LA PONCTUATION. Le point indique qu une phrase déclarative se termine.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PONCTUATION. Le point indique qu une phrase déclarative se termine."

Transcription

1 LA PONCTUATION Les signes de ponctuation sont : le point (.), le point d interrogation(?), le point d exclamation(! ), la virgule(,), le point-virgule(.), les deux points ( :), les points de suspension( ), les parenthèses( ), les crochets [ ], les guillemets(), le tiret ( - ), la barre oblique ( / ). Le point Le point indique qu une phrase déclarative se termine. Le point d abréviation se place après les mots écrits en abrégés ou avant le trait d union si le mot en comporte(ent) un ou plusieurs. Géo (géographie), psy (psychiatre), ibid.(ibidem), M.(Monsieur) c.-à.-d. (c est-à-dire) Lorsque l abréviation se termine par la dernière lettre du mot, on ne met pas de point. Mme (Madame), D r (docteur), Mlle. Remarques : L abréviation h (pour heure) n est pas suivie d un point (15h20) Certains écrivains emploient le point à la place de la virgule pour donner plus de relief à leur écrit. La conjonction de coordination «or» est presque toujours précédée d un point, à la différence des autres conjonctions de coordination. Dans les télégrammes, c est le mot «stop» qui fait office de ponctuation à la fin de la phrase. Le point ne s utilise pas pour séparer les différentes lettres d un sigle (CPAM) Le point d interrogation Le point d interrogation s emploie à la fin d une phrase interrogative directe. Le point d interrogation ne s emploie pas dans une interrogative indirecte. La ponctuation correspond à la nature de la phrase. Il lui demanda s il viendrait. Que de fois me suis-je demandé s il viendrait! 1

2 Le point d interrogation est employé quand la phrase interrogative est suivie d une incise (le point d interrogation se place avant celle-ci) ou lorsque la phrase interrogative est une sous-phrase insérée à l intérieur d une autre phrase. Viendras-tu demain, me demanda-t-elle? Un soir, t en souvient-il? nous voguions en silence (Lamartine). Dans ce cas, le mot qui suit le point d interrogation ne prend pas de majuscule. Quand il y a plusieurs interrogations coordonnées avec conjonction, le point d interrogation se place d ordinaire à la fin de la dernière. Parfois, on l emploie aussi lorsque la conjonction n apparaît pas Remarques Lorsque la phrase est trop longue, il vaut mieux mettre le point d interrogation à l intérieur de la phrase, après la partie sur laquelle porte l interrogation. On ne met pas de point d interrogation après : Les locutions qui ont perdu leur valeurs interrogatives (le qu en-dira-t-on, le qui-vive, ) Les sous-phrases (que dis-je, n est-ce pas, voyez-vous, ) Les interrogations fictives exprimant une hypothèse, une éventualité ou équivalant à une déclarative ou à une injonctive. Le point d interrogation peut s employer dans des phrases exprimant le doute, la perplexité. On met parfois un point d interrogation après une phrase averbale interpellative (allo?) Le point d exclamation Le point d exclamation termine une phrase exclamative et permet d exprimer une impression comme la colère, la surprise, l admiration, l étonnement, la joie, Bravo! Que cet homme est grand! Il est aussi employé à la fin d une phrase optative et à la fin d une injonctive. Qu ils reposent en paix! Qu ils viennent à l instant! Lorsque l exclamative est constituée d une interjection, à l intérieur d une autre phrase, le point d exclamation se trouve à l intérieur de celle-ci. Parfois l interjection est suivie d une virgule 2

3 Oh! quelle joie! O, c est toi! Eh bien! si je m attendais à ça. Si l interjection est employée seule, ele est suiie d un point d exclamation. Lorsque que le mot en apostrophe set précédé de «ô», le point d exclamation est fréquent «O rage! ô désespoir! ô vieillesse ennemie» (Corneille) Ici encore, la majuscule ne s emploie pas parce que le point d exclamation ne termine pas la phrase. Remarque : Le point d exclamation ne s emploie pas dans l exclamation indirecte. La ponctuation correspond à la nature de la phrase Dis-moi combien tu l aimes. Sais-tu combien je l aime? Le point d exclamation est parfois mis entre parenthèses, parfois il est doublé ou triplé, parfois il est employé dans des phrases qui ne sont pas des exclamatives. La virgule La virgule marque une pause de courte durée, elle est un séparateur dans la phrase. La virgule s emploie obligatoirement entre des termes coordonnés sans conjonction (mots, syntagmes, propositions). La virgule précède généralement les conjonctions de coordination autre que «et», «ni», «ou» Elle se place devant chacune de ces conjonctions si elles sont répétées trois fois ou plus. «Eau, tu n as ni goût, ni couleur, ni arôme, on ne peut pas te définir» (Saint-Exupéry) «Or» est suivi d une virgule. On ne met généralement pas de virgule entre le sujet et le prédicat. Les termes rejetés sont suivis d une virgule ( apostrophe, apposition, épithète, relative non déterminative). Mais cet usage n est pas toujours suivi. Les incises sont encadrées de virgules Etc. est précédé d une virgule 3

4 Le point virgule Il marque une pause de durée moyenne. Il permet de séparer des propositions indépendantes qui entretiennent cependant une relation logique. Il a de la chance ; il s est mis à neiger pour les vacances d hiver. Les deux points Ils sont utilisés pour annoncer une citation, énumération, une explication, une cause, une conséquence, une synthèse de ce qui précède. Remarque : Il est malvenu d utiliser plusieurs fois les deux points dans une même phrase. En mathématiques, il sont le symbole de la division Les point de suspension Egalement appelés points suspensifs, ils terminent la phrase Ils marquent : qu une phrase est inachevée, une interruption dont la cause est extérieure, l hésitation ( dans ce cas le mot qui suit ne commence pas par une majuscule), un prolongement de la pensée (ils peuvent dans ce cas être suivis d une autre ponctuation tel que le point d exclamation : Oh! s écrie-t-elle, tu n es pas prêt!...) Ils s emploient aussi dans le cas où un mot est incomplet (réduit ou illisible) Un coup de pied au c., duit, Les trois points s utilise quand un interlocuteur ne répond pas. «Participeras-tu au raid - - Moi je recherche le dépaysement - - Ici, je m ennuie» 4

5 Les points de suspension sont superflus après etc. qui indique déjà que la phrase ou l énumération sont interrompues. Les parenthèses et les crochets Les parenthèses vont par deux. La première est dite ouvrante et la seconde fermante. Elles marquent l intervention du locuteur Elles permettent d intercaler dans le texte certaines indications accessoires, un fragment de phrase qui pourrait être supprimé, un jugement du locuteur. La ponctuation de la phrase se met après la parenthèse fermante. Les crochets s emploient lorsque des parenthèses ont déjà été utilisées. Dans ce cas ils encadrent les parenthèses. Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue [Racine (Phèdre)] Les crochets indiquent aussi que l on intervention dans le texte d autrui soit pour le tronquer, soit pour le préciser. Raphaêl est venu à l Empario. Quand il est entré dans la bibliothèque [ ], il m a paru plus grand, plus fort. Les guillemets les guillemets permettent d introduire une citation et de rapporter les paroles de quelqu un au discours direct, parfois pour encadrer un discours indirect libre, plus rarement le discours indirect lié. Il lui demanda : «Quand partirez-vous?» Ils marquent le début et la fin d un dialogue. Les guillemets ouvrants sont placés au début de la première réplique et les fermants à la fin de la dernière réplique. Ils sont employés pour désigner un titre, pour isoler un mot, une expression, pour mettre en évidence un mot ou une expression, pour montrer que le mot ne fait pas partie du langage régulier (néologisme, mot d origine étrangère, mot familier, ) Il appela son «boy» Avec des «si», on mettrait Paris en bouteille 5

6 Les guillemets permettent au locuteur de marquer ses distances par rapport aux termes qu il rapporte (d où l expression «entre guillemets») Les guillemets sont précédés du signe de ponctuation. «Tu es parvenu jusqu ici!» Remarque : Lorsque le passage guillemeté compte plusieurs alinéas, on répète les guillemets. Les tirets Dans un dialogue le tiret marque le changement d interlocuteur, en combinaison ou non avec les guillemets. Les tirets, comme les parenthèses, servent à isoler de la phrase certains éléments. Mais à la différence des parenthèses, les tirets peuvent mettre en valeur ce qu ils isolent. Remarque : Si l élément mis entre tirets termine la phrase, le second tiret disparaît remplacé par le point. Le tiret peut suivre n importe quel signe de ponctuation si le scripteur le désire. En fait, le tiret remplace souvent une virgule ou d autres signes La barre oblique Ce signe remplace une conjonction de coordination particulièrement dans les expressions elliptiques. Dans les citations, de poésie notamment, elle indique l endroit où l auteur va à la ligne. 6

7 EXERCICES Exercice 1 Mettez à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point, soit un point d interrogation, soit un point d exclamation. a) 1. Le livre est pour vous un vrai trésor I Je ne parle pas du mauvais livre, qui détruirait ce que nous avons d excellent dans l esprit et dans le cœur I Faut-il que je ne parle pas non plus du livre médiocre ou frivole, qui remplirait notre esprit d idées vulgaires ou dangereuses I Je parle du bon livre I 2. Dieu I que le son du corps est triste au fond des bois I (Vigny) 3. Oh I combien je voudrais soulager la misère de ceux qui souffrent I Qui ne se sent ému en se représentant leur triste sort I 4. Le vrai bonheur qu on a vient du bonheur qu on donne I b) 1. Eh bien I te voilà encore à bailler aux corneilles I Quand donc vas-tu te remettre au travail I 2. Hélas I que de maux la guerre a répandus sur la surface de la terre I - 3. Les belles actions cachées sous sont les plus méritoires I 4. Je me demande pourquoi nous ne sommes jamais contents de notre sort I 5. Ah I mon cher petit village I Quand reverrai-je ton clocher, tes maisons accueillantes et ta simplicité I 6. O Waterloo I je pleure et je m arrête, hélas I (Hugo) Exercice 2 Justifiez l emploi de la virgule. a) 1. Les richesses, les honneurs, les plaisirs passent. 2. On aime la compagnie d un homme juste, bon, raisonnable. 3. Pourquoi donc, cher ami, n as-tu pas répondu à ma lettre? 4. Albert Schweitzer, ce grand philanthrope, a reçu en 1952 le prix Nobel de la paix. 5. Dans les circonstances difficiles, le sage ne prend pas de décisions précipitées. 6. Ni l or, ni la grandeur, ni les plaisirs ne sauraient nous rendre plus pleinement heureux. b) 1. Rompez, rompez tout pacte avec les fourbes. 2. Le combat reprend, la mort plane, le sang ruisselle. 3. La renommée a pu vanter la naissance, ou les richesses, ou le talent d un homme. 4. Rappelez-vous, mes amis, que ni le rang social, ni la fortune, ni les qualités de l esprit ne suffisent pour faire u véritable grand homme. 5. L égoïste ne sent que ses maux ; que lui font, à lui, les souffrances des autres? 6. Le soir venu, nous avons fait halte. c) 1. N en dites rien surtout, car vous me feriez battre. (La Fontaine) 2. Le devoir d un chef est de commander ; celui d un subordonné d obéir. 3. Le travail, nous paraît parfois si pénible, ait cependant notre félicité plutôt que notre misère. 4. A 7

8 bon vin, dit le proverbe, point d enseigne. 5. Nous nous abstiendrons de toute action déloyale ; parce que l honneur le veut. Exercice 3 Mettez la virgule là où elle est demandée. a) 1. La paresse l indolence l oisiveté consument beaucoup de belles énergies. 2. Ayez un noble idéal mes chers amis et placez-le très haut ; - 3. Charlemagne, ce grand homme d Etat visitait dit-on les écoles. 4. Lorsque la colère nous saisit notre jugement est obscurci. 5. L homme résiste à la force à la raison à la science au châtiment à tout. ; il cède au bien qu on lui fait. 6. Grand-mère arrive : accourrez accourrez et préparez-vous à crier : «bonne fête!» b) 1. Ce n est ni le difficile ni le rare ni le merveilleux que nous devons chercher ; c est le beau simple aimable commode que nous devons goûter. 2. Dans la Chine d autrefois les vieillards étaient l objet d une affection chevaleresque. 3. Quand le devoir commande dit Corneille il lui faut obéir. 4. Hérodote qu on nomme le père de l histoire raconte avec un art remarquable. 5. Notre mérite nous a attiré la louange des honnêtes gens et notre chance celle du public. Exercice 4 Même exercice. 1. La modestie vous le savez sied à tout le monde. 2. Dans la fraîcheur du soir des souffles tièdes des rumeurs des parfums subtils circulent doucement. 3. Vous vos bergers vos chiens disait le loup à l agneau vous ne m épargniez guère. 4. Nature au front serein comme vous oubliez! (Hugo) 5. Quelle que soit l issue d un rêve généreux il grandit toujours celui qui l a fait. Exercice 5 Mettez, à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point-virgule, soit deux points, soit des points de suspension, soit de guillemets. a) 1. Chaque homme a trois caractères I celui qu il a, celui qu il montre et celui qu il croit avoir. 2. Le renard dit au bouc I I Que ferons-nous, compère? I 3. Quand nous cherchons la vérité, méfions-nous de nos sens I il n est pas toujours sûr, par exemple, que nous ayons bien vu et entendu I de là des erreurs sur les faits et les personnes. 4. Je me verrai trahir, mettre en pièces, voler, Sans que j en sois I Morbleu! je ne veux point parler, Tant ce raisonnement est plein d impertinence! (Molière) 5. Si nous en croyons l épitaphe que La Fontaine composa pour luimême, le fabuliste faisait de son temps deux parts I l une, il la passait à dormir I l autre, ii l a passait à ne rien faire. 8

9 b) 1. Napoléon s écria I I Allons! Faites donner la garde! I 2. L accusé avoua qu il I travaillait I dans le cambriolage et dans le vol à main armée. 3. Bravement cet homme revint d Amérique pour faire une révolution I dans la confiserie. 4. La pauvre mère répétait sans cesse I I Ah! si j avais pu prévoir I I 5. Il faut, autant qu on peut, obliger tout le monde I On a souvent besoin d un plus petit sue soi. (La Fontaine) Exercice 6 Mettez, aux endroits marqués par des traits verticaux, les signes de ponctuation convenables. a) 1. Tout passe ici-bas I la gloire I les richesses I les plaisirs I seul nos mérites nous restent. 2. Trois choses sont nécessaires pour arriver au succès I le talent I la méthode I la persévérance I mais peu de gens la possèdent I 3. Il est nécessaire qu un enfant soit poli I rien n est plus beau I plus aimable que la politesse I 4. Hélas I si j avais su I Mais que ferais-je à présent? 5. Quand je rends un service I disait Franklin I je ne crois pas accorder une faveur I mais payer une dette I b) 1. Si l on dit du mal de toi et qu il soit véritable I corrige-toi I si ce sont des calomnies I contente-toi d en rire I 2. Ce que nous savons I c est une goutte d eau I ce que nous ignorons I c est un océan I 3. Telle est la loi de l univers I Si tu veux qu on t épargne I épargne aussi les autres I (La Fontaine) - 4. Connaissez-vous le proverbe oriental I I Ne laissons pas croître l herbe sur le chemin de l amitié I I 5. Ah I mon Dieu I pourquoi s est-il enfoui de la sorte I (Vigny) 6. Les carillons des cloches I au milieu de nos fêtes I semblaient augmenter l allégresse publique I dans des calamités I au contraire I ces mêmes bruits devenaient terribles I (Chateaubriand) Exercice 7 Mettez les divers signes de ponctuation Jeanne d Arc entends une voix Un jour d été jour de jeûne à midi Jeanne étant au jardin de son père tout près de l église elle vit de ce côté une éblouissante lumière et elle entendit une voix Jeanne sois bonne et sage enfant va souvent à l église La pauvre fille eut grand-peur Une autre fois elle entendit encore la voix vit la clarté mais dans cette clarté de nobles figures dont l une avait des ailes et semblait un sage prud homme Il lui dit Jeanne va au secours du roi de France et tu lui rendras son royaume Elle répondit toute tremblante Messire je ne suis qu une pauvre fille je ne saurai chevaucher ni conduire les hommes d armes La voix expliqua Tu iras trouver M de Baudicourt capitaine de Vaucouleurs et il te fera mener au roi Sainte Catherine et sainte 9

10 Marguerite viendront t assister Elle resta stupéfaite et en larmes comme si elle eût déjà vu sa destinée toute entière. Jules Michelet, Histoire de France (Moyen âge) 10

11 CORRIGE Exercice 1 Mettez à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point, soit un point d interrogation, soit un point d exclamation. a) 1. Le livre est pour vous un vrai trésor. Je ne parle pas du mauvais livre, qui détruirait ce que nous avons d excellent dans l esprit et dans le cœur. Faut-il que je ne parle pas non plus du livre médiocre ou frivole, qui remplirait notre esprit d idées vulgaires ou dangereuses. Je parle du bon livre. 2. Dieu! que le son du corps est triste au fond des bois! (Vigny) 3. Oh! combien je voudrais soulager la misère de ceux qui souffrent! Qui ne se sent ému en se représentant leur triste sort? 4. Le vrai bonheur qu on a vient du bonheur qu on donne. b) 1. Eh bien! te voilà encore à bailler aux corneilles! Quand donc vas-tu te remettre au travail? 2. Hélas! que de maux la guerre a répandus sur la surface de la terre! - 3. Les belles actions cachées sous sont les plus méritoires. 4. Je me demande pourquoi nous ne sommes jamais contents de notre sort. 5. Ah! mon cher petit village! Quand reverrai-je ton clocher, tes maisons accueillantes et ta simplicité? 6. O Waterloo! je pleure et je m arrête, hélas! (Hugo) Exercice 2 Justifiez l emploi de la virgule. a) 1. Les richesses, les honneurs, les plaisirs passent. [les virgules séparent des éléments semblables, qui sont ici des sujets] 2. On aime la compagnie d un homme juste, bon, raisonnable. [les virgules séparent des éléments semblables, qui sont ici des épithètes] 3. Pourquoi donc, cher ami, n as-tu pas répondu à ma lettre? [la virgule isole «cher ami», mis en apostrophe] 4. Albert Schweitzer, ce grand philanthrope, a reçu en 1952 le prix Nobel de la paix. [les virgules isolent l apposition] 5. Dans les circonstances difficiles, le sage ne prend pas de décisions précipitées. [la virgule se met après le complément circ. Placé en tête de phrase] 6. Ni l or, ni la grandeur, ni les plaisirs ne sauraient nous rendre plus pleinement heureux.[les virgules séparent les éléments coordonnés par ni employé plus de deux fois] b) 1. Rompez, rompez tout pacte avec les fourbes. [la virgule isole le mot «rompez», répété] 2. Le combat reprend, la mort plane, le sang ruisselle. [les virgules séparent des prop. de même nature, juxtaposées] 3. La renommée a pu vanter la naissance, ou les richesses, ou le talent d un homme. [les virgules séparent des éléments coordonnés par ou employé plus de deux fois] 4. Rappelez-vous, mes amis, que ni le rang social, ni la fortune, ni les qualités de 11

12 l esprit ne suffisent pour faire u véritable grand homme. [les virgules isolent «mes amis», mis en apostrophe] 5. L égoïste ne sent que ses maux ; que lui font, à lui, les souffrances des autres? [les virgules isolent «à lui», formant un pléonasme] 6. Le soir venu, nous avons fait halte.[la virgule isole une proposition participe] c) 1. N en dites rien surtout, car vous me feriez battre. (La Fontaine) [la virgule avant une prop. introduite par une conj. De coord. Autre que et, ou, ni] 2. Le devoir d un chef est de commander ; celui d un subordonné d obéir. [la virgule marque l ellipse de est] 3. Le travail, nous paraît parfois si pénible, ait cependant notre félicité plutôt que notre misère. [les virgules isolent une prop. relative explicative] 4. A bon vin, dit le proverbe, point d enseigne. [les virgules isolent une prop. incidente] 5. Nous nous abstiendrons de toute action déloyale ; parce que l honneur le veut. [la virgule avant une prop. compl. Circ. Ayant une valeur simplement explicative] Exercice 3 Mettez la virgule là où elle est demandée. a) 1. La paresse, l indolence, l oisiveté consument beaucoup de belles énergies. 2. Ayez un noble idéal, mes chers amis, et placez-le très haut ; - 3. Charlemagne, ce grand homme d Etat, visitait, dit-on, les écoles. 4. Lorsque la colère nous saisit, notre jugement est obscurci. 5. L homme résiste à la force, à la raison, à la science, au châtiment, à tout. ; il cède au bien qu on lui fait. 6. Grand-mère arrive : accourrez, accourrez, et préparez-vous à crier : «bonne fête!» b) 1. Ce n est ni le difficile, ni le rare, ni le merveilleux, que nous devons chercher ; c est le beau, simple, aimable, commode, que nous devons goûter. 2. Dans la Chine d autrefois, les vieillards étaient l objet d une affection chevaleresque. 3. Quand le devoir commande, dit Corneille, il lui faut obéir. 4. Hérodote, qu on nomme le père de l histoire, raconte avec un art remarquable. 5. Notre mérite nous a attiré la louange des honnêtes gens, et notre chance, celle du public. Exercice 4 Même exercice. 1. La modestie, vous le savez, sied à tout le monde. 2. Dans la fraîcheur du soir, des souffles tièdes, des rumeurs, des parfums subtils circulent doucement. 3. Vous, vos bergers, vos chiens, disait le loup à l agneau, vous ne m épargniez guère. 4. Nature au front serein, comme vous oubliez! (Hugo) 5. Quelle que soit l issue d un rêve généreux, il grandit toujours celui qui l a fait. Exercice 5 Mettez, à l endroit marqué par un trait vertical, soit un point-virgule, soit deux points, soit des points de suspension, soit de guillemets. 12

13 a) 1. Chaque homme a trois caractères : celui qu il a, celui qu il montre et celui qu il croit avoir. 2. Le renard dit au bouc : «Que ferons-nous, compère?» 3. Quand nous cherchons la vérité, méfions-nous de nos sens : il n est pas toujours sûr, par exemple, que nous ayons bien vu et entendu ; de là des erreurs sur les faits et les personnes. 4. Je me verrai trahir, mettre en pièces, voler, Sans que j en sois Morbleu! je ne veux point parler, Tant ce raisonnement est plein d impertinence! (Molière) 5. Si nous en croyons l épitaphe que La Fontaine composa pour luimême, le fabuliste faisait de son temps deux parts : l une, il la passait à dormir ; l autre, ii l a passait à ne rien faire. b) 1. Napoléon s écria : Allons! Faites donner la garde!» 2. L accusé avoua qu il «travaillait» dans le cambriolage et dans le vol à main armée. 3. Bravement cet homme revint d Amérique pour faire une révolution dans la confiserie. 4. La pauvre mère répétait sans cesse : «Ah! si j avais pu prévoir» 5. Il faut, autant qu on peut, obliger tout le monde : On a souvent besoin d un plus petit sue soi. (La Fontaine) Exercice 6 Mettez, aux endroits marqués par des traits verticaux, les signes de ponctuation convenables. a) 1. Tout passe ici-bas : la gloire, les richesses, les plaisirs ; seul nos mérites nous restent. 2. Trois choses sont nécessaires pour arriver au succès : le talent, la méthode, la persévérance ; mais peu de gens la possèdent. 3. Il est nécessaire qu un enfant soit poli : rien n est plus beau, plus aimable que la politesse. 4. Hélas! si j avais su Mais que ferais-je à présent? 5. Quand je rends un service, disait Franklin, je ne crois pas accorder une faveur, mais payer une dette. b) 1. Si l on dit du mal de toi et qu il soit véritable, corrige-toi ; si ce sont des calomnies, contente-toi d en rire. 2. Ce que nous savons, c est une goutte d eau ; ce que nous ignorons, c est un océan. 3. Telle est la loi de l univers : Si tu veux qu on t épargne, épargne aussi les autres. (La Fontaine) - 4. Connaissez-vous le proverbe oriental : «Ne laissons pas croître l herbe sur le chemin de l amitié?» 5. Ah! mon Dieu! pourquoi s est-il enfoui de la sorte? (Vigny) 6. Les carillons des cloches, au milieu de nos fêtes, semblaient augmenter l allégresse publique ; dans des calamités, au contraire, ces mêmes bruits devenaient terribles. (Chateaubriand) Exercice 7 Mettez les divers signes de ponctuation Jeanne d Arc entends une voix. 13

14 Un jour d été, jour de jeûne, à midi, Jeanne étant au jardin de son père, tout près de l église, elle vit de ce côté une éblouissante lumière, et elle entendit une voix : «Jeanne, sois bonne et sage enfant ; va souvent à l église.» La pauvre fille eut grandpeur. Une autre fois, elle entendit encore la voix, vit la clarté, mais dans cette clarté de nobles figures dont l une avait des ailes et semblait un sage prud homme. Il lui dit : «Jeanne, va au secours du roi de France, et tu lui rendras son royaume.» Elle répondit, toute tremblante : «Messire, je ne suis qu une pauvre fille ; je ne saurai chevaucher ni conduire les hommes d armes.» La voix expliqua : «Tu iras trouver M de Baudicourt, capitaine de Vaucouleurs, et il te fera mener au roi. Sainte Catherine et sainte Marguerite viendront t assister.» Elle resta stupéfaite et en larmes, comme si elle eût déjà vu sa destinée toute entière.. Jules Michelet, Histoire de France (Moyen âge) 14

Guide de style. (Français)

Guide de style. (Français) Guide de style (Français) 1 1. PONCTUATION Généralités : espace insécable et signes de ponctuation composés Apostrophe Crochets [ ] Deux points : Esperluète & Guillemets Parenthèses () Points de suspension

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le Dialogue en solitude

Le Dialogue en solitude Bismillah Al-Rahman Al-Rahim Le Dialogue en solitude Mohammad Reza Zaeri C est Moi, qui t a créé, Je connais tout ce qui se passe dans ton for intérieur ; Je connais tes secrets et Je ne les révèlerai

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

PONCTUATION. 1. Le point. On met généralement un point après la (les) première(s) lettre(s) d un mot abrégé.

PONCTUATION. 1. Le point. On met généralement un point après la (les) première(s) lettre(s) d un mot abrégé. PONCTUATION La ponctuation est très importante pour la compréhension de la phrase. Elle indique les pauses à marquer dans la lecture et elle organise le sens du message. S il est vrai que l usage des signes

Plus en détail

M Projet d écriture FLA 20-2. Le dialogue : Le racisme, parlons-en! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

M Projet d écriture FLA 20-2. Le dialogue : Le racisme, parlons-en! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE M Projet d écriture Le dialogue : Le racisme, parlons-en! FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : L Ça doit arrêter! Lecture M Le racisme, parlons-en!

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

Le Sort d un papillon

Le Sort d un papillon Emma Adèle Lacerte Le Sort d un papillon Les Revenants Le sort d un papillon Sur le toit d une véranda, deux chenilles avaient élu domicile. Toutes deux, enveloppées d un tissu blanc et ouaté, attendaient

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

La concordance des temps à l indicatif

La concordance des temps à l indicatif LA DES TEMPS À L INDICATIF LA CONCORDANCE POSTÉRIORITÉ DES TEMPS 1 La concordance des temps à l indicatif La concordance des temps à l indicatif La postériorité Comme nous l avons déjà vu, lorsque l événement

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

La cigale et la fourmi I

La cigale et la fourmi I Enseignant La cigale et la fourmi I Socles de compétences de français Enseignement secondaire 1 er degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Gérer la compréhension du

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015

Voir l homélie de ce dimanche. 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Voir l homélie de ce dimanche 34È DIMANCHE - (ANNÉE B) CHRIST ROI - 22 Novembre 2015 Thème : faire advenir le royaume Président :Bruno Demers; Chantre : Claude-Marie; Organiste : Sylvain (Les textes :

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :.

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :. DEVOIR A LA MAISON Séquence 3 Faire parler des personnages (12/10) NOM/PRENOM..... CLASSE : 4 e.. SOIN :.. / 0,5 NOTE :.. REMARQUES :.. I. Lecture et compréhension. Lis le texte ci-dessous et réponds aux

Plus en détail

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point.

Mon code d autocorrection 1 er cycle. Est-ce que ma phrase débute par une MAJUSCULE et se termine par un point? J encercle la majuscule et le point. Mon code d autocorrection 1 er cycle Structure de la phrase Est-ce que ma phrase se dit bien en français écrit? Je relis ma phrase. Je fais lire ma phrase par quelqu un. Ponctuation Est-ce que ma phrase

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2 Couleur Mékong Recueil de poèmes, de chansons et de partitions Volume 2 1 INDEX CHANSONS & PARTITIONS Chanson Partition Aime-moi sans mentir...................................... 75....... 218 Amours cosmiques........................................

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Madagascar. La grâce, la miséricorde et la paix, vous sont données de la part de Dieu notre Père, et de notre Seigneur Jésus Christ, amen.

Madagascar. La grâce, la miséricorde et la paix, vous sont données de la part de Dieu notre Père, et de notre Seigneur Jésus Christ, amen. Madagascar Musique malgache Proclamation de la grâce (poète Jean Joseph Rabearivelo) Ne faites pas de bruit, ne parlez pas! Vont explorer une forêt : les yeux, le cœur, L esprit, les songes Forêt secrète,

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr. PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.st Nous vous présentons ici à peu près la moitié de la pièce. Si vous êtes

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

TYPES DE PHRASES FORMES DE PHRASES

TYPES DE PHRASES FORMES DE PHRASES TYPES DE PHRASES FORMES DE PHRASES Copyright : Grammaire au cycle III 1 CE QUE JE DOIS SAVOIR Il existe quatre différents types de phrases : 1. Déclarative : Karim court vite. 2. Exclamative : Comme Karim

Plus en détail

FICHES OUTILS DE GRAMMAIRE CM2. Fiche Titre Fiche Titre La communication: signes, signaux et langage. La proposition relative

FICHES OUTILS DE GRAMMAIRE CM2. Fiche Titre Fiche Titre La communication: signes, signaux et langage. La proposition relative Fiche Titre Fiche Titre G1 La communication: signes, signaux et langage G16 La proposition relative G2 La ponctuation G17 Le complément de l adjectif G3 Les types de phrases G18 Les pronoms remplaçant

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Reconnaître une phrase. Reconnaître les types de phrase

Reconnaître une phrase. Reconnaître les types de phrase Reconnaître une phrase Une phrase est une suite de mots qui a un sens. Pour avoir un sens, une phrase doit comporter : o un groupe nominal sujet (GNS) qui indique de qui ou de quoi on parle ; o un groupe

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CE CULTE EST CONSTRUIT AUTOUR D UN BAPTEME D ENFANT. L ORDRE LITURGIQUE A ETE LEGEREMENT MODIFIE. ATTENTION A LA PLACE DES SPONTANES.

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

C est parti! Tu as compris? Tu as compris? Qui est-ce? C est madame Réglo. Document

C est parti! Tu as compris? Tu as compris? Qui est-ce? C est madame Réglo. Document FLE_college_P 4/06/05 UNITÉ 0:50 Page 2 C est parti! Document A Qui est-ce? Martin Bonjour,! Salut, Martin! Qui est-ce? Martin C est Sacha. polonais. en 6e B. C est la classe d accueil. Et elle? C est

Plus en détail

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: "Fils de David, Jésus, aie pitié de moi!"

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: Fils de David, Jésus, aie pitié de moi! Versets 46 Ils arrivent à Jéricho. Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une assez grande foule, l'aveugle Bartimée, fils de Timée, était assis au bord du chemin en train de mendier Texte

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Chapitre 1. LA PHRASE l analyse logique. I. Les types de phrase

Chapitre 1. LA PHRASE l analyse logique. I. Les types de phrase Chapitre 1 LA PHRASE l analyse logique Toute communication repose sur la production d énoncés dans une langue au choix du locuteur. Cet outil permet de produire des phrases, à l écrit comme à l oral. La

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte

Leçon : La phrase GRAMMAIRE. 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte GRAMMAIRE La phrase 1 1. La phrase est une suite de mots qui a du sens : elle raconte quelque chose. 2. Au début de la phrase, on trouve une majuscule. 3. A la fin de la phrase, on trouve un point. Lis

Plus en détail

Président : Yvon Gélinas; Chantre : Claude-Marie Landré; Organiste : Pierre Caron. (Les textes :Am 7, 12-15; Mc 6, 7-13; Ep 1, 3-10 adapté)

Président : Yvon Gélinas; Chantre : Claude-Marie Landré; Organiste : Pierre Caron. (Les textes :Am 7, 12-15; Mc 6, 7-13; Ep 1, 3-10 adapté) Voir l homélie de ce dimanche 15 E DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE - (ANNÉE B) - 12 JUILLET 2015 Thème : Annoncer la Bonne Nouvelle : c est notre mission, à tous et à chacun. Président : Yvon Gélinas; Chantre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

Linguistique française : syntaxe

Linguistique française : syntaxe Linguistique française : syntaxe 54LG2113 Syntagmes et structure syntagmatique Marie Candito la Phrase! comment caractériser ce qu est une phrase?! rejet des critères graphiques! «séquence commençant par

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL» Situation #1 : en vacances Ah bien, si c est pas mon élève préféré! C est quoi ton nom déjà? ÉLÈVE (3 secondes) Est-ce

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

le récit Claude Monet, ESTHÉTIQUE

le récit Claude Monet, ESTHÉTIQUE 26 ESTHÉTIQUE Claude Monet, le récit Si l Histoire avec un grand H se nourrit des grandes œuvres de ses héros pour en brosser toutes sortes de mythes et de légendes, elle n en est pas moins curieuse de

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Règle absolue Ne jamais séparer le verbe de son sujet ou de son complément d objet direct par un signe de ponctuation.

Règle absolue Ne jamais séparer le verbe de son sujet ou de son complément d objet direct par un signe de ponctuation. 18. Ponctuation La ponctuation contribue grandement à la clarté et à la lisibilité. Elle obéit à des règles précises, qui doivent être respectées avec une grande vigilance. Règle absolue Ne jamais séparer

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CEB2015 LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER français SAVOIR ÉCRIRE savoir MATHÉMATIQUES écouter GRANDEURS savoir écrire SOLIDES ET mathématiques FIGURES

Plus en détail

Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1. La ²phrase

Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1. La ²phrase Grammaire Réussir ²son ²entrée ²en ²grammaire CE1 La ²phrase G1 Une phrase commence par une majuscule et finit par un point. C est une suite de mots qui a du sens : l ordre des mots est important. Le ²rat

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

Fiche Info : Rédaction

Fiche Info : Rédaction Fiche Info : Rédaction Chang Hong Sho Quitter son pays natal pour s installer dans un pays étranger exige bonne volonté, persévérance et patience de la part de tout immigrant. Le processus est parfois

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES S Y HOMOPHONES SI CI 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes s y si ci s y : pronom personnel se (e élidé devant une voyelle) à la troisième personne

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

Le Petit Prince et le renard

Le Petit Prince et le renard LISEZ CE TEXTE ET FAITES LES ACTIVITÉS SUIVANTES. Le Petit Prince et le renard [ ] C est alors qu apparut le renard. - Bonjour, dit le renard. - Bonjour, répondit poliment le Petit Prince, qui se retourna

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail