!!! APPEL!A!COMMUNICATION!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "!!! APPEL!A!COMMUNICATION!"

Transcription

1 APPELACOMMUNICATION 11 èmes RencontresInternationalesdelaDiversité LAGESTIONDELADIVERSITÉENQUESTION 1O&11décembre2015,Liège,Belgique Organiséespar EGiD HECQULg Encollaborationavec: L AssociationFrançaisedesmanagersdeladiversité(AFMD) Les partenaires des Rencontres Internationales de la Diversité (ADERSE, FACE, AINFDCercle Entreprises&Santé,ORSE,ASMP,laChartedelaDiversité,IMS) LeMIMEDInterculturalManagementDeptD,ICHEC,BrusselsManagementSchool, L UniversitédeLiège HECDULg: o La Chaire Diversité et Innovations Sociales(GDGDSUEZ/ MOBISTAR et SNCB Group/ SeinD Universitéd Hasselt,Belgique) o L UnitédeRechercheenGestiondesCompétences(URGC) o LeLentic LeGRT GenreetDiversité del AGRH

2 Lespolitiquesdegestiondesdiversitésontconnuunengouementcesdixdernièresannées.Lanotionde diversité,importéedes EtatsDUnis,estdevenuedeplusenplus légitime dans les organisationseuropéennes maisaussidansd autresrégionsdumonde,commel AfriqueetleMaghreb. Denombreusesentreprisesetemployeursontmisenplacedespolitiquesdegestiondeladiversité,lesplus souventautourdepublicscibles:lesfemmes,lespersonnesd origineétrangère,lespersonneshandicapées, les jeunes et les seniors. Les travaux de recherche et les formations universitaires sont de plus en plus nombreux et les manuels de bonnes pratiques foisonnent, pourtant on a l impression d un certain essoufflement. Cela se traduit par une réduction des moyens financiers investis dans ces politiques mais aussi par des regardsdeplusenpluscritiquesdelalittératurescientifiquequivisentàdénoncerlesdérivesetlespiègesde cespolitiques,parfoisperçuescommetroporientéessurlesperformancesfinancières,lavisibilitéexterneet uneindividualisationdespratiquesdegrh.la«gestion de la diversité enquestion»renvoieauxdéfisque poseauxgestionnairesladiversitécroissantedespartiesprenantes. Les 11 èmes rencontres internationales de la diversitévoudraients attaquer à ces moments de doute et permettred échanger,sanslanguedebois,surlesdifficultésrencontrées.ellesserontl occasionderencontres entrelemondeacadémiqueetlemondedel entreprise.ils agitdecréerunlieud échangesinterdisciplinaires surlescadresthéoriquesutilisés,surlesquestionsderecherche,etsurlespolitiques,lespratiquesetlesoutils misenplace. Lescommunicationsdevrontamenerdesquestionnementssurdessujetstelsque: conceptsdegestiondeladiversité,sesobjectifs,sespratiques, égalité des droits, égalité des chances, égalité des places, égalité de fait, actions et discriminations positives, vécuettémoignagesdepersonnesvictimesdediscriminationmaisaussibénéficiairesdespolitiquesde gestiondeladiversité, stratégiesdesacteursdespopulationsdciblesdespolitiquesdegestiondeladiversité, politiquesd inclusionsocialeetterritorialité, articulationaveclespolitiquesderseetdedéveloppementdurable, intégrationdesdiversitésdanslespolitiquesetlespratiquesd améliorationdesconditionsdetravail, intégrationdesdiversitésdanslespratiquesd achatresponsableetdesousdtraitance, évaluationdespratiques, articulation de la gestion de la diversité avec les champs de recherche connexes comme la RSE, le managementinterculturel,lagestiondesâges,lesétudessurlegenre,etc. diversitédesorganisationsetdiversitédelagrh(gestiondesentreprisessociales,descoopératives, desservicespublics), dialoguesocial,concertationsocialeetgestiondeladiversité, enjeuxpsychologiquesetdimensionémotionnelle, implicationsdesdifférentespartiesprenantescommelesacteurspolitiques,lesfournisseurs,lesclients etlescommunautéslocales, lienaveclesthéoriescritiques«criticalmanagementstudies», rapportsdepouvoirdanslesentreprisesetlesorganisations, stéréotypes,préjugés,représentationsindividuellesetsociales, impactdescontextesnationaux,approchecomparativeetmiseencontexte. 2

3 Nousacceptons: lescommunicationsscientifiques(modèled unarticlescientifique 20pagesmax.), lesprésentationsd expériencesconcrèteset/oud outilsdegestionenlienaveccethème(présentation en4pagesdécrivantlecontexteorganisationneletlapratiqueet/oul outildegestion), lesworkingpapersdedoctorantsprésentantl étatd avancementdeleurthèse,leurproblématiqueet questionsderecherche(quiferontl objetd unfeedbackciblé). Lescommunicationsserontenfrançais.Lescommunicationsserontmisesàdispositiondesparticipantssurune cléusbetpubliéessurlesitedel AGRH. Calendrieretformat 1erjuin2015 Dépôtdescommunicationsvialapaged accueildusite internetducolloque: 24juillet septembre2015 Retouraux auteurs aprèsexamendes communications par lecomitéscientifique. Remise finale des communications via la page d accueil du siteinternetducolloque: Normesdeprésentation Communicationsscientifiques(20pagesmaximum)et/oudesprésentationsd outilsou decas(4pages)sousformatword,caractèrestimesnewroman12,marges2,5cmet interligne1,5;normesbibliographiquesapa. Comitéscientifique ABBOUBIELManal,UniversitéMohamedVAgdal,Rabat,Maroc ALARISSAkram,ToulouseBusinessSchool,France ALTERNorbert,ParisDauphine,France ARCANDSébastien,HECMontréal,Canada ARCANDGuy,UQTR,TroisDRivières,Canada BACHELARDOlivier,ESCSaintEtienne,France BAILLYDALEXANDREFrédérique,ESCPDEurope,France BANONPatrick,InstitutdesSciencesdelaDiversité,Paris,France BARTHIsabelle,EMStrasbourg,France BARTHENicole,UniversitédeNice,France BELGHITIDMAHUTSophia,UniversitéMontpellier3,France BENDERAnneDFrançoise,CNAM,Paris,France BENRAISSDNOAILLESLaïla,UniversitéBordeaux,France BENTALEBChafik,UniversitédeMarrakech,Maroc BESSEYREDesHORTSCharlesDHenri,HECParis,France BETTACHEMustapha,UniversitédeLaval,Canada BOYERAndré,UniversitédeNice,France BRASSEURMartine,UniversitéParisDDescartes,France BRILLETFranck,UniversitéParis2,France BRUNAMariaGiuseppina,ISTEC,Paris,France 3

4 4 BREYElisa,UniversidadComplutensedeMadrid,Espagne BURNOTTEJoseph,CEPAG,Belgique CHANLATJeanDFrançois,ParisDauphine,France CHEVALIERFrançoise,HECParis,France CHICHAMarieDThérèse,UniversitédeMontréal,Canada CONSTANTINIDISChristina,UniversitéduLuxembourg CORNETAnnie,HECDULg,Belgique CUEVASFernando,GroupeESCPau,France DAUPHINStéphanie,ULg,Liège,Belgique DAVOINEEric,UniversitédeFribourg,Suisse DeBEAUFORTViviane,ESSECBusinessSchool,France DeBRYFrançoise,Académiedel éthique,france DeLANDSHEEREViviane,ULg,Liège,Belgique DeVAIVREAnneMarie,CercleEntrepriseetSanté,Paris,France DELAYERichard,GroupeIGS,Paris,France DJABIMelia,ParisDauphine,France DRILLONDominic,ESCLaRochelle,France DUBOULOYMaryse,ESSEC,Paris,France DUJARDINJeanDMarie,HECDULg,Liège,France DUPORTMichelle,UniversitédeMontpellier3,France DUPRIEZPierre,ICHECBrusselsManagementSchool,Bruxelles,Belgique DUPUISJeanDPierre,HECMontréal,Canada DUYCKJeanDYves,UniversitéLaRochelle,France FALCOZChristophe,IAELyon,France FERRARYMichel,HECGenève,Suisse FINSTADDMILLIONKrista,ICN,Nancy,France FLOHIMONTValérie,UniversitédeNamur,Belgique FRAYAnneDMarie,ESCEMTours,France FRIMOUSSESoufyane,IAEdeCorse,France GLIDJAJudith,Universitéd'AbomeyDCalavi,Bénin GRODENTFrançoise,HECDULg,Liège,Belgique GOSSEBérangère,UniversitédeRouen,France GUERINSerge,ESGManagementSchool,Paris,France HENDADGUERFELSana,ESCAmiens,France HENNEQUINEmilie,UniversitédeParis1,France IGALENSJacques,UniversitéToulouseCapitole,France JEANDAMANSPhilippe,UniversitédeToulouse1,France JACOB,MarieDRachelle,EMLyonBusinessSchool,France JACOBSDirk,ULB,Bruxelles,Belgique JORASMichel,ESCEParis,France KANDEM,Emmanuel,UniversitédeDouala,Cameroun KHIATAssya,Universitéd'Oran,Algérie KLARSFELDAlain,ToulouseBusinessSchool,France LANGINIERHélène,EMStrasbourg,France LAUFERJacqueline,HECDParis,France LEEDGOSSELINHélène,UniversitéLaval,Canada LEYMARIEStéphane,UniversitédeLorraine,France LISEINOlivier,HECDULg,Liège,Belgique M'BAYOMaurice,UniversitédeLubumbashi,RDC M ZALIBouchra,UniversitéduQuébecàMontréal,Québec MANSOURINader,TBS,Toulouse,France MARTINIELLOMarco,ULg,Liège,Belgique MERCIERSamueL,UniversitédeBourgogne,France MICHELETTIPatrick,KEDGE,Marseille,France MONTARGOTNathalie,ESCLaRochelle,France

5 NASCBERGERChristine,AudenciaNantes,France NYOBESara,Universitéd AixDMarseille,France PARADASAgnès,UniversitéAvignon,France PERETTIJeanDMarie,ESSECBusinessSchool,Paris,France PICHAULTFrançois,HECDULg,Liège,Belgique PIGEYREFrédérique,UniversitéParis12,France PIRELECHALARDPierre,ESCClermontDFerrand,France PLANEJeanDMichel,UniversitéMontpellier3,France POILPOTDROCABOYGwenaëlle,UniversitédeVannes,France POINTSébastien,UniversitédeStrasbourg,France REDONGaëlle,ParisBusinessSchool,France ROBERT,Jocelyne,HECDULg,Liège,Belgique SABOUNEKhaled,UniversitéAixDMarseille,France SAHRAOUIDoha,UniversitédeMarrakech,Maroc SCOTTOMarieDJosé,IPAG,Nice,France SCOUARNECAline,UniversitédeCaen,France SEGUINMichel,UQAM,Canada. SEMPascal,UniversitédeLubumbashi,RDC SILVAFrançois,KEDGEBusinessSchool,France TAKAGIJunko,ESSECBusinessSchool,France TCHANKAMJeanDPaul,KEDGEBusinessSchool,France TISSERANTPascal,UniversitédeMetz,France TREMBLAYDianeDGabrielle,TELUQ,Montréal,Canada TRINQUECOSTEJeanDFrançois,UniversitédeBordeaux,France VALAXMarc,IAELyon,France VANDERLINDENBlandine,ICHECBrusselsManagementSchool,Bruxelles,Belgique VanHOOREBEKEDelphine,IAEToulon,France VATTEVILLEEric,ESCCA,Angers,France VOYNNETDFOURBOULCatherine,UniversitéParis2,France WOROURosaline,ENAM,Cotonou,Bénin YANATZahir,KEDGEBusinessSchool,Bordeaux,France ZANNADHédia,NEOMA,Rouen,France ZARDETVéronique,UniversitéLyon3,France 5

APPEL A COMMUNICATION

APPEL A COMMUNICATION APPEL A COMMUNICATION 11 ème Rencontres Internationales de la Diversité LA GESTION DE LA DIVERSITÉ EN QUESTION 1O & 11 décembre 2015, Liège, Belgique Organisées par EGiD HEC-ULg En collaboration avec :

Plus en détail

Programme par session

Programme par session Programmeparsession Atelier1:Lamesuredutravailconstituéeetconstituante Président:MarcZune RapportdeValérieBoussardetMaudSimonet Discutante:Marie AnneDujarier Jeudi26janvierde11:30à13:00 Salle3.201(Niveau3

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATION

APPEL A COMMUNICATION 11 èmes Rencontres Internationales de la Diversité APPEL A COMMUNICATION LA GESTION DE LA DIVERSITÉ EN QUESTION 1O 11 décembre 2015, Liège, Belgique En collaboration avec Le Lentic (HEC-ULG) Le MIME- Intercultural

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATION

APPEL A COMMUNICATION APPEL A COMMUNICATION 11 èmes Rencontres Internationales de la Diversité LA GESTION DE LA DIVERSITÉ EN QUESTION 1O & 11 décembre 2015, Liège, Belgique Organisées par EGiD HEC- ULg En collaboration avec

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Certificat Diversité Dialogue et Management

Certificat Diversité Dialogue et Management Certificat Diversité Dialogue et Management Une formation pour nourrir ses compétences et se former au contact d experts sur les questions au cœur du management d aujourd hui. Laïcité et libertés Diversité

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Les modalités de ces partenariats sont diverses :

Les modalités de ces partenariats sont diverses : PARTENARIATAVEC LES SYSTEMES EDUCATIF LES MODALITES DES PARTENARIATS Les modalités de ces partenariats sont diverses : Participation à la création de diplômes, Présence au Conseil d Administration, de

Plus en détail

Évaluation en vue de l accréditation

Évaluation en vue de l accréditation Évaluation en vue de l accréditation Programme Executive MBA in Tourism Management (EMTM) de l Institut Universitaire Kurt Bösch Rapport final du Comité de visite de l OAQ 30 août 2005 I - Description

Plus en détail

Régimes. spéciaux d études

Régimes. spéciaux d études jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international Régimes Contribution de la FAGE Adoptée par le Conseil d Administration de la FAGE - septembre 2013 spéciau + d infos sur

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E N o C 11-88.136 F-P+B N o 5268 1 GT 16 OCTOBRE 2012 REJET M. LOUVEL président, R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE

APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE LE PREFET DE L ORNE Alençon, le janvier 014 APPEL A CANDIDATURES RELATIF AU PORTAGE DU LABEL CENTRE DE RESSOURCE ET D INFORMATION DES BENEVOLES (CRIB) DE L ORNE Contexte : Pour répondre aux besoins croissants

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

En 2015, la part des managers qui traitent régulièrement des questions liées au fait religieux (23 %) double en un an

En 2015, la part des managers qui traitent régulièrement des questions liées au fait religieux (23 %) double en un an Communiqué de presse 3 ème étude OFRE / Institut Randstad sur le fait religieux en entreprise En 2015, la part des managers qui traitent régulièrement des questions liées au fait religieux (23 %) double

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Dans une étude, l Institut Randstad et l OFRE décryptent le fait religieux en entreprise

Dans une étude, l Institut Randstad et l OFRE décryptent le fait religieux en entreprise Communiqué de presse Dans une étude, l Institut Randstad et l OFRE décryptent le fait religieux en entreprise Paris, le 27 mai 2013 L Institut Randstad et l Observatoire du Fait Religieux en Entreprise

Plus en détail

Votre logo (déposant) Nom de l entité déposante : Université Toulouse 1 Capitole. Nom de l annonceur : Université Toulouse 1 Capitole

Votre logo (déposant) Nom de l entité déposante : Université Toulouse 1 Capitole. Nom de l annonceur : Université Toulouse 1 Capitole Votre logo (déposant) Nom de l entité déposante : Université Toulouse 1 Capitole X annonceur Nom de l annonceur : Université Toulouse 1 Capitole NOM DE LA CAMPAGNE Comprendre pour Entreprendre, droit-économie-gestion

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES

INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES AXE 11 : INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES FICHE THEMATIQUE 11-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES PAR DES NEETS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITÉ D INVESTISSEMENT 8.2 : promouvoir l emploi

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE

COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE COURRIERS -TYPE DE REPONSE A UNE CANDIDATURE 1) 4 raisons de répondre aux candidats Le candidat a pris le temps de vous écrire. Il a tenté de vous contacter et de vous convaincre, manifestant de l intérêt

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Mise en place d une politique de sécurité

Mise en place d une politique de sécurité Mise en place d une politique de sécurité Katell Cornec Gérald Petitgand Jean-Christophe Jaffry CNAM Versailles 1 Situation Sujet du projet Politique de sécurité Les Intervenants et leurs rôles : K. Cornec

Plus en détail

Synthèse des échanges Session de concertation plénière avec les parties prenantes externes 14 décembre 2010

Synthèse des échanges Session de concertation plénière avec les parties prenantes externes 14 décembre 2010 F Synthèse des échanges Session de concertation plénière avec les parties prenantes externes 14 décembre 2010 Avant-propos Dans le cadre de sa politique de développement durable et de responsabilité sociétale

Plus en détail

www.unef.fr Plate forme de revendications UNION NATIONALE DES ETUDIANTS DE France 112 bd de la Villette 75019 Paris 01.42.02.25.55 / www.unef.

www.unef.fr Plate forme de revendications UNION NATIONALE DES ETUDIANTS DE France 112 bd de la Villette 75019 Paris 01.42.02.25.55 / www.unef. www.unef.fr Plate forme de revendications UNION NATIONALE DES ETUDIANTS DE France 112 bd de la Villette 75019 Paris 01.42.02.25.55 / www.unef.fr Nous, étudiants de l'université française, nous avons toujours

Plus en détail

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Valérie Blanchard Coordinatrice Régionale de la Formation Professionnelle 21/2013 1 Le contrat de génération Un engagement

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

ULYSSE EST DANS LA PLACE!

ULYSSE EST DANS LA PLACE! LE GUIDE ULYSSE EST DANS LA PLACE! Cheval de Troie. Programme discret, généralement inclus dans un logiciel anodin (jeu, utilitaire), contenant une portion de code malveillant qui contourne certains dispositifs

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012. Salle : V210

Compte rendu. Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012. Salle : V210 Compte rendu Réunion du CREA du mercredi 6 juin 2012 Salle : V210 Présents : Christine Berthin, Martine Sekali, Anne-Marie Paquet-Deyris, Anny Crunelle, Julie Loison- Charles, Ross Charnock, Caroline Rolland-Diamond,

Plus en détail

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Préambule Le groupe Randstad France a ouvert il y a six ans, une réflexion sur le fait religieux en entreprise. Une démarche

Plus en détail

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015 1- Premier Prix Hydro-Québec Bourse en argent de 1 500 $, un trophée et un voyage à la Baie-James (22-23 août 2015) (doublée si duo) Classes : junior, intermédiaire, senior 1 et senior 2 Note : un fanion

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Questionnaire Entreprises et droits humains

Questionnaire Entreprises et droits humains Membres du Avec & Asset Management Questionnaire Entreprises et droits humains 1 2 Présentation des organisations Le CCFD-Terre Solidaire est la première association française de développement. Elle a

Plus en détail

Un accompagnement durable vers le changement

Un accompagnement durable vers le changement Un accompagnement durable vers le changement LE DÉVELOPPEMENT D UNE POLITIQUE DU HANDICAP EN ENTREPRISE - De l Éthique à l adhésion solidaire 1. LES HANDICAPS DE L ENTREPRISE POUR ALLIER ETHIQUE ET ADHESION

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL Dr Hervé LECLET Tous les centres d'imagerie médicale doivent assurer la sécurité informatique de leur système d'information

Plus en détail

Des aides financières discriminatoires?

Des aides financières discriminatoires? Des aides financières discriminatoires? L arrêt de la Cour de justice de l Union européenne dans l affaire Elodie Giersch et autres contre État du Grand-Duché de Luxembourg Prof. Dr. Jörg Gerkrath, Professeur

Plus en détail

Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires?

Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires? Comment sécuriser les communications vers des tiers et des établissements partenaires? Olivier Mazade Responsable Réseaux Centre Hospitalier Universitaire de Clermont Ferrand Xavier Hameroux Directeur

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

L ÉVALUATION DES DÉCISIONS COMMUNALES Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands

L ÉVALUATION DES DÉCISIONS COMMUNALES Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands Formation pour les responsables politiques et administratifs communaux romands Responsable de la chaire de politique locale en collaboration avec les associations faîtières des communes romandes, au Grand

Plus en détail

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue

Institut. d Administration des Entreprises de Paris. Une Business School au service des entreprises. Partenariats Stages. Formation continue U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Développement compétences Apprentissage Programmes «executive» Chaires d entreprise VAE Partenariats Stages International Intra-entreprise

Plus en détail

DNSSEC. Introduction. les extensions de sécurité du DNS. Les dossiers thématiques de l AFNIC. 1 - Organisation et fonctionnement du DNS

DNSSEC. Introduction. les extensions de sécurité du DNS. Les dossiers thématiques de l AFNIC. 1 - Organisation et fonctionnement du DNS Les dossiers thématiques de l AFNIC DNSSEC les extensions de sécurité du DNS 1 - Organisation et fonctionnement du DNS 2 - Les attaques par empoisonnement de cache 3 - Qu est-ce que DNSSEC? 4 - Ce que

Plus en détail

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 ordre du jour 1 - vision locale vs. vision globale 2 - historique

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Intranet de l Administration Tunisienne

Intranet de l Administration Tunisienne Intranet de l Administration l Tunisienne Séminaire sur la création des services gouvernementaux en réseau en ligne Tanger Janvier 2008 AGENDA Contexte du projet et problématique Consistance du projet

Plus en détail

Majoritairement, cependant, l honoraire horaire sera de 100,00/heure.

Majoritairement, cependant, l honoraire horaire sera de 100,00/heure. HONORAIRE HORAIRE Les prestations peuvent être tarifées sur base d un honoraire horaire et d un honoraire de résultat. Pour un enjeu inférieur à 10.000,00, le taux horaire des prestations sera de +- 100,00heure.

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

SE FORMER EN E-LEARNING? PIERRE BEUST & JEANINE BERTHIER

SE FORMER EN E-LEARNING? PIERRE BEUST & JEANINE BERTHIER SE FORMER EN E-LEARNING? PIERRE BEUST & JEANINE BERTHIER 1 CEMU Centre d Enseignement Multimédia Universitaire Missions Conception, production et diffusion de dispositifs d'enseignement en ligne (FI et

Plus en détail

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012

Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 Réunion d'échanges de bonnes pratiques en matière de portage à domicile de repas/paniers pour les personnes âgées 06 mars 2012 La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

Formulaire destiné à l inscription des étudiants de l Université de Fribourg au Concours européen des droits de l homme René Cassin Edition 2015-2016

Formulaire destiné à l inscription des étudiants de l Université de Fribourg au Concours européen des droits de l homme René Cassin Edition 2015-2016 Formulaire destiné à l inscription des étudiants de l Université de Fribourg au Concours européen des droits de l homme René Cassin Edition 2015-2016 Questionnaire à retourner avec le CV et les notes de

Plus en détail

Présentation du programme de formations 2015

Présentation du programme de formations 2015 Présentation du programme de formations 2015 Mars / Avril 2015 Université Paris-Dauphine Eliane Rouyer-Chevalier, Cliff Sylvie Castello, Université Paris-Dauphine Bruno Oxibar, Université Paris-Dauphine

Plus en détail

Influence, pouvoir et crédibilité. Votre influence = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité. Influence manipulation

Influence, pouvoir et crédibilité. Votre influence = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité. Influence manipulation Pour r, soyez crédibles et politiques! 1 Influence, pouvoir et crédibilité Votre = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité Influence manipulation 2 1 Pourquoi r? 3 Pourquoi r? 4 2 Pourquoi r? 5 Pourquoi

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES LE CENTRE D ENTRAINEMENT REGIONAL BASEBALL PERMANENT

CAHIER DES CHARGES LE CENTRE D ENTRAINEMENT REGIONAL BASEBALL PERMANENT CAHIER DES CHARGES LE CENTRE D ENTRAINEMENT REGIONAL BASEBALL PERMANENT 1 PREAMBULE...3 CAHIER DES CHARGES DES CENTRES D ENTRAINEMENT REGIONAUX (CER)...4 1. La labellisation des centres régionaux d entraînement

Plus en détail

MINI GUIDE ORGANISATIONS SYNDICALES

MINI GUIDE ORGANISATIONS SYNDICALES MINI GUIDE ORGANISATIONS SYNDICALES Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France www.oec-paris.fr Novembre 2010 Table des Matières 1 Préface... 4 2 Introduction... 5 2.1. Le.contexte.historique..125.ans.de.liberté.comptable.!...

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

PAQ-CG. «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

PAQ-CG. «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Aperçu du processus de consultation et d engagement Société financière internationale 26 août 2009

Plus en détail

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Hélène Duclos Trans-Formation 1 er février 2013 - Brest Auto-évaluation de l utilité sociale d une structure Auto-évaluation dans le cadre d un accompagnement

Plus en détail

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d évaluation par les pairs du CRSH Où la recherche est-elle

Plus en détail

Guide des salaires Compte sur moi.fr

Guide des salaires Compte sur moi.fr Guide des salaires Compte sur moi.fr La lecture des tableaux Il est difficile d établir des études de rémunération précises pour les métiers de l audit et de l expertise comptable. En effet, de nombreux

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres d accompagnement stratégique stratégie e-marketing et interface. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres d accompagnement stratégique stratégie e-marketing et interface. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

à l ICR Janvier 2009

à l ICR Janvier 2009 Politique sociale à l ICR Janvier 2009 Une politique s inscrivant dans la continuité Un PDE depuis 2005 Un projet social depuis 2006 Une tradition de négociation collective 3 accords d entreprise signés

Plus en détail

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation

La RSE (responsabilité sociale ou sociétale des entreprises) peut être réalisée en investissant dans l éducation WS31 Entreprises Session 1 La vision chinoise La Chine est confrontée à 3 problèmes principaux : la pénurie de compétence et de fréquents changements de personnel, le défi de la gestion du territoire,

Plus en détail

1 CURRICULUM VITAE EMMANUEL KAMDEM

1 CURRICULUM VITAE EMMANUEL KAMDEM INFORMATIONS PERSONNELLES 1 CURRICULUM VITAE EMMANUEL KAMDEM Nom de famille : KAMDEM Prénom : Emmanuel Date de naissance : 11 janvier 1953 Lieu de naissance : Yaoundé, Nationalité: aise Situation familiale

Plus en détail

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Contexte : Dans le cadre de l optimisation de l administration du réseau, il est demandé de simplifier et d optimiser celle-ci. Objectifs

Plus en détail

L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans.

L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans. L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs Interactions (INSMI) : Premiers éléments d un bilan à deux ans. 1. Mise en place de l INSMI Au CNRS, l année 2009 a été une année de transition

Plus en détail

Philosophie. Construire organiser une pratique basket à visée médicale. Utiliser le collectif pour initier de l activité physique

Philosophie. Construire organiser une pratique basket à visée médicale. Utiliser le collectif pour initier de l activité physique BASKET SANTE Philosophie Construire organiser une pratique basket à visée médicale Utiliser le collectif pour initier de l activité physique Un pôle d experts L ensemble de ce programme est placé sous

Plus en détail

CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES. VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot

CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES. VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot Bureau des Relations Internationales CAMPAGNE 2013 - ENSEIGNANTS INVITES VADE MECUM à destination des enseignants invitants de Paris Diderot Préambule L Université Paris Diderot consacre chaque année près

Plus en détail

Plaquette de Partenariats

Plaquette de Partenariats édition 2015 Plaquette de Partenariats g l'association et l'équipe Sphère CPP Bordeaux est une association qui réunit les étudiants, actuels et anciens, du Master Communication Publique et Politique -

Plus en détail

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience

Plan de développement de la validation des acquis de l expérience Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Plan de développement de la validation des acquis de l

Plus en détail

«Management de la paie et gestion du contentieux de la sécurité sociale»

«Management de la paie et gestion du contentieux de la sécurité sociale» SEMINAIRE INTERNATIONAL DU CADEV Thème : «Management de la paie et gestion du contentieux de la sécurité sociale» KRIBI, Cameroun, 7 9 Octobre 2009 Mieux comprendre la saisie-attribution des rémunérations

Plus en détail

ENSEIGNANT CHERCHEUR - DOCTEUR EN MARKETING

ENSEIGNANT CHERCHEUR - DOCTEUR EN MARKETING Karine RAÏES Adresse : 65 B Rue Marius Berliet 69008 LYON Née le : 23/ 02/ 1980 à LYON Téléphone : (+33) 06.78.84.12.13 Contact mail: kraies@inseec.com Site Web : www.karineraies.com ENSEIGNANT CHERCHEUR

Plus en détail

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique La communauté au service de l intêret général Question avec des mots clés La réponse de ResEnTer Favoriser les circuits courts Evaluer impact socio-économiques Mettre en relation les acteurs Entreprises

Plus en détail

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance Séminaire EIFR Gouvernance et contrôle des établissements financiers : pour une surveillance des risques et un contrôle efficace Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Plus en détail

Rigueur et Professionnalisme de la Fonction RH :

Rigueur et Professionnalisme de la Fonction RH : Rigueur et Professionnalisme de la Fonction RH : Apport de la Révolution Digitale Assoc Prof Charles-Henri Besseyre des Horts, PhD HEC Paris besseyre@hec.fr Une Fonction RH malmenée Une fonction qui se

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

FORMATION D'ECO CONSEILLER MASTERE SPECIALISE 'ECO CONSEILLER : ANALYSE ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT' Promotion XXIV année 2011/2012

FORMATION D'ECO CONSEILLER MASTERE SPECIALISE 'ECO CONSEILLER : ANALYSE ET GESTION DE L'ENVIRONNEMENT' Promotion XXIV année 2011/2012 FORMATIOND'ECO CONSEILLER MASTERESPECIALISE'ECO CONSEILLER: ANALYSEETGESTIONDEL'ENVIRONNEMENT' PromotionXXIV année2011/2012 Jean VincentBELLIER POLIZZI 25ans régionsprivilégiées:rhône Alpes,mobile formationinitiale:

Plus en détail