Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE"

Transcription

1 Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE

2 Docteur Michel GUINOT Pôle Thorax & Vaisseaux Clinique Physiologie-Sommeil-Exercice UM Sports & Pathologies CHU de Grenoble Laboratoire HP2 Inserm U1042

3 Comportement s individuels à risques accessible à la prévention Activité physique Nutrition Consommation de toxiques Cancers Maladie cardiovasculaires «Morts violentes ou accidentelles» Facteurs génétiques non modulables

4 Danaei 2009 Plos One

5 Inactivité physique : Diminution de l espérance de vie de 3 à 5 ans Chi Pang 2012 Lancet

6 Lee 2012 Lancet

7 Lee 2012 Lancet

8 Lee 2012 Lancet

9

10 Point de vue bioénergétique : «Toute forme de mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques qui entraîne une augmentation de la dépense énergétique supérieure au métabolisme de base». 1 MET = consommation d oxygène de repos = 3,5 ml kg -1 min -1 Intensité de l activité physique exprimé en METs L activité sportive pouvant être considérée comme une forme d activité physique structurée et codifiée

11 L activité physique peut être réalisée : Lors des activités scolaires ou professionnelle (EPS, récréations, déplacements, type d emploi) Lors des activités de la vie quotidienne (déplacements, tâches domestiques) Lors des loisirs (activités à caractère sportif ou ludique en milieu ordinaire, adapté ou en famille) L ensemble permet d estimer la dépense énergétique et de «classer les individus» selon de leur niveau d activité physique exprimé en METs x heure semaine -1 Recommandations OMS 2010 : 30 minutes d activité physique quotidienne modérée à soutenue 9 à 10 Mets heure semaine -1 chez l adulte (environ le double chez l enfant et l adolescent)

12 PNNS 2009

13 personnes 15 minutes d activité physique quotidienne à intensité modérée entraînent une réduction de 14% de la mortalité globale et augmentent de 3 ans la survie (Wen 2011 Lancet)

14 McGuire 2009 JAMA

15 Lee 2014 JACC

16 Le temps nécessaire pour obtenir des bénéfices identiques est 3 à 4 fois supérieur pour la marche comparé au jogging. Wen 2014 JACC

17

18 What this study adds Evidence on the mortality benefits of drug and exercise interventions for common diseases varies widely, highlighting the paucity of data on the effectiveness of exercise interventions in randomised trials Based on available data on the secondary prevention of coronary heart disease, stroke, heart failure, and prediabetes, physical activity is potentially as effective as many drug interventions Nacy 2013 BMJ

19 Apparition d un diabète de type II chez 3000 patients avec syndrome métabolique DPPSG N Engl J Med 2002; 346 : )

20 Maladies cardiovasculaires Troubles métaboliques Maladies respiratoires Pathologies rhumatismales Pathologies douloureuses chroniques Suite de certains cancers Maladies neurodégénératives Maladies psychiatriques (+/-) Aide au sevrage (+/-).. Expertise collective INSERM 2008

21 des capacités fonctionnelles à l effort contrôle de la maladie? plasticité cérébrale des risques cardiovasculaires autonomie Effet antalgique Effet antiinflammatoire? Effets cognitifs et thymiques Effet sur la fatigue? Effets antalgiques? globale de la qualité de vie, de l état de santé perçu et des liens sociaux Modifications de la composition corporelle morbidité cardiovasculaire et mortalité prématurée

22 Facteurs influençant l AP chez la personne ayant une maladie chronique Symptômes Niveau de condition physique Représentation de la maladie Origines socioculturelles Représentations sociales Accessibilité

23 22 études incluses Augmentation de l AP chez 10% des patients (effet à 6 mois) Amélioration de la condition physique moyenne (5 10%) Coût efficacité satisfaisant : 1050 /patient pour 2 heure1/2 d PA/ semaine à 12 mois Pas d information au-delà d un an ni sur les raisons des patients perdus de vue Conclusion : Effet modéré de la prescription. Interrogation sur la pertinence à modifier les comportements sur le long terme

24 La pratique régulière d activités physiques a de nombreux effets bénéfiques chez le sujet sédentaire et dans les maladies chroniques. Elle devrait être généralisée dans une optique de santé publique et de meilleure qualité de vie. La difficulté réside dans la capacité à modifier les comportements sédentaires de façon pérenne. La prescription médicale peut être une aide mais reste limitée en terme d impact à court terme et hypothétique à long terme. Il reste à concevoir des programmes qui permettent d augmenter la pratique d AP et de la rendre pérenne.

25 A VOS QUESTIONS

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli SPORT & SANTE Ou L activité physique en prévention primaire et tertiaire de différentes pathologies chroniques Introduction

Plus en détail

«Activité Physique et Santé» UE d ouverture L3

«Activité Physique et Santé» UE d ouverture L3 «Activité Physique et Santé» UE d ouverture L3 Définitions et concepts, caractéristiques de l activité physique, de la santé et énergétique. S. Joffroy Définitions - Activité physique : tout mouvement

Plus en détail

Le concept Santé Sport sur Ordonnance : Exemple à travers notre projet Chablaisien Evian-les bains le 28 novembre 2015 CMBCS Dr Prunier André

Le concept Santé Sport sur Ordonnance : Exemple à travers notre projet Chablaisien Evian-les bains le 28 novembre 2015 CMBCS Dr Prunier André Le concept Santé Sport sur Ordonnance : Exemple à travers notre projet Chablaisien Evian-les bains le 28 novembre 2015 CMBCS Dr Prunier André Médecine Générale et du Sport Thonon F 74200 Quelques définitions

Plus en détail

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 «Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 Définitions, caractéristiques de l activité physique, différents types d activité physique et fonction

Plus en détail

Activité physique, diabète et santé du cœur

Activité physique, diabète et santé du cœur Activité physique, diabète et santé du cœur Philippe Briand, B. Sc. Kinésiologue Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Risques liés à l inactivité Mort prématurée

Plus en détail

Activités physiques, activités physiques domestiques?

Activités physiques, activités physiques domestiques? Activités physiques, activités physiques domestiques?, Educatrice thérapeutique, Centre Spécialisé Obésité Aquitaine Nord, CHU de Bordeaux Activité physique, activités physiques domestiques? Définition

Plus en détail

Activité physique et cancer

Activité physique et cancer Activité physique et cancer Activité physique et cancer 1/ Introduction 2/ Définition de l activité physique 3/ La fatigue 4/ Bénéfices de l activité physique en cancérologie 5/ Mécanismes d action de

Plus en détail

L Activité physique, un puissant médicament?

L Activité physique, un puissant médicament? L Activité physique, un puissant médicament? «No Sports, just whisky and cigars» A 80 ans, 10 ans avant sa mort, Winston Churchill avait été interrogé par un journaliste anglais sur les secrets de sa longévité.

Plus en détail

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly Activité physique, contextes et effets sur la santé Conclusions de l expertise collective Inserm Effets sur la mortalité prématurée

Plus en détail

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance Dr Bruno Burel Rouen brunoburel@polesantesport.fr Prescrire l activité physique (AP) comme traitement? thérapeutique efficacité prouvée

Plus en détail

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N 2 3 INACTIVITÉ PHYSIQUE Niveau insuffisant d AP d intensité modérée à élevée (inférieur à un

Plus en détail

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Traitement de l obésité par l activité physique Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Définition «Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques

Plus en détail

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion 24-6-2013 Ordre du jour Rationnel du projet Les données de la littérature Objectifs du projet Tour de table Intérêt au projet

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE 1 ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE Pr Martine Duclos Service de Médecine du Sport et des Explorations Fonctionnelles, CHU Gabriel Montpied; Laboratoire

Plus en détail

Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique. Dr Sylvain GRALL

Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique. Dr Sylvain GRALL Réadaptation cardiaque et éducation thérapeutique Dr Sylvain GRALL Conflits d intérêt Pas de conflits d intérêt en rapport avec cette présentation La réadaptation, un traitement sous-utilisé en France

Plus en détail

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité.

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. APS Partie II La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. Notion de santé=médical, physique + bien être,

Plus en détail

Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique.

Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique. Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique. Journée de l hôpital Sud Grenoble le 29 novembre 2011 M.GUINOT UM Sports &Pathologies Clinique Physiologie,

Plus en détail

19/02/2016. Plan. Activité Physique et santé. Le corps dans l histoire La santé L activité physique Les déterminants Les bienfaits

19/02/2016. Plan. Activité Physique et santé. Le corps dans l histoire La santé L activité physique Les déterminants Les bienfaits Plan Activité Physique et santé Université Ouverte 15/10/2015 Le corps dans l histoire La santé L activité physique Les déterminants Les bienfaits 1 Coach potato «la patate de canapé» LES FRANÇAIS NE SONT

Plus en détail

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ - CONFÉRENCE ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ Assemblée Générale du Club Cœur & Santé Jeudi 1 er décembre 2016 Espace Copernic Dr Anne-Charlotte DUPONT Médecin du Sport Avec la collaboration de Mr Nicolas

Plus en détail

Diabète de Type 2 et Exercice physique

Diabète de Type 2 et Exercice physique Diabète de Type 2 et Exercice physique Exercice physique et diabète Quels effets? Quel(s) mécanisme(s) d action? Quel type: résistance ou endurance? Maintien des effets à long terme? En pratique Effets

Plus en détail

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes.

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Marche nordique La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Il vous permet de : - Bouger et améliorer votre condition physique (cardiorespiratoire+endurance)

Plus en détail

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Sport Santé & Maladies métaboliques Pr Martine Duclos Dr Julien Aucouturier Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Recommandations et Tableaux cliniques Maladies métaboliques

Plus en détail

BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE

BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition Humaine,

Plus en détail

ITEM 247. Modifications thérapeutiques du mode de vie (alimentation et activité physique) chez l adulte et l enfant.

ITEM 247. Modifications thérapeutiques du mode de vie (alimentation et activité physique) chez l adulte et l enfant. ITEM 247 Modifications thérapeutiques du mode de vie (alimentation et activité physique) chez l adulte et l enfant. Clarisse Belvisi (Internes DES) Dr Marion Prats (CCU-AH) Dr Claire Jourdan, Pr Isabelle

Plus en détail

Activité physique pilule miracle du 21e siècle

Activité physique pilule miracle du 21e siècle Human Evolution (or is it?) Activité physique pilule miracle du 21e siècle Modernité & sédentarité Inactivité et maladies Effets protecteurs de l AP Combien, quoi, comment? Daniel Theisen, PhD Sports Medicine

Plus en détail

SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006

SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006 SANTE ET EPS Médecine du Sport 23 février 2006 Sport et Santé Contexte 1 Contexte Les publications scientifiques sur les effets positifs de la pratique d une activité physique et sportive Effets fonctionnels

Plus en détail

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé?

Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu est-ce que l Activité physique et pourquoi estce bénéfique pour la santé? Qu en dit le ministère de la santé et des sports? L activité physique se caractérise par un certain nombre de paramètres Mesurable

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique Docteur Jacques Roussel médecin conseiller de la DRJSCS CENTRE BLOIS 14 avril 2015 atelier "activité 1 La santé Etat complet de bien être

Plus en détail

Les formations du CDOS

Les formations du CDOS Les formations du CDOS Développer des projets «Sport Santé» Bien Être Notion plurifactorielle qui ne se réduit pas au fait de se sentir bien Etat psychologique qui est la résultante de 4 dimensions : Bien-être

Plus en détail

TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET

TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET TABAC : QU EN EST-IL DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS VIH? Dr Nathalie WIRTH, Pr Yves MARTINET Augmentation de l espérance de vie Morts pour 100 personnes-année % de patients traités (HAART) Depuis l

Plus en détail

Bande annonce ARTE Donc, 5 visiteurs sur 6 n ont visionné que la version négationniste Discours habituel du Dr De Lorgeril Le lundi 29 mars 2010 à 01:29, par Mario Desaulniers Bonjour M. de Lorgeril,

Plus en détail

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Deux grandes transitions : Démographique : vieillissement de la population Épidémiologique : développement des

Plus en détail

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille SPORT ET CANCER Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille Objectifs pédagogiques Bénéfice du sport sur le risque de survenue d un cancer Quels sports ou activité physique adaptée recommander? Bénéfice de

Plus en détail

Les formations du CDOS. Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être»

Les formations du CDOS. Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être» Les formations du CDOS Le Plan Régional «Sport Santé Bien-Être» DEFINITIONS Santé : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de

Plus en détail

La fatigue myocardique lors des épreuves d endurance

La fatigue myocardique lors des épreuves d endurance La fatigue myocardique lors des épreuves d endurance Stéphane Doutreleau Service de Physiologie UM Sports et Pathologies Laboratoire HP 2 CHU de Grenoble QCM pré-test La fatigue myocardique A.est systématique

Plus en détail

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité»

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» «Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) Pôle technologique La Pardieu 24 Allée Evariste Gallois 63170 Aubière

Plus en détail

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale

Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Lien entre stéréotypes et activité physique chez les plus de 65 ans : Implications en médecine générale Rencontres universitaires en soins primaires 10 Décembre 2016 Présenté par PARROUR Vanessa (BARTHELEMY

Plus en détail

Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT

Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Activités physiques pour les personnes atteintes d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr Une confusion

Plus en détail

APPROCHE TERRITORIALE DU SPORT-SANTÉ Comment inscrire une action sport, santé, bien-être sur notre territoire?

APPROCHE TERRITORIALE DU SPORT-SANTÉ Comment inscrire une action sport, santé, bien-être sur notre territoire? APPROCHE TERRITORIALE DU SPORT-SANTÉ Comment inscrire une action sport, santé, bien-être sur notre territoire? Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition Humaine,

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON

ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition Humaine, CRNH Université d Auvergne Clermont-Ferrand

Plus en détail

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Plan régional sport santé Bien-être Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Une volonté politique portée au plus haut niveau 10 octobre 2012 communication des ministres

Plus en détail

La physiologie du sportif

La physiologie du sportif La physiologie du sportif De 2 sportifs d égale valeur, celui qui a les meilleurs résultats est celui dont l alimentation est la plus équilibrée! Si tant est que celle-ci soit permanente! Suivant le type

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE

ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE " MARCHE DYNAMIQUE " CENTRE DE COORDINATION EN CANCEROLOGIE (3C) CHPG MONACO BEATRICE CALCAGNO MASSEUR-KINESITHERAPEUTE Activité Physique Adaptée Cancer et fatigue Activité Physique

Plus en détail

LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle

LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle Dr Pierre Troisfontaines Cardiologue au C.H.R. de la Citadelle (Liège) Responsable

Plus en détail

Pour une meilleure observance...

Pour une meilleure observance... Problématique Une bonne observance est une condition essentielle à l efficacité du traitement (1-3) Améliorer l adhésion du patient à un traitement chronique devrait s avérer plus bénéfique que n importe

Plus en détail

Document de référence. L obésité

Document de référence. L obésité Document de référence L obésité Table des matières Introduction 2 Définition 2 Diagnostiquer l obésité 2 Les facteurs favorisant l obésité 3 Les conséquences 3 La prévention 3 Les traitements 4 Conclusion

Plus en détail

Efficacité des activités physiques adaptées dans l arrêt du tabac

Efficacité des activités physiques adaptées dans l arrêt du tabac 02/04/15 Efficacité des activités physiques adaptées dans l arrêt du tabac X QUANTIN et P BERNARD CHRU Montpellier et Université de Montpellier 1 The 21st century hazards of smoking and benefits of stopping:

Plus en détail

Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!!

Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!! Pre Isabelle Dionne, PhD Pre Éléonor Riesco, PhD Faculté des sciences de l activité physique Université de Sherbrooke Vieillir actif et en santé : On se reposera plus tard!! L activité physique et le vieillissement

Plus en détail

Fibromyalgie et Activités Physiques. Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07

Fibromyalgie et Activités Physiques. Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07 Fibromyalgie et Activités Physiques Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07 A.P.S & Santé «Pour votre Santé : bougez» Thème 2003 de l OMS Pourquoi? Sédentarité (avec l alimentation) augmente les maladies

Plus en détail

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES La Pologne se situe en 27 ème position/34 du classement Euro HealthConsumer Index 2012: - l un des systèmes de santé les moins satisfaisants

Plus en détail

CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE

CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE CORONARIEN ET SPORT JC VERDIER INSTITUT CŒUR EFFORT SANTE CAPACITÉS D EFFORT ET PRONOSTIC CHEZ LES «CARDIAQUES» (N = 3679) Myers et al. N. Engl J Med 2002;346 : 793-801 L ENTRAÎNEMENT PHYSIQUE: COMPLÉMENT

Plus en détail

Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire. Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean.

Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire. Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean. Adaptations cardio- respiratoires à l exercice musculaire Cours de Physiologie. P.C.E.M. 2 C.H.U. d Amiens Dr M. Petitjean. Année 2009-2010 2010 Exercice musculaire & Médecine Alimentation Exercice Musculaire

Plus en détail

Recommandations nationales sur le travail posté

Recommandations nationales sur le travail posté CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Recommandations nationales sur le travail posté Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire

Plus en détail

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments!

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! Josiane Laramée B.Sc. Kinésiologue (819) 623-1228 #6479 CSSS ANTOINE-LABELLE SMASH Automne 2013 L activité physique Vos attentes 3*3*3 Définition

Plus en détail

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT

Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Bénéfices psychosociaux des activités physiques pour les personnes souffrant d une maladie chronique Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

SPORT-SANTE Un double enjeu : Santé et Economique

SPORT-SANTE Un double enjeu : Santé et Economique SPORT-SANTE Un double enjeu : Santé et Economique Pr Martine DUCLOS Pôle National Ressources Sport Santé Bien-être, Ministère des Sports Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition

Plus en détail

Coeur et glitazones: Ou en est on?

Coeur et glitazones: Ou en est on? Coeur et glitazones: Ou en est on? Les glitazones: des molécules polémiques... La polémique hépatique liée à la Troglitazone (effet molécule) Maintenant la polémique cardiaque Effet classe ou effet molécule?

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO. Dr Nguyen Dang Mai

La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO. Dr Nguyen Dang Mai + La réhabilitation pulmonaire dans la BPCO Dr Nguyen Dang Mai + Spirale du déconditionnement Maladie respiratoire Dyspnée Sédentarité Déconditionnement Dyspnée Young, 1983 Invalidité BPCO Capacité d effort

Plus en détail

30 ans de traitement des apnées du sommeil

30 ans de traitement des apnées du sommeil 30 ans de traitement des apnées du sommeil par Pression Positive Continue (PPC) Sandrine Launois Rollinat Laboratoire HP2 Hypoxie PhysioPathologie, UJF Laboratoire du Sommeil, Pôle Locomotion, Rééducation

Plus en détail

Activité physique et grossesse. Bengt Kayser

Activité physique et grossesse. Bengt Kayser Activité physique et grossesse Bengt Kayser Plan Obésité et activité physique: fat vs. fit Activité physique pendant la grossesse et le travail d accouchement Diabète gestationnel et activité physique

Plus en détail

L activité physique pendant la grossesse, pourquoi s y intéresser?

L activité physique pendant la grossesse, pourquoi s y intéresser? L activité physique pendant la grossesse, pourquoi s y intéresser? Dr. Benjamin Guinhouya Maître de conférences à la Faculté d Ingénierie et Management de la Santé Equipe Santé Publique : Epidémiologie

Plus en détail

Indication de lecture : Les références utilisées pour la rédaction de cette synthèse sont listées en fin de document.

Indication de lecture : Les références utilisées pour la rédaction de cette synthèse sont listées en fin de document. Avant-Propos L amélioration de l état nutritionnel de la population constitue un des piliers de la politique de santé publique, en France et en Europe. En 2001 est lancé la première édition du Programme

Plus en détail

Plan régional. Activités Physiques et Sportives à des fins de Santé

Plan régional. Activités Physiques et Sportives à des fins de Santé Plan régional Activités Physiques et Sportives à des fins de Santé 2013 2017 Table des matières Textes 1 Préambule 1 Quelques définitions 2 Recommandations 3 Le contexte régional 6 Les objectifs de ce

Plus en détail

Sport et Santé, le rôle des Ecoles Multisports? quelle éducation, pour quel projet, pour quel public?

Sport et Santé, le rôle des Ecoles Multisports? quelle éducation, pour quel projet, pour quel public? Sport et Santé, le rôle des Ecoles Multisports? quelle éducation, pour quel projet, pour quel public? Spécificités de l enfant Dr Hélène Thibault Pédiatre Hôpital des Enfants Chu de Bordeaux Répop Aquitaine

Plus en détail

Programme national retenu dans le cadre de l appel à projet du Ministère de la Santé et des Sports «Activité physique et personnes

Programme national retenu dans le cadre de l appel à projet du Ministère de la Santé et des Sports «Activité physique et personnes Programme national retenu dans le cadre de l appel à projet du Ministère de la Santé et des Sports 2009 «Activité physique et personnes atteintes de maladies chroniques» La F.F.N. quelles missions? Répondre

Plus en détail

Cyclotourisme et santé

Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Pratiquer le cyclotourisme En dehors de tout esprit de compétition est bénéfique pour la santé Les études de l INSERM confirment ce qui était seulement pressenti

Plus en détail

texte Claire Mathurin Sarah Maurit

texte Claire Mathurin Sarah Maurit 1 texte Nouvelle campagne de sensibilisation de l association Attitude Prévention «Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes.» Agence Entre nous soit dit Claire Mathurin Agence Sarah Entre

Plus en détail

Psychologie du développement Si on commençait par la fin? Pr. Grégory NINOT

Psychologie du développement Si on commençait par la fin? Pr. Grégory NINOT Psychologie du développement Si on commençait par la fin? Pr. Grégory NINOT Directeur du laboratoire Epsylon, Université Montpellier www.lab-epsylon.fr Un âge, mais lequel, dans quel contexte? Quel âge

Plus en détail

Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous?

Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous? Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous? The 15th VN-France-Asia-Pacific conference on Ob/Gyn May 2015 Pr N Chabbert-Buffet Reproductive Medicine Paris University Hospitals Pierre and Marie

Plus en détail

LES BIENFAITS DE L ACTIVITE PHYSIQUE SUR LA SANTE ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE

LES BIENFAITS DE L ACTIVITE PHYSIQUE SUR LA SANTE ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE LES BIENFAITS DE L ACTIVITE PHYSIQUE SUR LA SANTE ETAT DES LIEUX DE LA RECHERCHE Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied et Laboratoire de Nutrition Humaine,CRNH Auvergne Clermont-Ferrand,

Plus en détail

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 LEGISLATION LOI n 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé chapitre II

Plus en détail

Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives

Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives Activités Physiques et Sportives dans le cadre du PNNS 3 Perspectives CRALIM Domaine des Pierres 23 juin 2011 Dr MC Galland Direction de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale marie-claude.galland@jeunesse-sports.gouv.fr

Plus en détail

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO -

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO - Activités physiques chez les enfants Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier - 35400 SAINT-MALO - Qui pratique aujourd hui une activité physique? L obésité aujourd hui! Problématiques propres à l enfant

Plus en détail

31/10/2013. Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement?

31/10/2013. Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Service Intervention et Gestion en Activités physiques et sportives (ULg) Liège Le 30

Plus en détail

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde La place de la santé dans la politique sportive Du Département de la Gironde La santé : une compétence obligatoire du Département au travers de l action sociale, essentiellement autour des jeunes enfants

Plus en détail

Les fondements scientifiques du sport-santé

Les fondements scientifiques du sport-santé Les fondements scientifiques du sport-santé Pr Martine DUCLOS Pôle National Ressources Sport Santé Bien-être, Ministère des Sports Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition

Plus en détail

Evaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique (EIS-PA) urbaine sur l agglomération brestoise

Evaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique (EIS-PA) urbaine sur l agglomération brestoise Evaluation de l impact sanitaire de la pollution atmosphérique (EIS-PA) urbaine sur l agglomération brestoise 2009-2010 Yvonnick Guillois, Cire Ouest 1 Introduction Effets de la pollution atmosphérique

Plus en détail

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive F Schnell Médecine du Sport CHU Pontchaillou Rennes Certificat de non contre indication à la pratique

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE. Pourquoi? quand? comment? Professeur François VINCENT. Journée AACCC 20 mars 2014

ACTIVITE PHYSIQUE. Pourquoi? quand? comment? Professeur François VINCENT. Journée AACCC 20 mars 2014 ACTIVITE PHYSIQUE Pourquoi? quand? comment? Professeur François VINCENT Journée AACCC 20 mars 2014 Facteurs de développement d une cellule cancéreuse sédentarité ACTIVITE PHYSIQUE Pourquoi? Exposition

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Ruben Casado Arroyo Cardiologie. Hôpital Erasme Université Libre de Bruxelles

Fibrillation auriculaire. Ruben Casado Arroyo Cardiologie. Hôpital Erasme Université Libre de Bruxelles Fibrillation auriculaire Ruben Casado Arroyo Cardiologie. Hôpital Erasme Université Libre de Bruxelles La Fibrillation Auriculaire est le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque et correspond à

Plus en détail

Présentation Service de Nutrition de l Institut Pasteur de Lille

Présentation Service de Nutrition de l Institut Pasteur de Lille Présentation Service de Nutrition de l Institut Pasteur de Lille Coralie Berthier Responsable du pôle expertises et études cliniques en nutrition Institut Pasteur de Lille Présentation au Pôle Aquimer

Plus en détail

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support

4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support 4 ème Journée régionale des soins oncologiques de support L. KALUZINSKI 19/06/2015 ASTHENIE DEFINITION DIAGNOSTIC ETIOLOGIES PRISE EN CHARGE Sensation subjective en dehors d un effort récent, et cliniquement

Plus en détail

RESUME En prévention primaire :

RESUME En prévention primaire : 3 octobre 2015 RESUME En prévention primaire : - domaine cardio-vasculaire par diminution des facteurs de risques (HTA, obésité, hypercholestérolémie, diabète). - en cancérologie effet préventif démontré

Plus en détail

Dr Sandrine SOURDET Responsable Hôpital de jour de la Fragilité La Grave

Dr Sandrine SOURDET Responsable Hôpital de jour de la Fragilité La Grave Dr Sandrine SOURDET Responsable Hôpital de jour de la Fragilité La Grave Vieillissement de la population: 30% de l accroissement de la population totale est due à l accroissement de la population âgée

Plus en détail

Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac. Centre d aide aux fumeurs. Traitements médicamenteux disponibles

Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac. Centre d aide aux fumeurs. Traitements médicamenteux disponibles Le tabagisme: Envisagez l arrêt Cédulez vous une date! Défi-Tabac Centre d aide aux fumeurs Traitements médicamenteux disponibles 15 e colloque de Solareh à Mont-Tremblant du 14 au 16 mai 2012 VIN A des

Plus en détail

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé

RÉHABILITATION. accompagnement individualisé RÉHABILITATION accompagnement individualisé Choisir un programme de RÉHABILITATION adapté à chaque situation de vos patients chroniques ENTRAINEMENT GÉNÉRALISÉ SUPPORTS ADDITIONNELS PROGRAMME SPÉCIFIQUE

Plus en détail

Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2

Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2 Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2 Jean-Luc Grillon Médecin conseiller DRDJS/DRDASS/GRSP Champagne-Ardenne Correspondant régional PNNS DGS et SFSP, 17 mars 2009 Définition

Plus en détail

Licence STAPS L1 S1 APS et santé

Licence STAPS L1 S1 APS et santé D. Chapelot 2016-17 Licence STAPS L1 S1 APS et santé Qu est-ce qui est le plus compatible avec votre agenda professionnel? Faire de l exercice 30 min par jour ou être mort 24 h par jour? Volume horaire

Plus en détail

Politiques de prévention

Politiques de prévention Politiques de prévention L importance de la consultation médicale autour des habitudes de vie P O L I T I Q U E S DE PRÉVENTION Colloque organisé par la Fondation PiLeJe 19 SEPTEMBRE 2012 Mercredi 19 septembre

Plus en détail

51 e CONGRES DE L A.M.U.B.

51 e CONGRES DE L A.M.U.B. 51 e CONGRES DE L A.M.U.B. Traitement hypolipémiant en Gériatrie. Dr. E. SCHILS Gériatre Service de Gériatrie C.H.U. TIVOLI Session Actualités diagnostiques et thérapeutiques. Modérateurs : Drs A. FIRKET,

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique Sandrine Launois,, Jean Louis Pépin, P Renaud Tamisier, Patrick Lévy L et Jean Philippe Baguet Pôle RééR ééducation et Physiologie,

Plus en détail

ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN. Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue

ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN. Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue ACTIVITÉ PHYSIQUE ET CANCER DU SEIN Présenté par Catherine Marier, Kinésiologue BIENFAITS DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE PRÉVENTION 30 minutes /jour d activité physique à intensité modérée 25 % risques de développer

Plus en détail

EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL

EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL EVALUATION DU PROGRAMME «SPORT SUR ORDONNANCE» DE SAINT PAUL 1 Congrès de Médecine Générale OI, le 23/04/2016 Céline DAMIANO et Quentin BAJEUX «SPORT SANTÉ SUR ORDONNANCE» : EVALUATIONS DU DISPOSITIF STRASBOURGEOIS

Plus en détail

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée)

CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME Niveaux d organisation Atome Molécule (ou composée) TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME 15 1 Niveaux d organisation 17 1.1. Atome 17 1.2. Molécule (ou composée) 18 1.3. Cellule 19 1.3.1. Différents types de cellules

Plus en détail

L aspirine 07/06/2011. Prévention primaire et secondaire des maladies cardio- et cérebrovasculaires: que peut-on proposer en 2011?

L aspirine 07/06/2011. Prévention primaire et secondaire des maladies cardio- et cérebrovasculaires: que peut-on proposer en 2011? Un homme de 55 ans vous consulte pour un bilan de santé. Aucune plainte. Connu pour une hypertension artérielle traitée par lisinopril et thiazide. Prévention primaire et secondaire des maladies cardio-

Plus en détail

PAF3O/4O DE LA SALLE Yan Leroux

PAF3O/4O DE LA SALLE Yan Leroux PAF3O/4O DE LA SALLE 2014-2015 Yan Leroux La santé? POURQUOI L INTÉRÊT? QUEL EST TON STYLE DE VIE Il est POSITIF ou NÉGATIF? LE CORPS HUMAIN A BESOIN DE BOUGER! Pour se développer, le corps humain a besoin

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux

Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Je m'informe sur l'action du tabac sur le coeur et les vaisseaux Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique Cardiologie

Plus en détail