Quel est le retour sur investissement du marketing durable?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quel est le retour sur investissement du marketing durable?"

Transcription

1 Quel est le retour sur investissement du marketing durable? Mercredi 30 novembre 2011, de 9h30 à 12h30 Le développement durable est trop souvent considéré comme un coût plutôt que comme un investissement profitable pour l entreprise. Quel est le R.O.I du marketing durable? Comment tirer profit des nouvelles pratiques de marketing? Comment faire rimer marketing durable et investissement rentable? Le ROI du marketing durable Le ROI d aujourd hui est-il adapté à la mesure des rendements du marketing durable? Quels autres critères de performance pour évaluer l efficacité du marketing durable? Le marketing durable ouvre-t-il à de nouveaux marchés? Quel impact des nouvelles les orientations sur l attribution des marchés publics? Valeur immatérielle - Une nouvelle image de marque défendue par une communication responsable Réinventer une image de marque par le marketing et la communication responsable Les leviers pour asseoir une «communication responsable» crédible face aux parties prenantes Réinventer la relation client : des retours d expériences concrets Comment prendre en compte les enjeux écologiques et sociétaux en amont, pendant, et en aval? Comment justifier les prix souvent plus élevés des produits éco-conçus? Animateur : ERNST&YOUNG : Ganaël BASCOUL, Manager au sein du département Développement Durable chez Ernst&Young, Scientific Director du laboratoire ExtendedValues et co-auteur de l'ouvrage "Marketing et développement durable" (2009) Intervenants : ADEME : Valérie MARTIN, Chef du service communication et information de l'agence De l'environnement et de la Maîtrise de l'energie (ADEME) et membre du collectif Adwiser LUSH : Géraldine LIZARD, Responsable Marketing Communication PLAN CREATIF : Fabienne CAMMAS, Directrice Générale 1/11

2 1- Introduction: Par Ganaël BASCOUL, Manager au sein du département Développement Durable chez Ernst&Young, Scientific Director du laboratoire ExtendedValues et co-auteur de l'ouvrage "Marketing et développement durable" (2009) Comment le marketing peut-il concrètement s'appliquer au développement durable? Il bénéficie d'un budget souvent supérieur à celui de la direction de la communication. L'entreprise peut atteindre un pallier à partir duquel elle n'est plus innovante en matière de développement durable (notamment par l'éco-conception). conception). C'est pourquoi il faut repartir du périmètre de départ et procéder à des réajustements. Pour convaincre le marketing, il faut (en dehors du projet d'entreprise) entrevoir un retour sur investissement. nt. Il est de plusieurs natures. D abord, concernant le capital immatériel. La marque évolue, elle s'enrichit d'une nouvelle dimension (la valeur de la marque). Imaginons une valeur de marque égale à 50% de la valeur de l'entreprise. Si la valeur de la marque augmente, cela peut se traduire par des centaines de millions d' supplémentaires en termes de valorisation d entreprise. Par exemple, le poids de la marque Coca-Cola est important dans la valorisation de l'entreprise (80%). Si Coca-cola cola s'empare de la dimension verte, alors la valorisation se chiffrera en dizaine de millions. Cette offre enrichit donc la marque qui enrichit du même coup l'entreprise. La motivation dans l'entreprise n'apparait pas dans son bilan comptable, elle n'en demeure pas moins très importante pour les RH. C'est un retour sur investissement plus indirect et moins perceptible. D'un point de vue offre, une entreprise vendra plus au client qu elle a déjà. L'offre verte permettra d'augmenter la consommation de ce dernier. Elle est de plus complétée par de l'innovation et du conseil dans la relation client. C'est faire en sorte que le client se retourne plus souvent vers soi. On peut également acquérir de nouveaux clients et aller sur de nouveaux marchés (diversifications des risques commerciaux). C'est la possibilité d'atteindre d'autres pans de marché ou d'entrer en relations avec les clients de mes clients (me faire passer du B to B au B to C). Il est difficile aujourd'hui de trouver de nouveaux pans d'innovation. Le marché est saturé et l'offre déjà très abondante. Le développement durable ouvre des potentialités d'innovations immenses, et dans le même temps explore de nouvelles pistes. Il peut y avoir des contraintes environnementales et sociales qui amènent par exemple au développement de nouveaux matériaux. On développe en ce moment une base de données sur les possibles retours sur investissements inhérents à l'innovation dans le développement durable. Il s'agit d'en mesurer l'apport vis à vis de l'entreprise. 2/11

3 2. Marketing et durable: une équation insoluble? Par Valérie MARTIN, Chef du service communication et information de l ADEME et membre du collectif Adwiser L'ADEME est un établissement public placé sous la triple tutelle du ministère du développement durable, du ministère de la recherche et du ministère des finances. Nous travaillons sur l'ensemble du spectre lié à la problématique environnementale (gestion des déchets, problématique du management environnemental...). Nous avons une approche continue depuis la recherche jusqu'à l'accompagnement sur le terrain des acteurs socio-économiques dans leur démarche de développement durable. L'environnement n'est donc pas une contrainte. C'est une question importante si nous voulons relever les défis qui nous attendent. Il nous faut tirer plusieurs constats. Nos modes de production et de consommation sont excessifs. Il est important de changer de paradigme au niveau même de notre mode de vie. Le progrès technique ne nous permettra pas de continuer à vivre sans comprendre la réalité du développement durable. Nombre de Français étaient portés en par l'euphorie du Grenelle de l'environnement, par le film "le syndrome du Titanic". On a vu émerger un scepticisme latent (abandon de la taxe Carbone) et le souhait d'évoluer vers une consommation différente et responsable. Mais alors comment faire? Le Grenelle de l'environnement a donné une impulsion. On a besoin d'informations fiables, et claires pour pouvoir se repérer. Selon une étude, 56 % des français disent ne rien y comprendre. 62% ne se repèrent pas facilement parmi les produits durables. 60% attendent des preuves que les produits proposés soient meilleurs. Les entreprises ont un rôle majeur à jouer pour faire évoluer nos modèles de société. On parle beaucoup de "marketing durable". Mais l'association du mot marketing et durable peut soulever de nombreuses interrogations: S'agit-il il de susciter de nouveaux besoins pour des produits éco-conçus? Le marketing peut-il être responsable et compétitif à la fois? Quel intérêt au "verdissement" de certains logos et baselines? Le but du jeu est d'apporter des éléments de réponse alors qu'il existe un retard significatif dans les secteurs du marketing, des médias et de la communication au sujet du développement durable. Dans un contexte de grande suspicion, de pression sur les entreprises et de baisse de confiance dans les grandes entreprises, il faut impliquer davantage de salariés dans le développement durable et une pression de toutes les parties prenantes pour faire bouger les lignes et mieux prendre en compte cette problématique. Les univers de la publicité et du marketing sont antagonistes. Car la publicité reflète le monde de l'éphémère alors que le développement durable celui de la pérennité. La publicité: c'est séduire, consommer, gaspiller, valoriser la possession alors que le développement durable c'est informer, 3/11

4 réutiliser, réduire, la valorisation de l'être. Ce sont autant de problèmes à résoudre si l'on veut rapprocher publicité, marketing et développement durable. Enfin, il faut s'interroger sur notre mode de fonctionnement. J'entends par là : revoir les process en interne car le développement durable a besoin de la publicité pour susciter l'envie, le désir. Il faut créer la compétitivité par l'innovation. Il faut miser sur la formation et sur la communication d'informations régulières sur les questions de développement durable. Les clients ont envie d'entendre la voix de ceux chez qui ils viennent acheter leurs produits et d'échanger avec eux. Animateur -Ganaël BASCOUL On voit les sources de ROI possibles et les conditions de déblocage de ces ROI. Le responsable marketing doit faires des études clients et demander : êtes vous prêts à consommer plus verts? Il y a encore un décalage avec les gros budgets d'étude sur des questions plus traditionnelles. L'information des commerciaux est rarement mise en place (manque de formation pour développer les potentiels). ADEME -Valérie MARTIN Ce que vous dites est intéressant. D'une certaine manière, c'est le capital immatériel de l'entreprise que vous amélioriez. Les études ne permettent pas d'avoir des résultats tangibles. Or plus l'on partagera ensemble et plus on mettra les études à disposition, meilleur sera l'accès à l'information. Je voudrais évoquer avec vous les allégations environnementales contenues dans la publicité. L'environnement continue sa progression dans l'univers publicitaire. Entre 2007 et 2010 sur un nombre de visuels publicitaires qui était plutôt en décroissance (avec une part de visuels liée à l'environnement qui représentait 5%) on obtenait un petit pourcentage de "manquement", c'est à dire de non-conformité à la recommandation ARPP 1 sur le développement durable. En moyenne, un français est exposé chaque jour à 33 contacts médias (télé, presse, radio). Vous imaginez donc à quel point le pouvoir lié à la publicité est énorme. C'est pourquoi une certaine vigilance est à maintenir. Certaines publicités non argumentées interpellent lorsqu'elles mettent en avant des termes excessifs qui "verdissent" la marque. Ex : produit appelé émulsion écologique ou une cheminée qui fonctionne au bioéthanol. Les travers du marketing induisent en erreur. Il faut une nouvelle interrogation du marketing dans la sphère du durable. Par ailleurs, vous trouverez sur notre site éco-communication communication une étude sur l'humour et le développement durable. Nous avons analysé avec Adwiser les différentes formes d'humour (sympathique, caustique, satirique, absurde) dans les publicités. Il en résulte que l'humour est à manier avec précaution (risque d'effet boomerang). Pour l'humour sympathique (calembours...) il n'y a généralement pas de problème. Par ce biais, l'adhésion du plus grand nombre est largement acquise. Les marques peuvent s'en emparer. 1 ARPP : Autorité de régulation professionnelle de la publicité 4/11

5 L'humour caustique amène d autres problématiques. Vous allez pousser le récepteur dans ses retranchements, utiliser le trash et choquer. Il n'est pas nécessairement compréhensible en France. Si le buzz est fort, le retour risque d'être aussi puissant. Il est donc à éviter. Le ton satirique convoque un humour qui renforce la connivence. Mais il peut avoir des effets contre-productifs. Le second degré peut ne pas être compris. Il faut donc être prudent et être capable d'apporter des preuves de sa légitimité. L'absurde tend à invalider une proposition contraire et ses conséquences. Il adopte le ton du donneur de leçon. En somme, il ne faut pas chercher à culpabiliser le récepteur mais s'inscrire dans des propositions de solutions concrètes en donnant des gages et jouer sur la motivation du récepteur. Un mot sur le modèle de consommation: Adwiser a développé é une plateforme pour débattre (28 propositions pour le monde de l'après). Nous en tirons la conclusion qu'il existe des possibilités d'agir en revisitant nos process, notre stratégie, en priorisant nos critères de choix... L'idée d'adwiser est d'accompagner la généralisation de toutes ces pratiques, d'évaluer nos pratiques professionnelles et de rendre ces propositions concrètes. Questions du public : Pierre et Vacances Center Parcs- Jérôme De Belsunce (Direction marketing) Comment travailler pour que les équipements de tourisme puissent rentrer dans la démarche développement durable? (ex: douches) ADEME -Valérie MARTIN L'ensemble des représentants du secteur du tourisme doivent continuer à échanger sur ce point. Une démarche sincère de politique de développement durable est généralement acceptée par le client. DNV Business Assurance- Marc Antoine Horenfeld (Responsable du développement RSEmesure d'aborder ces France) Vous n'avez pas évoqué les volets sociaux et sociétaux. Le marketing est-il en sujets? Dans ce rôle d'éducation du consommateur ou des entreprises, n y a-t-il pas un devoir de se positionner et de ne pas réduire cette notion de développement durable? ADEME -Valérie MARTIN Je travaille sur le périmètre environnemental. Il est bien évident que je ne connais pas assez ces sujets pour m'engager là-dessus. 5/11

6 3- Valeur immatérielle - Une nouvelle image de marque défendue par une communication responsable Par Géraldine LIZARD, Responsable Marketing Communication, LUSH La société Lush, créée en Angleterre en 1995, produit et commercialise des produits cosmétiques frais et faits à la main à base de fruits et légumes d origine biologique, avec les meilleures huiles essentielles ainsi que des ingrédients synthétiques sûrs. Les produits Lush sont écologiques et fabriqués dans le plus grand respect de l environnement, des animaux et du corps. Nous ne sommes pas labellisés et ne faisons aucune publicité. Nous utilisons la communication dite gratuite. Nous ne voulons pas participer à la consommation papier même si nous entretenons des relations de presse et qu'il y a des articles dans les magazines. Lush, à la base, ce sont des produits solides (65% de la gamme). On a notamment lancé "le shampooing solide" (il a la forme d'un macaron français). Il en existe de toutes les couleurs selon les ingrédients qui se trouvent à l'intérieur. Les colorants utilisés sont alimentaires. C'est en quelque sorte la grande innovation. Il s'utilise exactement comme un morceau de savon. Il représente l'équivalent de trois shampooings liquides (de 200 à 250ml). L'impact environnemental est réduit puisqu'il faut un camion pour transporter ces galets de shampooing alors qu'il en faudrait 15 pour des bouteilles de shampooing liquide. Ce n'est pas seulement les noms particulièrement "fun" de nos produits qui sensibilisent le client, c est aussi les valeurs éthiques qui nous animent. Nos savons sont parfois présentés sous la forme de grosses meules. Nous indiquons le poids et le prix de nos produits (soit le prix au kilo ou le prix pour 100 grammes). Nous essayons de mettre en avant l'ingrédient phare qui compose un produit. L'autre argument important est le "fait main". Les usines n'étant pas extensibles lorsque Lush lance un produit, on est dans l obligation de retirer des produits pour en lancer d'autres. On ne fonctionne donc pas de façon industrielle. La transparence est importante chez nous. Les ingrédients sont indiqués en français et traduits dans la langue de chaque pays où le produit est présent. Nos pots sont recyclés. Nous avons 700 boutiques dans 45 pays et nous continuons de grandir. L'innovation qui consiste à lancer des produits solides suscite des échanges autour de Lush et contribue à nous faire connaître à travers les réseaux sociaux. Nous concrétisons ainsi des partenariats avec des sites internet. Ce sont aussi des actions de sensibilisation ilisation lors de conférences. Nous avons créé une proximité avec le consommateur via Facebook ou Twitter si bien qu'il nous attend au tournant. Nous faisons également une campagne de recyclage: si vous ramenez 5 pots noirs vides nous vous offrons un masque frais (durée de vie d'un mois au réfrigérateur). Tous nos produits solides sont sans 6/11

7 conservateur. La fabrication d'un produit liquide sans conservateur n'est en revanche pas possible sauf à vouloir y mettre le prix. Les échantillons de nos produits sont personnalisés et faits à la main en boutique en fonction de votre type de peau... Les produits sont cependant fabriqués en Angleterre et importés en France car nous ne sommes pas assez grands pour avoir notre propre usine aujourd'hui. Nous précisons la date de fabrication et de péremption de nos produits cosmétiques. Nous jouons sur le même esprit que l'alimentaire. Nous nous assurons que les fournisseurs ne font pas de tests sur les animaux. Si l'un d'eux se trouve amené à travailler avec un concurrent qui ne respecte cette exigence, nous nous en séparerons. L'autre valeur de la marque réside dans le fait que 100% des produits sont végétariens. 60% de nos produits n ont aucun packaging. Nous avons également sorti récemment un dentifrice solide. Nous mettons en avant la qualité des ingrédients (même si un produit peut produire une odeur qui ne correspond pas au standard recherché par un consommateur lambda). Nous proposons une barre de massage (alternative à la crème hydratante), un sérum solide pour le visage, des produits pour le bain. Nous mettons bien entendu en avant que c'est un luxe de prendre un bain. D'ailleurs, les produits pour la douche ont la préférence des français. L'une de nos campagnes pour mettre en avant les produits solides s'appelait "Go naked". Il ne s'agissait pas simplement de valoriser la marque mais de sensibiliser le public aux actions à mettre en œuvre pour éviter notamment l'abondance d'emballages. Nous avons fait une autre campagne pour la protection des requins face à l'appellation "veau de mer". La France est un gros consommateur de requin en Europe. Cette campagne a eu un retentissement important. En Angleterre, Lush fait partie des 100 entreprises où le bien-être des salariés est le meilleur. Les équipes sont sensibilisées. Les forums et réseaux sociaux sont des outils d'échanges et de sensibilisation importants. Nous créons des jeux sur Facebook pour mettre en avant un produit ou les valeurs éthiques de la marque. Nous avons participé à planète durable les deux premières années mais cela coûte extrêmement cher et il n'y a pas forcement de valeur ajoutée. Nous fonctionnons surtout sur le bouche à oreille et la communication. Les produits Lush sont vendus seulement dans nos propres boutiques et sur un site de vente en ligne. Lush : l'essayer c'est l'adopter. 7/11

8 4- Réinventer la relation client : des retours d expériences concrets Par Fabienne CAMMAS, Directrice Générale, PLAN CREATIF Nous sommes conseil en innovation et en communication. Nous travaillons depuis plus 20 ans sur la compréhension des grandes mutations qui impactent la société et par ricochet les organisations et les hommes. Elles ont modifié ce que les clients ont en tête. Il ne faut pas nécessairement regarder les choses avec les outils marketing (lesquels ont tendance à remettre les choses dans des silos préexistants) mais bien les observer avec le recul des sciences dites "molles" (ethnologie, sociologie, psychologie). En laissant les sciences humaines quitter l'entreprise, on s'est privé de la compréhension des individus auxquels on s'adresse. Aujourd'hui, de l'argent est investi dans des services qui ne font pas sens pour l'homme. Il faut travailler sur la compréhension des enjeux majeurs: il faut être performant, compétitif, innovant et digitaliser tout ça. Mais il est également demandé à l'individu de prendre en compte l'impact de la mobilité, de la diversité du RSE, de la relation client, de l'éco-conception, conception, de la santé. Et souvent revient la question du "comment faire?" Nous répondons qu'il faut mettre au centre la "user intelligence" : c'est à dire l'usager (le citoyen) auquel on s'adresse. On va le regarder, le comprendre non plus avec les outils du marketing mais avec ceux des sciences humaines pour en tirer des leviers d'innovation. Il y a trois grands leviers d'innovation: l'expérience digitale: Elle a un impact sur le développement durable l'innovation des usages la communication ou l'attitude responsable C'est le "design thinking" qui consiste à prendre l'homme au centre et mettre en périphérie toutes les contraintes (du marché, de mon entreprise, de l'environnement, de mon organisation). C'est en quelque sorte favoriser le décloisonnement des directions de l'entreprise. Avant, en période de surconsommation, on ne se posait pas la question du sort des déchets, du surplus. Les biens consommés étaient l'expression d'un statut social. Le ROI correspondait à des données chiffrées, à des parts de marché, au nombre de vente. Et progressivement, à partir des années 70, ont émergé des considérations en matière d'écologie, de protection de la nature et de l'environnement. Ensuite le RSE est arrivé et on s'est demandé s'il fallait l'inclure dans le développement durable. Des crises ont poussé le consommateur à revoir son mode de consommation, mation, les entreprises à revoir leur mode de production et la manière de véhiculer les messages. La tempête de 1999 était d'une puissance inimaginable à l'époque. La prévention des risques naturels et technologiques n'intéressait personne à l'époque. La catastrophe de l'erika et la fonte des glaces sont venues dans le débat. Le phénomène nouveau est que l'on commence à s'apercevoir de la finitude de la planète. De nombreuses événements ont marqué les esprits ces trente dernières années: Tchernobyl en 1986, la canicule de 8/11

9 2003 ( morts en France), Fukushima et les différentes crises sanitaires (la vache folle, la grippe H1N1...) et financières. De sorte qu'aujourd'hui, le consommateur se pose des questions sur la provenance, la conception des produits, son impact sur la santé et l'environnement. Une autre question mérite que l'on s'y attarde: celle du risque. On parle de ROI pour souligner les chiffres additionnels qui vont pouvoir s'ajouter aux indicateurs que nous avons aujourd'hui. Par contre, on évoque peu le risque chiffrable de ne pas prendre en compte tous ses facteurs. Des secteurs ont réagi plus tôt que d'autres (ex: le BTP, la finance-assurance). assurance). Si on est proactif on a plus des chances de trouver des leviers d'innovation qui vont permettre de créer de la différenciation par rapport à une offre concurrente. La question que l'on va avoir à affronter dans les dix ans qui viennent est de savoir comment créer de l'innovation dans un marché sans croissance (du moins dans notre hémisphère nord). Beaucoup de métiers, par l'intervention du marketing, sont entraînés dans le développement durable de façon peu ordonnée. Tarkett est une entreprise qui a mis en place la démarche "cradle to cradle" d'examen du recyclage du cycle complet du produit. La question qui nous était posée était classique: Il y a une avancée dans toute une gamme de produits chez nous (moins de phtalates, moins de VOC, lancement de lignes vertes, de composants biosourcés dans certains produits) alors que certains de nos produits contiennent toujours autant de phtalates. C'était donc à nous, une agence de communication, d'aller diagnostiquer le consommateur pour comprendre ce qui faisait sens pour lui (ses craintes, ses appréhensions), de savoir ce que disent les lobbyistes à Bruxelles sur le phtalates. Nous avons recommandé une posture de communication sur de la transparence. Avec Tarkett, nous avons créé un outil à partager en interne et en externe. Un index (ou référentiel) qui sur l'intégralité des produits donne avec transparence la quantité de VOC, le pourcentage de recyclabilité. Pour l'entreprise, c'est en interne l'affichage d'une posture confiante qui mobilise la recherche et le développement, et en externe une réflexion sur ces sujets. De cette façon, le consommateur est mis en face de sa responsabilité. Le ROI du sujet Tarkett permet à la fois d'animer l'innovation en interne vers une direction commune, d'apaiser les esprits sur la difficulté de basculer d'un coup l'intégralité d'une gamme de produit. C'est en somme un capital immatériel colossal pour la marque. Car il y a création d'une valeur ajoutée qui la permet à Tarkett d'afficher une posture rigoureuse sur le revêtement des sols en matière de développement durable. Aujourd hui, les nouvelles contraintes liées notamment à l épuisement des ressources permettent de booster l innovation, comme la démarche «cradle to cradle», entre autres. La problématique de qualité de l'air permet d'éliminer des phtalates et de trouver des composants naturels non polluants qui n'épuisent pas les ressources. Le trou dans la couche d'ozone ainsi que l'épuisement du pétrole ont poussé à concevoir de nouveaux types de véhicules comme la Prius. Les contraintes sont donc des moteurs de l'innovation. 9/11

10 Ce capital immatériel va être de plus en plus valorisé au sein de l'entreprise. Il ne faut pas oublier que la perte fondamentale de valeur dans une entreprise peut entrainer une baisse de la motivation des salariés et donc de la productivité. Par ailleurs, on encourt un risque à ne pas prendre en compte un paramètre qui crée des leviers forts d'innovation. Pour conclure, nous pouvons dire que le ROI du marketing durable peut se mesurer aujourd'hui comme un capital immatériel plutôt qu'économique (à court terme en tout cas), qui sont la préférence client, la différenciation, iation, la mise en oeuvre de leviers d'innovations, ainsi que la compétitivité. Questions du public: Pierre et Vacances Center Parcs- Jérôme De Belsunce (Direction Marketing) Vous dites que les crises font évoluer la société. J'ai le sentiment qu'il existe des vases communicants entre elles (crises financières et politiques) si bien que l'environnement et le développement durable semblent avoir disparu du discours politique. Qu'en pensez-vous? PLAN CREATIF- Fabienne CAMMAS Le climat est extrêmement anxiogène. Mais il nous faut bien continuer à vivre. Ces crises financières occultent beaucoup de choses. Il va tout de même falloir persévérer dans l'innovation. Ces sujets vont nécessairement revenir sur le devant de la scène. Ce chemin est obligatoire. Les chinois vont intégrer plus vite que nous ces considérations. Ils ambitionnent d'être les meilleurs. La capacité des entreprises européennes à prendre ce chemin (au plus haut niveau) et les modes d'actions d'une prise de conscience du développement durable sont des questions incontournables. Nous sommes soucieux de savoir la façon dont l'innovation pénètre ou ne pénètre pas dans l'entreprise. DNV Bussiness Assurancepartenariats stratégiques) Marc-Antoine Horenfeld (Responsable communication et Madame LIZARD, pouvez-vous vous affirmer, de manière ferme, qu'il n'y a pas de test d'animaux? Parce que les tests dermatologiques sont faits avant la mise sur les marchés. Et même si Lush ne les effectue pas, rien ne prouve que ce n'est pas le cas en amont de la chaîne de votre fournisseur. LUSH -Géraldine LIZARD Une charte est signée par chaque fournisseur pour nous certifier: d'une part qu'il ne procède pas à des tests sur animaux et d'autre part qu'il ne travaille pas avec une marque qui serait susceptible d'en effectuer. Cette charte est suivie tout au long du process. Mais nous nous remettons en question. Nous avons dans nos produits 16 ingrédients concernés par la loi REACH. Elle vise à protéger la santé des consommateurs et l'environnement contre les risques liés à l'utilisation de milliers de produits chimiques. 10/11

11 La question est de savoir ce que nous allons faire des produits qui contiennent ces ingrédients. Nous avons un an pour traduire dans les faits cette remise en question. Nous avons d'ailleurs une équipe d'achat qui va chaque année vérifier que l'on est bien dans le process de la charte. DNV Business Assurancepartenariats stratégiques) Marc-Antoine Horenfeld (Responsable communication et Comptez-vous faire évoluer votre communication par rapport à cette question? LUSH -Géraldine LIZARD C'est probable. Si l'équipe de direction décide de garder ces 16 ingrédients qui vont être amenés à être testés sur des animaux, c'est toute une remise en question. En tout cas d'un point de vue personnel, je ne l'imagine pas. Depuis le début, nous faisons passer le message qu'il est dans l'adn de la marque de refuser tout test sur des animaux. On peut d'ailleurs se demander pourquoi un grand groupe comme l'oréal ne fait aucune une communication de presse dans laquelle ils indiqueraient ient qu'aucun produit n'est testé sur des animaux. L'OREAL- Caroline SPEICH (Attachée de Projet Développement Durable) En fait, il existe une communication sur ce point chez l'oréal mais il est vrai qu'elle se limite au monde scientifique. On parle aujourd'hui beaucoup de communication responsable en tant que levier de différenciation d'une marque. J'aimerais connaître votre point de vue sur l'initiative d'affichage environnemental qui découle du Grenelle. On va imposer des lignes directrices (par grand secteur de consommation) pour communiquer sur certains indicateurs icateurs (pour les cosmétiques sur la consommation d'eau, le CO2, la pollution aquatique...). Ne va t-on pas enfermer les marques dans une démarche qui les restreint et qui ne sera plus différenciante? LUSH -Géraldine LIZARD On n'a pas de données chiffrées, notamment sur ces 3 critères (CO2, eau, pollution aquatique). C'est à la marque d'aller au-delà de ces mesures. ADEME -Valérie MARTIN C'est une expérimentation nationale qui vient d'être lancée.168 entreprises sont déjà dans cette démarche. Il y a un vrai besoin de clarté de l'information. Jusqu'à maintenant les messages sur le CO2 avaient déjà un peu de mal à passer. Occasionnant au passage chez certains quelques confusions entre trou dans la couche d'ozone et CO2. 11/11

12 PLAN CREATIF- Fabienne CAMMAS Attention à ne pas crouler sous les données. La question centrale reste : qu'est ce qui fait sens? ADEME -Valérie MARTIN Il faut travailler sur le cycle de vie des produits. Le produit vient de quelque part et doit être géré tout au long de ce cycle. FIN DE LA CONFERENCE 12/11

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF

DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF Découvrir son profil créatif et s'en servir pour incarner une posture créative. Lever les freins à la créativité et penser différemment. Acquérir le processus de créativité.

Plus en détail

Management partie 2 : Marketing

Management partie 2 : Marketing Management partie 2 : Marketing Marketing 1. L'approche marketing S'est le contexte économique qui a induit la fonction marketing. Elle est née des contraintes que rencontre l'entreprise sur son marché,

Plus en détail

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France - Communiqué de presse - 11 juin 2008 L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France Casino poursuit son engagement en faveur du développement durable en lançant le premier

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

Association ASTUCES MAISON

Association ASTUCES MAISON Association ASTUCES MAISON Une association 1901 qui poursuit deux objectifs complémentaires : Coopération locale : Localiser en milieu rural et urbain ceux qui détiennent encore les savoirs-faire et inciter

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Note sur le projet Narbonne - Malvési

Note sur le projet Narbonne - Malvési Destinataires : tout le réseau Enercoop Documents annexes : note de Guillaume Marcenac sur le contenu de notre prestation 1. TABLE DES MATIÈRES 2.Objet de la note...1 3.Rappel du contexte...1 Pourquoi

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Le recyclage des médicaments en question

Le recyclage des médicaments en question Le recyclage des médicaments en question On n y pense pas toujours, or il s'agit d'un geste nécessaire pour notre environnement : rapporter nos médicaments inutilisés ou périmés en pharmacie. Avant le

Plus en détail

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN Vous êtes un professionnel consultant, coach, formateur et vous accompagnez les individus ou les entreprises dans leurs enjeux de performance sociale, managériale

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 125 Mai 2012 ECONOMIE ET EVALUATION DÉVELOPPEMENT DURABLE Expérimentation de l affichage environnemental sur les produits agro-alimentaires Premier retour

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Favoriser la croissance verte à l aide des brevets

Favoriser la croissance verte à l aide des brevets Favoriser la croissance verte à l aide des brevets journée luxembourgeoise de la propriété intellectuelle Roberto d Erme IPR Legal Advisor European IPR Helpdesk ANNÉE 1865 Sir William Stanley Jevons -

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Pourquoi l'écologie industrielle?

Pourquoi l'écologie industrielle? Pourquoi l'écologie industrielle? La société actuelle est basée sur une économie de type linéaire, c est-à-dire que nous consommons à outrance des ressources, que nous considérons comme illimitées, mais

Plus en détail

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES...

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... Tellement à la mode depuis quelques années, le mot de créativité est peut-être déjà démodé. La publicité, la médiatisation,

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

Comment faire plus d'argent cet été!

Comment faire plus d'argent cet été! Comment faire plus d'argent cet été! Je vais prendre ça vraiment cool cet été. Le 23 juin, je me retire à la campagne. Je vais prendre de longues vacances. Des vacances au cours desquelles je ferai du

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul

La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul La méthode des cas et le plan marketing : énoncé seul 12_07_2011 Table des matières Table des matières 3 I - 1. Point méthodologique 7 A. 1.1. Définitions...7 B. 1.2. Plan d'analyse type...8 C. 1.3. Synthèse...13

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur Canevas d'accompagnement destiné au paysan- Version 1-9 février 2012 Association des AMAP du Nord Pas-de-Calais Maison des paysans 40 avenue Roger Salengro 62223 St Laurent Blangy Tél 03.21.23.00.53 @

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

Les démarches qualités

Les démarches qualités Les démarches qualités Sommaire : Introduction... 2 Un levier d'innovation organisationnelle et sociale... 3 Les enjeux... 5 1.1 Le marché... 5 1.2 L innovation incrémentale (amélioration continue) ou

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise

L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise L IT au cœur de la Responsabilité Sociale d Entreprise Retour d expérience du Groupe RHODIA Xavier RAMBAUD Directeur des Systèmes d information Rôle, positionnement et gouvernance des infrastructures IT

Plus en détail

Santé durable et responsable

Santé durable et responsable Santé durable et responsable Je suis verteux! Qui le dit et comment je le mesure? Dossier de presse, 11 juin 2015 Présentation du guide d'évaluation RSE santé selon le modèle AFAQ 26000 à l usage des établissements

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne.

Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne. www.sophte.com INGENIERIE DU MANAGEMENT - COMMUNICATION - MULTIMEDIA Quelques clés pour réussir une stratégie de la communication interne. 1 Situation actuelle De plus en plus, l'entreprise doit gérer

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 Organisme / entreprise : CFEEDD I/ RAPPEL DE LA MISSION Comité opérationnel n 34 «Sensibilisation, information et formation du public aux questions

Plus en détail

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation

SEPR - Pierre Casadéi Lean Oser le participatif pour repenser l organisation Pour repenser son organisation au sortir d'un plan de départs volontaires, l'industriel SEPR a "osé" solliciter la participation de ses salariés. Avec succès. Réflexions de Pierre Casadei, Directeur des

Plus en détail

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Présentation du 4 décembre 2007 Espace Hamelin Pourquoi une Charte? "Promouvoir une communication responsable" est l'une des trois

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

www.rezopouce.fr contact@rezopouce.fr tél: 05 63 05 08 00 / 06 52 70 69 1 7 Espace Prosper Mérimée Boulevard Léon Cladel 82200 Moissac

www.rezopouce.fr contact@rezopouce.fr tél: 05 63 05 08 00 / 06 52 70 69 1 7 Espace Prosper Mérimée Boulevard Léon Cladel 82200 Moissac wwwrezopoucefr contact@rezopoucefr tél: 05 63 05 08 00 / 06 52 70 69 1 7 Espace Prosper Mérimée Boulevard Léon Cladel 82200 Moissac Le fil conducteur de REZO POUCE : mutualiser et créer de la synergie

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES?

C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? C o n f é r e n c e 7 LA PARTICIPATION, PIEGE OU SIMULATION CREATIVE POUR LES MARQUES? Animateur Isabelle MUSNIK INFLUENCIA Intervenants Maryelle ALLEMAND CARLIN INTERNATIONAL Sauveur FERNANDEZ SAUVEUR

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS PHILOSOPHIE «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 7

Baromètre de la Confiance - Vague 7 Rapport de résultats 1 er octobre 2014 1 Présentation de l étude Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

Le mot du president :

Le mot du president : Papier Encre Design Le mot du president : L'histoire de l'imprimerie est étroitement liée à celle de la démocratisation du savoir et de l'écrit. Produits à grande échelle, documents imprimés et livres

Plus en détail

Charte du G8 pour l Ouverture des Données Publiques

Charte du G8 pour l Ouverture des Données Publiques Charte du G8 pour l Ouverture des Données Publiques Préambule 1. Le monde assiste à la montée en puissance d un mouvement planétaire favorisé par la technologie et les médias sociaux et stimulé par l information

Plus en détail

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Jean-Pierre BOURELY, Chef du bureau de la vie autonome des personnes handicapées (DGAS) Vie autonome des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché IP/03/1022 Bruxelles, le 16 juillet 2003 Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché Aujourd'hui la

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 4ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Santé et numérique Thème de la journée contributive : Junior ESSEC 04/02/2015

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s

Plus en détail

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur?

CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? V3 4 juin 2015 CONSEIL : et si nous passions du prix à la valeur? Préambule : une première version de cet article a servi pour amorcer la réflexion collective engagée le 22 mai dernier. Cette troisième

Plus en détail

Brief créatif site e-commerce

Brief créatif site e-commerce Brief créatif site e-commerce L objectif du brief créatif est de permettre au webdesigner de cerner l univers graphique de référence que doivent évoquer vos outils de communication graphique, et le restituer

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Projet Port méthanier Rabaska. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement Par le groupe SINTRA

Projet Port méthanier Rabaska. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement Par le groupe SINTRA 241 PUNPU DM189 Pmjet flirnpiantatbn du terminal methaniet Rabaska et des infrastructures connexes fl Lévis 6211-04-004 Projet Port méthanier Rabaska Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge»

Fiche Pédagogique de l épisode «Carton rouge» SOMMAIRE Vinz et Lou font leurs courses au supermarché. Alors que Lou choisit des produits familiaux, Vinz, lui, ne choisit que des produits en portions individuelles, avec beaucoup d emballage. C est

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR L enquête L UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les

Plus en détail

SOMMAIRE. Portraits des intervenants Portraits des animateurs Conférence, Débat et Échanges #$%&'(!)(*+,!-$*./)(*-(!"0!1,2*!34"0!5!!

SOMMAIRE. Portraits des intervenants Portraits des animateurs Conférence, Débat et Échanges #$%&'(!)(*+,!-$*./)(*-(!0!1,2*!340!5!! Compte-rendu Tout savoir sur le Big Data pour comprendre qui sont mes clients L'avènement des NTIC et des outils digitaux transforme nos métiers en profondeur. La révolution digitale a donné du pouvoir

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action Institut Pro-Actions Valorisation du produit action Présentation des résultats BJ5780 De : Philippe Le Magueresse, Marc Rota, Laurent Gassie / OpinionWay A : Alain Metternich / Dominique Leblanc / Institut

Plus en détail

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 LE POINT DE VUE DE KURT SALMON DANS CE NUMÉRO : Claude Bodeau Associé en charge de la practice RH-Management Contact: Email Votre organisation est-elle sociale?

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

FICHE ACTIONS Impact et Environnement

FICHE ACTIONS Impact et Environnement FICHE ACTIONS Impact et Environnement ACTIONS GLOBALES Organisation autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 Démarche de progrès continu validée par une évaluation AFAQ 26000 (obtention du niveau

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Appel à projets. «Responsabilité Sociétale des Organisations»

Appel à projets. «Responsabilité Sociétale des Organisations» Appel à projets «Responsabilité Sociétale des Organisations» 1. CONTEXTE ET ENJEUX La responsabilité sociétale est la contribution des organisations - entreprises, collectivités, associations, syndicats

Plus en détail

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Das Urheberrecht in einer digitalen Umwelt: die Positionen der IFLA und der UNESCO Jean-Philippe Accart Information

Plus en détail

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION

1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION 1. QU'EST-CE QUE L'INNOVATION L'innovation, étymologiquement, signifie «renouveler». L'innovation caractérise l'acte de déploiement du potentiel économique d'un résultat produit dans le champ de la connaissance

Plus en détail

BILAN 2009 PUBLICITÉ ET ENVIRONNEMENT ANNEXES - DÉTAIL DES MANQUEMENTS

BILAN 2009 PUBLICITÉ ET ENVIRONNEMENT ANNEXES - DÉTAIL DES MANQUEMENTS BILAN 2009 PUBLICITÉ ET ENVIRONNEMENT ANNEXES - DÉTAIL DES MANQUEMENTS RAPPEL : QU EST-CE QU UN MANQUEMENT? Les publicités constituent un manquement aux règles déontologiques de la profession dès lors

Plus en détail

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010 áå ΩINSTITUT SUPERIEUR DU MANAGEMENT Supply chain management NESTLE Les Rois de la Supply Chain 2010 Cabinet ISM Abidjan, Cocody,Bvd F. Mitterand, Riviera Bonoumin, Immeuble La Paix 22 BP 876 Abidjan 22

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Formations inter-entreprises et intra-entreprise 3 domaines de formation : - Prise de parole (media/en public) - Communication digitale - Relations presse Année 2012 1 Organisme

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

Réussir son affiliation

Réussir son affiliation David Sitbon Étienne Naël Réussir son affiliation Comment gagner de l argent avec Internet, 2012 ISBN : 978-2-212-55350-5 1 Comprendre que tout est marketing de rentrer dans le détail, il nous a semblé

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

CAMPAGNE DE COMMUNICATION 2014-2015

CAMPAGNE DE COMMUNICATION 2014-2015 CAMPAGNE DE COMMUNICATION 2014-2015 Développer la notoriété de l association en valorisant le rôle spécifique du papier au cœur des échanges sociétaux d aujourd hui et de demain. AVEC QUI AVEZ-VOUS PASSÉ

Plus en détail

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder»

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder» Compétence D1.4 IV - : Pérenniser ses données IV Assurer une sauvegarde 33 Compresser / Décompresser un fichier ou un ensemble de fichiers / dossiers 35 A. Assurer une sauvegarde Distinguer entre «Enregistrer»

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail