Introduction: Les différentes étapes de ce mémoire :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction: Les différentes étapes de ce mémoire :"

Transcription

1

2 Introduction: Ce travail de mémoire de Bachelor en Système d Information s inscrit dans les recherches de MIRALab concernant l héritage culturel. Le thème de ce projet est l Armée de terre cuite de l Empereur Qin Shi Huang, de Xian en Chine. Il s agissait de reconstruire ces soldats en trois dimensions, puis de les animer selon un scénario avec des références historiques. Les différents programmes qui ont été utilisés sont: 3D Studio Max et Photoshop. Les différentes étapes de ce mémoire : 1. Recherche historique sur le premier Empereur Qin Shi Huang et son mausolée. 2. Définition et modélisation des personnages. 3. Création des textures pour les personnages. 4. Animation des personnages selon un scénario étayé par des faits historiques. Pour bien appréhender la matière, il était important de réunir quelques bases sur le lieu et les faits historiques. Les données recueillies m ont permis, entre autres, de respecter les proportions des deux personnages créées lors de la modélisation. En effet, suivant son rôle dans l armée, la taille du personnage n est pas la même. Toutes les statues ont un visage différent, il a donc fallu choisir parmi plus de statues lesquelles nous modéliserions. Ceci a aussi permis de construire un environnement en s inspirant de l époque et de la région. Pour l animation, les recherches historiques ont également permis de construire un scénario ayant un ancrage dans une réalité historique. Je détaillerai par la suite les différents processus qui ont été menés dans ce mémoire. 1

3 1. Recherche historique : Qin Shi Huang, sa vie, son armée, son tombeau 1.1 Introduction Pour essayer de comprendre la fonction de l Armée de terre cuite du tombeau du premier Empereur Qin Shi Huang, il faut prendre en compte la culture, la religion et l économie de cette période. Dans cette synthèse de mes différentes lectures, j ai essayé de retenir les points les plus importants de cet impressionnant édifice qu est le tombeau du premier Empereur. Les fouilles du site (les fosses de l Armée de terre cuite, le tumulus et les tombes adjacentes) n ont pas encore été toutes réalisées. Les hypothèses sur ce site, ses fonctions, sont multiples et non définitives; différentes hypothèses seront discutées par la suite. Le premier chapitre est un bref exposé de la vie du premier Empereur, de ses croyances et de son règne, permettant ainsi de mieux comprendre l édifice funéraire. Les chapitres suivants sont des résumés du lieu géographique, de la construction des statues et des différentes hypothèses échafaudées autour du complexe funéraire. 2

4 1.2 Location du mausolée du premier Empereur Illustration 1: Carte actuelle de Chine Le site funéraire du premier Empereur Qin Shi Huang est situé à 35 kilomètres à l est de la ville de Xi an, dans le district de Lintong. 3

5 1.3 Le premier empereur Illustration 2: Qin Shi Huang La plupart des descriptions de cette période sont l œuvre de l historien confucianiste Sima Qian. Qin Shi Huang a été le premier empereur de la Chine réunifiée. Il est né en 259 av. J.-Cdans la 48e année du règne de Zhaoxiang de Qin. Il fait donc partie de la dynastie des Qin. Sa naissance est entourée de légendes. Il fut roi de 247 à 221 av. J.-C En 221, il réunifia la Chine après la période des royaumes combattants qui avaient séparé le pays en six royaumes distincts (Han (en 230 av. J.-C.), Zhao (en 228 av. J.-C), Wei (en 225 av. J.-C) Chu (en 223 av. J.-C) Dai (222 av.j.-c.) Yan (222 av. J.-C), Qi (222 av. J.-C.)). Il devint ainsi le premier Empereur en 221 av. J.-C. Son règne dura jusqu à 4

6 sa mort en 210 av. J.-C- date à laquelle son fils lui succéda jusqu en 206 av. J.-C. La fin du règne des Qin fut la fin de la Chine réunifiée. Le nom de la dynastie des Qin, arrivant en Occident, fut déformé et fut l origine du nom de l Empire du Milieu dans les langues européennes (Chine en français). Durant son règne, le premier Empereur uniformisa la monnaie, les systèmes de mesures, l écartement des essieux, l écriture, ce qui permit d avoir une meilleure communication dans tout le royaume. Pour se protéger des Mongols, il construisit et réunifia une partie de la muraille de Chine, ce qui permit aussi d avoir une voie de commerce plus sûre et plus facile. Il édicta un autodafé (-218 av J.-C) concernant les lettrés. La base de cet autodafé et de l exécution des lettrés qui suivit fut une discussion concernant les idéaux de la féodalité Zhou (dynastie antérieure à celle des Qin durant laquelle le système féodal était le modèle de gouvernement idéal pour les Confucianistes). Le Premier Ministre du premier Empereur Li Si entra dans une colère noire, car il était pour la centralisation du pouvoir et l affranchissement des contraintes féodales. Pour mettre fin aux dissidences, il décida de s attaquer aux fondements mêmes des idéaux et demanda que soient éliminées les chroniques des États féodaux, à l exception de celles qui traitaient de la dynastie Qin (le Livre des haines et le Classique de la poésie). Pendant cette période, l Empereur qui était déjà préoccupé par l idée de la mort subit l influence du maître Lu. Les pratiques que préconisait ce maître furent l objet de moqueries au sein des lettrés et l Empereur vexé ordonna une enquête auprès du milieu des intellectuels. Cette enquête montra que 460 lettrés ne respectaient pas les règles impériales et l Empereur les fit exécuter. Une des préoccupations majeures du premier Empereur était la quête de l immortalité. Il aurait envoyé de nombreux hommes à la recherche d un pays immortel. «En 219 av. J.-C Sima Qian écrit : «Le premier Empereur parcourut tout le littoral de la mer de l Est, offrant des sacrifices aux hautes montagnes et aux grands fleuves dans l espoir d entrer en relation avec les Immortels» (Mémoires historiques, chap, 6)». Dans un autre récit, «En cette même année, le premier Empereur rencontra un homme nommé Xushi, qui lui parla d îles mystérieuses dans la mer de l Est; sur la plus grande d entre elles, l île de Penglai, vivaient les gardiens du secret de l immortalité. Le premier Empereur souscrit à cette croyance du taoïsme magico-religieux et comme le relate Sima Qian, il envoya Xushi, accompagné d un équipage de hommes et femmes, à la découverte de ces îles mythiques avec pour mission d en rapporter l élixir d immortalité. La flotte partit vers l est, mais ne revint jamais. 5

7 Quatre ans plus tard, en 215 av. J.-C, le Premier Empereur lança une nouvelle expédition, composée de trois hommes, à la recherche du séjour des immortels. Cette fois encore, son espoir fut déçu.». Les dimensions des tumulus des prédécesseurs du premier Empereur sont moins impressionnantes que celles du tumulus du premier Empereur, mais le premier Empereur n a rien inventé concernant les rites funéraires et son art. Il en est de même pour les personnages de terre cuite; si aucune armée de terre cuite n a été découverte ailleurs que sur ce site funéraire, les représentations humaines de taille bien plus modeste (miniatures) commençaient à faire leur apparition dans les tombeaux. L art funéraire en Chine est quelque chose de bien plus ancien que le premier Empereur. Déjà dans la période des royaumes combattants, la volonté de représenter l âme du défunt (po) par le traitement des expressions du visage existait, mais ce qui va plus loin dans la représentation de l homme (dans le traitement des visages des statues de l Armée de terre cuite) est «la tentative manifeste d exprimer l individualité psychologique des sujets, tous traités de façon unique, avec des traits somatiques individuels et d innombrables formes de favoris, de barbes, de moustache ou de coiffures»1. Les avancées culturelles et philosophiques au moment de la période des royaumes combattants sont énormes. Beaucoup d écoles philosophiques virent le jour; cet ensemble de mouvements intellectuels est nommé «les Cent Écoles». Cette période avant la réunification de la Chine fut donc très propice aux philosophes et aux lettrés. Les deux œuvres qui montrent le mieux la puissance des Qin et du premier Empereur sont : - le tombeau (tumulus, armée de terre cuite, etc.) - la cité impériale de Xianyang Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

8 1.4 Le jardin funéraire du mont Li Dès 246 av J.-C, date de l accession au trône du premier Empereur (encore roi à ce moment), les transformations sur le mont Li commencèrent. Quand l Empereur unifia la Chine en 221 av J.-C, le projet prit une ampleur bien plus imposante. Qin Shi Huang y envoya quelque personnes. Les travaux durèrent environ 36 ans. Le récit de Sima Qian décrit comment le premier Empereur fut enseveli : «Au neuvième mois, le Premier Auguste Empereur fut inhumé près du mont Li. Dès son accession au trône (246 av J.C), il avait commencé à faire creuser et modeler le mont Li, ensuite, quand il unifia le monde, il y envoya personnes. Elles creusèrent jusqu aux Trois sources (souterrains), puis coulèrent le bronze pour le sarcophage extérieur. Les miniatures de palais, de tours et de 100 fonctionnaires furent accumulées dans la tombe, avec des objets merveilleux et rares. On ordonna aux artisans de fabriquer des arbalètes et des traits, prêts à être décochés au cas où quelqu un essaierait de violer la sépulture. Avec du vifargent, on fit les 100 fleuves, le Yangzi, le Huang He et les océans, et tous donnaient l impression de couler. Le plafond figurait le ciel, le sol, la Terre. Les lampes furent remplies d huile de «poisson-homme» pour briller à l infini. Le second Empereur dit alors : «il n est pas juste que les veuves du précédent souverain s en aillent.» On décréta donc qu elles allaient accompagner le défunt et elles furent nombreuses à mourir. Une fois les funérailles terminées, quelqu un émit l idée que les artisans chargés de la construction de la tombe en connaissaient tous les trésors et que cela pourrait avoir de graves conséquences s ils en parlaient. Une fois ces merveilles déposées, la porte du milieu fut fermée et celle de l extérieur rabattue sur les artisans enterrés vivants. Puis des arbres et des arbustes furent plantés sur le tumulus pour lui donner l aspect d une montagne.»2 Ciarla Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

9 1.4.1 Géographie du jardin funéraire du mont Li : Illustration 3: Plan du jardin funéraire du mont Li Ce complexe funéraire s étend sur ~35 kilomètres à l est de Xi an. Cela fait environ 56,25 kilomètres carrés aménagés en terrasses sur les flancs du Lishan. Il semblerait que la plus grande surface soit occupée par le Lingyuan (jardin funéraire) et que toutes les structures secondaires soient distribuées au Nord et à l Est. «La construction d un vaste tombeau à l est de sa capitale, Xianyang, démarra peu après son accession au trône (à l âge de 13 ans). On a retrouvé les fondations de deux murs rectangulaires massifs qui entourent le site funéraire. Durant la construction de la sépulture, un gigantesque fossé d environ 500 mètres de côté et d une profondeur de plus de 30 mètres fut creusé en terrasses. Les archéologues estiment les dimensions du palais souterrain bâti au fond du trou à environ 120 mètres sur 160, soit l équivalent de 40 terrains de basket-ball réunis. Une fois que furent construits la chambre funéraire, les salles annexes et les passages, le fossé fut recouvert de terre et surmonté d un monticule en terrasses.»3 Hoh, Erling, (04/11/1999), Que cache la tombe du premier Empereur de Chine?, Courrier International, vol

10 Une des hypothèses sur la fonction de l Armée de terre cuite se base sur la géographie du lieu; en effet, la tombe du premier Empereur serait protégée naturellement de tous les côtés sauf à l est où se situent les cols par lesquels pourraient accéder tous les peuples qu il avait soumis ; l Armée de terre cuite servirait alors à protéger cet accès. Le tumulus faisait entre 35 mètres et 87 mètres de haut, sur une base de 350 mètres dans le sens nord-sud et 345 mètres d est en ouest, mais il y a beaucoup d hypothèses sur sa véritable hauteur étant donné que le site se serait affaissé. Aucune fouille n aurait été faite sur le tumulus, pour différentes raisons (peur des pièges du premier Empereur, peur de la dégradation du site). Mais des sondages ont été réalisés entre 1998 et 2000 qui auraient révélé la présence d objet de céramique, bois et bronze, de même qu un important système de drainage des eaux (ce qui peut laisser supposer que l on trouverait encore des objets en bon état) qui parcourent mètres de longs au pied du tumulus à une profondeur de 39,4 mètres par endroits. Entre 1981 et 1982, l institut de géologie de l Académie Chinoise des sciences a fait des relevés pour découvrir une présence de mercure 10 fois supérieure à ce qui a été enregistré aux alentours de ce site (le mercure étant le vif-argent dans la description de Sima Qian). Par contre de nombreuses fosses et tombes autour du tumulus ont été découvertes. Il y a par exemple : la fosse des chars de bronze, la fosse des fonctionnaires, la fosse de la ménagerie et des écuries, la fosse des acrobates, etc. Une des hypothèses sur le but du mausolée du premier Empereur était sans doute de reconstruire une ville en souterrain, avec toutes les infrastructures qu il fallait pour vivre dans l au-delà. 9

11 Illustration 4: Plan du jardin funéraire du mon Li 10

12 1.5 Les soldats de terre cuite Beaucoup de fosses ont été découvertes dans l entourage de ce tumulus mais celles qui nous intéressent plus particulièrement ici sont les quatre fosses de l armée de terre cuite qui ont été découvertes à 1,5 kilomètres à l est du tombeau de l Empereur. Les statues découvertes dans les fosses étaient toutes cassées et un long travail (toujours en cours) de restauration a été entrepris. Plusieurs causes semblent à l origine de la destruction de ces soldats (de même que le reste des objets trouvés dans les différentes fosses tout autour du tumulus). L une d entre elles serait l érosion du terrain. Prenons l exemple de la fosse numéro 1, qui a été construite sur un sol formé par une couche de brique pleine. Après que les guerriers aient été mis en place, on a recouvert l ensemble des statues avec un toit constitué de gros troncs en appui sur les murets et sur les bords. Sur les troncs a été étendue une épaisse couche de nattes, et par-dessus plusieurs couches de terre Illustration 5: Coupe de la fosse n 1 damée, tout ceci à environ 5 mètres de profondeur. Quand les archéologues ont fouillé, ils ont découvert des statues brisées par la pression exercée par la terre et les différentes inondations. Les alluvions et les sédiments se sont déposés sur les statues. Mais en plus de la dégradation naturelle du lieu, il y a eu le passage des pilleurs de tombe. En 206 av J.C, après la chute de l empire, les pillards ont mis le feu à ces statues. Un récit de la «rivière Wei» du Shui Jing Zhu montre que la tombe a peut-être aussi été pillée. «En effet, Xiang Yu se rendit au Lishan lingyuan, s approcha de la tombe et «[ ] l ouvrit. En 30 ours, personnes l avaient vidée de ses merveilles. Voleurs et pilleurs étaient venus de l est par la porte Tongguan, pour fondre les sarcophages et en faire du cuivre. Des bergers venus 11

13 pour faire paître leurs brebis y mirent le feu, et l incendie dura 90 jours, sans interruption» Description et construction des statues de terre cuite En comptabilisant toutes les statues des trois fosses (la quatrième étant vide), il y a environ personnages (les fouilles sont toujours en cours, et la seule fosse entièrement fouillée est la plus petite, c est-à-dire la troisième). La première constatation que l on peut faire, c est qu il n y a pas un seul de ces personnages de terre cuitequi ait le même visage. Cette impression est encore renforcée par le trucage des positions des têtes, chaque tête étant légèrement inclinée de façon différente, ce qui augmente l impression de différences entre les personnages. Les statues sont de tailles réelles (voire un peu plus grandes) et mesurent entre 1 mètre 60 et 1 mètre 96. Plus le soldat est grand, plus son grade est haut. La statue du général est la plus grande, et celle du simple fantassin la plus petite. Les statues ont été faites à partir de moules. Il y a sept moules : 1. le piédestal 2. les pieds 3. les jambes 4. le torse 5. la tête 6. les bras 7. les mains Les plus homogènes sont : les piédestaux, les pieds, les jambes et les bras, et les plus variables : le torse, la tête, les mains. La tête est faite à partir d un moule bivalve et longitudinal. Certains détails du visage tels que les mâchoires, les pommettes, et le front portent les traces du travail manuel. On a rajouté des éléments tels que le nez, les oreilles, la barbe ou la moustache qui proviennent eux aussi de moules. Les coiffures sont créées selon le même processus. Pour les mains, il y a deux types de moules, un où la main est refermée autour d un creux, comme pour tenir une arme, et l autre où la main est grande ouverte et peut être placée dans différentes positions. Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

14 Les abdomens et les membres inférieurs sont en matériau plein, tandis que la partie supérieure est creuse. Les bras, les mains, la tête ont été rajoutés, la tête est fixée au torse par un système de tenons pris dans la masse du cou de forme cylindrique. Les traces de pigments retrouvées sur les soldats (problème de conservation dû à la fine couche de laque posée sur les soldats) semblent étayer la thèse des soldats peints de couleurs vives. Les statues que les archéologues continuent à découvrir aujourd hui semblent toutes être peintes, mais dès la première minute d exposition à l air libre, la laque se détruit ce qui dégrade irremédiablement la peinture. C est une des principales raisons pour laquelle les archéologues n ont pas encore entièrement fouillé le site. Les différents moules plus les détails peuvent offrir une combinaison quasiment illimitée de l image de ces soldats. On a retrouvé sur les sculptures des noms gravés. Deux hypothèses sont avancées; la première, la plus répandue, serait qu il s agit des noms des sculpteurs; selon la deuxième, les noms seraient ceux des soldats. Le même principe de moulage d application des détails a été utilisé pour les chevaux. Les corps sont creux et les pattes sont pleines. Hors la taille de la sculpture, d autres éléments permettent d inférer le grade du soldat. La coiffure est un de ces éléments : plus la coiffure est compliquée plus le grade du soldat est important. Les simples soldats n ont comme coiffure qu un simple chignon ou un simple bonnet; de plus, leur origine ethnique semble reconnaissable. Selon le conservateur, Yang Chen Ching, cette multiplicité ethnique montrerait le symbole perpétuel de l unification de la Chine et d un pays qui rassemble une multitude de peuples.5 Les officiers se distinguent par leur coiffure plus élaborée et leurs brandebourgs (nœuds). On peut aussi noter une différence dans les armures suivant les grades; plus le soldat est gradé, plus l armure (quand il en porte une) est fine dans sa réalisation. La longueur de l armure peut aussi jouer; par exemple, le général a une armure très fine, qui est longue pardevant, et par-derrière n offre aucune protection, car un général ne tourne jamais le dos à l ennemi. Cotterell, Arthur. (1981). Le premier Empereur : la plus grande découverte archéologique du siècle. Chêne : Hachette. Paris. 5 13

15 Illustration 6: dessin d une armure de général (face, profil, dos) Les soldats peuvent avoir des armures ou non suivant leur position stratégique (géographique) dans l armée, de même que leur activité. En effet, un archer ou un arbalétrier a besoin d être plus rapide, de pouvoir mettre un genou à terre et donc son habillement va en tenir compte. De plus, l arbalétrier n a pas de contact direct avec l ennemi contrairement aux fantassins et a donc besoin de moins de protection, tenue allégée pour une meilleure mobilité. L armée du premier Empereur avait aussi la réputation d être une armée impétueuse, une armée offensive et non pas défensive, ce qui expliquerait qu aucun bouclier ni casque n ait été retrouvé. Une autre raison pourrait être que les pillards ont pris tous les boucliers et les casques (on sait que des armes ont été volées pendant le pillage de 206 av J.-C), mais le nombre d armes retrouvées dans les fosses est trop important pour étayer cette hypothèse. Les armes découvertes sont des armes réelles. Pour l instant, environ armes ont été retrouvées. Les analyses des épées ont montré que ces armes avaient 21,3% de teneur en étain. Quant aux pointes des arbalètes, les analyses ont montré qu elles étaient composées de 85% de cuivre, 11% d étain, 2% de plomb et 2% de chrome6. Grâce à cet alliage, les armes se sont très bien conservées et près de ans plus tard, elles sont toujours très tranchantes et ne présentent aucune trace d oxydation. La découverte de cette Armée de terre cuite donne aux archéologues et historiens beaucoup 6 Ces chiffres proviennent du livre L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. 14

16 d information quant à l armée réelle de l époque. On a, par exemple, retrouvé des cloches dans les fosses qui auraient servi à la communication dans l armée. Dans l Art de la guerre de l écrivain et philosophe Sun-tzu, vivant pendant la période des Royaumes Combattants ( av. J.-C) : «Maintenant, on se sert de gongs et de tambours, de bannières et de drapeaux, afin de capter l attention des troupes. Cela permet de faire manœuvrer tous les soldats comme un seul homme. Le brave ne peut plus avancer seul, ni le lâche rester à la traîne. C est en cela que réside l art de mener une unité de combat. Ceux qui n avancent pas quand ils en reçoivent l ordre, ou ne reculent pas quand ils devraient le faire sont décapités.» Description des différentes fosses La fosse numéro 1 : Illustration 7: Plan partiel de la fosse numéro 1 La première fosse contenant des soldats a été découverte par hasard par des cultivateurs qui creusaient un puits en Cotterell, Arthur. (1981). Le premier Empereur : la plus grande découverte archéologique du siècle. Chêne : Hachette. Paris., pp

17 Elle fait environ mètres carrés et contient statues. Elle contient un régiment d infanterie avec des éléments d appui. Ils sont disposés face à l est, en ordre, en rangs de quatre dans les couloirs les plus larges et en rangs de deux dans les couloirs les plus étroits. Il y a trois mille deux cent dix fantassins, le reste étant des officiers (archers, cavaliers, ) Les simples soldats sont presque tous revêtus d une cuirasse. Le gros de la troupe est précédé par une avant-garde de près de deux cents tireurs, archers et arbalétriers, alignés sur trois rangs dans la galerie orientale. Quant aux hommes sans armure (les tireurs), il semblerait qu ils portent des vêtements légers de coton. (Hypothèse : leur mission consistait à harceler l ennemi tant que la mêlée n était pas engagée, puis ils se mettaient à l abri). Chacun des trois rangs opérait à tour de rôle (tir ininterrompu), la portée utile de l arbalète est de 200 mètres. Entre les tireurs d élite et le gros de l infanterie lourde, et cela dans six des neuf couloirs les plus larges, il y a six chars et trois groupes de combat composés de fantassins en tenue allégée (ils ne portent pas d armure). Ces chars sont tirés par quatre chevaux et tenus soit par un homme soit par deux. Ces hommes sont munis de lances flexibles, probablement en bambou, de 6 mètres. Deux de ces chars seraient des véhicules de commandement, reconnaissables à leur tambour et à leur cloche. Dans les trois autres couloirs, on peut voir les sections d infanterie composées chacune de 32 hommes probablement munis de lances. Ces lances étaient probablement plus longues que celles du gros de l infanterie qui, elles, ne mesuraient que 2 mètres. Les lances étant composées de bois, seuls des fragments ont été retrouvés, la longueur des lances ne sont que des hypothèses provenant des archéologues. Les hommes dans les couloirs latéraux du Nord et Sud sont tournés vers l extérieur. 16

18 La Fosse numéro 2 : Illustration 8: Plan de la fosse numéro 2 Cette fosse est 20 mètres au nord de la fosse numéro un. Elle a une surface totale de mètres carrés. Elle a une forme en L qui se compose d une pièce rectangulaire avec au sud un prolongement quadrangulaire8. C est une formation mixte de chars et de cavalerie accompagnée d éléments d appui constitué de fantassins. Il y a un régiment de cavalerie composé de plus de hommes et quatre escadrons. Une chambre est située dans le prolongement de l angle nord-est est, occupée par une section d archers cuirassés en position de tir à genoux encadrés d auxiliaires en tenue allégée, armés de lance. Juste derrière l avant-garde, sont placés deux pelotons mixtes : un de chars et de cavaliers et l autre de chars et de fantassins. Tous les hommes sont protégés par des armures. Le gros du régiment contient 64 chars. Dans cette fosse, il y a deux généraux d escadron : un est au milieu des fantassins et l autre se tient sur un véhicule de commandement à l arrière du peloton mixte de chars et de fantassins, il porte une armure faite de cottes de mailles d un modèle particulier, plus fines, et l on peut voir l importance de son grade par le nombre de nœuds sur son armure. Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005).L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

19 La Fosse numéro3 : Illustration 9: Plan de la fosse nunéro 3 Cette fosse a comme les autres été pillée en 206 av J.-C, mais n a pas été incendiée. C est la seule fosse qui a été entièrement fouillée. Elle a une surface de 520 mètres carrés et une forme en U. Cette fosse semble avoir été le poste de commandement du général en chef. On a retrouvé un char vide tiré par quatre chevaux et entouré de 68 personnages, officiers pour la plupart, mesurant entre un mètre quatre-vingts et un mètre nonante alors que dans la fosse numéro un les soldats ne dépassent pas un mètre quatre-vingts. Le char est en face de la rampe d accès et un officier de haut rang est placé à côté du char. Cet officier de haut rang mesure un mètre nonante-six, c est pour l instant la plus grande statue découverte. En outre, les hypothèses semblent montrer que cette armée est une armée d élite chargée de la protection du char, donc du chef. Certaines hypothèses avancent que le chef manquant sur le char pourrait être dans une tombe adjacente non découverte. 18

20 La fosse numéro 4 : Cette fosse est située entre la fosse numéro 2 et la fosse numéro 3. Elle est rectangulaire et entièrement vide. Une hypothèse sur le fait que cette fosse soit vide est qu elle n était pas achevée en 208 av. J.-C, année où le second Empereur a voulu accélérer les travaux du palais A fang et ceux du jardin funéraire. Cette décision aurait provoqué les insurrections de cette période qui ont précédé la division de la Chine. Cette hypothèse est l une des plus courantes. J expose les autres hypothèses dans le chapitre suivant Hypothèses sur les fonctions de l Armée de terre cuite Quelle est la fonction de l Armée de terre cuite? Quel est son rôle? Que représentent ces soldats de terre cuite? Ce sont des questions non résolues que plusieurs chercheurs (archéologues, historiens ) se sont posées. Quelques hypothèses sont partagées par plusieurs chercheurs et quelques-unes sont un peu plus ésotériques. Dans beaucoup de cultures, il est courant d enterrer des objets avec les personnes. Plus la personne est haut placée, plus le nombre d objets augmente. En Chine, il était courant d enterrer des humains sacrifiés dans les tombeaux. «On sait que les sacrifices humains étaient largement pratiqués par les Shang et les Zhou occidentaux. Ils perdurent dans nombre de fiefs Zhou jusqu au milieu de la période des Royaumes combattants, avant que les statues de terre cuite ne remplacent peu à peu les victimes humaines»9. Cette pratique de sacrifice humain dans les tombes semble disparaître et être remplacée par les statues en terre cuite, et ceci, à partir du Ve siècle av. J.-CÀ l époque des Qin, cette pratique est officiellement interdite en 384 av. J.-C, mais on pratiquait encore le sacrifice des concubines. Les soldats de terre cuite en grandeur réelle pourraient donc remplacer les victimes humaines. Ceci peut sembler être confirmé par les autres fosses : celle des fonctionnaires, des acrobates et des animaux en bronze (char et oiseaux), malgré cela on a aussi retrouvé une partie d animaux réels et de corps humains, dans les différentes fosses. Pour comprendre le pourquoi de ces objets, il faut comprendre la culture chinoise, la philosophie chinoise et les croyances du premier Empereur. En effet, il ne faut pas oublier que le premier Empereur croyait au monde des immortels (plusieurs récits le prouvent, Ciarla, Roberto. Lanciotti, Lionello. & al. (2005). L'armée éternelle : Les soldats du premier Empereur de Chine. National Geographic. Paris, p

21 cf. ci-dessus). Pour les Chinois de cette période, il semblerait que si une image a exactement les mêmes caractéristiques que ce qu elle représente, elle a le même pouvoir. «It would seem that the image and the thing imaged approached so close to one another, that they were, in fact, not distinct.»10 Il n y aurait donc aucune distinction entre les images des soldats et les soldats réels. Dans les discours sur l image occidentale, il est courant de séparer la représentation de ce qu elle représente. De plus, l image est souvent inférieure à la réalité. En Chine, cette séparation entre réel et «virtuel» ne semble pas être aussi claire. C est pour cette raison que cette armée pourrait avoir comme fonction de défendre l Empereur dans sa vie future et non pas de défendre le tombeau en lui-même. Si le «pouvoir» de l image est le même que celui du réel, l armée serait une armée réelle servant dans un autre monde. Cette armée aurait alors comme but de protéger l Empereur dans l immortalité. Elle ne serait pas qu une simple représentation de l armée réelle, mais une véritable armée ayant une «vie» bien à elle. On sait de Sima Qian que le premier Empereur se plaçait au milieu de la représentation de l univers, il est donc peu probable qu il ait voulu perdre cette place dans sa vie future. «It is unlikely that an Emperor who had a grandiose view of himself in life would have in any way renounced his position in death, but would rather have expected to perpetuate his power and would have viewed his tomb as a palace for the afterlife from which to execute his might»11 Un autre élément à l appui de cette hypothèse est le fait que les armes retrouvées avec les soldats sont des armes réelles (usées et utilisées) et non pas en terre cuite. Cela voudrait donc dire que les soldats avaient un réel ennemi à battre. Une autre hypothèse (la plus répandue) serait que l Armée de terre cuite serve de protection au tombeau. Les trois autres points cardinaux du terrain sont protégés naturellement par des forces magiques, mais pas l est. Le tombeau aurait besoin de protection non naturelle, et l armée y pourvoit. «Les spécialistes de géomancie jugèrent le site tout à fait propice. Protégé au sud par le pouvoir de la terre, le Lishan, et au nord par celui des eaux, la rivière Wei, il est traversé par l axe nord-sud autour duquel se déploie le mausolée et qui relie le mont Li au sud et les temples de la vieille capitale Yueyang, au nord. A l ouest, la puissance des montagnes, la chaîne des Qinling, et celle des ancêtres vénérés dans les temples ancestraux auxquels la Rawson, Jessica. (2002). The power of images: the model universe of the First Emperor and its legacy. Historical Research, 75 (188), pp Ibid, p

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Réaliser un buste en argile

Réaliser un buste en argile Réaliser un buste en argile Introductions et outils Bonjour je m appelle Suzanne Valois. Je travaille au Musée des beaux-arts du Canada. Aujourd hui, nous allons faire un buste en argile. Je vais vous

Plus en détail

But du jeu. Mise en place. Déroulement du jeu

But du jeu. Mise en place. Déroulement du jeu 2-4 Joueurs - 30/45 mn Les règles qui suivent sont pour 3 et 4 joueurs. En fin de livret, vous trouverez la règle pour 4 joueurs en équipe ainsi que la règle pour 2 joueurs. 1808 Mer de Chine Jeune pirate

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Fiche 6 : approche scientifique et technique, du projet à la réalisation par le plan Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture

Plus en détail

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang SI28 - Projet intéractif Initiation à la langue chinoise 1 Introduction En tant que groupe franco-chinois et étudiants en génie informatique, nous avons décidé d

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772 23 Les armes dans la bible Haïm Harboun La Bible explique que la paix constitue la profession de foi du peuple d Israël. Plus encore, la paix est, par excellence, la bénédiction des bénédictions, récurrente,

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt?

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? L outil de survie du soldat : le camouflage. Lorsqu un homme ou une femme se retrouve en territoire ennemi, que ce soit seul ou avec un groupe, la personne

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 «Penser du dehors à y perdre tous ses repères» Philosophie & Management www.philosophie-management.com 1 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 3 II. LE POTENTIEL DE

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE :

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : 1. DANS LA PEAU D UN ARCHEOLOGUE Tu vas te glisser dans la peau d un archéologue pour

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN

PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Boris BRUGEVIN Sylvain GIORIA PROJET DE MODELISATION CASERNE SERGEANT BLANDAN Master 2 Programmation et Développement Université Lumière LYON 2 - GAMAGORA 2007-2008 II.. PRESENTATIION DU PROJET Ce projet

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

COLORISER AUX FEUTRES

COLORISER AUX FEUTRES COLORISER AUX FEUTRES En terme de couleurs, l utilisation des feutres à alcool se rapproche de celle de l encre car on part de la couleur la plus claire pour aller vers les couleurs foncées. Pour obtenir

Plus en détail

Un conte de Noël à la carte

Un conte de Noël à la carte Un conte de Noël à la carte Il était une fois, dans le nord de la Petite-Nation, une belle fermière, qui faisait pousser des arbres de Noël. Elle et son mari, possédait un si grand terrain qu elle ne pouvait

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

LES GRANDS NUMISMATES

LES GRANDS NUMISMATES 15 LES GRANDS NUMISMATES François Joyaux JULES SILVESTRE (1841 1918) Jules Silvestre fut le premier grand spécialiste français de la numismatique extrême-orientale. Sa carrière militaire et administrative

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure.

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure. Tout débuta ainsi Frank le Guerrier, le meilleur combattant du seigneur d Artatia nommé Sengalos, partit en aventure pour sauver Artatia des mains de leur ennemi Lorslavas le Terrible. Il emmena avec lui

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Faces des Dés de Donjon. Faces des Dés de Groupe

Faces des Dés de Donjon. Faces des Dés de Groupe Prototype du livre de règles Veuillez noter que ces règles ne sont pas finales. Les règles présentées ici le sont à 99.9%, mais les illustrations le sont à 0%! Ce livre de règles à l état de prototype

Plus en détail

Un jeu traditionnel : les cartes à jouer

Un jeu traditionnel : les cartes à jouer Un jeu traditionnel : les cartes à jouer Les jeux de cartes sont populaires, accessibles, peu onéreux. Ils représentent en outre un grand intérêt car ils permettent de travailler des compétences dans différents

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques - 1 - Introduction Le but de ce dossier est de présenter la structure d une base de données permettant à une agence photographique

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Si l on étudie les caractères on s aperçoit que kimono est composé de :

Si l on étudie les caractères on s aperçoit que kimono est composé de : Si l on étudie les caractères on s aperçoit que kimono est composé de : ki ( 着, du verbe kiru qui signifie porter) et de mono ( 物, la chose) ce qui donne littéralement «la chose qu on porte». De son côté

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

Les Créations de Marie

Les Créations de Marie Les Créations de Marie Transformation en manteau de portage. Matériel : Un manteau tout fait (ou bien un manteau fait maison si vous êtes courageuse!) Figure 1 - Manteau avant transformation 2 fermetures

Plus en détail

Naissance des fantômes

Naissance des fantômes Marie Darrieussecq Naissance des fantômes Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Elle était en train de promener autour d elle son regard à la recherche de quelque moyen de s enfuir, et elle

Plus en détail

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour

Luc Baptiste. Le village et enfin. Bleu autour Luc Baptiste Le village et enfin Bleu autour À Édith et Jean Baptiste, mes parents À mon fils Enki image C est une femme dure et triste qui marche dans la cour d un domaine, comme on dit en Allier. Une

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

Le songe de la statue. du roi Nebucadonosor

Le songe de la statue. du roi Nebucadonosor Le songe de la statue du roi Nebucadonosor http://www.bibleetnombres.online.fr/nabuchod.htm (1 sur 6)2011-02-04 18:36:03 " [...] La seconde année du règne de Nebucadonosor, Nebucadonosor eut des songes.

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Table des matières. Consigne p.3. Brainstorm p.4. Hierarchie adopté p.6. Choix du thème p.7. Logo p.8. Couleurs p.10. Exemple de projets - p.

Table des matières. Consigne p.3. Brainstorm p.4. Hierarchie adopté p.6. Choix du thème p.7. Logo p.8. Couleurs p.10. Exemple de projets - p. Table des matières Consigne p.3 Brainstorm p.4 Hierarchie adopté p.6 Choix du thème p.7 Logo p.8 Couleurs p.10 Exemple de projets - p.11 Consigne Notre consigne était de concevoir un site portfolio par

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années).

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années). Graffitis Cacher l histoire? Créé par Mélissa Duquette, chargée de projet à l animation au Musée de société des Deux-Rives, en lien avec le Programme du ministère de l Éducation du Québec. PRÉSENTATION

Plus en détail

PHOTOSHOP CALQUES NOTIONS DE BASE

PHOTOSHOP CALQUES NOTIONS DE BASE Niveau : Que tout le monde devrait avoir COURS PHOTOSHOP PHOTOSHOP CALQUES NOTIONS DE BASE INTRODUCTION Nous avons vu, jusqu à maintenant, des corrections et traitements de base qui sont appliqués sur

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ

COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ 75? (valable également pour le modèle Hi-Lux équipé de lames de ressort à l avant) Christophe Humbert * Octobre 2002

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie

Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie 7 Les éléments de réalisation. A gauche du poste de travail vous avez une fenêtre où vous pourrez faire apparaître les éléments qui vous permettrons

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

Ma solution de la 560 (MrMagoo)

Ma solution de la 560 (MrMagoo) Ma solution de la 560 (MrMagoo) Je ne donne ci-dessous que l essentiel de ma solution, parce qu il y a des éléments annexes que je ne tiens pas à révéler. En plus, je veux essayer de faire court, pour

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark 38 ComPosition Et CRÉAtivitÉ CADRAGE ET ESPACE Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, considérez ce que vous voyez comme une toile. Tout ce qui est dans le cadre (ou sur la toile) joue un rôle

Plus en détail

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation ARI ET INVESTIGATION Le binôme. 2 Sommaire Rôle du binôme (grand volume). Rôle de l équipier. Rôle du chef d équipe. La progression du binôme. 3 Rôle du binôme (grand volume) RAPPEL : 1 binôme = 1 mission

Plus en détail

IFO. Trucage. Antoine COUSYN 18/06/2012 08/02/2015. «08 mai 2006 à 14h20HL» «New Forest, Hampshire, GB» Photo. Dernière mise à jour.

IFO. Trucage. Antoine COUSYN 18/06/2012 08/02/2015. «08 mai 2006 à 14h20HL» «New Forest, Hampshire, GB» Photo. Dernière mise à jour. Rapport d expertise IPACO Nom de l expert Antoine COUSYN Date du rapport 18/06/2012 Dernière mise à jour 08/02/2015 Type IFO Classe A Explication Trucage Complément Document Lieu de prise de vue Date de

Plus en détail

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s

rétractable commençait à cracher dans l air des volutes de vapeurs brûlantes. Bordel, l Aqua Alta, le sol éventré de la Piazzetta était en train de s il sait que plane audessus de sa tête la preuve de sa culpabilité. Dans mes souvenirs d enfance, je gardais l image d un ciel un peu bleu avec des oiseaux et des trucs comme ça. Tandis que ce matin-là,

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Chapitre 19. Le Soleil

Chapitre 19. Le Soleil Chapitre 19 Le Soleil Introduction Après la carte qui contenait le plus de symboles, 18/Lune, la plus complexe à décoder de par le nombre de sens dichotomiques qu elle contenait voici la carte la plus

Plus en détail

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER!

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! les sauts 1 ÉCHAUFFEMENT! N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! Étirer vers le ciel Tenir pendant 5 secondes Flexions du corps Étirer de chaque côté, sans à-coups, maintenir la flexion pendant 5 secondes développez

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

Les techniques de la sculpture

Les techniques de la sculpture Les techniques de la sculpture Définitions Il existe fondamentalement trois approches de la sculpture : > Le modelage Cette technique s applique aux matériaux dits «plastiques», c est à dire susceptibles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f;

3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; BE / ES / GR / IT / LU / PO / Cont : 9.00 - A / DE : 9.90 - GB 8.20 - Suisse 15.00 CHF M 06529-4 H - F: 7,90 E - RD 3:HIKQPC=^U\^U]:?k@a@k@e@f; HORS SÉRIE H O R S S É R I E E N G L I S H T E X T ARCHITECTURE

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

La guerre des trolls

La guerre des trolls La guerre des trolls Il était une fois, un jeune paysan nommé Titou. Il vivait seul, à l orée d une forêt et il cultivait des champs. Un jour, il alla dans la forêt pour chasser. Au détour d un chemin,

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Prémonitions Membre d un groupe de voyants voués à préserver l humanité, vous devez empêcher le crime qui va se produire!

Prémonitions Membre d un groupe de voyants voués à préserver l humanité, vous devez empêcher le crime qui va se produire! Prémonitions Membre d un groupe de voyants voués à préserver l humanité, vous devez empêcher le crime qui va se produire! Matériel : 55 cartes réparties comme suit : - 1 carte de règles - 42 cartes vision

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT.

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. CHAPITRE I : LE REGLEMENT TECHNIQUE Ce règlement est celui de la F.F.B.S.Q., Comité National Quilles de Huit. Il édicte les règles de jeu,

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011

RAPPORT DE STAGEDE. CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 RAPPORT DE STAGEDE CLAIRE SAVIGNY / BTS CV option Multimedia / 2010-2011 SOMMAIRE 1. DÉCOUVRIR L AGENCE SON HISTOIRE SON IDENTITÉ...6 LE PERSONNEL...8 2. MES MISSIONS LES SITES WEB...10 Homepage «SELF

Plus en détail

Jeu d'osselet. Gravure du XIX siècle, par H. Roux.

Jeu d'osselet. Gravure du XIX siècle, par H. Roux. Jeu d'osselet Gravure du XIX siècle, par H. Roux. Nombre de joueurs : de 1 à 6 maximum Matériel : 5 Osselets Déroulement du jeu : Ce jeu remonte à la plus haute antiquité. Il se compose de petits os tirés

Plus en détail

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Cours Flash Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Rappel : les fichiers fla et swf sont dans le fichier «4_Guide de mouvement et masque.zip». SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DU CHAPITRE... 1 2 INTRODUCTION...

Plus en détail

Réalisé par : Mélanie Inkel, Intervenante en psychomotricité Jézabel Auger, Intervenante en psychomotricité. Reproduction autorisée

Réalisé par : Mélanie Inkel, Intervenante en psychomotricité Jézabel Auger, Intervenante en psychomotricité. Reproduction autorisée Réalisé par : Mélanie Inkel, Intervenante en psychomotricité Jézabel Auger, Intervenante en psychomotricité Reproduction autorisée Cette catégorie regroupe les jeux communs et tant aimés de tous ainsi

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux Page 1 / 7 Rapport technique / Travaux spéciaux Contenu : Mise en place de palplanches Rédaction : Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Mise en place de palplanches Introduction

Plus en détail

Construire un tableau de bord pertinent sous Excel

Construire un tableau de bord pertinent sous Excel Bernard LEBELLE Construire un tableau de bord pertinent sous Excel Théorie, méthodologie et mise en œuvre, 2008 ISBN : 978-2-212-53981-3 PARTIE 1 1 Moïse n a jamais vu la terre promise... «Connais ton

Plus en détail

L art de la sculpture sur pierre

L art de la sculpture sur pierre LE GESTE ET L OUTIL Jean-Pierre Grimaux L art de la sculpture sur pierre Bas-relief, chapiteau, ronde-bosse en taille directe Groupe Eyrolles 2004 ISBN 2-212-11266-1 9. CONSEIL Pour travailler le marbre,

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

La Chine des Han à son apogée

La Chine des Han à son apogée La Chine des Han à son apogée template photographie de Don Hong-Oai 2001 gif terre cuite polychrome han www.guimet.fr Regardons un film publicitaire de 1951 présentant la légende de la soie. Film publicitaire

Plus en détail

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR?

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR? LA DOULEUR DANS LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Miancheng ZHU Professeur de médecine traditionnelle chinoise, faculté de médecine, université Paris 13, Bobigny Aujourd hui, 21 janvier 2004, est le

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail