassato, Abomey-Calavi 02 BP 372 Cotonou Republique du Benin Tel: (+229) 23 11 40 18

Former une nouvelle. génération de leaders africains. ASE Akassato, Abomey-Calavi 02 BP 372 Cotonou Republique du Benin Tel: (+229) 23 11 40 18 Former une nouvelle génération de leaders africains ASE Akassato, Abomey-Calavi 02 BP 372 Cotonou Republique du Benin Tel: (+229) 23 11 40 18 info@africanschoolofeconomics.com NOTRE MISSION L African School

Plus en détail

Master. Master 120 en études européennes. Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis

Master. Master 120 en études européennes. Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis Master 120 en études européennes Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis Master Année académique 2013-2014 Les institutions partenaires

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales Index Plan d'études Gymnase français de Bienne 69 2. Disciplines fondamentales sciences humaines géographie histoire introduction à l économie et au droit enseignement interdisciplinaire (EISH) Sciences

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1 SOMMAIRE EXÉCUTIF L Université McGill a pour mission de faire progresser l acquisition de connaissances par son enseignement, par ses travaux de recherche et par les services qu elle rend à la société.

Plus en détail

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE Contexte et historique L évaluation du Centre de recherche Innocenti (IRC) a été effectuée d octobre 2004 à janvier 2005 à la demande du

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Participer de façon efficace à une équipe virtuelle Utiliser les outils technologiques pour renforcer les relations dans un contexte virtuel.

Participer de façon efficace à une équipe virtuelle Utiliser les outils technologiques pour renforcer les relations dans un contexte virtuel. RESSOURCES HUMAINES SERVICE DE FORMATION DU PERSONNEL EPFL PL RH-F Téléphone : +41 21 693 34 30 Bâtiment BI Fax : +41 21 341 31 58 Station 7 CH-1015 Lausanne Site web : http://sfp.epfl.ch Participer de

Plus en détail

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009

Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale. Mars 2009 Partage sur une expérience professionnelle après une formation doctorale Dr. Mars Dominique 2009 DUMAY Mars 2009 0 CURSUS Universitaire L avant Doctorat Né en 1957 près de Verdun (enfant de la région)

Plus en détail

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation du Conseil 5/12/14 CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION PROPOSITION DE MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME DES JEUNES PROFESSIONNELS

Plus en détail

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 Version courte du guide pour le l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 APC présente une version courte de notre plan d'action stratégique destiné à nos membres,

Plus en détail

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer Université d Ottawa ÉCOLE de GESTION TELFER La haute performance Ça part d ici : le MBA Telfer La haute performance À propos de l École de gestion Telfer de l Université d Ottawa L École de gestion Telfer

Plus en détail

BILAN DES ADMISSIONS 2014

BILAN DES ADMISSIONS 2014 BILAN DES ADMISSIONS «LE BILAN DES ADMISSIONS MONTRE BIEN QU AUJOURD HUI SCIENCES PO RECRUTE SUR TOUS LES TERRITOIRES.» FRÉDÉRIC MION, DIRECTEUR DE SCIENCES PO EDITO Institution singulière dans le paysage

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT CYCLE BACHELOR PROFESSIONNEL Accès à Bac, Bac+1, Bac+2/Prépa CYCLE MASTÈRE PROFESSIONNEL ** Accès à Bac+3, Bac+4 Titre certifié par l État niveau II Bac+3

Plus en détail

E-learning L optimisation des performances des entreprises

E-learning L optimisation des performances des entreprises E-learning L optimisation des performances des entreprises 70 % des connaissances acquises sur le lieu de travail proviennent d un mode de formation informelle. Les formations en mode e-learning permettent

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Conclusions du Colloque 1

Conclusions du Colloque 1 56 MATHS A VENIR 2009 Conclusions du Colloque 1 Ces conclusions ont été rédigées par le comité de programme du colloque MATHS A VENIR 2009, comprenant des représentants des sociétés savantes, Société Française

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS

PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS PROPOSITION ACADÉMIQUE PROGRAMMES OUVERTS OU FERMÉS PETITS COURS D ESPAGNOL DES AFFAIRES POUR ÉTRANGERS JUSTIFICATION: Pourquoi améliorer votre niveau d espagnol dans le domaine des affaires? L apprentissage

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves du secondaire 2013-2014 Informations générales En 2004,

Plus en détail

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD www.em-lyon.com Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une Business School européenne dédiée à l apprentissage du management

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers

PricewaterhouseCoopers PricewaterhouseCoopers Anthony LONG Mastère Spécialisé Management et Développement des Systèmes d Information 2012-2013 1 Table des matières Présentation de PwC... 2 PwC en bref... 3 Métiers et Expertises...

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures

Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures Le marche franc ais est-il capable d'absorber une 2e me se rie de campagnes majeures Barbara de Colombe, Déléguée Générale Fondation HEC Nathalie Levallois Directrice Adjointe de la Stratégie & Développement

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 FORMATION GÉNÉRALE À L ART DU COACH Coaching individuel www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est

Plus en détail

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali

Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali Programme sur le Leadership des Jeunes avec le Mali L Ambassade des Etats-Unis d Amérique au Mali a le plaisir d annoncer l ouverture de compétition pour la sélection d élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE FUTURE Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie future est une récompense annuelle créée par les dirigeants des

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Savoir jouer avec les autres Votre orchestre est-il prêt pour un travail de collaboration?

Savoir jouer avec les autres Votre orchestre est-il prêt pour un travail de collaboration? Savoir jouer avec les autres Votre orchestre est-il prêt pour un travail de Par Katherine Carleton Directrice générale, Orchestres Canada Novembre 2006 Les orchestres à l esprit d entreprise s efforcent

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

BBA EDHEC NOUVEAU PROGRAMME

BBA EDHEC NOUVEAU PROGRAMME NOUVEAU PROGRAMME 2016 UN SEUL DIPLÔME, PLUSIEURS PARCOURS QUEL SERA LE VÔTRE? Vous recherchez un équilibre entre l enseignement et les expériences internationales et professionnelles? Vous souhaitez moduler

Plus en détail

EXECUTIVE MASTER EXPERT COACH

EXECUTIVE MASTER EXPERT COACH EXECUTIVE MASTER EXPERT COACH Rabat-Casablanca-Tanger Une équipe à vos côtés pour votre épanouissement personnel et professionnel MOT DE BIENVENUE Le coaching se situe au cœur de l aspiration que tout

Plus en détail

Vers un développement collaboratif d Internet

Vers un développement collaboratif d Internet Vers un développement collaboratif d Internet Le point de vue de l Internet Society sur la Conférence de plénipotentiaires 2014 de l UIT OCTOBRE 2014 Dans quelques jours, l Union internationale des télécommunications

Plus en détail

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r

D E V E N E Z C E N T R A L i e n É C O L E C E N T R A L E P A R I S. l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r É C O L E C E N T R A L E P A R I S l e a d e r, e n t r e p r e n e u r, i n n o v a t e u r D E V E N E Z C E N T R A L i e n I n g é n i e u r d e h a u t n i v e a u s c i e n t i f i q u e e t t e

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Formation et Coaching en Leadership inclusif et en Management interculturel Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Une approche holistique

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

MASTERPEACEMOROCCO. MasterPeace Morocco Morocco@masterpeace.org +212 611 613 972 1 www.facebook.com/masterpeacemorocco Local Des Jeunes, Hay Hassani

MASTERPEACEMOROCCO. MasterPeace Morocco Morocco@masterpeace.org +212 611 613 972 1 www.facebook.com/masterpeacemorocco Local Des Jeunes, Hay Hassani MASTERPEACEMOROCCO We are dedicated to put Music above fighting, Dialogue above judgment and Bread above bombs and Creation above destruction. That s MasterPeace MasterPeace Morocco Morocco@masterpeace.org

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE

LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE L ouverture européenne et internationale est une dimension forte de l Ile-de-France. Etre tourné vers l Europe, un choix

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Stratégie de participation Jeunesse

Stratégie de participation Jeunesse Stratégie de participation Jeunesse Contexte La Stratégie de participation Jeunesse repose sur le Colloque jeunesse de la Croix-Rouge canadienne, qui a eu lieu à St. John s, à Terre-Neuve, du 14 au 17

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2013. Un an après

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2013. Un an après INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LES DIPLOMÉS 2013 Un an après 2 Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête : 398 invitations à répondre au questionnaire ont été envoyées

Plus en détail