10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides."

Transcription

1 10 juin 2010 Polytech Lille Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides Synthèse

2 ! " ##!! " $% &#'() (* + +!,(-) *. +*/ # $ 0*1*2 '(#3 4 $ $ *.. 5 $+$*! " 63 *!! " 3.$ *!! "7 +!*! "89 %& 1*2 '(#89 * *$*89..*. +* +* $*88 % 88 ** " :*! 5 *;88 +.* $+*..$*88 +.* % 8< $" *:8< +. $+. =*8 " #$ # # %' *>$ *. +*8 ' :$!.*8. *.$*!! ".8/ $* > $+#>>*87 :*! *A $* * $ 87 %( 0*" ='#87 *..$* *!*$*8B * * $" *..$* *!*$*8B + *! "8B +.* $ 5.*<9. +.*! <8 + * +.* $ $% <8 * +!<8. + +! * $ ##<8 :*! *A $* * $ << $

3 %& '"()**( #*. $ A$.. $+ $* *,#- C* 5 ($1*D $+# :" *!$,#-. *$ * $ $% A*.%. $ :*. +*A $+*>**! "+5 $* **. * +#. + ". )! D * : " $.**.A$!.$ $+*A*$ $* $% A*. $ A$.. $+A* +# +$. " " *.$* E 5 $* ** A* +#+!* *.F$ +*A * A.$ 0. $.F$ +*A A +A : *" ". * $ * $+!D $+* : * * $D *D *A 1*2 *D *$*D $ * :$!",- G! *>$ $ H #A* A...$ *$.D :* AA $:+ $ " $+* *$ $" * * *! *>$ > **. * > $" 0!*$ $.** A +*.$.*$ 5 1 " * (# * 5 *:$ (" $.F$. A #4'. $.$* * $* * A A $ *$.*** ".* $ % $+#!$ <993 $. +*.. 5 $+** *.** *>$. $ $.$ #D $! *>$ $!. *!*$*. *$ * $ $% " * 5.** *..$ *A*$ I $ (# 8 D $+J < D $ (*!D J## D $ $ *!$ *$:*D $ ( #(# #4' 1 Centre technique des industries aérauliques et thermiques 2 Ecole nationale supérieure d ingénieurs de Limoges 3 Ecole nationale d ingénieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires 4 Centre régional pour l innovation et le transfert de technologie Provence-Alpes-Côte d Azur

4 . >! * * I * $* *;! " $*. $ * $. $* "*$!$>*$. *$* $+ *! ". *>* *!*$*,##-. > 5 $+*.. A : +! > 5 * $ $+*!. $ *.*>$.* $ * * >D $.!* +*A. * +*>D * *. +: $$ * $. :* ( $$ $.. A$.. + * :" ". $+$*>*. + $ D $ *.*. 5 $* **. *".* $ >*.>$* +*$D * $" * + J *A.$* $$ +** :*! +:*! *A. " 5 :*". $ # *A +.$*!D *A* $ 5 $+!. ".A. $D. * * $% ( *A*$.. $ + K. $.$ ## * ##. > $% " :* $. # $+ K + $%D $+.* * A. $* A*D.*.$D. +. I $*. A* >:D $*. A$* $ $*..** $. 5 >* A* ## +*A.* *A.% 999..$ <9 *$* +*.% $+"K * $ <993 $+#! ## *$ * (: +* *,(#-.* *A.$ 8) $* +.* *! " <D $* + +*.% K "K *...! " (# A* $ $ $% "! * " * $%.$ >$ *.! " " +* **D * $% D, #-. /,, (.* % >$ * +! * $ *!!*!.* +*A % *>$ #D $* +! A. *% %.* $ $* $+. ## 5 $+! 8 L $* * +! $+ *2* * *! " ## M "A*$. $ M +*!D ) ) <993 ) <99/ ##..*$!*N 5 :* / L $+$. 3 L * $ >>$ $D $* *!*N *$* O *A $* >.!A $$.* $!*N $

5 & )((%0*1/.! *>$D A. :$!D # * / +.. 2/((3.( *.$* <99).* $* $.!** $+! +*. * +!D $ G >$! HD +* $ $ 5 *$ +! P $ $*..* $+> + * ( >$!.A!*$ *: $ * 5 * G $!>$ HD " * QA.!* + +! (:*" >$! > >. *D $+ $ RS: *, +! $ $* A $+".D **$ - >$! A * * > RS: *. +$ +*!.* $+>D $ A.* < +.* RS: *,.* *.. 5 $+>- RS: *.. * ( "+$+*! + *D $ +! $ *.%. + $ 8 $ <99B * $!>$ * $ $A.>$" $. $* %. D " *.> <989D $.A.>$ D *.$ $.+ *D $ > +$!>$ * $A.>$"D 5 $+#J# / * >* $ * 3 (+ $+* **AD $!*$ $+D $* :: $+A,-!D " $A $ ( * >$! $!>$D " *$. * + +!D.A. *.. M " *: +:*! $"$$ >$!.A *: $ ( $* %. D $...$. (...*. *.D $ A.*** *A $ >$! *: +:*! * >*..* *.$D. ** $" A,- D. A* +* =1 (+. +.*. $.D * *.*! $ A 5 Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie 6 Agence nationale de l habitat 7 Ces modifications sont enregistrées dans l article 27 du projet de loi Grenelle II qui sera probablement adoptée durant l été 2010!

6 $. +. * + +! I $. * ** D ". * RS: * * :,*>$ +:.:%.$*- P :*" **$! A$ :,* $+ 7 D $ * <<- $. * ** I * $+D $ $ +*> * *$$+ * RS: * * $ +!..**% ".* ***>$ P $+ +! * * $ +# * $+.. * ** * $ *. * ** D $ A " *A* $+*>$ :.F ( + *.% * **A * $*.%. D $+>*$+ +! $ >$! * $ ) S: *.> <989D $ *>* A >$! +>$!* *$ +$%A* 5 ) S: *, <)) S: *. $ >$! *$ B9 S: *. $ A* *- * $* *:!$>*$ *; $+!D $ (.. *. $* A *: + +! K.!* A. $* *! " * +. +* 5 $+AD * 5 $+$* * $ $+! +* 5 $+A $+* 5 $+$* * $ $+!. *.$* * *; $ *$ D $+. * $*!*$ $+# % +* A$ *D *+:D $.. $ +* 5 $*.+* 5 $* +!* *. I. *!! " *!! ",.$ $!- **>$ >$ +#. * *. 5 :* )9 L >* + $. *$ $ *! K.* +$*.. *! $+#!*$ $*! J M * (*$*D $. * *!! " $A.A$! * *D $+# *.*!!*$ $+.D $ **! A*$ $* *$* >$* *> *D $.*$ #=# B * >* +.A + D $ *: :*! $ +*.>$

7 * *! A$*>$ +# *.$* :*$. $ A$.. $+$* $* >*! "D $* $*! : * *D *..$5.. $+* $* + :* >* $* :*" * * $+ 5 $* :: +# * :%. ::,** A $D ::. *$D :: $- * $ *.!* G?## H $+ *! " * $+D $+#?# *% $* * :$! A $.* +* $ $+ *! " $ :$! *A ' *..$5 ** + K $* :*" * 89 * $+# +# *.. :".* $+! 88 :.*" $.!*$ *!* :" $" +# *.>$ *: :*!D $. *!! " $ *!! "! 6 %78*1/.*>$ *:. $D (# (# * 8B/9 (# * > $+.* $* **>$. :" * *$"D. * A$....*$% *% *!! " $ 9 :.+ ;.A.>$.$* * > $ $. * * 5 $+$*! " I "* (? < D. * $. 5 $: 5 $+$* $+! $* A $ J1 J 8/998 $*A * % **! $+!, $ <99B- $*. >.*".* $*.>$*! $ *!! " * *!! " A $ >$* *! ". >$* *>$ $* *! " :*".. D. +* $*. K. * + +! $ 10 Voir rubrique «Appel à propositions» 11 5

8 (#.% $ "*!*.:* +A I $ A!*. $* $* *.*! $ **! " $* *A*$5 $+..$D $ (# *.*. 5 $*. + $ >.*"D.* $+#1J? I $ 98<9 A!*. $* A!*. $*. $ $ $+.,$ *$*D $.*!D -. $ * 5!*! * *.*! * *.*!. +*" $ 5 $+**$ $+*! * $+>$.>$*"! " $+.D +**.$ "+. $ * $+>$ $. *!.* + * >. *A +*. *A I :!%D.*D. *.% "D * * *!D T*% >$ +**$ $ ** +**$..* $ * +! (# $ $ *$$ A$... $ > *!. * + +!!. * *>$* : " I " $ RS:D $ A * $ * A * 5 $+. ' *... *. 5 $+. +> +.$" * **! $* *2 $ >D $ $A.>$ + +! $+ * "+ $. (#.* *!* A. $*.$* $ " =... I $+*. D $ D $ :*D $.D $* A$*D $+$**!D $ **!D $* $!"D $* $* $* A$*..*. $ 5 $+*.! *$D 3) 5 79 L. * 5 $+$* +!. 5 *. $+!.$D $ + * $* $+ 7 L P. D.*.* 87 L '$ $+*. +.*. *%! " #D $ +!*$5 B9 L " $+ $ $+*. D.* $+! 7 87 LD $+*. * * +* $*!$!*>$ I. *$ D $** A $* *:D $ * $ *! <

9 .$ $ * *D $ (# * *$ *! ## *>*.$* +..*. 5 A +.* *$ <39 RS.** $* :*! :..* $*.D *A $ * L $ * * *>* 5 <9 LD $!* *.A* +$A 5 )99.* *, B9 S:.* *- D. $* *% A**>$ $*.* *. (# $ *..!* $. ** + * A** A.!* <)9 S:.* *, 8< )99 - * A * 5 *! $ * :**! $* $ $* $D $ :**! ** 5 * :* *! (#. $. :**! $ $*. * $* ** $+ $+* $* D $ *! + * D F$ $!*D *A* $ $*!$* $*.!** :**! * $ >* * $ *$ $+!D. $ * $*D >! 5 *D % :**! 5 *D A $ $! " $* >* $*?.!*$ * $ $* A$* $*D * A* $* A.. :*$" * $ >O$ $*. $ :*% *!*N.$ *..$*..* D $ (# +.: $ * * :*% A*.D 88) R! +* :*" : * 5 /9 R!U: )) S:U*D *A. $ * A*..! * A * < * $* K :*%D *A. * <99 V(.$*. *.$..A :* $+* ** )9 S:.A * K..* *D 8< 99 $. *>* * $ * >D $ ((# 8< * **$ ** ". + $+! * :*". :*" $% $ ** *.. : :*".. $ 5 *$ (+ * $. $ " A $*.$.*!*.$ +!, L + +!- +. A$ +.$".D. D *A*$ 12 Centre technique de la conservation des produits agricoles >

10 .$ (# *. 5 *>*. " * 8) =S:.* *, <9 L. $*>*!-. $+! D +. $. +* $*! >O$ A$ $+*$ * * *D. $*. A$ :**!. $*. D " *;* * +! 9D/) RS:UR!. * * $ $*.D *A $.$ 5 $+* :*. $..* * K.* $* * * "+5 9D<9 RS:UR! #D * * $. D $*.>$ + "+5 39 L $* * +! *. $+.D $+!*! " + $+!.D $+. * 5 +. * * *%.%D $ $+!.$.D $+.! % * : *. :. :F#$.D. $*! $ :*% 5 $" *$*, )79 RS: :*- #. D *$ * $+* :* *.$* (# * * " $+"A*$ $* :*! :" * A* *! *.$F ".* $ :**! :* $+*$D *A.. * $ +*!. * * :**! ($* * +*! $* *.* +:*! D A* $!. D $. * $A " * $ * :**! $* * $ * * :!*! " + $A 5 )/9 S:U*. A. $ 78*1/ (##J,( :" $* **$- +*$* **$. < *. *>* 9 L A*. /9 L +$,+.* 8 5 )9 RS- $ B9 L $+$ *$ D <9 L 79 L $+$" *$ * D!**.* <9 RS *$*.** $.!* :* $!D " $*> $ :*". " +!*! * *: A$* +* $* $* *! " % * *:. K *.*.$* +*! M $.$* +* + *! #?

11 *.. % A * A* I. *>* $ I $ % A$*D +*. D..*!. P $ $ * $ % $+$* $ *. B.. ',. + ** $%$D.$ $..*D.$ $ A * *. $.$> $ +!D *. $ O +.$* *.* +! * $ O +.$* % A$* +*.. +$A 5 3) LD $ %..*! 5 7) L >*. % A$* $!*.$ +$%A 5 9 L $+*. $!$>*$ * $* *>$,89 L- >*. + $ $ $ TR * * $D 3) L * $*..*!. ",*$5 <9 L. $* * - * ' ' %.$ $ I $* *:D " * $* *%.% A :$ $ I $*.* + *:..$ $* A P $* *: *.. $* * $ D " *.. ".* K!.* %.$*!.* A** A $.*! * * C : D $.$ :*! 5 *; I $. $. *;* :*! 5.$ *,.* W.$ A- P $.$ A*..*$ $* "* *% 5 *>" $* * *% 5 A $.$ 5 5 $* *: * * $.$ *>$ " $ :*! $ D * $ * $ D.$"**" X $.$..$ * * $* A P + $5 ".A * $. $ P $*.*.. $ * > $* A *.. #A* %. *..$*D $A + $. $ $ $ $ $ > D $+*! *A $ * **.. $ A :$ $+.D $**.*.$D $ $. :*!D!** $* ** *D $+* $Y * $. *>*D $** A $ * $ ** ".,.$. $*> D.$ $ 5 $+!- D * $*. D $+*!* F$!$ $* :*! ##

12 *:! $ 5 A D.*. $+*..$* $* ** $*! $*. +. = += E *.' +*>D $+*! +**. $* *: * > $ A$*. * / LD *;!** *! " D $* * $* ** $* *: D $ * > : $ *$ * +* > ** * *. +! * * $D $ D $ : $* :$! $ $* ** * +.* "+ $ : $* A** A..$ $ D $+. A $+* "* *A $ A** " * *. ( A** ** K $. *>* $ $ A :$ *.$*! A** A $. *>* *A 5 A.*D $.!*$ $.$ **! $+*K *: * $* A** AD $ * +!D % $+AD $*.>$*".>* $" * 'C $ $.*D.$ $.* I $ <99 RS B3 L!* )9 L * :*! * $ ##D $ $+! < L $* * $".$+* $* $* * +!.* #.* <988D A $ A ** $* $ *:.$ *!* :$! * +.. I $ : $ *:. *!* "* $* A (J 8 * *$ *" 5.* + $ * * $ * + *..$* *A.$ 89 RSD 3/ 5 37 L $* * $" * *..$* $* 5 A D < L *..$* $* $* A** A.$D. $ *..$* 5 A..$ 89 RSD )3 L $* * $" *..$* $* $.. $*. :*! * A** A.!*! ".$.*, 89 L $* A * 9 L!*. $ *..$* *A.$ "**"- (.,,. 13 Classement d un label européen non contraignant, qui classe les produits des constructeurs en fonction du rendement annoncé 14 Le Centre d études et de recherches économiques sur l énergie #

13 *.. * F =* *. $+ *! " * * * $* % $ A$*. *$D +.* 3 RSD *.$ 5 A * *!$* *A *.$ ( *.$*.* : << RSD *A A** A * A* % *.. $ :*! ) RS * $ <3 RSD!* 79 L ( *..$* *. > $! *>*.$D $+. *.$* * "* $ > +* *A $. =* *!*$ *. $*! #A*D. *.$.* *: 889 RSD 5 A 8 )99 *;.$ #+:D + : *A A** AD UD *; #A $* A** AD $. * +*K $ $ > "+*.**A* $. *.* "+$ *. 5 A :$ #D $+* $*.$ D7 RS: * <D/ RS:.*. #

14 "!! = ((# *! " >. >+A*$ $!* +!.>$ (.* *$.* :" I. $*.*.D $ ( :" $* A*. *!$,((#- D. $*.*!D $ (# * *D $. *>.* $+# "+5 :* )9 L > * + *! "D $ * +*..$" $. * (+.".*.* *D * 5 $+. * P D " $ $ D * $ 5 K " *. " A $D *A* $ * $!.* 1*. * $ I G $H D $ " $ * >$*! 0 A. * $ +. $ $ $* $!. * $ < J A $* *% A* I +*>D $ $ * * $ + *A*$ $*D **$ * * $+. D >$* " *A >A :*! *A $+.. *>D 5 $* D 5 *.. 5 ** : 1 C *.*! *.*! 5 $+! " * $ $ ". $. ( *.* $.!*N $"D " A $ * $D $.$.* $ *$$ (# *.*. $*.*.D $+*! + $. $*D *. >*" * $ 5 $*.$*. $*. * $+:! *" $ $.$D $* > *.. $* "*$. * *. $ " $ $* "*$. (# *$ $. $ A* I $ A**,. * > - #$

15 $ A +*, > : D - $+:!% $* "*$ $* >!*N $ >$*.,.** $. " * $ $ " - $ *!*N *$$ $*. *.D $ (# $ * * *! $. * $ * $ $*.. :". :*$ * D $+! *...* $ >O$. * $ D $ > D $.D $.* $* >* *. +*. $*.*! :*.* D $+* * > $. *.$D. $* >* *.D $* > + *; $* * *$D $* *"D $* :*$ *" $*. * + D $. ((#D 5 $+* + *. >*" D $+:! $*. * * A* $* >* *. Buée 1 T zone 1 = 110 C T zone 2 = 120 C Suivi de la température et de l'hygrométrie en cours de cuisson 250 Buée T à coeur T à coeur hygro Tunnel 150 T C / g/kg :00:00 00:01:58 00:03:56 00:05:54 00:07:52 00:09:50 00:11:48 00:13:46 00:15:44 00:17:42 00:19:40 00:21:38 00:23:36 00:25:34 00:27:32 00:29:30 00:31:28 00:33:26 00:35:24 00:37:22 00:39:20 00:41:18 00:43:16 00:45:14 00:47:12 00:49:10 00:51:08 00:53:06 00:55:04 00:57:02 00:59:00 T Tunnel Temps de cuisson (min:s) 7 #%,.C' #!

16 >D $* *.* 5 *;D * $!Z *. * +:!.* $ $* : D $ A. K 200 Cheminée 1 T = 187,5 H = 28 g/kg Cheminée 2 T = 183 H = 127 g/kg Suivi température hygrométrie dans les cheminée de la ligne Cheminée 3 T = 160,7 H = 61 g/kg Cheminée 4 T = 137,1 H = 30 g/kg Absolute Humidity g/m³ Dewpoint ºC Process Temperature ºC :13:08 14:13:28 14:13:48 14:14:08 14:14:28 14:14:48 14:15:08 14:15:28 14:15:48 14:16:08 14:16:28 14:16:48 14:17:08 14:17:28 14:17:48 14:18:08 14:18:28 14:18:48 14:19:08 14:19:28 14:19:48 14:20:08 14:20:28 14:20:48 14:21:08 14:21:28 14:21:48 14:22:08 14:22:28 14:22:48 14:23:08 14:23:28 14:23:48 Time in Process 7 %,.C' C # 0"+5. D $* > *.*. **D * "+$.* * $ ( D * 5 $*.* $+! * $ D..! " **. 1 " * *D $*. *.$ $A * $ : " * $.D " A%$ " $ > A ((#.%!*$ * A $* "*$.,*..*D A$ $ $* -! $. * $* $ (. *!*.: D >$* :" >$* * *$" D >$* $*.* $+! I ) L 5 $*.Z $ $* D L. * $ : 7 L * $.* D < L A * *. A*D * $! " $.D.!* <9 RS: * : * 4*$ $* > * "*$ $* > A**>$!$*! $+$* >O$D " A 5 )9 L $.$ *!$ L $ :**! +.$!* "* +* $* >.$% *. +! $* K *%D $.* $ *,9 *- D *.D $>O$ A $+>$ $* ND * $ D?D $"+$ D $*% * $.$* >O$, A *-. *!* +! #4

17 "$>*! + $+ +* A $.* "$>.$D $ : ". A** " * $+* * *..$ +*?D $" $+* :* A * $ D $* * $ :* D $ * A $+:. * $ * :*$ $. 5 Q '. A$ D. *>$ $+"$>D $ $ > : A * $*.* $* :*$ AD $ > :* >*. AO * *D $* :*$ * : A *.*.* $. J. :* $!*$.* $ >*D " *.$ $* * $ $* (: * $ > * 5.$*" *A $D $.. "$>.* *.. * $ +! *>>.* $. +.*. $ $*.A $. :**! *. A $ > *>". "*$ D ". O 8 L +:.!*! " ) L A $* *!*N A $* *!*N +.$ * *+: ($*. * %. * :*$ ' " $. D $.>$ +*! %. * :*$, :, H. $ * "$" * D *A * :N ' "N* * * A * $D *A 89 <9 L!*! ".>$ J *A!*$ * 8) * $*" $ *A,$ $ -!*! " ) <) L, 3) (:*" ". 5 $+* + D * $ A! " $.A *. $ * " $..$D $*. *A $ $+". " *.$* $. * 15 Petite ou moyenne entreprise #5

18 . =.==' $ * 87 D $ ((# * *$ *! " 5 $* > $+#>>* (. *$*$D 8B/D C*J* $.$ <9.... <99 : +* * +$%A 5 <) $ +, 89 L 5 $+.- $. $ > " >.*.*: * > * * *: A$.. *>$D "D *$ A*$!*N 5 D $+. *.*. 5 $+. * M <9 L $+# C " /9 L * *! ".A* D $* > *A*.* * ((# * *$. 5 * > <997 ' *!*.: >$*! ". $* *A*.* :* $* $ $* AO D * 5 * > A $* *A*! *K '!. *A*$*..$* $. * $ "$>*! >O$ $*.* $ > ( *. 5 * $ $. *D A $. >$* #+:D $+. $ * A*!$*! $ *!*! ) 5 <) L +! $+>$ <99.$D $ :. *;.** * $.D * $* *; $* *! "D * *. $+. (C, " *.D $ *A.$*!..$*! $ +! J " $+* *A $* :*$ $* = *.. **$ +: " *. >A * +$A* 5 399! +*.* R! +* * $.$ " A *. D $*.. * $ /9!UR! #!$*! " +*D $ *.*.$ : *A $ < L +*. * $*.Z (+ $!$*! $*. > " $ : ' * $"$ $A 399! +*.* R! +*. *>" > $+:** $*.Z 83 L!$*! $+:. +* $ $ * :*$ (+ $* " $ * : " $*.$ $+* 6 F1* (#=1 #<

19 (*! ::.>$ " *A* $..*$ * $ * $+! D $+*!$ $+A 8B)7D $+ * :: $*.>$*" #+:D.* :: $*A * *! " * $*!" * + +*>D $ A. A $. +! A! *$ **$ $*$ $ *>$. A! * *!* * $ *$* $. +! **$D $ *$ $ A$..!.*:!%! +*$ * D $. F$ $* *,AD >%D :*.*!- D $ $. $* * $*.** > P. $* $.:$*.$*..*,$.%! $ A*. $ $+* A- P. $* *.,>D :$*D $* D %!$* D - * $ ##D $ $ $ $* ** *$ $.*>$ 5 $* O 5 $* *..A *$* /9 L *$ $ * $ $ A (:*" * 1*D :*" :*>* )9 R! +*$D 97 R! +*$! < R! +*$!$ #D $ + * + $ * "$" * D $ (*!* *$$ " <- +, $+ *! *.*$- *.* * $* *! " $ $ $%,$ $* > +.* * :"- # [.$D $ O [.$* [ * $*!" <99 RS.A * $ ) R\.* * #D $ $ A*.* $ $D $[.* * [*A O. *!* $ <99 R\ *$ * $ * D +! *. + $ *% +**.$ " $ O! " *.! *. * $* A K * $+**.* $* *: *. $*.% 5 *..D $+*. +* *$! $ $ $* :*;. I $+!. " *; $. $! " *; $ *: #>

20 $+! $! " *; $.* $+* $* ( *$!. K $ 5 * * $* * $* *$ $ * $* *$!.* 5 * $*" #D R*!D $ $*" [* $.* * <9 5 9 SU +.F P $* * +! * $ * * *$ 9 5 )9 RS:U. $ *..$*.A 5 /9 39 RS:U. $ *..$*!*A " $ *!".D $ * $*" $ >! " A $ 899 RS:.*.. $*! * A $ /9 RS:.*. $.!$ #.% *A *D $*.$ $+*! " #D $+* A $* " $!A*! *:!". $* *! ",<9 L O! " + - $* K *%D $* A$*.. 8) L O! " $ K. $+$* $..*! " $+ >* $*. * +A*.* $+*..$* +8 V(D $* *:!" < L +!.$ $ K. $*. * * ' * " * "+ :*!! O +.$*.*,89 L *!*!. :* < L $+!- D $+* *; *!* $* * 8) 5 <9 L *!$* $[*: %!"!*$.* **$ $.*! " % $* + *.A *> 5 *>$ I * * AD. * * *%!*! " 89 5 <9 L $ *.*,$! A-.A! +! <9 5 9 L! " *$ *>$ * " $. * $+*.. +$ " $.. K.$ 5 +*. $* * $ *:D "+$. A$ " $+ * +.* $ $% * +. :.! 5 $* :*; ** $+! +* $*!"..D * :*> D $* :*$ " * 5 $+ "D A*$ D.!*! " *>$ *! *.. $+$ D. $* :*$ #D!.* $ > + A*$*.$% +$ * +!?

21 $* * > :* D. A $* : 5 QA * *.. +!. +! *.. *>$ * * $D $ *.* $+A,A*$ $ $ *$"A*$ S*!.* M S- $+.* % $+AD $* *! $+ A $ $* *! " % $*!*$ :: 5 * $ $ * $* $+.* $ $+A <98D!$* * $+$* $ $* * $ ::$$*> $ " $ << $ 97# ( A$ $*!$* $+* $:D $ $! D * $*! $+* $* * :*! :$! # *D $.D " 5.$*.$ $ (1(.* 1(D. K + *! " 8) 5 <9 L * * *. ** *$ AD $. * $ 5 *.D $+$ A 5 $.**%!$*!? $ * A $ * ".**%. * $ $.! " * $* "*$. *. +. +$ A. $+ * $+! ". *. *% $. $+A A $ : +* $* * +* % I $ A $ $+* $* $ A $!$* $ $," *.* * $*!"- $ *. * $ *$D $ +!.* $ $. * * $*.D $* $**D $*. * :*$D $* A** $" A * $* A$*D $* A** A..*!D *.. +*>D $ $ A A$ $+! $*D $* "+$ *; $..!* ".$D $.*>$ * QA $. * " $ D $ * +*..$".$* $+!, " * +! ) 5 89 L- +$ $ =( 8/ 16 Gestion technique centralisée #

22 * * $D D. = + :,!.*.$- "..* $ **.!*.$ A * $ $ A* I **.*. $ *A *.*, C $*- F$D ** *..$*. $* :*!. A *! ". * :*$ * $*!. $+* $* +* $* AD *A* $ $ $!" $ * $* *$ >! $* *:.* $ * $* > +K *..$" (C, " *! * A$.. $ 6 6 F1* 0.*$* [*> % :,%. 5.* :*$D *. +$ - $ " $ * $* 5 *>. $. 1*D *.* " $+! $"." * :% " $+!.* $D * * %! *,. $* [$ 5.* :*$- " A$.. * $ * $+*!*$* *2* & )((%0*1/ $ $! * * *' #A $*! *D $. $ $* :*$ " *. * $+*.:%.!. 5 *>..! $*" #D $. : +*A $+*>. $+$ $ *! $* :*$ *! * $!* * $* 1*D $.$ >.*" *>. $+*! + *A A$ $* 1* " $ *. $* A. *. *.*.% 5 $+*>. " * $ * R*! D *NA.! $* * $ *: *. X $+$ $* :% 6 6 F1* "+ % R*! *D $ $"$ $ $ R*! +! A *A :!* >.> * $ $*D.*.$D $ R*! * K I

23 $. $* * $ *:. *A.*,$ * R +$+.* $ - $. R "* $+! :%?D 1*D $ $ * U +.* *. $ 5 % * *D +*.*.$. D $+# * *:. $ % R*! R*! + * " $ *.: " *A*>$ " $* *:. > +. * $* " * :*> R*!!*D $*. *.$ >* $*,M <8 V(- $* $,M 87 V(- #D *AD * * AD.. $ K 6 F1* $.$*! "D A >*N $*. * " A A$N.* [!D $* * >* $*. * *D ".>$ $* A $ *.*D A K! ",*.* "-.* * $[ > $ * $.* $.. J!:S $ * K $.!* $*. *. " * *..**;!A * $ >* $*!D ".A"!** $* "*$.

24 # I #! $+A $* *; $+! # I #*. $ A$.. $+ $* A* #J# I #! **$ $+:*>* (# I (: +* * ( I (* + +! (J I ( + :: " $+! (# I ( :" * *$" :" ( I (!*$. $+A* $ * :$! ((# I ( :" $* A*. *!$ J## I $ **$ +! :" *!$ *$* J I $ **$. +!! =( I = :" *$ ## I *!*$* I. I * :$!" SI *$"A*$ T*!.* I ** $" A Synthèse 10 juin 2010 CERTIA 2010 Réalisation de la synthèse $

OPTIMISATION DES PROCESS POUR REDUIRE LA PRODUCTION DE DECHETS

OPTIMISATION DES PROCESS POUR REDUIRE LA PRODUCTION DE DECHETS OPTIMISATION DES PROCESS POUR REDUIRE LA PRODUCTION DE DECHETS Journée Eco-innovations et gestion des déchets dans les IAA 23 mai 2012 PRESENTATION CTCPA Le CTCPA centre technique agro-alimentaire national,

Plus en détail

Efficacité énergétique dans les Industries agroalimentaires

Efficacité énergétique dans les Industries agroalimentaires Efficacité énergétique dans les Industries agroalimentaires «Forum régional pour l optimisation de l utilisation des fluides dans les procédés de fabrication de l industrie agroalimentaire» 10 juin 2010

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Fiche d application : Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Date Modification Version 26 février 2014 Première version de la fiche 1 Préambule Cette fiche d application précise le

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR

LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR LE BOIS ENERGIE POUR ALIMENTER LES RESEAUX DE CHALEUR Programme régional bois énergie Document réalisé avec la contribution d Atlanbois 07/02/2011 1/10 Bois énergie, pour desservir les réseaux de chaleur

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui?

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Christophe BARRAU, Responsable national développement tertiaire ALDES Qualité de l'air : performances et applications 4 juillet 2013 Toulouse

Plus en détail

Un four pilote sous contrôle : de la mesure au contrôle du

Un four pilote sous contrôle : de la mesure au contrôle du E N S I A Un four pilote sous contrôle : de la mesure au contrôle du procédé. SOMMIER Alain, DOUIRI Imen ENSIA-UMR Génial 1, av. des Olympiades 91744 Massy CEDEX sommier@ensia.inra.fr ensia.inra.fr Sommaire

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité!

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! HMI-THIRODE, des services au plus proche de chez vous La puissance d un réseau d installateurs leader en France Plus de 10 000 installations par an Plus de 60

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Guide de l'aspect logique

Guide de l'aspect logique Praxeme Institute Composant PxM-40 «Modus : La méthodologie Praxeme» Guide de l'aspect logique Objectif Contenu Rédacteur Version 8! &9! $ 9 :9; $$9! $! % " 9"9! 8 :9 $ 9 :9 "; $ :9 9 :9$$;9

Plus en détail

RT 2012. Et logiciel d applicationd. Jérôme FAUCONNET

RT 2012. Et logiciel d applicationd. Jérôme FAUCONNET RT 2012 Et logiciel d applicationd Jérôme FAUCONNET Président Directeur Général de FAUCONNET Ingénierie S.A.S.(FISA) Ingénieur Informatique et télécom, DESS Thermique et fluides. Expert RT 2012 et DPE

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

É cole Supérieure d'ingénieurs de Reims

É cole Supérieure d'ingénieurs de Reims Packaging Connaissez-vous un produit qui ne soit pas emballé? Qu est-ce que le Packaging? Le packaging est un anglicisme qui regroupe deux notions : l emballage et le conditionnement. L emballage, constitué

Plus en détail

L HYGROMETRIE DE L AIR

L HYGROMETRIE DE L AIR L HYGROMETRIE DE L AIR Hygrométrie : hygro - humidité, métrie mesure - Mesure et étude de l'humidité de l'air. 1 - Humidité absolue C'est la quantité d'eau, en grammes, contenue, sous forme de vapeur invisible,

Plus en détail

Limites d application de la RT2005

Limites d application de la RT2005 Fiche d application : Limites d application de la RT2005 Date Modification Version 1 er avril 2009 9 1 er juillet 2013 Précisions sur les bâtiments existants détruits puis reconstuits 9.1 Préambule Cette

Plus en détail

Optimiser nos énergies pour votre confort

Optimiser nos énergies pour votre confort Optimiser nos énergies pour votre confort Vous avez, pour votre habitat, un projet : de rénovation d embellissement d agrandissement d économie d énergie d amélioration de votre confort GIE EFFIRENO www.effireno.fr

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Achats. Direction Générale. Code de la fonction. Directeur des Achats. Responsable des Achats. Coordinateur Achats. Collaborateur Achats

Achats. Direction Générale. Code de la fonction. Directeur des Achats. Responsable des Achats. Coordinateur Achats. Collaborateur Achats Achats A1A A2A A3A A4A A4B Directeur des Achats Responsable des Achats Coordinateur Achats Acheteur Collaborateur Achats Direction Générale D1B D1C D1D D1E D1F D1G D2A D2B D3A D3B D3C D3F Directeur Général

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011 Bilan s Emissions Gaz à Effet Serre 2011 Synthèse s actions envisagées visant à réduire les gaz à effet serre la la Provence-Alpes-Côte d Azur 1/5 Cadre général Conformément à la loi Grenelle II, les services

Plus en détail

1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en œuvre de la lps (dmf, atcpec,

1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en œuvre de la lps (dmf, atcpec, TABLE DES MATIERES FICHE ANALYTIQUE ET RESUME EXECUTIF SIGLES ET ACRONYMES UTILISES 1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou

Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou JANVIER 2013 Appels à Projets Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou Le G20 YEA est un moment unique pour notre pays de

Plus en détail

Grenelle de l environnement: Peut-on concilier les intérêts des propriétaires occupants et exploitants?

Grenelle de l environnement: Peut-on concilier les intérêts des propriétaires occupants et exploitants? Grenelle de l environnement: Peut-on concilier les intérêts des propriétaires occupants et exploitants? Mardi 27 mars 2012 Programme: Débat animé par Stephane Hullin, Président de la commission communication

Plus en détail

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit]

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit] Présentation Société d ingénierie TCE : Depuis l audit jusqu à la solution clef en main. Notre proposition : Intégrer, Optimiser, Anticiper, Innover, Maîtriser Nos cœurs de métier : Le bâtiment et l optimisation

Plus en détail

247J 7 24H ECS. Photographie d une marque

247J 7 24H ECS. Photographie d une marque Photographie d une marque Depuis plus de 20 ans, s engage à délivrer le meilleur service. L engagement quotidien de l ensemble de ses plus de 100 collaborateurs et partenaires à présenter des solutions

Plus en détail

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015 BATIMAT 2015 Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social 3 novembre 2015 Introduction Le BIM chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Habitat Social Avant de parler de BIM, une très rapide présentation de

Plus en détail

Josy, bases du refroidissement. Efficacité des régimes minceurs de votre facture de climatisation

Josy, bases du refroidissement. Efficacité des régimes minceurs de votre facture de climatisation Josy, bases du refroidissement Efficacité des régimes minceurs de votre facture de climatisation 1 Objectifs et déroulement Etudier 3 techniques de base pour refroidir Refroidir avec une circulation d

Plus en détail

Vers un capitalisme casino?

Vers un capitalisme casino? Dossier du service d études 5 Chaussée de Haecht 579 1031 Bruxelles Dossier du service d études Vers un capitalisme casino? Introduction à un nouveau défi syndical ! " %&' (&&)!" % & '()* +,. '/& 0 1 233

Plus en détail

ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES

ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES Ces enregistreurs, ou data loggers, sont autonomes et fonctionnent sur pile. La gamme des produits permet l enregistrement

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels)

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Le 09/06/2015 Objectifs : Savoir réaliser les contrôles annuels des équipements sous pression Bénéfices pour l entreprise

Plus en détail

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN - ACTIF Exercice N Exercice N - 1 Brut Amortissements, provisions Net Net Capital souscrit non appelé (I) AA Frais d'établissement AB AC ACTIF CIRCULANT ACTIF IMMOBILISÉ DIVERS CRÉANCES STOCKS IMMOBILISATIONS

Plus en détail

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues

In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues In and Out Air Strategies. From Climate Change to Microclimate. Library, Archives and Museum Preservation Issues 5-6 March 2009 Bibliothèque nationale de France http://www.ifla.org/vi/4/pac.htm Bibliothèques,

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D u n i v e r s a l c o m f o r t Armoires de traitement d air CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 D CIATRONIC System Traitement d air > CIAT, Leader européen du traitement de l air

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES

INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES Le spécialiste de la cuisson INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES Charcuteries - Salaisons - Plats cuisinés - Produits de la mer - Cuisines centrales Constructeur depuis 1955 CUVE(S) A PANIER BASCULANT Pour cuire,

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

FORMATIONS$OUVRANT$DROIT$AU$VERSEMENT$DE$LA$TAXE$D'APPRENTISSAGE Année$Universitaire$2014$3$2015

FORMATIONS$OUVRANT$DROIT$AU$VERSEMENT$DE$LA$TAXE$D'APPRENTISSAGE Année$Universitaire$2014$3$2015 Université Lille 1 1/6 Tél$$03$20$43$62$86 relations3entreprises@univ3lille1.fr Les$Licences$Professionnelles,$Masters$et$formations$d'ingénieur$sont$habilités$à$recevoir$la$taxe$dans$la$catégorie$B 0593288D

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation association nationale pour la formation professionnelle des adultes Technicien de Maintenance des Equipements Thermiques Le niveau IV correspond au

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études

DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études L o r r a i n e Q u a l i t é E n v i r o n n e m e n t DOSSIER DE CANDIDATURE ANNUAIRE LQE Bureau d études 62, rue de Metz - CS 83333 54014 Nancy Cedex Tel : 03 83 31 09 88 http://www.lqe.fr contact@lqe.fr

Plus en détail

vs Christia 1 n Poisson

vs Christia 1 n Poisson vs Christian 1 Poisson Cet ouvrage contient une sélection d'études d'echecs composées par ordinateur, plus précisément par l'analyse de tables de finales, en l'occurrence ici la table, à l'aide de WinChloe

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air

Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air Appellations Agent / Agente de maintenance en climatisation Agent / Agente de maintenance en conditionnement d'air Agent / Agente de maintenance en génie climatique Monteur-dépanneur / Monteuse-dépanneuse

Plus en détail

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques Le Réseau Energie www.reseau-energie.net Votre contact Clément ALLEGRE Responsable du Réseau Energie 01 45 15 08 56 c.allegre@idealconnaissances.com Le Réseau Energie, créé en 2007, fédère les professionnels

Plus en détail

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Sciences de la Terre Premier semestre du cycle d ingénieur (S5) Il commence par la période d intégration que suivent tous les élèves de Polytech

Plus en détail

! "##$ %&'%() * #+ * +

! ##$ %&'%() * #+ * + ! "##$ %&'%() * #+ * + + ## /0## +++++++++++++++++++++++++++++++++++ + 120# ##0# +++++++++ +. 12! #! # /$+++++++++++++++++3!" #$ + ) 0#0# 4 0# 0#.5 +1 #! 2 # 0# ##6 +++++3 ++ +++ ++. 1!#+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++3

Plus en détail

La gestion patrimoniale des réseaux d eau potable et d assainissement. Connaître, gérer, renouveler

La gestion patrimoniale des réseaux d eau potable et d assainissement. Connaître, gérer, renouveler La gestion patrimoniale des réseaux d eau potable et d assainissement Connaître, gérer, renouveler CANALISATEURS DE FRANCE le deuxième syndicat de spécialités de la Fédération Nationale des Travaux Publics

Plus en détail

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Atelier prospectif Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Pour mettre un pied de page, cliquez sur l onglet «Insertion» GrDF, distributeur de gaz

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

SOREA - Présentation. du nouveau siège social de la SOREA

SOREA - Présentation. du nouveau siège social de la SOREA SOREA - Présentation du nouveau siège social de la SOREA Chiffres clés s de SOREA Exploitation du réseau et fourniture de services St-Jean+périph 2 200 clients Gestion du réseau F.O. Projet Extension 6000

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La gestion intégrée de la mer

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Industrie / environnement

Industrie / environnement Industrie / environnement P.A. Tournebride, 44118 La Chevrolière - 02 51 80 61 17 www.axilab.fr Sommaire 4 AXILAB en général 5 Recherche & développement 6 Industrie / Environnement 7 Répondre à vos besoins

Plus en détail

Appels à Projets Appel à projets Eco-innovation

Appels à Projets Appel à projets Eco-innovation 1 JUIN 2013 Appels à Projets ם Appel à projets Eco-innovation L' Appel à Projets (AAP) européen Eco-Innovation, ouvert depuis le 8 mai 2013, s'adresse aux entreprises, en priorité aux PME, qui développent

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Pascal PEYRONNET, Technicien Supérieur de Restauration, Cuisine CH Chastaingt, Limoges Bernard CELERIER, Inspecteur Vétérinaire, Direction Départementale

Plus en détail

SOMMAIRE. Activités du groupe SATOV. Valeurs et démarche environnementale globale. Zone géographique d intervention. Présentation d ALAXIA promotion

SOMMAIRE. Activités du groupe SATOV. Valeurs et démarche environnementale globale. Zone géographique d intervention. Présentation d ALAXIA promotion SOMMAIRE 2 Présentation du groupe SATOV Dates à retenir Activités du groupe SATOV Valeurs et démarche environnementale globale Zone géographique d intervention 7 Présentation de maison SATOV 8 Présentation

Plus en détail

INNOCOLD, INSTITUT TECHNOLOGIQUE DU FROID

INNOCOLD, INSTITUT TECHNOLOGIQUE DU FROID INNOCOLD, INSTITUT TECHNOLOGIQUE DU FROID Innocold a été fondée à l initiative de la Communauté urbaine de Dunkerque, de l Université du Littoral Côte d Opale et de Dunkerque LNG. Sa création répond à

Plus en détail

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée RT A LA RT 2005 EC O N F O R M La référence en ventilation auto-modulée LA VENTILATION AUTO-MODULÉE, UNE RÉFÉRENCE DANS LA RT 2005 Pour tout bâtiment neuf, la réglementation thermique 2005 doit être respectée.

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

2%'(3",-4'(56.'7%0+810,.'(6%(&91+,-"0()#:&-;#%(*./-"01&%(<(2="0(%,(<(!1)&%'(

2%'(3,-4'(56.'7%0+810,.'(6%(&91+,-0()#:&-;#%(*./-01&%(<(2=0(%,(<(!1)&%'( !"#$%&'()*+,-.'#/()0$#'-&%,1)2 (' )3(4(3&'()56227) 81)!"#$%&&%'()%*')%+,-$%'(*./-"01&%'9):#',1();

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! " #$%&! %%'%(()%*$ #$ %)+)$,!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! -! "# $% $!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Plus en détail

NETWORK VIDEO RECORDER

NETWORK VIDEO RECORDER VIDEO SCREEN OVER IP VxView est une solution d affichage video sur IP, locale ou déportée. Elle permet la visualisation de vos caméras sur un simple écran ou de bâtir un mur d images. Connectée sur le

Plus en détail

Le Groupe Derichebourg

Le Groupe Derichebourg Énergie Avec Derichebourg maîtrisez l énergie et la maintenance de vos patrimoines 20 ans d expertise en génie climatique et électrique 180 ingénieurs et techniciens à votre service 3 divisions spécialisées

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ 'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVEE SOIDARITÉ V I V R E C H E Z S O I CAHIER DES CHARGES DE HABITAT ADAPTÉ OGEMENT d ENVIRONNEMENT INSERTION HABITAT DEVEOPPEMENT DURABE MENT HABITAT JEU PROTECTION ADAPTÉ, UNE

Plus en détail

Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage

Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage Journée SSPS 05.05.2011 Désenfumage & Installations aérauliques Potentialité des modèles de calcul en matière de désenfumage Didier Guignard, ECA Vaud Des fumées et des hommes Désenfumage: gérer des fumées,

Plus en détail

Le MASTERE SPECIALISE INGENIERIE DE PRODUITS à l INTERFACE CUISINE-INDUSTRIE (MS IPCI)

Le MASTERE SPECIALISE INGENIERIE DE PRODUITS à l INTERFACE CUISINE-INDUSTRIE (MS IPCI) Le MASTERE SPECIALISE INGENIERIE DE PRODUITS à l INTERFACE CUISINE-INDUSTRIE (MS IPCI) Pourquoi le Mastère IPCI? États des lieux en entreprise (pôle R&D) Couples cuisiniers & ingénieurs Expertises différentes

Plus en détail

FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012

FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012 FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012 Contenu de la formation Gérer les services d Active Directory de Windows Server 2012 Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs

Plus en détail

Briques. Tuiles Briques. TuilesTuiles. Tuiles. Fédération Française Tuiles et Briques

Briques. Tuiles Briques. TuilesTuiles. Tuiles. Fédération Française Tuiles et Briques Tuile Briques BriquesBrique Tuiles Briques Tuiles Fédération Française Tuiles et Briques TuilesTuiles Accompagner la croissance de la filière terre cuite Missions de la FFTB Efficacité et dynamisme Représenter

Plus en détail

Le mot du directeur. Ecole interne de l Université Claude Bernard Lyon 1, Polytech Lyon bénéficie d un environnement scientifique exceptionnel.

Le mot du directeur. Ecole interne de l Université Claude Bernard Lyon 1, Polytech Lyon bénéficie d un environnement scientifique exceptionnel. Le mot du directeur Ecole interne de l Université Claude Bernard Lyon 1, Polytech Lyon bénéficie d un environnement scientifique exceptionnel. La diversité des 69 unités de recherche de l Université, dans

Plus en détail

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques

Le Réseau Energie. www.reseau-energie.net. Chiffres clés. Thématiques Le Réseau Energie www.reseau-energie.net Votre contact Clément ALLEGRE Responsable du Réseau Energie 01 45 15 08 56 c.allegre@idealconnaissances.com Le Réseau Energie, créé en 2007, fédère les professionnels

Plus en détail

La VMC hygroréglable ATLANTIC. Toutes les solutions pour l habitat VMC HYGROREGLABLE. VMC Hygro Type EA VMC Hygro Type EB VMC Hygro Gaz

La VMC hygroréglable ATLANTIC. Toutes les solutions pour l habitat VMC HYGROREGLABLE. VMC Hygro Type EA VMC Hygro Type EB VMC Hygro Gaz www.atlantic-ventilation.com VMC HYGROREGLABLE La VMC hygroréglable ATLANTIC Toutes les solutions pour l habitat VMC Hygro Type EA VMC Hygro Type EB VMC Hygro Gaz La VMC hygroréglable ATLANTIC, toutes

Plus en détail

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes Equipe -CTSYS Conception et Test des SYStèmes Réseaux de capteurs/actionneurs pour le bâtiment 1 Laboratoire de recherche public Quelques dates

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

FICHE SYNTHÈSE PAR SPÉCIALITÉ (Polytech Annecy-Chambéry)

FICHE SYNTHÈSE PAR SPÉCIALITÉ (Polytech Annecy-Chambéry) FICHE SYNTHÈSE PAR SPÉCIALITÉ (Polytech Annecy-Chambéry) Suivi des diplômés 202 à 30 mois Résultats de l enquête 205 (observation au 0/2/204) Nombre de diplômés : 86 Proportion de diplômés étrangers :

Plus en détail

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires L attestation de Prise en Compte de la Réglementation Acoustique : Décryptage

Plus en détail

Cahier des charges. Appel à Manifestation d Intérêt AREA 2015. «Rénovation énergétique des bâtiments publics» en partenariat avec l ADEME

Cahier des charges. Appel à Manifestation d Intérêt AREA 2015. «Rénovation énergétique des bâtiments publics» en partenariat avec l ADEME Cahier des charges de l Appel à Manifestation d Intérêt «Rénovation énergétique des bâtiments publics» en partenariat avec l ADEME Dates de dépôt des dossiers : 6 Mars 2015, 11 Mai 2015 et 5 Octobre 2015

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Une maison dite écologique est avant tout une maison économe en énergie et respectueuse de l environnement. Avec bio bric, vous faites le

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

!! " # $% &! ' ( ' )*+, -*,. */ 0 */1)* '% ( /2.0 *, )32/ 0

!!  # $% &! ' ( ' )*+, -*,. */ 0 */1)* '% ( /2.0 *, )32/ 0 !! " # $% &! ' ( ' )*+, -*,. */ 0 */1)* '% ( /2.0 *, )32/ 0 4% % * 51 6 778* 1% % 9:"!9 * *1 % % ;1 < = & (1% > '? 6% * % 6 % % % % * % %!' @ * % % & &6 62!A % 1*1 B % % % >* ;4C < &6! D1 2 % % ( 6 *%

Plus en détail

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse Elodie Nguyen, Chambre d agriculture de Picardie Contexte et objectifs Place des cultures biomasse dans la croissance de la production

Plus en détail

CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN

CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN 1 Objet Calcul du bilan thermique et du dégagement d'eau à la surface d'un bassin ou d'une piscine intérieur ou extérieur. 2 Principe Méthode 2.1 Données 2.1.1

Plus en détail

baisses de trafic pour les quatre trimestres et la tendance générale est à la baisse. Le dernier trimestre affiche la plus forte baisse : -3%.

baisses de trafic pour les quatre trimestres et la tendance générale est à la baisse. Le dernier trimestre affiche la plus forte baisse : -3%. 1- Chiffres clés pour l année 2012-2% de trafic routier en 2012 sur l ensemble de l étude : cette année affiche de nombreuses baisses de trafic pour les quatre trimestres et la tendance générale est à

Plus en détail

Micro-réseaux et autoproduction dans les énergies renouvelables

Micro-réseaux et autoproduction dans les énergies renouvelables Energías Renovables Micro-réseaux et autoproduction dans les énergies renouvelables Technologie pour l efficacité énergétique CIRCUTOR Renouvelables Les besoins énergétiques actuels ont provoqué une forte

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 C

Armoires de traitement d air. CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 C u n i v e r s a l c o m f o r t Armoires de traitement d air CIATRONIC System la climatisation ultime précision N 05.93 C CIATRONIC System Traitement d air > CIAT, Leader européen du traitement de l air

Plus en détail