RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ"

Transcription

1 RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée de jeux, il y a eu un rappel de la démarche d ensemble et un retour sur les principaux résultats de la phase de consultation. Sondage Crop- express octobre 2008, 6 questions sur les grands enjeux du monde l éducation en ce début de 21 e siècle ; le décrochage scolaire, le sous financement du monde scolaire, le ratio d élève dans les classes, la pénurie de main d œuvre et la formation des adultes en FP ou FT collégial, le sous financement des cégeps et des universités. Rappel de la démarche d ensemble et retour sur les principaux résultats de la phase de consultation. Première année ( ) Animation auprès des intenses intermédiaires de la centrale Fédérations et conseils d administration de plusieurs syndicats Deuxième année ( ) Consultations des membres Rendez-vous de l éducation dans les régions Troisième année ( ) Créer un large mouvement social en faveur d une éducation de qualité, juste et égalitaire Plate-forme sur l éducation de la CSQ Nous avons pris connaissances des objectifs de la troisième année de la campagne; formation d un large mouvement social, visibilité sociale de nos revendications, mobilisation des membres. a. Formation d un large mouvement social Informer et convaincre les autres acteurs de l éducation ou autres Au niveau national (rencontre des organisations en éducation) Au niveau régional ou local (conseil des commissaires, instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative, comité sectoriel, conseil régional des élus, etc.) Au niveau des établissements (conseil d établissement ou d administration) Tenir au moins un grand événement public

2 Assises nationales Colloque Réaffirmer la position de leader de la CSQ en éducation Nombre et qualité des interventions (nationales et locales) Capacité d influencer le débat 9décrochage scolaire, stratégie jeunesse) b. Visibilité sociale de nos revendications Porter publiquement la plate-forme sur l éducation Dans les médias nationaux et régionaux (journaux, radio, télé, internet)* Auprès des organismes en éducation ou d autres domaines Auprès de parents Auprès des instances gouvernementales (nationales et régionales) Auprès des partis politiques Auprès de la population Influencer l opinion publique dans un cadre : Électoral De maraudage De négociation * une revue de presse médias écrits et internet, radio, télé a été remise aux participants Atelier sur le plan de communication et les outils proposés. Travail sur la version finale du document l éducation une priorité nationale traitant des cinq propositions pour une meilleur éducation au Québec. Retour en plénière et vous avez tous reçu la version finale. Point d information sur le mandat d initiative sur le décrochage scolaire. Six propositions pour contrer le décrochage scolaire et l abandon des études 1) Agir tôt, avant et au début de la scolarisation, notamment en milieu défavorisé. a. réduire la pauvreté et réclamer des politiques sociales et familiales favorables à l amélioration des conditions de vie des jeunes et des adultes en formation. b. Développer les services éducatifs pour les adultes faiblement scolarisés, notamment pour les mères de jeunes enfants. c. Favoriser l accès aux services de garde en milieu familial, en installation et en milieu scolaire pour les enfants provenant de milieu défavorisé. d. Développer le service d animation Passe-partout. e. Augmenter fortement l offre de service pour la maternelle 4 ans en milieu défavorisé. f. Faire du dépistage précoce des problèmes de comportement et d apprentissage dès le préscolaire et au premier cycle du primaire et intervenir rapidement. 2) Assurer de meilleures conditions d apprentissage pour les jeunes et les adultes g. financer adéquatement l éducation publique, du préscolaire à l université. 2

3 h. Assurer des services professionnels et de soutien de qualité en quantité suffisante, du préscolaire à l université, en passant par l éducation des adultes et la formation professionnelle et technique. i. revoir l intégration des élèves en difficulté pour mieux en baliser les limites et les possibilités. j. réduire le nombre de jeunes et d adultes par classe. 3) Favoriser la mixité sociale et scolaire à tous les ordres d enseignement k. Miser sur des mesures à la fois équitables et efficaces pour favoriser la réussite éducative. l. Favoriser une formation commune la plus longue possible. m. Éliminer la concurrence entre les établissements d enseignement. n. Éliminer la sélection scolaire. o. Favoriser la mixité de genre dans les établissements d enseignement. 4) Favoriser l accessibilité et la persévérance aux études p. revaloriser la formation professionnelle et technique. q. Assurer un meilleur arrimage secondaire / collégial. r. Adopter une loi-cadre afin de garantir l accessibilité aux études postsecondaire. s. Assurer une offre de formations collégiale et universitaire diversifiée en région. 5) Améliorer les conditions d exercice du personnel de l éducation t. Favoriser l attraction, l insertion professionnelle, le maintien en emploi et de meilleures conditions de fin de carrière pour le personnel de l éducation. u. Mettre fin à la précarité d emploi. v. Contrer l épuisement professionnel. w. Reconnaître l autonomie professionnelle et l expertise du personnel de l éducation dans la prise de décisions affectant la vie des établissements. 6) Considérer le décrochage scolaire et l abandon des études comme un problème social. x. Demander l élaboration rapide d un politique de prise en compte de la défavorisation et de ses effets sur la persévérance scolaire et la réussite éducative. y. Encourager la recherche, la veille scientifique et le transfert sur le décrochage scolaire et l abandon des études. z. Encourager l action des instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative. La commission itinérante dans votre région Discussion sur les possibilités : toutes les régions? Quel moment dans votre région? Document synthèse du mémoire, communiqué de presse si possible. Point d information sur les assises nationales 3

4 Point d information sur les conseils d établissements Présentation des actions possibles à poser afin de porter la Plate-forme sur l éducation de la CSQ Six niveaux d intervention possible Niveau Centrale Rendre publique la plate-forme sur l éducation de la CSQ Rencontrer les organisations nationales en éducation Favoriser l appropriation intersectorielle de la plat-forme Favoriser une diffusion large de la de la plate-forme par les fédérations de la CSQ Rencontrer les partis politiques Placer les cinq propositions de la plate-forme dans toutes les formes de communication (Nouvelles CSQ, site Web, communiqué de presse) Création d une page Web sur nos propositions Développer un outil d animation multimédia sur nos propositions (marketing viral) Participation aux Assises nationales Participation à la commission parlementaire sur le décrochage scolaire Organisation d un colloque sur l éducation en 2009 Niveau coordination régionale Dégager une ressource pour au moins deux jours dans la prochaine année afin de participer à une ou des événements où l on peut faire valoir la plate-forme Identifier toutes les occasions possibles régionalement pour faire valoir la plate-forme Favoriser au sein de la coordination une compréhension et approbation intersectorielle des cinq propositions de la plate-forme Organiser une rencontre avec la députation de la région Organisation d une rencontre de presse régionale Niveau syndicat local Faire au moins une intervention dans un journal local ou une radio locale Distribuer dans certains lieux publics les signets de la campagne Assurer une large diffusion des outils de la campagne auprès des membres (affiches, signets, dépliants, plate-forme, animation vidéo) Outiller les personnes déléguées afin qu elles puissent alimenter les représentants aux conseilles d établissement ou d administration S assurer d au moins une présentation de la plate-forme au sein du journal du syndicat Organiser un 5 à 7 sur l éducation et la plate-forme Niveau personne déléguée 4

5 Distribuer le plus largement possible les outils de la campagne (affiches, signets, dépliants, plate-forme, animation vidéo) De faire le lien avec le ou les représentants au conseil d établissement ou d administration Faire un débat midi sur la plate-forme, la où c est possible Organiser un 5 à 7 sur l éducation et la plate-forme Niveau personne représentante CE ou CA Présenter la plate-forme sur l éducation de la CSQ Favoriser au sein du ce ou du ça une compréhension et une appropriation commune de la plate-forme sur l éducation de la CSQ Niveau membre Porter l autocollant, notamment en période électorale Lorsque l occasion se présente, parler lors d une réunion de famille de l importance de l éducation publique Parler sous forme de débats au moins une fois en classe ou dans les autres activités de l établissement de l importance de l éducation publique Écrire dans la section opinion des journaux locaux pour indiquer l importance de l éducation publique, notamment en période électorale Prendre la parole dans les émissions de ligne ouverte discutant de l éducation En atelier nous devions discuter de ces propositions et décider de ce qui devrait être enlevé et de ce que devrait être ajouté. Malheureusement je n ai pas de note sur ce point et ma mémoire me fait défaut, désolé. 5

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Réflexions sur quelques défis actuels de la FP Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Environnement concurrentiel Concurrence externe Les centres

Plus en détail

pour une meilleure éducation au Québec L É D U C AT I O N U N E P R I O R I T É N AT I O N A L E

pour une meilleure éducation au Québec L É D U C AT I O N U N E P R I O R I T É N AT I O N A L E L É D U C AT I O N U N E P R I O R I T É N AT I O N A L E inq propositions pour une meilleure éducation au Québec Une réflexion des membres de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) Améliorer l éducation

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Tableau comparatif Projets pilotes commissions scolaires / cégeps / universités

Tableau comparatif Projets pilotes commissions scolaires / cégeps / universités Tableau comparatif Projets pilotes commissions scolaires / cégeps / universités St-Félicien Drummondville Lanaudière Valleyfield Beauce Etchemin 1. Diagnostic Décroissance de la clientèle Contraintes financières

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique Le Plan en bref «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» Plan régional d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique 2009-2014 2014 de la Capitale-Nationale

Plus en détail

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR»

PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» PROPOSITIONS EN VUE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA FSSS 2009 «POUR LE MEILLEUR ET POUR L AVENIR» I - Pour la défense et la promotion des services sociaux et de santé publics pour les personnes aînées en

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

(Telle que présentée dans un mémoire de consultation, adressé le 17 novembre 2005 au ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine)

(Telle que présentée dans un mémoire de consultation, adressé le 17 novembre 2005 au ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine) Position de la Fédération des cégeps sur la révision des règles administratives concernant la classification et la rémunération du personnel salarié des services de garde (Telle que présentée dans un mémoire

Plus en détail

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file?

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? Jeremy Leonard Directeur de recherche Institut de recherche en politiques publiques 35 e congrès de l ASDEQ Le 13 mai 2010 Le plan

Plus en détail

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015

Résumé des principales positions des partis politiques 15 octobre 2015 Présentation Ce document a été produit à l occasion de la campagne électorale fédérale 2015. Il vise à informer les membres de la Coalition et ses partenaires des positions des principaux partis politiques

Plus en détail

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique.

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Mandats Conseiller l Agence sur les orientations et les actions à privilégier en sécurité alimentaire; Planifier,

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Plan d action 2012-2013. Objet 1a : Représentation Vie politique. Objet 1b : Représentation Réseau de l éducation

Plan d action 2012-2013. Objet 1a : Représentation Vie politique. Objet 1b : Représentation Réseau de l éducation Plan d action 2012-2013 Objet 1a : Représentation Vie politique Sujet(s) Élections provinciales Modifications aux Lois et Règlements touchant l éducation Budget provincial 2013-2014 - Analyser les positions

Plus en détail

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Ont répondu (8à 9 membres/14) : Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF), Centre de formation régionale de Lanaudière (CFRL)

Plus en détail

CONSEIL DES DÉLÉGUÉES ET DÉLÉGUÉS S.E.D.R.

CONSEIL DES DÉLÉGUÉES ET DÉLÉGUÉS S.E.D.R. CONSEIL DES DÉLÉGUÉES ET DÉLÉGUÉS S.E.D.R. 1314-CD-05 _ Procès-verbal de la réunion tenue le 28 janvier 2014, à compter de 17 h Salle Grande Ourse, Aquarium du Québec Présences : 103 Ordre du jour 1. Mot

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Ville de Mont-Saint-Hilaire t-saint-hilaire Ville de Mont-Saint-Hilaire Entrée en vigueur de la Politique de communication de la Ville de Mont-Saint-Hilaire : le 4 juin 2012

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Conférence sur l employabilité 24 mars 2006

Conférence sur l employabilité 24 mars 2006 Projet INSPIRAtion Conférence sur l employabilité 24 mars 2006 L autisme est un trouble vastement incompris au Québec, entre autres à cause d un manque d expertise dans la province. Parallèlement, le nombre

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

Politique de formation continue

Politique de formation continue Politique de formation continue Adoptée le 31 mars 2006 Table des matières Introduction 3 Contexte 3 Engagements d Arrimage (principes directeurs) 4 Objectifs 5 Clientèle visée et champs de formation 6

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Des moyens et des outils pour concrétiser vos projets de mobilité et de recrutement international!

Des moyens et des outils pour concrétiser vos projets de mobilité et de recrutement international! Des moyens et des outils pour concrétiser vos projets de mobilité et de recrutement international! Objectifs de cet atelier Présentation des services d Éducation internationale pour le réseau Bref panorama

Plus en détail

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V À l attention de monsieur Alain Veilleux, sous-ministre adjoint à l éducation préscolaire et

Plus en détail

POLITIQUE. relative aux contributions financières des parents ou des usagers. Direction générale. Numéro de la résolution : CC 2006-951

POLITIQUE. relative aux contributions financières des parents ou des usagers. Direction générale. Numéro de la résolution : CC 2006-951 Direction générale POLITIQUE relative aux contributions financières des parents ou des usagers Numéro de la politique : CSRS-POL-2006-03 Numéro de la résolution : CC 2006-951 Entrée en vigueur : 2006-04-18

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Responsabilité de gestion : Direction générale Date d approbation : 1996.06.06 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 1996.06.06 Référence

Plus en détail

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015

Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Présentation du Pacte (support Prezi) Texte à l intention des directions Septembre 2015 Préambule Ce document a pour objectif de fournir un outil aux directions, en vue de présenter le processus du Pacte

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

Augmenter l offre en éducation des adultes

Augmenter l offre en éducation des adultes Augmenter l offre en éducation des adultes Consultation en vue d un bilan synthèse consolidé de la mise en œuvre du plan d action 2002-2007 et pour la détermination de priorités à retenir dans le cadre

Plus en détail

Persévérance scolaire, conciliation famille-travail, insertion professionnelle et engagement jeunesse, au cœur d une future politique jeunesse

Persévérance scolaire, conciliation famille-travail, insertion professionnelle et engagement jeunesse, au cœur d une future politique jeunesse Persévérance scolaire, conciliation famille-travail, insertion professionnelle et engagement jeunesse, au cœur d une future politique jeunesse Avis présenté à monsieur Philippe Couillard, premier ministre

Plus en détail

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015 Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan Communications et reddition de comptes à la communauté Octobre 2015 1. Contexte 2. Objectifs 3. Champ d application 4. Définition 5. Communications et reddition

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Enjeux/défis nommés dans la région de la Capitale Nationale

Enjeux/défis nommés dans la région de la Capitale Nationale Enjeux/défis nommés dans la région de la Capitale Nationale Laurence Le Hénaff Lamia Belfares Équipe Adaptation familiale et sociale / Santé dentaire, secteur 0-5 ans Direction régionale de santé publique

Plus en détail

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES À retourner à Pour le Direction générale Date : OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF DE CE SONDAGE Ce sondage a pour

Plus en détail

HISTORIQUE DE LA POSITION FNEEQ SUR LES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS

HISTORIQUE DE LA POSITION FNEEQ SUR LES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS HISTORIQUE DE LA POSITION FNEEQ SUR LES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS TABLE DES MATIÈRES PORTRAIT DU REGROUPEMENT DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS... 3 Situation de l emploi dans le regroupement privé... 3 La position

Plus en détail

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec

Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec 1. Présentation du Réseau Plan stratégique 2011-2014 du Réseau des écoles associées de l UNESCO du Québec Créé en 1953, le

Plus en détail

Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler!

Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler! Intégration : la limite est dépassée Faut faire plus qu en parler! Le chemin parcouru L intégration des élèves en difficulté en classe régulière est une priorité pour la Fédération des syndicats de l enseignement

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Ministère de l Économie et des Finances COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES FEUILLE DE ROUTE BILAN 2013 PROGRAMME D ACTION 2014

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

1. Conditions de travail et autres droits

1. Conditions de travail et autres droits 29 août 2013 1.1 La négociation nationale 1.2 La négociation locale 1.3 Santé et sécurité au travail 1. Conditions de travail et autres droits Assurer une participation aux instances du Conseil général

Plus en détail

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous»

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Octobre 2011 2 SOMMAIRE PREAMBULE... 4 1. Description du forum national EPT... 6 1.1 Instances de coordination nationale

Plus en détail

Plan de travail 2012-2013

Plan de travail 2012-2013 Plan de travail 2012-2013 Bilan des réalisations Juin 2013 DOSSIERS ÉMERGEANTS. Calendriers scolaires;. Modification à la politique sur le transport (chemins privés);. Implantation des maternelles 4 ans;.

Plus en détail

DÉVELOPPONS NOS CAPACITÉS

DÉVELOPPONS NOS CAPACITÉS PROGRAMME DETAILLE 16 mai 2007 Deuxième conférence nationale du Groupe d affinité en Formation continue et Services aux entreprises de l Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) Jeudi,

Plus en détail

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 TITRE Créer un café des parents et un blog pour une co-construction d une communauté éducative

Plus en détail

financement public des écoles privées. http://www.csq.qc.net/educat/publique/financement_prive_public.pdf

financement public des écoles privées. http://www.csq.qc.net/educat/publique/financement_prive_public.pdf Financement public des écoles privées : le collégial est-il également touché? Réflexion sur le financement public des collèges privés suite à la déclaration du Regroupement pour la défense et la promotion

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

L éducation, ça commence tout petit!

L éducation, ça commence tout petit! L éducation, ça commence tout petit! Mémoire présenté à la Commission de l éducation dans le cadre des consultations entourant le projet de loi n o 23, Loi modifiant la Loi sur l instruction publique concernant

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 Adoption le 12 juin 2007 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2007 Résolution # C.C.-2332-06-07 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale

Plus en détail

Tableau de bord de l expédition

Tableau de bord de l expédition 2003-2006 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS UNE GRANDE EXPÉDITION 2003-2006 INTRODUCTION GÉNÉRALE 2003-2006 Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs Description Modules 1-13 et objectifs Module 1 Introduction à la formation GEDEon et outils de travail (2 jours) Présentation de la formation GEDEon Outils d organisation du temps et du travail Analyse

Plus en détail

Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point

Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point Relativité salariale et échelles de traitement : une mise au point 9 septembre 2013 Bonjour à toutes et à tous, L article de Lisa-Marie Gervais publié dans Le Devoir de ce samedi 7 septembre concernant

Plus en détail

Fédération des enseignantes et enseignants de CEGEP. syndicalisme. àvisage. Plus de 40 ans d expertise et de proximité

Fédération des enseignantes et enseignants de CEGEP. syndicalisme. àvisage. Plus de 40 ans d expertise et de proximité Fédération des enseignantes et enseignants de CEGEP Un syndicalisme àvisage humain Plus de 40 ans d expertise et de proximité Un syndicalisme de proximité et participatif La FEC, la Fédération des enseignantes

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

Le comité de programme

Le comité de programme Le comité de programme U n des concepts fondamentaux qui a servi au Renouveau de l enseignement collégial est ce qu il est convenu d appeler l approche programme. Le renouvellement de la convention collective

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Intitulé du projet : APIPAQ

Intitulé du projet : APIPAQ Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 Plan d action de la COPHAN Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 2015-2016 Table des matières Introduction... 3 Les valeurs de la COPHAN... 4 Les actions de la COPHAN en 2015-2016...

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Forum sur la formation à distance

Forum sur la formation à distance Aide-mémoire du Forum sur la formation à distance organisé par la SOFAD Hôtel Gouverneur, Île Charron, Longueuil 23 mars 2004 Robert Saucier SOFAD Avril 2004 2 Le Forum sur la formation à distance, un

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL CPNAE 2012-2014. I. PRESENCE DANS LES ENTREPRISES / AFFILIATION (Niveau des affiliés et des travailleurs)

PLAN DE TRAVAIL CPNAE 2012-2014. I. PRESENCE DANS LES ENTREPRISES / AFFILIATION (Niveau des affiliés et des travailleurs) PLAN DE TRAVAIL CPNAE 2012-2014 I. PRESENCE DANS LES ENTREPRISES / AFFILIATION (Niveau des affiliés et des travailleurs) DOMAINES OBJECTIFS 2012-2014 Moyens / Mesures - Vue sur notre présence syndicale

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue!

Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Enjeux jeunesse présentés dans le cadre de la campagne électorale fédérale Pour que la voix des jeunes montréalaises et montréalais soit entendue! Les décisions prises au niveau fédéral peuvent sembler

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003

BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 BILAN DES RÉALISATIONS 2002-2003 INTELLIGENCE DU MARCHÉ DE L EMPLOI Études identifiant les besoins de main-d œuvre Réalisation du Profil de la main-d œuvre et de l industrie des services informatiques

Plus en détail

Option culture, virage numérique

Option culture, virage numérique Option culture, virage numérique François Macerola Président et chef de la direction Société de développement des entreprises culturelles François Macerola est président et chef de la direction de la Société

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Questionnaire d auto-évaluation

Questionnaire d auto-évaluation CUA : Élaboration concertée d une méthode d évaluation du PDSU Questionnaire d auto-évaluation Pour nous permettre de traiter les questionnaires sous différents angles (par enjeux thématiques, par territoires

Plus en détail

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre Organisé par la Chambre de commerce et d industrie Lac-Saint-Jean-Est en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES

AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES 28 octobre 2014 AVANT-PROPOS L Association des directions

Plus en détail

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL GUIDE DE DÉTERMINATIONN DE L ÉCHELON SALARIAL CALCUL DE L EXPÉRIENCEE ET DE LA SCOLARITÉ AVANCEMENT D ÉCHELON EN «PROGRESSION NORMALE» ET EN «PROGRESSION ACCÉLÉRÉE» CONVENTION 2010-2015 JANVIER 2012 Rédaction

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX L ACCC et les CONEIL ECTORIEL NATIONAUX «Le gouvernement travaillera de concert avec ses partenaires afin de faire en sorte que le perfectionnement des compétences suive le rythme de l évolution de l économie.

Plus en détail

Document de réflexion. Sommet sur l enseignement supérieur. Comité national des jeunes du Parti Québécois

Document de réflexion. Sommet sur l enseignement supérieur. Comité national des jeunes du Parti Québécois Document de réflexion Sommet sur l enseignement supérieur Comité national des jeunes du Parti Québécois 2 1. Avant-propos...4 2. Mot de la présidence...5 3. La présente consultation...6 3.1. Composition

Plus en détail

Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION

Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 25 POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée le 19 décembre 2001 CA-01-79-664 Refondue le 21 décembre 2005 CA-05-118-989 Refondue

Plus en détail

Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent!

Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent! Concilier le travail et les études : parce que tous y gagnent! Image : Jscreationzs/ Texte à l intention des intervenants scolaires et des commissaires qui font la promotion du programme 6-9-15 Par Renée

Plus en détail

LA DÉCENTRALISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF DU QUÉBEC. Présenté par M. Guy Larose

LA DÉCENTRALISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF DU QUÉBEC. Présenté par M. Guy Larose LA DÉCENTRALISATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF DU QUÉBEC Présenté par M. Guy Larose Directeur régional - Régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière- Appalaches du ministère de l Éducation, du Loisir

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Collaboration à cette conférence

Collaboration à cette conférence L ACTION EN SANTÉ PUBLIQUE POUR AGIR SUR L ACCESSIBILITÉ AU JEU Bilan des initiatives des directions régionales de santé publique relatives au Casino de Montréal, aux Salons de jeux et au jeu en ligne

Plus en détail

Information, réseautage et concertation. Services administratifs

Information, réseautage et concertation. Services administratifs @ OFFRE DE SERVICES SPÉCIALISÉS NOTRE MISSION LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES COOPÉRATIVES EN MILIEU SCOLAIRE (FQCMS) A POUR MISSION D ASSURER LA PÉRENNITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT DE SES MEMBRES NOS SERVICES

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

endossé par onze organisations syndicales et étudiantes du réseau de l éducation

endossé par onze organisations syndicales et étudiantes du réseau de l éducation endossé par onze organisations syndicales et étudiantes du réseau de l éducation Comme société, peut-on tolérer qu un élève sur trois quitte le secondaire sans diplôme? Peut-on tolérer que des Québécoises

Plus en détail

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Proposé par : Les directeurs des départements de sciences informatiques des universités québécoises

Plus en détail