Emetteur ALIOS FINANCE. Tranche FCFA Taux d intérêt brut annuel 7,45 %

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emetteur ALIOS FINANCE. Tranche 02 2 500 000 000 FCFA Taux d intérêt brut annuel 7,45 %"

Transcription

1 Emetteur Société Anonyme avec Conseil d Administration au Capital de FCFA Siège social : 1, Rue des Carrossiers, Zone 3 04 BP 27 Abidjan 04 ALIOS FINANCE 10 ème programme d émission des Bons des Etablissements Financiers BEFI ALIOS 7,45 % Tranche FCFA Taux d intérêt brut annuel 7,45 % Juin 2012 Septembre 2014 Période de placement indicative : Mai à Juin 2013 Arrangeur / Placeur

2 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES INTRODUCTION PARTIE I : PRESENTATION GENERALE DE L EMETTEUR I/ RENSEIGNEMENTS A CARACTERE GENERAL II/ RENSEIGNEMENTS SUR LE CAPITAL DE L EMETTEUR III/ GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DE L EMETTEUR IV/ GESTION DE TRESORERIE V/ MARCHE DES TITRES ALIOS FINANCE CI PARTIE II : ACTIVITE DE L EMETTEUR I/ HISTORIQUE II/ APPARTENANCE AU GROUPE ALIOS FINANCE III/ ORGANISATION IV/ LE SECTEUR D ACTIVITE V/ STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT PARTIE III : PRESENTATION DE L OPERATION I/ CADRE ET OBJECTIF DE L OPERATION II/ CIBLE ET STRATEGIE DE COMMUNICATION SUR L OPERATION III/ TRIBUNAUX COMPETENTS IV/ TABLEAU D AMORTISSEMENT PARTIE IV : SITUATION FINANCIERE DE L EMETTEUR I/ PRESENTATION DES COMPTES ET COMMENTAIRE EXERCICE II/ EVOLUTION DU RISQUE ET TAUX DE PROVISIONS III/ SYNTHESE DES ETATS FINANCIERS DE 2009 A IV/ SITUATION FINANCIERE A FIN JUIN V/ SITUATION FINANCIERE PREVISIONNELLE 2012 A Note d Information - 2 -

3 INTRODUCTION ALIOS Finance Côte d Ivoire est un Etablissement financier de droit ivoirien, agréé par la Commission Bancaire. Créé depuis 1956, sous le nom juridique de SAFCA (Société Africaine de Crédit Automobile), ALIOS Finance répond au besoin de financement de tous types d équipements, en proposant des produits comme le crédit bail, le crédit d investissement, la location longue durée et le crédit à la consommation. Doté d un capital de de Francs CFA, ALIOS Finance Côte d Ivoire est une filiale du Groupe ALIOS Finance dont sa participation dans le capital s élève à 51,89 %, soit ( de Francs CFA). Le financement actuel de la société est assuré par son capital action, ainsi que d autres sources qui comprennent des effets courts et moyen terme et des emprunts bancaires. Libellés en Francs CFA, ces effets se composent d obligations et de Bons des Etablissements Financiers (BEFI). Ainsi, depuis 1997, ALIOS Finance Côte d Ivoire compte à son actif neuf programmes d émission de BEFI pour un montant cumulé de 50,2 milliards de Francs CFA. Par ailleurs, au vu des retombées positives de ces levées de fonds, ALIOS Finance Côte d Ivoire a décidé d émettre sur le Marché Monétaire de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UMEOA) de nouveaux BEFI sur la base d un programme d émission globale composé de 4 tranches et qui débutera à partir de novembre Pour ce dixième programme, la société a renouvelé sa confiance à la SGI Africaine de Bourse qui sera chargée, sur la base de ses meilleurs efforts, de la structuration et du placement auprès d investisseurs institutionnels résidents de la zone UEMOA. Ce nouveau programme d émission des BEFI vise à lever des ressources pour un montant total n'excédant pas 17,5 milliards de Francs CFA, lesquelles seront utilisées pour financer les opérations générales de crédit et crédit-bail afin d optimiser l adéquation d échéance entre les ressources et les emplois de la société. Ces émissions ont reçu l avis favorable de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO) conformément aux dispositions de son règlement N du 5 juillet Note d Information - 3 -

4 PARTIE I : PRESENTATION GENERALE DE L EMETTEUR I/ RENSEIGNEMENTS A CARACTERE GENERAL Dénomination sociale : SOCIETE AFRICAINE DE CREDIT AUTOMOBILE «SAFCA» Nom commercial ALIOS FINANCE COTE D IVOIRE : le changement du nom commercial a été autorisé par décision du Ministre de l Economie et des Finances en date du 16 octobre Siège social et coordonnées à Abidjan au 1, rue des carrossiers, 04 BP 27 Abidjan 04. Tel : Fax : / 01 Forme juridique et nationalité Société anonyme avec conseil d administration qui est régie par les lois et règlements en vigueur en République de Côte d Ivoire, notamment par l Acte Uniforme du 17 avril 1997 relatif aux Sociétés Commerciales et aux GIE et la législation en vigueur relative aux Etablissements de crédit, ainsi que les présents statuts. Date de constitution et Durée La durée de la société est fixée à quatre vingt dix-neuf années à compter de la date de son immatriculation au Registre de Commerce et du Crédit Mobilier, sauf les cas de dissolution anticipée ou prorogation prévus par l Acte Uniforme et par les statuts. Numéro du registre du commerce RCCI ABJ 1962 B Matricule fiscal et régime fiscal Y Régime du Réel normal Objet social Selon l article 2 des statuts, la Société Africaine de Crédit Automobile (SAFCA) a pour objet : Note d Information - 4 -

5 - de faire par elle-même, pour le compte de tiers ou en participation, toutes opérations de financement des ventes à crédit de tous véhicules automobiles, tracteurs neufs et d occasion, appareils, outillages, installations, matériels automobiles, aériens, ferroviaires, industriels, commerciaux et agricoles et, généralement de tous biens meubles ; - de prendre tout intérêt ou participation, direct ou indirect, par voie de création de sociétés nouvelles, d apport à des sociétés existantes, de fusion, association avec elles, de cession ou de location, soit à des sociétés, soit à toutes autres personnes, de la totalité ou partie de ses droits ; - d acheter, de vendre, de gérer et d exploiter sous toutes leurs formes et notamment par leur mise en location, de matériels automobiles et biens d équipements ou de toute autre nature, et généralement de tous biens meubles, avec ou sans faculté d acquisition par le locataire, soit pour son propre compte, soit pour le compte de tiers, ainsi que toutes opérations de financement et de crédit de nature à permettre ou faciliter la réalisation de l un des objets ci-dessus ; - de créer, d acheter, de vendre, de louer et d exploiter soit pour son compte, soit pour le compte de tiers, en qualité d agents, représentants commissionnaires, concessionnaires ou autrement, de tous immeubles, fonds de commerce, installations, magasins, garages et ateliers de réparation, nécessaires ou utiles aux opérations sociales. Et, de manière générale, toutes opérations immobilières ou mobilières, financières, commerciales, industrielles, jugées nécessaires pour le développement de l un des objets sociaux, ou pouvant se rattacher à tous objets similaires ou connexes. Capital social actuel Le capital social est fixé à la somme de UN MILLIARD DEUX CENT QUATRE VINGT DIX-NEUF MILLIONS CENT SOIXANTE MILLE ( ) FRANCS CFA. L augmentation de capital imposée par la Commission Bancaire ne pose aucun problème à ALIOS Finance en raison de l importance de ses fonds propres. Lieux de consultation des documents juridiques relatifs à l Emetteur Siège social de l Emetteur : 1, rue des Carrossiers, 04 BP 27 ABIDJAN 04 Liste des textes législatifs particuliers applicables à l Emetteur - Statuts - Acte Uniforme relatif aux Sociétés Commerciales et GIE - Législation en vigueur relative aux Etablissements de crédit. Note d Information - 5 -

6 II/ RENSEIGNEMENTS SUR LE CAPITAL DE L EMETTEUR II.1. Historique II. 2. Répartition du capital de la Société Au 31 décembre 2011, La répartition du capital d ALIOS Finance Côte d Ivoire se présente comme suit : Note d Information - 6 -

7 II.3. Renseignements relatifs à l actionnaire ALIOS FINANCE SA Conformément à la répartition du capital ci-dessus mentionnée, il ressort qu ALIOS FINANCE SA détient plus de 51 % dans l actionnariat d ALIOS Finance Côte d Ivoire. En effet, ALIOS FINANCE SA (anciennement HOLDEFI SA) est un groupe financier spécialisé dans le crédit-bail et le financement d actifs. Sa Holding est une société de droit français et ses filiales opérationnelles sont basées en Afrique subsaharienne. Il opère actuellement dans plusieurs pays en Afrique Côte d Ivoire Mali Burkina Faso Sénégal Cameroun Gabon pour les plus anciens et très récemment en Zambie (2009) Tanzanie (2010) et Kenya (2011). D autres sites d opérations sont envisagés à court terme en République Démocratique du Congo (RDC) ainsi que dans les pays anglophones d Afrique de l Ouest. A la clôture de l exercice 2011, ALIOS FINANCE SA a un capital émis de répartit comme suit : Actionnaires Nombre d'actions Valeur Part AFRICINVEST ,01 % FMO ,41 % FINNFUND ,81 % TUNISIE LEASING ,60 % AFH ,06 % Sous-total A ,88 % Groupe CFAO ,27 % Groupe OPTORG ,79 % Gras Savoye ,06 % Sous-total B ,12 % TOTAL ,00 % Le siège social est logé 8 rue de Berri - Paris (France). ALIOS FINANCE SA est enregistrée au registre de commerce de VERSAILLES sous le n 2006 B Note d Information - 7 -

8 III/ GOUVERNEMENT D ENTREPRISE DE L EMETTEUR III.1. Le comité de Direction L implantation du Groupe ALIOS FINANCE en Afrique de l ouest se caractérise par le regroupement de la filiale ALIOS FINANCE Côte d Ivoire et des succursales du Burkina Faso, Mali et Sénégal. Ainsi, le Comité de Direction de ALIOS FINANCE Côte d Ivoire se compose des Directeurs à compétence régionale, des Directeurs à compétence locale, et des Responsables de succursales : Nom Fonction Compétenc e Thierry PAPILLION Directeur Général Régionale Inzan SOUMAHORO Directeur Administratif et Financier Afrique de Régionale l Ouest Sylvain A. YAPO Directeur Juridique Régionale Marie Yolande ATTE Directrice commerciale Pôle Particuliers Régionale Arsène KIEDERE Directeur commercial Pôle Professionnel Local Souleymane SOUMAHORO Responsable Informatique Régionale Vakaba DIABY Responsable des Engagements Régionale Josselin AGONVINON Contrôleur Interne Régionale Monsieur Thierry PAPILLION, Directeur Général depuis 2004, a l ultime responsabilité de définir les choix stratégiques de la société qu il soumet à l approbation du Conseil d Administration. Il assure également l animation quotidienne de la société et supervise de ce fait, toutes les directions fonctionnelles de l entreprise. Monsieur PAPILLION, âgé de 52 ans, est diplômé en finances et gestion des entreprises. Sa carrière commence à la Banque Populaire en tant qu Adjoint du Directeur Régional, puis se poursuit au Crédit Mutuel où il a occupé successivement les fonctions de Directeur d agence puis de Directeur de centre de ressources. Monsieur PAPILLION a servi par la suite au Congo Brazzaville puis au Sénégal au Centre International du Crédit Mutuel, avant de rejoindre la Société Gabonaise du Groupement (SOGACA) où il a exercé pendant 3 ans jusqu en 2004, en qualité de Directeur Général des sociétés SOGACA et SOGABAIL. Il a porté et conduit la restructuration et l évolution de la SAFCA vers sa dimension régionale actuelle, en tant que Directeur Général depuis Le Directeur Administratif et Financier d ALIOS FINANCE Afrique de l Ouest est le Responsable directe des services comptables et financiers de l ensemble des sociétés et succursales d Afrique de l Ouest. Il veille à ce titre et entre autres, à l adéquation des ressources avec les emplois de la société et centralise la gestion administrative et financière. Diplômé de l'ecole Supérieure de Commerce d'abidjan (ESCA), Monsieur Soumahoro, 50 ans, a exercé pendant 13 années dans le domaine de l'audit comptable financier au cabinet international Deloitte & Touche, niveau Directeur de missions. Cette carrière a été ponctuée par de nombreux stages récurrents, de longues et moyennes durées au Luxembourg, en France, en Afrique du Sud et au Nigéria. Il a rejoint SAFCA-SAFBAIL en 2000, où il a occupé successivement les fonctions de Directeur Administratif et Financier, puis de Directeur Général Adjoint de 2004 à Depuis la récente évolution de la structure, Monsieur Soumahoro occupe en ce moment les fonctions de Directeur Administratif et Financier de ALIOS FINANCE Afrique de l Ouest. Note d Information - 8 -

9 Le Contrôleur interne : Après une Maîtrise en Sciences et Techniques Comptables et Financiers (MSTCF) complétée par des Unités de Valeur additionnelles du DSCG (Expertise comptable), Monsieur Josselin AGONVINON a intégré le Cabinet d audit et d expertise comptable, ECR International (représentant de CONSTANTIN ASSOCIES FRANCE en Côte d Ivoire). Pendant quatre ans, d abord en tant qu auditeur débutant puis Chef de mission, il a effectué diverses missions d audit et de contrôle (contrôle des comptes, revue des procédures, apurement de comptes, diagnostic d entreprise ) dans plusieurs secteurs d activité (banques, assurances, manutention, industries et services, projets de développement financés par les Nations Unies ). Il a ensuite rejoint, depuis avril 2008, ALIOS FINANCE Côte d Ivoire en tant que Contrôleur interne Afrique de l Ouest. Le Contrôleur interne s occupe essentiellement de la revue indépendante du dispositif de contrôle interne de l établissement financier. Il est rattaché hiérarchiquement au Directeur Général de l entreprise et fonctionnellement à l Auditeur interne Groupe basé à Tunis. Les principales missions du Contrôleur interne sont détaillées comme suit : o Audit du dispositif de gestion des risques de l établissement, en appréciant son adéquation avec les normes règlementaires et du Groupe, et son efficacité. o Investigations sur demande de l Auditeur interne du Groupe ou de la Direction Générale. A ce titre, il réalise plusieurs types de mission couvrant tous les métiers de l entreprise et de ses succursales d Afrique de l Ouest (Mali, Burkina Faso, Sénégal) : o Audit financier : auditer les procédures de comptabilisation et de reporting incluant les engagements, les autorisations et les transactions de flux de trésorerie. L objectif des contrôles de la comptabilité est de protéger les actifs et de s assurer de l adéquation des écritures comptables. o Audit opérationnel : contrôler l information opérationnelle et les moyens utilisés afin d identifier, mesurer, classer et reporter ladite information. Réviser les moyens de sauvegarde des actifs, fournir les analyses et les évaluations des résultats opérationnels en comparaison avec les objectifs, les plans et les procédures de l établissement. o Audit conformité : déterminer le degré d adhésion aux lois et procédures. o Audit d investigation : évaluer les éventuelles pertes, fraudes et/ou abus. En outre, il effectue un suivi de la mise en place des recommandations et dresse un bilan de l ensemble de ses activités au Comité d Audit au moins deux fois par an. Le Service Informatique assure le traitement des opérations selon des normes rigoureuses de sécurité garantissant la fiabilité des états qui servent de support à la gestion quotidienne de la société. Ce service est directement rattaché à la Direction Informatique du Groupe basée à Tunis et est assuré par Monsieur Souleymane SOUMAHORO. Les Services Juridique et de Recouvrement - Contentieux s occupent essentiellement de la gestion des créances contentieuses, du recouvrement des impayés et de la veille juridique relative à l évolution des textes régissant l activité de l entreprise. Ce Département est placé sous la responsabilité de Monsieur Sylvain YAPO Note d Information - 9 -

10 La Directrice Pôle Particuliers : Assure l animation commerciale des crédits aux particuliers, à la tête d un service dont l organisation a été détachée du pôle Entreprise en raison de sa spécificité d approche. Le Directeur Pôle Professionnel : Assure l animation commerciale des crédits aux Entreprises, sur le cœur de métier (Crédit-bail, Crédit Classique, LLD) Le Responsable Régional des Engagements : De création récente, (2 ans) dans le but de renforcer l analyse des dossier crédit en terme de risque sectoriel notamment, le Responsable des Engagements est techniquement rattaché au Directeur des Engagement du Groupe et donne une appréciation indépendante au Comité de crédit dont il n est pas membre. Les Directeurs de succursales assurent la gestion quotidienne de leur structure, sous la supervision du Directeur Général et avec l appui des responsables techniques basés au siège d Abidjan. Ils ont notamment la responsabilité de réaliser les objectifs commerciaux de la succursales. III.2. Le Conseil d Administration Le Conseil d Administration comprend, conformément à l article 13 des statuts de la société, trois membres au moins et douze au plus. Le Conseil d Administration de ALIOS Finance Côte d Ivoire est composé de dix membres listés ci-après au 30 Juin 2012 : QUALITE AU SEIN DU CA IDENTITE REPRESENTE PAR FONCTION Validité du mandat Président M. VALK JAN Albert Lui-même Directeur Général Groupe ALIOS FINANCE 2012 Administrateur M. de LAPLAGNOLLE Ex-Président du Conseil à la Lui-même Philippe retraite 2012 Administrateur M. PAPILLION Thierry Lui-même Directeur Général ALIOS Finance Afrique de l ouest 2012 Administrateur SOCIDA Mme KOESTLER DGA de SOCIDA 2015 Administrateur AMSA Assurance M. ZIRIGA DG de AMSA 2015 Administrateur MANUTENTION AFRICAINE M. DARRIET DG de MANUTANTION 2014 Administrateur SDACI (Ex Peyrissac) M. JORANT Jean William DG de PERYSSAC 2013 Administrateur ALIOS FINANCE SA M. VALK Jan Albert Président du Groupe ALIOS FINANCE SA 2016 Administrateur CFAO Côte d Ivoire M. DESGARDINS Fabrice PDG de CFAO Côte d Ivoire 2017 III.3. La charte de l audit interne ALIOS Finance conçoit l Audit Interne comme étant une activité indépendante et objective qui donne à l organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer et contribue à créer de la valeur ajoutée. Note d Information

11 Il aide l organisation à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle et de gouvernement d entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité. Le responsable de l audit interne reporte directement au Président du Comité d Audit qui est le Directeur Général du Groupe, au Responsable de l Audit Interne du Groupe et à la Direction Générale. Les principales missions de l auditeur interne sont détaillées comme suit : l Audit du dispositif de gestion des risques de l établissement, en appréciant son adéquation avec les normes règlementaires et du Groupe, et son efficacité. mener des investigations sur demande de l auditeur du Groupe ou de la Direction Générale de la filiale. L activité d Audit Interne est détaillée comme suit par type d Audit : Audit financier : auditer les procédures de comptabilisation et de reporting incluant les engagements, les autorisations et les transactions de flux de trésorerie. L objectif des contrôles de la comptabilité est de protéger les actifs et de s assurer de l adéquation des écritures comptables. Audit opérationnel: revoir l information opérationnelle et les moyens utilisés afin d identifier, mesurer, classer et reporter la dite information. Revoir les moyens de sauvegarde des actifs, fournir les analyses et les évaluations des résultants opérationnels en comparaison avec les objectifs, les plans et les procédures de l établissement. Audit conformité: déterminer le degré d adhésion aux Lois et procédures. Audit d investigation: évaluer d éventuelles pertes, fraudes ou/et abus. Suivi de la mise en place des recommandations. III.4. Les Organes de contrôle des comptes Les comptes consolidés SAFCA font l objet de rapports établis par les Commissaires aux comptes titulaires suivants : Cabinet ERNST & YOUNG 5, avenue Marchand 01 BP 2715 Abidjan 01 SIGECO 01 BP 1328 Abidjan 01 23, avenue Chardy Nomination* 20 février 1985 * Date de l Assemblée générale des actionnaires Dernier renouvellement Echéance : AG statuant sur les comptes de : 29 juin mai juin Note d Information

12 IV/ GESTION DE TRESORERIE Au 31 décembre 2011, la structure de l endettement se présente comme suit : 31/12/2011 AUGMEN- TATION REMBOUR- SEMENT 30/06/2012 % Refinancement BCEAO % Divers découverts bancaires % LIGNES SPOTS % CMT % EMPRUNT OBLIGATAIRE % Bons des Établissement Financiers % TOTAL % Les CMT comprennent à hauteur de millions des emprunts contractés auprès d organismes internationaux : FMO (Hollande), BIO de Belgique et de Proparco. La gestion des ressources et de la liquidité d ALIOS Finance Côte d Ivoire procède d une volonté de supporter la croissance du portefeuille de prêts par des ressources stables. Cette volonté se manifeste d abord dans la politique de capital qui vise un renforcement des fonds propres. Consciente en effet des contraintes inhérentes au système bancaire, le Conseil d Administration a régulièrement augmenté au fil des années le niveau des fonds propres dans le double souci de pouvoir financer des emplois à moyen et long terme et de construire un matelas de réserves pour risques divers (près de FCFA 7 milliards de fonds propres dédiés au financement des emplois au 31/12/2011). Cette volonté se manifeste aussi par la recherche de ressources bancaires à échéances fixes. Elles comprennent les refinancements obtenus auprès des banques de la place sous forme de crédits moyens termes (36 mois) et de lignes spot dont les échéances s échelonnent de 1 à 6 mois. Les découverts bancaires complètent la panoplie des ressources disponibles et sont utilisés en régulation de la liquidité de la société. Ils évoluent en fonction des tombées mensuelles et des nouveaux prêts, et ce, dans la limite des montants autorisés. Cette volonté se manifeste enfin par le souci de diversifier les ressources de financement et d explorer de nouvelles voies qui permettent une meilleure sécurisation du risque de transformation, son premier emprunt obligataire en 2005, l émission de Bons des Etablissements Financiers, s inscrivant également dans cette démarche. Les conventions de refinancement signées avec FMO en 2007, PROPARCO en 2009, puis avec BIO en 2010 viennent renforcer les sources de financement de la société, notamment en ressources moyen terme. Note d Information

13 V/ MARCHE DES TITRES ALIOS FINANCE CI V.1. Marché Monétaire Depuis 1997, ALIOS Finance compte à son actif huit programmes d émission de BEFI dont l encours au 31 décembre 2011 se fixe à millions FCFA. Au cours des trois dernières années, l encours moyen des BEFI se situe millions Fcfa et devrait atteindre les millions en fin Pour rappel, au titre de l année 2010, ALIOS Finance avait obtenu l avis favorable de l institut d émission de la BCEAO pour un programme d émission d un montant global de FCFA 13 milliards à collecter totalement ou partiellement en plusieurs tranches d émission, en fonction des besoins. La crise ivoirienne n a malheureusement pas permis de lever ces fonds sur Toujours au titre du Marché monétaire, ALIOS Finance a levé pour un montant moyen de millions en 2011 au guichet court terme de la BCEAO. Après la crise ivoirienne qui n a pas permis le renouvellement de cet instrument, 2012 devrait réouvrir cette possibilité de refinancement de l activité qui devrait se hisser à un niveau moyen de millions. V.2. Marché Financier Obligations ALIOS Finance Côte d Ivoire compte à son actif quatre émissions d emprunts obligataires, dont la dernière mise en place en décembre 2011 pour un montant global de millions Fcfa. Suite à l autorisation de la dernière Assemblé Générale, une nouvelle émission devrait être mise en place avant la fin décembre 2012 pour millions Fcfa. Actions Symbole : SAFC Valeur nominale (FCFA) : Nombre de titres : Cours plus haut 2011 (FCFA) : FCFA Cours plus bas 2011 (FCFA) : FCFA Cours de référence à fin juin 2012 (FCFA) : Capitalisation boursière à fin juin 2012 (FCFA) : Exercice Dividende Bénéfice par action Note d Information

14 Le cours du titre ALIOS FINANCE CI a été impacté négativement, comme la plupart des valeurs de la BRVM, par la situation de crise financière internationale à partir du troisième trimestre 2008 et par la situation de crise postélectorale à partir décembre Note d Information

15 I/ HISTORIQUE PARTIE II : ACTIVITE DE L EMETTEUR ALIOS Finance Côte d Ivoire, à l origine SAFCA, fut une émanation du Groupe «Diffusion Industrielle et Automobile par le Crédit «(DIAC), filiale du Groupe Renault qui, à travers Renault Crédit International, en était l actionnaire de référence. Ce dernier fut rejoint au début des années soixante par d autres concessionnaires et importateurs de véhicules automobiles pour former un noyau dur d actionnaires. L actionnariat a subi par la suite peu de changements jusqu au retrait partiel en 1992 de Renault Crédit International pour des raisons de restructuration du Groupe Renault. Les parts de Renault Crédit International furent pour la plupart rachetées par d autres actionnaires dont notamment le Groupe CFAO qui devint par la suite l actionnaire de référence d ALIOS Finance Côte d Ivoire. Sous l impulsion des concessionnaires qui opéraient dans plusieurs pays africains, il fut crée en 1976 à Paris, le Groupement d Intérêt Economique pour favoriser le Développement du Crédit Automobile (le GIEFCA) auquel il fut assigné l objectif de fédérer un groupe de sociétés de financement de ventes à crédit et de crédit bail en Afrique. Outre ALIOS Finance Côte d Ivoire, le GIEFCA regroupe ainsi des sociétés au Cameroun, Gabon, Mali, Burkina Faso. Le GIEFCA apporte à toutes ces sociétés une assistance technique dans les domaines des politiques de crédit, de créances en souffrance et de constitutions de provisions. Cette assistance technique couvre également la mise en place d un système commun d information. Afin de lui permettre de mener à bien sa mission, le GIEFCA fut doté en 1992 d un capital de 20 millions de francs reparti entre les sociétés membres du groupement. ALIOS Finance Côte d Ivoire, qui était alors la plus importante unité du groupement en détient 49,5 %. Suite à une fusion absorption opérée avec la SAFBAIL en juin 2002, Le capital d ALIOS Finance Côte d Ivoire s est établi à FCFA divisé en actions nominatives de FCFA chacune. Enfin, la dernière restructuration de l actionnariat de la société a été approuvée par le Ministre de l Economie et des Finances par Arrêté en date du 9 février 2006, autorisant HOLDEFI (devenu ALIOS Finance SA) jusqu ici actionnaire à hauteur de 11,86 %, à acquérir auprès des sociétés PEYRISSAC, CFAO et Renault Crédit International 32,98 % du capital. Cette opération a permis de renforcer la présence d ALIOS Finance SA qui est devenu l actionnaire de référence de ALIOS Finance Côte d Ivoire (dont elle détient maintenant %) et des sociétés sœurs de celleci, en Afrique de l ouest et centrale ainsi qu en Zambie (cette dernière a été ouverte en 2008) suivi de la Tanzanie en Cette organisation s est faite à la suite du triplement du capital de la holding réservé aux nouveaux actionnaires représentés par un consortium d investisseurs, composés par AFRICINVEST, FMO, FINNFUND, Tunisie Leasing et Africa Financial Holdings. Note d Information

16 II/ APPARTENANCE AU GROUPE ALIOS FINANCE ALIOS FINANCE SA devient l actionnaire de référence d ALIOS Finance Côte d Ivoire à l issue de l opération de rachat des actions des sociétés PEYRISSAC, CFAO et Renault Crédit International. Sa participation dans le capital de sa société fille se fixe à 51,89 %, soit actions pour une valeur nominale de FCFA 674 millions. Le groupe ALIOS FINANCE est actif dans le domaine du crédit-bail, des prêts, de la Location Longue Durée et du crédit de consommation en Afrique subsaharienne, plus particulièrement dans six pays en Afrique de l ouest et Afrique Centrale : - Côte d Ivoire : création de la SAFCA (Société Africaine de Crédit Automobile) en Cameroun : création de la SOCCA (Société Camerounaise de Crédit Automobile) en Gabon : création de la SOGACA (Société Gabonaise de Crédit Automobile) en Mali : création de la SOMAFI (Société Malienne de Financement) en Burkina Faso : création de la SOBFI (Société Burkinabé de Financement) en Sénégal : création d une succursale en 2006 qui est rattachée à la filiale de Côte d Ivoire. Bien que les raisons sociales d origine de chaque entité restent inchangées, les transactions se font maintenant toutes sous le nom ALIOS FINANCE qui est l empreinte commerciale du Groupe. Le changement de nom a été une réussite auprès de la clientèle qui est composée des PME, particuliers salariés et de multinationales. Suite au changement d actionnaires du Groupe ALIOS FINANCE intervenu en 2006, un travail de restructuration des filiales a été mis en œuvre ; ce qui devrait aboutir à la constitution de trois ensembles régionaux : Côte d Ivoire, Cameroun et Gabon. En Afrique de l Ouest, cette restructuration est déjà achevée avec le rattachement aux succursales locales, des petites filiales du Mali et Burkina Faso, complété par la succursale du Sénégal, avec la filiale de la Côte d Ivoire. Cet ensemble fonctionne sous le nom commercial, ALIOS Finance Afrique de l ouest. Le groupe ALIOS FINANCE, par cette nouvelle physionomie, entend dynamiser son circuit commercial dans l optique de se positionner en leader incontesté du Créditbail en Afrique sub Saharienne. III/ ORGANISATION Le Pôle Afrique de l Ouest est composé d ALIOS Finance Côte d Ivoire, qui inclut les 3 entités présentées ci-après : Siège Dénomination juridique Agrément obtenu de la BCEAO Démarrage effectif des activités Sénégal Succursale du Sénégal Juillet 2006 Août 2006 Burkina Succursale du Burkina Juillet 2007 septembre 2007 Mali Succursale du Mali décembre 2007 avril 2008 Note d Information

17 ALIOS Finance Sénégal, créée en 2006, propose des solutions de financement telles que le Crédit-bail, la Location Longue Durée, le Crédit d'investissement et le Crédit à la consommation. ALIOS Finance Mali, succursale de ALIOS Finance Côte d Ivoire depuis 2007 et créée en 1997 sous le nom de SOMAFI, propose des solutions de financement tels que le crédit-bail, la Location Longue Durée et le Crédit d'investissement. ALIOS Finance Burkina Faso, succursale d'alios Finance Côte d'ivoire depuis en 2007et créée en 1997 sous le nom de SOBFI, propose des solutions de financement tels que le crédit-bail (pour les entreprises), la Location avec Option Achat (pour les particuliers ), ALIZE (Financement + Assurance mensualisée), la Location Longue Durée, et le Crédit d'investissement. Le Pôle Afrique de l Ouest est structuré autour d un effectif global de 73 personnes, réparti comme suit : Côte d Ivoire 53 Sénégal 14 Mali 6 Burkina 5 TOTAL 78 L organisation des ressources humaines du Groupe ALIOS FINANCE Afrique de l Ouest se caractérise par la séparation des fonctions à compétence régionale, de celles à compétence locale. L organigramme du Groupe ALIOS Finance Afrique de l Ouest est présenté ci-après : Administrateur, Directeur Général Directeur Administratif et Financier Afrique de l Ouest Directeur du Développement Commercial Afrique de l Ouest Directeurs Commerciaux par pays Directeur Juridique Responsable Informatique Responsable Régional des Engagements Contrôleur Interne Note d Information

18 IV/ LE SECTEUR D ACTIVITE ALIOS Finance Afrique de l ouest est un établissement financier spécialisé dans le domaine du crédit-bail, des prêts, de la Location Longue Durée et du crédit de consommation en Afrique de l ouest. ALIOS Finance A.O reste le leader de la zone UEMOA en matière de crédit-bail. Ses principaux concurrents, notamment les établissements bancaires, exercent cette activité à titre accessoire à leur métier de banquier, d où l avantage concurrentiel d ALIOS Finance, nettement plus spécialisée que les banques sur le créneau du crédit-bail et de ses dérivées, telle que la Location Longue Durée. Cet avantage est surtout remarquable au niveau des prestations après vente et notamment en termes de réactivité, de personnalisation et de proximité. Dans la zone UEMOA, les principaux marchés sont ceux de la Côte d Ivoire et du Sénégal, où le potentiel de croissance est plus élevé, plus particulièrement en Côte d Ivoire avec la relative amélioration de l environnement socio-politique. En l absence de statistiques sur le marché du Crédit-bail en Afrique de l ouest, ALIOS Finance estime sa part de marché à 1/3 en Côte d Ivoire (à égalité avec une banque de la place) mais devrait occuper seule la 1 ère place dans la Zone UEMOA avec près de 50 % de part de marché. V/ STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT La stratégie d ALIOS Finance s inscrit dans la même dynamique de développement soumise puis approuvée par les autorités de tutelle depuis le début 2007, à savoir : une croissance géographique axée sur la création de succursales dans la quasi-totalité des pays de l UEMOA, à travers des structures locales de 5 à 20 personnes selon les pays. Cette opération s appuie sur le principe de l Agrément unique en vigueur au sein de cette organisation sous-régionale ; le développement du Crédit-bail, à travers une politique commerciale plus dynamique autour de produits innovants dérivés du Crédit-bail, telle que la Location Longue Durée (LLD) et la Location immobilière à moyen terme. L objectif visé est de consolider de manière plus significative les positions actuelles de leader et de société de référence en matière de crédit-bail dans la Zone UEMOA. Cette ambition rejoint pleinement celle du Groupe ALIOS FINANCE au niveau de l Afrique sub-saharienne ; le développement d une gamme de produits de proximité destinés aux particuliers des classes moyennes ; Un renforcement qualitatif en ressources humaines afin de porter ces nouvelles ambitions enfin, au plan du refinancement, un objectif clairement affiché de rallonger la durée moyenne des ressources dans le but d une amélioration significative du risque de transformation et du maintien du ratio de liquidité Note d Information

19 PARTIE III : PRESENTATION DE L OPERATION I/ CADRE ET OBJECTIF DE L OPERATION Aux fins du présent Programme, les termes et expressions commençant par une majuscule, qu ils soient utilisés au singulier ou au pluriel, auront le sens résultant des définitions ci-dessous, sauf lorsque le contexte impose un sens différent. "Date d'echéance" signifie pour tout BEFI, la date à laquelle ledit BEFI est stipulé remboursable ; ladite date ne pouvant excéder la durée du Programme. Si cette date correspond à un jour qui n'est pas un jour ouvrable, elle sera reportée le jour ouvrable suivant. "Date d'emission" signifie pour tout BEFI, la date d'émission dudit BEFI. "Emission" signifie toute émission par l'emetteur d'une série de BEFI comportant la même Date d'emission, la même Date d'echéance, le même Prix d'emission et le même taux d'intérêt. "Encours" signifie pour le Programme BEFI , l ensemble des ressources levées et non remboursées, calculé à un moment donné. A aucun moment de la période du programme, l encours en BEFI ne devra dépasser le plus élevé des deux niveaux suivants : - 50 % de la fraction de leurs emplois ayant moins de deux ans à courir ; - 25 % de l encours de leurs emplois. Aux effets du présent paragraphe, ALIOS Finance s engage à respecter scrupuleusement ces limites qui répondent à des contraintes aussi bien règlementaires que budgétaires. "Jour Ouvré" signifie tout jour où les institutions bancaires sont ouvertes à Abidjan. "Prix d Emission" signifie pour tout BEFI, la valeur nominale dudit BEFI. Etant convenu des définitions susmentionnées, le nouveau programme d émission se présente comme suit : Note d Information

20 Table des caractéristiques Emetteur : ALIOS Finance Côte d Ivoire Nature des titres : Bons des Etablissements Financiers (BEFI). Forme des titres : Dématérialisés tenu en compte auprès des Teneurs de Comptes / Conservateurs agréés de la zone UEMOA Objet de l émission : Les ressources collectées dans le cadre de cette émission seront utilisées pour financer les opérations générales de crédit et crédit bail afin d optimiser l adéquation d échéance entre les ressources et les emplois de la société. Arrangeur/Chef de File : Teneur de Compte (Dépositaire) SGI AFRICAINE DE BOURSE : SGI AFRICAINE DE BOURSE, Société de Gestion et d Intermédiation agréée par le CREPMF. Agent Domiciliataire : SGI AFRICAINE DE BOURSE (Groupe Attijariwafa bank) Montant du programme : 17,75 milliards de Francs CFA Durée du Programme : La durée du Programme courra à compter de la date de la première émission des BEFI. Elle couvrira la période du 30 octobre 2012 au 30 octobre 2013, soit 12 mois. Valeur Nominale : de Francs CFA Prix d Emission : de Francs CFA Date de jouissance : La date de jouissance des BEFI sera le premier jour ouvré après la clôture de la période de souscription. Taux facial 7,45 % Taux net 6,11 % (pour les investisseurs résidents en Côte d Ivoire) Paiement des Intérêts : Trimestriel. Le premier coupon sera versé la veille ouvrée du 90 ème Remboursement capital du Règlement des échéances de capital et des intérêts jour à compté de la date de jouissance. : Trimestriel avec un trimestre de différé, par amortissements constants du capital. La première échéance de remboursement sera versée la veille ouvrée du 180 ème jour à compté de la date de jouissance. : Les paiements seront effectués en francs CFA par virement au crédit des comptes bancaires des Teneurs de Comptes / Conservateurs agréés de la zone UEMOA des différents souscripteurs. Si une date d échéance n est pas un jour ouvré, elle sera reportée au jour ouvré suivant. Note d Information

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA Présenté par Mame Marie Sow SAKHO SEMINAIRE CONSUMAF 4,5 et 6 décembre 2006 1 SOMMAIRE CONTEXTE MARCHE DES TITRES PUBLICS : OBJECTIFS VISES LES DIFFERENTS TITRES

Plus en détail

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1»

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

SOMMAIRE. Bulletin de souscription

SOMMAIRE. Bulletin de souscription SOMMAIRE Flash-emprunt subordonné «Tunisie Leasing 2011-2» Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 1.1. Responsables de la note d opération 1.2. Attestation des responsables de la note d opération

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF Chapitre I : Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Section I : Dispositions générales Article 264 : Les dispositions du présent chapitre

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

BANQUE NATIONALE AGRICOLE

BANQUE NATIONALE AGRICOLE BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société Anonyme au capital de 100 000 000 dinars divisé en 20 000 000 actions de nominal 5* dinars entièrement libérées Siège social : Rue Hedi Nouira 1001 Tunis Registre du Commerce

Plus en détail

BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013

BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013 BANK OF AFRICA-NIGER. BANK OF AFRICA-NIGER ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DES ACTIONNAIRES DU 16 AVRIL 2013 Le Conseil d Administration prie les actionnaires de la BANK OF AFRICA NIGER (BOA-NIGER) de bien vouloir

Plus en détail

DOCUMENTATION FINANCIERE

DOCUMENTATION FINANCIERE DOCUMENTATION FINANCIERE Relative à un Programme de Certificats de Dépôt d un plafond de 1 200 M et à un Programme de Bons à Moyen Terme Négociables d un plafond de 800 M établis au nom de la Banque Courtois

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST

UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST DISPOSITIF PRUDENTIEL APPLICABLE AUX BANQUES ET AUX ETABLISSEMENTS FINANCIERS DE L UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UMOA)

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FIP ECUREUIL 6 Fonds d Investissement de Proximité Agréé par l Autorité des Marchés Financier (Article L. 214-41-1 du code monétaire et financier) NOTICE D INFORMATION I - Présentation succincte 1 - AVERTISSEMENT

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. 1. Description du programme d émission 3 2. Description de l Émetteur 6 3. Certification des informations fournies 10 Annexes 11

TABLE DES MATIERES. 1. Description du programme d émission 3 2. Description de l Émetteur 6 3. Certification des informations fournies 10 Annexes 11 TABLE DES MATIERES 1. Description du programme d émission 3 2. Description de l Émetteur 6 3. Certification des informations fournies 10 Annexes 11 2 1 DESCRIPTION DU PROGRAMME D EMISSION Article D. 213-9,

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3633 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 225 17 décembre 2010 S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013)

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013) Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2008 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2008 3 Analyse des activités 4 Analyse des comptes de résultats 5 Finance et trésorerie 7 Comptes consolidés

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS La BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE publie ci dessous ses indicateurs d activité relatifs

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

Groupe Monceau Fleurs

Groupe Monceau Fleurs Groupe Monceau Fleurs Ce communiqué de presse ne peut pas être publié, distribué ou transmis directement ou indirectement aux Etats-Unis d'amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Succès des augmentations

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN 2014 Société anonyme au capital de 220 000 000 Siège social : 6 avenue de Provence 75452 PARIS Cedex 9 480 618 800 RCS Paris RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTES SEMESTRIELS CLOS AU 30 JUIN

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser Les entreprises d'assurance et de réassurance se caractérisent par : Une inversion du cycle de production : Le prix de vente, la prime est encaissé immédiatement alors que la prestation et le règlement

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER

PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER PROCEDURE D AGREMENT EN QUALITE DE BANQUE ET ETABLISSEMENT FINANCIER PREFACE Dans le cadre de la mise en œuvre et du renforcement de la politique d'intégration sous-regionale, le Conseil des Ministres

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER JANVIER 2012, SUSCEPTIBLE D ÊTRE PORTÉ À 330,6 MILLIONS D EUROS.

SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER JANVIER 2012, SUSCEPTIBLE D ÊTRE PORTÉ À 330,6 MILLIONS D EUROS. Société anonyme au capital de 12.000.000 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Évêque, 75 008 Paris 342 376 332 RCS Paris SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail