Les résistances de point neutre

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les résistances de point neutre"

Transcription

1 Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont alors inexistants. Ces résistances sont connectées entre le neutre du réseau et la terre Insertion dans le neutre du transformateur Neutre artificiel crée par une bobine triphasée Constitution Aujourd hui, les résistances, en acier inoxydable, sont isolée dans l air et insérée dans une enveloppe métallique protégée de la corrosion qui contient également les transformateurs de courant chargés d alimenter les protections. Détections des courtscircuits à la terre Tn :Résistance le METAL DEPLOYE Eléments GRIDEX U photos «LE METAL DEPLOYE» Détection des défauts résistants TcH

2 3.1.2 Caractéristiques électriques La tension assignée C est la tension pour laquelle est déterminée la résistance. Elle a généralement pour la valeur V= Us / 3 Us est la tension maximale de Service. La résistance La valeur de la résistance est calculée pour une température spécifiée. Elle est mesurée en courant continu. La valeur de l impédance mesurée en courant alternatif devra être spécifiée. Elle doit normalement être très proche de la valeur de la résistance. La tenue thermique Elle doit être adaptée aux conditions d exploitation les plus sévères. Elle dépend du plan de protection et des cycles d automatismes associés. La tenue thermique en régime continu est représentée par la fonction t (I) = W RI² s RPN 40 Ω pour réseau 20 kv Joules A en permanence Certaines pratiques d exploitation peuvent générer des contraintes thermiques hors normes susceptibles de provoquer un vieillissement prématuré de la résistance et la rupture de celle-ci. Les conséquences peuvent être graves: Fonctionnement du réseau à neutre isolé, défaillance du plan de protection, augmentation des surtensions dynamiques. Amorçage et shuntage de la résistance, augmentation du courant de défaut, surtension sur les prises de terre. Certains exploitants équipent les résistances de dispositifs chargés surveiller l état de la résistance ainsi que les contraintes qui lui sont imposées A Paramètres intervenant dans le dimensionnement de la résistance: Valeur maximale du courant permanent susceptible de circuler dans la résistance. En fonctionnement normal, le réseau fournit un courant homopolaire permanent appelé parfois «bruit du réseau». Celui-ci est composé d une part d un courant 50 Hz 1 dû au déséquilibre homopolaire de capacité des lignes et d autre part des courants harmoniques injecté dans le réseau par les charges et les transformateurs. A certains moments de la journée, ce bruit peut atteindre quelques ampères. Dans le cas de défauts non détectés par le plan de protection 2, un courant de faible valeur peut traverser la résistance durant un temps assez long. Il peut alors être assimilé à un transit permanent qui s ajoute au bruit du réseau. Il est évident que la résistance de point neutre doit pouvoir tenir sans dommage de telles valeurs de courant. Sous l effet de ces courants, la résistance dissipe une énergie thermique Wi qui doit être prise en compte pour spécifier les régimes de fonctionnement. La température de la résistance dépend alors du bilan énergétique Wp = Wi-Wa où Wa représente la compensation thermique par l environnement Hz ou 60 Hz suivant les pays. 2 Défauts très résistants ou conducteur tombé coté charge.

3 Courant maximal de neutre. Us Lors d un défaut de très faible résistance, le courant de neutre peut atteindre une valeur I = R. 3. Ce courant va développer une énergie W= RI²t dépendant du cycle d automatisme. La contrainte thermique induite par le court-circuit s ajoute alors à celle provoquée par le courant permanent. Il faut noter que durant un cycle d automatisme, la résistance prend des valeurs qui dépendent de sa température θ telle que R θ = R 0 (1+ αt ) où α 10-3 Ω/ C et t l élévation de température. Par les spécifications HN 64-S-50, EDF précise que le courant de neutre ne doit pas excéder 300 A en réseau rural et 1000 A en réseau urbain. De ces valeurs, on déduit aisément la valeur de R 0. Conditions d échauffement de la résistance Les résistances doivent répondre à des spécifications de température déterminées en fonction des cycles d automatismes. Exemple: Les réseaux HTA aériens Français disposent de protections et d automatismes assurant l élimination automatique des défauts. Il existe essentiellement deux cas ou les résistances peuvent être mise en contraintes. Cas d un défaut peu résistant détecté par les protections sélectives Lorsque le défaut n a pas été éliminé par le cycle d automatisme, l exploitant doit effectuer des manoeuvres et des essais afin de localiser le défaut. Lorsque ces opérations sont effectuées par téléconduite, la résistance peut subir des contraintes thermiques du fait qu elle n a pas eu le temps de se refroidir suffisamment entre le déclenchement définitif et la première manoeuvre. On peut rencontrer également des phénomènes d avalanche lors d évènement climatique (givre, orage, dépôt de sel...). Il existe alors un risque de destruction de la résistance. On pourrait alors recommander la mise hors tension du réseau affecté par ces évènements heureusement exceptionnels 3 Défaut non détecté par les protections sélectives La mise hors tension d un défaut résistant, par la protection amont 4, peut être réalisée en trois minutes. Si l on examine la caractéristique thermique de la résistance, l intensité autorisée durant ce temps ne doit pas excéder 50 A. L exploitant sera ensuite conduit à effectuer des manoeuvres et des essais afin de localiser le défaut. Ce sont généralement ces manoeuvres qui apportent le plus de contrainte thermiques sur la résistance. La spécification HN-64-S-50 défini un cycle d essais à 3 stades pour une température ambiante de 40. Stade «a» La résistance est parcourue par un courant de 5 A jusqu à l équilibre des températures. Cet essai simule l action du courant permanent dans la résistance. Stade «b» La résistance est parcourue par un courant de 20 A pendant 10 mn. Ce fonctionnement correspond à une contrainte pouvant apparaître durant une recherche de défaut résistant. Stade «c» La résistance est alimentée sous sa tension assignée (12kVsur un réseau 20 kv) pendant 5s. 5s représente le temps maximal continu nécessaire pour l élimination d un défaut de faible résistance. Tout au long de son exploitation, la résistance doit pouvoir supporter un cycle nominal «stade a + stade b + stade c». La répétition de ce cycle est cependant conditionnée à des intervalles de repos permettant un refroidissement complet. Comme nous l avons vu plus haut, c est ce dernier point qui pose le plus de problème. 3 La remise sous tension pourrait cependant s avérer difficile. 4 On se reportera au livre 2

4 Lorsque ces opérations sont réalisées sur l enroulement comprenant le régleur, les mesures doivent être effectuées pour les prises extrêmes et sur la position médiane. Ce montage permet de contrôler le dispositif de détection des défauts résistants (TCH) généralement inséré dans la connexion de mise à la terre de la résistance. On peut également vérifier le transformateur de courant de neutre (TCN) si celui-ci ne présente pas un trop fort rapport de transformation. Il est préférable cependant d effectuer, à l aide d un transformateur de débit, une injection de courant correspondant au courant nominal primaire du TC. Les inductances de point neutre En présence d un fort capacitif homopolaire, Une inductance pure peut poser des problèmes d exploitation. Il existe des conditions de résonance parallèle 5 susceptibles de perturber les plans de protection constitués de relais à maximum d intensité. Le tableau ci-dessous permet d évaluer les risques de résonance parallèle sur un réseau 20 kv constitué de câbles. Impédance du neutre HTA 8j 12j 40j 80j Longueur de câbles HTA 500 km 330 km 100 km 50 km On constate que ces risques sont réels pour des inductances de neutre de moyennes ou de grandes valeurs. Les plans de protection constitués de relais à maximum d intensité résiduelle sont alors inadaptés. On réservera donc les inductances pures aux réseaux constitués de lignes aérienne où pour ceux exploités avec une faible limitation de courant de neutre (réseaux urbains par exemple). Il existe également des conditions de résonance série 6 pouvant mettre en danger l isolement du neutre du transformateur lorsque celui-ci est utilisé. Rappelons que les conséquences de cette résonance sont d autant plus contraignantes que l impédance homopolaire du réseau est fortement capacitive et que la puissance de court-circuit au point de défaut est faible. Afin de préserver le transformateur, l exploitant préfère souvent utiliser un dispositif complémentaire chargé de créer un point neutre artificiel. Le transformateur n intervient alors plus dans la limitation des déséquilibres homopolaires. Dans tous les cas, elles doivent offrir une résistance mécanique aux efforts électrodynamiques provoqués par les courants de court-circuit et être spécifiés pour supporter un grand nombre de défauts dans les conditions les plus sévères pendant leur vie en exploitation 7. Leurs spécifications générales sont définies par la norme NF EN On se reportera au Livre 1 chapitre On se reportera au Livre 1 chapitre L histoire de ces matériels doit apparaître dans la documentation technique.

5 3.1.4 Les inductances monophasées Ces matériels sont connectées entre le neutre du réseau et la terre. Par rapport aux résistances, elles présentent l avantage d être plus robustes, d être moins encombrantes et ne nécessitent qu un entretien réduit, elles sont d un coût d exploitation beaucoup plus faible. La plus simple est constituée d un solénoïde bobiné autour d un support amagnétique comprenant des cales et des tirants chargés de compenser les efforts électrodynamiques produit par les courants de court-circuit. Le refroidissement est obtenu par circulation d air entre les spires. L ensemble est installé sur un châssis dont le rôle essentiel est d isoler la bobine du sol et de mettre le personnel d exploitation hors de portée les parties actives. Les conditions d installation en fonction de la tension nominale sont définis à partir des normes de sécurité (C18510 de l UTE par exemple). Dans les installations EDF par exemple, la base de la jupe d isolateur inférieure assurant le support d une l inductance HTB est à 2,25m du sol. La distance au sol de la connexion HTB est de 2,25 +0,0075 U 8 et doit être dans tous les cas supérieure à 3m. L isolement de la borne haute tension doit être celui de la borne neutre du transformateur. L isolement coté terre doit être suffisamment importante pour éviter que le courant de défaut ne transite par le châssis. Les inductances sont caractérisées par un facteur de qualité L ω et une R valeur d impédance Z déterminée en fonction du courant de maximal admissible dans le neutre et des caractéristiques électriques du réseau. Afin de pouvoir installer ces inductances au sol tout en garantissant la sécurités des personnes, on peut immerger l inductance dans une cuve remplie d un diélectrique liquide (généralement de l huile).les dispositifs de fixation sont alors constitués de shunts magnétiques chargés de préserver la cuve de la circulation du flux produit par la bobine. A titre indicatif, le tableau ci-dessous regroupe les caractéristiques des inductances monophasées équipant les neutre des réseaux de transport 90 kv et 63 kv Français. Tension du réseau impédance courant de neutre isolement coté ligne isolement coté terre 90 kv j35ω 1500 A 100 kv 17,5 kv 63 kv j50ω 720 A 72kV 17,5 kv Le courant de neutre spécifié correspond à la valeur maximale que la bobine est capable de tenir durant un cycle d applications également spécifié. Ces inductances doivent pouvoir supporter quatre applications de courant de 5s suivant un cycle conformes aux pratiques d exploitations d EDF: 8 U = 100 kv pour un réseau 90 kv

6 Il convient de noter que les transformateurs participant à la mise à la terre du neutre doivent répondre à ces spécifications Les inductances triphasées Cette famille regroupe les bobines zigzags et les transformateurs de point neutre Elles sont chargées de créer un point neutre artificiel et de limiter le courant dans le neutre du réseau. On privilégie ces dispositifs lorsque l on souhaite épargner le transformateur des contraintes diélectriques liée à la résonance série. lorsque l on souhaite préserver les transformateurs des contraintes mécaniques provoquées par les courants de défauts à la terre. lorsque l on veut limiter l amplitude de certaines perturbations (bruit de réseau, phénomène de BALARUC 9, Harmoniques 3 etc...) lorsque l on veut découpler les circuit homopolaire primaire et secondaire du transformateur en cas de mise à la terre simultané des neutres. lorsque l on souhaite réaliser la mise à la terre du neutre au niveau du jeux de barres Principe de fonctionnement Considérons un défaut monophasé à la terre affectant un réseau 20 kv. Le neutre du transformateur est isolé. La mise à la terre du neutre est constituée d une inductance j 40 Ω présentant un facteur de qualité 6. L impédance homopolaire d un tel dispositif est : Zo= j. La résistance du défaut Rm est de 10 Ω. On constate que le dispositif se comporte comme un générateur de courant homopolaire (91 A dans notre exemple). L impédance homopolaire du générateur est égal à 3 fois la valeur de l impédance spécifiée sur la plaque signalétique. Elle correspond à 3 fois la valeur mesurée suivant le schéma ci-contre. Z = U 3i Zo = U i Zo = 3Z 9 Sur les réseaux présentant une faible puissance de court-circuit, la mise sous tension d un transformateur de puissance provoque l apparition d un courant homopolaire dans les neutres des transformateurs en service. Ce phénomène est décrit dans le livre 2

7 Les bobines zigzags BPN 300 A BPN 1000A BPN 200 A Elles sont constituées de six bobines couplées en zigzag noyées dans un diélectrique liquide. La borne de neutre peut être reliée à la terre ou à une impédance de limitation (inductance ou résistance). Par son couplage, ce dispositif offre un bon pouvoir de rééquilibrage des tensions.. Comme les inductances monophasées, elles peuvent présenter un facteur de qualité L ω non négligeable. La R puissance active dissipée par la bobine peut alors être importante et limiter la durée de transit du courant homopolaire. Ces matériels doivent pouvoir supporter un régime de fonctionnement normalisé en cohérence avec les évènements susceptibles d apparaître sur le réseau. Le nombre et la cadence des essais est défini par une étude statistique des défauts et actualisé par un retour d expérience. La norme d entreprise HN 52-S-50 rédigée par EDF en 1959 précise par exemple que sous une température ambiante de 40, le régime de fonctionnement normalisé est composé de la succession de trois stades: Stade «a» La bobine est en service sous une tension de 1,05 Un, la température de l appareil est stabilisé. Ce fonctionnement correspond à un réseau sans défaut. Le point le plus chaud ne doit pas excéder 50. Stade «b» Durant 10 mn, l appareil est traversé d un courant résiduel à 50 Hz égal à 6% de l intensité de neutre spécifié (18 A pour une bobine 300 A et 60 A pour une bobine 1000 A). Ce stade correspond à un fonctionnement sur défaut résistant non détecté par les protections sélectives. Stade «c» La bobine est traversée durant 5 s par un courant de neutre correspondant à un court-circuit monophasé sans résistance sous une tension de 1,05 Un. Ce stade correspond au cas d un défaut franc devant être éliminé par les protections sélectives 10. A la fin de ce cycle, l échauffement moyen des enroulements ne doit pas être supérieur à 210. La tenue mécanique de l appareil est contrôlée par une série d essais sous une tension triphasée égale à 1,1Un. L appareil doit supporter sans dommage une série de courts-circuits francs monophasés se produisant à l instant ou la dissymétrie est maximale. Le rapport entre la valeur max de la première crête et la valeur efficace dépend de la valeur du facteur de qualité Lω = tgφ de la bobine. Il est d autant plus important que le facteur de qualité est grand. R Au début des années 90, suite à une série d avaries et afin de faire évoluer le régime de neutre des réseaux HTA, EDF a modifié ses spécifications. 10 En réalité, il existe peu de cas ou un tel défaut dure 5s.

8 Extrait de la documentation TRANSFIX Bobine 20 kv Zn (Ω) stade «a «en permanence stade «b» stade «c» Essai mécanique sur prototype à 1,07Un 215 A j40 5 A à 1,07 Un 85 A /30s 215 A/5s 500 essais 420A/ 200ms sans asymétrie 1000 A 2,3+ j12 5 A à 1,07 Un 1000 A/5s 1000 essais 1000A/200ms avec pleine asymétrie Le cycle a + b+c peut être répété toutes les heures Les transformateurs de point neutre Utilisés pour assurer la mise à la terre du neutre. Ils peuvent également alimenter les auxiliaires du poste ou de la centrale. Lorsqu ils équipent les transformateurs d interconnexion, ce type de matériel assure la mise à la terre du tertiaire de compensation et alimente en soutirage les auxiliaires du transformateur constituées des ventilateurs et des pompes de circulation d huile. A B C 225 kv 90 kv a b c 10kV a' b' c' Transformateur de mise à la terre protection tertiaire Ce sont généralement des appareils constitués d un enroulement couplé en étoile et disposant d un enroulement triangle ou zigzag. Auxiliaires 400 V 11 Cette bobine est prévue pour fonctionner en association avec une résistance de 40 Ω

LES RESISTANCES DE POINT NEUTRE

LES RESISTANCES DE POINT NEUTRE lambert.michelp@wanadoo.fr LES RESISTANCES DE POINT NEUTRE Extrait du livre «la pratique des régimes de neutre en haute tension» Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement

Plus en détail

Extrait «PRATIQUE DES R2GIMES DE NEUTRE»

Extrait «PRATIQUE DES R2GIMES DE NEUTRE» 1.1.1 Les inductances triphasées Cette famille regroupe les bobines zigzags et les transformateurs de point neutre Elles sont chargées de créer un point neutre artificiel et de limiter le courant dans

Plus en détail

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282

Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Les fusibles moyenne tension européens CEI 60282 Domaine des fusibles moyenne tension européens Les systèmes moyenne tension sont maintenant classés HTA Tension maximum: 72500V Nos fusibles: jusqu à 40500V

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES I Définition Le préactionneur électrique est un constituant de gestion de l énergie électrique fournie à l actionneur. Ils distribuent donc, sur ordre de la Partie Commande (située dans la chaîne information),

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 )

Communication technique: LE RELAIS THERMIQUE Leçon 5. Le relais thermique. ( Leçon 5 ) Le relais thermique ( Leçon 5 ) 1. Le relais thermique Le relais thermique est un appareil qui protège le récepteur placé en aval contre les surcharges et les coupures de phase. Pour cela, il surveille

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION

RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION RACCORDEMENT D'UNE PRODUCTION DECENTRALISEE IMPACT SUR LE PLAN DE PROTECTION Objet de l'étude Déterminer, compte tenu du plan de protection contre les courts-circuits entre phases, le type de protections

Plus en détail

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION TECHNQES DE LA HATE TENSON SOMMARE : Chapitre : Généralités sur la haute tension Chapitre : Phénomènes d ionisation dans les gaz Chapitre : Claquage des isolants gazeux Chapitre V : Décharge couronne Chapitre

Plus en détail

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V.

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V. CHAPITRE 3 : TRANSPORT DU COURANT. SECURITE ELECTRIQUE 1- Transport de l électricité. La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une

Plus en détail

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2 BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 1. DESCRIPTION I 1 I 2 N 1 N 2 U 1 U 2 Schéma électrique I 1 I 2 U 1 U 2 Un transformateur est constitué : D une armature métallique servant de circuit

Plus en détail

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle

Id = Uc = Ru x Id = 10 x 11,4 = 114 V Tension mortelle I. Protection des personnes : Régimes de neutre 1. Nécessité de la liaison à la terre L'énergie électrique demeure dangereuse et la majorité des accidents est due aux défauts d'isolement des récepteurs.

Plus en détail

SONDES de DETECTION PF

SONDES de DETECTION PF L installation, la mise en service initiale et la maintenance des sondes de détection doivent être réalisées par un personnel qualifié. Si vous souhaitez que la mise en service des sondes de détection

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications EXPLOITATION DU RESEAU Explications Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique EXPLICATIONS SUR DES PRINCIPES DE L ELECTRICITE Identification : DTR-Exploit-Exp Version : V0 Nombre de pages : 5 Version

Plus en détail

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6

06/2015. 06/2015, Amo/Ba 1/6 06/2015 Courants de court-circuit, temps de coupure, énergie passante, risque de blessures: Quelle est l importance du temps de coupure? Nous connaissons les temps de coupure de 0,3 / 0,4 / 5 et 120 secondes

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5.

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Chapitre 3 : Réseau triphasé Plan du chapitre 1. Présentation 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle i l 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Résumé Plan du chapitre 1. Présentation

Plus en détail

Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé

Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé Philippe Cruchon Secrétariat d État à l industrie, Service

Plus en détail

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999 Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X Mars 1999 thuba SA CH-4015 Bâle Telefon +41 061 307 80 00 Telefax +41 061 307 80 10 Headoffice@thuba.com www.thuba.com Manual PTB 97 ATEX 1027 X 2 Chauffage

Plus en détail

Disjoncteur de protection de ligne

Disjoncteur de protection de ligne Disjoncteur de protection de ligne Dimensionnement des disjoncteurs de protection de ligne adaptés pour des onduleurs sous l influence d effets PV spécifiques Contenu Le choix du disjoncteur de protection

Plus en détail

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique.

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique. Choix de radiateur 1. Echauffement Une élévation de température dépassant les limites permises, peut donner lieu à: - Un changement des caractéristiques du composant (dérive thermique). - Un changement

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs REPUBLIQUE FRANCAISE Paris, le 17 février 2010 NOTE TECHNIQUE Le rôle pour la sûreté des groupes électrogènes de secours à moteur diesel des réacteurs de 900 MWe et la problématique de l usure prématurée

Plus en détail

Le transformateur triphasé. LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE

Le transformateur triphasé. LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Le transformateur triphasé. LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE Rappel: Un transformateur électrique est un convertisseur qui permet de modifier les valeurs de la tension et de l'intensité du courant délivrées

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique. Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique

Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique. Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique Le plan de protection pour réseau de transport d énergie électrique Sélectivité Sensibilité Sécurisation 16/05/2013 lambert.michelp@orange.fr

Plus en détail

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES équipées des régulateurs ALPTEC 3-5-7-12 Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2011-M-BXAUTO-01-FRA

Plus en détail

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite.

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite. Kit solaire 12V 260W Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30 MyShopEnergy.com - Sommaire Principe de fonctionnement... 2 Consignes d utilisation... 2 Mise en service de votre

Plus en détail

Chauffe-eau Notice Technique

Chauffe-eau Notice Technique Présentation du chauffe-eau 1 - Tubulure de puisage en acier inoxydable 2 - Protection intérieure par émaillage 3 - Résistance stéatite 4 - Générateur de courant (technique Thermor) 5 - Anode active en

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE DÉFINITION NATURE DU COURANT DÉFINITION «Électricité» est un mot provenant du grec ἤλεκτρον, êlektron, signifiant ambre jaune. Les Grecs anciens avaient découvert qu après avoir été frottée, l ambre jaune

Plus en détail

Réseaux, postes de distribution et transformateurs B.T.

Réseaux, postes de distribution et transformateurs B.T. TECHNOLOGIE Objectifs : Être capable de décoder un schéma de réseau, de consulter les prescriptions et règles de sécurité, éventuellement de déterminer les causes d'un mauvais fonctionnement dans un poste

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE ( Leçon 6 ) LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Les moteurs asynchrones triphasés représentent plus de 80 % du parc moteur électrique. Ils sont utilisés pour transformer l énergie

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré.

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré. TESOS TRHASEES - DEFTOS. Système triphasé Trois tensions sinusoïdales de même fréquence et de même valeur efficace, déphasées les unes par rapport aux autres de π/ forment un système triphasé équilibré.

Plus en détail

Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux réseaux publics de distribution

Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux réseaux publics de distribution Direction Réseau Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux x publics de distribution Identification : ERDF-NOI-RES_02E Version : V3 Nombre de pages : 5 Version Date d'application

Plus en détail

Essais électriques d un transformateur monophasé

Essais électriques d un transformateur monophasé Essais électriques d un transformateur de tension La machine utilisée est un Transformateur de sécurité monophasé protégé de marque «Legrand» référencé 42722. Des bornes double puits permettent un raccordement

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv AVTM070503F Mai 2003 Manuel Utilisateur POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv EQUIPEMENT HAUTE TENSION Lire le manuel entièrement avant utilisation. POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG Manuel

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

Nom du site :... Adresse du site :..

Nom du site :... Adresse du site :.. CÔTE ALTERNATIF Tableau 1 (h) CÔTE CONTINU INSTALLATEUR SITE DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE Configuration nécessitant des dispositifs de protection contre les surintensités en courant continu

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0.

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

Test des composants de protection: matériels auxiliaires

Test des composants de protection: matériels auxiliaires Note technique - TN32 Test des composants de protection: matériels auxiliaires Werner Hirschi, montena technology, Rossens, Suisse 1. Introduction Ce document présente un résumé des matériels auxiliaires

Plus en détail

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Etoile équilibré 1. Un moteur triphasé porte les indications suivantes : U 400V / 230V ; cos φ= 0,95 ; η= 0,83. En charge le courant de ligne est de 25 A. Quelle est

Plus en détail

1 ) Charge résistive triphasée. 1.1) Couplage étoile. Mesures:

1 ) Charge résistive triphasée. 1.1) Couplage étoile. Mesures: Etude de deux récepteurs triphasés équilibrés en couplage étoile et triangle. Mesure du facteur de puissance. Mesure des puissances active et réactive. Relèvement du facteur de puissance. Nous étudierons

Plus en détail

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1.

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34.51 Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC

Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC Nom, prénom N de candidat Date.........

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04

Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Schémas TT et IT dans la pratique. Protection contre les contacts indirects. 1 Copyright EV-31/10/04 Sommaire A. Généralités B. Applications au schéma TT C. Applications au schéma IT 2 A - Généralités

Plus en détail

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces utilisant des générateurs de courant pilotés par thyristors)

Plus en détail

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés.

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés. 1 1 Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE HABILITATIONS ÉLECTRIQUES

ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE HABILITATIONS ÉLECTRIQUES Connaissance et Maîtrise des Phénomènes Physiques et Chimiques ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE Ingénieurs en Sécurité Industrielle HABILITATIONS ÉLECTRIQUES I - RÉGLEMENTATION... 1 1 - Différents types de travaux...1

Plus en détail

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012

Documentation Technique de Référence. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.0 Création 01/10/2012 EXIGENCES DU GESTIONNAIRE DU RESEAU DE DISTRIBUTION EN MATIERE DE TRANSIT D ENERGIE REACTIVE A L INTERFACE ENTRE LE RPD ET LE POSTE DE LIVRAISON D UN PRODUCTEUR RACCORDE EN HTA HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Article 1 er. En application du décret exécutif n 06-429 du 5 Dhou El Kaada 1427 correspondant au 26 novembre 2006, le présent

Plus en détail

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles técnicos La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles // Il y a 50 ans personne ne pouvait prévoir l extension et l intensification que prendrait la production avicole

Plus en détail

Extraits du Code Canadien de l électricité

Extraits du Code Canadien de l électricité Extraits du Code Canadien de l électricité Section 46 - Systèmes d alimentation de secours, luminaires autonomes et enseignes de sortie 46-000 Domaine d application 1. Cette section s applique à l installation,

Plus en détail

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9

Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Direction Réseau A Étude de tenue aux courants de court circuit pour le raccordement Identification : ERDF-PRO-RES_07E Version : V3 Nombre de pages : 9 Version Date d'application Nature de la modification

Plus en détail

Parafoudres modulaires

Parafoudres modulaires 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : (+33) 05 55 06 87 87 - Télécopie : (+33) 05 55 06 88 88 Parafoudres modulaires SOMMAIRE Page 1. Caractéristiques générales... 1-2 2. Cotes d encombrement...2 3. Caractéristiques

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique Protection contre la foudre et les surtensions Note technique December 2014 Dans l antiquité, les personnes croyaient que la foudre était la conséquence de la colère des dieux ; plus tard, la croyance

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

DISSIPATION THERMIQUE

DISSIPATION THERMIQUE DISSIPATION THERMIQUE A). Présentation : Il arrive fréquemment en électronique, que les composants actifs chauffent énormément, ceci pouvant entraîner leur destruction. La solution a ce problème est de

Plus en détail

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité

Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité S. Bourdreux Sciences Physiques au lycée Phase, neutre, masse, terre Le vocabulaire de l électricité L installation domestique Presque tous les particuliers sont alimentés en «230V 50Hz monophasé». Dans

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

GUIDE DE PREMIERE UTILISATION PROTECTIONS NUMERIQUES POUR COURANTS PHASES ET HOMOPOLAIRE NPI 800

GUIDE DE PREMIERE UTILISATION PROTECTIONS NUMERIQUES POUR COURANTS PHASES ET HOMOPOLAIRE NPI 800 GUIDE DE PREMIERE UTILISATION PROTECTIONS NUMERIQUES POUR COURANTS PHASES ET HOMOPOLAIRE ICE - 11, rue Marcel Sembat - 94146 ALFORTVILLE CEDEX - France TEL. : (33) 01 41 79 76 00 - FAX : (33) 01 41 79

Plus en détail

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption).

L idéal est obtenu lorsque le mouvement des terres à déplacer est continu (sans interruption). ROTATION DE CAMIONS 1 INTRODUCTION L organisation des travaux de terrassements vise à optimiser l utilisation des matériels afin de déplacer le plus de terre possible en un minimum de tems. L idéal est

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Gèle-tube. professionnel

Gèle-tube. professionnel Gèle-tube Modèles : GT280/GT280B/GT420/GT610 FAMILLE : OUTILLAGE Gèle-tube professionnel Un produit à forte valeur ajoutée Le gèle-tube VIF est facile d emploi. Connectez tout simplement de part et d autres

Plus en détail

Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type MCI 15C/ MCI 25C

Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type MCI 15C/ MCI 25C Démarreurs progressifs CI-tronic pour applications avec compresseurs Danfoss Type / Caractéristiques Tension de commande universelle : 24-480 V c.a. / c.c. Détection automatique de coupure de phase Indication

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95 Série 41 - Relais bas profil pour circuit imprimé 8-12 - 16 A Caractéristiques 41.31 41.52 41.61 1 ou 2 inverseurs - Bas profil (hauteur 15.7 mm) 41.31-1 contact 12 A (pas 3.5 mm) 41.52-2 contacts 8 A

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

Indication dont le non respect pourrait entraîner des risques pour la sécurité des personnes.

Indication dont le non respect pourrait entraîner des risques pour la sécurité des personnes. WATERCONDENS 1) GENERALITES : Le Watercondens est développé conformément aux règles de l art et soumis à un contrôle qualité permanent dans une usine certifiée ISO 9001 par SGS.ICS. Ces performances exigent

Plus en détail

Capteurs de vibration

Capteurs de vibration Capteurs de vibration Dans le monde industriel actuel, connaitre l état de santé de ses équipements offre à tout gestionnaire de maintenance la possibilité de maitriser les arrêts non-planifiés de ces

Plus en détail

Les différentes lampes :

Les différentes lampes : Rapport de TP ECLAIRAGE Étude harmoniques Les différentes lampes : Les lampes à incandescence : Principe : Un filament métallique (le plus souvent en tungstène en double spiralage pour des températures

Plus en détail

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, s'impliquer. Suivre, élaborer et réaliser un protocole expérimental

Plus en détail

Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V

Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V Kit solaire 48V - 3000W + Convertisseur de tension 48V/230V Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 2h Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 200 Faux. L'indication qui s'exprime en watt

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail