ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE. «L avenir de l industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE. «L avenir de l industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées»"

Transcription

1 ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE Séance du 18 juin 2012 «L avenir de l industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées» Rapporteur : Monsieur Bernard GUIDEZ AVIS : Votants : 98 Pour : 94 Abstentions : 2 Contre : 2

2

3 Cet avis a été élaboré sous l autorité de la Commission «Activités Économiques» Présidée par Monsieur Daniel THEBAULT Représentant le MEDEF ********************************************************** Les membres de la commission : Monsieur Jean-Paul ANDRÉ Représentant le Comité Régional de la Fédération Bancaire Française Monsieur Patrick AYGOBERE Représentant la Fédération Régionale des Travaux Publics Monsieur Henri-Paul BROCHET Représentant la Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Madame Corinne BRUEL Représentant le Comité Régional du Tourisme Monsieur Serge CAMBOU Représentant l Union Départementale FO Monsieur Alain CARRE Représentant la Fédération Régionale du bâtiment Monsieur Gérard CASSAGNE Représentant l Union Régionale CFTC Monsieur Bernard CASSAGNET Représentant les Organisations de Retraités et Personnes Âgées Madame Sophie CAZARD Représentant l'union Régionale interprofessionnelle C.F.D.T. Monsieur Jean de GALARD Représentant le Centre Régional de la Propriété Forestière et l interprofession de la Forêt et du Bois Monsieur Hubert de ROCHAMBEAU Représentant la Recherche publique installée en Midi-Pyrénées Madame Agnès DOFNY Représentant la Chambre Régionale de l Économie Sociale et Solidaire Monsieur Michel DOLIGE Représentant la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie Monsieur Pierre GACHES Représentant la Chambre Syndicale des Industries Chimiques Monsieur Alain GADOU Représentant la CARSAT Midi-Pyrénées Monsieur Lucien GARENCON Représentant les Professions Libérales Monsieur Christian GASTON Représentant les Unions Départementales FO Monsieur Olivier DAMEZ Représentant l Union Régionale Midi- Pyrénées des SCOP

4 Madame Marielle GAUDOIS Représentant le Groupement des Entreprises de Santé et de Biotechnologies de Midi- Pyrénées Monsieur Pierre-Jean GRACIA Représentant l Union Régionale de Mutualité Française Midi-Pyrénées Monsieur Bernard GUIDEZ Représentant la Fédération Régionale des Coopératives Agricoles Monsieur Francis GUITARD UNPI en accord avec la Chambre Syndicale des Propriétaires et Copropriétaires de Midi- Pyrénées Monsieur Michel INTRAND Représentant l Union Nationale des Syndicats Autonomes Monsieur Eric LALANDE Représentant l Union Professionnelle Artisanale Madame Odile LAURENT Représentant l Union Régionale Interprofessionnel CFDT Monsieur Francis LAYSSAC Représentant l Union Régionale Interprofessionnelle CFDT Madame Yannick LEQUENTREC Représentant le Comité Régional CGT Monsieur Bernard MARGRAS Représentant le Comité Régional CGT Monsieur Paul-Louis MAURAT Représentant la Chambre de Commerce et d Industrie Monsieur Daniel MEMAIN Représentant la Coordination Régionale Solidaires Monsieur Pierre MOLETTE Représentant l Union Régionale des Ingénieurs et Scientifiques en Midi-Pyrénées Monsieur René MOUYSSET Représentant la Fondation du Patrimoine Monsieur Roland NOYER Représentant la Fédération Régionale des Syndicats d Exploitants Agricoles Monsieur Philippe QUEULIN Représentant le Comité Régional CGT Monsieur Gérard RAMOND Représentant la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises Madame Michèle RAYMONDIS Personnalité Qualifiée Monsieur Pierre REQUIER Chambre Syndicale des SSII (Syntec Informatique) Monsieur Pierre SIMEONI Représentant le Comité Régional CGT Madame Martine SOULET Représentant la Fédération Nationale des Allocations Familiales Monsieur Marc VIEUXLOUP Représentant la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie

5 Le CESER tient à remercier les personnalités auditionnées pour leurs contributions : Monsieur Didier AGEORGES Président de l'aria. Monsieur Philippe ALAZARD Directeur du Centre BIGARD de CASTRES. Madame Sabine BARRA Directrice du cluster SAVEURS DES PYRENEES. Monsieur André BELLOC Président de la CCC pays d'oc Association de la Restauration Collective. Monsieur Robert BESSE Directeur des CUISINES CENTRALES des lycées de Toulouse. Madame Christelle BIDET Chargée de mission Aménagement du Territoire, Politiques Agricole, Touristique et Européenne - Conseil Général du Tarn. Monsieur Henri-Jacques BUCHET Directeur Général de 3A. Monsieur Jean-Louis CAZAUBON Président de la Chambre Régionale d'agriculture et de l IRQUALIM. Monsieur Vincent DE LAGARDE Délégué Général de l'aria de Midi-Pyrénées. Monsieur Michaël EHMANN Président de NATAIS. Monsieur Denis FERTE Conseiller Régional de Midi-Pyrénées, Président de la Commission Agriculture et Agroalimentaire. Madame Anne GARETTA Secrétaire Fédérale CGT de la Fédération agroalimentaire et agriculture de Midi-Pyrénées Monsieur Bernard GARNIER Proviseur du Lycée Agricole de Rodez. Monsieur Bernard GUIDEZ Président du conseil de surveillance de "Fermiers OCCITANS SA", Vice-Président de la Fédération des coopératives. Monsieur Didier HIRTZIG Directeur de la biscuiterie POULT. Madame Stéphanie LANG Directrice d'interbio Sud-Ouest. Monsieur Emmanuel LECOMTE Directeur Général SCIC TERROIRS ARIEGE PYRENEES Chambre d'agriculture (09). Madame Nadine LOIRETTE Chef d'unité Qualité Bio-installation et IAA à la DRAFF. Monsieur Dominique OLIVIER Directeur de la Ferme de Figeac (SICASELI). Monsieur Jean-Pierre POULAIN Sociologue, Professeur des Universités de Toulouse II. Madame Josette RAUCOULES Chargée de la restauration scolaire au service Enseignement du Conseil Général du Tarn. Monsieur Laurent RAYNAUD Directeur du groupe ARTERRIS. Madame Audrey RAYNIER Chargée de Mission Midi-Pyrénées Expansion. Monsieur Luc RIPOLL Employé qualifié du laboratoire de YEO international, Société 3A. Monsieur Patrice ROCHE Directeur d'agrimip Innovation. Monsieur Christophe ROOS-OBERLE Dirigeant du GAEC des Hounts (31). Monsieur ROUX Gérant de Carrefours Market. Monsieur Jean-Paul RUMEAU Intendant du collège les Clauzades (81). Monsieur Nicolas SCHAEFFER Directeur de Midi-Pyrénées Expansion (MPE). Monsieur André VALADIER, Président de la Coopérative La Jeune Montagne Laguiole (12).

6 Le CESER souhaite également remercier les Services pour leurs contributions : ********************** CARSAT (Caisse d Assurance Retraite et Santé au Travail) Département Prévention des Risques Professionnels Agroalimentaires et Services DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence de la Convention du Travail et de l Emploi) Service de Développement Industriel, Technologique et International DRAAF (Direction Régionale de l Alimentation de l Agriculture et de la Forêt) Service Statistiques IFRIA (Institut de Formation Régional des Industries Alimentaires) CFA des Industries Alimentaires INSTITUT DE L ELEVAGE Réseaux d élevage Bovins Viandes MIDIPORC Interprofession Porcine Midi-Pyrénées

7 SOMMAIRE Intervention de Monsieur Martin MALVY...2 Intervention de Monsieur Jean-Louis CHAUZY...4 Intervention de Monsieur Bernard GUIDEZ...8 INTRODUCTION I. ETAT DES LIEUX I.1 PRESENTATION DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE EN MIDI-PYRENEES I.1.1 Le périmètre de l étude...12 I.1.2 Les enjeux des IAA...13 I.1.3 Le poids économique des IAA...13 I.1.4 Les investissements étrangers dans les IAA...14 I.1.5 Les productions en Midi- Pyrénées...15 I.1.6 Le tissu économique des IAA de Midi- Pyrénées...16 I.1.7 La place des coopératives...17 I.1.8 L emploi...17 I.2 LES AVIS DU CESER CONTRIBUANT A NOTRE ETUDE I.2.1 Les avis sur l industrie et l innovation...21 I.2.2 Les Avis sur l Agroalimentaire...21 I «L agroalimentaire : une réalité, un avenir pour Midi- Pyrénées»...21 I «Les enjeux de la future politique agricole commune après 2013 : quels défis pour l agriculture de Midi- Pyrénées?...22 II. MODES DE CONSOMMATION II.1 EVOLUTION DE LA CONSOMMATION II.1.1 Les tendances comportementales des consommateurs...24 II.1.2 Le phénomène alimentaire...25 II.1.3 Les évolutions de la consommation alimentaire...27 II.1.4 Les tendances fortes de consommation...29 II.1.5 L alimentation et la précarité...30 II II La précarité en Midi- Pyrénées...30 Précarité et alimentation...31 II.1.6 Les influences alimentaires et nutritionnelles...31 II.2 LA RESTAURATION HORS FOYER II.2.1 La restauration commerciale...33 II.2.2 La restauration collective...34 II.2.3 Les attentes de la Restauration Collective envers les IAA...36 II Un besoin d adaptation des IAA important...36 II Les attentes des professionnels...37 II.3 LA QUALITE II.3.1 La qualité pour le consommateur...38 II.3.2 Les produits sous signes de qualité...39 II.3.3 Développer des produits avec des qualités spécifiques...41 II.3.4 Les modèles de l avantage relatif et de l avantage absolu...42 II.3.5 Qualité et tourisme...43 III. MODES DE DISTRIBUTION III.1 DISTRIBUTION PAR LES CIRCUITS LONGS : LES GMS III.1.1 Les centrales d achat des grandes moyennes surfaces et le développement local...49 III.2 DISTRIBUTION PAR LES CIRCUITS COURTS DE PROXIMITE III.2.1 Les enjeux de la vente de produits locaux...52

8 III.2.2 Organiser la distribution en circuits courts de proximité...53 III Différents moyens de distribution en circuits courts de proximité...53 III Les plateformes...54 III.3 LES AUTRES MARCHES DE DISTRIBUTION III.4 MARQUE OMBRELLE ET BANNIERE SUD-OUEST III.5 EXPORTATIONS IV. MODES DE TRANSFORMATION IV.1 CHAINE DE TRANSFORMATION COURTE : L AGRICULTEUR PRODUCTEUR ET TRANSFORMATEUR IV.1.1 En Midi- Pyrénées...62 IV.1.2 En Haute- Garonne...62 IV.2 CHAINE DE TRANSFORMATION LONGUE : MATIERES PREMIERES DE L AGRICULTEUR TRANSFORMEES PAR L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE IV.2.1 La place de l agriculteur en filière longue...63 IV Les productions agricoles de Midi- Pyrénées...64 IV Évolutions de l agriculture régionale...72 IV Les productions agricoles sous signe de qualité...73 IV Les productions agricoles et les OGM...73 IV.2.2 Filière de transformation...74 IV.2.3 L approvisionnement de l industrie...77 IV Contractualiser entre agriculture et transformation...78 IV.2.4 La logistique...80 IV.2.5 Les clusters...82 V. FREINS ET CONDITIONS DE DÉVELOPPEMENT V.1 UN POIDS REGLEMENTAIRE IMPORTANT ET DES CHARGES QUI S ACCROISSENT V.1.1 Avantage compétitif temporaire de l Allemagne sur le coût de la main d œuvre...84 V.1.2 Un poids règlementaire européen et international...85 V.1.3 L énergie, une charge croissante...86 V.1.4 Influence du prix des matières premières sur les marges...87 V.2 UNE GESTION DES COMPETENCES DIFFICILES V.2.1 Des difficultés inhérentes aux Industries...88 V.2.2 Des difficultés de recrutement en formation initiale et en entreprise pour les IAA...89 V Des difficultés de recrutement en entreprise...89 V Une formation initiale adaptée qui peine à trouver des élèves...90 V.2.3 De nouvelles compétences à développer pour les chefs d entreprises...91 V.3 L INNOVATION SOURCE DE DEVELOPPEMENT V.3.1 Les innovations territoriales de l alimentaire en Midi- Pyrénées...93 V.3.2 Structures d Innovation : Pôle de compétitivité et CRITT...95 V V AGRIMIP SUD- OUEST INNOVATION...95 La territorialisation de la recherche...96 VI. SYNTHESES ET PROPOSITIONS CREER UNE GOUVERNANCE DE L AGRO-CHAINE REPONDRE AUX BESOINS DES POPULATIONS DONNER LES MOYENS AUX IAA D AMELIORER LEUR COMPETITIVITE RELOCALISER LA VALEUR AJOUTEE SUR LES TERRITOIRES DEVELOPPER LES LIENS ENTRE PRODUCTION AGRICOLE ET TRANSFORMATION INDUSTRIELLE EN TERRITOIRE PAR CONTRACTUALISATION CONCLUSION GLOSSAIRE ANNEXES Annexe I : Résumé de l Avis «L agroalimentaire : une réalité, un avenir pour Midi- Pyrénées»...122

9 Annexe II : Résumé des préconisations de l Avis «L agroalimentaire : une réalité, un avenir pour Midi-Pyrénées» Annexe III : Tableaux détaillés des productions agricoles Explications de votes Intervention de Monsieur Bernard RAYNAUD...154

10 1 / 165

11 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Intervention de Monsieur Martin MALVY Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées -Extraits- Pour sacrifier à un rituel auquel vous êtes maintenant habitués, je suis très heureux de vous retrouver ce matin. Je vous remercie pour la contribution de votre assemblée, en témoigne d ailleurs la qualité des trois rapports qui ont été émis par le CESER dont vous allez débattre. [ ] Vous avez choisi, Monsieur le Président, Mesdames Messieurs, d analyser plus particulièrement la situation des industries agroalimentaires. On en sait tous le poids dans la région : agriculture agroalimentaire c est emplois, ceci se passe de commentaires. Votre rapport est instructif, il s adresse à tous les partenaires publics, mais -et il faut insister sur ce point- il s adresse à la profession elle-même, et agricole et industrielle ; sans les partenaires, on ne peut évidemment rien faire. Le constat que vous faites confirme notre analyse, le tissu est dominé essentiellement par les PME, essentiellement par le monde rural, représentant des secteurs très diversifiés, beaucoup d'entreprises s inscrivant dans une logique de filière avec pour objectif de valoriser au mieux les productions locales. Mais, vous le constatez comme nous, c est cette richesse qui fait aussi notre fragilité. Ces PME vivent des difficultés spécifiques en matière de logistique, de recrutement, ne l oublions pas de production en volumes transformables suffisamment importants pour intéresser les grands investisseurs, lesquels ont depuis longtemps installé leur centre de transformation et pensent aujourd hui davantage à la concentration qu à la création de nouveaux établissements. En résumé si l industrie agroalimentaire représente un levier de développement important, nous avons en Midi-Pyrénées beaucoup de savoir-faire, mais pas assez d entrepreneurs d où un retard notable par exemple par rapport à la région voisine d Aquitaine qui bénéficie par ailleurs de l approche maritime, mais il me semble intéressant d étudier ce qui a été développé il y a plus de 25 ans autour de l'agropôle d Agen. Pouvons-nous encore envisager l hypothèse de la création de ce type de pôle dédié? Cela mérite pour le moins d être examiné. Je n insiste pas, mais je veux rappeler notre soutien depuis des années à ce qu on appelle les productions de qualité, l IRQUALIM (Institut Régional de la Qualité Agroalimentaire de Midi- Pyrénées) fête ses 20 ans dans quelques jours, notre soutien aux marchés de proximité, au bio, à la génétique, à la recherche. Je n insiste pas sur les crédits massifs que nous avons apportés et que nous continuons d apporter à la viticulture, sur notre participation permanente à la modernisation des ateliers de production collectifs ou individuels. Je le souligne parce que je l ai noté dans votre rapport, nous n avons jamais été en difficulté de financement régional pour répondre à la demande de modernisation et d adaptation des ateliers ou des entreprises de l agroalimentaire. Encore une fois, votre rapport s'adresse aux pouvoirs publics, c est naturel, mais il s adresse aussi à la profession. SISQA, maintenant la bannière Sud-ouest France que nous avons créée avec l Aquitaine et qui permettra, je l espère, de mener des actions coordonnées et efficaces sur de nouveaux marchés et comme vous le soulignez de mieux affirmer l identité régionale. 2 / 165

12 Le retrait de l'état, je ne sais pas ce qu il en sera de l avenir, nous a obligés à prendre en charge des dépenses nouvelles dans ce domaine faute de quoi bon nombre des projets ou de services seraient restés lettre morte. Depuis cinq ans, la Région assure intégralement le cofinancement du FEADER, pour combien de temps cela sera-t-il encore possible? Je l'ignore. Nous attendons de connaître les dispositions des prochains programmes européens en matière de soutien à la transformation agroalimentaire. Si cette possibilité n'existe plus, en fonction du zonage notamment, les PME ne pourront être soutenues qu au titre des aides à finalité régionale. Sur la période , 9 dossiers sur 10 n'auraient pu être soutenus par l application du zonage tel qu il a été envisagé aujourd hui par la Communauté Européenne. Nos problèmes structurels en agroalimentaires sont assez voisins de ce que nous connaissons sur la filière bois. Je rencontrais récemment en Ariège le propriétaire de l'une de nos plus grosses et plus modernes scieries et quand je lui demandais s'il pouvait accroître son activité, il traite aujourd hui tonnes de bois par an, il me répondait par les caractéristiques de notre forêt en l'opposant en termes d'approvisionnement à celles de l est de la France, du massif des Vosges, du Jura, où des entreprises du même type traitent jusqu à tonnes de bois par an et deviennent aujourd hui ses principales concurrentes en fonction des possibilités d'approvisionnement, et non pas ailleurs, notamment chez nos voisins espagnols. Ceci étant, le renforcement des politiques de filières, le renforcement des PME et des structures coopératives avec, au-delà d Agrimip, le renforcement des politiques déjà menées en termes de contrats d appui, le renforcement des structures de financement, l appui à la recherche, celui des formations spécifiques doivent permettre à notre région d'aller plus loin dans ce secteur, y compris à l international. [ ] Je souhaite que nos relations soient des relations de confiance, à l image de ce qui paraît préfigurer au plan national d'une plus grande confiance, et dans le cadre du dialogue social qui est indispensable si l on veut sortir ce pays de la difficulté dans laquelle il est, que nous puissions ainsi avancer pour décider avant la rentrée de septembre. Merci. 3 / 165

13 Intervention de Monsieur Jean-Louis CHAUZY Président du Conseil Economique Social et Environnemental Régional -Extraits- Monsieur le Président du Conseil Régional, Monsieur le Vice-Président du Conseil Régional, Monsieur le Directeur Général de l Agence Régionale de Santé, Madame, Monsieur, Chers Collègues, Merci Monsieur le Président de votre présence, qui témoigne de votre intérêt pour les travaux de notre assemblée. Cette session du 18 juin 2012 illustre parfaitement la mise en œuvre de nos compétences et la conception que nous avons de notre rôle en région. En effet, nous examinerons pour commencer un projet d avis dans le cadre d une auto saisine sur les industries agroalimentaires, puis notre contribution et analyse sur un document de l Etat instruit par l Agence Régionale de Santé qui a la charge d élaborer un Plan Régional Stratégique sur la Santé et l Autonomie et nous terminerons la séance en examinant à votre demande, dans le cadre d une saisine obligatoire le projet de Schéma Régional Climat-Air-Energie pour lequel notre bureau a déjà fait une contribution le 10 février On est là dans nos compétences obligatoires inscrites dans la loi du 6 février 1992 dite loi Joxe-Baylet portant sur l Administration Territoriale de la République qui prévoit la consultation obligatoire du CESER sur tous les schémas et plans régionaux. Cette assemblée intervient aussi dans un contexte difficile au plan national et européen qui n est pas sans conséquence sur notre région. Nous sommes confrontés à une triple crise durable dont nous devons sortir par le haut, c est-àdire avec des perspectives et des moyens pour retrouver le chemin de l espoir et du savoir vivre ensemble : - la crise de l euro et de l Europe, - - la crise économique et la croissance en berne, la crise de confiance à l égard des institutions et de la capacité des élus à changer la situation illustrée par des taux de participation aux élections législatives dramatiquement faibles, 40% d abstention, davantage même dans certains quartiers ou territoires parce que les gens se sentent abandonnés et ne croient ni aux discours ni aux promesses! L euro et l Europe La France ne s en sortira pas seule, sortir de l euro et de l Europe pour pratiquer la désinflation compétitive provoquerait le doublement du chômage, mais l Europe et les Etats qui la composent doivent décider en urgence - malgré les difficultés financières largement provoquées par le système financier au plan mondial et la faillite de la Grèce - un plan de relance de l économie pour l Europe. Ce plan doit recréer de la richesse par des investissements en faveur des infrastructures, de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables et une stratégie industrielle afin de redonner d autres perspectives que le chômage de masse (11% en Europe, 10% pour la France) et l aggravation de la pauvreté et de la précarité qui font le lit du populisme et du nationalisme en France comme dans la communauté européenne. C est une obligation morale et politique. 4 / 165

14 Pour une économie de production La mobilisation pour une économie de production doit bien sûr être portée par l Etat et par l Europe, mais elle doit associer les corps intermédiaires, les partenaires sociaux en faveur de la formation, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, la recherche et l innovation. Un pacte pour l industrie est nécessaire, il peut être mis en œuvre au sein des comités stratégiques de filière et leurs déclinaisons régionales, et dans les entreprises, comme au plan des bassins d emploi. Ces enjeux pour une économie de production, et pas seulement de consommation, doivent bien sûr intégrer les principes du développement durable, et tous les secteurs d activité. «La France s efface peu à peu des écrans radars du commerce international!» Il suffit de regarder les dernières statistiques de notre commerce extérieur et l évolution des déficits depuis 10 ans. Au mois d avril 2012, le déficit de notre commerce extérieur était de 5,8 milliards d euros, pour l Allemagne l excédent est à 14,4 milliards. En 10 ans, nous avons perdu près de 100 milliards de parts de marché, l Allemagne a gagné près de 100 milliards d euros. Bien sûr nous avons été déstabilisés par l agressivité de la concurrence des produits venant de Chine à des prix imbattables mais nous avons aussi affaibli notre propre compétitivité. Si l aéronautique, l énergie, le luxe, la pharmacie et les cosmétiques parviennent à résister, la détérioration des autres secteurs prend des allures «de bain de sang» selon la formule de l économiste Patrick ARTUS, Professeur à l école polytechnique, seule la Grèce fait plus mal que nous depuis 10 ans! Dans la compétition avec l Allemagne, nous perdons la bataille sur la qualité des produits, l innovation technologique, des services après vente. Nous ne pouvons que soutenir la proposition de création d un commissaire au redressement productif par région, nous en avions obtenu un au mois d avril 2008 après l annonce de la suppression de 1000 emplois chez Freescale venant après l affaire Molex! Dans ce contexte national difficile Midi-Pyrénées résiste mieux : Selon des prévisions du cabinet d études économiques Asterès, notre région devrait préserver pour 2012 un taux de croissance supérieure à la moyenne nationale avec un PIB de 0,9%, situant Midi-Pyrénées à la 2 ème place des régions françaises ; la croissance économique nationale est estimée autour de 0,3%. Bien que ces résultats économiques soient inférieurs à ceux de l année dernière, cette estimation pour 2012 souligne néanmoins la persistance d un dynamisme régional dans un contexte de crise qui perdure et de l affaiblissement de l euro. Cette croissance économique est boostée par certains secteurs tels que l aéronautique et le spatial. La fabrication de matériel de transport représentée par ces secteurs reste l activité la plus dynamique du point de vue de l emploi, les autres industries se stabilisant ou progressant légèrement. Sur l ensemble de l année 2011, seule la situation de la construction s est dégradée, notamment à compter du 2 ème trimestre. Midi-Pyrénées est aussi l une des régions les plus exportatrices par la vente d avions, mais aussi grâce à l industrie pharmaceutique et à l informatique qui exportent. 5 / 165

15 Le dynamisme des secteurs couverts par les 3 pôles de compétitivité correspond à 90% de l économie régionale. Mais les difficultés dans le bâtiment et les travaux publics Après les travaux publics qui risquent de perdre plus de 2000 emplois au deuxième semestre 2012 si un plan d urgence - que demande le CESER - ne vient pas soutenir ce secteur, le bâtiment connaît aussi des difficultés liées à la fois aux problèmes d accès aux crédits pour les collectivités, au gel des investissements, et à la concurrence qui arrive depuis l Espagne où les entreprises, pour ne pas cesser leurs activités, viennent concurrencer en cassant les prix des entreprises françaises dans tout le grand sud-ouest. Il faut que les maîtres d ouvrage soient attentifs au respect de la règlementation et de la législation par les entreprises espagnoles. La pauvreté et la précarité gagnent du terrain 8,5 millions de Français vivent avec moins de 941 euros par mois, soit 8% de la population active. En Midi-Pyrénées salariés, soit 10% de la population active, vit aussi en dessous du seuil de pauvreté et la précarité touche plus de 13,5% de la population, soit plus de personnes. mais aussi la préoccupation du chômage Cela n empêche pas notre région d être aussi à la 2 ème place, derrière le Languedoc-Roussillon, pour la progression du chômage. Midi-Pyrénées connaît des problèmes structurels propres à la région. Il y a 30 ans, Midi-Pyrénées comptait demandeurs d emploi, aujourd hui ce sont demandeurs d emploi, avec un chômage de masse, 40% dans certains quartiers de Toulouse et 20% chez les jeunes. Certains départements ont connu des dégradations au niveau de l emploi, notamment le Gers avec une baisse de -2,4%, suivi par l Ariège (-1,1%), le Lot (-0,8%), les Hautes-Pyrénées (-1,6%) et le Tarn-et-Garonne (-0,7%). Une stratégie pour l industrie agroalimentaire : une agriculture puissante pour une industrie de transformation puissante! Après l avis adopté le 11 février 2011, un avis en faveur de l agriculture dans le cadre de la réforme de la PAC, nous débattons aujourd hui dans la continuité d un rapport en faveur d une nouvelle dynamique pour l industrie agroalimentaire. C est une continuité d analyse, de réflexions et de proposition utiles pour des raisons économiques, ce secteur est le 1 er secteur d activité de la Région Midi-Pyrénées, pour des raisons d occupation de l espace et d aménagement durable du territoire, et parce que la première fonction de l agriculture et de l industrie agroalimentaire est de nourrir les hommes, tous les hommes, et pas seulement les plus riches. Nous ne pouvons pas proposer de politiques qui ne concernent que 10% de la population au moment où le chômage, la pauvreté et la précarité s aggravent partout. Le rapport vient à point et doit être mis en perspective avec les projections démographiques de notre région : habitants de plus en 2040, la France passera de 64 à 70 millions d habitants qu il faudra nourrir. Il faut donc une agriculture puissante et productive pour avoir une industrie agroalimentaire puissante. Bernard GUIDEZ, représentant la coopération au CESER présentera les propositions. L Etat et la Région ont l obligation de se doter d outils statistiques pour savoir ce que nous produisons et les filières déficitaires, d où l observatoire de l agrochaîne. 6 / 165

16 - - Il faudra relocaliser les productions et la valeur ajoutée dans la transformation en aidant les filières à se développer dans les territoires, ce sera un des enjeux du prochain contrat de projet et des programmes européens. Il faudra favoriser une politique contractuelle en faveur des labels ou des produits bio, ou des circuits courts, nous devons aussi comprendre que cela concerne 80% de la production agricole. - Mais nous ne devons pas cantonner les productions que dans des choix élitistes pour 10% des Français. Les produits issus de l agriculture doivent être aussi accessibles à tous les hommes, à tous les revenus. Or, quand on observe les évolutions de l agriculture et de l agroalimentaire, bien sûr nous restons encore largement bénéficiaire dans notre commerce extérieur, mais nous avons encore reculé de la 3 ème à la 5 ème place, après l Allemagne le Brésil est passé devant nous. Est-il normal que dans notre pays, 40% des poulets consommés soient importés, il en est de même pour les porcs, ou la viande de bœuf Ce sont aussi des haricots d Argentine que l on mange dans le cassoulet à Toulouse ou Castelnaudary! La relocalisation des activités de production par filière est une des initiatives les plus fortes de notre contribution sur laquelle la région peut intervenir pour favoriser une agriculture et une industrie agroalimentaire de haut niveau de qualité, de sécurité alimentaire et écologiquement responsable, c est une politique qui devrait être partagée avec la région Aquitaine dans le cadre de la marque Sud-Ouest. [ ] Je vous remercie. 7 / 165

17 Intervention de Monsieur Bernard GUIDEZ Rapporteur Monsieur le Président du Conseil Economique et Social Régional, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Mesdames, Messieurs, Je remercie Daniel THEBAULT pour la conduite des travaux ainsi que Stéphane GAUTHIER et Isabelle ABOUT pour leur travail et l ensemble de la commission pour l intérêt qu elle a porté à ce sujet. Cette auto-saisine a décidé de traiter un sujet vaste, complexe et interactif avec d autres secteurs de l économie : l Industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées. Nous aurions pu être découragés tant la tâche pouvait nous paraître difficile. Je citerai à ce propos Marc AURELE, Empereur Romain et Philosophe qui a dit : «l obstacle est matière à action». Il nous a fallu définir les obstacles et les difficultés de cette Industrie et de son environnement, mais aussi ses atouts pour faire des préconisations d actions et proposer «une dynamique pour l Industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées». [Le rapporteur présente le projet d Avis et conclut par ces mots :] C est par la volonté politique, qui doit conduire l action, que les choses peuvent changer, même si on sait qu on n atteindra pas la perfection. C est ce que dit Edgar MORIN : «renoncer au meilleur des mondes ce n est pas renoncer à un monde meilleur». Je vous remercie. 8 / 165

18 9 / 165

19 INTRODUCTION Le secteur de l agroalimentaire, lié à celui de l agriculture, est le secteur le plus structurant du vaste territoire de Midi-Pyrénées étant non seulement le premier employeur régional avec l agriculture, et le deuxième employeur industriel, mais également un secteur implanté sur tout le territoire assurant un maillage économique spécifique. Sujet à de nombreuses mutations, la dernière décennie a vu évoluer de façon importante ce secteur d activité. Cette industrie qui pâtit aujourd hui d une image contrastée (crises sanitaires, qualité nutritionnelle, conditions environnementales ), se voit affaiblie par un marché concurrentiel mondialisé qui la confronte à de nouvelles problématiques. L Industrie agroalimentaire reste néanmoins une des bases du tissu industriel régional, un symbole de notre culture et de notre patrimoine. Constituée d une multitude de petites unités, l Industrie Agroalimentaire de Midi-Pyrénées joue un rôle essentiel dans le devenir territorial et rural de notre région, avec une activité porteuse de valeur ajoutée et créatrice d emplois locaux. Le CESER a consacré 7 années (de 1991 à 1998) à la réalisation de 6 Avis déclinés par filières agricoles régionales. L Avis de synthèse «L agroalimentaire : une réalité, un avenir pour Midi- Pyrénées» du 14 décembre 1998, constituera une base à nos travaux. Nous nous appuierons également sur les Avis 2 du CESER ayant attrait aux problématiques des IAA : «Pour une stratégie industrielle de Midi-Pyrénées au travers des PME-PMI» du 11 février 2011, «L agroalimentaire : une réalité, un avenir pour Midi-Pyrénées» du 14 décembre 1998, «Les enjeux de la future politique agricole commune après 2013 : quels défis pour l'agriculture de Midi-Pyrénées?» du 11 février 2011 et «L'innovation en Midi-Pyrénées» du 20 octobre Le présent Avis traitera de l'industrie agroalimentaire et l envisagera comme l'un des maillons d'une chaîne de valeur appelée Agro-chaîne 3. En articulant tous les maillons depuis le marché, les besoins du consommateur jusqu à la production d'une agro-ressource en passant par l'ingénierie des produits finis, l Agro-chaîne permet aux acteurs du marché d'innover et de développer leur compétitivité en anticipant les attentes globales des consommateurs/citoyens. Après un état des lieux général, cet Avis abordera les enjeux de la consommation alimentaire, ceux de la distribution, ceux de la transformation avant d aborder les freins et les conditions de développement de cette Industrie. En raison de la grande diversité des filières qui composent les IAA, l Avis portera un regard transversal étayé par des exemples provenant de toutes les filières. Cette vision globale et transverse de cette chaîne de valeur permettra de faire des propositions pour maintenir, structurer et développer les IAA avec pour objectifs : de pérenniser l'industrie agroalimentaire (rôle social important à la fois en tant qu employeur mais aussi par son implantation dans les territoires ruraux avec le rôle fondamental qu'elle joue vis-à-vis de nos agriculteurs), de mieux organiser ce secteur (économique et social), d améliorer le fonctionnement de cette industrie pour satisfaire les consommateurs (sécurité sanitaire des aliments, traçabilité, qualité nutritionnelle et gustative...) d assurer son évolution (s adapter aux mutations, créer de la richesse, développer la recherche et l innovation ). 2 Les Avis sont téléchargeables dans leur intégralité sur : 3 Spécificité d AGRIMIP innovation, le concept d Agro-chaîne constitue le moteur du pôle. 10 / 165

20 En conclusion, le CESER formule des préconisations autour de cinq propositions : Créer une gouvernance de l Agro-chaîne Répondre aux besoins des populations Donner les moyens aux IAA d améliorer leur compétitivité Relocaliser la Valeur Ajoutée sur les territoires Développer les liens entre production agricole et transformation industrielle en territoire par contractualisation. 11 / 165

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Industrie Agroalimentaire

Industrie Agroalimentaire Industrie Agroalimentaire en Midi-Pyrénées > plus de 900 établissements > plus de 17 000 salariés > 71 % des établissements ont moins de 10 salariés Midi-Pyrénées : 1 ère région française pour : son pôle

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Article «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 330, 2013, p. 108-115. Pour citer cet article, utiliser l'information

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées

L Observatoire de l Artisanat de Midi-Pyrénées L artisanat en Midi- Atlas Edition 2015 L Observatoire de l Artisanat de Midi- www.artisanat-mp.fr Sources : Observatoire de l artisanat Midi-, répertoire des métiers au 31/12/2014 URSSAF Midi- «Mieux

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité.

Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Projet de création d un site internet en appui à la vente de produits locaux de qualité. Septembre 2011 Contact : Muriel LESAINT, chef de projet. muriel.lesaint@educagri.fr Tel : 03 84 87 21 06 Contenu

Plus en détail

1- Une situation économique et politique dégradée

1- Une situation économique et politique dégradée Le 9 Avril 2015 Intervention Elisabeth Le Gac Assemblée générale URI CFDT Rhône-Alpes Préambule : L activité présentée n est pas exhaustive du travail réalisé par l interpro en Rhône-Alpes. La présentation

Plus en détail

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique Déplacement en corse de Olivier buquen délégué interministériel à l intelligence économique Mardi 28 mai 2013 12 h 00 Salle Claude Erignac Dossier de Presse 1/9 Depuis 2008, les entreprises ainsi que les

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise

Bilan 2008 & perspectives 2009. Surmonter la crise, préparer la reprise Bilan 2008 & perspectives 2009 Surmonter la crise, préparer la reprise Dossier de presse 3 0 j u i n 2 0 0 9 Contacts presse - Agence Hopscotch Marion Paisant T : 01 58 65 00 45 mpaisant@hopscotch.fr Pauline

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013 Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun Le 5 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Contexte du Programme 2. Objectifs et méthode du Programme 3. Activités prévues dans

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 1 Une volonté gouvernementale réaffirmée é «Quevontfaireleschefsd entreprise de ce soutien qui n est pas une mesure ponctuelle mais

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Dans le cadre du Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durables et de la Stratégie régionale à l international

Plus en détail

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international / SEPTEMBRE 2015 Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international ENSEMBLE A L INTERNATIONAL Les industries agroalimentaires exportent 43,4 Milliards d euros soit 27% du chiffre

Plus en détail

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre

DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES. Décembre DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL EN RHÔNE-ALPES Décembre 2013 Diagnostic de l emploi et de la formation dans le spectacle vivant et l audiovisuel en Rhône-Alpes

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Inauguration de la SCOP SARL Chizé confection par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Contact presse : Attachée de presse de la Région Poitou-Charentes Valérie Courrech 05 49 55 77

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

Des politiques territoriales alimentaires innovantes

Des politiques territoriales alimentaires innovantes Des politiques territoriales alimentaires innovantes Présentation d AGORES, association de la restauration collective publique territoriale La politique publique nationale de l alimentation Six démarches

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Installation des ambassadeurs des marchés publics. Limoges, le 19 février 2015. www.haute-vienne.gouv.fr. @prefet87

Installation des ambassadeurs des marchés publics. Limoges, le 19 février 2015. www.haute-vienne.gouv.fr. @prefet87 Installation des ambassadeurs des marchés publics Limoges, le 19 février 2015 www.haute-vienne.gouv.fr @prefet87 Paris, le 19 février 2015 Le Médiateur national des Marchés publics Chère Ambassadrice,

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud

AFD Danielle Segui. Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud L AFD et la mésofinance AFD Danielle Segui Financer les petites et très petites entreprises des pays du Sud Besoins de financements 100 000 Grandes PME Banque traditionnelle TPE/PE {Chaînon manquant Les

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts Création d une plate-forme de distribution des produits locaux Approvisionnement en produits locaux en Ariège: Quelles orientations

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés

Union. pour le Logement. des Entreprises. s engagent avec les salariés Les entreprises s engagent avec les salariés Union des Entreprises et des Salariés pour le Action Les missions d Action Le 1% (participation des employeurs à l effort de construction) a été institué en

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT AU SERVICE DE LA STRATÉGIE EUROPE 2020 Stratégie

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail