Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec"

Transcription

1 Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec Pierre-Carl Michaud Professeur de sciences économiques, ESG UQAM CIRANO et RAND

2 Plan de la présentation Une démographie difficile à prévoir à long terme Évolution récente du marché du travail Projection de l emploi à l horizon 2050 Des enjeux importants La productivité La structure de la consommation des ménages Perspectives de long terme pour le Régime

3 Une démographie difficile à prévoir à long terme

4 Le Contexte Les nouvelles projections de l ISQ (2014) sont beaucoup plus optimistes sur la taille future de la population Malgré une projection de ralentissement au niveau des gains d espérance de vie La population ans diminuera entre 2015 et 2030 pour revenir aux niveaux de 2015 en Sans augmentation des taux d emploi, perte d un moteur important de la croissance économique et des cotisations aux RRQ

5 Évolution récente du marché du travail

6 Taux d'activité (%) Évolution du taux d'activité par groupe d'âge hommes Années Âge: Âge: Âge: Âge: Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

7 Taux d'activité (%) Évolution du taux d'activité par groupe d'âge femmes Années Âge: Âge: Âge: Âge: Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

8 Iceland New Zealand Sweden Norway Switzerland Japan Korea Israel Australia United States Germany Chile Denmark Canada Estonia Finland United Kingdom Netherlands OECD Quebec Mexico Ireland Portugal Czech Republic Spain Austria France Slovak Republic Greece Luxembourg Belgium Italy Poland Hungary Turkey Taux d emploi des ans (%) Taux d emploi des ans, 2011, OCDE 100,0 90,0 80,0 70,0 60,0 50,0 40,0 30,0 20,0 10,0 0,0 Source : OCDE

9 Iceland New Zealand Sweden Korea Norway Israel Japan Chile Switzerland United States Mexico Australia Estonia Ireland Canada Denmark Germany OECD United Kingdom Finland Quebec Netherlands Spain Portugal Czech Republic Greece Turkey Slovak Republic Italy France Hungary Austria Belgium Luxembourg Poland (Taux d emploi des ans) (Taux d emploi des ans) Taux d emploi des ans en proportion du taux d emploi des ans, ,0 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 0,0 Source : OCDE

10 Facteurs explicatifs de la hausse de l emploi chez les hommes âgés Offre Composition changeante de la main-d œuvre en termes de niveau d éducation Évolution du travail des femmes Augmentation de l espérance de vie Demande Changement de la nature du travail, moins exigeant physiquement Passage de régimes de retraite à PD à régimes à CD

11 Motifs pour la retraite Source : Lefebvre, P., P.-C. Michaud et P. Merrigan (2012). «L évolution récente des comportements de retraite au Canada», dans Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer, Institut de la statistique du Québec

12 Travail après la retraite Source : Lefebvre, P., P.-C. Michaud et P. Merrigan (2012). «L évolution récente des comportements de retraite au Canada», dans Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer, Institut de la statistique du Québec

13 Motifs de retour au travail Source : Lefebvre, P., P.-C. Michaud et P. Merrigan (2012). «L évolution récente des comportements de retraite au Canada», dans Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer, Institut de la statistique du Québec

14 Part de la population de 60 ans (%) Âge de début des prestations de retraite du RRQ par cohorte Année durant laquelle la cohorte atteint 60 ans Source : Régie des rentes du Québec

15 Évolution récente du marché du travail Une hausse soutenue de la participation des hommes de 55 ans et plus Une hausse de la participation des femmes de tous âges Des raisons pour la prise de retraite qui évoluent Un phénomène d importance croissante : le retour au travail après la retraite, pour diverses raisons

16 Projection de l emploi à l horizon 2050

17 Taux d'emploi (%) Taux d emploi par âge Projection RRQ Âge Taux d'emploi 2015 Taux d'emploi 2030 Taux d'emploi 2050 Source : Régie des rentes du Québec

18 Sensibilité des projections Utilisation du modèle SIMUL de microsimulation de la Chaire : Projections de la population au niveau individuel Riche hétérogénéité des caractéristiques Modèles dynamiques d emploi (basé sur ELIA fichiers fiscaux canadiens) Trois scénarios alternatifs : Aucune hausse des taux d emploi, ni du niveau d éducation Hausse des taux d emploi seulement Hausse du niveau d éducation seulement

19 Nombre d'emplois (2015 = 1) Des projections alternatives 1,13 1,11 1,09 1,07 1,05 1,03 1,01 0,99 0,97 En 2050, notre scénario implique un taux d emploi chez les ans comparable à celui de la Norvège en , Année Référence RRQ Référence SIMUL Aucune hausse Hausse des taux d'emploi Hausse du niveau d'éducation

20 Taux de croissance annuel de l emploi selon le scénario Scénario Sans hausses d éducation ou de taux d emploi Avec hausse des taux d emploi Avec hausse de l éducation -0,17-0,07 0,14-0,02 0,14 0,32 0,01 0,03 0,20 Référence RRQ 0,04 0,28 0,16 Référence SIMUL 0,19 0,27 0,41 Note : Taux de croissance annuel moyen (TCAM). Le TCAM pour la période de référence se situait à 0,64.

21 Des enjeux importants Productivité et structure de la consommation

22 Productivité L amélioration de la productivité du travail au Québec a avoisiné 1,1% annuellement au cours des 20 dernières années (Centre sur la productivité et la prospérité, 2014) Qu en est-il de l effet du vieillissement sur la productivité si cette dernière dépend : De l âge? Du niveau d éducation (capital humain)?

23 Âge, éducation et productivité Les résultats des travaux en économie sont ambigus quant à la relation entre âge et productivité Skirbekk (2003), Dostie (2011, Canada), Aubert et Crépon (2006, France), van Ours et Stoeldraijer (2011, Pays-Bas) La relation entre éducation et productivité du travail est plutôt forte Armstrong et al. (2002) : ~50%, ~20% Si la population vieillit mais possède un niveau d éducation plus élevé, quel peut être l effet sur la croissance de la productivité agrégée?

24 Productivité relative Sans diplôme universitaire Avec diplôme universitaire Hommes < 35 ans 1 1, ans 1,167 1,513 > 55 ans 1,137 1,344 Femmes < 35 ans 0,851 1, ans 0,991 1,226 > 55 ans 1,034 1,309 Source : Dostie (2011). «Wages, Productivity and Aging», De Economist 159(2)

25 Niveau de productivité (2015 =1) Productivité et éducation SIMUL 1,07 1,06 1,05 1,04 1,03 1,02 1,01 1 0, Année de projection Référence SIMUL Sans amélioration éducation

26 Taux de croissance de la productivité Scénario Référence SIMUL Sans hausse de l éducation 0,25 0,18 0,09 0,01 0,12 0,09 Note : Taux de croissance annuel moyen (TCAM).

27 Structure de la consommation L activité économique et l emploi au niveau sectoriel pourraient être affectés de manière importante par le vieillissement : La consommation totale des ménages décroit après un certain âge La composition des dépenses des ménages varie considérablement avec l âge

28 Dépenses des ménage ($ de 2009) Dépenses moyennes des ménages EDM Éducation Loisir Santé Transport Vêtements Dép. cour. & Ameublement Logement Nourriture Âge du répondant Source : Statistique Canada, Enquête sur les dépenses des ménages 2010

29 Projections SIMUL et EDM On peut prendre les dépenses moyennes par âge et catégories (Enquête sur les dépenses des ménages 2010 de Statistique Canada) puis Appliquer sur celles-ci la structure de la population projetée par SIMUL pour Obtenir une projection de la structure de la consommation agrégée sur l horizon

30 Niveau des dépenses ($ constants, 2015 = 1) Projections des dépenses réelles totales SIMUL 1,4 1,35 1,3 1,25 1,2 1,15 1,1 1, Année de projection Santé Logement Éducation Vêtements Dép. cour. & Ameublement Nourriture Transport Loisir

31 Taux de croissance des dépenses des ménages Catégorie Santé 1,17 0,91 0,56 Logement 0,82 0,77 0,59 Éducation 0,38 0,98 0,67 Vêtements 0,69 0,66 0,53 Dép. cour. & Ameublement 0,66 0,56 0,47 Nourriture 0,59 0,51 0,37 Transport 0,65 0,43 0,36 Loisir 0,51 0,45 0,35 Note : Dépenses réelles (en $ constants). Taux de croissance annuel moyen (TCAM).

32 Perspectives de long terme pour le Régime

33 Une société changeante D un point de vue démographique et économique, deux forces importantes : Le prolongement de l espérance de vie L amélioration du capital humain et ses effets sur le travail et la productivité La composition de la population sera changeante au cours des prochaines décennies Il est important de prendre en compte ces effets de composition

34 Les effets indirects du vieillissement sur le Régime Contrairement au Régime, la plupart des missions gouvernementales sont financées par répartition («pay-as-you-go») : santé, soins de longue durée, pensions de vieillesse La pression sur le revenu disponible des travailleurs pourrait venir ralentir les progrès au niveau de l emploi et de la productivité Quelle est l importance de prendre en compte ces risques?

35 Collaborateurs sur ce projet Luc Bissonnette, Jean-Yves Duclos et Steeve Marchand (Université Laval) David Boisclair et François Laliberté-Auger (UQAM)

Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec

Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec Le vieillissement de la population : Enjeux et perspectives pour le Régime de rentes du Québec Pierre-Carl Michaud Professeur de sciences économiques, ESG UQAM CIRANO et RAND Plan de la présentation Une

Plus en détail

Le prolongement des carrières peut-il amoindrir les effets du vieillissement démographique?

Le prolongement des carrières peut-il amoindrir les effets du vieillissement démographique? Le prolongement des carrières peut-il amoindrir les effets du vieillissement démographique? Pierre-Carl Michaud Professeur de sciences économiques, ESG UQAM CIRANO et RAND Plan de la présentation La démographie

Plus en détail

Panorama des pensions OCDE, 2015

Panorama des pensions OCDE, 2015 Panorama des pensions OCDE, 2015 Hervé Boulhol Direction de l emploi, du marché du travail et des affaires sociales, OCDE Conseil d orientation des retraites, Paris, 17 février 2016 Xème anniversaire de

Plus en détail

Une perspective internationale sur les transitions entre emploi et retraite OCDE

Une perspective internationale sur les transitions entre emploi et retraite OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 30 mars 16 à 9 h 30 «Transitions emploi-retraite» Document n 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Une perspective internationale sur les

Plus en détail

COMPAS: UN MODÈLE DE MICROSIMULATION DYNAMIQUE

COMPAS: UN MODÈLE DE MICROSIMULATION DYNAMIQUE COMPAS: UN MODÈLE DE MICROSIMULATION DYNAMIQUE Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, RAND, CIRPÉE, CIRANO Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques Contexte

Plus en détail

Production et utilisation de l énergie 101

Production et utilisation de l énergie 101 Production et utilisation de l énergie 101 Jean-Sébastien Rioux The School of Public Policy École d été sur la Géopolitique de l énergie et des ressources naturelles Calgary, AB May 15-20, 2017 Faits saillants

Plus en détail

Les allégements de cotisation et l emploi une analyse sectorielle

Les allégements de cotisation et l emploi une analyse sectorielle Les allégements de cotisation et l emploi une analyse sectorielle Pierre Cahuc, Ecole Polytechnique, CREST, IZA et CEPR Stéphane Carcillo, Univ. Paris 1, Sciences Po, & IZA Les allégements généraux : un

Plus en détail

PROJECTIONS DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET IMPACTS SUR LE RISQUE DE LONGÉVITÉ D'UN RÉGIME DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES

PROJECTIONS DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET IMPACTS SUR LE RISQUE DE LONGÉVITÉ D'UN RÉGIME DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES PROJECTIONS DE L ÉTAT DE SANTÉ DE LA POPULATION QUÉBÉCOISE ET IMPACTS SUR LE RISQUE DE LONGÉVITÉ D'UN RÉGIME DE RETRAITE À PRESTATIONS DÉTERMINÉES Jean-Yves Duclos, Université Laval, CIRPÉE, CIRANO Chaire

Plus en détail

La formation professionnelle initiale et continue: perspectives internationales

La formation professionnelle initiale et continue: perspectives internationales La formation professionnelle initiale et continue: perspectives internationales Dr. Patrick Werquin OCDE D i r e c t i o n d e l é d u c a t i o n Présentation au COE, Paris, 27 mars 2008 Plan -Définitions

Plus en détail

Nos retraites dans l économie de demain

Nos retraites dans l économie de demain ENAP Centre de recherche sur la gouvernance Colloque 30 mars 2014 Nos retraites dans l économie de demain ou la gestion du risque dans un environnement en mutation Denis Latulippe École d actuariat Environnement

Plus en détail

«Regards sur l éducation 2014 : Les indicateurs de l OCDE»

«Regards sur l éducation 2014 : Les indicateurs de l OCDE» «Regards sur l éducation 2014 : Les indicateurs de l OCDE» Note sur le Luxembourg Conçue pour permettre aux pays d évaluer leur système d enseignement en le comparant à celui d autres pays, la publication

Plus en détail

Nouveau Rendez-vous de la Santé : Carrefour entre la médecine hospitalière et la médecine en ville.

Nouveau Rendez-vous de la Santé : Carrefour entre la médecine hospitalière et la médecine en ville. Nouvelle édition Nouveaux enjeux Nouveaux formats Nouveau Rendez-vous de la Santé : Carrefour entre la médecine hospitalière et la médecine en ville. Interagissez avec nous sur Twitter : @EntBichat #EntretiensDeBichat

Plus en détail

Next Generation Access Défis pour la Suisse

Next Generation Access Défis pour la Suisse Office Bundesamt fédéral für de Kommunikation la communication Division Services de télécommunication Next Generation Access Défis pour la Suisse FTTH conference 2012 by openaxs Fribourg, 22 août 2012

Plus en détail

Une analyse économique de propositions visant à bonifier la couverture du risque de longévité

Une analyse économique de propositions visant à bonifier la couverture du risque de longévité Une analyse économique de propositions visant à bonifier la couverture du risque de longévité Pierre-Carl Michaud ESG UQAM 9 juin 2014 Conférence de Montréal Protection contre les risques à la retraite

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Le régime hybride actuel est-il viable? Quelles sont les alternatives?

Le régime hybride actuel est-il viable? Quelles sont les alternatives? Le régime hybride actuel est-il viable? Quelles sont les alternatives? L assurance-médicaments à la croisée des chemins Journée de réflexion FTQ, Delta Trois-Rivières, 30 novembre 2015 Par Marc-André Gagnon*,

Plus en détail

Âge de la retraite: un point fix en mouvement

Âge de la retraite: un point fix en mouvement Âge de la retraite: un point fix en mouvement CDAS, 23 Juin 2011 OCDE: Âge de la retraite aujourd hui Source: OCDE Âge de la retraite légal effectif Effective Official b 75 Men 70 65 60 55 50 75 70 Mexico

Plus en détail

Les enseignements de PISA et la formation des enseignants : stratégie et politiques.

Les enseignements de PISA et la formation des enseignants : stratégie et politiques. Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs (RIFEFF) Beyrouth 18-19 novembre 2011 Les enseignements de PISA et la formation des enseignants : stratégie et politiques.

Plus en détail

Le Président de l'office européen des brevets

Le Président de l'office européen des brevets CA/65/16 Orig. : en Munich, le 25.11.2016 OBJET : SOUMIS PAR : DESTINATAIRES : Révision au 1 er janvier 2017 des taux de l'indemnité journalière Le Président de l'office européen des brevets 1. Le Conseil

Plus en détail

Les réformes du marché du travail en Europe depuis la crise de Raymond Torres Directeur Département de la recherche du BIT

Les réformes du marché du travail en Europe depuis la crise de Raymond Torres Directeur Département de la recherche du BIT Les réformes du marché du travail en Europe depuis la crise de 2008 Raymond Torres Directeur Département de la recherche du BIT Une accélération du rythme des réformes depuis 2008 Nombre de mesures adoptées

Plus en détail

De l aide alimentaire au droit à l alimentation. Olivier De Schutter. O. De Schutter - Aide alimentaire et droit à l'alimentation

De l aide alimentaire au droit à l alimentation. Olivier De Schutter. O. De Schutter - Aide alimentaire et droit à l'alimentation De l aide alimentaire au droit à l alimentation Olivier De Schutter LA CRISE? QUELLE CRISE? NON PAS UNE QUESTION DE VALEURS AGREGEES Impact de la crise sur les niveaux moyens des revenus disponibles, en

Plus en détail

Enjeux socio-économiques entourant le risque de longévité

Enjeux socio-économiques entourant le risque de longévité Enjeux socio-économiques entourant le risque de longévité PIERRE-CARL MICHAUD ESG UQAM FELLOW CIRANO EN COLLABORATION AVEC DAVID BOISCLAIR, ESG UQAM JEAN-YVES DUCLOS, ULAVAL ET CIRANO STEEVE MARCHAND,

Plus en détail

PISA 2012 Evaluer les systèmes pour améliorer l éducation

PISA 2012 Evaluer les systèmes pour améliorer l éducation PISA 2012 Evaluer les systèmes pour améliorer l éducation OECD EMPLOYER BRAND La réussite ne se mesure plus uniquement en fonction de critères nationaux mais aussi en fonction des systèmes Playbook d éducation

Plus en détail

L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : Un aperçu et enjeux

L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : Un aperçu et enjeux L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : Un aperçu et enjeux Marc Duhamel Département de finance et économique École de gestion et Institut de recherche sur les PME Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Report de l âge effectif de la retraite et risque d une croissance des inégalités sociales parmi les retraités de demain Yves Carrière Département de démographie Université de Montréal Séminaire sur la

Plus en détail

La pauvreté en Suisse perspectives théoriques et empiriques

La pauvreté en Suisse perspectives théoriques et empiriques La pauvreté en Suisse perspectives théoriques et empiriques Gerzensee, 26 mars 2015 Dr. Eric Crettaz, Haute école de travail social (HETS) de la HES-SO Genève Aspects théoriques et conceptuels La pauvreté

Plus en détail

Table 1 : Defence expenditures of NATO countries Tableau 1 : Dépenses de défense des pays de l'otan

Table 1 : Defence expenditures of NATO countries Tableau 1 : Dépenses de défense des pays de l'otan Table 1 : Defence expenditures of NATO countries Tableau 1 : Dépenses de défense des pays de l'otan Country / Pays Currency unit / Unité monétaire (million) 1980 1985 1990 1995 1999 2000 2001 2002 2003e

Plus en détail

Annexe note TDTE N 4

Annexe note TDTE N 4 Annexe note TDTE N 4 Annexes : Vieillissement et migration internationales L immigration, 1 une solution aux économies vieillissantes? Auteurs El Mouhoub Mouhoud, Université Paris Dauphine Lionel Ragot,

Plus en détail

TENDANCES LOURDES DANS LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC ET IMPLICATIONS POUR LES SCÉNARIOS POSSIBLES POUR L AVENIR

TENDANCES LOURDES DANS LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC ET IMPLICATIONS POUR LES SCÉNARIOS POSSIBLES POUR L AVENIR TENDANCES LOURDES DANS LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC ET IMPLICATIONS POUR LES SCÉNARIOS POSSIBLES POUR L AVENIR Présenté au Colloque RRQ Perspectives démographiques, économiques et financières par Paul

Plus en détail

La mondialisation de l'inégalité

La mondialisation de l'inégalité La mondialisation de l'inégalité François Bourguignon Paris School of Economics Collège de France, Février 2013 1 Faits Faits et questions Double renversement dans l'évolution des inégalités économiques

Plus en détail

Conférence de presse Swisscom. 5 mars 2008, Zurich

Conférence de presse Swisscom. 5 mars 2008, Zurich Conférence de presse Swisscom 5 mars 2008, Zurich Swisscom 2008 Swisscom AG, Medienkonferenz, Zürich, 5. März 2008 Conférence de presse Swisscom Carsten Schloter, CEO 2007 en bref sur la bonne voie, en

Plus en détail

Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs

Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs La pauvreté SMS 06 33 21 51 69 Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs Julien Damon www.eclairs.fr VRAIMENT PRÉCURSEURS? 1. Pionniers, premiers, innovateurs ou précurseurs? 2. Quelle détermination de

Plus en détail

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec

Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Un portrait équivoque : la pauvreté chez les personnes âgées au Québec Colloque CIQSS-ISQ Le vieillissement démographique : de nombreux enjeux à déchiffrer Guy Fréchet, Ph. D. Centre d étude sur la pauvreté

Plus en détail

7 Producer price indices Indices des prix à la production 2010=100

7 Producer price indices Indices des prix à la production 2010=100 7 Producer price indices à la production 2010=100 Country or area 2012 2013 2014 2015 2014 2015 2015 2015 2015 2015 2015 Monthly average - moyenne mensuelle Dec-déc Jan-janv Feb-févr Mar-mars Apr-avril

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX. 22 mars 2012

LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX. 22 mars 2012 LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX 22 mars 2012 1 Plan de l exposé 1. Un marché du travail en mutation 2. Les perspectives à court et à long terme 3. Conclusion 2 1. Un marché du travail en

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

Statement showing the Status of Contributions and Advances to the Working Capital Fund as at 31 May 1951

Statement showing the Status of Contributions and Advances to the Working Capital Fund as at 31 May 1951 HEALTH WORLD ORGANIZATION ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ EXECUTIVE BOARD, EIGHTH ЕВ 8/7 SESSION CONSEIL EXÉCUTIF, HUITIÈME SESSION EB 8/7 Statement showing the Status of Contributions and Advances to

Plus en détail

L évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime complémentaire?

L évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime complémentaire? L évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime complémentaire? Dominique Polton Directrice de la stratégie, des études et des statistiques,

Plus en détail

La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %).

La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %). La proportion de femmes à un poste de senior management stagne au niveau mondial (24 %). Paris, le 5 mars 2014 Embargo jusqu au 7 Mars 2014 A l occasion de la Journée internationale de la Femme, Grant

Plus en détail

Espérance de vie : comparaisons internationales

Espérance de vie : comparaisons internationales Espérance de vie : comparaisons internationales Présentation au séminaire : «Perspectives démographiques, économiques et financières 2003-2030» 25 septembre 2003 François Boulanger Direction de l évaluation

Plus en détail

OTCex est tenue d informer ses clients sur sa politique d exécution et d obtenir leur accord sur cette politique.

OTCex est tenue d informer ses clients sur sa politique d exécution et d obtenir leur accord sur cette politique. OTCex OTCex SA - HPC SA POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES MAI 2015 1 INTRODUCTION Cette politique d exécution a été établie dans le cadre de la directive européenne sur les Marchés d Instruments Financiers

Plus en détail

Les enjeux du déploiement du très haut débit. Manche Numérique 18 octobre 2007 Gabrielle Gauthey, membre du Collège de l ARCEP

Les enjeux du déploiement du très haut débit. Manche Numérique 18 octobre 2007 Gabrielle Gauthey, membre du Collège de l ARCEP Les enjeux du déploiement du très haut débit Manche Numérique 18 octobre 2007 Gabrielle Gauthey, membre du Collège de l ARCEP Contexte: du haut débit au très haut débit Les enjeux du déploiement de la

Plus en détail

PSYCHOLOGUES EN EUROPE : UNE PROFESSION QUI S ORGANISE

PSYCHOLOGUES EN EUROPE : UNE PROFESSION QUI S ORGANISE PSYCHOLOGUES EN EUROPE : UNE PROFESSION QUI S ORGANISE CONFÉRENCE-DÉBAT APIRAF 20 MAI 2014 PHILIPPE SARNIN PROFESSEUR UNIVERSITÉ LYON 2 LES PSYCHOLOGUES EN EUROPE EFPA ( Fédération Européenne des Associations

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC François Laliberté-Auger, ESG UQAM, Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements

Plus en détail

Agnès Benassy-Quéré CEPII

Agnès Benassy-Quéré CEPII La réér éévaluation de la stratégie de l OCDE l pour l emploi l : diagnostic, limites et enseignements pour la France Agnès Benassy-Quéré CEPII «Une politique macroéconomique conomique appropriée en zone

Plus en détail

Transition démographique et impacts de différents scénarios de participation au marché du travail

Transition démographique et impacts de différents scénarios de participation au marché du travail Transition démographique et impacts de différents scénarios de participation au marché du travail Luc Godbout Décembre 2010 Commission sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs

Plus en détail

List of Hazardous Waste Authorities. Liste des autorités responsables des déchets dangereux CONSOLIDATION CODIFICATION

List of Hazardous Waste Authorities. Liste des autorités responsables des déchets dangereux CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION List of Hazardous Waste Authorities Liste des autorités responsables des déchets dangereux SOR/92-636 DORS/92-636 Current to March 24, 2010 À jour au 24 mars 2010 Published

Plus en détail

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million)

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million) The OECD Member countries of the Working Party on Export Credits and Credit Guarantees submit their cash flow results for officially supported export credits to the OECD Secretariat on an annual basis.

Plus en détail

La continuité de la prise en charge : la démarche RAI et le Protocole 3

La continuité de la prise en charge : la démarche RAI et le Protocole 3 La continuité de la prise en charge : la démarche RAI et le Protocole 3 PATRICK MAGGI SAM DELYE PROF. CHRISTIANE GOSSET PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGÉES BONNES PRATIQUES DANS L EUROMÉTROPOLE LILLE-KORTRIJK-TOURNAI

Plus en détail

L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : un aperçu et les enjeux économiques

L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : un aperçu et les enjeux économiques L État de l entrepreneuriat au Québec et au Canada : un aperçu et les enjeux économiques Marc Duhamel Département de finance et économique École de gestion et Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Vieillissement de la population et système de revenu de retraite canadien : quelques défis à l horizon. Yves Carrière. Avantages Colloque CD 2015

Vieillissement de la population et système de revenu de retraite canadien : quelques défis à l horizon. Yves Carrière. Avantages Colloque CD 2015 Vieillissement de la population et système de revenu de retraite canadien : quelques défis à l horizon Yves Carrière Département de démographie Université de Montréal Avantages Colloque CD 2015 26 novembre

Plus en détail

Bourses d États étrangers pour étudiant-e-s et chercheurs-ses suisses. Service des bourses

Bourses d États étrangers pour étudiant-e-s et chercheurs-ses suisses. Service des bourses Bourses d États étrangers pour étudiant-e-s et chercheurs-ses suisses Postulation auprès de swissuniversities Postulation auprès du pays hôte China Columbia Croatia Czech Republic India Israel Japan Poland

Plus en détail

hal , version 1-26 Sep 2013

hal , version 1-26 Sep 2013 Tableau 3. Effectif des pays de plus de 4 membres Pays Nombre Peru 5 Portugal 5 Austria 7 Chile 8 Colombia 8 Ireland 8 Australia 13 Belgium 15 Mexico 20 Brasil 23 Netherlands 23 Switzerland 26 Canada 36

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES ET L EMPLOI QUELQUES DONNÉES D ENQUETES

LES PERSONNES HANDICAPÉES ET L EMPLOI QUELQUES DONNÉES D ENQUETES LES PERSONNES HANDICAPÉES ET L EMPLOI QUELQUES DONNÉES D ENQUETES Il n'existe que peu de données statistiques précises à propos de l emploi des personnes handicapées. Et ce pour trois raisons au moins

Plus en détail

FORMATION/INFORMATION SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL

FORMATION/INFORMATION SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL 12 de Dezembro de 2008 FORMATION/INFORMATION SANTÉ ET SECURITÉ AU TRAVAIL Manuela Calado 19 DE SETEMBRO 2011 Établie en 1996 par l'union Européenne est située à Bilbao, en Espagne. L Agence constitue le

Plus en détail

PLATE-FORME DES DROITS FONDAMENTAUX

PLATE-FORME DES DROITS FONDAMENTAUX PLATE-FORME DES DROITS FONDAMENTAUX Agence des droits fondamentaux de l Union européenne COOPERATION-DIALOGUE-PARTENARIAT Qu est ce que la Plate-forme des droits fondamentaux (FRP)? La Plate-forme des

Plus en détail

Révision de la loi sur l assurance-chômage : non seulement inutile, mais aussi absurde, tant socialement qu économiquement

Révision de la loi sur l assurance-chômage : non seulement inutile, mais aussi absurde, tant socialement qu économiquement P O I NT D E PRESSE DU 5 NO V E M BR E 2 0 0 9 Daniel Lampart, économiste en chef de l USS Révision de la loi sur l assurance-chômage : non seulement inutile, mais aussi absurde, tant socialement qu économiquement

Plus en détail

Aspects économiques de la production de plant en France et en Europe. Bernard QUERE FN3PT

Aspects économiques de la production de plant en France et en Europe. Bernard QUERE FN3PT Aspects économiques de la production de plant en France et en Europe La production de plant en France et en Europe 1. 2. 3. 4. 5. La production de plant en Europe La production de plant en France L enjeu

Plus en détail

LA BCE PUBLIE LES INDICATEURS FINANCIERS STRUCTURELS POUR 2011

LA BCE PUBLIE LES INDICATEURS FINANCIERS STRUCTURELS POUR 2011 Paris, le 30 octobre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA BCE PUBLIE LES INDICATEURS FINANCIERS STRUCTURELS POUR 2011 La Banque centrale européenne (BCE) publie ce jour une série d indicateurs

Plus en détail

Comment améliorer la qualité de l enseignement en FWB? L apport des enquêtes internationales

Comment améliorer la qualité de l enseignement en FWB? L apport des enquêtes internationales Comment améliorer la qualité de l enseignement en FWB? L apport des enquêtes internationales D. Lafontaine, Professeure Université de Liège Département Education et formation Analyse des systèmes et des

Plus en détail

Suite du G20 accord avec le Luxembourg

Suite du G20 accord avec le Luxembourg Christine LAGARDE, Ministre de l Economie, de l Industrie et de l Emploi Luc FRIEDEN, Ministre du Trésor et du Budget, Ministre de la Justice du Grand-Duché de Luxembourg Suite du G20 accord avec le Luxembourg

Plus en détail

Réformer la sécurité de la vieillesse: effets et alternatives

Réformer la sécurité de la vieillesse: effets et alternatives Réformer la sécurité de la vieillesse: effets et alternatives Luc Bissonnette, Nicholas-James Clavet, Jean-Yves Duclos, Bernard Fortin, Steeve Marchand et Pierre-Carl Michaud avec la collaboration de Charles

Plus en détail

Projections des dépenses de soins de ville, construction d un module pour DESTINIE

Projections des dépenses de soins de ville, construction d un module pour DESTINIE Projections des dépenses de soins de ville, construction d un module pour Une approche par microsimulation dynamique Malik Koubi (CREST-INSEE) Charlotte Geay (DG Trésor) Grégoire de Lagasnerie (OCDE) Plan

Plus en détail

L Union Européenne, acteur mondial après la crise et après le Traité de

L Union Européenne, acteur mondial après la crise et après le Traité de L Europe uopeet la gouvernance du FMI Actualité cua Christophe DESTAIS CEPII L Union Européenne, acteur mondial après la crise et après le Traité de Lisbonne Colloque CEPII/CERI 1 er octobre 2010 Session

Plus en détail

Indice KOF du marché de l emploi des jeunes: fort impact de la grande récession sur la qualité du travail des jeunes

Indice KOF du marché de l emploi des jeunes: fort impact de la grande récession sur la qualité du travail des jeunes Communiqué de presse Zurich, le 18 octobre 2016, 9h00 Indice KOF du marché de l emploi des jeunes: fort impact de la grande récession sur la qualité du travail des jeunes La grande récession a laissé des

Plus en détail

Sécurité, qualité, management démarches ISO 27001, 9001, Système de Management? Intégré?

Sécurité, qualité, management démarches ISO 27001, 9001, Système de Management? Intégré? Cordiale bienvenue à la conférence Sécurité, qualité, management démarches ISO 700, 900, 0000 Système de Management? démarches ISO 700, 900, 0000 Sommaire 0. Présentation de la SQS. Contexte. ISO/IEC 700:005

Plus en détail

easyjet, la révolution easyjet plc Slide 1

easyjet, la révolution easyjet plc Slide 1 easyjet, la révolution low-cost Slide 1 L enjeu du segment low cost Les low cost sont incontournables et leur potentiel est encore énorme en Europe L industrie est en période de transition Un concept low

Plus en détail

La compétitivité de l économie luxembourgeoise en berne

La compétitivité de l économie luxembourgeoise en berne IMD World Competitiveness Yearbook 2009 La compétitivité de l économie luxembourgeoise en berne Selon le World Competitiveness Yearbook (WCY) 2009, publié par l institut suisse IMD (International Institute

Plus en détail

Utiliser le lit de voyage Light BabyBjörn

Utiliser le lit de voyage Light BabyBjörn Créé par : Allobébé Ce guide est reproductible en : 5 à 10 min et est d'un niveau : Débutant Comment utiliser le lit de voyage Light BabyBjörn 1 / 10 Etape : 1/16 Etape : 2/16 Lit de Voyage Light BabyBjörn

Plus en détail

Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs

Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs La pauvreté SMS 06 33 21 51 69 Cours 4. Les Etats-Unis comme précurseurs Julien Damon www.eclairs.fr VRAIMENT PRÉCURSEURS? 1. Pionniers, premiers, innovateurs ou précurseurs? 2. Quelle détermination de

Plus en détail

TOURNAMENT RESULTS RÉSULTATS DU TOURNOI

TOURNAMENT RESULTS RÉSULTATS DU TOURNOI TOURNAMENT RESULTS RÉSULTATS DU TOURNOI IWBF WORLD WHEELCHAIR BASKETBALL CHAMPIONSHIPS CHAMPIONNATS DU MONDE DE BASKETBALL EN FAUTEUIL ROULANT DE L I.W.B.F. World Championships (Senior Men and Women) Championnats

Plus en détail

Solutions de sécurité pour casernes de pompiers et postes de secours

Solutions de sécurité pour casernes de pompiers et postes de secours Solutions de sécurité pour casernes de pompiers et postes de secours Les gaz d échappement : un grave danger affectant la santé des pompiers Les gaz d échappement, omniprésents dans les casernes de pompiers,

Plus en détail

Novembre Consultation publique sur le Régime de rentes du Québec

Novembre Consultation publique sur le Régime de rentes du Québec Novembre 2003 Consultation publique sur le Régime de rentes du Québec Consultation publique Raison d être Assurer une saine évolution du Régime Pérennité financière : État de la réserve et suffisance du

Plus en détail

Un problème social défini en termes de risques. Eléments d'analyse de la politique française de lutte contre l'usage de cannabis chez les jeunes

Un problème social défini en termes de risques. Eléments d'analyse de la politique française de lutte contre l'usage de cannabis chez les jeunes Un problème social défini en termes de risques. Eléments d'analyse de la politique française de lutte contre l'usage de cannabis chez les jeunes Ivana OBRADOVIC Pôle Evaluation des politiques publiques

Plus en détail

LA VEILLE EN PRATIQUE

LA VEILLE EN PRATIQUE LA VEILLE EN PRATIQUE Jean-Luc Marlière ABD, 13 juin 2001 CEMBUREAU (www.cembureau.be) Responsable de l Intelligence Unit jl.marliere@cembureau.be Titre 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION CEMBUREAU, Association

Plus en détail

Le nouveau logo Dormer Livret de présentation

Le nouveau logo Dormer Livret de présentation Le nouveau logo Dormer Livret de présentation Le nouveau logo Dormer Livret de présentation Retour en 2014, lorsque Dormer, Pramet et Safety s unirent pour devenir Dormer Pramet. Un nouveau logo pour la

Plus en détail

c v c Au service des entreprises

c v c Au service des entreprises c v c Au service des entreprises Documents à l exportation Petits-dØjeuners Vaud CVCI, Lausanne Serge Sahli Responsable du service des légalisations, carnets ATA & visas Les origines Origine préférentielle

Plus en détail

Les Impacts Potentiels du Vieillissement sur la Croissance Économique du Québec. Yvan Guillemette. Institut C.D. Howe

Les Impacts Potentiels du Vieillissement sur la Croissance Économique du Québec. Yvan Guillemette. Institut C.D. Howe Les Impacts Potentiels du Vieillissement sur la Croissance Économique du Québec Yvan Guillemette Présentation au Séminaire de la Régie des Rentes du Québec, en collaboration avec la Chaire en Actuariat

Plus en détail

INNOVATION, INÉGALITÉS ET MOBILITÉ SOCIALE PHILIPPE AGHION 11/10/16

INNOVATION, INÉGALITÉS ET MOBILITÉ SOCIALE PHILIPPE AGHION 11/10/16 INNOVATION, INÉGALITÉS ET MOBILITÉ SOCIALE PHILIPPE AGHION 11/10/16 LES FAITS 30 25 LES FAITS Income shares at the very top over last 100 years : US top 1% increases from 9% in 1978 to 22% in 2012 US Top

Plus en détail

Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi

Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi Deuxième atelier Tuniso-Allemand sur les énergies renouvelables : Stratégie & feuille de route pour le secteur Les retombées socio-économiques des énergies renouvelables et les possibilités d emploi Tunis,

Plus en détail

7 Producer prices indices 2010=100 Indices des prix à la production 2010=100

7 Producer prices indices 2010=100 Indices des prix à la production 2010=100 7 Producer prices indices 2010=100 Indices des prix à la production 2010=100 Country or area 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2016 2016 2016 2016 2016 2016 Monthly average - moyenne mensuelle Jan-janv

Plus en détail

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Table Notes: Heat from other sources includes heat from sources other than combustible fuels, both from CHP (combined heat and power) and

Plus en détail

FATCA, une loi américaine, en vigueur depuis le 1 er juillet 2014, qui vise à lutter contre l évasion fiscale des contribuables américains

FATCA, une loi américaine, en vigueur depuis le 1 er juillet 2014, qui vise à lutter contre l évasion fiscale des contribuables américains Communication faite le 19 juin 2014 Dernière mise à jour le 21 juillet 2017 FATCA, une loi américaine, en vigueur depuis le 1 er juillet 2014, qui vise à lutter contre l évasion fiscale des contribuables

Plus en détail

Quels enfants ont accès à la crèche dans un contexte d'offre limitée? Lamia Kandil, Nathalie Lebouteillec, Anne Solaz

Quels enfants ont accès à la crèche dans un contexte d'offre limitée? Lamia Kandil, Nathalie Lebouteillec, Anne Solaz Quels enfants ont accès à la crèche dans un contexte d'offre limitée? Lamia Kandil, Nathalie Lebouteillec, Anne Solaz L accès au mode de garde Un objectif du conseil de l Europe (2002 Barcelone) providing

Plus en détail

Utiliser le Berceau Harmony BABYBJÖRN

Utiliser le Berceau Harmony BABYBJÖRN Créé par : Allobébé Ce guide est reproductible en : 5 à 10 min et est d'un niveau : Débutant Comment utiliser le Berceau Harmony BABYBJÖRN 1 / 13 Etape : 1/21 Etape : 2/21 BERCEAU HARMONY BABYBJÖRN 2 /

Plus en détail

Découverte de l importance d un contrôle de qualité indépendant

Découverte de l importance d un contrôle de qualité indépendant Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Découverte de l importance d un contrôle de qualité indépendant Introduisez dans votre laboratoire la notion d évaluation indépendante Bio-Rad Laboratories Contrôle

Plus en détail

GEOELEC Etude prospective de la ressource

GEOELEC Etude prospective de la ressource L électricité géothermique française : quels verrous, quelles solutions? 17/10/2013, SFG, Paris GEOELEC Etude prospective de la ressource Philippe Calcagno (BRGM) Jan-Diederik van Wees (TNO) and GEOELEC

Plus en détail

2 - LE PILOTAGE DU SERVICE PUBLIC D EDUCATION DANS LE CADRE D UNE GOUVERNANCE RENOUVELEE

2 - LE PILOTAGE DU SERVICE PUBLIC D EDUCATION DANS LE CADRE D UNE GOUVERNANCE RENOUVELEE 2 - LE PILOTAGE DU SERVICE PUBLIC D EDUCATION DANS LE CADRE D UNE GOUVERNANCE RENOUVELEE La question du pilotage du service public d éducation se pose de manière plus insistante depuis que les recteurs

Plus en détail

Economic and Social Council

Economic and Social Council UNITED NATIONS Economic and Social Council TIMBER COMMITTEE 8-11 October 2007 TIMBER COMMITTEE and INTERNATIONAL SOFTWOOD CONFERENCE FORECASTS PRODUCTION AND TRADE DATA FOR 2006-2008 Table 1 Sawn Softwood

Plus en détail

Quel bilan des dispositifs de réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues en France?

Quel bilan des dispositifs de réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues en France? Quel bilan des dispositifs de réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues en France? OFDT 3 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine cedex Tel : 01 41 62 77 16 Fax : 01 41

Plus en détail

Le marché suisse de la large bande en comparaison internationale

Le marché suisse de la large bande en comparaison internationale Département fédéral de l Environnement, des Transports, de l Énergie et de la Communication DETEC Office fédéral de la communication OFCOM Division services de télécommunication Bienne, juillet 2006 Le

Plus en détail

Les financements européens pour la mobilité des chercheurs : les bourses individuelles Marie Curie

Les financements européens pour la mobilité des chercheurs : les bourses individuelles Marie Curie Les financements européens pour la mobilité des chercheurs : les bourses individuelles Marie Curie Nantes 10 avril 2013 Emmanuelle MALESYS CNRS Délégation Bretagne Pays de la Loire Service Partenariat

Plus en détail

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE

UNIVERSITE POPULAIRE COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE UNIVERSITE POPULAIRE 78 2012-2013 COMPRENDRE [ENFIN] L ECONOMIE «Mais au fait, c est quoi la croissance?» Cherchez la croissance dans notre histoire? PARTIE 1 Comment créer plus de richesses? PARTIE 1

Plus en détail

Documentation technique

Documentation technique Documentation technique Dépose des adhérents par FTP Rédacteur Référence Statut Arnaud Gauvin GC+_PRO080626 Diffusion Historique Version Date Modifications 1.0 27/06/2008 Spécifications générales - Diffusion

Plus en détail

ED 100 ED 250. Un vantail Revêtement rallongé Professional. Notice de pose

ED 100 ED 250. Un vantail Revêtement rallongé Professional. Notice de pose ED 100 ED 250 Un vantail Revêtement rallongé Professional Notice de pose Installer la plaque de montage complète (cf. Notice de pose ED 100/250 057696-45532) 1 Maintenir la rallonge sur la plaque de montage

Plus en détail

Raccord d'eau sur les vases de capacité moyenne. Livre blanc

Raccord d'eau sur les vases de capacité moyenne. Livre blanc Raccord d'eau sur les vases de capacité moyenne Livre blanc Flamco B.V. Décembre 2016 Raccord d'eau sur les vases de capacité moyenne Dans la pratique, il existe des vases d'expansion avec le raccord d'eau

Plus en détail

Index de compétitivité mondial des talents (GTCI) 2017 France-étude nationale

Index de compétitivité mondial des talents (GTCI) 2017 France-étude nationale R CLASSEMENT A N K I N G Index de compétitivité mondial des talents (GTCI) 2017 -étude nationale POPULATION TOTALE : PIB : PIB PAR HABITANT (PPA US$) : NIVEAU DE REVENU DU PAYS 66,81 MILLIONS 2 421,68

Plus en détail

Utiliser le porte-bébé Original BabyBjörn

Utiliser le porte-bébé Original BabyBjörn Créé par : Allobébé Ce guide est reproductible en : 5 à 10 min et est d'un niveau : Débutant Comment utiliser le porte-bébé Original BabyBjörn 1 / 12 Etape : 1/20 Etape : 2/20 2 / 12 Etape : 3/20 Etape

Plus en détail

La problématique de la retraite sous l angle macro-économique. Olivier KLEIN

La problématique de la retraite sous l angle macro-économique. Olivier KLEIN La problématique de la retraite sous l angle macro-économique Olivier KLEIN Les 5 systèmes de retraite Système Public de Solidarité (minimum vieillesse) Les Régimes d Entreprise Le Régime Social par répartition

Plus en détail

30,000 $ Dollars sera distribuée entre les vainqueurs Premier Prix 10,000 $ Dollars

30,000 $ Dollars sera distribuée entre les vainqueurs Premier Prix 10,000 $ Dollars La Fédération Koweitienne a le plaisir de vous inviter Au Grand Prix CHEIKH FAHD AL-AHMED AL-SABAH Epée Masculine individuel et par Equipe Du 27 au 29 Janvier 2006 Sous le haut patronage CHEIKH FAHD AL-AHMED

Plus en détail