RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2011-2012"

Transcription

1 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE -2012

2 INTRODUCTION En tant que société cotée sur NYSE Alternext Brussels, la SA Pairi Daiza a pour obligation légale de publier ses résultats tous les semestres. En raison du caractère saisonnier des activités, les résultats semestriels sont particulièrement contrastés. En effet, les activités de la société ne s étendent que sur les sept mois d ouverture du Parc au public, à savoir des vacances de Pâques au congé de Toussaint (grosso modo avril octobre). Couvrant la période avril septembre, les résultats du premier semestre comprennent quelque 90% de la fréquentation annuelle du Parc et aussi de son chiffre d affaires mais seulement six mois de charges. Par conséquent, les résultats du premier semestre sont très largement bénéficiaires et ceux du second semestre sont déficitaires. Sur une base annuelle, la société est bénéficiaire depuis D autre part, la société a acquis mi-décembre 2010 l ensemble des actions de la SA Pierre Paulus, l un des traiteurs les plus réputés de Wallonie. En raison de la proximité de la date d acquisition avec la date de clôture, la société n a pas établi de comptes consolidés pour l exercice précédent, clôturé au 31 mars. Les comptes consolidés ont donc été établis pour la première fois à l occasion des présents résultats du premier semestre de l exercice Dans la mesure où la SA Pierre Paulus possède deux filiales, la consolidation a été opérée en deux phases : 1. Consolidation de la SA Pierre Paulus avec ses deux filiales ; cet ensemble est dénommé ciaprès «Groupe Paulus». 2. Consolidation de la SA Pairi Daiza avec le Groupe Paulus. Le présent rapport a trait aux états financiers semestriels de la SA Pairi Daiza, établis selon les normes comptables belges, telles que l autorise la réglementation NYSE Alternext. Conformément à l AR du 21 août 2008, le présent rapport financier comprend : 1. un jeu d états financiers résumés ; afin d assurer la meilleure comparabilité possible par rapport à l exercice précédent, le jeu d états financiers comprend les éléments suivants : 1.1. le bilan résumé non consolidé à la fin des six mois de l exercice en cours (30 septembre ), comparé au bilan résumé non consolidé à la clôture de l exercice précédent (31 mars ), ainsi que le bilan résumé consolidé à la fin des six mois de l exercice en cours (30 septembre ) ; 1.2. le compte de résultats résumé semestriel non consolidé au 30 septembre 2010, comparé au compte de résultats résumé semestriel non consolidé de l exercice antérieur (30 septembre 2009), le compte de résultats consolidé du Groupe Paulus pour la période identique avrilseptembre et le compte de résultats résumé semestriel consolidé de l exercice en cours (30 septembre ); 1.3. des notes explicatives concernant ces états financiers ; 2. une déclaration des personnes responsables au sein de la société ; 3. des indications sur le contrôle externe du jeu d états financiers résumés.

3 1. ETATS FINANCIERS RESUMES 1.1. BILANS RESUMÉS Pairi Daiza SA Mars Pairi Daiza SA Pairi Daiza Consolidé ACTIF EUR EUR EUR ACTIFS IMMOBILISES II. Immobilisations incorporelles III. Ecarts de consolidation positifs IV. Immobilisations corporelles A. Terrains et constructions B. Installations, machines et outillage C. Mobilier et matériel roulant D. Location-financement et droits similaires E. Autres immobilisations corporelles F. Immobilisations en cours et acomptes versés V. Immobilisations financières ACTIFS CIRCULANTS VI. Créances à plus d'un an VII. Stock et commandes en cours VIII. Créances à un an au plus A. Créances commerciales B. Autres créances IX. Placements de trésorerie X. Valeurs disponibles COMPTES DE REGULARISATION TOTAL DE L'ACTIF PASSIF EUR EUR EUR CAPITAUX PROPRES I. Capital IV. Réserves A. Réserve légale B. Réserves immunisées C. Réserves disponible Bénéfice non affecté du 1er semestre Réserves Consolidées VII. Subsides en capital INTERÊTS DE TIERS VIII. Intérêts de tiers PROVISIONS ET IMPÔTS DIFFERES IX. A. Provisions pour risques et charges B. Impôts différés et latences fiscales DETTES X. DETTES A PLUS D'UN AN A. Dettes Financières Emprunts obligataires non subordonné Dettes de location-financement et assimilées Etablissements de crédit B. Dettes Commerciales D. Autres dettes XI. DETTES A UN AN AU PLUS A. Dettes à plus d'un an échéant dans l'année B. Dettes financières - établissements de crédit C. Dettes commerciales - fournisseurs D. Acomptes reçus sur commandes E. Dettes fiscales, salariales et sociales Impôts Rémunérations et charges sociales F. Autres dettes XII. COMPTES DE REGULARISATION TOTAL DU PASSIF

4 1.2. COMPTES DE RESULTATS RESUMES Pairi Daiza SA 2010 Pairi Daiza SA Groupe Paulus Consolidé Pairi Daiza Consolidé Ventes et prestations (70/74) A. Chiffre d'affaires C. Production immobilisée D. Autres produits d'exploitation Coûts des ventes et des prestations (60/64) ( ) ( ) ( ) ( ) A. Approvisionnements et marchandises ( ) ( ) ( ) ( ) 1. Achats ( ) ( ) ( ) ( ) 2. Variations de stocks (38.254) B. Services et biens divers ( ) ( ) ( ) ( ) C. Rémunérations, charges sociales et pensions ( ) ( ) ( ) ( ) D. Amort. et réduct. valeurs sur frais d'établissement, sur immobilisations ( ) ( ) ( ) ( ) E. Réduction de valeur 0 (851) (11.079) (11.929) F. Provisions pour risques et charges G. Autres charges d'exploitation (56.041) (52.815) (7.090) (58.023) Bénéfice d'exploitation Produits financiers (75) B. Produits des actifs circulants C. Autres produits financiers Charges financières (65) ( ) ( ) (21.630) ( ) A. Charges des dettes ( ) ( ) (16.991) ( ) C. Autres charges financières (2.104) (4.314) (4.639) (8.953) Bénéfice courant avant impôts Produits exceptionnels (76) Charges exceptionnelles (66) 0 0 (4.207) (4.207) Résultat de l'exercice avant impôts Prélèvements sur les impôts différés (78) Transfert aux impôts différés (68) Impôts sur le résultat (67) ( ) (8) ( ) ( ) Bénéfice de l'exercice Bénéfice consolidé A. Part des tiers (1.162) (1.162) B. Part du groupe NOTES EXPLICATIVES CONCERNANT LES ETATS FINANCIERS RAPPEL DE QUELQUES REGLES D EVALUATION PARTICULIERES : 1. Les immobilisations corporelles de la société acquises ou constituées à compter du 1 er avril 2009 sont amorties selon la méthode dégressive aux taux correspondant au double des taux définis dans les règles d évaluation pour les amortissements linéaires. La même règle s applique aux trois sociétés du Groupe Paulus à compter du 1 er janvier.

5 2. Afin d éviter des résultats semestriels trop contrastés, les dotations annuelles pour amortissements de Pairi Daiza sont ventilées à raison d 1/7 e sur chacun des sept mois d activité, à savoir avril - octobre. Cela signifie donc qu à fin septembre (6 mois) quelque 6/7 ème des dotations annuelles sont déjà prises en charge (au lieu de 6/12 ème ). En raison de dates de début d exercices différentes, cette règle n a pas été appliquée au niveau du Groupe Paulus COMMENTAIRES SUR LES RESULTATS SEMESTRIELS Résultats Pairi Daiza SA 2010 Pairi Daiza SA Ecarts Groupe Paulus Consolidé Pairi Daiza Consolidé 6 mois 6 mois 6 mois 6 mois Nombre de visiteurs % (en k EUR) Chiffre d'affaires % Cash flow d'exploitation (EBITDA) % Amort. linéaire immob. Incorp.+ corp % Complément amortissements dégressif % Bénéfice d'exploitation (EBIT) % Résultat financier Bénéfice courant % Résultat exceptionnel % 9 9 Bénéfice avant impôts % Impôts et impôts différés Bénéfice après impôts % Cash flow % Données par action Bénéfice courant par action (EUR) 4,08 3,67-10% 3,99 Bénéfice après impôts par action (EUR) 3,90 3,75-4% 3,99 Cash flow par action (EUR) 6,33 7,39 +17% 7,86 Fonds propres par action (EUR) 20,75 22,89 +10% 22,29 Nombre d'actions % Evolution depuis 2008 du chiffre d affaires et de l EBITDA (en Mio ) de Pairi Daiza SA (non consolidé) sur la période avril septembre Chiffre d affaires EBITDA

6 PAIRI DAIZA SA La saison touristique de Pairi Daiza s est clôturée ce dimanche 6 novembre avec une fréquentation totale de visiteurs, contre pour la saison Cette progression de 14% s inscrit dans un contexte météorologique défavorable durant les mois de juillet et août, les deux mois les plus importants de la saison puisqu ils représentent en moyenne la moitié de l affluence annuelle. En raison de cette importance, le beau temps observé durant les vacances de Pâques et l arrière saison n a pas permis de compenser la diminution de fréquentation due au mauvais temps de l été. Plusieurs nouveautés importantes ont été dévoilées en début de saison : D une part, autour de la Cour de Marchand de Thé, un véritable chef-d œuvre de l architecture chinoise héberge un ensemble de salles de réunions/séminaires ainsi qu un restaurant asiatique, le Temple des Délices. Ce nouveau restaurant, géré comme tous les autres depuis cette année par le Traiteur Paulus, est incontestablement le meilleur de Pairi Daiza et constitue à lui-seul une motivation de visite pour de nombreux visiteurs ou abonnés. Poissons pédicures : Voilà une expérience inédite en Belgique à cette échelle. Six bassins de marbre de Carrare, abritent les Garra Rufa. Ces petits poissons docteurs, utilisés depuis des millénaires tant au Proche-Orient qu en Asie, nettoient et massent très délicatement les pieds des visiteurs pendant une dizaine de minutes, dans une eau à degrés. Le cabinet du Dr Yu (yu signifie poisson en mandarin) est composé de deux nouvelles salles tapissées de pierres semi-précieuses : des labradorites de Madagascar et des agates du Brésil. Un cadre raffiné pour une expérience unique qui restera dans la mémoire de tous ceux qui la tenteront. La Maison de Thé de Shanghai : Parmi les trois nouveaux chefs-d œuvre de l architecture chinoise dévoilés cette année à Pairi Daiza se trouve une reconstitution à l identique de la plus ancienne Maison de Thé de Shanghai. Cette maison, véritable temple pour les amateurs de thé, a été construite selon les techniques ancestrales par les artisans chinois choisis pour avoir restauré les jardins de Xhu Zu, patrimoine mondial de L Unesco.

7 Mura Mura Territory : Vaste espace d un hectare consacré au bush australien et aux forêts humides de Nouvelle-Zélande, «Mura Mura Territory» propose aux visiteurs de Pairi Daiza un nouveau voyage. Le visiteur peut y découvrir une immense volière de 42m sur 10m, où s ébattent des perruches et cacatoès d Australie. Il entre ensuite sur la terre rouge des kangourous roux, hérissée de plantes «black boys» typiques du désert australien. Enfin, le visiteur se perd dans les forêts de fougères arborescentes de Nouvelle-Zélande qui donnent à Pairi Daiza un petit air de Jurassic Park. Au cours du premier semestre, clôturé au 30 septembre, Pairi Daiza a accueilli quelque visiteurs, soit (+15%) de plus qu au premier semestre En termes de chiffre d affaires, la saison a établi un nouveau record. A fin septembre, le chiffre d affaires de Pairi Daiza a atteint 16,8 Mio, à comparer aux 14,0 Mio du premier semestre Cette augmentation de 20% est plus importante que celle du nombre de visiteurs et traduit une augmentation de la dépense dans le Jardin. Elle est le fruit du bond en avant réalisé au niveau de l offre de restauration, qui bénéficie à la fois de la qualité apportée par le Traiteur Paulus à tous les points de consommation, de la rénovation du Moulin et de l ouverture du Temple des Délices. L augmentation des charges d exploitation hors amortissements, proportionnellement moins importante que celle du chiffre d affaires, est le reflet de l augmentation de l activité, des infrastructures ainsi que de la préparation et du suivi du programme d investissement. Le cash flow d exploitation (EBITDA) s élève à 8,4 Mio, soit une augmentation de 1,1 Mio (+16%) par rapport au premier semestre L augmentation importante des amortissements (+50%) s explique à la fois par la mise en service des nouveautés de la saison et par l adoption de la méthode d amortissement dégressive. Ainsi, le seul passage

8 des amortissements linéaires aux amortissements dégressifs représente une surcharge d amortissements de quelque 1 Mio, contre 0,4 Mio au premier semestre Rappelons que les charges d amortissement du premier semestre contiennent déjà quelque 6/7 ème des charges de l ensemble de l exercice. En raison de cette augmentation importante, le bénéfice d exploitation est en léger recul (-5%). En neutralisant l impact de la méthode d amortissement dégressive, le bénéfice d exploitation se serait élevé à quelque 5,4 Mio, en augmentation de 0,4 Mio par rapport au premier semestre L augmentation des dettes financières nécessaires au financement des investissements, a pour conséquence une augmentation de 0,4 Mio des charges financières du premier semestre. L absence de provision fiscale tient compte du déficit attendu pour le second semestre, en raison de la période de fermeture du Parc de novembre à mars et également, de la non taxation des subsides en capital obtenus depuis 2005 et du montant des intérêts notionnels auxquels l entreprise a droit. Le bénéfice après impôts du premier semestre s élève à 4,2 Mio, en baisse de 4% par rapport à l exercice précédent. Il prend en compte les amortissements dégressifs susmentionnés. Quant au cash flow, à savoir le bénéfice net augmenté des amortissements, il progresse de 16% à 8,3 Mio au terme du premier semestre GROUPE PAULUS Les résultats semestriels du Groupe Paulus sont les résultats de la période correspondant au premier semestre de l exercice social de la SA Pairi Daiza, à savoir avril-septembre. La SA Pierre Paulus et ses deux filiales ont réalisé au cours de ces six mois un chiffre d affaires consolidé de 4,7 Mio parmi lequel, seul un montant de 0,7 Mio a été réalisé avec Pairi Daiza. Les activités du Traiteur hors Pairi Daiza représentent donc un chiffre d affaires semestriel de 4 Mio. Elles consistent notamment en l organisation de banquets pour familles, entreprises, associations et pouvoir publics, le catering de plusieurs clubs sportifs tels le Standard de Liège et le RAEC Mons et l exploitation des salles et de l hôtel du Château de Modave. Outre le savoir-faire du Traiteur mis à profit pour augmenter la qualité et la rentabilité de l offre Horeca de Pairi Daiza, ses activités hors groupe apportent à Pairi Daiza une contribution de quelque 0,5 Mio au bénéfice semestriel consolidé avant impôts et de 0,3 Mio au bénéfice semestriel consolidé après impôts RESULTATS PAIRI DAIZA CONSOLIDES Le compte de résultats consolidé résulte des éléments suivants : Addition des différents postes des comptes de résultats de Pairi Daiza et du Groupe Paulus. Elimination du chiffre d affaires et des charges d exploitation des opérations intra-groupe, à hauteur de 0,655 Mio. Amortissements de la partie de l écart de première consolidation allouée aux éléments de l actif et du passif de la filiale, à concurrence de 52k. Amortissement du solde de l écart de première consolidation non alloué aux éléments de l actif et du passif de la filiale, à concurrence de 40k. Ce montant correspond à un amortissement linéaire sur 20 ans, au prorata des 6 premiers mois de l exercice. Cette durée d amortissement est conforme aux tendances comptables internationales. Elle se justifie au regard du caractère durable de l excédent de la valeur de rendement des filiales par rapport au montant de leurs fonds propres. Prélèvement sur les impôts différés pour un montant de 65k.

9 COMMENTAIRES SUR LE BILAN PAIRI DAIZA SA Le total du bilan s élève à au 30 septembre. Les fluctuations les plus significatives des différents postes du bilan au cours du semestre proviennent des deux grands flux suivants : Flux lié à la saisonnalité des activités La saisonnalité des activités exposée dans l introduction du présent rapport génère une très grande amplitude des variations de trésorerie au cours de chaque exercice. Afin de faire face à ces variations importantes, une part significative des dettes financières a été octroyée sous la forme de crédits à court terme (Straight loans et avances en compte courant). Ainsi, plutôt que d accumuler une trésorerie trop abondante durant la saison d activité, une part importante de cette trésorerie est consacrée au remboursement temporaire des crédits à court terme. En effet, le remboursement des dettes est très certainement le placement de trésorerie sans risque le plus rémunérateur. La date de clôture de l exercice, le 31 mars, se situe au terme des cinq mois de fermeture de Pairi Daiza durant lesquels l entreprise a continué de payer ses charges sans enregistrer de chiffre d affaires. C est à cette période de l année que la trésorerie de l entreprise est à son niveau le plus bas, et que le prélèvement sur les lignes de crédits à court terme est maximal. A l inverse, c est à la clôture du premier semestre, soit le 30 septembre, que la trésorerie est à son niveau le plus haut et que les lignes de crédits à court terme sont inutilisées (remboursées). La réalisation d une partie importante des investissements durant la période de fermeture de Pairi Daiza accentue encore l amplitude des variations de trésorerie. Les incidences sur le bilan des flux liés à la saisonnalité des activités au cours du premier semestre sont les suivantes : o Augmentation de 1.618k des Valeurs disponibles o Diminution de 4.233k des Dettes financières à plus et moins d un an o Diminution de 1.106k des Autres dettes à un an au plus (avances actionnaires) o Augmentation de 456k des Créances commerciales o Diminution de 561k des Autres créances à un an au plus en raison notamment de l imputation de la TVA à récupérer relative aux dépenses de l hiver sur la TVA à payer sur le chiffre d affaires de l été. Flux liés aux investissements et à leur financement Au cours du 1er semestre, les investissements de Pairi Daiza se sont élevés à quelque keur. Il s agit principalement de : o l aménagement de Mura Mura Territory (la zone australienne), o la réalisation du Belvédère des Girafes, o les premières phases de la construction de la Brasserie, o acquisition d un ensemble immobilier en bordure de Pairi Daiza, o divers aménagements dans le Jardin. Outre les immobilisations corporelles, les incidences sur le bilan des flux liés aux investissements et à leur financement au cours du premier semestre sont les suivantes : o Nouvelles dettes financières 9.500k ; ce montant finance à la fois des investissements réalisés à la fin de l exercice précédent ainsi que ceux du premier semestre o Remboursement des échéances des dettes bancaires 1.204k.

10 Indépendamment de ces deux grands flux, le paiement en septembre du dividende comptabilisé à la clôture de l exercice précédent a pour conséquence une diminution de 1.187k des Autres dettes à un an au plus BILAN PAIRI DAIZA CONSOLIDE La première consolidation de la SA Pairi Daiza avec le Groupe Paulus a donné lieu à la comptabilisation des éléments suivants : L écart entre la valeur de la participation dans la SA Pierre Paulus et le montant des fonds propres de la filiale a été imputé aux éléments de l actif et du passif qui ont une valeur supérieure ou inférieure à leur valeur dans la comptabilité de la filiale, de la manière suivante : o Imputation aux Terrains et constructions : 1,121 Mio o Imputation aux Installations, machines et outillage : 0,28 Mio o Imputation au Mobilier et matériel roulant : 20k L écart qui subsiste après les imputations exposées au paragraphe précédent est inscrit au bilan consolidé sous la rubrique «Ecarts de consolidation», à l actif. Il représente un montant de 1,593 Mio. La société a bénéficié durant trois exercices comptables successifs de la possibilité de déduire fiscalement des amortissements accélérés (doublés) sans devoir les comptabiliser. L excédent des amortissements déduits fiscalement par rapport aux amortissements comptabilisés a constitué lors de la première consolidation une latence fiscale passive d un montant de 1 Mio. Cette latence fiscale a été prélevée sur les réserves consolidées.

11 2. DECLARATION DES PERSONNES RESPONSABLES AU SEIN DE LA SOCIETE Conformément à l article 4 1 er de l A.R. du 21 août 2008 se référant à, Messieurs Eric DOMB, Président du conseil d administration et Administrateur délégué et Yvan MOREAU, Directeur financier et Administrateur délégué, attestent qu à leur connaissance, le jeu d états financiers résumés, établi conformément aux normes comptables belges, donne une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats de la société. 3. RAPPORT DU COMMISSAIRE Nous avons procédé à l examen limité des comptes semestriels de la SA Pairi Daiza, des sociétés du groupe Paulus et des comptes consolidés au 30 septembre, conformément aux normes de l Institut des réviseurs d entreprises. Etant donné leurs objectifs, nos contrôles ont été moins étendus que ceux requis par la certification des comptes annuels. Ces contrôles n ont pas révélé d éléments nécessitant des corrections significatives de cette situation semestrielle. Bruxelles, le 30 novembre De Wolf, Gilson & C - Réviseurs d Entreprises, représentée par Marc Gilson

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

PARC PARADISIO S.A. RAPPORT ANNUEL 2009-2010

PARC PARADISIO S.A. RAPPORT ANNUEL 2009-2010 PARC PARADISIO S.A. RAPPORT ANNUEL 2009-2010 SOMMAIRE 1. Agenda de l actionnaire 2. Editorial 3. Corporate Governance 4. Chiffres-clés 5. Rapport de gestion 6. Comptes annuels Parc Paradisio Bilan, Comptes

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013

BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE DE L'EXERCICE D'IMPOSITION 2013 LES AMIS D'ACCOMPAGNER ASBL Rue des Braves, 21 1081 BRUXELLES RPM Bruxelles : BCE BE 0879.434.959 BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 TABLEAU DES AMORTISSEMENTS AU 31 DECEMBRE 2012 ANNEXE A LA DECLARATION FISCALE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/2015 30/06/2014 30/06/2013

COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/2015 30/06/2014 30/06/2013 COMPTE DE RESULTATS SEMESTRIEL (EUR) 30/06/2015 30/06/2014 30/06/2013 Ventes et prestations 32.462.191 27.132.701 25.330.565 Charges opérationnelles (avant amortissements) (30.008.601) (25.484.549) (23.969.001)

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

PAIRI DAIZA S.A. RAPPORT ANNUEL

PAIRI DAIZA S.A. RAPPORT ANNUEL PAIRI DAIZA S.A. RAPPORT ANNUEL 2012-2013 SOMMAIRE 1. Agenda de l actionnaire p.4 2. Editorial.. p.5 3. Corporate Governance.p.6-7 3.1 Administrateurs et Commissaire 3.2 Règles régissant la nomination

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

Président du Conseil d'administration

Président du Conseil d'administration ! 40! 15/07/2003! 457.006.788! 25! EUR!!-----+--------------------+--------------+-----+-----! ---------------! NAT.! Date du dépôt! N! P.! D.! 03462.1987! C 1.! C O M P T E S A N N U E L S E N M I L L

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe Communiqué Solife Extension de l empreinte métier Lancement d une offre Closed Books Augmentation de capital Contexte économique complexe sur l exercice Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53

BILAN ACTIF 9 090.00 34 704.56 34 704.56 9 090.00 70 000.00 53.97 70 053.97 9 090.00 104 758.53 BILAN ACTIF ACTIF Eercice N Eercice N-1 20/06/2013 12 20/06/2012 11 Brut Amortissements et Provisions Net Net Ecart N / N-1 Euros % IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de recherche

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

Comment établir des projections financières pour ma PME? LE REVISEUR & L ENTREPRISE

Comment établir des projections financières pour ma PME? LE REVISEUR & L ENTREPRISE Comment établir des projections financières pour ma PME? LE REVISEUR & L ENTREPRISE Table des matières 1. Le plan financier: une réflexion sur le futur 3 2. Le plan financier préscrit par le Code des sociétés

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Dossier Financier 2015

Dossier Financier 2015 COMITE DEPARTEMENTAL HANDBALL YVELINES Dossier Financier 2015 La France, Une terre de handball Siège : 7 passage Paul Langevin, 78370 Plaisir Tél : 01 30 54 09 60 Fax : 01 34 81 19 52 Site internet : www.comite78-handball.org

Plus en détail

CBFA COMPTES ANNUELS :

CBFA COMPTES ANNUELS : CBFA COMPTES ANNUELS : modèle complet pour établissements de crédit, entreprises d'investissement et sociétés de gestion d'organismes de placement collectif en milliers d'euros (EUR) (à l'exclusion du

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011

Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Communiqué de presse 25 novembre 2011-07:30 Huizingen, Belgique INFORMATION REGLEMENTEE Résultats intérimaires pour le semestre clôturé le 30 septembre 2011 Hausse de 14 % du chiffre d affaires total au

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: Greenpeace Belgium Association sans but lucratif Adresse: Haachtsesteenweg N : 159 Boîte: Code postal: 1030 Commune: Schaerbeek Pays: Belgique Registre

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR)

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles sur le

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Bilan de M au 31/12/N

Bilan de M au 31/12/N 1 Exercice complémentaire - consolidation par intégration globale Bilan de M au 31/12/N Actif Passif Immobilisations corporelles 6000 Capital 10000 Immobilisations financières 6600 Réserves 1500 Particip

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base

COMPTABILITE. Fait par Christophe Lemaigre. Principes de base Fait par Christophe Lemaigre. COMPTABILITE Principes de base Le bilan est une photographie du patrimoine de l'entreprise. Il est formé de l'actif et du passif. Actif : utilisations, emplois de l'entreprise.

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants :

PREPARATION DES COMPTES ANNUELS. Contrôler et justifier le solde des comptes suivants : 1 http://www.boutique.afnor.org/livre/la-comptabilite-en-pratique-des-ecritures-comptables-a-l-interpretation-des-comptes-annuels/article/674901/fa092236 PREPARATION DES COMPTES ANNUELS Contrôler et justifier

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

CCRB Champagne Châlons Reims Basket. Comptes annuels. au 30/06/2013

CCRB Champagne Châlons Reims Basket. Comptes annuels. au 30/06/2013 Comptes annuels au 30/06/2013 30/08/2013 Ce rapport contient 15 pages (hors annexes) Comptes annuels @ 2013 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français

Plus en détail

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR)

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises en euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: EVADIX Société anonyme Adresse: Quai Donat Casterman N : 71 Boîte: Code postal: 7500 Commune: Tournai Pays: Belgique Registre des personnes morales

Plus en détail

Groupe Monceau Fleurs

Groupe Monceau Fleurs Groupe Monceau Fleurs Ce communiqué de presse ne peut pas être publié, distribué ou transmis directement ou indirectement aux Etats-Unis d'amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Succès des augmentations

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.839.150 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS 40 27/06/2014 BE 0435.115.967 40 EUR NAT. Date du dépôt N P. D. 14220.00270 C 1.1 COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: BETV Société anonyme Adresse: Chaussée de Louvain N : 656 Boîte:

Plus en détail

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT

L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT L AMORTISSEMENT La plupart des actifs immobilisés se déprécient avec le temps, l'usage ou le changement des techniques Ces diminutions de valeur ne peuvent être saisies que globalement une fois par an,

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail