Rapport d activités C O L L E C T I F R E C H E R C H E E T E X P R E S S I O N

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activités C O L L E C T I F R E C H E R C H E E T E X P R E S S I O N"

Transcription

1 Editeur responsable: David Vander Biest Avenue du Prince Héritier à 1200 Bruxelles C O L L E C T I F R E C H E R C H E E T E X P R E S S I O N O R G A N I S A T I O N DE J E U N E S S E S P E C I A L I S É E P O U R L E S P E R S O N N E S S O U R D E S ET M A L E N T E N D A N T E S Rapport d activités Activités portant du Ier janvier au 31 décembre 2009

2 P a g e 2 R a p p o r t d a c t i v i t é s SOMMAIRE En guise d introduction 3 Le Service animation (SA) 4-5 Le centre petite enfance Les Touptis 6-7 Les Centres de vacances (CV) 8-9 Le Projet «Action Jeunes» Les Formations d animateur et de formateur Les formations accélérées à la langue des signes (FALS) Le Partenariat avec l asbl «Voir et Conduire» 16 Le Service social 17 La Pédagogie et la formation continue du personnel 18 LA Charte Pédagogique 19 Le secteur de la Communication, de la diffusion et les mandats 20 Le secteur Administration et comptable 21 Les instances dirigeantes: le CA et l AG au 31/12/ Le personnel permanent et les volontaires du CREE une année peu commune 24 Conclusion 25 Remerciement et soutien 26 Mémo à l attention du lecteur Le CREE présente ses activités en année civile et non plus selon la programmation de la saison afin de se mettre en conformité avec le décret du 26 mars 2009 réglant les organisations de jeunesse.

3 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 3 Introduction Le CREE a fêté son trentième anniversaire sous le signe du soleil et de l art. Le soleil du Maroc, sous les lueurs duquel les jeunes sourds ont trouvé leur source d inspiration et créé leur magnifique projet artistique et d échange interculturel «fresque sans frontières». Le soleil de la Belgique, qui s est montré généreux durant la soirée du 25 juin 2009, date à laquelle le CREE lançait les festivités de son trentième par le vernissage de l exposition «rencontres artistiques entre jeunes sourds belges et marocains...fresque sans frontières». Une petite centaine de personnes avaient fait le déplacement pour l évènement, nous faisant ainsi l honneur de leur présence. L art, ensuite, dans son essence, , l année des 30 bougies... l art dans le savoir-faire de l équipe, l art dans la langue des signes Toute la mise en pratique, depuis maintenant 30 ans, de valeurs telles que le partenariat sourd-entendant, le pluralisme, l accessibilité, le respect,... Tout ce qui témoigne du travail de qualité accompli par le CREE et qui, jusqu à aujourd hui reste notre motivation et notre leitmotiv en respect de notre objet social: l accueil des Le mot du Président enfants et jeunes sourds et malentendants dans les activités récréatives et de loisirs afin de réaliser au mieux notre mission: faire de ces jeunes des citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires (CRACS). En parcourant le contenu de ce rapport d activités, le lecteur sera plongé dans le cœur des projets qui nous tiennent à cœur, il découvrira au fil des pages tout le talent et l énergie que déploient au quotidien notre équipe de travailleurs permanents, nos volontaires et nos bénévoles pour que les enfants et les jeunes sourds, ainsi qu un plus large public, puissent vivre et ressentir l émotion qui nous fait vibrer depuis 30 ans! David Vander Biest, Président «Quand les enfants sont petits, il faut leur donner de bonnes racines. Quand ils ont grands, il faut leur donner des ailes». Ce proverbe indien résume parfaitement ce que le CREE développe depuis 1979 et par là même tout ce qu il offre aux nombreux enfants, jeunes, sourds et malentendants qui l ont connu et le connaissent aujourd hui. Et, également, ce qu il a à donner au public des Touptis, les 0-6 ans, depuis que le Centre du jeu a ouvert ses portes en mars Cela se fait grâce au jeu, à l apprentissage et à la formation. Rêver, S amuser, Echanger, Vivre en groupe, Découvrir les autres, Découvrir la nature, Découvrir les différentes cultures du monde, La langue des signes, L autonomie, Le sens des responsabilités. Je tiens particulièrement à remercier toutes les personnes qui, depuis 30 ans, ont et continuent à œuvrer pour ces magnifiques projets au service des enfants, des adolescents et de leur famille. Un sourire de leur part reste le plus beau cadeau de remerciement. Et pour conclure, je laisserai le dernier mot à Jacques Brel: «Un enfant, c est le dernier poète d un monde qui s entête à devenir grand» Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne lecture!

4 P a g e 4 R a p p o r t d a c t i v i t é s Le Service Animation Coordination SA : Florence Marion Equipe: 6 animateurs inter secteurs et +/- 10 volontaires Création du secteur: 1992 Les objectifs du Service Animation sont: - Toucher de nouveaux enfants et jeunes sourds, encourager leur accès aux activités du CREE et favoriser (garder) le contact avec eux de façon régulière; - Apporter un complément d animation adapté en lien avec les loisirs, la société, la culture sourde et la culture générale (sur l idée de préparer des activités dans le but de les enrichir et les adapter continuellement); - Permettre aux enfants et aux jeunes sourds de s épanouir et de s adapter dans leurs spontanéité, personnalité et identité (l attention est également portée sur les frères et sœurs entendants sur la manière dont ils ressentent les activités); - Rechercher l innovation et l ouverture en répondant aux diverses demandes (extérieures, écoles, parents, ) et en proposant de nouvelles animations. L équipe du SA travaille en deux groupes de réflexion et ensemble, ils établissent une grille reprenant les objectifs du service en parfaite adéquation avec les moyens et les critères de réussite des projets proposés. Evaluation 2009 Les moments forts: Le pluralisme: le public des enfants et des jeunes est diversifié ( géographiquement, culturellement et socialement ). Le mélange des enfants sourds avec les fratries d enfants entendants apporte richesse et valeur non négligeables dans les échanges. Le partenariat sourd/entendant: pour chaque activité du service animation, le travail se fait en binôme sourd/entendant (les réunions, les préparations et les animations). L identité culturelle des enfants sourds: elle leur est transmise ( suite page 5) Les dimanches à Floreffe sur le site de l Abbaye 7 journées d activités réparties sur la période scolaire ont eu lieu aux dates suivantes: 18/01,15/02,15/03,17/05, 11/10,15/11,13/12. Les animations s articulent sur une nouvelle thématique à chaque rencontre. Les dimanches à Floreffe sont un lieu de rencontre pour les nouveaux enfants sourds, des moments de retrouvailles pour les anciens. L endroit accueille les enfants sourds et entendants de la même fratrie. Enfin, il crée un lien vers le secteur FALS, grâce à un moment familial qui permet aux parents de participer à des tables de conversation en langue des signes tandis que leurs enfants sont pris en charge par l équipe. Au niveau des participants, les groupes des 6-10 et 10-14ans sont ceux qui remportent un franc succès. L activité est bien implantée et sa réputation n est désormais plus à faire! 104 nombre des participants ans 6-10ans 10-14ans Les matinées d Equitation à Vieux-Genappe L activité équitation vit sa 4ème saison. 13 séances ont eu lieu en 2009 :11 et 25/01,22 et 29/03,19/04,10,24 et 31/05,27/09,04 et 18/10, 22 et 29/11 pour les jeunes cavaliers en herbe ou confirmés (activité ouverte aux enfants âgés de 4 à 17 ans). Situées sur le site de Vieux-Genappe, et en partenariat avec le manège Takirou, les matinées ont offert à 33 participants âgés en moyenne entre 6 et 14 ans l accès à cette activité passionnante qu est l équitation. L objectif est l apprentissage des techniques de l équitation et la découverte du monde équestre : apprivoiser le cheval, l observer, le soigner, le respecter et le monter. L hippothérapie permet de donner confiance en soi aux enfants et les épanouit. Au niveau de l équipe des animateurs (4 permanents du CREE + la coordinatrice), les formations sont de mise afin de proposer des ateliers encore plus professionnels aux enfants. Ainsi, ils suivent diverses formations telles que l hippothérapie, la «danse avec le cheval», les différentes techniques de montage, etc..

5 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 5 Le Service Animation grâce à la présence des animateurs adultes sourds sur le terrain. L accessibilité: permettre à chaque enfant l accès à toutes les activités du CREE sans contrainte financière ou autre demeure le leitmotiv du CREE. Les moments faibles: La seule contrainte relevée est celle du partenariat sourdentendant par rapport aux retours faits par les animateurs aux parents: éviter les doubles discours et privilégier l échange en parallèle. Perspectives 2010 L équipe du service animation a spécifié les nouveaux objectifs des projets futurs axés sur: l enrichissement de la culture générale, les animations en lien avec le patrimoine, l augmentation des «journées près de chez vous» et par là, offrir un plus large éventail d activités à Bruxelles en raison du grand nombre d enfants bruxellois qui s inscrivent aux activités extérieures ainsi qu une activité supplémentaire dans la province du Luxembourg. La nécessité d ouvrir des animations et des partenariats à Bruxelles et ailleurs se fait ressentir. Dans le même ordre d idées, la possibilité d ouvrir les animations au public des ans aux mêmes moments que pour celui des 3-14 ans est plus qu envisagée. L idée se dégage également d aller faire des animations dans les internats où se trouvent des enfants sourds et toucher ce nouveau public. La volonté de changer d endroit pour les dimanches à Floreffe se précise La coordinatrice visite et prospecte de nouveaux lieux. Enfin, l envie de changer de manège pour les matinées équitation afin de trouver un endroit couvert pour pouvoir pratiquer ce sport en hiver également. Prévoir des moments de réunions plus périodiques et clarifier à chaque animateur ses missions et étiqueter les responsables de chaque activité pour éviter les confusions. Enfin: last but not least! L équipe caresse le rêve que le CREE puisse acquérir sa propre maison! Les journées «Près de chez vous» Elles se déroulent sur le territoire de Bruxelles et en Wallonie, dans des lieux proches du domicile des enfants. 6 journées d animation ont eu lieu en 2009 et ont amené 29 participants. Deux journées ont été annulées en raison du peu d inscrits: 03/10 Hainaut et 29/11 Liège. Force est de constater que les activités à Liège rencontrent également peu d intérêt alors qu il y a un public sourd également dans cette région. Au niveau des régions à toucher, l équipe pointe du doigt l augmentation des activités à Bruxelles mais aussi le développement thématique de nouvelles «journées près de chez vous» dans la Province du Hainaut (Tournai, Mons, ). Nombre des participants Luxembourg: 24/01 Ramioul:8/03 Tournai: 3/10 Habay-la-Vieille: 21/11 Luxembourg: 21/11 Liège: 29/11 Les animations dans les écoles & associations L objectif principal est de toucher de nouveaux enfants et jeunes sourds via l animation en langue des signes pour tous. Les animations prenant cours au sein des écoles sont axées sur les thématiques pédagogiques. Les écoles où le CREE s est rendu sont: l Institut Alexandre Herlin, à Berchem, aux dates des 10 et 17/03, 05 et 12/05 et sur le thème de la relation; le Centre Comprendre et Parler, à Woluwe, aux dates des 13 et 20/03 avec des animations sur le développement durable. Le service animation répond également à des demandes privées. Tous les deux ans, lors du colloque organisé par l Apedaf, le CREE est invité à proposer ses animations. Cette année, l équipe a animé les enfants entre 3 et 14 ans, les 5 et 6/12 (collaboration avec les Touptis). Le Weekend «SHC» (Sensorial Handicap Cooperation) a eu lieu les 06 et 07/03. L objectif est de sensibiliser les participants aux relations Nord -Sud et notamment à l animation dans les pays du Sud lors des séjours du CREE. Enfin, dans le cadre de la Journée Mondiale des Sourds, qui s est tenue le 26 septembre à Tournai, le service animation a pris une part active dans les animations pour enfants.

6 P a g e 6 R a p p o r t d a c t i v i t é s Le Centre Petite Enfance - Les «Touptis» Coordination: Sophie Strykers Equipe: 3 animateurs (dont 2 sourds), 1 animatrice stagiaire sourde, la responsable du service social (partie en septembre), un agent technique, la chargée de diffusion 1/2 temps (fin de contrat le 31/08) et la coordinatrice des Touptis. Le Centre petite enfance a ouvert ses portes au printemps L objectif de cet espace consacré aux 0-6 ans est de permettre, outre l accueil, la sensibilisation et l information aux parents de ce public cible et à un public plus large, de favoriser la communication parent-enfant à travers le jeu et le plaisir ludique. En franchissant la porte du centre, ces parents ont l occasion de rencontrer des adultes sourds, parfois pour la première fois, et par là, d approcher la culture sourde. Le Centre dispose d une ludothèque et d un espace d éveil sensoriel et de psychomotricité. Le public des enfants sourds entre 0-6 ans est un public assez difficile à atteindre, d une part à cause de leur jeune âge et d autre part, en raison des priorités que mettent en avant leurs parents (médicales, logopédie, ) et qui passent bien avant l offre du centre petite enfance. L équipe n hésite pas une seconde à se déplacer, en Communauté française et en région bruxelloise, afin d atteindre un public plus large de très jeunes enfants sourds. La responsable du service social et la coordinatrice se déplacent également dans les familles y apportant soutien et encouragements. Les permanences «Touptis» Les permanences Touptis organisées tous les samedis matin et mercredis après-midi (sauf période de vacances scolaires et août) ont permis à 10 familles, dont 4 de manière régulière, d entrer en contact avec notre centre du jeu. Ce chiffre est très bas, s agissant d une Au niveau du fonctionnement, les Touptis avancent la collaboration avec les autres secteurs. Ainsi, en 2009, ils ont proposé aux Dimanches à Floreffe, une animation pour les 3-6 et 6-10 ans sur le thème de l animation à partir des jeux de société, et construite sur une approche différente que celle qui voit le jeu en tant que tel. Des journées d animation avec le SA (Colloque Apedaf, JMS, ) et des plaines de jeux avec les CV sont organisées. Enfin, s est déroulée une journée de travail avec le secteur FALS sur la thématique du conte pour les enfants ainsi que la création d histoires en lien avec les jeux de société. Le «Babysign» est un autre projet sur lequel les deux équipes travaillent aussi (projet en pause actuellement). année complète et au vu de l investissement énorme consacré par l équipe. Celle-ci a donc décidé, dans un souci de cohérence, de continuer à proposer ces permanences Touptis uniquement sur rendez-vous et ce, à partir du 1er juillet Programmation 2009 : 13 journées d activités Activité Dates nombre et lieu nombre d enfants Ludothèque 14/01,11/02,01/04,28/11 4, Monceau-sur-Sambre 6 Anniversaire Héloïse 09/02 1, Namur 10 S et E Fête de Pâques 08/04 1, Monceau-sur-Sambre 2 Au clair de la lune 07/06 1, Louvain-la-Neuve 10 Anniversaire Louis 12/09 1, Fernelmont 14 S et E Journée Mondiale des Sourds 26/09 1, Tournai 20 Maison des sourds 17/10 1, Marche-en-Famenne 5 Colloque Apedaf 05-06/12 1, La Marlagne 6 Fête de Noël 23/12 1, Monceau-sur-Sambre 4

7 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 7 Evaluation année 2009 Le Centre Petite Enfance - «Les Touptis» Relevé des points négatifs: Au niveau de la GRH et de la gestion de l équipe carolo, la coordinatrice a dû faire face au départ de deux collègues de longue date (en août&septembre), assurer un encadrement plus soutenu des travailleurs sourds, dont la nouvelle stagiaire, ainsi que la supervision de l agent technique engagé mi-mai (remplacement). Au 31 décembre 2009, la décision APE 7457 venait à échéance et deux personnes sous contrat à durée déterminée ont quitté le CREE. Il est extrêmement difficile d établir la programmation des activités sans savoir à l avance quelles seront les ressources humaines qui constitueront l équipe l année suivante. Perspectives 2010 Au niveau des activités, du contact avec le public et de la participation du public cible, des efforts de diffusion doivent être réalisés afin que les Touptis puissent être connus plus largement (nouvelles collaborations, relais de nos activités,..) L impression générale est que les familles se déplacent difficilement. Dès lors, il est presque impossible de toucher les jeunes enfants sourds. La tranche d âge des 3-6 ans se développe mais celle des 0-3 ans reste quasi inexistante. Les associations extérieures faisant appel aux projets des Touptis ne privilégient pas le public des 0-3 ans, ce qui est dommage, vu la qualité du matériel d animation et de psychomotricité dont le centre petite enfance dispose par rapport à d autres structures. Relevé des points positifs: L engagement d une stagiaire animatrice sourde en contrat d adaptation professionnelle (Awiph) en février 2009 et dont l objectif est de venir renforcer l équipe de Charleroi (et des animateurs) est un élément très positif. L équipe reste très motivée et très flexible. Au niveau du public, les Touptis ont réussi à toucher de nouveaux enfants sourds et leurs parents, même si le taux d inscription reste relativement faible en général. Les travaux d aménagement du siège d activités carolo sont enfin terminés, laissant place à un espace de travail agréable et convivial pour les travailleurs. Au niveau de la gestion des ressources humaines, de nouveaux engagements APE (1,5 ETP) sont prévus en La stagiaire en contrat d adaptation professionnelle (Awiph) entamera sa seconde année de stage. L équipe espère pouvoir étoffer les compétences de son personnel via des formations plus poussées, à l exemple de l accompagnement et suivi d équipe dont elle a bénéficié, et donnée par un professionnel de la fondation Françoise Dolto. En 2010, une formation à la petite enfance sera assurée par le CEMEA. Une animatrice suivant des cours de psychomotricité pourrait mettre en avant ses compétences afin de préparer une formation liée aux objectifs des Touptis. Une formation «construction de jouets en bois» est également prévue. Les permanences des Touptis continueront à se faire sur rendezvous avec la possibilité de se déplacer dans les familles, comme à l accoutumée. Les animations des Touptis continueront également sur le même mode: binôme sourdentendant élargi aussi aux fêtes d anniversaire. Il est question de proposer d atteindre de nouvelles régions comme le Hainaut et de continuer les activités à Floreffe avec le service animation. Au niveau des projets: L équipe animera à la bibliothèque de Jemappes à raison de 6 journées d animation entre avril et décembre On pense à de nouvelles collaborations avec des associations touchant au même domaine d activités que les Touptis, également avec les écoles en proposant des animations spécifiques «Touptis» et «psychomotricité». Pourquoi pas aussi participer aux fancy-fair des écoles? Un autre projet du centre du jeu est de créer un DVD en langue des signes qui contiendrait l essentiel des règles du jeu de l ensemble des jeux de société utilisés par le CREE dans ses animations (collaboration avec l équipe de Bruxelles). L accent est mis sur la gestion de la ludothèque du centre afin de l exploiter au maximum! Enfin, le rêve commun: le déplacement des activités du CREE de Monceau-sur-Sambre vers la région namuroise et les associations sœurs pour permettre l accessibilité aux services des Touptis à tous!

8 P a g e 8 R a p p o r t d a c t i v i t é s Les Centres de Vacances Coordinatrice: Véronique Duparque Equipe: 6 animateurs inter-secteurs, article 17 et +/- 10 volontaires. Création du secteur: 1976 Les Centres de vacances proposent des séjours en résidentiel et des plaines de jeux en externat pour un public âgé entre 6 et 14 ans (à partir de 3 ans pour les plaines de jeux). Des weekends «équitation» sont également proposés aux jeunes entre 12 et 17 ans. Et enfin, les séjours à l étranger quant à eux ciblent les + de 14 ans. Des 17 séjours initialement prévus, deux ont dû être annulés faute de participants (séjour de carnaval pour les + de 14 ans axé sur le sport et la poésie et une plaine de jeux prévue pour la tranche d âge des 3-6 ans). Le tableau d activités de ce secteur reste néanmoins positif avec au total 152 participants. Les activités se sont toutes déroulées sur une thématique originale. L équipe met un point d honneur à offrir chaque année une diversité dans les animations pour éviter que les enfants ne se lassent du fait d activités trop répétitives. La place est laissée à la créativité des enfants et des jeunes durant les séjours. Par exemple, le séjour à Wenduine durant les vacances de Pâques 2009, a développé l imaginaire des enfants grâce à la thématique du séjour qui était un mélange de Peter Pan et de récits sur les voyages et découvertes (Marco Polo, ). Chaque jour, une bouteille à la mer contenant un message était ramassée par les enfants. C est au fil d aventures 55 quotidiennes que se construisait le séjour. Les enfants ont ainsi pu aboutir au terme du séjour à la création d un bateau à 30 partir de matériaux hétéroclites. Les jeunes sont très demandeurs de ce genre d animations et quant aux séjours équitation, ils adorent! A côté des matinées équitation organisées par le service animation, les centres de vacances proposent des séjours et des weekends afin de leur permettre, d une part, d acquérir plus de technique, et d autre part,de partager des expériences inoubliables entre amis. Nombre des participants aux Centres de vacances en ans ans plus de 14 ans Programmation 2009 : 100 journées d activités Activité Lieu Age Thème Pâques (04-11/04) Wenduine 6-10 Une bouteille à la mer Pâques (04-11/04) Wenduine Une bouteille à la mer Weekend équitation (01-03/05) Chevetogne Randonnée Plaine de jeux (06-10/07) Monceau-Fontaine 6-10 Les pirates Plaine de jeux (06-10/07) Monceau-Fontaine Les pirates des Caraïbes Séjour juillet (03-17/07) France Culture, sport et découvertes Séjour août (01-09/08) Wasmes 6-10 Au fil de l eau Séjour août (01-09/08) Wasmes Au fil de l eau Plaine de jeux (24-28/08) Monceau-Fontaine 3-6 La cité des lutins Plaine de jeux (24-28/08) Monceau-Fontaine 6-10 La cité des lutins Toussaint (31/10-07/11) Chevetogne Equitation Toussaint (31/10-07/11) Chevetogne Equitation Toussaint (31/10-07/11) Chevetogne 6-10 Mystère Weekend équitation (23-25/10) Chevetogne Cheval et Tai-chi Noël Champion (Namur) 6-14 Mixité culturelle et culinaire

9 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 9 Les Centres de Vacances Evaluation 2009 Au niveau des activités elles-mêmes, la plaine de jeux pour les 3-6 ans et les ans n a pas rencontré le succès escompté. Même si deux nouveaux enfants ont été approchés par cette activité, force est de constater qu il est difficile de toucher de nouveaux parents. Une autre problématique évoquée au niveau des activités organisées en externat durant les vacances scolaires est l organisation des journées pour les parents avec des enfants sourds et des enfants entendants à déposer à deux, voire trois endroits différents en fonction de leur âge et des possibilités L équipe planche sur l idée d accueillir tous les enfants d une même famille et d assurer la prise en charge des frères et sœurs entendants par des animateurs entendants. Bien entendu, l équipe prévoira des moments communs entre les deux groupes afin de favoriser les échanges et la communication en langue des signes entre les enfants. Au niveau des besoins de l équipe d animateurs et de la coordinatrice, plusieurs points sont à améliorer: Le partenariat entre travailleurs sourds/entendants: il manque encore parfois des animateurs entendants durant les séjours. De même, il faut veiller à adapter certaines activités - éveil - si parmi les enfants, des enfants non signants et/ou entendants sont accueillis. La gestion de projets: l objectif du secteur est d offrir des animations de qualité. Il faut encourager les animateurs à oser faire des variantes dans les animations qu ils proposent, voire d élaborer des jeux novateurs pour éviter que les activités se répètent. L équipe proposera une formation axée sur le thème des jeux de société afin d aider les animateurs à faire un travail recherché et de qualité. Les formations suivies par l équipe: le CREE met un point d honneur à approfondir les compétences des animateurs (et de l ensemble de ses employés). Des formations ayant trait à la créativité, aux techniques d animation,...ont eu lieu en 2009 (voir page 18) et d autres se poursuivront en 2010: montage vidéo, formation de coordinateur,... La collaboration entre les secteurs. Outre la collaboration existante avec le service animation et les Touptis, les Centres de vacances souhaitent voir s installer de nouveaux échanges de travail avec les autres secteurs ainsi que la participation occasionnelle des permanents aux séjours afin qu ils puissent découvrir le fonctionnement de ce secteur. Perspectives 2010 L équipe des Centres de vacances voit venir avec une grande impatience l arrivée...de renforts en animation! L engagement d un ETP animateur entendant est prévu en Au niveau de la diffusion des activités du CREE, et plus particulièrement des séjours, l importance de miser sur la communication en langue des signes se fait ressentir de plus en plus. A côté des outils de diffusion traditionnels, le site internet, les catalogues et les dépliants, les jeunes devraient pouvoir recevoir l information directement en langue des signes, via un DVD ou sur le site internet (ce qui n est pas toujours le cas actuellement). Pour ce qui est du contenu des activités durant les séjours, l équipe va encourager les enfants et les jeunes à prendre à cœur les étapes de construction de leurs projets. Ce ne seront plus les animateurs les porteurs des projets mais les enfants et les jeunes eux-mêmes à travers un processus de création qui ne pourra que leur donner confiance en eux. Dans le même ordre d idées, l équipe planche sur l idée de création de classes vertes ou de mer avec les écoles de type 7 où un public d enfants sourds est présent. La programmation 2010 compte d ores et déjà 10 séjours à destination du public des 6-17 ans. Enfin, et toujours...le même rêve d une maison du CREE, en région namuroise, pouvant abriter l ensemble de nos activités. Nous l évoquions déjà au sein de notre rapport d activités de l année 2008 et nous réitérons notre souhait dans le présent document, à travers cette perspective commune des secteurs d activités.

10 P a g e 10 R a p p o r t d a c t i v i t é s Action Jeunes Ce projet est dépendant de deux secteurs d activités: le service animation et les centres de vacances. Les activités organisées font le lien entre ceux-ci, selon leur nature (1 journée = Service animation, séjours = centres de vacances). 2 ETP portent ce projet: Marie- Hélène Lange et Carole Rettmann, toutes les deux animatrices. «Action jeunes» s adresse à deux tranches d âge, en fonction de leurs attentes et désirs: Le groupe des ans Les activités proposées sont en lien avec les demandes des jeunes (séjours, weekends équitation, ) Le groupe des ans les jeunes sont acteurs à part entière du projet et pour ceux qui souhaitent se former au métier d animateur, ce projet leur laisse une grande place afin de s enrichir en expériences via les activités et les séjours du CREE. Au long de l année 2009, l équipe aura touché pour les ans: 24 jeunes et 19 pour les ans. L assiduité aux activités et aux préparations de celles-ci se manifeste plus parmi le groupe des ans, plus solidaire et complice. Ces jeunes sont très motivés et ils invitent leurs amis sourds à participer, ce qui agrandit notre carnet d adresses. Ils font preuve de pro-activité, ils sont très imaginatifs et assertifs. Garder contact avec eux sur le moyen et long terme ne pose aucun problème (3/4 répondent aux mails positivement). Ce groupe de jeunes est en demande d activités régulières. Les points négatifs sont en majorité d ordre externe: Le travail de préparation des activités se fait en urgence car elles ne sont pas reprises dans la programmation annuelle et viennent s y annexer dans le courant de l année. Le budget alloué est restreint pour la même raison. Les activités sont de plus fort coûteuses (sport, culture, ). Il faudrait en proposer plus à ces jeunes. De plus, comme elles ne sont pas programmées, les jeunes peuvent annuler en dernière minute ou venir sans s être inscrit, ce qui pose des problèmes dans l organisation des activités ( transport, réservations, ). Description des activités ans en 2009 Les jeunes ont participé à deux séjours et un weekend, tous organisé par le CREE et se déroulant: En France (Culture, sports et découvertes) du 6 au 10 juillet et à Chevetogne (équitation) du 31 octobre au 7 novembre en collaboration avec les centres de vacances ainsi que le weekend du mai. L activité «retrouvailles de France», organisée le 20 novembre 2009 a permis de renforcer le lien et la communication entre eux et l équipe des animatrices. La permanence MSN initiée en 2008 continue sur sa lancée, les jeunes ont par ce biais la possibilité de joindre l équipe et d échanger ensemble. Cette activité a permis de rassembler les idées et les thèmes des activités dont les jeunes ont envie, de construire ensemble un programme d activité pour 2010 et de faire le constat de leur motivation. L idée de faire 3 weekends jeunes par an a fait l unanimité et l objectif de continuité est atteint avec ce groupe. Les projets en 2010 Les projets auxquels les jeunes participeront en 2010 sont de deux types. D une part, les séjours organisés à l étranger et les weekends jeunes et d autre part, les journées d animations à l image des «Dimanches à Floreffe» qui n existent pas pour eux. Le séjour à l étranger aura lieu en juillet 2010 et la destination sera l Autriche. Un Weekend jeunes est programmé en mai 2010 sur un nouveau thème : «projet-double». Ce projet, en construction, sensibilisera deux groupes vivant deux projets différents, au même moment, au même endroit. L objectif 2010 sera de créer de nouveaux projets, imaginés par l équipe d animateurs, mais bien des projets pensés par les jeunes pour les jeunes!

11 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 11 Action Jeunes Les jeunes de ce groupe se connaissent également en partie par les activités du CREE auxquelles ils ont participé précédemment. Il y a une relative bonne ambiance dans ce groupe, même si le groupe n est pas aussi soudé que celui des ans. Quelques jeunes sont très motivés et réguliers aux réunions de préparation et aux activités. Ce sont, en général, des jeunes très participatifs du début à la fin d un projet. L expression spontanée de ces jeunes permet aux animateurs de se remettre en question et de réguler l animation en fonction des objectifs et sur base de leurs demandes. Ici aussi, les jeunes sont valorisés Le gros projet de l année 2009 aura sans conteste été celui du Maroc et de l exposition de la fresque créée au Maroc lors du séjour d avril Le projet Maroc s est poursuivi en Belgique par le souper du 6 mars, au cours duquel les participants ont pu passer un moment convivial. L objectif était d évaluer la motivation des jeunes à s investir dans l exposition photographique, témoignage de leur expérience au Maroc. Deux Le groupe des ans dans chacun des projets. C est avant tout leurs idées et leurs créations qui sont à la base des activités. L équipe arrive à responsabiliser les jeunes de manière positive. Le pôle négatif de la collaboration avec ces jeunes est que certains ne s investissent que peu, voire pas du tout dans le projet. La motivation se situe plus au niveau du groupe et moins individuellement. Au niveau de la communication avec les animateurs extérieurs, il vaut mieux que ces derniers soient «signants» car cela permet plus de spontanéité et de richesse dans les échanges. De même, garder contact avec les jeunes relève du parcours du Les projets de l année 2009 weekends ont eu lieu (avril et mai 2009) durant lesquels les jeunes ont développé la créativité et l expression, réalisé une interview filmée racontant le voyage et construit l exposition photos dont le vernissage a eu lieu fin juin 2009 (le CREE a collaboré avec l asbl les Ateliers Malou pour le montage de l exposition ainsi que la prise de vue et le montage du film). La participation des jeunes à la phase combattant car ils ne répondent pas aux mails. Pour ce qui est du projet, certains jeunes sont plus intéressés par la destination que par le projet en lui-même! Ils sont aussi plus changeants, les réunions sont assez difficiles à organiser en fonction des plannings de chacun. Il faut savoir qu à cet âge, les jeunes se situent bien souvent entre les études et la vie professionnelle. Enfin, lorsque le projet est au stade de la construction, les jeunes sont moins motivés car il semble à leurs yeux peu concret. Quand le projet est vu sur le long terme, c est également difficile pour eux de se projeter vers l avenir et la finalisation du projet. finale de l exposition a été importante. L objectif recherché était de les valoriser par leur travail. L exposition «fresque sans frontières» a été montée en 2009 à : la salle la Médiatine, à Woluwé-Saint- Lambert, Le Centre culturel Jacques Franck, à Saint-Gilles, La COCOF à Schaerbeek (jusque juin 2010) Le grand projet de l année 2010 sera le projet «building». Lors de la réunion de présentation de ce nouveau projet aux jeunes le 2 décembre 2009, l équipe a présenté «Action Jeunes» et son rôle en expliquant les projets précédents et leurs objectifs. L objectif était de cibler le thème du prochain voyage: culturel, humanitaire, Les prémisses de ce projet seront la création d une affiche à diffuser Les Projets pour l année 2010 auprès d autres jeunes. Les mots-clés seront le soutien, l humanitaire, la solidarité, la collaboration, l initiative, la participation, l investissement, la convivialité, la responsabilité. Plusieurs réunions sont prévues en 2011 pour préparer le projet qui verra son aboutissement durant le séjour d été en Il comptera en son sein entre 8 et 12 jeunes. La destination n est à ce jour pas encore connue car le projet n en est qu à ses débuts! Le projet «Maroc» continue sur sa lancée. L équipe garde le contact avec l association marocaine Achourouk. Le projet s adressera à 7 jeunes sourds belges et le prochain échange aura lieu à Pâques 2011 au Maroc. L équipe est motivée et la qualité du projet Maroc et son exposition en sont le plus beau témoignage!

12 P a g e 12 R a p p o r t d a c t i v i t é s La formation d animateur de centres de vacances Coordination: Véronique Duparque L équipe des animateurs compte en son sein 7 personnes suivant leur première année de formation d intervenant en animation (Denis Opdebeeck, Florence Marion, Rudy Vanden Borre, Clara Lamotte, Marie-Hélène Lange et Philippe Verplancke ainsi qu une animatrice occasionnelle, Delphine Michiels. Ils recevront officiellement leur certificat de formateurs en octobre Deux formateurs extérieurs de l asbl Form action assurent l encadrement de cette formation. L objectif de la formation au métier d animateur de Centre de vacances est de permettre à toute personne sourde ou malentendante, âgée de minimum 16 ans d accéder à une formation reconnue lui permettant de décrocher le brevet officiel d animateur qui est délivré par la Communauté française au terme d un cursus de deux années. Cette formation s adresse également à toute personne entendante, à la condition sine qua non qu elle ait une aisance communicationnelle en langue des signes. Originellement, cette formation s est toujours donnée en collaboration avec l asbl Coala (centre de formation). Un ou plusieurs travailleurs sourds du CREE s intégraient parmi l ensemble des participants et suivaient les modules de formation. En mars 2008, le rêve longtemps caressé par le CREE est devenu réalité! L asbl a reçu l habilitation de la Communauté française, sur base d une convention signée par le Ministre Marc Tarabella, pour mettre en place son propre programme de formation, et la langue véhiculaire utilisée sera dorénavant la langue des signes. Une avancée majeure car, auparavant, une interprète était engagée afin de permettre aux personnes sourdes l accession à cette formation organisée par Coala. En 2009, une première année de formation d animateur a eu lieu. Les 7 personnes citées ci-dessus ont, sous l œil attentif de deux formateurs extérieurs de l asbl Form action, préparé des modules de formation à l attention des stagiaires. Ceux-ci ont été au nombre de 11 participants pour cette première année. Parmi eux, trois permanents du CREE: deux personnes sourdes et une entendante. En ce qui concerne la formation en collaboration avec Coala, deux personnes ont été brevetées en 2009 comme animateur et comme coordinateur de séjours de vacances. La formation du CREE quant à elle est bien sur les rails! L équipe peut débuter sa seconde année en toute sérénité! Les objectifs de la formation d animateur (1ère année) en 2009 La méthodologie suivie durant cette formation vise à ce que la personne, au terme de sa première année de formation( modules théoriques 110heures et pratique de terrain via les séjours de vacances 75heures) puisse être capable de : Apprendre à transformer des activités destinées à des personnes entendantes en des activités spécifiquement adaptées aux personnes sourdes; Maîtriser les différentes techniques abordées au cours de la formation théorique; Pouvoir communiquer en public; Etre attentif et apprendre à observer; Avoir un esprit critique; Respecter les règles de vie et accepter les limites; Evaluer toutes les actions en fonction des objectifs fixés; Avoir des connaissances intégrées en animation et faire partager ses compétences; Etre capable de travailler en équipe et y avoir un rôle moteur; Connaître son environnement institutionnel et les principes de bases de la gestion d un centre de vacances.

13 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 13 La formation d animateur de centres de vacances Evaluation 2009 Eléments positifs: A la fin de la formation théorique, les jeunes stagiaires ont présenté leur préparation d une journée d animation, le «PAC», le Projet d animation à réaliser. Durant les étapes de construction des activités, l équipe des formateurs a pu constater que la spécificité des enfants et jeunes sourds et malentendants était prise en compte par tous les stagiaires. Les «PAC» ont été présentés de manière visuelle pour respecter le code de communication avec les personnes sourdes. Les participants à cette première année de formation ont mis en place une collaboration efficace entre eux. Ils ont intégré la matière théorique assez rapidement. Preuve en est par les questions pertinentes qu ils posaient durant la formation. Les temps «méta» (moments d échanges entre tous les participants, durant lesquels ils font un retour sur ce que chacun a vécu au niveau de la formation afin de voir comment les réutiliser plus tard) ont permis des échanges et des critiques constructives bénéfiques aux jeunes. Le respect était inné dans ce groupe, Dès le début et en cours de formation, et lors des évaluations en fin d activités. L équipe a également comparé l ancienne formation, dans laquelle les stagiaires sourds sont intégrés parmi les entendants, et la nouvelle formation proposée par le CREE. Le verdict est sans appel: les sourds sont plus actifs. Ceci se traduit par le fait qu ils osent prendre la parole en public (en langue des signes) et qu il n y a pas de décalage dans la communication et sa bonne compréhension car elle se fait directement en langue des signes (communication simultanée). Certaines personnes du groupe ont déjà participé aux activités du CREE en tant qu accompagnateurs. D autres sont travailleurs permanents du CREE et enfin, d autres suivent les études d éducateurs. Ils ont pu, chacun, faire bénéficier l ensemble du groupe de leur expérience. Les stagiaires entendants, minoritaires, se sont très bien intégrés au groupe. Force a été de constater que pour tous, entendants et sourds confondus, la dynamique du groupe et la motivation étaient importantes. La manière dont la formation était organisée (weekends de formation en internat, séjours de vacances, priorité à la vie de groupe) a permis d évaluer quotidiennement son contenu, sa forme et le côté relationnel vécu dans le groupe ou individuellement. Enfin, l équipe a rendu accessible aux sourds un jeu nommé «une journée formidable» en remplaçant toutes les fiches écrites par un support visuel en langue des signes. Ce support visuel est constitué de petites vidéos filmées par l équipe de formateurs et qui traduisent chaque fiche en français vers une vidéo en langue des signes. Ce travail énorme (investissement en temps) produit par l équipe du CREE a ralenti celle-ci dans la production d autres modules de formation. Un second point négatif fut que parmi le groupe des stagiaires, deux participants se reposaient sur les autres et ne s investissaient pas. L équipe leur a proposé de participer à des séjours supplémentaires afin de se rendre compte des réalités du terrain et comprendre le métier d animateur au sens stricto sensu. Perspectives 2010 Le projet de la formation au métier d animateur est bien lancé. Au terme de la seconde année de formation, l équipe des animateurs du CREE obtiendra la certification de formateur dans le courant de l automne Elle pourra dès cet instant former de nouvelles personnes à ce métier passionnant. Pour le moment, l équipe est supervisée par deux formateurs externes. A la rentrée , deux formations seront dispensées par l équipe: la 2ème année de formation ainsi qu une nouvelle 1ère année. L équipe se lancera également dès le 3ème trimestre 2010 dans la formation de coordinateur de centre de vacances. Ce sont de véritables aventures en perspective qui créditeront à coup sûr le beau défi que l équipe du CREE s est lancé!

14 P a g e 14 R a p p o r t d a c t i v i t é s Les Formations Accélérées à la Langue des Signes Coordination des FALS: Isabelle Bielen Equipe: 4 formateurs (dont 3 personnes sourdes) et la coordinatrice Création du secteur: 1998 L objectif des FALS est l enseignement de la langue des signes grâce à l immersion totale et basée sur la théorie du linguiste français Christian Cuxac (iconicité de la langue des signes). Les modules de formation des FALS se construisent sur cette approche pédagogique. De plus, celle-ci convient bien aux personnes sourdes pratiquant la langue des signes. Les formateurs sont d excellents signants et ils n oralisent pas durant le cours sinon l objectif pédagogique n est pas atteint. Il existe actuellement quatre niveaux de formation pour l apprentissage de la communication en langue des signes ainsi que deux modules plus spécifiques: «poésie» et «fables» en langue des signes (destinés à un public confirmé). Un module comprend 30 heures de cours, à raison de 6 heures par jour durant 5 journées. Les formations ont lieu durant les périodes de vacances scolaires et sont programmées annuellement. L équipe répond également à des demandes privées émanant de diverses institutions ou de privés. Le binôme sourd/ entendant se rend sur place, analyse et évalue la demande et construit un programme de formation avec l intéressé. Il s agit ici de modules bien spécifiques: FALS de haut niveau, FALS pour les enfants ou FALS poésie par exemple. En parallèle à ces formations, l équipe propose une fois par mois, des matinées de cours et des après-midi de table de conversation aux «Dimanches à Floreffe» animées uniquement par un formateur sourd pour un public de parents et d extérieurs. L originalité de l approche pédagogique permet d offrir une réelle autonomie aux personnes Nombre de participants en 2009 sourdes enseignant la langue des signes au CREE. Les rôles entre formateurs sourds et entendants sont redistribués. Le sourd transmet la matière et l entendant traduit les consignes et la théorie pour le niveau débutant. Les autres modules sont enseignés uniquement par un ou deux formateurs sourds. Le rôle des deux personnes entendantes en dehors des formations est d informer le public sur les activités et les formations au CREE, d orienter et de guider les personnes qui sont à la recherche d informations sur la langue des signes et, pour la coordinatrice, de faire le suivi de toutes les tâches administratives et de veiller au fonctionnement de l équipe dans son ensemble. L équipe a mis sur pied un système d évaluation de connaissance en langue des signes Cours à Floreffe Tables de conversation Fals Module Professionnels Parents Divers Enfants Origine du public des FALS en 2009 (nombre de personnes) qui permet au public qui pratique déjà cette langue de pouvoir rejoindre l un ou l autre module. Les évaluations se font sur rendezvous et sont gratuites. Calendrier Fals /04 Fals /04 Fals /07 Fals fables 13-17/07 Fals /12 Fals 1 Fernelmont 06-10/07 Fals 2 Bastide 02-06/11 Fals 3 Bastide 26-30/07 Fals 1 ETA 07/10-16/12 Fals 2 Huy 18-20/08 Fals enfant 24-28/08

15 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 15 Les Formations Accélérées à la Langue des Signes Evaluation 2009 Les points forts: L équipe relève que l autonomie et l adéquation des rôles donnés aux personnes sourdes renforce le partenariat sourd/entendant et permet une bonne cohésion au sein de ses membres. Le regard du public qui suit les formations accélérées à la langue des signes est positif. Les évaluations rendues à la fin de chaque module de formation émettent des critiques très satisfaisantes au niveau de la méthode d enseignement, ce qui encourage l équipe à poursuivre la méthodologie utilisée lors des cours. Les «professionnels» de la surdité s inscrivent plus régulièrement aux FALS, ce qui constitue là aussi une reconnaissance pour la formation et pour le CREE. Nous constatons la même chose du côté des familles et des parents d enfants sourds lors des matinées de cours et aux tables de conversation à Floreffe. Les points faibles que nous relevons sont de divers ordres: Au niveau de la formation: Les professionnels suivant la formation ont plus de difficultés à intégrer l enseignement dans la mesure où ils doivent se défaire d anciens automatismes et de codes qui leur permettent de communiquer sur leur lieu de travail ou sur le terrain, avec les personnes sourdes. Ils doivent se laisser imprégner par la méthode enseignée au CREE. L origine du public est assez diversifiée également. Souvent, il y a un décalage entre les personnes ayant suivi tout le cursus au CREE et les participants ayant été formé ailleurs ou rejoignant des FALS en milieu d apprentissage. Les acquis lexicaux sont importants mais la connaissance de la grammaire est souvent inexistante. Enfin, dernière remarque: il s avère qu en Belgique, aucune structure ne permet actuellement de suivre un cursus complet afin d obtenir le diplôme d enseignant en langue des signes. Ce sont différentes formations suivies sans lien fédérateur entre elles. D où la difficulté également d engager des personnes dans le secteur. Les exigences professionnelles (excellente maîtrise de la langue des signes et l adaptation à la pédagogie de l enseignement au CREE) que demandent les formateurs et la coordination des FALS ne fait pas toujours l unanimité au sein de l association. Au niveau de l équipe: L intégralité de l équipe se compose de personnes travaillant à temps partiel, ce qui rend l organisation du travail assez difficile et l aller-retour du français vers la langue des signes et vice-versa, les moments de traduction et des moments d expression personnelle en langue des signes, est parfois éprouvant pour les deux entendantes. L idée d organiser des temps différents (échanges S/E, réunions, ) à des lieux différents serait une solution. Perspectives 2010 L équipe souhaite mettre sur pied des cours de renforcement en langue des signes (5 cours de 2 heures) pour un public ayant au préalable suivi une formation au CREE. Un des objectifs de 2009 était d encourager la participation des parents aux cours et aux tables de conversation à Floreffe. La formule proposée (cours le matin et table de conversation l après-midi pour les parents tandis que leurs enfants sont pris en charge par l équipe d animateurs) a rencontré un vif succès. Les familles s inscrivent davantage et l équipe continuere sur sa lancée en Enfin, les formations internes en langue des signes continueront avec une attention particulière pour les collaborateurs dont le niveau en langue des signes est faible et les personnes qui désirent un renforcement de leurs compétences communicationnelles. L équipe analyse la pertinence et la mise en application de ces demandes au cas par cas. Partenariat FALS-PROFILS Un formateur de l équipe travaille quelques heures par semaine en collaboration avec une chercheuse du centre de recherche Profils (Institut Libre Marie Haps) sur un projet «ensignement» pour une durée d une année. L objectif est centré sur une recherche action à visée pédagogique qui a pour mission de réfléchir et proposer une pédagogie bilingue français et langue des signes aux enfants sourds depuis la maternelle jusqu à la fin de l enseignement primaire.

16 P a g e 16 R a p p o r t d a c t i v i t é s Voir et Conduire Coordination: Clara Lamotte Formateur: Bruno Sonnemans (sourd) Responsable de l asbl «Voir et Conduire»: René Cerise Le projet de l asbl «Voir et Conduire» se fait en partenariat avec le CREE depuis février En mars 2008, Bruno Sonnemans devient le nouveau formateur succédant à Monsieur Cerise. L asbl «Voir et Conduire» permet l accession à l examen théorique pour le permis de conduire théorique (avec interprète en langue des signes) à toute personne sourde qui a suivi le cursus ( 5 journées complètes de formation) organisé deux fois par année soit 10 journées d activités par an. En 2009, 26 personnes sourdes ont ainsi suivi cette formation: (12 en février et 14 en octobre). Au sein du groupe des participants, il y 85% de personnes âgées de moins de 30 ans. 17 personnes ont réussi leur permis théorique à l issue du cursus, soit 65%. Il faut cependant noter que les participants qui réussissent leur examen au premier essai ne représentent qu une minorité: 6 ont réussi en 2009, soit 20%. En effet, certains doivent passer l examen théorique à plusieurs reprises avant d obtenir leur permis provisoire. Certaines personnes sourdes ne réussissent jamais leur examen théorique malgré leur motivation. Les raisons qui expliquent cet échec sont : la connaissance assez rudimentaire de la langue des signes et des difficultés à comprendre et à intégrer le code de la route. Le formateur est également professeur en langue des signes et il utilise un bon niveau de communication. Enfin, il faut savoir que le vocabulaire en langue des signes de la législation routière est très pointilleux. Par ailleurs, l organisation de l examen théorique avec interprète en langue des signes est ouverte à toute personne sourde ou malentendante sans devoir passer par la case formation de Voir et Conduire. A noter que le taux de réussite à l examen est plus élevé dans le groupe des personnes qui suivent la formation : environ 40% de réussite contre 20 % chez celles qui n ont jamais suivi notre formation. C est pourquoi, nous nous devons d offrir à ces personnes un cours adapté (encore plus à l attention des personnes éprouvant des difficultés de compréhension) ainsi que la possibilité de passer l examen à plusieurs reprises. Le projet Voir et Conduire est un témoignage vivant du partenariat sourd-entendant, qui constitue une des valeurs clés de l association. En binôme, Clara Lamotte et Bruno Sonnemans construisent la méthodologie du cours. Le partage des points de vue, entre une personne sourde et l autre entendante, sur la façon de percevoir et d appréhender le contenu du cours, la compréhension de la législation et du code de la route et la manière de transmettre ce savoir offre une plus-value non négligeable. En 2008, l équipe s est penchée sur deux problématiques pédagogiques: comment favoriser la transmission en langue des signes de la législation routière (vocabulaire complexe) et comment augmenter l autonomie des personnes sourdes lorsqu elles étudient cette législation? Evaluation 2009 Après avoir réactualisé le carnet de route (plus visuel, intégration de la nouvelle règlementation, ), le binôme sourd-entendant a conçu à l attention des participants un DVD en langue des signes qui aborde toutes les questions se trouvant dans le carnet de travail. Ce DVD constitue une aide précieuse pour les personnes sourdes et malentendantes maîtrisant difficilement le français écrit. En effet, il répond parfaitement aux questions posées plus haut en permettant l autonomisation de l étude du cours par des révisions à domicile. Et en langue des signes. En ce qui concerne l adaptation de la méthodologie pédagogique pour les personnes dont le niveau en langue des signes et la connaissance du français sont faibles, l équipe continue sa réflexion. Une possibilité envisagée est que les participants suivent préalablement une formation accélérée sur le vocabulaire utilisé lors de la session de cours ou bien de développer une formation adaptée à ce type de personnes. Perspectives 2010 Le CREE souhaiterait reprendre à son compte l intégralité du projet de la formation à l interprétation de l examen théorique (assurée actuellement par le responsable de l asbl Voir et Conduire, René Cerise, interprète-juré)

17 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 17 Le Service Social Responsable: Lise-Marie Dubuisson (janvier-septembre) et Pascale Sepulcre (depuis le 1er octobre 2009) Développé en 2006 dans le but de permettre aux enfants sourds de familles défavorisées d accéder aux activités du CREE moyennant une modeste participation, le service social voit s agrandir, d années en années, le nombre de famille faisant appel à lui. En 2009, ce sont 15 familles qui ont bénéficié de son soutien. 3 3 Le service social a diverses missions: - Rencontres et contacts avec les familles: Il essaie de favoriser l accès aux activités par une communication adaptée, la prise en charge du transport des enfants aux activités et la facilitation financière (pour 2009, le montant des activités pour ces 15 familles était évalué à 6075,2 ). Sa raison d être est que ces trois aspects ne doivent pas empêcher la participation des enfants. Il établit une convention avec chaque famille, qui revêt diverses formes: octroi d une bourse (montant symbolique qui permet à l enfant de prendre part aux activités souhaitées durant une année et selon son âge), Étalement et facilités de payement et arrangement avec un tiers qui garantit le payement global ou partielle (CPAS). Un suivi régulier est nécessaire afin de garantir la bonne participation des enfants aux activités. 9 Bruxelles Namur Charleroi Origine géographique des familles -Relais vers d autres associations: Lorsque les familles le demandent, nous jouons le rôle de relais vers d autres associations qui répondraient mieux à leurs demandes. Le CREE est spécialisé dans les loisirs pour enfants et jeunes sourds. Nous reconnaissons la richesse des échanges associatifs. - Octroi d avantages Le service social établit les attestations permettant la déductibilité fiscale pour les frais de garde des enfants de moins de 12 ans. Il établit également des attestations pour se faire rembourser auprès de certaines mutuelles des frais de garde d enfants. Les difficultés vécues par les familles aidées par le service social sont de divers ordres: Précarisation sociale et économique de longue durée pour certaines. Pour d autres, des aides ponctuelles du CREE leur permettent de faire face à d autres priorités. Enfin, certaines familles ne peuvent se déplacer. Le CREE a mis en place un service de navette, si le covoiturage avec d autres parents est impossible, afin de favoriser la participation régulière des enfants aux activités. Le service social fait un suivi des familles de manière régulière: rencontres bimensuelles, rappel avant chaque activité, écoute des familles et des difficultés vécues, encouragements et rappel de la mission du CREE. Evaluation 2009 Le service social a globalement rempli sa mission malgré le départ de Lise-Marie Dubuisson. Pascale Sepulchre, responsable depuis octobre 2009, pratique couramment la langue des signes, ce qui facilite les contacts directs avec les familles sourdes. La discrétion et le secret professionnel sont de mise quant aux familles aidées et il est difficile d informer concrètement l équipe de coordinateurs et d animateurs sur la détresse de certaines familles. Une sensibilisation des animateurs à la précarité sociale et économique est nécessaire. En effet, il n est pas toujours aisé pour l équipe de comprendre le dispositif mis en place pour un enfant par rapport à une vision collective du groupe. Perspectives 2010 Le service social maintiendra son aide aux mêmes familles (15). Le souhait est d augmenter l accueil de nouveaux enfants aux activités et leur permettre l accessibilité à celles-ci. Comment? D une part, en multipliant les démarches auprès des familles «sourdes» par la communication en langue des signes et d autre part, en augmentant les déplacements directs dans les familles afin d approfondir le suivi et d évaluer les besoins plus larges des familles. Ceci pour permettre le relais vers d autres institutions et la collaboration avec celles-ci (IRSA, APEDAF,CPAS,ONE, ). Enfin, sensibiliser le personnel du CREE et améliorer la collaboration internes entre les différents services. Prise en charge des activités 2009 par le CREE/parents (coût ) 4.480, ,7 Prise en charge coût parent Prise en charge coût restant par le cree

18 P a g e 18 R a p p o r t d a c t i v i t é s La pédagogie et la formation continue du personnel Responsable: Philippe Verplancke, animateur pédagogique depuis La politique pédagogique au sein du CREE trouve son origine dans le besoin d encadrer les jeunes animateurs sourds et/ou malentendants et les stagiaires de l association au niveau de leur formation de base et également leur permettre d acquérir, d approfondir et d élargir leur champ de compétences. L encadrement et le suivi est personnalisé et individualisé selon les besoins des personnes et il se situe dans un projet pédagogique commun à l association. Les missions de l animateur pédagogique sont les suivantes: L accueil des nouveaux animateurs et la prise en charge de l information à prodiguer sur le fonctionnement interne et entre les secteurs d activités. Assurer l encadrement, le suivi et l évaluation des animateurs sourds et des stagiaires en formation avec l équipe des coordinatrices/eurs ( en moyenne 8 à 10 personnes en 2009). Aider l animateur et le stagiaire à acquérir ou perfectionner des compétences personnelles (savoir être, autonomie, curiosité, tolérance, ) et des compétences professionnelles (savoir-faire, techniques d animation, ). L encadrement spécifique de deux personnes en contrat d apprentissage professionnel: Cindy Hanneuse et Sibylle Fonzé et l évaluation de leur travail avec les institutions (Awiph et Cocof). La création de nouveaux outils pédagogiques internes et favorisant l organisation du travail ( fiches de préparation et d évaluation de projet, organisation du centre de ressources, ) L animation de l équipe pédagogique qui se compose de 4 membres du personnel. Depuis le second semestre 2009, l équipe est en veille. En cause, le départ du personnel membre de l équipe et la réorganisation interne du CREE. Identifier les besoins en formation du personnel, les planifier et les budgéter. Evaluation 2009 Le travail de l animateur pédagogique s est essentiellement concentré sur la nouvelle formation d animateur sourd par la participation active à la mise sur pied de celle-ci en deux étapes. D une part, en suivant la formation de formateur d animateur d un cursus de 2 ans et d autre part, en assurant la formation (sous forme de modules) des futurs animateurs inscrits. Sur le terrain, cela représente une cinquantaine de rencontres et d échanges entre l animateur pédagogique et les stagiaires en formation en 2009, mais aussi un suivi durant les centres de vacances (+/- 300h). L animateur pédagogique est également intervenu dans le cadre de l association même et de son organisation. Ce sont ici aussi +/- 50 rendez-vous afin d orienter les travailleurs du CREE dans le cadre de leur pratiques et de répondre de manière plus large aux difficultés qu ils rencontrent. Perspectives 2010 Les 2 objectifs prioritaires sont la formation du personnel permanent selon les demandes et le suivi et l encadrement des stagiaires durant la formation d animateur. La remise sur pied de l équipe pédagogique sur de nouvelles bases est envisagée au cours du second semestre Les formations suivies par le personnel en 2009 L ensemble du personnel a suivi des formations, orientées selon son secteur d activités. Ainsi, dans l équipe administrative, l assistante administrative, nouvellement engagée en avril 2009, a suivi une formation sur le secteur des organisations de jeunesse, donnée par la COJ. La coordinatrice administrative a suivi une formation en gestion des risques (en asbl) ainsi qu une conférence informative sur les subsides privés. L équipe du siège carolo a fait l objet d un accompagnement d équipe assuré par la fondation Dolto. Chaque membre de l équipe d animation a eu le loisir de suivre une formation, selon ses besoins. Ainsi, trois animatrices ont suivi une formation en rapport avec l équitation (hippothérapie et danse avec le cheval), trois animateurs suivent la formation au métier d animateur, sept autres animateurs suivent la formation de formateur. Les perspectives 2010 seront centrées sur les formations en informatique et sur les formations internes en langue des signes.

19 1 e r j a n v i e r a u 3 1 d é c e m b r e P a g e 19 La charte pédagogique COLLECTIF RECHERCHE ET EXPRESSION, CREE a.s.b.l. NOUS SOMMES : Une organisation de jeunesse spécialisée pour les enfants et jeunes sourds et malentendants reconnue par la Communauté française. Une organisation membre de la COJ (Confédération des Organisations de Jeunesse pluraliste et indépendante). Une organisation représentée au CJEF (Conseil de la Jeunesse d Expression Française). Une association agréée par l ONE (Office de la Naissance et de l Enfance). Une association adhérant aux valeurs de l économie sociale. Une association attachée à la communauté des sourds. NOTRE PUBLIC : Notre public est composé d enfants, de jeunes sourds et malentendants - de leur famille - d adultes, de jeunes et d enfants en lien avec la surdité. NOTRE MISSION : La mission de notre association est d encourager les enfants et jeunes sourds et malentendants à devenir des Citoyens, Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires (CRACS). NOS VALEURS : Le Pluralisme Notre travail s accomplit dans le respect des Droits de l Homme et de la démocratie. L Accessibilité Notre politique d accessibilité permet à notre public de participer aux activités sans contraintes géographique, financière ou culturelle. Le partenariat de travail sourd /entendant Le partenariat de travail entre personnes sourdes et entendantes est un moteur de notre association. Notre moyen de communi-cation privilégié est la langue des signes. L identité culturelle La rencontre avec d autres sourds permet aux enfants et jeunes sourds et malentendants de rentrer dans un processus d identification qui favorise la construction de leur identité. NOS ACTIONS : S inscrivent dans les secteurs de : L Animation - Séances et journées d animation. - Centre de vacances. La Formation - Formation et pratique de la langue des signes. - D animateurs et de coordinateurs. La recherche et le développement La sensibilisation et l action sociétale NOS SAVOIR FAIRE : Organiser des activités encadrées par des professionnels de l animation et de la formation. Pratiquer la langue des signes. Créer des liens avec le monde des sourds. Connaître les spécificités liées à la culture sourde. Proposer une pédagogie qui repose sur une approche ludique de l apprentissage et sur une reconnaissance des potentialités de chaque participant. Mettre en place un processus de formation continue des personnes. Susciter la réflexion et l innovation dans notre travail quotidien Développer, organiser et suivre des projets initiés par le CREE ou en collaboration avec d autres partenaires Siège social CONTACTS : CREE asbl Avenue du Prince Héritier, Bruxelles Tél : Fax : Site internet: Siège d activités wallon CREE asbl Rue de Monceau-Fontaine, 42/ Monceau-sur-Sambre Tél : 071/ Fax : 071/ Site internet :

20 P a g e 20 R a p p o r t d a c t i v i t é s Le secteur de la communication et la diffusion Responsable: Nathalie Watillon (démission le 31 mai 2009), Chargée de Diffusion: Valérie Vast 1/2 temps Bruxelles - 1/2temps Touptis (fin de contrat le 31 aôut 2009). Le départ de la chargée de communication aura laissé le secteur dans le désarroi étant donné que son remplacement n aura lieu que le 1er janvier Le secteur administratif a assuré l intérim sur les six derniers mois de l année Du côté de la diffusion, même si l engagement d une nouvelle chargée de projet a eu lieu, cette personne n a pu assumer sa fonction entre octobre et décembre 2009 pour des raisons de santé. Ici, également, le secteur administratif a servi de relais. Pour rappel, le poste de la communication est crucial dans notre organisation de jeunesse. Il englobe trois pôles d activités: - La recherche de subsides privés et publics, de sponsoring,... - Les outils de communication internes et externes (site internet du CREE, brochures, catalogues, ) -La diffusion des outils de communication (brochures de présentation et catalogues d activités auprès du public et diffusion sur le site internet) et les relations extérieures n est pas une année très productive au niveau de la recherche de fonds, si nécessaires, pour garantir un meilleur fonctionnement des activités de l association. Le suivi par l administration s est surtout fait au niveau des dossiers d évaluation des subsides reçus ou à recevoir, du suivi des contacts avec nos donateurs et tout le travail administratif qui y est relié (attestations fiscales, mailings, ). Au niveau de la communication externe, la brochure de présentation devra subir un lifting dès l année prochaine étant donné les nouveaux projets que le CREE concrétise d année en année (la formation au métier d animateur en est l exemple). Les catalogues annuels des activités seront également retravaillés sur une nouvelle base (année civile et non plus saisonnière). Enfin, le site internet du CREE sera également remis au goût du jour avec de nouvelles pages (plus d interactivité entre le public et le CREE) où l utilisation de séquences en langue des signes sera privilégiée. Suite au départ de la direction, le Conseil d administration a établi une nouvelle stratégie au niveau de la communication, en englobant le poste de la diffusion au sein de la communication. Dès que l équipe sera à nouveau au complet, dans le courant de l année 2010, les responsables pourront se lancer dans cette nouvelle politique et toucher un nouveau public ainsi que de nouveaux partenaires. Les mandats du CREE Institution/Association Appartenance Mandat/type Alpha-Signes asbl Surdité A.G. Commission consultative de la langue des signes CCLS Surdité Membre effectif Prix Clinique de Beloeil asbl Surdité A.G., C.A., membre du jury, Gestion du Prix Confédération des organisations de jeunesse COJ Fédération des employeurs des secteurs des organisations de jeunesse FESOJ Site associatif d économie sociale, Monceau- Fontaines Solidarité des alternatives wallonnes et bruxelloises SAW-B asbl Secteur de la jeunesse Secteur de la jeunesse Economie sociale Economie sociale A.G., C.A. A.G. A.G., C.A., Partenariat A.G. Wolu-culture communale A.G.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons.

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons. ASBL «inventons» Projet pédagogique Table des matières 1. Constat... 3 2. Objectifs... 3 3. Public cible... 4 4. Ce que l ASBL «Inventons» propose :... 4 a. Le stage à visée thérapeutique... 4 Inscription...

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Bienvenue dans la grande aventure COALA!

Bienvenue dans la grande aventure COALA! Bienvenue dans la grande aventure COALA! L animation d enfants t intéresse? Tu souhaites développer tes compétences, acquérir des outils... avec un brevet homologué à la clé? Ne lâche pas le morceau, c

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement :

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement : http://www.huy-sud.huy.be ECOLE COMMUNALE DU SUD Avenue du Hoyoux 7 4500 HUY Tél./Fax : 085/21.15.74 Ecole communale de Huy-Sud Fase 01770 1. IDENTIFICATION Ecole communale de Huy-Sud Avenue du Hoyoux,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 Liste des formations SURDITÉS : CONNAITRE ET COMMUNIQUER Sensibilisation express à la surdité p.1 Sensibilisation à la surdité p.2 Accueillir le public sourd - inter p.3 Accueillir

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant»

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Programme VAE 2014 Objectifs généraux : «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Sensibiliser petits et grands à la convention internationale des droits des enfants autour de la thématique «Jouer

Plus en détail

CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018. en partenariat avec : avec le soutien de :

CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018. en partenariat avec : avec le soutien de : CERTIFICAT EESP CODEUSE/CODEUR-INTERPRETE EN LANGAGE PARLE COMPLETE (LPC) 2016-2018 en partenariat avec : avec le soutien de : INTRODUCTION Une personne atteinte de surdité n entend pas les sons ou elle

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 Pilotage Ville de Papeete/Mission d Aide et d Assistance Technique (MAAT) SJS/Association Agir pour l Insertion (API)

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

> Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac

> Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac Le Service d Aide à la Réussite (SAR) > Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac Présentation du programme du Service d Aide à la Réussite (SAR) organisé à la Haute Ecole Service d Aide à la Réussite

Plus en détail

Communiqué de presse. Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone. Discours de la ministre de l Education

Communiqué de presse. Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone. Discours de la ministre de l Education Joëlle MILQUET - Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Education Culture Enfance Communiqué de presse Une nouvelle stratégie numérique pour l enseignement francophone Discours de la ministre

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

L expérimentation du Tandem-Tutoré dans le cours de langue de Regio Chimica

L expérimentation du Tandem-Tutoré dans le cours de langue de Regio Chimica Apprentissage des langues par tandem-tutoré à l UHA Andreas Gröger Coordinateur du Pôle Langues T. : 03 89 33 61 32 andreas.groeger@uha.fr Sommaire 1. Origines de la pédagogie Tandem...1 2. Introduction

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

STAGEs et cours de LANGUE

STAGEs et cours de LANGUE STAGEs et cours de LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE VICE & VERSA 2 0 0 9-2 0 1 0 www.festival-vice-versa.com 11 rue Dupont 26500 BOURG-LES-VALENCE info@festival-vice-versa.com Tel / Fax : +33 (0)4 75 55 88

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT

PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT PROGRAMME LANGUE ET CULTURE D ORIGINE CHARTE DE PARTENARIAT entre la Communauté française de Belgique et le Royaume du Maroc 2006-2007 2007-2008 2008-2009 1 1. Présentation générale du programme 1.1 Pour

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

La Maison de l Enfant et de la Famille

La Maison de l Enfant et de la Famille Maison de l Enfant et de la Famille Rue Robert Fabre La Pergola 34080 Montpellier (bus N 6 arrêt Pergola et bus N 15 arrêt Petit Bard) Tél. 04 67 16 39 30 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet L asbl Animagique est née en 2003. Cette association dynamique est issue de l Ecole des Cadres de Wallonie, anciennement Ecole des

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Liège, le 21 septembre 2013 PROJET D ETABLISSEMENT Projet d établissement Le Centre d Enseignement Secondaire Léon MIGNON se composant de trois implantations distinctes, ayant chacune leurs caractéristiques

Plus en détail

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre

Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Colloque «10 ans et après? Handicap, participation et inclusion : de la vision à la mise en œuvre Discours de Monsieur Georges Rovillard, Administrateur général de l AWIPH Monsieur le représentant de Madame

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

www.promsoc-arlon.be info@promsoc-arlon.be www.facebook.com/promsocarlon Rue Jean Laurent 8 6750 MUSSON Chemin de Weyler 2 6700 ARLON

www.promsoc-arlon.be info@promsoc-arlon.be www.facebook.com/promsocarlon Rue Jean Laurent 8 6750 MUSSON Chemin de Weyler 2 6700 ARLON Implantation ARLON Implantation MUSSON Implantation ATHUS Implantation VIRTON Document n : D-D06-14 Indice de révision: A Date D.M.:14/01/2015 www.promsoc-arlon.be info@promsoc-arlon.be www.facebook.com/promsocarlon

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU 1 1. Le Constat En France chaque année, 230.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification Le taux de chômage des actifs

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

Langue des Signes Française

Langue des Signes Française 2013-2014 Langue des Signes Française Service de Formation Association Les Yeux Pour Entendre à Massy Itinéraire : venir en RER B ou C Massy-Palaiseau - sortie quartier Vilmorin. Sur la place de l union

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Evènements FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Mission Locale du Charolais - 17 rue Jean Bouveri - 71 130 GUEUGNON Structure support du projet Rappel de la mise en place et des objectifs de cette action. L

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices Aide-mémoire 19 Réseaux d entreprises formatrices Qu est-ce qu un réseau d entreprises formatrices? Un réseau d entreprise formatrices est un groupement d entreprises qui, seules, ne pourraient pas assurer

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Activités extra-scolaires

Activités extra-scolaires Activités extra-scolaires en anglais Contactez-nous 01 45 27 37 56 est tout d abord une école maternelle et primaire qui accueille les enfants à partir de 2 ans ½ et les accompagne jusqu à la fin du primaire.

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

formation offre de formations bénévoles septembre décembre 2015 BUG des

formation offre de formations bénévoles septembre décembre 2015 BUG des offre de formations formation des bénévoles septembre décembre 2015 BUG Éditos L espace Ressources et Formations Situé au rez-de-chaussée de la Maison des Associations, vous y trouverez l espace d accueil

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale

Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale Les Voix(es) de la participation Formation, rencontres et échanges à partir de l expérience Destinée aux usagers de services en santé mentale Programme 2015 [de février à juillet] 2 À qui s adresse Les

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD 1 Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD FINALITES «Permettre d encadrer à titre professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail