Livret d accueil. Aux familles, aux enfants et aux adolescents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Livret d accueil. Aux familles, aux enfants et aux adolescents"

Transcription

1 Livret d accueil S.E.M. - A.P.F 46, rue de la fuye Laval Fax La présentation 2 L emploi du temps du jeune 6 L accueil et l admission à la SEM 9 Le contrat d accompagnement et son avenant 10 Le Projet Individualisé d accompagnement 10 Les formes de participation des familles et des jeunes Les voies de recours 12 L accès au dossier 13 La fin de l accompagnement 15 Les informations générales 16 Le règlement de fonctionnement 17 La charte de l APF 34 La charte des droits et des libertés de la personne accueillie 36 Le plan d accès 39 Septembre 2010 Aux familles, aux enfants et aux adolescents Vous venez de faire connaissance avec la SEM-APF, Section d Education Motrice gérée par l Association des Paralysés de France. Cet établissement accueille des enfants et des adolescents en situation de handicap moteur domiciliés dans le département de la Mayenne. Afin de faciliter votre compréhension de l établissement, nous avons rédigé ce livret d accueil. Notre souci est de vous informer au plus juste de l organisation de la structure et de vous permettre de connaître au mieux les droits et les devoirs de chacun. La directrice. Sommaire Page 1

2 La présentation de l établissement Agréé au titre des annexes XXIV bis par arrêté préfectoral de la région en 2001, la SEM est une structure dont la mission est d accueillir et de mettre en place un accompagnement pour des jeunes âgés de 6 à 16 ans, en situation de handicap moteur. L établissement existe sur deux sites : l école Victor Hugo et le collège de Martonne. L accompagnement tend à favoriser l épanouissement, la réalisation de toutes les potentialités intellectuelles, affectives et corporelles, l autonomie maximale quotidienne sociale et scolaire. Il tend à assurer l intégration dans les différents domaines de la vie, la formation générale scolaire. L accompagnement peut concerner les enfants ou adolescents, selon leur niveau d acquisitions aux stades de l éducation précoce, de la formation préélémentaire, élémentaire, secondaire et technique. Il comporte : - l accompagnement de la famille et de l entourage habituel de l enfant ou adolescent ; - la mise en place d une pédagogie adaptée et de temps d inclusion au sein de l école ou du collège ; - les soins et les rééducations ; - la surveillance médicale régulière, générale ainsi que de la déficience et des situations de handicap ; - l enseignement et le soutien pour l acquisition des connaissances et l accès à un niveau culturel optimum ; - des actions tendant à développer la personnalité, la communication et la socialisation. Nous sommes agréés pour accueillir 16 enfants ou adolescents et mettons en œuvre dans le cadre du projet individualisé d accompagnement les actions adaptées à leurs besoins : - des activités éducatives, rééducatives et pédagogiques, - des entretiens avec l enfant et/ou sa famille, - des bilans et suivis rééducatifs. Des contacts réguliers avec les partenaires permettent d assurer la cohérence du projet (école, collège, services sociaux, appareilleurs, professions libérales ). La présentation de l établissement Page 2

3 Pour répondre aux besoins, aux attentes du jeune et de sa famille, les professionnels de l établissement travaillent en interdisciplinarité. L équipe est constituée de 20 personnes à temps complet ou à temps partiel: médecin de Médecine Physique et de Réadaptation, psychologue, éducateurs spécialisés et de jeunes enfants, aides médico-psychologiques, enseignants, kinésithérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, orthoptiste, psychomotricien, comptable, secrétaire, agent d entretien, adjoint de direction et directeur. L accompagnement est pluridisciplinaire, il prévoit des temps de concertation avec les partenaires pour un accompagnement global de l enfant et de sa famille. Les séances d orthophonie, de kinésithérapie ou de toutes autres spécialités peuvent être réalisées, dans la limite des capacités budgétaires de la structure par des professionnels libéraux. Rôle du médecin spécialiste de Médecine Physique et de Réadaptation : Il surveille l état orthopédique et l évolution motrice de l enfant. Il coordonne les diverses actions médicales. Il dégage les priorités en matière de rééducation. Il vérifie l adéquation et le port de l appareillage. Rôle de l enseignant : Il enseigne les savoirs définis par les programmes scolaires et adapte sa pédagogie. Il définit et met en place les temps d inclusion scolaire au sein du collège et de l école. Rôle de l éducateur : Il accompagne l enfant dans la découverte de ses potentialités et de ses incapacités ; il l aide à apprendre à vivre avec sa différence. Il accompagne la famille dans son cheminement. Il centralise les informations externes et internes, est référent pour le suivi du projet de l enfant. Rôle du psychologue : Il propose aux parents, aux frères et soeurs, à l enfant de réfléchir ensemble autour de leurs observations, émotions, souffrances, désirs, espoirs,...afin de pouvoir trouver leur place et leur équilibre psychologique auprès ou en tant qu enfant en situation de handicap. Il effectue des bilans et reste disponible à toute demande de la famille. Il écoute et analyse les situations avec l équipe et les partenaires, participe à l élaboration du projet individualisé de tous les enfants. La présentation de l établissement Page 3

4 Rôle de l aide médico-psychologique : Il intervient dans l accompagnement du jeune à tous les moments de son quotidien. Rôle de l ergothérapeute : Il évalue les capacités motrices des membres supérieurs de l enfant et l aide à les développer ou à les compenser. Il situe les difficultés environnementales et propose les adaptations nécessaires. Il conseille, accompagne l enfant et sa famille dans la recherche d aides techniques adaptées. Rôle du kinésithérapeute : Il assure la surveillance et l entretien orthopédique de l enfant. Il stimule la motricité globale sous forme de jeux et d exercices spécifiques. Il participe aux consultations médicales, aux moulages et au suivi des appareillages. Rôle du psychomotricien : Il aide l enfant à mieux connaître son corps et à découvrir ses possibilités motrices. Il accompagne l enfant dans la construction la plus équilibrée de l image de soi, avec un corps différent des autres. Il facilite la perception et l acquisition des notions d espace et de temps. Rôle de l orthoptiste : Il prend en compte les troubles de la motricité oculaire. Il travaille à l élaboration d une meilleure poursuite et fixation visuelle. Rôle de l orthophoniste : Il prend en compte les troubles de la motricité bucco-faciale (bavage, difficultés lors de l alimentation, gêne à articuler, à parler...). Il travaille à l élaboration du langage oral et du langage écrit. Il intervient lors de la mise en place d un tableau de communication si cela est nécessaire. La présentation de l établissement Page 4

5 Rôle de la comptable : Elle effectue et enregistre toutes les opérations comptables, des écritures jusqu au bilan (salaires, factures ). Elle accueille toutes personnes internes ou externes à l établissement. Rôle de la secrétaire : Elle accueille physiquement ou téléphoniquement toutes personnes internes ou externes à l établissement. Elle assure le suivi administratif et le classement des dossiers. Rôle de l agent d entretien : L agent d entretien assure les travaux d hygiène, d entretien. Rôle du directeur ou de l adjoint de direction : Il est garant de l accompagnement proposé à l enfant et à sa famille. Comme tout professionnel de la SEM, il se tient disponible pour tout demande ou remarque. La présentation de l établissement Page 5

6 La présentation de l établissement Page 6

7 L emploi du temps du jeune : Il est défini selon le Projet Individualisé d Accompagnement. Le jeune est accompagné dans un cadre repérant, sécurisant, stimulant. Les temps scolaires, éducatifs, thérapeutiques de soins ou rééducatifs coexistent et sont adaptés à l accompagnement de l enfant. En période scolaire, les jeunes sont accueillis : Sur le site de l école : - Les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9 heures à 16 heures 30. Sur le site du collège : - Les lundis, mardis, vendredis de 9 heures à 16 heures 30, - Le mercredi de 9 heures à 12 heures 40, - Le jeudi de 9 heures à 15 heures En dehors de la période scolaire, des temps de SEM Loisirs sont proposés : En dehors de la période scolaire obligatoire, la SEM est ouverte 3 jours aux courtes vacances (lundi, mardi et mercredi, de 9 heures à 16 heures 30) et 4 semaines au mois de juillet (lundis, mardis, mercredis et vendredis, de 9 heures 30 à 17 heures). Ces journées sont facultatives, les programmes sont conçus avec les jeunes dans le cadre du groupe «Prépavacances». Ces temps sont partagés avec le Centre de Loisirs de l USL du quartier de Hilard à Laval. Des camps, hors ou en période scolaire peuvent être proposés, ils durent de 3 à 5 jours, ils permettent un accompagnement et une observation différentes de votre enfant. L emploi du temps du jeune Page 7

8 L emploi du temps du jeune, en période scolaire : L emploi du temps comporte : Des temps d apprentissages : A supports scolaires : L enseignant détermine les temps d apprentissages scolaires nécessaires à l enfant. Ces temps peuvent se dérouler au sein de la SEM ou au sein de l école et du collège. Les autres professionnels peuvent intervenir sur ces temps (A.M.P., orthophoniste, éducateurs, ). A supports d activités quotidiennes : Ils sont animés par les éducateurs, A.M.P., ergothérapeutes, Les activités proposées sont : Cuisine, Prépavacances, Des temps de sports adaptés : Ils sont animés par un professionnel de la SEM et un intervenant extérieur. Les autres professionnels peuvent intervenir sur ces temps (A.M.P., éducateurs, ). Ils peuvent se dérouler au gymnase du collège ou de l école, dans des lieux extérieurs. Les sports proposés sont des sports adaptés : trampoline, handicheval, piscine, boccia, tir, basket,. Des temps d expression : A supports de parole : Ils sont animés par la psychologue. Les autres professionnels peuvent intervenir sur ces temps (A.M.P., éducateurs, ). A supports d écrits ou de documents audiovisuels : Ils sont animés par les éducateurs, A.M.P., psychomotricien, orthophoniste, enseignants,. Des intervenants extérieurs peuvent être sollicités. Ces groupes ont pour support la création d un journal ou de DVD A supports culturels : Ils sont animés par les éducateurs, A.M.P., psychomotricien, orthophoniste, enseignants,. Des intervenants extérieurs peuvent être sollicités : danse, musique, arts plastiques, L emploi du temps du jeune Page 8

9 L emploi du temps du jeune, en période scolaire : L emploi du temps comporte également : Des temps de développement de l autonomie : Liés aux déplacements : Ils sont animés par les ergothérapeutes, kinésithérapeutes, éducateurs, A.M.P., Liés à la vie quotidienne : Ils sont animés par les ergothérapeutes, éducateurs, A.M.P., Les supports peuvent être des activités manuelles, des sorties, les activités quotidiennes. Des temps de socialisation : A supports de parole : Ils sont animés par les éducateurs, A.M.P., enseignants, A supports de jeux : Ils sont animés par les éducateurs, A.M.P., enseignants, Abordant des thèmes liés à l adolescence : Ils sont animés par les éducateurs, psychomotricien, Ces temps collectifs sont ponctués de suivis individuels : - suivi médical annuel au minimum - suivi des appareillages par le kinésithérapeute et des appareilleurs extérieurs - Suivi thérapeutique par le psychologue - Suivi éducatif par les éducateurs et les A.M.P. - suivi paramédical : kinésithérapie, ergothérapie, orthoptie, orthophonie, psychomotricité. - Des temps de soins : verticalisations, prises de médicaments, sondages,. L emploi du temps du jeune Page 9

10 L accueil et l admission à la SEM L admission se fait à partir de la notification M.D.P.H. précisant l orientation vers la SEM. Un entretien avec le directeur permet à l enfant et à ses parents d être informés sur l établissement, son organisation, ses procédures de travail, A l issue de cette rencontre, la famille ou le jeune acceptent ou non de poursuivre le processus d admission. A cette occasion, le livret d accueil, le règlement de fonctionnement et la charte sont remis à la famille. La liste des documents à fournir pour constituer le dossier administratif du jeune sera donnée. Avec l accord des parents et du jeune, l établissement prend contact avec les partenaires travaillant auprès de l enfant. Un stage d observation est proposé au jeune. Il se déroule sur une semaine, a pour objectif pour la structure de mieux connaître le jeune et pour le jeune, de mieux connaître la structure. Il sera accueilli par un éducateur, un emploi du temps sera bâti à son intention. Un entretien famille et jeune est proposé avec le psychologue. Il a pour objectif de mieux connaître l histoire de l enfant, ses capacités, ses difficultés, les attentes vis-à-vis de la structure, Une consultation médicale peut être proposée avec le médecin M.P.R. Elle a pour objectif de mieux connaître l histoire médicale de l enfant, ses capacités, ses difficultés, Une rencontre avec le directeur et l éducateur ayant reçu le jeune est ensuite proposée aux parents et au jeune. Cette rencontre permet de poser les premiers jalons du Projet Individualisé d Accompagnement. L accueil et l admission à la SEM Page 10

11 Le Contrat d Accompagnement Il est proposé aux parents et au jeune à l entrée du jeune à la SEM. Il précise les modalités d accompagnement. L avenant au Contrat d Accompagnement Il réactualise le contrat d accompagnement. Il précise au moins annuellement ou pour une durée déterminée avec terme précis, nos engagements concernant le travail que nous allons développer avec votre accord. Il reprend les conclusions du Projet Personnalisé de Scolarisation et du Projet Individualisé d Accompagnement. Le Projet Individualisé d Accompagnement Il est élaboré annuellement selon les observations et propositions des professionnels de la SEM, les attentes de la famille et du jeune. Il reprend les conclusions du Projet Personnalisé de Scolarisation. Il est co-construit lors d un entretien avec la famille et le jeune. Au cours du premier semestre qui suit le premier entretien, l équipe de la SEM reçoit le jeune et sa famille, pour faire état des premiers bilans, formuler les propositions de travail et recueillir l avis de la famille sur ces éléments, élaborer ensemble le Projet Individualisé d Accompagnement. Ce projet est ré-actualisable en cours d année selon les observations des professionnels, de la famille et du jeune. Le contrat d accompagnement Page 11

12 Les formes de participation des familles et des jeunes Tout au long de l accompagnement personnalisé de l enfant, les professionnels de la SEM recueillent l avis des familles et des enfants ou adolescents. L enfant ou sa famille peut solliciter tout professionnel de l équipe et peut formuler une demande. Le Conseil de Vie Sociale Un conseil de Vie Sociale existe depuis janvier Il est composé de 4 jeunes de plus de 11 ans et élus annuellement; de 4 parents, élus pour 3 ans; d un représentant de l A.P.F. ; d un salarié élu pour 3 ans. Il se réunit 3 fois par an. Il permet aux parents et aux jeunes de donner un avis sur le fonctionnement, l évolution des réponses, la qualité des services rendus par la SEM. Les enquêtes de satisfaction Des enquêtes de satisfaction sont régulièrement envoyées aux parents. Elles permettent de réactualiser le projet d établissement de la SEM. La dernière enquête date de Les conclusions sont envoyées aux familles et à leur disposition. Les formes de participation des familles et des jeunes Page 12

13 La possibilité de faire recours La famille peut saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées : M.D.P.H. Résidence Montesquieu 16 rue Albert Einstein BP LAVAL Cedex N Azur Fax : La famille peut avoir recours à un médiateur en cas de non respect de ses droits (loi du 2 janvier 2002) : Si vous le jugez nécessaire, vous pouvez gratuitement, vous ou le représentant légal de l enfant, sur simple demande faire appel à un médiateur. Vous pouvez choisir ce médiateur sur la liste des personnes qualifiées de votre département. Ces médiateurs sont prévus pour assister et orienter toute personne en cas de désaccord avec la structure. La possibilité de faire recours Page 13

14 L accès au dossier Pour chaque jeune, un dossier unique de l usager est constitué dès le premier entretien dans le respect des lois en vigueur au sujet du droit des personnes accueillies. Conformément à la loi, les pièces du dossier sont accessibles. Nous vous demandons d adresser votre demande à la directrice. Pour toute demande et si vous souhaitez être accompagnés, vous pouvez solliciter un professionnel de la SEM ou toute personne dont vous aurez préalablement donné les coordonnées au directeur. La communication des documents médicaux : La loi du 4 mars 2002 consacre un accès direct au dossier médical. Le décret du 29 avril 2002 précise que la demande peut être faite par l usager direct ou la personne détentrice de l autorité parentale, le tuteur ou le médecin désigné comme intermédiaire par l un des titulaires du droit d accès (Art. 1 du décret). Toutefois, une personne mineure qui souhaite garder le secret sur un traitement ou une intervention peut s opposer à la communication du dossier à ses parents ou demander l intervention d un médecin à titre intermédiaire (Art. 6). La demande est à adresser au professionnel de santé concerné, qui doit délivrer les informations soit par consultation sur place, soit par envoi de copies (Art. 2). Le professionnel peut recommander la désignation d une tierce personne (Code de la Santé publique, Art. L , 3 ), librement choisie par l usager, qui peut aussi refuser l accompagnement. L accès aux documents administratifs : Les modalités d accès aux documents administratifs relatifs à l accompagnement doivent être fixées par décret (CASF, Art. L , dernier alinéa). Dans l attente de ce décret, la loi sur l accès des documents administratifs est applicable en l état (Loi N du 17 juillet 1978, JO du 18, modifiée par la loi N du 12 avril 2000, JO du 13). L article 2 de cette loi prévoit que les documents qui émanent des administrations, des établissements publics ou des «organismes, fussent ils de droit privé, chargés de la gestion d un service public» sont communicables aux personnes concernées. L accès au dossier Page 14

15 L accès au dossier La protection des données informatisées : Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004, et aux recommandations de la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés, nous vous informons que des données personnelles sont enregistrées dans votre dossier détenu par la SEM et font l objet d un traitement automatisé déclaré à la CNIL. - Ce traitement vise notamment à conserver de façon sécurisée les informations vous concernant, à en permettre l accès par les professionnels intervenant auprès de vous dans le cadre des règles en vigueur de façon à vous proposer l accompagnement le plus adapté, à produire certains documents (courriers, etc ), à réaliser des statistiques d activité (anonymes). Ces données sont conservées par l établissement mais certaines peuvent être transmises à l extérieur, notamment aux autorités de contrôle. Vous en serez alors avertis. - Sauf indication, les réponses que vous apportez aux demandes d informations qui vous sont faites sont facultatives. - Vous disposez d un droit d accès à l ensemble de vos données personnelles, et vous pouvez pour des raisons légitimes vous opposer à leur traitement ou demander leur rectification. L accès au dossier Page 15

16 La fin de l accompagnement La fin de l accompagnement peut être demandée par la famille ou proposé par la SEM. La MDPH en sera informée. Nous recevons, alors, la famille et le jeune pour conclure l accompagnement et effectuer ensemble un bilan. Un document écrit reprenant l ensemble du dossier est fourni à la famille et à la structure qui poursuivra l accompagnement. Le dossier de votre enfant sera archivé et à votre disposition les 20 années qui suivront. Trois années après la fin de l accompagnement La SEM se tient à la disposition de la famille et du jeune les trois années qui suivent la fin de l accompagnement. La fin de l accompagnement Page 16

17 Les informations générales Les horaires d ouverture L accueil de la SEM est ouvert les lundi, mardi, jeudi, vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, le mercredi de 8h30 à 13h30. La SEM est fermée quatre semaines en août et une semaine en décembre. Le droit à l image Une autorisation écrite est demandée chaque année à la famille pour l utilisation des images et films. Habituellement, les images, photos et films sont utilisés, en interne, comme support aux activités éducatives, rééducatives et médicales. Si une utilisation devait en être faite en externe, une autorisation exceptionnelle précisant les destinataires et l utilisation de ces données, vous serait demandée. Les transports Le transport quotidien des jeunes est géré et est à la charge de la structure. Certaines activités nécessitent des transports. Ils peuvent être assurés par des salariés de la SEM ou par des prestataires extérieurs, ceci pour assurer une sécurité de l enfant. La SEM se charge de leur organisation et du coût des prestations liées au transport. La restauration La restauration des jeunes s effectue dans les lieux de restauration de l école Victor Hugo ou du collège de Martonne. Exceptionnellement, lorsque le restauration se passe au sein de la SEM, nous faisons appel à la cuisine centrale de Laval pour des livraisons de repas, en liaison froide. Tout type de restauration est à la charge de la structure. Financement de la SEM La SEM est financée par les caisses d assurance maladie après autorisation de la D.D.A.S.S. Les familles reçoivent des décomptes de leur caisse d assurance maladie, il correspond au coût des journées de présence des jeunes. Assurances Les activités et les véhicules de la SEM sont assurés par la MAïF. Chaque salarié assure son véhicule pour usage professionnel, les attestations sont demandées annuellement. Les informations générales Page 17

18 Le règlement de fonctionnement (1) Le présent document est destiné à définir d une part les droits et devoirs de la personne accueillie ou accompagnée, et d autre part, les modalités de fonctionnement des établissements et services dans le cadre de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale. Article 1 Fondement légal et réglementaire Chapitre 1 Dispositions générales La structure médico-sociale autorisée a pour objet de répondre de façon adaptée aux attentes et besoins des personnes «afin de promouvoir leur autonomie et leur protection, la cohésion sociale et l exercice de la citoyenneté» (article L116.1 du code de l action sociale et des familles). Dans le cadre du projet de la structure, le règlement de fonctionnement doit permettre de préciser les modalités concrètes d exercice des droits et libertés tels qu énoncés par la loi du 2 janvier 2002, par la charte des droits et libertés de la personne accueillie (arrêté du 8 septembre 2003) et par la charte APF. Le règlement de fonctionnement est établi conformément aux dispositions conjointes de l article L du code de l action sociale et des familles et du décret n du 14 novembre Les dispositions du présent règlement ne s appliquent que sous réserve de leur compatibilité avec les décisions de justice ou les mesures de protection judiciaire, les décisions d orientation et des procédures de révision existantes en ces domaines. Il doit aussi permettre de définir les obligations et devoirs des usagers, nécessaires au respect des règles essentielles de vie de la structure. Le dispositif légal prévoit d associer les usagers bénéficiaires des prestations, au fonctionnement de la structure par la mise en place d un Conseil de la Vie Sociale. Le règlement de fonctionnement Page 18

19 Le règlement de fonctionnement (2) Article 2 Fondement associatif L APF s engage à ce que toutes les actions menées par l ensemble de ses structures soient conformes aux déclarations de sa charte et aux orientations de son projet associatif. Elles seront conduites dans le respect de l égale dignité de tous les êtres humains avec l objectif de répondre avec un accompagnement adapté aux besoins de chacun. «l être humain ne peut être réduit à son handicap ou à sa maladie quels qu ils soient ; en tant que citoyenne, la personne handicapée exerce ses responsabilités dans la société, elle a le choix et la maîtrise de son existence» (extrait de la charte APF). L élaboration et la mise en œuvre du règlement de fonctionnement s inscrivent donc dans une démarche participative qui rejoint la dynamique impulsée par l APF dans son objet, sa charte et son projet. Article 3 Modalités d élaboration et de révision du règlement de fonctionnement Le règlement de fonctionnement est élaboré par le directeur de la structure, avec la participation active des usagers et de leurs représentants au sein du Conseil de la Vie Sociale, en concertation avec les professionnels et leurs instances représentatives. Il est ensuite arrêté, par délégation de l instance compétente de l organisme gestionnaire, par le directeur régional qui vérifie la cohérence du document avec les valeurs associatives et les dispositions légales et réglementaires. Le règlement de fonctionnement peut faire l objet de révisions périodiques à l initiative de la direction ou du conseil de la Vie Sociale. En tout état de cause, cette révision doit être effectuée tous les 5 ans, en respectant la même procédure que celle appliquée lors de son élaboration. Le règlement de fonctionnement Page 19

20 Le règlement de fonctionnement (3) Article 4 - Modalités de communication du règlement de fonctionnement - Communication aux usagers Le règlement de fonctionnement est intégré au livret d accueil, qui lui-même est donné à toute visite de l établissement. - Communication aux personnes intervenant dans l institution Le règlement de fonctionnement est à la disposition de chaque personne qui exerce dans le cadre de la structure quelles que soient les conditions de cet exercice (salarié, libéral, ) - Affichage Le règlement de fonctionnement à jour de toutes ses modifications fait l objet d un affichage dans les locaux de la SEM. Chapitre 2 Organisation de l accompagnement Article 5 - Vocation et missions de l Institution La loi du 2 janvier 2002 a rénové l Action Sociale et Médico-Sociale, qui repose sur «une évaluation continue des besoins et des attentes des personnes en situation de handicap et sur la mise à leur disposition de prestations en espèces ou en nature». La Section d Education Motrice du Collège de Martonne est une structure d Enseignement et d Education Spéciale, créée et gérée par l Association des Paralysés de France. Conformément à l article 5 de la loi , elle assure, à titre principal une éducation adaptée et un accompagnement médico-social à des jeunes de 6 à 16 ans, en situation de handicap. Le règlement de fonctionnement Page 20

21 Le règlement de fonctionnement (4) Agréé par arrêtés préfectoraux en date du 27/04/01 et du 20/05/2005, au titre des annexes 24 bis du Décret n du 27 octobre 1989, «l IEM a pour mission d accueillir des jeunes dont la déficience motrice nécessite le recours à des moyens spécifiques pour le suivi médical, l éducation spécialisée, la formation générale et professionnelle, afin de réaliser leur intégration familiale, sociale et professionnelle». Article 6 Droit des usagers La structure garantit à tout usager, les droits et les libertés individuels énoncés par l article L du code de l action sociale et des familles, par la Charte des droits et libertés de la personne accueillie et par la charte APF. Article 7 Respect de la dignité, de l intégrité, de la vie privée, de l intimité et de la sécurité des usagers Lui sont assurés :. Le respect de sa dignité, de son intégrité, de sa vie privée, de son intimité et de sa sécurité,. Un accompagnement personnalisé de qualité, favorisant son développement, son autonomie, et son insertion, respectant son consentement éclairé,. Sa participation directe à la conception et à la mise en œuvre du projet d accueil et d accompagnement qui le concerne. Ce respect concerne chacun dans l institution : élèves, parents, intervenants, et toutes personnes de l institution école et collège. Article 8 - Confidentialité des informations et règle de circulation des informations partagées La confidentialité des informations qui les concernent est assurée aux usagers. L ensemble des professionnels s engage dans le cadre de leurs missions à respecter cette confidentialité. Le règlement de fonctionnement Page 21

22 Le règlement de fonctionnement (5) Pour garantir une approche globale et la continuité dans le suivi, des informations pourront être partagées entre les professionnels concernés, dans le respect des obligations légales, dans la seule mesure ou le partage de ces informations est pertinente au regard des objectifs fixés. L usager en est préalablement dûment averti, et son accord recherché. Elles s inscrivent dans le cadre de la loi du 2 janvier 2002 et du 4 mars Les informations sont partagées dans le cadre de l équipe médico-sociale dans un souci de cohérence et d aide à la personne, avec le respect et la discrétion nécessaires. Article 9 - Accès à toute information (dossier) Les parents, les usagers, ou leurs représentants légaux ont libre accès aux informations écrites qui les concernent : un accompagnement pour cet accès à leur dossier pourra leur être assuré. Le dossier du jeune est accessible à celui-ci et à ses parents. Il peut faire l objet d échanges avec les intervenants de la SEM, notamment avec le médecin dans le cadre de rendez-vous. Les dossiers sont informatisés suivant les règles imposées par la Commission Nationale Informatique et Liberté. Article 10 - Respect mutuel et comportement civil Dans toutes circonstances, les usagers comme les professionnels doivent faire preuve de respect mutuel et adopter une attitude civile à l égard les uns des autres, dans le cadre des normes sociales et de bienséance. Chacun se comporte de façon sociale acceptable par tous, respectant l autre (ses idées, son corps, ses biens, ) de sorte que les relations aient lieu dans un climat favorable à l épanouissement de tous. Le règlement de fonctionnement Page 22

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil -

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil - Etablissement S.A.S. / ARPADE Services d Accueil et de Soins - Livret d accueil - Association Régionale de Prévention et d Aide face aux Dépendances et aux Exclusions Valeurs fondamentales de l Association

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR Maison de retraite Foyer de vie 6-8 avenue Théodore d Arthez 64 120 SAINT PALAIS Tél. : 05.59.65.73.04 Fax : 05.59.65.61.82 E.mail : contact@stelisa.com Nom : Prénom :.. Date :.. CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

Plus en détail

Une passerelle pour votre avenir

Une passerelle pour votre avenir Une passerelle pour votre avenir Livret d accueil Jeunes de 14 à 20 ans Plusieurs structures pour des parcours individualisés Des équipes pluridisciplinaires pour un service de qualité Enfance et Adolescence

Plus en détail

Livret d accueil. Accueil de nuit. 2 square Claude Debussy 45300 PITHIVIERS

Livret d accueil. Accueil de nuit. 2 square Claude Debussy 45300 PITHIVIERS Livret d accueil Accueil de nuit 2 square Claude Debussy 45300 PITHIVIERS Bienvenue chez Imanis Ce livret d accueil a pour objectif de vous permettre de : - mieux cerner le cadre d intervention de l association,

Plus en détail

SSIAD de Déville-Lès-Rouen. 4, rue Georges Hébert. 76250 Déville-Lès-Rouen 02.35.76.30.91. ssiad@chg-lafilandiere.fr

SSIAD de Déville-Lès-Rouen. 4, rue Georges Hébert. 76250 Déville-Lès-Rouen 02.35.76.30.91. ssiad@chg-lafilandiere.fr IVRET D ACCUEI Service Soins Infirmier A Domicile SSIAD de Déville-ès-Rouen 4, rue Georges Hébert 76250 Déville-ès-Rouen 02.35.76.30.91 ssiad@chg-lafilandiere.fr Centre d Hébergement Gérontologique A FIANDIERE

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE D AIDE A DOMICILE

LIVRET D ACCUEIL SERVICE D AIDE A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL SERVICE D AIDE A DOMICILE 31 Promenade du Campet 31220 CAZERES Tél : 05 61 98 27 72 Fax : 05 61 90 17 69 aideadomicile@comcomcazeres.fr Agrément qualité n N/010111/M/031/Q/027 PRESENTATION

Plus en détail

Des questions..des réponses

Des questions..des réponses 1 Des questions..des réponses C est quoi le Foyer 150?... 3 Qui travaille au Foyer 150?... 4 Pourquoi est-on placé au Foyer 150?... 4 Comment arrive-t-on au Foyer 150?...... 5 Première étape : contact

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Tél : 01 45 77 98 98 - Fax : 01 45 77 14 18 RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT 1. Les finalités de la prise en charge Conformément à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, l équipe de la

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE D'AIDE A DOMICILE Le présent document définit les règles générales d organisation et de fonctionnement du Service prestataire d Aide à Domicile de Ramonville-Saint-Agne

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés

Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés Association Accueil Savoyard SAMSAH/SAVS 89, rue de Warens 73 000 Chambéry Tel.: 04 79 62 78 26 Fax: 04 79 96 37 03 Septembre 2014 / Version

Plus en détail

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité

Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité Sommaire : Le mot du directeur... p. 2 Présentation de la M.A.S.... p. 3-4 - lieu de vie au cœur de la cité - organisation architecturale L admission... p. 5 Fonctionnement... p. 6 Le projet personnalisé...

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE 5 PREAMBULE SON ELABORATION SA DIFFUSION SA MODIFICATION SA REVISION L admission : REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE La prise en charge et son évolution : La période d évaluation. Le projet individualisé.

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 29 juin 2015 Chaque

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante FONDATION NATIONALE DE GÉRONTOLOGIE - MINISTÈRE DE L'EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ - 1997 La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement Règlement de Fonctionnement Service Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs Le règlement de fonctionnement est établi conformément aux dispositions du décret N 2008-1504 du 30 décembre 2008.

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016 Associations Familiales Laïques - Conseil Départemental 27, rue Lavoisier - 67200 Strasbourg - tél. : 03.88.29.06.49 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h courriel : info@afl67.com -

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires)

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires) Mairie de Moyeuvre-Grande REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS (Vacances scolaires) Centre Socioculturel L Escale 3 Place Leclerc - 57250 MOYEUVRE-GRANDE Tél. 03 87 67 67 01 - e-mail : lescale@mairie-moyeuvre-grande.fr

Plus en détail

Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7

Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Lycéens... page 2 Devoirs des lycéens... page 2 Droit des lycéens... page 7 Étudiants... page 9 Devoirs des étudiants... page 9 Droit des étudiants... page 13 5 rue de la Motte Brûlon

Plus en détail

Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de prévention en addictologie de l Aveyron

Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de prévention en addictologie de l Aveyron A.N.P.A.A. 12 8 avenue de Paris Immeuble «La Parisienne» 12000 RODEZ Tél. : 05 65 67 11 50 Fax : 05 65 42 24 96 E-mail : comite12@anpa.asso.fr Livret d accueil du centre de soins d accompagnement et de

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

«CONTRAT DE SEJOUR» Maison d'enfants Clair Logis 5, square Lamarck 75018 Paris. Tel : 01 53 41 82 50 Fax : 01 42 54 82 04. http://www.clair-logis.

«CONTRAT DE SEJOUR» Maison d'enfants Clair Logis 5, square Lamarck 75018 Paris. Tel : 01 53 41 82 50 Fax : 01 42 54 82 04. http://www.clair-logis. «CONTRAT DE SEJOUR» Maison d'enfants Clair Logis 5, square Lamarck 75018 Paris Tel : 01 53 41 82 50 Fax : 01 42 54 82 04 http://www.clair-logis.org/ 1 CONTRAT DE SEJOUR L établissement «Maison d Enfants

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CENTRE REY-LEROUX

LIVRET D ACCUEIL CENTRE REY-LEROUX LIVRET D ACCUEIL CENTRE REY-LEROUX LE MOT DE LA DIRECTION L arrivée de votre enfant au Centre REY-LEROUX est motivée par un besoin médical. Une équipe pluridisciplinaire va l accompagner tout au long de

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE PRIMAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE PRIMAIRE Ecole Française du Cap - 101 Hope Street - Gardens 8001 - Cape Town - Afrique du Sud Tél: +27 (0)21 461 2508 - Fax: +27 (0)21 461 5312 - courriel : secretariat@ecolefrancaiseducap.co.za www.ecolefrancaiseducap.co.za

Plus en détail

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR portail-animation.ufcv.fr Plaine des Tilles portail-animation.ufcv.fr Ufcv Délégation régionale de Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste BAUDIN 21000 Dijon Mis à jour le

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR CCAS d HEROUVILLE SAINT CLAIR EHPAD 504 quartier de Val 14200 HEROUVILLE ST CLAIR Tél : 02.31.46.23.40 Fax : 02.31.95.58.30 CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR 1 Le présent document définit les règles

Plus en détail

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Le règlement intérieur peut être consulté en ligne Coupon à compléter et à remettre obligatoirement en page 5 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR École primaire publique 32, rue de Bérentzwiller 68130 JETTINGEN Tél. : 03 89 68 07 60 RÈGLEMENT INTÉRIEUR l. HORAIRES De 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h00 les lundi, mardi, jeudi et vendredi Classe maternelle

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service facultatif rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES

VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES VILLE D'ORANGE Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS REGLEMENT INTERIEUR ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES et EXTRASCOLAIRES L'accueil des enfants en Loisirs périscolaires et extrascolaires

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

CONTRAT DE S EJOUR. CENTRE HOSPITALIER La Palmosa

CONTRAT DE S EJOUR. CENTRE HOSPITALIER La Palmosa CENTRE HOSPITALIER La Palmosa Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes 1, Route de Gorbio 06500 MENTON Tél. accueil : 04.93.28.73.02 - Télécopie : 04.93.28.76.51 Horaires d ouvertures

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH

ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH COMMUNE DE PONTCHATEAU REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES MUNICIPAUX ECOLE PRIMAIRE QUERAL ECOLE MATERNELLE CHARLES PERRAULT ECOLE DU CHAT PERCHE SAINT-ROCH Le présent règlement, adopté par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CONSTRUCTION D UNE SECTION D ÉDUCATION MOTRICE AU COLLEGE DU MARAIS DE CAUFFRY UN PROJET RARE EN FRANCE La rentrée scolaire 2015-2016 sera marquée par la construction d un bâtiment destiné

Plus en détail

N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015. Nom... Prénoms...

N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015. Nom... Prénoms... PHOTO N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015 Nom... Prénoms... Je souhaiterai intégrer votre établissement à la rentrée 2015. Je vous demande donc d étudier mon dossier en vue d

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN L'admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de

Plus en détail

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des Sections de Techniciens Supérieurs Vu le décret 2006-1093 du 29 août 2006 (J.O. du 31.08.2006), Vu

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des sections de techniciens supérieurs Vu la délibération du conseil d administration du lycée en date du 29 mai 2007 approuvant la convention-type

Plus en détail

PASS sports vacances. Sommaire

PASS sports vacances. Sommaire PASS sports vacances Sommaire PREAMBULE Article 1 : Modalités d inscription Article 2 : Modalités de fonctionnement Article 3 : Les infrastructures Article 4 : Tarification Article 5 : Sécurité et secours

Plus en détail

Règlement intérieur de l établissement année 15-16

Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Ecole Sainte Anne Saint Joachim 3 rue de Ker Anna 56400 Sainte Anne d'auray Règlement intérieur de l établissement année 15-16 Admission et inscription à l école Maternelle Tout enfant est admissible à

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT

Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Restaurant Scolaire d Ampuis REGLEMENT Préambule : La commune d Ampuis organise un service de restauration destiné à accueillir les enfants de maternelle (service à table) et de primaire (sous forme de

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Résidence de Pen Allé Rue de Général Penfentenyo 29750 LOCTUDY Tel : 02.98.87.92.10 Fax :02 98 87 89 85 penalle@fondation-masse-trevidy.com Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Livret d Accueil. ARADOPA UNA Agrément qualité n R 29.01.09 A 051 Q-001 Service autorisé depuis le 30/03/2005 par le Conseil Général de la Marne

Livret d Accueil. ARADOPA UNA Agrément qualité n R 29.01.09 A 051 Q-001 Service autorisé depuis le 30/03/2005 par le Conseil Général de la Marne Version juin 2010 Livret d Accueil ARADOPA UNA Agrément qualité n R 29.01.09 A 051 Q-001 Service autorisé depuis le 30/03/2005 par le Conseil Général de la Marne ARADOPA UNA Mandataire Agrément qualité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Psychiatrie. Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com

Psychiatrie. Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com Psychiatrie Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com Psychiatrie L équipe soignante Bienvenue La Clinique d Aufréry accueille en hospitalisation

Plus en détail

Règlement de fonctionnement du. Service d accompagnants des étudiants

Règlement de fonctionnement du. Service d accompagnants des étudiants Règlement de fonctionnement du Service d accompagnants des étudiants mis à jour au 1er septembre 2014 (Selon décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003) 1 Préambule : Préambule : Le présent document s adresse

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION

NOTICE D'INFORMATION 04 Union Départementale des Associations Familiales des Alpes de Haute-Provence NOTICE D'INFORMATION 39 Boulevard Victor Hugo Le Florilège 04000 DIGNE LES BAINS 1/14 Présentation du dispositif de protection

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION LES PETITS MALINS L association «Les Petits Malins» a pour mission d organiser et de mettre en place des activités socio-éducatives pour les enfants à partir de trois ans

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

SERVICE DE PORTAGE DE REPAS A DOMICILE

SERVICE DE PORTAGE DE REPAS A DOMICILE Ville d'aubière C.C.A.S. Centre Communal d'action Sociale Place de l'hôtel de Ville BP 44 63171 AUBIERE Cédex tél : 04-73-44-00-03 Fax : 04-73-44-00-04 SERVICE DE PORTAGE DE REPAS A DOMICILE Règlement

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail