ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux"

Transcription

1 ANTIBIOTIQUES révisions Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

2 b-lactamines Glycopeptides Fosfomycine Quinolones Sulfamides Rifampicine Nitrofuranes Imidazolés Parois et membranes ADN Aminosides Macrolides Acide fusidique, tétracyclines Phénicolés Synthèse protéique

3 Les principales Bêta-lactamines Famille Molécule Indication Mécanismes de résistance Pénicillines A Amoxicilline Ampicilline Strep. A, B, E. faecalis Strep. pneumoniae Entérobactéries Listeria Pénicilline M Oxacilline Staph. aureus Staph. non-aureus Pénicilline A + inhibiteur de bêta-lactamase Amox.+Ac. clavulanique Entérobactéries Staphylocoques RAS Modification PLP (PSDP) Bêta-lactamase RAS BMR Modification PLP (PLP2A) Bêta-lactamase haut niveau/spectre étendu BLSE Modification PLP (PLP2A) Céphalosporine 1 ère, 2 ème, 3 ème génération Ceftriaxone Céfotaxime Ceftazidime Entérobactéries PSDP, méningocoque Pseudomonas aeruginosa Céphalosporinase déréprimée ou BLSE RAS Efflux ou BLSE BMR Carbapénèmes Imipénème Méropénème Pseudomonas aeruginosa Entérobactéries C3G-R Imperméabilité Efflux Carbapénémase BHR

4 Staphylococcus aureus OXACILLINE Infection sévère BITHERAPIE Méthi-R suspecté ou confirmé Infection peu sévère OXACILLINE + GENTAMICINE VANCOMYCINE + GENTAMICINE BMR AMOX + Ac. CLAV FQ Fluoroquinolone RIF Rifampicine FOSFO Fosfomycine A. FUS. Acide fusidique PRISTI Pristinamycine

5 Streptococcus pyogenes AMOX Infection sévère BITHERAPIE Allergie β-lactamines AMOX + GENTAMICINE MACROLIDE / PRISTINAMYCINE FQ RIF CLIN Fluoroquinolone Rifampicine Clindamycine

6 Streptococcus pneumoniae AMOX Alternative / résistance haut niveau Méningite C3G / FQAP C3G C3G FQAP Cephalosporine 3 e gen. FQ anti-pneumococcique (Lévofloxacine)

7 Enterococcus spp. AMOX Infection urinaire Inf. abdominale Endocardite infectieuse AMOX / FURANES E. faecalis +++ E. faecium (+rare) C3G INEFFICACES AMOX + GENTA VANCO + GENTA

8 Listeria monocytogenes AMOX Infection grave AMOX + GENTA AMOX + COTRIMOXAZOLE C3G INEFFICACES

9 Neisseria meningitidis C3G En 2 e int. après antibiogramme Prophylaxie sujets contacts AMOX CIPROFLOXACINE RIFAMPICINE

10 Entérobactéries (E. coli ++) Cystite Pyélo non compliquée Autre type d infection RESISTANCES VARIEES FOSFO / FURANES / FQ C3G iv / FQ po Selon antibiogramme Sans gravité Gravité + AMOX/AcClav BMR IMIPENEME + AMIKACINE C3G + AMIKACINE

11 Résistance enzymatique : β-lactamases BMR β-lactamines pénicillines β-lactamases pénicillinases pénicillines + inhibiteur BL pénicillinases haut niveau céphalosporines C1G / C2G C3G céphalosporinases de bas niveau de haut niveau β-lactamases à spectre étendu (BLSE) BHR carbapénèmes carbapénémases

12 Pseudomonas aeruginosa CEFOTAXIME CEFTRIAXONE INEFFICACES OFLOXACINE FQAP INEFFICACES CEFTAZIDIME CIPROFLOXACINE IMIPENEME

13 Anaérobies METRONIDAZOLE AMINOSIDES SEULS INEFFICACES AMOX+Ac CLAV CLINDAMYCINE

14 Legionella pneumophila FQ MACROLIDES (AZITHROMYCINE) RIFAMPICINE BETA-LACTAMINES INEFFICACES

15 Association ou monothérapie? But des associations d ATB : Sévérité > Bactéricidie accrue (synergie) Path. inconnu > Elargissement du spectre Eviter la sélection de mutants résistants

16 Primum non nocere Balance bénéfice/risque MACROLIDES BACTERICIDIE - β-lactamines +++ FLUOROQUINOLONES +++ GLYCOPEPTIDES + TOXICITE SEVERITE AMINOSIDES ++++

17 Diffusion tissulaire Certains tissus et organes ne sont pas propices à la diffusion des antibiotiques : LCR et cerveau Prostate Oeil Os Végétations dans l endocardite infectieuse Utiliser des ATB à bonne diffusion : C3G, fluoroquinolones, fosfomycine, a. fusidique, rifampicine

18 Chez la femme enceinte Non contre-indiqués : Beta-lactamines Groupe MLS Fosfomycine Contre-indiqués au premier trimestre : Rifampicine Métronidazole Contre-indiqués sauf indication majeure : Glycopeptides Aminosides Cotrimoxazole Contre-indiqués : Tétracyclines, FQ

19 Faut-il faire un prélèvement bactériologique avant l antibiothérapie? TOUJOURS dès lors que l infection est sévère, ou que les bactéries impliquées peuvent être nombreuses ou de sensibilité inconstante >> méningite, endocardite SAUF lorsque le diagnostic clinique est facile >> scarlatine, impétigo, érysipèle, cystite simple SAUF lorsque l urgence est absolue : purpura fébrile, méningite sans accès hospitalier < 90 minutes

20 Voie IV ou PO? La voie IV est indiquée devant : Infection grave Antibiotique non disponible PO (aminoside, glycopeptide ) Troubles digestifs La voie PO est indiquée devant : Bonne biodisponibilité de l ATB (FQ +++) Bactérie très sensible à l ATB Infection peu sévère

21 Quelques exemples Erysipèle non compliqué Erysipèle : dermo-hypodermite aiguë non nécrosante Quels germes? Streptococcus pyogenes >> sensible amoxicilline, synergistines Faut-il faire un prélèvement? NON : diagnostic clinique, risque d échec mineur Faut-il mettre une association? NON : bactéries sensibles, diffusion correcte de l ATB Faut-il traiter en IV? NON : infection peu sévère, bonne biodisponibilité de l amoxicilline, prise en charge ambulatoire Au final : amoxicilline PO

22 Quelques exemples Cystite simple Cystite simple = cystite aiguë non récidivante de la femme non enceinte de moins de 65 ans Quels germes? E. coli +++ >> sensible FQ, fosfomycine Faut-il faire un prélèvement? NON : le risque d échec est mineur Faut-il mettre une association? NON : bactéries sensibles, diffusion urinaire correcte, terrain sain Faut-il traiter en IV? NON : infection peu sévère, bonne biodisponibilité des FQ Au final : fosfomycine, furanes ou FQ monothérapie

23 Quelques exemples Pyélonéphrite compliquée Quels germes? Entérobactéries Sensibles aux C3G, aminosides, FQ Faut-il faire un prélèvement? OUI : infection grave >> ECBU, hémocs Faut-il mettre une association? OUI : infection grave non documentée Faut-il traiter en IV? OUI Au final : bithérapie C3G+aminoside ou FQ+aminoside

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Utilisation antibiotique = Résistance DANS et HORS Etablissements de soins BMR Innovation pharmaceutique Impasse thérapeutique

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Dr Oana DUMITRESCU MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr Objectifs du cours Critères de choix microbiologiques d un antibiotique

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016

ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance. Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 ANTIBIOTIQUES sensibilité et résistance Jean-Philippe Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 En 1897, à Lyon, France Ernest Duchesne 1928 : Alexander Fleming L ère des antibiotiques

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêts : Tatiana Galpérine

Déclaration de conflits d intérêts : Tatiana Galpérine Mise en perspective : Recommandations AFSSAPS pour le Traitement des Infections Urinaires Communautaires et données des réseaux de l Onerba Dr Tatiana GALPERINE Hôpital Tenon Service des Maladies Infectieuses

Plus en détail

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE

BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE BASES MICROBIOLOGIQUES DU CHOIX ET DU SUIVI DE L ANTIBIOTHERAPIE Christine SEGONDS Praticien Hospitalier Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Institut Fédératif de Biologie, Purpan Critères de choix d

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques

Le bon usage des antibiotiques Le bon usage des antibiotiques Docteur Philippe Arsac Médecine interne CHR, Orléans @fmc36 Villedieu-sur-Indre 19/04/2012 Le bon usage des antibiotiques Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les bactéries multi résistantes (BM) CHATELAIN émi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les différentes BM Entérobactéries productrices de β-lactamase à spectre étendu (EBLSE) : épidémies tendance à la diffusion

Plus en détail

Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime Ceztazidime Aztreonam Cefe

Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime Ceztazidime Aztreonam Cefe Lecture interprétative de l antibiogramme des entérobactéries Dr Roughyatou Ka Antibiotiques à tester Amoxicilline Amox +ac clav Ticarcilline Piperacilline Cefalotine Cefoxitine Ceftriaxone oucefotaxime

Plus en détail

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui

LES ANTIBIOTIQUES. Dr Charaoui LES ANTIBIOTIQUES Dr Charaoui MOLECULES QUI DETRUISENT OU BLOQUENT LA CROISSANCE DES BACTERIES PRODUITS PAR : DES BACTERIES OU DES CHAMPIGNONS PAR SYNTHESE OU HEMISYNTHESE ATB INFECTIONS BACTERIENNES +++

Plus en détail

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin MIDI 2014/2015 Principes généraux (1) Quand prescrire une antibiothérapie? Infection bactérienne (+++): trop d antibiotiques

Plus en détail

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles - b-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Mars 2010 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène

Plus en détail

VANCOMYCINE. Cocci à Gram (+): en particulier staphylocoques méti-r et pneumocoques péni-r

VANCOMYCINE. Cocci à Gram (+): en particulier staphylocoques méti-r et pneumocoques péni-r VANCOMYCINE REMARQUES PRELIMINAIRES Antibiotique presque toujours efficace contre les staphylocoques méti-r mais des résistances authentiques ont été décrites. Elle est 10 fois moins active que l oxacilline

Plus en détail

I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE

I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE 64 I/ RESULTATS DE LA SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES I-1 PROFIL GLOBAL DE SENSIBILITE DES SOUCHES DE STREPTOCOCCUS PNEUMONIAE Tableau VII: Profil de sensibilité des souches de Streptococcus pneumoniae Antibiotiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHÉRAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTÉRIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations publiées en

Plus en détail

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin

Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin MIDI 2015/2016 Principes généraux (1) Quand prescrire une antibiothérapie? Infection bactérienne (+++): trop d antibiotiques

Plus en détail

Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif

Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif Mécanismes de résistance aux antibiotiques des bactéries à gram positif Pr. M. Maurin DU Thérapeutiques anti-infectieuses CHU de Grenoble, Université Joseph Fourier Bactéries à Gram positif - Staphylococcus

Plus en détail

Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES

Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES Du Bon Usage Des FLUOROQUINOLONES Service des maladies infectieuses et Tropicales Professeur Bruno MARCHOU CHU Toulouse Remerciements aux Dr Alexa Debard et Marion Grare 18/11/2015 BM, Bon usage FQ 1 Des

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE

ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE ANTIBIOTHERAPIE CHEZ L ADULTE ET LE SUJET AGE R. Abdelmalek Le 19/03/2010 INTRODUCTION Antibiothérapie: changer pronostic des infections Prescriptions abusives: antipyrétiques!!! Manque de formation en

Plus en détail

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements

de prévalence des infections nosocomiales et des traitements Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux en établissement de santé France, mai - juin 2012 Les principaux chiffres clés En 2012, l enquête nationale

Plus en détail

Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence. T Doco-Lecompte 22 Mai 2007

Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence. T Doco-Lecompte 22 Mai 2007 Association d antibiotiques en dehors des situations d urgence T Doco-Lecompte 22 Mai 2007 Les arguments pour une association Synergie d action Augmenter la vitesse de bactéricidie Eviter la sélection

Plus en détail

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES

MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES MECANISMES DE RESISTANCE DES BACTERIES VIS-À-VIS DES ANTIBIOTIQUES Procaryotes et Eucaryotes Virus Bactéries Champignons Bactéries Non pathogènes Pathogènes Pathogènes par opportunisme Infection Infection

Plus en détail

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider?

La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? Réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Normandie La concertation au cas par cas : Quel dialogue clinico-microbiologique avant de décider? à propos d'un dossier

Plus en détail

Tableaux avec les antibiothérapies proposées dans le pied diabétique infecté. Recommandations 2007 sur la prise en charge du pied diabétique infecté

Tableaux avec les antibiothérapies proposées dans le pied diabétique infecté. Recommandations 2007 sur la prise en charge du pied diabétique infecté Tableaux avec les antibiothérapies proposées dans le pied diabétique infecté Recommandations 2007 sur la prise en charge du pied diabétique infecté Facteurs généraux et choix de l ATB Facteurs associés

Plus en détail

Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND DESC Réanimation Médicale

Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND DESC Réanimation Médicale Quiz Antibiogramme CÉLINE PULCINI NICOLAS DEGAND 05.06.2013 DESC Réanimation Médicale Gram + Cherchez l erreur Que pensez-vous de cet antibiogramme de S. aureus: Pénicilline G R Amoxicilline S Amoxicilline+acide

Plus en détail

Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés

Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés Règles de Bon Usage des Antibiotiques : les 10 points clés Pr Christian Chidiac La Croix Rousse 1 Le Dilemne Comportement individuel Comportement collectif 2 La Prescription Raisonnée Faut-il prescrire

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Adnene TOUMI Service des Maladies Infectieuses CHU Fattouma Bourguiba Monastir. Monastir le

CAS CLINIQUE. Dr Adnene TOUMI Service des Maladies Infectieuses CHU Fattouma Bourguiba Monastir. Monastir le CAS CLINIQUE Dr Adnene TOUMI Service des Maladies Infectieuses CHU Fattouma Bourguiba Monastir Monastir le 28.11.2008 Patient âgé de 54 ans, diabétique sous insuline 5.08.2008 : AVP avec TC temporal gauche

Plus en détail

Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies

Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Haute-Normandie Les leçons de l EPP : restreindre la durée des antibiothérapies «comment couper les fourchettes?»

Plus en détail

L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE

L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE (LART) Pr. Boutiba- Ben Boubaker I. Directrice du Laboratoire de Recherche Résistance aux Antimicrobiens LR99ES09 Faculté de Médecine de Tunis Université Tunis El Manar Laboratoire

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne Juin 2016 Dr Aurélie Marquet - MedQual Objectifs Objectif Améliorer la prescription des antibiotiques dans les Ehpad Objectifs secondaires

Plus en détail

Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Lecture et Interprétation de l antibiogramme Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes 2006-2007 Jocelyne Caillon MCU-PH Généralités sur les antibiotiques Définition Toute substance, naturelle, synthétique ou hémisynthétique, capable d

Plus en détail

Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif

Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif Mécanismes et épidémiologie des résistances aux antibiotiques chez les bactéries à gram négatif Pr. M. Maurin DU Thérapeutiques anti-infectieuses CHU de Grenoble, Université Joseph Fourier Bactéries à

Plus en détail

Etat des lieux de la résistance. Emmanuelle Varon AP-HP, HEGP, Paris

Etat des lieux de la résistance. Emmanuelle Varon AP-HP, HEGP, Paris Etat des lieux de la résistance Emmanuelle Varon AP-HP, HEGP, Paris BACTÉRIES À GRAM POSITIF E. VARON Séminaire BUA 19/10/2017 2 SARM : évolution du % au sein de l espèce et de l incidence Réseau APHP

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections Respiratoires Basses. S. NAFTI Clinique des Maladies Respiratoires «Ibn Zohr» CHU Mustapha

Antibiothérapie des Infections Respiratoires Basses. S. NAFTI Clinique des Maladies Respiratoires «Ibn Zohr» CHU Mustapha Antibiothérapie des Infections Respiratoires Basses S. NAFTI Clinique des Maladies Respiratoires «Ibn Zohr» CHU Mustapha 1 En Algérie Infections respiratoires basses Epidémiologie Enfants : (1 à 14 ans)

Plus en détail

COPACAMU Comment traiter en ambulatoire les infections Pulmonaires, urinaires, cutanées. Cas cliniques. Sékéné BADIAGA Hôpital Nord Marseille

COPACAMU Comment traiter en ambulatoire les infections Pulmonaires, urinaires, cutanées. Cas cliniques. Sékéné BADIAGA Hôpital Nord Marseille COPACAMU 2011 Comment traiter en ambulatoire les infections Pulmonaires, urinaires, cutanées Cas cliniques Sékéné BADIAGA Hôpital Nord Marseille Cas clinique 1 Femme de 36 ans, sans ATCD Séjour touristique

Plus en détail

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB

Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires. 2e JPCB 2 ème Journée Paramédicale de Pathologie Infectieuse Antibiothérapie au long cours dans les infections ostéo-articulaires Dr Raphaël Lepeule Service de Médecine Interne - Hôpital Beaujon 13 novembre 2012

Plus en détail

Cas clinique. Guyen, L.Legout des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing

Cas clinique. Guyen, L.Legout des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing Cas clinique Dr E. Senneville,, S. N GuyenN Guyen, L.Legout Service Régional R des Maladies Infectieuses CH de Tourcoing 2 ème JRIPD, 1 er Juin 2007 Cas? Mrs H. Kimberly, 64 ans? Diabète connu depuis plus

Plus en détail

Antibiotiques à tester

Antibiotiques à tester Lecture interprétative de l antibiogramme des Staphylocoques Dr Rokhaya Diagne Antibiotiques à tester - Pénicilline G, oxacilline - Kanamycine, tobramycine, gentamicine - Pefloxacine, ciprofloxacine -

Plus en détail

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire

Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour de cas cliniques L infection urinaire Journée régionale, Jeudi 9 Juin 8 : Antibiotiques et résistance: est-il trop tard? L exemple des fluoroquinolones. Le bon usage des fluoroquinolones : confrontations cliniciens bactériologistes autour

Plus en détail

Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes

Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes Confronter ses consommations d antibiotiques et ses résistances bactériennes François CARON Sophie BOYER Isabelle TIRET CHU de Rouen OMEDIT 15 juin 2014 1 Confronter ses consommations antibiotiques et

Plus en détail

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 Définitions des BMR Bactéries résistantes à de nombreux ATB (littéralement plus

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION... 4 II- CLASSIFICATION... 6

PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION... 4 II- CLASSIFICATION... 6 PLAN INTRODUCTION... 1 GENERALITES SUR LES ANTIBIOTIQUES... 3 HISTORIQUE... 3 I- DEFINITION.... 4 II- CLASSIFICATION... 6 II-1- LES ANTIBIOTIQUES INHIBITEURS DE LA SYNTHESE DU PEPTIDOGLYCANE... 6 II-1-1-

Plus en détail

Les cocci à Gram positif

Les cocci à Gram positif JNI 25 Résistance aux antibiotiques : des chiffres de l ONERBA au bon usage Les cocci à Gram positif Jérôme ROBERT pour le Conseil Scientifique de l ONERBA JNI 25 Place des bactéries à Gram + dans les

Plus en détail

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes

Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution. Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes Recommandation sur la prise en charge des IU chez les personnes âgées en institution Olivier Baud Arlin Auvergne-Rhône-Alpes QCM 1 : L interprétation du résultat d un ECBU doit prendre en compte : 1. La

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD

Bon usage des antibiotiques en EHPAD Bon usage des antibiotiques en EHPAD Docteur Monique DUVIQUET Gériatre Hôpital Vaugirard Gabriel Pallez AP-HP 1ere Journée sur le Risque infectieux en EHPAD dans la région Île de France CCLIN Paris Nord

Plus en détail

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne. Novembre 2014

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne. Novembre 2014 Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne Novembre 2014 Contexte Pré-requis: Ehpad ayant participé à l état des lieux sécurité du circuit du médicament et bon usage des ATB 179

Plus en détail

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse

DUCIV Introduction. Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse DUCIV 2016 Introduction Pr Christian Chidiac Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Croix Rousse Pré-test* * Grade 5/5 (très difficile) Pre-test 1 Gertrude 68 ans, consulte pour dyspnée. L examen

Plus en détail

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes

RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED. Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES METHODES D ETUDED Pr.. Émérite A. PHILIPPON Faculté de Médecine Paris Descartes INTRODUCTION CMI (mg/l) Concentrations cliniques: c, C, d, D Catégorie clinique : S, I, R Antibiogramme

Plus en détail

C3G & C4G. Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble

C3G & C4G. Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble C3G & C4G Isabelle PIERRE Maladies Infectieuses CHU Grenoble PLAN Généralités: > pharmaco > diffusion > effets secondaires > allergie Spectre d action Résistance: céphalosporinase & BLSE Ecologie: Ceftriaxone

Plus en détail

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE Dr.HENNICHE HCA INTRODUCTION Les principaux critères de choix d un antibiotique sont: -le premier critère est son activité propre par rapport

Plus en détail

Prévalence et bon usage de l antibioth. antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2

Prévalence et bon usage de l antibioth. antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2 Journée ALIAS 29 mars 2011 Spa 2 Prévalence et bon usage de l antibioth antibiothérapie : Résultats Nord Pas de Calais de l enquête SPILF-ONERBA SPA2 S. Alfandari Infectiologie/Hygiène CHRU Lille/CH Tourcoing

Plus en détail

Annexe 8.5 Surveillance des consommations d antibiotiques, résultats 2014 détaillés pour les ESSR

Annexe 8.5 Surveillance des consommations d antibiotiques, résultats 2014 détaillés pour les ESSR Annexe 8.5 Surveillance des consommations d antibiotiques, résultats 2014 détaillés pour les ESSR Distribution des consommations d'antibiotiques en Médecine pour les ESSR (N=15) J01C+J01D -lactamines 50,6

Plus en détail

BMR BMR. Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) MM 06/05/2016

BMR BMR. Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) MM 06/05/2016 MM 06/05/2016 Antibiothérapie, Résistances bactériennes et Bactéries multi-résistantes (BMR) Dr. E. DENES Service de Maladies Infectieuses CHU Limoges Saint Léonard de Noblat 19/09/2013 BMR 2 BMR 3 1 BMR

Plus en détail

Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades.

Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades. Escherichia coli, définition, épidémiologie des résistances. Zahar JR. K Moumile. Service de microbiologie hygiène, CHU Necker Enfants malades. Escherichia coli est l une des espèces bactérienne les plus

Plus en détail

L'antibiogramme "ciblé" selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens

L'antibiogramme ciblé selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens L'antibiogramme "ciblé" selon les nouvelles recommandations du CA-SFM : un masque pour ouvrir les yeux des cliniciens Journée régionale des référents en antibiothérapie de Normandie 6 juillet 2017 Dr Marie

Plus en détail

Actualisation infections urinaires

Actualisation infections urinaires Actualisation infections urinaires Dr Blandine Cattier, biologiste, référent ATB, CHIC Amboise & Château-Renault 21/10/2014 1 34 pages 21/10/2014 2 21/10/2014 3 21/10/2014 4 Ce qui est nouveau : Terminologie

Plus en détail

Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie

Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie 6 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie Infection intra-abdominale aiguë et antibiothérapie Docteur Elise Fiaux Service des Maladies Infectieuses CHU de Rouen Laboratoire GRAM EA2656 Mr

Plus en détail

Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries

Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries Etude de cas Analyse critique d antibiogrammes - Entérobactéries Journées de formation RESAPATH-12-13/11/2008 Danièle Meunier Objectifs Définir un antibiogramme adapté à toutes les Entérobactéries en fonction

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES GENERALITES

ANTIBIOTIQUES GENERALITES GENERALITES ANTIBIOTIQUES Les antibiotiques sont des substances chimiques, qui empêchent la multiplication des bactéries ; Ils ont une toxicité sélectivement dirigée contre les bactéries (cellules procaryotes),

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE

DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES CHEZ L ADULTE RBP IU adulte JRI Nancy 18 octobre 2008 Choix antibiotiques : principes généraux Critères de choix des schémas

Plus en détail

G. Brunin CH Boulogne M. Roussel Delvallez CHU Lille

G. Brunin CH Boulogne M. Roussel Delvallez CHU Lille G. Brunin CH Boulogne M. Roussel Delvallez CHU Lille Cas clinique 1 Un patient de 60 ans, diabétique et bronchopathe chronique, est hospitalisé dans un service de médecine pour une pneumonie aiguë communautaire.

Plus en détail

Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme. Conflits d intérêt. Aucun. Plan. Des faits marquants

Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme. Conflits d intérêt. Aucun. Plan. Des faits marquants Antibiotiques - Actualités Bonnes pratiques de l antibiogramme Conflits d intérêt Aucun Dr Jacques THIERRY Groupe Dyomedea Lyon France jacques.thierry@dyomedea.eu 1 2 Plan - Quelques faits marquants -

Plus en détail

FORMATION MAITRE STAGE ANTIBIOTHERAPIE

FORMATION MAITRE STAGE ANTIBIOTHERAPIE FORMATION MAITRE STAGE ANTIBIOTHERAPIE 12/11/2015 Maitre de stage - Antibiothérapie 1 I - Utilisation rationnelle des antibiotiques 1 Consommation des antibiotiques 12/11/2015 Maitre de stage - Antibiothérapie

Plus en détail

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique

3.78. Famille pharmacologique Dérivé de l' acide fosfonique MOLECULES RECOMMANDEES POUR LE DES INFECTIONS URINAIRES DE L' ADULTE (normo-rénal et normo-hépatique, en dehors de la femme enceinte) AFSSAPS 2008 En fond grisé les molécules du livret thérapeutique CH

Plus en détail

PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES

PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES PLACE DES QUINOLONES DANS LES IU BASSES JL GRAVERON OMEDIT CENTRE 22 SEPTEMBRE 2016 Antibiothérapie cystite aiguë simple (SPILF 2014) Traitement probabiliste avec SFU + BU 1ᵉ intention: FOSFOMYCINE trométanol

Plus en détail

β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle

β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle β-lactamines : Lecture interprétative de l antibiogramme Pr ag. Boutiba-Ben Boubaker I. Laboratoire de Microbiologie Hôpital Charles Nicolle Février 2009 INTRODUCTION Lecture interprétative de l antibiogramme

Plus en détail

PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME. Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu

PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME. Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu PIEGES DE L ANTIBIOGRAMME Dr. Alexandra DOLOY Service de Bactériologie (Pr. C. Poyart) GH Cochin-Broca-Hôtel-Dieu DESC de Médecine D urgence 15 juin 2012 Antibiogramme = détermination de la sensibilité

Plus en détail

Traitements des infections urinaires

Traitements des infections urinaires Pierre Renaudin Laboratoire de Pharmacie Clinique Année 2016-2017 Traitements des infections urinaires Généralités Recommandations Critères de choix thérapeutiques Optimisation thérapeutique Définition

Plus en détail

R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009

R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009 R. Abdelmalek - H. Tiouiri Benaissa Collège de pathologie infectieuse Le 3 Avril 2009 Introduction Encore appelés streptogramines Apparentés aux macrolides: Spectre proche Mode d action proche Structure

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

Endocardite infectieuse Prescription systématique d un aminoside

Endocardite infectieuse Prescription systématique d un aminoside Endocardite infectieuse Prescription systématique d un aminoside Charles CAZANAVE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Groupe Hospitalier Pellegrin Introduction - Aminosides ou aminoglycosides

Plus en détail

PLACE DES FLUOROQUINOLONES CHEZ L ADULTE. Pr Th. MAY 20 mars 2007

PLACE DES FLUOROQUINOLONES CHEZ L ADULTE. Pr Th. MAY 20 mars 2007 PLACE DES FLUOROQUINOLONES CHEZ L ADULTE Pr Th. MAY 20 mars 2007 Diarrhées TIAC à Salmonella non typhique Cipro p.o 500 mg x 2 5 j Fièvre typhoïde Cipro p.o 500 mg x 2 7 j Diarrhée bactérienne (Yersinia,

Plus en détail

JNI 2006 Résistance associée chez les cocci à Gram positif

JNI 2006 Résistance associée chez les cocci à Gram positif Résistance associée chez les cocci à Gram positif Jérôme ROBERT pour le Conseil Scientifique de l ONERBA Résistance associée Résistance associée = résistance à une autre famille antibiotique par un autre

Plus en détail

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631)

Tableau 1. Distribution des souches d E. coli Prélèvements 2005 (5631) Les BMR qui cumulent de nombreuses résistances acquises posant des problèmes particuliers par leur fréquence ou leurs conséquences thérapeutiques, tant à l hôpital (S. aureus résistants à la méticilline,

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Du Bon Usage des Antibiotiques. Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010

Du Bon Usage des Antibiotiques. Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010 Du Bon Usage des Antibiotiques Pierre-Marie Roger Infectiologie Centre Hospitalier Universitaire de Nice FMC AMIFORM Paris, Septembre 2010 Principes de prescription des ATB Spectre d activité (CMI) Diffusion

Plus en détail

I- Le mécanisme d action

I- Le mécanisme d action Les GLYCOPEPTIDES I- Le mécanisme d action = La paroi bactérienne Phase pariétale de la biosynthèse du PG Rappel: Les précurseurs du PG N-acétylmuramine N-acétylglucosamine L-R1 D-Glu L-R3 D-Ala D-Ala

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES RÉFÉRENTIEL : Page 1/12 INFECTIONS URINAIRES SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE 2014 DE LA SOCIÉTÉ DE PATHOLOGIE INFECTIEUSE DE LANGUE FRANÇAISE (SPILF) ET DU CNGOF (DÉCEMBRE 2015). (TEXTE COMPLET TÉLÉCHARGEABLE

Plus en détail

Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel

Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel Antibiothérapie des infections ostéo- articulaires sur matériel F. Lucht,, C. Cazorla Université Jean Monnet et CHU Saint Etienne Lyon, le 26 Novembre 2008 Influence du matériel sur l antibiothérapie Inactivité

Plus en détail

Antibiothérapie de la cystite simple :

Antibiothérapie de la cystite simple : Antibiothérapie de la cystite simple : Traitement de 1ère intention = fosfomycine-trométamol en dose unique (très peu de résistance, bons coefficients d'éradication clinique et microbiologique, bonne tolérance,

Plus en détail

Les Bêta-lactamines. DUCIV Lyon Le 1 er décembre Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman

Les Bêta-lactamines. DUCIV Lyon Le 1 er décembre Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman Les Bêta-lactamines DUCIV Lyon Le 1 er décembre 2016 Dr. Thibaut Challan Belval Service d infectiologie CH Alpes-Léman Conflits d intérêt Aucun Plan La plus grande famille d antibiotiques, comprend: 1.

Plus en détail

Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval

Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval Bactérie Multi Résistante (BMR) Bactérie Hyper Résistante (BHRe) Dr F-O.Mallaval Quel est le problème majeur avec les bactéries? Notamment avec les BMR, BHR mais aussi les autres La bactérie ex: Escherichia

Plus en détail

Dr Corinne ROUSSELIN Biologiste médical Hôpital la MUSSE BP St Sébastien de Morsent

Dr Corinne ROUSSELIN Biologiste médical Hôpital la MUSSE BP St Sébastien de Morsent 2 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie des établissements de santé de Haute-Normandie Les antibiotiques : une ressource à préserver Jeudi 23 juin 2011 Rouen Observatoire des Médicaments,

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES

ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES ANTIBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES H. GEORGES SERVICE DE REANIMATION. CH TOURCOING Mortalité à la phase aigue : 20 % Séquelles : 30 % avec la rapidité de la stérilisation du LCR

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008

ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES. L ADULTE Recommandations Tunisiennes. M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 ANTIBIOTHERAPIE DES PYELONEPHRITES AIGUES D ORIGINE D COMMUNAUTAIRE DE L ADULTE Recommandations Tunisiennes M. CHAKROUN Sfax, 17 Octobre 2008 INTRODUCTION La pyélonéphrite aigue (PNA) est une infection

Plus en détail

Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous?

Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous? Les nouvelles molécules et leur positionnement un intérêt pour tous? Dr Frédéric BASTIDES Infectiologue OMEDIT-Centre Val de Loire Service des Maladies Infectieuses et de Médecine Interne CHU de TOURS

Plus en détail

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte

Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte Comité de pilotage des recommandations SPILF/AFU 2014 Patrick Coloby Membre du

Plus en détail

Intérêt des dosages antibiotiques. A. Carricajo, G. Aubert CHU Saint-Etienne

Intérêt des dosages antibiotiques. A. Carricajo, G. Aubert CHU Saint-Etienne Intérêt des dosages antibiotiques A. Carricajo, G. Aubert CHU Saint-Etienne Journées de formation continue Infections ostéoarticulaires Lyon 26 novembre 2008 Pourquoi doser? (1) Grande variabilité inter

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

Rapport sur les consommations d'antibiotiques et les résistances bactériennes des établissements de la région Grand Est.

Rapport sur les consommations d'antibiotiques et les résistances bactériennes des établissements de la région Grand Est. Rapport sur les consommations d'antibiotiques et les résistances bactériennes des établissements de la région Grand Est Annuel 2016 L équipe Consores : Dr Sandrine Boussat Pr Christian Rabaud Dr Ludovic

Plus en détail

Infections urinaires. Pr André Cabié

Infections urinaires. Pr André Cabié Infections urinaires Pr André Cabié Infections urinaires Agents causals Espèces bactériennes en cause Espèces Cystite simple Autres formes Escherichia coli 70-85% 85-90% Staphylococcus saprophyticus 5-10%

Plus en détail

Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques. Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges

Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques. Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges Principes fondamentaux de la prescription des antibiotiques Eric DENES Maladies Infectieuses, CHU Limoges Rappel sur les antibiotiques Alexander Flemming, 1929 Ernest Duchesne 1897 Thèse de Médecine Mode

Plus en détail

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++)

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++) OBJECTIFS Connaître la nouvelle terminologie et les nouvelles stratégies thérapeutiques. Modifier sa pratique dans la gestion des infections urinaires. CONTEXTE 1. La recommandation SPILF de juin 2008

Plus en détail

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance

Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte à l ère de la multi-résistance 43ème Colloque national des Biologistes des Hôpitaux 5 au 7 novembre 2014 Marseille

Plus en détail

Céphalosporines. Principaux produits, spectre et pharmacologie. Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine

Céphalosporines. Principaux produits, spectre et pharmacologie. Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine Céphalosporines Principaux produits, spectre et pharmacologie Pr Marie-Caroline Meyohas Dr Jérôme Pacanowski Hôpital St Antoine Janvier 2007 Céphalosporines Céphalosporines de première génération (C1G)

Plus en détail

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe SARM, ABRI, E.BLSE ERG et EPC des BMR à l émergence des BHRe O. Meunier Equipe Opérationnelle d Hygiène J. Exinger Laboratoire de Bactériologie F. Kara Référent Antibiothérapie Service de Médecine Interne

Plus en détail

Bon usage de l amoxicilline acide clavulanique

Bon usage de l amoxicilline acide clavulanique 3 ème journée des référents en antibiothérapie Bon usage de l amoxicilline acide clavulanique S. Provôt - Pharmacien - CHRU Tours 1 Une évaluation régionale des pratiques de prescription Contexte Suivi

Plus en détail

Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine

Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine Bactéries à Gram positif Résistants à la Vancomycine *Espèces du groupe des Bactéries lactiques Leuconostoc, Pediococcus, Lactobacillus *Retrouvées dans l environnement, les végétaux commensales oro-digestives

Plus en détail

Consommation ATB en 2010

Consommation ATB en 2010 Recommandations de bonnes pratiques en antibiothérapie en EHPAD S. Alfandari CH Tourcoing Mai 2013 Consommation ATB en 2010 Source: ANSM 11/12 Surconsommation des > 65 ans Source: CPAM NPC Des grosses

Plus en détail