Élaboration de la planification stratégique du secteur agroalimentaire de la Gaspésie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie"

Transcription

1 Titre du rapport (PRÉLIMINAIRE) Élaboration de la planification stratégique du secteur agroalimentaire de la Gaspésie Rapport final Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie Janvier 2010 Experts en économie de l'environnement et des ressources naturelles ÉcoRessources 825, rue Consultants, Raoul Jobin, for Québec (NOM DU (Québec) CLIENT) Canada G1N 1S , rue St Alexandre, Montréal (Québec) Canada H2Z 1P8

2

3 Équipe Responsable du mandat : Amina Baba-Khelil, chargée de projets, ÉcoRessources Consultants Recherche, analyse et rédaction : Amina Baba-Khelil, chargée de projets, ÉcoRessources Consultants Marjolaine Mondon, assistante de recherche, ÉcoRessources Consultants Relecture et révision : Josée Messier, adjointe administrative, ÉcoRessources Consultants Lise Lapointe, réviseure externe ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie i

4

5 Table des matières 1. INTRODUCTION OBJECTIFS DU MANDAT ORGANISATION DE LA DÉMARCHE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC CONSULTATIONS ÉLABORATION DU PLAN STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE LA VISION DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE LES ENJEUX DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE LES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES CONCLUSION ANNEXES Liste des figures FIGURE 1 : DÉMARCHE DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE... 2 ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie ii

6

7 1. Introduction L agriculture en Gaspésie est surtout représentée par des entreprises horticoles, d élevage bovin et de production laitière. Le secteur de la transformation occupe le troisième rang des emplois dans la région. La production de boissons artisanales, la production et la transformation de petits fruits, la création de valeur ajoutée dans le secteur des viandes ainsi que l agrotourisme sont des atouts importants pour le développement agroalimentaire de la région. La Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie (TCAG), qui existe depuis plus d une dizaine d années, a pour mission de s assurer de la performance de la filière agroalimentaire dans la région par la concertation des différents acteurs du milieu, afin de susciter des actions, de les soutenir et de les consolider dans une perspective de développement durable. Cette organisation a également établi des collaborations avec le secteur des pêches depuis la fin de l année Afin d assurer la performance de la filière agroalimentaire en Gaspésie, deux planifications stratégiques ont été entreprises pour les périodes et Objectifs du mandat À l issue de la planification stratégique , la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie (TCAG) a souhaité entreprendre une réflexion afin d élaborer la planification stratégique et a mandaté ÉcoRessources Consultants pour réaliser ce mandat. Le travail de réflexion a été réalisé de concert avec le comité «Planification stratégique du secteur». Les objectifs du mandat sont les suivants : Actualiser la planification stratégique et valider les enjeux sur lesquels les acteurs du secteur devront travailler d ici 2015; Évaluer l arrimage possible avec le secteur des pêches pour la Gaspésie; Élaborer la planification stratégique ; Produire un plan d action en lien avec la planification stratégique ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 1

8 3. Organisation de la démarche La démarche de planification stratégique s est déroulée en plusieurs étapes au cours de l automne 2009, entre les mois de novembre et décembre. Le schéma qui suit résume la démarche de planification stratégique. FIGURE 1 : DÉMARCHE DE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Analyse de l environnement interne Analyse de l environnement externe Vision Identification des forces et des faiblesses Identification des opportunités et des menaces Définition des orientations stratégiques Définition des objectifs et moyens afin de construire un plan stratégique Suivi et évaluation Source : Adaptée de Stratégor par ÉcoRessources Consultants Élaborer un plan stratégique revient en fait, à répondre à trois questions principales : Quelle est la situation actuelle du secteur? Réaliser le diagnostic et la description de l environnement interne et externe du secteur et formuler les défis stratégiques. Que faut-il faire pour développer le secteur? Élaborer des stratégies et des objectifs. Comment le faire? Définir des moyens afin de réaliser les objectifs assignés. Afin de répondre à ces trois questions, trois étapes ont été suivies. ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 2

9 3.1 Réalisation du diagnostic La première étape a consisté à réaliser un diagnostic global du secteur agroalimentaire en Gaspésie afin de bien comprendre l environnement interne (forces et faiblesses) et l environnement externe (opportunités, menaces) dans lesquels évolue ce secteur. Cette phase a été réalisée sur la base d une revue de littérature qui a été complétée par des échanges avec certains membres du comité «Planification stratégique du secteur». Un tableau synthétique des forces, faiblesses, opportunités et menaces du secteur agroalimentaire de la Gaspésie est placé en annexe 1. Il est important de préciser que cette étape n avait pas pour objectif de réaliser une analyse pointue du secteur agroalimentaire gaspésien. Elle a été toutefois importante car elle a constitué la base de réflexion qui a permis aux différents acteurs impliqués dans la réalisation de la planification stratégique de bien cerner les enjeux et les défis entourant l évolution future du secteur au sein de son environnement. 3.2 Consultations Afin de recueillir l information nécessaire et essentielle pour soutenir la réflexion de la planification stratégique, l étape de consultation (groupes de discussion) a été prépondérante. Plusieurs personnes clés du secteur, œuvrant dans l ensemble des maillons, ont été invitées à faire ressortir les principaux défis et enjeux auxquels le secteur agroalimentaire de la Gaspésie devra faire face au cours des prochaines années. Ainsi, quatre groupes ont été consultés : Les producteurs agricoles; Les intervenants du secteur; Les producteurs-transformateurs; Les distributeurs-détaillants. Les rencontres des trois derniers groupes ont eu lieu à New Richmond en Gaspésie au cours des journées du 5 et 6 novembre Les échanges ont été réalisés sur la base d un questionnaire établi au préalable et validé par le comité «Planification stratégique du secteur» (cf. Annexe 2). Au total, 35 personnes ont été consultées. Ces journées de réflexion ont permis de mettre en commun les connaissances et les besoins du secteur agroalimentaire de la région. Des pistes de solution ont ainsi pu être établies. Par ailleurs, au printemps-été 2009, des consultations avaient été effectuées auprès des syndicats de base et spécialisés de l UPA, au cours desquelles 64 producteurs agricoles ont été invités à échanger sur les principaux enjeux du secteur de la production. Les comptes-rendus issus de ces consultations ont été exploités par ÉcoRessources Consultants pour le développement des principales orientations. ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 3

10 3.3 Élaboration du plan stratégique Une planification stratégique est un plan général qui fournit un aperçu d ensemble des objectifs assignés et de la direction à suivre afin d atteindre ces objectifs. Le présent plan est structuré autour de quelques notions principales : la vision, les enjeux, les orientations stratégiques, les objectifs et les moyens. Dans le cadre de ce mandat, la démarche de planification a constitué une occasion privilégiée pour actualiser la planification stratégique et valider les enjeux sur lesquels les différents acteurs du secteur devront travailler d ici Le projet de planification stratégique a d abord permis de développer cinq principaux enjeux et orientations stratégiques à la suite des analyses réalisées à l issue des différentes consultations. Ces orientations stratégiques tiennent compte des caractéristiques du secteur agroalimentaire, de ses forces, de ses faiblesses, des opportunités qui se présentent et des menaces qu il faut éviter. Ce projet de plan a été par la suite présenté au comité «Planification stratégique du secteur» dans le but de validation et d appropriation. Une démarche d une journée, tenue le 27 novembre 2009, a été organisée durant laquelle la vision, les orientations stratégiques, les objectifs et les moyens ont été proposés et discutés. L objectif a également été de valider l analyse des enjeux stratégiques importants qui touchent la filière, d en établir la priorité et de formuler des stratégies pour y faire face. Ainsi, les échanges au cours de cette journée ont tout d abord, permis de revoir la vision du secteur. La réflexion a ensuite été axée sur la priorisation des enjeux et des orientations stratégiques et l établissement des objectifs, moyens et actions se rattachant à chacune des orientations. Le projet de planification stratégique a été validé et adopté par le conseil d administration de la TCAG lors d une réunion tenue le 7 décembre Enfin, une présentation de la démarche générale de cette planification stratégique a été effectuée auprès de différents acteurs du secteur le 11 décembre 2009 à New Richmond. Cette présentation a eu lieu lors du forum intitulé : «Faites bon usage de votre influence» où près de cinquante personnes étaient réunies. Lors de ce forum, les acteurs ont été amenés à échanger après la présentation de la planification stratégique pour bonifier les moyens et les actions. L objectif du forum était que les gens s approprient la planification stratégique. Cette journée a été très intéressante et enrichissante, les personnes présentes ont été très satisfaites de la planification et l appuient dans son ensemble. La planification stratégique se trouve en annexe 3 sous forme de tableau synthétique. Le fruit de ce travail est présenté dans la section ci-après. ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 4

11 4. Planification stratégique La vision du secteur agroalimentaire Le secteur agroalimentaire est un secteur phare en Gaspésie, évoluant dans une dynamique d occupation du territoire. Il contribue au développement durable de la région grâce à sa forte notoriété, au caractère différencié et diversifié de ses produits et à la prospérité de ses entreprises. Cette vision situe le secteur agroalimentaire au cœur du développement de la région de la Gaspésie. Elle reconnaît le rôle essentiel du secteur dans ses fonctions à d autres fins que l alimentation et le replace dans un contexte plus global d occupation dynamique du territoire et de développement durable. De plus, cette vision place les entreprises comme des entités viables et prospères économiquement avec un large éventail de produits différenciés, de qualité et à forte valeur ajoutée permettant au secteur de bénéficier d une notoriété publique. 4.2 Les enjeux du secteur agroalimentaire Plusieurs enjeux sont reliés au secteur agroalimentaire en Gaspésie. L un d eux réside dans la valorisation et la reconnaissance de la profession et de l agriculture dans son ensemble auprès de la société et des décideurs politiques. Le secteur agroalimentaire joue en effet un rôle clé dans le développement de la Gaspésie par l occupation du territoire en générant des emplois et en stimulant l économie, dans les secteurs primaire (production agricole), secondaire (industrie de transformation) et tertiaire (distribution, restauration, tourisme, etc.). Le capital humain est à ce chapitre un élément fondamental, la relève et le transfert des entreprises y constituent ainsi des clés de voûte. La prospérité des entreprises agroalimentaires exerce une influence importante sur le développement du secteur en général. Cet enjeu s inscrit dans une perspective d amélioration de la rentabilité et de la compétitivité des entreprises, de développement et de diversification des produits et d accroissement des compétences entrepreneuriales des producteurs et transformateurs. Les produits agroalimentaires gaspésiens servent de vitrine promotionnelle pour la région grâce à leur notoriété et leur reconnaissance. Ces dernières doivent être développées et maintenues dans le temps. Par ailleurs, l agriculture en Gaspésie se caractérise par des pratiques ayant un faible impact environnemental répondant aux préoccupations de société et entretient une bonne cohabitation avec les autres secteurs socioéconomiques (pêches-aquaculture, agrotourisme, etc.). La formation d alliances stratégiques entre les divers acteurs devient alors un enjeu auquel le secteur doit répondre afin d assurer une meilleure cohésion. Dans ce contexte, les principaux enjeux retenus pour la planification du secteur agroalimentaire pour la période sont les suivants. ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 5

12 Rentabilité, compétitivité et pérennité des entreprises agroalimentaires; Reconnaissance et notoriété des produits agroalimentaires; Capital humain : un investissement pour le développement du secteur agroalimentaire; Valorisation du secteur auprès de la société, des décideurs et des institutions qui en assument la gouvernance; Meilleure cohésion de l ensemble des acteurs par des relations d affaires et des alliances stratégiques. 4.3 Les orientations stratégiques De ces principaux enjeux découlent cinq orientations stratégiques. Enjeu 1 : Rentabilité, compétitivité et pérennité des entreprises agroalimentaires Orientation 1 : Renforcer, développer et diversifier les entreprises agroalimentaires Les entreprises agroalimentaires s inscrivent comme un élément central dans la présente planification stratégique par la croissance, la rentabilité et la diversification des produits. La planète est devenue un immense village; avec la mondialisation les menaces de fortes concurrences sont bien présentes. L'agriculture de masse doit relever le défi de la compétitivité, alors qu'émergent des opportunités autour des produits de spécialité. Dans ce contexte, les entreprises agroalimentaires doivent s'adapter afin d'assurer leur pérennité et leur prospérité. À l'échelle de l'entreprise, l'amélioration de la productivité, de l'efficacité ainsi que des compétences entrepreneuriales sont trois des objectifs à atteindre. Du point de vue de la production, l'adaptation aux changements, le renforcement et le développement de nouvelles productions et la création de valeur ajoutée sont les objectifs ciblés. Pour y accéder, les moyens dédiés sont les suivants : Objectifs 1. Accroître la rentabilité des entreprises de production et de transformation par l amélioration des revenus, de la productivité et de l efficacité ainsi que par la réduction des coûts Amélioration des revenus Moyens a. Améliorer l accès au marché en favorisant un meilleur positionnement des produits b. Identifier, analyser et mettre en place des moyens pour favoriser le développement de l agriculture soutenue par la communauté, de marchés de proximité et de solidarité c. Développer les formules de commercialisation misant sur le regroupement de l offre d. Étudier la possibilité de développer un réseau régional de vente de produits différenciés (centre de référence : emporium, vitrine, etc.) ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 6

13 Objectifs Moyens Amélioration de la productivité et de l efficacité e. Offrir un soutien technique et financier aux producteurs et transformateurs dans le développement de leur entreprise et l intégration d outils et de pratiques adaptés f. Favoriser l utilisation des services-conseils disponibles par les entrepreneurs g. Accroître le niveau de connaissance, d expertise et d innovation des entrepreneurs Réduction des coûts h. Étudier les possibilités de regroupement pour les services (transport, achat d intrants, main-d œuvre, machinerie) 2. Accroître et améliorer les compétences entrepreneuriales des producteurs/transformateurs 3. S adapter rapidement aux changements et aux nouvelles tendances 4. Renforcer les productions existantes en plus d identifier et de développer de nouvelles productions à valeur ajoutée a. Identifier et analyser les besoins réels des entreprises en termes de compétences entrepreneuriales et en commercialisation dans les divers maillons de la filière agroalimentaire b. Favoriser l accès à la formation continue pour les producteurs et les transformateurs c. Accroître l utilisation des services-conseils et outils de gestion sur les entreprises d. Développer davantage l approche «marché» chez les entrepreneurs e. Développer l approche «gestion» chez les entrepreneurs a. Assurer et diffuser une veille technique et commerciale autour des enjeux du secteur b. Accompagner les entreprises dans leur processus d innovation a. Réaliser des maillages entre les centres de formation, les centres collégiaux de transfert technologique, le MAPAQ, les consortiums en agroalimentaire et les représentants de la profession agricole afin de développer des essais et projets pilotes en R&D b. Soutenir le développement de productions en émergence démontrant un potentiel économique (agroforesterie, production de biomasse énergétique, production biologique, etc.) c. Réaliser des essais aux champs de nouvelles productions (maraîchères, céréalières, cultures énergétiques, etc.) d. Identifier les opportunités en transformation agroalimentaire e. Doter le secteur de la transformation d infrastructures nécessaires à la création de valeur ajoutée f. Faire connaître les différents fonds de capital de risque ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 7

14 Enjeu 2 : Reconnaissance et notoriété des produits agroalimentaires Orientation 2 : Accroître la reconnaissance et maintenir la notoriété des produits agroalimentaires Les produits agroalimentaires de la Gaspésie ont acquis une reconnaissance et ont permis au secteur agroalimentaire de développer une bonne notoriété depuis plusieurs années. Le secteur agroalimentaire travaille entre autres à partir de l appellation Gaspésie Gourmande qui permet de distinguer les produits en provenance de la région. Cet outil est utilisé par les producteurs, les transformateurs, les restaurateurs, etc., des secteurs agricoles et marins. Cette distinction se veut une marque de qualité et un emblème de la notoriété des produits agroalimentaires de la Gaspésie. Dans le cadre d une stratégie régionale, il est essentiel d accroître la reconnaissance des produits et services agroalimentaires offerts et de la perpétuer par le maintien de la qualité et le développement d une stratégie globale de valorisation des produits de la région. Les objectifs et les moyens rattachés à cette orientation sont résumés comme suit. Objectifs 1. Valoriser les produits agroalimentaires et accroître leur popularité auprès des acheteurs et des consommateurs 2. Assurer la constance de la qualité des produits et services offerts par les entrepreneurs Moyens a. Poursuivre les travaux de promotion des produits agroalimentaires b. Développer une stratégie de valorisation des produits agroalimentaires auprès de clientèles cibles c. Développer des stratégies globales incitant l achat de produits régionaux a. Maintenir et développer la qualité des produits et des services offerts par les entrepreneurs ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 8

15 Enjeu 3 : Capital humain : un investissement pour le développement du secteur agroalimentaire Orientation 3 : Consolider et valoriser le capital humain du secteur agroalimentaire La vigueur du secteur agroalimentaire en Gaspésie repose beaucoup sur le capital humain. Le secteur peut compter sur la présence d une relève atypique, la disponibilité de superficies agricoles importantes avec des possibilités de croissance ainsi que sur la sensibilisation des consommateurs aux circuits courts pour diversifier les réseaux de commercialisation et accroître le dynamisme de la région. Mais il doit également faire face à la faible présence de relève ainsi qu à un bassin de maind œuvre limité. Il semble alors important de travailler sur la disponibilité d une main-d œuvre qualifiée, intéressée à se maintenir dans la région et sur la valorisation de la profession afin d attirer et d accompagner une relève prête à relever des défis et saisir des opportunités d affaires. Les moyens qui ont été mis de l avant pour répondre à ces objectifs sont résumés dans le tableau suivant. Objectifs 1. Valoriser les emplois et les possibilités de carrière du secteur afin de maintenir la main-d'œuvre qualifiée dans la région 2. Valoriser la profession d agriculteur et d agricultrice 3. Faciliter l établissement de la relève en favorisant le transfert des entreprises existantes Moyens a. Assurer un meilleur partenariat entre les organisations régionales et les comités sectoriels de main-d œuvre afin de développer des stratégies de valorisation des emplois du secteur b. Promouvoir les possibilités de carrière dans le secteur agricole auprès des jeunes en formation professionnelle, collégiale et universitaire a. Élaborer un plan de communication pour valoriser la profession auprès de la population b. Initier des activités de solidarité entre les acteurs (journées des récoltes, galas, portes ouvertes, etc.) a. Identifier la relève potentielle, assurer la communication et la coordination entre la relève et les cédants b. Développer une approche structurée d accompagnement facilitant la sortie des cédants c. Assurer la formation et le transfert du savoir-faire pour la relève d. Promouvoir les structures de formation existantes auprès des jeunes pour les secteurs de la production et de la transformation e. Mettre en place une structure d incubation pour la relève et le démarrage de nouvelles exploitations f. Susciter l intérêt de la relève potentielle de l extérieur de la région ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 9

16 Enjeu 4 : Valorisation du secteur auprès de la société, des décideurs et des institutions qui en assument la gouvernance Orientation 4 : Mobiliser les ressources nécessaires pour promouvoir et soutenir le secteur agroalimentaire L industrie agroalimentaire de la Gaspésie crée des emplois et apporte des revenus très importants à l économie régionale; les produits transformés servent également de vitrine promotionnelle pour la région. Mais le secteur agroalimentaire se caractérise par des particularités spécifiques : conditions climatiques, éloignement des marchés, petit nombre d entreprises réparties sur un grand territoire, ainsi que la taille de cellesci et requiert par conséquent, un soutien pour son maintien et son développement. Il est de ce fait important dans le cadre de cette stratégie d identifier et de mobiliser les ressources qui permettraient d apporter un soutien adéquat et adapté au secteur agroalimentaire de la Gaspésie et de travailler en partenariat avec les différents acteurs, décideurs et institutions qui en assument la gouvernance. Cette stratégie de soutien passe tout d abord par la sensibilisation et la mobilisation des décideurs locaux à l importance économique et sociale du secteur pour la région. Les objectifs et les moyens se rattachant à cette orientation sont résumés comme suit. Objectifs 1. Sensibiliser les décideurs locaux à l importance économique et sociale du secteur agroalimentaire de la région 2. Travailler en partenariat à établir des stratégies de soutien aux activités agroalimentaires Moyens a. Mesurer les retombées économiques et sociales du secteur au niveau régional b. Identifier et mobiliser les différents partenaires locaux et régionaux ainsi que les «leaders» d opinion c. Outiller les municipalités et les MRC pour les appuyer dans leurs décisions et interventions d. Créer un effet de synergie entre tous les acteurs œuvrant sur le territoire e. Renforcer la culture de concertation et favoriser la communication entre les différents secteurs f. Établir une stratégie de communication pour faire connaître les réalisations du secteur dans la région afin de susciter la fierté et le sentiment d appartenance g. Considérer l agriculture à temps partiel dans l élaboration de stratégies de développement régional en synergie avec les autres secteurs socioéconomiques a. Développer une stratégie régionale de soutien à la multifonctionnalité de l agriculture b. Maintenir l entente pour le programme PRDA (Programme régional de développement de l agroalimentaire) c. Doter le secteur d infrastructures nécessaires pour le maintien de sa compétitivité ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 10

17 Enjeu 5 : Meilleure cohésion de l ensemble des acteurs par des relations d affaires et des alliances stratégiques Orientation 5 : Développer et consolider les liens entre l ensemble des acteurs du secteur agroalimentaire ainsi qu avec celui des pêchesaquaculture et tisser des relations d affaires avec les autres secteurs socioéconomiques Dans un contexte de forte concurrence et d ouverture des marchés, le maintien et la consolidation des liens entre les acteurs du secteur bioalimentaire et des autres secteurs socioéconomiques deviennent une exigence. Au sein d une même filière, la circulation de l information entre les acteurs des différents maillons constitue un élément essentiel. Selon cette approche, il est important d avoir un système de partage de l information entre les divers maillons de la production, la transformation et la distribution de manière à connaître les besoins et les attentes des différents partenaires et d y répondre de façon efficace. Cette circulation d information soutiendra également le maintien de liens d affaires entre les acteurs du secteur agroalimentaire et avec ceux d autres secteurs socioéconomiques (touristique, culturel, de la santé, etc.). En Gaspésie, les secteurs agroalimentaire et de la pêche-aquaculture sont fortement reliés en raison des habitudes de consommation d une part, et de la place qu occupent ces deux secteurs dans l économie de la région d autre part. Ainsi, cet exercice de planification régionale prévoit de développer des liens d affaires et de coopération entre les acteurs des deux secteurs afin de susciter des partenariats et de favoriser l émergence de projets communs. Objectifs 1. Favoriser la communication entre les acteurs du secteur agroalimentaire (producteurs, transformateurs, distributeursdétaillants, restaurateurs) 2. Assurer des liens d affaires entre les acteurs du secteur afin de développer et valoriser les produits de la région 3. Assurer des alliances stratégiques et des liens d affaires entre le secteur pêche-aquaculture et celui de l agroalimentaire Moyens a. Analyser et assurer le suivi et le partage de l information entre les différents acteurs pour prendre connaissance des attentes et des contraintes de chacun b. Évaluer les besoins des acteurs en ressources humaines, matérielles et financières pour la réalisation de ces actions et adapter les moyens de communication utilisés a. Organiser des évènements permettant la rencontre des producteurs et des transformateurs pour valoriser et faire connaître leurs produits aux distributeurs, détaillants et intervenants du secteur HRI (Hôtels, Restaurants, Institutions) b. Favoriser le maillage et la concertation entre les entreprises de production et de transformation c. Susciter des partenariats avec les acteurs des autres secteurs socioéconomiques a. Susciter des partenariats entre les acteurs du secteur pêcheaquaculture et celui de l agroalimentaire b. Favoriser l émergence de projets touchant les deux secteurs ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 11

18 Objectifs 4. Accroître l offre agrotouristique en région Moyens a. Structurer une offre agrotouristique de qualité, intégrée à l offre touristique régionale b. Renforcer le réseautage entre les secteurs agricole, touristique et culturel de la région 5. Conclusion L exercice de planification stratégique a consisté à définir les principaux enjeux et orientations stratégiques du secteur agroalimentaire ainsi qu à prioriser les objectifs sur lesquels celui-ci souhaite travailler durant les cinq prochaines années. Ce travail a été réalisé à la suite de consultations auprès des intervenants et acteurs du secteur agricole au cours de l année Les moyens et actions ont été proposés par le comité «Planification stratégique du secteur» et entérinés lors d un forum auquel plusieurs acteurs du secteur agroalimentaire de la Gaspésie ont participé. Le secteur agricole s est donné comme vision d être dans cinq ans un secteur phare en Gaspésie, évoluant dans une dynamique d occupation du territoire. Il souhaite contribuer au développement durable de la région grâce à sa forte notoriété, au caractère différencié et diversifié de ses produits et à la prospérité de ses entreprises. Les cinq principaux enjeux auxquels le secteur agricole en Gaspésie doit répondre sont: La rentabilité, la compétitivité et la pérennité des entreprises agroalimentaires; La reconnaissance et la notoriété des produits agroalimentaires; Le capital humain qui constitue un investissement pour le développement du secteur; La valorisation du secteur auprès de la société, des décideurs et des institutions qui en assument la gouvernance; Une meilleure cohésion de l ensemble des acteurs qui passe par des relations d affaires et des alliances stratégiques. Cette planification stratégique démontre la volonté des acteurs et intervenants du secteur de placer l agriculture au cœur d une dynamique de développement durable, de multifonctionnalité et d occupation du territoire. Cette planification est riche et souligne de nombreuses possibilités de développement de la région telles que l innovation en transformation agroalimentaire, le soutien d une agriculture de proximité, l amélioration des compétences entrepreneuriales et de commercialisation, la valorisation des emplois agricoles et de la profession, l accroissement de la promotion des produits régionaux, le déploiement de synergies entres différents secteurs socio-économiques, le développement de liens d affaires et d alliances stratégiques avec le secteur pêche-aquaculture, la mobilisation de partenaires locaux et régionaux, etc. ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 12

19 Tel que mentionné plus tôt, les acteurs du secteur l ont approuvé et apprécié et souhaitent se l approprier au fil des années à venir. Cette planification constituera un outil et un argumentaire de choix pour effectuer des représentations auprès de différentes instances régionales et nationales dont les instances politiques. Par la suite, chaque année, un plan d action sera réalisé afin de s assurer de la mise en œuvre de la planification stratégique par les acteurs locaux. Une discussion aura lieu sur le choix des objectifs et moyens à privilégier et les actions à réaliser. Les responsables et ressources requises, l échéancier de réalisation, les indicateurs de résultats en fin d année et les ajustements à effectuer seront définis par le comité «Planification stratégique du secteur». ÉcoRessources Consultants, pour la Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie 13

20

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE PLAN 2015 D'ACTION Le présent document propose des priorités d aux membres du conseil d administration de la SDT (SADCT CLDT) pour 2015 uniquement. Ces s ont été

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

VISION DU DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS AGROALIMENTAIRES DANS L AGGLOMÉRATION DE QUÉBEC 2015-2025

VISION DU DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS AGROALIMENTAIRES DANS L AGGLOMÉRATION DE QUÉBEC 2015-2025 VISION DU DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS AGROALIMENTAIRES DANS L AGGLOMÉRATION DE QUÉBEC 2015-2025 1 TABLE DES MATIÈRES MOT DU CONSEILLER, RESPONSABLE DES ACTIVITÉS AGROALIMENTAIRES... 3 NOTRE MISSION...

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Plan d action de développement durable 2009-2013 Favoriser une meilleure concertation des industries du territoire Octobre 2009 Avant propos La Société

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

2 0 1 2-2 0 1 5 E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E

2 0 1 2-2 0 1 5 E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E R É G I O N T O U R I S T I Q U E D E S Î L E S D E L A M A D E L E I N E E N T E N T E DE P A R T E N A R I A T R É G I O N A L EN T O U R I S M E 2 0 1 2-2 0 1 5 GUIDE DU PROMOTEUR TABLES DES MATIÈRES

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Bilan des actions 2012-2013

Bilan des actions 2012-2013 Politique-cadre de développement touristique des Îles-de-la-Madeleine Bilan des actions 2012-2013 Si l industrie touristique est aujourd hui mature, bien établie et confirmée comme avenue de développement

Plus en détail

Guide de sensibilisation des employés d une entreprise ARRÊT gourmand

Guide de sensibilisation des employés d une entreprise ARRÊT gourmand Guide de sensibilisation des employés d une entreprise ARRÊT gourmand TABLE DES MATIÈRES SAVIEZ-VOUS QUE?... 3 L ARRÊT GOURMAND EN QUELQUES MOTS... 4 LE PRODUCTEUR... 4 LE TRANSFORMATEUR... 4 LE RESTAURATEUR...

Plus en détail

ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR

ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR 17 SEPTEMBRE 2012 1 TABLE DES MATIÈRES 1. L ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 3 2. CADRE D APPLICATION

Plus en détail

Rencontre ADL Acteurs économiques wanzois

Rencontre ADL Acteurs économiques wanzois Rencontre ADL Acteurs économiques wanzois Ordre du jour 1. Tour de table présentations et attentes 2. Qu est-ce que l ADL? 3. Actions prévues en 2014 4. Pistes d actions pour 2014 5. Et pour 2015? 6. Proposition(s)

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Plan stratégique 2013 2016

Plan stratégique 2013 2016 Plan stratégique 2013 2016 Siège social : 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 340, Montréal (Québec) H2X 3V4 www.equiterre.org Tél. 514 522-2000 sans frais 1 888 272-6656 téléc. 514 522-1227 info@equiterre.org

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Politique d investissement À L INTENTION DES ORGANISATIONS DÉSIRANT DÉPOSER UN PROJET

Politique d investissement À L INTENTION DES ORGANISATIONS DÉSIRANT DÉPOSER UN PROJET Politique d investissement À L INTENTION DES ORGANISATIONS DÉSIRANT DÉPOSER UN PROJET ADOPTÉE LE 9 SEPTEMBRE 2009 MODIFIÉE EN MAI 2012 Le Forum jeunesse Estrie est soutenu financièrement par le gouvernement

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 LE RÉSEAU DES SERVICES DE COMPTABILITÉ ET DE FISCALITÉ DE L'UPA RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 AVIS Prenez note que les mesures fiscales du budget du Québec ne sont pas

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

Indice de Confiance agricole Crelan 2015

Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Indice de Confiance agricole Crelan 2015 Résultats marquants La confiance des agriculteurs est à la baisse en Belgique et surtout dans le secteur laitier L appréciation du résultat financier recule en

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Le réseau des Arrêts gourmands et ses impacts

Le réseau des Arrêts gourmands et ses impacts Le réseau des Arrêts gourmands et ses impacts Présenté par Céline Bellevue 26 octobre 2012 TABLE DES MATIERES Listes des abréviations... ii Liste des figures et des tableaux... iii Remerciements... iv

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

PROTECTION DE PRODUITS EN IG

PROTECTION DE PRODUITS EN IG PROTECTION DE PRODUITS EN IG Ousman ABDOU Ingénieur Agrométéorologue Expert de l Agriculture en IG Point focal IG/OAPI Direction Générale de l Agriculture Tel: (00227) 90 34 09 28 Email: ous_ab@yahoo.fr

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine

Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine Dossier de candidature du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine «Les interconnectés 2014» Coordonnées : Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine 5 rue du

Plus en détail

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre P A HI S S S T C R I ON M Ê IR E ULT U R A MO V ÉM E O IR E UR S AV OI R E LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE Plan d action sur le livre OCCUPATION : DÉVOREUSE DE LIVRES VOTRE LIBRAIRE, AUTEUR DE PETITS BONHEURS

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Rapport annuel 2009-2010

Rapport annuel 2009-2010 Rapport annuel 2009 2009--2010 Message de la présidente et du directeur général Mesdames et messieurs, Il me fait extrêmement plaisir de vous présenter, pour une première fois en tant que présidente, ce

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014 Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont par Magali Vaidye, le 17 janvier 2012 QUÉBEC EN FORME ROSEMONT Plan de communication 2011-2014

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008.

Compte-rendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008. Compterendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008. Animateurs de la rencontre : Madame Nadine Daoud, présidente de la

Plus en détail

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION SEPTEMBRE 2010 Dans le cadre d une entente

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

Plan d action 2013-2014

Plan d action 2013-2014 Plan d action 2013-2014 Juin 2013 Table des matières Avant-propos... 5 Le FRQNT en bref... 7 Faits saillants 2012-2013... 9 Actions prévues pour 2013-2014... 11 Annexes... 19 3 Avant-propos Le Fonds

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR Mis à jour le 29 mai 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. CADRE D APPLICATION... 1 3. BUT ET OBJECTIFS DE L

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

L agroalimentaire et la saine alimentation

L agroalimentaire et la saine alimentation Le point sur L agroalimentaire et la saine alimentation Information nécessaire pour aider les partenaires locaux, régionaux et nationaux à passer à l action. L ensemble des fiches thématiques constituera

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Position de la FCCQ dans le cadre de la consultation publique tenue par l Autorité des marchés financiers 29 juin 2011 555,

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME

INTRODUCTION PRÉSENTATION DU PROGRAMME Université du Québec à Chicoutimi Synthèse de l'évaluation périodique et recommandations du DEPC PROGRAMMES EN LANGUES MODERNES DÉPARTEMENT DES ARTS ET LETTRES Baccalauréat en langues modernes (7896) Certificat

Plus en détail

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17

PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 PLAN D EFFICACITÉ ÉLECTRIQUE 2014/15-2016/17 APERÇU DU PLAN Préparé pour le ministère de l Énergie et des Mines du Nouveau-Brunswick avec l'aide de Dunsky expertise en énergie Juillet 2014 Cette page est

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DE L OFFRE TOURISTIQUE DE LANAUDIÈRE (FDOTL) GUIDE DU PROMOTEUR (VERSION RÉVISÉE) Mars 2011

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DE L OFFRE TOURISTIQUE DE LANAUDIÈRE (FDOTL) GUIDE DU PROMOTEUR (VERSION RÉVISÉE) Mars 2011 FONDS DE DÉVELOPPEMENT DE L OFFRE TOURISTIQUE DE LANAUDIÈRE (FDOTL) GUIDE DU PROMOTEUR (VERSION RÉVISÉE) Mars 2011 1. CRÉATION DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DE L OFFRE TOURISTIQUE DE LANAUDIÈRE (FDOTL) Une

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique Cadre légal des CLD

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie MANDAT Stimuler la création de richesses au Canada

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

Outil d accompagnement pour la. rédaction des. Plans de développement locaux

Outil d accompagnement pour la. rédaction des. Plans de développement locaux Outil d accompagnement pour la rédaction des Plans de développement locaux À l attention des élus et des comités de développement locaux Automne 2009 Une réalisation conjointe de : Table des matières Introduction...

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011 Atelier n 4 Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS L épreuve 7 permet d évaluer la capacité intégrative 10 du

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail