PRST2 Alsace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRST2 Alsace 2010-2014"

Transcription

1 Pour un suivi complet du PRST2 Alsace, consulter le site : En bleu dans le texte, des compléments d informations suite à la réunion de pilotage du 12 avril DECISIONS DU GROUPE DE PILOTAGE RESTITUTIONS DES GROUPES OPERATIONNELS * * * I GROUPE 1 PILOTAGE par DIRECCTE présidé par S. SIFFERMANN en remplacement pour cette séance de D. MATHIEU Participants : 13 / 21 Point sur les participants aux 4 groupes d experts du PRST2 : o Au total : 49 présents / 88 inscrits pour les journées du 23 mars et 12 avril 2011 avec 22 nouveaux inscrits. Certains inscrits participent à plusieurs groupes de travail. o on note une meilleure participation aux réunions avec la venue de nouvelles personnes dans les groupes; notamment des médecins du travail de plusieurs services de santé au travail, quelques personnes du centre des jeunes dirigeants et quelques personnes d entreprises mais qui ne sont pas à l heure actuelle, suffisamment représentées. o Malheureusement, toujours aucun nouveau partenaire social. La liste de participants de chaque groupe de travail actualisée au 12 avril 2011, est accessible sur le site internet de la DIRECCTE Alsace. 1. Modification de l ordre de jour : Le point concernant la présentation des actions sur la gestion des âges par l ACTAL est reportée à la prochaine réunion du groupe de pilotage. 2. Approbation du relevé de décision du Mme SIFFERMANN rappelle que le comité de pilotage se réunit toujours à l issu des réunions des 3 comités techniques et que le relevé de décisions faisant office de compte rendu de ces réunions, est global. Le Dr Carine BONTEMPS souhaite avoir quelques précisions sur des points particuliers du dernier relevé de décision (communication de notoriété, chambres consulaires, sinistralité ) réponse lui est faite par Mme SIFFERMANN. Le compte rendu du est approuvé. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 1 / 14

2 3. Communication sur le PRST2 Une première communication institutionnelle, par M. MATHIEU a eu lieu lors du Comité Régional pour la Santé et l Autonomie (CRSA) du Le 6 avril le PRST2 lorrain et alsacien a été présenté en réunion plénière des Comités Techniques Régionaux (CTR) de la CRAMAM à Strasbourg. Les prochaines communications prévues auront lieu : - le 27 avril : lors de la commission de coordination des politiques de santé à l ARS. - le 28 avril de 9h à 10h lors d un petit déjeuner/conférence de presse, en partenariat DIRECCTE/CRAM/OPPBTP. Cette date coïncide avec la journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail. Le lieu de ce petit déjeuner reste à définir. - Le 1 er juillet aura lieu une présentation devant un public de relais et de démultiplicateurs, en présence du Directeur Général de l Agence Européenne de la Santé et de la Sécurité au Travail de Bilbao, M. TAKALA. - Il est également en projet de faire une présentation devant le Comité Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) - Mme GALLOIS propose de faire une restitution devant les entrepreneurs : «journée professionnelle» Elle proposera une date. En ce qui concerne le 28 avril : M. LALANNE propose d associer une entreprise à la conférence de presse, de préférence de petite taille, qui aurait des exemples d action en faveur de la santé et de la sécurité au travail. Plusieurs propositions sont faites : - SOCOMEC : plutôt facile d accès, groupe familial qui annonce des embauches, sont inscrits au G2 du PRST, mais entreprise d assez grande taille. - Garagiste «exemplaire». Contact à prendre avec la Corporation de l automobile du Bas-Rhin. Mais un «petit déjeuner» semble difficilement faisable dans un garage. - Possibilité de faire venir plusieurs représentants d entreprise du Haut Rhin et du Bas Rhin pour illustrer différents points, mais 1h serait insuffisant pour d une part présenter le PRST2 et d autre part l illustrer d actions concrètes. - STRACEL : mais c est un groupe européen et ce n est pas une petite entreprise. - SOPREMA : Sont attachés à la sécurité, ont des sites de production internationaux et ont des locaux pour recevoir. - Mme GALLOIS propose de voir auprès d un imprimeur - TECHNISOUDURE à Eschau, il s agit d une PME, familiale d environ 50 salariés, de chaudronnerie Inox, que la CRAM a déjà utilisé pour des témoignages. Bon exemple en matière de santé sécurité. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 2 / 14

3 Au total, compte tenu du délai court, d autres propositions dans un délai rapide sont encore faisables par mail. Une décision sera à prendre dans les 3 jours après les différentes prises de contact. Choix de l entreprise d accueil au 13 avril : Conférence de presse du lancement du PRST2 au Garage des Quinze, Quartier de l Orangerie à Strasbourg. L ACST et la COPMA ont initié dans ce garage la substitution de produits CMR. Le dépliant 4 pages sera remis à la presse. Le Dr BROM souhaite revoir ce document, notamment du fait qu il ne figure comme indicateur que les chiffres d AT/MP reconnus, or ce ne sont pas les seuls éléments d appréciation ; il y aurait aussi les données de l enquête SUMER, des déclarations MCP, etc. Quelques modifications pourront être faites en ce sens. M. LALANNE revient sur le nombre de logos qui doivent figurer sur le dépliant. Il s agit de mettre en avant la coordination entre les différents acteurs, la liste des différents partenaires semble incontournable. De même il ne faut pas oublier les membres du CRPRP qui valident ce plan. Il faudra joindre aux journalistes la liste de l ensemble des personnes impliquées et expliquer le rôle du CRPRP. En ce qui concerne le 1 er juillet L invité d honneur M. TAKALA (qui n est pas francophone) fera probablement une conférence (en français) à la fin de la réunion de présentation du PRST. Ce sera donc une demi-journée en 2 temps avec un cocktail de clôture. Prévu initialement l après midi, il semble plus judicieux, selon les membres du groupe, compte tenu de la date de la conférence, d organiser cette demi-journée le matin. La salle n est pas encore réservée. A l heure de la rédaction de ce relevé de décisions : réservation confirmée auprès de l ENA. En ce qui concerne les partenaires à inviter, il s agit de relais et de démultiplicateurs, il faut donc viser les têtes de réseau. En plus de la liste établie le , il faudrait ajouter : - les présidents et vices présidents prud hommaux - les membres du CRPRP - les services de la DIRECCTE, CRAM, OPPBTP - les organismes de formation à la sécurité - les collectivités territoriales, au moins les centres de gestion - les délégations de membres de CTR - les différents ordres ou leur comité social, - les membres de l association PARI - l union régionale des professionnels de santé - pour le domaine de l éducation : les proviseurs (voir avec le rectorat) Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 3 / 14

4 Mme F. MULLER propose d inviter les ACMO, mais pour l heure il convient de privilégier les «têtes de réseaux», une intervention spécifique pour les ACMO est cependant envisageable. En ce qui concerne le contenu : - Présentation du PRST2 - Présentation des outils - Intervention de M.TAKALA LA DIRECCTE, la CRAM et l OPPBTP se répartissent la charge des invitations. Le format de la présentation et notamment des outils concrets reste encore à définir, les propositions se feront par mail à l ensemble du groupe. Du côté du secteur agricole : plusieurs actions sont en cours, elles pourraient être présentées et valorisées dans le PRST 2 : - TMS dans la viticulture et les métiers de paysagiste : formation sur 2 jours. - Projet de TMS dans les abattoirs. - Certiphyto : formation pilotée par le CFPPA d Obernai, qui s intègre dans le plan Ecophyto. - Finalisation d un site sur la prévention des maladies transmises par les tiques. Site accessible à la fin du mois d avril. - Préparation d un plan d intervention sur le risque suicide dans l agriculture. Certiphyto et site sur les tiques pourraient être présentés. Le site dialogue social : il serait très utile de faire le lien avec la pénibilité, ce sujet pourrait être un fil conducteur qui apporterait un «éclairage» à l ensemble des actions. De plus, ce sujet cadre bien avec le contexte européen, et il pourrait être un bon thème de conclusion. A noter que l Institut du Travail organise en septembre un colloque sur la pénibilité dans son approche médicale, les exclusions etc. Ordre du jour de la prochaine réunion : Prochaine réunion du groupe 1 de Pilotage le 08 juillet 2011 à 9h30 à la CRAMAM. Valider l avancement des groupes techniques Faire le bilan du forum du 1 er juillet, Présentation par l ACTAL de la gestion des âges. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 4 / 14

5 Etat d avancement des groupes techniques I I GROUPE 2 PRESERVER LA SANTE PHYSIQUE par CRAMAM JL. MOCHEL Participants : 15 / 32 Voir en annexe le diaporama présenté par M. MOCHEL a. Socle commun BTP : Actualités de l action engagée - Un partenariat avec la CUS se met en place, il propose de former une centaine de responsables de service sur les deux années à venir. Cette action vise à former ces acteurs à la prise en compte du Socle Commun dans le traitement des projets. b. TMS - Présentation de la gamme d outils ADAPT par l OPPBTP pour la prévention des TMS dans le BTP, c. CMR : Actualités de l action engagée - Suivi de l évaluation du risque CMR et de sa formalisation au moyen de «fiches CMR» par la CRAM Alsace Moselle et les SIST - Présentation par l ACST de l action collective CMR auprès des garages (fiche action spécifique créée). - Proposition par le Dr WENDLING de création d un groupe d experts sur la substitution des CMR dans les garages. - Proposition d extension de l action CMR dans d autres secteurs : nettoyage d. Risque routier : Actualités de l action engagée - Journée d information «Prévention du risque routier lié à l utilisation de véhicules utilitaires légers» organisée le 20 mai 2011 par la CRAM Alsace Moselle (www.cram-alsace-moselle.fr) - Présentation par la DIRECCTE de la campagne de contrôle d avril à juin 2011 des entreprises de maintenance, du BTP, des entreprises agricoles, des paysagistes et espaces verts. - L ACST propose de mener une action de dépistage systématique de l hypovigilance des chauffeurs de VUL. - Convention avec les organisations professionnelles à engager Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 5 / 14

6 e. 3 autres propositions d action : Actions existantes : - Communication et promotion sur l outil ADAPT : prévenir le risque TMS dans le BTP. Vers les fabricants de matériaux (MEDEF), les formations syndicales (CFTC) et les salariés du BTP (Services de santé au travail). Actions nouvelles : - Socle commun équipements de travail (ET) : sur une base similaire au socle commun BTP. 1 ère maquette prévue fin 2011 à expérimenter avec quelques métiers et branches professionnelles. 4 dimensions abordées : la mise sur le marché des ET, le maintien en conformité, les mesures organisationnelles liées à l exploitation et à la maintenance. Constituer un groupe de partenaires, identifier les canaux de diffusion et les bras de levier et ne pas se limiter à l action réglementaire. - Projet d action de prévention des TMS dans l industrie de la plasturgie, secteur qui emploie environ 4000 salariés, 65 établissements en Alsace Moselle dont 28 de moins de 50 salariés. Il s agit d une profession engagée dans le pôle ressources. Le choix de la profession doit encore faire l objet d un échange au sein du groupe 2 en vue d une proposition définitive pour validation lors du prochain comité de pilotage. Il est rappelé qu il ne vaut mieux pas lancer trop d actions en parallèle, mais plutôt en finir une avant d en commencer une autre, et ce, d autant que le PRST2 s inscrit sur 4 années. Prochaine réunion du groupe 2 de Préserver la santé physique le 09 juin 2011 à 14h00 à la DIRECCTE. Ordre du jour de la prochaine réunion : Point d étape par les pilotes des actions valorisées (en zone jaune dans le tableau de suivi des actions et relevant du groupe 2) par le groupe 1, Présentation d une action collective sur la prévention des TMS dans les métiers de la propreté, Echange sur le choix de la profession ciblée pour l action collective de prévention des TMS, Travail du groupe sur la création du socle commun équipement de travail, Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 6 / 14

7 III GROUPE 3 PRESERVER LA SANTE MENTALE par DIRECCTE S. SIFFERMANN Participants : 16 / 25 Voir en annexe le compte-rendu des débats du groupe 3. a. Outils «qui fait quoi en Alsace en matière de Risques Psycho-sociaux (RPS)» Suite au recensement par un formulaire électronique, 241 acteurs ont été identifiés. Voir l analyse des réponses en annexe. L écriture des différentes fiches d acteurs est en cours, il s agira d un document papier de 10 à 20 pages (sollicitation d un infographiste), il y aura également une version informatique actualisable. Pour le 1 er juillet les documents seront imprimés, si ce n est pas le cas, le prototype pourra être présenté. b. Organisation d un séminaire franco-allemand. Sur la base du rapport HIRES. Voir en annexe la proposition de programme. Séminaire prévu pour c. Recueil des plaintes RPS par l inspection du travail Ce recueil se fera également via un formulaire électronique à compléter par les agents de contrôle, qui permettra de caractériser les plaintes en matière de RPS et des suites données. Prochaine réunion du groupe 3 de Préserver la santé mentale le 06 juin 2011 à 09h30 à la CRAM. Ordre du jour de la prochaine réunion : Point d étape par les pilotes des actions valorisées (en zone jaune dans le tableau de suivi des actions et relevant du groupe 3) par le groupe 1, Présentation du Dr Siegel Présentation des fiches ressources prévention des RPS et du projet de guide. Etat d'avancée des remontées de l'it (ou réunion suivante?) Suite à donner au projet de présentation du rapport HIRES Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 7 / 14

8 IV GROUPE 4 PROMOTION DE LA CULTURE SANTE SECURITE AU TRAVAIL par OPPBTP H.SCHWAB Participants : 20 / 29 Voir en annexe le point étape du groupe 3 sur l argumentaire de l Evaluation des Risques Professionnels. Le groupe se consacre à la «Production d un argumentaire adapté aux TPE pour l Evaluation des Risques Professionnels». Cet argumentaire est construit autour de 6 enjeux de l évaluation des risques. Lors de la réunion du , les membres du groupe ont rédigé un argumentaire et des exemples d illustration pour chaque enjeu, seule la mise en forme reste à faire. Post réunion du , une réflexion complémentaire est apparue. En effet, il semble nécessaire de réaliser un document de cadrage de l outil et des méthodes. Donc la poursuite du G4 se fera en 2 phases : - 1 er semestre 2011 : finalisation du cahier des charges et du document de cadrage. - 2 ème semestre 2011 : prototype d argumentaire avec illustrations, vidéo, etc., avec possibilité de faire tester cet outil par des chefs d entreprise puis par des branches professionnelles. En parallèle, un sous groupe de travail sur les travailleurs migrants piloté par M. ANTONI a été crée. Il s agit d un groupe existant constitué d experts sur le sujet piloté par la CRAMAM. M.Vincent HALLER, inspecteur du travail à la DIRECCTE, chargé du travail illégal, rejoint ce sous-groupe. Par ailleurs, l outil de formation des tuteurs dans le secteur du BTP est opérationnel, il pourrait être présenté le 1 er juillet, avec le témoignage possible de la commission de formation. Auparavant, il pourra être présenté aux membres du G1. Prochaine réunion du groupe 4 Promotion de la culture de prévention en santé sécurité au travail le 09 juin h30-12h à l OPPBTP, Strasbourg. Etapes à venir : Envoi de la proposition au groupe 3 vers mi-mai 2011 des points : o 1 : Finaliser le power point «cahier des charges de l argumentaire» o 2 : Rédiger le document de cadrage et de méthode Ordre du jour prochaine réunion le 9 juin 2011 : o Point d étape par les pilotes des actions valorisées (en zone jaune dans le tableau de suivi des actions et relevant du groupe 4) par le groupe 1, o Validation des points 1 & 2 ci-dessus, o Définition des conditions de prototypage de l argumentaire à lancer au 2 ème semestre 2011 et à tester auprès de quelques chefs d entreprises. o Travailleurs migrants, o Tuteurs dans le BTP. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 8 / 14

9 V Actualisation du tableau de suivi des actions du PRST 2 Lors du lancement du plan au 1 er février 2011, parmi les actions collectives recensées, 7 actions ont été inscrites d emblée au PRST2 (en zone jaune du tableau de suivi des actions). Ces 7 actions bénéficient actuellement de la valorisation par les 4 groupes tant dans leur conception, réalisation, déploiement ou communication. Au 12 avril 2011, il a été décidé de valoriser d autres actions parmi celles connues du PRST2 situées en zone blanche ou grise du tableau de suivi. Ainsi, les membres du groupe 1 décident de «remonter» 8 actions des zones blanche/grise en zone jaune : Action en bleu : en cours ou terminée à déployer ou à évaluer les résultats Action en vert : nouvelle à créer - Réduction des TMS, piloté par le MEDEF et l UIBR : pour son aspect de pluridisciplinarité et dont l objectif est à poursuivre. - RAPPT/pénurie au travail (prolongement de l action) qui est à l initiative des organisations professionnelles. - Prévention des RPS en matière de restructuration : Le colloque franco-allemand programmé par le G3 s inscrit dans cette action. - Synergie Ecole Entreprise Prévention, mais non limitée au BTP. - Substitution des CMR par l ACST. - Quinzaine MCP en médecine libérale. - Enquête MCP par les médecins du travail. Ce processus valorise progressivement toutes actions collectives régionales dans la prévention des risques professionnels dont les objectifs s inscrivent dans la stratégie du PRST2 et aux résultats tangibles ou présentant un retour d expérience intéressant. Voir tableau actualisé au 12 avril 2011 du suivi des actions du PRST2 sur le site internet de la DIRECCTE Alsace. Postérieurement à la réunion du 12 avril 2011, il a été décidé qu aux prochaines réunions des groupes 2, 3 et 4, les pilotes d actions ainsi valorisées (en zone jaune dans le tableau de suivi) feront un point de situation de leur action au groupe auquel leur sujet se rapporte. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 9 / 14

10 ANNEXES Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 10 / 14

11 PRST2 Alsace : groupe PSP Les actions en cours Prévenir les risques professionnels Dans le BTP Prévenir le risque routier professionnel Prévenir le risque de CMR

12 Propositions et point d étape au 23 mars Promotion du Socle Commun: - le MEDEF, (employeurs industriels ayant un projet) - la CFTC (DP et CHSCT) - l Association PARI (Animateurs sécurités et IPRP) Actions en déploiement: - La DIRECCTE (section bâtiment composé de 9 IT) - L OPPBTP (PRP 2011) - La CRAM Alsace Moselle A définir: Constitution du groupe de travail (SST dans les critères de marché) Action en déploiement du Socle Commun (SC): - Partenariat avec la CUS: 8 séances de formation sur 2011 et 2012 des responsables de service (100 personnes) à la prise en compte du SC. Groupe de travail (SST dans les critères de marché): - Création d un groupe de travail animé par J. Balzer et appel à candidatures auprès des participants du groupe PSP (2nd semestre).

13 Promotion de la suppression / substitution des produits CMR: - Le MEDEF et l UGA (Prime à la prévention TPE) - La DIRECCTE, - La CFTC (DP et CHSCT) Actions en déploiement: Prise en compte du risque CMR (TPE / PME) - OPPBTP (CMR dans le BTP) - La CRAM Alsace Moselle Action CMR Propositions et point d étape au 23 mars A définir: Mobilisation des autres acteurs absents (IUC, SIST ) Action en déploiement (CMR): - Présentation de l action auprès de l OPPBTP et engagement auprès des entreprises du BTP - Présentation par l ACST de l action collective CMR (SIST-CRAM- COPMA) auprès des garagistes et fournisseurs : Fiche action spécifique créée Proposition de création: Groupe d experts référent en conseil de substitution Proposition d extension: les réseaux d opticiens, les entreprises de nettoyage...

14 Propositions et point d étape au 23 mars 1- Communication et promotion : - Le MEDEF (Les entreprises de maintenance) - l UGA (CFA Sélestat / Colmar) - L association PARI (Outil PEDRO), - La CFTC (formation syndicale aux métiers de l Aide à la personne) 2- Action spécifique - La DIRECCTE (Campagne de mobilisation Avril-Juin 2011) 3- Convention avec les organisations professionnelles - OPPBTP (décliner une convention nationale FFB, FRTP ) - La CRAM Alsace Moselle Action en déploiement (DIRECCTE et ACST): - Présentation de la campagne de contrôles organisée sur le 2nd trimestre 2011 auprès des entreprises de maintenance sur la cible des trajets mission. - Proposition de l ACST: mener une action de dépistage systématique de l hypovigilance auprès des chauffeurs de VUL (auto-questionnaire d Epworth) Convention avec les organisations professionnelles: A engager

15 PRST2 Alsace : groupe PSP Les actions en projet Prévenir le risque de TMS dans l industrie Prévenir les risques de TMS Dans le BTP Le Socle Commun des équipements de travail

16 Plan d action TMS Services Interentreprises de Santé au Travail

17 ADAPT Aide à la Démarche d Amélioration des Postes de Travail L OPPBTP et les SiST ont développé une gamme complète d outils ADAPT pour aider les entreprises à prévenir les risques TMS. Sensibiliser les entreprises 2 heures Conseiller les entreprises Accompagner les entreprises 1 jour Sur mesure

18 Synthèse des propositions du 23 mars 1- Communication et promotion : - Le MEDEF (Les fabricants des matériaux) - La CFTC (formation syndicale) - les SIST auprès des MT qui suivent les salariés du BTP 2- Action de déploiement - L OPPBTP en partenariat avec les MT du BTP 3- Objectifs visés en déployer l offre de sensibilisation des entreprises (2h)

19 Les éléments de décision Un secteur prioritaire sinistralité, exposition au risque, déploiement régional, Une organisation professionnelle volontaire mobilisation des entreprises, Capitalisation des acquis, Les leviers et les freins Prévention du risque de TMS au sein d un collectif d entreprises Choix d une profession ciblée pour cette action

20 La stratégie envisagée Préalable : profession à définir L ORGANISATION PROFESSIONNELLE LES PRESTATAIRES ET PARTENAIRES Consultants / IPRP : Conseil ergonomique Universités, école d ingénieurs Stagiaires ergonomes CRAM Outil de repérage (Dépistage TMS) Aide Financière (AFS TMS) Services de la DIRECCTE Promotion de l action Services de Santé au Travail Conseil médical Profession choisie Promotion de l action Mobilisation de la cible LES TEMOINS Des entreprises déjà investis Fiches témoignages Des partenaires sociaux Promotion de la prévention TMS

21 Les étapes du projet Préalable : profession à définir 1- Les éléments de mobilisation Présentation de l action Fiche témoignage (les entreprises déjà investies) 2- La décision Mobiliser les décideurs (OP syndicats - Partenaires) Aider à la décision (OP - Partenaires - Témoins) 3- L action (collectif d entreprise) Aide à l identification du risque Aide à l analyse des situations à risque 4- L évaluation de l action (collectif d entreprise) Recueillir les témoignages par questionnaire Propositions de professions par le groupe 2 : La Plasturgie La Propreté

22 Socle Commun Équipements de Travail

23 «Socle commun* des Equipements de Travail» à destination des utilisateurs & responsables de mise sur le marché * : idem modèle socle commun santé & sécurité sur les chantiers En vue de préserver la santé / sécurité 4 dimensions envisagées : - La mise sur le marché des ET (neufs / occasions) - Le maintien en conformité des ET - les mesures organisationnelles liées à l exploitation - Les mesures organisationnelles en situation de maintenance Propositions : - Mobiliser les partenaires pour élaborer le socle ET - Identifier les futurs bras de levier & canaux de diffusion du socle ET - Ne pas se limiter à la dimension réglementaire Objectif en 2011 : 1ère maquette fin 2011 à expérimenter avec quelques métiers & branches professionnelles

24 Compte-rendu débats Groupe 3 du 24 mars 2011 : «Préserver la santé mentale» Dossier Qui fait Quoi en RPS : Retour des questionnaires : Carine Loewenguth présente une synthèse des réponses aux questionnaires adressés en vue de l'élaboration du guide sur les ressources en termes de prévention des risques psychosociaux. Questions et remarques. Dr Schlegel qui représente l'union régionale des médecins libéraux d'alsace attire l'attention sur l'importance de l'action des médecins libéraux sur la question de la santé mentale au travail. Il est important qu'ils aient eux aussi accès au guide pour qu'il puisse conseiller leurs patients qui viennent leur faire part de problèmes, avant que la situation ne deviennent trop complexe pour être encore accessible à la prévention. Décision : Carine Loewenguth et Dr Bannerot proposent une trame de fiches ressources qui sera remplie par différentes personnes : Organisations professionnelles : Mme Galois et Mme Florange de l'uibr côté employeurs. Monsieur Muller (CFTC) et Dr Heller (CGC) côté salariés. Université : Didier Raffin et Nathalie Brossel CHSCT et IRP : Francis Meyer Organismes de formation CE/CHSCT : Je propose de contacter Catherine Fuentes de l'ircos. CRAM : Laurence Weibel ACTAL : Jean-Luc Boehrer Inspection du travail : Marc Aron Médecin du travail : Une rédaction de la fiche sera proposée par le Dr Bannerot puis envoyée au Dr Newinger, Pereaux et Siegel pour éventuelles modifications et validation. Expert CHSCT : on sollicite Monsieur Noirjean, absent ce jour mais qui s'est associé à l'élaboration du questionnaire. Dossier plaintes RPS Suivi des actions de l'inspection du travail Marc Aron présente son projet: Constat de fortes sollicitations du côté de l'it. Activité non lisible. Faire recensement auprès des collègues volontaires pour données quantitatives et établir typologie en termes de secteur d'activité, taille d'entreprise, représentativité...étapes pour arriver jusqu'à l'it. Puis devenir et état de la situation à la fermeture du dossier. Fiche recto verso vient d'être mise à disposition des collègues. Attente des remontées. Dossier santé et restructuration HIRES Prévention des risques sociaux dans le cadre des restructurations : Sylvie Siffermann pointe le fait que les retours des questionnaires confirme que ce champ est encore peut investi par les préventeurs. Cela conforte le choix fait dans le cadre du PRST d'aborder cette question. Dans un premier temps, il est proposé de faire connaître le rapport HIRES. Possibilité d'avoir présentation de ce travail en région. 2 propositions : Colloque alsacien ou franco-allemand : le groupe est favorable à un colloque franco-allemand même s'il est plus long à préparer. Bénéficier d'échanges transfrontaliers semble particulièrement intéressant sur ce sujet. Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 11 / 14

25 Dossier évaluation des risques et RPS Présentation du travail fait au STSA Dr Newinger Présente les actions collectives de la cellule psycho-sociale du STSA. En 2010, mise en place de petits-déjeuners thématiques sur le thème de la prévention des RPS. Présentation du diaporama présenté aux employeurs dans le cadre des petits-déjeuners. Mme Galois Haumant, psychologue du STSA présente la grille d'évaluation de Vézina adapté au contexte français qu'elle utilise dans les entreprises, y compris celles de petite taille. Interview des intervenants clés de l'entreprise par médecin du travail, IPRP ou psychologue du travail. Dr Siegel : Elle utilise le même outil sous une forme un peu différente. C'est un outil de prédiagnostic. Elle pense qu'il n'y a pas de réponse standard, valable dans toutes les situations et qu'il faut savoir adapter l'outil à chaque situation. Laurence Weibel précise que des outils sont en cours de préparation à la fois du côté ANACT et du côté INRS. Elle va proposer au groupe de travail de l'inrs de faire venir Mme Galois Haumant pour que le groupe puisse bénéficier de cette expérience. Décisions : Le groupe décide qu'il n'y a pas lieu de promouvoir un outil qui viendrait s'ajouter à ceux que l'anact et l'inrs vont définir. Un des objectifs futurs du groupe de travail pourrait être de faire connaître ces outils quand ils seront sortis. Pour la prochaine réunion, Dr Siegel propose de présenter au groupe comment elle décline l'utilisation de l'outil questionnaire en fonction du contexte dans son exercice à l'ast67. Prochaine réunion le 6 juin 9h30 à la CRAM rue Seyboth à Strasbourg, en salle 1 Points à porter à l'oj de la prochaine réunion : Présentation du Dr Siegel Présentation des fiches ressources prévention des RPS et du projet de guide. Etat d'avancée des remontées de l'it (ou réunion suivante?) Suite à donner au projet de présentation du rapport HIRES Sujet non abordé ce jour : le dialogue social en région sur les RPS. (Monsieur Muller repose la question de la présence des syndicats de salariés dans le groupe 3: seules CFTC et CGC sont présentes dans le groupe 3). Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 12 / 14

26 Point étape Groupe 4 : Promotion de la culture de prévention en santé sécurité au travail Une action nouvelle CR du groupe 1 du 3 décembre 2011 : «Production d un argumentaire adapté aux TPE, à réaliser avec les organisations professionnelles». Lancement des travaux lors de la réunion du groupe 4 du 18 janvier > Réflexion globale autour du thème. Présentation du travail dans le CR du groupe 1 du 9 février 2011 : L argumentaire sera construit autour d une liste d entrées possibles qui sont les enjeux d une démarche d EvRP : - Humain - Économique - Social - Commercial - Technique - Juridique. Décisions du 9 février 2011 réunion du groupe 1 : Elaboration de l argumentaire en 2 phases : 1. Élaborer le cahier des charges de l argumentaire (travail du groupe 4) 2. Phase de déploiement de l argumentaire (avec l appui d une branche professionnelle à définir). Suite au 9 février 2011 Au niveau de la constitution du groupe : un appel aux volontaires a été fait pour avoir plus de chefs d entreprises et plus de médecins du travail Appel entendu, de 10 participants à la première réunion, nous sommes passés à 20 participants à la seconde. Avec représentation de chefs d entreprises et de médecins du travail. Réunion du 23 mars 2011 groupe 4 : But de la réunion : Rédiger pour chaque enjeu identifié, les arguments pour la réalisation de l évaluation des risques + donner des idées d illustrations. Objectif atteint, cependant : Une mise en forme du travail du groupe reste à faire. Il est apparu au fil de la discussion et dans les échanges qui ont suivi la réunion que préciser le fond et la forme de l argumentaire n est pas suffisant, il faut également donner un cadre et une méthode de déploiement de l outil que l on propose. Conclusion : Il y a un enjeu extrêmement important derrière l argumentaire, le groupe 4 doit continuer à travailler en priorité sur cette action en Ce qui reste à faire : 1. Finaliser le diaporama «cahier des charges de l argumentaire» Diffusion : G1-G2-G3-G4 version 1.0 Page 13 / 14

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015 CHSCT DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS Informations préalables Adoption PV CHS du 16/03/ Bilan 2014 du Programme Annuel de Prévention des Risques

Plus en détail

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Matin de la prévention Programme TMS Pros Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques 19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Programme de la réunion 1 -

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Deux évènements majeurs en Alsace

Deux évènements majeurs en Alsace Deux évènements majeurs en Alsace INVITATION A l occasion de la Semaine européenne santé et sécurité au travail 2012, la DIRECCTE Alsace, avec le concours de la CARSAT Alsace Moselle, organise à Strasbourg

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES

ÉVOLUTION DES PRATIQUES ÉVOLUTION DES PRATIQUES EN PRÉVENTION DES RPS AU SEIN DE LA CARSAT NORD-PICARDIE Ornella LEPOUTRE, Responsable du Pôle Santé au Travail Carsat Nord-Picardie Page 1 Matinée Marcel MARCHAND 22 novembre 2014

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

Bilan de l action CMR-garages 2011

Bilan de l action CMR-garages 2011 Bilan de l action CMR-garages 2011 > Objectifs Approche par branche professionnelle Identifier et substituer si possible les CMR (cat 1-2 et 3- CIRC) retrouvés dans les produits manipulés dans les garages

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

agir sur les conditions de travail Les ateliers de la prévention des risques professionnels

agir sur les conditions de travail Les ateliers de la prévention des risques professionnels agir sur les conditions de travail Les ateliers de la prévention des risques professionnels k Un outil d amélioration des conditions de travail approprié à tous secteurs d activité k Une formation-action

Plus en détail

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R.

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R. PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE Année 2014 Le programme annuel de prévention académique 2014 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques ministérielles de l éducation nationale,

Plus en détail

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Le programme annuel de prévention intègre les orientations stratégiques qui

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL Dominique Boscher Jacques Darmon DES RAPPORTS POUR UN BILAN Suite aux réformes de la santé au travail, trois rapports ont été demandés pour en

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Projet de cahier des charges

Projet de cahier des charges Projet de cahier des charges Appel à candidatures d organismes de formation portant sur la mise en œuvre des formations «La prévention des risques professionnels dans l économie sociale et solidaire :

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL

MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL MATINALE DES RISQUES PRO SANITAIRE ET MEDICO-SOCIAL 20 juin 2014 1 JEAN-CLAUDE REUZEAU, DIRECTEUR CARSAT L-R JEAN-YVES LE QUELLEC, DIRECTEUR DE L OFFRE DE SOINS ET DE L AUTONOMIE ARS L-R BERNARD BOUDON,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Retour d expérience Infirmière Santé Travail en Service SST de la Mutualité Sociale Agricole Nord Pas-de-Calais

Retour d expérience Infirmière Santé Travail en Service SST de la Mutualité Sociale Agricole Nord Pas-de-Calais Entretien Santé Travail Infirmier Retour d expérience Infirmière Santé Travail en Service SST de la Mutualité Sociale Agricole Nord Pas-de-Calais www.msa59-62.fr Journées d Etudes et de Formation 2014

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

>> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier

>> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier >> Vous accompagner dans la prévention des risques professionnels est notre métier SUIVRE vos coûts CONNAITRE les risques professionnels AGIR sur les risques professionnels Département des risques professionnels

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

TEXTES DE LOI. REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL Partie II. Dr Jacques Darmon Dr Jean-Michel Sterdyniak

TEXTES DE LOI. REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL Partie II. Dr Jacques Darmon Dr Jean-Michel Sterdyniak TEXTES DE LOI REFORME DE LA MEDECINE DU TRAVAIL Partie II Dr Jacques Darmon Dr Jean-Michel Sterdyniak 1 LES THEMES ABORDES Préambule : deux textes issus de la loi de réforme des retraites et deux textes

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

ACTEURS et APPUIS en RPS

ACTEURS et APPUIS en RPS NOTA : Ne sont abordés dans ce diaporama que des acteurs et ressources dans le cadre d une démarche de prévention des RPS pour agir àla source et sur du long terme ACTEURS et APPUIS en RPS Diapo N 1 Version

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés

CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés Formation 5 jours Méditerranée : 74 rue Paradis 13006 Marseille CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés La formation Cette formation a pour objet de permettre aux

Plus en détail

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE

PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE PLAN DES ACTIONS PREVUES POUR REMEDIER AUX PRINCIPALES DIFFICULTES RELEVEES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE CONTROLE Constats réalisés dans le cadre de la campagne de contrôle Les résultats de la campagne

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Introduction. 1 Présentation du commanditaire. 2 Positionnement de l appel d offres

Introduction. 1 Présentation du commanditaire. 2 Positionnement de l appel d offres Appel d offres national Cahier des charges des prestations de prévention des risques psychosociaux : Diagnostic et Accompagnement à la mise en œuvre d un plan d actions préventif Introduction Commanditaire

Plus en détail

Prévenir et gérer l absentéisme

Prévenir et gérer l absentéisme Prévenir et gérer l absentéisme Maroussia Krawec ARACT Ile de France UNION EUROPEENNE Fonds social Le réseau ANACT ARACT(s) ANACT + 26 ARACT L ARACT Île-de-France est une association paritaire avec : Une

Plus en détail

PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015

PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015 PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015 PREAMBULE Le Plan Santé Sécurité au Travail (PSST) de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) de la Guadeloupe

Plus en détail

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels Prévention et Gestion des Risques Professionnels note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? CRAM Alsace-Moselle la ligne prévention Les préconisations

Plus en détail

Les aides techniques et financières de la CRAM

Les aides techniques et financières de la CRAM Rencontre «Prévention des risques» - Mardi 1er juin Chambre de Métiers d Alsace Les aides techniques et financières de la CRAM Georges Lischetti Ingénieur Conseil Responsable de la circonscription du Bas

Plus en détail

SSE RE ER DE P Jeudi 2 avril 2015

SSE RE ER DE P Jeudi 2 avril 2015 Jeudi 2 avril 2015 d 1 SOMMAIRE Présentation de la journée Les thèmes de l édition 2015 : - l amiante - les risques professionnels dans le bâtiment Comment se déroule une session? Le site internet Les

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM Marc Peter Contrôleur de Sécurité Référent Risque Routier de la circonscription du Bas Rhin CRAM Alsace Moselle M Peter CRAM Alsace

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE

MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE MATINALE DES RISQUES PRO RESTAURATION COLLECTIVE 19 février 2015 NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 Notre mission : assurer la santé et la sécurité au travail, promouvoir

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode».

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode». Fiche outil 6 CONTENU DE L ACCORD Introduction «Agir contre les troubles psychosociaux, c est agir pour un travail de qualité. Il s agit de regarder la situation de travail telle qu elle est pour les salariés

Plus en détail

LES ECRITS DU MEDECIN DU TRAVAIL FACE AUX RPS

LES ECRITS DU MEDECIN DU TRAVAIL FACE AUX RPS LES ECRITS DU MEDECIN DU TRAVAIL FACE AUX RPS D. Bellezza, médecin du travail GIMS Ce diaporama est associé à des outils en pièces jointes numérotées de [1] à [22] GROUPEMENT INTERPROFESSIONNEL MEDICO-SOCIAL

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Datum (Tag.Monat.Jahr) Pénibilité au travail Service Ressources Humaines / Mercedes Benz Molsheim Sommaire 1 2 3 4 Rappel du contexte Intervention de l ACTAL Mesures retenues Notre bilan 1. Rappel du contexte

Plus en détail

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE Services de Santé au Travail de la Région Centre CNPA Centre Direccte Centre Carsat Centre Absence de conflits d intérêts déclarés par l intervenant

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

Des questions pour poursuivre la réfl exion

Des questions pour poursuivre la réfl exion Des questions pour poursuivre la réfl exion EXPLICATIONS PRÉALABLES En complément du diaporama sur les résultats de l étude sur les CHSCT et selon à qui s adresse cette présentation, il est proposé une

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Conférence de presse 1 er octobre 2014 STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Répartition des maladies professionnelles Par secteur professionnel Evolutions mortels avec arrêt Indice

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

ACTION PRIORITAIRE REGIONALE 2012 «Risques psychosociaux : évaluer et prévenir» CAHIER DES CHARGES DE FORMATION

ACTION PRIORITAIRE REGIONALE 2012 «Risques psychosociaux : évaluer et prévenir» CAHIER DES CHARGES DE FORMATION ACTION PRIORITAIRE REGIONALE 2012 «Risques psychosociaux : évaluer et prévenir» CAHIER DES CHARGES DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF est l OPCA de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Faire certifier ses compétences par un diplôme? C est possible, par la validation des acquis de l'expérience (VAE)! Du CAP au doctorat, tous les diplômes sont concernés! La VAE, un

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse

Charte académique. éducation entreprise. Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse Charte académique éducation entreprise Découverte professionnelle pour les élèves des collèges de l académie de Toulouse mai 2008 1 Préambule L académie de Toulouse, les fédérations de parents d élèves,

Plus en détail

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA INRA Versailles-Grignon Service de la Formation Permanente Contacts : Françoise BOUDET-BÖNE Responsable formation

Plus en détail

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention?

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? Intervenants : Santé sécurité au travail Fabrice BESNOUX, adjoint au directeur industriel Laurent HARDOUIN, membre du CHSCT PRIMEL Gastronomie

Plus en détail

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12 LYON VILLEURBANNE 18 Décembre 2012 Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? 1 Programme Sinistralité AT/MP dans l intérim Claude ROBIN - Ingénieur prévention CARSAT Actions

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP - la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) - la Fédération Française du Bâtiment (FFB) - la Fédération

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme TPE Jacques BALZER Ingénieur conseil Eléments de contexte sectoriels Définition du périmètre de l action

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

LES ENJEUX. Pourquoi évaluer les risques professionnels? C est un préalable à la création ou à l actualisation du Document Unique

LES ENJEUX. Pourquoi évaluer les risques professionnels? C est un préalable à la création ou à l actualisation du Document Unique Pourquoi évaluer les risques professionnels? C est un préalable à la création ou à l actualisation du Document Unique LES ENJEUX Cet argumentaire est à destination des employeurs : TPE, PME, artisans,

Plus en détail

Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés

Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Cabinet de recrutement et de conseil Spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Cabinet de recrutement et de conseil spécialisé dans l embauche de travailleurs handicapés Présentation du cabinet

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE 4 Axes Stratégiques 10 Objectifs Opérationnels NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 5 Instances Techniques et de Pilotage : Comité annuel régional élargi des partenaires

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué

Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité. Communiqué Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la famille et de la Solidarité Communiqué Paris, le 14 janvier 2008 Lancement du site www.travailler-mieux.gouv.fr Le site qui répond à

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

PRESANSE ou l exemple d un projet commun mené grâce à un multipartenariat 24/10/2012 1

PRESANSE ou l exemple d un projet commun mené grâce à un multipartenariat 24/10/2012 1 PRESANSE ou l exemple d un projet commun mené grâce à un multipartenariat 24/10/2012 1 SOMMAIRE CONTEXTE UN PROJET COMMUN COMMUNICATION PARTAGE MUTUALISATION UNE ACTION RÉGIONALE, ET AU-DELÀ POUR LA SUITE

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET DOCUMENT UNIQUE

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET DOCUMENT UNIQUE RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET DOCUMENT UNIQUE Ornella LEPOUTRE, Responsable du Pôle Prévention des Risques Organisationnels Magali ROGER, Psychologue du travail chargée de mission en prévention des risques

Plus en détail

Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés

Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés Taymi CASTELLANOS, Médecin du Travail Valérie MESCATULLO, Secrétaire médicale AST Louise SOULIE, Psychosociologue

Plus en détail

CHSCT DIR EST PROJET DE PROCES VERBAL SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008

CHSCT DIR EST PROJET DE PROCES VERBAL SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008 PROJET DE PROCES VERBAL CHSCT DIR EST SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008 PRESENTS : Président : Pour la Direction : - Jean-Matthieu VIDAL DE LA BLACHE - Viviane FAIVRE Membres présents (*) : - Catherine DE CARLI

Plus en détail

Un nouvel acteur dans l entreprise

Un nouvel acteur dans l entreprise Mai 2014 Un nouvel acteur dans l entreprise Le salarié compétent en santé-sécurité au travail A quoi sert-il? Quels liens avec les autres acteurs de l entreprise? Quelles compétences? Quels moyens? Chargé

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1 L objectif du décret 2 Rappel des obligations SST en vigueur avant le Décret 3 Ce qui va changer 4 Zoom CHSCT 5 Zoom Services Santé au travail 6 Inspection du travail 7 Conclusion

Plus en détail

Projet Mission Pour l Emploi

Projet Mission Pour l Emploi En partenariat avec la Commune de Diego Suarez Projet Mission Pour l Emploi Madagascar - Antsiranana (Diego-Suarez) Rapport Août 2014 Avec le soutien de l Association Internationale des Mairies Francophones

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES CISME 21 octobre 2014 PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES Pierre LOTTHE Médecin du travail Mathieu MARTIN Toxicologue

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail