LA PONCTUATION. Le point indique qu une phrase déclarative se termine.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PONCTUATION. Le point indique qu une phrase déclarative se termine."

Transcription

1 LA PONCTUATION Les signes de ponctuation sont : le point (.), le point d interrogation(?), le point d exclamation(! ), la virgule(,), le point-virgule(.), les deux points ( :), les points de suspension( ), les parenthèses( ), les crochets [ ], les guillemets(), le tiret ( - ), la barre oblique ( / ). Le point Le point indique qu une phrase déclarative se termine. Le point d abréviation se place après les mots écrits en abrégés ou avant le trait d union si le mot en comporte(ent) un ou plusieurs. Géo (géographie), psy (psychiatre), ibid.(ibidem), M.(Monsieur) c.-à.-d. (c est-à-dire) Lorsque l abréviation se termine par la dernière lettre du mot, on ne met pas de point. Mme (Madame), D r (docteur), Mlle. Remarques : L abréviation h (pour heure) n est pas suivie d un point (15h20) Certains écrivains emploient le point à la place de la virgule pour donner plus de relief à leur écrit. La conjonction de coordination «or» est presque toujours précédée d un point, à la différence des autres conjonctions de coordination. Dans les télégrammes, c est le mot «stop» qui fait office de ponctuation à la fin de la phrase. Le point ne s utilise pas pour séparer les différentes lettres d un sigle (CPAM) Le point d interrogation Le point d interrogation s emploie à la fin d une phrase interrogative directe. Le point d interrogation ne s emploie pas dans une interrogative indirecte. La ponctuation correspond à la nature de la phrase. Il lui demanda s il viendrait. Que de fois me suis-je demandé s il viendrait! 1

2 Le point d interrogation est employé quand la phrase interrogative est suivie d une incise (le point d interrogation se place avant celle-ci) ou lorsque la phrase interrogative est une sous-phrase insérée à l intérieur d une autre phrase. Viendras-tu demain, me demanda-t-elle? Un soir, t en souvient-il? nous voguions en silence (Lamartine). Dans ce cas, le mot qui suit le point d interrogation ne prend pas de majuscule. Quand il y a plusieurs interrogations coordonnées avec conjonction, le point d interrogation se place d ordinaire à la fin de la dernière. Parfois, on l emploie aussi lorsque la conjonction n apparaît pas Remarques Lorsque la phrase est trop longue, il vaut mieux mettre le point d interrogation à l intérieur de la phrase, après la partie sur laquelle porte l interrogation. On ne met pas de point d interrogation après : Les locutions qui ont perdu leur valeurs interrogatives (le qu en-dira-t-on, le qui-vive, ) Les sous-phrases (que dis-je, n est-ce pas, voyez-vous, ) Les interrogations fictives exprimant une hypothèse, une éventualité ou équivalant à une déclarative ou à une injonctive. Le point d interrogation peut s employer dans des phrases exprimant le doute, la perplexité. On met parfois un point d interrogation après une phrase averbale interpellative (allo?) Le point d exclamation Le point d exclamation termine une phrase exclamative et permet d exprimer une impression comme la colère, la surprise, l admiration, l étonnement, la joie, Bravo! Que cet homme est grand! Il est aussi employé à la fin d une phrase optative et à la fin d une injonctive. Qu ils reposent en paix! Qu ils viennent à l instant! Lorsque l exclamative est constituée d une interjection, à l intérieur d une autre phrase, le point d exclamation se trouve à l intérieur de celle-ci. Parfois l interjection est suivie d une virgule 2

3 Oh! quelle joie! O, c est toi! Eh bien! si je m attendais à ça. Si l interjection est employée seule, ele est suiie d un point d exclamation. Lorsque que le mot en apostrophe set précédé de «ô», le point d exclamation est fréquent «O rage! ô désespoir! ô vieillesse ennemie» (Corneille) Ici encore, la majuscule ne s emploie pas parce que le point d exclamation ne termine pas la phrase. Remarque : Le point d exclamation ne s emploie pas dans l exclamation indirecte. La ponctuation correspond à la nature de la phrase Dis-moi combien tu l aimes. Sais-tu combien je l aime? Le point d exclamation est parfois mis entre parenthèses, parfois il est doublé ou triplé, parfois il est employé dans des phrases qui ne sont pas des exclamatives. La virgule La virgule marque une pause de courte durée, elle est un séparateur dans la phrase. La virgule s emploie obligatoirement entre des termes coordonnés sans conjonction (mots, syntagmes, propositions). La virgule précède généralement les conjonctions de coordination autre que «et», «ni», «ou» Elle se place devant chacune de ces conjonctions si elles sont répétées trois fois ou plus. «Eau, tu n as ni goût, ni couleur, ni arôme, on ne peut pas te définir» (Saint-Exupéry) «Or» est suivi d une virgule. On ne met généralement pas de virgule entre le sujet et le prédicat. Les termes rejetés sont suivis d une virgule ( apostrophe, apposition, épithète, relative non déterminative). Mais cet usage n est pas toujours suivi. Les incises sont encadrées de virgules Etc. est précédé d une virgule 3

4 Le point virgule Il marque une pause de durée moyenne. Il permet de séparer des propositions indépendantes qui entretiennent cependant une relation logique. Il a de la chance ; il s est mis à neiger pour les vacances d hiver. Les deux points Ils sont utilisés pour annoncer une citation, énumération, une explication, une cause, une conséquence, une synthèse de ce qui précède. Remarque : Il est malvenu d utiliser plusieurs fois les deux points dans une même phrase. En mathématiques, il sont le symbole de la division Les point de suspension Egalement appelés points suspensifs, ils terminent la phrase Ils marquent : qu une phrase est inachevée, une interruption dont la cause est extérieure, l hésitation ( dans ce cas le mot qui suit ne commence pas par une majuscule), un prolongement de la pensée (ils peuvent dans ce cas être suivis d une autre ponctuation tel que le point d exclamation : Oh! s écrie-t-elle, tu n es pas prêt!...) Ils s emploient aussi dans le cas où un mot est incomplet (réduit ou illisible) Un coup de pied au c., duit, Les trois points s utilise quand un interlocuteur ne répond pas. «Participeras-tu au raid - - Moi je recherche le dépaysement - - Ici, je m ennuie» 4

5 Les points de suspension sont superflus après etc. qui indique déjà que la phrase ou l énumération sont interrompues. Les parenthèses et les crochets Les parenthèses vont par deux. La première est dite ouvrante et la seconde fermante. Elles marquent l intervention du locuteur Elles permettent d intercaler dans le texte certaines indications accessoires, un fragment de phrase qui pourrait être supprimé, un jugement du locuteur. La ponctuation de la phrase se met après la parenthèse fermante. Les crochets s emploient lorsque des parenthèses ont déjà été utilisées. Dans ce cas ils encadrent les parenthèses. Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue [Racine (Phèdre)] Les crochets indiquent aussi que l on intervention dans le texte d autrui soit pour le tronquer, soit pour le préciser. Raphaêl est venu à l Empario. Quand il est entré dans la bibliothèque [ ], il m a paru plus grand, plus fort. Les guillemets les guillemets permettent d introduire une citation et de rapporter les paroles de quelqu un au discours direct, parfois pour encadrer un discours indirect libre, plus rarement le discours indirect lié. Il lui demanda : «Quand partirez-vous?» Ils marquent le début et la fin d un dialogue. Les guillemets ouvrants sont placés au début de la première réplique et les fermants à la fin de la dernière réplique. Ils sont employés pour désigner un titre, pour isoler un mot, une expression, pour mettre en évidence un mot ou une expression, pour montrer que le mot ne fait pas partie du langage régulier (néologisme, mot d origine étrangère, mot familier, ) Il appela son «boy» Avec des «si», on mettrait Paris en bouteille 5

6 Les guillemets permettent au locuteur de marquer ses distances par rapport aux termes qu il rapporte (d où l expression «entre guillemets») Les guillemets sont précédés du signe de ponctuation. «Tu es parvenu jusqu ici!» Remarque : Lorsque le passage guillemeté compte plusieurs alinéas, on répète les guillemets. Les tirets Dans un dialogue le tiret marque le changement d interlocuteur, en combinaison ou non avec les guillemets. Les tirets, comme les parenthèses, servent à isoler de la phrase certains éléments. Mais à la différence des parenthèses, les tirets peuvent mettre en valeur ce qu ils isolent. Remarque : Si l élément mis entre tirets termine la phrase, le second tiret disparaît remplacé par le point. Le tiret peut suivre n importe quel signe de ponctuation si le scripteur le désire. En fait, le tiret remplace souvent une virgule ou d autres signes La barre oblique Ce signe remplace une conjonction de coordination particulièrement dans les expressions elliptiques. Dans les citations, de poésie notamment, elle indique l endroit où l auteur va à la ligne. 6

7 EXERCICES Exercice 1 Mettez à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point, soit un point d interrogation, soit un point d exclamation. a) 1. Le livre est pour vous un vrai trésor I Je ne parle pas du mauvais livre, qui détruirait ce que nous avons d excellent dans l esprit et dans le cœur I Faut-il que je ne parle pas non plus du livre médiocre ou frivole, qui remplirait notre esprit d idées vulgaires ou dangereuses I Je parle du bon livre I 2. Dieu I que le son du corps est triste au fond des bois I (Vigny) 3. Oh I combien je voudrais soulager la misère de ceux qui souffrent I Qui ne se sent ému en se représentant leur triste sort I 4. Le vrai bonheur qu on a vient du bonheur qu on donne I b) 1. Eh bien I te voilà encore à bailler aux corneilles I Quand donc vas-tu te remettre au travail I 2. Hélas I que de maux la guerre a répandus sur la surface de la terre I - 3. Les belles actions cachées sous sont les plus méritoires I 4. Je me demande pourquoi nous ne sommes jamais contents de notre sort I 5. Ah I mon cher petit village I Quand reverrai-je ton clocher, tes maisons accueillantes et ta simplicité I 6. O Waterloo I je pleure et je m arrête, hélas I (Hugo) Exercice 2 Justifiez l emploi de la virgule. a) 1. Les richesses, les honneurs, les plaisirs passent. 2. On aime la compagnie d un homme juste, bon, raisonnable. 3. Pourquoi donc, cher ami, n as-tu pas répondu à ma lettre? 4. Albert Schweitzer, ce grand philanthrope, a reçu en 1952 le prix Nobel de la paix. 5. Dans les circonstances difficiles, le sage ne prend pas de décisions précipitées. 6. Ni l or, ni la grandeur, ni les plaisirs ne sauraient nous rendre plus pleinement heureux. b) 1. Rompez, rompez tout pacte avec les fourbes. 2. Le combat reprend, la mort plane, le sang ruisselle. 3. La renommée a pu vanter la naissance, ou les richesses, ou le talent d un homme. 4. Rappelez-vous, mes amis, que ni le rang social, ni la fortune, ni les qualités de l esprit ne suffisent pour faire u véritable grand homme. 5. L égoïste ne sent que ses maux ; que lui font, à lui, les souffrances des autres? 6. Le soir venu, nous avons fait halte. c) 1. N en dites rien surtout, car vous me feriez battre. (La Fontaine) 2. Le devoir d un chef est de commander ; celui d un subordonné d obéir. 3. Le travail, nous paraît parfois si pénible, ait cependant notre félicité plutôt que notre misère. 4. A 7

8 bon vin, dit le proverbe, point d enseigne. 5. Nous nous abstiendrons de toute action déloyale ; parce que l honneur le veut. Exercice 3 Mettez la virgule là où elle est demandée. a) 1. La paresse l indolence l oisiveté consument beaucoup de belles énergies. 2. Ayez un noble idéal mes chers amis et placez-le très haut ; - 3. Charlemagne, ce grand homme d Etat visitait dit-on les écoles. 4. Lorsque la colère nous saisit notre jugement est obscurci. 5. L homme résiste à la force à la raison à la science au châtiment à tout. ; il cède au bien qu on lui fait. 6. Grand-mère arrive : accourrez accourrez et préparez-vous à crier : «bonne fête!» b) 1. Ce n est ni le difficile ni le rare ni le merveilleux que nous devons chercher ; c est le beau simple aimable commode que nous devons goûter. 2. Dans la Chine d autrefois les vieillards étaient l objet d une affection chevaleresque. 3. Quand le devoir commande dit Corneille il lui faut obéir. 4. Hérodote qu on nomme le père de l histoire raconte avec un art remarquable. 5. Notre mérite nous a attiré la louange des honnêtes gens et notre chance celle du public. Exercice 4 Même exercice. 1. La modestie vous le savez sied à tout le monde. 2. Dans la fraîcheur du soir des souffles tièdes des rumeurs des parfums subtils circulent doucement. 3. Vous vos bergers vos chiens disait le loup à l agneau vous ne m épargniez guère. 4. Nature au front serein comme vous oubliez! (Hugo) 5. Quelle que soit l issue d un rêve généreux il grandit toujours celui qui l a fait. Exercice 5 Mettez, à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point-virgule, soit deux points, soit des points de suspension, soit de guillemets. a) 1. Chaque homme a trois caractères I celui qu il a, celui qu il montre et celui qu il croit avoir. 2. Le renard dit au bouc I I Que ferons-nous, compère? I 3. Quand nous cherchons la vérité, méfions-nous de nos sens I il n est pas toujours sûr, par exemple, que nous ayons bien vu et entendu I de là des erreurs sur les faits et les personnes. 4. Je me verrai trahir, mettre en pièces, voler, Sans que j en sois I Morbleu! je ne veux point parler, Tant ce raisonnement est plein d impertinence! (Molière) 5. Si nous en croyons l épitaphe que La Fontaine composa pour luimême, le fabuliste faisait de son temps deux parts I l une, il la passait à dormir I l autre, ii l a passait à ne rien faire. 8

9 b) 1. Napoléon s écria I I Allons! Faites donner la garde! I 2. L accusé avoua qu il I travaillait I dans le cambriolage et dans le vol à main armée. 3. Bravement cet homme revint d Amérique pour faire une révolution I dans la confiserie. 4. La pauvre mère répétait sans cesse I I Ah! si j avais pu prévoir I I 5. Il faut, autant qu on peut, obliger tout le monde I On a souvent besoin d un plus petit sue soi. (La Fontaine) Exercice 6 Mettez, aux endroits marqués par des traits verticaux, les signes de ponctuation convenables. a) 1. Tout passe ici-bas I la gloire I les richesses I les plaisirs I seul nos mérites nous restent. 2. Trois choses sont nécessaires pour arriver au succès I le talent I la méthode I la persévérance I mais peu de gens la possèdent I 3. Il est nécessaire qu un enfant soit poli I rien n est plus beau I plus aimable que la politesse I 4. Hélas I si j avais su I Mais que ferais-je à présent? 5. Quand je rends un service I disait Franklin I je ne crois pas accorder une faveur I mais payer une dette I b) 1. Si l on dit du mal de toi et qu il soit véritable I corrige-toi I si ce sont des calomnies I contente-toi d en rire I 2. Ce que nous savons I c est une goutte d eau I ce que nous ignorons I c est un océan I 3. Telle est la loi de l univers I Si tu veux qu on t épargne I épargne aussi les autres I (La Fontaine) - 4. Connaissez-vous le proverbe oriental I I Ne laissons pas croître l herbe sur le chemin de l amitié I I 5. Ah I mon Dieu I pourquoi s est-il enfoui de la sorte I (Vigny) 6. Les carillons des cloches I au milieu de nos fêtes I semblaient augmenter l allégresse publique I dans des calamités I au contraire I ces mêmes bruits devenaient terribles I (Chateaubriand) Exercice 7 Mettez les divers signes de ponctuation Jeanne d Arc entends une voix Un jour d été jour de jeûne à midi Jeanne étant au jardin de son père tout près de l église elle vit de ce côté une éblouissante lumière et elle entendit une voix Jeanne sois bonne et sage enfant va souvent à l église La pauvre fille eut grand-peur Une autre fois elle entendit encore la voix vit la clarté mais dans cette clarté de nobles figures dont l une avait des ailes et semblait un sage prud homme Il lui dit Jeanne va au secours du roi de France et tu lui rendras son royaume Elle répondit toute tremblante Messire je ne suis qu une pauvre fille je ne saurai chevaucher ni conduire les hommes d armes La voix expliqua Tu iras trouver M de Baudicourt capitaine de Vaucouleurs et il te fera mener au roi Sainte Catherine et sainte 9

10 Marguerite viendront t assister Elle resta stupéfaite et en larmes comme si elle eût déjà vu sa destinée toute entière. Jules Michelet, Histoire de France (Moyen âge) 10

11 CORRIGE Exercice 1 Mettez à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point, soit un point d interrogation, soit un point d exclamation. a) 1. Le livre est pour vous un vrai trésor. Je ne parle pas du mauvais livre, qui détruirait ce que nous avons d excellent dans l esprit et dans le cœur. Faut-il que je ne parle pas non plus du livre médiocre ou frivole, qui remplirait notre esprit d idées vulgaires ou dangereuses. Je parle du bon livre. 2. Dieu! que le son du corps est triste au fond des bois! (Vigny) 3. Oh! combien je voudrais soulager la misère de ceux qui souffrent! Qui ne se sent ému en se représentant leur triste sort? 4. Le vrai bonheur qu on a vient du bonheur qu on donne. b) 1. Eh bien! te voilà encore à bailler aux corneilles! Quand donc vas-tu te remettre au travail? 2. Hélas! que de maux la guerre a répandus sur la surface de la terre! - 3. Les belles actions cachées sous sont les plus méritoires. 4. Je me demande pourquoi nous ne sommes jamais contents de notre sort. 5. Ah! mon cher petit village! Quand reverrai-je ton clocher, tes maisons accueillantes et ta simplicité? 6. O Waterloo! je pleure et je m arrête, hélas! (Hugo) Exercice 2 Justifiez l emploi de la virgule. a) 1. Les richesses, les honneurs, les plaisirs passent. [les virgules séparent des éléments semblables, qui sont ici des sujets] 2. On aime la compagnie d un homme juste, bon, raisonnable. [les virgules séparent des éléments semblables, qui sont ici des épithètes] 3. Pourquoi donc, cher ami, n as-tu pas répondu à ma lettre? [la virgule isole «cher ami», mis en apostrophe] 4. Albert Schweitzer, ce grand philanthrope, a reçu en 1952 le prix Nobel de la paix. [les virgules isolent l apposition] 5. Dans les circonstances difficiles, le sage ne prend pas de décisions précipitées. [la virgule se met après le complément circ. Placé en tête de phrase] 6. Ni l or, ni la grandeur, ni les plaisirs ne sauraient nous rendre plus pleinement heureux.[les virgules séparent les éléments coordonnés par ni employé plus de deux fois] b) 1. Rompez, rompez tout pacte avec les fourbes. [la virgule isole le mot «rompez», répété] 2. Le combat reprend, la mort plane, le sang ruisselle. [les virgules séparent des prop. de même nature, juxtaposées] 3. La renommée a pu vanter la naissance, ou les richesses, ou le talent d un homme. [les virgules séparent des éléments coordonnés par ou employé plus de deux fois] 4. Rappelez-vous, mes amis, que ni le rang social, ni la fortune, ni les qualités de 11

12 l esprit ne suffisent pour faire u véritable grand homme. [les virgules isolent «mes amis», mis en apostrophe] 5. L égoïste ne sent que ses maux ; que lui font, à lui, les souffrances des autres? [les virgules isolent «à lui», formant un pléonasme] 6. Le soir venu, nous avons fait halte.[la virgule isole une proposition participe] c) 1. N en dites rien surtout, car vous me feriez battre. (La Fontaine) [la virgule avant une prop. introduite par une conj. De coord. Autre que et, ou, ni] 2. Le devoir d un chef est de commander ; celui d un subordonné d obéir. [la virgule marque l ellipse de est] 3. Le travail, nous paraît parfois si pénible, ait cependant notre félicité plutôt que notre misère. [les virgules isolent une prop. relative explicative] 4. A bon vin, dit le proverbe, point d enseigne. [les virgules isolent une prop. incidente] 5. Nous nous abstiendrons de toute action déloyale ; parce que l honneur le veut. [la virgule avant une prop. compl. Circ. Ayant une valeur simplement explicative] Exercice 3 Mettez la virgule là où elle est demandée. a) 1. La paresse, l indolence, l oisiveté consument beaucoup de belles énergies. 2. Ayez un noble idéal, mes chers amis, et placez-le très haut ; - 3. Charlemagne, ce grand homme d Etat, visitait, dit-on, les écoles. 4. Lorsque la colère nous saisit, notre jugement est obscurci. 5. L homme résiste à la force, à la raison, à la science, au châtiment, à tout. ; il cède au bien qu on lui fait. 6. Grand-mère arrive : accourrez, accourrez, et préparez-vous à crier : «bonne fête!» b) 1. Ce n est ni le difficile, ni le rare, ni le merveilleux, que nous devons chercher ; c est le beau, simple, aimable, commode, que nous devons goûter. 2. Dans la Chine d autrefois, les vieillards étaient l objet d une affection chevaleresque. 3. Quand le devoir commande, dit Corneille, il lui faut obéir. 4. Hérodote, qu on nomme le père de l histoire, raconte avec un art remarquable. 5. Notre mérite nous a attiré la louange des honnêtes gens, et notre chance, celle du public. Exercice 4 Même exercice. 1. La modestie, vous le savez, sied à tout le monde. 2. Dans la fraîcheur du soir, des souffles tièdes, des rumeurs, des parfums subtils circulent doucement. 3. Vous, vos bergers, vos chiens, disait le loup à l agneau, vous ne m épargniez guère. 4. Nature au front serein, comme vous oubliez! (Hugo) 5. Quelle que soit l issue d un rêve généreux, il grandit toujours celui qui l a fait. Exercice 5 Mettez, à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point-virgule, soit deux points, soit des points de suspension, soit de guillemets. 12

13 a) 1. Chaque homme a trois caractères : celui qu il a, celui qu il montre et celui qu il croit avoir. 2. Le renard dit au bouc : «Que ferons-nous, compère?» 3. Quand nous cherchons la vérité, méfions-nous de nos sens : il n est pas toujours sûr, par exemple, que nous ayons bien vu et entendu ; de là des erreurs sur les faits et les personnes. 4. Je me verrai trahir, mettre en pièces, voler, Sans que j en sois Morbleu! je ne veux point parler, Tant ce raisonnement est plein d impertinence! (Molière) 5. Si nous en croyons l épitaphe que La Fontaine composa pour luimême, le fabuliste faisait de son temps deux parts : l une, il la passait à dormir ; l autre, ii l a passait à ne rien faire. b) 1. Napoléon s écria : Allons! Faites donner la garde!» 2. L accusé avoua qu il «travaillait» dans le cambriolage et dans le vol à main armée. 3. Bravement cet homme revint d Amérique pour faire une révolution dans la confiserie. 4. La pauvre mère répétait sans cesse : «Ah! si j avais pu prévoir» 5. Il faut, autant qu on peut, obliger tout le monde : On a souvent besoin d un plus petit sue soi. (La Fontaine) Exercice 6 Mettez, aux endroits marqués par des traits verticaux, les signes de ponctuation convenables. a) 1. Tout passe ici-bas : la gloire, les richesses, les plaisirs ; seul nos mérites nous restent. 2. Trois choses sont nécessaires pour arriver au succès : le talent, la méthode, la persévérance ; mais peu de gens la possèdent. 3. Il est nécessaire qu un enfant soit poli : rien n est plus beau, plus aimable que la politesse. 4. Hélas! si j avais su Mais que ferais-je à présent? 5. Quand je rends un service, disait Franklin, je ne crois pas accorder une faveur, mais payer une dette. b) 1. Si l on dit du mal de toi et qu il soit véritable, corrige-toi ; si ce sont des calomnies, contente-toi d en rire. 2. Ce que nous savons, c est une goutte d eau ; ce que nous ignorons, c est un océan. 3. Telle est la loi de l univers : Si tu veux qu on t épargne, épargne aussi les autres. (La Fontaine) - 4. Connaissez-vous le proverbe oriental : «Ne laissons pas croître l herbe sur le chemin de l amitié?» 5. Ah! mon Dieu! pourquoi s est-il enfoui de la sorte? (Vigny) 6. Les carillons des cloches, au milieu de nos fêtes, semblaient augmenter l allégresse publique ; dans des calamités, au contraire, ces mêmes bruits devenaient terribles. (Chateaubriand) Exercice 7 Mettez les divers signes de ponctuation Jeanne d Arc entends une voix. 13

14 Un jour d été, jour de jeûne, à midi, Jeanne étant au jardin de son père, tout près de l église, elle vit de ce côté une éblouissante lumière, et elle entendit une voix : «Jeanne, sois bonne et sage enfant ; va souvent à l église.» La pauvre fille eut grandpeur. Une autre fois, elle entendit encore la voix, vit la clarté, mais dans cette clarté de nobles figures dont l une avait des ailes et semblait un sage prud homme. Il lui dit : «Jeanne, va au secours du roi de France, et tu lui rendras son royaume.» Elle répondit, toute tremblante : «Messire, je ne suis qu une pauvre fille ; je ne saurai chevaucher ni conduire les hommes d armes.» La voix expliqua : «Tu iras trouver M de Baudicourt, capitaine de Vaucouleurs, et il te fera mener au roi. Sainte Catherine et sainte Marguerite viendront t assister.» Elle resta stupéfaite et en larmes, comme si elle eût déjà vu sa destinée toute entière.. Jules Michelet, Histoire de France (Moyen âge) 14

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.»

«Pour moi,» dit le léopard, «je prétends être couronné, car je ressemble plus au lion que tous les autres prétendants.» Compréhension de lecture Andrée Otte Le choix d un nouveau roi des animaux Fénelon Le lion étant mort, tous les animaux accoururent dans son antre pour consoler la lionne sa veuve, qui faisait retentir

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

Je me prépare pour mon plan de transition

Je me prépare pour mon plan de transition Depuis que tu es en route vers ton avenir tu as identifié plusieurs rêves. Tous ces rêves ne peuvent pas être réalisés en même temps. Pour t aider à choisir, prends le temps de te préparer à ta rencontre

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word)

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) . Philippe Ratat Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) Département Ressources, Technologies et Communication Décembre 2006. Sommaire PRÉSENTATION DU DOCUMENT 1 Objectif principal 1 Deux

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES S Y HOMOPHONES SI CI 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes s y si ci s y : pronom personnel se (e élidé devant une voyelle) à la troisième personne

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PAR HOMOPHONES CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes par ce que parce que par ce que : préposition par suivi du pronom démonstratif

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Jour 3 Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Avant d envoyer un message par courriel, utilise la liste de vérification cidessous pour t assurer de produire la meilleure impression possible.

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

A. ÉPREUVE DE LANGUE - 25 points -

A. ÉPREUVE DE LANGUE - 25 points - SERVICE DES EXAMENS DE LANGUE FRANÇAISE RÉSERVÉS AUX ÉTUDIANTS ÉTRANGERS CENTRE DE PARIS SESSION DU 4 JUIN 2015 CERTIFICAT INTERMEDIAIRE DE LANGUE FRANÇAISE PARIS SORBONNE B1 NOM : PRÉNOM : DATE ET LIEU

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Mots interrogatifs. Quand,comment,pourquoi,qui... sont des mots interrogatifs qui servent à introduire une phrase interrogative.

Mots interrogatifs. Quand,comment,pourquoi,qui... sont des mots interrogatifs qui servent à introduire une phrase interrogative. 1 Mots interrogatifs Quand,comment,pourquoi,qui... sont des mots interrogatifs qui servent à introduire une phrase interrogative. ous pouvons principalement les classer en 3 groupes. *Les adjectifs interrogatifs

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Exercice pour les tuteurs

Exercice pour les tuteurs 3 LES ÉTAPE CONSTITUANTS 3 DE LA PHRASE 1 Les constituants de la phrase Exercice pour les tuteurs Nous vous proposons ici un troisième exercice pour vous aider à comprendre quelles sont les fautes qui

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Discours direct indirect au présent

Discours direct indirect au présent Discours direct indirect au présent -Présntation: 1-Le professeur demande à ses élèves:'qu'est-ce-que vous faites?' -'Que faites-vous?'. A- Le professeur demande à ses élèves ce qu'ils font. 2-Mon père

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s)

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s) GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUELQUE HOMOPHONES QUELQUE(S) QUEL(S) QUE/QUELLE(S) QUE QUEL(S)/QUELLE(S) QU ELLE(S) 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes quelque quelque(s) quel(s)

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré.

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré. 1. Pour débuter notre beau projet scientifique en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine, les deux assistantes du prof Albert. Nous essayons d expliquer certains phénomènes scientifiques.

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca

quoi que quoique LES EXERCICES DE FRANÇAIS DU CCDMD www.ccdmd.qc.ca GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE QUOI HOMOPHONES QUE QUOIQUE 1 Homophones grammaticaux de même catégorie quoi que quoique quoi que : conjonction de subordination. Marqueur introduisant une subordonnée adjointe

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève Nom : Groupe : 1 Qu est-ce que Cliquez pour moi? Cliquez pour moi! est un concours sous forme d'élections virtuelles où tu es amené, en tant que candidat, à faire

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

Est-ce qu il ne vient pas? (forme à la limite de l acceptabilité)

Est-ce qu il ne vient pas? (forme à la limite de l acceptabilité) L INTERROGATION DIRECTE 1) L interrogation totale. Elle porte sur l ensemble du contenu propositionnel de la phrase. Elle porte sur l action ou l état et elle appelle une réponse globale : oui, si ou non.

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Table des matières. http://www.distributionadp.com info@distributionadp.com 1-819-477-7421. prologantilles@orange.

Table des matières. http://www.distributionadp.com info@distributionadp.com 1-819-477-7421. prologantilles@orange. Table des matières 1. Hosanna (Hosanna) 2. Élève-Toi (rise) 3. La terre entière (ll The arth 4. Ton nom (Your Name) 5. Louez donaï (Praise donai) 6. Offrande (Offering) 7. Jésus Tu es (Jesus You re) 8.

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail