Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables"

Transcription

1 Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables de la région ALSACE Version définitive Décembre 2012 REGION ALSACE

2 SOMMAIRE SOMMAIRE PREAMBULE... 3 RTE, gestionnaire du réseau public de transport, au service de ses clients et de la collectivité... 4 RESUME... 7 Principes généraux... 8 SRCAE et S3RER en Alsace... 8 PARTIE 1 : Ambition de la région alsace (SRCAE) PARTIE 2 : Description de la région alsace et de son réseau électrique PARTIE 3 : Préparation du S3RER et consultation PARTIE 4 : Méthode de réalisation PARTIE 5 : Schéma proposé...24 PARTIE 6 : Eléments de mise en oeuvre Capacité réservée et capacité existante pour les producteurs EnR sur un poste Evolutions du schéma Annexes Etat des lieux initial RTE Etat initial des ouvrages du réseau HT et THT Etat initial des installations de production EnR Etat initial des capacités d accueil du réseau (PR) Capacités d accueil a réserver dans chaque poste Cartographie Divers Calendrier des rencontres de préparation Organismes consultés Documents de référence Carte des capacités réservées

3 PREAMBULE PREAMBULE 3

4 PREAMBULE RTE, GESTIONNAIRE DU RESEAU PUBLIC DE TRANSPORT, AU SERVICE DE SES CLIENTS ET DE LA COLLECTIVITE RTE : le gestionnaire du réseau public de transport d électricité En application du Code de l énergie, RTE, gestionnaire du réseau public de transport d électricité, exerce des missions de service public dans le respect des principes d égalité, de continuité et d adaptabilité, et dans les meilleures conditions de sécurité, de coûts, de prix et d efficacité économique, sociale et énergétique. Ces missions consistent à : exploiter et entretenir le réseau à haute et très haute tension ; assurer l intégration des ouvrages de transport dans l environnement ; assurer à tout instant l équilibre des flux d électricité sur le réseau, ainsi que la sécurité, la sûreté et l efficacité du réseau ; développer le réseau pour permettre le raccordement des producteurs, des réseaux de distribution et des consommateurs, ainsi que l interconnexion avec les pays voisins ; garantir l accès au réseau à chaque utilisateur de manière non discriminatoire. Pour financer ses missions, RTE dispose de recettes propres provenant de redevances d accès au réseau de transport payées par les utilisateurs du réseau sur la base d un tarif adopté par décision des ministres chargés de l économie et de l énergie, sur proposition de la Commission de régulation de l énergie (CRE). Entreprise gestionnaire d un service public, RTE exerce ses missions sous le contrôle de la CRE. L accueil de la production d électricité RTE a notamment pour mission d accueillir les nouveaux moyens de production en assurant dans les meilleurs délais leur raccordement ainsi que le développement du réseau amont qui serait nécessaire. En effet, le réseau n a pas forcément une capacité suffisante et en cas de contraintes, des effacements de production temporaires peuvent s avérer nécessaires. Pour éviter de telles situations, RTE s efforce d anticiper autant que possible les besoins des producteurs d électricité. SRCAE S3RER 4

5 PREAMBULE La loi n du 12 juillet 2010, dite «loi Grenelle II», a institué deux nouveaux types de schémas, complémentaires, afin de faciliter le développement des énergies renouvelables : Les schémas régionaux du climat de l air et de l énergie (ci-après «SRCAE») : Arrêtés par le préfet de région, après approbation du conseil régional, ils fixent pour chaque région administrative des objectifs quantitatifs et qualitatifs de développement de la production d énergie renouvelable à l horizon les schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (ci-après «S3RER»). Définis par l article L du Code et par le décret n du 20 avril 2012, ces schémas sont basés sur les objectifs fixés par les SRCAE et doivent être élaborés par RTE en accord avec les gestionnaires des réseaux publics de distribution d électricité concernés dans un délai de 6 mois suivant l approbation des SRCAE. Ils comportent essentiellement : les travaux de développement (détaillés par ouvrages) nécessaires à l atteinte de ces objectifs, en distinguant création et renforcement ; la capacité d accueil globale du S3RER, ainsi que la capacité d accueil par poste ; le coût prévisionnel des ouvrages à créer (détaillé par ouvrage) ; le calendrier prévisionnel des études à réaliser et procédures à suivre pour la réalisation des travaux. Un S3RER (comme un SRCAE) couvre la totalité de la région administrative, avec de possibles exceptions pour des «raisons de cohérence propres aux réseaux électriques». Il peut être révisé en cas de révision du SRCAE. Conformément au décret n du 20 avril 2012, les installations de production d électricité à partir de sources d énergie renouvelable d une puissance supérieure à 36 kva 1 bénéficient pendant 10 ans d une réservation des capacités d accueil prévues dans ce schéma 2. Leur raccordement se fait alors sur le poste électrique le plus proche disposant d une capacité réservée suffisante pour satisfaire la puissance de raccordement demandée. Le décret prévoit des règles particulières pour le financement des raccordements effectués dans le cadre des S3RER. La contribution due par le producteur sera en effet constituée de deux composantes (article 13 du décret) : La première est classique et correspond au coût des ouvrages propres destinés à assurer le raccordement de l installation de production aux ouvrages du S3RER ; 1 1kVA = 1000 voltampères 2 Ce délai de 10 ans court à compter de la date d approbation du schéma pour les ouvrages existants, et de la date de mise en service des ouvrages créés ou renforcés. 5

6 PREAMBULE La seconde est en revanche spécifique : il s agit d une quote-part régionale des ouvrages à créer en application du S3RER. Le coût prévisionnel des ouvrages à créer sur une région et qui constituent des développements spécifiques à l accueil des énergies renouvelables, est pris en charge par les producteurs, via cette «quote-part» au prorata de leur puissance installée. Ces coûts sont ainsi mutualisés. En revanche, le coût des ouvrages à renforcer en application des S3R reste à la charge des gestionnaires de réseau concernés. Dans la suite du document, «création» renverra donc vers le périmètre des producteurs, «renforcement» vers celui des gestionnaires de réseau. La quote-part est due pour tout raccordement d installation de production d électricité à partir de sources d énergie renouvelable d une puissance supérieure à 36 kva. Pour déterminer la quote-part applicable au raccordement, les gestionnaires de réseaux se fondent sur la localisation du poste de raccordement sur lequel sera injectée la production de l installation concernée conformément à l article 14 du décret. L article 16 du décret prévoit qu en cas de révision du SRCAE 3, RTE devra procéder à la révision du S3RER en accord avec les gestionnaires de réseaux publics de distribution concernés et qu il devra élaborer avec ces derniers un bilan technique et financier des ouvrages réalisés dans le cadre du S3RER clos. Le présent dossier présente la méthode d élaboration du S3RER et le schéma retenu avec les coûts associés. 3 Cette révision pourra résulter de l évaluation de la mise en œuvre du SRCAE devant être réalisée 5 ans après la publication du SRCAE (cf. art. R du code de l environnement). 6

7 RESUME RESUME 7

8 RESUME PRINCIPES GENERAUX La loi Grenelle 2 a fixé l objectif de porter la part de la production d électricité d origine renouvelable à 23 % d ici Cet objectif doit être traduit dans chaque région administrative au travers d un Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE). Il comporte une annexe, le Schéma Régional Eolien (SRE), qui définit de façon prescriptive les communes autorisées au développement de l éolien, et fixe des localisations potentielles. Il est validé conjointement par le préfet et le président de région. Sur la base des objectifs fixés par le SRCAE, le Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3RER), définit les conditions d accueil des énergies renouvelables à l horizon 2020 par le réseau électrique. Il est établi par RTE, le gestionnaire de réseau de transport, en lien avec les gestionnaires de réseau de distribution, et doit être validé par le préfet de région au plus tard 6 mois après la validation du SRCAE. Il propose les investissements nécessaires sur les ouvrages électriques pour permettre l accueil de toutes ces énergies renouvelables (EnR). Il définit sur les postes électriques de la région, et pour une durée de 10 ans, des capacités réservées au raccordement de ces seules EnR. En contrepartie, toute installation de production d EnR de puissance supérieure à 36 kva devra se raccorder sur un poste disposant de capacités qui lui sont réservées. Ces producteurs d EnR, de puissance supérieure à 36 kva, paieront le raccordement au poste de transformation électrique le plus proche, auquel s ajoutera un coût mutualisé régional (en k /MW) en fonction de sa puissance installée. Ce coût mutualisé, fonction de la localisation des gisements envisagés, et du réseau électrique existant, est calculé à partir des investissements nouveaux à réaliser sur le réseau pour accueillir la puissance nécessaire à l atteinte de l ambition régionale à l horizon Ce mécanisme de mutualisation des coûts a vocation à permettre de faire émerger des projets dans des zones où les coûts de raccordement seraient trop importants pour un seul porteur de projet. Ce S3RER inscrit dans la durée des orientations majeures et structurantes pour le développement et la localisation de l installation des EnR à venir. Compte tenu des incertitudes sur la vitesse de développement de ces EnR, leur localisation et des effets éventuels liés à des évolutions de la réglementation, il peut être révisé si le SRCAE l est, celui-ci pouvant faire l objet d une révision dans un délai de 5 ans. Les modalités de raccordement des installations de puissance inférieures à 36 kva, non concernées par le S3RER, sont inchangées. SRCAE ET S3RER EN ALSACE A la suite d un travail important et d une phase de concertation particulièrement riche, la région Alsace a été une des premières régions en France à valider son SRCAE le 29 juin 2012 à la suite de travaux techniques ayant associé de multiples acteurs 8

9 RESUME régionaux (services de l Etat, collectivités, associations, fédérations professionnelles ). Ainsi, le S3RER devra être déposé d ici le 29 décembre Ce SRCAE définit une ambition de MW de capacité EnR installée à l horizon 2020, à comparer avec environ MW installés ou disposant de contrat de raccordement (file d attente) à fin novembre C est ainsi 471 MW qui doivent être accueillis en complément dans le cadre du S3RER : Energies En service et en file d'attente (MW) Ambition (MW) A réserver (MW) Eolien Hydraulique Géothermie Biomasse Biogaz Photovoltaïque Total Spécificité de l Alsace, les énergies à développer sur la région sont de nature très diverse : il s agit à la fois d accueillir raisonnablement l éolien, d optimiser les capacités hydrauliques existantes notamment sur la file du Rhin, de prolonger les efforts de développement du photovoltaïque en privilégiant le bâti existant, et d intégrer à ce «mix énergétique» les capacités en géothermie, biomasse et biogaz. Dans le cadre d un groupe de travail du Comité Régional de Concertation Electricité (CRCE), un important recensement a été mené pour identifier tous les projets connus ou potentiels en lien avec les données du SRCAE. Ces différentes données ont permis de réserver les capacités nécessaires à leur raccordement. Au-delà, pour répartir les puissances ne correspondant pas à des projets connus ou potentiels, des critères de répartition ont été établis en identifiant les zones les plus propices pour chaque filière. Compte tenu de la dimension contenue du territoire alsacien, du volume de capacités à réserver, de la densité du réseau régional de transport, résultat des investissements importants de la part des gestionnaires de réseau (environ 70 M pour RTE sur et environ 60 M actuellement envisagés d ici 2017) et du travail réalisé avec l ensemble des acteurs régionaux, il est rapidement apparu que de nouveaux investissements ne seraient pas forcément nécessaires et donc que la possibilité d un coût mutualisé nul était possible, probable exception française. Le CRCE Alsace, en sa séance plénière du 21 mai 2012, a émis le souhait qu un ticket nul soit envisagé dans la mesure du possible. De fait, par l absence de développement réseau, le S3RER proposé n aura pas d impact sur l environnement du point de vue du réseau électrique. Cela ne concerne que les ouvrages du réseau visés par le schéma. Les autres impacts éventuels seront à analyser à l échelle des différents projets. 9

10 RESUME Le S3RER ainsi proposé consiste donc à la réservation de capacités sur les ouvrages de la région à hauteur de 471 MW, sans investissements et développement de réseau autre que les propres liaisons de raccordement des EnR jusqu à ces ouvrages. Les capacités réservées et leur localisation prennent en compte la meilleure vision des projets connus ou potentiels à la date de l élaboration du schéma. Elles s attachent à respecter le nécessaire équilibre territorial entre les gestionnaires de réseau de distribution directement raccordés sur le réseau public de transport, nombreux en Alsace, à savoir ERDF, Electricité de Strasbourg, Hunélec, EBM, Vialis, et la Régie de Neuf Brisach. A l issue de la consultation, le CRCE Alsace, réuni en séance plénière exceptionnelle le 26 novembre 2012, a émis un avis favorable sur le S3RER Alsace. 10

11 PARTIE 1 : Ambition de la région alsace (SRCAE) PARTIE 1 : AMBITION DE LA REGION ALSACE (SRCAE) 11

12 PARTIE 1 : Ambition de la région alsace (SRCAE) L ambition régionale affichée dans le SRCAE est d atteindre une puissance de MW en 2020 pour l ensemble des installations de production d électricité à partir de sources d énergie renouvelable, réparties de la manière suivante : 107 MW de production éolienne ; MW de production hydraulique ; 12 MW de production géothermique ; 80 MW de production de biomasse ; 8 MW de production biogaz ; 400 MW de production photovoltaïque. A la date du 30 novembre 2012, la production d énergies renouvelables raccordée et en file d attente est de MW. Voir annexe 1.2 Etat initial des installations de production C est donc un gisement de 471 MW qui a été identifié et qui doit être réservé sur les postes électriques de la région pour atteindre l ambition du SRCAE Alsace. Cette capacité réservée ne pourra pas être dépassée aux conditions actuelles que sont les objectifs du SRCAE. 12

13 PARTIE 2 : Description de la région alsace et de son réseau électrique PARTIE 2 : DESCRIPTION DE LA REGION ALSACE ET DE SON RESEAU ELECTRIQUE 13

14 PARTIE 2 : Description de la région alsace et de son réseau électrique L Alsace est la plus petite région française, territoire contraint et dynamique, où la prise en compte des différents besoins peut conduire à une compétition pour l utilisation du sol. URBANISATION 3 ème région la plus dense et la plus urbanisée de France, l Alsace est l un des territoires les plus jeunes en population croissante. A l horizon 2030, la population alsacienne devrait augmenter de 14,4% (plus de 2 millions d habitants d après l INSEE), accentuant la densité des activités humaines dans cet espace restreint. l urbanisation se fait au détriment des terres agricoles. CONSOMMATION D ENERGIE les dynamiques locales (étalement urbain, agriculture intensive, etc.) engendrent d importantes consommations d énergie avec une consommation par habitant supérieure à la moyenne nationale. RISQUES ET SANTE La géographie et l histoire ont concentré, dans la plaine d Alsace et les débouchés des vallées vosgiennes, la majorité des aléas naturels et activités génératrices de risques et de pollutions. L importance de la population concernée fait de ces questions de véritables enjeux pour la santé et la sécurité des Extension de la tâche urbaine entre 1960 et populations. la nappe d Alsace, qui alimente la majorité de la population alsacienne est fragilisée par des pollutions d origines agricoles, urbaine et industrielle. les inondations constituent le principal risque naturel en Alsace ( habitants vivent en zone inondable). concernant la prévention des risques technologiques, les enjeux portent sur les sites Seveso, la centrale nucléaire de Fessenheim, les canalisations et nœuds de transports de matières dangereuses ainsi que les barrages. l'amélioration de la qualité de l air passe par la réduction des consommations d énergies majoritairement fossiles. Régions naturelles Régions naturelles 14

15 PARTIE 2 : Description de la région alsace et de son réseau électrique MILIEUX NATURELS L Alsace est un carrefour biogéographique qui regroupe une très large diversité de situations et de milieux : des milieux naturels diversifiés et une large gamme d habitats représentée : zones humides, pelouses calcaires, forêts rhénanes, forêts de montagne, vergers péri-villageois, prairies, etc. Une grande richesse d espèces y est associée, quelques unes d entre elles étant emblématiques de la région (grand hamster, grand tétras,...) et particulièrement protégées. si la conservation de la biodiversité impose de protéger des «réservoirs» dotés d une très grande richesse écologique, il est aussi impératif de préserver les espaces jouant un rôle de continuité entre ces réservoirs. On observe une dichotomie entre le Massif Vosgien (vaste réservoir de biodiversité peu fragmenté) et la Plaine Rhénane dont les sources principales de fragmentation sont : les infrastructures linéaires de transport (notamment routes et autoroutes, voies ferrées, canaux), l urbanisation, l activité humaine et les obstacles naturels. Les enjeux sont le maintien des possibilités d échanges au sein de ces grands ensembles qui représentent des réservoirs majeurs de biodiversité pour de nombreuses espèces. 53% d espaces naturels protégés 15

16 PARTIE 2 : Description de la région alsace et de son réseau électrique RESEAU ELECTRIQUE Le réseau Alsacien se caractérise par 893 km de lignes à Très Haute Tension (400 kv et 225 kv) et km de ligne à Haute Tension (63 kv). Il comprend six gestionnaires de réseau de distribution directement raccordés sur le réseau public de transport à savoir ERDF, Electricité de Strasbourg, Hunélec, EBM, Vialis, et la Régie de Neuf Brisach. L état initial pris en compte dans l étude est le réseau actuel au 31 décembre A cet état ont été ajoutées les évolutions identifiées à l horizon Voir annexe 1.1 Etat initial des ouvrages du réseau HT et THT 16

17 PARTIE 3 : Préparation du S3RER et consultation PARTIE 3 : PREPARATION DU S3RER ET CONSULTATION 17

18 PARTIE 3 : Préparation du S3RER et consultation Le SRCAE de la Région Alsace a été signé conjointement par les Préfet et Président de région le 29 juin Il a été publié au recueil des actes administratifs le 29 juin Cette date de publication fait office de point de départ pour la réalisation du S3RER, qui doit donc en conséquence, être déposé auprès de Monsieur le Préfet de région au plus tard le 29 décembre RTE a participé aux groupes de travail sur l atlas éolien régional, au comité de pilotage du SRCAE. RTE a également rencontré les acteurs du syndicat des énergies renouvelables (SER), échangé avec ERDF, Electricité de Strasbourg et la DREAL sur les projets connus voire en instruction, et pris en compte la connaissance des tissus locaux lors de réunions avec les services de l état (Région, DREAL, ADEME). Des réunions techniques préparatoires se sont tenues mensuellement depuis mars 2012 avec les acteurs régionaux dans le cadre du groupe de travail du Comité Régional de Concertation de l Electricité (ci-après «CRCE»). En complément, RTE a pris contact avec les nombreuses entreprises locales de distribution de l électricité de rang 1 (ERDF, ESR, EBM, UEM Neuf Brisach, Vialis, Hunélec), présentes sur le territoire alsacien, pour identifier les capacités disponibles sur leurs réseaux ainsi que les contraintes de leurs postes sources. A partir des différents éléments recueillis, RTE a pu identifier les gisements de production d énergie à prendre en compte dans le schéma pour couvrir l ambition régionale et réaliser un état des lieux du réseau électrique sur le territoire. Dans la continuité des échanges fructueux en phase de préparation du schéma, le groupe de travail du CRCE a proposé le planning de consultation suivant pour aboutir à la validation du S3RER dans le délai de 6 mois prévu par la loi : 18 septembre 2012 : finalisation du projet de S3RER au sein d un groupe de travail du CRCE Du 10 au 31 octobre 2012 : mise à disposition par RTE du projet de S3RER aux parties consultées, règlementairement a minima les Chambres de Commerce et d Industrie (CCI), le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et les administrations déconcentrées en charge de l énergie 15 octobre 2012 : groupe de travail CRCE élargi aux parties prenantes consultées pour présentation du projet de S3RER 9 novembre 2012 : groupe de travail CRCE en vue de finaliser le projet de S3RER pour envoi avant la séance plénière du CRCE 26 novembre 2012 : réunion plénière exceptionnelle du CRCE pour avis sur le S3RER Décembre 2012 : validation du S3RER par le préfet de région. 18

19 PARTIE 4 : Méthode de réalisation PARTIE 4 : METHODE DE REALISATION 19

20 PARTIE 4 : Méthode de réalisation Modalités pratiques de réalisation L élaboration du S3RER s est faite de manière itérative, en identifiant d abord le rattachement des gisements aux différents postes par type d énergie (en commençant par l éolien et les autres énergies renouvelables ensuite) en lien avec le SRCAE, puis en agrégeant tous ces rattachements de manière à définir une puissance à raccorder par poste source le plus proche même si sa capacité de raccordement est nulle. Le reliquat du gisement qui n aura pas été localisé est alors ventilé sur les postes disposant de capacité d accueil suffisante. En cas d apparition de contrainte sur le réseau électrique suite à cette répartition, dans la situation d exploitation étudiée, et en recherchant le maintien de la qualité d électricité de tous les utilisateurs du réseau, des solutions optimales sont recherchées : en adaptant le schéma d exploitation si possible en modifiant la répartition sur les postes desservant la zone, tout en respectant une distance maximale de 20 km entre le point de livraison de l électricité produite et le poste de raccordement 4 en proposant des créations ou renforcements d ouvrages, tout en utilisant au maximum et dans la mesure du possible, la capacité ainsi créée. Option stratégique régionale Compte tenu du maillage électrique actuel sur la région, du caractère contenu de la dimension de la région, et du niveau des ambitions, il est rapidement apparu que l objectif d un coût de mutualisation nul pouvait être envisagé. Le CRCE Alsace, en sa réunion plénière du 24 mai 2012, a émis le souhait que cette ambition soit visée autant que de possible. Répartition des gisements alsaciens La réservation des puissances, pour chaque catégorie d énergie, a été réalisée de la manière suivante : Energie éolienne La réservation a été faite de manière à couvrir les ambitions affichées dans les zones identifiées dans le SRCAE. Il a également été tenu compte des projets identifiés dans une enquête réalisée à la demande de RTE auprès du SER, via son niveau national. 4 On considère qu une production de 12 MW peut-être raccordée par un câble de 25 km. Compte-tenu de la sinuosité des tracés, on peut retenir qu un poste peut «irriguer» la zone située dans un rayon de 20 km. 20

21 PARTIE 4 : Méthode de réalisation Energie hydraulique Deux projets identifiés dans le SRCAE (Gambsheim et Kembs) couvrent la totalité de l ambition de la région. Le projet de Kembs sera raccordé sur le niveau 225 kv du poste de Kembs. Le raccordement du projet de Gambsheim est prévu au niveau de tension 63 kv sur le poste ESR conformément à la demande du producteur et à la justification technico-économique validée par la DREAL. Par conséquent, aucune réservation n est réalisée au niveau de tension 225 kv sur le poste RTE. Il est à noter qu une réservation en 225 kv aurait pu générer des travaux à intégrer dans le coût mutualisé régional. En conséquence, il n y a donc pas d influence sur la quote-part régionale. Energie géothermique Des projets connus de l ESR ont permis de couvrir l ambition du SRCAE (+ 9 MW) dans le Bas Rhin. Suite au CRCE plénier du 26 novembre, la CUS a fait part de projets pour un total de 20 MW sur la zone de Strasbourg, non identifiés dans le SRCAE. Ils ont été pris en compte partiellement (10 MW), les flexibilités exposés en annexe 6 permettant de les accueillir lorsque les projets se concrétiseront. Energie biomasse Trois projets connus pour une puissance totale de 38 MW permettent de couvrir les deux tiers de la puissance à réserver dans le Haut-Rhin. Energie biogaz De multiples projets (5) connus de la région de l ordre du mégawatt permettent de couvrir la majeure partie de l ambition sur la région. Energie photovoltaïque Trois projets importants (5 MW, 10 MW et 2 x 17 MW) ont été identifiés sur la région. D autres projets, avec des puissances plus faibles, permettent de définir un niveau de réservation d environ 90 MW. Le reste de l ambition a été réparti en poursuivant la tendance actuelle des installations existantes, et en tenant compte des propositions de l ADEME, de la Région et de la DREAL, en prenant en compte les spécificités alsaciennes (exemple de zones pouvant accueillir éventuellement des centrales solaires au sol) et en respectant les nécessaires équilibres entre les différents gestionnaires de réseau de distribution. La répartition des gisements ainsi effectuée, en minimisant les distances de raccordement, a montré qu il n y avait pas de contrainte de transit tout réseau disponible. Toutefois, la liaison à 63 kv Rhinau Sélestat pourrait se retrouver très chargée et entrer en contrainte sur indisponibilité d ouvrages. Cette contrainte apparaît malgré la prise en compte des projets d optimisation du réseau suivants, déjà engagés et financés par RTE dans ce secteur : 21

22 PARTIE 4 : Méthode de réalisation création d un échelon 63 kv à Scheer ainsi que deux liaisons 63 kv souterraines Scheer Sélestat, puis dépose de la liaison 63 kv Logelbach Ribeauvillé changement des conducteurs sur l axe 63 kv Benfeld - Sélestat création du poste ERDF à Sainte Croix en Plaine PORT DU RHIN 8 SCHEER GRAFFENSTADEN STRASBOURG 2.7 ILLKIRCH SELESTAT RHINAU GERSTHEIM 0.6 SAINTE MARIE AUX MINES LAPOUTROIE RIBEAUVILLE MARCKOLSHEIM LOGELBACH VOGELGRUN xx Légende Puissance de production en service ou en file d attente en MW xx Puissance d EnR à raccorder en MW SAINTE CROIX EN PLAINE VOIE ROMAINE Contraintes sur la zone de Marckolsheim - Scheer Cette contrainte n est pas liée aux projets éoliens, mais aux hypothèses prises relatives au raccordement des deux projets photovoltaïques identifiés dans le gisement : un projet de 2 x 17 MW à raccorder sur Vogelgrün (17 MW) et Voie Romaine (17 MW) et un projet de 10 MW à Marckolsheim. Quatre solutions ont été envisagées pour lever cette contrainte : Reconstruction de la liaison 63 kv Rhinau Sélestat en souterrain, pour un coût estimé à 11 M (à inclure dans le montant des travaux permettant de définir la quote-part régionale). Cette solution permet de lever la contrainte. Modification de la répartition des gisements de production dans un rayon de 20 km. Le transfert de 2 MW de Gerstheim (ESR) vers Erstein (ESR) distant d environ 7,5 km et d un projet de 10 MW de Marckolsheim vers Ribeauvillé (16,5 km) permet d obtenir une nouvelle répartition qui lève la contrainte sans en créer d autre, et tout en conservant un coût mutualisé nul. 22

23 PARTIE 4 : Méthode de réalisation PORT DU RHIN STRASBOURG 8 SCHEER GRAFFENSTADEN 2.7 ILLKIRCH SELESTAT RHINAU GERSTHEIM SAINTE MARIE AUX MINES LAPOUTROIE RIBEAUVILLE LOGELBACH MARCKOLSHEIM 4.7 VOGELGRUN xx xx 1 2 Légende Puissance de production en service ou en file d attente en MW Puissance d EnR à raccorder en MW SAINTE CROIX EN PLAINE VOIE ROMAINE Proposition de répartition Raccordement de production sur le réseau 225 kv par l intermédiaire d un transformateur 225 kv / moyenne tension (MT). Cette stratégie nécessite l installation d un transformateur 225 kv/mt au poste de Marckolsheim pour le raccordement d un projet photovoltaïque de 10 MW et pour un montant estimé à 5 M. Elle permet de lever la contrainte. Raccordement de production sur le réseau 225 kv par l intermédiaire d un transformateur 225/63 kv. Solution immédiatement écartée car son coût est supérieur à celui de l ajout d un transformateur 225 kv / MT évoqué ci-dessus, et qu elle ne permet pas de lever la contrainte. 23

24 PARTIE 5 : Schéma proposé PARTIE 5 : SCHEMA PROPOSE 24

25 PARTIE 5 : Schéma proposé La seconde solution qui consiste à modifier la répartition des gisements de production d EnR permet de lever la contrainte sur le réseau et d en rester à un coût mutualisé nul, tout en permettant le raccordement des différents projets concernés. Cette solution permet de respecter les équilibres sur les niveaux de réservation sur les postes électriques des différents gestionnaires de réseau, chacun d entre eux disposant de suffisamment de capacités réservées pour raccorder l ensemble des projets connus sur leur territoire. Cette nouvelle répartition des capacités à réserver permet de proposer un schéma sans investissement sur le réseau dans le périmètre de mutualisation, donc avec quote-part régionale nulle, tout en maintenant des distances de raccordement acceptables. Le schéma proposé par RTE à la consultation consiste donc en un simple report de réservation sur certains postes, sans investissement sur le réseau dans le périmètre de mutualisation. Le coût mutualisé sera nul. Le schéma proposé par RTE permet de réserver 471 MW au titre des ambitions du SRCAE Alsace, satisfaisant l ensemble des projets EnR sans renforcement de réseau de transport ou de distribution. Ouvrages et coûts Le schéma proposé par RTE permet de satisfaire l ambition régionale de l ensemble des projets EnR sans renforcement ni création de réseau de transport et de distribution. Capacité d accueil La capacité d accueil globale du Schéma est de 471 MW La capacité d accueil par poste est donnée dans les tableaux en annexe 2 : c est la capacité totale du poste, donnée par niveau de tension HTB et arrondie au MW. Calendrier des travaux Sans objet 25

26 PARTIE 6 : Eléments de mise en oeuvre PARTIE 6 : ELEMENTS DE MISE EN OEUVRE 26

27 PARTIE 6 : Eléments de mise en oeuvre 7.1 CAPACITE RESERVEE ET CAPACITE EXISTANTE POUR LES PRODUCTEURS ENR SUR UN POSTE Le fait que de la capacité d accueil soit «réservée» pour les énergies renouvelables sur un poste électrique donné ne signifie pas pour autant que toute cette capacité d accueil est «existante» immédiatement. Il convient donc de distinguer : La capacité réservée du poste, qui ne sera par définition existante qu une fois réalisés le poste ou l ensemble des évolutions envisagées dans l état initial du schéma et susceptible d accroître la capacité existante. Il s agit notamment : o De la création du poste 225/20 kv de Hardt prévu en 2014 ; o De la création du poste 63/20 kv de Neuve Eglise prévue en 2014 ; o De la création du poste de Bernolsheim (ESR) 63/20 kv prévue en 2014 La capacité réservée «existante», étant inférieure à la précédente. Production de puissance inférieure à 36 kva Le schéma proposé est établi de manière à permettre également le raccordement de la production de puissance inférieure à 36 kva, conformément aux orientations du SRCAE. Pour autant, le calcul de la quote-part ne conduit à répercuter sur les producteurs de puissance supérieure à 36 kva que la part des coûts d investissements correspondant à la capacité nécessaire pour satisfaire les objectifs du SRCAE sur ce segment de la production. Le calcul de la capacité existante sur un poste tient compte du volume total de production de puissance inférieure à 36 kva raccordée ou en file d attente sur ce poste, dès lors que ce volume est supérieur à 1 MW. Informations mise à la disposition des producteurs Pour permettre à tout producteur d évaluer, du point de vue de l accès au réseau, la faisabilité de ses projets, RTE publie un certain nombre d informations sur son site Internet (http://clients.rte-france.com/lang/fr/clients_producteurs/services_clients/p_raccorder_installation.jsp). Ces informations, élaborées en collaboration avec Electricité Réseau Distribution France, et certaines Entreprises Locales de Distribution sont notamment les suivantes : La capacité d accueil réservée par poste (existant ou à créer) au titre du schéma ; La capacité d accueil réservée «existante» ; La capacité d accueil réservée qui est déjà affectée au raccordement des énergies renouvelables. 27

28 PARTIE 6 : Eléments de mise en oeuvre Les capacités réservées existantes à un instant donné vont évoluer en fonction de la mise en service progressive des projets de renforcement ou de création et de l évolution de la file d attente. A titre d information, les capacités réservées existantes à la date de dépôt du schéma auprès du préfet de région figurent en annexe. Accessibilité de la capacité réservée sur les différents niveaux de tension d un même poste Le schéma proposé est établi, sauf mention contraire, de manière à permettre le raccordement de la production au niveau de tension HTA d un poste source. Il inclut à cette fin la création des équipements de transformation permettant d évacuer cette production vers le niveau de tension HTB de ce même poste. Si le schéma privilégie le raccordement des énergies renouvelables en HTA, il ne saurait toutefois exclure la possibilité de raccorder une installation de production dans le domaine de tension HTB, notamment si cela résulte de l application de la réglementation (prescriptions techniques pour le raccordement des installations de production aux réseaux publics de distribution et de transport d électricité). En application du décret, la quote-part due par le producteur est identique quel que soit le domaine de tension de raccordement de l installation. 7.2 EVOLUTIONS DU SCHEMA Révision du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables Conformément au décret n du 20 avril 2012, en cas de révision du schéma régional du climat, de l air et de l énergie, le gestionnaire du réseau public de transport procède, en accord avec les gestionnaires des réseaux publics de distribution concernés, à la révision du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables. Par ailleurs, le présent schéma pourra être révisé à la demande du préfet de région, notamment si la localisation réelle des installations de production s éloigne sensiblement des hypothèses ayant présidé à l élaboration du schéma, ou en cas de difficulté persistante de réalisation de tout ou partie des ouvrages prévus dans le schéma. La révision est réalisée selon la procédure prévue par le décret n du 20 avril 2012, le délai de six mois court à compter de la demande de révision par le préfet de région. Une telle révision peut conduire à modifier le niveau de la quote-part. 28

29 PARTIE 6 : Eléments de mise en oeuvre Adaptations mineures du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables Lorsque cela est de nature à favoriser l atteinte des objectifs du SRCAE, le Gestionnaire de Réseau de Transport établit un ensemble de propositions d adaptations mineures de la localisation des capacités d accueil réservées du schéma. Cette adaptation se fait à volume constant de capacité d accueil globale. Elle peut conduire à adapter la consistance ou la localisation des investissements prévus au schéma, mais sans modification du coût total de ces investissements. Le Gestionnaire de Réseau de Transport adresse au préfet de région, pour approbation, ses propositions d adaptations mineures en faisant apparaître : pour les postes concernés, les anciennes et nouvelles valeurs des capacités d accueil réservées ; le cas échéant, les adaptations apportées à la liste des ouvrages qui relèvent du périmètre de mutualisation du schéma ; l accord de chacun des gestionnaires de réseaux publics de distribution concernés par les adaptations. Le volume cumulé des adaptations de capacité proposées à l approbation du préfet de région (somme des hausses proposées) est limité à 10 % du volume total des capacités réservées initialement dans le schéma. Lorsque le cumul des propositions atteint le seuil de 10%, le gestionnaire du réseau public de transport en informe le préfet de région, qui peut décider de demander une révision du schéma. Le préfet de région valide tout ou partie des propositions transmises et décide de la date d entrée en vigueur des modifications. Sa décision est rendue publique. Les gestionnaires de réseaux publics précisent dans leur Documentation Technique de Référence respectives les modalités de mise en œuvre de ces adaptations et leur articulation avec les procédures de raccordement des producteurs, notamment en ce qui concerne le délai de remise de la proposition technique et financière lorsqu une adaptation mineure du schéma est envisagée. 29

30 Annexes ANNEXES 30

31 Annexes 1. ETAT DES LIEUX INITIAL RTE 1.1 Etat initial des ouvrages du réseau HT et THT Etat au 30 novembre

32 Annexes Liste des évolutions identifiées à Ouvrages Décision d engagement Travaux démarrés Ligne ou poste Date de mise en service prévisionnelle Mise en souterrain partielle de la liaison 63 kv Lutterbach Marie Louise oui non ligne 2013 Mise en souterrain partielle de la liaison 63 kv Lutterbach Masevaux oui non ligne 2013 Création d un poste 225/20 kv à Hardt (ERDF) oui non Poste et ligne 06/2014 Création d un poste 63/20 kv à Neuve Eglise (ERDF) oui non Poste et ligne 2014 Renouvellement de la liaison souterraine 63 kv Dornach Lavoisier oui non ligne 2014 Création du poste 63 kv de Scheer oui non Poste et ligne 2016 (1) Création de deux liaisons souterraines 63 kv Scheer - Sélestat oui non ligne 2016 (1) Dépose de la liaison 63 kv Logelbach Ribeauvillé oui non ligne 2017 Création d une liaison souterraine 63 kv Kembs Waldighoffen oui non Poste et ligne 2016 Dépose partielle des liaisons 63 kv Ile Napoléon Waldighoffen et Kembs - Lutterbach oui non ligne 2017 Création d un poste 63/20 kv à Bernolsheim en coupure sur la liaison 63 kv Brumath Haguenau (ESR) Oui (par ESR) non Poste et ligne 2014 (1) En attendant la réalisation de ces ouvrages, le réseau devra être débouclé une partie de l été entre les postes de Rhinau et Sélestat. Ce schéma d exploitation peut conduire à dégrader la qualité d alimentation ou de production des postes de Gerstheim, Rhinau et Strasbourg en cas d avarie d une des lignes 63 kv suivantes : - Gerstheim Rhinau - Gerstheim Port du Rhin - Graffenstaden Illkirch - Marckolsheim Rhinau - Marckolsheim Vogelgrün Les délais de réalisation de ces ouvrages peuvent varier du fait des procédures administratives nécessaires à leur réalisation. 32

33 Annexes 1.2 Etat initial des installations de production EnR Etat au 30 novembre 2012 Production en service ou en file d'attente (kw) Postes Eolien Hydraulique Géothermie Biomasse Biogaz Photovoltaïque (kva) < 36 kva kva > 250 kva Total total RTE - ERDF ALTKIRCH AMARIN ANNA DORNACH ENSISHEIM FESSENHEIM (225 kv) GAMBSHEIM (225 kv) GAY LUSSAC GUEBWILLER GERSTHEIM (225 kv) IFFEZHEIM (*) ILE NAPOLEON KEMBS (225 kv) LAPOUTROIE LAVOISIER LOGELBACH LUTTERBACH MARIE LOUISE MARCKOLSHEIM (225 kv) MARCKOLSHEIM (63 kv) MASEVAUX MULHOUSE MUNSTER OTTMARSHEIM (225 kv) OTTMARSHEIM (63 kv) RHINAU (225 kv) RHINAU (63 kv) RIBEAUVILLE ROSENAU SARRE UNION SELESTAT SAINT BLAISE SAINTE MARIE AUX MINES STRASBOURG (225 kv) STRASBOURG (63 kv) THANN VOGELGRUN (225 kv) WALDIGHOFFEN Total (*) Groupe alimantant le réseau allemand 1 kw = W 33

34 Annexes Production en service ou en file d'attente (kw) Postes Eolien Hydraulique Géothermie Biomasse Biogaz Photovoltaïque (kva) < 36 kva kva > 250 kva Total total ESR ALTENSTADT ALTORF ARM BENFELD BISCHHEIM BISCHWILLER BRUMATH CRONENBOURG DETTWILLER ERSTEIN FUSTEL GAMBSHEIM GERSTHEIM GRAFFENSTADEN GUNDERSHOFFEN HAGUENAU HALLES HOLZMATT ILLKIRCH INGWILLER LAUTERBOURG LUTZELHOUSE MEINAU MOLSHEIM OBERNAI ORANGERIE PFAFFENHOFFEN PORT DU RHIN PPR PREUSCHDORF REICHSTETT ROBERTSAU ROESCHWOOG ROHRWILLER SAVERNE SCHIRMECK TRUCHTERSHEIM WANTZENAU WASSELONNE Total VIALIS COLMAR NORD COLMAR CANAL COLMAR OUEST Total UEM Neuf Brisach VOIE ROMAINE VOGELGRUN Total HUNINGUE HUNELEC Total EBM HESINGUE Total Total général

35 Annexes 1.3 Etat initial des capacités d accueil du réseau (PR) Les potentiels de raccordement par poste sont des valeurs affichées sur les sites internet de RTE et ESR à l'intention des porteurs de projets de production, afin que ceux-ci puissent avoir un éclairage sur les capacités d'accueil du réseau dès le stade des études exploratoires. La notion de potentiel de raccordement exprime, pour chaque niveau de tension, la puissance maximale évacuable en situation de réseau complet en prenant une topologie de réseau très favorable, même si celle-ci ne correspond à aucun schéma d'exploitation réaliste. En conséquence, l accueil de production à la hauteur du potentiel de raccordement pourrait entrainer une dégradation de la qualité de l électricité des autres utilisateurs du réseau (creux de tension, perturbation de l onde électrique, coupure ). Les potentiels de raccordement ne sont pas sommables, leur somme ne reflète donc pas la capacité totale d accueil du réseau. La somme des capacités d accueil réservées par poste dans le cadre du S3RER correspond aux objectifs de développement des EnR électriques définis par le SRCAE. La capacité réservée aux EnR par poste est toujours inférieure au potentiel de raccordement, indiqué ciaprès, et correspond à une capacité de raccordement garantie permettant le raccordement des EnR sans dégrader la qualité de l électricité des autres utilisateurs. Nom du poste Rte Département Tension Potentiel de raccordement en MW Date de mise à jour BATZENDORF kv /05/2012 BRUNNENWASSER kv 24 14/05/2012 CHALAMPE kv 52 14/05/2012 FESSENHEIM kv 52 14/05/2012 GAMBSHEIM kv /05/2012 GERSTHEIM kv /05/2012 GRAFFENSTADEN kv /05/2012 GUEBWILLER kv /05/2012 HIRSINGUE kv /05/2012 ILE-NAPOLEON kv /05/2012 KEMBS kv /05/2012 LOGELBACH kv /05/2012 LUTTERBACH kv /05/2012 MARCKOLSHEIM kv 24 14/05/2012 MARLENHEIM kv /05/2012 OTTMARSHEIM kv /05/2012 PORT-DU-RHIN kv /05/2012 REICHSTETT kv /05/2012 RHINAU kv 24 14/05/2012 SCHEER kv /05/2012 SIERENTZ kv /05/2012 SPORENINSEL kv /05/2012 STRASBOURG kv /05/2012 VOGELGRUN kv /05/2012 LOGELBACH kv /05/2012 MARLENHEIM kv /05/2012 SHEER kv /05/2012 SIERENTZ kv /05/2012 Les postes 400 kv et 225 kv ne sont pas équipés de transformations 400 kv/mt (moyenne tension) et 225 kv/mt. Seuls les postes de Kembs et Sporeninsel, qui sont équipés de transformation 225 kv/mt, feront l objet de réservation au même titre que les postes disposant d un échelon 20 kv). 35

36 Annexes Nom du poste ERDF Département Tension Potentiel de raccordement en MW Date de mise à jour ALTKIRCH kv 70 14/05/2012 AMARIN kv 72 14/05/2012 ANNA kv 84 14/05/2012 COLMAR CANAL kv 14/05/2012 COLMAR NORD kv 14/05/2012 COLMAR OUEST kv 14/05/2012 DORNACH kv 66 14/05/2012 DRULINGEN kv 62 14/05/2012 ENSISHEIM kv 74 14/05/2012 GAY-LUSSAC kv 63 14/05/2012 GUEBWILLER kv /05/2012 HIRSINGUE kv /05/2012 HUNINGUE kv 15/05/2012 ILE-NAPOLEON kv /05/2012 LAPOUTROIE kv 60 14/05/2012 LAVOISIER kv 49 14/05/2012 LOGELBACH kv /05/2012 LUTTERBACH kv /05/2012 MARCKOLSHEIM kv 57 14/05/2012 MASEVAUX kv 52 14/05/2012 MARIE-LOUISE kv 56 14/05/2012 MULHOUSE kv 68 14/05/2012 MUNSTER kv 21 14/05/2012 OTTMARSHEIM kv 81 14/05/2012 RHINAU kv 0 14/05/2012 RIBEAUVILLE kv 58 14/05/2012 ROSENAU kv 94 14/05/2012 SELESTAT kv 34 14/05/2012 ST-BLAISE kv 57 14/05/2012 STE-MARIE-AUX-MINES kv 54 14/05/2012 SARRE-UNION kv 25 14/05/2012 THANN kv 72 14/05/2012 VOGELGRUN kv 14/05/2012 VOIE ROMAINE kv 14/05/2012 WALDIGHOFFEN kv 55 14/05/

37 Annexes Sur les postes d ESR Nom du poste ESR Département Tension Potentiel de raccordement en MW Date de mise à jour ALTENSTADT kv 85 24/10/2012 ALTORF kv /10/2012 ARM kv 0 24/10/2012 BENFELD kv 20 24/10/2012 BEINHEIM (*) kv /10/2012 BISCHEIM kv 75 24/10/2012 BISCHWILLER kv 50 24/10/2012 BRUMATH kv 0 24/10/2012 CRONENBOURG kv 70 24/10/2012 DETTWILLER kv /10/2012 ERSTEIN (**) kv 47 24/10/2012 FUSTEL kv 0 24/10/2012 GAMBSHEIM kv 9 24/10/2012 GERSTHEIM kv 17 24/10/2012 GRAFFENSTADEN kv /10/2012 GUNDERSHOFFEN kv 40 24/10/2012 HAGUENAU kv /10/2012 HALLES kv 0 24/10/2012 HERRENWASSER (*) kv /10/2012 HOLZMATT kv 79 24/10/2012 ILLKIRCH kv 60 24/10/2012 INGWILLER kv 39 24/10/2012 LAUTERBOURG kv 85 24/10/2012 LUTZELHOUSE kv 45 24/10/2012 MEINAU kv 83 24/10/2012 MOLSHEIM kv /10/2012 OBERNAI kv /10/2012 ORANGERIE kv 0 24/10/2012 PFAFFENHOFFEN kv 90 24/10/2012 PORT AUX PETROLES (*) kv /10/2012 PORT DU RHIN kv /10/2012 PREUSCHDORF kv /10/2012 REICHSTETT kv /10/2012 ROBERTSAU kv 0 24/10/2012 ROESCHWOOG kv 85 24/10/2012 ROHRWILLER kv /10/2012 SAVERNE kv 90 24/10/2012 SCHIRMECK kv 45 24/10/2012 SELTZ (*) kv /10/2012 TRUCHTERSHEIM kv 80 24/10/2012 WANTZENAU kv 55 24/10/2012 WASSELONNE kv /10/2012 (*) Postes uniquement HTB (**) Régie Municipale d'erstein 37

38 Annexes 2. CAPACITES D ACCUEIL A RESERVER DANS CHAQUE POSTE Les capacités d accueil à réserver par poste sont les suivantes : Capacité à réserver (MW) Capacité à réserver (MW) Postes Puissance totale à réserver Postes Puissance totale à réserver ERDF ESR ALTKIRCH 17 ALTENSTADT 20 AMARIN 11 ALTORF 5 ANNA 2 ARM 1 DORNACH 2 BENFELD 6 DRULINGEN 7 BERNOLSHEIM 10 ENSISHEIM 3 BISCHEIM 2 GAY LUSSAC 1 BISCHWILLER 2 GUEBWILLER 4 BRUMATH 2 HARDT 1 CRONENBOURG 7 ILE NAPOLEON 3 DETTWILLER 4 LAPOUTROIE 13 ERSTEIN 5 LAVOISIER 2 FUSTEL 2 LOGELBACH 3 GAMBSHEIM 30 LUTTERBACH 3 GERSTHEIM (63 kv) 2 KEMBS (225 kv) 11 GRAFFENSTADEN 5 MARIE LOUISE 5 GUNDERSHOFFEN 3 MARCKOLSHEIM 2 HAGUENAU 2 MASEVAUX 2 HALLES 2 MULHOUSE 1 HOLZMATT 4 MUNSTER 2 ILLKIRCH 2 NEUVE EGLISE 1 INGWILLER 10 OTTMARSHEIM 4 LAUTERBOURG 11 RHINAU 3 LUTZELHOUSE 11 RIBEAUVILLE 12 MEINAU 2 ROSENAU 2 MOLSHEIM 3 SARRE UNION 19 OBERNAI 6 SELESTAT 8 ORANGERIE 1 SAINT BLAISE 1 PFAFFENHOFFEN 6 SAINTE CROIX EN PLAINE 1 PORT DU RHIN 12 SAINTE MARIE AUX MINES 2 PREUSCHDORF 9 SPORENINSEL (225 kv) 26 REICHSTETT 3 THANN 4 ROBERTSAU 6 WALDIGHOFFEN 6 ROESCHWOOG 5 Total ERDF 184 ROHRWILLER 3 UEM Neuf Brisach SAVERNE 2 VOIE ROMAINE 23 SCHIRMECK 2 VOGELGRUN 18 TRUCHTERSHEIM 13 Total UEM Neuf Brisach 41 WANTZENAU 5 EBM WASSELONNE 5 HESINGUE 4 Total ESR 231 Total EBM HUNELEC 4 VIALIS COLMAR NORD 2 HUNINGUE 5 COLMAR CANAL 2 Total HUNELEC 5 COLMAR OUEST 2 Total VIALIS 6 Total Alsace (en MW)

39 Annexes 3. CARTOGRAPHIE Le schéma proposé par RTE permet de satisfaire l ambition régionale de l ensemble des projets EnR sans renforcement ni création de réseau HT et THT. La carte ci-dessous tient compte des travaux pris en compte dans le cadre du S3RER: 39

Résumé. Date de la version. Version. Nature de la modification. V0 10 février 2014 Création du document

Résumé. Date de la version. Version. Nature de la modification. V0 10 février 2014 Création du document Conditions de raccordement des installations de production EnR > 36 kva relevant d'un Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables Résumé Le décret n 2012-533 du 20 avril 2012 modifié

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté XI-09 Perspectives de développement en Franche-Comté Perspectives de développement en Franche-Comté Franche-Comté : bleue et verte Riche d un patrimoine naturel et culturel d exception, la Franche-Comté

Plus en détail

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région PICARDIE Décembre 2012 REGION PICARDIE SOMMAIRE SOMMAIRE PREAMBULE... 3 RTE, gestionnaire du réseau public de transport,

Plus en détail

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité

Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité Vers de nouvelles modalités d instruction et de facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité 1 Le raccordement jusqu à présent Jusqu à présent, un raccordement au réseau

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Procédure de traitement des demandes de raccordement des installations de production d électricité aux réseaux publics de distribution

Procédure de traitement des demandes de raccordement des installations de production d électricité aux réseaux publics de distribution Direction Réseau Procédure de traitement des demandes de raccordement des installations de production d électricité aux réseaux publics de distribution Identification : ERDF-PRO-RES_21E Version : V6 Nombre

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Introduction : EDF L'électricité circule depuis le lieu où elle est fabriquée jusqu à l endroit où elle est consommée, par l intermédiaire d un réseau de lignes électriques aériennes

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN et Jean-Pierre SOTURA, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN et Jean-Pierre SOTURA, commissaires. Délibération Délibération du 16 juillet 2014 de la Commission de régulation de l énergie portant proposition de décret modifiant le décret n 2010-1022 du 31 août 2010 relatif aux dispositifs de comptage

Plus en détail

ADOPTE PAR LE BUREAU DU CESW LE 16 DECEMBRE

ADOPTE PAR LE BUREAU DU CESW LE 16 DECEMBRE AVIS A. 1156 Relatif à l avant- projet de décret modifiant le décret du 12 avril 2001 relatif à l organisation du marché régional de l électricité, visant à instaurer une base juridique pour le financement

Plus en détail

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012 EXIGENCES DU GESTIONNAIRE DU RESEAU DE DISTRIBUTION EN MATIERE DE TRANSIT D ENERGIE REACTIVE A L INTERFACE ENTRE LE RPD ET LE POSTE DE LIVRAISON D UN PRODUCTEUR RACCORDE EN HTA HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Plus en détail

Commission de régulation de l énergie

Commission de régulation de l énergie Commission de régulation de l énergie Délibération du 28 juillet 2015 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de l électricité NOR : CRER1518070X Participaient à la

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

Schéma directeur d accessibilité Ad AP. Transports collectifs

Schéma directeur d accessibilité Ad AP. Transports collectifs Schéma directeur d accessibilité Ad AP Transports collectifs Présenté par Eric Heyrman délégation ministérielle à l accessibilité 1 SOMMAIRE Pages Le SDA Ad AP (dépôt- contenu) 3 Prorogation possible des

Plus en détail

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF dans les LANDES Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF, un acteur au sein du marché de l électricité Activités en concurrence Principalement EDF Production Loi du 10 février 2000 Activités régulées

Plus en détail

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Provence Alpes Côte d Azur (PACA)

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Provence Alpes Côte d Azur (PACA) Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Provence Alpes Côte d Azur (PACA) Version en date du 30/04/2014 REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR SOMMAIRE SOMMAIRE PREAMBULE...

Plus en détail

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02

Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 Déploiement d une Infrastructure de Recharge publique de Véhicules Electriques dans le département de l AISNE DIRVE 02 1 Présentation de l USEDA 2 L USEDA au 30 juin 2015 L USEDA : 801 communes regroupant

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Proposition De Raccordement Electrique Consommateur d une Puissance supérieure à 250 kva

Proposition De Raccordement Electrique Consommateur d une Puissance supérieure à 250 kva Proposition De Raccordement Electrique Consommateur d une Puissance supérieure à 250 kva Indice Date application Objet de la modification A 01/04/2013 Création B C Résumé Ce document intègre les informations

Plus en détail

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE Référentiel technique RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1 Création 28 février

Plus en détail

SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe

SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe Rapport Annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Année 2012-1 - SOMMAIRE Préambule p.3 I. La vie du service

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Loi SRU (2000-1208) signifie loi Solidarité et Renouvellement Urbains. Cette loi est issue d un débat national lancé en 1999 ayant pour thème «habiter,

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Tarifs de raccordement 2012-2015

Tarifs de raccordement 2012-2015 Tarifs de raccordement 2012-2015 LES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES CLIENTS DIRECTEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU ELIA Les conditions tarifaires pour les raccordements au réseau Elia, qui font l objet de la

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Raccordements électriques : les conséquences de la réforme du code de l urbanisme et de la loi électricité par les lois SRU UH

Raccordements électriques : les conséquences de la réforme du code de l urbanisme et de la loi électricité par les lois SRU UH Raccordements électriques : les conséquences de la réforme du code de l urbanisme et de la loi électricité par les lois SRU UH Le contexte politique Le législateur cherche la cohérence entre le droit de

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien

Dans le cadre de la loi du 10. Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables. Les dispositifs de soutien T e n d a n c e s Les charges de service public liées à la cogénération et aux énergies renouvelables C est le consommateur final qui, en France, finance les dispositifs de soutien à la cogénération et

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Nord - Pas de Calais

Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Nord - Pas de Calais Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables de la région Nord - Pas de Calais Version définitive - Mai 2013 REGION PICARDIE Région Nord-Pas de Calais SOMMAIRE SOMMAIRE Préambule...

Plus en détail

Livret du producteur. Comment établir un contrat d obligation d achat avec EDF?

Livret du producteur. Comment établir un contrat d obligation d achat avec EDF? Comment établir un contrat d obligation d achat avec EDF? Livret du producteur Qui contacter à EDF-OA?....p. 3 Les démarches pour établir un contrat p. 4,5 Le contrat d achat..p. 6 Quelques liens Internet

Plus en détail

Les chemins commerciaux de l Electricité

Les chemins commerciaux de l Electricité Les chemins commerciaux de l Electricité L Electricité est Un produit à la fois comme un autre Il fait l objet d une concurrence entre fournisseurs Il nécessite des moyens de productions et des réseaux

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives

Préfecture du Loiret. Commune de Dordives 1. Annexe à l arrêté préfectoral Préfecture du Loiret Commune de Dordives Informations sur les risques naturels et technologiques pour l application des I, II, III de l article L 125-5 du code de l environnement

Plus en détail

2. Conclusions des investigations complémentaires.

2. Conclusions des investigations complémentaires. - cas n 3, la protection des personnes peut être obtenue par la réalisation de travaux nécessitant au préalable un diagnostic «sommaire» par un bureau d études «structures» généralistes ; - cas n 4, la

Plus en détail

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

Document de contribution au débat public

Document de contribution au débat public RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE DU PARC ÉOLIEN EN MER AU LARGE DE FÉCAMP Document de contribution au débat public UNE LIAISON DOUBLE SOUS-MARINE ET SOUTERRAINE Pour raccorder le parc éolien en mer au réseau public

Plus en détail

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz لجنة ضبط الكھرباء و الغاز Journée d information organisée par RENAC Berlin le 28 mai 2014 AHK (26 février 2013, Berlin Allemagne) Cadre réglementaire

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 22 janvier 2015

NOTE D INFORMATION du 22 janvier 2015 NOTE D INFORMATION du 22 janvier 2015 Relative aux opérations prioritaires pour la répartition de la dotation d équipement des territoires ruraux (DETR) en 2015. Note d information NOR : INTB1501963N REF

Plus en détail

La distribution publique de l électricité

La distribution publique de l électricité La distribution publique de l électricité RÈGLES PÔLE ÉLÉCTRICITÉ - GAZ ENJEUX UNE CONCESSION LES COMMUNES L organisation des services publics 1984 Les communes sont compétentes pour organiser les services

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement. Date d'application 1 02/04/2013 Création. Version

Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement. Date d'application 1 02/04/2013 Création. Version Modèle de Pré-étude simple pour le raccordement d une Installation de production au Réseau Public de Distribution d électricité HTA ne relevant pas d un Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Le financement des raccordements électriques Morvillars le 12 février 2015

Le financement des raccordements électriques Morvillars le 12 février 2015 Le financement des raccordements électriques Morvillars le 12 février 2015 1 Le raccordement électrique Généralités & chiffres clés 2 1.1 Rappel des règles liées à l application de la Loi SRU / UH Depuis

Plus en détail

Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité

Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité Raccordement individuel HTA de puissance > à 250 kva Résumé Ce modèle présente les composantes techniques

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/09/12/11 87-11 Projet de loi modifiant la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l organisation du marché de l électricité Avis de la Chambre des Métiers Par sa lettre du 29 juillet 2011, Monsieur

Plus en détail

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production 1 28 janvier 2015 - Conférence AEE Sommaire 1. Précision des objectifs

Plus en détail

Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients

Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients 1. Introduction ERDF est à la recherche de solutions innovantes

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU

ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU ANNEXE IV ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION POUR LES PROJETS DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DES RESSOURCES EN EAU 99 ANNEXE IV : ACCORD SECTORIEL SUR LES CREDITS A L EXPORTATION

Plus en détail

Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d Electricité (TURPE)

Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d Electricité (TURPE) Page 1 ÉS Énergies Strasbourg au capital de 6 472 800 501 193 171 RCS Strasbourg. Edition août 2015. Document contractuel. Territoire desservi par ÉS INF-692 Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 31 juillet 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 21 sur 122 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté du 26

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers

CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers CCDSA du lundi 23 février 2015 Sujets divers Direction départementale des territoires de l'ain www.ain.gouv.fr Traitement des dossiers techniques amiante Direction départementale des territoires de l'ain

Plus en détail

Cet axe supporte un fort trafic de poids-lourds et présente une forte accidentologie.

Cet axe supporte un fort trafic de poids-lourds et présente une forte accidentologie. Cabinet du Ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche Paris, le jeudi 11 juillet 2013 Frédéric CUVILLIER se déplace sur la route Centre-Europe Atlantique pour concrétiser les engagements

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

CEE troisième période ALEC GESTIONNAIRE DE MUTUALISATION

CEE troisième période ALEC GESTIONNAIRE DE MUTUALISATION ALEC GESTIONNAIRE DE MUTUALISATION Ce document s inscrit dans le cadre de la mission d accompagnement des collectivités sur la gestion de leur patrimoine public. Cet accompagnement est destiné aux communes

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Paris, le 15 mars 2012 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur les procédures de traitement des demandes raccordement des installations de production

Plus en détail

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva

Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Raccordement individuel neuf d une installation de consommation BT 36 kva Travaux de raccordement Distance du point de livraison en limite de parcelle Ouvrage de raccordement à 250m poste existant >à 250m

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 4a:

Plus en détail

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E Modèle de Document d'étude Préalable (DEP) pour le raccordement au Réseau Public de Distribution d Électricité Basse Tension d une Installation de production de puissance comprise entre 36 et 250 kva relevant

Plus en détail

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Etudes complémentaires suite au débat public Rapports Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Juin 2008 LGV PACA Etude de faisabilité sommaire pour le raccordement et l alimentation

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Un objectif de 25% d énergies renouvelables en 2020(pour mémoire le Grenelle prévoit 23% d EnR)

Plus en détail

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative Grenelle de l environnement Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative 1. Projet de loi Grenelle 1 Le Groupe Chambres d agriculture propose, concernant le projet de loi Grenelle

Plus en détail

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE

Les missions de RTE. Les enjeux de RTE Nos missions & enjeux 1 Les missions de RTE Garantir l équilibre offre/demande d électricité Exploiter, Développer et Maintenir le réseau de transport Garantir un accès non discriminatoire au réseau Les

Plus en détail

Réussir votre raccordement au réseau d'électricité de votre Zone d'aménagement. Concerté (ZAC)

Réussir votre raccordement au réseau d'électricité de votre Zone d'aménagement. Concerté (ZAC) Réussir votre raccordement au réseau d'électricité de votre Zone d'aménagement Concerté (ZAC) Les étapes clefs, les documents utiles et les acteurs afin de réaliser le raccordement de votre projet en toute

Plus en détail

Le Rhin Environnement International

Le Rhin Environnement International Le Rhin Environnement International Environnement Général Journée CFBR 16 octobre 2010 Environnement général 1. Historique (depuis 1800) 1.1 Phases d aménagement depuis 2 siècles 1.2 Juridique Accords

Plus en détail

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS

RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS SmartGrids RTE, PIONNIER DES SMARTGRIDS RTE est au cœur du développement des SmartGrids. Les énergies renouvelables montent en puissance (éolien, solaire), de nouveaux usages voient le jour (modulation

Plus en détail

Rapport annuel sur la Qualité de l Électricité

Rapport annuel sur la Qualité de l Électricité Rapport annuel sur la Qualité de l Électricité Résultats 2012 1. Préambule Ce rapport annuel fait partie des publications relatives à la concession du Réseau Public de Transport (RPT) 1. Qualité de l électricité

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Rapport d étude. Date 17/06/2008 Référence affaire A408023/01 Version 2

Rapport d étude. Date 17/06/2008 Référence affaire A408023/01 Version 2 Estimation des coûts de raccordement au réseau EDF des équipements en micro-centrales dans le cadre du projet de reconstruction des barrages de l Aisne Rapport d étude Date 17/06/2008 Référence affaire

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Paris, le 15 juillet 2010 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur la structure des tarifs d utilisation des réseaux publics d électricité 1. Contexte

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail