Quelles représentations des interactionsbiotiques dans les modèles?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles représentations des interactionsbiotiques dans les modèles?"

Transcription

1 Session 1. Quelles représentations des interactionsbiotiques dans les modèles? Exemple du Modèle GEMINI Nicolas Gross, Vincent Maire, Jean François Soussana Nicolas Gross Chargé de recherche 1 er Classe Centre d étude d biologique i de Chizé Equipe AGRIPOP Villier en Bois

2 Colloque Agro Ecologie Modélisation (4 6 Février, 2014) Fonctionnement de l écosystème Agroécologie Maximiser le rôle de la diversité biologique Maximiser le rôle de la diversité biologique dans le fonctionnement des écosystèmes Contrainte environnementale Réponse de l individu Dynamique des espèces en interaction Suding et al GCB

3 Modéliser les interactions: Les familles de Modèle Modèlede de dynamique edes populations : Modèle proie prédateur Type Lokta Voltera Modèle de compétition R* (e.g., Tilman (1985), Daufresne & Hedin 2005) Limitation: Généralisation à n espèces Croissance non explicite (modèles écophysiologies) Feedback sur renouvèlement de la ressource (liens avec les flux?) Modèle empirique et approche fonctionnelle Utilisation des traits fonctionnels (e.g. Lavorel & Garnier 2002) Limitation: permet le changement d échelle mais pas dynamique (mais voir Savage et al. 2007) Modèle biophysique: Végétation utilisépour ses propriétés physiques (Thornley, 1998; ;Wohlfarht et al. 2000) Limitation: Végétation = couche sans dynamique propre (mais voir DGVM Pitman 2003) g y q p p Problème d échelle ne considère pas la communauté spécifiquement Et la diversité dans tout ca

4 Modèle mécaniste GEMINI (Grassland Ecosystem Model with INdividual centered Interactions) Environnement, gestion Modèle individu centré Taille et forme des organes (traits fonctionnels) Morphologie Modèle démographique Modèle biophysique Ressource acquisition & utilisation Co limitations de N et C au niveau plante entière & feuille (functional balance hypothesis, Brouwer 1962) (coordination theory, Maire et al. 2012) Croissance individu Soussana et al Ecol. Mod.

5 Modèle mécaniste GEMINI (Grassland Ecosystem Model with INdividual centered Interactions) At leaf level: Photosynthesis h in function of N distributionib i Colimitation between light and N Acclimatation to Temperature Morphology Plasticity for some traits At root level: N acquistion in function of N in plant/ soil concentration Morphology Acclimatation to Temperature At axis level: Acquisition and distribution of assimilate Functional balance Reserve dynamics Morphology Litter dynamics Leaf growth Population level Self thining Tiller dynamics Recrutment rate density dependent Competition for resource Light and N Paramètres : 66, ne varie pas dans le temps Variables d état : 10, décrit l état dynamique du système Valeur initiale : valeur d une variable au temps t=0 de la période de la simulation Soussana et al Ecol. Mod.

6 GEMINI est composé de différents sous modèles Paramétré & évalué sur 14 espèces de graminées (monoculture) en (Maire et al Functional Ecol.) Soussana et al Ecol. Mod.

7 Impact de la dégradation de la plasticité sur les performances de GEMINI Things should be made as simple as possible, but no simpler Albert Einstein ( ) Dynamique des talles Morphogénèse Plasticité d allocation (Maire et al Ecol. Mod.)

8 Impact de la dégradation de la plasticité sur les performances de GEMINI t ha -1 yr -1 ) DMY (t Anthoxanthum odoratum 6 P < N < P*N < P1 4 P2 P3 P4 P5 P6 2 P7 Anthoxanthum odoratum P < C < P*C < 0.01 Anthoxanthum odoratum P < L < 0.01 P*L < 0.05 DMY (t ha -1 yr -1 ) Arrhenatherum elatius P < N < P*N < 0.05 Arrhenatherum elatius P < C < P*C < 0.05 Arrhenatherum elatius P < L < 0.01 P*L < 0.01 Les différents niveaux de plasticité maximisent la réponse des plantes aux ressources et perturbations -1-1 yr ) DMY (t ha 0 Festuca arundinacea 6 P < N < P*N < Festuca arundinacea P < C < 0.05 P*N n.s. Festuca arundinacea P < L < P*L < Nitrogen level (kgn ha -1 yr -1 ) Cut level (nb yr -1 ) Light level (%) (Maire et al Ecol. Mod.)

9 Importance de la coordination des paramètres pour GEMINI Trait fonctionnels: attribut morphologique, physiologique permettant le maintien des espèces dans leur environnement (Violle et al. 2007) Traits co varient le long d axes de spécialisation (Wright et al. 2004) Notion de trade off et de syndrome de traits SLA? Leaf Life Span Difficulté de tester l effet de traits en particulier sur la fitness/performance d une espèce à cause des liens entre traits Utilisation de GEMINI (voir Maire et al Plos One)

10 Colloque Agro Ecologie Modélisation (4 6 Février, 2014) Importance de la coordination des paramètres pour GEMINI EExpérimentation in silico de éi i i ili d l importance de la coordination entre traits pour coordination entre traits pour la performance des plantes Exploration d un espace de traits 4Dimensions (4 traits, SLA, H, LLS, TD) 10 valeurs par trait & par espèce dans un «full factorial design» (12 espèces) Maire et al Plos One

11 Importance de la coordination des paramètres pour GEMINI N (cm²/g) Slope SLA TD in vs low A Ob bserved SLA Observ (A) (A) R² = 0.86 *** Predicted SLA max (A) 100 HighN r² = 0.70 *** r² = low 0.95 N*** SpeciesTiller Predicted SLA Density in low (Tiller/m²) N (cm²/g) Performance des plantes maximisée pour certaines combinaisons de traits Valeurs de trait maximisant la performance pour GEMINI sont celles mesurées sur le terrain GEMINI prédit une plasticité différentielle entre espèces en fonction de leur traits Plasticité observée prédite par le GEMINI Explication écophysiologique sur l origine des trade offs entre traits Chaque espèce est une combinaison particulière de traits, possédant un plasticité intrinsèque qui maximise sa fitness dans un espace fonctionnel n trait Maire et al Plos One

12 Conclusions GEMINI offre une plateforme générique pour l étude du rôle de la diversité spécifique et fonctionnelle (intra interspécifique) dansle maintien du fonctionnement et de la stabilité des écosystèmes dans le temps Effet biodiversité est prédit par GEMINI: e (kg/m²) Biomass basé sur des différentiations fonctionnelles entre plantes (Maire et al New Phytol) 200 r ² = 0.57 *** Nombre d'espèces

13 Conclusions GEMINI offre une plateforme générique pour l étude du rôle de la diversité spécifique et fonctionnelle (intra interspécifique) dansle maintien du fonctionnement et de la stabilité des écosystèmes dans le temps Applications: conception de prairies semées diverses à bas intrants (ANR PRAIS, Isabelle Litrico) Modèle transposable milieux de culture, praires temporaire ou permanentes Résilience des écosystèmes face aux changements climatiques Predic cted log response e (BM) to CO2 0.4 r² = 0.47 *** Observed SLA (350 ppm)

14 Conclusions GEMINI offre une plateforme générique pour l étude du rôle de la diversité spécifique et fonctionnelle (intra interspécifique) dansle maintien du fonctionnement et de la stabilité des écosystèmes dans le temps Applications: conception de prairies semées diverses à bas intrants (ANR PRAIS, Isabelle Litrico) Modèle transposable milieux de culture, praires temporaire ou permanentes Résilience des écosystèmes face aux changements climatiques GEMINI offre possibilité de liens avec les réseaux trophiques: Organismes du sols (Module SoilOpt) Herbivores (Module Canopt)

15 Merci de votre attention Ce travail a été réalisé dans le cadre du Projet ANR DISCOVER INRA Clermont: Merci à: Vincent Maire David Hill Raphael Martin JF Soussana Juliette Bloor Sébastien Fontaine Denis Vile Frédérique Louault Jena: Tanja Reinholds Christian Wirtz Raphael Proux

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR

Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Traits fonctionnels : concepts et caractérisation exemples des prairies Marie-Laure Navas, Eric Garnier, Cyrille Violle, Equipe ECOPAR Ecole Chercheurs AgroEcologie 5-8 Juin 2012 1 Diversité spécifique

Plus en détail

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE MODELISER L IMPACT DES CHANGEMENTS DEMOGRAPHIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX SUR L EVOLUTION DES ARBRES Le module Luberon Version 2010 Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE Ecologie

Plus en détail

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES ÉCOSYSTÈMES INSULAIRES TROPICAUX : APPLICATIONS POUR LA RÉHABILITATION DES ÎLES TROPICALES FRANÇAISES DE L OUEST DE L OCÉAN INDIEN Pr. Matthieu Le Corre

Plus en détail

Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial. Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012

Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial. Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012 INRA UMR SADAPT Théorie de la viabilité: application à un agroécosystème prairial Rodolphe Sabatier, Muriel Tichit 05-12-2012 rodolphe.sabatier@agroparistech.fr Plan Théorie de la viabilité: concepts et

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC UNEP WCMC Outils, données et approches pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC Plan de la présentation: ti Présentation du PNUE WCMC et du programme Changement Climatique & Biodiversité

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse(INP Toulouse) Florian Fort. le vendredi 27 septembre 2013

Institut National Polytechnique de Toulouse(INP Toulouse) Florian Fort. le vendredi 27 septembre 2013 Institut National Polytechnique de Toulouse(INP Toulouse) Florian Fort le vendredi 27 septembre 2013 Stratégies d'acquisition des ressources des plantes prairiales sous contraintes hydrique et minérale-

Plus en détail

Bases d'une gestion durable des forêts mélangées: écophysiologie, croissance et démo-génétique des espèces constitutives.

Bases d'une gestion durable des forêts mélangées: écophysiologie, croissance et démo-génétique des espèces constitutives. Bases d'une gestion durable des forêts mélangées: écophysiologie, croissance et démo-génétique des espèces constitutives. AIP ECOGER (INRA) 2005-2008 Catherine COLLET, Erwin DREYER diapo 1 Equipes impliquées

Plus en détail

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation Quels rôles jouent les surfaces continentales dans le système climatique? Nathalie de Noblet-Ducoudré nathalie.de-noblet@lsce.ipsl.fr

Plus en détail

Biodiversité, Taxonomie et Barcode moléculaire. Nicolas Puillandre puillandre@mnhn.fr

Biodiversité, Taxonomie et Barcode moléculaire. Nicolas Puillandre puillandre@mnhn.fr Biodiversité, Taxonomie et Barcode moléculaire Nicolas Puillandre puillandre@mnhn.fr Biodiversité : - les écosystèmes - les espèces - les gènes Taxonomie : Description des unités taxonomiques Classification

Plus en détail

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine Département de la Seine-Saint-Denis 1. Eléments de contexte 2. Rappel

Plus en détail

La prairie au cœur des systèmes de production de ruminants à hautes performances

La prairie au cœur des systèmes de production de ruminants à hautes performances La prairie au cœur des systèmes de production de ruminants à hautes performances Jean-Louis Peyraud, Inra DS Agriculture.01 UE-27 La prairie en Europe en quelques chiffres Une place majeure dans l occupation

Plus en détail

Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics

Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics Approche systémique des pêches Boulogne-sur sur-mer 2008 Population responses to environmental forcing : approaches to model and monitor habitat characteristics Pierre Petitgas (1), M. Huret (1), B. Planque

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

Modélisation grande échelle du fonctionnement des écosystèmes terrestres: comment mieux rendre compte des pratiques agricoles?

Modélisation grande échelle du fonctionnement des écosystèmes terrestres: comment mieux rendre compte des pratiques agricoles? Modélisation grande échelle du fonctionnement des écosystèmes terrestres: comment mieux rendre compte des pratiques agricoles? B. Guenet / N. Vuichard Plan Eléments de contexte Représentation du couvert

Plus en détail

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France XIV ème colloque de l Association de comptabilité nationale 6 8 juin 2012 Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France Commissariat

Plus en détail

Modèles matriciels pour la gestion de population naturelle structurée en taille

Modèles matriciels pour la gestion de population naturelle structurée en taille Modèles matriciels pour la gestion de population naturelle structurée en taille Application à la gestion forestière en Afrique centrale Nicolas Picard, Sylvie Gourlet-Fleury, Frédéric Mortier, Vivien Rossi,

Plus en détail

Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes

Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes Le génie écologique appliqué à l éco-conception des aménagements maritimes Pourquoi et comment favoriser la biodiversité dans les aménagements maritimes? La lutte contre l érosion de l habitat est l un

Plus en détail

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes»

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» La pollinisation: un service écosystémique basé sur des réseaux d interactions complexes Isabelle

Plus en détail

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE)

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Relevé de conclusions & questionnaire en vue de la réunion du mois

Plus en détail

Qu est- ce que la méta- analyse

Qu est- ce que la méta- analyse Paris, Juin 2013 Séminaire INRA ACTA Qu est- ce que la méta- analyse David Makowski INRA Grignon UMR Agronomie 211 makowski@grignon.inra.fr DéfiniOon StaOsOcal analysis of a large collecoon of results

Plus en détail

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines?

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Colloque Restauration des bandes riveraines et protection de la qualité de l eau en milieu agricole La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Bérenger

Plus en détail

Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas

Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas Science de la biodiversité: ce que nous savons sur la biodiversité et une idée de ce que nous ne savons pas Andrew Gonzalez Québec Centre for Biodiversity Science http://qcbs.ca Un message inquiétant Ces

Plus en détail

Eco Land 3D. Projet. Partagez votre vision du paysage. Agropolis Fondation 18 mars 2009. Présentation projet EcoLand3D

Eco Land 3D. Projet. Partagez votre vision du paysage. Agropolis Fondation 18 mars 2009. Présentation projet EcoLand3D Partagez votre vision du paysage Projet Eco Land 3D Agropolis Fondation 18 mars 2009 Présentation Bionatics Profil de la société Projet démarré en 2001 Transfert de technologie avec le CIRAD Éditeur de

Plus en détail

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou

MOOC Agroécologie Séquence 1 Septembre 2015. Application pour l enherbement des cultures pérennes. Elena Kazakou CONCEPT DES TRAITS FONCTIONNELS Application pour l enherbement des cultures pérennes Elena Kazakou Dans cet exemple je vais vous présenter le concept des traits fonctionnels et vous illustrer comment on

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA REPONSE ET DE L EFFET DES PRAIRIES SUBALPINES À / SUR LA RESSOURCE HYDRIQUE

CARACTERISATION DE LA REPONSE ET DE L EFFET DES PRAIRIES SUBALPINES À / SUR LA RESSOURCE HYDRIQUE ECOLE POLYTECHNIQUE PROMOTION X2002 ALBERT Cécile RAPPORT DE STAGE D'OPTION SCIENTIFIQUE : CARACTERISATION DE LA REPONSE ET DE L EFFET DES PRAIRIES SUBALPINES À / SUR LA RESSOURCE HYDRIQUE NON CONFIDENTIEL

Plus en détail

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO. Philippe Balandier. Contrat MEDDE GIP Ecofor Programme BGF

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO. Philippe Balandier. Contrat MEDDE GIP Ecofor Programme BGF Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Contrat MEDDE GIP Ecofor Programme BGF P. Balandier Séminaire BGF Nancy 06 juin 2014 diapo 1 Contexte :

Plus en détail

Agrobiodiversité et réseaux sociaux. le consortium NETSEED

Agrobiodiversité et réseaux sociaux. le consortium NETSEED NETSEED-CESAB Agrobiodiversité et réseaux sociaux Une approche interdisciplinaire pour analyser comment les systèmes semenciers locaux agissent sur la diversité des plantes domestiquées NETSEED FRB-CESAB

Plus en détail

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier

Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Impact de l intensité des prélèvements forestiers sur la biodiversité IMPREBIO Philippe Balandier Contrat MEEDDM GIP Ecofor Programme BGF Contexte : - Alternatives aux énergies fossiles : augmentation

Plus en détail

Théme 1: matière organique et biodiversité

Théme 1: matière organique et biodiversité Théme 1: matière organique et biodiversité Jan Valckx Provincie Limburg (B) Union européenne - Europese Unie Fonds Européen de Développement Régional Europees Fonds voor Regionale Ontwikkeling Interreg

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Stage de terrain au col du Lautaret avec le Laboratoire d Ecologie Alpine :

RAPPORT DE STAGE. Stage de terrain au col du Lautaret avec le Laboratoire d Ecologie Alpine : Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE Stage de terrain au col du Lautaret avec le Laboratoire d Ecologie Alpine : Mécanismes fonctionnels de résilience des

Plus en détail

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Clovis GRINAND GeONG 2012 Chambéry 6 novembre 2012 Plan Changement d utilisation des terres et changement climatique

Plus en détail

Ingénierie agro-écologique des systèmes de production agricoles Contribution à l innovation

Ingénierie agro-écologique des systèmes de production agricoles Contribution à l innovation Ingénierie agro-écologique des systèmes de production agricoles Contribution à l innovation Peut-on produire des connaissances génériques et «situées» pour la conception de systèmes agricoles? Michel Duru

Plus en détail

Les Toitures Végétales

Les Toitures Végétales Projet Personnel Encadré Fdgfg Les Toitures Végétales Morgan BENIGAUD Projet Personnel Encadré Année 2013-2014 2013 Conception Préliminaire Introduction sur les toitures végétales La France est un pays

Plus en détail

MEMOIRE. MASTER : mention Biologie spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution

MEMOIRE. MASTER : mention Biologie spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution MEMOIRE Présenté par : Sandra Berman MASTER : mention Biologie spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution Sujet : Méthodes de mesure de la diversité fonctionnelle : exploration des indices de Mason et

Plus en détail

AnaEE-France : SI et sémantique

AnaEE-France : SI et sémantique AnaEE-France : SI et sémantique Open Science INRA - Séminaire des 17 19 décembre 2014 St Martin-de-Londres C. Pichot, D. Maurice, H. Raynal et collectif Une infrastructure nationale dédiée à l'étude des

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Françoise Burel, CNRS Jacques Baudry, INRA CAREN, Rennes www.caren.univ-rennes1.fr/pleine-fougeres Les paysages sont hétérogènes

Plus en détail

Réseau d Observations Phénologiques pour la Gestion des Changements Climatiques

Réseau d Observations Phénologiques pour la Gestion des Changements Climatiques Réseau d Observations Phénologiques pour la Gestion des Changements Climatiques Isabelle Chuine CEFE CNRS Montpellier isabelle.chuine@cefe.cnrs.fr Bernard Seguin Agroclim INRA Avignon François Lebourgeois

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (196-198) & (27-21) POUR LA RÉGION D AVIGNON T. BOULARD, H. FATNASSI, M. TCHAMITCHIAN Financement par la mission

Plus en détail

PARIS. (PAsture-Ruminant Interaction Simulator)

PARIS. (PAsture-Ruminant Interaction Simulator) PARIS (PAsture-Ruminant Interaction Simulator) Laurent Pérochon (1) laurent.perochon@clermont.inra.fr R. Baumont (1) P. Carrère (2) B. Dumont (1) C. Force (3) D.R.C Hill (3) C. Mazel (3) (1) INRA Centre

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE

UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE UN CONSTAT, UNE ÉVIDENCE,, UNE CERTITUDE : COUVRIR LE SOL POUR PRODUIRE DE L EAU PROPRE Konrad Schreiber Institut de l Agriculture Durable 1 2 LA MISE À NU DES SOLS POSE D ÉNORMES PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX

Plus en détail

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat rejoignez L initiative 4 pour 1 000 Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat En s appuyant sur une documentation scientifique solide et des actions concrètes sur le terrain, l initiative «4 pour

Plus en détail

Laboratoire d Excellence CeMEB

Laboratoire d Excellence CeMEB Laboratoire d Excellence CeMEB Centre Méditerranéen de l Environnement et de la Biodiversité Partenaire coordinateur: Université Montpellier 2 Proposer et transférer des réponses aux problèmes d'environnement

Plus en détail

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale

Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale Chapitre 11 : la production agricole végétale et animale L approvisionnement de l humanité en nourriture constitue un enjeu planétaire majeur pour le 21 ème siècle. Depuis les années 1950, la modernisation

Plus en détail

Clé de détermination des principales graminées prairiales au stade végétatif

Clé de détermination des principales graminées prairiales au stade végétatif Clé de détermination des principales graminées prairiales au stade végétatif Il existe de nombreuses clés de détermination pour les graminées, malheureusement, la plupart sont basées, pour une partie au

Plus en détail

Eco-conception de maisons à énergie positive

Eco-conception de maisons à énergie positive MEXICO Rencontres 2015, Clermont-Ferrand 06 octobre 2015 Eco-conception de maisons à énergie positive Mots-clés : Optimisation multicritère, algorithme génétique, fronts de Pareto Thomas RECHT : thomas.recht@mines-paristech.fr

Plus en détail

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle

Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Impact de la disponibilité en azote sur la formation du bois: une analyse fonctionnelle Frédéric Pitre Laboratoire de Chimie Biologique GDR-AMV, Pessac 2005 Plantations (quelque part en Normandie) Introduction

Plus en détail

Suivi des populations d amphibiens de France

Suivi des populations d amphibiens de France Suivi des populations d amphibiens de C. MIAUD, Professeur à l'université de Savoie Atlas : répartition Gestion espaces et espèces : nécessité de nouveaux outils (N 2000; plans d action, etc.) Personnels

Plus en détail

La notion de comportement optimal

La notion de comportement optimal Leçon d Option B La notion de comportement optimal Jean-Olivier Irisson irisson@normalesup.org http ://jo.irisson.free.fr/work/ Table des matières 1 La théorie du comportement optimal tente de prédire

Plus en détail

MOHAMAD Rihab 4 rue de la Bergeonnerie 37300 Joué-Lès-Tours, FRANCE 33 (0)6 20 85 90 65 dib305@hotmail.com

MOHAMAD Rihab 4 rue de la Bergeonnerie 37300 Joué-Lès-Tours, FRANCE 33 (0)6 20 85 90 65 dib305@hotmail.com MOHAMAD Rihab 4 rue de la Bergeonnerie 37300 Joué-Lès-Tours, FRANCE 33 (0)6 20 85 90 65 dib305@hotmail.com (31 ans) Statut civil : mariée avec 2 enfants SITUATION ACTUELLE 2008-2012 Doctorat : Etude de

Plus en détail

Projet ACCAF PERPHECLIM

Projet ACCAF PERPHECLIM Projet ACCAF PERPHECLIM WP3: Modélisation Isabelle Chuine Hélène Raynal Marc Bonhomme Structure du WP3: Modélisation WP 3: Modélisation Iñaki Garcia de Cortazar, Isabelle Chuine, Hélène Raynal, Marc Bonhomme

Plus en détail

Agri-BALYSE, une base de données publique d ICV des produits agricoles français

Agri-BALYSE, une base de données publique d ICV des produits agricoles français Agri-BALYSE, une base de données publique d ICV des produits agricoles français V.Colomb 1, H. van der Werf 2, G. Gaillard 3, P. Koch 3, J. Mousset 1. T. Salou 2, 1.ADEME 2.INRA 3 AGROSCOPE Journée Ecotech-Sudoes

Plus en détail

Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide.

Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide. Visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide. 10 ans de recherche en Abitibi-Témiscamingue 6 septembre 2012 PROGRAMME - Jeudi 6 septembre 2012 MRC d Abitibi et MRC de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie

DOSSIER DE PRESSE. Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie DOSSIER DE PRESSE Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques en région Haute-Normandie Normand Serre, un outil au profit de l essor des sciences végétales et agronomiques

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN)

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Thème : Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) Djibo BOUBACAR (Ph. D), responsable

Plus en détail

TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM

TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM TerrOïko : JEU en collaboration avec la SEEM Journée EcoInnovation et Biodiversité 21 mai 2014 - Contact: Catherine de Roincé, catherine.deroince@terroiko.fr Historique d une start-up issue de la recherche

Plus en détail

Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA. Vendredi 27 février 2015

Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA. Vendredi 27 février 2015 Biodiversité, ressources génétiques et adaptation au changement climatique François Lefèvre, INRA URFM, PACA Vendredi 27 février 2015 Quel(s) lien(s) entre biodiversité, ressources génétiques et adaptation

Plus en détail

BRGM, Orléans-La Source 2 et 3 décembre 2009

BRGM, Orléans-La Source 2 et 3 décembre 2009 BRGM, Orléans-La Source 2 et 3 décembre 2009 photothèque cnrs La problématique du changement global est devenue un enjeu majeur avec à terme de fortes implications environnementales, sociétales et économiques.

Plus en détail

.horizons. L observation de la «Grosse boule bleue» : un levier de politique

.horizons. L observation de la «Grosse boule bleue» : un levier de politique .horizons L observation de la «Grosse boule bleue» : un levier de politique Nous tenons à remercier le personnel du Bureau de liaisons gouvernementales et de la Division des communications de l Agence

Plus en détail

Modélisation des plantes. Frédéric Boudon Virtual Plants Team UMR AGAP

Modélisation des plantes. Frédéric Boudon Virtual Plants Team UMR AGAP Modélisation des plantes Frédéric Boudon Virtual Plants Team UMR AGAP Contexte : Etude de la morphogénèse des plantes Shoot apical meristem? Lateral meristems Root apical meristem Acquisition de la structure

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Les motivations à l'adoption d'innovations agroécologiques. Application de la méthode du choix contingent à la banane antillaise

Les motivations à l'adoption d'innovations agroécologiques. Application de la méthode du choix contingent à la banane antillaise Les motivations à l'adoption d'innovations agroécologiques. Application de la méthode du choix contingent à la banane antillaise Jean-Marc Blazy, INRA, UR 135, Petit-Bourg (Guadeloupe) Alain Carpentier,

Plus en détail

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques

RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques RefAB : Des références pour les systèmes de production agricoles biologiques Proposition d un cadre méthodologique innovant Présentation par Céline Cresson, ACTA et Catherine xperton, ITAB Préparée avec

Plus en détail

Colloque Gagilau 2014

Colloque Gagilau 2014 14-15-16 Mai Hôtel de Région Midi-Pyrénées Toulouse Colloque Gagilau 2014 Quels fleuves et estuaires pour demain? Session 3 : Adaptation aux changements globaux et gouvernance des risques PERISCOPE / REMOB

Plus en détail

Gestion des écosystèmes

Gestion des écosystèmes Gestion des écosystèmes Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Le bien-être dépend de la santé des écosystèmes. Un écosystème peut se définir comme un ensemble dynamique constitué de plantes,

Plus en détail

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris)

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Marie DEHAENE Symposium du 24 octobre 2012 Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Yann DUSZA Soutenu par le programme «Ignis mutat res» Un outil

Plus en détail

Des innovations pour les enjeux multiples des productions vivrières et maraîchères des Antilles.

Des innovations pour les enjeux multiples des productions vivrières et maraîchères des Antilles. Des innovations pour les enjeux multiples des productions vivrières et maraîchères des Antilles. F. Bussière, Y.M. Cabidoche, D. Pétro, J. Sierra, D. Cornet, S. Guyader, H. Ozier-Lafontaine, R. Tournebize,

Plus en détail

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité Xavier Poux, Jean-Baptiste Narcy, Blandine Ramain AScA Laurent Godé, Anne Philipczyk, Anne Vivier, PNRL Séminaire final DIVA 2 5-7 avril

Plus en détail

Application des plantes. des cultures. Bruno Andrieu. UMR INRA-AgroParisTech. AgroParisTech Environnement et Grandes Cultures

Application des plantes. des cultures. Bruno Andrieu. UMR INRA-AgroParisTech. AgroParisTech Environnement et Grandes Cultures Application des plantes virtuelles à la modélisation Bruno Andrieu des cultures UMR INRA-AgroParisTech AgroParisTech Environnement et Grandes Cultures Diversification des questions posées aux modèles Quantité

Plus en détail

Le projet agroécologique

Le projet agroécologique Le projet agroécologique Karine BELNA - Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt DGPAAT / SDBE / BSECC 19 novembre 2014 Rencontres organisées par Bio vallée : Face aux nouveaux enjeux

Plus en détail

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Conférence-débat SNPN sur les espèces invasives Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Photo : Jean-Luc Potiron Jean-Marc Pons Origine, Structure et Evolution de la biodiversité,

Plus en détail

Tavakoli, Shahin Fourier analysis of functional time series, with applications to DNA... 2014

Tavakoli, Shahin Fourier analysis of functional time series, with applications to DNA... 2014 resultats sont ensuite utilises pour construire des estimateurs des operateurs de densite spectrale bases sur des versions lissees du periodogramme, le generalisation fonctionnelle de la matrice de periodogramme.

Plus en détail

«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat».

«Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat». «Poursuivre au-delà de BEEST : une approche fonctionnelle basée sur les traits de vie des espèces en relation avec l habitat». Philippe USSEGLIO-POLATERA Université Paul Verlaine Metz UMR-CNRS 746 - LIEBE

Plus en détail

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Et si vous décidiez de soutenir notre projet à Rapa Nui*? L île de Pâques est connue pour ses gigantesques statues de pierre, les moai. D une

Plus en détail

Xplo. Logiciel de simulation et d'exploration de l'architecture des arbres. Sébastien Griffon (Cirad-AMAP)

Xplo. Logiciel de simulation et d'exploration de l'architecture des arbres. Sébastien Griffon (Cirad-AMAP) Xplo Logiciel de simulation et d'exploration de l'architecture des arbres. Sébastien Griffon (Cirad-AMAP) Xplo Réunion CAQ 05/04/2011 Objectifs Contour thématique : Architecture de la plante individuelle

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Doc. CC-0008. 10 500 V 22 100 000 µf Ø 25. 40 mm - 55 C / + 85 C / 56 jours / days L.L. 2 outlines

Doc. CC-0008. 10 500 V 22 100 000 µf Ø 25. 40 mm - 55 C / + 85 C / 56 jours / days L.L. 2 outlines CI - FRS 0 500 V 00 000 µf Ø 5. 40 mm - 55 C / + 85 C / 56 jours / days L.L. Spécifications applicables CECC 0 00 - Longue durée DIN 4 40 - Classe d'utilisation FPD CEI 60 84.4 longue durée Essai d'endurance

Plus en détail

FORMATION (gratuite) Reconnaissance et Gestion DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

FORMATION (gratuite) Reconnaissance et Gestion DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Haute-Vienne Adresse : 13 Rue Auguste Comte -CS 92092-87070 LIMOGES Siret : 412 109 670 00031 Code APE : 7120

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses)

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Combes Didier, Robert Pauline, Hurlus Jean-Michel 1 INRA-URP3F

Plus en détail

Optimisation multi-critère pour l allocation de ressources sur Clouds distribués avec prise en compte de l énergie

Optimisation multi-critère pour l allocation de ressources sur Clouds distribués avec prise en compte de l énergie Optimisation multi-critère pour l allocation de ressources sur Clouds distribués avec prise en compte de l énergie 1 Présenté par: Yacine KESSACI Encadrement : N. MELAB E-G. TALBI 31/05/2011 Plan 2 Motivation

Plus en détail

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière Estimation des stocks de carbone Exemple des concessions forestières de Bétou et Missa - Congo 595 948 ha Février 2010 FICHE D IDENTITÉ DES CONCESSIONS BÉTOU ET MISSA Unités Forestières d Aménagement situées

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain le 27 mars 2015 Bruxelles Environnement DU VERT SUR NOS TOITURES Bernard Capelle Landscapedesign Objectifs de la présentation

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Certification environnementale des exploitations agricoles

Certification environnementale des exploitations agricoles Certification environnementale des exploitations agricoles Afin de vous adresser une proposition sans engagement de votre part, nous vous remercions de bien vouloir remplir ce document et de nous le retourner

Plus en détail

L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles

L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles L agroécologie : vers de nouveaux systèmes agricoles http://gamour.cirad.fr Michel DURU, Olivier THEROND, Jean-Noël AUBERTOT, Jacques-Eric BERGEZ UMR AGIR, Centre INRA de Toulouse 1 L agroécologie : vers

Plus en détail

Télé-épidémiologie et problèmes de santé publique en lien avec les changements climatiques

Télé-épidémiologie et problèmes de santé publique en lien avec les changements climatiques Télé-épidémiologie et problèmes de santé publique en lien avec les changements climatiques Pascal Michel, dmv, MPVM, PhD Populations et Environnement, Agence de la santé publique du Canada Groupe de Recherche

Plus en détail

1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé

1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé 1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé Source : Thierry Caquet, Inra, Le Croisic 2009 Mis en œuvre à l origine pour des utilisations en écologie, les écosystèmes aquatiques

Plus en détail

Compétition & agression. Compétition pour l accès aux ressources. Compétition par exploitation. Distribution des ressources

Compétition & agression. Compétition pour l accès aux ressources. Compétition par exploitation. Distribution des ressources Compétition & agression Compétition pour l accès aux ressources BIO76 - Université d Ottawa Prof. Gabriel Blouin-Demers Labo d Herpétologie Herpetology Lab Écologie comportementale & physiologique Behavioural

Plus en détail

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique 1 ière Édition Agriculture, changement climatique et responsabilité des organisations Dakar, du 25 au 27 Avril 2013 au CICES Communication

Plus en détail

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable)

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) S. Moreau CGDD/SOeS CNIS - le 26 mai 2014 Des indicateurs à définir pour le suivi de la SNTEDD

Plus en détail