PERI MENOPAUSE CHEZ LA FEMME MAROCAINE. Quelques réflexions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PERI MENOPAUSE CHEZ LA FEMME MAROCAINE. Quelques réflexions"

Transcription

1 PERI MENOPAUSE CHEZ LA FEMME MAROCAINE Quelques réflexions Pr M.GHAZLI Président de l AMEM Service de Gynéco-Obstétrique «B» CHU - Casablanca. Maroc.

2

3 AU MAROC 30 Millions d habitants 3 Millions de femmes ménopausées Periménopause : passage obligatoire Impact santé physique et psychique

4 La périménopause : définition O.M.S. «La périménopause ou période climatérique englobe la période précédant la ménopause, pendant laquelle apparaissent les signes endocrinologiques, biologiques et/ou cliniques annonçant l approche de la ménopause et, au moins, l année qui suit les dernières règles»

5 Problématiques Sd climatérique et transition Particularités Contraception Pathologies bénignes Pathologie maligne

6 Comment elle est perçue par les Enquête nationale femmes? Villes : Casablanca, El Jadida, Safi 5000 femmes âgées de 45 à 60 ans PÉRI MÉNOPAUSE ET MÉNOPAUSE

7 Enquête 5000 femmes POPULATION ETUDIEE 5000 femmes : 1750 ménopausée (35%) 3250 en péri ménopause (65% )

8 PERIMENOPAUSE RESULTATS Age de survenue : 48,36 ans ans Perturbation du cycle : 75,4% - Règles abondantes : 33,65% - Règles espacées : 33,3% - Règles irrégulières : 84,5% Durée : 4 mois 5 ans

9 PERIMENOPAUSE RESULTATS Troubles somatiques - Bouffées de chaleur - Sueurs - Dl articulaires -Fatigue - Maux de tête - Sécheresse vaginale - Prise de poids - Perte de poids - Tâche pigmentaire visage - Changement de la peau - Perte de cheveux - Tension mammaire - Seins Ramollis - Ballonnement abdominal 76% 50% 40% 36% 54% 52% 33% 27% 16,6% 27,7% 15% 32% 16,5% 14,6% 31,4%

10 PERIMENOPAUSE RESULTATS Retentissement individuel : - Un changement : 79,4% - Aucun : 20,6%

11 PERIMENOPAUSE RESULTATS Altération neuropsychique Nb de cas % Nervosité Insomnie Dépression ,5 36,3 7,2

12 PERIMENOPAUSE RESULTATS Retentissement social Nb de cas % Pb au niveau du travail Pb avec les enfants Pb avec le mari , ,2

13 PERIMENOPAUSE RESULTATS Consultation médicale : 1270 (27,6%) - Médecin généraliste : 20 % - Médecin spécialiste : 7,6% Prise médicamenteuse : 56% - Symptomatique 44% - Hormonale 12% - Aucune 44%

14 MENOPAUSE RESULTATS Trouble ressenti Nbr de cas % ménopausée % péri ménopausée Bouffées de chaleur ,1 50 Sueurs nocturnes ,7 40 Fatigue ,9 54 Nervosité ,8 51,5 Insomnie ,4 36,3 Maux de tête Douleurs articulaires ,7 36 Modifications cutanées Dépression ,8 7 Prise de poids ,1 27 Troubles sexuels

15 La périménopause Âge moyen de la ménopause : 51,3 ans Âge moyen d entrée en périménopause : 47,5 ans Durée moyenne de la périménopause : 3,8 ans Variabilité individuelle +++ Massachusetts Women s Health Study n = 8050

16 Périménopause : Evolution de l'état hormonal et de la symptomatologie Fonction ovarienne normale Cycles réguliers Pas de symptôme FSH = ou N E2 = N ou P = ou 0 Hyperestrogénie relative ou absolue insuffisance lutéale Cycles irréguliers, ménorragies, métrorragies Symptômes neuropsychiques et physiques prémenstruels Prise de poids Insuffisance veineuse Symptôme d'hyperandrogénie FSH = E2 = ou 0 P = 0 Hypoestrogénie Aménorrhée Bouffées de chaleur Sueurs Insomnie Asthénie Tendance dépressive Libido Sécheresse vaginale

17 Fréquence des troubles vasomoteurs en fonction de l'aménorrhée de la ménopause n = 638 femmes de ans % Bouffées de chaleur Sueurs nocturnes PERIMENOPAUSE POSTMENOPAUSE 0 Cycles irréguliers 3 mois < DR > 12 mois > 5 ans > 9 ans MC Kinlay et coll Maturitas 1992;14:103-15

18 THS en pré ménopause? Pas possible de prévoir la durée de la périménopause SI TROP TÔT Sécrétions estrogéniques résiduelles, non synchrones du THS: risque de métrorragies, symptômes d hyperestrogénie SI TROP TARD : Bouffées de chaleur, sueurs, Sécheresse vaginale La perte osseuse commence dès la périménopause

19 EN PRATIQUE : QUAND INSTAURER LE THS? «PAS TROP TÔT, PAS TROP FORT» Allonger la séquence progestative Si troubles vasomoteurs : ajouter une posologie estrogénique modérée à la séquence progestative 3 tests au progestatif (au moins) négatifs

20 Prescription d'un progestatif en périménopause P : 10 à 15 jours par cycle 21 j 7 j 21 j P anti-gonadotrope 3 semaines sur 4 21 j 7 j 21 j P anti-gonadotrope 3 semaines sur 4 + supplémentation estrogénique («freinage-substitution») progestatif estrogène règles

21 Et la contraception? PILULE OU THS?

22 FDA et pilule : rappel historique Juillet 1975 : «les femmes de 40 ans prenant la pilule doivent être informées des risques accrus et encouragées à employer d autres moyens de contraception» Janvier 1978 : «rôle du tabagisme dans la survenue d accidents cardiovasculaires graves chez les femmes sous pilule, risque particulièrement marqué chez les plus de 35 ans» Octobre 1989 : pas d âge limite pour la prescription de pilule chez les femmes en bonne santé et non fumeuses

23 Pilule et périménopause : avantages CONTRACEPTION ET CONFORT Simple d utilisation Supprime les fluctuations hormonales et les irrégularités menstruelles Efficace sur les bouffées de chaleur Prévient la perte osseuse Prévient les KO fonctionnels et les hyperplasies de l endomètre

24 Périménopause et contraception Pré ménopause : période d activité génitale CONTRACEPTION NECESSAIRE Tenir compte du terrain et des facteurs de risques : balance bénéfice / risque Respecter les CI Surveillance CONTINUE/Adaptée : BILAN

25 Pourcentage de chaque méthode contraceptive Méthodes N % Pilule ,9 SIU ,5 Méthodes naturelles ,6 LST 44 4,4 Injectables 20 2 Condom 16 1,6 TOTAL Contraception à Casablanca : 1000 femmes M.NOUN Thèse médecine Casa N 128 Avril 2011

26 Répartition des utilisatrices de la pilule par tranche d âge. Tranches d âges (en ans) n % TOTAL Contraception à Casablanca : 1000 femmes M.NOUN Thèse médecine Casa N 128 Avril 2011

27 Prescripteur La pilule n a été prise sur précision médicale que chez 117 femmes soit 18.6%, alors que chez 512 (81.4%) la prescription a été faite par le corps paramédical et l entourage. Contraception à Casablanca : 1000 femmes M.NOUN Thèse médecine Casa N 128 Avril 2011

28 Source de la pilule Source de la pilule n % Centre de santé Pharmacie Médecin TOTAL Contraception à Casablanca : 1000 femmes M.NOUN Thèse médecine Casa N 128 Avril 2011

29 Durée d utilisation de la pilule Durée d utilisation n % Moins d un an ans ans ans Plus de 15 ans TOTAL Contraception à Casablanca : 1000 femmes M.NOUN Thèse médecine Casa N 128 Avril 2011

30 Causes d arrêt de la pilule Causes d arrêts de la pilule n % Désir de changement de méthodes Désir de grossesse Divorce 13 2 Mauvaise tolérance Ménopause Autres Aucune décision d arrêts TOTAL

31 Le Maroc compte plus de nouveaux cas de cancer du sein par an, 30 % sont à un stade précoce et 60 % sont diagnostiqués tardivement

32 Pathologie maligne Période cas CGM tout âge 69. 7pré ménopause 30,3% post ménopause M. Ghazli et coll. Rev. fr. gynécol. obstét.1999, vol. 94,

33 Pathologie maligne Fréquence CGM ménopause / CGM tout âge Sein: 19.12% (206/1077) Col: 22.2% (161/725) Endomètre: 59.6% (28/47) Vulve: 67.6% (45/68) Ovaire: 5.3% (24/455) Vagin: 20% (2/10) Total:19,6% (466/2382) sein Col vulve endomètre ovaire vagin NM M

34 Age et dépistage ans: La sensibilité du test est moins bonne (faux négatifs), la valeur prédictive positive basse Avant 50 ans 1 er [ ] Cancers de l [ ] P ,4 VPP 43% (biopsies inutiles + coût) 2éme [ ] 0,9 66% La réduction de mortalité par cancer du sein n est pas établie pour le groupe d age ans ans 1 er [ ] 2éme [ ] 0,2 0,7 64% 83% Bjurstam N. and Al. The Gothebburg breast cancer screening trial priliminary Results of breast cancer mortality for women aged J Nat Cancer Inst Monogr. 1997; 120. C/C:La réduction de la mortalité n est significative que dans le groupe d age ans

35 Age dans notre contexte Registre Grand Casa: Moyenne d âge 44 ans +/- 11,15 Etude CGM: Maternité Lalla Meryem 206 cancers du sein opérées % activité génitale

36 Dépistage individuel dans notre contexte ans : 1ére Mammographie Auto examen +Examen clinique médical annuel ans : Une mammographie tous les 2 ans Auto examen +Examen clinique médical dans l intervalle

37 Pathologies Péri ménopause Ménopause Pathologies malignes Cancer du sein Cancer du col Cancer de l'endomètre Cancer de l'ovaire Cancer de la vulve 2 9 Pathologies bénignes Myome/Fibrome/Polype Prolapsus Hyperplasie de l'endomètre 8 5 Kyste ovarien 8 2 Mastopathies bénignes 6 1 Pyosalpinx 6 1 Kyste de bartholin 3 2 Bilan d activité Gynéco B 2010

38 CONCLUSION (1) Période de Fluctuations hormonales et symptômes variables Sd climatérique n est pas rare Prise en charge n est pas toujours facile Contraception efficace et non dangereuse Fréquence pathologie bénigne et maligne

39 CONCLUSION (2) Fréquence des cancers du sein à cette période Problèmes de dépistage, prise en charge / piste de recherche Cependant le faible taux de Consultation médicale Coordination de plusieurs efforts : médecin, médias, ONG une prise en charge globale la périménopause dans tous ses aspects

40 Poids et périménopause Nbre de femmes N = 485 Age = 42 --> 50 ans Suivi = 3 ans M = + 2,25 ± 4,19 kg Perte > 4,5 kg = 3 % Gain > 4,5 kg = 20 % Prise de poids en kg Wing RR et coll Arch Inter Med 1991;151:97-102

41 Befor After

42

43 Symptômes variés Approche thérapeutique : hormonal Efforts informatifs et ateliers de formation des médecins généralistes

44 CONCLUSION Nécessité d informer la population sur la menopause

45 Contraception mécanique DIU Hormonal Stérilet au Lévonorgestrel Indice de Pearl : 0,1 Mécanisme d action : Atrophie endométrial Epaississement du mucus cervical Effet systémique Durée : 5 ans Satisfaction : 86 % Effets secondaires : Spotting les premiers mois Aménorrhée Acné, céphalées, prise poids, libido.

46 Stérilisation masculine et féminine Choix de cette méthode augmente à cet âge : nombre d enfants suffisants Idéale de point de vue efficacité notamment terrains à risque Aspects psychologiques de la stérilisation ( regret après stérilisation) Stérilisation tubaire : Coelioscopie : clips, section coagulation Hystéroscopique : Ussure*

47 Variation annuelle de la DMO rachidienne 3 2 Installation de la ménopause Post-ménopause n=64 n=77 1 n= n=49 n=21 n=203 EN FONCTION: de l ancienneté de la ménopause de la posologie d E2 : Témoins Posologies modérées Pleines posologies Ruiz JC, Tamborini A. AFEM 1994

48 Enquête française multicentrique 1509 femmes DISCUSSION Troubles somatiques Etude 1er signe (%) % Bouffées de chaleur Sueurs nocturnes Sueurs diurnes Cephalées Insomnie Asthénie Irritabilité Dépression ,

49 DISCUSSION La prise en charge de la périménopause Entretien avec la femme : Examen clinique Echographie pelvienne Traitement hormonal : - Séquence progestative antigonadotrope * 10j : insuffisance lutéale * 13j : j : hyperoestrogénie * 20 21j : hypoestrogénie

50

51 POPULATION ETUDIEE 5000 femmes Age moyen : 50,21 ans (45 60 ans) Niveau d instruction : - Analphabète : 3200 (64%) - Niveau primaire : 1050 ( 21%) - Niveau secondaire : 650 (13%) - Universitaire : 100 ( 2%)

52 Enquête 5000 femmes POPULATION ETUDIEE Situation professionnelle : - Aux foyers : ,4% - En activité : ,6% - Retraitées : 100 2% Niveau socio-économique - Moyen : % - Bas : ,5% - Elevé : 48 4,5%

53 Enquête 5000 femmes POPULATION ETUDIEE Parité : Multipares : 79% Stériles : 4,97% Tabagisme : Non fumeuses : 97,2% Fumeuses : 2,8%

54 Hyperplasie de l endomètre, polypes - Exploration endoscopique, prélèvements, ablation de polype puis : - Progestatif antigonadotrope - DIU au levonorgestrel

55 Mastodynies, mastopathies Estroprogestatif 15 γ Progestatif antigonadotrope

La périménopause en pratique

La périménopause en pratique La périménopause en pratique Z. SADI H. BESSAHA MADANI B.ADDAD Clinique de Gynécologie Obstétrique CHU Mustapha 9 ème Congrès National de la Société Algérienne d Etude et de Recherche sue la Ménopause

Plus en détail

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Définitions OMS 1996 Ménopause : arrêt définitif des menstruations Aménorrhée persistante 12 mois faisant suite

Plus en détail

SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE. Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012

SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE. Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012 SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012 Carence œstrogénique et signes fonctionnels: étude PEPI SYMPTÔMES % SYMPTÔMES

Plus en détail

GENESIS. La ménopause se définit par l arrêt définitif des menstruations résultant de la perte de l activité folliculaire ovarienne.

GENESIS. La ménopause se définit par l arrêt définitif des menstruations résultant de la perte de l activité folliculaire ovarienne. GENESIS Ménopause : définitions âge diagnostic Péri ménopause, post ménopause de quoi parle-t-on au juste? A quels âges moyens surviennent ces événements? Et comment en fait-on le diagnostic? Les réponses

Plus en détail

LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée?

LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée? LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée? Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of Medicine, University

Plus en détail

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Juin 2017 Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Epidémiologie En France : 11 millions de femmes sont ménopausées 430 000 nouvelles femmes ménopausée par an Trois

Plus en détail

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Péri ménopause Péri ménopause : 2 à 8 ans avant la ménopause et 1 an après les dernières

Plus en détail

Gestion de la péri ménopause. Point de vue du gynécologue Rabat 2017

Gestion de la péri ménopause. Point de vue du gynécologue Rabat 2017 Gestion de la péri ménopause Point de vue du gynécologue dferhati@gmail.com Rabat 2017 Introduction Période complexe de la vie génitale Hormonologie complexe Symptômes d intensité variable +/- invalidants

Plus en détail

LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN

LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN Pr René Xavier PERRIN Médecin Chef Coordonnateur UGO FSS UAC Bénin 1 INTRODUCTION MENOPAUSE PHENOMENE NATUREL IMPORTANCE GRANDISSANTE LIEE A L AUGMENTATION DE

Plus en détail

La Périménopause. Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé

La Périménopause. Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé La Périménopause Dr Briole-Ancel et Dr Girard-Arrivé LE VIEILLISSEMENT OVARIEN: 4 phases BAISSE DE LA FÉCONDITÉ (infra-clinique) LA PÉRIMÉNOPAUSE PRÉCOCE (cycles réguliers, symptômes d insuffisance lutéale)

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL DE LA MÉNOPAUSE. Connaître ses avantages et ses inconvénients

LE TRAITEMENT HORMONAL DE LA MÉNOPAUSE. Connaître ses avantages et ses inconvénients LE TRAITEMENT HORMONAL DE LA MÉNOPAUSE Connaître ses avantages et ses inconvénients Introduction L objectif de cette brochure est de vous informer des avantages et inconvénients du traitement hormonal

Plus en détail

Epidémiologie, vécu et prise en charge de la ménopause à Dakar

Epidémiologie, vécu et prise en charge de la ménopause à Dakar Epidémiologie, vécu et prise en charge de la ménopause à Dakar Cissé CT, Diouf AA, Kane-Guèye SM, Dieng T, Guèye-Dièye A, Moreau JC CGO-CEFOREP (Pr J. C. Moreau), CHU Le Dantec, Dakar Introduction Retraite

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique :

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : La GYNECOLOGIE 1) OBJECTIF DE LA FORMATION : La problématique : La révolution de la gynécologie médicale des trente dernières

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

Item 55 : Ménopause (Évaluations)

Item 55 : Ménopause (Évaluations) Item 55 : Ménopause (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/5 : Pendant la période de pré-ménopause,

Plus en détail

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a

Choisir une méthode de contraception qui vous convient. w w w. m a s e x u a l i t e. c a Choisir une méthode de contraception qui vous convient w w w. Les grossesses imprévues Les grossesses imprévues et les diverses méthodes contraceptives Les données correspondent aux grossesses imprévues

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

PREMENOPAUSE ou TRANSITION MENOPAUSIQUE. DES Endocrinologie, 13/09/2014 Asma Jaziri Supervisée par Pr Anne GOMPEL

PREMENOPAUSE ou TRANSITION MENOPAUSIQUE. DES Endocrinologie, 13/09/2014 Asma Jaziri Supervisée par Pr Anne GOMPEL PREMENOPAUSE ou TRANSITION MENOPAUSIQUE DES Endocrinologie, 13/09/2014 Asma Jaziri Supervisée par Pr Anne GOMPEL Sommaire n à à à Définition de la préménopause ou transition ménopausique. The stages of

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC. M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR *

PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC. M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR * PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR *Email: amem@menara.ma Alger SAREM FAFEM Mars 2009 Maroc : Données générales Maroc : 124 ème mondial ( I.D.H

Plus en détail

Dossier 1. Énoncé. Énoncé

Dossier 1. Énoncé. Énoncé Dossier 1 ITEMS : 41, 120, 287, 297, 309 Mme M., 51 ans, sans antécédents, vient en consultation de gynécologie pour son suivi gynécologique. Elle n'a pas consulté de médecin depuis 4 ans et elle n'a pas

Plus en détail

Perception et prise en charge médicale de la ménopause en Mauritanie en 2009

Perception et prise en charge médicale de la ménopause en Mauritanie en 2009 Perception et prise en charge médicale de la ménopause en Mauritanie en 2009 Hemine Ould Melaïnine (Clinique Ibn Sina Nouakchott) Dahada Ould El Joud ((Médecin épidémiologiste, statisticien) Raymond Najjar

Plus en détail

Enseignement DES GM. A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal

Enseignement DES GM. A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal Enseignement DES GM A.Gompel Unité de gynécologie endocrinienne Cochin Port Royal Compétences Prise en charge des problèmes médicaux gynécologiques durant toute la vie de la femme de la puberté à la femme

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 18 avril 2001 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

Plus en détail

La contraception. El kerroumi, M. Ghazli. C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010

La contraception. El kerroumi, M. Ghazli. C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010 La contraception N. Mt Matar, M. Ennachit, FMik F.Mikou, M. El kerroumi, M. Ghazli. Service de Gynéco-Obstétrique B C. H. Ibn rochd, Casablanca. Mercredi 16 juin 2010 Pre-test Une femme de 28 ans, 4 enfants

Plus en détail

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires

INJECTION CONTRACEPTIVE. Gestion des effets secondaires INJECTION CONTRACEPTIVE Gestion des effets secondaires Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Effets secondaires Signes de danger 2 1 EFFETS SECONDAIRES DU DEPO-PROVERA Perturbation

Plus en détail

Hémorragies génitales. G. Body

Hémorragies génitales. G. Body Hémorragies génitales en dehors de la grossesse G. Body Hémorragies génitales à la puberté Puberté Diagnostic Clinique Interrogatoire Installation des règles : date, régularité, abondance Rapports sexuels,

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN MIDI DE PEPINET LVC JEUDI 6 MARS 2014 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars 2014 1 o Hormonothérapie du cancer du sein o Historique o Comment lutter

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 ESTRAPATCH 80 µg/24 heures, dispositif transdermique (boîte de 4) Laboratoire PIERRE FABRE SANTE estradiol Liste

Plus en détail

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS LA MENOPAUSE C est la disparition définitive de la fonction ovarienne cyclique En découlent : * chute des taux hormonaux * disparition des règles * disparition

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 21 février 2001 28 mars 2001 LIVIAL 2,5 mg, 28 comprimés sous plaquette thermoformée

Plus en détail

Vivre pleinement sa vie de femme! Guide du syndrome prémenstruel et des troubles du cycle contenant un test d auto-évaluation et des conseils utiles

Vivre pleinement sa vie de femme! Guide du syndrome prémenstruel et des troubles du cycle contenant un test d auto-évaluation et des conseils utiles Vivre pleinement sa vie de femme! Guide du syndrome prémenstruel et des troubles du cycle contenant un test d auto-évaluation et des conseils utiles Table des matières Le cycle féminin 4 Les troubles du

Plus en détail

Surveillance d'une femme traitée pour un cancer gynécologique

Surveillance d'une femme traitée pour un cancer gynécologique Surveillance d'une femme traitée pour un cancer gynécologique LOuldamer 11 juin 2013 CHU de Tours Les défauts des consultations de surveillance Protocoles variables Malades --> anxiété --> fatigue -->

Plus en détail

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou

STERILETS. Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou STERILETS Atelier de gestes M. Danière, S. Figon, M. Flori, P. Girier, M.F. Le Goaziou Indice de Pearl pour les DIU: En pratique courante : 0,8 En utilisation optimale: 0,6 Indice de Pearl pour la contraception

Plus en détail

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016

Périménopause et contraception. La patiente. Peut-on considérer que la patiente est ménopausée? Définitions 06/07/2016 Périménopause et contraception Femme de 47 ans, aménorrhée depuis plus d un an sous DIU La patiente Elle souhaite le retrait du DIU. Le généraliste refuse le retrait ainsi qu un dosage hormonal demandé

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

Nom: Âge: Date de naissance: mm jj anneé Adresse électronique: Adresse à domicile: Ville: Prov: Code Postale:

Nom: Âge: Date de naissance: mm jj anneé Adresse électronique: Adresse à domicile: Ville: Prov: Code Postale: Questionnaire sur le system hormonal Renseignements généraux Date: Nom: Âge: Date de naissance: mm jj anneé Adresse électronique: Adresse à domicile: Ville: Prov: Code Postale: Numéro de téléphone à domicile:

Plus en détail

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco

Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Jérémy Boujenah Centre hospitalier Princesse Grace, Monaco Utilisation du DIU en France Mode de contraception choisi dans 22% des cas * * * * Moreau, Fecond group et al. Contraception 2014 Utilisation

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire

Diplôme Inter Universitaire Diplôme Inter Universitaire Faculté de Médecine de Nice Renseignements Pr Delotte Service Obstétrique, Reproduction et Gynécologie Hôpital de l Archet 2 BP 3079 06202 Nice Cedex 3 rodriguez.s@chu-nice.fr

Plus en détail

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest Quel choix? Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogestative peut protéger de certains cancers?

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE. 1. Organisation générale

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE. 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation Former un spécialiste en gynécologie médicale DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE 1. Organisation générale 1.2. Durée totale du DES 8 semestres

Plus en détail

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce»

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» MALADIE DE FANCONI Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» H. LETUR 1. Service de BDR-AMP-CECOS APHP Tenon Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris Association

Plus en détail

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011

Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Le DIU, une méthode contraceptive rehabilitée pour tous les âges? Patrick Hohlfeld, CHUV, Lausanne Colloque du DGO, 22 septembre 2011 Un brin d histoire Inventé au début du 20 e siècle Adjonction de cuivre

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 15 septembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 15 septembre 2004 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par avis de réinscription du 30 octobre 1999

Plus en détail

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Myomes et périménopause Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Définition de la périménopause À partir de 47 ans + année qui suit l arrêt des règles

Plus en détail

Mars/Juin 2012 Camille Jamet

Mars/Juin 2012 Camille Jamet Mars/Juin 2012 Camille Jamet 37 ans, consulte son MG pour aménorrhée depuis 6 mois. Ses ATCD : Personnels : Médicaux : Hypercholestérolémie, Insomnie. Gynéco/Obst : DPR : 11ans Jamais de contraception

Plus en détail

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Mode d utilisation

LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS. Mode d utilisation LES CONTRACEPTIFS ORAUX COMBINÉS Mode d utilisation Institut national de santé publique du Québec 2012 CONTENU Mode d utilisation Avantages et inconvénients Risques pour la santé 2 1 MODE D UTILISATION

Plus en détail

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille)

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) Sexualité après stérilisation tubaire Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) «Suppression délibérée et réfléchie de la fécondité, sans atteintes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 11 juillet Examen de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 11 juillet Examen de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 11 juillet 2001 Examen de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 12 octobre 1998 - (J.O. du 17 octobre 1998) PROVAMES 1 mg,

Plus en détail

Suivi Gynécologique et VIH. Dr SPERANDEO

Suivi Gynécologique et VIH. Dr SPERANDEO Suivi Gynécologique et VIH Dr SPERANDEO Quelques chiffres Un challenge pour un suivi Quelques chiffres Disparité? Quelques chiffres Egalité? Quelques chiffres Parité? Chiffres région PACA Age Féminin

Plus en détail

L après cancer : Aspects endocrinologiques

L après cancer : Aspects endocrinologiques L après cancer : Aspects endocrinologiques Docteur Anne THOMIN Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, AP-HP, CancerEst, Paris Faculté de médecine Pierre et Marie Curie, Université Paris 6 Introduction

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 7 juillet 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 juillet 2004 NORLEVO 1,5 mg, comprimé Boîte de 1 Laboratoires HRA Pharma lévonorgestrel Liste I Date de l AMM : 19 avril 2004

Plus en détail

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori

Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f. MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Contracep.on - Fro1s - Pose Stérilet - Pose implant contracep.f MF. Le Goaziou P. Girier M. Flori Atelier Plénière de 14 h à 15 h30 En alternance de 15h30 à 18h, Ateliers frottis ou implant stérilet

Plus en détail

La ménopause :Rappel Physiologie et traitements

La ménopause :Rappel Physiologie et traitements 1 2 La ménopause :Rappel Physiologie et traitements La ménopause 3 Définition : La ménopause est un phénomène physiologique naturel qui correspond à un arrêt définitif des menstruations. Elle est la conséquence

Plus en détail

Mme Aure Haémayme. Les macroprogestatifs. Antécédents personnels. Antécédents gynécologiques G0 P0

Mme Aure Haémayme. Les macroprogestatifs. Antécédents personnels. Antécédents gynécologiques G0 P0 Les macroprogestatifs Contraceptifs ou non? Mme Aure Haémayme 21 ans Étudiante infirmière Pas de conduite addictive particulière Contexte socio-économique correct Antécédents personnels Antécédents gynécologiques

Plus en détail

Réalités de la Prise en charge de la ménopause en Mauritanie. Raymond NAJJAR Gynécologue Obstétricien Nouakchott

Réalités de la Prise en charge de la ménopause en Mauritanie. Raymond NAJJAR Gynécologue Obstétricien Nouakchott Réalités de la Prise en charge de la ménopause en Mauritanie Raymond NAJJAR Gynécologue Obstétricien Nouakchott Les femmes en âge d être ménopausées sont de plus en plus nombreuses mais sont toujours

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MENOPAUSE à L HEURE DE LA MEDECINE DU PARAPLUIE NOTIONS ACTUELLES ET ANALYSE CRITIQUE DES RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE LA MENOPAUSE à L HEURE DE LA MEDECINE DU PARAPLUIE NOTIONS ACTUELLES ET ANALYSE CRITIQUE DES RECOMMANDATIONS PRISE EN CHARGE DE LA MENOPAUSE à L HEURE DE LA MEDECINE DU PARAPLUIE NOTIONS ACTUELLES ET ANALYSE CRITIQUE DES RECOMMANDATIONS POURQUOI CE TITRE?????? Les recommandations de l H.A.S. datent pour les dernières

Plus en détail

Contraception. réponses p. 243

Contraception. réponses p. 243 17.35. Contraception Ê Prescrire et expliquer une contraception. Ê Discuter les diverses possibilités de prise en charge d une grossesse non désirée. Ê Discuter les indications de la stérilisation masculine

Plus en détail

MÉNOPAUSE EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? MÉNOPAUSE : DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DÉFINITIONS (STRAW) 14/06/2017. Vous auriez pas un test pour me le dire?

MÉNOPAUSE EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? MÉNOPAUSE : DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DÉFINITIONS (STRAW) 14/06/2017. Vous auriez pas un test pour me le dire? MÉNOPAUSE Répondre aux questions des patientes EST-CE QUE JE SUIS MÉNOPAUSÉE? Vous auriez pas un test pour me le dire? DÉFINITIONS (STRAW) Stade -5-4 -3b -3a -2-1 +1a +1b +1c +2 Terminologie Âge de procréer

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE

DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE DIAGNOSTIC DU CANCER DE L'OVAIRE Les signes cliniques ou la consultation médicale Le cancer de l ovaire est le plus souvent diagnostiqué à un stade évolué de la maladie car il peut évoluer longtemps sans

Plus en détail

module 4: sexualité et prévention

module 4: sexualité et prévention Prévention santé environnement module 4: sexualité et prévention Séquence : prévenir d une grossesse non désirée Exemplaire rempli Le préservatif masculin Quelques chiffres _ il se déroule sur le pénis

Plus en détail

Qualité de vie Précisément pendant la ménopause!

Qualité de vie Précisément pendant la ménopause! Brochure d information Qualité de vie Précisément pendant la ménopause! www.designconnection.eu 0560377 Un service de: Zeller Medical AG Seeblickstrasse 4 CH-8590 Romanshorn Phone +41 (0)71 466 05 00 Fax

Plus en détail

La consultation de la femme autour de 50 ans. Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie?

La consultation de la femme autour de 50 ans. Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie? La consultation de la femme autour de 50 ans Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie? DUMG Rouen 2008 1 Quelles particularités? o Périménopause Gestion contraception et arrêt Gestion des

Plus en détail

Avis 28 mai Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS. estradiol

Avis 28 mai Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS. estradiol COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 28 mai 2014 ESTRADERM TTS 25 microgrammes/24 heures, dispositif B/8 sachets de 1 dispositif (CIP : 3400932972654) VIVELLEDOT 25 microgrammes/24 heures, dispositif B/8

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique 51 ans et plus

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique 51 ans et plus Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Prévention gynécologique 51 ans et plus Mise à jour janvier 2017 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique annuel est

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail

Contraception à 40 ans

Contraception à 40 ans Contraception à 40 ans " B. Bständig* Certes, la fertilité féminine diminue de manière importante avec l âge, notamment après 40 ans. Toutefois, la contraception reste une nécessité jusqu à l arrivée de

Plus en détail

Utérus et hormones en préménopause. N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris

Utérus et hormones en préménopause. N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris Utérus et hormones en préménopause N Chabbert- Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Hopital Tenon, Paris Endomètre ComparFment épithélial ComparFment stromal ComparFment vasculaire Impact endométrial

Plus en détail

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1

MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 MOYEN CONTRACEPTIF NON HORMONAL EFFICACE JUSQU À 10 ANS FIABLE À 99,2 % 1 Souhaitez-vous une méthode contraceptive sans tracas qui est totalement sans hormones? INFORMATION À L INTENTION DE LA PATIENTE

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 19 janvier 2005

AVIS DE LA COMMISSION. 19 janvier 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 19 janvier 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 27 décembre 1999 (JO du 4 janvier

Plus en détail

Stérilets Effets secondaires"

Stérilets Effets secondaires Stérilets Effets secondaires" INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2012 1 Contenu Effets secondaires" Signes de danger" 1 Effets secondaires du stérilet au cuivre Augmentation possible des saignements jusqu

Plus en détail

Quelques données épidémiologiques au niveau d une consultation de ménopause

Quelques données épidémiologiques au niveau d une consultation de ménopause Quelques données épidémiologiques au niveau d une consultation de ménopause Z. SADI R. BENHADID A.HADDOUM D.BOUSSADIA N.HACHELAF B.ADDAD Clinique de Gynécologie Obstétrique CHU Mustapha Alger 8 ème congrès

Plus en détail

La contraception et l allaitement

La contraception et l allaitement La contraception et l allaitement > Groupe de travail Allaitement Maternel Le Réseau Sécurité Naissance - Na tre Ensemble est le réseau des maternités et des professionnels de la périnatalité de la région

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 décembre 2014 PHYSIOGINE 0,1 POUR CENT, crème vaginale B/1 tube de 15 g avec applicateur (CIP : 34009 329 691 7 3) PHYSIOGINE 0,5 mg, ovule B/1 plaquette de 15 ovules

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Blanc Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2002 publié le 28.11.2002 VINGT-SIXIÈMES JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail

Epidémiologie du cancer du sein PIERRE AZUAR

Epidémiologie du cancer du sein PIERRE AZUAR Epidémiologie du cancer du sein PIERRE AZUAR Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme dans les pays occidentaux! Au niveau mondial : 1 000 000 de nouveaux cas par an 370 000 décès

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Prévention gynécologique 24-50 ans Mise à jour janvier 2017 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique annuel est conseillé

Plus en détail

Ménopause. Claudine Mathieu UE Mère-Enfant Université de Bordeaux Septembre 2014

Ménopause. Claudine Mathieu UE Mère-Enfant Université de Bordeaux Septembre 2014 Ménopause Claudine Mathieu UE Mère-Enfant Université de Bordeaux Septembre 2014 DEFINITION DE LA MENOPAUSE Arrêt définitif des règles pendant 12 mois 3 tests progestatifs négatifs E < 20 pg/ml et FSH >

Plus en détail

Ménopause ACTUALITES ET PERSPECTIVES

Ménopause ACTUALITES ET PERSPECTIVES LES POINTS ESSENTIELS A CONNAITRE PERIMENOPAUSE MENOPAUSE EN AVANCE Ménopause ACTUALITES ET PERSPECTIVES R.Cabry O.Gagneur - J.Gondry Centre de la Ménopause Service de Gynécologie-Obstétrique CHU AMIENS

Plus en détail

Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération?

Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération? Faut il banir les contraceptifs estroprogestatifs de 3 et 4 èmes génération? Christian Jamin www.gynecole.com Christian Jamin Paris Liens d intérêt sur ce thème 2010-2014 Consultant ou membre d'un Comité

Plus en détail

PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest

PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest 5 à 10 % des cas de cancers du sein et de l ovaire sont liés à une disposition

Plus en détail

Le condom féminin. 1. Le condom féminin est fait de quel matériel? 2. Quel est le mode d utilisation du condom féminin?

Le condom féminin. 1. Le condom féminin est fait de quel matériel? 2. Quel est le mode d utilisation du condom féminin? Le condom féminin 1. Le condom féminin est fait de quel matériel? 2. Quel est le mode d utilisation du condom féminin? 3. Quel est le taux d efficacité du condom féminin? 4. Quel est l avantage du condom

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 8 juin 2005 LUTENYL 3,75 mg, comprimé Boîte de 14 comprimés code CIP : 365 572-4 Laboratoire THERAMEX nomegestrol (acetate de)

Plus en détail

DIU chez la nullipare

DIU chez la nullipare DIU chez la nullipare Lorraine MAITROT-MANTELET Geneviève PLU-BUREAU Unité de Gynécologie Médicale Hôpital Port-Royal, Paris Tous droits réservés - L. Maitrot-Mantelet, G. Plu-Bureau JNMG 30 septembre

Plus en détail

Les femmes et la pilule : effets secondaires, arrêt et sevrage

Les femmes et la pilule : effets secondaires, arrêt et sevrage Les femmes et la pilule : effets secondaires, arrêt et sevrage Sondage réalisé en ligne entre le 13 janvier et le 18 avril 2017 auprès de 3 616 femmes francophones* âgées de 13 à plus de 50 ans. Questions

Plus en détail

Surveillance gynécologique

Surveillance gynécologique GENEPY Réseau de prise en charge des personnes à risque GENEtique de Cancer en Midi-PYrénées Référentiel Régional Syndrome Seins - Ovaires Janvier 2016 Sommaire Sommaire... 1 I. Bonnes pratiques... 1 A.

Plus en détail

Traitement hormonal de la ménopause. Points de vue actuels

Traitement hormonal de la ménopause. Points de vue actuels Traitement hormonal de la ménopause. Points de vue actuels Z. SADI Clinique de Gynécologie Obstétrique CHU Mustapha 9 ème Congrès National de la Société Algérienne d Etude et de Recherche sue la Ménopause

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 11 mai 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 11 mai 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 11 mai 2016 progestérone PROGESTOGEL 1 POUR CENT, gel pour application locale 1 tube aluminium verni de 80 g, code CIP : 34009 313 141 2 7 UTROGESTAN 100 mg, capsule

Plus en détail

La contraception : Renseignements

La contraception : Renseignements La contraception : Renseignements v 2016.1 Les méthodes très efficaces. Longue durée d action 0,8 % de grossesse par an 1 grossesse tous les 125 ans 22 % d abandon à la fin de l année Le DIU au cuivre

Plus en détail

Etre soigné, c est aussi être informé

Etre soigné, c est aussi être informé Livret d informations Etre soigné, c est aussi être informé Service de Gynécologie et Chirurgie Générale Unité de Ménopause et Maladies Métaboliques Docteur F. Trémollières, Chef de Service Docteur J.-M.

Plus en détail

Médicaments de la contraception

Médicaments de la contraception Médicaments de la contraception IFSI 3 mars 2016 Ivan Berlin Département de Pharmacologie Hôpital Pitié-Salpêtrière-Université P. et M. Curie, Faculté de médecine - INSERM U1178 Code de lecture A savoir

Plus en détail

serving women since 1901

serving women since 1901 serving women since 1901 2 Que sont les fibromes? Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui se développent dans la couche musculaire de l utérus aussi appelée myomètre. Le terme tumeur est souvent utilisé,

Plus en détail

GENESIS. ENTRETIEN avec le Pr Philippe Bouchard Fibrome utérin : réduire le nombre de femmes qui seront opérées

GENESIS. ENTRETIEN avec le Pr Philippe Bouchard Fibrome utérin : réduire le nombre de femmes qui seront opérées GENESIS ENTRETIEN avec le Pr Philippe Bouchard Fibrome utérin : réduire le nombre de femmes qui seront opérées Endocrinologue, spécialiste de la médecine de la reproduction, le Pr Philippe Bouchard fait

Plus en détail

Sexualité, fertilité, grossesse et SEP

Sexualité, fertilité, grossesse et SEP brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage Sandra Vukusic, Christian Confavreux,membre du CMS ARSEP Service de Neurologie et Centre de Coordination EDMUS pour la SEP

Plus en détail

I Sexualité sans procréation

I Sexualité sans procréation Page 1 sur 7 Fé minin, masculin I Sexualité sans procréation 1. Pour comprendre : Chez la femme a. Cycles sexuels féminins La femme est soumise à un cycle d une durée moyenne de 28 jours. Il se met en

Plus en détail