ASSEMBLEE GENERALE URAPEI ALSACE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSEMBLEE GENERALE URAPEI ALSACE"

Transcription

1 Avril 2015 ASSEMBLEE GENERALE URAPEI ALSACE A l AFAPEI de Bartenheim

2 RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE MARS 2014 A MARS 2015

3 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG 2015 PREAMBULE Le Projet Associatif Global (PAG) de l Urapei Alsace ( ) a été validé le 25 juin Il a été suivi d un rapport d orientation pour les années 2012 à 2015 validé à l Assemblée Générale du 10 septembre Le plan d actions s y rapportant a été adopté le 10 juin 2013 : il présente les actions à traiter jusqu en Le rapport d activité présenté ci-après correspond aux orientations définies en 2012 sur la base des 5 axes stratégiques du PAG. Les activités prises en compte pour ce rapport d activité s inscrivent dans la période de mars 2014 à février L Urapei Alsace s est efforcée pendant cette période de défendre les intérêts des personnes handicapées mentales avec détermination et constance, d être présente dans les instances de décision et d assurer les liaisons nécessaires dans le cadre du Mouvement parental entre les associations locales et l Unapei. Le rapport se limitera à mettre en exergue les actions significatives réalisées. 1. DEFENSE DES PERSONNES HANDICAPEES MENTALES Inventaire des besoins des personnes handicapées mentales en Alsace L Urapei a participé à des travaux : Schéma sur le plan régional avec l ARS, Agence Régionale de Santé d Alsace, en donnant son avis sur l outil «Trajectoire PH» et ses finalités (outil d inventaire des orientations des personnes handicapées en établissements et services pour l Alsace), sur le plan national avec les services de l Unapei en participant aux travaux de développement de l outil «Observeur» destiné à assurer l inventaire des besoins des PH d une façon prospective. L Urapei, par sa présence à la CRSA et à la commission spécialisée «médico-sociale» a participé activement au suivi des actions du SROMS plus particulièrement au bilan à miparcours de ce schéma. Les réflexions et les propositions de l Urapei ont été traduites dans un rapport sur les attentes envoyé à la Direction de l ARS en décembre Par ailleurs, l Urapei a été attentive au suivi des travaux des Conseils Généraux en matière de schémas départementaux plus spécialement pour la Délégation Départementale du Bas-Rhin. On notera les points spécifiques abordés : amendement Creton, accueil de jour, hébergement et services à médicaliser. Participation de l Urapei à de nombreux chantiers (DDCS, ARS, EN, CG ) Préparation des jeunes personnes handicapées mentales à l insertion professionnelle Accès aux soins Plan régional sur l autisme 2

4 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG 2015 Plan régional «activités physiques et bien être des personnes handicapées» Coordination et mutualisation des moyens pour optimiser les ressources pour le diagnostic et les prises en charge précoce Travaux sur l accompagnement et l inclusion des enfants handicapées dans les structures de la petite enfance Définition d une procédure d annonce du handicap en maternité Optimisation des moyens des IME Victoires de l accessibilité L Urapei a coordonné la campagne 2015 «Victoires de l accessibilité» initiée par l Unapei. Six associations se sont mobilisées pour assurer la promotion des personnes handicapées mentales en Alsace. Quinze porteurs de projet ont été auditionnés et ont permis de retenir 5 dossiers primés à l issue de l examen du jury. Catégorie «Repérage et mobilité» : «Access code, préformation au code de la route (Adapei du Bas-Rhin) Catégorie «Culture et loisirs» : «Dialoguer par le biais de l art» (Afapei) Catégorie «Commerces et services de proximité» : «Accessibilité universelle handicap mental S3A» (Aapei de Strasbourg) Catégorie «Information et communication» : «Soirée dégustation» (Papillons Blancs du Haut-Rhin) Coup de cœur : «Accueil de loisirs sans hébergement adapté» (Papillons Blancs du Haut-Rhin) Les trophées ont été remis le 3 décembre 2014 au Centre Administratif de la Ville de Strasbourg lors de la journée internationale des personnes handicapées. PRIAC L Urapei a manifesté sa désapprobation en juillet 2014 (par courrier auprès de la Direction de l ARS et de l Unapei) sur le niveau des montants financiers alloués par la CNSA pour la création de places nouvelles en Région Alsace. 2. FEDERER ET REPRESENTER LES ASSOCIATIONS DU MOUVEMENT PARENTAL DE L UNAPEI EN REGION Conformément à son Projet Associatif Global, l Urapei s est efforcée d assurer le lien avec les 15 associations parentales qui lui sont affiliées autour des valeurs communes soulignées dans le PAG. Il s agit plus particulièrement des valeurs relatives : à la personne handicapée mentale, aux missions des associations, à la société. Représentation du Mouvement parental en région La représentation du Mouvement parental (et plus particulièrement des personnes handicapées mentales et de leurs familles) est une des 3 missions prioritaires de l Urapei. 3

5 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG 2015 L Urapei assure des représentations : 24 représentations sur le plan régional et national (Unapei), 12 représentations sur le plan départemental du Bas-Rhin (DDBR). A chaque fois que cela a été possible, les retours d information liée à ces représentations ont été réalisés. Cohésion et développement des associations affiliées à l Urapei Dans la mesure de leur disponibilité, le Président et le Vice-Président ont assuré des participations dans les Assemblées Générales des associations. L Urapei a fait son possible pour assurer la liaison entre le niveau national (Unapei) et le niveau local. On notera la présence de représentants de l Unapei à des journées régionales et des réunions de commissions. La Présidente de l Unapei nous a fait l honneur de sa présence le 15 novembre 2014 en journée régionale et le 10 mars 2015 lors d une réunion d échange sur la participation de l Unapei au sein des syndicats employeur. Par ailleurs, l Urapei a soutenu des travaux et des réflexions sur la collaboration interassociative : travaux de mutualisation entre les Papillons Blancs et l Adapei du Bas-Rhin, le GIA4 (Apei Centre Alsace, Aapei Région de Saverne, Association Travail et Espérance, Aapei de Strasbourg), réflexion sur les collaborations entre les associations d Ingwiller, de Diemeringen et de Wingen Des engagements conséquents Notons des présences et engagements forts de l Urapei en Région : présidence du CREAI, vice-présidence de la CRSA, présidence de la commission spécialisée «médico-sociale», porte-parole et coordinateur du CER (coordination et échanges sur les problématiques du handicap avec 30 associations). A souligner également les contacts et les liens créés auprès de l ensemble des associations représentatives de l ensemble des déficiences : APF, AFM, AFTC, GIHP, CISI Congrès Unapei 2016 L Urapei s est mis en ordre de marche pour organiser le Congrès de l Unapei en 2016 à Colmar. Les grands principes de répartition des rôles ont été définis avec les services de l Unapei. 3. GOUVERNANCE Communication L Urapei a développé son site Internet et permis à ses partenaires de prendre connaissance de ses activités, ses orientations et de ses actions. En 2014, le site de l Urapei est arrivé à se situer au 4 ème rang des sites les plus visités des régions Urapei. Deux «Flash Infos Urapei Alsace» ont vu le jour et permis de présenter les avancées et activités au niveau régional et national en format électronique sur la politique du handicap. 4

6 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG 2015 Comité des Directeurs Rappelons la présence de deux Directeurs Généraux au sein du CA de l Urapei Alsace avec voix consultative. Le CA a défini en 2014 les contours d un Comité des Directeurs Généraux Urapei (missions, fonctionnement ) et a donné délégation aux deux Directeurs Généraux pour animer ce Comité des Directeurs et assurer la liaison avec le groupe des Directeurs de l Unapei sur le plan national. Organigramme L organigramme de l Urapei est pleinement opérationnel : Commissions, Comité des Directeurs, fonctionnement du Bureau et du CA Il reste cependant à assurer le démarrage de la Commission Médicale et Paramédicale. 4. ACTION ASSOCIATIVE La Commission Action Associative «régionale» a été constituée en 2014 sur la base des fiches missions «Commission Action Associative» et «Référents Action Associative». Une journée régionale sur le thème de l action associative a été proposée le 15 novembre Elle a permis de rassembler une centaine de militants actifs du Mouvement parental en région. La Présidente de l Unapei, présente à cette rencontre, a contribué largement à la réussite de cette journée. Le plan régional «Pour une redynamisation de l action associative » a été validé et proposé aux associations locales pour servir de support de travail. Des travaux en Commission ont permis de mettre un focus sur les questions suivantes : quelle politique pour le suivi des adhésions, quelle valorisation du bénévolat. 5. ACCESSIBILITE UNIVERSELLE L accessibilité universelle est inscrite dans le PAG de l Urapei comme 5 ème axe stratégique, lui donnant la place qui lui revient. La Commission Accessibilité, qui s est réunie dans le 1 er trimestre 2014, a validé le plan régional d actions «accessibilité» Il définit, pour les 4 années à venir, le cadre des actions à mener dans ce domaine, avec plus particulièrement : les actions de sensibilisation à lancer dans le domaine de l accessibilité universelle, l accompagnement des municipalités sur le sujet, l accompagnement des Référents «accessibilité», la poursuite des actions de certification S3A, les outils à créer et à développer en la matière. Centre Commercial RIVETOILE Le Centre Commercial RIVETOILE a obtenu sa certification S3A en novembre 2013 suite à la concrétisation de son plan d actions défini avec l Urapei et l Adapei du Bas-Rhin. Pendant l année 2014, les actions de formation des agents du Centre Commercial ont été poursuivies. Des travaux de simplification du «guide shopping «ont permis de proposer un guide d orientation adapté aux personnes handicapées mentales sur le site. 5

7 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG FONCTIONNEMENT ET ACTIONS DE LA DELEGATION DEPARTEMENTALE DU BAS-RHIN La réunion du mois de janvier 2015 a permis de rappeler l investissement et les actions des représentations de la Délégation départementale du Bas-Rhin. Nous en rappellerons ci-après quelques caractéristiques. Représentations Comme cela a déjà été mentionné, 12 représentations sont assurées dans les différentes instances bas-rhinoises, parmi les plus importantes : l Udaf, la MDPH (Comex, CDAPH), CDCPH, CDSA, CIPA Contacts permanents Parmi les contacts permanents assurés par le Président de l Urapei Alsace, citons : les services de l Education Nationale, particulièrement l Inspecteur IENASH, les élus et les représentants des services du Conseil Général, le Président et le Directeur de la Caisse d Allocations Familiales du Bas-Rhin, les services de l ARS, la Directrice de la MDPH, les associations représentant les personnes handicapées sur le plan départemental et plus particulièrement au sein du CED, les Responsables de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Des actions accompagnées Il serait trop long d énumérer tous les sujets accompagnés avec les principaux organismes partenaires. Nous en rappellerons les plus importants : l accompagnement des enfants handicapés dans le cadre de la scolarisation dans le milieu ordinaire et spécialisé, préparation à l insertion professionnelle des adolescents handicapés, l accompagnement de plusieurs municipalités dans les actions de sensibilisation «accessibilité universelle», le traitement des situations critiques (MDPH), l accompagnement des personnes handicapées et de leur famille (MDPH), l accompagnement d associations (gouvernance et collaboration interassociatives), l ajustement des agréments des IME du Bas-Rhin. CONCLUSIONS L Urapei a continué d assurer ses missions sur les bases de son cadre fonctionnel établi en 2013 (organigramme, Commissions, contacts ). Son action et sa présence n ont malheureusement pas permis de solutionner toutes les attentes et tous les besoins des personnes handicapées mentales en Alsace. Nous constatons que la liste des personnes handicapées mentales sans mesure d accompagnement s allonge. L Urapei s est exprimée à plusieurs reprises sur l inadéquation des crédits alloués par la CNSA, plus particulièrement pour la création de places nouvelles en établissements et services médico-sociaux : aucune place créée en IME, des places limitées en FAM, accueil de jour... 6

8 Urapei Alsace Rapport d activité exercice mars 2014 à mars 2015 AG 2015 Des analyses prospectives sur des réponses à proposer sont à développer : les amendements Creton, le vieillissement et l avancée en âge des personnes handicapées mentales, l accueil de jour des adultes, la modulation des agréments des établissements pour adultes. Le Projet Associatif Global et le plan d actions validés en 2013 sont toujours d actualité pour guider les travaux de l Urapei. Les associations du Mouvement parental en Alsace restent cependant à la barre, faisant preuve d ingéniosité dans l innovation pour améliorer les formules d accompagnement des personnes handicapées dans les établissements et services dont elles ont la gestion (qualité et optimisation des moyens). Nous tenons à remercier : les partenaires qui nous ont accompagné tout au long de de l année 2014 dans nos actions, plus particulièrement les services de l ARS, de l Education Nationale, de la CAF les Présidents et les Directeurs Généraux des associations qui œuvrent tout au long de l année pour plus de reconnaissance, plus de solidarité et un accompagnement adapté au projet de vie des personnes handicapées mentales, tous les Administrateurs de l Urapei Alsace qui participent tout au long de l année aux travaux et réflexions de l Urapei. 7

9 RAPPORT MORAL 2015

10 Urapei Alsace Rapport moral 2015 AG 2015 PREAMBULE Le rapport moral pour l année 2015 marque la fin des orientations arrêtées pour la période Cette année, dans un contexte particulier, sera une année de transition vers de nouveaux cadres à explorer et à construire. Contexte Dans le passé, nous avons évoqué le contexte économique difficile, les contraintes financières qui pèsent sur la gestion de nos établissements et le manque de ressources qui limite dramatiquement la création de places nouvelles en établissements (IME, FAM ). Les orientations gouvernementales prises dans le cadre de la territorialisation, plus particulièrement pour la création des «Très Grandes Régions», vont bouleverser l organisation de certains cadres administratifs comme les Agences Régionales de Santé et les cadres préfectoraux. Les liaisons avec nos partenaires seront à revoir au-delà du territoire alsacien. Perspectives de changement : Cadres préfectoraux Agences Régionales de Santé Conseils Régionaux CESER CRSA et les commissions spécialisées Organisation territoriale de l Education Nationale Nous aurons vraisemblablement à nous accorder pour travailler de concert avec nos collègues des régions Lorraine et Champagne-Ardenne pour gérer des questions telles que : les représentations dans les instances précitées, la défense des intérêts des personnes handicapées et de leur famille sur les 3 régions (Alsace/Lorraine/Champagne-Ardenne) auprès des nouvelles instances de décision, La présence et la participation du Mouvement parental avec nos partenaires représentant les autres déficiences, et plus particulièrement au sein des Comités d Entente. 1. DEFENSE DES PERSONNES HANDICAPEES MENTALES Connaissance des besoins des personnes handicapées mentales L Urapei Alsace et les associations membres ont un souci impérieux, d une façon prospective, de connaître les besoins précis d accompagnement des personnes handicapées mentales en Alsace : bien connaître pour mieux répondre aux attentes, notamment de places en IME, en FAM, en FAS et en accueil de jour. Les listes des personnes en attente de place en établissements sont en constante progression, le nombre de jeunes adultes en amendement Creton s allonge et l avancée en âge des personnes vieillissantes n est pas prise en compte à sa juste mesure. L Urapei aura à suivre les avancées de l outil souhaité par l ARS Alsace «Trajectoire PH». Cet outil est destiné prioritairement à servir de système d orientation et d inventaire des orientations réalisées et non suivies d effet. 9

11 Urapei Alsace Rapport moral 2015 AG 2015 En parallèle, nous suivrons l évolution de l outil développé par l Unapei «Observeur». Cet outil a été conçu pour permettre de connaître les besoins en places de façon prospective. Son développement en région a permis de mettre en lumière, dans sa phase de développement, les besoins pour personnes. Schéma Présente à la CRSA et la commission spécialisée «médico-sociale», l Urapei Alsace fera son possible pour accompagner les dossiers prioritaires concernant les personnes handicapées mentales dans le cadre du Projet Régional de Santé. Les plus importants ont été cités dans la demande argumentaire envoyée à l ARS en décembre 2015 : annonce du handicap, diagnostic précoce, optimisation des moyens en IME, préparation à l insertion professionnelle, poursuite du plan autisme, accès à la santé Des contacts seront repris avec les représentants des Conseils Départementaux pour que soient réactivés les schémas départementaux. Pour réduire la liste des personnes en amendement Creton, le lancement de places d accueil de jour financées par les Départements s avère plus que jamais nécessaire. Représentations L Urapei Alsace veillera à proposer des représentants disponibles et compétents dans toutes les instances où les intérêts des personnes handicapées mentales et de leur famille sont à défendre : CRSA, conseil de surveillance, commissions spécialisées, CDCPH, COMEX, MDPH, CREAI, Udaf... Contacts Dans le cadre des organismes qui auront à se restructurer prioritairement en fonction des nouvelles dispositions régionales (TGR), l Urapei Alsace veillera à reprendre des contacts avec les instances : de l ARS, du Rectorat pour l Education Nationale, des Conseils Départementaux, de la CAF, de l Udaf, des associations tel que l Uriopss, l APF, l Unafam du CER GOUVERNANCE Coopération et collaboration interassociatives Comme par le passé, l Urapei Alsace encouragera toutes les initiatives de coopération et collaboration interassociatives au sein du Mouvement parental qui auront pour objet de mutualiser et d optimiser les ressources financières et humaines : GCSMS, fusions, coopérations sous toutes les formes. L Urapei accompagnera les associations qui souhaitent engager des réflexions sur ces sujets avec l aide des services de l Unapei. 10

12 Urapei Alsace Rapport moral 2015 AG 2015 Journée régionale sur la gouvernance L Urapei a programmé la journée régionale du mois de novembre sur le thème de la gouvernance. Dans le contexte d évolution de la territorialisation, les thèmes ci-après pourront être abordés : organisation politique des très grandes réunions, répartition des compétences et organisation des entités tels que : ARS, EN, Départements, perspectives d organisation des régions et très grandes régions dans le cadre du mouvement Unapei, quelle organisation pour l Alsace en tenant compte des spécificités, des attentes, de la proximité Poursuite des travaux de l Urapei Alsace Pour 2015, on peut imaginer la poursuite des actions engagées dans le cadre du PAG de l Urapei : Comités des Directeurs de l Urapei : L Urapei attend le retour des travaux des Directeurs Généraux des associations membres de l Urapei conformément à la feuille de route définie par le CA. Une liaison avec l équipe nationale des «Directeurs Généraux» devrait également être établie après le mandatement des deux Directeurs Généraux présents au CA de l Urapei. Place et participation des amis, personnes handicapées et Directeurs Généraux : L Urapei prendra en compte les attentes des amis engagés, des personnes handicapées et des Directeurs Généraux. Elle veillera à ce que chacun puisse remplir son rôle et ses engagements dans la confiance, le respect et la complémentarité. Congrès de l Unapei 2016 : Les grandes lignes de l organisation du Congrès Unapei ont été définies, un comité d organisation est opérationnel. L ensemble des associations membres de l Urapei est invité à participer au processus d organisation mis en place. Le deuxième semestre 2015 devrait nous permettre d assurer les engagements sur la base du contenu des actions validées. Commission Santé : L Urapei a prévu le lancement de la Commission Santé conformément à la fiche missions validée par le CA. La réunion programmée au mois de septembre 2015 devrait nous permettre de définir les premiers contours d un plan régional santé en concordance avec les orientations de la Commission Santé de l Unapei. Délégation Départementale du Bas-Rhin : L Urapei, conformément à ses statuts, remplira toutes les missions et actions pour assurer les représentations, contacts et démarches nécessaires afin de défendre les intérêts des personnes handicapées mentales dans le Bas-Rhin. Ainsi seront privilégiées les relations avec les instances politiques et administratives : du Conseil Départemental du Bas-Rhin, des services départementaux de l Education Nationale, de la Caisse d Allocations Familiales du Bas-Rhin, de la MDPH, de la DDCS. 11

13 Urapei Alsace Rapport moral 2015 AG 2015 Une priorité sera donnée aux représentations suivantes : MDPH (CDAPH et COMEX), CDCPH, CREAI Préparer l avenir L évolution du contexte territorial nous amènera avec nos collègues des autres régions, Lorraine et Champagne-Ardenne, à nous pencher sur les questions suivantes : rencontre à organiser avec des membres du Bureau pour chaque Urapei : Lorraine, Champagne-Ardenne et Alsace (organisation future, représentations, expression politique des besoins, échanges de bonnes pratiques, actions communes ), réflexion sur l avenir et le positionnement des CER, suivi des organisations territoriales : ARS, CESER, CER et EN, suivi des secteurs associatifs : CREAI, URIOPSS, URAF, positionnement des associations membres du Mouvement parental dans les syndicats employeurs, lancement de réflexions pour la préparation des orientations de 2016 et ACCESSIBILITE Le plan régional d actions «accessibilité» pour la période a été présenté le 15 novembre C est la référence de travail pour les Référents «accessibilité» locaux. Notons les pistes de travail envisagées pour 2015 : analyse de l enquête sur les attentes «accessibilité» des municipalités (de plus de habitants), organisation des actions de sensibilisation «handicap mental» : 1 réunion Bas- Rhin et 1 réunion Haut-Rhin, actions d accompagnement en 2015 pour le Centre Commercial RIVETOILE, actions d accompagnement «Ville et Eurométropole de Strasbourg», actions d accompagnement des Chartes «Ville et Handicap» du Bas-Rhin, préparation des outils Urapei pour favoriser l accompagnement des personnes handicapées mentales en Alsace, formation des Référents «accessibilité» des associations locales, actions de sensibilisation avec les Chambres de Commerce et de l industrie, poursuite des actions de sensibilisation d agents des municipalités et collectivités, organisation d actions de formation FALC «Facile A Lire et à Comprendre». ACTION ASSOCIATIVE Le plan régional de l action associative a été défini en 2014 : il sert de référence pour les actions à mener localement par les associations membres de l Urapei Alsace. La Commission Action Associative de l Urapei s est fixé quelques actions prioritaires pour 2015 : Adhésions : Rappel de l importance des adhésions pour le Mouvement Unapei, enjeux Dispositif à bâtir ensemble Une démarche commune Importance de l argumentaire bien bâti pour les relances Une référence : la plaquette Unapei 12

14 Urapei Alsace Rapport moral 2015 AG 2015 Bénévolat : Importance de la bonne gestion du secteur du bénévolat : interne aux établissements, vie associative Valorisation du temps de bénévolat Formalisation des engagements bénévoles, charte du bénévolat, définition de la mission Evaluation de l Action associative : Définition d indicateurs d évaluation (nombre d adhérents, ratio adhérents/personnes handicapées accompagnées ) Accompagnement des parents : Priorité donnée à l accompagnement des nouveaux parents et des jeunes parents Importance de la première rencontre (réf. fiche contact) CONCLUSIONS L année 2015, compte tenu du contexte comme nous l avons vu, ne sera pas une année classique, mais plutôt une année de transition, de repositionnement. D une part, nous aurons à poursuivre les actions engagées. D autre part, et selon les nécessités de la nouvelle organisation territoriale, nous aurons vraisemblablement à définir un cadre de travail pour la «Très Grande Région» : Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne. Citons quelques pistes : Urapei TGR ou Instance de coordination entre les 3 Urapei existantes, coordination avec les collègues des autres Urapei à mettre rapidement en place pour définir une stratégie afin de peser sur les représentations futures : ARS, Conseil de Surveillance, conseils de territoire Toutes les idées et toutes les énergies seront nécessaires ; toutes les collaborations (amis, Administrateurs et Directeurs) devront être optimisées pour que le Mouvement parental en Alsace puisse continuer à répondre aux missions qu il s est fixées dans les domaines suivants : représentation des intérêts des personnes handicapées mentales, action associative, création et gestion d établissements et de services pour l accompagnement des personnes handicapées mentales. Merci à tous ceux qui sont engagés depuis des années dans cette voie et tous ceux qui feront vivre ces orientations et préparer le cadre de demain! André WAHL, Président de l Urapei Alsace 13

JOURNÉE RÉGIONALE URAPEI ALSACE. «S engager pour se donner le pouvoir d agir» Membres actifs du Mouvement en région

JOURNÉE RÉGIONALE URAPEI ALSACE. «S engager pour se donner le pouvoir d agir» Membres actifs du Mouvement en région JOURNÉE RÉGIONALE URAPEI ALSACE «S engager pour se donner le pouvoir d agir» Membres actifs du Mouvement en région ACTION ASSOCIATIVE : NIVEAU NATIONAL / UNAPEI «Enjeux, orientations du Mouvement, actions,

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Les Conférences de Territoire

Les Conférences de Territoire Les Conférences de Territoire Conférences de Territoire de Bretagne Guide de présentation onférence erritoire Rennes - Redon Fougères - Vitré 2 Les différentes parties du guide Présentation du guide...4

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Direction de l Autonomie Annexe N MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT PIVETEAU Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Le plan d actions d amélioration de la prise en charge des personnes en situation de handicap

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON LA VILLE QUI GRIMPE BRIANÇON BRIANÇON VILLE-SANTE OMS LES DETERMINANTS SOCIAUX DE LA SANTÉ BRIANÇON VILLE-SANTE OMS La santé concerne les soignants mais aussi

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires PROPOSITIONS D AMENDEMENTS DE L UNASEA L UNASEA est favorable à l objectif affiché

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA

La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA Rôle Fonctionnement - Installation Présentation : F. BAUDIER - 26/04/10 ARS et CRSA : articulation Rôle et missions de la CRSA (1) - La Conférence

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE Préambule Différents acteurs, structures et partenaires concourent à l accueil et à

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN. . LAMBALLE .ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS

MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN. . LAMBALLE .ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES DES COTES D ARMOR PLERIN.. LAMBALLE.ROSTRENEN PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT ET D ACTIONS - 2013-2016 1 SOMMAIRE : - Edito du Président du Conseil Général

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse Les politiques éducatives locales enfance, jeunesse Les accueils de loisirs sans hébergement

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Conférencedepressedu17mai2013. L Unapeipubliesesrecommandations. pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales

Conférencedepressedu17mai2013. L Unapeipubliesesrecommandations. pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales C Conférencedepressedu17mai2013 L Unapeipubliesesrecommandations pourunesantéaccessibleauxpersonnes handicapéesmentales Dossier de presse Paris, le 17 mai 2013 L Unapei publie son livre blanc pour une

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes À la suite de la Conférence nationale du handicap, le ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL POSITIONNEMENT DE L URIOPSS BRETAGNE Juin 2013 LES POSITIONNEMENTS DE L URIOPSS BRETAGNE Le Projet Régional de Santé de

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Un outil de connaissance et de suivi du réseau EE de Midi Pyrénées Contexte / Enjeux : Le contexte actuel, dans lequel, l environnement prend une place de

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique IDEAL Connaissances Au service de la performance publique Présentation des premières conclusions de l enquête sur la gestion technique des aires d accueil Présentation du Réseau Gens du Voyage La gestion

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE

OFFRE DE FORMATION CONTINUE 2015-2016. GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE OFFRE DE FORMATION CONTINUE 205-206 GROUPE D APPUI DÉPARTEMENTAL AUX PROJETS ÉDUCATIFS TERRITORIAUX (PEdT) Logo LE SOMMAIRE THÉMATIQUE COORDINATION Le Groupe d Appui Départemental (GAD) du Gard, instance

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives

Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives Budget des établissements et services sociaux et médico-sociaux : Actualités et perspectives Rentrée départementale 2013-2014 1 1. Retour sur la campagne budgétaire 2013 2 Masse salariale de référence

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés

Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés Dossier de presse Paris, le 30 août 2010 Scolarisation des enfants handicapés : Plaidoyer pour une politique de l éducation de qualité pour tous les enfants handicapés La loi du 11 février 2005 pour l

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

1 HISTOIRE ET ÉVOLUTION

1 HISTOIRE ET ÉVOLUTION Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales d Indre-et-Loire Projet DE L'A.D.A.P.E.I. D'INDRE-ET-LOIRE 1 Histoire et évolution p. 2 A Une histoire riche d engagements

Plus en détail

CREFOP Commissions Feuilles de route

CREFOP Commissions Feuilles de route Sommaire Commission SPRO p.1 Commission Mutations économiques et continuité professionnelle p.5 Commission Formation professionnelle initiale et alternance p.6 Commission Certifications p.8 Commission

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges

La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges Centre Hospitalier Esquirol de Limoges La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges 18 JUIN 2015 Mars 2015 2005 2015: 10

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail