hi tech International Relations Lithium Battery Technology for Itaipu BN Stages internationaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "hi tech International Relations Lithium Battery Technology for Itaipu BN Stages internationaux"

Transcription

1 hi tech Berner Fachhochschule Haute école spécialisée bernoise Technik und Informatik Technique et informatique 2/2010 Das Magazin Le Magazine International Relations Lithium Battery Technology for Itaipu BN Stages internationaux Un séjour d études à l étranger pendant une formation Bachelor en informatique

2 Focus 3 International Relations Weltoffen und beweglich Ouverts au monde et mobiles 4 International Relations at the Bern University of Applied Sciences, Engineering and Information Technology (BUAS-EIT) E D I T O R I A L «Coming together is a beginning, keeping together is progress, working together is success.» Henry Ford I m p r e s s u m 6 Du Nord obscur à Burgdorf 8 Lithium Battery Technology for Itaipu BN 11 GPO Le stérilisateur portable à base d ozone Bachelor & Master 13 Stages internationaux 14 Un séjour d études à l étranger pendant une formation de Bachelor en informatique 15 Séjour d études à Hagenberg, en Autriche 17 Mémoire de master en Suède 18 Studying in the US. The story of two Swiss at Oregon State University 21 Cooperation with Zimbabwe 23 A Sri Lankan at the BUAS Weiterbildung Formation continue 24 efem pour praticien-ne-s 26 Programmes internationaux de formation continue au centre de management Success Story 28 Unsichtbare Lichtemissionen als Detektive Event 30 Automobilissima! 31 News Redaktion Diego Jannuzzo, Gabriella Scorrano Redaktionelle Mitarbeit Marylou Bregy Adresse BFH-TI, hitech-redaktion, Postfach, 2501 Biel, Redaktion Homepage hitech.bfh.ch Adressänderungen und Inserate , Inseratenschluss für die Ausgabe 3/2010: Auflage 6800 Exemplare, erscheint 3x jährlich Grafik, Layout Ingrid Zengaffinen Druck Stämpfli Publikationen AG, Wölflistrasse 1, Postfach CH-3001 Bern hitech 2/2010: Juni 2010 Sie finden das Magazin in deutscher und französischer Übersetzung auf: I m p r e s s u M Dr. Lukas Rohr Direktor BFH-TI Directeur HESB-TI Director BUAS-EIT Photo: Titelseite: International Couverture : International Photo : Westa Zikas, fotolia Rédaction Diego Jannuzzo, Gabriella Scorrano Collaboration rédactionelle Marylou Bregy Adresse HESB-TI, hitech-rédaction, Case postale, 2501 Biel/Bienne Rédaction Homepage hitech.bfh.ch Changement d adresses et acquisition d annonces , Date butoir pour les annonces du prochain hitech : Tirage 6800 exemplaires, paraît 3x par année Graphisme, mise en page Ingrid Zengaffinen Imprimerie Stämpfli Publikationen AG, Wölflistrasse 1, Postfach CH-3001 Bern hitech 2/2010: juin 2010 Ce magazine existe en version française et alle mande à l adresse: Weltoffen und beweglich Neben Fach- und Methodenkenntnissen stehen mehr und mehr auch Weltoffenheit und Beweglichkeit im Zentrum der Berufsqualifikationen. Mit der Schaffung eines europäischen Hochschulraumes durch die Bolognareform sind die Grundlagen für die Erfüllung dieser neuen Anforderungen gelegt worden. Exzellente Lehre, Studienangebote mit internationalem Profil und kulturelle Offenheit durch Auslanderfahrung sind wesentliche Elemente einer modernen Ausbildung für die globalisierte Wissensgesellschaft. Die internationale Mobilität der Studierenden ist dabei ein zentrales Anliegen, welches in der Umsetzung langsam, aber sicher in Fahrt kommt. So können wir in unserem Department ab Sommer 2011 erstmals ein integriertes Wahlmodul auf Bachelorstufe im Ausland anbieten. Internationalisierung ist aber mehr als der Austausch von Studierenden und Dozierenden mit ausländischen Universitäten und Forschungsstätten. Eine erfolgreiche Internationalisierung muss auf allen Stufen gelebt werden. Sie bedingt eine offene Geisteshaltung gegenüber anderen Kulturen und fremden Menschen. Die Andersartigkeit wird dabei als Chance wahrgenommen und nicht als Gefahr erlebt. Neben Reglementen, Verordnungen, Weisungen, Bewilligungen, Budgets und einem Internationalisierungsverantwortlichen, braucht es auf allen Stufen auch Gastfreundschaft, Freude im Umgang mit fremden Menschen und Kulturen, Neugierde und Spass an dieser Arbeit. Getrieben werde ich vom Glauben und der Überzeugung an unsere besondere europäische Chance durch unsere multikulturelle europäische Vielfalt. Mit einer gelebten Internationalität, welche durch Toleranz, Offenheit und Freude an Diversität auf allen Stufen überzeugt, werden unsere Studierenden erfolgreich auf die Anforderungen einer globalisierten Arbeitswelt vorbereitet. Lukas Rohr Direktor der BFH-TI Ouverts au monde et mobiles Au centre des qualifications professionnelles requises, l ouverture au monde et la mobilité représentent toujours plus une condition sine qua non, au même titre que les connaissances techniques et méthodologiques. Par la création de l espace européen de l enseignement supérieur, prôné par la Réforme de Bologne, les premiers jalons de la réalisation de ces nouvelles exigences ont été posés. Excellence de l enseignement, offres d études ayant un profil international et ouverture culturelle découlant d une expérience internationale, voilà les éléments décisifs d une formation moderne visant à faire progresser notre société de la connaissance. La mobilité internationale des étudiant-e-s en est le réquisit fondamental, mis en application lentement mais sûrement. Ainsi, dès l été 2011, les étudiant-e-s de notre Département pourront intégrer un module à option au niveau bachelor à l étranger dans leur plan d études. Cependant, l internationalisation est plus que le simple échange d étudiant-e-s et de professeur-e-s entre universités et centres de recherche. Une internationalisation réussie doit être vécue à tous les niveaux. Elle exige une mentalité ouverte aux autres cultures et aux personnes venant d ailleurs. Elle implique donc que la différence soit perçue comme une chance, pas comme un danger. Règlements, prescriptions, directives, autorisations, budgets et responsables de l internationalisation, ne sont rien si nous ne pouvons pas offrir aussi - à tous les niveaux - hospitalité, plaisir dans les relations avec des personnes et des cultures étrangères, curiosité et enthousiasme dans ce travail. Je suis convaincu que dans notre diversité multiculturelle, réside pour nous, Européens, une chance exceptionnelle. À travers une internationalité vécue au quotidien, qui convaincra par l esprit de tolérance et d ouverture, ainsi que par le plaisir à la diversité qui s en dégagera, nos étudiant-e-s seront bien préparé-e-s pour affronter les exigences d un monde du travail globalisé. Lukas Rohr Directeur de la HESB-TI 2 /2010 hitech 3

3 F O C U S I n t e r n a t i o n a l R e l a t i o n s International Relations at the BUAS Engineering and Information Technology Le paysage de l éducation a fortement évolué ces dernières années. Il a gagné en mobilité, en particulier grâce à la réforme de Bologne. Cette mobilité accrue offre d une part de nouvelles opportunités, tant pour les étudiant-e-s que pour les professeur-e-s ou l école elle-même ; d autre part, elle peut aussi s avérer source de risques si une institution se contentait du statu quo et négligeait ainsi sa compétitivité et son attractivité dans l environnement actuel concurrentiel et international de la recherche et de la formation. Les différences interculturelles Dans toutes les cultures, on peut indiquer des chiffres avec ses doigts. Mais nos gestes usuels n obtiennent pas toujours le résultat escompté. C est l expérience qu a faite Max Felser en Chine. En montrant l index et le pouce bien tendus, il était convaincu d avoir commandé deux bières. Quel n a pas été son étonnement lorsqu il s est vu apporter huit bouteilles! 4 hitech 2 /2010 Prof. Dr. David-Olivier Jaquet-Chiffelle Dean International Relations at the BUAS-EIT Photo: Prof. Max Felser Dean International Relations at the BUAS-EIT Photo: Labor für industrielle Netzwerke Le département TI a pris conscience des enjeux de l internationalisation. Ouverture scientifique et rayonnement découlent des publications, conférences, échanges et contacts personnels internationaux. Cela participe à la visibilité de nos activités de recherche et à la renommée de notre école. Cette renommée est essentielle pour rester attractifs tant pour les (bons) étudiants, que pour les professeurs qualifiés et les partenaires potentiels de projets de recherche appliquée. Mobilité internationale La mobilité est un aspect primordial de l internationalisation. Tous et toutes étudiants, professeurs et collaborateurs doivent avoir la possiblité de faire des expériences internationales. Ceci ne signifie toutefois pas que tout le monde doit se rendre à l étranger : ces expériences peuvent aussi avoir lieu dans le cadre de rencontres avec des personnes qui rendent visite à la HESB ou qui sont invitées de l'étranger. Il faut motiver chaque volée de Bachelor pour les activités internationales. Les professeur-e-s jouent un rôle fondamental en montrant l exemple au niveau technique et dans leurs activités internationales. Dès lors, les cours dispensés par des professeur-e-s externes provenant d écoles partenaires ainsi que la réciproque sont essentiels. De tels cours sont expressément souhaités dans le cadre du programme ERASMUS de l UE tout comme la mobilité des étudiant-e-s et bénéficient d un soutien financier. Images : Le geste de gauche représente pour les Européens le chiffre 2, alors qu en Chine, il signifie 8. En Chine, le chiffre 2 est représenté par l index et le majeur bien tendus. Photo : Great opportunity for our best master students International experience is an asset in today s CVs. Many students express their interest in visiting a university in an English-speaking country, especially in the United States of America. However, financial barriers are often dissuasive as fees and tuition in the US are much higher than in Switzerland. In order to make our Master of Science in Engineering even more appealing to our best students, we have been investigating the possibility of combining their master studies with a whole term spent abroad under attractive conditions. The last six months of our master studies are essentially dedicated to the master thesis project. Such a project does not necessarily need to be pursued at the home institution. This six month period is the perfect time to provide our students with the opportunity to acquire an international experience and to reinforce their English skills. Recently, the BUAS-EIT has been very active in identifying appropriate US universities and in opening the door of these institutions of higher education to our best master students. Results are extremely encouraging. We already have an agreement with Oregon State University (OSU), and another one is currently in progress with the Florida Institute of Technology (FIT). Financial conditions have been negotiated and are exceptionally good for our master students: they remain registered at their home university, i.e., at the BUAS-EIT and only pay fees and tuition in Switzerland. Both OSU and FIT can offer very stimulating projects in relation with their business partners. The host University provides the accepted incoming student with an office space and with access to standard facilities (e.g. the library, account, etc.). Moreover, a professor at the host University will supervise the student and follow the progression of the project. If the student fulfills all requirements, the BUAS-EIT will recognize his/her work done abroad as equivalent to the master thesis project and grant this student his/her master diploma. Such a stay abroad could also become a possible gateway to PhD programs at FIT / OSU. We hope that this new dynamic between the BUAS-EIT and these US universities will not only stimulate exchanges for our master students, but will also bring cooperation opportunities on joint projects in applied research and development. > > > Infos: > ABOUT US > International Relations Oregon State University, February 2010 Photo: D.-O. Jaquet-Chiffelle 2 /2010 hitech 5

4 F O C U S r e c h e r c h e & d e v e l o p p e m e n t Du Nord obscur à Burgdorf Le 1 er octobre 2009 le Prof. Kenneth Hunt a repris la direction de l Institut de systèmes mécatroniques à la Haute école spécialisée bernoise, Technique et informatique. Il est chargé de donner une nouvelle direction aux activités de recherche de l Institut en développant la technique de réhabilitation et du sport. Comment se fait-il qu un professeur écossais de renom, au bénéfice d importantes expériences universitaires et industrielles internationales prenne le chemin de Burgdorf? Nous tentons ici de répondre à cette question. Prof. Dr Kenneth J. Hunt Professeur de technique de réhabilitation Directeur de l Institut des systèmes mécatroniques ifms Photo : H.-R. Burkhard Le «RehaBike» Depuis plusieurs annés, le Prof. Hunt travaille, entre autres, au développement de tricycles spéciaux à siège allongé pour des personnes paraplégiques ou atteintes d une hémiplégie. Particularité de ces tricycles : la roue est actionnée par stimulation artificielle électrique de la musculature paralysée des jambes grâce à sa propre force musculaire le patient est à nouveau mobile. La stimulation électrique fonctionnelle (FES) rend mobile! Des études scientifiques ont été organisées en collaboration avec des cliniques pour paraplégiques, parmi lesquelles le Centre suisse des paraplégiques (CSP) Nottwil. Les études ont prouvé qu un entraînement avec le système de cycle FES améliorait sensiblement la performance cardio-pulmonaire, ainsi que la santé musculaire et squelettique. Dans un deuxième temps, un tricycle à siège allongé avec stimulation électrique, spécialement conçu pour les enfants, a été développé. Au Shriners Hospital for Children à Philadelphie USA, un doctorant du Prof. Hunt teste actuellement ce modèle en clinique avec des enfants atteints de paralysie par section médullaire ou de paralysie cérébrale. Un partenariat avec l entreprise HasoMed GmbH de Magdeburg ALL est à l origine de la commercialisation du tricycle à siège allongé avec électrostimulation intégrée. Par conséquent, le «RehaBike» est sur le marché depuis Le team du Prof. Hunt collabore aussi avec l entreprise Restorative Therapies Incorporated (RTI), Baltimore USA. La RTI distribue dans le monde entier un ergomètre FES stationnaire pour la stimulation cyclique et le mouvement des bras et des jambes. Un long chemin Avant sa venue définitive en Suisse en 2009, Kenneth Hunt a travaillé pendant douze ans comme Professor of Mechanical Engineering à l Université de Glasgow en Écosse. Cette université a été fondée en 1451 et elle occupe actuellement le 79 ème rang du World University Ranking. En comparaison, seules trois institutions suisses l ETHZ, l EPFL et l Université de Genève sont mieux classées en ce moment. Le chemin de Glasgow à Burgdorf a été long. Après des études en Électrotechnique et un doctorat en technique théorique du réglage à l Université Strathclyde à Glasgow en 1987, Kenneth Hunt a travaillé pendant deux ans dans l entreprise américaine Hightech Bolt, Beranek and Newman Inc. dont le siège principal se trouve à Cambridge, Massachusetts, USA. Après trois ans d activité de recherche Postdoc à l Université Glasgow, il s est rendu à Berlin en Le département de «Recherche et Technologie» de Daimler-Benz AG lui a permis d élaborer des ébauches de régulateurs pour diverses fonctions en Technique automobile. Ainsi, il a testé pendant de longues heures des véhicules spécialement équipés sur la piste d essais située à Untertürkheim, le premier site de Daimler. Durant ces six années passés à Berlin, le souhait de travailler directement dans le domaine «Technologie appliquée à l être humain» a peu à peu fait son chemin. Cette idée s est concrétisée dans une planification à long terme de la construction d un nouvel institut de recherche dans le domaine de la technique de réhabilitation. Une nomination à l Université Glasgow, en 1998, a permis au Prof. Hunt d entreprendre la réalisation de son rêve. À Glasgow, Kenneth Hunt a tout d abord fondé, puis développé et dirigé avec succès le Centre for Rehabilitation Engineering. Le centre de recherche a conçu divers nouveaux appareils de réhabilitation, y compris le tricycle FES. Des patients paraplégiques les ont testés cliniquement pendant leur réhabilitation. Le Queen Elizabeth National Spinal Injuries Unit à Glasgow, le seul centre national pour personnes paraplégiques d Écosse, était le partenaire principal des examens à orientation clinique. Avec le temps, un besoin en nouvelles structures organisationnelles et locaux s est fait sentir. Suite à une longue période de planification, le Prof. Hunt a finalement pu, en automne 2008, co-fonder, inaugurer le nouveau Scottish Centre for Innovation in Spinal Cord Injury. Il l a dirigé en tant que directeur de la recherche jusqu à sa nomination à Burgdorf. Rercherche en réhabilitation à la HESB-TI Après un long chemin ponctué de conférences dans toute l Europe, les USA, Singapour, la Malaisie, la Chine et l Australie, le voici arrivé à Burgdorf. Ici les préparatifs et les travaux préliminaires du développement de la recherche en réhabilitation vont bon train. Un point fort de cette recherche consiste à adapter les méthodes physiologiques développées lors des entraînements et des diagnostics des athlètes de haut niveau, pour la réhabilitation cardiopulmonaire de différentes maladies neurologiques et à les utiliser en clinique. Les fonctionalités des appareils thérapeutiques doivent donc très souvent subir des modifications techniques appropriées. Le «RehaBike» Produit d une collaboration internationale Photo : Hasomed GmbH Des partenaires de l industrie et de la santé publique sont invités à participer à ce programme de recherche. Des contacts avec d importantes cliniques de réhabilitation ont déjà été noués et des projets de recherche communs ont été ébauchés. Le Prof. Hunt a même déjà tiré profit du paysage industriel de la technique médicale en Suisse, qui compte une multitude de petites entreprises de haute technologie. Un courriel ou un coup de téléphone suffisent souvent pour obtenir un entretien personnel. Une collaboration avec Hocoma AG, Volketswil, a ainsi vu le jour. Cette coopération vise à intégrer les technologies FES, ainsi que les protocoles appropriés, à la réhabilitation cardiopulmonaire. Notre description du chemin menant à Burgdorf tire à sa fin. Après les six premiers mois passés ici, Kenneth Hunt sent qu il a atteint son but, qu il vaque seulement maintenant à sa véritable tâche. Le voyage en valait-il la peine? Le Prof. Hunt ne peut que regarder en avant > > Infos : labs.ti.bfh.ch/ifms Une discussion stimulante : le professeur Hunt explique la fonctionnalité d un stimulateur électrique au Dr Arash Dodge, gestionnaire de produits chez Hocoma AG. Photo : A. Frotzler Infos - Centre for Rehabilitation Engineering, Glasgow University : - Scottish Centre for Innovation in Spinal Cord Injury : - Hasomed GmbH : - Hocoma AG : 6 hitech 2 / /2010 hitech 7

5 F O C U S r e c h e r c h e & d e v e l o p p e m e n t Lithium Battery Technology for Itaipu BN Itaipu Binacional est un partenaire industriel d un genre particulier. L entreprise brésilio-paraguayenne exploite la plus grand centrale hydroélectrique du monde : elle produit autant d énergie que 30 centrales nucléaires ou 600 centrales hydroélectriques du type Mühleberg. Cet impressionnant producteur d énergie a un intérêt commun avec la Haute école spécialisée bernoise, à savoir la mobilité Construction de la batterie en Amérique du Sud électrique. Le séjour de l équipe de la HESB-TI en Amérique du Sud a duré de fin octobre à début décembre Pendant cette période, les membres du team du Laboratoire d énergie biennois s y sont succédé en fonction des compétences nécessaires sur place. Après avoir déballé et Prof. Michael Höckel Professeur de systèmes énergétiques Photo : Haute école spécialisée bernoise dans la chaîne cinématique d une Fiat Paleo. De tels développements particuliers coûtent cher et ne sont économiquement judicieux que pour des produits fabriqués en série. Ils apportent toutefois une indéniable expérience pratique et de la renommée aux développeurs. Une réglementation contractuelle intéressante pour les deux parties a donc été convenue avec Itaipu contrôlé les pièces, lors de la deuxième et troisième semaine, le personnel d Itaipu BN a assemblé le bloc de batterie, sous notre direction. Le fait d avoir prévu une réserve suffisante de matériel a permis de résoudre rapidement les divers problèmes rencontrés. Il était, en effet, plus facile d organiser des livraisons supplémentaires depuis la Suisse que de l intérieur du Brésil. Au cours de la un étudiant de l université Florianopolis qui s était occupé du modelage du réseau à haute tension de la centrale électrique d Itaipu. Actuellement, nous sommes en train de préparer d autres projets dans le domaine des piles à Une batterie de la HESB-TI construite pour les véhicules électriques de la plus grande centrale électrique du monde Photomontage : M. Höckel BN. Le professeur Michael Höckel a mené ce projet dans quatrième semaine, chacun des quatre blocs de batterie, combustible, batteries et chaînes cinématiques des véhi- le cadre d un congé sabbatique. Les frais, qui n étaient ainsi que le montage des blocs en série, ont été testés et cules à batterie électrique. Andreas Gut BSc HESB Életricité & Systèmes de communication Collaborateur scientifique Photo : pas couverts par le congé sabbatique, tels que les dépenses de matériel et les salaires des assistants ainsi que leurs frais de déplacement, ont pu être facturés à Itaipu BN. Développement et travail préliminaire à la HESB-TI remis à Itaipu BN. En parallèle à la mise en service, Michael Höckel et Andrea Vezzini ont organisé un cours de formation sur les chaînes cinématiques et, plus particulièrement, sur les technologies des batteries. Itaipu BN y a invité ses partenaires de projet les plus importants. Du point de vue technique, le système a rempli toutes les Conclusions Outre la résolution des défis techniques, la principale difficulté du projet a été de respecter un plan de travail strict. L éloignement local du partenaire du projet et les différentes langues nationales, allemand/français d une part et D importants travaux préparatoires pour ce projet ont été exigences et l expérience a pleinement satisfait le parte- portugais/espagnol d autre part, n ont évidemment pas élaborés pendant le semestre de printemps 2009, dans le naire du projet. Notre séjour en Amérique du Sud nous a été sans incidences, de même que les différentes menta- cadre de la thèse de bachelor de Reto Zesiger et Andreas aussi donné l occasion de rendre visite à d autres parte- lités relatives aux délais et à leur validité. Pour les futurs Gut, avec le soutien de Stefan Schori, assistant. Puis, en naires potentiels, tant industriels qu universitaires, entre projets, il faudrait prévoir des ressources financières suf- juillet et août, tous les dessins techniques ont été faits et Asunciòn, à l ouest du Paraguay, et Rio de Janeiro, sur la fisantes et une plus grande flexibilité temporelle et locale. Stefan Schori Dipl. Ing. HES Collaborateur scientifique Photo : les pièces sur mesure commandées. En septembre, le premier des quatre blocs de batterie a été construit et examiné sous toutes les coutures. Fin septembre, quatre collaborateurs d Itaipu BN sont venus à Bienne pour y dé- côte est du continent sud-américain. Nous avons été extrêmement satisfaits de constater que le savoir-faire de la Haute école spécialisée bernoise dans le domaine de l énergie était très demandé. Bien qu il faille compter avec Pour terminer, il faut encore mentionner que le deuxième prix du concours «Burgdorfer Innopreis» a été décerné à l équipe pour les innovations techniques réalisées dans le cadre de ce projet. couvrir technologie et matériel. Ensuite, l ensemble du un jour entier de voyage entre le Brésil et la Suisse, un Ce projet éprouvant, mais riche en événements, peut être matériel a été emballé et envoyé par bateau avec des ap- approfondissement et un élargissement des contacts se- considéré comme un succès sur toute la ligne. Le team pareils de test et de diagnostic complémentaires, indis- raient certainement très intéressants pour les deux par- Énergie remercie le partenaire du projet, Itaipu BN, de ce pensables à la mise en marche sur place. ties. En janvier 2010, le Laboratoire de l énergie a accueilli mandat de US $ d envergure pour la HESB, et se Reto Zesiger BSc HESB Életricité & Systèmes de communication Collaborateur scientifique Photo : Le projet Lithium Battery Technology for Itaipu BN a été le premier projet dans le cadre du Protocol of Intentions, si- Les collaborateurs d Itaipu Binacional et les participants du cours suivent avec intérêt la présentation du système de batterie Photo : S. Schori réjouit d avance pour toute collaboration future dans le cadre d autres projets intéressants. > > Infos : labs.ti.bfh.ch www2.itaipu.gov.br/ve/ gné en 2008 entre Itaipu BN et la HESB-TI. Dans ce projet, la HESB était chargée de développer une batterie sur la base de la technologie du lithium-ion, que le team de voitures électriques d Itaipu BN devait ensuite intégrer 8 hitech 2 /2010 3/2009 hitech 9

6 GPO Le stérilisateur portable à base d ozone + Wir machen aus Mensch und Material eine Erfolgsgeschichte. C est au plus tard lorsque la mission de l Agence spatiale européenne ESA rapportera les premiers échantillons de pierre en matière biologique active sur notre planète bleue, qu on se posera la question suivante : comment stériliser un tel courrier de l espace? Une équipe d ingénieurs de la HESB-TI dirigée par le Professeur Ueli Rettenmund développe, à cet effet, un stérilisateur portable, le «Ground Model of Portable Ozonizer» (GPO). Prof. Ueli Rettenmund Professeur de dynamique et de technique du réglage Photo : Haute école spécialisée bernoise Lorsque les missions dans l espace rapportent sur la terre des échantillons de pierre en matière biologique active, la question de leur stérilisation se pose. Sur la terre, la stérilisation se fait généralement avec des autoclaves, processus relativement exigeant quant au matériau et à l énergie, et nullement l œuf de Colomb pour les applications dans l espace. L ESA a donc réfléchi à un concept utilisable et a mandaté, en décembre 2008, l entreprise hollandaise Bradford Engineering B.V. et la HESB-TI pour développer un appareil de stérilisation portable à base d ozone. Les Bernois avaient pour tâche d élaborer et de réaliser les documents de fabrication ; le reste incombait aux Hollandais, spécialistes en design, production et tests des composants spatiaux, qui devaient, entre autres, approvisionner la station spatiale internationale ISS en gloveboxes, boîtes à gants hermétiques et imperméables aux gaz pour la manipulation de substances problématiques. Modèle CAD du GPO : les deux ouvertures rondes dans la diagonale sont l entrée d air (à gauche) et la sortie d air (à droite). Au centre, on aperçoit les deux capteurs d ozone identiques. Le projet a démarré au semestre de printemps 2009 avec deux travaux de semestre. Dans le cadre de sa thèse de Bachelor, Benjamin Moser, de la section Microtechnique, a développé le concept d un nouveau capteur d ozone, qui prévoit, en lieu et place d une lampe UV, un LED-UV pour la zone de longueur d onde de 250 nm, qui n est disponible que depuis peu. En tant qu assistant, M. Moser a, ensuite, transformé ses résultats de recherche en un prototype. Sebastian Bächler, collègue de la section Mécanique, est alors entré en jeu ; il a développé le concept global de l installation et en a réalisé la construction, lors de sa thèse de Bachelor. Comme aucun étudiant de la section Électricité n a souhaité collaborer au projet, le professeur Markus Moser, responsable du domaine principal de recherche Énergie-Transport-Mobilité (ETM), s est chargé luimême du travail de conception. Depuis l automne 2009, son assistant, Vincenzo Maira, s occupe des aspects électriques et électroniques. Avant Pâques 2010, Sebastian Bächler, devenu assistant dans le projet GPO, en a livré les documents de fabrication définitifs. Les premiers tests de l instrument accompli devraient être effectués sous peu avec succès. + Giesserei + Analytik + Halbzeugfertigung + Werkstoffprüfung + Mikromechanische Fertigung + Engineering + Qualitätskontrolle + Prozesskontrolle + Refining Wir bei Cendres+Métaux erzielen mit hochwertigen Werkstoffen in unterschiedlichen Industriezweigen langfristige und effiziente Resultate. Als unabhängige Partner entwickeln wir innovative Lösungen: Von Engineering- Services über die Produktion, Verpackung und Lagerung bis hin zur Dokumentation. So tragen wir zum Erfolg unserer Kunden bei. Entrée Dans un premier temps, il a fallu recourir à une version permettant des tests au sol, raison pour laquelle l appareil a été baptisé Ground Modell of Portable Ozonizer (GPO). Sortie Cendres+Métaux SA P.O. Box CH-2501 Biel/Bienne Phone Dental Medical Jewellery Watches Refining Principe du capteur d ozone : La lumière UV de la diode luminescente S1 traverse la chambre de mesure et est partiellement absorbée par l ozone, le rayonnement résiduel est mesuré par la photodiode S2. Il est ainsi possible de déterminer la concentration d ozone régnant dans la chambre de mesure. > > Infos : 2 /2010 hitech 11

7 Stages internationaux À l avenir, les étudiant-e-s de bachelor pourront faire valoir leur stage à l étranger comme prestation d études. Les étudiant-e-s devraient ainsi être motivé-e-s à faire très tôt leurs premières expériences pratiques à l étranger. Les expériences dans le milieu international font partie de l image professionnelle moderne des ingénieur-e-s et des informaticien-ne-s. Actuellement, environ 10 étudiant-e-s partent effectuer un stage à l étranger pendant leurs études. Les places de stage proposées par l organisation internationale d échange IAESTE y jouent un rôle primordial. qu IAESTE ou StudEX. De plus, suite à l adaptation de la structure du semestre de printemps à partir de 2011 le bloc d examens déplacé au début de l été libère huit semaines sans cours entre mi-juillet et mi-septembre, la HESB- TI offre des conditions structurelles favorables pour de tels stages IT-Spezialisten Server Applikationen Eine Bank mit vielfältigen Karrierechancen in der IT International, multikulturell, dynamisch, am Puls der Zeit das Arbeitsumfeld für Ihre künftige Karriere? Indem wir uns in der IT der Innovation verp ichten, schaffen wir für Sie als ambitionierte Berufseinsteigerinnen und -einsteiger und erfahrene Fachleute interessante Karrieremöglichkeiten. Meistern Sie weltweit anspruchsvolle Herausforderungen in den verschiedensten Bereichen der modernen Finanzinformatik und entwickeln Sie sich mit uns weiter. credit-suisse.com/careers Jusqu à présent, les étudiant-e-s qui effectuaient un stage à l étranger le faisaient en dehors des études, par intérêt personnel et de leur propre chef. Afin d encourager ses futur-e-s dipômé-e-s à suivre cette voie, la HESB-TI offre une reconnaissance de module à option de 2 ECTS pour tout stage à l étranger consacré aux études et ce, déjà pendant le bachelor. Certaines conditions doivent toutefois être remplies: le stage doit être effectué dans un environnement de langue étrangère, c est-à-dire dans un milieu culturel différent, et les modalités du module doivent être discutées et définies préalablement avec le directeur de section. Le rapport de stage permettra ensuite d évaluer les performances réalisées pendant le stage. Les étudiant-e-s doivent, comme par le passé, chercher leur place de stage eux-mêmes. Elles-ils peuvent toutefois recourir aux services de différentes organisations telles Ville Moser, BSc en Microtechnique HESB, a effectué un stage avec IAESTE en Mongolie durant sa 2e année d études. Il a collaboré à un projet de l ONU. Photo : V. Moser Organisations procurant des places de stage à l étranger StudEx StudEx procure des places de stage à l étranger aux étudiant-e-s suisses et étranger-ère-s, aux étudiant-e-s et apprenti-e-s diplômé-e-s. > Les conditions générales cadre pour des stages à l étranger sont donc attrayantes. Ceci nous permet de tabler sur un intérêt croissant de la part des étudiant-e-s pour de telles expériences. Nous estimons qu à moyen terme, environ 10 % de l ensemble des Bachelors (ce qui représente environ 30 étudiant-e-s par année) décideront d entreprendre un stage à l étranger et le feront reconnaître comme prestation d études. Prof. Max Felser Dean International Relations HESB-TI > > > Infos : IAESTE L IAESTE (International Association for the Exchange of Students for Technical Experience) procure des places de stage aux étudiant-e-s suisses des facultés techniques dans plus de 80 pays. IAESTE propose des stages aux étudiant-e s étranger-ère-s dans près de 100 entreprises suisses. > 2 /2010 hitech 13

8 F O C U S B a c h e l o r & M a s t e r Un séjour d études à l étranger pendant une formation de Bachelor en informatique Séjour d études à Hagenberg, en Autriche Le programme européen ERASMUS encourage la mobilité des étudiant-e-s en leur permettant de passer une partie de leurs études à l étranger. Depuis plusieurs années, la section d informatique de la HESB-TI offre dans ce cadre, avec succès, un choix de destinations attrayantes. Sonja Chèvre a obtenu son Bachelor en informatique à la HESB-TI et est maintenant étudiante master à la Fachhochschule Hagenberg. Nous l avons contactée par téléphone. et quelques souvenirs de ce séjour sont encore visibles sur le Web (voir : Des réactions très po- Pourquoi avoir choisi cette haute école? En 2006, la section d informatique de la HESB-TI proposait Que suggéreriez-vous à qui désire partir étudier à l étranger? sitives et de nouvelles candidatures d étudiant-e-s nous un programme d échanges avec deux hautes écoles, une en De choisir un établissement où il y a un campus. Cela facilite convainquirent rapidement qu il était nécessaire de conti- France et l autre en Autriche. J ai opté pour l Autriche et suis l intégration et permet de faire plus de progrès linguistiques. nuer dans cette voie et d élargir notre offre, cette fois en ré- donc partie pour Hagenberg. Cette expérience m a beau- En fait, à Bienne, nous sommes suffisamment bien prépa- gion germanophone. C est la Fachhochschule Hagenberg, coup apporté et a été très enrichissante. Maintenant, j y pré- rés en langues pour partir étudier en pays germanophone ou située à quelques kilomètres de Linz, en Autriche, qui fut pare un Master of Art in business dans le but de travailler, francophone. Jean-Paul Dubois Directeur de la section informatique Photo : notre second contact. Elle accueillit, en 2006, une de nos étudiantes pour sa deuxième année d études (voir interview ci-contre). Puis, d autres destinations ont suivi. Actuelle- ensuite, dans la gestion de projets. Pour des raisons personnelles, j ai dû choisir si je devais continuer mes études en Suisse ou en Autriche. Comme les Sur place, il est important d entrer en relation avec les autres pour être intégré rapidement. C est à ce niveau-là que le campus est essentiel : peu importe les connaissances lin- ment, nous offrons en France des séjours d études à So- masters en Autriche étaient très bien reconnus, j ai décidé guistiques que vous avez, si vous vous intégrez, vous serez phia-antipolis, Paris et Angers et en Autriche à Hagenberg, de poursuivre mes études dans ce pays. Cela me permettait toujours au courant de l essentiel. Ici, il y avait des Espagnols «J en ai marre! Pourquoi ne ferions-nous pas, l année pro- Vienne et St. Pölten. aussi de faire un master tout en étant autonome financière- qui ne parlaient pas l allemand et maîtrisaient mal l anglais, chaine, notre excursion sous un climat plus clément? Sur la Chaque école peut recevoir, par année, 2 à 3 candidat-e-s, ment. C est-à-dire que je travaille pratiquement à 80% à côté mais qui participaient activement à la vie du campus. Ils ont côte d Azur, par exemple!». Cette exclamation dépitée, cau- que nous sélectionnons principalement sur la base de la lan- de mes études. Et ça, c est très important pour moi. Je ne fait d énormes progrès. Pour moi, en tant qu étudiante étran- sée par l apparition d une pluie torrentielle, et qui retentissait gue (le séjour est aussi destiné à l approfondissement d une voulais pas devoir dépendre encore pendant deux ans de gère dans un monde d hommes, ça a été encore plus fa- sous le toit d une cabane forestière de la région biennoise en deuxième langue et à l immersion dans une autre culture) et mes parents pour pouvoir poursuivre mes études. cile Et je pense que c est plus facile, si on part seul. Si on automne 2001, lors de l excursion annuelle des membres de la section d informatique de la HESB-TI, fut un événement fondateur. L année suivante, cette excursion avait effectivement lieu sur la Riviera. Elle devenait, en outre, un «voyage des résultats scolaires (qui doivent être suffisamment robustes, pour assurer de bonnes chances de succès). Avant leur départ, nous établissons avec les étudiant-e-s un programme précis qui stipule la liste des cours à suivre du- Quelles sont vos constatations à propos de votre expérience de formation en Suisse et en Autriche? En Autriche, tout le monde est sous contrôle, les leçons sont part à deux ou en groupe, on risque de s isoler, et donc de faire moins de progrès. Le mot de la fin? d études», puisqu elle incluait la visite de l ESSI (aujourd hui rant le séjour, l équivalence de ces cours avec ceux du cur- obligatoires, des exercices doivent être faits chaque se- Je suis convaincue que tout le monde devrait faire une ex- Polytech Nice), une école d ingénieurs informaticiens fran- sus suisse, ainsi que les conditions de réussite. De cette maine. Ils sont corrigés et contribuent à l évaluation finale. périence à l étranger. Si les plans d études ne sont pas com- çaise, affiliée à l université de Nice et située à proximité de manière, nous pouvons reconnaître toutes les prestations Vous ne pouvez pas gérer vos études, vous devez vous plier patibles, il est peut-être mieux d attendre le master. Dans le cette ville, dans la technopole Sophia-Antipolis. fournies à l étranger et le séjour peut être pleinement intégré au système. En Suisse, vous gérez vos études vous-mêmes cas particulier, les plans d études de Bienne et Hagenberg Un accueil très chaleureux de nos collègues niçois, les pré- à notre programme de bachelor. En cas de réussite, les et si vous ratez vos examens, vous ne pouvez vous en sont très similiaires, il ne faut donc pas hésiter à partir une sentations réciproques de nos écoles et la comparaison de études n en sont pas prolongées. prendre qu à vous-mêmes. Mais si vous savez le faire, vous première fois dès le bachelor. nos plans d études nous menèrent rapidement à évoquer la possibilité d un rapprochement, puis à signer un contrat Le futur êtes plus libre. Vous êtes donc un adulte avec des responsabilités d adultes. C est un aspect du système suisse que Interview: Gabriella Scorrano d échanges ERASMUS. En septembre 2003, un premier Les expériences positives, accumulées depuis 2003, nous j apprécie tout particulièrement et qui est utile, plus tard, groupe de trois étudiants biennois allait suivre une année encouragent à persévérer. D autant plus qu aujourd hui, la dans la vie professionnelle, où c est à vous de savoir gérer d études sous le soleil de la Côte-d Azur. création d un ressort international de la HESB nous apporte votre temps et votre travail. Un succès grâce à l intégration du séjour dans le cursus normal des études un soutien important dans l établissement de nouveaux contacts et la gestion des tâches administratives. Jusqu ici, le choix de nos écoles partenaires a été guidé par En Suisse, l enseignement se fait par modules, alors qu à Hagenberg vous commencez et terminez dans un groupe, souvent avec le diplôme de Master après 5 ans. À côté de Cette première expérience internationale fut couronnée de le caractère bilingue français-allemand de notre départe- cela, le campus favorise une vie communautaire plus déve- succès. Nos trois étudiants réussirent leur année française ment. Il nous semble maintenant indispensable d étendre loppée qu à Bienne, où notre cercle d amis est la plupart du notre offre à des pays de langue anglaise et, en général, à temps extérieur à l école. Ici, les étudiant-e-s partagent ERASMUS Créé en 1987, le programme ERASMUS, auquel la Suisse est associée est un programme de l UE, destiné à encourager la coopération multilatérale entre établissements d enseignement supérieur européens et à promouvoir la mobilité des étudiant-e-s et des professeur-e-s entre ces établissements. En particulier, il permet aux étudiant-e-s de faire une partie de leurs études à l étranger, dans une école partenaire, en restant immatriculé-e-s dans leur école d origine et sans devoir verser des droits d inscription supplémentaires. des établissements qui dispensent leur enseignement en anglais. C est à cela que nous allons nous attacher. > > Infos : > Bachelor > Informatique > Étudiant-e-s > Séjour d études à l étranger > HESB-TI > International Relations études et loisirs. Nous sommes ensemble tout le temps. À Hagenberg, plusieurs initiatives sont prises pour internationaliser le campus. Deux classes sont ouvertes chaque semestre exclusivement pour des étudiant-e-s venant de l étranger. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas suivre l enseignement en allemand, tous les cours sont donnés en anglais. Si vous parlez l allemand, comme moi, vous êtes intégré aux classes «normales», où les échanges favorisent un Sonja Chèvre BSc HESB en informatique Photo: meilleur apprentissage de la langue. 14 hitech 2 /2010

9 Mémoire de master en Suède Markus Germann est étudiant master sponsorisé en Master Research Unit Énergie Transport Mobilité. Il rédige son mémoire de master chez Bombardier Transportation en Suède et nous relate ses expériences faites à l étranger. Mit Leidenschaft zum Erfolg: Karriere bei Bystronic Bystronic ist ein führender Partner der Industrie mit modernsten Lösungen für die Blechbearbeitung. Mit Produktionsstandorten in der Schweiz, Deutschland und China sowie Vertriebs- und Serviceniederlassungen rund um den Globus bietet Bystronic Ihnen eine Vielzahl an Möglichkeiten, um mit Ihren Karrierewünschen schnell ins Ziel zu kommen. Bystronic Kompetenz für Schneiden und Biegen Markus Germann devant le bâtiment principal de Bombardier Transportation à Västerås Photo : Silja Koch Au printemps 2008, j ai postulé pour la filière d études sponsorisées de Master of Science in Engineering à la HESB. Pendant l entretien de présentation chez le sponsor Bombardier Transportation (Switzerland) SA à Zürich- Oerlikon, j ai appris que l on souhaitait m engager pour un projet à Västerås, en Suède. J ai décidé de relever le défi. Pour bien me rendre compte de la distance, je suis allé à Västerås en train. Un employé de chez Bombardier avait été chargé de me trouver un appartement près de mon lieu de travail. Travail exigeant Je travaille au département Drives, qui développe des moteurs de traction pour chemins de fer. Nous sommes en pleine transformation technologique. Les locomotives et les rames du futur seront de plus en plus actionnées par des moteurs synchrones à aimant permanent. Les avantages de ces moteurs sur les moteurs asynchrones traditionnels sont nombreux, mais ils exigent des dépenses en calculs et simulations bien plus élevées. Bombardier Transportation collabore depuis plusieurs années déjà avec la HESB pour développer des moteurs à aimant permanent. Pendant mon mémoire de master, j ai conçu un programme qui permet d analyser les moteurs à aimant permanent. Je suis personnellement responsable de la planification de mon travail et j informe, à intervalles réguliers, mon Advisor, Andrea Vezzini, sur la progression de mon projet. Je m occupe d une technologie située entre la période d essai et les premières applications sur le marché ; j ai ainsi la possibilité de collaborer à un projet State-of-the- Art. Comme les tâches sont exigeantes, elles m apportent beaucoup techniquement. Expériences personnelles Cette année que je passe en Suède est une expérience gratifiante à bien des égards. J y ai fait la connaissance d un grand nombre de personnes intéressantes et ai noué de nouvelles relations. Pendant les week-ends, je pars à la découverte de la Suède et j apprends à connaître la population. J ai même appris le suédois. J aurais très bien pu me débrouiller en anglais, mais sans la maîtrise de la langue du pays, je serais passé à côté de bien des choses au niveau personnel. Je termine mon travail mi-août et reviendrai en Suisse pour présenter mon mémoire de master. Je remercie sincèrement mon professeur, Andrea Vezzini, ainsi que les responsables de Bombardier Transportation pour m avoir offert cette possibilité. > > Infos: 2 /2010 hitech 17

10 F O C U S B a c h e l o r & M a s t e r Studying in the U.S. The story of two Swiss at Oregon State University Several students with former HTL, FH, and now Bachelor s Degrees from the Berner Fachhochschule (BFH) have taken on the journey and moved to Oregon in order to earn M.S. and PhD degrees. This article tells the story of the two Swiss who currently live in Corvallis. the state of Washington to the Canadian border. Oregon s economy is also quite diverse. In the Willamette valley, grass seed is planted on a massive scale and an increasing number of wineries offer world-class Pinot Noir. If you like beer, you are in the right place. Almost every town has at lected using a robotic apparatus that manipulates the specimens into the field of view of a microscope via pumps and captures images with a computer-controlled camera. Computer vision algorithms are then employed, utilizing machine learning techniques. «The department of Zoology Thomas says. After the hurricane waves project, he went Crater Lake National Park in fall 2004 Photos: Christian Baumberger, Thomas Schumacher least one local brewery that makes its own tasty beer. at OSU collected specimens for nine taxa of stoneflies, and back to his original research field and completed his PhD Many high-tech industrial giants have their headquarters in with the current computer vision algorithms we have dissertation in infrastructure health monitoring using Oregon of which Intel and Tektronix being only two. Oregon achieved over 95% correct classification using novel ma- Acoustic Emission monitoring techniques. «It s been an was discovered by land by the famous Lewis and Clark chine learning and pattern recognition methods. My work amazing process. I have been extremely fortunate to work expedition in 1805 and the spirit of this great endeavor is contributes to a new classification method where we de- in the right field of research with the right mentor. That plus still in the air today. velop a new learning algorithm for building a statistical having a practical background made me competitive for a Christian Baumberger Understanding the health of ecosystems with computer vision algorithms model of our data» Christian further explains. He says: «Studying at OSU is absolutely fascinating. I had the chance to work with and get to know a lot of international people job in academia. I am very thankful for all the support from my adviser and I am excited to start my academic career at the University of Delaware this fall.» Christian Baumberger graduated from the BFH in summer 2008 with a major in Electrical Engineering. After a year of which has been very exciting and an invaluable experience for me.» OSU A few facts to conclude Thomas (left) and Christian (rigth) on a hike along the Columbia River in 2009 Christian Baumberger is enrolled in his first year in the Master s program in Computer Science and expects to graduate in He joined OSU in the fall of 2009 and has had research work at the Computer Vision lab in Burgdorf, he decided to continue his studies and earn a Master s degree at Oregon State University. Since then, he has taken classes in Computer Science, namely artificial intelligence, and has been working as a graduate research assistant (GRA) Thomas Schumacher Multi-disciplinary research that makes our infrastructure safer After earning his undergraduate degree from the BFH in 2000, Thomas worked for four years as a structural engi- OSU hosts approximately students and 3000 faculty members and has the largest engineering program in the state. Six departments including Electrical Engineering and Computer Science as well as Civil and Construction Engineering are located on campus. OSU is a research the chance to work on an exciting project in artificial intel- for his advisor Prof. Thomas Dietterich on a research neer in a consulting office in Zweisimmen. Fascinated by intensive university where faculty members teach and ligence that will enable automatic counting of different spe- project titled «Insect Identification for Environmental Moni- bridges and driven by the inspiration of studying abroad, he conduct research in their field of expertise. In order to ob- cies of stoneflies from photographs. Thomas Schumacher toring and Ecological Science». His research project inves- decided to apply for graduate studies at OSU in Of- tain a Master of Science (M.S.) degree in Engineering, 45 graduated with a PhD in Civil Engineering from OSU in tigates arthropods that are found in virtually all environ- fered a full GRA, he joined the research team of Prof. Chris- credits have to be earned and a thesis has to be written. March 2010 and will start an academic career as an assist- ments on earth including lakes, streams, soils, oceans, and topher Higgins at OSU to investigate and evaluate acousti- OSU operates on a quarter system, made up of fall, winter, ant professor at the University of Delaware this fall. His re- on animals. They are excellent indicators of a well-function- cal non-destructive testing and monitoring methods to gain spring, and summer terms. The summer is usually spent search work is in the field of non-destructive testing of ing ecosystem and provide a convenient measure of biodi- insight in the health of Oregon s vintage reinforced con- with research work since very few classes are offered. For Civil Engineering infrastructure. versity and ecosystem health. Arthropods are easy to col- crete bridges. «Monitoring of bridges, crucial parts of our every class taken, 3 or 4 credits are earned, and an M.S. lect. Unfortunately, while some are not difficult to distinguish, infrastructure network, has become of great importance. Degree generally takes 1.5 to 2 years. A PhD degree re- Oregon The hidden jewel of the Pacific Northwest many species are only subtly different from one another. We need to keep an eye, or in my case an ear, on some of quires a few more courses plus a doctoral dissertation Corvallis, Oregon is OSU s hometown. With a population of Currently, experts are needed who manually classify and the bridges in our inventory that are of questionable states, which generally takes between 3 to 5 years. Graduate re- around residents (excluding students!), it is a cozy count the specimens. The goal of this project is to develop and those methods allow us to do that», Thomas explains. search and teaching assistantships offer a great way for but culturally vibrant university town with a lot of outdoor robotic technology and computer vision algorithms for au- He earned his M.S. degree in November 2006 and then financing graduate studies and working on interesting activities, easily accessible. Many of the original buildings tomatically manipulating, photographing, classifying, and worked for one year on an innovative project investigating projects. Both Christian and Thomas have benefitted from in downtown Corvallis still exist and now host local stores separating arthropod specimens. «One specific problem hurricane wave forces on coastal highway bridges. This such assistantships and gained invaluable research expe- and restaurants. The state of Oregon is often referred to as that we are working on is identifying stonefly larvae. Stone- interdisciplinary large-scale experiment has received rience during their time at OSU. a «hidden gem» with its truly diverse and scenic landscape. flies live in the substrate of freshwater streams, and they are worldwide attention due to its importance and uniqueness From a rugged coastline with moderate rain forest to dry sensitive indicators of pollution.» Christian says. Data is col- and Thomas has presented research results at national as Contact: high-desert planes up to alpine regions with snowcapped well as international conferences. «Being able to communi- > glaciated volcanoes, Oregon has it all. Crater Lake, Ore- cate and work with people from other Engineering fields is gon s only National Park, attracts a lot of tourists. This stun- vital for the success of multidisciplinary projects such as > Infos: > ABOUT US ning blue lake is located in the Cascades, a volcanic moun- the ones that I have been working on. It s been a great ex- > International Relations tain range that reaches from Northern California up through perience and I know that it will be invaluable for my future», 18 hitech 2 / /2010 hitech 19

11 Cooperation with Zimbabwe 1968 The National University of Science and Technology of Zimbabwe has already offered 14 internships to their best students since Currently, the students Thanks Marisa and Liberty Mutauranwa are working in the MicroLab of the Bern University of Applied Sciences, Engineering and Information Technology, under the supervision of Prof. Marcel Jacomet. Die tiefen Risikobeiträge mit überdurchschnittlichen Leistungen haben 1968 Firmen und deren Angestellte sowie 599 Einzelversicherte von der PTV überzeugt. Aufgrund des guten Risikoverlaufs konnten die Risikobeiträge auf das Jahr 2010 noch weiter gesenkt werden. Thanks Marisa and Liberty Mutauranwa Photo: What projects are you working on? Thanks: I am working on a joint project between the Bern University Hospital and the Bern University of Applied Sciences, Engineering and Information Technology. We are trying to develop a device that collects internal ECG signals to help in the early detection of heart diseases. Liberty: The project that I am working on is a Drive by Wire Application for the Gecko3 Robot. What did you know about Switzerland when you applied for the internship? Thanks: A friend of mine told me I would like it there, and they would have high tech equipment. And most importantly, Switzerland has a strong culture of precision, which is interesting for engineers. Liberty: The basic reason for applying for the internship was to acquire an enriched experience of new technologies. What surprised you most? Liberty: What impressed me most was the attention to details because people are perfectionists here. I ve also become very conscious of time; there are clocks everywhere. The efficiency of the train system is amazing. In Africa, you wait for the next train, but the schedule is not as well timed as here, though it is also clearly defined. Thanks: I think people in Africa are more patient than the Swiss. While we wait, we either read a book or start a conversation, talking about anything. We talk about religion, politics, the family, matters of controversy or just about anything. Here the people don t like to get into controversial issues. Liberty: Yes, the people here don t criticise politics too much, and they don t talk about religion. We are open to talk about religion and many other general issues, trying to make sense of life, and trying to link it up with science. For me, it is important to keep an open mind to everything and to keep on searching. African people are naturally warmer and friendlier, and we have a great ability to discuss any issues. What are your plans for the future? Liberty: I would love to go back home and contribute to the development of Zimbabwe. Thanks: I am planning to do my PhD. I really want to go back to University where we plan to set up a lab, and cooperate with Switzerland to get the equipment and support for student projects. Being here makes me realize what is useful and needed. We also realize that there is a big gap between an idea and the finished project. When I arrived, I learnt how Axsionics went from the project idea to the finished product. It took them 6 years to get to the final product. Then I realized that the entire process of developing a product could last a long time. What will you tell your colleagues when you get home? Liberty: It was like the first day of primary school. Be precise! And much more precise! And what will you tell your family? Thanks: The train system is wonderful and Swiss cuisine is perfect! Interview: Marylou Bregy Contact: > > infos: Prof. Dr. Marcel Jacomet 2 /2010 hitech 21

12 F O C U S B a c h e l o r & M a s t e r A Sri Lankan at the BUAS Born in Sri Lanka, Studies in Thailand and Germany, and Master s Project in Switzerland A Reflection by Lalith Niroshana Wickramarathna to complete my master s thesis but it also made me acquire knowledge and experience in areas like software design and animal experimentation. Living in socially and culturally different places such as Thailand, Germany, France, and Switzerland has posed various challenges on me, but it has undoubtedly been instrumental in shaping my career as well as personnel growth. My experience with different cultures has developed my character and it has broadened my understanding of their different values. I believe that this may give me a competitive edge when I return to my own country. L.N. Wickramarathna in the operating theatre extracting a part of the abdominal aorta of Göttinger minipig. Photo: A. Pfenniger My research interests primarily encompass sub-disciplines of biomechanics, such as human motion analysis, prostheses applications, and orthopedic biomechanics. I sought for a research opportunity for my master s thesis that could make use of my knowledge in energy technology and biomedical engineering at the same time (e.g., cardiovascular hemodynamics). I was amazed by the multi-disciplinary nature of the master s project proposal advertised online. It did fit my background and my interests perfectly. Given the country of my origin, I thought that I might have a better chance of winning a lottery than securing a work permit for such a research project in Switzerland. I decided to apply anyway and I was accepted. Subsequently, I received a tremendous support from Mr. Lalith Niroshana Wickramarathna successfully completed his bachelor s studies in mechanical engineering at the University of Peradeniya, Sri Lanka, and his master s studies in energy technology at the Asian Institute of Technology, Thailand. Then he started a second master s degree program in biomedical engineering at the University of Luebeck, Germany, and finished this program with a master s thesis carried out at the Bern University of Applied Sciences (BUAS) in Biel. Alois Pfenniger who helped me with various administrative formalities. The determination and dedication shown by BUAS in having me at the laboratory surely motivated me. The overall objective of my project at BUAS was to develop a prototype of an energy harvesting micro-generator that makes use of arterial wall deformation (Windkessel effect) as an energy source. The current state of such generators was not sufficient to meet the energy demands of medical implants. My project included a formulation of arterial wall dynamics and a practical implementation of an appropriate transduction mechanism to convert arterial wall movement into electrical energy. The results of my work were very promising. The prototype could deliver an average power of about nW and a peak power of about 1μW. Both values are higher than those of the current state-of-art systems reported in scientific literature. The working etiquettes in then-sri Lanka was largely dependent on hierarchical levels, which is an affluent of British colonial influence. This was one of the reasons for my leaving. In Germany and Switzerland, I was pleased to be called by my first name. However, in Germany there was constantly a shadowy pressure on me. At BUAS in Switzerland, however, while I had predefined sets of goals to be achieved, I always felt enough space to breathe in my own rhythm, which is a very conducive environment for research. I especially appreciated the weekly meetings in English. Given that the local languages are German and French, this was not natural and in fact a generous gesture. It allowed me to focus on research during the meetings and not on brushing up my language skills. I also appreciated the encouraging remarks by Prof. Dr. Volker Koch and Mr. Alois Pfenniger. I would say they had the «know-how» to get the best out of me, which was not the case in most other places where I had previously been. The six months of stay in Switzerland not only allowed me Prototype of an energy harvesting system using the expansion/contraction of an artery to generate electrical energy. Photo: A. Pfenniger «Die SBB betreibt eines der innovativsten und modernsten Bahnsysteme der Welt.» Aside from research, various social activities and excursions were organized. A night-hike to Chasseral Mountain was the glowing highlight of such activities that I will remember for the rest of my life. I finally take a bow for those who helped me in so many ways to make this dreamy stay successful both from a research point of view as well as social. Contact and further information: > > Prof. Dr. Volker M. Koch 22 hitech 2 / /2010 hitech 23

13 F O C U S F o r m a t i o n c o n t i n u e efem pour praticien-ne-s Dans le cadre d un projet de l Union Européenne, nous avons développé une «Méthode d apprentissage par simulation pour praticien-ne-s». Ce mode d apprentissage mixte ( blended learning ) permet de se familiariser avec l application et l utilisation correcte de systèmes MEF simples. Prof. Heinrich Schwarzenbach Professeur de mécanique et de technique de simulation Photo : Dans le domaine du calcul des éléments mécaniques, le développement des systèmes de logiciels basés sur les méthodes d éléments finis ( MEF ) est tel que les ingénieure-s et les technicien-ne-s en construction s en servent tous les jours. La grande puissance des ordinateurs actuels permet une analyse suivie de la construction et ainsi une amélioration progressive des éléments mécaniques complexes. Globalement, plus l utilisation de ces systèmes se simplifiera et les frais d investissement baisseront, plus le nombre d utilisateur-trice-s augmentera. Outils d apprentissage orienté vers la pratique Le fait d utiliser ce logiciel n implique pas d office que les résultats obtenus soient corrects et utilisables. En effet, comme pour tous les systèmes complexes, il ne suffit pas d apprendre à manipuler le logiciel pour en connaître les Demi-essieu d un tracteur de Aebi AG à Burgdorf. Cette pièce est analysée dans le cadre d un cas d étude. Le participant au cours déplace les charges et contrôle les tensions et les déformations de la pièce en tant qu élément CAO. Ensuite, sur la base des résultats obtenus, il propose des améliorations. Photo : H. Schwarzenbach fonctionnalités. Dans le cas de la simulation, il faut aussi, et surtout, acquérir le savoir et s entraîner pour pouvoir construire des modèles de simulation appropriés. L utilisateur-trice doit être à même de transformer la réalité complexe physique descriptible en un modèle de calcul aussi simple que possible. Dans le domaine de la simulation des machines et de la construction d installations, les systèmes de logiciels actuels ne peuvent reproduire de manière très simplifiée qu une petite partie de la réalité physique. Il n y a pas qu un seul modèle correct, mais plusieurs possibilités appropriées et suffisamment précises. C est un exemple type du travail de l ingénieur-e qui, de quelque chose de complexe, doit élaborer quelque chose de facilement calculable. En saisissant le nombre correct d informations, tout logiciel de simulation fournit des résultats, le MEF, lui, fournit au minimum une belle image colorée. L utilisateur-trice doit toutefois apprendre à reconnaître l adéquation ou non de ces résultats. Il doit être capable d interpréter les images en couleur et de vérifier et valider les modèles. Si les développeurs de logiciels sont les personnes qui établissent les fonctions de leurs produits, et les hautes écoles celles qui transmettent le savoir théorique quant aux multiples possibilités des MEF, la plupart des utilisateur-trice-s du bureau de construction (ingénieurs/techniciens) n ont, quant à eux, ni la formation ni le temps pour comprendre les détails de ces bases théoriques. Et ce d autant plus que ces détails ne les intéressent pas du tout. «La méthode d apprentissage pour praticien-ne-s» se situe dans cet «espace libre» entre offreurs, théorie et praticiens. Dans le cadre du programme européen «Leonardo da Vinci» on encourage les projets internationaux dans le domaine de la formation non-académique. Les partenaires suisses sont les bienvenus L entreprise CADFEM de Grafing près de Munich, a proposé à la FHNW ( Fachhochschule Nordwestschweiz ), la HESSO-Fribourg, la HESB-TI et l EST de Bienne de participer à un projet de près d un demi million d euros, la Suisse n y contribuant que pour un quart de la somme. On avait souhaité que nous en soyons les partenaires principaux, parce que la méthode d e-learning que nous avions développée pour le projet de FE-transfer, dans le cadre de l initiative suisse «Campus virtuel Suisse ( CVS )», avait suscité un vif intérêt dans les milieux intéressés. Ce projet de FE-transfer avait déjà reçu la distinction «European Academic Software Award 2004» pour son application didactique innovante ( ). Quant à l autre logiciel, le «Learning Pacemaker», qui est un outil de travail et d apprentissage virtuel soutenant les étudiant-e-s au cours de l exécution de tâches d apprentissage complexes ( ), nous l avions développé dans un projet consécutif. Notre savoir acquis et les différents produits que nous apportions, nous ont donc ouvert toutes grandes les portes de ce projet européen et notre haut niveau de connaissances techniques nous a portés à y jouer un rôle déterminant. Dans ce projet de l UE, le reporting a été très facile pour nous, partenaires suisses, puisque les rapports européens intermédiaires et les demandes d autorisations ont été acceptés sans modifications par les autorités suisses compétentes. De plus, un coordinateur professionnel avait été engagé pour s occuper de l ensemble du travail de décompte et de documentation vis-à-vis de l UE. Nous avons eu beaucoup de plaisir à développer les matières d apprentissage au sein d une équipe internationale et à les appliquer ensuite de manière décentralisée à travers un intense échange de courriels. Quant aux déplacements à Munich, Bergame, Vienne, Hanovre et Stuttgart pour participer aux meetings consacrés au projet, ils ont représenté un effet secondaire très agréable de notre travail. Les matières de la formation ont été introduites dans un cours e-learning selon le modèle d apprentissage mixte sur la plate-forme Moodle. Quant au «Learning Pacemaker», il a été utilisé lors de l étude d un cas pratique, pour lequel un déroulement détaillé du processus a été développé. Deux cours d essai ont permis de perfectionner le projet. Le cours, revu et amélioré, est proposé, depuis mars 2010, par la European School of Computer Aided Technology, ESoCAET. C est un nouveau secteur de l entreprise CADFEM qui s est donné pour tâche d offrir de la formation continue indépendante en Computer Aided Engineering CAE ( ). Je suis le responsable du premier cours destiné à une classe virtuelle, dont les participants vivent dispersés dans le Sud de l Allemagne. Il a lieu majoritairement via Internet et quelques leçons sont données en présentiel à Stuttgart. Traduction : Gabriella Scorrano > > Infos : Place de travail d un constructeur utilisant les outils de FEM Photo : ANSYS, Inc. ; CADFEM GmbH La méthode des éléments finis MEF ( FEM en anglais ) La méthode des éléments finis MEF permet de résoudre les problématiques les plus diverses des ingénieur-e-s. Des processus numériques ont été développés à partir des années soixante; ils permettent de résoudre de manière approximative les problèmes pouvant être décrits par des équations différentielles. Grâce au degré de développement des produits sur le marché et aux grandes capacités de calcul des ordinateurs actuels, un-e ingénieur-e en mécanique peut calculer les déformations, les tensions, le comportement oscillatoire, les tensions thermiques des éléments et ainsi développer, en peu de temps et à moindres frais, de meilleurs produits. La MEF est également utilisée en physique, chimie et électronique/ électrotechnique pour calculer les champs magnétiques, les perturbations et bien plus encore. 24 hitech 2 / /2010 hitech 25

14 F O C U S r e c h e r c h e & d e v e l o p p e m e n t Programmes internationaux de formation continue au centre de management L orientation internationale au niveau de la formation con- Pourquoi les aspects internationaux de la formation continue seront déterminants à tinue se traduit par la préparation des étudiant-e-s à l économie mondiale globale. Il s agit pour elles et eux de l avenir Pour comprendre les relations internationales dans l économie, il faut les vivre sur place. Le centre de management du Département Technique et informatique a un réseau de partenaires sur quatre continents. vivre personnellement ce monde. Les étudiant-e-s reçoivent une vision élargie des relations culturelles, économiques et politiques. Le MZBE intègre ces relations dans des cours et des manifestations spéciales, ainsi que dans des modules à l étranger. L élément «International» est ainsi quasiment importé dans l enseignement. Il prépare Skyline de Shanghai Photo : clicdesign AG les étudiant-e-s à comprendre ce que signifie travailler avec des entreprises dont la culture est radicalement dif- Prof. Christoph Gloor Dipl. Ing. ETH, NDS BWI Responsable du Centre de management Photo : Schatzmann, Aarau La troisième dimension La compétence en management dans le milieu international prend des dimensions de plus en plus importantes. Les managers doivent être compétents pour pouvoir se mouvoir de manière appropriée dans les cultures et les pays étrangers. Ils doivent être sensibilisés à l identification férente de la nôtre. «Doing Business in China» comme exemple de module à l étranger «The proof of the pudding is in the eating». Aucun enseignement, aussi professionnel soit-il, ne peut remplacer l expérience vécue. C est la raison pour laquelle tous les d étudiant-e-s de notre université partenaire en Australie permet une encore meilleure thématisation et expérience des différences interculturelles. Où se trouve la clé du succès en Chine? La tradition joue un rôle primordial en Chine. La hiérarchie sociale et la famille, ainsi que les valeurs humaines et so- des chances et des dangers dans un environnement inter- étudiant-e-s EMBA doivent effectuer le module «Doing ciales, sont centrales. Les relations entre êtres humains national. Les connaissances en management classique Business in China». Ils se rendent à Shanghai, un des jouent également un rôle clé dans l économie. Elles exclu- Interdépendances internationales requièrent donc le développement d une troisième dimension. moteurs économiques de la Chine, et y découvrent pendant une semaine, ce que cela signifie d être en affaires ent les tiers et les inconnus des affaires économiques. Une base de confiance de longue durée est nécessaire Les exportations de marchandises et de prestations de Même les managers, dont l activité se concentre seule- dans un pays qui évolue de jour en jour à la vitesse grand pour accéder à un partenaire chinois. services de l économie suisse ont fortement augmenté au cours des dernières années. En 1997, la part d exportation du produit intérieur brut était de 36 %, alors qu en 2007, elle ment sur l environnement national, ne peuvent éviter cette dimension. Les développements dans le milieu international influencent toujours plus le marché suisse. Dans la «V», tout en gardant son développement historique de plusieurs milliers d années à l esprit. Le module comprend des cours et des séminaires à Autres programmes internationaux du centre de management a grimpé à 56 %. Selon les déclarations d economiesuisse, globalisation actuelle, la compétence d innovation devient l université Fudan, des conférences de différent-e-s inter- L EMBA International Management comprend deux au- la Suisse est un des États les plus fortement intégrés dans un facteur clé pour les entreprises suisses. venant-e-s invité-e-s, des visites d entreprises chinoises tres modules d une semaine à l étranger : l un au Babson l économie mondiale. Le degré élevé d interdépendance internationale va continuer à augmenter et ne se limite pas Aspects internationaux en formation continue et suisses ainsi qu une visite du Swiss Center, plateforme pour PME suisses qui souhaitent s établir en Chine. Après College à Boston, aux USA, l autre, à la St Petersburg State University, en Russie. Ces deux modules donnent seulement aux grandes entreprises telles que Nestlé et No- L importance croissante de la dimension internationale Shangaï, les étudiant-e-s suivent un programme similaire un aperçu unique de l économie, de la politique et de la vartis. Selon le SECO, la suppression des barrières com- doit aussi être répercutée sur la formation continue. Le de quatre jours à Hong Kong, avec accent sur culture du pays d accueil. merciales dans le monde et la diminution des frais de Centre de management a amplement tenu compte de ce l entrepreneuriat. Le Doctorate in Business Administration (DBA), proposé transport et de communication ont permis aux PME de développement dans ses programmes en adoptant une Le module «Doing Business in China» est suivi, chaque depuis plus de cinq ans en partenariat avec la Charles servir, aujourd hui, des marchés qui étaient hors de leur orientation internationale et en collaborant avec des par- année, par env. 150 étudiant-e-s. Le centre de manage- Sturt University (CSU), permet aux diplômé-e-s EMBA de portée il y a seulement quelques années. Une fascination tenaires de quatre continents : des USA, de Russie, de ment le propose trois fois par année. La participation suivre un programme de doctorat en cours d emploi au particulière émane de pays tels que la Chine et l Inde, dont Chine et d Australie. MZBE. L encadrement sur place est assuré par des pro- la croissance économique est rapide et le marché intérieur fesseur-e-s et enseignant-e-s du MZBE ou de la CSU. énorme. Le MZBE promeut la collaboration avec ses partenaires australiens. Elle aide nos étudiant-e-s à se préparer aux défis d un environnement international. La collaboration internationale offre à la MZBE la possibi- Filières d études du MZBE avec modules internationaux: - Executive MBA in International Management, avec modules aux USA, en Russie et Chine - Executive MBA in General Management, avec module en Chine - Executive MBA in Innovation Management, avec module en Chine - Executive MBA in Innovative Business Creation, avec module en Chine - DBA, Doctorate in Business Administration, en collaboration avec la CSU Tous les modules internationaux sont ouverts aux personnes de l économie. Les modules à l étranger peuvent être choisis comme modules à option uniques. lité d exercer un contrôle permanent de sa propre position. S ouvrir au niveau international signifie, par la force des choses, se comparer à d autres et effectuer son propre bilan. Le MZBE en retire de précieux enseignements et les utilise pour sa future orientation. > > Infos : 26 hitech 2 / /2010 hitech 27

15 s u c c e s s s t o r y Des émissions lumineuses invisibles agissant comme des détectives Les processus de dégradation dus à l oxydation peuvent jouer de mauvais tours aux produits. Ils privent les principes actifs de leur efficacité, rendent les denrées alimentaires impropres à la consommation, fragilisent les matières plastiques, ternissent leurs couleurs et leur éclat et peuvent réduire considérablement la durée de vie des produits. Généralement, le mal est fait au cours de la transformation, car il n est pas rare que ce soient les procédés mis en jeu qui influencent négativement le comportement à l oxydation. CL-Instrumentierung von ACL Instruments Photo : ACL Instruments AG Les experts de la conservation de la Haute école des arts de Berne ont développé une solution astucieuse en collaboration avec des ingénieurs du département Technique et informatique de la haute école spécialisée bernoise. Celle-ci est basée sur la chimioluminescence, une émission lumineuse provoquée par une réaction chimique imperceptible à l œil nu. L instrument d analyse qu ils ont développé permet de caractériser avec précision l oxydation et les autres réactions de désagrégation et, par conséquent, de pronostiquer la stabilité à l oxydation de substances organiques et de formulations de produits. La société ACL Instruments AG, basée à Kerzers, est née en 2008 afin d assurer le transfert de technologie et la commercialisation. Le concept modulaire de l appareil se positionne sur un créneau de marché. La chimioluminescence contribue à optimiser la stabilité à l oxydation des formulations de produits et détermine quantitativement l influence des paramètres liés au procédé et à la transformation sur la durée de vie du produit. «La caractérisation très précise des produits d oxydation dans les substances organiques constitue notre compétence clé», explique Fabian Käser, fondateur et directeur de la société. «De plus, dans le domaine des biotechnologies, notre procédé permet de mener des recherches sur les lipides du sérum sanguin et d étudier les effets antioxydants, ainsi que le vieillissement et les pathologies des tissus biologiques». Le champ d application de la chimioluminescence est très vaste : elle permet d analyser le comportement à l oxydation et l état d oxydation de toutes les substances organiques. De nombreuses possibilités d application se profilent en particulier dans l industrie agroalimentaire, car cette technologie sert à réaliser des analyses ciblées et à établir des pronostics de comportement pour des produits allant des additifs aux graisses et huiles, jusqu aux matériaux d emballage, en passant par la bière et les épices. Aujourd hui, les produits doivent satisfaire à des exigences élevées en matière de stabilité, de sécurité et de qualité, ce qui explique pourquoi les contrôles qualité précis de la stabilité aux réactions d oxydation prennent une importance majeure. ACL Instruments AG a remporté le Prix à l innovation 2009 du Canton de Fribourg. > > Infos : Texte : Elsbeth Heinzelmann CST Communication Science & Technology GmbH Melanie Heyden, Business Developer Gas «Ein Quantum Kreativität und eine Portion Mut, angereichert mit viel Beharrlichkeit das Rezept für erfolgreiche Lösungen.» Die Liberalisierung im Strommarkt setzt Impulse frei und eröffnet neue Chancen. Wir verstehen sie als Aufforderung, uns dynamisch weiterzuentwickeln. Dazu sind wir auf engagierte Mitarbeiterinnen angewiesen wie beispielsweise Melanie Heyden. Mutig und kreativ realisiert sie anspruchsvolle Projekte und trägt so zur Unternehmensentwicklung bei. Bei der BKW-Gruppe sorgen 2800 Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter heute dafür, dass bei mehr als einer Million Menschen zuverlässig der Strom fliesst. Gehören Sie morgen dazu? Wir freuen uns, wenn Sie mit uns die Zukunft angehen. BKW FMB Energie AG, Human Resources Management, Telefon , 28 hitech 2 / /2010 hitech 29

16 e v e n t E v e n t s Automobilissima! News «Nos étudiant-e-s et nos chercheur-euse-s sont au cœur de la recherche pour une mobilité efficace, sûre et durable. Accompagnez-nous!» Biomedical Engineering Day 2010 Le 2 e BME Day, organisé par l Université de Berne, a lieu le 4 juin Le programme varié de la manifestation propose des conférences, des présentations et d excellentes possibilités de réseau. Infos: 7 e Burgdorfer Innopreis Les deux premiers prix du Burgdorfer Innopreis ont récompensé, le 5 mars 2010, des étudiants de la HESB-TI. Jonas Reber, Christian Dellenbach et Etienne de Coulon ont remporté le 1er prix avec le projet de technique médicale «Traitement rapide des données Techdays / Ausstellung der Diplomarbeiten 2010 Öffnungszeiten: Freitag, 24. September Uhr Samstag, 25. September Uhr Diplomfeier 2010 Samstag, 25. September 2010 La HESB-TI et ses voitures au «Pavillion vert» Photo : HESB-TI C est cette devise qui caractérisait la présentation de la Haute école spécialisée bernoise, Technique et informatique ( HESB-TI ) dans le «Pavillon vert» du dernier Salon de l Automobile de Genève. «L initiative du Pavillon a été lancée par le Salon lui-même. L objectif était d y présenter un éventail d idées, de visions et de technologies pour le futur, visant à la diminution du besoin de carburant, ainsi qu à la réduction des émissions de CO 2,» a expliqué Tony Staub, directeur de l entreprise de communication nyou ag à Nidau, et chargé du marketing du Pavillon Vert. Grâce à la participation de plusieurs entreprises Start-up et d autres exposants qui présentaient des projets innovants, ce pavillon a vraiment atteint l objectif visé. Objectif atteint Ceci est aussi valable pour la HESB-TI. Bernhard Gerster, responsable de la présentation commune des sections Technique automobile et Electricité et systèmes de communication au «Pavillon vert», est très satisfait du succès obtenu: «L invitation à participer ne nous est parvenue que deux semaines avant l ouverture du Salon. Selon moi, nous avons mis à profit ce très court laps de temps de manière optimale.» En effet, le stand a attiré un public nombreux et très diversifié, allant d expert-e-s en technique à de potentiel-le-s étudiant-e-s et partenaires de projets. L école et ses offres ont suscité un vif intérêt, dû aussi à la professionnalité des personnes s occupant du stand. «Lors d une exposition, on doit aller à la rencontre des gens et chercher le dialogue. Nos collaboratrices et collaborateurs l ont très bien fait.» Une attention toute particulière a aussi été obtenue par les deux véhicules hybrides exposés, qui n auraient pas pu être plus différents. Il y avait, d une part, une «Détroit», construite en 1916 (!). Cette voiture, électrique et à essence, a été fabriquée autrefois en série et a une autonomie de 180 km à une vitesse de 40 km/h. Et, d autre part, une «SAM» de la première génération, dans laquelle est intégré un entraînement hybride, électrique et à pile à combustion, développé en 2005 par la HESB-TI dans le but de tester cette technologie et qui a une autonomie de 115 km à une vitesse de 80 km / h. Texte : Communication / RP, HESB-TI Journée des experts sur l innovation, le 10 juin 2010 La Journée des experts sur l innovation de l innobe AG et du MZBE a lieu le 10 juin Au cours d entretiens individuels, les experts vous renseignent sur des thèmes tels que : activités à l étranger, programmes de promotion, capital risque, soutien de l innovation, coopération avec les hautes écoles, matériaux innovants, brevets. Infos: > Veranstaltungen INNO TALK à 18h Venez le vendredi à 18 heures, au Centre de management à la Wankdorffeldstrasse 102, à Berne. 27 août : «Paradoxes et pratique en management de l innovation» ; Walter Hehl, anc. Laboratoire IBM Rüschlikon et IBM Industry 20 octobre : «Management de l innovation en tant que défi pour une PME dans le milieu médico-technique» ; René Ott, directeur de Haag-Streit Holding SA 26 novembre : «L innovation : comment concilier les besoins du marché et l orientation clients un rapport d activité» ; Luca Bongulielmi, responsable du secteur Variantes et standards chez maxon motor sa. Infos : pour Arrays multi-électriques». Le 2 e prix a été décerné à Reto Zesiger pour son projet en électro-technique «Système de batteries modulaire». Premiers Master of Science in Engineering HESB Michael Anderegg, Patrick Grichting, Ruedi Leder et Rico Zoss sont les premiers Masters of Science in Engineering diplômés de la Haute école spécialisée bernoise. Ils ont terminé leurs études dans le domaine de recherche Technologie appliquée à l être humain en un minimum de temps. Ils ont défendu leur mémoire de master en février. Les mémoires ont été réalisés dans des projets proches de l économie, dont un dans le cadre d un projet de la CTI, l agence pour la promotion de l innovation de la Confédération. Infos: J. Reber lors de la remise du 1 er prix Photo : T. Meister Techdays / Exposition des travaux de diplôme 2010 Heures d ouverture : Vendredi, 24 septembre h00 19h00 Samedi, 25 septembre h00 14h00 Cérémonie de remise des diplômes 2010 Samedi, 25 septembre 2010 Renforcement des activités en ingénierie des systèmes photovoltaïques La HESB-TI a nommé le célèbre pionnier de l énergie solaire Urs Muntwiler pour succéder au Prof. Dr Heinrich Häberlin qui prend sa retraite en Il entrera en fonction le 1 er août 2010 et prendra la tête du laboratoire de recherche en ingénierie des systèmes photovoltaïques en Prix de publication technique 2009 du bulletin de l ITG Cette année aussi, Electrosuisse a attribué le prix de publication technique du bulletin Electrosuisse/VSE. L article du Dr Andrea Vezzini «Batteries au lithium ion comme accumulateurs pour les véhicules électriques» a été primé dans le domaine de l information et de la communication. Swiss E-Voting Workshop Livre spécialisé de photovoltaïque State-of-the-Art E-Voting systems ; Le Prof. Dr H. Häberlin a remanié et SAM : version électrique qui est sur le marché La version actuelle de la SAM peut être achetée depuis peu dans trois pays, dont la Suisse. L automobile électrique, vêtue d un vert flamboyant, a été perfectionnée, testée et optimisée par S.A.M. Group AG d Oensingen avec le soutien de la HESB-TI. September 6, 2010; University of Fribourg, Switzerland. Several world-leading experts in building secure and transparent e-voting systems will share their knowledge with the participants of the workshop. Registration : étoffé son volumineux ouvrage de référence sur l ingénierie des systèmes photovoltaïques, qui vient d être publié chez Electrosuisse. (ISBN ) 30 hitech 2 / /2010 hitech 31

17 Gesucht: Technikfreaks Sie wollen etwas bewegen? Dann sollten wir uns kennen lernen! Als Trainee bei Swisscom steigen Sie mit Schwung ins Berufsleben ein. Sie arbeiten in drei Projekten, die Sie selbst auswählen. Zum Beispiel in der Prozessoptimierung, Netzentwicklung oder dem Sicherheitsmanagement. Für welches Projekt Sie sich auch entscheiden: Sie bewegen sich in einem dynamischen Umfeld, übernehmen von Anfang an Verantwortung und knüpfen wertvolle Kontakte. Wir suchen besonders Studierende der Richtungen Elektrotechnik, (Wirtschafts-)Informatik und BWL. Mehr erfahren:

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 INTITULE

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe.

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions POURQUOI MOI? 1. Pourquoi entreprendre des

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ. s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ

CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ. s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ CENTRE DE RECHERCHE SUR LA COMPÉTITIVITÉ s.éco&sociales UNIVER SITÉ DE FRIBOU RG / CEN T RE DE RE CHERCHE SUR L A COM PÉ T I T I V I TÉ Le Centre de recherche sur la compétitivité de l Université de Fribourg

Plus en détail

Create your future ECOLE DES METIERS D ART ET DE COMMUNICATION.

Create your future ECOLE DES METIERS D ART ET DE COMMUNICATION. Create your future IPAC DESIGN GENEVE ECOLE DES METIERS D ART ET DE COMMUNICATION. DESIGN & COMMUNICATION L ESPRIT IPAC DESIGN GENEVE «J ai beaucoup mieux à faire que m inquiéter de l avenir. J ai à le

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

APPLICATION FORM FOR INTERNATIONAL EXCHANGE STUDENTS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN ECHANGE ACADEMIQUE

APPLICATION FORM FOR INTERNATIONAL EXCHANGE STUDENTS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN ECHANGE ACADEMIQUE APPLICATION FORM FOR INTERNATIONAL EXCHANGE STUDENTS DOSSIER DE CANDIDATURE A UN ECHANGE ACADEMIQUE ACADEMIC YEAR 20. /20. ANNÉE ACADÉMIQUE FIELD OF STUDY... DOMAINE D'ÉTUDE Photograph This application

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Paris-Saclay, Yes We Can!

Paris-Saclay, Yes We Can! Liste de candidats Nom de la liste : Paris-Saclay, Yes We Can! Election des représentants des doctorants au conseil du collège doctoral 1 Profession de foi : Cette liste est composée de doctorants issus

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION Direction des Partenariats Internationaux - Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Qui? Séjours d'études à l'étranger Écoles partenaires de la division I 06.09.2014

Qui? Séjours d'études à l'étranger Écoles partenaires de la division I 06.09.2014 Séjours d'études à l'étranger Écoles partenaires de la division I Division informatique E. Benoist et J.-P. Dubois 2014/2015 Berner Fachhochschule Haute école spécialisée tbernoise Bern University of Applied

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs NE POURRA ETRE PRIS EN CONSIDERATION.

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE English version follows Instructions de la demande FORMULAIRE DE DEMANDE Les établissements canadiens doivent faire la demande au nom du candidat. Le formulaire de demande en ligne doit être rempli et

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

MUSEE DU QUAI BRANLY MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES

MUSEE DU QUAI BRANLY MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES MUSEE DU QUAI BRANLY MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES Imprimer le formulaire puis le SIGNER et le DATER avant de le photocopier en 2 exemplaires à joindre au dossier original

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Source: Archives de l Université d Ottawa (portrait pris en 1979) Source: Archives of the University of Ottawa (photo taken in 1979

Source: Archives de l Université d Ottawa (portrait pris en 1979) Source: Archives of the University of Ottawa (photo taken in 1979 Le père Oblat Florent Brault a été professeur à l Université d Ottawa de 1948 à 1979 et est considéré comme le fondateur du Département de science économique. Il a été le directeur de ce département de

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

Module Title: FRENCH 6

Module Title: FRENCH 6 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: FRENCH 6 Module Code: LANG 7001 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Studies

Plus en détail

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE (Note: This sample agreement will normally be initiated by the European/other partner institution on their proforma)

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT Règles générales La présence aux séances d enseignement des modules choisis est obligatoire. Chaque module comporte des séances de travail encadrées et non encadrées

Plus en détail

BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS

BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS The BBA: in a class of its own Federico Pasin Director, BBA Director, International Activities Among the features of the program Rigorous curriculum Internships and career

Plus en détail

who, which et where sont des pronoms relatifs. who et which ont la fonction de sujet du verbe de la subordonnée. who, which => qui

who, which et where sont des pronoms relatifs. who et which ont la fonction de sujet du verbe de la subordonnée. who, which => qui Chapter 3, lesson 1 Has Claire switched off the lights? Yes, she has. She has already switched off the lights. Have Clark and Joe made reservation at a hotel? No, they haven t. They haven t made reservation

Plus en détail

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Contexte politique Political context Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Development and widening of the Swiss Universities of Applied Sciences spectrum Cohérence politique

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 4 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

Programme de bourses internationales / International Scholarship Programme Idex Sorbonne Paris Cité Institut de physique du globe de Paris

Programme de bourses internationales / International Scholarship Programme Idex Sorbonne Paris Cité Institut de physique du globe de Paris PHOTO Programme de bourses internationales / International Scholarship Programme Idex Sorbonne Paris Cité Institut de physique du globe de Paris Formulaire de candidature / Application Form 2015-2016 Le

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General One of the pillars of my mandate as governor general of Canada is supporting families and children. This is just one of the reasons why my wife, Sharon, and I are delighted to extend greetings to everyone

Plus en détail

Master of Science ParisTech Année / Year 20... - 20...

Master of Science ParisTech Année / Year 20... - 20... PHOTOGRAPHIE PHOTOGRAPH http:www.paristech.org DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM Master of Science ParisTech Année Year 20... - 20..., 352*5$00( 628+$,7( 0$67(5 352*5$0 (19,6$*(',, &225'211((6 3(56211((6

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

3. Prepare and administer the Campus annual operating and capital budgets.

3. Prepare and administer the Campus annual operating and capital budgets. Posting number: 14-129 Title: Campus: Coordinator, Administrative Services St. Lawrence Campus Champlain Regional College requires the services of a COORDINATOR, ADMINISTRATIVE SERVICES for a regular full-time

Plus en détail

CALL FOR APPLICATIONS

CALL FOR APPLICATIONS SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2014 APPEL À CANDIDATURES Présentation Date de clôture de l appel à candidatures : 1 er novembre 2013 L Australian Nuclear Science and Technology Organisation

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès Excellence in Higher Education, Research and Innovation L excellence dans l enseignement supérieur, la recherche et l innovation

Plus en détail

Media Pack. À propos de nous. Statistiques par mois. Pourquoi préférer IT Job Board? Références

Media Pack. À propos de nous. Statistiques par mois. Pourquoi préférer IT Job Board? Références Media Pack À propos de nous IT Job Board a été créé en 2002 en Angleterre et est devenu l un des grands spécialistes dans la recherche et la sélection de personnel IT en Europe. Avec en moyenne un peu

Plus en détail

MASTER DROIT DES AFFAIRES (M1, M2)

MASTER DROIT DES AFFAIRES (M1, M2) MASTER DROIT DES AFFAIRES (M1, M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Droit des affaires Présentation Le Master Droit des affaires de Chambéry

Plus en détail

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les Des outils de communication pour les jeunes Autistes Une année orientée Jeunesse Rencontre de l association des Papillons Blancs de Beaune qui nous a présenté le projet développé en interne et consistant

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Relations Internationales International Partnerships. Projet Espagne / Valence. The Spain Project /Valence

Relations Internationales International Partnerships. Projet Espagne / Valence. The Spain Project /Valence Projet Espagne / Valence Ce projet doit permettre aux élèves de classe Terminale LGT d utiliser une langue étrangère (l espagnol) et de connaitre certains aspects culturels en vue de comprendre le fonctionnement

Plus en détail

Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students?

Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students? Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students? As you can see from this video, Français Interactif will help you explore the French language and culture by

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com orthopaedics metoxit.com The Swiss spirit of innovation Société Gamme de produits Qualité Fondée en 1978, Metoxit AG est une entreprise Suisse à taille humaine qui est spécialisée dans la production et

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Successful candidate will be prepared to commence employment as soon as possible.

Successful candidate will be prepared to commence employment as soon as possible. This Category II position is open to all interested parties. Toutes les personnes intéressées peuvent postuler ce poste de catégorie II. General Manager, Golf and Operations Non-Public Funds Personnel

Plus en détail

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY Université de XY University of XY Faculté XY Faculty of XY Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil d'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES SOCIALES FACULTY OF ARTS SOCIAL SCIENCES

FACULTÉ DES SCIENCES SOCIALES FACULTY OF ARTS SOCIAL SCIENCES FACULTÉ DES SCIENCES SOCIALES FACULTY OF ARTS SOCIAL SCIENCES Please see below for English RESTRICTION DE COURS POUR L ANNÉE ACADÉMIQUE 2014-2015 ÉCOLE SUPÉRIEURE D AFFAIRES PUBLIQUES ET INTERNATIONALES

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

1. The Lester B. Pearson School Board will be operating summer programs at the secondary level during the months of July and August 2015.

1. The Lester B. Pearson School Board will be operating summer programs at the secondary level during the months of July and August 2015. PLEASE POST NOTICE TO TEACHING PERSONNEL RE: SUMMER PROGRAM 2015 March 19, 2015 1. The Lester B. Pearson School Board will be operating summer programs at the secondary level during the months of July

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT NOMS: PRÉNOM: DATE DE NAISSANCE: LIEU DE NAISSANCE: ADRESSE: TÉLÉPHONE FIXE: PORTABLE: COURRIER ÉLECTRONIQUE: PERSONNE À CONTACTER EN ESPAGNE EN CAS D URGENCE: TÉLÉPHONE EN

Plus en détail

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA DOSSIER DE CANDIDATUREAPPLICATION FORM 2012 Please tick the admission session of your choice FévrierFebruary SeptembreSeptember MASTER OF ART (Mention the subject) MASTER OF SCIENCE (Mention the subject)

Plus en détail

Get connected with future Business Leaders in the World ;-)

Get connected with future Business Leaders in the World ;-) SUMMER ENTREPRENEURSHIP PROGRAM UC BERKELEY & UC STANFORD SAN FRANCISCO 2012 Get connected with future Business Leaders in the World ;-) Dates : - Session 1 : du 12 juillet au 7 septembre 2012 (8 semaines

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 Monaco: Despite a tough 18 months the passion is there

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 3 Subject: Topic: French Writing In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL

OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL 1 OBJECTIFS 2015-2016 DU ROTARY INTERNATIONAL 2 OBJECTIFS 2015-2016 RI / RI s OBJECTIVES 2015-2016 Pour l année 2015-2016, le Président Ravi a choisi des objectifs dont les résultats sont mesurables par

Plus en détail

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html 1 Direction des Relations Internationales UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE - PARIS 6 Faculté de Médecine Site Web : http://www.fmpmc.upmc.fr/fr/index.html APPLICATION FORM 2012 /2013 : MEDICINE PHOTO PROGRAMME

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. N de dossier :... Reçu le :... Nom / Name : Prénom / First name :

DOSSIER DE CANDIDATURE. N de dossier :... Reçu le :... Nom / Name : Prénom / First name : Photo (à coller) / Photo (to stick on) DOSSIER DE CANDIDATURE ADMISSION INTERNATIONALE POUR CANDIDATS INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL APPLICANTS ADMISSION Cadre réservé à l administration / For office use

Plus en détail

BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012

BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012 BULLETIN DE NOUVELLES ÉCOLE DES DEUX-RIVES Janvier Février 2012 Mot de la direction Chères familles des Deux-Rives Le congé de printemps est très proche et nous sommes satisfaits des résultats de vos enfants.

Plus en détail

Contents National 5 French Reading; Context: Employability

Contents National 5 French Reading; Context: Employability Contents National 5 French Reading; Context: Employability (questions extracted from Credit past papers) Question Topic Jobs (Vincent Pernaud; radio presenter) Jobs (Marie-Laure Lesage; Concierge d hôtel

Plus en détail