!!! APPEL!A!COMMUNICATION!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "!!! APPEL!A!COMMUNICATION!"

Transcription

1 APPELACOMMUNICATION 11 èmes RencontresInternationalesdelaDiversité LAGESTIONDELADIVERSITÉENQUESTION 1O&11décembre2015,Liège,Belgique Organiséespar EGiD HECQULg Encollaborationavec: L AssociationFrançaisedesmanagersdeladiversité(AFMD) Les partenaires des Rencontres Internationales de la Diversité (ADERSE, FACE, AINFDCercle Entreprises&Santé,ORSE,ASMP,laChartedelaDiversité,IMS) LeMIMEDInterculturalManagementDeptD,ICHEC,BrusselsManagementSchool, L UniversitédeLiège HECDULg: o La Chaire Diversité et Innovations Sociales(GDGDSUEZ/ MOBISTAR et SNCB Group/ SeinD Universitéd Hasselt,Belgique) o L UnitédeRechercheenGestiondesCompétences(URGC) o LeLentic LeGRT GenreetDiversité del AGRH

2 Lespolitiquesdegestiondesdiversitésontconnuunengouementcesdixdernièresannées.Lanotionde diversité,importéedes EtatsDUnis,estdevenuedeplusenplus légitime dans les organisationseuropéennes maisaussidansd autresrégionsdumonde,commel AfriqueetleMaghreb. Denombreusesentreprisesetemployeursontmisenplacedespolitiquesdegestiondeladiversité,lesplus souventautourdepublicscibles:lesfemmes,lespersonnesd origineétrangère,lespersonneshandicapées, les jeunes et les seniors. Les travaux de recherche et les formations universitaires sont de plus en plus nombreux et les manuels de bonnes pratiques foisonnent, pourtant on a l impression d un certain essoufflement. Cela se traduit par une réduction des moyens financiers investis dans ces politiques mais aussi par des regardsdeplusenpluscritiquesdelalittératurescientifiquequivisentàdénoncerlesdérivesetlespiègesde cespolitiques,parfoisperçuescommetroporientéessurlesperformancesfinancières,lavisibilitéexterneet uneindividualisationdespratiquesdegrh.la«gestion de la diversité enquestion»renvoieauxdéfisque poseauxgestionnairesladiversitécroissantedespartiesprenantes. Les 11 èmes rencontres internationales de la diversitévoudraients attaquer à ces moments de doute et permettred échanger,sanslanguedebois,surlesdifficultésrencontrées.ellesserontl occasionderencontres entrelemondeacadémiqueetlemondedel entreprise.ils agitdecréerunlieud échangesinterdisciplinaires surlescadresthéoriquesutilisés,surlesquestionsderecherche,etsurlespolitiques,lespratiquesetlesoutils misenplace. Lescommunicationsdevrontamenerdesquestionnementssurdessujetstelsque: conceptsdegestiondeladiversité,sesobjectifs,sespratiques, égalité des droits, égalité des chances, égalité des places, égalité de fait, actions et discriminations positives, vécuettémoignagesdepersonnesvictimesdediscriminationmaisaussibénéficiairesdespolitiquesde gestiondeladiversité, stratégiesdesacteursdespopulationsdciblesdespolitiquesdegestiondeladiversité, politiquesd inclusionsocialeetterritorialité, articulationaveclespolitiquesderseetdedéveloppementdurable, intégrationdesdiversitésdanslespolitiquesetlespratiquesd améliorationdesconditionsdetravail, intégrationdesdiversitésdanslespratiquesd achatresponsableetdesousdtraitance, évaluationdespratiques, articulation de la gestion de la diversité avec les champs de recherche connexes comme la RSE, le managementinterculturel,lagestiondesâges,lesétudessurlegenre,etc. diversitédesorganisationsetdiversitédelagrh(gestiondesentreprisessociales,descoopératives, desservicespublics), dialoguesocial,concertationsocialeetgestiondeladiversité, enjeuxpsychologiquesetdimensionémotionnelle, implicationsdesdifférentespartiesprenantescommelesacteurspolitiques,lesfournisseurs,lesclients etlescommunautéslocales, lienaveclesthéoriescritiques«criticalmanagementstudies», rapportsdepouvoirdanslesentreprisesetlesorganisations, stéréotypes,préjugés,représentationsindividuellesetsociales, impactdescontextesnationaux,approchecomparativeetmiseencontexte. 2

3 Nousacceptons: lescommunicationsscientifiques(modèled unarticlescientifique 20pagesmax.), lesprésentationsd expériencesconcrèteset/oud outilsdegestionenlienaveccethème(présentation en4pagesdécrivantlecontexteorganisationneletlapratiqueet/oul outildegestion), lesworkingpapersdedoctorantsprésentantl étatd avancementdeleurthèse,leurproblématiqueet questionsderecherche(quiferontl objetd unfeedbackciblé). Lescommunicationsserontenfrançais.Lescommunicationsserontmisesàdispositiondesparticipantssurune cléusbetpubliéessurlesitedel AGRH. Calendrieretformat 1erjuin2015 Dépôtdescommunicationsvialapaged accueildusite internetducolloque: 24juillet septembre2015 Retouraux auteurs aprèsexamendes communications par lecomitéscientifique. Remise finale des communications via la page d accueil du siteinternetducolloque: Normesdeprésentation Communicationsscientifiques(20pagesmaximum)et/oudesprésentationsd outilsou decas(4pages)sousformatword,caractèrestimesnewroman12,marges2,5cmet interligne1,5;normesbibliographiquesapa. Comitéscientifique ABBOUBIELManal,UniversitéMohamedVAgdal,Rabat,Maroc ALARISSAkram,ToulouseBusinessSchool,France ALTERNorbert,ParisDauphine,France ARCANDSébastien,HECMontréal,Canada ARCANDGuy,UQTR,TroisDRivières,Canada BACHELARDOlivier,ESCSaintEtienne,France BAILLYDALEXANDREFrédérique,ESCPDEurope,France BANONPatrick,InstitutdesSciencesdelaDiversité,Paris,France BARTHIsabelle,EMStrasbourg,France BARTHENicole,UniversitédeNice,France BELGHITIDMAHUTSophia,UniversitéMontpellier3,France BENDERAnneDFrançoise,CNAM,Paris,France BENRAISSDNOAILLESLaïla,UniversitéBordeaux,France BENTALEBChafik,UniversitédeMarrakech,Maroc BESSEYREDesHORTSCharlesDHenri,HECParis,France BETTACHEMustapha,UniversitédeLaval,Canada BOYERAndré,UniversitédeNice,France BRASSEURMartine,UniversitéParisDDescartes,France BRILLETFranck,UniversitéParis2,France BRUNAMariaGiuseppina,ISTEC,Paris,France 3

4 4 BREYElisa,UniversidadComplutensedeMadrid,Espagne BURNOTTEJoseph,CEPAG,Belgique CHANLATJeanDFrançois,ParisDauphine,France CHEVALIERFrançoise,HECParis,France CHICHAMarieDThérèse,UniversitédeMontréal,Canada CONSTANTINIDISChristina,UniversitéduLuxembourg CORNETAnnie,HECDULg,Belgique CUEVASFernando,GroupeESCPau,France DAUPHINStéphanie,ULg,Liège,Belgique DAVOINEEric,UniversitédeFribourg,Suisse DeBEAUFORTViviane,ESSECBusinessSchool,France DeBRYFrançoise,Académiedel éthique,france DeLANDSHEEREViviane,ULg,Liège,Belgique DeVAIVREAnneMarie,CercleEntrepriseetSanté,Paris,France DELAYERichard,GroupeIGS,Paris,France DJABIMelia,ParisDauphine,France DRILLONDominic,ESCLaRochelle,France DUBOULOYMaryse,ESSEC,Paris,France DUJARDINJeanDMarie,HECDULg,Liège,France DUPORTMichelle,UniversitédeMontpellier3,France DUPRIEZPierre,ICHECBrusselsManagementSchool,Bruxelles,Belgique DUPUISJeanDPierre,HECMontréal,Canada DUYCKJeanDYves,UniversitéLaRochelle,France FALCOZChristophe,IAELyon,France FERRARYMichel,HECGenève,Suisse FINSTADDMILLIONKrista,ICN,Nancy,France FLOHIMONTValérie,UniversitédeNamur,Belgique FRAYAnneDMarie,ESCEMTours,France FRIMOUSSESoufyane,IAEdeCorse,France GLIDJAJudith,Universitéd'AbomeyDCalavi,Bénin GRODENTFrançoise,HECDULg,Liège,Belgique GOSSEBérangère,UniversitédeRouen,France GUERINSerge,ESGManagementSchool,Paris,France HENDADGUERFELSana,ESCAmiens,France HENNEQUINEmilie,UniversitédeParis1,France IGALENSJacques,UniversitéToulouseCapitole,France JEANDAMANSPhilippe,UniversitédeToulouse1,France JACOB,MarieDRachelle,EMLyonBusinessSchool,France JACOBSDirk,ULB,Bruxelles,Belgique JORASMichel,ESCEParis,France KANDEM,Emmanuel,UniversitédeDouala,Cameroun KHIATAssya,Universitéd'Oran,Algérie KLARSFELDAlain,ToulouseBusinessSchool,France LANGINIERHélène,EMStrasbourg,France LAUFERJacqueline,HECDParis,France LEEDGOSSELINHélène,UniversitéLaval,Canada LEYMARIEStéphane,UniversitédeLorraine,France LISEINOlivier,HECDULg,Liège,Belgique M'BAYOMaurice,UniversitédeLubumbashi,RDC M ZALIBouchra,UniversitéduQuébecàMontréal,Québec MANSOURINader,TBS,Toulouse,France MARTINIELLOMarco,ULg,Liège,Belgique MERCIERSamueL,UniversitédeBourgogne,France MICHELETTIPatrick,KEDGE,Marseille,France MONTARGOTNathalie,ESCLaRochelle,France

5 NASCBERGERChristine,AudenciaNantes,France NYOBESara,Universitéd AixDMarseille,France PARADASAgnès,UniversitéAvignon,France PERETTIJeanDMarie,ESSECBusinessSchool,Paris,France PICHAULTFrançois,HECDULg,Liège,Belgique PIGEYREFrédérique,UniversitéParis12,France PIRELECHALARDPierre,ESCClermontDFerrand,France PLANEJeanDMichel,UniversitéMontpellier3,France POILPOTDROCABOYGwenaëlle,UniversitédeVannes,France POINTSébastien,UniversitédeStrasbourg,France REDONGaëlle,ParisBusinessSchool,France ROBERT,Jocelyne,HECDULg,Liège,Belgique SABOUNEKhaled,UniversitéAixDMarseille,France SAHRAOUIDoha,UniversitédeMarrakech,Maroc SCOTTOMarieDJosé,IPAG,Nice,France SCOUARNECAline,UniversitédeCaen,France SEGUINMichel,UQAM,Canada. SEMPascal,UniversitédeLubumbashi,RDC SILVAFrançois,KEDGEBusinessSchool,France TAKAGIJunko,ESSECBusinessSchool,France TCHANKAMJeanDPaul,KEDGEBusinessSchool,France TISSERANTPascal,UniversitédeMetz,France TREMBLAYDianeDGabrielle,TELUQ,Montréal,Canada TRINQUECOSTEJeanDFrançois,UniversitédeBordeaux,France VALAXMarc,IAELyon,France VANDERLINDENBlandine,ICHECBrusselsManagementSchool,Bruxelles,Belgique VanHOOREBEKEDelphine,IAEToulon,France VATTEVILLEEric,ESCCA,Angers,France VOYNNETDFOURBOULCatherine,UniversitéParis2,France WOROURosaline,ENAM,Cotonou,Bénin YANATZahir,KEDGEBusinessSchool,Bordeaux,France ZANNADHédia,NEOMA,Rouen,France ZARDETVéronique,UniversitéLyon3,France 5

Trophées des Rencontres Internationales de la Diversité

Trophées des Rencontres Internationales de la Diversité Dans le cadre des «10 èmes Rencontres Internationales de la Diversité» 2-3 octobre (Pau - France) Appel à candidatures Trophées RID «Externalisation, achat responsable et diversité» Depuis 2006, dans le

Plus en détail

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Valérie Blanchard Coordinatrice Régionale de la Formation Professionnelle 21/2013 1 Le contrat de génération Un engagement

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Projet de chaire industrielle d enseignement et de recherche sur les systèmes d éclairage embarqués

Projet de chaire industrielle d enseignement et de recherche sur les systèmes d éclairage embarqués Projet de chaire industrielle d enseignement et de recherche sur les systèmes d éclairage embarqués Mathieu LIPS Chef de service ingénierie éclairage, RENAULT Constat, Initiative et Enseignements Emplacement

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*)

Banque Nationale du Canada Prix quotidien de l'action ordinaire à la fermeture des marchés (ajusté*) Pour l'année 2015 1 2 45.02 $ 2 48.40 $ 1 45.90 $ 1 48.90 $ 1 48.69 $ 1 3 1 42.29 $ 1 43.16 $ 2 43.18 $ 2 50.05 $ 3 46.82 $ 3 47.75 $ 2 46.06 $ 4 49.12 $ 2 49.07 $ 2 46.69 $ 4 45.81 $ 2 42.12 $ 2 40.89

Plus en détail

Sylvie PAYOUX et Constant CALVO - 30 janvier 2012

Sylvie PAYOUX et Constant CALVO - 30 janvier 2012 Comment un Responsable de Formation peut gérer la Responsabilité Sociale des Entreprises (R.S.E.)? Sylvie PAYOUX et Constant CALVO - 30 janvier 2012 1 La R.S.E. a pour finalité le développement durable

Plus en détail

Repenser la chaîne de valeur

Repenser la chaîne de valeur Repenser la chaîne de valeur industrielle et des services de l emploi à l entreprise Guy ELIEN Septembre 2008 Un contexte économique peu reluisant Crise financière Envolées stratosphériques des Matières

Plus en détail

Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015

Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015 Tarif S2S hors taxes * au 1 er avril 2015 hiver été hiver Eté 0 33,936 14,880 3,779 3,152 1 36,108 17,052 3,803 3,176 2 38,280 19,224 3,827 3,200 3 40,452 21,396 3,851 3,224 4 42,624 23,568 3,875 3,248

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATION

APPEL A COMMUNICATION APPEL A COMMUNICATION 11 ème Rencontres Internationales de la Diversité LA GESTION DE LA DIVERSITÉ EN QUESTION 1O & 11 décembre 2015, Liège, Belgique Organisées par EGiD HEC-ULg En collaboration avec :

Plus en détail

Synthèse de la présentation de. Gemma PECK

Synthèse de la présentation de. Gemma PECK Les Rencontres FutuRIS vendredi 8 avril 2011 «La réforme de l enseignement supérieur en Angleterre» Gemma PECK Senior Policy Advisor Department for Business, Innovation and Skills Synthèse de la présentation

Plus en détail

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 ordre du jour 1 - vision locale vs. vision globale 2 - historique

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

PRESENTATION DE LA CHAIRE

PRESENTATION DE LA CHAIRE REPUBLIQUE DU BENIN UNIVERSITE D ABOMEY-CALAVI CHAIRE OMC- COMMERCE INTERNATIONAL ET DEVELOPPEMENT INCLUSIF (CIDI) PRESENTATION DE LA CHAIRE Fulbert AMOUSSOUGA GERO le Titulaire Lundi 08 juin 2015 PLAN

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes Un constat aussi alarmant que prometteur Des centaines de milliers de seniors en France et en Europe, retraités ou en recherche

Plus en détail

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014

Séminaire de la Formation. 9 au 11 Juillet 2014 Séminaire de la Formation 9 au 11 Juillet 2014 LA RECONNAISSANCE DES ENSEIGNANTS AU SEIN DE LA FEDERATION Projet secteur formation - mai 2014 Dans un souci de valoriser le métier d enseignant de judo,

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE

DECOUVRIR NOTRE DEMARCHE RSE RRI-Révélateur de Richesses Immatérielles est une jeune entreprise de conseil et d accompagnement pour la valorisation et le développement du capital humain. À ce titre, nos engagements RSE se doivent

Plus en détail

«Opérationnaliser le développement durable: public ou privé?»

«Opérationnaliser le développement durable: public ou privé?» 10 ème Congrès RIODD «Opérationnaliser le développement durable: public ou privé?» Montréal, 15-17 juillet 2015 Centre OSE (Organisations, sociétés et environnement) - CIRODD École des sciences de la gestion

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises et des organisations du monde agricole de l Université Lille 3 Sciences humaines et

Plus en détail

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine CONSEILÉCONOMIQUE,SOCIALET Séanceplénièredu20octobre2010 ENVIRONNEMENTALRÉGIONALD AQUITAINE AVISDUCONSEILECONOMIQUE,SOCIALETENVIRONNEMENTALREGIONAL Attractivitédel enseignementsupérieuretdelarecherche

Plus en détail

TROPHEES DE L INNOVATION ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 DU GROUPE CAISSE DES DÉPÔTS

TROPHEES DE L INNOVATION ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 DU GROUPE CAISSE DES DÉPÔTS TROPHEES DE L INNOVATION ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 DU GROUPE CAISSE DES DÉPÔTS RÈGLEMENT 1. Présentation Les Trophées de l innovation et du développement durable ont pour objet de soutenir, valoriser

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Comment optimiser la gestion des ressources humaines par un système de management social RSE

Comment optimiser la gestion des ressources humaines par un système de management social RSE Comment optimiser la gestion des ressources humaines par un système de management social RSE Séverine Schwander Senior HR Consultant Responsable du Luxembourg Learning Center SD Worx 05 avril 2011 Copyright

Plus en détail

Les nouvelles pratiques de formation dans les entreprises du B.T.P., en Bourgogne. Etude financée par l AREF-BTP de Bourgogne

Les nouvelles pratiques de formation dans les entreprises du B.T.P., en Bourgogne. Etude financée par l AREF-BTP de Bourgogne les Notes de l irédu institut de recherche sur l économie de l éducation 98/1 Les nouvelles pratiques de formation dans les entreprises du B.T.P., en Bourgogne Etude financée par l AREF-BTP de Bourgogne

Plus en détail

La ville de Tournon-sur-Rhône, La ville de Tain-L Hermitage

La ville de Tournon-sur-Rhône, La ville de Tain-L Hermitage En partenariat avec : La ville de Tournon-sur-Rhône, La ville de Tain-L Hermitage Le Conseil Général de la Drôme, Le Conseil Général de l Ardèche La CAF du Haut Vivarais, La CAF de la Drôme, la CAF d Annonay

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : editoo@editoo.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact : editoo@editoo.com DOSSIER DE PRESSE 2006 1 Quel bilan en 5 ans? L alliance de l édition classique et des nouvelles technologies au service de tous. Une centaine de livres papier déjà édités L édition et la diffusion d une

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

Partenariat Vigeo-Cerag QUELQUES RÉSULTATS RÉCENTS

Partenariat Vigeo-Cerag QUELQUES RÉSULTATS RÉCENTS Partenariat Vigeo-Cerag QUELQUES RÉSULTATS RÉCENTS Présentation du CERAG Centre d Etudes et de Recherche Appliquées à la Gestion www.cerag.org Le CERAG est un laboratoire de recherche (UMR CNRS 5820) regroupant

Plus en détail

Appel à Contributions Tourisme de Développement : L unité dans la Diversité

Appel à Contributions Tourisme de Développement : L unité dans la Diversité 2 ème Rencontre de l Alliance de Formation et de Recherche en Tourisme Social et Solidaire (l'organisation Internationale du Tourisme Social - OITS) - Dans le cadre du Congrès Mondial du Tourisme Social

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Etudiantes et étudiants face à l Informatique

Etudiantes et étudiants face à l Informatique N 3 Novembre 26 Etudiantes et étudiants face à l Informatique L étude présentée dans ce troisième numéro de l OVE Tours Actu croise les résultats de l enquête «Ton prochain micro C Quoi?» menée par l Observatoire

Plus en détail

Inscription, vœux et liste ordonnée de vœux. Date limite de confirmation des vœux et d envoi des dossiers papier

Inscription, vœux et liste ordonnée de vœux. Date limite de confirmation des vœux et d envoi des dossiers papier Inscription, vœux et liste ordonnée de vœux Date limite de confirmation des vœux et d envoi des dossiers papier Date limite de modification de l ordre de vœux Vérification de la réception des dossiers

Plus en détail

Statistiques - Janvier 2007 Voici un aperçu du type d'appels auxquels répondent les membres du Comité de l'aide téléphonique.

Statistiques - Janvier 2007 Voici un aperçu du type d'appels auxquels répondent les membres du Comité de l'aide téléphonique. Statistiques - Janvier 2007 Janvier 2007 Nb % 1232 32,2 712 18,6 1327 34,7 116 3,0 65 1,7 91 2,4 153 4,0 Autres 126 3,3 Total 3822 100 file:///c /Users/Jean/Desktop/01.htm[2010-08-03 16:49:46] Statistiques

Plus en détail

Le contrat de génération

Le contrat de génération Séminaire Italia Lavoro 30 mai 2013 Le contrat de génération Bruno Coquet Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Conseiller auprès de la Déléguée Générale

Plus en détail

Développons l innovation sociale! par le sport

Développons l innovation sociale! par le sport Développons l innovation sociale par le sport L innovation sociale apporte des solutions concrètes et efficaces à des problématiques sociétales auxquelles ni l Etat ni le marché ne savent répondre seuls.

Plus en détail

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS :

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATION

APPEL A COMMUNICATION 11 èmes Rencontres Internationales de la Diversité APPEL A COMMUNICATION LA GESTION DE LA DIVERSITÉ EN QUESTION 1O 11 décembre 2015, Liège, Belgique En collaboration avec Le Lentic (HEC-ULG) Le MIME- Intercultural

Plus en détail

La prévention des risques psychosociaux

La prévention des risques psychosociaux La prévention des risques psychosociaux MIEUX CONNAITRE LES RISQUES : DÉFINITIONS Les risques psychosociaux La notion de risques psychosociaux correspond, selon le Ministère du travail, aux risques professionnels,

Plus en détail

«Le handicap comme vecteur d innovation sociale en milieu professionnel»

«Le handicap comme vecteur d innovation sociale en milieu professionnel» AMORCE organise régulièrement des colloques parlementaires sous la présidence d un ou plusieurs élus. Chaque table ronde est animée par des parlementaires de sensibilité différente. La participation d

Plus en détail

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Projet MIGRA Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Sommaire 1.Mise en œuvre des réunions et du livret d accueil en entreprise

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Master Contrôle de gestion Syllabus de l année 2

Master Contrôle de gestion Syllabus de l année 2 Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en Master. Objectifs

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

2 e Conférence AAQ-ARMA. La numérisation. Mardi 25 mars 2014. Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester

2 e Conférence AAQ-ARMA. La numérisation. Mardi 25 mars 2014. Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester 2 e Conférence AAQ-ARMA La numérisation Mardi 25 mars 2014 Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester Ordre du jour 8h15 8h50 9h00 Accueil et Inscription Mot de bienvenue par les deux associations Vanie Prud

Plus en détail

francophones et germanophones pour 3 points. Une réponse est souhaitée pour le 21 avril 2009 au plus tard.

francophones et germanophones pour 3 points. Une réponse est souhaitée pour le 21 avril 2009 au plus tard. Faculté de droit UCL A l attention de Mme Vivien BEDNARSKI Secrétaire Chaire Arcelor Collège Thomas More, Place Montesquieu 2 B - 1348 - Louvain-la-Neuve Affranchir S.V.P. Renseignements pratiques Date

Plus en détail

1/ Des entreprises dont l activité reste majoritairement stable. La situation économique des établissements rencontrés

1/ Des entreprises dont l activité reste majoritairement stable. La situation économique des établissements rencontrés 1/ Des entreprises dont l activité reste majoritairement stable En nombre d'établissements 50 40 30 20 10 0 En forte hausse La situation économique des établissements rencontrés En hausse Stable En baisse

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives?

Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Doit-on se servir d un événement pour parvenir à se doter d infrastructures sportives? Conférencier Louis Lauzon Conseiller municipal Ville de Sainte-Thérèse Solliciter l organisation d un événement par

Plus en détail

du 2 décembre 2014 au 29 janvier 2015

du 2 décembre 2014 au 29 janvier 2015 du 2 décembre 2014 au 29 janvier 2015 QUELQUES CHIFFRES 3000 candidatures déposées depuis 2008 970 PME-PMI lauréates PM up depuis 2008 Dont 10% sont issues de l économie sociale et solidaire 4 000 créations

Plus en détail

La maltraitance des personnes âgées et/ou handicapées vue par le droit Comment le droit appréhende-t- il la maltraitance? Point important: la maltraitance ne constitue pas une notion juridique C est un

Plus en détail

Programme par session

Programme par session Programmeparsession Atelier1:Lamesuredutravailconstituéeetconstituante Président:MarcZune RapportdeValérieBoussardetMaudSimonet Discutante:Marie AnneDujarier Jeudi26janvierde11:30à13:00 Salle3.201(Niveau3

Plus en détail

charte du développement durable

charte du développement durable charte du développement durable préambule Le Groupe Randstad France est engagé dans une démarche globale de développement durable et a inscrit la charte du développement durable dans son code de déontologie.

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES"

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES  HUB & SPOKES PRÉSENTATION TYPE D'UN CAS D'EXPÉRIENCE BURKINA FASO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES" Date de la soumission

Plus en détail

Généralités. Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14

Généralités. Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14 Généralités Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14 Déclaration de soutien continu par le Président directeur général (PDG) Paris, le 01/09/2014 À nos

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité?

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité? Zineb Rachedi-Nasri Maître de conférences en sociologie (Grhapes EA 7287) INSHEA 56 avenue des Landes 92150 Suresnes Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel.

Plus en détail

A LA CONSULTATION SUR LE PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L IBPT DU 20 DECEMBRE 2010 CONCERNANT L ANALYSE DES MARCHES LARGE BANDE

A LA CONSULTATION SUR LE PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L IBPT DU 20 DECEMBRE 2010 CONCERNANT L ANALYSE DES MARCHES LARGE BANDE REPONSE DE TEST-ACHATS A LA CONSULTATION SUR LE PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L IBPT DU 20 DECEMBRE 2010 CONCERNANT L ANALYSE DES MARCHES LARGE BANDE L analyse des marchés de la large bande par l Institut

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014

RAPPORT D ACTIVITE 2014 PROMOTION DE LA DIVERSITE ET DE L EGALITE DES CHANCES DANS LES RAPPORT D ACTIVITE 2014 INSTITUTIONS 1 DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET LES INSTITUTIONS DE PREVOYANCE Dans le cadre de l accord du 22 mars 2012,

Plus en détail

LE REPORTING DE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE ET SON UTILISATION. Agence d objectifs IRES

LE REPORTING DE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE ET SON UTILISATION. Agence d objectifs IRES LE REPORTING DE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE ET SON UTILISATION Trravaux coorrdonnés parr Olivierr Chabrrol l ((Syndex)) ett Marrtti iall Cozetttte ((CFIIE--consei il)) Syntthèse des ttrravaux Févrri

Plus en détail

Chabrillac : Plateforme de marque

Chabrillac : Plateforme de marque Nom de l entité déposante : agence annonceur Nom de l agence conseil ou de l annonceur : HVA Conseil Chabrillac : Plateforme de marque DATE DE RÉALISATION : décembre 2014 CATÉGORIE : Branding / identité

Plus en détail

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD Démarche RSE esh & Groupe Polylogis Daniel BIARD RHF 2013 Plan de l intervention 2. Présentation Le Groupe Polylogis en quelques mots Un secteur en Mouvement L engagement du secteur professionnel Pourquoi

Plus en détail

Rectorat SAIO 2015/2016 MAJ 08/01/16

Rectorat SAIO 2015/2016 MAJ 08/01/16 1 obligatoire pour vous inscrire en : BTS - BTSA (Brevet de technicien supérieur, BTSA agricoles) DUT (Diplôme universitaire de technologie) CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles) CPES (Classes

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE Date d ouverture : lundi 2 mars 2015 Date limite de dépôt des projets: vendredi 29 mai 2015 Comité de sélection :

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

Nouveaux titres d'emploi pour le personnel de bureau et de l'administration. Outil pouvant faciliter la reclassification.

Nouveaux titres d'emploi pour le personnel de bureau et de l'administration. Outil pouvant faciliter la reclassification. Nouveaux titres d'emploi pour le personnel de bureau et de l'administration Outil pouvant faciliter la reclassification Juin 2012 NOUVEAUX TITRES D EMPLOI AGENTES ADMINISTRATIVES CLASSE 1 Adjoint(e) à

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Isabelle BORIES-AZEAU

Isabelle BORIES-AZEAU Isabelle BORIES-AZEAU Courriel : isabelle.bories-azeau@umontpellier.fr Fonction : Maître de Conférences Biographie Isabelle BORIES-AZEAU est Maître de Conférences à l Université de Montpellier (U.F.R.

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes

Plus en détail

UFR en «Culture et communication»

UFR en «Culture et communication» UFRen«Cultureet communication» Licence en«information etcommunication» Périoded insertionprofessionnelleenlicence Moded emploi Préambule.Pourprendrecontactavecleresponsabledel insertionprofessionnelle

Plus en détail

Études sur le Genre MASTER

Études sur le Genre MASTER Études sur le Genre MASTER L objectif du Master mention «Études sur le genre» est de construire un socle commun de connaissances générales sur le genre, à travers des cours en histoire, sociologie, anthropologie,

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d Education et d Orientation Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires La loi 2014-788 du 10 juillet

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES FESTIVAL DES ARCHITECTURES VIVES 2016 Montpellier

APPEL À CANDIDATURES FESTIVAL DES ARCHITECTURES VIVES 2016 Montpellier APPEL À CANDIDATURES FESTIVAL DES ARCHITECTURES VIVES 2016 Montpellier À l occasion du 11 ème Festival des Architectures Vives à Montpellier, l association Champ Libre lance un appel à candidatures pour

Plus en détail

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore F WIPO/GRTKF/IC/23/INF/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 JANVIER 2013 Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Plus en détail

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS Cat. 2.600.214 LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS M e Roger Lefebvre, vice-président M e Claire Bernard, conseillère juridique Allocution présentée, le 14 avril

Plus en détail

Les objectifs de développement durable post 2015

Les objectifs de développement durable post 2015 Les objectifs de développement durable post 2015 Plateau Claire Insee 05/11/2015 Un nouvel agenda adopté par l AG de l ONU le 25 septembre Mettre fin à la pauvreté d ici 2030, transformer les vies tout

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. HEC Paris lance le programme SolidariFrance

DOSSIER DE PRESSE. HEC Paris lance le programme SolidariFrance DOSSIER DE PRESSE HEC Paris lance le programme SolidariFrance Martin Hirsch, Président de l Agence du service civique et Bernard Ramanantsoa, Directeur Général d HEC Paris Pour la mise en place du programme

Plus en détail

Workshop KNX Rennes : 25 ans

Workshop KNX Rennes : 25 ans 1 2 25 ème anniversaire de KNX 20 octobre 2015 Workshop KNX France ETS5 patrice.barbel@univ-rennes1.fr 01 2323 5594 Université de Rennes1 3 Deux spécialités : Matériaux et Technologies d information Dont

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE RETRAITE (RVER) Tout ce qu il faut savoir!

LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE RETRAITE (RVER) Tout ce qu il faut savoir! LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE RETRAITE (RVER) Tout ce qu il faut savoir! En bref, La loi sur les régimes volontaires d épargneretraite (RVER) est entrée en vigueur le 1 er juillet 2014. Celle ci touche

Plus en détail

Plateau de Haye : Le vivre ensemble servi sur un P TI PLATÔ

Plateau de Haye : Le vivre ensemble servi sur un P TI PLATÔ Nancy, le samedi 24 septembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Plateau de Haye : Le vivre ensemble servi sur un P TI PLATÔ Un bus du lien social pour échanger dans le quartier 1 Communiqué de presse L inauguration

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Introduction à la notion de RSE par Isabelle Barth

Introduction à la notion de RSE par Isabelle Barth Introduction à la notion de RSE par Isabelle Barth Il est proposé, après l introduction d Alain Weber, de regarder la RSE à travers le spectre de la recherche en sciences de gestion. Isabelle Barth, Directrice

Plus en détail

RAPPORT RÉGIONAL SUR

RAPPORT RÉGIONAL SUR TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ RAPPORT RÉGIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régional,

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail