Réunion des Délégués du Personnel Du 21 juin 2012 CGT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion des Délégués du Personnel Du 21 juin 2012 CGT"

Transcription

1 Réunion des Délégués du Personnel Du 21 juin 2012 CGT QUESTION 1 : SMP ET AGENTS GDD Concernant votre réponse à notre question 3 du mois dernier, pouvons-nous considérer que les agents issus de la GDD, qui d un commun accord avec leur ELD, gèrent actuellement un portefeuille SMP, ont réalisé la formation «cursus portefeuille SMP»? Réponse. 1 : Comme cela figurait dans la note stratégique 2012 dans son point 5, 100 agents issus de l indemnisation prendront en charge un portefeuille de 20 DE. Les formations relatives à cette action prioritaire ont commencé ce mois-ci. Les agents GDD qui avaient déjà pris un portefeuille de DE en suivi seront inscrits prioritairement par les ELD à ces formations soit sur la session de juin soit sur la session de novembre. QUESTION 2 : PLAGES CONTRAINTES A LA JOURNEE La CGT rebondit sur votre réponse faite à la question 4 du mois de mai. En effet, il s avère que sur le site de Lunel, ce type de situation est systématique, et ce malgré l alerte faite par notre organisation syndicale, le mois dernier. La CGT s interroge et demande à la Direction Régionale, si un rappel a bien été fait aux ELD et si des pistes de travail ont bien été menées sur l élaboration des plannings. Réponse. 2 : Comme cela a déjà été indiqué, l accord OATT n exclut pas une telle planification en cas de circonstances particulières. Un message sera fait pour rappeler l esprit du texte et étudier avec les ELD rencontrant des difficultés lors de l élaboration des plannings des pistes de travail. Concernant la situation évoquée dans la question, un point a été réalisé avec le DT de l Hérault et l agence concernée. Il est arrivé que des réajustements de planning aient été nécessaires du fait d absences non prévues et l ELD s efforce de trouver des solutions afin de permettre l accueil du public. La question a été évoquée en réunion de service le 7 juin et l ELD s efforce de rechercher des solutions. QUESTION 3 : PAUSE A L ACCUEIL Suite à votre réponse à notre question 15 du mois dernier, la CGT constate que dans de nombreuses agences, les agents positionnés à l accueil ont des difficultés pour prendre leur pause. Etant donné que notre proposition de «pause identifiée au planning» ne vous convient pas, nous demandons que dans la mesure où l agent ne peut pas être remplacé par un collègue, pour prendre sa pause, qu il soit remplacé par le manager accueil? DP du 21 juin /56

2 Réponse. 3 : Il appartient aux ELD de s assurer que les agents positionnés à l accueil puissent prendre une pause. Dans la majorité des cas, des dispositions sont prises afin que les agents puissent bénéficier d une pause par le remplacement ponctuel d un autre agent. Cette disposition relève du manager d accueil qui, s il ne peut mobiliser un agent, s assure que les agents d accueil peuvent prendre leur pause. QUESTION 4 : HEURE DE RECUPERATION A 60 ANS a/ Est-ce que les agents âgés de 60 ans, qui bénéficient d une réduction horaire journalière d une heure (prévue par la CCN), peut être cumulée pour constituer une réduction hebdomadaire ou mensuelle? b/ Est-ce que la disposition prévue par la CCN, concernant la réduction horaire journalière d une heure pour les agents âgés de 60 ans, a une incidence sur la quotité de travail mensuelle des agents et donc sur le nombre de congés payés octroyés à ces derniers? c/ Est-ce que la disposition prévue par la CCN concernant la réduction horaire journalière d une heure pour les agents âgés de 60 ans, peut se cumuler avec l accord senior? Réponse. 4 : a/ OUI b/ NON c/ OUI QUESTION 5 : ALIMENTATION DU CET Un bon nombre d agents ont créé l ouverture d un CET au 31 mai A ce jour, leur CET n est toujours pas alimenté et les agents s inquiètent du devenir de leurs congés payés. Pouvez-vous nous informer sur la date de mise à jour du CET et d HOROQUARTZ? Réponse. 5 : Les ouvertures de CET et d alimentation des CP/CPF sur le CET ont été réalisées. Il n y a aucune demande, parmi celles effectuée dans les délais, en attente. QUESTION 6 : ACCORD SENIOR a/ La CGT a été interpellé par un agent de droit privé âgé de 55 ans, dont le DAPE a refusé sa demande au titre de l accord SENIOR, sous prétexte que cette accord n est plus d actualité, d où la question de la CGT : «l accord SENIOR est-il toujours en vigueur?». b/ Est-ce que l accord SENIOR, s applique dans les mêmes conditions, pour un agent détaché (PLIE, MLI, CG )? c/ L accord SENIOR est-il applicable de plein droit pour tout agent détaché ou non, et sans qu il puisse lui être opposé la raison de service, par un supérieur hiérarchique? DP du 21 juin /56

3 En cas d accord préalable nécessaire de l administration d accueil, la CGT demande à la direction régionale de peser de tout sont poids afin que les collègues concernés puissent bénéficier de l accord. Réponse. 6 : L accord «sénior» est toujours applicable Il faut distinguer le cas d un agent affecté (PLI/MLI) d un agent mis à disposition (CG34). Dans le cadre d une mise à disposition, si une demande de temps partiel est déposée en cours d exécution de la convention, cette modalité d exercice doit recueillir l accord de l organisme d accueil. A défaut d accord, l agent est invité à réintégrer son poste à pole emploi. (cf. note d instruction PE_RH_2011_89 DU 18/05/2011. QUESTION 7 : DA EN INSTANCE Pouvez-vous nous indiquer le nombre de demandes d allocations chômage, qu il y a en instance en région Languedoc Roussillon et par départements, à ce jour? Réponse. 7 : Au 19 juin 2012 au soir, le nombre de DA étaient de 1503 pour la région Languedoc Roussillon dont 717 pour l Hérault, 260 pour le Gard/Lozère, 267 pour les P.O et 259 pour l Aude. QUESTION 8 : DA / EID Pouvez-vous nous communiquer le pourcentage de demandes d allocations chômage traitées en direct, en backoffice et restituées, dans la cadre de l EID, au niveau de la région Languedoc Roussillon et par départements? Réponse. 8 : Le dernier suivi relatif aux dossiers déposés en entretien EID a permis de constater : - 58% de dossiers traités en direct (le DE part au terme de l entretien avec une notification) - 37% de dossiers restitués (une analyse qualitative est en cours) - 5% de dossiers traités en différé Ces données datent de la fin du mois de mars, car seul un suivi manuel permet de faire remonter ces données (mis en place pendant le déploiement de l EID), les outils de requête ne permettant pas de restituer ces données. QUESTION 9 : RENFORT MUTUALISATION NATIONALE : DA / EID a/ Depuis le déploiement de l EID, pouvez-vous nous communiquer le nombre de DA que vous avez transmises pour traitement et par régions, dans le cadre de la mutualisation nationale? b/ A ce jour, avez-vous encore recours à des renforts dans le cadre de la mutualisation nationale, afin de résorber les stocks de dossiers liés à l activité de l EID? DP du 21 juin /56

4 Réponse. 9 : 9- a- 2417dossiers ont fait l objet d une mutualisation nationale sur la période de mi-janvier à fin mars. 9- b- Il n y a plus de recours à la mutualisation nationale depuis fin mars. QUESTION 10 : ENTRETIEN RETOUR D ACTIVITE Dans l agence de Beaucaire, un entretien entre chaque agent et son REP intitulé "un retour d activité" est mis en place. De quoi s agit-il? Quel en est le cadre réglementaire? Cet entretien est-il issu d une directive régionale ou nationale? La CGT demande l arrêt de ce type d entretien "EPA" parallèle, ainsi que de toute forme d évaluation ou d objectifs individualisés. Réponse. 10 : Après vérification auprès de l ELD de l agence concernée, ces échanges entre collaborateurs et REP ne sont pas des EPA. Il s agit que d échanges dans le cadre normal de suivi de l activité courante des collaborateurs. QUESTION 11 : RESPECT DE PLAGES VARIABLES/OATT Nous vous interpellons, une fois de plus, sur le respect de l accord OATT. Nous constatons que les entretiens SMP sont toujours considérés par certaines ELD, comme des activités contraintes. La CGT vous demande fermement que la programmation des entretiens SMP soit faite en respectant les plages variables ainsi que le strict respect de l accord OATT. Réponse. 11: Un rappel sera fait en ce sens auprès des ELD. QUESTION 12 : PAUSE ET EID Les pauses lors des plages EID ne sont toujours pas effectives dans RDVA. La CGT demande que cela soit fait sans délai. Réponse. 12 : Nous communiquerons auprès des ELD afin de leur permettre de programmer une pause de 10 minutes entre le 2ème et le 3ème entretien EID comme cela a pu être expérimenté par certaines agences qui ont, après passage à 4 entretiens par demi-journée, planifié les entretiens EID de manière à laisser 10 minutes entre la programmation des 2è et 3è entretiens : - 8H30-9H20-10H20-11H10 le matin; - 13H-13H50-14H50-15H40 l après-midi. DP du 21 juin /56

5 QUESTION 13 : MUTUALISATION GDD La DT de l'hérault avec l'accord de la DR impose aux agents GDD de venir 2 fois par semaine à partir de juillet pour la mutualisation des DA à Villeneuve d'angoulême. Pour les petites unités comme Lunel c'est un gros investissement, d autant plus en période de vacances. Pour les collègues qui restent en unité cela implique la multiplication des plages contraintes (ARC ACC EID ATT). Pour ceux concernés par la mutualisation des déplacements perturbateurs pour la vie familiale, alors que jusqu'à présent pour les agents hors bassin de Montpellier c'était sur la base du volontariat. Pourquoi ne pas envoyer les DA par la mallette sur les unités hors bassin Montpellier? Réponse. 13: Le 6 juin dernier, une consultation sur le plan de rentrée 2012 a eu lieu au CE. Dans le cadre de ce plan de rentrée, la contribution des agences de l Hérault à la plateforme territoriale de mutualisation a été précisée à compter du 1 er juillet. En cas de difficultés ponctuelles pour participer à la plateforme territoriale, les ELD doivent se rapprocher de la DT. QUESTION 14 : DEMENAGEMENT DE L AGENCE DE LUNEL Pour le déménagement de l agence de Lunel, on demande aux agents de faire leurs cartons pendant du temps interstitiel (en plus de toutes les activités qui sont sensées être faites lors de laps de temps "fourre-tout" quasi magique tant l on peut y mettre des choses). La CGT demande une demi-journée de fermeture afin que les cartons puissent être faits dans de bonnes conditions. Réponse. 14: La préparation des opérations de déménagement des agences se déroule toujours de cette façon sans que cela n ait posé de difficultés particulières jusqu à présent. La mise en carton des affaires personnelles des agents ne doit pas nécessiter un temps trop long. L ELD a communiqué aux agents lors d une réunion de service le détail des opérations de manière très détaillée. FO 01 Réunion élus DP sur l OATT Lors de la réunion DP le vendredi 27 avril 2012 concernant les problématiques OATT, vous aviez demandé à l ensemble des OS de faire remonter les questions et vous vous étiez engagé à apporter des réponses par écrit rapidement. Nous sommes le 21 juin et nous n avons toujours pas eu ces éléments. Quand pouvons-nous espérer cette communication de la Direction? DP du 21 juin /56

6 Réponse. 1 : La synthèse des réponses faites lors de cette réunion sera réalisée au plus tard début juillet. 02 Points réglementaires Lors de la réunion DP du 19 avril 2012, à notre question 14, vous aviez répondu : 14 Réunions d information FO relève à nouveau le manque de réunion d échanges réglementaires le jeudi après-midi, notamment sur la Plume de l ARA, Les informations sont accessibles dans Intranet ou transmises par mail sans temps d appropriation et d explication. De plus, certaines réunions (appropriation de versions notamment) sont parfois réalisées avec des effectifs de 60 personnes dans la salle d accueil, ce qui rend les conditions d attention et d apprentissage très difficiles, tant pour les agents que pour les démultiplicateurs. FO demande que la Direction mette en œuvre une organisation favorable aux appropriations (FO rappelle que la Direction s était engagée à porter une attention particulière sur ce sujet). Réponse. 14 : La direction prend en compte cette demande et va réfléchir aux modalités d organiser des échanges réglementaires dans les agences. Le rythme actuel des changements ne permet pas aux ELD (quand elles en ont la volonté) d organiser des réunions pour se mettre à jour. Cela conduit les conseillers à un sentiment d insécurité sur le volet réglementaire et l appropriation des nouveaux chantiers (EID, AUDE, nouvelles prestations, formations SMP, HSOT, ). FO constate une nouvelle fois que rien n a été fait en ce sens malgré des questions récurrentes en DP. Quand la Direction va-t-elle enfin apporter des réponses à cette problématique? Il en va de la qualité et de l uniformisation des traitements. Réponse. 2 : La problématique soulevée dans la question relève de 2 situations différentes : 1/ les réunions dans le cadre des évolutions réglementaires ; ces réunions sont à la main des ELD qui peuvent organiser des réunions thématiques pour communiquer sur ces points. Certaines agences ont d ores et déjà mis en place ce type de réunions. 2/ les réunions de démultiplication de nouveaux outils (DUNE, HSOT, Aude prestations ) : les présentations sont réalisées par la DG et adaptées au niveau régional afin de préparer des supports aux démultiplicateurs. Le premier semestre 2012 a été particulièrement fourni en nouveaux outils et les temps d échange lors des réunions de service en raison des contraintes horaires limités. La mise en place progressive du schéma cible immobilier doit permettre en partie de répondre à cette demande par l organisation de réunions d équipes au cours desquelles les informations réglementaires mais aussi les démultiplications pourront être présentées par les ELD. DP du 21 juin /56

7 03 Hébergement CIDC Avignon De nombreux collègues se sont plaints auprès du CIDC de la qualité déplorable du repas du soir lors d un hébergement au Campanile. Un responsable du CIDC, au lieu de prendre en compte les remarques des stagiaires, a suggéré qu ils fassent «bombance» le midi et diète le soir!!!! Il a également ajouté que la formation n était pas un parcours gastronomique, portant là un jugement hors de propos sur l implication et la motivation des stagiaires. Nous demandons à ce que les collègues qui partent en formation bénéficient d une restauration et d un hébergement correct. Les élus DP FO demandent un suivi qualité concernant les contrats qui nous lient aux différents hôtels et restaurants. Dans cet esprit, les remarques des collègues devraient être accueillies et prises en compte. Réponse. 3 : L hôtel Campanile héberge deux groupes de stagiaires par semaine, nous vérifions régulièrement la qualité de la prestation dans le cadre des accords contractuels en vigueur. Le CIDC est en lien régulier avec eux, et notamment lors de remontés des stagiaires. Cet hôtel offre pour le repas du soir, la même prestation que l ensemble des autres hôteliers contractualisés : une entrée, un plat, un dessert, une boisson froide et une boisson chaude. Nous nous rapprochons néanmoins du CIDC afin de faire un point plus particulier sur la prestation en cause 04 Formations CIDC Nous sommes alertés par des collègues sur le contenu des modules intermédiation qui datent pour certains de 2010 et ne semblent pas adaptés aux évolutions de Pôle Emploi. De plus, le CIDC ne fournit sur ces modules aucun support papier : l économie pour le CIDC est reportée sur les sites. Nous avons eu des remarques du même type pour les modules concernant les PAG. L état actuel de l évolution de Pôle Emploi implique des formations de qualité et adaptées aux évolutions. Nous demandons à la Direction de s assurer que le CIDC mette à jour les différents modules avant de les proposer. Dans cette logique, nous nous interrogeons sur la pertinence des formations SMP déployées sachant que le SMP va être refondu dans le cadre de Pôle Emploi Réponse. 4 : Les ingénieries et actualisations des modules nationaux font l objet d un calendrier national. Le CIDC fournit aux stagiaires les supports papiers qui leur sont nécessaires lors du déroulement de la formation. Dans certains cas, le support papier n est pas prévu, dans d autres cas encore, des documents sont consultables sur des formats électroniques. DP du 21 juin /56

8 05 Formations SMP des agents GDD Sur Montpellier, plusieurs agents GDD ont été positionnés d office sur des cursus de formations SMP sans consultation ni avis préalable. Certains ont été avertis à la dernière minute ou l ont découvert fortuitement. Il semblerait que ces programmations aient été faites dans la précipitation mettant les agents en difficulté pour des questions d organisation personnelle ainsi que les ELD pour des questions de planifications. La direction peut-elle nous apporter toutes les réponses concernant ces disfonctionnements et s assurer que les agents sont volontaires et que des délais de prévenance raisonnables soient respectés? Réponse. 5 : Lorsqu un dispositif de formation implique un nombre important de stagiaires, le service formation communique via les directions territoriales. Les informations ont été communiquées le 7 mai 2012 à l ensemble des ELD, pour un démarrage des premières formations le 11 juin Compte tenu de la période, mois de mai et absences en lien avec celle-ci, les ELD ont parfois pré-positionnés des agents pour «réserver» les places de formations dans l attente du retour des agents. A leur retour, des entretiens ont validé ou infirmé ce positionnement. De ce fait, des modifications ont dû être apportées tout au long de la programmation compte tenu : - De contraintes en lien avec la période, modules se déroulent en juillet et en août - De quelques désistements (ou hésitations) suite aux pré-positionnements - De la volonté d équilibrer les différents groupes et d offrir un cadre pédagogique adapté. 06 EID 2 ème vagues Si les 1ers agents formés à l EID ont pu bénéficier de débriefing et tutorat à la hauteur des attentes, on constate malheureusement une dégradation de cet accompagnement pour les nouveaux agents formés. En effet, la concomitance d EID à 3 et d EID à 4 conduit à une complexité de la planification et de la mise en place d un réel accompagnement. FO déplore cette situation qui n est pas conforme à ce qui avait été prévu (cf. projet présenté en CE) et demande à la Direction une vigilance à ce sujet et un bilan. Réponse. 6 : Le tutorat EID est le même quelle que soit la date de formation. Nous apporterons une vigilance particulière sur le respect pour chacun des étapes prévues dans le dispositif tutoral régional et notamment la réalisation de débriefing individuel pendant cette période. DP du 21 juin /56

9 07 BO EID Serait-il possible de redéfinir clairement pour l ensemble des agents la fonction des agents GDD à ce poste : domaine d intervention, traitements annexes,...? En effet, des conflits peuvent parfois survenir en cas de désaccord sur ce domaine d intervention. Réponse. 7 : Ce poste est similaire à celui d'un back office indemnisation dont la priorité est : 1 d'être personne ressource pour les agents en tutorat en intervenant, à leur demande, sur une question complexe. 2 de traiter les demandes d'allocations issues des entretiens EID. 08 Fiches de Contrôle EID Dans le cadre des contrôles EID, un dossier sans copie du compte rendu de l entretien joint à la page IDE et à la copie de la CNI est compté comme faux!!! On peut comprendre qu un dossier soit compté faux si l acceptation du PPAE signée n est pas jointe mais FO s interroge sur la qualification de ce point de contrôle précité compte tenu que le compte rendu est accessible en fichier et FO demande donc une révision de la fiche de contrôle EID. Réponse. 8 : Les conclusions d entretien doivent être signées par le demandeur d emploi. Dans le cadre de la sécurisation de la contractualisation du PPAE, il est nécessaire que ce document soit conservé dans le dossier du DE. 09 Problème récurrent des pauses De nombreux agents rencontrent des problèmes pour prendre leur pause de 10 minutes compte tenu des rythmes liés à leurs activités (EID à 4, AC, ) sans parler de pauses méridiennes parfois tronquées. Quelles réponses concrètes et rapides compte enfin apporter la Direction suite aux nombreuses questions récurrentes à ce sujet? Réponse. 9 : Après partage des éléments de bilan, nous indiquerons que les agences ont la main pour programmer une pause de 10 minutes entre le 2ème et le 3ème entretien comme cela a pu être expérimenté par certaines agences qui ont, après passage à 4 entretiens par demi-journée, planifié les entretiens EID de manière à laisser 10 minutes entre la programmation des 2è et 3è entretiens : - 8H30-9H20-10H20-11H10 le matin; - 13H-13H50-14H50-15H40 l après-midi. DP du 21 juin /56

10 10 Sète Saint Clair La zone libre accès de ce site comporte de vielles UC constituées de tour + écran qui tombent régulièrement en panne (à tour de rôle). Récemment, un de ces postes est tombé en panne il y a plusieurs semaines et n est pas remplacé. Comment peut-on vouloir développer l utilisation du site internet de Pôle Emploi et laisser en activité de telles UC? Nous pouvons admettre que tous les anciens postes ne soient pas remplacés par du neuf mais il n est par contre pas acceptable que les postes en panne soient purement et simplement retirés!!! FO demande donc qu un point soit fait sur Sète et l ensemble des sites pour mettre à disposition du matériel qui fonctionne. Réponse. 10 : 9 postes MADEO (modèle ancien) sont installés dans la zone d accueil, dont 1 hors service depuis plusieurs mois, signalement fait à l AD et relancé plusieurs fois. Une vérification faite le 15/06/12 : les 8 autres postes fonctionnent. Par ailleurs, la DGA-SI à prévue de renouveler 87 unités centrales "PILA" sur Nous sommes actuellement en attente du planning général. Pour le moment, sont planifiés : - Pézenas : 14/06/ Lunel : 21/06/ Céret : 25/06/ File unique La mise en place de la file unique est idéalement prévue avec 4 personnes : 1 à l accueil (voire 2 en fonction du flux) + 2 ARC (1 GDD et 1 Intermédiation) + 1 en AZLA. Compte tenu des ressources, comment planifier 4 personnes (voire 5) par demi-journée en activité contrainte en respectant l accord OATT, soit 8 personnes par jour tout en assurant le maintien des autres activités elles aussi parfois contraintes (PST/AST, EID, )? En l absence d ARC, les questions sont parfois réorientées vers les SAD ou l ARC du lendemain matin mais la plupart du temps elles sont traitées en AC sans aucune confidentialité et avec la pression que cela engendre. Quelles réponses compte apporter la Direction à cette problématique, d autant que ce souci va se rencontrer sur l ensemble des sites? Réponse. 11 : L'ELD programme ses activités en fonction des priorités définies et des ressources disponibles, en utilisant tous les leviers à sa disposition. Lorsqu'une agence reste en difficulté en ayant activé tous les leviers, elle fait appel, par anticipation, à sa DT pour organiser des actions de mutualisation. La mise en place de la file unique permet d'améliorer la problématique de ressource soulevée. Une complémentarité est également à rechercher entre les compétences des conseillers tenant les postes AC et ARC. DP du 21 juin /56

11 12 Plateforme traitement et tutorat Nous demandons à ce que les plateformes de traitement et les plateformes de tutorat soient clairement différenciées et que les rôles des agents GDD expérimentés sur ces plateformes soient explicités. En effet, on ne peut demander à la fois du rendement en termes de nombre de traitements et un tutorat en parallèle auprès des agents FRG positionnés sur ces plateformes. La clarté des fonctions permettra de limiter le niveau de stress des agents, notamment quand des piles de traitements nominatives sont remises à chaque agent en début de journée (cf. plateforme du Gard). La Direction peut-elle rappeler les priorités et les principes de fonctionnement de ces plateformes? Réponse. 12 : La plateforme territoriale du Gard n est pas une plateforme «tutorat». Elle a pour objet unique le traitement GDD des diverses agences du territoire. Elle est constituée de collaborateurs «confirmés» et de collaborateurs ayant terminés leur cursus de formation (double compétence). Ces derniers peuvent être amenés à échanger avec les conseillers confirmés sur des situations particulières non encore rencontrées. Les traitements distribués en début de journée sont adaptées aux compétences présentes (double compétence, traitements des aides etc. ). Aucun «quota» de traitement n est demandé aux collaborateurs participants à la plateforme. Une plateforme tutorat est constituée sur l agence de Nîmes Mas de Ville. Elle a pour vocation le tutorat (dans le cadre du cursus formalisé) des collaborateurs nouvellement formés GDD. 13 Perpignan Desnoyés A notre question 13 de la réunion DP du 19 avril 2012, vous avez répondu : 13 Perpignan Desnoyés Les agents demandent depuis le mois de janvier 2011!!! un grand nettoyage et un assainissement (désinfection, ) du site. Le relogement ayant été reporté d un an selon le projet immobilier cible, FO demande une intervention rapide. Réponse. 13 : L ELD travaille avec les services régionaux afin d apporter un mieux sur certains espaces, en particulier le nettoyage de la moquette des bureaux de réception du RDC et une demande de désinfection. Une fois de plus, la réponse apportée en DP n est pas suivie d effet. FO demande que cette intervention soit réalisée au plus tard pour mi juillet, et que cette intervention porte sur l ensemble du bâtiment et non uniquement sur les bureaux de réception du RDC. En effet, de l accueil est également réalisé à l étage, les agents ont le droit d avoir des postes propres même si ce ne sont pas des postes destinés à l accueil du public et les locaux communs sont également en très mauvais état (cuisine, WC, vitres, balcon même si inutilisé car c est un dépotoir, ). DP du 21 juin /56

12 Réponse. 13 : Une opération de nettoyage annuel des sols va être effectuée par l entreprise TFN d ici mi juillet. Ces opérations concernent la totalité de l agence. 14 Véhicules de service 14-1 Sécurisation parking Les agents utilisant les véhicules de service doivent laisser leurs véhicules personnels stationnés pendant parfois plusieurs jours sur des sites non protégés et exposés au vandalisme (ex vitre cassée) Dans ce cas la franchise de l assurance des agents est à leur charge. Que propose la direction pour sécuriser les véhicules personnels et/ou envisager une prise en charge dans la mesure où l utilisation des véhicules de service est plus ou moins imposée? 14-2 Les contraintes liées à l utilisation du véhicule de service Les agents de Béziers Montimaran ont été sollicités pour aller à la plateforme de traitements sur Montpellier. Pour cela, il leur est demandé de prendre la voiture de service. Or il se trouve que celle-ci est située sur le site de Port neuf. Cela implique d aller chercher la voiture le jour J entre 6h30 et 6h45 pour être à Montpellier vers 8h00. Ce qui pose un problème d horaire. Donc, il faut récupérer la voiture la veille à la fin de sa journée de travail. Dans ces conditions, pas avant 17h00 17h15 et si les personnes gérants le véhicule sont encore présentes. Cela nécessite également de laisser son véhicule sur un parking non sécurisé parfois même tout le WE si intervention un vendredi sans compter le problème de l absence de son véhicule personnel pour son usage privé. Compte tenu de ces contraintes, les agents refusent d aller sur la plateforme dans ces conditions. Qu envisage la direction? Une solution de bon sens ne peut elle pas être trouvée? Réponse. 14 : Depuis le 1 er mai les franchises sont prises en charge par Pôle emploi Un rappel a été fait sur la priorisation des modes de transport, à savoir pour Montpellier et Avignon : véhicule de service ou personnel en privilégiant le co-voiturage: DP du 21 juin /56

13 SNU 1 / Ergonomie des applicatifs (agence de Nîmes Mas Verdier) Pour les déficients visuels, le système de loupe des applicatifs Aude, Dune, Goa n est pas adapté à la lecture plein écran (obligation d utiliser les curseurs). Un aménagement de poste avec un grand écran est-il possible? Réponse. 1 : La DRH se rapprochera de la Direction de l agence afin d étudier la situation et déployer le dispositif qu il convient de mettre en œuvre. 2 / Habilitations Pôle appui : Le SNU vous avait interpelé lors d une réunion DP quant aux habilitations des personnels travaillant aux pôles appui des agences, suite à la mise en place d Aude. Certaines habilitations leur sont inaccessibles (par exemple, liste des GL automatiques ) Qu en est-il à ce jour? Réponse. 2 : Les habilitations sont attribuées sous forme de packs métier. Techniquement, l outil ne permet pas d attribuer des habilitations isolées. Le pack métier contenant la liste des GL automatiques englobe la partie «validation indemnisation» et ne peut être accessible aux pôles appui. 3 / Récupération des jours de temps partiel lors des formations : Les agents à temps partiel qui suivent une formation pendant leur jour non-travaillé, ont-ils le choix du jour de récupération? Existe-t-il un imprimé spécifique destiné aux agents de droit public pour poser ce jour de récupération? Réponse. 3 : Pour les agents de droit privé : Lorsque la formation se déroule sur une journée de temps partiel, la journée est récupérée. La récupération est programmée en accord avec le N+1. Pour les agents de droit public : Lorsque la formation se déroule sur une journée de temps partiel, la journée est payée. L agent doit remplir le formulaire «réintégration à temps plein pour période de formation» qui se trouve dans l intranet LR. DP du 21 juin /56

14 Une dérogation a été accordée pour les formations EID. Il a été laissé le choix au stagiaire (droit privé ou public) de récupérer ou de se faire payer leur journée de temps partiel. L agent doit remplir un formulaire spécifique «EID» qui se trouve dans l intranet LR. 4 / Injonction de l ELD pour positionnement sur Atelier : Dans le Gard, des ELD envoient des mails aux agents avec pour contenu : «Faire remonter nominativement 2 Demandeurs d emploi que vous aurez positionnés sur un des ateliers.» Ces méthodes de management s apparentent à des techniques de harcèlement au-delà même d une injonction. Pour rappel, il n est pas possible de positionner un demandeur d emploi sans son adhésion préalable. Les prestations non remplies sont les conséquences du manque de temps et de moyens à la disposition des agents pour réaliser un travail de qualité (diagnostic du besoin ). Quelle confiance l établissement met-il dans le sérieux et le professionnalisme des conseillers? Les élus SNU FSU demandent l arrêt immédiat de ce type d injonctions Réponse. 4 : La Direction Territoriale n a pas émis cette préconisation. Dans un souci d avoir des prestations complètes, il peut arriver que les ELD demandent aux agents de faire remonter des inscriptions de DE aux ateliers pour ne pas avoir à annuler des programmations incomplètes. La remontée «nominative» concerne les noms des DE positionnés. La direction vérifiera ce point. 5 / Ordres de mission permanent : Quels sont les horaires exacts de travail pris en compte sur l ordre de mission permanent et donc les horaires couverts par l assurance? (Cas des agents en plateforme MRS amenés à faire des dépassements d horaires) Réponse. 5 : L ordre de mission pris en compte est de 07h30 + temps de trajet. Les dépassements d horaires sont gérés conformément à l accord OATT ou doivent faire l objet d une demande d heures supplémentaires. 6 / Alimentation Compteur Temps de Trajet : Un agent qui n a pas pu alimenter son compteur TRAJDOM dans les délais. A qui peut-il s adresser pour régulariser sa situation? DP du 21 juin /56

15 Réponse. 6 : Il est de la responsabilité de l agent de faire la déclaration de son temps de trajet en même temps que sa demande de déplacement via le self service Horoquartz prioritairement avant le déplacement et au plus tard avant le 7 du mois qui suit le déplacement. De ce fait les régularisations rétroactives ne seront effectuées qu à titre exceptionnelle. 7 / Visu des congés sur HQ. Depuis quelques temps, le crédit des congés annuels n est plus visible sur HQ. Pourquoi cette anomalie et quand sera-t-elle résolue? Réponse. 7 : Une mise à jour des compteurs a été effectuée (soldes au 31/05/2012-impact des suspensions de contrat et des changements de temps de travail). Les compteurs temps sont à nouveau accessibles. 8 / Alimentation des compteurs HQ pour les agents en CDD. Les agents en CDD ont des difficultés car leurs compteurs HQ ne sont pas alimentés régulièrement. A qui doivent-ils s adresser pour remédier à cette situation? Réponse. 8: Les compteurs sont mis à jour au fur et à mesure des renouvellements de contrats. Le cas échéant ils s adressent à leur manager. 9 / Jour mobile du 24 décembre. Le lundi 24 décembre est un jour mobile imposé par l établissement. Les agents en temps partiel ce jour-là doivent le récupérer impérativement avant le 31 décembre. Nous demandons que cette journée soit recréditée AVANT le 24 décembre pour les agents concernés afin qu ils puissent la déposer avant la date limite du 31 décembre. Réponse. 9 : La journée sera créditée prochainement. L information sera transmise aux managers. DP du 21 juin /56

16 10 / dépôt de MODU par anticipation Sur le site du Vigan, la DAPE refuse aux agents le dépôt de MODU par anticipation. Or, la Direction a pris l engagement en CE d accorder les demandes de MODU par anticipation. Nous vous demandons de faire respecter cet engagement et d effectuer un rappel auprès de l ELD de ce site. Réponse. 10 : Conformément à la position prise par la DR en comité d entreprise, les jours de récupération pourront dorénavant être pris même si le compteur de crédit de l agent concerné est insuffisamment alimenté. Cependant, le paramétrage ne permet pas de déroger à cette règle. Une demande de programmation est en cours 11 / Absence ELD site de Céret : Le 21 juin, les agents ont été informés par mail que l ELD du site de Céret sera absente toute la journée. Nous souhaiterions connaitre la raison de cette absence. Est-elle conforme à la note? Nous constatons qu à nouveau et contrairement à vos engagements, sur de nombreux sites, les ELD sont régulièrement absentes pour des motifs non prévus dans la note de la direction. Merci d effectuer un rappel de la note auprès de l ensemble des DAPE. Réponse. 11 : Toutes les ELD du territoire des Pyrénées Orientales ont été conviées à participer au Comité de Direction Territorial élargi du 21 juin 2012, ce, conformément à la note traitant des absences de l ELD, et notamment des 3 cas de dérogation prévus dans lesquels figurent les CDT élargis. 12 / Demande de désinscription et radiation de la liste des demandeurs d emploi des agents recrutés en CDD. Sur de nombreux sites de la région, des agents recrutés en CDD inférieur à 3 mois à Pôle Emploi et qui étaient inscrits comme demandeurs d emploi ont été contraints par les DAPE à se désinscrire ou ont été radiés d office par l établissement. Certains devaient percevoir un complément ARE. Nous vous demandons que soit effectué un rappel des règles de la gestion de la liste et que soit diffusée la possibilité de rester inscrit dans la catégorie idoine. Réponse. 12 : Un complément à la note (politique de recrutement en CDD) est en cours de rédaction et précisera les droits et devoirs des «entrants» à pôle emploi. DP du 21 juin /56

17 13 / Bombes désodorisantes pour les toilettes et les box de réception Sur certains sites, il n y a plus de bombes désodorisantes dans les toilettes destinées aux agents ni dans les boxs de réception ce qui génère des situations pour le moins «inconfortables». Nous demandons à ce que soit attribué un budget spécifique pour ces commandes car il semble que cela dépende de la société de nettoyage qui parfois n en possède pas ou plus. Réponse. 13 : Afin de prévenir le risque incendie, les bombes désodorisantes sont proscrites sur les sites car inflammables. Le marché de nettoyage prévoit, dans chaque WC, un dispositif automatique désodorisant installé sur les portes des WC. Ces équipements sont installés et maintenus par la société ELIS, comme tous les consommables hygiéniques. 14 / Convention tripartite Formateur Occasionnel Depuis la fusion, les nouveaux contrats de formateurs occasionnels font état d une mobilité nationale sans qu aucune information n ait été diffusée aux agents concernés. Pourquoi ce changement et comment la Direction explique t elle l absence d information aux intéressés ainsi que le recueil de leur accord express sur ce point particulier? Réponse. 14 : La convention tripartite de coopération des formateurs occasionnels est une trame nationale. Elle est proposée chaque année à la signature du formateur occasionnel. 15 / Volontariat Forcé plateforme de Montpellier pour mutualisation : Il semble «qu un volontariat forcé» soit mis en place dans le cadre de la mutualisation pour les agents de Lunel (chargés de la gestion des droits) sur le mois de Juillet pour se rendre sur la plateforme de Montpellier. Nous souhaitons avoir confirmation que les agents qui effectueront cette mutualisation sont effectivement de véritables volontaires. Il leur est demandé de se déplacer en transport en commun. Pourquoi une telle demande? Cela pose de sérieux problèmes aux agents. Nous demandons que pour les agents volontaires pour cette mission aient le choix du mode de transport. Au delà le déplacement de l agent est il obligatoire ne peut on déplacer plutôt les dossiers? Réponse. 15 : Le 6 juin dernier, une consultation sur le plan de rentrée 2012 a eu lieu au CE. Dans le cadre de ce plan de rentrée, la contribution des agences de l Hérault à la plateforme territoriale de mutualisation a été précisée à compter du 1 er juillet. En cas d indisponibilité des véhicules de service, il appartient aux ELD de voir avec les agents désignés les modalités pour se rendre à la plateforme territoriale. DP du 21 juin /56

18 16 / Plus value dépôt de congés à plus de 6 mois : Les élus SNU FSU LR sont opposés au dépôt de congés généralisés avec 6 mois d anticipation, la direction peut elle nous préciser quelle est la plus value pour elle d un dépôt de congé à plus de 6 mois. (Exemple dépôt jusqu au 15 juin pour la période Octobre 2012 janvier 2013). Réponse. 16 : L anticipation des congés permet d une part une meilleure planification de l activité et une meilleure visibilité pour les agents. 17 / Gestion Fiche escalade : Nous constatons que le mode de traitement des fiches Escalade n est pas homogène sur l ensemble de la Région. Sur certain site le fait de transférer la fiche au conseiller permet immédiatement la clôture de la fiche alors même qu aucun acte ni traitement réel n est effectué et la problématique n est donc absolument pas résolue. Quelle est la procédure du traitement de la fiche Escalade et de sa clôture? Quels sont les motifs qui nécessitent la création d une fiche escalade? Quels sont les motifs qui justifient sa clôture? Réponse. 17 : 1. Procédure du traitement de la fiche Escalade et sa clôture : La procédure de traitement de la fiche escalade a été démultipliée lors du déploiement de HSOT et figure dans le support approprié qui est intranisé. 2. Motifs qui nécessitent la création d une fiche escalade : La fiche escalade doit être établie dès lors que le conseiller en AST ne peut traiter la demande de l appelant car elle nécessite une intervention de son site de rattachement (hors réclamation). 3. Motifs qui justifient sa clôture : La fiche escalade doit être clôturée dès lors que la demande a été traitée. Le transfert d une fiche vers un conseiller ne peut techniquement pas engendrer une clôture de la fiche. Si c était le cas il s agirait d une anomalie. A ce jour aucune remontée de ce type n a été faite par les agences. 18 / Sinistre véhicule personnel Le 27 Avril un agent qui avait déposé son véhicule personnel, pour utiliser un véhicule de service, a constaté à son retour que son véhicule était dégradé (bris de glace). Par habitude il a déclaré son sinistre auprès de son assurance personnelle. A la clôture du sinistre son assurance lui applique 50 de franchise. DP du 21 juin /56

19 Après contact avec le service approvisionnements de la DR pour la prise en charge de la franchise, il s avère que cette dernière n est pas possible. Nous demandons qu exceptionnellement la DR prenne en charge cette franchise afin de ne pas pénaliser un agent qui a utilisé le véhicule de service. Réponse. 18 : L intéressé peut adresser une demande à la Direction qui statuera sur la prise en charge ou non de cette franchise. 19 / Immobilisation du véhicule personnel et assurance : Vous répondez à notre première question qu'en cas de sinistre sur un véhicule personnel laissé en stationnement sur un parking pour prendre un véhicule de service que l'assurance de Pole Emploi couvre ce véhicule... Nous venons de contacter le groupe SMACL avec le numéro de police et ce dernier signale que SMACL ne couvre pas les dégâts survenus sur la voiture personnelle pendant son stationnement lors de la mission. Compte tenu de votre réponse DP merci donc de prendre en charge en tant qu auto assureur l ensemble des dégâts qui pourraient être ainsi causés ou de faire modifier le contrat d assurance avec SMACL. Réponse. 19 : Pendant une mission, les véhicules personnels à l arrêt sur le site d affectation (ou ailleurs : parking gare, parking autoroute, ) sont couverts par l Assurance Auto mission de Pôle emploi. Depuis le 1 er mai les franchises des dossiers de sinistres de cette police d Assurance sont prises en charge par Pôle emploi. 20 / Assurance et usage Normal : A notre Question 2 concernant la couverture de l'assurance hors temps de travail, vous répondez que le véhicule de service est assuré 24h/24 h et 7j/ 7j dés qu'il est fait un usage normal. Qu'est ce qu'un usage normal? Après appel auprès de la société DEXIA LLD ( ) il est possible de l'utiliser 24/24 7/7 sous condition d'accord du " chef de parc" donc du Directeur Régional je suppose. Il est donc nécessaire de faire une note du Directeur Régional autorisant l'utilisation 24/24 et 7/7 des véhicules de service. Réponse. 20 : L usage normal correspond à ce pour quoi un tel véhicule a été conçu. Les véhicules de services n ont pas été conçus par exemple - pour participer à des courses de vitesse, pour détruire des vitrines, pour écraser volontairement une personne, La note sur l utilisation des véhicules de service, les autorisations permanentes de déplacements, les ordres de missions ponctuels, sont autant d accord du chef de parc. De plus, une nouvelle page sur l intranet régional : Métiers supports en Région / Direction administrative et financière / Déplacements professionnels Missions Réservations, a été créé et dans laquelle vous trouverez rassemblé toutes les notes et instructions, les outils et fiches pratiques utiles. DP du 21 juin /56

20 21 / Transport d'une tierce personne : A notre question 3 concernant le transport de tierce Personne la société DEXIA LLD signale qu il est possible de transporter une personne extérieure à Pole Emploi mais il est a nouveau fait état d'un accord du "Chef de parc". Il est utile de rajouter cela dans une note très rapidement. Réponse. 21 Les autorisations permanentes de déplacements, les ordres de mission ponctuels sont les accords du «chef de parc» pour l usage à titre professionnel des véhicules de service. Le caractère professionnel est maintenu durant toute la durée de la mission, en toute circonstance, dans la mesure où il est fait un usage normal et non abusif du véhicule. Le transport à titre gratuit de tierces personnes correspond bien à un usage normal. 22 / Utilisation à titre personnel du véhicule de service : Il est impératif donc (Cf. questions précédente) d'avoir une autorisation écrite du «gestionnaire du parc». La compagnie d'assurance DEXIA LLD prévoit que cela est possible mais la note de service indique en page 6/11 que "...l'assurance du véhicule ne prévoyant que le cas d'utilisation professionnelle ". Merci donc de modifier cette note et d'autoriser officiellement les agents qui se retrouvent sans autres moyens de transport que le véhicule de service à l'utiliser à titre personnel. Réponse. 22 Le caractère professionnel est maintenu durant toute la durée de la mission, en toute circonstance, dans la mesure où il est fait un usage normal et non abusif du véhicule. 23 / Abus d'usage : Vous indiquez dans la note «l'utilisation non autorisé d'un véhicule de service peut entrainer des conséquences financières et disciplinaires «: Quels sont donc les cas "non autorisés "? Les cas " autorisés "? Sachant que le "chef de parc" (d' après la société d'assurance) peut autorisé l'utilisation 24/24, et 7/7 et le transport de tierces personnes... Il est important de définir les différents cas pour ne pas qu'un agent se retrouve en difficultés. Merci donc de nous indiquer précisément les différents cas. DP du 21 juin /56

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI n 75 du 25 juillet 2013 Sommaire Instruction n 2013-20 du 25 avril 2013 Les congés et les jours découlant de l accord OATT... 2 Instruction n 2013-20 du 25 avril 2013 Les

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 Pôle Ressources Humaines Le 07/07/2014 FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 La présente note a pour objectif de rappeler de manière aussi synthétique que possible le dispositif

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

Réaliser une demande de DIF : les étapes

Réaliser une demande de DIF : les étapes Réaliser une demande de DIF : les étapes L ensemble du personnel ONCFS (exception faite des apprentis, exclus du dispositif) Possibilité pour l agent et les supérieurs hiérarchique de solliciter la CFMC

Plus en détail

Réunion des Délégués du Personnel Mars 2014

Réunion des Délégués du Personnel Mars 2014 Réunion des Délégués du Personnel Mars 2014 Question 1 : Outil et applicatif/ Applicatif métier CASPER: Il apparaît que de nombreux agents n ont pas un paramétrage, dans la table agent, conforme à leur

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES FORFAITS JOURS Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- JUIN 2014 NOTE N 12 LES FORFAITS JOURS (Articles

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Intégré au Code du travail par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO La Direction nous a proposé la charte sur les conditions de travail que vous trouverez ci-joint. En bleu les observations qui ont été faites sur

Plus en détail

Accord relatif au télétravail

Accord relatif au télétravail Accord relatif au télétravail Entre la Direction Générale d Aircelle, représentée par Michel DENNEULIN, Directeur des Ressources Humaines, dûment mandaté, Et d'une part, Les Organisations Syndicales suivantes,

Plus en détail

Nous allons bien sûr faire remonter ce problème à la DG pour régler cela au plus vite.

Nous allons bien sûr faire remonter ce problème à la DG pour régler cela au plus vite. DP du 3 avril 2015. Petites précisions: -Concernant la question 1: La Direction interprète notre accord régional sur les frais de repas un peu comme bon lui semble! Mais l accord est très clair et ne fait

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS C.C.A.S PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS Vu : - le décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au c ompte-épargne temps dans la Fonction Publique Territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences Le bilan de compétences PLATEFORME CONSEIL: 02 99 29 72 48 WWW.FONGECIF-BRETAGNE.ORG Le bilan, qui doit vous aider à dégager des pistes d action, sera réalisé avec l aide d un conseiller appartenant à

Plus en détail

LE PLAN DE FORMATION

LE PLAN DE FORMATION LE I ELABORATION DU L établissement du plan de formation relève du pouvoir de direction de l employeur. C est à ce dernier de décider quels sont les salariés qui partiront en formation au cours de l année

Plus en détail

Les congés et les jours découlant de l accord OATT

Les congés et les jours découlant de l accord OATT INSTRUCTION n 2013-20 du 25 avril 2013 Les congés et les jours découlant de l accord OATT Emetteur : DRHRS - Direction Gestion administrative du personnel Correspondants : Josepha COSTA Guillaume GODIN

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller Direction de la Sécurisation des Parcours Professionnels Guide ELD Mail.net : l adresse publique du conseiller CCE du 4 décembre 04 Novembre 04 Mail.net : Le guide de l ELD Préambule : Ce guide est à destination

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE Service Proj aide / Direction des Relations à la Population / 2015 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 CHAPITRE 1. DISPOSITIONS COMMUNES

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE En contrepartie de l ouverture de l Emplacement le dimanche, l Enseigne s engage à développer sur le long terme une politique d embauche qui

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 Décembre 2014 Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 A compter du 1 er janvier 2015 le DIF ou Droit Individuel à la Formation n existera plus, il est remplacé

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail Créé par l ANI du 05 décembre 2003, l entretien professionnel est intégré en 2014, pour la première fois, dans le Code du travail.

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

LC 21 152.41. vu l article 91 alinéa 6 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010 (ci-après : Statut),

LC 21 152.41. vu l article 91 alinéa 6 du Statut du personnel de la Ville de Genève du 29 juin 2010 (ci-après : Statut), Règlement sur l aménagement du temps de travail pour le personnel du Grand Théâtre de Genève membre du personnel de la Ville de Genève LC. Adopté par le Conseil administratif le août 0 Entrée en vigueur

Plus en détail

Adopté par les CPL du 21/03/2002 et du 23/12/2002. 1 sur 9

Adopté par les CPL du 21/03/2002 et du 23/12/2002. 1 sur 9 Chambre de Commerce et d Industrie de Pointe-à-Pitre Règlement Intérieur des Horaires de la CCI de Pointe-à-Pitre Adopté par les CPL du 21/03/2002 et du 23/12/2002 1 sur 9 Règlement Intéreur des Horaires

Plus en détail

Délégation Régionale Rhône-Alpes Auvergne Formation Continue

Délégation Régionale Rhône-Alpes Auvergne Formation Continue Modalités de recueils des besoins en formation à l attention des Correspondants Formation et des agents des laboratoires Inserm de la région Rhône Alpes Auvergne POURQUOI UN RECUEIL DES BESOINS? - Les

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi L accès à la formation des demandeurs d emploi Novembre 2005 Avant de se lancer : bâtir son projet professionnel Le projet d action personnalisé (PAP) Tous les demandeurs d emploi inscrits à l Anpe, qu

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11

COMPTE EPARGNE-TEMPS. En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 COMPTE EPARGNE-TEMPS En application du décret n 2002-634 du 29 avril 2002 portant création du CET dans la fonction publique de l Etat 1/11 PRESENTATION GENERALE DU DISPOSITIF SOMMAIRE I. CADRE GENERAL

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES

ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES ACCOMPAGNEMENT REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION REUSSIR LA MISE EN ŒUVRE DE LA BDES La Base de Données Economiques et Sociales (loi du 14 juin 2013) L article 8 de la loi de sécurisation

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

Comment bien préparer son assemblée générale?

Comment bien préparer son assemblée générale? ARC / WWW.ARC-COPRO.FR / 13 02 15 Comment bien préparer son assemblée générale? Dans tout syndicat de copropriété, il est tenu, au moins une fois chaque année, une assemblée générale des copropriétaires.

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

LES DELEGUES SYNDICAUX

LES DELEGUES SYNDICAUX LES DELEGUES SYNDICAUX Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué

Plus en détail

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2008/06 du 20 février 2008 LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude?

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude? Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail Fiches pratiques www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc L inaptitude Vous êtes salarié et êtes confronté à cette situation

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

Compte-rendu du CCE Pole Emploi du 16 juin 2015

Compte-rendu du CCE Pole Emploi du 16 juin 2015 Fédération CFDT Protection Sociale Emploi 2/8 rue Gaston Rébuffat - 75940 PARIS cedex 19 - Tél. : 01.56.41.51.50 Fax : 01.56.41.51.51 E. mail : federation@pste.cfdt.fr - Site pste : http://www.pste-cfdt.org

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités?

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Organisation et encadrement des activités Modalités d encadrement Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Un

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Département de la gestion des directeurs Unité des directeurs d établissements sanitaires sociaux et médico-sociaux Dossier suivi

Plus en détail

GUIDE DU TELETRAVAIL. Guide du télétravail - Janvier 2014 - Usage interne

GUIDE DU TELETRAVAIL. Guide du télétravail - Janvier 2014 - Usage interne GUIDE DU TELETRAVAIL Etape 1 L initialisation de la demande... 3 Etape 2 L entretien... 4 Etape 3 La réponse du manager... 5 Etape 4 La préparation au télétravail... 6 Etape 5 Le télétravail... 8 Etape

Plus en détail

Démarche de. Bilan de Compétences

Démarche de. Bilan de Compétences de Bilan de Compétences Contact pour Integra-RH: Patricia DESMET et Eric ROLLAND E-mail : contact@integra-rh.com Tel : 03.20.68.50.50 Fax : 03.20.68.50.55 L objectif de notre action Permettre au collaborateur

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à proposition de formation POE Collective 2014

Cahier des charges pour un appel à proposition de formation POE Collective 2014 Cahier des charges pour un appel à proposition de formation POE Collective 2014 INTITULE DE LA FORMATION : Assistant commercial en vins (agent de vente) Région : Languedoc Roussillon Références : CDC-018/05/2014

Plus en détail

Opérateur-Régleur sur machine-outil à commande numérique par enlèvement de matière

Opérateur-Régleur sur machine-outil à commande numérique par enlèvement de matière CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un parcours de POE COLLECTIVE Opérateur-Régleur sur machine-outil à commande numérique par enlèvement de matière ADEFIM LANGUEDOC ROUSSILLON 125 Avenue des chênes rouges

Plus en détail

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES 1. Principes généraux La marque Proxim Services, dans ses conditions d octroi et d utilisation, est garante de ses trois piliers : la qualité des services rendus au client

Plus en détail

REFORME FORMATION PROFESSIONNELLE

REFORME FORMATION PROFESSIONNELLE REFORME FORMATION PROFESSIONNELLE Compte Personnel de Formation & Entretien professionnel Natacha Martin & Me Fabien Pomart 3 février 2015 37, rue du Rocher - 75008 Paris Tel : + 33 (0)1 55 Ce 35 document

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION Consultation des cabinets conseils référencés «Diagnostic RH et Formation PME 2015» en Languedoc Roussillon pour la réalisation de prestations d Evaluation de dispositifs de formation interne Cahier des

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) Généralités : Le compte personnel de formation (CPF) est applicable depuis le 1er janvier 2015. Créé par la loi n du 5 mars 2014 sur la réforme de la formation professionnelle, il permet aux salariés et

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales

Objet : Mise en œuvre du compte épargne temps au ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction générale de l administration Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.

Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm. Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com Accord national du 13 novembre 2014 relatif à la formation

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF

LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF LE SERVICE CIVIQUE CHEZ LES EEDF A partir de quel âge peut-on recruter un volontaire chez les EEDF? Un volontaire peut être recruté de 18 à 26 ans moins un jour. La loi autorise l engagement d un volontaire

Plus en détail

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 La mise à jour de la circulaire porte sur l incidence des congés de maladie

Plus en détail

FICHE 1 LES CONGES PAYES

FICHE 1 LES CONGES PAYES LES CONGES PAYES Préambule : la présente note expose les principales dispositions applicables aux congés payés en vigueur à la Fondation telles qu issues : - de la CCN51, - de la recommandation patronale

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24)

REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24) REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24) Article 1 Objet Le présent règlement intérieur a été adopté par le Conseil d Administration,

Plus en détail

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr Les salariés ont droit chaque année à des congés payés d une durée maximale de 5 semaines depuis 1982. Les règles de calcul et d indemnisation de ces périodes non travaillées sont régies par le code du

Plus en détail