RAPPORT ANNUEL COOPÉRER AUX QUATRE COINS DE LA PLANÈTE. Marie-Claire Duguay, DID

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL COOPÉRER AUX QUATRE COINS DE LA PLANÈTE. Marie-Claire Duguay, DID"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL 2012 COOPÉRER AUX QUATRE COINS Marie-Claire Duguay, DID DE LA PLANÈTE

2 LE MOUVEMENT DESJARDINS, PREMIER GROUPE FINANCIER COOPÉRATIF DU CANADA Développement international Desjardins (DID) est une composante du Mouvement Desjardins, le premier groupe financier coopératif du Canada et le cinquième dans le monde, avec 5,6 millions de membres et un actif de près de 200 milliards de dollars. Le Mouvement Desjardins est aussi la 4 e institution financière la plus sûre en Amérique du Nord et la 23 e dans le monde. Avec ses employés et dirigeants élus, Desjardins forme un large réseau de caisses et de composantes qui s étend dans tout le Canada, et qui regroupe : 397 caisses, 897 centres de service et 43 centres financiers aux entreprises au Québec et en Ontario 127 bureaux de courtiers en assurance dans l Ouest canadien 138 bureaux de courtage de fonds communs de placement en Ontario et dans les Prairies. AUX ÉTATS-UNIS Les membres qui séjournent ou qui font des affaires aux États-Unis peuvent compter sur la Desjardins Bank, National Association et la Caisse centrale Desjardins US Branch. EN EUROPE Les entrepreneurs québécois et canadiens qui désirent se développer en Europe peuvent compter sur le bureau de Desjardins à Paris, grâce à son partenariat stratégique avec le Crédit Mutuel. AILLEURS DANS LE MONDE Desjardins est présent dans près de 40 pays par l entremise de Développement international Desjardins (DID). 5,6 MILLIONS DE MEMBRES PRÈS DE 200 G $ D'ACTIF EMPLOYÉS

3 rapport d activités DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DESJARDINS EN 2012 DES EMPLOYÉS COMPÉTENTS ET ENGAGÉS 104 EMPLOYÉS 77 AU SIÈGE SOCIAL 27 SUR LE TERRAIN 24 employés locaux oeuvrant directement à nos projets d appui 324 employés dans les 4 Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) mis en place et opérés par DID DES IMPACTS DE DÉVELOPPEMENT TANGIBLES 8,8 MILLIONS DE FAMILLES ONT ACCÈS AUX SERVICES FINANCIERS entrepreneurs peuvent faire croître leur entreprise grâce aux 4 CFE mis en place par DID depuis ,3% des prêts faits par les partenaires de DID vont à des femmes Un volume d épargne global en progression de 15 % par rapport à 2011 Un volume de crédit global en pro gression de 28,6 % par rapport à 2011 DES PROJETS DIVERSIFIÉS, D UN BOUT À L AUTRE DE LA PLANÈTE 52 PROJETS EN COURS OU COMPLÉTÉS EN 2012 : UN VOLUME RECORD 216 mandats réalisés à l étranger par nos experts

4 2 rapport d activités 2012 MONIQUE F. LEROUX, C.M., FCPA, FCA Présidente et chef de la direction Mouvement des caisses Desjardins MICHEL ROY Président du conseil d administration Développement international Desjardins ANNE GABOURY Présidente-directrice générale Développement international Desjardins L Année internationale des coopératives qui vient de s achever a donné aux coopératives l occasion d affirmer leur leadership et de rappeler leur contribution essentielle à la société, à l économie et aux personnes. Le Sommet international des coopératives, qui a réuni à Québec 2800 coopérateurs du monde entier, a été l un des éléments marquants de l année. DID et ses partenaires membres de Proxfin y ont clairement démontré la pertinence du modèle coopératif comme outil d inclusion financière. En accord avec l ambition exprimée par l Alliance coopérative internationale, nous joindrons nos efforts à ceux de l ensemble du mouvement coopératif pour faire en sorte que la prochaine décennie soit celle des coopératives. Nous poursuivrons ainsi sur la voie de l innovation, de la croissance et de la performance. Les coopératives ont toujours su concilier performance sociale et performance financière. C est un atout particulièrement utile en cette période de grands défis pour l économie et le développement mondiaux. Coopérer à bâtir un monde meilleur, c est l intention qui nous unit tous! Encore aujourd hui, 2,5 milliards d individus à travers le monde demeurent exclus du système financier. Pour permettre à ces personnes de prendre pleinement leur place dans l économie et dans le développement de leur communauté, il faut impérativement accroître l accessibilité des services financiers, mais également la diversité des services offerts aux populations moins favorisées. C est à ce double objectif que s emploie DID de concert avec ses nombreux partenaires. Pour y arriver, nous privilégions trois leviers de développement : l assistance technique, l investissement et la mise en place et l opération de Centres financiers aux entrepreneurs (CFE). Les pages qui suivent présentent nos réalisations de la dernière année relativement à chacun de nos trois leviers de développement. Nous sommes très fiers de ces avancées et du rôle croissant que jouent nos partenaires, les institutions de finance de proximité membres du réseau international Proxfin, dans l élargissement de l accès à des services financiers diversifiés et sécuritaires partout dans le monde.

5 rapport d activités Yves Boily, DID ASSISTANCE TECHNIQUE (DEPUIS 1970) Une panoplie de solutions spécialisées Des projets d envergure qui contribuent à structurer le secteur de la microfinance INVESTISSEMENT (DEPUIS 1998) Des partenariats avec certains des plus grands investisseurs du secteur de la microfinance DID est membre fondateur du Council of Microfinance Equity Funds MISE EN PLACE ET OPÉRATION DE CFE (DEPUIS 2009) Des Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) à portée nationale dans 4 pays : Ouganda Panama Tanzanie Zambie

6 4 rapport d activités 2012 ASSISTANCE TECHNIQUE : PARTAGER NOTRE SAVOIR-FAIRE HAÏTI : Mise en place d un système de financement et d assurances agricoles visant à structurer l ensemble du secteur agricole du pays et à accroître la sécurité alimentaire des Haïtiens (projet réalisé en consortium avec Financière agricole du Québec Développement international (FADQDI) et l Institut interaméricain de coopération agricole (IICA)) Le ministre canadien de la Coopération internationale, Julian Fantino, fait l expérience des transactions intercaisses. Le crédit scolaire est maintenant doublé d un programme éducatif qui vient renforcer son impact : 87 % des enfants touchés réussissent leur année scolaire, compara tivement à 68 % pour l ensemble des enfants du pays. AMÉRIQUE LATINE : Appui à la gouvernance des institutions financières coopératives latinoaméricaines MALI : Les membres du réseau Nyèsigiso peuvent déposer leur épargne et effectuer leurs transactions directement sur leur lieu de travail grâce au Système de collecte de fonds sur place, le SYSCOFOP, qui utilise la technologie cellulaire. DID et son partenaire Kafo Jiginew introduisent un «plan d épargne intrants», un service financier qui favorise l épargne à des fins productives. BURKINA FASO : Appui à la diversification agricole et amélioration de l accès au financement rural (projet réalisé en consortium avec AECOM) AFRIQUE DE L OUEST : Appui au secteur ouest-africain de la microfinance Le système d intelligence d affaires Stratego est amélioré pour mieux répondre aux besoins des institutions de la région. Il est désormais implanté au sein de neuf institutions partenaires à travers le monde. DID définit un mécanisme innovateur de garantie hypothécaire pour les huit pays associés à l Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

7 rapport d activités Formation Solutions technologiques Crédit scolaire Financement agricole Performance sociale Microassurance Financement de l habitat En se fondant sur ses apprentis sages de la dernière décennie, DID publie un positionnement institutionnel sur les solutions techno logiques. BÉNIN : Programme d appui au secteur de la microfinance (PASMIF) visant à assainir et professionnaliser le secteur à l échelle nationale ASIE : Appui au secteur financier coopératif asiatique BURUNDI : Évaluation de l inclusion financière à l échelle nationale RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : Renforcement des capacités de la Banque centrale SRI LANKA : 6000 riziculteurs et leurs familles sont couverts par le produit innovateur d assurancerécolte indexée conçu par DID et ses partenaires SANASA (Sri Lanka) et Basix (Inde). TANZANIE, BURKINA FASO, PHILIPPINES : Une initiative de coaching à distance est expérimentée avec succès dans le but d aider les institutions membres de Proxfin à améliorer et à mieux mesurer leur performance sociale.

8 6 rapport d activités 2012 MISE EN PLACE ET OPÉRATION DE CFE : SOUTENIR LA CRÉATION D EMPLOIS ET LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE Pour rendre accessible aux petits entrepreneurs le financement qui leur fait trop souvent défaut, DID met en place, opère et développe des Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) en mettant à profit ses fonds d investissement, ses méthodologies rigoureuses et ses solutions spécialisées. ZAMBIE Création : janvier 2009 Nombre de clients : (41,3 % de femmes) Portefeuille de prêts : 10,2 M $CA Prêt moyen : 5068 $CA Actif : 14,4 M $CA Succursales et points de service : 11 PANAMA Création : janvier 2010 Nombre de clients : 2064 (39,2 % de femmes) Portefeuille de prêts : 12,9 M $CA Prêt moyen : 6274 $CA Actif : 15,3 M $CA Succursales et points de service : 9 TANZANIE Création : janvier 2011 Nombre de clients : 1301 (40,7 % de femmes) Portefeuille de prêts : 2,8 M $CA Prêt moyen : 7912 $CA Actif : 5,2 M $CA Succursales et points de service : 5 DID OUGANDA Création : juin 2012 Nombre de clients : 28 (35,7 % de femmes) Portefeuille de prêts : $CA Prêt moyen : 8834 $CA Actif : 3,6 M $CA Succursales et points de service : 3

9 rapport d activités UN IMPACT QUI PREND PLUSIEURS FORMES Une étude d impact menée en 2012 auprès des clients du CFE de Zambie confirme que cette institution est un moteur d enrichissement et d épanouissement des petits entrepreneurs et qu elle participe au développement de la classe moyenne dans ce pays. Elle démontre aussi de façon éclatante que le CFE vient combler le vide qui existait auparavant dans l offre de services financiers aux petits entrepreneurs. Éducation financière LES CONSEILLERS DU CFE PRENNENT LE TEMPS D EXPLIQUER LE FONCTION- NEMENT DU CRÉDIT ET FONT PREUVE D UNE GRANDE TRANSPARENCE. JE ME SENS MIEUX INFORMÉE CHAQUE FOIS QUE J OBTIENS UN NOUVEAU PRÊT. REBECCA BILUANI (secteurs financier et immobilier) Croissance AU DÉPART, MON ENTREPRISE COMPTAIT DEUX EMPLOYÉS. J EN AI MAINTENANT HUIT, DONT LA MOITIÉ ONT ÉTÉ EMBAUCHÉS GRÂCE AUX PRÊTS QUE J AI REÇUS DU CFE. J AI AUSSI ACCRU MA PRODUCTIVITÉ ET CONSOLIDÉ MA POSITION DANS MON MARCHÉ. J AI L AMBITION D AVOIR UN JOUR 100 EMPLOYÉS ET D ÊTRE EN MESURE D EXPORTER MA MARCHANDISE.O CONSEQUAT. JOERICE DIMINGO (secteur manufacturier) Construction d'un patrimoine JOUR APRÈS JOUR, JE VOIS GRANDIR MON PATRIMOINE. DE PLUS, EN ME PERMETTANT D INVESTIR DANS SON PROGRAMME D ACTIONNARIAT POPULAIRE, LE CFE ME PERMET D ÉPARGNER POUR L AVENIR ET M OFFRE EN QUELQUE SORTE LE PLAN DE RETRAITE AUQUEL JE N AVAIS PAS ACCÈS AUPARAVANT EN TANT QUE FEMME D AFFAIRES. CATHERINE CHANAKILA MWANZA (secteurs immobilier et agricole) FIerté JE SUIS FIER D ÊTRE UN ENTREPRENEUR, DE POUVOIR RENDRE SERVICE AUX AUTRES, DE CRÉER DES EMPLOIS ET DE CONTRIBUER À FAIRE AVANCER LA SOCIÉTÉ. FIER AUSSI D AVOIR RÉUSSI À CRÉER UNE ENTREPRISE SOLIDE ET VIABLE SUR LAQUELLE MES ENFANTS PEUVENT S APPUYER. ELPHAS MUNAKAILA (secteurs immobilier et juridique) Autonomie GRÂCE À MON ENTREPRISE, JE NE DOIS QUÉMANDER D ARGENT À PERSONNE MÊME PAS À MON MARI, CE QUI N EST PAS DONNÉ À BEAUCOUP DE FEMMES AFRICAINES. J AI MÊME ACHETÉ UNE VOITURE AVEC MON PROPRE ARGENT ET J AI PU ENVOYER TOUS MES ENFANTS À L ÉCOLE. BETTY MFULA (secteur agricole) DID

10 8 rapport d activités 2012 INVESTISSEMENT : ACCÉLÉRER L ÉMERGENCE ET LA CROISSANCE DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DID met au service du secteur de la microfinance des fonds d investissement adaptés aux besoins et à la réalité de ce secteur. DID gère présentement trois fonds, dont l un est en cours de désinvestissement après avoir donné d excellents résultats. FONIDI S.E.C. (En cours de désinvestissement) Montant investi (au 31 déc. 2012) : 2 M $CA Fonds présentement appuyés : 2 fonds touchant 10 pays FONDS DE PARTENARIAT Enveloppe totale : 22,2 M $CA (incluant une ligne de crédit de 8 M $US d Exportation et Développement Canada) Montant investi (au 31 déc. 2012) : 13,6 M $CA Institutions et fonds présentement appuyés : 9 partenaires directs (dont 4 CFE) dans 8 pays 6 fonds touchant 36 pays FONDS DESJARDINS POUR LA FINANCE INCLUSIVE S.E.C. Enveloppe totale : 10 M $CA Montant investi (au 31 déc. 2012) : 6 M $CA Institutions présentement appuyées : 6 partenaires directs (dont 4 CFE) dans 6 pays LES RÉALISATIONS DE 2012 : UN TOTAL DE 8,4 M DE CLIENTS JOINTS DE FAÇON DIRECTE 8,4 M DE FAÇON INDIRECTE (par l entremise de fonds spécialisés en microfinance) Une croissance de 43 % des fonds sous gestion, et de 91 % des montants investis Des investissements directs auprès de quatre nouveaux partenaires, dans trois nouveaux pays d intervention : Azerbaïdjan, Colombie et Équateur La mise en place de nouveaux outils innovateurs et performants d analyse et de suivi Karina Lehoux, DID

11 rapport d activités UN RAYONNEMENT 57 INCONTESTABLE Année internationale des coopératives : les membres de Proxfin publient un positionnement sur la pertinence et le caractère actuel du modèle coopératif dans l accroissement de l inclusion financière. En mars : DID participe au Forum sur le financement de l agriculture en Ouganda. En juin : DID participe au Congrès international des coopératives financières des Caraïbes. CONFÉRENCES DONNÉES AU CANADA ET AILLEURS DANS LE MONDE PAR NOS EXPERTS ET NOS PARTENAIRES En septembre : DID anime un atelier de gestion financière lors du 12 e colloque financier coopératif latino-américain organisé par COLAC. Cet événement réunit 900 participants provenant de 194 organisations et de 20 pays d Amérique latine. Une partenaire de DID participe au 5 e Congrès mondial des agronomes à titre de conférencière. En octobre : Cinq partenaires de DID et représentants de Proxfin partagent leur expérience à titre de conférenciers lors du Sommet international des coopératives. Le Premier Ministre canadien Stephen Harper rencontre la directrice du bureau régional de DID à Dakar et se dit impressionné par l envergure des résultats associés aux interventions de DID en Afrique de l Ouest. DID s associe à ses partenaires coopératifs canadiens SOCODEVI et l Association canadienne des coopératives (ACC) pour publier un ouvrage conjoint intitulé «Les coopératives et les mutuelles canadiennes en développement international : créer de la richesse, réduire la pauvreté et construire un monde meilleur». En novembre, DID réunit à Dakar une soixantaine de partenaires (autorités de régulation et de supervision, associations professionnelles, opérateurs et bailleurs de fonds) lors d un séminaire sur la gouvernance des coopératives financières d Afrique de l Ouest.

12 10 rapport d activités 2012 LES NOUVEAUX MANDATS CONFIÉS À DID EN 2012 Pays Projets Partenaires de financement AFRIQUE AFRIQUE DE L OUEST Conception d un mécanisme de garantie hypothécaire pour les pays associés à l Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) Agence française de développement (AFD) ALGÉRIE Étude sur la microassurance en Algérie Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH BURKINA FASO Gestion du Fonds d appui aux entreprises rurales du Millenium Challenge Account - Burkina Faso Millenium Challenge Account (MCA) Burkina Faso Millenium Challenge Corporation (MCC) OUGANDA Gestion du Centre financier aux entrepreneurs (CFE) d Ouganda Bamboo Finance EFC Uganda Netherlands Development Finance Company (FMO) Société belge d investissement pour les pays en développement (BIO) Triple Jump RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Renforcement des capacités de la Banque centrale du Congo Agence canadienne de développement international (ACDI) SÉNÉGAL Prolongation du projet d appui au Centre de traitement informatisé du Sénégal (CTISN) TANZANIE Élaboration d une politique de microfinance à Zanzibar Bank of Tanzania (BOT) Agence canadienne de développement international (ACDI) ZAMBIE ZAMBIE Appui au CFE de Zambie dans le contexte de la révision de la devise nationale Implantation du système de transactions intercaisses au sein du CFE de Zambie EFC Zambia The Swiss Capacity Building Facility (SCBF) EFC Zambia AMÉRIQUES ET CARAÏBES CARAÏBES ÉQUATEUR Phase II du projet Carib-Cap visant le renforcement des institutions de microfinance de la région Réalisation d une étude de faisabilité et d un plan d affaires en vue de la conversion de la Fondation Espoir en une institution financière supervisée Banque interaméricaine de développement (BID) Caribbean Development Bank (CDB) Commission européenne Fondation Espoir PANAMA Gestion du CFE du Panama Centro Financiero Empresarial de Panamá

13 rapport d activités CONSEIL D ADMINISTRATION PREMIÈRE RANGÉE 1. Danielle Amyot, administratrice et vice-présidente (Caisse Desjardins de La Malbaie) 2. Michel Roy, administrateur et président (Caisse Desjardins du Sud de la Chaudière) 3. Teresa Alvarez, administratrice (Caisse Desjardins Pointe-Platon de Lotbinière) 4. Jacques Lyrette, administrateur externe 5. Mario Simard, administrateur et secrétaire (Caisse populaire Desjardins Mont-Ste-Anne) DEUXIÈME RANGÉE 1. Bernard Decaluwé, administrateur externe (Professeur titulaire, Université Laval) 2. Gaétan Pelletier, administrateur (Caisse Desjardins de l Abitibi-Ouest) 3. Normand de Montigny, administrateur (Caisse Populaire Desjardins des Mille-Iles) 4. Réjean Bellemare, administrateur (Caisse d économie des travailleurs et travailleuses unis) COMITÉ DE DIRECTION PREMIÈRE RANGÉE 1 Michèle Bilodeau, directrice Ressources humaines 2. Anne Gaboury, présidente-directrice générale 3. Josée St-Hilaire, directrice principale Développements DEUXIÈME RANGÉE 1. Jean Bernard Fournier, directeur Affaires institutionnelles et Communications et Adjoint à la direction générale 2. Marisol Quirion, vice-présidente Investissements et Contrats d exploitation 3. Mariza Borges, adjointe à la direction générale en 2012 (Brigitte Pouliot est revenue en janvier 2013 d un congé) 4. Yvon Bernier, vice-président Expertise-conseil Le poste de directeur principal Finances et Administration est maintenant occupé par M. Philippe Warren.

14 12 rapport d activités 2012 ÉTATS FINANCIERS En dollars canadiens ($ CA) ÉTATS DES RÉSULTATS Exercice terminé le 31 décembre 2012 Fonds d administration générale et de projets Fonds d initiatives de partenariat Fonds de développement des ressources humaines Fonds de développement des projets spéciaux TOTAL 2012 TOTAL 2011 PRODUITS ACDI Partenariat $ $ $ $ $ $ ACDI Bilatéral et autres Autres bailleurs de fonds Contribution du Mouvement Desjardins Contributions sous forme de biens et de services rendus Autres revenus $ $ $ $ $ $ CHARGES Programmes $ $ $ $ $ $ Contributions sous forme de biens et de services rendus Directions et services Charges financières Amortissement des immobilisations $ $ $ $ $ $ (Insuffisance) excédent des produits sur les charges avant quote-part des filiales et satellites et variation de la juste valeur des instruments financiers ( ) $ $ (39 544) $ ( ) $ ( ) $ $ Quote-part des résultats des filiales et satellites (40 550) ( ) ( ) Variation de la juste valeur des instruments financiers (7 177) ( ) (Insuffisance) excédent des produits sur les charges ( ) $ $ (39 544) $ ( ) $ ( ) $ $ ÉVOLUTION DES SOLDES DE FONDS Exercice terminé le 31 décembre 2012 Fonds d administration générale et de projets Fonds d initiatives de partenariat Fonds de développement des ressources humaines Fonds de développement des projets spéciaux FONDS CUMULÉS 2012 FONDS CUMULÉS 2011 Solde des fonds au début de l exercice $ $ $ $ $ $ (Insuffisance) excédent des produits sur les charges ( ) (39 544) ( ) ( ) Affectation internes ( ) Écart de conversion ( ) Solde des fonds à la fin de l exercice $ $ $ $ $ $

15 rapport d activités BILAN Au 31 décembre 2012 Fonds d administration générale et de projets Fonds d initiatives de partenariat Fonds de développement des ressources humaines Fonds de développement des projets spéciaux Éliminations TOTAL 2012 TOTAL 2011 ACTIF Actif à court terme Trésorerie $ $ $ $ $ $ $ Avances affectées aux projets en cours Placements temporaires Comptes débiteurs Comptes débiteurs de projets Instruments financiers dérivés Charges payées d avance Soldes interfonds ( ) Total de l actif à court terme ( ) Placements Immobilisations Total de l actif $ $ $ $ ( ) $ $ $ PASSIF ET SOLDE DES FONDS Passif à court terme Comptes créditeurs $ $ $ $ $ $ $ Apports reportés des bailleurs pour les projets en cours Instruments financiers dérivés Ligne de crédit Soldes interfonds ( ) Total du passif à court terme ( ) Ligne de crédit Total du passif $ $ ( ) $ $ $ SOLDE DES FONDS Non grevés d affectation $ $ $ $ $ $ $ Affectations internes ( ) Écart de conversion cumulé ( ) ( ) ( ) Total des fonds Total du passif et des soldes de fonds $ $ $ $ ( ) $ $ $ Pour le Conseil, M. Michel Roy Président du Conseil d administration M. Mario Simard Secrétaire du Conseil d administration

16 14 rapport d activités 2012 AFRIQUE AFRIQUE DE L OUEST Inter-African Conference on the Insurance Market (CIMA) Fédération des Sociétés d Assurances de Droit National Africaines (FANAF) BÉNIN Association nationale des praticiens de la microfinance du Bénin (Consortium ALAFIA) Cellule de surveillance des systèmes financiers décentralisés du ministère de l Économie et des Finances du Bénin Direction de la Promotion de la microfinance du ministère de la Microfinance, de l Emploi des Jeunes et des Femmes du Bénin Fédération des caisses d épargne et de crédit agricole mutuel (FECECAM) BURKINA FASO Association professionnelle des institutions de microfinance du Burkina Faso (APIM-BF) Banque Régionale de Solidarité (BRS) Centre financier aux entrepreneurs (CFE) Confédération des institutions financières (CIF) et ses institutions affiliées Fédération des caisses populaires du Burkina (FCPB) Unité technique d exécution de la stratégie nationale de microfinance BURUNDI Réseau des institutions de microfinance du Burundi (RIM) CAMEROUN Cameroon Co-operative Credit Union League (CAMCCUL) GUINÉE Agence nationale de la microfinance Caisses populaires d épargne et de crédit de Guinée Yètè Mali (CPECG) KENYA African Rural and Agricultural Credit Association (AFRACA) MALI Association professionnelle des institutions de la microfinance du Mali (APIM-Mali) Réseau des caisses d épargne et de crédit Nyèsigiso Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali «Kafo Jiginew» NIGER Mutuelle d épargne et de crédit des femmes (MECREF) OUGANDA EFC Uganda Uganda Gatsby Trust RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Banque centrale du Congo (BCC) SÉNÉGAL Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Sénégal (AP/SFD) LES PARTENAIRES DE DID rapport d activités Direction du ministère de la Famille, de la Sécurité alimentaire, de l Entrepreneuriat féminin et de la Microfinance Direction Règlementation et Supervision des Structures Financières Décentralisées (DRS/SFD) du ministère de l Économie et des Finances Groupement d'intérêt économique - Centre de traitement informatisé (GIE-CTI) Programme d'appui à la lettre sectorielle en microfinance - PA/LPS (Sénégal) Réseau africain de microfinance (AFMIN) Terrafina (Sénégal) UM-PAMECAS TANZANIE Bank of Tanzania (BOT) Dunduliza et ses caisses affiliées (Savings and Credit Cooperative Societies, ou SACCOS) EFC Tanzania Moshi University College of Cooperative and Business Studies (MUCCOBS) TOGO Association professionnelle des institutions de microfinance du Togo (APIM-Togo) Faîtière des unités coopératives d épargne et de crédit du Togo (FUCEC) ZAMBIE PFSL-EFC Zambia AMÉRIQUES ET CARAÏBES BAHAMAS Progressive Consumer Services Ltd. BÉLIZE La Inmaculada Credit Union Ltd. COLOMBIE Coopcentral GRENADE Grenada Public Service Credit Union GUYANE Institute of Private Enterprise Development HAÏTI Association pour la Coopération avec la Micro Entreprise (ACME) Banque de la République d Haïti (BRH) Conseil national des coopératives (CNC) Fédération des caisses populaires haïtiennes Le Levier (Réseau ACOOPECH) Fondespoir Ministère de l Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) Ministère du Commerce et de l Industrie Ministère de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) SOGESOL HONDURAS Federación de Cooperativas de Ahorro y Crédito de Honduras (FACACH) JAMAÏQUE Access Financial Services Ltd. Caribbean Microfinance Alliance (CMFA) COK Sodality Co-operative Credit Union Ltd. COPE Foundation National People s Cooperative Bank St. Catherine Co-operative Credit Union Ltd. St. Thomas Co-operative Credit Union Ltd. PANAMA Centro Financiero Empresarial (CFE) Confederación Latinoamericana de Cooperativas de Ahorro y Crédito (COLAC) PARAGUAY Central de Cooperativas del Área Nacional (CENCOPAN) Cooperativa Universitaria Instituto Nacional del Cooperativismo (INCOOP) PÉROU Federación Nacional de Cooperativas de Ahorro y Crédito del Perú (FENACREP) SURINAME De Schakel Co-operative Credit Union Finatrust Trustbank Ltd. Godo Co-operative Bank Ltd. SAINTE-LUCIE National Farmers & General Workers Co-operative Credit Union Ltd. TRINIDAD Works Credit Union Co-operative Society Ltd. ASIE INDE BASIX PHILIPPINES National Confederation of Co-operatives (NATCCO) SRI LANKA SANASA Development Bank Ltd SANASA Insurance Company Lld (SICL) THAÏLANDE Association of Asian Confederation of Credit Union (ACCU) VIETNAM Central People s Credit Fund (CCF) State Bank of Vietnam Vietnam Association of People s Credit Funds (VAPCF) EUROPE CENTRALE ET DE L EST LITUANIE Lithuanian Central Credit Union (LCCU) RUSSIE Russian Credit Union League (RCUL) PARTE NAIRES DE FINAN- CEMENT Agence canadienne de développement international (ACDI) Agence française de développement (AFD) Banque africaine de développement (BAfD) Banque centrale des États de l Afrique de l ouest (BCEAO) Banque de la République du Burundi/Service Supervision Bancaire et Microfinance/ Cellule Contrôle Permanent de la Microfinance Banque interaméricaine de développement (BID) Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) Banque mondiale BlueOrchard Finance S.A. Caribbean Development Bank (CDB) Commission européenne Confédération des institutions financières (CIF) Déploiements pour le développement démocratique (DDD) Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH Développement solidaire international (DSI) Fondation Espoir Instituto Nacional del Cooperativismo (INCOOP) Lux Development Millenium Challenge Account (MCA) Burkina Faso Millenium Challenge Corporation (MCC) Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec (MRIFCE) Ministry of Finance and Economic Affairs (MOFEA-Zanzibar) Mouvement Desjardins Netherlands Development Finance Company (FMO) Organisation internationale du travail (OIT) par l entremise du Fonds pour l innovation en microassurance PFSL-EFC Zambia Réseau des institutions de microfinance du Burundi (RIM) Swiss Capacity Building Facility (SCBF) U.S. Agency for International Development (USAID) - Haiti Integrated Financing for Value Chains and Enterprises (HiFive) Terrafina Microfinance - Sénégal CONSULTANTS ASSOCIÉS AECOM Agence des Banques Populaires de France pour la Coopération et le Développement (ABPCD) Association professionnelle des institutions financières mutualistes (APIFM) BASIX Cowater International Inc. CRC SOGEMA Déploiements pour le développement démocratique (DDD) Desjardins Sécurité financière (DSF) Développement solidaire international (DSI) Finance & Banking Consultants International (FinBi - Égypte) Financière agricole du Québec Développement international (FADQDI) Groupe MACIF Institut interaméricain de coopération pour l agriculture (IICA) Russian Credit Union League (RCUL) SANASA Development Bank Ltd State Bank of Vietnam Télé-université (TÉLUQ) Université Laval PARTENAIRES D INVESTIS- SEMENT AfricInvest Agence canadienne de développement international (ACDI) Aqroinvest Credit Union Bamboo Finance Banque interaméricaine de développement (BID) Banque africaine de développement (BAfD) Blue Orchard Finance S.A. Central de Cooperativas del Área Nacional (CENCOPAN) Confederación Latinoamericana de Cooperativas de Ahorro y Crédito (COLAC) Crezcamos Cyrano Management Desjardins Groupe d assurances générales (DGAG) Desjardins Sécurité financière (DSF) Desjardins Société financière Deutsche Bank Trust Company Americas Dunduliza Exportation et développement Canada (EDC) FINDEV Fundación Espoir INCOFIN Les employés et clients des Centres financiers aux entrepreneurs (CFE) LOK Capital Microfinance Currency Risk Solutions (MFX Solutions) Netherlands Development Finance Company (FMO) Régime de rentes du Mouvement Desjardins (RRMD) Société belge d investissement pour les pays en développement (BIO) Solidarité Internationale pour le Développement et l'investissement (SIDI) Triple Jump Uganda Gatsby Trust

17 rapport d activités DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DESJARDINS : UNE EXPERTISE SPÉCIALISÉE ET FLEXIBLE Depuis plus de 40 ans, Développement international Desjardins (DID) s emploie à partager avec les pays en développement et en émergence l expérience et l expertise du Mouvement Desjardins. Notre objectif : rendre accessibles aux populations moins favorisées de la planète des services financiers diversifiés, sécuritaires et adaptés à leur réalité. Pionnier dans le déploiement et le développement de la microfinance à travers le monde et comptant sur une équipe de plus de cent employés, DID est aujourd hui un leader mondial dans ce secteur. LES PARTENAIRES DE DID DANS LE MONDE 8,8 MILLIONS DE MEMBRES ET CLIENTS 3041 POINTS DE SERVICE EMPLOYÉS (32,5 % SONT DES FEMMES) 7615 DIRIGEANTS (24,7 % SONT DES FEMMES) ACTIF : 4 MILLIARDS $CA VOLUME D ÉPARGNE : 2,6 MILLIARDS $CA VOLUME DE PRÊTS : 3,2 MILLIARDS $CA CRÉDIT MOYEN : 1086 $CA Proxfin est un réseau international qui regroupe 28 institutions de microfinance et DID. Cette publication a été réalisée avec l appui financier du gouvernement du Canada agissant par l entremise de l Agence canadienne de développement international (ACDI).

p. 2 p. 7 p. 4 Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité qui répond clairement au besoin des membres

p. 2 p. 7 p. 4 Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité qui répond clairement au besoin des membres Vol. 14 N 1 Janvier 2013 Appui technique et investissement en finance de proximité Photo : DID Retour sur l Année internationale des coopératives p. 2 Collecter l épargne au quotidien : un service de proximité

Plus en détail

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ;

Etat des lieux. Des structures plus ou moins formalisées et diverses ; 1 Etat des lieux 2 Qu est-ce que c est? La Microfinance est l offre permanente de services financiers à grande échelle aux populations démunies. La Microfinance est apparue vers les années 1970 en Afrique

Plus en détail

expertise proximité développement investissemen Desjardins artenariat leader en habitat depuis40 ans technologies international

expertise proximité développement investissemen Desjardins artenariat leader en habitat depuis40 ans technologies international expertise proximité développement investissemen artenariat leader Desjardins en habitat lemicrofinance depuis40 ans treprises assurances international nt tion technologies Rapport annuel 2009 Coopérer

Plus en détail

p. 2 p. 4 p. 6 Vol. 14 N 2 Juillet 2013 Transactions intercaisses : un service de plus en plus demandé

p. 2 p. 4 p. 6 Vol. 14 N 2 Juillet 2013 Transactions intercaisses : un service de plus en plus demandé Vol. 14 N 2 Juillet 2013 Appui technique et investissement en finance de proximité Photo : Yves Boily Cueilleur dans un champ de thé en Tanzanie Mettre la microfinance au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol.

MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol. MICHEL BEAUREGARD, M.A.(Admin. Publique), Diplôme d Études Supérieures (Développement International), B.A. Économie, B.A. Espagnol. Adresse : Éducation : Montréal, Québec H2X 3Z3 Tel : (514) 289 1920 Fax

Plus en détail

p. 2 p. 4 p. 6 Vol. 13 N 2 Juillet 2012 Le modèle coopératif en microfinance : plus actuel et pertinent que jamais

p. 2 p. 4 p. 6 Vol. 13 N 2 Juillet 2012 Le modèle coopératif en microfinance : plus actuel et pertinent que jamais Vol. 13 N 2 Juillet 2012 Appui technique et investissement en finance de proximité David MacDonald, DID (Bénin) Le modèle coopératif en microfinance : plus actuel et pertinent que jamais p. 2 Les CFE partenaires

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L

Plus en détail

RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008. agir ensemble. Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada

RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008. agir ensemble. Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada RAPPORT D'ACTIVITÉS 2008 agir ensemble POUR CRÉER L AVENIR Fier de faire partie du plus grand groupe financier coopératif au Canada LE Mouvement DES CAISSES Desjardins : LE PLUS GRAND GROUPE FINANCIER

Plus en détail

Le Mouvement Desjardins:

Le Mouvement Desjardins: Le Mouvement : Coopérer pour créer l avenir Présentation à l occasion du Rendez-vous de l habitation Le 1 er octobre 2012, Laval , de 1900 à aujourd hui 1900-1920 Fondation des premières caisses par Alphonse

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE Depuis le début de ses activités en 1970, Développement international Desjardins (DID) a connu un cheminement très riche, s'adaptant constamment aux besoins de ses partenaires,

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Conférence sur l économie coopérative

Conférence sur l économie coopérative Conférence sur l économie coopérative Bruxelles, Belgique 30 janvier 2013 Bernard Brun, Directeur Relations gouvernementales Mouvement Desjardins Plan de la présentation 1. Contexte 1.1 Contexte québécois

Plus en détail

Documents de travail 1/5

Documents de travail 1/5 Documents de travail 1/5 La prospection des investissements directs étrangers (IDE) Préambule Les organismes de prospection d investissement étranger définissent différemment l investissement direct étranger

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B L objectif visé en lançant ce nouveau produit dénommé Part sociale d investissement de la Confédération des institutions financières de l Afrique de l Ouest (Psi-Cif) ou Part B est de proposer aux membres

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie René AZOKLY/ Président du Fonds International de Garantie Les Fonds de Garantie en Afrique de l'ouest: Particularités,

Plus en détail

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Robert Keating Président de la Financière agricole du Québec - Canada #FinAgri13 55 L agriculture au Canada

Plus en détail

Une histoire d engagement avant tout! 7 418 683-5229

Une histoire d engagement avant tout! 7 418 683-5229 Réalisation et coordination Les communications SOCODEVI Conception graphique Le Borgne Une histoire d engagement avant tout! 850, avenue Ernest-Gagnon, bureau 160 Québec (Québec), Canada G1S 4S2 ( 418

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN > p. 2

LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN > p. 2 & Vol 10 N o 01 Janvier 2009 A p p u i t e c h n i q u e e t i n v e s t i s s e m e n t e n f i n a n c e d e p r o x i m i t é LA PERFORMANCE SOCIALE, AU CŒUR DU TROISIÈME SÉMINAIRE PROXFIN p. 2 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

EXPLORER L ÉCONOMIE COOPÉRATIVE

EXPLORER L ÉCONOMIE COOPÉRATIVE EXPLORER L ÉCONOMIE COOPÉRATIVE RAPPORT 2015 Résumé analytique Antalya, novembre 2015. L Alliance coopérative internationale («l Alliance») lance l Observatoire mondial des coopératives 2015, avec le concours

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail

Programme Hub & Spokes II

Programme Hub & Spokes II Programme Hub & Spokes II Renforcer le développement des capacités commerciales des régions d Afrique, des Caraïbes et du Pacifique Africa, Caribbean and Pacific Group Secretariat Commonwealth Secretariat

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE NOM SANTOS PRENOMS Opportune N. DATE DE NAISSANCE 22-04 1953 ADRESSE BP 1996 Lomé TOGO Téléphone:(228) 22278268 ;(228) 90 11 97 97 /99495582

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES PAYS AU 31 DECEMBRE 2011

RAPPORT D ACTIVITES PAYS AU 31 DECEMBRE 2011 RAPPORT D ACTIVITES PAYS AU 31 DECEMBRE 2011 Contenu du rapport Rappel de la mission d AMSCO Situation du portefeuille AMSCO au 31/12/2011 Illustrations de deux projets AMSCO Bilan des activités du programme

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE.

C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. C EST TOUTE UNE ÉQUIPE D EXPERTS QUI APPUIE VOTRE ENTREPRISE. NOTRE MISSION La mission du Centre financier aux entreprises Desjardins Est de l Ontario est de contribuer à la croissance des entreprises

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé Directrice Générale de NYESIGISO Réseau des Caisses d Épargne et de Crédit du Mali La micro finance dans le cadre de

Plus en détail

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR démocratie égalité équité Coopérer pour crée l avenir Pour un monde + responsable + équitable + durable En faisant affaire

Plus en détail

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/

Conférence organisée par le Laboratoire d ingénierie financière de l Université Laval www.fsa.ulaval.ca/labiful/ MERCI À NOS PARTENAIRES : Fonds Conrad Leblanc Département de finance, assurance et immobilier Chaire RBC en innovations financières Chaire d'assurance et de services financiers L'Industrielle Alliance

Plus en détail

p.6 p.4 p.2 Vol. 12 N 2 Juillet 2011 Des résultats prometteurs pour le programme d actionnariat populaire en Zambie

p.6 p.4 p.2 Vol. 12 N 2 Juillet 2011 Des résultats prometteurs pour le programme d actionnariat populaire en Zambie Vol. 12 N 2 Juillet 2011 Appui technique et investissement en finance de proximité Le modèle coopératif pour contrer certaines dérives de la microfinance p.2 Des résultats prometteurs pour le programme

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable 1 Finance socialement responsable Marguerite Mendell Université Concordia CRISES-HEC

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances

Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Contribution de la Direction de la Monnaie et du Crédit au rapport thématique 2011 du Ministère de l Economie et des Finances Cette contribution porte sur la situation du secteur bancaire et sur les autres

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION

COOPÉRATION EN ÉDUCATION CENTRE INTERNATIONAL D ÉTUDES PÉDAGOGIQUES Au service du français et de l éducation dans le monde COOPÉRATION EN ÉDUCATION Un établissement public pour la coopération internationale en éducation, opérateur

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES Pour vous guider dans un monde de possibilités Tous les investisseurs connaissent l importance de bien choisir leurs placements en fonction de leurs objectifs d

Plus en détail

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement :

Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Réduire les coûts des transferts d argent des migrants et optimiser leur impact sur le développement : Outils et produits financiers pour le Maghreb et la Zone franc RÉSUMÉ EXÉCUTIF Naceur Bourenane Saïd

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme

Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme Le Canada est heureux de répondre à l invitation, contenue au paragraphe 10 de la décision 3/CP.19, de préparer des rapports bisannuels

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes RÉSERVÉ À L USAGE DES COURTIERS Réunir NexGen et Natixis Les conseillers connaissaient la Société financière NexGen pour sa gamme diversifiée d investissements

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada

Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Établir une plateforme de commerce et d investissement en RMB au Canada Résumé et extraits du rapport du Groupe de travail sur les services financiers internationaux de la C.-B. AdvantageBC Centre d affaires

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Dr. El Hadji Guèye / Arianne Wessal Journées béninoises de l évaluation 2-4 Juillet 2012 Cotonou, Bénin Plan 1. Introduction de CLEAR

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Objectifs du colloque

Objectifs du colloque Éducation internationale: d un océan à l autre? Objectifs du colloque Avoir un moment de partage avec le réseau de l éducation du Québec sur: Opportunités de collaboration pan canadiennes Intérêt des membres

Plus en détail

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance

La perspective du secteur privé sur l accès au financement des TPE et des PME en croissance 5 ème RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES POLITIQUES EN FAVEUR DES PME, DE L ENTREPRENARIAT ET DU CAPITAL HUMAIN ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES MICRO ET PETITES ENTREPRISES : RÉSOUDRE LES OBSTACLES FINANCIERS

Plus en détail

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF)

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) 1. MISSION DE FEFISOL Appui financier et technique aux structures en développement ou en consolidation, en Afrique, et qui

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LE FIDA

COUP D ŒIL SUR LE FIDA Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté COUP D ŒIL SUR LE FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

p.2 p.6 p.5 Vol. 10 N 2 Juillet 2010 Deux membres de Proxfin échangent leurs meilleures pratiques

p.2 p.6 p.5 Vol. 10 N 2 Juillet 2010 Deux membres de Proxfin échangent leurs meilleures pratiques Vol. 10 N 2 Juillet 2010 Appui technique et investissement en finance de proximité Délégation vietnamienne en Russie : au centre, on aperçoit M. Tran Quang Khanh (VAPCF) et Jean-Marc Crevier (DID). Proxfin:

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST. Synthèse des conclusions et recommandations SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Synthèse des conclusions et recommandations Bamako les 14-15 et 16 février 2005 Page 1 sur 5 Les 14, 15 et 16 février 2005, a eu lieu à Bamako

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Stratégie Nationale d Inclusion Financière (SNIF)

Stratégie Nationale d Inclusion Financière (SNIF) Banque de la République d Haïti Stratégie Nationale d Inclusion Financière (SNIF) Présenté Par : Antoine Grand Pierre Stratégie Élaborée avec la Collaboration de la Sommet International sur la Finance

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs

Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Accéder à de nouveaux marchés par la diversification des fournisseurs Un programme à la mesure de votre succès! Présenté par : Partenaires majeurs : Partenaire Argent : Partenaire Bronze : Représentant

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014

LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014 LE CAPITAL DE DÉVELOPPEMENT, UN OUTIL ADAPTÉ AU FINANCEMENT DU SECTEUR MANUFACTURIER EN 2014 LE 21 FÉVRIER 2014 1 CONSTATS SUR LES VARIATIONS DES DÉPENSES EN MODERNISATION ET ACQUISITION D ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

REFERENCES PROFESSIONNELLES

REFERENCES PROFESSIONNELLES Expertise Microfinance LOUGA/MONTAGNE NORD, IMMMEUBLE IBRA NDIAYE TEL: 77 569 39 09/77 560 29 54 Mail : ascodevlg@gmail.com /ascodev@orange.sn REFERENCES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES SERVICES DE LA

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail