Le taux de service en linéaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le taux de service en linéaire"

Transcription

1 Le taux de service en linéaire Etude Shopper + Baromètre ECR SymphonyIRI Group (vague Eté 2010) Mardi 26 octobre Aéroclub de France Matinée ECR organisée par M. Xavier HUA Délégué General ECR France

2 Nos objectifs pour cette matinée 1. Répondre à l attente d ECR France de mettre en lumière les faits marquants de la rupture en linéaire 2. Quantifier et illustrer les enjeux pour les marques et les magasins Historique baromètre DOOS ECR France (vague Eté 2010) Etude Shopper sur les reports et substitutions d achat 3. Participer aux actions correctrices à venir!!! 2 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

3 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 3 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

4 Un CA PGC en 2010 (CAM P8 HM+SM) qui est en ligne avec l historique CA PGC (Md ) et évolution valeur (%) en HM+SM 60,8 66,2 65,6 73,2 74, ,1% +4,5% +3,2% +2,8% -1,8% -0,8% +2,2% +2,2% +2,7% +2,5% +2,7% Moyenne depuis 2000 CA +2,2% = Prix +1,6% x Vol +0,6% Inflation & valorisation 4 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

5 2010 (+2,4%) confirme 2009 (+2,2%), le volume se tient en HM+SM. Attention volume P8 : +0,0% et P9 : +0,3%... CA PGC (Md ) et évolution valeur (%) en HM+SM ,1% +4,5% +3,2% +2,8% -1,8% -0,8% +2,2% +2,2% +2,7% +2,5% +2,7% Prix : +0,3% Inflation: -0,1% Valorisation: +0,4% Moyenne depuis 2000 CA +2,2% Prix +1,6% Vol +0,6% 5 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

6 Une activité promotionnelle toujours soutenue en 2009 et 2010 % CA PGC en Promotion en HM+SM 15,0% 15,0% 14,4% 14,5% 16,2% 16,6% 17,3% 17,7% 17,4% 18,0% 18,0% Une progression régulière du CA réalisé en promotion (MEA+prospectus, MEA, Prospectus, quantité gratuite en rayon, réduction de prix) Des MDD nettement moins promues que les Marques Nationales % CA en Promotion MDD : 10,9% (2007), 11,1% (2008), 12,1% (2009) 11,0% (2010) % CA en Promotion MN : 21,1% (2010) 6 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

7 Contexte PGC et place de la rupture 7 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

8 Le shopper en 2010 (moyenne 5 dernières années) Le shopper est une «shoppeuse» 74% de shoppeuses Temps passé en rayon 63s Nb de produits différents achetés par catégorie 1.4 produits 8 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

9 Un contexte difficile 2010 marque une détérioration de la relation entre les shoppers et l'univers des PGC : Sentiment de MEFIANCE Sentiment d' ARNAQUE "On nous gruge!" Des explications multiples : influence des medias, promotions complexes, écarts croissants de prix, packagings trompeurs... 9 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

10 Les 5 commandements du shopper en 2010 Changer de magasin Préparer plus ses courses Sentiment d' ARNAQUE Se recentrer sur l'essentiel Dans les rayons, aller droit au but Tester les produits 10 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

11 En 2010 plus que jamais, la rupture est critiquée par les shoppers La rupture : une insatisfaction (ponctuelle?) qui s'ajoute à un sentiment de méfiance généralisée Vs les PGC Une rupture de moins en moins bien acceptée Une rupture d'autant plus critiquée que 2010 est caractérisée par une plus forte prédétermination à l'achat : Prédétermination marque PGC 41% +11 pts 52% Des achats plus préparés, plus figés l'absence du produit recherché est source de frustration 11 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

12 Perception des shoppers 12 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

13 Quelles sont les attentes des shoppers? Quelles sont vos attentes concernant les rayons? 1. Visibilité des prix 43% Des rayons toujours 2. pleins 28% Choix 24% 3. Promotion 22% Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

14 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 14 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

15 Baromètre ECR? Un observatoire du taux de service en linéaire : Méthodologie Daily Out Of Stock (DOOS) de SymphonyIRI Group, développée en partenariat avec ECR France Analyse des ventes quotidiennes par magasin des références consommateurs Sélection des catégories 61 catégories réparties dans 4 Départements : Epicerie, Liquides, DPH, PLS Poids Fixe 10 Rayons : Epicerie sucrée et Epicerie Salée, BRSA et Eaux, Spiritueux et Champagnes, Bières, Hygiène, Entretien, Frais non Laitiers, Crèmerie, Surgelés/Glaces Pour l ensemble des références représentant 80% du CA d une catégorie soit près de références consommateurs étudiées Sur le circuit HM (1 700 HM) 4 vagues de 13 semaines par an Hiver / Printemps / Eté / Automne 15 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

16 Baromètre ECR? Un observatoire du taux de service en linéaire : Référence consommateur un regroupement d EANs qui correspondent pour un shopper au «même» produit exemples : Catégorie Eaux Plates Natures : EAN de la réf PET 1,5L X1 et EAN de la ref PET 1,5L x 6 Catégories Colas : EAN de la ref PET 1,5L et EAN de la ref PET 1,5L dont 15% gratuit. Quelque soit le type de marques Marques Nationales (MN) MDD Autres Marques 16 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

17 Baromètre ECR? Eligibilité Seules les références/magasins/jours nommés ayant des ventes unités médianes d au moins 3 unités par jour sont retenues Elles sont éligibles pour intégrer le baromètre ECR. Jours nommés : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi par opposition aux jours datés (ex : lundi 20 juillet 2009). 17 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

18 Baromètre ECR? Ventes normales Pour chaque référence consommateur, dans chaque magasin, chaque jour nommé, un niveau de ventes normales est calculé (algorithme reposant sur la médiane, des indices de trafic et de saisonnalité) en unité et en valeur. 18 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

19 Baromètre ECR? Ventes anormalement basses pour un mardi Rupture partielle Ventes nulles Rupture complète Ventes anormalement basses pour un samedi Rupture partielle Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi = Ventes normales 19 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

20 Lexique Baromètre ECR Les Taux de ruptures exprimés en % 1. TRQC: Taux de Ruptures Quotid. Complètes (%) Part des observations en Ruptures Complètes 100 * Observations en Ruptures complètes / Observations éligibles 2. TRQP net: Taux de Ruptures Quotid. Partielles net (%) Part des observations en Ruptures Partielles 100 * Observations en Ruptures partielles / Observations éligibles 20 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

21 Lexique Baromètre ECR Les enjeux exprimés en (= pertes de CA liées aux ruptures) et en % L Enjeu est une valorisation en CA des ruptures complètes et partielles, pour chaque référence, chaque jour et chaque magasin En Rupture Complète, les ventes sont nulles, l Enjeu correspond au CA des Ventes normales En Rupture Partielle, les ventes sont anormalement basses, l Enjeu correspond au CA x Ventes normales les Ventes réalisées Enjeu en euros ( ) Somme des enjeux en Ruptures Complètes et/ou Ruptures Partielles nettes Enjeu relatif (%) Poids de l enjeu vs le CA normal 100 * Enjeux / Ventes normales en CA dans les observations éligibles 21 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

22 Méthodologie étude Shopper Ruptures Total PGC et départements : shoppers observés et interrogés face à l'offre depuis 2006 Lecture sur 26 catégories de produits (plusieurs études) HM et SM - toutes enseignes Question posée : «Si aujourd hui, vous n aviez pas trouvé le produit que vous venez d acheter, qu auriez-vous fait?» Vous auriez acheté un autre produit dans ce rayon substitution Vous auriez acheté un produit d un autre rayon substitution Vous auriez remis votre achat à plus tard dans ce magasin achat plus tard Vous auriez acheté ce produit dans un autre magasin achat ailleurs 22 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

23 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 23 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

24 Le taux de service ne s améliore guère depuis 3 ans Un taux de service de 90% et stable (-) 90,1% 89,8% 89,7% 89,6% CAM Eté Fin 2008 CAM Eté Fin 2009 CAM Eté Fin 2010 Eté Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

25 Le taux de service ne s améliore guère depuis 3 ans Le résultat Eté 2010 confirme la tendance : plus de 10% de ruptures Des ruptures d au moins une journée : 7,1% Des ruptures en cours de journée : 3,3% TRQ Total TRQ Partielles 9,9% 3,3% 10,2% 10,3% 10,4% 3,2% 3,2% 3,3% TRQ Complètes 6,6% 7,0% 7,1% 7,1% CAM Eté Fin 2008 CAM Eté Fin 2009 CAM Eté Fin 2010 Eté Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

26 Le taux de service ne s améliore guère depuis 3 ans Chaque résultat saison confirme la tendance d une stabilité lente détérioration 9,7% 9,6% 9,8% 10,3% 10,1% 10,0% 10,1% 10,5% 10,3% 10,2% 10,3% 10,4% TRQ Total 7,2% 7,3% 6,4% 6,5% 6,5% 6,9% 6,9% 7,0% 7,0% 7,1% 7,1% 6,7% TRQ Complètes 3,3% 3,1% 3,3% 3,5% 3,2% 3,0% 3,3% 3,3% 3,2% 2,9% 3,2% 3,3% TRQ Partielles Automne 2007 Hiver 2008 Printemps 2008 Eté 2008 Automne 2008 Hiver 2009 Printemps 2009 Eté 2009 Automne 2009 Hiver 2010 Printemps 2010 Eté Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

27 Un enjeu financier qui progresse depuis 3 ans La valorisation du taux de rupture de 10,4% correspond à 6,6% d enjeux relatifs (Eté 2010) % Enjeux Global 6,2% 6,4% 6,6% 6,6% % Enjeux en Ruptures Partielles 2,2% 2,2% 2,2% 2,3% % Enjeux en Ruptures Complètes 4,0% 4,3% 4,4% 4,3% 27 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. CAM Eté Fin 2008 CAM Eté Fin 2009 CAM Eté Fin 2010 Eté 2010

28 Un enjeu financier important On applique l enjeu actuel de 6,6% (Baromètre ECR CAM 2010 fin Eté) au CA réalisé en HM sur le total PGC (InfoScan Census ) CA PGC en HM (CAM à fin P8 2010) = 45,32 Md Enjeu Ruptures PGC en HM (DOOS) = 2,99 Md Enjeu Ruptures PGC pour 1 HM (DOOS) = 1,72 Million En pratique, le shopper peut effectuer un achat de substitution (un autre produit dans ce rayon, un produit d un autre rayon), acheter plus tard ce même produit dans le magasin, acheter ailleurs ce même produit. 28 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

29 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 29 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

30 Impact des ruptures sur l'achat 30 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

31 Quel comportement face à la rupture? source shoppers 44% de ventes perdues le jour de l'achat dans le magasin concerné 31 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

32 Quel comportement face à la rupture? source shoppers 56% substituent 47% autre marque 9% même marque 44% reportent leur achat 32% achèteront ce produit la fois d'après 12% achèteront dans un autre magasin 32 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

33 Quel niveau de perte pour le magasin et la marque? La rupture est plus dommageable à la marque qu'au magasin Perte pour le magasin : 12%...a minima Un cumul de rupture dangereux pour l'image et la fidélité au point de vente. 32% déclarent acheter le produit la prochaine fois dans ce magasin...mais : 5,4 enseignes fréquentées en moyenne (source Kantar) 1/3 des shoppers ici interrogés ne sont pas dans leur magasin principal ce même produit sera peut être encore en rupture la prochaine fois! Perte pour la marque : 47%...a minima 33 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

34 Un enjeu financier important Enjeu Ruptures PGC en HM (DOOS) = 2,99 Md 6,6% CA annuel HM 12% de pertes pour le magasin à minima 47% de pertes pour la marque à minima Total HM: 359 millions 1 HM : 206 k (0,8% CA) Total Marques: 1,4 Md 1 marque : 3,1% CA 34 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

35 Peu d'évolution de comportement depuis 2005 source shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 56% 55% 57% 59% 54% 56% 29% 32% 33% 29% 35% 33% 15% 13% 10% 12% 11% 11% Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

36 Peu de différences de comportement entre enseignes source shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 12% 11% 13% 11% 15% 12% 12% 12% 12% 14% 20% 36% 32% 32% 33% 29% 30% 33% 30% 30% 32% 22% 28% 14% 56% 57% 55% 60% 55% 55% 58% 58% 56% 64% 52% 50% 36 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

37 Lien entre l'âge et le comportement face à la rupture source shoppers 66% Substitution Achat + tard Achat ailleurs 59% 57% Plus on est âgé, plus l achat est remis à plus tard dans le même magasin fidélité à la marque et au magasin 29% 27% 22% 52% 34% 50% 39% 12% 14% 14% 13% 11% - 25 ans ans ans ans + 55 ans 37 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

38 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA Heureusement, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 38 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

39 Résultats baromètre ECR 39 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

40 Les grands rayons à travailler en priorité Surgelés-Glaces en n 1 puis Epicerie Salée et DPH Poids / Enjeu Global PdM CA 20,6% 18,3% 21,8% 18,9% 23,4% 28,9% 13,0% 9,3% 10,0% 9,1% 8,2% 8,6% 6,4% 3,5% EPICERIE SALEE EPICERIE SUCREE LIQUIDES DPH CREMERIE FRAIS NON LAITIERS LS SURGELES GLACES Contribution 40 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

41 Peu d évolution depuis 3 ans Poids / Enjeu global des ruptures ( ) Priorité 6,0 6,0 5,7 8,0 8,5 8,9 26,3 25,5 24,9 SURGELES GLACES FRAIS NON LAITIERS LS CREMERIE n 1 16,1 15,7 15,6 LIQUIDES 9,8 9,6 9,8 DPH n 3 20,6 21,2 22,0 EPICERIE SUCREE 13,2 13,4 13,1 EPICERIE SALEE n 2 CAM Fin Eté 2008 CAM Fin Eté 2009 CAM Fin Eté Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

42 Ruptures selon les marchés (été 2010) Enjeux RP net % Taille des bulles = Enjeu relatif global (%) 4,0% 3,5% 3,0% Essuie tout 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% Riz Saumon Anisés Papier toilette BAFP 42 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. Limonades Boissons au thé Bières de luxe Humides chats Aliments Humides chiens 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% 4,3% Secs Chats Enjeux RC % Poissons surg. Plats cuisinés français Lessives Shampooing Gels Douches Aliments Secs Chiens 2,3% Plats cuisinés surgelés

43 Marchés DPH (été 2010) 4,0% 3,5% 3,0% Essuie 2,5% tout Enjeux RP net % 2,0% 1,5% 1,0% Mouchoirs Papier toilette Gels Douches Lessives 0,5% Shampooing 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC % 43 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

44 Marchés Crèmerie (été 2010) 4,0% Pates fraiches salées et fromages fondus Enjeux RP net % 3,5% Crèmes fraiches Fromages Frais 3,0% 2,5% Beurres 2,0% Pates molles 1,5% 1,0% 0,5% Pates pressées Oeufs Lait LC Desserts Frais Yaourts 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC % 44 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

45 Marchés Liquides (été 2010) Enjeux RP net % 4,0% 3,5% 3,0% Jus de fruits Limonades BAFP EGN Boissons au thé EPN Limes 2,5% Colas Sodas Tonics /BAFG 2,0% Bières spéciales Bières de luxe 1,5% Anisés 1,0% 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC % 45 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

46 Marchés Epicerie Sucrée (été 2010) 4,0% 3,5% 3,0% Patisserie indus indiv Biscuits patissiers Tablettes de choc Confiserie de sucre Enjeux RP net % 2,5% 2,0% 1,5% Sucres Pain de mie Solubles Cafés hors dosette Confiserie de chocolat 1,0% Viennoiserie indus Céréales Café dosettes 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% Enjeux RC % 46 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

47 Marchés Epicerie salée (été 2010) Enjeux RP net % 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% Champignons Riz Thons appertisés Haricots verts Huiles alimentaires Graines salées Extrudés et Tuiles Pates alimentaires Aliments Humides chiens Humides chats Plats cuisinés français 1,0% 0,5% Aliments Secs Chats Aliments Secs Chiens 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC % 47 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

48 Ruptures selon les marchés (été 2010) Face à la moyenne (enjeux ruptures en PGC = 6,6%), une large dispersion des ruptures selon les marchés (offre) et les besoins & usages Rupture Complète Enjeu RC Rupture partielle Enjeu RP Plats Cuisinés surgelés 16,7% Boissons aux F Plates 3,3% Lessives généralistes 15,4% Aliments humides Chiens 3,2% Aliments humides Chiens 14,1% Thés glacés 3,2% Poissons surgelés 13,8% Limonades 3,1% Shampoings 12,5% Jus de Fruits 3,0% Total PGC 4,3% Total PGC 2,3% Beurres 1,6% Aliments secs Chats 1,2% Eaux Plates Nature 1,5% Lessives généralistes 1,0% Colas 1,3% Plats cuisinés surgelés 0,9% Essuie Tout 1,1% Shampoings 0,9% Papier Toilette 0,3% Aliments secs Chiens 0,9% 48 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

49 Marchés DPH (été 2010) 1. Les marchés DPH illustrent l importance de l usage et de l offre Enjeu global faible pour les marchés indispensables Enjeu ruptures complètes élevé pour les marchés à offre large (variétés) 14,4% 0,9% 16,4% 1,0% 10,1% 1,5% % Enjeux Global % Enjeux en Ruptures Partielles % Enjeux en Ruptures Complètes 1,8% 1,5% 0,3% 3,5% 2,4% 1,1% 4,7% 2,4% 2,2% 8,6% 13,5% 15,4% 49 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. PAPIER TOILETTE ESSUIE TOUT MOUCHOIRS EN PAPIER GELS DOUCHES SHAMPOOINGS LESSIVES GENERALISTES

50 Marchés DPH (été 2010) 1. Les marchés DPH illustrent l importance de l usage et de l offre Enjeu global faible pour les marchés indispensables Enjeu ruptures complètes élevé pour les marchés à offre large (variétés) Nbre refs Nbre refs en linéaire PAPIER TOILETTE ESSUIE TOUT MOUCHOIRS GELS DOUCHES SHAMPOOINGS LESSIVES GENERALISTES 50 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

51 Marchés Crèmerie (été 2010) 2. Les marchés Crèmerie illustrent l importance des flux tendus (cf DLC UF) Globalement des marchés Crèmerie peu «rupturistes» sauf le Lait LC 4,0% Pates fraiches salées et fromages fondus Enjeux RP net % 3,5% Crèmes fraiches Fromages Frais 3,0% 2,5% Beurres 2,0% Pates molles 1,5% 1,0% 0,5% Pates pressées Oeufs Lait LC Desserts Frais Yaourts 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% 51 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. Enjeux RC %

52 Des Ruptures moins importantes en Crèmerie quelque soit l enseigne, et assez homogènes % Enjeux Global 4,8% 4,8% 5,1% 5,3% 5,6% 5,6% 5,8% 6,1% 2,1% % Enjeux en Ruptures Partielles 2,2% 2,2% 2,2% 2,2% 2,2% 2,4% 2,6% % Enjeux en Ruptures Complètes 2,6% 2,7% 2,9% 3,1% 3,4% 3,2% 3,3% 4,0% Enseigne 7 52 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. Enseigne 3 Enseigne 6 Enseigne 5 Enseigne 2 Enseigne 8 Enseigne 1 Enseigne 4

53 Dispersion par enseigne 13,1% 5,6% 4,3% 3,3% 3,5% 2,9% 5,0% 5,2% 4,0% 4,1% 3,4% 3,0% 6,0% 4,5% 3,8% 8,2% 6,9% 6,4% 5,4% 5,6% 4,8% 4,0% 4,0% 4,0% 7,8% 7,7% 6,1% 4,8% 4,6% 2,0% BEURRES FROMAGES FRAIS PATES MOLLES OEUFS CREMES FRAICHES ET UHT PATES PRESSEES YAOURTS DESSERTS FRAIS PATES FRAICHES SALEES ET FROMAGES FONDUS LAIT LC 53 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

54 Marchés Epicerie salée (été 2010) Enjeux RP net % 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% Champignons Riz Thons appertisés Haricots verts Huiles alimentaires Graines salées Extrudés et Tuiles Pates alimentaires Aliments Humides chiens Humides chats Plats cuisinés français 1,0% 0,5% Aliments Secs Chats Aliments Secs Chiens 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC % 54 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

55 Marchés Epicerie salée (été 2010) 3. Les marchés Epicerie Sucrée illustrent la moindre rupture des MDD face aux Marques Nationales 9,7% % Enjeux Global 8,3% 7,2% 6,6% 5,5% 5,1% 4,9% 4,2% EXTRUDES ET TUILES MDD GRAINES SALEES MDD HUILES ALIMENTAIRES MDD PATES ALIMENTAIRES MDD 55 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

56 Marchés Epicerie salée (été 2010) La moindre rupture des MDD s observe au sein de toutes les enseignes (indice % Enjeux des MDD / Total de la catégorie Pâtes alimentaires) HM Enseigne 4 Enseigne 7 Enseigne 8 Enseigne 2 Enseigne 1 Enseigne 5 Enseigne 3 Enseigne 6 56 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

57 Résultats Shopper 57 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

58 Quelles différences par catégorie? 58 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

59 Différences par départements source shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 12% 16% 12% 12% 9% 32% 35% 34% 27% 29% 56% 49% 54% 60% 62% TOTAL DEPARTEMENTS DPH EPICERIE LIQUIDES FRAIS 59 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

60 Un univers Liquides caractérisé par plus de substitution, en particulier les eaux et bières Substitution Achat + tard Achat ailleurs 12% 12% 9% 3% 3% 1% 3% 7% 10% 13% 11% 28% 14% 16% 16% 10% 32% 27% 26% 35% 30% 15% 41% 28% 90% 84% 89% 86% 56% 60% 65% 48% 52% 52% 69% 49% 60 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

61 L'épicerie sucrée : plus homogène, mis à part les dosettes de café, au plus fort taux d'"achat ailleurs" Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 12% 12% 5% 12% 7% 12% 12% 19% 9% 11% 32% 34% 25% 35% 43% 34% 33% 38% 26% 37% 56% 54% 70% 53% 50% 54% 55% 44% 53% 64% PGC Epicerie Biscuits sucrés Céréales PCP Poudres chocolatées Café tor. Café dosettes Conf de chocolat Chocolat tablettes 61 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

62 Un univers épicerie salée homogène Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 12% 12% 4% 10% 9% 11% 10% 32% 34% 44% 29% 31% 29% 26% 56% 54% 52% 60% 60% 60% 64% PGC Epicerie Huile Ketchup Riz Dog Food Cat Food 62 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

63 Un univers DPH marqué par un plus fort taux de report Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 12% 16% 5% 13% 9% 11% 32% 35% 28% 44% 29% 25% 56% 49% 67% 43% 62% 64% PGC DPH Gels douches Shampooings FRAIS Fromage 63 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

64 Différences entre catégories Quels éléments structurels aux catégories pour expliquer un plus fort niveau de substitution? 1. Faible prédetermination marque : 50% de substitution chez les prédéterminés, 61% chez ceux qui ce décident face à l'offre Ex : Fromages 2. Plus de substitution sur les marchés «indispensables», les marchés avec marques plus nombreuses / moins différenciées (?) Ex : Eaux embouteillées, biscuits Plus de substitution sur les catégories de variétés Ex : Gels douche, boissons aux fruits De multiples formats au sein de la même marque Ex : eaux embouteillés, bières Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

65 En cas de substitution, même marque ou autre marque? 65 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

66 En cas de substitution, 84% des shoppers achètent un produit d'une autre marque Une fidélité / un attachement à la marque mis à mal par les ruptures en magasin La rupture comme moyen de modifier ses habitudes d'achat...sous la contrainte 66 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

67 Report sur la même marque Comportement face à la rupture : 56% de substitution + 44% de report 16% des substitutions seulement sur la même marque 35% 30% 25% 20% 15% moyenne PGC 16% 10% 5% 0% 67 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

68 Marque nationales Vs Marques d'enseignes quelles différences? 68 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

69 Un écart limité entre MN et MDD 56% de substitution au total PGC 53% sur les marques nationales 64% sur les marques d'enseigne 69 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

70 Agenda Pour démarrer quelques chiffres clé PGC & Shopper Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s améliore guère depuis 3 ans Un enjeu financier de 6.6% de CA Heureusement, le shopper peut reporter son achat ou substituer Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes? 6 Quelles actions prioritaires demain? 70 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

71 Connaître les références à surveiller 25 1ères références = 8% des Enjeux globaux CA des 60 catégories de produits 40 refs : 10% Enjeux 193 refs : 25% Enjeux Rkg 25 ref les plus rupturistes en Enjeu Global ( ) 727 refs : 50% Enjeux 40,0% ,0% ENJEU GLOBAL NET ENJEU GLOBAL NET RELATIF ,0% 25,0% ,0% 15,0% ,0% ,0% 0,0% 0 BIERES DE LUXE BIERES SPECIALES BIERES DE LUXE APERITIFS ANISES COLAS LAIT LC COLAS LAIT LC LAIT LC COLAS EAUX GAZEUSES NATURE LAIT LC LAIT LC EAUX PLATES NATURE BIERES SPECIALES LAIT LC EAUX PLATES NATURE HUILES ALIMENTAIRES BIERES SPECIALES BIERES SPECIALES CAFES TORREFIES (dosettes) LAIT LC LAIT LC LAIT LC HUILES ALIMENTAIRES 71 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. Catégories des references

72 Connaître les magasins à travailler Dispersion Enjeu Global Relatif (%) - Cumul 20aine de ref-eté ,0% 2% des magasins (7) : 10% des Enjeux de cette catégorie 20,0% 7% des magasins (23) : 15% des Enjeux 19% des magasins (63) : 50% des Enjeux 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary. Magasins

73 Ce qu'il vous faut savoir pour comprendre les 13 principales causes de Rupture Univers Distributeur Processus Conjoint Univers Industriel Fréquence et moment de réapprovisionnement du linéaire Gestion défaillante ou absence de réserve au niveau du point de vente Capacité linéaire non adaptée à la rotation du produit Méconnaissance du processus d'approvisionnement du PDV Rupture industrielle Problème de livraison entrepôts Fréquence de Gestion des références Colisage inadapté réapprovisionnement promotionnelles, standard et magasin par les entrepôts nouveaux produits Système automatisé de réapprovisionnement mal adapté Problème de synchronisation Supply Chain Anticipation des pics de ventes Prévisions inadaptées au contexte (Publicité, effet canicule...) 73 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

74 MERCI DE VOTRE ATTENTION Frédéric NICOLAS Directeur Shopper Insights SymphonyIRI Group Tel : Mobile : rue André Derain, Chambourcy Cedex, France Frédéric BASSETO Directeur Analytics & Shopper Knowledge SymphonyIRI Group Tel : Mobile : rue André Derain, Chambourcy Cedex, France 74 Copyright SymphonyIRI Group, Confidential and Proprietary.

Observatoire ECR du taux de service au consommateur

Observatoire ECR du taux de service au consommateur Observatoire ECR du taux de service au consommateur Premiers résultats du baromètre national ECR-IRI Olivier LABASSE ECR France ECRResponse Efficient Consumer Response Olivier GERADON de VERA L agenda

Plus en détail

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires 1 Objectif du kit de sensibilisation Mettre à disposition des industriels et des

Plus en détail

CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME. ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015. Anne HAINE Loïc DANEL. Nielsen France

CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME. ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015. Anne HAINE Loïc DANEL. Nielsen France CRÉER DE LA VALEUR AVEC LES MARQUES DE PME Anne HAINE Loïc DANEL Nielsen France Directrice Commerciale Insight Leader ASSISES DE LA MARQUE 23 Juin 2015 en volume, les marchés tiennent bon PGC+FLS - % évolution

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 5 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,5% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1,1% en cumul à date). Cette

Plus en détail

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France L environnement media a changé PRESSE TELEVISION AFFICHAGE RADIO COURRIER ONLINE drastiquement

Plus en détail

Le Drive dans les PGC. IFM Jacques Dupré, Directeur Insights Frédéric Nicolas, Directeur Shopper Insights

Le Drive dans les PGC. IFM Jacques Dupré, Directeur Insights Frédéric Nicolas, Directeur Shopper Insights Le Drive dans les PGC IFM Jacques Dupré, Directeur Insights Frédéric Nicolas, Directeur Shopper Insights 17 juin 2014 Agenda 1 Le parc et le suivi IRI 2 Les performances du Drive à date 3 Les comportements

Plus en détail

Conjoncture Marché. Février Jacques Dupré Directeur Insights

Conjoncture Marché. Février Jacques Dupré Directeur Insights Conjoncture Marché Février 2016 Jacques Dupré Directeur Insights Synthèse février 2016 : les PGC en tous circuits* Les résultats du mois de février sur les PGC sont très médiocres avec une augmentation

Plus en détail

Conjoncture Marché. Les équipes IRI vous souhaitent une excellente année Décembre Jacques Dupré Directeur Insights

Conjoncture Marché. Les équipes IRI vous souhaitent une excellente année Décembre Jacques Dupré Directeur Insights Conjoncture Marché Décembre 2015 Les équipes IRI vous souhaitent une excellente année 2016 Jacques Dupré Directeur Insights Synthèse décembre 2015 : les PGC en tous circuits* Le mois de décembre confirme

Plus en détail

Conjoncture Prix. Février 2015 N 86. GPS Gestion du Prix Scanning. Chambourcy, le 03 mars 2015

Conjoncture Prix. Février 2015 N 86. GPS Gestion du Prix Scanning. Chambourcy, le 03 mars 2015 Conjoncture Prix Février 2015 N 86 GPS Gestion du Prix Scanning Chambourcy, le 03 mars 2015 Agenda Pages Les chiffres du mois 3 Ce qu il faut retenir 4 L inflation à 1 an 7 L inflation à 1 mois 14 Annexes

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 3 0 n o v e m b r e 2014 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,9% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1,4% en cumul à date). Cela

Plus en détail

ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE

ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE ETUDE SHOPPERS SYNTHESE DE L ETUDE PREAMBULE Cette étude réalisée dans le cadre du groupe Distribution de l UPPIA a pour objectif de comprendre le shopper de conserves : son panier, sa vision du rayon,

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

Conjoncture Marché. Juin Jacques Dupré Directeur Insights

Conjoncture Marché. Juin Jacques Dupré Directeur Insights Conjoncture Marché Juin 2016 Jacques Dupré Directeur Insights Avant-propos 2 sujets ont alimenté les conversations au mois de juin et tout début juillet : La météo avec l espoir que l été allait enfin

Plus en détail

Conjoncture Prix. Juin 2015 N 90. GPS Gestion du Prix Scanning. Chambourcy, le 06 juillet 2015

Conjoncture Prix. Juin 2015 N 90. GPS Gestion du Prix Scanning. Chambourcy, le 06 juillet 2015 Conjoncture Prix Juin 2015 N 90 GPS Gestion du Prix Scanning Chambourcy, le 06 juillet 2015 Agenda Pages Les chiffres du mois 3 Ce qu il faut retenir 4 L inflation à 1 an 7 L inflation à 1 mois 14 Annexes

Plus en détail

Le tout nouveau Baromètre ECR-IRI

Le tout nouveau Baromètre ECR-IRI Le tout nouveau Baromètre ECR-IRI Premiers résultats Cécile Pasquet Marketing Produits 16 Octobre 2013 Agenda 1 Le tout nouveau Baromètre ECR-IRI 2013 2 La rupture du point de vue consommateur : l absence

Plus en détail

Les nouveaux relais de croissance en proximité

Les nouveaux relais de croissance en proximité Les nouveaux relais de croissance en proximité La proximité aujourd hui et demain IFLS 22 septembre 2016 Jacques DUPRE Directeur Insights et Communication IRI La proxi : la règle des 10 10 000 points de

Plus en détail

I - BILAN DE L ACCUEIL

I - BILAN DE L ACCUEIL - 1 - - 2 - Depuis les années 90, Les Restos du cœur de Gisors, situés rue de L Arsenal dans un local mis à disposition par la Municipalité, distribuent des denrées alimentaires en équivalents repas et

Plus en détail

Conjoncture Marché. Février 2015. Jacques Dupré Directeur Insights

Conjoncture Marché. Février 2015. Jacques Dupré Directeur Insights Conjoncture Marché Février 2015 Jacques Dupré Directeur Insights Synthèse février 2015 : les PGC en tous circuits Une légère baisse de régime sur la période avec une croissance volume de +0,2% contre +0,7%

Plus en détail

21 juin 2012. Baromètre Printemps 2012 SymphonyIRI Group / Climpact

21 juin 2012. Baromètre Printemps 2012 SymphonyIRI Group / Climpact 21 juin 2012 25 juin 2012 1 Baromètre printemps 2012 Introduction Alors que nous sommes déjà rentrés dans la seconde quinzaine du mois de juin, nous nous demandons si l été va se décider à arriver. Et

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 4 J U I L L E T

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 4 J U I L L E T N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 4 J U I L L E T 2 0 1 3 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +3.1% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1.3% en cumul à date). Cette

Plus en détail

Conjoncture Marché. Août 2015. Jacques Dupré Directeur Insights

Conjoncture Marché. Août 2015. Jacques Dupré Directeur Insights Conjoncture Marché Août 2015 Jacques Dupré Directeur Insights Synthèse août 2015 et été 2015 : les PGC en tous circuits* Sur ce mois d août, les achats volume sont tout juste stables (+0,1%). Les PGC ont

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Alimentation : Savoir bien manger

Alimentation : Savoir bien manger Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Collège, lycée Durée : 50 en classe ou 1 h 30 à Epidaure Alimentation : Savoir bien manger Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne

Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne Liste des références de marques premiers prix Rayon Famille Produit Enseigne ANIMALERIE Aliments chiens et chats Aliment complet riche en saumon, 100g Aldi ANIMALERIE Aliments chiens et chats Aliment complet

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne

Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et

Plus en détail

Vocabulaire : Les plats: Quel est ton plat préféré? C est le poulet rôti. J aime Je n aime pas J adore Je n aime pas tellement Je préfère Je déteste

Vocabulaire : Les plats: Quel est ton plat préféré? C est le poulet rôti. J aime Je n aime pas J adore Je n aime pas tellement Je préfère Je déteste Leçon 17 Petit déjeuner du matin Le petit déjeuner est le premier repas de la journée. Il fournit l énergie nécessaire aux activités du matin. Il doit donc être nuitritif et équilibré. Plusieurs jeunes

Plus en détail

Une nouvelle épicerie à Fourquevaux. Un projet associatif

Une nouvelle épicerie à Fourquevaux. Un projet associatif Une nouvelle épicerie à Fourquevaux Un projet associatif L épicerie dans l histoire de Fourquevaux Henri Jusqu à la fin des années 50 4 épiceries 2 boulangeries 1 boucherie 1 café restaurant Fermeture

Plus en détail

Boulangerie/pâtisserie/confiserie

Boulangerie/pâtisserie/confiserie Plan comptable B1 Boulangerie/pâtisserie/confiserie 01 Farine, pré-mélanges, produits de panification Farine, mélanges de farine, produits de panification, malt 02 Matières premières, produits mi-fabriqués

Plus en détail

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature!

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! MagasinBio2008 Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! Le Magasin Bio de l année 2008 1 Documents de candidature Le Magasin Bio de l année

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Partenariat logistique

Partenariat logistique Partenariat logistique Damien MORAND Laurent JAMIER Les partenaires 2005 CA : 18,6 Mds 6 976 magasins - 121 hypermarchés - 341 supermarchés 78 942 collaborateurs 25 sites logistiques - 11 plateformes Produits

Plus en détail

Mise en place du Bouclier Qualité Prix 28 février 2013

Mise en place du Bouclier Qualité Prix 28 février 2013 Mise en place du Bouclier Qualité Prix 28 février 2013 La commande initiale Loi de régulation économique «La modération du prix d une liste de produits de consommation courante» Avis de l OPR «L OPR recommande

Plus en détail

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012]

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012] [JANVIER 2012] 2011, le décollage du drive (Sources : lesitemarketing, Kantar WorldPanel) Le parc Déjà plus de 850 drives (incluant points retrait) à fin décembre 2011 1 400 drives prévus en novembre 2012

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION VILLE DE FRANCONVILLE-LA-GARENNE CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC IMPLANTATION ET EXPLOITATION DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET DE PRODUITS ALIMENTAIRES REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011)

Sommaire. Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE. (CCE du 1 er Septembre 2011) Présentation CARREFOUR MARKET DRIVE (CCE du 1 er Septembre 2011) Sommaire Motivation du projet Circuit client d une commande drive Organisation du Drive Super Calendrier prévisionnel P.2-25/08/2011 2 Motivation

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S. R É S U LTAT S A U 1 8 M a i

N I E L S E N T R E N D S. R É S U LTAT S A U 1 8 M a i N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 1 8 M a i 2 0 1 4 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,7% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+2,1% en cumul à date). Cette croissance

Plus en détail

Le marché des Plats Cuisinés Appertisés

Le marché des Plats Cuisinés Appertisés Le marché des Plats Cuisinés Appertisés Un marché haut en saveurs SNACKING CHAUD : plats individuels micro-ondables PLATS CUISINÉS en conserve Recettes Françaises du quotidien Cassoulet boîtes claires/

Plus en détail

Le titre du document. Grande distribution. LTR 111, logistique de distribution. Nathalie Mattiuzzo. Département Villes, Echanges, Territoires

Le titre du document. Grande distribution. LTR 111, logistique de distribution. Nathalie Mattiuzzo. Département Villes, Echanges, Territoires Département Villes, Echanges, Territoires LTR 111, logistique de distribution Le titre du document Grande distribution Nathalie Mattiuzzo 31 Mars 2015 1 1 Importance de la GD ; données de base La logistique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE ETAT des LIEUX SEPTEMBRE 2014 ZOOM GRANDE DISTRIBUTION SOMMAIRE 1. La consommation alimentaire 2. Les circuits 3. L offre 4. Les enseignes 1-Consommation alimentaire

Plus en détail

Observatoire des prix

Observatoire des prix Dossier de presse Jeudi 10 janvier 2013 Observatoire des prix Présentation, résultats et analyse Contacts presse : Laëtitia Verdier : 01 44 91 88 88 laetitia.verdier@famillesrurales.org Nelly Jennin :

Plus en détail

Proposition de valeur ECR. Xavier HUA Délégué Général Novembre 2015

Proposition de valeur ECR. Xavier HUA Délégué Général Novembre 2015 Proposition de valeur ECR Xavier HUA Délégué Général Novembre 2015 Rôle et domaines d activité Mission Faire travailler ensemble industriels et distributeurs pour mieux répondre aux attentes des consommateurs

Plus en détail

REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE

REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE REGIME D EVICTION DE L'ARACHIDE Depuis la réglementation européenne du 25 novembre 2005 l arachide est mentionnée obligatoirement dans la liste des ingrédients des produits industriels préemballés : l

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

LES RESULTATS DE L ENQUETE DE CONSOMMATION

LES RESULTATS DE L ENQUETE DE CONSOMMATION LES RESULTATS DE L ENQUETE DE CONSOMMATION La diffusion du questionnaire auprès des habitants par la Commune des Loges-en-Josas a permis de récolter 184 questionnaires répartis de la manière suivante :

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 6 O C TO B R E 2 0 1 3 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +1.5% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1.3% en cumul à date). Croissance

Plus en détail

BORDEREAU DE PRIX PETIT DEJEUNER. (En Semaine) Petit déjeuner pour 8 personnes (composition, présentation, prix)

BORDEREAU DE PRIX PETIT DEJEUNER. (En Semaine) Petit déjeuner pour 8 personnes (composition, présentation, prix) BORDEREAU DE PRIX PETIT DEJEUNER (En Semaine) Petit déjeuner pour 8 (composition, présentation, prix) Prix en ht du coffret Frais de livraison inclus Petit déjeuner 1 : café soluble, sachet de thé, sachet

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 2 6 JA N V I E R

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 2 6 JA N V I E R N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 2 6 JA N V I E R 2 0 1 4 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +2,6% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+2,6% en cumul à date). Croissance

Plus en détail

Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale. 08 juin 2006

Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale. 08 juin 2006 Pratiques actuelles de gestion en restauration commerciale 08 juin 2006 Méthodologie Deux axes méthodologiques complémentaires ont été mis en œuvre dans l étude : 1 Une investigation qualitative exploratoire

Plus en détail

Renseignements pour les services traiteurs en garderie et CPE

Renseignements pour les services traiteurs en garderie et CPE Nous vous remercions de votre intérêt envers nos services traiteurs pour votre garderie. N hésitez pas à communiquer avec nous si ce document ne répond pas à toutes vos questions, il nous fera un plaisir

Plus en détail

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés Observatoire de la Consommation Alimentaire Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés 2006 Ir H. FOURMANOIR fourmanoir.h@fsagx.ac.be Avenue de la Faculté d agronomie

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 1 A O Û T

N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 1 A O Û T N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 1 1 A O Û T 2 0 1 3 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +1.7% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1.4% en cumul à date). Cette croissance

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS

LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS LE RANGEMENT ET LE STOCKAGE DES PRODUITS 2 Vous êtes en période de formation dans le supermarché INTERMARCHÉ et votre tueur, M. Pérot, vous fait visiter l endroit dans lequel sont stockées les marchandises

Plus en détail

Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec

Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec Approche DRP / Flowcasting Synthèse des travaux Casino-Sarbec Thierry JOUENNE, Professeur associé, CNAM Paris Paris, 6 mai 1 1 Plan 1. Rappel historique. Le projet Casino-Sarbec Point de départ Processus

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ TÉLÉVISÉE SUR LES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES DES ENFANTS

INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ TÉLÉVISÉE SUR LES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES DES ENFANTS UFC-QUE CHOISIR PREMIÈRE ORGANISATION DE CONSOMMATEURS EN FRANCE www.quechoisir.org INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ TÉLÉVISÉE SUR LES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES DES ENFANTS SYNTHÈSE novembre 2006 INFLUENCE

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S A U 1 e r D E C E M B R E 2 0 1 3 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,8% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1,4% en cumul à date).

Plus en détail

JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE

JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE Contenu : - 9 familles - 54 cartes bonjourfle.wordpress.com TMO 2014 Des pommes Des oranges Des fraises Des bananes Du raisin Un ananas Des carottes De la salade Des poivrons

Plus en détail

Un industriel et ses marques. Olivier Bergère - DG Commerce Nestlé France 27 Nov.2013

Un industriel et ses marques. Olivier Bergère - DG Commerce Nestlé France 27 Nov.2013 Un industriel et ses marques Olivier Bergère - DG Commerce Nestlé France 27 Nov.2013 AGENDA L OMNI-CANALITE EST UN SUJET D ACTUALITE : # Dans les gènes de Nestlé # En pleine évolution du fait de la crise

Plus en détail

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011

Teneur en glucides des produits de la Réunion. 15 décembre 2011 Teneur en glucides 15 décembre 2011 Objectif Avoir des éléments de comparaison de l offre sur : - les produits laitiers frais (PLF) - les boissons rafraichissantes sans alcool (BRSA) entre la Réunion et

Plus en détail

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation 1 MARKETING JOUR 3 AGENDA 2 JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente JOUR 2 : la présentation des produits JOUR 3 : prospection et fidélisation JOUR 3 : prospection et fidélisation

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

PRIX TRANSFRONTALIERS

PRIX TRANSFRONTALIERS PRIX TRANSFRONTALIERS COMPARAISON DES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN FRANCE ET EN BELGIQUE Fondation d'utilité publique Boulevard Paepsem 20 1070 Bruxelles REPRODUCTION AUTORISEE MOYENNANT ACCORD PREALABLE

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION

CONDITIONS D UTILISATION CONDITIONS D UTILISATION Ces Conditions d utilisation ont vocation à vous informer des conditions d utilisation du site que vous visitez actuellement, à savoir www.cornetto.fr/ ci-après dénommé le «Site».

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Zéro Rupture - Mode d emploi. Trophée ECR 16 Octobre 2013

Zéro Rupture - Mode d emploi. Trophée ECR 16 Octobre 2013 Zéro Rupture - Mode d emploi Trophée ECR 16 Octobre 2013 A chaque instant, permettre une disponibilité maximale du produit en linéaire : un atout majeur pour la croissance Réunir nos expertises et savoir-faire

Plus en détail

05.63.72.22.22 Livraison gratuite

05.63.72.22.22 Livraison gratuite Pizzas au feu de bois depuis 1991 05.63.72.22.22 Livraison gratuite Livraison gratuite sur Castres (Possibilité aux alentours : nous consulter) Pâte pétrie tous les jours Les Classiques Marguerite... 7.00

Plus en détail

ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE

ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ COMMERCE ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE CORRIGÉ Le corrigé comporte 13 pages Partie 1 :

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Direction générale de la santé. Projet Pour une alimentation saine et abordable

Direction générale de la santé. Projet Pour une alimentation saine et abordable Direction générale de la santé Projet Pour une alimentation saine et abordable ALIMENTATION SAINE ET BUDGET RESTREINT Lorsque le revenu familial est à la baisse, les économies se font malheureusement trop

Plus en détail

Guide pratique du tri Communauté de communes Cœur d Estuaire

Guide pratique du tri Communauté de communes Cœur d Estuaire septembre 2014 Cordemais Le Temple-de-Bretagne Saint Étienne-de-Montluc Communauté de communes Cœur d Estuaire Informations Recommandations Le sigle ne signifie pas que les emballages sont recyclables

Plus en détail

Bilan consommation et météo 1 er semestre 2016

Bilan consommation et météo 1 er semestre 2016 Bilan consommation et météo 1 er semestre 2016 Lorsque le mauvais temps fait perdre 200 millions aux produits de grande consommation Jacques Dupré Directeur Insights et Communication 10 juillet 2016 www.iriworldwide.com

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars

Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Visite de la plate-forme logistique de LIDL à Vars Bonjour, nous sommes la classe de Seconde Transport avec un effectif de 15 élèves. Le lundi 5 octobre au matin, nous sommes allés visiter la plate-forme

Plus en détail

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Rappel des principaux leviers - Offre produits - Organisation de l offre (merchandising) - Promotions catégorielles Le shopper : La cible

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

Animés par Sandrine LE YOUDEC - Naturopathe, conseillère en nutrition. (animatrice formée par Mme B MERCIER FICHAUX )

Animés par Sandrine LE YOUDEC - Naturopathe, conseillère en nutrition. (animatrice formée par Mme B MERCIER FICHAUX ) 2 ème STAGE HIVER 2016 PROGRAMME LA SANTE DANS L ASSIETTE BIO Animés par Sandrine LE YOUDEC - Naturopathe, conseillère en nutrition. (animatrice formée par Mme B MERCIER FICHAUX ) Préserver ou retrouver

Plus en détail

FICHE DE PROCEDURE Réception des marchandises

FICHE DE PROCEDURE Réception des marchandises Documents associés : Fiche de Poste : Documents d enregistrement : «Fiche mensuelle de contrôle réception des marchandises» «Constat d une non-conformité» Objectif Ce document décrit les opérations de

Plus en détail

Société conventionnée APA Société agréée Services à la personne

Société conventionnée APA Société agréée Services à la personne Portage de repas et services à domicile Siret : 51871550300018 2, chemin des abeilles N TVA : FR62518715503 17260 Villars en Pons N d agrément : N260411F017S022 Tél. : 05 46 74 38 34 SARL au capital 2000

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S RÉSULTATS AU 16 JUIN 2013

N I E L S E N T R E N D S RÉSULTATS AU 16 JUIN 2013 N I E L S E N T R E N D S RÉSULTATS AU 16 JUIN 2013 SYNTHÈSE Le PGC+FLS est en croissance de 0.1% en valeur en juin 2013 et en croissance de 0.9% en cumul à date. Valorisation du marché avec effet prix

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE CANET-EN-ROUSSILLON

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE CANET-EN-ROUSSILLON CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE CANET-EN-ROUSSILLON Service de portage de repas à domicile Règlement intérieur Le Centre communal d Action Sociale de Canet-en-Roussillon met à la disposition des personnes

Plus en détail

ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER

ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER ETUDE E-COMMERCE / DRIVE MODULE SHOPPER 2011 LECONTEXTE INSEE : 53% des internautes ont effectué au moins un achat sur Internet en 2010 (vs 35% en 2008) FEVAD MEDIAMETRIE : 12% des internautes ont fait

Plus en détail

Optimiser l efficacité promo les options à privilégier. 31 mars 2011 Matthieu JOLLY

Optimiser l efficacité promo les options à privilégier. 31 mars 2011 Matthieu JOLLY Optimiser l efficacité promo les options à privilégier 31 mars 2011 Matthieu JOLLY Un institut indépendant Avec la confiance de 3 enseignes pour analyser leurs données clients 5 ans d expérience Plus de

Plus en détail

Comité Cidre Le marché du cidre

Comité Cidre Le marché du cidre 1 Comité Cidre Le marché du cidre Jennifer Thomas 12 décembre 2013 2 Bilan 2012 Le marché du cidre en Grande Distribution * En 2012, les ventes de cidre en grande distribution (hypermarchés, supermarchés

Plus en détail

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 1 TBC Partners est un nouvel acteur dans le domaine des enquêtes et des études de marché. Notre équipe est composée de chercheurs et de

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

«Etude 4 Frontières» Edition 2015

«Etude 4 Frontières» Edition 2015 «Etude 4 Frontières» Edition 2015 - Analyse comparative des prix de produits identiques dans les grandes surfaces alimentaires au sein de la Grande Région de l Observatoire de la formation des prix 1 Les

Plus en détail

BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR. Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014

BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR. Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014 BAROMETRE PRÉ-KIDS' MIRROR Les années Pré-school et Maternelle Terrain : Février 2014 Objectifs de Pré-Kids Mirror : Mettre à jour les tendances et les chiffres clés de l'univers des 1-6 ans, dans le but

Plus en détail