Abdessamad Malaoui. Université Sultan Moulay Slimane, Laboratoire (LIRST), Faculté Polydisciplinaire, Béni Mellal, Maroc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Abdessamad Malaoui. Université Sultan Moulay Slimane, Laboratoire (LIRST), Faculté Polydisciplinaire, Béni Mellal, Maroc"

Transcription

1 International Journal of Innovation and Applied Studie ISSN Vol. 5 No. Apr. 06, pp Innovative Space of Scientific Reearch Journal Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque [ New method for improving the quality of electrical meaurement: application to the extraction of the intrinic parameter of the photovoltaic cell ] Abdeamad Malaoui Univerité Sultan Moulay Slimane, Laboratoire (LIRST), Faculté Polydiciplinaire, Béni Mellal, Maroc Copyright 06 ISSR Journal. Thi i an open acce article ditributed under the Creative Common Attribution Licene, which permit unretricted ue, ditribution, and reproduction in any medium, provided the original work i properly cited. ABSTRACT: The intrinic electrical parameter of photovoltaic cell (R : erie reitance, R : unt reitance, I : the aturation current and ideality factor η) have a very important role in determining and monitoring the performance of thee cell. They help to provide important information on development or degradation of junction during electrical operation. They alo indicate the intervention limit to replace or repair the PV panel, epecially in importance intallation. Thi paper deal a new technique ued to improve the quality of the electrical meaurement of photovoltaic module. Thi method i baed on tatitical analyi of thee meaure on two dimenion. The performance of thi technique wa teted on the P(V) and I (V) characteritic of a PV module. The reult ow the value of thi method becaue it i able to detect the preence of everal type of meaurement error and their origin. A comparion of the reult i preented at the end of thi work, to ow the quality and amount of improvement made by thi method on the meaurement accuracy of the electrical parameter (R, R, η and I ). KEYWORDS: Meaurement error, tatitical method, photovoltaic module, renewable energy, electrical parameter, microcontroller. RESUME: Le paramètre électrique intrinèque de cellule photovoltaïque (la réitance érie R, la réitance unt R, le courant de aturation I et le facteur d idéalité η), jouent un rôle trè important dan la détermination et le uivi de performance de ce cellule. Il permettent de fournir de information importante ur l évolution ou la dégradation de jonction au cour du fonctionnement électrique. Il indiquent aui le limite d intervention pour ubtituer ou réparer le panneaux PV, urtout dan le intallation de grande importance. Ce papier traite l utiliation d une nouvelle technique afin d améliorer la qualité de meure électrique effectuée ur de module photovoltaïque. Cette méthode et baée ur l analye tatitique de ce meure ur deux dimenion. La performance de cette technique a été tetée ur le caractéritique P(V) et I(V) d un module PV monocritallin, en déterminant e paramètre électrique intrinèque. Le réultat trouvé montrent l intérêt de cette méthode parce qu elle et capable de détecter la préence de pluieur type de erreur de meure, aini que leur origine et nature. Une comparaion de réultat et préentée à la fin de ce travail, pour montrer la qualité et la quantité d amélioration apportée par cette méthode ur la préciion de meure de paramètre électrique (R, R, η et I ). MOTS-CLEFS: Erreur de meure, carte tatitique du contrôle, module photovoltaïque, énergie renouvelable, paramètre électrique, microcontrôleur. Correponding Author: Abdeamad Malaoui 375

2 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque INTRODUCTION L optimiation de la production électrique par le cellule Photovoltaïque (PV) a connait une grande focaliation cientifique et technique dan le domaine de énergie renouvelable. Cette optimiation et liée fortement aux performance de ce cellule, en particulier celle fabriquée à bae de emi-conducteur. L étude de ce performance e fait généralement à traver la meure et l analye de caractéritique I=f(V) et P=g(V) de ce compoant, qui dépendent de pluieur paramètre électrique tel que la réitance érie R, la réitance unt R, le courant de aturation I et le facteur d idéalité η. Ce dernier permettent de fournir de information ur le mécanime du tranport électrique interne et ur le imperfection de étape technologique de fabrication et aui ur la ditribution de différent type de défaut []. La connaiance, avec préciion de ce paramètre permet de comprendre et d expliquer certain phénomène électrique à l intérieur d un tel module PV. Elle permet également, de déduire indirectement de paramètre électrique extrinèque qui aident à concevoir de dipoitif répondant à de pécification bien déterminée, au niveau de la fiabilité et le rendement de la chaine photovoltaïque []. Le problème ouvent rencontré dan ce type de meure, c et la détermination de valeur correcte de ce caractéritique électrique. Pluieur ource d erreur peuvent intervenir pendent la meure dan ce genre d application, à avoir le erreur aléatoire (euil de meure, la réolution, l hytéréi, le paraite, l influence du milieu ur le panneaux PV et ur la chaine électrique ), et le erreur ytématique qui ont provoquée par un mauvai réglage ou un mauvai étalonnage du ytème de meure. La méthode éventuelle, ouvent utiliée, pour minimier ce erreur, et de réalier une érie de meure, elon une eule dimenion, et de calculer la valeur moyenne. Pluieur étude ont montré que cette façon et inuffiante pour avoir de meure précie et confiante [3]. L objectif de cet article et d appliquer une nouvelle méthode tatitique afin d atteindre de pécification exigée ur ce meure électrique, telle que : - Détection il exite de erreur ur le meure électrique de paramètre de cellule PV. - Localiation de l origine de ce erreur : il agit de phénomène intrinèque, ou externe, où elle proviennent du montage de meure. - Amélioration et correction de ce meure, en éliminant le ource de ce problème. METHODE STATISTIQUE UTILISEE. DESCRIPTION DE LA MÉTHODE La technique expérimentale propoée dan cet article et appelée «carte de contrôle (X, R)» [4]. Elle permet de collecter de donnée informative de façon conitante dan le temp, la viualiation et l'examen graphique de ce donnée. Cette méthode procède de réalier une érie de meure électrique de caractéritique I(V) et P(V) d un module PV, uivant de répétition de ce meure dan deux dimenion. Le carte de contrôle ont de méthode graphique utiliée pour maîtrier un procédé de meure ou de fabrication. Elle permettent d oberver chronologiquement le variation du procédé. Elle ervent aui de juger tatitiquement i un déréglage ou une variation inhabituelle et produite et par conéquent, indiquer i le procédé et table ou non (figure ). De plu elle peuvent déterminer l amplitude de fluctuation obervée [5]. Pour établir le tracé de carte de contrôle, on porte en ordonnée la meure tatitique que l on veut maîtrier (X, R) et en abcie, le numéro d ordre chronologique (N) ur lequel a été calculée cette tatitique. Sur ce carte, on trace le deux ligne extrême (LSC) et (LIC) qui indiquent repectivement la limite upérieure et la limite inférieure de contrôle définie comme uit : LSC =X+(A.R) () X LIC =X (A.R) () X LSCR =D4.R (3) LICR =D3.R (4) ISSN : Vol. 5 No., Apr

3 Abdeamad Malaoui Le terme X et R ont repectivement la moyenne globale de l enemble de donnée et l étendue moyenne de deux expreion uivante : R =X max X min (5) X X= i j (6) Fig.. Carte de contrôle X-R Où «j» et le nombre de la valeur meuréex j. Le terme X max et X min ont repectivement le valeur maximale et minimale de X. Le coefficient A, D 3, D 4 ont de contante qui dépendent de l indice «j», il ont donné ur le tableau uivant [4]. Tableau. Valeur de coefficient A, D3, D4 j A 0,577 0,483 0,49 0,373 0,337 D ,0076 0,36 0,84 D 4,5,004,94,864,86 L erreur dynamique maximale (E rd ) et l erreur relative (E rr ) ur la valeur X ont définie par le expreion uivante : Max(R) Erd = (7) X R E rr = (8) X. ANALYSE DES MESURES PAR LES CARTES DE CONTRÔLE Le carte de contrôle ont caractériée par troi zone eentielle (A, B et C) comme indiqué ur le figure et : - Zone C : la majorité de point ont itué entre ± foi l écart-type autour de la moyenne ( 68%). - Zone B : un certain pourcentage de point e itue au-delà de foi de l écart-type de la moyenne mai n excédant pa foi l écart-type (environ 7%). - Zone A : quelque point vont e ituer prè de limite de contrôle (moin de 5%). La diagnotique de ce carte de contrôle et baée ur la nature de la ditribution de meure X et R elon ce zone [6]. On appelle erreur ou anomalie dan une carte de contrôle toute caue qui affectent bruquement ou progreivement une caractéritique de qualité ou encore toute caue qui perturbent de façon anormale cette caractéritique. La carte de contrôle donne un ignal d alarme ur l apparition d une anomalie, d où la néceité de la correction ou de refaire le ISSN : Vol. 5 No., Apr

4 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque meure. Nou réumon dan le huit règle uivante le divere caue péciale ignalant une manque de contrôle ur le carte ( X, R ) d un proceu de meure, et leur diagnotic [4, 6] : Fig.. Ditribution de zone A, B et C de la carte de contrôle Règle - Un point au-delà de la zone A, c-à-d à l extérieur de limite de contrôle. Règle - Neuf point conécutif e ituent dan la zone C ou au-delà : le point étant poitionné du même côté de la ligne centrale. Règle 3- Six point conécutif affichent une augmentation (ou diminution) graduelle : chaque point préente une valeur upérieure (inférieure) au point antécédent. Règle 4- Quatorze point conécutif alternant en dent de cie (ver le haut, ver le ba). Règle 5- Deux point ur troi point conécutif dan la zone A (ou au-delà). Ce deux point doivent être du même coté de la ligne centrale, le troiième pouvant être n importe où. Règle 6- Quatre point ur cinq point dan la zone B (ou au-delà). Règle 7- Quinze point conécutif dan le zone C, au-deu ou en-deou de la ligne centrale. Règle 8- Huit point conécutif de part et d autre de la ligne centrale, mai n ayant aucun point dan le zone C. Le règle de à 4 ont utilié pécialement pour la carte (R). 3 MODELISATION ELECTRIQUE DU MODULE PV 3. MODÈLE À UNE DIODE Un module photovoltaïque et compoé de pluieur cellule PV. Ce dernière peuvent être modéliée par pluieur modèle analytique et électrique [7], parmi le modèle le plu utilié on trouve le modèle électrique à une diode, chématié par le chéma électrique uivant : Fig. 3. Modèle électrique du CPV Ce modèle et repréenté par l expreion uivante [8]: ISSN : Vol. 5 No., Apr

5 Abdeamad Malaoui Avec R : Réitance unt (Ω), R : Réitance érie (Ω), I ph : le courant photogénéré (A), I : le courant de fuite de la diode (A), ƞ : Facteur de qualité de la diode ou facteur d idéalité, q : La charge d un électron (.67*0-9 C), T : la température de la diode de la cellule (K ), K : la contante de Boltzmann (K= ). 3. PARAMÈTRES ÉLECTRIQUES DES CELLULES PV (V+R.I) (V+R.I) I=Iph I.[exp(q. ) ] (9) η.k.t R Le comportement électrique d une cellule photovoltaïque CPV peut être étudié à traver quatre principaux paramètre électrique intrinèque (R, R, I et ƞ) [9]. - La réitance érie R, qui et due à la réitance du contact ohmique métal emi-conducteur. Elle modélie toute le perte réitive au ein de la jonction photopile et l impédance de électrode et du matériau. Cette réitance doit être le plu faible poible pour limiter on influence ur le courant de la cellule. - La réitance unt R, qui correpond à la préence d un courant de fuite dan la diode. Elle repréente le réitance de fuite entre le région n et p de la jonction. Cette réitance devra être la plu élevée poible pour ne pa influencer la chute du courant I ph. - Le facteur d idéalité ƞ repréente la conformité de la jonction à une pure thermoïonique. Il donne de information ur le mécanime de tranport de charge à l intérieur de la jonction. Il nou informe ur le taux de préence de défaut critallin dan le tructure, aini que ur la qualité et le rendement de la cellule. Ce paramètre intrinèque ont relié avec d autre paramètre externe de la cellule tel que: - Le courant de court circuit I cc, qui repréente la valeur du courant lorque la tenion aux borne de cellule et nulle (V=0). Il et approximé par : R Icc =Iph. (0) (R +R ) - La tenion en circuit ouvert V co : C et la tenion meurée aux borne de la cellule lorque le courant débité par la cellule et nul, elle et donnée par la relation : (η.k.t) Iph Vco =.log( + ) () q I - Le point du fonctionnement P m (V m, I m ) : c et la puiance maximale d une cellule photovoltaïque. Elle et donnée par la relation : P m =V m. I m () - Le facteur de forme FF «en anglai : Fill Factor» : C et le rapport entre la puiance maximale et le produit ( I cc.v co ); il et donné par la relation uivante [0] : Pm FF= (I.V cc co ) (3) ISSN : Vol. 5 No., Apr

6 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque - Le rendement énergétique kp : c et le rapport entre la puiance maximale produite par la cellule et la puiance du rayonnement olaire qui arrive ur la cellule : Avec (S) et la urface de la cellule en (m²) et (E) c et l éclairement en (W/m²). Pm FF.Icc.Vco kp = = (4) S.E S.E L étude du comportement et de performance d une telle cellule photovoltaïque pae par la meure précie de ce paramètre et par la bonne analye de e valeur. 4 EXPÉRIENCES ET MESURES 4. MONTAGE ÉLECTRONIQUE DE MESURE Le montage de meure et contitué d une carte électronique à bae d un microcontrôleur (µc) de type Arduino, un ordinateur PC et une carte électronique d interface reliée au module PV. L ordinateur et muni du logiciel LabView pour l acquiition du courant I et la tenion V du module à traver le entrée analogique A0 et A de l Arduino. De relai électromécanique ont commandé par le µc, et permettent de modifier la valeur de la réitance charge du module à traver de décodeur numérique binaire/décimal. Un capteur de température de type AD590 et relié au µc ur l entrée analogique A3 de l Arduino à traver une électronique d adaptation contituée par de amplificateur opérationnel de préciion. Le montage et automatié en permettant l utiliateur de viualier et traiter le donnée imultanément avec la poibilité de changer pluieur paramètre dan le programme, à avoir le nombre de répétition de meure, le période et le pa de prélèvement etc. La meure de la tenion V de CPV et effectuée par à un pont divieur de tenion réalié par de réitance, et de amplificateur opérationnel qui aurent l adaptation d impédance. En général, la tenion maximale à la ortie de ce module PV et de l ordre de 0 volt, on utilie donc, un rapport de ¼ pour le divieur de tenion afin d'obtenir aux maximum 5 volt ur l entrée analogique du µc. L'acquiition du courant, utilie un capteur à effet hall de type LTS 5-NP qui délivre une tenion proportionnel au courant. Ce capteur upport un courant efficace qui peut aller juqu à 8 Ampère et permet de délivrer une tenion maximale de,5 volt ur l entrée analogique du µc. Pour augmenter la préciion ur la meure du courant, un amplificateur de gain égal à et ajuté et utilié à la ortie de ce capteur. Le meure électrique ont prie en utiliant un uiveur olaire automatique, que nou avon développé, afin d aurer une intenité d éclairage relativement contante pendant ce meure []. Fig. 4. Schéma ynoptique du montage de meure 4. METHODE D EXTRACTION DES PARAMETRES ELECTRIQUES DE CPV Pluieur méthode graphique, analytique et numérique ont été utiliée pour extraire et optimier ce paramètre. Chacune de ce méthode, préentent de inconvénient et de avantage, oit au niveau de la complexité de l utiliation et la préciion, oit au niveau de la convergence et la rapidité []. La méthode utiliée dan ce travail, concerne la détermination de paramètre électrique intrinèque (R, R, I et ƞ) du module PV en tranformant le courant I et la tenion V meuré à un modèle polynomial. Le paramètre électrique recherché ont déterminé en fonction de coefficient (a n ) de ce modèle polynomial I~ (V)[3]: ISSN : Vol. 5 No., Apr

7 Abdeamad Malaoui Ce courant doit vérifier le modèle analytique de l équation (9) : I~ (V) = i 3 n n+ av i =ao+a.v +a.v +a3.v +...+an.v +...Err (V). (5) i=0 V I~.R V i I~ (V)= ai = Io( e ηvt i=0 V ~ I.R )+ R (6) Le coefficient (a n ) de ce modèle ont déterminé par le dérivée ucceive à l origine : ~ n di d ~ I I~ (0)=ao, (0)= a, (0)= a dv n d V L erreur et e dérivée à l ordre n de cet etimateur, ont nulle à l origine : n (6) n+ Err n + d Err (0)=0 ; (0)= 0 n d V D aprè l utiliation de ce équation, le paramètre électrique (R, R, I et ƞ) ont relié avec le coefficient (a n ) par le équation uivante : n (7) I.R q ao =.[exp(a0.r. ) ] (8) R +R η.k.t R q a =.[ +k.i.(+a.r).exp(a0.r. )] (9) R +R R η.k.t q R.I. q.[a.r +(+a.r ) a =. ].exp(a0.r. ) (0) η.k.t R +R η.k.t q R.I. q =. 3 3 a3.[+r.(3a +6a +6a 3 )+R.(3a +6a.a)+R.a].exp(a0.R. ) () η.k.t R +R η.k.t La réolution de ce ytème non linéaire e fait numériquement par pluieur méthode (avec la fonction fovle de Matlab par exemple). Si on poe B B =3a +6a +6a B =3a +6a a 0 B = 3 =a a a aa a a.a3 a 3 () 3 B 0 +B.R +B.R +B3.R=0 (3) La réolution numérique de cette équation permet de déterminer la réitance R : =f(b0,b,b,b ) (4) R 3 [+R(a +a)+ar ].a R =R+ (5) 3 (a a )+R.a.(a +a )+a.r a0.(r R) I = (6) q R.[exp(.R.a0) ] η.k.t ISSN : Vol. 5 No., Apr

8 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque q.r.i = a.k.t.(r a0. R) a.[a.r +(+a.r ) ] η 0 (7) 4.3 EXPÉRIENCES De meure I(V) et P(V) ont effectuée ur le module olaire photovoltaïque "H750" qui comporte 39 cellule monocritalline. L obtention de valeur de ce caractéritique par un eul prélèvement, ne uffit pa pour nou informer ur la qualité de ce meure. En effet, nou avon procédé à une érie de meure elon deux dimenion «j» et «N». Dan un premier temp, nou avon réalié un ou-enemble de ix meure (j=6) du courant I et de la tenion V. Cette opération et répétée (N=0) foi en fixant un pa de (T j = 4 ec) pour chaque meure, et en fixant un intervalle de temp entre chaque ou-enemble de meure (Tr = 6 ec). Le montage de meure rete opérationnel an arrêt durant l enemble de prélèvement de caractéritique, afin d éviter tout déréglage et d aurer que le meure eront effectuée dan le même condition. 5 RÉSULTATS ET DISCUSSIONS Pendant le meure claique du courant I et de la tenion V d un panneau PV, il et ouvent difficile de vérifier l exitence de erreur ur ce grandeur et aui de avoir leur origine et leur nature. La première vérification faite et l analye de l erreur dynamique maximale (E rd ) pour chaque paramètre électrique intrinèque (R, R, I et ƞ). Tableau. L erreur (E rd ) de paramètre électrique du module PV Paramètre I ƞ R R Moyenne,9 (µa),35 0,68 (Ω) 6 (Ω) Erreur «E rd» 0,5 0,4 0,8 0,5 Ce tableau montre clairement, que le meure de quatre paramètre électrique préentent de fluctuation conidérable. Le erreur dynamique ont comprie entre 4% pour le facteur d idéalité et 8% pour la réitance érie R. Ce valeur indiquent la préence de anomalie au cour de tou le prélèvement de I et V. Pour bien comprendre e origine, nou avon vérifié le comportement de chaque paramètre en fonction de (N). Le carte de contrôle (X, R) relative aux paramètre électrique (I, R, ƞ et R ) ont tracée et préentée dan le figure uivante. Fig. 5. Carte de contrôle de la réitance R (Ω) ISSN : Vol. 5 No., Apr

9 Abdeamad Malaoui Fig. 6. Carte de contrôle de la réitance R (Ω) Fig. 7. Carte de contrôle du facteur d idéalité ƞ Fig. 8. Carte de contrôle du courant de aturation I (µa) En e baant ur l analye de huit règle citée dan le paragraphe (.), le anomalie manifetée dan le différente carte de contrôle peuvent être réumée en troi catégorie eentielle : - De erreur d origine aléatoire ; lorqu une meure dépae le limite (LSC et LIS) ou elle poède une valeur qui dépae la moyenne de 3/ foi l écart-type de la moyenne de la carte de contrôle. Ce type d erreur et détecté dan notre ca pour le meure N=3 et N=0 dan la carte (X) du courant de aturation I. - De erreur ytématique qui ont due en général au changement dan le montage de meure ou aux condition de l expérience. Cette ituation et obervée, elon le règle (3, 5 et 6) déjà citée dan le paragraphe (.), et aui lorque meure conécutive 'écartant de plu d un écart-type de la moyenne du même coté. Ce erreur peuvent être obervée également lorque 4 meure conécutive 'écartant de plu du moitié de l écart-type de la moyenne du même coté de la carte de contrôle. Dan notre ca, elle ont obervée dan la carte de l étendue R de la réitance R qui préente une diminution continue de l enemble de meure. Elle ont ignalée aui par une augmentation continue dan la carte de contrôle (X) de paramètre électrique I et ƞ. 3- De erreur qui indiquent une intabilité dan le meure de grandeur électrique qui ont obervée dan le ca de règle (, 4 et 7). Elle ont ouvent remarquée lorque meure conécutive 'écartant l'une de l'autre de plu de deux ISSN : Vol. 5 No., Apr

10 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque foi de l écart-type de la moyenne. Ce erreur ont préente en particulier entre le prélèvement N=8 et N=4 pour la carte (X), et entre ceux de N=7 et N= pour la carte (R) dan le carte de contrôle de la réitance R. Aprè l analye de ce carte et vérification du montage de meure et le condition de expérience, le anomalie obervée par la première catégorie ont due à de accident aléatoire pendant la commutation de quelque relai électrique. Ce dernier ont reponable de changer la réitance de la charge de CPV pour changer a tenion V. Aui elle peuvent être due à de erreur électrique liée à l alimentation non tabiliée, et aux amplificateur opérationnel de la carte électronique interface. Le erreur ytématique ont due au déréglage du montage de meure et au changement de l étalonnage de circuit électronique, en particulier la variation de tenion offet de Ampli-Op qui attaquent directement le entrée analogique du µc. Le erreur de la troiième catégorie ont liée à l augmentation de la température du panneau PV lui-même et aui celle de l électronique reponable à l acquiition de meure de I et V. En effet, aprè conultation de température meurée, nou avon remarqué effectivement que la température du panneau PV et augmentée à caue du branchement de faible réitance de charge pendant de durée uffiamment grande. La méthode numérique utiliée pour l extraction de paramètre électrique intrinèque I, R, ƞ et R, peut elle aui cauer de erreur ur la meure de ce paramètre. Afin de vérifier il y a une relation avec cette méthode et le erreur déjà obervée ur le carte de contrôle, d autre paramètre électrique extrinèque du panneau PV ont meuré. Il agit de paramètre V co, I cc, FF et k p. Le tableau uivant regroupe le erreur dynamique de ce paramètre extrinèque. Tableau 3. Erreur dynamique relative aux paramètre électrique extrinèque de CPV Erreur V co I cc FF k p Erd (%) 0,06 5,3,7 6,93 Ce tableau montre que l ordre de ce erreur et comparable avec celui de paramètre intrinèque préenté dan le tableau. Le paramètre électrique V co, I cc, FF et k p ont meuré directement an utilier la méthode numérique, ce qui montre que cette dernière n a aucun lien avec le erreur de meure électrique obervée ur le carte de contrôle de I, R, ƞ et R. Par la uite, le montage de meure et rééquilibré et le problème technique ont corrigé elon 3 étape : - Remplacement de l alimentation électrique du montage de meure par une autre bien tabiliée avec l utiliation d une alimentation externe pour le µc au lieu celle du port USB. - Modification du ytème électronique de commutation qui utilie le relai pour changer la réitance de charge de CPV. On utilie de relai upportant de courant électrique élevé et aui réitance de préciion, avec le changement du mode de la commutation parallèle de réitance charge au lieu de celui en érie. 3- Changement du pa (Tj) de chaque meure (Tj= econde), et l intervalle de temp entre chaque ou-enemble de meure (Tr= 5min), pour diminuer l effet de Joule dan le panneau PV caué par le fait qu il rete court-circuité pendant un temp relativement important ce qui augmente a température. Toute le meure ont été refaite en tenant compte ce modification au montage de meure. Le figure uivante préentent une comparaion de l erreur relative (E rr ) de meure de 4 paramètre intrinèque. Nou remarquon clairement que le erreur relative (E rd ) ur le meure de paramètre (I, R, ƞ et R ), ont été améliorée. En effet, la moyenne de l erreur relative et diminuée d environ de 8 foi pour R et celle de R par 0 foi pour. ISSN : Vol. 5 No., Apr

11 Abdeamad Malaoui Err (R) 0,6 0,4 0, 0,0 0,08 0,06 Avant correction Aprè correction Err (R) Avant correction Aprè correction 0,04 4 0,0 0, N N 0,0 Avant correction Aprè correction 0,8 Avant correction Aprè correction 0,8 0,6 Err (n) 0,6 0,4 0, 0,0 0,08 0,06 Err (I) 0,4 0, 0,0 0,08 0,06 0,04 0,04 0,0 0,0 0, N 0, N Fig. 9. Erreur relative de I, R, ƞ et R avant et aprè correction Pour I et ƞ, le erreur relative ont améliorée repectivement par foi et d environ 7 foi. Le tableau 4 et la figure 0 préentent une comparaion de valeur de quatre paramètre électrique meuré (I, R, ƞ et R ), aini que le caractéritique du module photovoltaïque avant et aprè correction par la carte de contrôle (X, R). Tableau 4. Valeur de paramètre électrique I, R, ƞ et R Paramètre I (µa) ƞ R (Ω) R (Ω) Avant correction,9,35 0,68 6 Aprè correction,8, 0, ,0 3,5 Seule meure Carte (X,R) an correction Carte (X,R) avec correction Carte (X,R) an correction Seule meure Carte (X,R) avec correction 3,0 Courant I(A),5,0,5 Puiance P(W) 30 0,0 0,5 0 0, Tenion V(volt) Tenion V(volt) Fig. 0. Caractéritique P(V) et I(V) du module PV ISSN : Vol. 5 No., Apr

12 Nouvelle méthode d amélioration de la qualité de meure électrique : Application à l extraction de paramètre intrinèque de cellule photovoltaïque 6 CONCLUSION Dan ce travail, la méthode tatitique de carte de contrôle (X, R) a été appliquée ur le meure de caractéritique I(V) et P(V) d un panneau PV monocritallin afin d extraire le valeur correcte de paramètre I, R, ƞ et R. Le meure ont effectuée par un montage développé à bae d un microcontrôleur Arduino, et une carte électronique interface reliée au PC. Nou avon obervé par l application de cette méthode que le meure électrique ont ubi de erreur à caue de pluieur facteur. Ce erreur ont parfoi ytématique; elle ont due à de changement aléatoire ou accidentel de condition de l'expérience. Dan d autre ca, elle ont due à de modification intrinèque du panneau PV en quetion, à caue du changement de la température ou du point de fonctionnement du ytème. A l aide de ce carte de contrôle, nou avon réui à détecter la préence de différente erreur ur ce meure électrique, qui ont généralement difficile à remarquer par de meure traditionnelle qui utilient une moyenne tatitique de dimenion. Aprè correction de ce différente erreur de meure, de amélioration ont obervée ur la préciion de valeur de paramètre électrique intrinèque et extrinèque du panneau photovoltaïque. RÉFÉRENCES [] Rhoderick, E. H., William, R. H., Metal-emiconductor contact, Oxford, Clarendon, 988. [] Shreoder, D. K, Semiconductor material and device characterization, New York, Wiley, 990. [3] N. Hadik, A. Malaoui, et al. «A new technique of improvement a dielectric meaurement ue the tatitical method of control: Application on Ba-x Srx TiO3». Phyical and Chemical New journal, pp 6-3, Vol 56, 00. [4] ASTM Manual of Quality Control of Material, American Society of Teting Material, Philadelphia, Pa, 976. [5] Lloyd S. Nelon, «The Shewhart Control Chart Tet for Special Caue», Journal of Quality Technology, Vol. 4, 984. [6] A. Malaoui, Automatiation en température par microcontrôleur d un banc de meure ultraonore: Application au contrôle qualité en agroalimentaire., thèe de doctorat de l Univerité de Provence, 005. [7] J., R. Ding and Radhakrinan, "A new method to determine the optimum load of a real olar cell uing the Lambert W- function ", Solar Energy Material and Solar Cell 9 (), pp , 008. [8] V. Kerchaver, R. Einhau, J. Szlufcik, J. Nij, R. Merten, Simple and Fat Extraction Technique for the Parameter in the Double Exponential Model for the I-V Characteritic of Solar Cell, 4th Europen Photovoltaic Solar Energy Conference, Barcelona, Spain, pp , 997. [9] A. Jain, A. Kapoor, "Exact analytical olution of the parameter of real olar cell uing Lambert W-function", Solar Energy Material and Solar Cell 8 (), pp , 004. [0] A. Ortiz-Conde, F.J. G. Sánchez, J. Muci, "New method to extract the model parameter of olar cell from the explicit analytic olution of their illuminated I-V characteritic", Solar Energy Material and Solar Cell 90, pp , 006. [] Abdeamad Malaoui, Implementation and tet of an automatic ytem to improve electrical energy in photovoltaic intallation, International Journal of Innovation and Applied Studie, vol. 8, no., pp , 04. [] O. Aomari, A. Malaoui, et al. Implementation of a new analytical technique to determine the electrical parameter of junction model. Global Journal of Phyical Chemitry, pp 68-7, 0. [3] Abdeamad Malaoui, Abdelmajid Elmanouri. «Deux nouvelle méthode complémentaire pour l extraction optimale de paramètre électrique de jonction». Revue de Energie Renouvelable CDER, Vol. 3, N, 00. ISSN : Vol. 5 No., Apr

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH 4402990358742002564069801245703106897025025410256975410210003069763456619874526003803063049662112023800544029903587420025640698012457031068970250254102569754102100030697634566198745260038030630496621120238005440299035874200256406980124570310689702502541

Plus en détail

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent.

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent. Le coefficient Il exite pluieur coefficient qui permettent de mieux évaluer une ditribution. Nou en examinon le principaux dan le ligne qui uivent. Le coefficient de variation (CV) Le coefficient de variation

Plus en détail

Chapitre Contrôleur proportionnel (P)

Chapitre Contrôleur proportionnel (P) Chapitre 7 Contrôleur On a vu dan le chapitre précédent le différent type de ytème aini que le paramètre qui le définient. Souvent, pour de ytème ou étude, il y a quelque paramètre dont on déire améliorer,

Plus en détail

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling IV.) la technologie électronique numérique. 4.) Introduction: Deux technologie électronique cohabitent : l'analogique et le numérique ou technologie digitale. Le numérique et plu récent, on développement

Plus en détail

Chapitre IV: Transformateur monophasé

Chapitre IV: Transformateur monophasé . réentation : Un tranformateur et un convertieur tatique, alternatif/alternatif, de l énergie électrique. l permet d adapter une ource à une charge. l et contitué de deux bobinage enroulé ur le même circuit

Plus en détail

ADAPTER ET CONDITIONNER LE SIGNAL

ADAPTER ET CONDITIONNER LE SIGNAL ADAPTE ET CONDITIONNE LE SIGNAL Le Amplificateur Opérationnel (AOP) ou Ampli linéaire intégré (ALI) I) Introduction : La chaîne d acquiition dan un ytème doit réalier pluieur opération ditincte en vue

Plus en détail

SA 32. Centrale d acquisition de données analogiques 8 voies 4 fils / 32 voies 2 fils

SA 32. Centrale d acquisition de données analogiques 8 voies 4 fils / 32 voies 2 fils Centrale d acquiition de donnée analogique 8 voie 4 fil / 32 voie 2 fil La centrale d acquiition de donnée analogique SA 32 et detinée à meurer, traiter, urveiller et enregitrer le paramètre iu de capteur

Plus en détail

A l origine des dates, le condensateur est totalement décharger, on ferme l interrupteur K et on mesure pour différentes date la tension Uc

A l origine des dates, le condensateur est totalement décharger, on ferme l interrupteur K et on mesure pour différentes date la tension Uc Série phyique : condenateur Exercice N 1 On charge un condenateur a l aide d un générateur de courant débitant un courant d intenité I = 0,01 ma. A l origine de date, le condenateur et totalement décharger,

Plus en détail

Amélioration de la commande directe du couple

Amélioration de la commande directe du couple Chapitre III Amélioration de la commande directe du couple Introduction Améliorer le performance de la DTC claique revient urtout à maîtrier la variation de la fréquence de commutation et réduire le ondulation

Plus en détail

Filtrage des signaux déterministes à temps continu

Filtrage des signaux déterministes à temps continu Chapitre 3 : La tormée de Laplace Filtrage de ignaux déterminite à temp continu I. Introduction En électronique, on a beoin de traiter de ignaux provenant de diérente ource (capteur de température, ignaux

Plus en détail

Amplificateur opérationnel

Amplificateur opérationnel lycée Ibn Taymia Année 009-010 PSI A.BADI Amplificateur opérationnel 8 1 5 Table de matiere 1 aractéritique 1.1 Préentation.......................................... 1. Polariation..........................................

Plus en détail

Calcul de la taille d un échantillon

Calcul de la taille d un échantillon Calcul de la taille d un échantillon Pr. A. ILIADIS LaboratoiredePharmacocinétique U.F.R. de Pharmacie, Univerité de la Méditerranée iliadi@pharmacie.univ-mr.fr http://pharmapk.pharmacie.univ-mr.fr/ Réumé

Plus en détail

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES Préentation du Banc de câblage: Zone de câblage: La barrette du haut et numérotée : Le ligne de câblage 1 à 4 ont relié au +5V interne 56 à 59, relié au GND (0V)

Plus en détail

PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE

PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE En analye chimique comme dan beaucoup d autre cience, le méthode tatitique ont incontournable. Le tracé de chaque droite d étalonnage en contitue une application de tou

Plus en détail

Notions sur la théorie statistique de l estimation

Notions sur la théorie statistique de l estimation Notion ur la théorie tatitique de l etimation L etimation déigne le procédé par lequel on détermine le valeur inconnue de paramètre d une population à partir de donnée d un échantillon. Pour cela, il faut

Plus en détail

Electronique d Instrumentation I

Electronique d Instrumentation I TP Electronique d Intrumentation I (SP3 0809) 2/15 Sommaire Travaux Pratique aktham.afour@ujfgrenoble.fr Electronique d Intrumentation I TP1: aractériation de l ampliop réel gain et bande paante en BF

Plus en détail

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions Cour de phyique appliquée Chapitre 4 LE TRANFORMATER MONOPHAE -- PREENTATON -- tiliation - obtention de trè bae tenion - iolation galvanique de deux circuit - production de fort courant ou faible tenion

Plus en détail

TP 5 : le transformateur monophasé

TP 5 : le transformateur monophasé TP : Le tranformateur monophaé I. But du TP : Étude d un tranformateur monophaé. II. Rappel théorique TP 5 : le tranformateur monophaé II.1. Préentation Le tranformateur et contitué d une carcae métallique

Plus en détail

Commande par mode de glissement pour robot mobile autonome

Commande par mode de glissement pour robot mobile autonome Commande par mode de gliement pour robot mobile autonome Par Stanilaw TARASIEWICZ Profeeur Titulaire à l Univerité Laval Reponable du Laboratoire d Automatique Complexe et de Mécatronique (LACM) Stanilaw.Taraiewicz@gmc.ulaval.ca

Plus en détail

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R Suite de cour cour e chéma de commande, comme le ignaux fourni ont trè varié et dépendent du type de convertieur. Il ont claé uivant: - la forme du courant: commande en courant continu ou par impulion;

Plus en détail

Simulation des propriétés thermodynamiques du fluide R134a

Simulation des propriétés thermodynamiques du fluide R134a Revue de Energie Renouvelable Vol. 10 N 1 (007) 101 108 Simulation de propriété thermodynamique du fluide R1a D. Diaf et A. Malek Diviion Energie Solaire Photovoltaïque Centre de Développement de Energie

Plus en détail

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1445 Viualiation à l ordinateur de tenion d un convertieur analogique-numérique et d un convertieur numérique-analogique par Deni GAUTHIER Lycée Bernard Paliy - 47000

Plus en détail

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant :

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant : Univerité Kadi Merbah Ouargla Département d Informatique et de Technologie de l Information 1 ère mater informatique RCS et Fondamentale Module PCSD/Tec_IP Mar 2014 TD1 Couche Phyique Exercice 1 (Vitee

Plus en détail

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 CROISSANCE (CORRECTION DE LA FICHE DE TD N 2) Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 EXERCICE 1 (1) Nou avon déjà montré dan la fiche de travaux dirigé n 1 que la dynamique du tock de capital par tête

Plus en détail

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé.

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé. Le redreeur Nou avon vu que, la plupart du temp, l'énergie électrique était fournie par le réeau, et donc par l'intermédiaire d'une tenion inuoïdale. Or, dan de nombreue application (une bonne partie de

Plus en détail

Comportement dissipatif en fatigue de l acier DP600

Comportement dissipatif en fatigue de l acier DP600 Comportement diipatif en fatigue de l acier DP600 Antoine Blanche, André Chryochoo, Bertrand Wattrie, Bruno Berthel To cite thi verion: Antoine Blanche, André Chryochoo, Bertrand Wattrie, Bruno Berthel.

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC MATHEMATIQUES. SERIE S - obligatoire. Durée : 4 heures. Coefficient 7

BACCALAUREAT BLANC MATHEMATIQUES. SERIE S - obligatoire. Durée : 4 heures. Coefficient 7 BACCALAUREAT BLANC Février 04 - Lycée de la côtière- La Boie MATHEMATIQUES SERIE S - obligatoire Durée : 4 heure Coefficient 7 Le calculatrice électronique de poche ont autoriée conformément à la légilation

Plus en détail

Extraction des routes à partir d images LANDSAT ETM+ par contour actif

Extraction des routes à partir d images LANDSAT ETM+ par contour actif SETIT 007 4 th International Conference: Science of Electronic, Technologie of Information and Telecommunication March 5-9, 007 TUNISIA Extraction de route à partir d image LANDSAT ETM+ par contour actif

Plus en détail

Synthèse des systèmes séquentiels synchrones

Synthèse des systèmes séquentiels synchrones Chapitre 9 Synthèe de ytème équentiel ynchrone Ce chapitre et conacré à la préentation de la méthode d'huffman-mealy pour la ynthèe de ytème équentiel ynchrone. Cette méthode permet de paer du cahier de

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Phyique Statitique Chapitre 1 : Etat Quantique Stationnaire d un Sytème de Particule 1 Etat tationnaire d un ytème à particule En mécanique quantique, chaque particule et caractériée par a fonction d onde

Plus en détail

Systèmes linéaires asservis : analyse de la stabilité

Systèmes linéaires asservis : analyse de la stabilité 1 UV Cour 4 Sytème linéaire aervi : analye de la tabilité ASI 3 Contenu! Introduction " Élément d'une tructure d'aerviement! Sytème en boucle fermée "Fonction de tranfert en boucle ouverte notion de chaîne

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Filtres Actifs. Caractéristiques

Filtres Actifs. Caractéristiques Filtre Actif Caractéritique générale é Caractéritique générale Définition C et un réeau électronique qui modifie l amplitude et la phae d un ignal d entrée ou d excitation x(t) pour produire un ignal de

Plus en détail

CHAPITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS

CHAPITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS CHAITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS Le ytème peuvent préenter une préciion inuffiante, de l intabilité, un temp de répone trop lent, un dépaement trop important, de vibration, une grande enibilité

Plus en détail

Protection des installations photovoltaïques contre la foudre et les surtensions

Protection des installations photovoltaïques contre la foudre et les surtensions Protection de intallation photovoltaïque NIT 7.12 Protection de intallation photovoltaïque SEV 4022 1 2 Onduleur 3 E IIE 01.01.2013 Protection de intallation photovoltaïque Protection optimale de l intallation

Plus en détail

Devoir n 3 - Le 19 septembre - 4H

Devoir n 3 - Le 19 septembre - 4H Phyique PC Dupuy de Lôme 2016-2017 Devoir Devoir n 3 - Le 19 eptembre - 4H Le calculatrice ont interdite. **** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion

Plus en détail

Chapitre 3 Conditionnement des Signaux de Capteurs

Chapitre 3 Conditionnement des Signaux de Capteurs Chapitre 3 Conitionnement e Signaux e Capteur Par Pr. M. Attari, USTHB Attari.mo@gmail.com CAPTEU Conitionnement u Signal Filtrage Anti-epliement LINEAIZATION ANALOGIQUE LINEAIZATION NUMEIQUE Circuit e

Plus en détail

mblock programmation avancée

mblock programmation avancée mblock programmation avancée 1 Limite du uivi de ligne claique Le programme uiveur de ligne tel que préenté dan le document uivi de ligne préente quelque limitation. En effet il d S1 et impoible dan le

Plus en détail

Printed in Germany Postfach D Regensburg Téléphone: Téléfax: Télex: 65881

Printed in Germany Postfach D Regensburg Téléphone: Téléfax: Télex: 65881 BA B03/02 fr - 1197/500 Machinenfabrik Reinhauen GmbH Printed in Germany Potfach 12 03 60 D-93025 Regenburg Téléphone: +49 9 41 40 90-0 Téléfax: +49 9 41 40 90-1 11 Télex: 65881 REGULATEUR DE TENSION ELECTRONIQUE

Plus en détail

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire Chapitre : La mécaniue ondulatoire Exercice E. On peut aocier le expreion claiue du module de la uantité de mouvement et de l énergie cinétiue au moyen de l expreion Puiue la longueur d onde de Broglie

Plus en détail

Contrôle continu : Test N 2

Contrôle continu : Test N 2 Nom : rénom : N SCIER : Section : Contrôle continu : Tet N 2 1. EXERCICE «ORIENTATION ET LEVER OLAIRE» (27 / 70 pt) On déire contrôler l implantation d un bâtiment carré. our cela on effectue un lever

Plus en détail

Effet d un filtre linéaire sur un signal périodique

Effet d un filtre linéaire sur un signal périodique MPSI 5-6 Effet d un filtre linéaire ur un ignal périodique Introduction... I Filtration par un quadripôle linéaire...3 Propriété d un ignal périodique...3 Qu et ce qu un quadripôle linéaire?...4 3 Fonction

Plus en détail

BARRES. Barres en cuivre et aluminium

BARRES. Barres en cuivre et aluminium On utilie actuellement deux métaux comme conducteur dan le tableaux électrique: le cuivre et l'aluminium. En particulier, i on veut déterminer une ditribution de puiance à l'intérieur d'un tableau électrique,

Plus en détail

Emmanuel HOANG, Gilles FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. ;

Emmanuel HOANG, Gilles FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. ; Etude du couple dan le machine ynchrone. Où ont le champ tournant? Emmanuel HOANG, Gille FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. hoang@atie.en-cachan.fr ; feld@eea.en-cachan.fr Réumé

Plus en détail

ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE

ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE CORRECTION DU PARTIEL Le 16 juillet 2017 à 0:35 Soient kt) le tock de capital phyique d une économie à l intant t, Lt) la population qui croît au taux contant n > 0,

Plus en détail

Mots Clés : pluie de projet, assainissement pluvial, courbes I.D.F, hydrogramme de ruissellement, Annaba.

Mots Clés : pluie de projet, assainissement pluvial, courbes I.D.F, hydrogramme de ruissellement, Annaba. Revue cientifique emetrielle et technique------le Journal de l Eau et de l Environnement 30 CONTRIBUTION A L ETUDE DU DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT PLUVIAL : LES METHODES DES HYDROGRAMMES

Plus en détail

RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME

RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME RESISTANCES OF METALLIC REINFORCEMENTS FOR REINFORCED FILLS AS A FUNCTION OF THEIR SHAPE Michali CHIKARAS 1, Benoit

Plus en détail

synchrone à réluctance variable

synchrone à réluctance variable République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l Eneignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Univerité de Batna Faculté de Science de l Ingénieur Département d Electrotechnique MEMOIRE

Plus en détail

Chapitre II: Les granulats

Chapitre II: Les granulats Chapitre II: Le granulat 1. Introduction Le granulat c et l enemble de grain minéraux appelé, fine, able, gravillon ou cailloux, uivant leur dimenion comprie entre 0 et 80mm. Il contituent le quelette

Plus en détail

mathématiques - S3 probabilités et statistiques : corrigé département Mesures Physiques - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilités élémentaires

mathématiques - S3 probabilités et statistiques : corrigé département Mesures Physiques - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilités élémentaires mathématique - S3 probabilité et tatitique : corrigé département Meure Phyique - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilité élémentaire 1. Le reponable de l entretien d un immeuble doit remplacer deux

Plus en détail

MODULE 1 Lecture d images; Visualisation d images. François Cavayas GEO2522 TÉLÉDÉTECTION NUMÉRIQUE

MODULE 1 Lecture d images; Visualisation d images. François Cavayas GEO2522 TÉLÉDÉTECTION NUMÉRIQUE MODULE 1 Lecture d image; Viualiation d image TÉLÉDÉTECTION Françoi Cavaya GEO2522 NUMÉRIQUE LECTURE ET VISULALISATION DES IMAGES 1. Lecture de fichier image Depui pluieur année maintenant le fournieur

Plus en détail

[ ] [ ] Krigeage dual. Avantages et désavantages du krigeage dual. k F. = f. = f. k f. avec

[ ] [ ] Krigeage dual. Avantages et désavantages du krigeage dual. k F. = f. = f. k f. avec rigeage dual et rigeage avec dérive externe rigeage dual Il et intéreant de reormuler le rigeage ou une orme diérente que l on appelle rigeage dual. Conidéron le ytème de rigeage habituel ou orme matricielle

Plus en détail

Contrôle de tension Monophasée ( V): Sous-tension Surtension Mode fenêtre (sous-tension + surtension) Mémorisation défaut programmable

Contrôle de tension Monophasée ( V): Sous-tension Surtension Mode fenêtre (sous-tension + surtension) Mémorisation défaut programmable Série 70 - Relai de contrôle tenion SRI 70 Caractéritique 70.11 70.31 Relai de contrôle de tenion pour réeaux monophaé et triphaé Modèle multifonction qui permettent le contrôle de ou-tenion et de urtenion,

Plus en détail

8. Prévision des houles de tempêtes

8. Prévision des houles de tempêtes Le état de mer naturel 08 - Préviion de houle de tempête 8. Préviion de houle de tempête 8.1. Méthodologie Il n'exite pa de méthode théorique trè atifaiante pour prédire le état de mer et le houle de tempête

Plus en détail

Moquettes tissées pour les mosquées Tissages axminster ou TISSAGE wilton - dossier jute ou polypro velours 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE

Moquettes tissées pour les mosquées Tissages axminster ou TISSAGE wilton - dossier jute ou polypro velours 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE Moquette tiée pour le moquée Tiage axminter ou TISSAGE wilton - doier jute ou polypro velour 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE Viitez notre ite pécialié : http://www.moquette-moquee.com/ Et aui : http://www.moquette-a3c.fr/moquette

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation Chapitre VIII-4 Plan : I- Généralité...2 - Solubilité et contante de olubilité...2 a- Définition...2 b- Mie en olution aqueue d un olide moléculaire an réaction chimique...2 c- Mie en olution aqueue d

Plus en détail

Etude d éoliennes à vitesse variable basées sur des machines asynchrones (MAS-MADA)

Etude d éoliennes à vitesse variable basées sur des machines asynchrones (MAS-MADA) Etude d éolienne à vitee variable baée ur de machine aynchrone (MAS-MADA) Equipe : Converion et qualité de l énergie M. Machmoum,, F. Poitier, L. Moreau et M.E. Zaïm,, R. Le Doeuff LARGE-GE44, GE44, Bd

Plus en détail

Les moteurs électriques industriels sont responsables pour

Les moteurs électriques industriels sont responsables pour 1 Dimenionnement d un moteur ynchrone à aimant permanent démarrant ur le réeau pour pompe immergée Juliette Soulard, Sébatien Cadeau-Belliard*, Katrin Wand* Electrical Machine and Power Electronic Royal

Plus en détail

Modélisation d'un Système de Production d'hydrogène Solaire par Electrolyse

Modélisation d'un Système de Production d'hydrogène Solaire par Electrolyse ev. Energ. en. Vol. 7 (2004) 135-150 Modéliation d'un Sytème de Production d'hydrogène Solaire par Electrolye F. Ayati 1, A. M aoui 2, M. Belhamel 2 et A. ebai 1 1 Faculté de Génie de Procédé et Génie

Plus en détail

MÈMOIRE MAGISTER. Thème. Conception d une cellule photoacoustique pour la mesure du rendement des cellules solaires

MÈMOIRE MAGISTER. Thème. Conception d une cellule photoacoustique pour la mesure du rendement des cellules solaires Minitère de l Eneignement Supérieure et de la Recherche Scientifique Univerité Ferhat Abba -Sétif- U F A S (ALGERIE) MÈMOIRE Préenté à la faculté de Science de l Ingénieur Département d Electronique Pour

Plus en détail

Contribution au Contrôle par Modèle de Référence (RMC) d'une Machine Synchrone à Aimants Permanents

Contribution au Contrôle par Modèle de Référence (RMC) d'une Machine Synchrone à Aimants Permanents 4th International Conerence on Computer Integrated Manuacturing CIP 7 4 November 7 Contribution au Contrôle par Modèle de Réérence (RMC d'une Machine Synchrone à Aimant Permanent M. Larbi Univerité de

Plus en détail

1 Première étape : le cas des processus simples, bornés

1 Première étape : le cas des processus simples, bornés Univerité Deni Diderot Pari 7 Martingale onentielle Rappelon le cadre de l exercice, et on objectif. Dan la uite, B t ) t déigne un mouvement brownien relativement à une filtration F t ) t. Par ailleur,

Plus en détail

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation Chapitre XXI : Equilibre de Solubilité/précipitation Plan : ********************** I- Généralité 1- Solubilité et contante de olubilité a- Définition b- Mie en olution aqueue d un oluté moléculaire an

Plus en détail

ACQUISITION DE DONNEES

ACQUISITION DE DONNEES ACQUISITION D DONNS Le rôle de ytème à microproceeur et de plu en plu important lor de l'acquiition de donnée. Le grandeur à aiir ont le plu ouvent de type analogique, le ytème devra donc comprendre un

Plus en détail

Chapitre III - Réaction de Précipitation. AgCl (solide) Ag + aqueux

Chapitre III - Réaction de Précipitation. AgCl (solide) Ag + aqueux Chapitre III Réaction de Précipitation I Produit de olubilité La diolution d un olide et décrite par:. ( Cl (olide Cl Cl aqueux Ce phénomène e fait généralement, en deux étape: diolution du olide par formation

Plus en détail

Réalisation d un grand aimant permanent pour l étude spectrographique des rayons β

Réalisation d un grand aimant permanent pour l étude spectrographique des rayons β Réaliation d un grand aimant permanent pour l étude pectrographique de rayon β J. Surugue To cite thi verion: J. Surugue. Réaliation d un grand aimant permanent pour l étude pectrographique de rayon β.

Plus en détail

Rendement CPV. Table des matières. Défis solaire

Rendement CPV. Table des matières. Défis solaire Table des matières Rendement CPV 1. Principe de fonctionnement...2 1.1. L interaction rayonnement / matière...2 1.2. Dopage et silicium...2 2. Étude du rendement d une CPV...3 2.1. Influence de l'éclairement...3

Plus en détail

Exercice 1 : Etude d un drone

Exercice 1 : Etude d un drone Terminale S Partie : Oberer. D n : JASON BOURNE Agite le onde /35 pt. On croyait tout connaître de l'hitoire de Jaon Bourne et de on paé d agent tueur malgré lui. Mai l eentiel retait à décourir. Le programme

Plus en détail

d essai au plan incline pour déterminer les propriétés de frottement résiduel aux interfaces

d essai au plan incline pour déterminer les propriétés de frottement résiduel aux interfaces Procédure d eai au plan incline pour déterminer le propriété de frottement réiduel aux interface géoynthétique Guillaume Stoltz, D. Poulain, E. Lohea, R. Gallo, Nathalie Touze-Foltz To cite thi verion:

Plus en détail

Etude de l impact des facteurs climatique (Température, ensoleillement) sur la puissance des cellules Photovoltaïques

Etude de l impact des facteurs climatique (Température, ensoleillement) sur la puissance des cellules Photovoltaïques Résumé : Etude de l impact des facteurs climatique (Température, ensoleillement) sur la puissance des cellules Photovoltaïques Sebbagh Toufik( *)(1) Abdelouahed Assia (2) (1) LGMM, Département G. Mécanique,

Plus en détail

Système avancé de gestion

Système avancé de gestion Technologie LAtmanagement Sytème avancé de getion de la charge Développement et réaliation d un démontrateur La plupart de ytème opérationnel de getion de la charge ont implement de télécommande heure

Plus en détail

KAIROS Station de base / Relais. Infrastructure professionnelle pour réseaux radio en technologie DMR (Digital Mobile Radio)

KAIROS Station de base / Relais. Infrastructure professionnelle pour réseaux radio en technologie DMR (Digital Mobile Radio) IROS Station de bae / Relai Infratructure profeionnelle pour réeaux radio en technologie (Digital Mobile Radio) Caractéritique clé DOUBLE MODALITÉ Il exécute de façon automatique la commutation entre modulation

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

1 Modèle de Solow avec Progrès Technique [3 points]

1 Modèle de Solow avec Progrès Technique [3 points] UNIVERSITE de PARIS DAUPHINE Département MIDO - DEMI2E 1 Année 2012-2013 Macroéconomie-Examen de TD Reponable du cour : Martine Carre-Tallon Durée : 1h "Aucun document autorié" 1 Modèle de Solow avec Progrè

Plus en détail

Performance. Série S601 Série S451. Endurance. Eclairage chirurgical. e a n. t e r i c l. t o i r e s S.

Performance. Série S601 Série S451. Endurance. Eclairage chirurgical.  e a n. t e r i c l. t o i r e s S. www.tericlean-medical.com Série S601 Série S451 Endurance Performance S e Bureau et uine : Zone d activité N 02, Lot N 125 CW33, El Kerma Daïra : E Senia, Wilaya d oran - Algérie. www.tericlean-medical.com

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R BS.707-3*

RECOMMANDATION UIT-R BS.707-3* Rec. UIT-R BS.707-3 RECOMMANDATION UIT-R BS.707-3* Rec. UIT-R BS.707-3 ÉMISSION DE PLUSIEURS VOIES SON DANS LES SYSTÈMES DE TÉLÉVISION DE TERRE PAL B, G, H ET I ET SECAM D, K, K ET L (Quetion UIT-R 77/0)

Plus en détail

Absorption et diffusion optique

Absorption et diffusion optique Aborption et diffuion optique Ryad Bendoula & équipe COMiC Séminaire UMR ITAP 19/03/2013 e interaction rayonnement / matière orqu un rayonnement électromagnétique atteint un objet certaine longueur d onde

Plus en détail

Nouvelle Technique de Commande non Linéaire d un Convertisseur cc/cc pour Applications Photovoltaïques

Nouvelle Technique de Commande non Linéaire d un Convertisseur cc/cc pour Applications Photovoltaïques Re. Energ. Ren. Vol. (998) 65-77 Nouelle Technique de Commande non Linéaire d un Conertieur cc/cc pour Application Photooltaïque M. Drif *, A. Malek * et F. Krim ** * Laboratoire Photooltaïque, Centre

Plus en détail

BORNE ESCAMOTABLE SOLAIRE

BORNE ESCAMOTABLE SOLAIRE I-Présentation du système BORNE ESCAMOTABLE SOLAIRE Le dispositif étudié est un système permettant de limiter ou d interdire la circulation dans des zones à accès réservé. Ce dispositif comporte : _un

Plus en détail

CORRIGENDUM 1. Publication 41 de la CEI (Troisième édition 1991) IEC Publication 41 (Third edition 1991)

CORRIGENDUM 1. Publication 41 de la CEI (Troisième édition 1991) IEC Publication 41 (Third edition 1991) Publication 41 de la CEI (Troiième édition 1991) Eai de réception ur place de turbine hydraulique, pompe d accumulation et pompe-turbine, en vue de la détermination de leur performance hydraulique IEC

Plus en détail

Tarak Ghennam. To cite this version: HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel

Tarak Ghennam. To cite this version: HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel Superviion d une ferme éolienne pour on intégration dan la getion d un réeau électrique, Apport de convertieur multi niveaux au réglage de éolienne à bae de machine aynchrone à double alimentation Tarak

Plus en détail

INTERNATIONAL STANDARD

INTERNATIONAL STANDARD INTERNATIONAL STANDARD IEC 60041 Third edition 1991-11 Field acceptance tet to determine the hydraulic performance of hydraulic turbine, torage pump and pump-turbine IEC 1991 Copyright - all right reerved

Plus en détail

DIABÈTE & POMPES À INSULINE. adopte les bons réflexes

DIABÈTE & POMPES À INSULINE. adopte les bons réflexes DIABÈTE & POMPES À INSULINE adopte le bon réflexe Qu et-ce qu une pompe à inuline? Comment fonctionne une pompe? Une pompe à inuline et un dipoitif permettant à la foi de programmer l adminitration de

Plus en détail

Chapitre 44. Seuil de rentabilité Marge 44contributive

Chapitre 44. Seuil de rentabilité Marge 44contributive Chapitre 44 Seuil de rentabilité Marge 44contributive Chapitre 44 Table de matière Objectif évaluateur... 2 1. Définition... 3 1.1. Seuil de rentabilité ou chiffre d affaire au point mort... 3 1.2. Marge

Plus en détail

Etude comparative de simulation entre PVsyst3 et PSpice de la centrale photovoltaïque connectée au réseau du CDER

Etude comparative de simulation entre PVsyst3 et PSpice de la centrale photovoltaïque connectée au réseau du CDER Revue des Energies Renouvelables CER 07 Oujda (2007) 131 136 Etude comparative de simulation entre PVsyst3 et PSpice de la centrale photovoltaïque connectée au réseau du CDER A. Chouder 1*, F. Cherfa 1,

Plus en détail

La licence appliquée en conservation-restauration des biens culturels

La licence appliquée en conservation-restauration des biens culturels La licence appliquée en conervation-retauration de bien culturel La Tuniie poède un patrimoine culturel parmi le plu riche en Méditerranée comprenant de ite archéologique et de monument hitorique de toute

Plus en détail

Travaux Pratiques de Conditionnement de Signaux Analogiques et d Electronique d Instrumentation

Travaux Pratiques de Conditionnement de Signaux Analogiques et d Electronique d Instrumentation Introduction général ur le projet (Voir aui l introduction au cour) Travaux Pratique de Conditionnement de Signaux Analogique et d Electronique d Intrumentation Semetre SP 3, Année 2016 Ce travaux pratique

Plus en détail

Abstract Modelisation of the speed drying of the corn

Abstract Modelisation of the speed drying of the corn ISSN 1813-548X 173 Modéliation de la vitee de échage du maï Lahinirina Fridolin ANDRIAZAFIMAHAZO 1*, Andrianelon RAKOTOMAHEVITRA 2, Bertin RAMAMONJISOA 1 et Belkacem ZEGHMATI 3 1 Laboratoire de Phyique

Plus en détail

Simulation numérique des transferts thermiques dans un système de séchage solaire du bois

Simulation numérique des transferts thermiques dans un système de séchage solaire du bois Simulation numérique de tranfert thermique dan un ytème de échage olaire du boi Ahmed Khouya, Jaâfar Benabdelouhab, Abdelam Draoui To cite thi verion: Ahmed Khouya, Jaâfar Benabdelouhab, Abdelam Draoui.

Plus en détail

Thèse de doctorat pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg

Thèse de doctorat pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Thèe de doctorat pour obtenir le grade de Docteur de l Univerité de Strabourg Détermination de grandeur hydrodynamique et thermique d un upport à bae de moue alvéolaire de β-sic pour la ynthèe de Ficher-Tropch.

Plus en détail

Machines asynchrones : éléments de correction

Machines asynchrones : éléments de correction Machine aynchrone : élément de correction I.Préentation... 1.Contitution et principe de fonctionnement....moteur ou génératrice... 3.Le gliement... II.Le chéma équivalent... 1.Mie en place pour une phae....simplification

Plus en détail

Chapitre 6. Effort tranchant (source : Calcrete : the Concrete Centre)

Chapitre 6. Effort tranchant (source : Calcrete : the Concrete Centre) Dr. Ir. P. Boeraeve Cour de Béton Armé 6-1 Chapitre 6. Effort tranchant (ource : Calcrete : the Concrete Centre) 6.1 Rupture par effort tranchant Nou avon vu juqu à préent le comportement du béton en flexion

Plus en détail

XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. Poutre bi-articulée sous charge uniforme

XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. XI. Les poutres. Poutre bi-articulée sous charge uniforme Ecole Nationale Supérieure d rchitecture de Mareille S2CE1 Cour de Structure Fonction de la poutre : franchir Poutre ur 2 appui (bi-articulée) : moment fléchiant et effort tranchant lexandre de la Foye

Plus en détail

Nigeria s imports from China, EU and US/Importations nigérianes en provenance de la Chine, de l UE et des États-Unis

Nigeria s imports from China, EU and US/Importations nigérianes en provenance de la Chine, de l UE et des États-Unis Nigeria import from China, EU and US/Importation nigériane en provenance de la Chine, de l UE et de État-Uni On trouvera ci-aprè le lien ver le ource de donnée ur le droit de douane, aini qu un réumé graphique

Plus en détail

AUTOMATIQUE CONTINUE exercices

AUTOMATIQUE CONTINUE exercices AUTOMATIQUE CONTINUE exercice Exercice n fonction de tranfert Calculer la fonction de tranfert S( ) H du circuit ci deou. E( ) R R e(t) C (t) Exercice n Calculer la fonction de tranfert ( ) fonction de

Plus en détail

Cours d électronique

Cours d électronique Cours d électronique LA THEORIE SUR L ELECTRONIQUE LES COMPOSANTS DE BASE PARTIE N 8 : L AMPLI OPERATIONNEL La théorie sur l électronique - les composants de base - L ampli opérationnel TABLE DES MATIERES

Plus en détail

STATIQUE. I) Généralité sur la Mécanique classique : 1) Définition :

STATIQUE. I) Généralité sur la Mécanique classique : 1) Définition : STTIQUE I) énéralité ur la Mécanique claique : 1) Définition : - La Mécanique claique et une cience aant pour objet l étude du mouvement de corp compte tenu de caue qui entretiennent ce mouvement, en admettant

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE TRANSFORMATEUR MONOPHASE Le tranformateur monophaé et un convertieur tatique qui convertit un igna aternatif en un autre igna aternatif de même fréquence, mai de vaeur efficace différente. Notation : On

Plus en détail