Introduction: Les différentes étapes de ce mémoire :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction: Les différentes étapes de ce mémoire :"

Transcription

1

2 Introduction: Ce travail de mémoire de Bachelor en Système d Information s inscrit dans les recherches de MIRALab concernant l héritage culturel. Le thème de ce projet est l Armée de terre cuite de l Empereur Qin Shi Huang, de Xian en Chine. Il s agissait de reconstruire ces soldats en trois dimensions, puis de les animer selon un scénario avec des références historiques. Les différents programmes qui ont été utilisés sont: 3D Studio Max et Photoshop. Les différentes étapes de ce mémoire : 1. Recherche historique sur le premier Empereur Qin Shi Huang et son mausolée. 2. Définition et modélisation des personnages. 3. Création des textures pour les personnages. 4. Animation des personnages selon un scénario étayé par des faits historiques. Pour bien appréhender la matière, il était important de réunir quelques bases sur le lieu et les faits historiques. Les données recueillies m ont permis, entre autres, de respecter les proportions des deux personnages créées lors de la modélisation. En effet, suivant son rôle dans l armée, la taille du personnage n est pas la même. Toutes les statues ont un visage différent, il a donc fallu choisir parmi plus de statues lesquelles nous modéliserions. Ceci a aussi permis de construire un environnement en s inspirant de l époque et de la région. Pour l animation, les recherches historiques ont également permis de construire un scénario ayant un ancrage dans une réalité historique. Je détaillerai par la suite les différents processus qui ont été menés dans ce mémoire. 1

3 1. Recherche historique : Qin Shi Huang, sa vie, son armée, son tombeau 1.1 Introduction Pour essayer de comprendre la fonction de l Armée de terre cuite du tombeau du premier Empereur Qin Shi Huang, il faut prendre en compte la culture, la religion et l économie de cette période. Dans cette synthèse de mes différentes lectures, j ai essayé de retenir les points les plus importants de cet impressionnant édifice qu est le tombeau du premier Empereur. Les fouilles du site (les fosses de l Armée de terre cuite, le tumulus et les tombes adjacentes) n ont pas encore été toutes réalisées. Les hypothèses sur ce site, ses fonctions, sont multiples et non définitives; différentes hypothèses seront discutées par la suite. Le premier chapitre est un bref exposé de la vie du premier Empereur, de ses croyances et de son règne, permettant ainsi de mieux comprendre l édifice funéraire. Les chapitres suivants sont des résumés du lieu géographique, de la construction des statues et des différentes hypothèses échafaudées autour du complexe funéraire. 2

4 1.2 Location du mausolée du premier Empereur Illustration 1: Carte actuelle de Chine Le site funéraire du premier Empereur Qin Shi Huang est situé à 35 kilomètres à l est de la ville de Xi an, dans le district de Lintong. 3

5 1.3 Le premier empereur Illustration 2: Qin Shi Huang La plupart des descriptions de cette période sont l œuvre de l historien confucianiste Sima Qian. Qin Shi Huang a été le premier empereur de la Chine réunifiée. Il est né en 259 av. J.-Cdans la 48e année du règne de Zhaoxiang de Qin. Il fait donc partie de la dynastie des Qin. Sa naissance est entourée de légendes. Il fut roi de 247 à 221 av. J.-C En 221, il réunifia la Chine après la période des royaumes combattants qui avaient séparé le pays en six royaumes distincts (Han (en 230 av. J.-C.), Zhao (en 228 av. J.-C), Wei (en 225 av. J.-C) Chu (en 223 av. J.-C) Dai (222 av.j.-c.) Yan (222 av. J.-C), Qi (222 av. J.-C.)). Il devint ainsi le premier Empereur en 221 av. J.-C. Son règne dura jusqu à 4

6 sa mort en 210 av. J.-C- date à laquelle son fils lui succéda jusqu en 206 av. J.-C. La fin du règne des Qin fut la fin de la Chine réunifiée. Le nom de la dynastie des Qin, arrivant en Occident, fut déformé et fut l origine du nom de l Empire du Milieu dans les langues européennes (Chine en français). Durant son règne, le premier Empereur uniformisa la monnaie, les systèmes de mesures, l écartement des essieux, l écriture, ce qui permit d avoir une meilleure communication dans tout le royaume. Pour se protéger des Mongols, il construisit et réunifia une partie de la muraille de Chine, ce qui permit aussi d avoir une voie de commerce plus sûre et plus facile. Il édicta un autodafé (-218 av J.-C) concernant les lettrés. La base de cet autodafé et de l exécution des lettrés qui suivit fut une discussion concernant les idéaux de la féodalité Zhou (dynastie antérieure à celle des Qin durant laquelle le système féodal était le modèle de gouvernement idéal pour les Confucianistes). Le Premier Ministre du premier Empereur Li Si entra dans une colère noire, car il était pour la centralisation du pouvoir et l affranchissement des contraintes féodales. Pour mettre fin aux dissidences, il décida de s attaquer aux fondements mêmes des idéaux et demanda que soient éliminées les chroniques des États féodaux, à l exception de celles qui traitaient de la dynastie Qin (le Livre des haines et le Classique de la poésie). Pendant cette période, l Empereur qui était déjà préoccupé par l idée de la mort subit l influence du maître Lu. Les pratiques que préconisait ce maître furent l objet de moqueries au sein des lettrés et l Empereur vexé ordonna une enquête auprès du milieu des intellectuels. Cette enquête montra que 460 lettrés ne respectaient pas les règles impériales et l Empereur les fit exécuter. Une des préoccupations majeures du premier Empereur était la quête de l immortalité. Il aurait envoyé de nombreux hommes à la recherche d un pays immortel. «En 219 av. J.-C Sima Qian écrit : «Le premier Empereur parcourut tout le littoral de la mer de l Est, offrant des sacrifices aux hautes montagnes et aux grands fleuves dans l espoir d entrer en relation avec les Immortels» (Mémoires historiques, chap, 6)». Dans un autre récit, «En cette même année, le premier Empereur rencontra un homme nommé Xushi, qui lui parla d îles mystérieuses dans la mer de l Est; sur la plus grande d entre elles, l île de Penglai, vivaient les gardiens du secret de l immortalité. Le premier Empereur souscrit à cette croyance du taoïsme magico-religieux et comme le relate Sima Qian, il envoya Xushi, accompagné d un équipage de hommes et femmes, à la découverte de ces îles mythiques avec pour mission d en rapporter l élixir d immortalité. La flotte partit vers l est, mais ne revint jamais. 5

7 Quatre ans plus tard, en 215 av. J.-C, le Premier Empereur lança une nouvelle expédition, composée de trois hommes, à la recherche du séjour des immortels. Cette fois encore, son espoir fut déçu.». Les dimensions des tumulus des prédécesseurs du premier Empereur sont moins impressionnantes que celles du tumulus du premier Empereur, mais le premier Empereur n a rien inventé concernant les rites funéraires et son art. Il en est de même pour les personnages de terre cuite; si aucune armée de terre cuite n a été découverte ailleurs que sur ce site funéraire, les représentations humaines de taille bien plus modeste (miniatures) commençaient à faire leur apparition dans les tombeaux. L art funéraire en Chine est quelque chose de bien plus ancien que le premier Empereur. Déjà dans la période des royaumes combattants, la volonté de représenter l âme du défunt (po) par le traitement des expressions du visage existait, mais ce qui va plus loin dans la représentation de l homme (dans le traitement des visages des statues de l Armée de terre cuite) est «la tentative manifeste d exprimer l individualité psychologique des sujets, tous traités de façon unique, avec des traits somatiques individuels et d innombrables formes de favoris, de barbes, de moustache ou de coiffures»1. Les avancées culturelles et philosophiques au moment de la période des royaumes combattants sont énormes. Beaucoup d écoles philosophiques virent le jour; cet ensemble de mouvements intellectuels est nommé «les Cent Écoles». Cette période avant la réunification de la Chine fut donc très propice aux philosophes et aux lettrés. Les deux œuvres qui montrent le mieux la puissance des Qin et du premier Empereur sont : - le tombeau (tumulus, armée de terre cuite, etc.) - la cité impériale de Xianyang Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

8 1.4 Le jardin funéraire du mont Li Dès 246 av J.-C, date de l accession au trône du premier Empereur (encore roi à ce moment), les transformations sur le mont Li commencèrent. Quand l Empereur unifia la Chine en 221 av J.-C, le projet prit une ampleur bien plus imposante. Qin Shi Huang y envoya quelque personnes. Les travaux durèrent environ 36 ans. Le récit de Sima Qian décrit comment le premier Empereur fut enseveli : «Au neuvième mois, le Premier Auguste Empereur fut inhumé près du mont Li. Dès son accession au trône (246 av J.C), il avait commencé à faire creuser et modeler le mont Li, ensuite, quand il unifia le monde, il y envoya personnes. Elles creusèrent jusqu aux Trois sources (souterrains), puis coulèrent le bronze pour le sarcophage extérieur. Les miniatures de palais, de tours et de 100 fonctionnaires furent accumulées dans la tombe, avec des objets merveilleux et rares. On ordonna aux artisans de fabriquer des arbalètes et des traits, prêts à être décochés au cas où quelqu un essaierait de violer la sépulture. Avec du vifargent, on fit les 100 fleuves, le Yangzi, le Huang He et les océans, et tous donnaient l impression de couler. Le plafond figurait le ciel, le sol, la Terre. Les lampes furent remplies d huile de «poisson-homme» pour briller à l infini. Le second Empereur dit alors : «il n est pas juste que les veuves du précédent souverain s en aillent.» On décréta donc qu elles allaient accompagner le défunt et elles furent nombreuses à mourir. Une fois les funérailles terminées, quelqu un émit l idée que les artisans chargés de la construction de la tombe en connaissaient tous les trésors et que cela pourrait avoir de graves conséquences s ils en parlaient. Une fois ces merveilles déposées, la porte du milieu fut fermée et celle de l extérieur rabattue sur les artisans enterrés vivants. Puis des arbres et des arbustes furent plantés sur le tumulus pour lui donner l aspect d une montagne.»2 Ciarla Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

9 1.4.1 Géographie du jardin funéraire du mont Li : Illustration 3: Plan du jardin funéraire du mont Li Ce complexe funéraire s étend sur ~35 kilomètres à l est de Xi an. Cela fait environ 56,25 kilomètres carrés aménagés en terrasses sur les flancs du Lishan. Il semblerait que la plus grande surface soit occupée par le Lingyuan (jardin funéraire) et que toutes les structures secondaires soient distribuées au Nord et à l Est. «La construction d un vaste tombeau à l est de sa capitale, Xianyang, démarra peu après son accession au trône (à l âge de 13 ans). On a retrouvé les fondations de deux murs rectangulaires massifs qui entourent le site funéraire. Durant la construction de la sépulture, un gigantesque fossé d environ 500 mètres de côté et d une profondeur de plus de 30 mètres fut creusé en terrasses. Les archéologues estiment les dimensions du palais souterrain bâti au fond du trou à environ 120 mètres sur 160, soit l équivalent de 40 terrains de basket-ball réunis. Une fois que furent construits la chambre funéraire, les salles annexes et les passages, le fossé fut recouvert de terre et surmonté d un monticule en terrasses.»3 Hoh, Erling, (04/11/1999), Que cache la tombe du premier Empereur de Chine?, Courrier International, vol

10 Une des hypothèses sur la fonction de l Armée de terre cuite se base sur la géographie du lieu; en effet, la tombe du premier Empereur serait protégée naturellement de tous les côtés sauf à l est où se situent les cols par lesquels pourraient accéder tous les peuples qu il avait soumis ; l Armée de terre cuite servirait alors à protéger cet accès. Le tumulus faisait entre 35 mètres et 87 mètres de haut, sur une base de 350 mètres dans le sens nord-sud et 345 mètres d est en ouest, mais il y a beaucoup d hypothèses sur sa véritable hauteur étant donné que le site se serait affaissé. Aucune fouille n aurait été faite sur le tumulus, pour différentes raisons (peur des pièges du premier Empereur, peur de la dégradation du site). Mais des sondages ont été réalisés entre 1998 et 2000 qui auraient révélé la présence d objet de céramique, bois et bronze, de même qu un important système de drainage des eaux (ce qui peut laisser supposer que l on trouverait encore des objets en bon état) qui parcourent mètres de longs au pied du tumulus à une profondeur de 39,4 mètres par endroits. Entre 1981 et 1982, l institut de géologie de l Académie Chinoise des sciences a fait des relevés pour découvrir une présence de mercure 10 fois supérieure à ce qui a été enregistré aux alentours de ce site (le mercure étant le vif-argent dans la description de Sima Qian). Par contre de nombreuses fosses et tombes autour du tumulus ont été découvertes. Il y a par exemple : la fosse des chars de bronze, la fosse des fonctionnaires, la fosse de la ménagerie et des écuries, la fosse des acrobates, etc. Une des hypothèses sur le but du mausolée du premier Empereur était sans doute de reconstruire une ville en souterrain, avec toutes les infrastructures qu il fallait pour vivre dans l au-delà. 9

11 Illustration 4: Plan du jardin funéraire du mon Li 10

12 1.5 Les soldats de terre cuite Beaucoup de fosses ont été découvertes dans l entourage de ce tumulus mais celles qui nous intéressent plus particulièrement ici sont les quatre fosses de l armée de terre cuite qui ont été découvertes à 1,5 kilomètres à l est du tombeau de l Empereur. Les statues découvertes dans les fosses étaient toutes cassées et un long travail (toujours en cours) de restauration a été entrepris. Plusieurs causes semblent à l origine de la destruction de ces soldats (de même que le reste des objets trouvés dans les différentes fosses tout autour du tumulus). L une d entre elles serait l érosion du terrain. Prenons l exemple de la fosse numéro 1, qui a été construite sur un sol formé par une couche de brique pleine. Après que les guerriers aient été mis en place, on a recouvert l ensemble des statues avec un toit constitué de gros troncs en appui sur les murets et sur les bords. Sur les troncs a été étendue une épaisse couche de nattes, et par-dessus plusieurs couches de terre Illustration 5: Coupe de la fosse n 1 damée, tout ceci à environ 5 mètres de profondeur. Quand les archéologues ont fouillé, ils ont découvert des statues brisées par la pression exercée par la terre et les différentes inondations. Les alluvions et les sédiments se sont déposés sur les statues. Mais en plus de la dégradation naturelle du lieu, il y a eu le passage des pilleurs de tombe. En 206 av J.C, après la chute de l empire, les pillards ont mis le feu à ces statues. Un récit de la «rivière Wei» du Shui Jing Zhu montre que la tombe a peut-être aussi été pillée. «En effet, Xiang Yu se rendit au Lishan lingyuan, s approcha de la tombe et «[ ] l ouvrit. En 30 ours, personnes l avaient vidée de ses merveilles. Voleurs et pilleurs étaient venus de l est par la porte Tongguan, pour fondre les sarcophages et en faire du cuivre. Des bergers venus 11

13 pour faire paître leurs brebis y mirent le feu, et l incendie dura 90 jours, sans interruption» Description et construction des statues de terre cuite En comptabilisant toutes les statues des trois fosses (la quatrième étant vide), il y a environ personnages (les fouilles sont toujours en cours, et la seule fosse entièrement fouillée est la plus petite, c est-à-dire la troisième). La première constatation que l on peut faire, c est qu il n y a pas un seul de ces personnages de terre cuitequi ait le même visage. Cette impression est encore renforcée par le trucage des positions des têtes, chaque tête étant légèrement inclinée de façon différente, ce qui augmente l impression de différences entre les personnages. Les statues sont de tailles réelles (voire un peu plus grandes) et mesurent entre 1 mètre 60 et 1 mètre 96. Plus le soldat est grand, plus son grade est haut. La statue du général est la plus grande, et celle du simple fantassin la plus petite. Les statues ont été faites à partir de moules. Il y a sept moules : 1. le piédestal 2. les pieds 3. les jambes 4. le torse 5. la tête 6. les bras 7. les mains Les plus homogènes sont : les piédestaux, les pieds, les jambes et les bras, et les plus variables : le torse, la tête, les mains. La tête est faite à partir d un moule bivalve et longitudinal. Certains détails du visage tels que les mâchoires, les pommettes, et le front portent les traces du travail manuel. On a rajouté des éléments tels que le nez, les oreilles, la barbe ou la moustache qui proviennent eux aussi de moules. Les coiffures sont créées selon le même processus. Pour les mains, il y a deux types de moules, un où la main est refermée autour d un creux, comme pour tenir une arme, et l autre où la main est grande ouverte et peut être placée dans différentes positions. Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

14 Les abdomens et les membres inférieurs sont en matériau plein, tandis que la partie supérieure est creuse. Les bras, les mains, la tête ont été rajoutés, la tête est fixée au torse par un système de tenons pris dans la masse du cou de forme cylindrique. Les traces de pigments retrouvées sur les soldats (problème de conservation dû à la fine couche de laque posée sur les soldats) semblent étayer la thèse des soldats peints de couleurs vives. Les statues que les archéologues continuent à découvrir aujourd hui semblent toutes être peintes, mais dès la première minute d exposition à l air libre, la laque se détruit ce qui dégrade irremédiablement la peinture. C est une des principales raisons pour laquelle les archéologues n ont pas encore entièrement fouillé le site. Les différents moules plus les détails peuvent offrir une combinaison quasiment illimitée de l image de ces soldats. On a retrouvé sur les sculptures des noms gravés. Deux hypothèses sont avancées; la première, la plus répandue, serait qu il s agit des noms des sculpteurs; selon la deuxième, les noms seraient ceux des soldats. Le même principe de moulage d application des détails a été utilisé pour les chevaux. Les corps sont creux et les pattes sont pleines. Hors la taille de la sculpture, d autres éléments permettent d inférer le grade du soldat. La coiffure est un de ces éléments : plus la coiffure est compliquée plus le grade du soldat est important. Les simples soldats n ont comme coiffure qu un simple chignon ou un simple bonnet; de plus, leur origine ethnique semble reconnaissable. Selon le conservateur, Yang Chen Ching, cette multiplicité ethnique montrerait le symbole perpétuel de l unification de la Chine et d un pays qui rassemble une multitude de peuples.5 Les officiers se distinguent par leur coiffure plus élaborée et leurs brandebourgs (nœuds). On peut aussi noter une différence dans les armures suivant les grades; plus le soldat est gradé, plus l armure (quand il en porte une) est fine dans sa réalisation. La longueur de l armure peut aussi jouer; par exemple, le général a une armure très fine, qui est longue pardevant, et par-derrière n offre aucune protection, car un général ne tourne jamais le dos à l ennemi. Cotterell, Arthur. (1981). Le premier Empereur : la plus grande découverte archéologique du siècle. Chêne : Hachette. Paris. 5 13

15 Illustration 6: dessin d une armure de général (face, profil, dos) Les soldats peuvent avoir des armures ou non suivant leur position stratégique (géographique) dans l armée, de même que leur activité. En effet, un archer ou un arbalétrier a besoin d être plus rapide, de pouvoir mettre un genou à terre et donc son habillement va en tenir compte. De plus, l arbalétrier n a pas de contact direct avec l ennemi contrairement aux fantassins et a donc besoin de moins de protection, tenue allégée pour une meilleure mobilité. L armée du premier Empereur avait aussi la réputation d être une armée impétueuse, une armée offensive et non pas défensive, ce qui expliquerait qu aucun bouclier ni casque n ait été retrouvé. Une autre raison pourrait être que les pillards ont pris tous les boucliers et les casques (on sait que des armes ont été volées pendant le pillage de 206 av J.-C), mais le nombre d armes retrouvées dans les fosses est trop important pour étayer cette hypothèse. Les armes découvertes sont des armes réelles. Pour l instant, environ armes ont été retrouvées. Les analyses des épées ont montré que ces armes avaient 21,3% de teneur en étain. Quant aux pointes des arbalètes, les analyses ont montré qu elles étaient composées de 85% de cuivre, 11% d étain, 2% de plomb et 2% de chrome6. Grâce à cet alliage, les armes se sont très bien conservées et près de ans plus tard, elles sont toujours très tranchantes et ne présentent aucune trace d oxydation. La découverte de cette Armée de terre cuite donne aux archéologues et historiens beaucoup 6 Ces chiffres proviennent du livre L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. 14

16 d information quant à l armée réelle de l époque. On a, par exemple, retrouvé des cloches dans les fosses qui auraient servi à la communication dans l armée. Dans l Art de la guerre de l écrivain et philosophe Sun-tzu, vivant pendant la période des Royaumes Combattants ( av. J.-C) : «Maintenant, on se sert de gongs et de tambours, de bannières et de drapeaux, afin de capter l attention des troupes. Cela permet de faire manœuvrer tous les soldats comme un seul homme. Le brave ne peut plus avancer seul, ni le lâche rester à la traîne. C est en cela que réside l art de mener une unité de combat. Ceux qui n avancent pas quand ils en reçoivent l ordre, ou ne reculent pas quand ils devraient le faire sont décapités.» Description des différentes fosses La fosse numéro 1 : Illustration 7: Plan partiel de la fosse numéro 1 La première fosse contenant des soldats a été découverte par hasard par des cultivateurs qui creusaient un puits en Cotterell, Arthur. (1981). Le premier Empereur : la plus grande découverte archéologique du siècle. Chêne : Hachette. Paris., pp

17 Elle fait environ mètres carrés et contient statues. Elle contient un régiment d infanterie avec des éléments d appui. Ils sont disposés face à l est, en ordre, en rangs de quatre dans les couloirs les plus larges et en rangs de deux dans les couloirs les plus étroits. Il y a trois mille deux cent dix fantassins, le reste étant des officiers (archers, cavaliers, ) Les simples soldats sont presque tous revêtus d une cuirasse. Le gros de la troupe est précédé par une avant-garde de près de deux cents tireurs, archers et arbalétriers, alignés sur trois rangs dans la galerie orientale. Quant aux hommes sans armure (les tireurs), il semblerait qu ils portent des vêtements légers de coton. (Hypothèse : leur mission consistait à harceler l ennemi tant que la mêlée n était pas engagée, puis ils se mettaient à l abri). Chacun des trois rangs opérait à tour de rôle (tir ininterrompu), la portée utile de l arbalète est de 200 mètres. Entre les tireurs d élite et le gros de l infanterie lourde, et cela dans six des neuf couloirs les plus larges, il y a six chars et trois groupes de combat composés de fantassins en tenue allégée (ils ne portent pas d armure). Ces chars sont tirés par quatre chevaux et tenus soit par un homme soit par deux. Ces hommes sont munis de lances flexibles, probablement en bambou, de 6 mètres. Deux de ces chars seraient des véhicules de commandement, reconnaissables à leur tambour et à leur cloche. Dans les trois autres couloirs, on peut voir les sections d infanterie composées chacune de 32 hommes probablement munis de lances. Ces lances étaient probablement plus longues que celles du gros de l infanterie qui, elles, ne mesuraient que 2 mètres. Les lances étant composées de bois, seuls des fragments ont été retrouvés, la longueur des lances ne sont que des hypothèses provenant des archéologues. Les hommes dans les couloirs latéraux du Nord et Sud sont tournés vers l extérieur. 16

18 La Fosse numéro 2 : Illustration 8: Plan de la fosse numéro 2 Cette fosse est 20 mètres au nord de la fosse numéro un. Elle a une surface totale de mètres carrés. Elle a une forme en L qui se compose d une pièce rectangulaire avec au sud un prolongement quadrangulaire8. C est une formation mixte de chars et de cavalerie accompagnée d éléments d appui constitué de fantassins. Il y a un régiment de cavalerie composé de plus de hommes et quatre escadrons. Une chambre est située dans le prolongement de l angle nord-est est, occupée par une section d archers cuirassés en position de tir à genoux encadrés d auxiliaires en tenue allégée, armés de lance. Juste derrière l avant-garde, sont placés deux pelotons mixtes : un de chars et de cavaliers et l autre de chars et de fantassins. Tous les hommes sont protégés par des armures. Le gros du régiment contient 64 chars. Dans cette fosse, il y a deux généraux d escadron : un est au milieu des fantassins et l autre se tient sur un véhicule de commandement à l arrière du peloton mixte de chars et de fantassins, il porte une armure faite de cottes de mailles d un modèle particulier, plus fines, et l on peut voir l importance de son grade par le nombre de nœuds sur son armure. Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005).L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

19 La Fosse numéro3 : Illustration 9: Plan de la fosse nunéro 3 Cette fosse a comme les autres été pillée en 206 av J.-C, mais n a pas été incendiée. C est la seule fosse qui a été entièrement fouillée. Elle a une surface de 520 mètres carrés et une forme en U. Cette fosse semble avoir été le poste de commandement du général en chef. On a retrouvé un char vide tiré par quatre chevaux et entouré de 68 personnages, officiers pour la plupart, mesurant entre un mètre quatre-vingts et un mètre nonante alors que dans la fosse numéro un les soldats ne dépassent pas un mètre quatre-vingts. Le char est en face de la rampe d accès et un officier de haut rang est placé à côté du char. Cet officier de haut rang mesure un mètre nonante-six, c est pour l instant la plus grande statue découverte. En outre, les hypothèses semblent montrer que cette armée est une armée d élite chargée de la protection du char, donc du chef. Certaines hypothèses avancent que le chef manquant sur le char pourrait être dans une tombe adjacente non découverte. 18

20 La fosse numéro 4 : Cette fosse est située entre la fosse numéro 2 et la fosse numéro 3. Elle est rectangulaire et entièrement vide. Une hypothèse sur le fait que cette fosse soit vide est qu elle n était pas achevée en 208 av. J.-C, année où le second Empereur a voulu accélérer les travaux du palais A fang et ceux du jardin funéraire. Cette décision aurait provoqué les insurrections de cette période qui ont précédé la division de la Chine. Cette hypothèse est l une des plus courantes. J expose les autres hypothèses dans le chapitre suivant Hypothèses sur les fonctions de l Armée de terre cuite Quelle est la fonction de l Armée de terre cuite? Quel est son rôle? Que représentent ces soldats de terre cuite? Ce sont des questions non résolues que plusieurs chercheurs (archéologues, historiens ) se sont posées. Quelques hypothèses sont partagées par plusieurs chercheurs et quelques-unes sont un peu plus ésotériques. Dans beaucoup de cultures, il est courant d enterrer des objets avec les personnes. Plus la personne est haut placée, plus le nombre d objets augmente. En Chine, il était courant d enterrer des humains sacrifiés dans les tombeaux. «On sait que les sacrifices humains étaient largement pratiqués par les Shang et les Zhou occidentaux. Ils perdurent dans nombre de fiefs Zhou jusqu au milieu de la période des Royaumes combattants, avant que les statues de terre cuite ne remplacent peu à peu les victimes humaines»9. Cette pratique de sacrifice humain dans les tombes semble disparaître et être remplacée par les statues en terre cuite, et ceci, à partir du Ve siècle av. J.-CÀ l époque des Qin, cette pratique est officiellement interdite en 384 av. J.-C, mais on pratiquait encore le sacrifice des concubines. Les soldats de terre cuite en grandeur réelle pourraient donc remplacer les victimes humaines. Ceci peut sembler être confirmé par les autres fosses : celle des fonctionnaires, des acrobates et des animaux en bronze (char et oiseaux), malgré cela on a aussi retrouvé une partie d animaux réels et de corps humains, dans les différentes fosses. Pour comprendre le pourquoi de ces objets, il faut comprendre la culture chinoise, la philosophie chinoise et les croyances du premier Empereur. En effet, il ne faut pas oublier que le premier Empereur croyait au monde des immortels (plusieurs récits le prouvent, Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

21 cf. ci-dessus). Pour les Chinois de cette période, il semblerait que si une image a exactement les mêmes caractéristiques que ce qu elle représente, elle a le même pouvoir. «It would seem that the image and the thing imaged approached so close to one another, that they were, in fact, not distinct.»10 Il n y aurait donc aucune distinction entre les images des soldats et les soldats réels. Dans les discours sur l image occidentale, il est courant de séparer la représentation de ce qu elle représente. De plus, l image est souvent inférieure à la réalité. En Chine, cette séparation entre réel et «virtuel» ne semble pas être aussi claire. C est pour cette raison que cette armée pourrait avoir comme fonction de défendre l Empereur dans sa vie future et non pas de défendre le tombeau en lui-même. Si le «pouvoir» de l image est le même que celui du réel, l armée serait une armée réelle servant dans un autre monde. Cette armée aurait alors comme but de protéger l Empereur dans l immortalité. Elle ne serait pas qu une simple représentation de l armée réelle, mais une véritable armée ayant une «vie» bien à elle. On sait de Sima Qian que le premier Empereur se plaçait au milieu de la représentation de l univers, il est donc peu probable qu il ait voulu perdre cette place dans sa vie future. «It is unlikely that an Emperor who had a grandiose view of himself in life would have in any way renounced his position in death, but would rather have expected to perpetuate his power and would have viewed his tomb as a palace for the afterlife from which to execute his might»11 Un autre élément à l appui de cette hypothèse est le fait que les armes retrouvées avec les soldats sont des armes réelles (usées et utilisées) et non pas en terre cuite. Cela voudrait donc dire que les soldats avaient un réel ennemi à battre. Une autre hypothèse (la plus répandue) serait que l Armée de terre cuite serve de protection au tombeau. Les trois autres points cardinaux du terrain sont protégés naturellement par des forces magiques, mais pas l est. Le tombeau aurait besoin de protection non naturelle, et l armée y pourvoit. «Les spécialistes de géomancie jugèrent le site tout à fait propice. Protégé au sud par le pouvoir de la terre, le Lishan, et au nord par celui des eaux, la rivière Wei, il est traversé par l axe nord-sud autour duquel se déploie le mausolée et qui relie le mont Li au sud et les temples de la vieille capitale Yueyang, au nord. A l ouest, la puissance des montagnes, la chaîne des Qinling, et celle des ancêtres vénérés dans les temples ancestraux auxquels la Rawson, Jessica. (2002). The power of images: the model universe of the First Emperor and its legacy. Historical Research, 75 (188), pp Ibid, p

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

Découverte Chinoise. Sensations d Ailleurs! 9 jours / 8 nuits. Edition du 10 décembre 2012. Votre agence de voyages :

Découverte Chinoise. Sensations d Ailleurs! 9 jours / 8 nuits. Edition du 10 décembre 2012. Votre agence de voyages : Edition du 10 décembre 2012 au 02 décembre 2013 Découverte Chinoise Votre agence de voyages : MAJ : 01/07/2012 9 jours / 8 nuits Pékin (3) Xi'an (2) Suzhou (1) - Shanghai (2) Extension possible en 5 jours

Plus en détail

LA CHINE ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ

LA CHINE ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ LA CHINE ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ Notre classique pour découvrir deux grandes villes chinoises, sans surtout oublier la Chine millénaire. Beijing, foyer vital de la Chine impériale et moderne depuis

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

Réaliser un buste en argile

Réaliser un buste en argile Réaliser un buste en argile Introductions et outils Bonjour je m appelle Suzanne Valois. Je travaille au Musée des beaux-arts du Canada. Aujourd hui, nous allons faire un buste en argile. Je vais vous

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA ZONE CENTRALE NIVEAU DE DIFFICULTE 1 (3P-4P) REPONSES AUX QUESTIONS

ENQUETE AUTOUR DE LA ZONE CENTRALE NIVEAU DE DIFFICULTE 1 (3P-4P) REPONSES AUX QUESTIONS ENQUETE AUTOUR DE LA ZONE CENTRALE NIVEAU DE DIFFICULTE 1 (3P-4P) REPONSES AUX QUESTIONS Ce document est destiné à l enseignant. Il contient les réponses au document d enquête distribué aux élèves. Les

Plus en détail

Suggestion de circuit en Chine en 13 jours / 10 nuits sur place

Suggestion de circuit en Chine en 13 jours / 10 nuits sur place Féérie Chinoise Suggestion de circuit en Chine en 13 jours / 10 nuits sur place Traveler in Asia vous recommande les hébergements suivants pour cette suggestion Pékin Aman at Summer Palace Xi an Sofitel

Plus en détail

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt?

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? L outil de survie du soldat : le camouflage. Lorsqu un homme ou une femme se retrouve en territoire ennemi, que ce soit seul ou avec un groupe, la personne

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte

*L'écriture en Mésopotamie et en Égypte *L'écriture en Mésopotamie et en Égypte -4000 à -3000 Le calculi L agriculture est une activité économique très importante en Mésopotamie. Cependant, le territoire n est pas riche en ressources naturelles

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Des robes artisanales qui viennent droit du cœur. Le hanbok

Des robes artisanales qui viennent droit du cœur. Le hanbok Des robes artisanales qui viennent droit du cœur Le hanbok 8 9 Le hanboket son histoire Hanbok signifie littéralement vêtement coréen et désigne le costume traditionel que les habitants de la péninsule

Plus en détail

VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES

VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES VISITE DU CIMETIERE DES ALYSCAMPS A L INTENTION DES ENFANTS LES ALYSCAMPS ET LEURS LEGENDES Nous allons visiter ensemble les Alyscamps. A l époque des romains, ce lieu était une nécropole (ce mot veut

Plus en détail

Hauts lieux de la Chine : Pékin, Xian, Shanghai. Les points forts

Hauts lieux de la Chine : Pékin, Xian, Shanghai. Les points forts Hauts lieux de la Chine : Pékin, Xian, Shanghai Ce voyage vous propose d'aborder quelques étapes emblématiques de la très riche culture chinoise, qui résument à elles seules l'histoire du pays. La grandeur

Plus en détail

13 AU 23 SEPTEMBRE 2009

13 AU 23 SEPTEMBRE 2009 SUPER PROMO CHINE 13 AU 23 SEPTEMBRE 2009 Jour 1 TOULOUSE / SHANGHAI (vol) Rendez-vous des participants à l aéroport, assistance aux formalités d embarquement et envol sur vol British Airways à destination

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

CLIN D ŒIL DE CHINE Circuit privé 7N/9J

CLIN D ŒIL DE CHINE Circuit privé 7N/9J Lic A5862 CLIN D ŒIL DE CHINE Circuit privé 7N/9J Shanghai Suzhou-Xi an-beijing-chengde - Shangai ets on activité portuaire - Le Musée de la Soie à Suzhou - Les jardins locaux et soignés - La cité interdite

Plus en détail

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud

LES DESSOUS DE TABLE. François Mazabraud LES DESSOUS DE TABLE François Mazabraud SOMMAIRE Source d inspiration : Le musée des plan-reliefs 2 Fonction et histoire du plan-relief 5 Namur : gloire et défaite d un siège 9 Ce qui entoure et soutient

Plus en détail

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823

Chapitre 8. Le bestiaire. «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Chapitre 8 Le bestiaire «Où donc avons-nous fait fausse route?» Maelle, Complainte des Corbeaux, 823 Table des matières Table des matières... 2 Le bestiaire... 3 Fiche de créature... 4 Styles de combat...

Plus en détail

A la découverte des collections permanentes du musée archéologique Henri Prades de Lattes. Ce carnet appartient à

A la découverte des collections permanentes du musée archéologique Henri Prades de Lattes. Ce carnet appartient à 1 CARNET DE L ARCHEOLOGUE A la découverte des collections permanentes du musée archéologique Henri Prades de Lattes Ce carnet appartient à! 2 Enquête archéologique n 1 : le site de Lattara 3 1 - LES ORIGINES

Plus en détail

COLORISER AUX FEUTRES

COLORISER AUX FEUTRES COLORISER AUX FEUTRES En terme de couleurs, l utilisation des feutres à alcool se rapproche de celle de l encre car on part de la couleur la plus claire pour aller vers les couleurs foncées. Pour obtenir

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Préparation à la pratique

Préparation à la pratique Debout, Préparation à la pratique Frotter le visage Pour faire circuler l énergie Taper sur tout le corps (2 fs) pour réchauffer le corps pour réveiller le Yang, même l après midi après la sieste pour

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

MODULE GESTION DU SYSTÈME D INFORMATION DE L ENTREPRISE

MODULE GESTION DU SYSTÈME D INFORMATION DE L ENTREPRISE Université d Oran Es SENIA Faculté Des Sciences Economiques, des Sciences de Gestion et des Sciences Commerciales MODULE GESTION DU SYSTÈME D INFORMATION DE L ENTREPRISE MONSIEUR BENCHIKH Maître de Conférence

Plus en détail

Sur les pas d un cardinal

Sur les pas d un cardinal Sur les pas d un cardinal à Villeneuve lez Avignon Je m appelle Léonard de Gif fone, j ai été nommé cardinal par le pape Clément VII. Nous sommes 24 cardinaux autour du pape. Notre rôle est de lui donner

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP Sommaire Chapitre 1 Premiers pas avec Photoshop Elements 8.0 L interface... 10 Acquérir les images : appareil photo, scanner, dossier... 12 L Organiseur, la retouche rapide, la retouche standard et la

Plus en détail

Un pays de contrastes

Un pays de contrastes S. Levêque Un pays de contrastes Shanghai J. Pouille /Fotolia S. Levêque La Chine, pays aux multiples visages La démographie chinoise Modernité et tradition La cour carrée Rues de Pékin et de Shanghai

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE :

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : 1. DANS LA PEAU D UN ARCHEOLOGUE Tu vas te glisser dans la peau d un archéologue pour

Plus en détail

pour les plus petits

pour les plus petits pour les plus petits U N D E R N I E R 5-6H = 3-4P VE Petit guide actif pour découvrir le monde du verre cycle 2 degrés avec RR Plexiglas E Salut! Plexiglas, c est moi. Daniel Stevan 2015 U N D E R N I

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

Venise, troisième chant - Regard sur Venise -

Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Ce qui retenait le plus, dans ces petites rues que les touristes ne fréquentaient que peu, c étaient les enfants et les chats. Ils faisaient bon voisinage.

Plus en détail

Chine d Hier et d Aujourd hui (10 jours -Paris/Paris -30 mai 2016/8 juin 2016) Programme conçu pour Encres et Lumières de Chine

Chine d Hier et d Aujourd hui (10 jours -Paris/Paris -30 mai 2016/8 juin 2016) Programme conçu pour Encres et Lumières de Chine Chine d Hier et d Aujourd hui (10 jours -Paris/Paris -30 mai 2016/8 juin 2016) Programme conçu pour Encres et Lumières de Chine Pour les personnes intéressées,contact au 06 88 18 31 96 ou sur le mail atelierelc@encrelumierechine.com.

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

ASSOCIATION BRETONNE DE TAI CHI CHUAN ET DISCIPLINES INTERNES

ASSOCIATION BRETONNE DE TAI CHI CHUAN ET DISCIPLINES INTERNES ASSOCIATION BRETONNE DE TAI CHI CHUAN ET DISCIPLINES INTERNES "BA DUAN JIN" - les Huit exercices ou les Huit brocarts ou : L'homme vient au monde tendre et souple ; à sa mort, il est dur et figé. Les plantes

Plus en détail

Une montgolfière. Pôle nord / pôle sud

Une montgolfière. Pôle nord / pôle sud Une montgolfière Pôle nord / pôle sud Le triangle des Bermudes Les chutes du Niagara Le Triangle des Bermudes est une zone géographique imaginaire de l océan Atlantique qui aurait été, selon la légende,

Plus en détail

CHINE RENCONTRES CHINOISES 10 JOURS / 9 NUITS

CHINE RENCONTRES CHINOISES 10 JOURS / 9 NUITS CHINE RENCONTRES CHINOISES 10 JOURS / 9 NUITS INVITATION AU VOYAGE La CHINE fascine et attire toujours autant Son patrimoine est d une infinie richesse et d une grande diversité Tant les hommes qui l ont

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

LES GRANDS NUMISMATES

LES GRANDS NUMISMATES 15 LES GRANDS NUMISMATES François Joyaux JULES SILVESTRE (1841 1918) Jules Silvestre fut le premier grand spécialiste français de la numismatique extrême-orientale. Sa carrière militaire et administrative

Plus en détail

8 Le Feng Shui... ça marche! Dans ce livre je ne parlerai donc ni de «La Porte Fantôme», ni «du Yi-King

8 Le Feng Shui... ça marche! Dans ce livre je ne parlerai donc ni de «La Porte Fantôme», ni «du Yi-King NOTE DE L AUTEUR Habitant Paris depuis 4 ans, j ai eu l occasion de lire nombre d ouvrages consacrés au Feng Shui et édités en France. Certains font un large usage de termes spécialisés, d anciens signes

Plus en détail

Circuit 2011 de 15 jours en Chine, avec la pratique du T ai- Chi- Ch uan

Circuit 2011 de 15 jours en Chine, avec la pratique du T ai- Chi- Ch uan Circuit 2011 de 15 jours en Chine, avec la pratique du T ai- Chi- Ch uan FDF / PARIS / SHANGHAI / HANGHZOU / ZHENGZHOU / SHAOLIN / LUOYANG MONT WUTANG/ XIAN / PEKIN / PARIS / FDF 1er Jour : 20/04/2011

Plus en détail

Un guide sur les sièges d auto à l intention des parents

Un guide sur les sièges d auto à l intention des parents Protégeons nos enfants Un guide sur les sièges d auto à l intention des parents Le choix et l utilisation d un siège d auto qui convient à votre enfant. ! Sécurité d abord! Cette brochure vous explique

Plus en détail

SHANGHAI-PEKIN. NOUVEL AN CHINOIS Du 06 au 17 février 2016 12 JOURS / 10 NUITS

SHANGHAI-PEKIN. NOUVEL AN CHINOIS Du 06 au 17 février 2016 12 JOURS / 10 NUITS SHANGHAI-PEKIN NOUVEL AN CHINOIS Du 06 au 17 février 2016 12 JOURS / 10 NUITS On peut aujourd hui aller de Paris à Pékin en 10 h d avion. Si la Chine semble de moins en moins lointaine, son pouvoir d attraction

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

Pray4belgium histoire spirituelle de Bruxelles (1): la Place Saint-Géry p. 1. La Place Saint-Géry. Les plus anciennes racines de Bruxelles

Pray4belgium histoire spirituelle de Bruxelles (1): la Place Saint-Géry p. 1. La Place Saint-Géry. Les plus anciennes racines de Bruxelles Pray4belgium histoire spirituelle de Bruxelles (1): la Place Saint-Géry p. 1 Bruxelles histoire spirituelle (1) La Place Saint-Géry Les plus anciennes racines de Bruxelles Cet article a pour but de donner

Plus en détail

Métiers de la 3D et du multimédia

Métiers de la 3D et du multimédia K2 Formation Métiers de la 3D et du multimédia 201 CINEMA-4D-Semaine-1 CINEMA 4D - Semaine 1 Cette formation se déroulera sur 2 semaines voir contenu semaine 1 et 2, elle a pour objectif de vous faire

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE

EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE présente EXPO BEAULIEU LAUSANNE DU 7 AU 15 MARS 2015 SEMAINE 12 H - 20 H WEEK-ENDS 10 H - 18 H MAGAZINE 2015 architecture Donner forme au quotidien Jardin Un monde de possibles DESIGN Variations esthétiques

Plus en détail

1 Tavaillons en France.

1 Tavaillons en France. Le chalet du Risoux Avec un nom aussi mythique que cela, il pourrait apparaître comme normal que ce chalet soit encore connu de tout un chacun. Raison supplémentaire, il n y eut jamais, à notre connaissance,

Plus en détail

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps?

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? Par$e III : Rome Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? 1 Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION CAPACITÉS Connaître

Plus en détail

L image vectorielle avec Inkscape

L image vectorielle avec Inkscape L image vectorielle avec Inkscape Voici encore un merveilleux logiciel, un pur produit sorti du monde du libre, et qui demeure gratuit pour notre plus grand bonheur. Ses possibilités rivalisent avec les

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage.

La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage. La création de vêtements, éléments de génétiques, et de maquillage. La boît@look est un programme fourni avec le jeu qui permet de créer du contenu personnalisé comme des vêtements, des peaux, des cheveux,

Plus en détail

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS Sommaire 1. La composition 2. Type de portrait 3. Proportions du corps 4. Proportions de la tête 5. Dessin des yeux Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre

Plus en détail

Merci de respecter les lieux visités et la tranquillité des riverains.

Merci de respecter les lieux visités et la tranquillité des riverains. "AUTOUR DE LA GARE" Le jeu de piste commence et se termine au même endroit et dure environ 1 heure. Simple et ludique, il constitue une première approche du patrimoine messin. Merci de respecter les lieux

Plus en détail

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 «Penser du dehors à y perdre tous ses repères» Philosophie & Management www.philosophie-management.com 1 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 3 II. LE POTENTIEL DE

Plus en détail

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud)

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Récit : Bertrand fontaine : bertrand@lesfontaines.be Introduction : Ceci n a pas du tout le but de trouver des excuses ou de me déculpabiliser des erreurs que

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

Échantillon offert par PRAXEO Le manuscrit est protégé par les lois internationales et droits d auteurs. Reproduction interdite.

Échantillon offert par PRAXEO Le manuscrit est protégé par les lois internationales et droits d auteurs. Reproduction interdite. Échantillon offert par PRAXEO Le manuscrit est protégé par les lois internationales et droits d auteurs. Reproduction interdite. Marc-Antoine Nguyen Xiang qi L univers des échecs chinois PRAXEO Éditions

Plus en détail

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE

ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE ESPACE VIVRE PEDAGOGIQUE A LA ROMAINE L ESPACE PEDAGOGIQUE Le musée propose un espace pédagogique à disposition des enseignants et de leurs élèves. Il aborde plusieurs thématiques en relation avec l espace

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

Les clés de lecture. Techniques et inventions sous les Han. (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.)

Les clés de lecture. Techniques et inventions sous les Han. (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.) DOC-DÉCOUVERTE Les clés lecture Techniques et inventions sous les Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.) On attribue traditionnellement l'invention du papier à Cai Lun, chef s ateliers impériaux sous les

Plus en détail

La cérémonie du thé japonaise

La cérémonie du thé japonaise La cérémonie du thé japonaise Association Chasen - siège social : 17 chemin de la Nerthe 13016 Marseille Tél : 08 73 60 50 60 / 06 83 71 59 41. Email : asso.chasen@free.fr Site : http://asso.chasen.free.fr

Plus en détail

Mezzanines & Passerelles

Mezzanines & Passerelles AMENAGEMENT Mezzanines & Passerelles Le recours aux mezzanines, de plus en plus fréquent dans l architecture contemporaine, est le signe évident d une recherche d ouverture. La maison n est plus entièrement

Plus en détail

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Éducation relative à l environnement Alain Comeau Sylvain Dumas Julien Savoie Rémi St-Coeur L énergie solaire L énergie solaire est l énergie du

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Protégez vos enfants à chaque trajet.

Protégez vos enfants à chaque trajet. Ce programme éducatif aide les parents et les responsables d enfants à acheter et à utiliser des sièges d auto et d appoint pour assurer la sécurité de leurs enfants, dès leur premier trajet à la maison

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

MARTY. Portfolio. Flavien. Création. flavien317@yahoo.fr 06 22 97 86 04 www.flavien-marty.com

MARTY. Portfolio. Flavien. Création. flavien317@yahoo.fr 06 22 97 86 04 www.flavien-marty.com MARTY Flavien Portfolio 01 07 13 16 Création d images Illustrations Print 3D flavien317@yahoo.fr 06 22 97 86 04 www.flavien-marty.com CRÉATION D IMAGES C Dans cette catégorie, je présente mes créations

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Le songe de la statue. du roi Nebucadonosor

Le songe de la statue. du roi Nebucadonosor Le songe de la statue du roi Nebucadonosor http://www.bibleetnombres.online.fr/nabuchod.htm (1 sur 6)2011-02-04 18:36:03 " [...] La seconde année du règne de Nebucadonosor, Nebucadonosor eut des songes.

Plus en détail

Chapitre 19. Le Soleil

Chapitre 19. Le Soleil Chapitre 19 Le Soleil Introduction Après la carte qui contenait le plus de symboles, 18/Lune, la plus complexe à décoder de par le nombre de sens dichotomiques qu elle contenait voici la carte la plus

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme.

2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme. LE PORTRAIT EN PEINTURE 1 Léonard DE VINCI La Joconde, Monna Lisa. 1503-1506. La Renaissance. 2 Vincent VAN GOGH Portrait d Adeline Ravoux. 1890. Le post - impressionnisme. 3 Pablo PICASSO Portrait de

Plus en détail

Modélisation d un avion avec Rhino 3D

Modélisation d un avion avec Rhino 3D Modélisation d un avion avec Rhino 3D www.geocities.com/siliconvalley/haven/2470/rhinotut.html Traduction ClaudeL 21 avril 2006 La première étape dans la création d un modèle est la recherche d un dessin

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

EVALUATION CE2 MARIGOT 2012-2013. Le panda est un grand ours bicolore noir et blanc qui vit dans les montagnes de Chine.

EVALUATION CE2 MARIGOT 2012-2013. Le panda est un grand ours bicolore noir et blanc qui vit dans les montagnes de Chine. FRANCAIS Exercice 1 Lecture Nom : Prénom : Le panda Le panda est un grand ours bicolore noir et blanc qui vit dans les montagnes de Chine. ou grimpe rapidement à un arbre. Le jeune panda est très souple.

Plus en détail

Débuter avec Photoshop Elements 7.0

Débuter avec Photoshop Elements 7.0 Débuter avec Photoshop Elements 7.0 Photoshop ou Photoshop Elements?... 10 Un peu d histoire... 10 Installer Photoshop Elements... 11 L interface... 14 Acquérir les images : appareil photo, scanner, dossier...

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

Formation 3DS Partie 2. Fascicule 3DS. Partie 2 : Modélisation

Formation 3DS Partie 2. Fascicule 3DS. Partie 2 : Modélisation Fascicule 3DS Partie 2 : Modélisation Formation CIREVE 2007 1 Introduction sur l utilisation de formes 2D...3 1. Avant propos...4 2. Utilisation des splines (formes 2D)...4 3. Les types de sommet...5 4.

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Boris BRUGEVIN Sylvain GIORIA PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Master 2 Programmation et Développement Université Lumière LYON 2 - GAMAGORA 2007-2008 II.. PRESENTATIION DU PROJET Ce projet

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet!

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! 16.5/20 THEME 2 : Les ruptures artistiques Au XIX siècle,

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS Depuis que les hommes racontent des histoires, de nombreuses d entre elles tentent dʹexpliquer comment le monde a été créé et pourquoi les choses sont comme

Plus en détail

PEKIN: MODERNITE ET TRADITIONS

PEKIN: MODERNITE ET TRADITIONS PEKIN: MODERNITE ET TRADITIONS 7 jours du dimanche 11 au samedi 17 octobre 2009 UN VOYAGE DE 7 JOURS A LA (RE)-DECOUVERTE DE PEKIN Pékin, une cité du XXIe siècle, fière de son patrimoine millénaire. Quelles

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail