Entomologie Médicale. Ectoparasitoses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entomologie Médicale. Ectoparasitoses"

Transcription

1 UE : De l'agent infectieux à l'hôte Entomologie Date : 27/03/2012 Promo : PCEM2 Plage horaire : 17h - 18h Enseignant : Isabelle Accoceberry Ronéistes : MACE Thomas : PACCALIN MATHILDE : I. Généralités sur les arthropodes II. Distinction entre acariens et insectes III. Rôle pathogène des arthropodes IV. Classification des arthropodes Entomologie Médicale Ectoparasitoses I. Pédiculoses II. Gale ou Scabiose Ci dessus un poux de cheveux et un pou pubien, plus trapu, assez mignon. Ci dessous une gale (les photos sont choisies pour être le plus possible copymedia-compatibles) Le professeur a principalement lu son poly. 1/11

2 I) GENERALITES SUR LES ARTHROPODES Les arthropodes sont des métazoaires (animaux pluricellulaires à organes diférenciés), à symétrie bilatérale et à appendices articulés. Ils n ont pas de squelette interne, mais sont maintenus par un exosquelete constitué de leurs téguments rigides faits de chitine. Comme leur exosquelette est inextensible, leur croissance ne peut se faire de façon continue. Des mues doivent intervenir. A l occasion de la mue, l arthropode qui sort de l ancienne cuticule peut subir une métamorphose complète et être diférent de ce qu il était précédemment (exemple : chenille chrysalide papillon). Les arthropodes sont à sexes séparés (mâles et femelles), les femelles pondent des œufs, ou émettent des larves ou des nymphes. Stades successifs : œuf larve nymphe (pupe) adulte. A certains de ces stades, les arthropodes doivent se nourrir aux dépens de leur hôte pour assurer la suite de leur développement. II) DISTINCTION ENTRE ACARIENS ET INSECTES Acariens Insectes -chélicérates (bouche munie de chélicères). -mandibulates (bouche munie de mandibules). -corps globuleux, sans segmentation visible. -corps segmenté : tête, thorax et abdomen. -4 paires de pattes à l état adulte. -3 paires de pattes à l état adulte. -espèces parasites presque toujours terrestres. -beaucoup ont des stades immatures (larves, nymphes) aquatiques et des stades adultes (imagos) pourvus d ailes et capables de voler. -en général mobilité plus grande que les acariens III) ROLE PATHOGENE DES ARTHROPODES 1. LA PIQURE Lors de la piqûre, l arthropode enfonce ses pièces buccales dans les téguments. Ces pièces sont plus ou moins traumatisantes en fonction des espèces (nombre et constitution variables). Certains arthropodes se nourrissent en introduisant leur trompe dans le système capillaire de l hôte, d autres (acariens) grâce à la salive qu ils injectent, digèrent les tissus in situ puis aspirent cette substance liquéfiée. A l occasion de la piqûre, les arthropodes inoculent de la salive allergisante et de toxicité variable selon les espèces, responsables d'un prurit. 2/11

3 2. ARTHROPODES PATHOGENES DIRECTEMENT RESPONSABLES D UNE PATHOLOGIE Arthropodes parasites tels que les agents des myiases, acarien agent de la gale, ectoparasites ; Arthropodes venimeux scorpions, araignées, hyménoptères (abeilles, guêpes ) ; Arthropodes urticants et/ou allergisants dont le contact peut être à l origine d éruptions urticariennes ou d accidents allergiques. 3. ARTHROPODES IMPLIQUES DANS LA TRANSMISSION D AGENTS INFECTIEUX Arthropodes transporteurs servant de véhicules de germes variés (mouche ), et dont on peut rapprocher les vecteurs mécaniques Arthropodes hôtes intermédiaires, hébergeant les stades larvaires de diférents parasites et permettant ainsi leur évolution (transmission biologique passive) Arthropodes vecteurs assurant la transmission mécanique de bactéries, de virus négligeable par rapport à la transmission biologique active de nombreux agents pathogènes d un vertébré infecté à un vertébré réceptif. L hématophagie de l arthropode est ici indispensable. IV) Classification des arthropodes 3/11

4 ECTOPARASITOSES Les pédiculoses et la gale humaines sont des parasitoses cutanées à transmission interhumaine exclusive, extrêmement répandues. Elles sont cosmopolites et contagieuses et ont une prévalence croissante. I) PEDICULOSES 1) Définition Les pédiculoses sont des afections cosmopolites causées par des insectes hématophages appartenant à la famille des Pediculiae et à l ordre des anoploures, les poux. Seulement 3 espèces sont des parasites stricts de l homme : Pediculus capitis pou de tête Pediculus humanus pou de corps Pthirus pubis pou pubien (=le morpion) Caractéristiques : corps aplati dorso-ventralement 3 paires de pattes (Insectes), chacune terminée par une pince puissante permet de s'accrocher ne sautent pas 2) Agents pathogènes Les poux vivent un à deux mois. Ils se nourrissent du sang de leurs hôtes qu ils piquent 2 à 4 fois par jour grâce à une trompe rétractile. Ils s accouplent plusieurs fois au cours de leur vie et la femelle fécondée pond 5 à 10 œufs par jour, sauf pour Pthirus pubis qui ne pond pas plus de 3 œufs par jour. Les œufs, appelés lentes, mesurent près de 1 mm. A leur ponte, les lentes sont collées aux cheveux (Pediculus capits), très près du cuir chevelu (au contraire des lentes mortes qui restent quand même accrochées au cheveux mais plus loin du cuir chevelu et qui sont plates, vides), aux fibres textiles (Pediculus humanus) ou aux poils (Pthirus pubis) grâce à une substance appelée cément produite par la femelle. L éclosion au bout de 7 à 10 jours, donne naissance à une larve qui ressemble à l adulte en plus petit (environ 1 mm). La lente est opalescente (rapport à la pierre précieuse). Le stade adulte est atteint en 12 à 15 jours, après 3 mues et un stade nymphal. Il existe donc un intervalle de 2 à 3 semaines entre deux générations de poux. Poux de tête et poux de corps sont morphologiquement très voisins, les poux de corps étant généralement plus grands (2,5 à 3,5 mm) que les poux de tête (2 à 3 mm). Le pou pubien ou morpion se distingue par sa taille plus petite, moins de 2 mm, par sa forme plus trapue et par ses 2ème et 3ème paires de pattes, plus larges et plus puissantes que la 1ère. Chez les 3 espèces, la femelle est légèrement plus grande que le mâle. 4/11

5 Pediculus capitis ne vit que sur le cuir chevelu humain où il se cache entre les cheveux. Hors de ce milieu, il meurt de faim ou de déshydratation, en moins de 24 heures. La transmission d un sujet à l autre a lieu lors d un contact direct, cheveux contre cheveux. Elle est possible par l intermédiaire de brosses à cheveux ou de peignes. Lors d une infestation massive (plusieurs centaines de poux sur une tête), les parasites peuvent quitter le cuir chevelu et se retrouver sur le col des vêtements, les écharpes, voire sur l oreiller: dans ces conditions, ces objets deviennent temporairement contaminants. Pediculus humanus vit à la face interne des vêtements et ne va sur la peau que pour se nourrir. La ponte se fait dans les vêtements et particulièrement dans les coutures. Après un repas sanguin, le pou peut vivre pendant 2 à 3 jours en dehors de son hôte. Ce sont donc les vêtements ou la literie contaminés qui assurent essentiellement la transmission des poux de corps. Pthirus pubis vit accroché aux poils du pubis et aux poils adjacents (inguino-fessiers, cuisses, abdominaux et même thoraciques). Il peut se retrouver de façon non exceptionnelle sur les poils axillaires, la barbe, les cils et les sourcils. L atteinte du cuir chevelu est décrite, notamment chez l enfant mais reste exceptionnelle. La transmission d un sujet à l autre est directe, lors d un contact. La pthirose est considérée comme une maladie sexuellement transmissible. La survie en dehors de l hôte humain n excède pas 3 jours. 3) EPIDEMIOLOGIE La pédiculose du cuir chevelu est la plus fréquente des pédiculoses humaines. Elle atteint surtout les enfants. P. capits est responsable de véritables épidémies récidivantes scolaires (maternelles et élémentaires) et familiales. Elle touche toutes les classes sociales et pose le problème du développement de résistances aux insecticides. C est une parasitose bénigne qui constitue surtout une nuisance psychologique et économique. Le pou de tête n est pas vecteur d agent pathogène. Certains facteurs favorisants sont discutés: âge, sexe féminin, caractéristiques des cheveux (longueur, type lisse ou crépu). La pédiculose corporelle est favorisée par la misère, le manque d hygiène et la promiscuité. Dans les sociétés occidentales, elle touche essentiellement les individus sans domicile fixe (SDF). Les poux de corps sont les vecteurs de diverses maladies infectieuses réémergentes parfois graves. Ils peuvent transmettre le typhus exanthématique (Rickettsia prowazekii), la fièvre récurrente à poux (Borrelia recurrents) et la fièvre des tranchées (Bartonella quintana). Une séroprévalence élevée pour Borrelia recurrents et Rickettsia prowazekii a récemment été retrouvée dans une population de SDF à Marseille. La pthiriose est bénigne et plus rare. C est une infection sexuellement transmissible (IST). La co-infection à une autre IST est fréquente et en impose donc la recherche. Une transmission non sexuelle a été montrée chez les SDF où elle est volontiers profuse, touchant aussi le dos, le cuir chevelu. La contamination indirecte est théoriquement possible par les serviettes ou la literie. 5/11

6 4) DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE 4.1 Pédiculose du cuir chevelu Signes d infestation en général bénins et discrets : Prurit du cuir chevelu et de la nuque (manque dans près de 50 % des cas), lié à une hypersensibilité à la salive du pou et prédominant dans les régions temporales et occipitales. Et/ou des lésions de grattage, plus rarement, une impétiginisation et des adénopathies locorégionales Le diagnostic de pédiculose du cuir chevelu repose sur la mise en évidence de poux vivants, ce qui n est pas toujours facile car ils sont mobiles, cachés et souvent peu nombreux dans une infestation commune (en moyenne 10 à 15). Ils sont recherchés sur le cuir chevelu en écartant les cheveux, mèche par mèche. L utilisation d un peigne fin (dit "peigne à poux") facilite grandement la récolte : le sujet parasité est peigné de préférence au-dessus d une surface blanche et lisse sur laquelle se voient tout de suite les poux qui tombent. Plus souvent, le diagnostic se fait sur la découverte de lentes. Elles sont brillantes, de couleur caramel lorsqu elles contiennent un embryon vivant, et situées près de la racine du cheveu à moins de 1 cm. On les recherche en particulier dans la nuque et derrière les oreilles. Par opposition, les lentes mortes sont blanches, plates, pas ou peu adhérentes et à distance de la racine capillaire. Elles peuvent persister plusieurs mois et ressemblent à des pellicules qui restent fixées aux cheveux, résistant aux lavages et au coifage. 4.2 Pédiculose corporelle Symptôme majeur : prurit le plus souvent intense et généralisé. Infestation récente : multiples papules urticariennes et rapidement importantes lésions de grattage Infestation massive et/ou prolongée : tégument lichénifié, excorié alternant des zones cicatricielles et hyperpigmentées («mélanodermie des vagabonds») Les lésions prédominent sur les régions couvertes, le tronc, les épaules, les cuisses, les hanches... Les extrémités sont épargnées, à la diférence de la gale. La surinfection bactérienne est fréquente. La recherche de poux et de lentes à la face interne des vêtements, particulièrement dans les coutures et les plis, ou dans la literie, permet le diagnostic. Les poux sont plus rapidement découverts, en particulier lors d infestation massive. 4.3 Pthirose Le diagnostic est facile chez l adulte. Le prurit pubien est le symptôme principal. Parfois s y ajoutent des lésions de grattage ou une folliculite de surinfection. L examen clinique, aidé d une loupe pour confirmer le diagnostic d espèce, révèle la présence du parasite et des lentes accrochées aux poils pubiens. Toutes les zones pileuses doivent être contrôlées, les localisations ectopiques étant possibles (poils axillaires, cils, sourcils ). Les partenaires sexuels doivent être examinés et un bilan d infection sexuellement transmissible proposé (VIH, syphilis, hépatite B, Chlamydiae, gonocoque, Trichomonas, etc.). 6/11

7 5) TRAITEMENT Le traitement repose sur l application locale d insecticides, qui agissent par un mécanisme neurotoxique. Les «antipoux» n ont pas le statut de médicament et ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Un produit efcace doit avoir une activité pédiculicide et lenticide. Trois classes pharmacologiques sont disponibles et reconnues efcace : les pyréthrinoïdes de synthèse, le malathion (organophosphoré) et le lindane (organochloré). Devant l émergence de résistance aux pyréthrinoïdes et au malathion, on recommande les formulations associant plusieurs principes actifs. MODALITES PRATIQUES DU TRAITEMENT : Pédiculose du cuir chevelu : L insecticide sous forme de lotions, gels ou sprays (plus actifs que les shampoings rapidement rincés) est appliqué raie par raie. Les durées d applications mentionnées doivent être respectées. Pour les lentes qui persistent après traitement, il faut utiliser un peigne fin trempé ou non dans de l eau vinaigrée. Il faut rechercher la présence de poux et de lentes chez toutes les personnes vivant dans le foyer du sujet parasité et faciliter le dépistage dans les collectivités. Seuls les sujets parasités doivent être traités. Les bonnets, écharpes, peluches, draps et oreillers seront décontaminés par simple lavage à 50 ou 60 C en machine. Les peignes et les brosses peuvent être trempés dans l insecticide ou isolés pendant 3 jours. Aucune mesure de désinfection de locaux n est nécessaire. En cas de pédiculose corporelle, la désinfection de la literie et des vêtements est primordiale. Elle est sufsante pour certains auteurs, associée à une douche et au lavage au savon puisque poux et lentes résident exclusivement dans les vêtements. Ils ne survivent pas à une température de 65 C pendant 15 à 30 minutes. Quand les vêtements sont très infestés, la désinfection est illusoire. Pour la literie et les sacs de couchage, c est un spray antiparasitaire du commerce qui est utilisé. La pédiculose du pubis nécessite un traitement du patient et du (des) partenaire(s) sexuel(s). Il est préférable de traiter l ensemble des zones pileuses du tronc et des cuisses. Le rasage des poils est nécessaire en cas de lentes abondantes. Les vêtements et la literie sont lavés à 60 C. L atteinte ciliaire peut être traitée par une crème à la perméthrine à 1 % ou même par de la vaseline simple (qui étoufe le pou). II) GALE OU SCABIOSE 1) DEFINITION La gale est une dermatose fréquente, cosmopolite, prurigineuse et contagieuse, due à un acarien, Sarcoptes scabiei. On distingue plusieurs formes cliniques : la gale ordinaire de l adulte et du grand enfant, la gale du nourrisson et la gale de la personne âgée ou du sujet immunodéprimé. 2) AGENTS PATHOGENES Sarcoptes scabiei recouvre plusieurs sous-espèces d ectoparasites dont une seule est spécifique de l homme (S. scabiei var. hominis). 7/11

8 Le sarcopte n est pas visible à l oeil nu (acarien microscopique). Il se présente sous une forme globuleuse à tégument plissé, de couleur brune à grisâtre. L adulte mesure 200 à 350 μm, la femelle est plus grande que le mâle. Il est muni de 4 paires de pattes très courtes. Les 2 paires antérieures, orientées vers l avant, se terminent par des ventouses appelées ambulacres. Les 2 paires postérieures, orientées vers l arrière, se terminent chez la femelle par de longues soies (poils) et chez le mâle par des soies sur la 3ème paire et par des ambulacres sur la 4ème paire. Les sarcoptes s accouplent sur leur hôte ; le mâle meurt après l accouplement tandis que la femelle fécondée s enfonce dans la peau en creusant une galerie entre la couche cornée et la couche de Malpighi. Dans ce tunnel, communément appelé sillon, elle avance de 1 à 2 mm par jour. Tout en progressant, elle pond 2 à 3 oeufs par jour pendant environ 1 mois et meurt. Les oeufs éclosent en 3 à 4 jours pour libérer chacun une larve à 6 pates (hexapode). Arrivées à la surface de la peau, les larves creusent une poche ou se réfugient à la base des follicules pileux. Par mues successives, elles se transforment en nymphes puis en adultes mâle ou femelle en 20 jours. Après accouplement, les femelles fécondées recommencent un nouveau cycle sur le même hôte ou sur un autre hôte. Un sujet devient donc contaminant dès la 3ème semaine après avoir été lui-même contaminé. Le nombre de parasites femelles dans une gale classique est de 5 à 15. Il peut atteindre plusieurs centaines et même plusieurs milliers, voire millions dans les formes profuses. En dehors de son hôte, le sarcopte adulte reste infestant de 24 à 48 heures. Il est détruit en quelques minutes à une température de 55 C. 3) EPIDEMIOLOGIE La dissémination du parasite est favorisée par la vie en collectivité. La maladie est endémique dans de nombreux pays tropicaux et subtropicaux. Dans les pays du Nord, la gale sévit sous forme d épidémie dans les institutions (maisons de retraite, hôpitaux, prisons, etc.) et chez les individus en situation de précarité sociale. Les petites épidémies familiales sont de plus en plus fréquemment observées. Dans sa forme commune, la gale est essentiellement transmise par contact cutané direct «peau contre peau». À ce titre, elle est reconnue comme une maladie sexuellement transmissible. Plus rarement, la contamination est indirecte par l intermédiaire d objets de toilette (gants, serviette), de vêtements ou de la literie, en raison de la possible survie du parasite quelques heures en dehors de son hôte. L infestation initiale passe habituellement inaperçue mais sensibilise le sujet qui développe une réaction prurigineuse dès la deuxième pénétration d acariens dans la peau. Ainsi, lorsque le prurit apparaît, le sujet est déjà contagieux. La forme profuse de la gale touche préférentiellement les patients âgés et/ou immunodéprimés. Sa contagiosité est extrême, puisque le patient est porteur de milliers de parasites. En France, la gale est un problème fréquent dans les centres de long séjour et les maisons de retraite. Le personnel soignant est aussi contaminé et les épidémies persistent longtemps. La gale est d ailleurs reconnue comme maladie professionnelle. 8/11

9 4) DIAGNOSTIC CLINIQUE 4.1 GALE ORDINAIRE ou GALE COMMUNE L incubation de la gale de l adulte est de 2 à 3 semaines, réduite à quelques jours en cas de réinfestation. Le prurit généralisé à recrudescence nocturne en est le signe majeur et la notion de contage est un élément très évocateur (prurit familial ou touchant plusieurs personnes d une même collectivité). Le prurit est continu diurne et nocturne; la nuit, il est plus intense et empêche de dormir. Il est tenace, le sujet n arrête pas de se gratter y compris devant le médecin. Sa topographie est caractéristique : souvent localisé au début aux espaces interdigitaux des mains, il s étend rapidement aux poignets, aux coudes, aux aisselles, aux plis abdominaux, inguinaux, fessiers, aux aréoles mammaires chez la femme et au fourreau de la verge (chancre scabieux) chez l homme. Les lésions spécifques de gale sont les sillons, les vésicules perlées et les nodules scabieux. Le sillon scabieux, lésion sinueuse de 3 à 10 mm, légèrement surélevée et se terminant par une vésicule perlée, se recherche particulièrement dans les espaces interdigitaux et sur les poignets. Les nodules scabieux rougebrun, cuivré et infiltrés à la palpation, siègent avec prédilection sur les organes génitaux masculins et dans les plis axillaires. Le visage, le cou, le dos, la paume des mains et la plante des pieds sont habituellement épargnés. CHEZ LE NOURRISSON Chez le nourrisson, le prurit se traduit par une agitation et des mouvements de contorsion pour se frotter. Il pleure constamment et dort peu. Les lésions vésiculeuses palmo-plantaires sont fréquentes et caractéristiques. Elles siègent également au niveau des aisselles, de l ombilic, des fesses. L atteinte du visage est possible. Les nodules scabieux (5 à 10 mm) fréquents se localisent dans les régions axillaires ou inguino-génitales. CHEZ LE SUJET AGE Le diagnostic est souvent tardif car le prurit est considéré longtemps comme d une autre origine (médicamenteuse, eczéma...), ou parce qu il n est pas exprimé par des patients détériorés ou grabataires. De fait, la gale est volontiers profuse. Les parasites et les lésions prolifèrent rapidement et la peau se recouvre de formations croûteuses, squameuses, parfois épaisses, blanc-jaune soufré. La présentation est atypique avec une atteinte du dos et du cuir chevelu, du visage, de la paume des mains et de la plante des pieds. 4.2 GALE HYPERKERATOSIQUE C est une forme rare de gale profuse. Elle s observe volontiers chez les patients immunodéprimés (traitement immunosuppresseur, infection VIH, HTLV-1 ). La prolifération parasitaire est considérable, responsable d une contagiosité extrême et de difcultés thérapeutiques. Le prurit peut être discret, voire absent. Cette forme de gale est suspectée devant une érythrodermie prurigineuse avec hyperkératose palmoplantaire «farineuse». L atteinte du dos, du visage et du cuir chevelu est fréquente. 9/11

10 5) DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Le diagnostic de gale est essentiellement clinique et épidémiologique : caractéristiques du prurit, topographie des lésions et contexte épidémique. Dans les formes cliniques atypiques (gale profuse hyperkératosique, formes du nourrisson et du sujet âgé), l examen parasitologique peut aider au diagnostic. Le prélèvement est efectué par un biologiste, à l aide d un vaccinostyle sur les lésions susceptibles de contenir des parasites : un sillon scabieux ou, plus souvent, de petites desquamations de moins de 2 mm, non surinfectées au niveau des espaces interdigitaux ou sur les poignets. Sont également parasitées les lésions autour des mamelons chez la femme et les lésions génitales chez l homme. Le produit de grattage est examiné au microscope à faible grossissement (x10). Les acariens, leurs œufs ou leurs déjections sont alors aisément repérés. La recherche peut être complétée par un prélèvement sous les ongles. Toutefois, la sensibilité de l examen est mauvaise avec de nombreux faux négatifs dans les gales communes paucilésionnelles des «gens propres». Un prélèvement parasitologique négatif permet donc d exclure une gale profuse mais pas une gale commune. 6) TRAITEMENT 6.1 Traitement Anti-SCABIEUX Traitement local Le traitement local repose sur l application d un produit anti-scabieux. Actuellement 2 principes actifs sont utilisés: pyréthrinoïde de synthèse (Sprégal ) et benzoate de benthyl (Ascabiol ). Dans tous les cas il faut prendre un bain ou une douche et réaliser un séchage doux avant l application du scabicide. Celui-ci doit rester en contact 24 heures pour les enfants et les adultes et 12 heures pour les nourrissons. Le patient doit prendre un bain ou une douche à la fin du traitement. Il est recommandé de couper les ongles courts pour éviter un réservoir sous-unguéal de parasites Traitement oral Il repose sur l ivermectine (Stromectol ), en prise unique, à la dose de 200μg/kg, soit 1 à 4 comprimés en fonction du poids. C est un traitement simple, cependant sa sécurité d emploi n est pas établi chez les jeunes enfants de moins de 15 Kg et la femme enceinte ou allaitant. Il est également contre-indiqué en cas d'antécédents d'allergies ou d'afections du système nerveux central. Des intolérances ont été rapportées chez le sujet âgé. Il peut être associé à un traitement local et renouvelé 1 fois au quinzième jour s il y a persistance des signes cliniques Modalités de traitement L individu ateint et son entourage proche même asymptomatique doivent être traités simultanément. En présence d'un cas de gale commune, le traitement par voie locale est le plus souvent utilisé. Toutes les régions du corps sont badigeonnées sans négliger les paumes, les plantes, les organes génitaux. Les muqueuses doivent être respectées. La description récente de rechutes liées à l atteinte persistante du cuir chevelu incite à le traiter désormais systématiquement. En collectivité et à l'hôpital, le traitement par voie orale est privilégié, en raison de sa facilité d'emploi, 10/11

11 notamment lorsqu il y a un grand nombre de patients à traiter. En cas de gale profuse ou hyperkératosique, le traitement par voie orale est recommandé associé à un traitement local : Les cas de gale profuse seront isolés (hospitalisation en général nécessaire) et recevront conjointement au moins deux applications de scabicide topique et une cure d ivermectine Dans la gale hyperkératosique, l hospitalisation en milieu spécialisé dermatologique avec isolement est indispensable. Les applications de scabicides sont répétées autant que nécessaire et que la tolérance cutanée le permet. L hyperkératose est traitée par de la vaseline salicylée, au minimum à 10 %. Ce traitement topique est associé à des doses répétées d ivermectine. La guérison est obtenue après une durée moyenne de 3 semaines de traitement. La définition des sujets contacts à traiter doit être large en raison de la très forte contagiosité. 6.2 Traitement antiparasitaire de l'environnement Il est indispensable d efectuer un traitement antiparasitaire des draps de lit, des couvertures, du linge de toilette, des vêtements, des chaussures du patient mais aussi de son domicile. De nombreux échecs thérapeutiques ou de nombreuses recontaminations sont dues à une absence ou une mauvaise désinfection de l environnement du malade. Le linge sera enfermé hermétiquement dans un sac plastique avec un scabicide de contact (A-PAR ) pendant 48 heures puis lavé si possible à plus de 60 C. Pour un cas de gale commune, un simple bionettoyage de la literie sera réalisée. Il sera étendu au mobilier, rideaux, fauteuils...en cas de gale profuse. Le produit scabicide (type A-PAR ou Phagoacaricide pour de plus grandes surfaces) est pulvérisé sur les surfaces à traiter. Dans les cas particuliers des enfants en bas âge ne pas oublier de traiter les peluches ("doudou") et autres jouets ainsi que la poussette et le landau. POINTS ESSENTIELS La gale est une parasitose cosmopolite et contagieuse due à un acarien strictement humain : Sarcoptes scabiei. La transmission est directe d homme à homme lors d un contact cutané ou par l intermédiaire de vêtements ou de la literie. Trois formes cliniques se distinguent : la gale classique, la gale croûteuse et la gale du nourrisson. Le diagnostic est le plus souvent clinique orienté par des symptômes dermatologiques et la notion de prurit dans l entourage. La mise en évidence de l acarien après grattage d une lésion (sillon et vésicule perlée) est difcile mais constitue le seul diagnostic de certitude. Le traitement antiscabieux utilise des scabicides de contact ou systémique (ivermectine). Le traitement des sujets contacts, des vêtements, de la literie et du domicile du patient est indispensable. Pour des illustrations de gale, rendez-vous sur google. Le poly comporte en plus les puces, les punaises et les tiques (pas de QCM). 11/11

Les ectoparasitoses. arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses. Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP

Les ectoparasitoses. arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses. Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP Les ectoparasitoses arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses - Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP Diagnose : Insecte / Acarien Classe des INSECTES Corps : 3 parties tête-thorax-abdomen

Plus en détail

La Gale (La Scabiose)

La Gale (La Scabiose) La Gale (La Scabiose) Dr N. Contet-Audonneau 04/10/2014 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 04/10/2014 2 La gale 300

Plus en détail

Gale ou Scabiose (Evaluations)

Gale ou Scabiose (Evaluations) Gale ou Scabiose (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/3 : Parmi les propositions suivantes quelles sont celles se rapportant à la gale? A - elle est due à un acarien B -

Plus en détail

N 167. Gale et pédiculose. - Diagnostiquer et traiter une gale et une pédiculose. - conduite à tenir devant un cas contact et en cas d épidémie

N 167. Gale et pédiculose. - Diagnostiquer et traiter une gale et une pédiculose. - conduite à tenir devant un cas contact et en cas d épidémie N 167. Gale et pédiculose - Diagnostiquer et traiter une gale et une pédiculose. - conduite à tenir devant un cas contact et en cas d épidémie Quelles sont les 3 lésions cutanées spécifiques de la gale?

Plus en détail

La gale c est pas la galère Fiche Diagnostic médecin

La gale c est pas la galère Fiche Diagnostic médecin La gale c est pas la galère Fiche Diagnostic médecin La gale est une maladie infectieuse dermatologique d'origine parasitaire, transmissible et bénigne dans la plupart des cas. Elle est aussi considérée

Plus en détail

La gale: Etat de la question. Dr Claire Dachelet, Dr Stéphanie Olivier Dermatologie CHU Dinant Godinne / UCL Namur

La gale: Etat de la question. Dr Claire Dachelet, Dr Stéphanie Olivier Dermatologie CHU Dinant Godinne / UCL Namur La gale: Etat de la question Dr Claire Dachelet, Dr Stéphanie Olivier Dermatologie CHU Dinant Godinne / UCL Namur La gale : le «grand» retour et beaucoup de questions Quand y penser? Comment poser le diagnostic?

Plus en détail

Epidémie de gale en 2015 dans un EHPAD de la région retour d expérience. 18 novembre 2016 AM GALLERAND ARLIN Martinique

Epidémie de gale en 2015 dans un EHPAD de la région retour d expérience. 18 novembre 2016 AM GALLERAND ARLIN Martinique Epidémie de gale en 2015 dans un EHPAD de la région retour d expérience 18 novembre 2016 AM GALLERAND ARLIN Martinique Qu est-ce que la gale? (1) Parasitose cutanée due à un parasite le SARCOPTE de la

Plus en détail

SARCOPTES SCABIEI (Gale)

SARCOPTES SCABIEI (Gale) SARCOPTES SCABIEI (Gale) 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION

Plus en détail

La gale Présentation ARLIN Midi-Pyrénées, juillet 2013

La gale Présentation ARLIN Midi-Pyrénées, juillet 2013 La gale Présentation ARLIN Midi-Pyrénées, juillet 2013 Beaucoup de difficultés à gérer Épidémie insidieuse premiers cas = partie émergée de l iceberg Diagnostic difficile à établir et maladie «honteuse»

Plus en détail

UE «De l agent infectieux à l hôte» Entomologie médicale Pr P. Vincendeau

UE «De l agent infectieux à l hôte» Entomologie médicale Pr P. Vincendeau UE «De l agent infectieux à l hôte» Entomologie médicale Pr P. Vincendeau ENTOMOLOGIE MEDICALE 1. Introduction Arthropodes, 80 % des espèces connues. Etude des arthropodes exerçant des rôles pathogènes

Plus en détail

Prurit et gale. Take home message

Prurit et gale. Take home message Prurit et gale Take home message Maladies Infectieuses et prurit Arthropodes: Acariens : gale, poux, Pyemotes ventricosus, Insectes: phlébotomes, punaises, puces, moustiques Helminthes: nématodoses Protozooses:

Plus en détail

Parasites vivant à la surface du corps ou dans le tégument de l hôte. Se nourrissent de sang ou de suc tissulaire

Parasites vivant à la surface du corps ou dans le tégument de l hôte. Se nourrissent de sang ou de suc tissulaire Gale Pédiculoses ECTOPARASITES (Ectoparasitoses) Parasites vivant à la surface du corps ou dans le tégument de l hôte Vivent sur la peau occasionnellement ou en permanence Se nourrissent de sang ou de

Plus en détail

ARHROPODES PARASITES DE L HOMME

ARHROPODES PARASITES DE L HOMME ARHROPODES PARASITES DE L HOMME Il existe plusieurs types de parasitisme qu'on définit par la position du parasite sur l'hôte: Un ectoparasite est présent dans les parties extérieures de l'hôte. Un mésoparasite

Plus en détail

Cette mite ne vole pas et ne saute pas. Elle ne survit pas plus de 4 jours hors de l hôte humain.

Cette mite ne vole pas et ne saute pas. Elle ne survit pas plus de 4 jours hors de l hôte humain. INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La gale est une infestation cutanée contagieuse causée par une mite : Sarcoptes scabiei variété hominis. Cette mite n est pas un vecteur d autres maladies. Cette mite

Plus en détail

Cette mite ne vole pas et ne saute pas. Elle ne survit pas plus de 4 jours hors de l hôte humain.

Cette mite ne vole pas et ne saute pas. Elle ne survit pas plus de 4 jours hors de l hôte humain. CHAPITRE 7 MALADIES INFECTIEUSES INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La gale est une infestation cutanée contagieuse causée par une mite : Sarcoptes scabiei variété hominis. Cette mite n est pas un vecteur

Plus en détail

1. Lister les origines possibles des brulures en les classant en : /3

1. Lister les origines possibles des brulures en les classant en : /3 Nom Prénom EXERCICE NOTE : les pathologies de la peau EXERCICE 1 : les plaies 1. Surligner la définition d une plaie dans le doc 1 : /1 2. Indiquer les facteurs de gravite d une plaie : /2 L étendue la

Plus en détail

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST La Gale Dr N. Contet-Audonneau 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 2 La gale 300 millions de personnes/an dans le monde

Plus en détail

Traduction Cooperative INTEGRA/Tradotto da Cooperativa INTEGRA

Traduction Cooperative INTEGRA/Tradotto da Cooperativa INTEGRA LA GALE/LA SCABBIA La gale est une maladie parasitaire causée par un petit acarien. Ce parasite creuse sous la peau de petites galeries dans lesquelles la femelle va pondre ses œufs. De ces œufs, naissent

Plus en détail

Guide d investigation et d aide à la gestion d une épidémie de gale communautaire

Guide d investigation et d aide à la gestion d une épidémie de gale communautaire Guide d investigation et d aide à la gestion d une épidémie de gale communautaire Journées médecins coordonnateurs et cadres des EHPAD 2010 ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr Diaporama créé par le RESLIN

Plus en détail

Formation CoCLINNOR du 17 septembre Hélène Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU de Rouen

Formation CoCLINNOR du 17 septembre Hélène Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU de Rouen Formation CoCLINNOR du 17 septembre 2013 Hélène Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU de Rouen Généralités Le traitement est basé sur l utilisation d acaricides par voie locale ou

Plus en détail

ACTUALITES SUR LE TRAITEMENT DE LA GALE EN 2014

ACTUALITES SUR LE TRAITEMENT DE LA GALE EN 2014 ACTUALITES SUR LE TRAITEMENT DE LA GALE EN 2014 Dr J POUAHA, Dermatologue HIA Legouest et CHR de Metz Thionville Dr A VALOIS, Dermatologue HIA Legouest et CHR de Metz Thionville Diagnostiquer une gale

Plus en détail

Pédiculose Gale. Entomologie médicale : une science qui traite des Arthropodes d intérêt médical.

Pédiculose Gale. Entomologie médicale : une science qui traite des Arthropodes d intérêt médical. Pédiculose Gale Arthropode Le mot "Arthropode" vient de "Arthro" = articulé et de "Podos" = pattes, pieds. Définitions Entomologie médicale : une science qui traite des Arthropodes d intérêt médical. Arthropodes:

Plus en détail

Documents utiles/pathologies et micro-organismes/situations cliniques/gale LA GALE HUMAINE

Documents utiles/pathologies et micro-organismes/situations cliniques/gale LA GALE HUMAINE Documents utiles/pathologies et micro-organismes/situations cliniques/gale LA GALE HUMAINE OBJET SOMMAIRE La gale est une maladie contagieuse liée à un parasite Sarcoptes scabiei. 1. Introduction 2. Clinique

Plus en détail

Recommandations de la direction de santé publique de Chaudière-Appalaches

Recommandations de la direction de santé publique de Chaudière-Appalaches FICHE SYNTHÈSE SUR LA PÉDICULOSE EN MILIEU SCOLAIRE Définitions Infestation active : La pédiculose est un terme qui indique une infestation des cheveux par un insecte : le pou de tête. Dans le contexte

Plus en détail

PRÉVENTION TUE POUX ET LENTES

PRÉVENTION TUE POUX ET LENTES PRÉVENTION TUE POUX ET LENTES ÉLIMINE POUX ET LENTES ASPHYXIE LES POUX ET LES LENTES L approche douce sans insecticides e.r.: Qualiphar sa, Rijksweg 9, 2880 Bornem Rijksweg 9, B-2880 Bornem - www.qualiphar.com

Plus en détail

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006

Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (79) Philippe Berbis Février 2006 1. Gale acarienne humaine 1.1. Généralités Due à un acarien, Sarcoptes scabiei, variété hominis Sarcoptes scabiei : parasite

Plus en détail

Extrait de la base de données EFICATT nov Gale

Extrait de la base de données EFICATT nov Gale Gale Mise à jour de la fiche : Novembre 2013 Titre : SARCOPTES SCABIEI - Agent de la GALE Agent pathogène et pathologie Descriptif de l'agent pathogène Nom de l'agent : Sarcoptes scabiei, variante hominis

Plus en détail

Rentrée tranqu DOSSIER DE PRESSE. se prendre la tête! www.gammeapaisyl.com

Rentrée tranqu DOSSIER DE PRESSE. se prendre la tête! www.gammeapaisyl.com DOSSIER DE PRESSE ille Rentrée tranqu www.gammeapaisyl.com de n e pa s L e ssentiel e s t se prendre la tête! Mélanie VOISARD 03 80 43 54 89 / 06 12 52 53 15 melanie.voisard@buzzetcompagnie.com Audrey

Plus en détail

Retour D expérience de l Equipe Mobile d Hygiène de l HPGM sur une «Epidémie de gale» en EHPAD. D.Nsotha IDE EMH et V.Mathé médecin hygiéniste EMH

Retour D expérience de l Equipe Mobile d Hygiène de l HPGM sur une «Epidémie de gale» en EHPAD. D.Nsotha IDE EMH et V.Mathé médecin hygiéniste EMH Retour D expérience de l Equipe Mobile d Hygiène de l HPGM sur une «Epidémie de gale» en EHPAD D.Nsotha IDE EMH et V.Mathé médecin hygiéniste EMH L EMH Projet «pilote» ARS DT 91/Hôpital Gériatrique Les

Plus en détail

GENERALITES SUR LA GALE

GENERALITES SUR LA GALE DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie HUG PRISE EN CHARGE DE LA GALE Fig. 1 : Sarcopte femelle, Taille entre 0,2 et 0,5 mm Source : laboratoire de dermatologie

Plus en détail

CONTRE LES POUX, ORGANISONS LA BATAILLE!

CONTRE LES POUX, ORGANISONS LA BATAILLE! CONTRE LES POUX, ORGANISONS LA BATAILLE! en partenariat avec 5/5 anti poux et lentes MIEUX CONNAITRE SES ENNEMIS : LE POU DE TÊTE 2 mm 3 mm Le pou de cheveux, ou dit de tête, est un insecte sans ailes

Plus en détail

les microbes! Poux, poux, poux! À quoi ressemblent les lentes? Comment les poux se transmettent-ils?

les microbes! Poux, poux, poux! À quoi ressemblent les lentes? Comment les poux se transmettent-ils? VOLUME 20 - NO 3 AUTOMNE 2017 Bye-_- bye les microbes! Bulletin du Comité de prévention des infections dans les services de garde et écoles du Québec Poux, poux, poux! Les rapprochements observés chez

Plus en détail

La gale c est pas la galère Fiche d information patient Traitement par Ivermectine 3 mg (Stromectol ) comprimés

La gale c est pas la galère Fiche d information patient Traitement par Ivermectine 3 mg (Stromectol ) comprimés La gale c est pas la galère Fiche d information patient Traitement par Ivermectine 3 mg (Stromectol ) comprimés Comment prendre l Ivermectine? Suivez la prescription médicale Le nombre de comprimés est

Plus en détail

CAS CLINIQUES DERMATOLOGIE DU SUJET ÂGÉ. Dr Valérie BABIC Dermatologue CHRU NANCY Séminaire du 15 novembre 2018

CAS CLINIQUES DERMATOLOGIE DU SUJET ÂGÉ. Dr Valérie BABIC Dermatologue CHRU NANCY Séminaire du 15 novembre 2018 CAS CLINIQUES DERMATOLOGIE DU SUJET ÂGÉ Dr Valérie BABIC Dermatologue CHRU NANCY Séminaire du 15 novembre 2018 1 CAS CLINIQUE N 1 Monsieur G, 93 ans ATCD : HTA, IDM, AOMI, EP, troubles cognitifs TTT :

Plus en détail

Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses

Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses Introduction Quelles pathologies dermato pourraient poser problème en collectivité?

Plus en détail

La gale est une ectoparasitose causée par un

La gale est une ectoparasitose causée par un Management of scabies G. Do-Pham*, G. Monsel**, O. Chosidow* * Service de dermatologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil ; université Paris-Est Créteil Val-de-Marne. ** Service des maladies infectieuses et

Plus en détail

8 pages gale_mise en page 1 06/11/13 08:37 Page1 La gale, ça se soigne!

8 pages gale_mise en page 1 06/11/13 08:37 Page1 La gale, ça se soigne! La gale, ça se soigne! La gale, ça se soigne Vous, votre enfant ou l un de vos proches a la gale? Comment le savoir? Vous, votre enfant, un proche > > a des démangeaisons, > se gratte, > a des lésions

Plus en détail

Pédiculose Gale. Dr S Ahraou

Pédiculose Gale. Dr S Ahraou Pédiculose Gale Dr S Ahraou Arthropode Le mot "Arthropode" vient de "Arthro" = articulé et de "Podos" = pattes, pieds. Définitions Entomologie médicale : une science qui traite des Arthropodes d intérêt

Plus en détail

Gestion de la gale en établissement de santé et en EHPAD. Laurence Verneuil

Gestion de la gale en établissement de santé et en EHPAD. Laurence Verneuil Gestion de la gale en établissement de santé et en EHPAD Laurence Verneuil Épidémiologie Clinique Diagnostic Gale commune Gale profuse Prise en charge En fonction de la structure touchée et de la forme

Plus en détail

Le traitement. La protection

Le traitement. La protection Les poux et les lentes La détection Le traitement La protection Les poux et les lentes 1. A quoi ressemblent les poux et les lentes? 2. Durée de vie du pou 3. Comment attrape - t on des poux? Les poux

Plus en détail

Sans piqûre d anophèles pas de paludisme

Sans piqûre d anophèles pas de paludisme Introduction: Prévention du paludisme : nécessité d observer une protection contre les piqûres de moustiques et d associer une chimioprophylaxie en tenant compte des zones visitées. Sans piqûre d anophèles

Plus en détail

S.O.S GALE. Evelyne BOUDOT Cadre de Santé hygiéniste Sophie VANDESTEENE pharmacien hygiéniste CPIAS Occitanie

S.O.S GALE. Evelyne BOUDOT Cadre de Santé hygiéniste Sophie VANDESTEENE pharmacien hygiéniste CPIAS Occitanie S.O.S GALE Evelyne BOUDOT Cadre de Santé hygiéniste Sophie VANDESTEENE pharmacien hygiéniste CPIAS Occitanie Il était une fois Sarcoptes scabiei variété hominis Pourquoi la Gale? Diagnostic difficile :

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-QUENTIN

CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-QUENTIN «La gale: mesures à mettre en place pour les malades et le personnel» Version C Nombre de Pages : 14 Rédaction Nom : Service Hygiène Date : Septembre 2008 Validation Nom : CLIN Date : 22 Septembre 2008

Plus en détail

PROTOCOLE GALE : CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS ISOLE OU UNE EPIDEMIE

PROTOCOLE GALE : CONDUITE A TENIR DEVANT UN CAS ISOLE OU UNE EPIDEMIE Page : 1 de 9 MISE A JOUR N version : 2 OBJET DOMAINE D APPLICATION OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole GQR_GRV PR 11 V2 du 15/12/2006 Décrire la conduite à

Plus en détail

Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses

Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses Fiche technique Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses LABO210-FITEC-0008 Version 2 Applicable le : 21/09/2014 Approbateur Marie-Claire MACHOUART, Sylvain SALIGNAC 1. OBJET Description du mode

Plus en détail

Retour d expérience sur une épidémie de gale au CH de Montbrison. Anne Brunon REPH 21 février 2013

Retour d expérience sur une épidémie de gale au CH de Montbrison. Anne Brunon REPH 21 février 2013 Retour d expérience sur une épidémie de gale au CH de Montbrison Anne Brunon REPH 21 février 2013 SSG Le 30/05: EOHH informée d une suspicion de gale en SSG = Mme D (91 ans) prurit depuis +s mois + lésions

Plus en détail

Gestion d une épidemie de gale au 15 aout 2006

Gestion d une épidemie de gale au 15 aout 2006 Gestion d une épidemie de gale au 15 aout 2006 Journée de prévention du risque infectieux en psychiatrie jeudi 27 mai 2010 Dr TRIVIER et coll. 1 Alerte du service de gastro Le jeudi 10 aout 2006 appel

Plus en détail

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest LA GALE Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest Jeudi 11 juin 2015 LE SARCOPTE DE LA GALE Définition Parasite de l ordre des acariens qui vit dans l épiderme humain

Plus en détail

RECHERCHE DE PARASITES SANGUICOLES

RECHERCHE DE PARASITES SANGUICOLES RECHERCHE DE PARASITES SANGUICOLES Loupe (ou objectif x10) bordure ou fin de frottis éléments filiformes, rose à violet (MGG) 250 à 300 µm suspicion de Microfilaires confirmation au x10 et au x40 Si absence

Plus en détail

Infections cutanées à pyogènes

Infections cutanées à pyogènes Infections cutanées Infections cutanées à pyogènes S. auréus et Streptococcus pyogenes Atteinte épiderme, derme et hypoderme suite à une brèche cutanée Infection primaire ou secondaire (sur peau Infection

Plus en détail

LES PARASITES EXTERNES

LES PARASITES EXTERNES LES PARASITES EXTERNES Les parasites externes sont des insectes, des acariens ou des champignons qui vivent et se nourrissent sur la peau de l animal. La puce, la tique, le moustique mais aussi la gale

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GALE

PRISE EN CHARGE DE LA GALE DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie PRISE EN CHARGE DE LA GALE Sarcoptes scabiei GENERALITES SUR LA GALE TYPES DE SCABIOSES La gale ou scabiose est une parasitose

Plus en détail

Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose)

Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose) Item 79 : Ectoparasitoses cutanées (gale et pédiculose) Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une gale... 1 1. 1 Clinique... 1 1. 1. 1 Incubation

Plus en détail

Mesures de prévention et de contrôle

Mesures de prévention et de contrôle Investigations et prise en charge des épidémies de gale en EHPAD Mesures de prévention et de contrôle C. Gautier Antenne régionale aquitaine du CCLIN Sud Ouest Difficultés Diagnostic Disponibilité d un

Plus en détail

Infections bactériennes des muqueuses et de la peau

Infections bactériennes des muqueuses et de la peau Diagnostic et suivi des infections des muqueuses, de la peau et des phanères, de la gale et des pédiculoses : le bon usage des examens biologiques Objectifs E.N.C. 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et

Plus en détail

Épidémie de gale - Secteur de Tinténiac (Ille et Vilaine) Didier Huguenet, ARS Bretagne

Épidémie de gale - Secteur de Tinténiac (Ille et Vilaine) Didier Huguenet, ARS Bretagne Épidémie de gale - Secteur de Tinténiac (Ille et Vilaine) Didier Huguenet, ARS Bretagne Journée régionale veille sanitaire Bretagne 15 novembre 2011 1 Le démarrage de l épidémie 18 février 2011 : 5 cas

Plus en détail

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille La gale Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille Ectoparasitoses Poux Gale Oxyures Gale Prurit diffus à recrudescence nocturne épargnant le visage souvent un caractère conjugal ou familial

Plus en détail

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation La gale 1 Caractéristiques La gale est une dermatose parasitaire (maladie de la peau), liée à une contamination par un acarien : Sarcoptes scabiei hominis. La femelle fécondée creuse son sillon dans l

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE 2014-2015 TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les

Plus en détail

Prise en charge et gestion d épidémie

Prise en charge et gestion d épidémie LA GALE Prise en charge et gestion d épidémie Prévention des infections associées aux soins en EHPAD Mardi 15 octobre 2013 Amphithéâtre IFSI Brabois- Nancy Contexte Documents de référence disponibles pour

Plus en détail

Gale. La maladie. Diagnostic. Quels patients traiter? Objectifs de la prise en charge. Prise en charge. Physiopathologie. Epidémiologie.

Gale. La maladie. Diagnostic. Quels patients traiter? Objectifs de la prise en charge. Prise en charge. Physiopathologie. Epidémiologie. La maladie Gale La gale est une ectoparasitose dont l'agent responsable est un acarien, Sarcoptes scabiei hominis. Physiopathologie Le sarcopte, parasite humain obligatoire, invisible à l'œil nu, ne survit

Plus en détail

FICHE D'INFORMATION SUR LE TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE

FICHE D'INFORMATION SUR LE TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE FICHE D'INFORMATION SUR LE TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE Le pou est un insecte parasite grisâtre de la taille d'une tête d'épingle qui vit sur le cuir chevelu. La femelle fécondée pond ses œufs (lentes)

Plus en détail

PRESENTATION CLASSIFICATION

PRESENTATION CLASSIFICATION Less POUX PRESENTATION Les phtirioses des carnivores, ou infestations par les poux, sont considérées comme des entomoses rares en France métropolitaine, plus fréquentes dans les Départements et Territoires

Plus en détail

Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Gale ou Scabiose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Agent pathogène et cycle... 3 3. Diagnostic clinique... 4 3.1.

Plus en détail

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux,

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, Généralités sur la gale Gale acarienne humaine (gale sarcoptique): recrudescence? Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, tous continents) 300 millions

Plus en détail

Gestion du signalement de GALE et du risque collectif Cas groupés de gale dans un EMS Journée du risque infectieux en EMS en Aquitaine

Gestion du signalement de GALE et du risque collectif Cas groupés de gale dans un EMS Journée du risque infectieux en EMS en Aquitaine Gestion du signalement de GALE et du risque collectif --------- Cas groupés de gale dans un EMS Journée du risque infectieux en EMS en Aquitaine Cellule de Veille Alerte et Gestion sanitaire / VSS Docteur

Plus en détail

Les cahiers de l'aviq. La gale commune. Informations pour la personne infectée et son entourage. AVIQ Santé

Les cahiers de l'aviq. La gale commune. Informations pour la personne infectée et son entourage. AVIQ Santé Les cahiers de l'aviq La gale commune Informations pour la personne infectée et son entourage AVIQ Santé Les cahiers de l'aviq? Les cahiers de l AVIQ sont une collection de publications destinées à présenter

Plus en détail

Ectoparasitoses (gale, pédiculose)

Ectoparasitoses (gale, pédiculose) Ectoparasitoses (gale, pédiculose) Nelly Contet-Audonneau MCU-PH CHU DE NANCY Cours pour les DCEM1 17 MAI 2010 1 ITEMS (BO 30 Août 2001 Programme ECN) N 43 Trouble du sommeil de l enfant et de l adulte

Plus en détail

L enfant avant tout. La pédiculose : personne n est à l abri!

L enfant avant tout. La pédiculose : personne n est à l abri! 28 L enfant avant tout La pédiculose : personne n est à l abri! Les poux, qu est-ce que c est? Votre enfant a des poux? Il n y a pas lieu de paniquer ni d être embarrassé. L infestation par les poux (pédiculose)

Plus en détail

Cestode (Taenia saginata)

Cestode (Taenia saginata) Cestode (Taenia saginata) Trématodes (Schistosomes et Grande Douve du foie) Les Arthropodes (1) Invertébrés, appendices avec segments articulés 80 à 85 % des espèces animales, vie terrestre (insectes,

Plus en détail

A quoi ressemblent les punaises de lit?

A quoi ressemblent les punaises de lit? A quoi ressemblent les punaises de lit? La punaise de lit (Cimex Lectularius) est un insecte hématophage rampant, visible à l œil nu, de couleur brune, avec un corps ovale et aplati, qui adulte mesure

Plus en détail

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Dr Nelly Contet-Audonneau et Isabelle Glatz Parasitologie- Mycologie n.contet-audonneau@chunancy.fr Dr Jean-Philippe Schurra Dermatologue Dr M-F

Plus en détail

L enfant avant tout. La pédiculose : personne n est à l abri!

L enfant avant tout. La pédiculose : personne n est à l abri! L enfant avant tout La pédiculose : personne n est à l abri! Les poux, qu est-ce que c est? Votre enfant a des poux? Il n y a pas lieu de paniquer ni d être embarrassé. L infestation par les poux (pédiculose)

Plus en détail

Reseau de correspondants

Reseau de correspondants Reseau de correspondants Formation du 17 avril 2014 Objectif Aider à mettre en place une stratégie de gestion d une épidémie de gale et à appliquer les mesures de prévention adaptées à partir de l analyse

Plus en détail

Gestion d'une épidémie de gale. N. NICOLAS, pharmacien, président du CLIN G. MAUUARY, praticien en hygiène G. BRION, infirmière hygiéniste HPMetz

Gestion d'une épidémie de gale. N. NICOLAS, pharmacien, président du CLIN G. MAUUARY, praticien en hygiène G. BRION, infirmière hygiéniste HPMetz Gestion d'une épidémie de gale N. NICOLAS, pharmacien, président du CLIN G. MAUUARY, praticien en hygiène G. BRION, infirmière hygiéniste HPMetz 1 Présentation de l'établissement Établissement PSPH de

Plus en détail

Hygiène des mains et port de gants

Hygiène des mains et port de gants Hygiène des mains et port de gants Dr Agnès VINCENT 2 e Journée de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS et IME 2 Octobre 2014 -Lyon Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie M.S.T. MINEURES Ectoparasitoses externes Molluscums

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Pour toutes informations et conseils complémentaires contacter : «SOS Poux» / Dr.Catherine COMBESCOT-LANG Tél : +33 (0) 2 47 28 20 30 e-mail : catherine.combescot@

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

PROTOCOLES ANTIPARASITAIRES

PROTOCOLES ANTIPARASITAIRES Durée : 1h UC 1 ACCUEIL SOUS UC 1.4 - ENTRETIEN DES ANIMAUX DE COMPAGNIE MODULE 1.4.2 PROTOCOLES ANTIPARASITAIRES LES PARASITES Déroulement de la séquence Réalisation de l autoformation de façon individuelle

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

Version visionnée sur le site Internet d origine le 14 juillet Section du dépôt légal

Version visionnée sur le site Internet d origine le 14 juillet Section du dépôt légal Le présent fichier est une publication en ligne reçue en dépôt légal, convertie en format PDF et archivée par Bibliothèque et Archives nationales du Québec. L information contenue dans le fichier peut

Plus en détail

ANNEE : 2015 Thèse n. THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987)

ANNEE : 2015 Thèse n. THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987) Université de POITIERS Faculté de Médecine et de Pharmacie ANNEE : 2015 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987) Présentée et soutenue publiquement Le 07

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. pour les maladies transmissibles. -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Septembre 2017

GUIDE PRATIQUE. pour les maladies transmissibles. -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Septembre 2017 GUIDE PRATIQUE pour les maladies transmissibles -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Septembre 2017 Service de Santé Scolaire du Doubs 1 INTRODUCTION Il faut rappeler que pour

Plus en détail

fiche n o 31 Maladies à risque en vie collective HÉPATITE A Consulter le site de la DASSNC

fiche n o 31 Maladies à risque en vie collective HÉPATITE A Consulter le site de la DASSNC fiche n o 31 Maladies à risque en vie collective HÉPATITE A Pour tout renseignement : Direction des Affaires sanitaires et sociales 5, rue du Général-Gallieni BP N4 98851 Nouméa Cedex & 24 37 00-24 37

Plus en détail

Les affections de la peau et des muqueuses

Les affections de la peau et des muqueuses Les affections de la peau et des muqueuses Sommaire Lésions de la peau Eczéma atopique de l enfant Érythème fessier e 1 2 Différentes lésions de la peau Différentes lésions de la peau Macule : décoloration

Plus en détail

PÉDICULOSE (DU CUIR CHEVELU)

PÉDICULOSE (DU CUIR CHEVELU) PÉDICULOSE (DU CUIR CHEVELU) INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition La pédiculose est une infestation parasitaire des régions pileuses du corps par les poux, dont il existe trois espèces : le pou de corps (Pediculus

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. pour les maladies transmissibles. -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Décembre 2012

GUIDE PRATIQUE. pour les maladies transmissibles. -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Décembre 2012 GUIDE PRATIQUE pour les maladies transmissibles -à destination des écoles et établissements scolaires du Doubs- Décembre 2012 Service médical de Santé Scolaire du Doubs 1 INTRODUCTION Il faut rappeler

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculoses (79) Docteur Marie-Pierre BRENIER-PINCHART, Professeur Marie-Thérèse LECCIA, Professeur Hervé PELLOUX Octobre 2003 Pré-Requis : Pour commencer, nous vous

Plus en détail

LES DERMATOPHYTIES. Dr Foulet Hôpital H. Mondor

LES DERMATOPHYTIES. Dr Foulet Hôpital H. Mondor LES DERMATOPHYTIES Dr Foulet Hôpital H. Mondor DEFINITION Mycoses cosmopolites touchant l épiderme et les phanères. Liées à des champignons filamenteux : les dermatophytes possédant une affinité particulière

Plus en détail

Les affections de la peau et des muqueuses. Les affections de la peau. Différentes lésions de la peau. Différentes lésions de la peau

Les affections de la peau et des muqueuses. Les affections de la peau. Différentes lésions de la peau. Différentes lésions de la peau Les affections de la peau et des muqueuses Les affections de la peau e 1 2 Différentes lésions de la peau Différentes lésions de la peau Macule : décoloration plane < 1 cm Tache : macule > 1cm Papule :

Plus en détail

3 mois après l arrêt du traitement par terbinafine per os (Lamisil )

3 mois après l arrêt du traitement par terbinafine per os (Lamisil ) Laboratoire de la Fondation du Diaconat PROTOCOLE DE PRELEVEMENT EN MYCOLOGIE - PARASITOLOGIE (prélèvements cutanés et muqueux) Ref : IT-MU0-031-01 Version : 01 Applicable le : 04-12-2017 1. Objet Cette

Plus en détail

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012)

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) POINT SUR LA GALE (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) Une forte recrudescence de la gale Le HCSP rappelle l augmentation du nombre de cas de gale. L incidence

Plus en détail

La teigne. par Isabelle BARRIER-BATTUT - Marie DELERUE Niveau de technicité :

La teigne. par Isabelle BARRIER-BATTUT - Marie DELERUE Niveau de technicité : La teigne La teigne est une mycose cutanée fréquente chez les équidés, qui se transmet très rapidement dans un effectif, par contact direct entre animaux ou par le biais de matériel contaminé (harnachement,

Plus en détail

Morsure de tique et prévention de la maladie de Lyme

Morsure de tique et prévention de la maladie de Lyme Morsure de tique et prévention de la maladie de Lyme Lors d une promenade dans la nature, des tiques peuvent s accrocher à votre peau et, si elles sont infectées par la bactérie Borrelia, vous transmettre

Plus en détail