THEME : FEMININ MASCULIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME : FEMININ MASCULIN"

Transcription

1 THEME : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Devenir homme ou femme : le développement du phénotype sexuel : mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels. Dès la fécondation, l embryon présente des différences chromosomiques : - Chromosomes sexuels XX pour la femme. - Chromosomes sexuels XY pour l homme. L observation des caractères sexuels primaires révèle des différences morpho-anatomiques. A la puberté, l individu subit des transformations morphologiques avec mise en place des caractères sexuels secondaires : les appareils sexuels deviennent fonctionnels avec l apparition des règles chez la fille et des premières éjaculations chez le garçon. Des différences physiologiques distinguent également les deux sexes : les testicules assurent une production continue de spermatozoïdes et d hormone (testostérone), alors que les ovaires et l utérus ont un fonctionnement cyclique jusqu à la ménopause et produisent ovules et hormones (œstrogènes et progestérone). La différenciation des appareils sexuels pendant le développement embryonnaire : mise en place des caractères sexuels primaires. Pendant les premières semaines de la vie embryonnaire, les gonades sont indifférenciées; en effet, au tout début du développement embryonnaire, aucune différence n est visible entre les appareils génitaux internes des embryons mâles et femelles: Appareil génital indifférencié Si l embryon est de sexe génétique masculin, c est-à-dire s il possède un chromosome Y, les gonades jusque-là indifférenciées se transforment en testicules En l absence de chromosome Y (sexe génétique féminin XX), les gonades se différencient en ovaires Pourtant, certaines personnes de sexe masculin possèdent 2 chromosomes X et inversement, des femmes possèdent des chromosomes sexuels de type XY! Cette situation, rare, montre que dans ces cas, il manque un gène appelé SRY sur le chromosome Y des filles XY, et au contraire les garçons XX, ont un chromosome X porteur de ce gène SRY. L observation de ses chromosomes montre que le gène SRY s est «déplacé» sur le chromosome X.

2 Ce gène SRY (Sex determining Region of the Y chromosome) que l on a caractérisé en 1990 est le gène de la masculinité, il sécrète une protéine appelée TDF (Testing Determining Factor) En sa présence, les ébauches gonadiques se transforment en testicules En son absence, les ébauches gonadiques se transforment en ovaires Schématisation des chromosomes sexuels X et Y et positionnement du gène SRY En présence du gène SRY, les testicules se développent et sécrètent des hormones : - l AMH (Hormone antimüllérienne) qui provoque la régression des canaux de Müller (ébauche embryonnaire des voies génitales femelles) - la testostérone qui permet le développement des canaux de Wolff en voies génitales masculines. En l absence du gène SRY, les canaux de Müller évoluent en voies génitales féminines (vagin, utérus et trompes). L absence de testostérone entraîne une régression des canaux de Wolff. Les transformations de la puberté : La puberté constitue la dernière étape de la mise en place du sexe phénotypique de l adulte. La puberté est marquée par un ensemble de modifications physiques (= caractères sexuels secondaires), physiologiques et psychologiques. Elles sont provoquées par une augmentation de la de la concentration sanguine des hormones sexuelles dans le sang : testostérone sécrétée par les testicules pour les garçons et œstrogènes sécrétée par les ovaires pour les filles. Définitions : Caractères sexuels primaires : Organes génitaux visibles à la naissance. Caractères sexuels secondaires : Modifications physiques apparaissant à la puberté caractéristiques de chaque sexe. Gonade : Organe qui produit les gamètes (testicule ou ovaire) Génotype = ensemble des gènes portés par les chromosomes d un organisme. Celui-ci détermine le phénotype d un individu. Phénotype = ensemble des caractères qui participent à la construction et au fonctionnement d un individu.

3 SCHEMA-BILAN

4

5 I. Le contrôle du comportement sexuel. Contrôle hormonal du comportement sexuel. 1. Chez les non primates. THEME : FEMININ MASCULIN Chapitre 2 : Vivre sa sexualité Document 1 : Evolution du comportement sexuel chez le cochon de guinée. a) A partir du document 1 : Répondez au QCM Montrez que les hormones sexuelles jouent un rôle sur le déclenchement des comportements sexuels chez les mammifères non primates. Chez les non primates, les hormones jouent un rôle majeur dans le déclenchement du comportement sexuel.

6 2. Chez les primates hominoïdes Doc 3 et 4 p 181 ; doc 1 p. 182 : L'action des hormones sexuelles est-elle aussi importante chez les primates? Chez les primates hominoïdes, l influence des hormones existe mais elle n est pas majeure. Chez l homme, la présence d activités variées (caresses, baisers, ) ne sont pas forcément liés à l acte reproducteur mais plutôt à la stimulation de zones érogènes dans le but d obtenir du plaisir. L'influence du contexte culturel est importante; les comportements sexuels varient en fonction des lieux et des époques. Contrôle cérébral du comportement sexuel. L évolution du comportement de reproduction vers un comportement érotique est graduelle et traduit le développement du cortex dans le cerveau des mammifères (chez l homme le cortex représente 80 % des neurones du cerveau; c'est une zone de mémorisation et de perception). Livre p. 182 Des études scientifiques (doc 3 et 4 p.183) ont montré que le plaisir sexuel est associé à l'activation de zones précises du cerveau. Ces zones interconnectées par des circuits de neurones, forment ce que l'on appelle les «systèmes de récompense» car leur activation par divers facteurs sensitifs (vision, odeurs, sensations tactiles,...) produit automatiquement une sensation de plaisir (composante affective). Ces zones étant reliées à la mémoire (composante cognitive), nous avons alors tendance à reproduire les actions qui ont généré cette sensation de plaisir. Rq : La dépendance qui se met en place lors de la prise de drogue relève du même circuit, la sensation de plaisir liée à la prise amène le consommateur à reprendre le produit pour en éprouver les mêmes effets. II. Identité sexuelle et normes sociales. L identité sexuelle correspond au fait de se sentir homme ou femme. Elle dépend pour beaucoup d un conditionnement social et diffère selon les cultures. (ex : p. 176 «Un troisième genre en Polynésie») Les transsexuels sont des personnes qui estiment que leur identité sexuelle ne correspond pas à leur genre biologique. L orientation sexuelle, c est-à-dire le fait d être hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel relève totalement de l intimité des personnes et de la sphère privée.

7 THEME : FEMININ MASCULIN Chapitre 3 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle I- Fonctionnement de l'appareil génital de la femme. Anatomie : voir livre p.144 à 147. A) Les cycles sexuels féminins. Chez la femme, deux cycles ont lieu sur 28 jours de manière synchrone : le cycle utérin et le cycle ovarien. 1. Le cycle utérin L utérus est l organe où pourra se développer un embryon. Il est constitué d un muscle (le myomètre) tapissé intérieurement par une muqueuse (la muqueuse utérine ou endomètre). L utérus subit au cours d'un cycle de 28 jours en moyenne une série de transformations qui le préparent à une éventuelle grossesse. Au début du cycle, la muqueuse utérine est détruite partiellement lors des menstruations (règles). Ensuite, au cours d'une phase de prolifération, la muqueuse se reconstitue. Elle s'épaissit puis se creuse de glandes utérines. Dans la deuxième partie du cycle, ces glandes se ramifient, formant la «dentelle utérine». La muqueuse, richement vascularisée, est prête à l'implantation d'un embryon. Par ailleurs, le col de l'utérus sécrète une glaire cervicale constituée par un réseau de filaments aux mailles serrées. Celles-ci s'élargissent vers le 14 ème jour du cycle pour ensuite se resserrer rapidement.

8 L évolution de la muqueuse utérine au cours d un cycle Glandes en tube 5m m E n Vaisseaux sanguins spiralés M y Règle Phase prolifératrice Phase sécrétrice Dentelle utérine Jours du cycle

9 2. Le cycle ovarien De la puberté à la ménopause, l'ovaire libère de façon cyclique des gamètes, ou cellules reproductrices. Les futurs gamètes, ou ovocytes, sont entourés d'une couche de cellules folliculaires. L'ensemble forme le follicule ovarien. De la naissance à la puberté, les follicules se développent : l'ovocyte croît et les cellules folliculaires se multiplient. À partir de la puberté, l'activité de l'ovaire est cyclique : - durant la première partie du cycle (du 1er au 14ème jour), ou phase folliculaire, un follicule achève son évolution ; - lors de l ovulation (le 14 ème jour en moyenne), l'ovocyte de ce follicule est expulsé de l'ovaire, et recueilli dans une trompe ; - durant la phase lutéale (du 14 ème au 28ème jour), le follicule se transforme en corps jaune. Celui-ci finit par dégénérer et un nouveau cycle recommence, sauf en cas de fécondation. Les cellules folliculaires sécrètent des hormones, durant la phase folliculaire, elles sécrètent des oestrogènes et durant la phase lutéale, le corps jaune sécrète de la progestérone.

10 B) Régulation et synchronisation des cycles L ovaire contrôle l activité cyclique de la muqueuse utérine par l intermédiaire de 2 hormones : les œstrogènes et la progestérone. Document 1 p légende couleurs schéma précédent. Ce sont les hormones libérées par l'ovaire qui agissent sur l'utérus : les œstrogènes agissent seuls pendant la phase folliculaire, puis avec la progestérone pendant la phase lutéale. La progestérone, produite par le corps jaune, est l'hormone de la gestation (grossesse). Elle contrôle les transformations de la muqueuse utérine et empêche les contractions utérines. En l'absence de fécondation, les taux d'hormones ovariennes chutent et les règles se produisent. C) Le contrôle de l activité ovarienne La FSH (hormone folliculo-stimulante) et la LH (hormone lutéinisante), 2 hormones hypophysaires, stimulent la production d œstrogènes et de progestérone par les ovaires. Une brusque élévation de la concentration de LH (pic de LH) en fin de phase folliculaire déclenche l ovulation. Les sécrétions hypophysaires sont elles-mêmes sous le contrôle de l hypothalamus, qui sécrète une substance, la GnRH. Les hormones ovariennes exercent un contrôle en retour (= rétrocontrôle) sur l axe hypothalamohypophysaire. Elles inhibent la sécrétion de LH et de FSH pendant la majeure partie du cycle (rétrocontrôle négatif). Les œstrogènes stimulent la sécrétion de LH et de FSH pendant la période précédant l ovulation (rétrocontrôle positif) ; les œstrogènes sont en effet produit en grande quantité à ce moment-là. Ainsi, il y a synchronisation entre maturation folliculaire et déclenchement de l ovulation (le follicule mature sécrète beaucoup d œstrogènes à signal vers l hypophyse à pic de LH à ovulation). Ce sont les sécrétions cycliques des hormones qui induisent les modifications cycliques de l appareil reproducteur. Les cycles ovarien et utérin sont synchronisés Quand la muqueuse utérine se construit, les follicules ovariens entrent en croissance. Au moment de l ovulation, la muqueuse utérine est suffisamment développée pour permettre l implantation de l embryon. De plus, les spermatozoïdes peuvent traverser le col de l utérus (la glaire cervicale a un maillage plus lâche). La phase lutéale correspond à la période où l endomètre est développé et se maintient. Les cycles sexuels féminins ont une durée moyenne de 28 jours. Ce synchronisme est possible grâce à l'action des hormones ovariennes (œstrogènes et progestérone) et.des hormones hypophysaires (LH et FSH)

11

12 II- La maîtrise de la procréation. A. La pilule contraceptive. La pilule est une méthode de contraception hormonale. Elle est le plus souvent composée d hormones de synthèse (œstrogènes + progestérone) d où son nom de pilule «oestroprogestative». «Pour empêcher l ovulation, la méthode la plus simple consiste à donner des œstrogènes et des progestatifs de synthèse qui bloquent la stimulation de l ovaire par l hypophyse, qui ne fait pas la différence entre les hormones de synthèse apportées par la pilule et les hormones naturelles : elle est mise au repos. C est la première des contraceptions, simple et efficace. Mais si les premières pilules étaient surdosées, aujourd hui leur quantité d hormones est divisée par 10.» D après F ; KUTTENN «Les limites de la contraception» Pour la science, juillet Glaire cervicale sous l effet d un contraceptif. Effet de la pilule oestroprogestative sur les sécrétions hormonales. La prise quotidienne de ces hormones freine la sécrétion de LH par rétrocontrôle négatif sur l hypophyse. L ovaire qui n est plus stimulée par la LH est au repos, il n y a pas de croissance folliculaire donc pas de pic de LH et donc pas d ovulation. La glaire cervicale reste imperméable aux spermatozoïdes durant tout le cycle. La muqueuse utérine se développe peu sous pilule et n'est pas propice à la nidation. La pilule agit par l intermédiaire d hormones de synthèse en freinant le système de commande hypothalamohypophysaire ce qui met les ovaires au repos.

13 B. La contraception d urgence. La pilule du lendemain est une pilule à prendre dans les 3 ou 5 jours suivant un rapport sexuel non protégé. Elle contient des molécules (le lévonorgestrel) bloquant l ovulation ou modifiant la muqueuse utérine. Document 1 : Graphique montrant les variations de la concentration de LH au cours du temps chez une femme sans traitement et chez une femme après un traitement au lévonorgestrel. La LH est une hormone naturelle sécrétée par l hypophyse. LHO: jour du pic de LH chez une femme sans traitement LH + 2: deuxième jour suivant le pic de LH chez une femme sans traitement Le graphique précédent montre l absence de pic de LH sous lévonorgestrel ; l ovulation est donc bloquée et la fécondation ne peut avoir lieu. La contraception d urgence perturbe l ovulation (si celle-ci n a pas eu lieu) ; agit sur l utérus en gênant le déplacement des spermatozoïdes et en empêchant la nidation : fixation de l embryon dans l utérus). Cette pilule ne peut constituer un moyen de contraception régulière en raison de ses effets secondaires et de son efficacité inférieure à celle de la pilule. C. L IVG médicamenteuse. L Interruption Volontaire de Grossesse est réalisée par aspiration de l embryon ou par administration d une pilule abortive : le RU 486. (voir livre p.155) La progestérone est indispensable au maintien de la muqueuse utérine durant la grossesse. L administration du RU 486 interrompt la grossesse en provoquant le retour des règles et l expulsion de l embryon. En effet, la muqueuse utérine se maintient au cours de la grossesse à condition de recevoir en permanence de la progestérone par voie sanguine. La progestérone se fixe sur des récepteurs spécifiques de la muqueuse. Le RU 486 se fixe sur les mêmes récepteurs que la progestérone grâce à une similitude de forme et empêche celle-ci de se fixer. Tout se passe comme s il n y avait plus de progestérone dans le sang et les règles reviennent. Molécule de progestérone Molécule de RU 486

14 III- L infertilité et l aide à la procréation (PMA : Procration Médicalement Assistée) 1. Les causes d infertilité. On différenciera la stérilité (incapacité pour un homme ou une femme de concevoir un enfant naturellement) de l infertilité (couples qui, après un an de rapport sexuels réguliers, n ont pas débuté de grossesse). Les causes d infertilité sont multiples (1 couple sur 6 consulte un jour un médecin pour des difficultés à procréer). Chez la femme, les causes les plus fréquentes sont l absence d ovulation (lié à des troubles hormonaux d origine ovarienne ou hypophysaire) et l obturation des trompes (souvent liée à une infection par des IST). Chez l homme, les anomalies concernent surtout le nombre, la mobilité ou la structure des spermatozoïdes. Le pouvoir fécondant du sperme est alors insuffisant. 2. Les aides à la procréation (PMA = Procréation Médicalement Assistée) Des examens médicaux permettent de rechercher l origine des problèmes d infertilité chez un couple. Chez l homme, un spermogramme permet d évaluer la qualité du sperme. Chez la femme des dosages hormonaux (LH, FSH, hormones ovariennes) renseignent sur un défaut d ovulation. - La stimulation ovarienne : Lorsque l infertilité d un couple provient d un défaut d ovulation, on peut stimuler les ovaires en injectant des hormones sexuelles. Cette technique est également utilisée lors des fécondations in-vitro ou lors d inséminations artificielles. - L insémination artificielle. Cette technique permet de pallier certains problèmes d infertilité d origine masculine : le sperme du conjoint peut être traité puis transféré dans les voies utérines de la femme. - La fécondation in vitro avec transfert d embryon (FIVETE) Les étapes de la fécondation in vitro. Cette technique est indiquée dans le cas d obstruction des trompes qui empêche la rencontre des spermatozoïdes et des ovules. Les ovules sont prélevés après stimulation hormonale puis mis en contact avec les spermatozoïdes dans un récipient et la fécondation s effectue spontanément. Après les premières divisions cellulaires, les embryons sont transférés dans la cavité utérine dans laquelle l implantation se fera. Cette implantation est difficile (10 % de réussite seulement), c est pourquoi on transfère 2 ou 3 embryons. Les embryons non transférés peuvent être congelés, ce qui pose un problème quant à leur devenir possible (utilisation, don, abandon, destruction, recherche médicale ) - L ICSI (Intra Cytoplasmic Sperm Injection) Il s agit d une fécondation in vitro avec injection directe sous microscope d un spermatozoïde dans le cytoplasme de l ovule.

15 Procréation médicalement assistée et éthique*. Au regard de la loi française, la PMA est considérée comme une intervention thérapeutique destinée à pallier l infertilité pathologique d un couple, médicalement constatée, ou à éviter un risque de transmission d une maladie. Elle est réservée à des couples engagés dans un projet parental, mariés ou en mesure d apporter la preuve d une vie commune d au moins deux ans, formés d un homme et d une femme, tous deux vivants et en âge de procréer. La PMA n est pas envisagée en France comme un mode de procréation alternatif, susceptible de pallier les impossibilités de procréer au sens large, qu elles soient physiologiques ou sociales, dans une logique d aide à la parentalité. Certains pays reconnaissent l infertilité dite «sociale» comme condition de recours à l AMP et ouvrent donc l accès à cette technique aux femmes célibataires et aux couples de femmes homosexuelles, notamment en Grande-Bretagne, en Grèce, en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Finlande, aux Etats-Unis, au Canada et plus récemment au Danemark. Extraits du bilan d application de la loi de Bioéthique 2004 *Ethique=Science qui cherche à établir des règles dans la conduite et les pratiques humaines. Doc Livre p.162 Les lois de bioéthique. IV- Sexualité et IST Infections Sexuellement Transmissibles. Doc p 158 et 159 Les IST représentent un problème de santé publique majeur et peuvent être à l origine d un problème d infertilité ultérieure (infection à Chlamydia qui provoque une obstruction des trompes). Une bonne utilisation des préservatifs masculins et féminins assure à la fois une contraception fiable et une bonne protection contre les IS dont le virus du VIH responsable du SIDA. Des campagnes de vaccination visent à limiter la propagation d autres IST causées par des virus (papillomavirus, hépatite B)

Partie 2 : Féminin Masculin

Partie 2 : Féminin Masculin Partie 2 : Féminin Masculin Fiche 1 : Différences à différentes échelles entre sexes féminin et masculin L appareil génital de la femme Ovaires : lieu de production des ovocytes. Chaque mois, un ovocyte

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY

B. Féminin/Masculin. Caryotype d une femme : 44 chromosomes homologues + XX Caryotype d un homme : 44 chromosomes homologues + XY c. LEXIQUE AMH (Hormone Anti-Mulérienne) : Hormone produite par les testicules du foetus mâle entraînant la régression des canaux de Mu ller au cours du développement foetal. Canal de Müller : fait partie

Plus en détail

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée?

Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? Comment la production des gamètes est-elle contrôlée? Par quels moyens la procréation peut-elle être maîtrisée? En plus de produire les gamètes (.....), Spermatozoïde les testicules contrôlent le fonctionnement

Plus en détail

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle

THEME 2 : FEMININ - MASCULIN. CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle THEME 2 : FEMININ - MASCULIN CHAPITRE II : Etre responsable de sa vie sexuelle L'évolution des sociétés humaines se manifeste, entre autres, par une volonté de maîtriser la procréation qui passe par une

Plus en détail

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ :

REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : REPRODUCTION ET SEXUALITÉ : INTRODUCTION : Vers 10-13 ans, l enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie. Quels sont les critères montrant le passage de l enfance à l adolescence?

Plus en détail

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles SVT TS : Procréation Connaissances exigibles I Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère. A Le sexe est génétiquement défini à la fécondation

Plus en détail

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Chapitre 2: Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Avant la séance [youtube https://www.youtube.com/watch?v=orlubkbwdw8&w=420&h=315] A l'aide de la vidéo, construire une frise

Plus en détail

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME I] L appareil génital de la femme LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME II] Cycle menstruel Cycle menstruel théorique : Chez la femme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est cyclique de

Plus en détail

I Sexualité sans procréation

I Sexualité sans procréation Page 1 sur 7 Fé minin, masculin I Sexualité sans procréation 1. Pour comprendre : Chez la femme a. Cycles sexuels féminins La femme est soumise à un cycle d une durée moyenne de 28 jours. Il se met en

Plus en détail

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN

Thème 2: FEMNININ, MASCULIN Thème 2: FEMNININ, MASCULIN CHAPITRE 9 http://biblio.manuel-numerique.com/letoweb.html Introduction Chapitre 9 : Sexualité et procréation Comment est contrôlé le fonctionnement de l appareil reproducteur

Plus en détail

I. Les cycles sexuels féminins

I. Les cycles sexuels féminins La régulation de la fonction de reproduction chez la femme Introduction : Activité 1 : Morphologie et anatomie de l appareil génital de la femme La fonction de reproduction chez la femme se déroule de

Plus en détail

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme

Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Chapitre 2 : Fonctionnement des appareils génitaux chez l'homme Problème : Comment fonctionne l'appareil génital mâle? I L'appareil génital mâle : A Anatomie et fonctionnement du testicule : Activité 1

Plus en détail

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques :

La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : La fonction reproductrice féminine Objectifs spécifiques : Identifier les structures d un ovaire pubère Reconnaître les étapes de la folliculogenèse Décrire la structure du gamète femelle Expliquer l ovogenèse

Plus en détail

Page suivante : les schémas des appareils génitaux

Page suivante : les schémas des appareils génitaux TRANSMETTRE LA VIE LA TRANSMISSION_DE LA VIE CHEZ L HOMME: INTRODUCTION: Vers 10-13 ans, la puberté marque le début de l'adolescence : l'enfant se transforme en un jeune adulte pouvant transmettre la vie.

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après.

Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. FICHE 7 La femme Lors de l ovogenèse, un seul gamète est formé tous les mois. Chez la femme, le nombre de gamète est terminé au cours de la vie intra utérine. Aucun ovogonie ne sera formé après. L ovule

Plus en détail

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone

Chapitre 6 : LA PROCREATION H1 + - H2. ces caractères, on en déduit que les testicules produisent une hormone masculinisante : la testostérone Chapitre 6 : LA PROCREATION Introduction Définition : LA PROCREATION : C est l action d engendrer un nouvel individu en parlant de l espèce humaine. Elle comprend toutes les étapes allant de la formation

Plus en détail

Restitution organisée des connaissances/ Correction.

Restitution organisée des connaissances/ Correction. Restitution organisée des connaissances/ Correction. La fonction de reproduction, chez l homme comme chez la femme, est sous le contrôle du système hormonal. Cependant, seule la femme présente une activité

Plus en détail

4 La procréation et sa maîtrise

4 La procréation et sa maîtrise Terminale S 48/53 4 La procréation et sa maîtrise 4.1 La fécondation 4.1.1 Modifications comportementales [324.A1] Les hormones sexuelles sont responsables de modifications comportementales : Les oestrogènes

Plus en détail

Croissance et développement

Croissance et développement Croissance et développement Auteur : Frédéric Puech Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant la thématique «Croissance

Plus en détail

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME

REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME 8 REGULATION DE LA FONCTION REPRODUCTRICE CHEZ LA FEMME Objectifs : à partir d'expériences, dégager les rôles des oestrogènes et de la progestérone en relation avec les cycles sexuels présenter les cycles

Plus en détail

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale

Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme. Tania DERY Génétique Médicale Reproduction Humaine : Devenir Homme ou Femme Tania DERY Génétique Médicale Vendredi 14 Février 2014 Définitions Caryotype : Examen des chromosomes contenus dans le noyau d une cellule et qui sont le support

Plus en détail

DEVENIR HOMME OU FEMME

DEVENIR HOMME OU FEMME DEVENIR HOMME OU FEMME I. Différences entre les deux sexes Nous naissons tous avec un sexe déterminé. Il n y a que deux possibilités et l orient est faite au cours de notre développement au stade d embryon.

Plus en détail

hormones du cerveau (hypophyse)

hormones du cerveau (hypophyse) Régulation hormonale hormones du cerveau (hypophyse) testicule ovaire hormone : testostérone hormones : oestrogène et progestérone CSII production des spermatozoïdes CSII cycle de l utérus cerveau hormones

Plus en détail

Fonction de reproduction chez la femme

Fonction de reproduction chez la femme Fonction de reproduction chez la femme Cours de Terminale S Enseignement général 1 Les trois grands cycles féminins 2 Les trois grands cycles féminins Activité reproductrice de la puberté à la ménopause

Plus en détail

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N

Lumière du tube («trou») Spermatozoïdes. Paroi du tube (cellules en division) Cellules de Leydig (associées à des vaisseaux sanguins) S I O N Cours 2 Le fonctionnement des appareils reproducteurs à partir de la puberté 2. La fonction de reproduction chez l homme. a) Les testicules produisent des spermatozoïdes et de la testostérone. Les testicules

Plus en détail

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme

Chapitre 2 : Régulation de la fonction reproductrice chez la femme Connaissances La régulation de l axe gonadotrope féminin intègre des communications nerveuses et hormonales. L'hypothalamus et l'hypophyse sont deux organes étroitement associés et situés à la base du

Plus en détail

Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle

Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle Séance 4 et 5- Prendre en charge sa vie sexuelle I- Le cycle de la femme et son contrôle naturel Le fonctionnement de l appareil reproducteur de la femme est remarquable par son caractère cyclique qui

Plus en détail

SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril Partie Cours MASCULIN / FEMININ. Le BO dit :

SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril Partie Cours MASCULIN / FEMININ. Le BO dit : SVT 1ère ES/L Thème 2 : Masculin / Féminin Avril 2012 Partie Cours MASCULIN / FEMININ Le BO dit : les étapes de la différenciation de l'appareil sexuel Quoi? Quand? Comment? Où? détermination du sexe génétique

Plus en détail

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE

SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE SEXUALITE ET COMPORTEMENT RESPONSABLE I- LE CONTROLE NATUREL DE LA REPRODUCTION A- Le rôle des hormones dans la production des cellules reproductrices La fonction de reproduction est régulée et optimisée

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 55... Biologie, Reproduction QCM 1. La spermatogenèse : a. la spermatogenèse est un phénomène continu qui débute à la puberté b. La spermatogenèse concerne toutes les cellules

Plus en détail

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale

TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale TD n 1 : Les cycles utérin et ovarien et leur synchronisation hormonale Problématique : On cherche à déterminer les principales modifications périodiques du cycle menstruel et la manière dont elles sont

Plus en détail

LA TRANSMISSION DE LA VIE DANS L ESPECE HUMAINE.

LA TRANSMISSION DE LA VIE DANS L ESPECE HUMAINE. C est à l école primaire que sont mises en place les bases de la transmission de la vie chez les êtres humains. L'être humain devient apte à se reproduire à la puberté. Durant la puberté, les caractères

Plus en détail

f. primordial Corps jaune

f. primordial Corps jaune 4. Le cycle ovarien. L ovaire est une glande à double titre: il produit d'une part les gamètes femelles, il sécrète d'autre part les hormones ovariennes (oestrogènes et progestérone). Observons des coupes

Plus en détail

CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN???

CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN??? CHAPITRE 2 PROCRÉATION LIVRE NON SAUF FIN??? Connaître les étapes d'un processus biologique permet d'agir sur ce processus et de lutter contre les pathologies qui lui sont associées. Ainsi, les connaissances

Plus en détail

Thème 3A : Masculin-Féminin

Thème 3A : Masculin-Féminin Thème 3A : Masculin-Féminin Chapitre 1 : Du sexe génétique au sexe phénotypique L acquisition du sexe phénotypique se fait en 4 étapes déterminées génétiquement. Le sexe génétique est déterminé au moment

Plus en détail

Transcription de la vidéo

Transcription de la vidéo Transcription de la vidéo Contrôle hormonal de la fonction de reproduction (6 52) Odile Fillod Matilda Apprenons l'égalité Apprenons l'égalité Des neurones de l'hypothalamus synthétisent en continu une

Plus en détail

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE I. ANATOMIE DE L APPAREIL GENITAL FEMININ A. Description anatomique 3 1 6 2 7 4 5 Vessie 8 Urètre 9 11 12 13 10 DESCRIPTION ANATOMIQUE 1 : Ovaires

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 12 : L'APPAREIL GÉNITAL FÉMININ. 1) LES OVAIRES. 1-1) La fonction des ovaires. Les ovaires assurent plusieurs rôles : o Premier rôle : les ovaires assurent la production des

Plus en détail

Thème 3 Masculin Féminin

Thème 3 Masculin Féminin Thème 3 Masculin Féminin Chapitre 1 : Comprendre et maîtriser sa sexualité Introduction A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est activé, le corps subit différents changements

Plus en détail

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item.

QCM. Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. Chapitre 1 La procréation QCM Relevez la ou les lettre(s) correspondant(s) à la ou aux affirmation(s) correcte(s) pour chaque item. 1. La fécondation : a. permet l achèvement de la deuxième division méiotique

Plus en détail

PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME

PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME PARTIE V: DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 11 : DU SEE GÉNÉTIQUE AU SEE PHÉNOTYPIQUE 11.1 QUELQUES GÉNÉRALITÉS Méiose et fécondation sont les deux mécanismes essentiels de la reproduction sexuée. On les

Plus en détail

Exercice 1 : Exercice 2 :

Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 1 : 1. 1 : cavité folliculaire (ou antrum) ; 2 : thèques ; 3 : ovocyte I ; 4 : granulosa ; 5 : ovocyte II ; 6 : follicule rompu 2. Figure 1 : ovulation ; Figure 2 : follicule mûr ; Figure 3 :

Plus en détail

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie -

1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - 1 6 Procréation (6 semaines) - Sciences de la vie - Cette partie du programme illustre et complète les notions acquises en 1 ère S concernant le rôle des gènes dans la réalisation du phénotype et permet

Plus en détail

Thème 3A Féminin - Masculin

Thème 3A Féminin - Masculin Thème 3A Féminin - Masculin Dans une optique d éducation à la santé et à la responsabilité, il s agit de comprendre les composantes biologiques principales de l état masculin ou féminin, du lien entre

Plus en détail

Systèmes de reproduction féminin et masculin

Systèmes de reproduction féminin et masculin Systèmes de reproduction féminin et masculin trompe ovaire utérus canal déférent vessie vessie pénis urètre testicule Objectif du cours : Expliquer production des gamètes Gamétogenèse féminine réalisée

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE

PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE Séances 3 & 4 PRISE EN CHARGE CONJOINTE ET RESPONSABLE DE SA VIE SEXUELLE I / DES HORMONES NATURELLES CONTROLENT LES FONCTIONS DE REPRODUCTION les cycles sexuels (cycle ovarien et de de la muqueuse utérine)

Plus en détail

Du contrôle des naissances à la PMA

Du contrôle des naissances à la PMA Du contrôle des naissances à la PMA 1) Histoire de la contraception 1843 : préservatif en caoutchouc lavable et réutilisable 1956 : Invention de la pilule contraceptive 1967 : Légalisation de la pilule

Plus en détail

Chapitre 11 : La régulation de la fonction de reproduction

Chapitre 11 : La régulation de la fonction de reproduction Comment est régulée la fonction de reproduction? I) La régulation de la fonction de reproduction chez l'homme Comment fonctionnent les testicules? A) L'activité testiculaire Livre p268, 269, 258 Chapitre

Plus en détail

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG Procréation 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Muqueuse utérine B. Muscle utérin C. Col de l utérus D. Trompe E. Follicule 1.2 A. cellules folliculaires B. thèques C. cellules hypophysaires D. ovocyte E. cellules

Plus en détail

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants :

EXERCICE N 1 : EXERCICE N 2 : Mbarka.Harbawi. Définir les termes suivants : Mbarka.Harbawi 4Sc EXERCICE N 1 : Définir les termes suivants : La procréation. La fécondation. La nidation. Le blastocyste. La contraception. La Stérilité. L éjaculation rétrograde. EXERCICE N 2 : Pour

Plus en détail

Partie 2 :La procréation.

Partie 2 :La procréation. Partie 2 :La procréation. Chap.1 : La fonction reproductrice chez la femme. Appareil génital féminin A l aide des documents 1 et 2 page 84 : Citer les principaux évènements du cycle féminin? Indiquer les

Plus en détail

Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles

Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles 1 Chapitre 1 : La régulation des cycles sexuels des mammifères femelles Termes importants: Gamètes: cellules sexuelles reproductives. Pour les hommes, spermatozoïdes; pour les femmes, ovules (ou ovocytes

Plus en détail

LE CYCLE MENSTRUEL. Dr L.BOUHMAMA

LE CYCLE MENSTRUEL. Dr L.BOUHMAMA LE CYCLE MENSTRUEL Dr L.BOUHMAMA INTRODUCTION-DÉFINITION C est l'ensemble des phénomènes physiologiques périodiques qui se déroulent entre deux règles, préparant l'organisme de la femme à la fécondation.

Plus en détail

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1.

Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Activité 1 : Structure d un ovaire. Objectif opérationnel : Légender le schéma de l ovaire avec les mots soulignés du document 1. Document 1 : description de l ovaire. Les ovaires sont des organes pairs

Plus en détail

SÉRIE N 2. La fonction reproductrice chez la femme.

SÉRIE N 2. La fonction reproductrice chez la femme. Lycée Regueb Mbarka.Harbawi SÉRIE N 2 La fonction reproductrice chez la femme. 4Sc EXERCICE N 1 : A/ Une première série de QCM (1.2.3.4.5.6.7.8.9.10 pages 51-52 du manuel scolaire). B / Une deuxième série

Plus en détail

L Appareil Génital Féminin

L Appareil Génital Féminin L Appareil Génital Féminin Structure générale Organes génitaux internes Ovaires, trompes, utérus, vagin Organes génitaux externes Vulve, clitoris Production des gamètes féminins (ovules) Lieu de la fécondation

Plus en détail

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades FICHE 2: La Procréation 1. Le contrôle de l activité des gonades Question 1 Q1 : en cas d ablation de l hypophyse, les gonades régressent ce qui suggère que, dans les conditions normales, les gonades

Plus en détail

Quelques sujets de bac...

Quelques sujets de bac... Quelques sujets de bac... Exercice 1 (Amérique du Nord 2016) les troubles de la ménopause Les femmes asiatiques sont moins sujettes aux troubles de la ménopause (bouffées de chaleur, fragilité osseuse

Plus en détail

Epreuve de SVT. Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min

Epreuve de SVT. Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min Epreuve de SVT Nom : N o : Date : E2- juin 2017 Classe : 4e Durée : 55 min Sciences de la vie et de la Terre Exercice 1 : QCM(6 pts) Répondre en écrivant la ou les lettres exactes. Att : une mauvaise réponse

Plus en détail

Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine

Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine Sciences de la Vie Troisième Partie : La reproduction humaine 64 Chapitre 10 : Différences entre l Homme et la Femme Le dimorphisme sexuel, c est-à-dire la différence morphologique liée au sexe est un

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME

CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME CHAPITRE 8 : DEVENIR HOMME OU FEMME L'APPAREIL GÉNITAL DE L'HOMME Urètre Vésicule séminale Prostate Pénis Canal déférent (spermiducte) Epididyme Testicule L'APPAREIL GÉNITAL DE LA FEMME Trompe de Fallope

Plus en détail

Du sexe génétique au sexe phénotypique

Du sexe génétique au sexe phénotypique 1 CHAPITRE E Du sexe génétique au sexe phénotypique 2 A la naissance, le bébé, garçon ou fille, possède un appareil génital différencié qui deviendra fonctionnel au moment de la puberté. On sait, depuis

Plus en détail

DEVENIR CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

DEVENIR CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE DEVENIR CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Ce que j'ai déjà vu : Chez la femme seule une partie de l appareil reproducteur est visible le reste se trouve à l intérieur du corps. Chez l homme l appareil reproducteur

Plus en détail

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation

Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation La fécondation et le début de grossesse La fécondation La fécondation et le début de grossesse Chapitre 3 : La maîtrise de la procréation I. Une sexualité sans

Plus en détail

4 Thème 3 - le corps humain et la santé (page entière déjà réalisée à l'ordi) (contient 3 PARTIES ABC)

4 Thème 3 - le corps humain et la santé (page entière déjà réalisée à l'ordi) (contient 3 PARTIES ABC) 4 Thème 3 - le corps humain et la santé (page entière déjà réalisée à l'ordi) (contient 3 PARTIES ABC) * partie C Reproduction (et comportement sexuel responsable) 4 chapitres puberté - spermatozoides

Plus en détail

La mitose vs la méiose p. 265

La mitose vs la méiose p. 265 LES GONADES: Les organes qui fabriquent les gamètes (ovules et spermatozoïdes). GONADES MÂLES : TESTICULES GONADES FEMELLES: OVAIRES La mitose vs la méiose p. 265 1 Division cellulaire particulière se

Plus en détail

Première partie : (8 pts)

Première partie : (8 pts) Première partie : (8 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez sur votre copie le numéro de chaque item et indiquez dans chaque cas la (ou les)

Plus en détail

CORRECTION BAC BLANC AVRIL 2011 Partie 1

CORRECTION BAC BLANC AVRIL 2011 Partie 1 CORRECTION BAC BLANC AVRIL 20 Partie Après avoir décrit l'appareil génital féminin en indiquant brièvement le rôle de chaque organe, montrez que le cycle utérin est synchrone et dépendant du cycle ovarien.

Plus en détail

Thème 3 : Féminin / Masculin

Thème 3 : Féminin / Masculin Comment devient-on femme ou homme? Comment se caractérisent l'anatomie et le fonctionnement spécifique de chacun des sexes? Comment peut-on prendre en charge de façon responsable sa propre vie sexuelle?

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION

UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION UNITÉ D ENSEIGNEMENT 2.9 : Physiologie, sémiologie et pathologie endocriniennes et de la reproduction, gynécologie et obstétrique TD REPRODUCTION EXERCICE 1 : Le document 1 représente différentes structures

Plus en détail

La a procréation. Introduction : 1 Du sexe génétique au sexe phénotypique. 1.1 Étape 1 : stade phénotypique indifférencié.

La a procréation. Introduction : 1 Du sexe génétique au sexe phénotypique. 1.1 Étape 1 : stade phénotypique indifférencié. (6 semaines) Introduction : La a procréation TP 1: Les phénotypes sexuels chez un mammifère placentaire : la Souris. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires.

Plus en détail

Doc. : Taux des hormones dans le sang lors d un cycle normal et lors d une prise de pilule. Bilan : A compléter Contraception =.

Doc. : Taux des hormones dans le sang lors d un cycle normal et lors d une prise de pilule. Bilan : A compléter Contraception =. Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception Support : boîte «contraception» et document «Contraceptifs oraux traditionnels» Des moyens de contraception sont disposés sur

Plus en détail

Série n 3. Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées.

Série n 3. Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées. EXERCICE N 1 SVT 4ème Sc. La procréation Mr. Saïd Mounir Série n 3 Concernant la maîtrise de la reproduction humaine, quelles sont les affirmations exactes parmi celles qui vous sont proposées. A. L administration

Plus en détail

Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices

Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices [Tapez ici] Prépa Scientifique Leçon 20 Exercices Exercice 20.01 : Les clichés ci-dessous représentent deux coupes du même ovaire. Identifiez les structures visibles des documents A et B : faites un schéma

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation

PARTIE II. Maîtrise de la reproduction. Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation PARTIE II Maîtrise de la reproduction Chapitre 1 : Aide médicalisée à la procréation Introduction Lorsqu une grossesse est en cours, les progrès technologiques et médicaux permettent une étroite surveillance

Plus en détail

Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme. Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine

Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme. Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine Bilan TP12 : L'activité cyclique de l'appareil génital chez la femme Atelier 1 : Les caractéristiques du cycle ovarien Photo d'un follicule mûr dans un ovaire de Lapine Atelier 1 (suite) : Schéma d'un

Plus en détail

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère PROCRÉATION 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère 1.1. Le sexe est génétiquement défini à la fécondation par la présence des chromosomes

Plus en détail

Activités élèves. Activité 1: Recherche individuelle des principales transformations qui accompagnent

Activités élèves. Activité 1: Recherche individuelle des principales transformations qui accompagnent Partie 2: La transmission de la vie chez l homme Chapitre 1: De l enfance à l âge adulte: L adolescence Pb: A quelle période un être humain acquiert la possibilité de se reproduire? Ce que je sais: L adolescence

Plus en détail

Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse

Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse Titre Cr 3 : La folliculogenèse et l ovogenèse A partir de la puberté on constate l apparition des CSS avec des menstruations cycliques jusqu à la ménopause. Problématique : Comment fonctionne l appareil

Plus en détail

Partie 2 TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME

Partie 2 TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME Partie 2 TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME Se questionner Qu'est-ce la reproduction humaine pour toi? Partie 2 Chapitre 1 DEVENIR CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Introduction : La reproduction humaine

Plus en détail

TP N 1. Durée : 1 h 30

TP N 1. Durée : 1 h 30 TP N 1 DU SEXE GÉNÉTIQUE AU SEXE PHÉNOTYPIQUE DIFFERENCIÉ Vers la fin du deuxième mois de grossesse, les conduits génitaux se sexualisent, mais c est à partir de la douzième semaine que l on peut distinguer

Plus en détail

Correction du devoir de synthèse n 1

Correction du devoir de synthèse n 1 Lycées: Seliena et Gaafour 2 Professeur : Med hedi Zgougi MESSAOUDI Mohsen Correction du devoir de synthèse n 1 2012/2013 4 ème Sc.Exp Matière : S.V.T Première partie (8 points) QCM (4 points) Items 1

Plus en détail

La communication à l intérieur de l organisme

La communication à l intérieur de l organisme Chap. 5 La communication à l intérieur de l organisme I. La communication hormonale Dans le cycle féminin, l utérus et les ovaires doivent se synchroniser pour que l ovulation ait lieu quand l endomètre

Plus en détail

Exposé. Le déclenchement de la puberté DÉPLIANT

Exposé. Le déclenchement de la puberté DÉPLIANT Exposé Sujet Groupe DÉPLIANT - BOURLEAU Clarysse - DANIEL Julie - LE PAPE Emma Classe 4 ème Partie du programme Les transformations observées à la puberté sont déclenchées par des hormones qui assurent

Plus en détail

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item)

Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) Série : La reproduction humaine Exercice I ; QCM Relevez pour chacun des items suivants la ou les réponses justes. (Toute réponse fausse annule la note attribuée à l item) ) la baisse de sécrétion de LH

Plus en détail

Devoir 1. Première partie : QCM :

Devoir 1. Première partie : QCM : Première partie : QCM : Devoir 1 1) Le maintien du potentiel de repos au niveau d une fibre nerveuse s explique par : a. un flux passif des ions Na + et K + à travers les canaux de fuite b. un flux des

Plus en détail

L activité testiculaire

L activité testiculaire L activité testiculaire Les cellules de Leydig sont localisées dans le testicule, dans un tissu de remplissage constitué de filets nerveux, de capillaires sanguins. Elles sécrètent, en quantité, de la

Plus en détail

On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement.

On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement. On appelle phénotype l'expression individuelle de l'information génétique parfois soumise à des interactions de l'environnement. Les phénotypes féminin et masculin sont facilement distinguables dès la

Plus en détail

Thème 3 La transmission de la vie chez l Homme. Chapitre 1 Le fonctionnement des organes reproducteurs

Thème 3 La transmission de la vie chez l Homme. Chapitre 1 Le fonctionnement des organes reproducteurs Thème 3 La transmission de la vie chez l Homme Chapitre 1 Le fonctionnement des organes reproducteurs Introduction : Chacun sait aujourd hui que tout être vivant issu de la reproduction sexuée provient

Plus en détail

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com»

«NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web:  svt-mounir.sitew.com» «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: http://www. svt-mounir.sitew.com» Première partie : (4 pts) A/ Pour chacun des items suivants, il peut y avoir une ou deux réponse(s) correcte(s).relevez

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 59... Biologie, Reproduction QCM 1. Le fonctionnement de l'appareil reproducteur est contrôlé : a. uniquement par les organes de l'appareil reproducteur b. uniquement par le système

Plus en détail

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées.

Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. Activité sur le système reproducteur (Masculin et féminin) 1. Sur le schéma ci-dessous, identifie les structures indiquées. A B C D G H I E F A) Pavillon de la trompe de Fallope B) Ovaire C) Trompe de

Plus en détail

Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité.

Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité. Chapitre 6 : Comprendre et maitriser sa sexualité. L évolution des sociétés humaines a amené des modifications dans l approche personnelle de la sexualité. Chacun doit prendre en charge de façon conjointe

Plus en détail