Modalités d accompagnement en matière de développement de carrière dans le contexte des PME Recension des écrits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modalités d accompagnement en matière de développement de carrière dans le contexte des PME Recension des écrits"

Transcription

1 Modalités d accompagnement en matière de développement de carrière dans le contexte des PME Recension des écrits Rapport n o 3 (recherche documentaire) Produit dans le cadre du projet Répondre aux besoins de compétences du milieu de travail: la contribution du développement de carrière Liette Goyer, Ph. D. Chercheur régulier du Centre de recherche et d intervention sur l Éducation et la vie au travail (CRIEVAT), Université Laval Février 2010 Un projet du Groupe de recherche canadien sur la pratique en développement de carrière fondée sur les données probantes.

2

3 Crédits COORDINATION DU PROJET ET RÉDACTION Liette Goyer, professeure agrégée, Ph.D. Université Laval Chercheur régulier du Centre de recherche et d intervention sur l Éducation et la vie au travail (CRIEVAT) COLLABORATION INITIALE AU PROJET Bryan Hiebert, professeur, Ph. D., Université de Calgary Réginald Savard, professeur, Ph. D., Université de Sherbrooke RECHERCHE DOCUMENTAIRE Andy Dimitri Veilleux, c.o., étudiant au doctorat en sciences de l orientation, Université Laval Cynthia Bilodeau, étudiante au doctorat en éducation, Université de Sherbrooke Josée Laprade, étudiante en sciences de l orientation, Université Laval Marie-Andrée Dorion, étudiante à la maîtrise en sciences de l orientation, Université Laval Hélène Langlois, conseillère en orientation, c.o., Université Laval RÉVISION LINGUISTIQUE Jocelyn Bérubé CONCEPTION GRAPHIQUE Lorraine Beaudoin, Productions AlphaZULU REMERCIEMENTS Les auteurs désirent remercier Ressources humaines et Développement des compétences du Canada (RHDCC) pour son soutien financier à ce projet dans le cadre du programme d Initiative en matière de compétences en milieu de travail (ICMT) ÉDITION Fondation canadienne pour le développement de carrière (FCDC) Ce rapport est aussi disponible en version originale anglaise sous le titre : CAREER DEVELOPMENT IN SMEs - A LITERATURE REVIEW Février 2010 Université Laval. Tous droits réservés. Toute reproduction ou utilisation sous toutes ses formes en tout ou en partie de ce document est strictement interdite sans l autorisation des auteurs. 1

4 Liste des rapports produits dans le cadre du projet «Répondre aux besoins de compétences en milieu de travail : la contribution du développement de carrière» Rapport 1 Rapport 2 Rapport 3 Rapport synthèse Analyse de besoins - Accompagnement en matière de développement de carrière dans les PME Recension des écrits Modalités d accompagnement en matière de développement de carrière dans les PME Rapport 4 Recension des écrits Bilan et développement de compétences Rapport 5 Recension des écrits Conversations sur la carrière Rapport 6 Rapport de recherche Bilan et développement de compétences Rapport 7 Rapport 8 Rapport de recherche Conversations sur la carrière Rapport de recherche Mon GPS de carrière Outils élaborés dans le cadre de ce projet ZZ ZZ ZZ ZZ ZZ Analyse de besoins Questionnaire d analyse de besoins Conversations sur la carrière Initiation aux conversations sur la carrière Guide de l animateur Initiation aux conversations sur la carrière Guide du gestionnaire Conversations sur la carrière - Guide de l employé Bilan et développement de compétences Guide de l employé Guide de l employeur Guide de mise en œuvre Mon GPS de carrière Mon GPS de carrière - Guide auto-dirigé Évaluation Outils d évaluation utilisés pendant le projet Cadre d évaluation Recueil d outils d évaluation 2 Consultez le site pour avoir accès à ces documents.

5 Table des matières Crédits 1 Liste des rapports produits dans le cadre du projet «Répondre aux besoins de compétences en milieu de travail : la contribution du développement de carrière» 2 Liste des figures 4 Résumé 5 Introduction 6 1. Contexte et objet de cette recension des écrits Recherche documentaire Les petites et les moyennes entreprises (PME) au Canada Les PME quelques balises Les PME et les rôles des propriétaires/superviseurs dans la formation et le développement professionnel des employés Les PME et la formation continue et les activités des travailleurs Les PME qualifiantes et le développement des compétences Les PME et le développement de carrière des personnes en situation de travail Carrière, besoins organisationnels et modalités d accompagnement La carrière et son développement: un espace contextuel, ouvert et partagé Besoins des personnes dans un contexte organisationnel Relation ou interaction développementale Le coaching en milieu organisationnel Le mentorat en entreprise Les bilans de compétences (BC) Les discussions de carrière en contexte organisationnel Vers une autogestion de carrière interactive 56 CONCLUSION 65 Références consultées et retenues 69 ANNEXE A : Rubriques de la fiche de lecture 84 ANNEXE B : Sites Internet consultés 85 3

6 Liste des figures Figure Page 1 Mots-clés relatifs aux pratiques organisationnelles en matière de développement de carrière 2 Mots-clés reliés aux besoins des individus et des organisations 3 Aperçu des petites et des moyennes entreprises au Canada 4 Besoins primaires et besoins secondaires en contexte organisationnel (Boudrias et coll., 2008) Les bénéfices observables du mentorat 46 6 Les risques et les expériences négatives associés au mentorat 47 4

7 Résumé Le présent rapport offre un portrait des pratiques en matière de développement de carrière offertes en milieu organisationnel, notamment au sein des PME canadiennes. L objet de la recherche documentaire et les grandes lignes de la méthode privilégiée y sont décrits. Ce rapport étaye d abord le contexte des PME en relation avec la formation, le développement continu des compétences des personnes en situation d emploi et le rôle des gestionnaires ou des consultants externes œuvrant en développement de carrière. Il fait état de diverses pratiques organisationnelles relatives à l accompagnement du maintien et au développement professionnel qui peuvent s avérer bénéfiques ou encore risquées autant pour les personnes en situation de travail que pour les entreprises. Cette recension suggère d étudier attentivement les pratiques de discussions de carrière, de bilan de compétences et d autogestion de carrière dans des contextes organisationnels variés et auprès de différentes populations. Finalement, il importe de souligner la nécessité de poursuivre des travaux de recherche en utilisant un cadre d évaluation scientifique commun des pratiques organisationnelles en développement de carrière (Beaudoin, Bezanson, Borgen, Goyer, Hiebert, Magnusson, Michaud, Lalande, Renald, et Turcotte, 2007). Mots clés : Développement de carrière, PME, coaching, mentorat, discussions de carrière, bilan de compétences, autogestion de carrière 5

8 Introduction Cette recension des écrits a été préparée dans le cadre d une recherche ( ) menée par le Groupe de recherche canadien sur la pratique en développement de carrière fondée sur les données probantes (GDRC). Le programme intitulé Initiatives sur les compétences en milieu de travail et soutenue par le ministère des Ressources Humaines et Développement Social Canada (RHDSC) a permis de réaliser cette recherche documentaire qui vise à dégager un portrait des pratiques en matière de développement de carrière offertes en milieu organisationnel, notamment au sein des PME canadiennes. Notre rapport présente cette synthèse des écrits scientifiques et professionnels. D emblée, nous avons constaté que les écrits portant sur les données probantes au sujet des pratiques d accompagnement favorisant le maintien ou le développement professionnel des travailleurs au sein des petites et moyennes entreprises sont peu nombreux. La majorité des écrits recensés servent davantage à donner des descriptions ou des explications sur ces modalités plutôt que de fournir des résultats probants sur les effets de ces dispositifs organisationnels. Ainsi, hormis les travaux de l étude du Groupe de recherche canadien (GDRC, ), les pratiques en matière de développement de carrière au sein des PME canadiennes n ont pas encore donné lieu à des recherches systématiques en fonction d un cadre d évaluation commun fondé sur une perspective d orientation tout au long de la vie. Malgré ce constat, nous avons cherché à recenser des écrits relatifs aux enjeux des PME, aux besoins en contexte organisationnel et aux modalités d accompagnement en matière de gestion et de planification de carrière. 6 Ce rapport se divise en trois sections. La première section présente le contexte et l objet de la recherche documentaire en proposant les grandes lignes de la méthode privilégiée. La deuxième section permet de décrire le contexte des PME en relation avec la formation, le développement continu des compétences des personnes en situation d emploi et le rôle

9 des gestionnaires ou des consultants externes œuvrant en développement de carrière. La troisième section fait état de diverses pratiques organisationnelles relatives à l accompagnement du maintien et du développement professionnel des personnes en situation de travail. La conclusion résume les éléments essentiels de ce rapport en précisant quelques indications qui pourront alimenter des travaux ultérieurs. Finalement, les références bibliographiques et les annexes complètent ce rapport synthèse. 7

10 1. Contexte et objet de cette recension des écrits L évolution du monde du travail a amené des transformations importantes dans le domaine du travail et de la formation, entre autres, avec la globalisation des marchés, le développement technologique, la montée de la précarité et des emplois atypiques et les effets de la baisse démographique. Dans ce contexte, les pratiques organisationnelles de soutien à la carrière représentent, tant pour les personnes que pour les collectifs, un enjeu de développement et de maintien des compétences. La nécessité de la mise à jour des apprentissages tout au long de la vie favorise l émergence de pratiques visant le maintien et le développement des compétences des travailleurs. Dans le but de soutenir les travailleurs dans la mouvance de ce contexte, les gouvernements et certaines organisations ont consenti des investissements considérables par l intermédiaire de programmes de formation et des mesures de soutien offert aux employés. Toutefois, malgré cet effort, une bonne part des travailleurs assument eux-mêmes les coûts associés au développement continu de leurs compétences. Dans le contexte contemporain du marché du travail, on observe, dans les écrits, de nouvelles formes de conduites entre employeurs et employés soutenant l enjeu explicite de favoriser l engagement des travailleurs qualifiés. L engagement professionnel 1 ou organisationnel 2, la satisfaction au travail 3, le développement continu des compétences 4, la conciliation famille / travail 5, la santé psychologique au travail 6, l adaptation 1 Battistelli et Picci, 2008 ; Kidd et Smewing, 2001 ; Ellett, Ellis, Westbrook et Dews, Kidd et Smewing, 2001 ; Scandura et Williams, 2004 ; Kidd, Hirsh et Jackson, 2003 ; Sturges, Guest, Conway et Davey, Gazioglu et Tansel, 2006 ; Ghiselli, La Lopa, et Bai, 2001) 4 Beaver et Hutching, 2005 ; Coetzer, 2006; Szamosi, Duxbury & Higgins, 2004; Moy et Lee, 2002 et Lock, Sturges, et Guest, 2001 ; Beaver et Hutchings, St-Arnaud, Bourbonnais, Saint-Jean et Rhéaume, 2007 ; Gewurtz, Kirsh, Jacobson et Rappolt, 2006 ; Maranda et Fournier, 2009

11 aux changements 7 et les transitions professionnelles 8 représentent de nouvelles préoccupations associées à la qualité de la vie au travail. Il n y a pas si longtemps encore, un individu entrait dans une entreprise pour en ressortir à l âge de la retraite. Alors qu aujourd hui les transitions s accentuent, les parcours atypiques deviennent davantage la norme et font partie intégrante de la carrière des individus 9. De plus, au cours des trente dernières années, les formes contractuelles d emplois se sont multipliées. Dans certains secteurs d activités, il y a des fermetures d usines et des mises à pied récurrentes pendant que d autres secteurs connaissent des pénuries de main-d œuvre importantes. Le marché du travail vacille entre la pénurie et le surplus de main-d œuvre selon les secteurs de l activité économique. Les employeurs engagent des employés à forfait, de façon temporaire, sans garantir d emploi à long terme ni de stabilité. Par ailleurs, cette précarisation du travail incite les employés à trouver des stratégies pour être moins dépendants de leur organisation en développant de nouveaux rapports d affiliation envers leur organisation 10 et, à cet égard, les petites et les moyennes entreprises ne font pas exception. Dans ce contexte, les employeurs que représentent les PME sont de plus en plus conscients qu ils doivent trouver des moyens pour maintenir et retenir les employés compétents et productifs. Plusieurs modalités sont mises en œuvre par ces employeurs, parfois en collaboration avec des consultants externes, pour favoriser le maintien professionnel, la rétention et le développement des ressources humaines à différentes étapes de vie au travail. Parmi ces modalités, on retrouve des systèmes de reconnaissance des employés, des salaires compétitifs, des conditions de travail avantageuses, de la formation continue en entreprise, etc. Même si les employés trouvent très intéressants ces avantages, d autres écrits démon- 7 Maranda, Rhéaume, Condamin et Girard, 2000 ; Picci et Battistelli, Beyer, 2009 ; Zheng, et Kleiner, Fournier, Lachance et Bujold, Ito et Brotheridge,

12 trent que pour qu un employé soit satisfait au travail et veuille s y maintenir 11, il doit se sentir motivé 12, engagé 13 et avoir l impression qu il développe ses compétences à travers ses expériences professionnelles. Plusieurs employeurs ont compris cette demande des travailleurs et ils ont développé diverses stratégies pour soutenir les employés à développer leurs compétences 14. Dans les écrits consultés, les processus liés au développement professionnel ayant une incidence sur la carrière peuvent prendre plusieurs formes : évaluation/évolution du potentiel, évaluation de rendement, coaching, mentorat, discussions sur les objectifs de carrière (conversation de carrière), bilan de compétences/professionnel, autogestion de carrière, etc. Si les grandes entreprises ont recours à des ressources internes pour offrir des services plus formels à leurs employés ou sollicitent des spécialistes externes pour effectuer ce travail (par ex. conseillers d orientation, psychologues du travail, consultants en ressources humaines, etc.), plusieurs questions ont été initialement posées par les membres du GDRC pour mieux saisir la réalité des PME, à savoir : ZZ ZZ ZZ ZZ Quels sont les besoins des employés et les besoins organisationnels en termes de développement de carrière (DC) dans les PME? Quelles sont les pratiques en matière de DC au sein des PME? Quels sont les bénéfices et les risques d instaurer ces pratiques? Comment ces pratiques participent-elles à retenir ou à maintenir les employés au sein des entreprises? En quoi sont-elles efficaces? Ces questions initialement posées par les membres du GDRC ont servi de repères tout au long de cette recherche documentaire. Si les organisations 11 Limoges et Doyon, Boudrias, Phaneuf, Phaneuf et Guertin, Bellô, Agus et Batistelli, Nizet et Pichault; 2000 ; Foucher et Morin, 2008 ; Vandenberghe et Morin, 2008

13 utilisent des moyens variés en matière de maintien et de développement de carrière, il semble difficile de circonscrire dans quels contextes ils sont efficaces. Toutes ces questions justifient le fait d explorer et d approfondir les écrits concernant ces réalités organisationnelles notamment au sein des petites et moyennes entreprises Recherche documentaire La recherche documentaire a porté sur des textes scientifiques, des rapports de recherche, des programmes et des rapports d activités publiés principalement au cours des dix dernières années 15 et répertoriés dans les bases de données reconnues. Afin de trouver la documentation pertinente, nous avons consulté principalement cinq bases de données différentes. Ces bases de données réfèrent aux sciences sociales (psychologie, sociologie), aux sciences de l éducation (orientation, formation) et aux sciences de l administration (affaires, ressources humaines). Elles ont pour noms PSYCINFO, BUSINESS SOURCE PREMIER, ERIC, ABI INFORM GLOBAL ET FRANCIS. Cependant, seules les trois premières ont été analysées en profondeur, puisqu elles offraient un plus grand nombre d articles en lien avec les objectifs de la recension. Plusieurs mots-clés ont été utilisés pour interroger les bases de données pour la période de 2000 à Les expressions associées aux pratiques en matière de développement de carrière (figure 1) et leurs correspondantes en anglais ont généré des résultats variables. 15 Quelques écrits publiés avant l an 2000 ont été sélectionnés et retenus compte tenu de leur pertinence au regard des objectifs de la recension 11

14 Pratiques en développement de carrière / Career development practices FRANÇAIS Autogestion de carrière / auto-direction de carrière Bilan de compétence Coaching Conseil en carrière Conversation /discussion de carrière Counseling en choix de carrière / Counseling de carrière/conseil en orientation Évaluation de la performance / du rendement Gestion de carrière Information sur la carrière Intervention d autogestion de carrière Intervention de carrière Intervention en développement de carrière Mentorat Orientation professionnelle, Outils de développement de carrière Planification de carrière Programme d aide aux employés Programme de développement de carrière Service de développement de carrière Service en gestion de carrière Soutien à la carrière ANGLAIS Career Self-management / Career self directed Skills check-up assessment Coaching Career advice Career conversation Career counselling Performance appraisal Cereer management Career information Career Self-management Career intervention Career development intervention Mentoring Career guidance Career development tool Career planning Employee assistance program Career development program Career development service Career management service Career support 12 Figure 1 Mots-clés relatifs aux pratiques organisationnelles en matière de développement de carrière

15 Les termes ou les expressions comme «petites et moyennes entreprises (PME)», «petite organisation» ont généré des résultats de qualité inégale et qui souvent relevaient de la gestion des ressources humaines ou encore du management. Nous avons également sélectionné des documents qui portaient sur les besoins des employés et les besoins des employeurs. Les expressions associées aux besoins (figure 2) et leurs correspondances anglaises ont généré plus de résultats. Les termes ou les expressions comme «satisfaction au travail», «motivation des employées» ou «engagement professionnel/organisationnel» ou bien la notion de «comportement du citoyen organisationnel» ont généré des résultats de qualité inégale et qui relevaient davantage des disciplines de la gestion ou du management ou encore de la psychologie organisationnelle / industrielle. Besoins individuels et organisationnels FRANÇAIS Besoins Besoins primaires / secondaires Changement de carrière Engagement organisationnel Engagement professionnel Mobilité professionnelle Motivation des employés Rétention des employés Satisfaction au travail Support organisationnel Comportements du citoyen organisationnel ANGLAIS Needs / Drivers Key drivers Career move Organizationel commitment Professional commitment Professional mobility Employee motivation Employee retention Job satisfaction Organizational support Organizational citizenship behavior Figure 2 Mots-clés reliés aux besoins des employés et des organisations 13

16 La plupart des articles consultés sur les bases de données ou des actes de congrès proviennent principalement du Canada, des États-Unis, de la France, de l Angleterre, de l Australie, de l Italie et de la Suisse. De plus, les documents répertoriés sur les différentes bases de données se retrouvent majoritairement dans les domaines disciplinaires du management, de la gestion des ressources humaines et de la psychologie organisationnelle. D autres références reliées à la vie au travail et au développement de carrière ont pu être répertoriées à l aide du soutien des chercheurs actifs 16 au Centre de recherche et d intervention sur l éducation et la vie au travail (CRIEVAT). Plus de 300 documents ont été sélectionnés à partir de leur résumé et parcourus. Plus d une centaine de fiches de lectures ont été complétées. Le gabarit des rubriques qui compose chacune des fiches de lecture se retrouve à l annexe A. Parallèlement à ce rapport synthèse, nous avons voulu donner accès aux principaux contenus de ces fiches de lecture. Elles sont disponibles en ligne sur le site de la chercheure principale 17. De plus, des sites Internet spécialisés, incluant sites gouvernementaux, chaires de recherche et associations professionnelles, ont également été consultés pour la pertinence de leurs publications disponibles en ligne. Une liste de ces sites se retrouve à l annexe B. Les écrits retenus devaient pouvoir aider à comprendre les thématiques suivantes : le contexte des petites et des moyennes entreprises PME en lien avec les besoins individuels et organisationnels des employés à l égard du développement de compétences, d une part et, d autre part, les pratiques organisationnelles qui participent au maintien et au développement de carrière, leurs effets et résultats. De plus, pour la préparation de ce rapport, la référence à d autres textes scientifiques est apparue nécessaire pour faciliter l articulation du contenu de l ensemble Site du CRIEVAT de l Université Laval : 17

17 Si les résultats de cette recherche documentaire restent modestes, les communications publiques 18 qui ont été faites à quatre événements, dont deux de nature nationale 19 et deux autres d envergure internationale 20 ont suscité réflexions et discussions qui, à leur tour, ont nourri la rédaction de ce rapport. Cette synthèse est préparée avec le souci de soutenir la réflexion des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de pratiques en matière de développement de carrière en milieu organisationnel, notamment au sein des petites et moyennes entreprises (PME). 2. Les petites et les moyennes entreprises (PME) au Canada Cette section présente des repères permettant de mieux comprendre le contexte des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes. Quelques statistiques seront présentées au sujet des PME. La particularité des rôles des propriétaires / superviseurs dans la formation et le développement professionnel des employés des PME sera discutée. De plus, quelques constats au sujet du développement des compétences dans la construction de la carrière seront évoqués. 18 Cannexus 2008 à Montréal ; ACC 2008 à Moncton, AIPTLF 2008 à Québec, AFEC 2009 à Dijon, France 19 Rencontre avec les membres de comités sectoriels et employeurs, à Ottawa en octobre Atelier intitulé : Mieux comprendre les pratiques offertes en développement de carrière : le cas des PME, tenu le 14 avril 2008 à Montréal dans le cadre de la rencontre Cannexus Communication intitulée : Le développement de carrière dans les petites et moyennes entreprises : recension des écrits et offerte dans le cadre d un symposium lors du XV e congrès de l Association internationale de psychologie du travail de langue française, tenu à l Université Laval, Québec, 22 août 2008 et une deuxième dans le cadre du Congrès de l Association francophone des études comparées (AFEC) portant sur le thème : Orientation et mondialisation tenu à Dijon en France en juin

18 2.1. Les PME quelques balises Au Canada, les PME emploient près de 6 Canadiens sur 10. Selon la Fédération canadienne de l entreprise indépendante (2004), la majorité des entreprises emploient moins de 100 personnes. Les petites et moyennes entreprises canadiennes représentent à elles seules près de 97 % de toutes les entreprises canadiennes (FCEI, 2005). Elles sont à l origine de la majorité des nouveaux emplois créés et elles génèrent environ la moitié du PIB du Canada (FCEI, 2008). De plus, on constate que la moitié des PME choisissent de s établir dans les petites villes et villages plutôt que dans les régions métropolitaines ou les grands centres (FCEI, 2004). La plupart des PME n ont pas d employés à salaire horaire et elles sont généralement non constituées en personne morale. Le reste des PME est composé de moins de 50 employés et susceptible d être constitué en personne morale. Les moyennes entreprises embauchant de 50 à 499 employés forment un peu plus de 2 % des entreprises au Canada. La figure 3 présente un aperçu du secteur des PME au Canada. Entreprises sans employé à salaire horaire 56,2 % Moins de 5 employés 24,8 % 5 à 19 employés 12,9 % 500 employés ou plus 0,1 % 50 à 499 employés 2,2 % 20 à 49 employés 3,8 % Nombre d établissements: 2,4 millions 16 Figure 3 Aperçu des petites et des moyennes entreprises au Canada. Source : Note de recherche FCEI (2005) et Statistiques Canada (2004)

19 Le Conference Board du Canada (2009a) a dégagé plusieurs constats au sujet de la formation et des activités d apprentissage offertes par les PME dites «prospères». Tout d abord, ces PME réalisent des activités d apprentissage ou de formation pertinentes et utiles au maintien de leur productivité. Elles ciblent des besoins d apprentissage qui s arriment aux enjeux organisationnels et qui conviennent à leur modèle d affaires ou à leur culture d entreprise. Deuxièmement, ces PME s assurent que leurs activités d apprentissage s arriment sur les besoins des employés, ainsi que sur les objectifs organisationnels actuels et à venir. Troisièmement, elles font la relation entre l apprentissage en milieu de travail et les activités de gestion de rendement, qui mesurent l efficacité du rendement (résultats) et non pas la quantité d activités d apprentissage ou de formation suivies. Quatrièmement, ces PME tirent parti des fournisseurs de services de formation en milieu de travail et du contenu relatif à l apprentissage et à la formation qui existent sur le marché. Cinquièmement, elles reconnaissent la valeur des normes de l industrie, des titres de compétences et des certifications. Finalement, ces PME prospères établissent toujours un lien entre les activités d apprentissage et de formation en milieu de travail et les enjeux d affaires qu elles cherchent à relever (Conference Board du Canada, 2009b). Toujours selon cette étude, les PME sont influencées directement par le contexte économique ambiant et leur durée de vie est habituellement plus courte que celle des grandes entreprises. Si le contexte des PME diffère de celui des grandes organisations, les préoccupations des PME sont souvent les mêmes en matière de développement des compétences des travailleurs que celles des grandes entreprises (Kickul, 2001). La différence réside davantage dans les moyens disponibles pour faire face au développement des compétences des ressources humaines. Parmi les enjeux identifiés chez les PME, on retrouve notamment celui de la rétention d une main-d œuvre qualifiée (FCEI, 2008). Cette préoccupation est majeure pour le recrutement et le maintien des ressources humaines au sein des PME. 17

20 2.2. Les PME et les rôles des propriétaires/superviseurs dans la formation et le développement professionnel des employés La moitié des PME sont créées par leurs propriétaires et près du quart d entre elles ont été reprises de l entreprise familiale ou ont été achetées (FCEI, 2008). Rappelons que le nombre de Canadiens qui travaillent à leur compte demeure le principal facteur de croissance du marché du travail. Selon Statistiques Canada, le travail autonome surclasse le travail salarié depuis Même en tenant compte du ralentissement économique actuel, les propriétaires/superviseurs de PME constatent que le profil démographique les oblige à investir dans la formation de leurs employés pour disposer de ressources humaines qui leur permettront de mettre en marché leurs produits et services. Les petites entreprises consacrent des ressources importantes à la formation. De plus, les propriétaires/superviseurs ont un rôle important à jouer dans le choix des dispositifs susceptibles de soutenir le développement professionnel de leurs employés. En considérant la baisse démographique, les propriétaires/superviseurs de PME sont concernés par la mise en place de modalités flexibles pour retenir leurs personnels (FCEI, 2008). Le soutien à l apprentissage dans le cadre d un projet de formation est un moyen parmi d autres qui participe à l engagement organisationnel des personnes en situation d emploi Les PME et la formation continue et les activités des travailleurs 18 Les PME et les grandes entreprises adoptent une approche différente en matière de formation continue auprès des travailleurs. La formation informelle en cours d emploi est la plus fréquemment offerte dans les petites et moyennes entreprises (Foucher et Morin, 2008 ; Foucher, 2000). Même si ce type de formation n est pas encore reconnu par les gouvernements, il s avère utile pour la personne qui en bénéficie. Lorsqu on additionne le coût de la formation informelle en cours d emploi et celui de la formation formelle, les PME canadiennes dépensent tous les ans près de 18 milliards de dollars pour assurer la formation de leurs employés (FCEI, 2008). Il importe de mentionner que nous n avons pas de données portant sur les

21 projets de formation continue initiés personnellement par les travailleurs des PME, mais non financés par les PME. Selon Goldenberg (2006), le taux de participation à des activités formelles de formation était de 32,1 % en 2002 pour les entreprises canadiennes de 100 à 500 employés, 25,1 % pour celles de 20 à 99 employés et de 18,5 % pour les entreprises de moins de 20 employés. Au cours d une période de cinq ans seulement, le nombre de propriétaires de PME qui ont concentré exclusivement leurs efforts sur la formation formelle est passé de 2 % à 8 %. Si la formation formelle gagne du terrain auprès des petites entreprises, Kitching (2007) indique que les PME ne mettent pas suffisamment en place de structure interne favorisant les apprentissages plus formels. C est une lapalissade d affirmer que les PME ont à relever des défis importants en matière de formation continue en milieu de travail. Selon la FCEI (2008), un propriétaire de petite entreprise dépense en moyenne $ par employé par année et ces dépenses peuvent atteindre $ pour les employés sans expérience récemment embauchés. Lorsqu on mesure les coûts de la formation informelle, il est facile d alléguer le fait que les entreprises canadiennes n investissent pas suffisamment dans la formation. Pourtant, il ne faut pas sous-estimer les défis que doivent relever les petites entreprises pour offrir de la formation en milieu de travail. En effet, des efforts accrus sont mis en œuvre en matière de formation informelle, malgré les contraintes budgétaires importantes, la dépendance croissante envers les travailleurs sans expérience et le taux de départ plus élevé, en partie attribuable au passage des employés vers de plus grandes entreprises. Le cas des travailleurs sans expérience œuvrant au sein des petites et des moyennes entreprises canadiennes est documenté (FCEI, 2008). Les PME représentent une source importante d emplois pour cette population. Bien que les PME offrent de la formation pour améliorer leur performance, les investissements massifs dans la formation des travailleurs peu qualifiés constituent un véritable apport sociétal, élément que l on néglige trop souvent. 19

RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE

RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ DU TRAVAIL : LA CONTRIBUTION DU DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE RAPPORT 1 Rapport synthèse Un projet du Groupe de recherche canadien sur la pratique en développement de carrière

Plus en détail

Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines

Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines Outils et ressources liés à la planification des ressources humaines Guide ressources à l intention des gestionnaires du secteur d emploi de l économie sociale et de l action communautaire Avant-propos

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes

Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Consultation en ligne de l UNESCO sur la Recommandation sur le développement de l éducation des adultes Contribution de l Institut de coopération pour l éducation des adultes (ICÉA) Juin 2014 2 Table des

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF 19 juin 2013 Les objectifs de la conférence La conférence de Gatineau visait à stimuler la discussion

Plus en détail

LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT?

LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT? LA FORMATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT? Présenté par : Richard Perron Pierre Riopel 7 janvier 2015 7, rue Vallière, Québec (Québec) G1K 6S9 Téléphone : 418 692-0022 1 800 463-5079

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif

Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Favoriser la création d emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme par le modèle coopératif Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est l organisme-cadre national qui représente les

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Créateur d opportunités

Créateur d opportunités Créateur d opportunités Climat, énergie & ressources naturelles Agriculture & développement rural Marchés de l emploi & développement du secteur privé Systèmes financiers Commerce & intégration régionale

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais

Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Les conséquences du sous-financement des organismes communautaires montréalais Des conclusions qui appellent à la mobilisation Rapport du RIOCM sur le sous-financement des organismes communautaires de

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage?

Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? ÉTUDE TECHNIQUE Vos données sont-elles adaptées à l informatique en nuage? De toutes les questions à se poser avant de migrer vers le nuage, la suivante est la plus pertinente : mes données sont-elles

Plus en détail

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Une démarche d'accompagnement pour une autoévaluation réflexive Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Université

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation

Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Nouveaux dispositifs de formation et construction identitaire d adultes en formation Bernadette Charlier Université de Fribourg (Suisse) Bernadette.charlier@unifr.ch Notre contribution présente et discute

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements

Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Résumé Les défis du mandat d une Équipe itinérante : prévenir les glissements Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION

»»»» CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? DÉFINITION 5 Fiche de sensibilisation CONCILIATION FAMILLE-TRAVAIL OU COMMENT RÉCONCILIER LES DEUX MONDES DANS LESQUELS NOUS ÉVOLUONS? Il nous arrive fréquemment de nous interroger sur notre façon de faire les choses

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Milieux de travail amis des aînés : Outil d auto-évaluation pour les employeurs

Milieux de travail amis des aînés : Outil d auto-évaluation pour les employeurs Milieux de travail amis des aînés : Outil d auto-évaluation pour les employeurs Ce document a été préparé conjointement par le Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables des aînés.

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES

SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES DOCUMENT SYNTHÈSE DIAGNOSTIC DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE SECTEUR DE LA FINANCE ET DES ASSURANCES PAGE 2 CONSEIL EMPLOI MÉTROPOLE DIAGNOSTIC DES BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE CONSTATS ET FAITS SAILLANTS DÉFINITION

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS)

Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Une étude personnalisée de la série Technology Adoption Profile commandée par Bell Canada Juin 2014 Protéger l expérience client contre les attaques par déni de service distribué (attaques par DDOS) Introduction

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs.

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs. À LA DÉFENSE DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS D AGENCES DE PLACEMENT TEMPORAIRE IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT PASSE À L ACTION! AIDEZ NOUS À FAIRE DES GAINS DANS CE DOSSIER PRIMORDIAL MISE

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Education en vue du développement durable : Une définition

Education en vue du développement durable : Une définition Education en vue du développement durable : Une définition Contenu : Le développement durable : Une définition 1. Historique et contexte Suisse 2. Le développement durable Le lien entre développement durable

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

Bilan de l an 1 de SOMMAIRE RAPPORT DU COMITÉ AVISEUR DE SOLIDARITÉ JEUNESSE

Bilan de l an 1 de SOMMAIRE RAPPORT DU COMITÉ AVISEUR DE SOLIDARITÉ JEUNESSE Bilan de l an 1 de SOMMAIRE RAPPORT DU COMITÉ AVISEUR DE SOLIDARITÉ JEUNESSE Le Sommaire constitue un abrégé du document intitulé Bilan de l an I de Solidarité jeunesse : Rapport du Comité aviseur de Solidarité

Plus en détail

Orientation et formation au cheminement de carrière

Orientation et formation au cheminement de carrière Ministère de l Éducation Le curriculum de l Ontario 11 e et 12 e année R É V I S É Orientation et formation au cheminement de carrière 2 0 0 6 Table des matières Introduction.......................................................

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Chef de file en matière de gestion des. ressources humaines, Groupe SFP. a comme mission d offrir des solutions. adaptées visant l efficacité

Chef de file en matière de gestion des. ressources humaines, Groupe SFP. a comme mission d offrir des solutions. adaptées visant l efficacité www.groupe-sfp.com 1.877.373.8208 TROIS-RIVIÈRES 2200, rue Sidbec Sud, Bureau 204 Trois-Rivières (Québec) G8Z 4H1 Tél. : 819.373.8208 Téléc. : 819.373.8165 resshum@groupe-sfp.com DRUMMONDVILLE 193, rue

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail