LES DROITS DU PATIENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DROITS DU PATIENT"

Transcription

1 LES DROITS DU PATIENT L ancien ministre de la Santé, C.EVIN, rapporteur général du projet de loi devant l Assemblée Nationale a écrit : «La proclamation, par un projet de loi, des droits du malades, 2 ans après la tenue d états généraux, a quelque chose de révolutionnaire tant reste ancrée dans les mentalités l image d un malade non seulement diminué physiquement, mais aussi amoindri juridiquement face au pouvoir médical auquel il s en remet entièrement.» ANNEE FEV

2 Mr B.KOUCHNER justifia le projet de loi par la volonté de restaurer la confiance entre les malades et leurs thérapeutes. Cette loi est donc marquée par l impérieuse nécessité de donner aux malades les moyens d accéder à l information médicale qui les concerne et de favoriser leur intervention collective ANNEE FEV

3 La loi n du 4 mars 2002 rela?ve aux droits des malades et à la qualité du système de santé La loi du 4 mars se compose de 126 articles et de 5 titres. La loi réaffirme les droits individuels des personnes malades, fait émerger leurs droits collectifs et rénove le droit à indemnisation suite à des accidents thérapeutiques ANNEE FEV

4 Elle pose le principe de la responsabilité des professionnels ou des Établissements de santé fondée sur la notion de faute. Elle crée un nouveau droit : celui pour la victime d accident médical pour lequel aucune faute n a été identifiée d être indemnisée sous certaines conditions, soit l aléa thérapeutique ou l accident médical ANNEE FEV

5 1- Les droits de la personne malade Elle est un sujet de droits, c est ainsi que la loi consacre un chapitre : «Droits de la personne.» - Le respect du droit à la dignité - Le droit à la protection de la santé - Le droit de recevoir les soins appropriés et de bénéficier des thérapeutiques dont l efficacité est reconnue - Le droit à la sécurité sanitaire - Le droit de soulager sa douleur ANNEE FEV

6 - Le droit d assurer à chacun une vie digne jusqu à la mort - Le droit des enfants hospitalisés en âge scolaire de recevoir un enseignement adapté - - L accès direct au dossier médical ANNEE FEV

7 2- Le consentement Le 2 e alinéa de l article L du Code de la Santé Publique énonce : «le médecin doit respecter la volonté de la personne après l avoir informée des conséquences de ses choix» Consentir c est donner son accord et prendre ses responsabilités Le 1 er alinéa de l article L du CSP affirme : «Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu il lui fournit, les décisions concernant sa santé.» ANNEE FEV

8 Se pose donc juridiquement le problème de la coordination et de la complexité de l acte de soins qui fait intervenir de nombreux acteurs. Donc la nécessité d avoir un responsable, le médecin. ANNEE FEV

9 3- La personne de confiance Une des nouveautés de la loi : la personne de confiance «désignée par le malade pour le suppléer le cas échéant.» Selon les dispositions de l article L du CSP, cette personne peut être un parent, un proche ou le médecin traitant,qui sera consultée au cas où elle serait hors d état d exprimer sa volonté et de recevoir l information nécessaire. ANNEE FEV

10 La désignation de la personne de confiance doit être expresse, elle est révocable à tout moment. Sa désignation est surtout sollicitée lors d une hospitalisation ; ANNEE FEV

11 4- Les majeurs protégés et les mineurs Leur consentement doit être systématiquement recherché s ils sont aptes à exprimer leur volonté et participer à la décision médicale ANNEE FEV

12 5- les droits collec?fs Les usagers peuvent désormais se constituer en association. Avec la loi, il appartient aux usagers de contribuer avec les professionnels, les établissements et les réseaux de santé, les organismes d assurance maladie, à développer la prévention, garantir l égal accès aux soins,et d assurer la continuité des soins. ANNEE FEV

13 Au niveau des Etablissements de Santé, les associations désignent leurs représentants dans les instances (Conseil de surveillance 2 membres ), à la CRUQPEC (Commission de relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge 2 membres ). Ils siègent également dans les réseaux de soins, le conseil régional de santé. ANNEE FEV

14 - Les voies de recours a/la Commission Régionale de Conciliation (instance facultative) Régi par le décret n du 4 avril 2003 relatif au régime de gravité, des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales Les conditions d accès : la commission peut être saisie par toute personne s estimant victime d un dommage imputable à une activité de prévention, de diagnostic ou de soins ou par son représentant légal. Elle peut être saisie par les ayants droit d une personne décédée. ANNEE FEV

15 b) La commission des accidents médicaux Son rôle est de se prononcer notamment l inscription des experts sur une liste nationale après avoir procédé à une évaluation de leurs connaissances, d assurer la formation de ces experts en matière de responsabilité médicale. ANNEE FEV

16 - c)l Office na+onal des infec+ons et accidents médicaux L Oniam est chargé de l indemnisation au titre de la solidarité nationale, des dommages occasionnés par la survenue d un accident médical, d une affection iatrogène ou d une infection nosocomiale Les assurances des professionnels de santé ANNEE FEV

17 La voie conten?euse Il s agit de la procédure civile (médecin et établissement de santé privé) Et de la procédure administrative (lorsque le patient se trouve dans un rapport de l usager au service public) ANNEE FEV

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes OFFICE NATIONAL D'INDEMNISATION DES ACCIDENTS MÉDICAUX 1 La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes

Plus en détail

Loi n du 4 Mars 2002

Loi n du 4 Mars 2002 Loi n 2002-203 du 4 Mars 2002 Soumis par Administrator 14-10-2006 Dernière mise à jour : 15-10-2006 Loi du 4 Mars 2002 relative aux droits des patients... Principales dispositions de la LOI n 2002-203

Plus en détail

Présentation Générale de la loi du 4 mars 2002

Présentation Générale de la loi du 4 mars 2002 Présentation Générale de la loi du 4 mars 2002 Pr Jean Louis Senon Dr Nathalie Papet Faculté de Médecine Poitiers Pr Senon Faculté de Médecine Une loi Etape ou circonstance? Loi publiée au JO le 5 mars

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 542 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 19 mai 2011 PROPOSITION DE LOI relative à l indemnisation des victimes d accidents médicaux sans faute, PRESENTEE Par M.

Plus en détail

(Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Loi nº du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004)

(Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Loi nº du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) Section 1 : Principes généraux Article L1142-1 (Loi nº 2004-806 du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004) I. - Hors le cas où leur

Plus en détail

PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS

PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS Plénière Le respect des droits du patient dans son parcours de soins Le droit à la protection de la santé est reconnu par le Préambule

Plus en détail

LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUS DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUS DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUS DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE Objectifs Renforce les droits des malades et les obligations des professionnels de santé à leur égard L IDE est tenu

Plus en détail

INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) INITIATION AU RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE ET MÉDICAL (12 h) RESPONSABILITE PENALE MEDICALE (20 h)

INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) INITIATION AU RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE ET MÉDICAL (12 h) RESPONSABILITE PENALE MEDICALE (20 h) INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) 1) L ORGANISATION JURIDICTIONNELLE EN FRANCE : - Juridiction d ordre administratif - juridiction d ordre judiciaire 2) ILLUSTRATION AUTOUR DE 3 THEMES : - La

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-298 du 2 mars 2012 modifiant le dispositif de règlement amiable des accidents médicaux, des

Plus en détail

PETIT DEJEUNER «Café Réseaux» Mardi 15 octobre 2002 «S assurer comme responsable de réseau»

PETIT DEJEUNER «Café Réseaux» Mardi 15 octobre 2002 «S assurer comme responsable de réseau» PETIT DEJEUNER «Café Réseaux» Mardi 15 octobre 2002 «S assurer comme responsable de réseau» Intervention de Madame Claudine Esper, Professeur des Universités à la faculté de droit René Descartes Paris

Plus en détail

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE

DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE association pour le droit de mourir dans la dignité Les DROITS RELATIFS À LA PERSONNE MALADE ET À LA PERSONNE EN FIN DE VIE LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAÎTRE VOS DROITS. À lire attentivement

Plus en détail

ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS

ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS OBJECTIFS Etre informé sur la responsabilité médicale CONDITIONS DE REALISATION Durée prévue : Variable en fonction des activités à construire Supports / matériel : Fiche

Plus en détail

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Catherine DUMARTIN CCLIN Sud-Ouest Droit et économie pharmaceutiques DU Hygiène hospitalière Janvier 2013 1 Plan Obligations des

Plus en détail

JORF n 0009 du 11 janvier Texte n 3

JORF n 0009 du 11 janvier Texte n 3 JORF n 0009 du 11 janvier 2014 Texte n 3 DECRET Décret n 2014-19 du 9 janvier 2014 portant simplification et adaptation des dispositifs d indemnisation gérés par l Office national d indemnisation des accidents

Plus en détail

Proposition. de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex.

Proposition. de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex. Proposition de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex. Cette proposition, formulée par le CISS, n a pas l agrément de la FNATH. Sommaire. I. Exposé des motifs. Page

Plus en détail

Chapitre 1. L information en santé depuis la loi du 4 mars

Chapitre 1. L information en santé depuis la loi du 4 mars Table des matières Sommaire... VII Avant-propos... 1 Préface... 3 Les bonheurs sont rares en politique... 3 Introduction... 7 La loi du 4 mars 2002, une loi de référence... 9 I. Le Conseil d État, acteur

Plus en détail

Des droits des usagers

Des droits des usagers Des droits des usagers Aux usagers du droit Un labyrinthe simplifié? 31/01/2005 Dr Ph DONNOU BREST Médecin-conseil de victimes Droit de la responsabilité médicale Evolution récente depuis la loi Kouchner

Plus en détail

(inséré par Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002)

(inséré par Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) Section 4 : Indemnisation des victimes Article L1142-14 Lorsque la commission régionale de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux,

Plus en détail

Conseil d État N Publié au recueil Lebon. 5ème et 4ème sous-sections réunies. M. Stirn, président. M. Philippe Ranquet, rapporteur

Conseil d État N Publié au recueil Lebon. 5ème et 4ème sous-sections réunies. M. Stirn, président. M. Philippe Ranquet, rapporteur Conseil d État N 320581 Publié au recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Stirn, président M. Philippe Ranquet, rapporteur M. Thiellay Jean-Philippe, rapporteur public SCP BLANC, ROUSSEAU ;

Plus en détail

Droit et Informations des Patients. IFSI CR réflexion éthique loi Kouchner ESI I

Droit et Informations des Patients. IFSI CR réflexion éthique loi Kouchner ESI I Droit et Informations des Patients IFSI CR réflexion éthique loi Kouchner ESI I 2009 1 Loi du 4 mars 2002 IFSI CR réflexion éthique loi Kouchner ESI I 2009 2 Préambule IFSI CR réflexion éthique loi Kouchner

Plus en détail

Les CRCI. Les Commissions régionales de conciliation et d'indemnisation

Les CRCI. Les Commissions régionales de conciliation et d'indemnisation Les CRCI Les Commissions régionales de conciliation et d'indemnisation 1 Les différentes actions en responsabilité Sanction disciplinaire Sanction pénale Dommages- intérêts responsabilité disciplinaire

Plus en détail

Commission Nationale des Accidents Médicaux

Commission Nationale des Accidents Médicaux Commission Nationale des Accidents Médicaux Recommandation aux présidents des commissions régionales de conciliation et d indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections

Plus en détail

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Direction générale de la santé Sous-direction de la santé et de la société Bureau de la santé mentale Personne chargée du dossier : Anne-Noëlle MACHU

Plus en détail

Rappel du contexte. Loi n du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé

Rappel du contexte. Loi n du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé Loi n 2011-2012 du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé Affaire du «Mediator» Rappel du contexte Mission d information : Rapport intitulé

Plus en détail

la loi n du 30 décembre 2002 relative à la responsabilité civile médicale 1

la loi n du 30 décembre 2002 relative à la responsabilité civile médicale 1 Note de présentation de la loi n 2002-1577 du 30 décembre 2002 relative à la responsabilité civile médicale 1 portant modification de la loi du 04 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Catherine DUMARTIN CCLIN Sud-Ouest Droit et économie pharmaceutiques DU Hygiène hospitalière Janvier 2015 1 Plan Obligations des

Plus en détail

Aspects juridiques des infections nosocomiales

Aspects juridiques des infections nosocomiales Aspects juridiques des infections nosocomiales CoCLINNOR le 19 juin 2012 L. Guet CH Le Havre 1 L état des lieux Les IN sont fréquemment à l origine de contentieux 2 Quelques éléments de droit Le système

Plus en détail

Livret d accueil. Centre de Soins, d Accompagnement et de Prévention en Addictologie de la Mayenne

Livret d accueil. Centre de Soins, d Accompagnement et de Prévention en Addictologie de la Mayenne Livret d accueil Centre de Soins, d Accompagnement et de Prévention en Addictologie de la Mayenne SOMMAIRE > Edito > Les missions du CSAPA 53 > Les services du CSAPA 53 > Vos conditions d accueil > Vos

Plus en détail

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005

DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 DROITS DES MALADES ET «FIN DE VIE» Loi LEONETTI Lio du 22 avril 2005 Fin de vie = être confronté à la mort La mort n est rien (naturelle, inéluctable), mais la peur de la mort La mort «non naturelle»,

Plus en détail

Aussi il convient de commenter la nouvelle rédaction de l article L du code de la santé publique et plus précisément l alinéa in fine 1 :

Aussi il convient de commenter la nouvelle rédaction de l article L du code de la santé publique et plus précisément l alinéa in fine 1 : Circulaire relative à l urgence en kinésithérapie. Toute personne a le droit de recevoir les soins les plus appropriés compte tenu de son état de santé et de l urgence des interventions que cet état requiert.

Plus en détail

Comité éthique et cancer 1

Comité éthique et cancer 1 Comité éthique et cancer, avis n 5 du 13 octobre 2009 «Quelle information sur les risques génétiques doit-on donner à la parentèle?» Saisine discutée lors de la 4 ème session plénière du Comité éthique

Plus en détail

Informer et faire participer les usagers : du droit à la pratique

Informer et faire participer les usagers : du droit à la pratique Informer et faire participer les usagers : du droit à la pratique Eric ROSSINI, Docteur en droit & Directeur général d établissement de santé Rencontre régionale des professionnels AMP-AP-AS - 6 juin 2013

Plus en détail

Les droits des personnes malades en France

Les droits des personnes malades en France Les droits des personnes malades en France Alain-Michel CERETTI Président d honneur Fondateur du LIEN Administrateur de l ANSM Conseiller Droits des malades Défenseur des droits Loi des droits des malades

Plus en détail

ZOOM SUR VOS DROITS!

ZOOM SUR VOS DROITS! ZOOM SUR VOS DROITS! 1 Dans le cadre de cette année 2011 dédiée aux usagers et à leurs droits, la FEHAP, fédération présente sur l ensemble du champ de la protection sociale, a élaboré en collaboration

Plus en détail

Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse

Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse La satisfaction des usagers fait l objet d enquêtes auprès des patients hospitalisés et des consultants. Un questionnaire intitulé «Votre avis nous

Plus en détail

L indemnisation des infections nosocomiales en France

L indemnisation des infections nosocomiales en France L indemnisation des infections nosocomiales en France Olivier Saumon Avocat au Barreau de Paris Ancien membre du Conseil de l Ordre 12 rue d Astorg 75008 Paris http://www.vatier-associes.com Importance

Plus en détail

Charte de la personne hospitalisée. IFSI de l'eure - UE 1.3 S

Charte de la personne hospitalisée. IFSI de l'eure - UE 1.3 S Charte de la personne hospitalisée IFSI de l'eure - UE 1.3 S1-2012-2015 1 Contexte historique Moyen âge: création des hospices - pour y accueillir les pauvres - gestion par un ordre religieux 1656: création

Plus en détail

Charte du patient hospitalisé

Charte du patient hospitalisé Charte du patient hospitalisé Dr E.Thomas, AHU médecine m légale, l sociale et pénitentiaire mail : thomas.e@chu chu-nice.fr Introduction Objectifs Droits essentiels des malades Obligations des établissements,

Plus en détail

JORF n 0155 du 5 juillet Texte n 20. Décret n du 4 juillet 2016 relatif au dossier médical partagé NOR: AFSZ D

JORF n 0155 du 5 juillet Texte n 20. Décret n du 4 juillet 2016 relatif au dossier médical partagé NOR: AFSZ D Le 8 septembre 2016 JORF n 0155 du 5 juillet 2016 Texte n 20 Décret n 2016-914 du 4 juillet 2016 relatif au dossier médical partagé NOR: AFSZ1609256D ELI:https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/7/4/AFSZ1609256D/jo/texte

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2017-129 du 3 février 2017 relatif à la prévention des infections associées aux soins NOR : AFSP1629493D

Plus en détail

un OVNI juridique L ancien régime I. L INDEMNISATION Les recours des Patients en cas d infection nosocomiale

un OVNI juridique L ancien régime I. L INDEMNISATION Les recours des Patients en cas d infection nosocomiale un OVNI juridique Les recours des Patients en cas d infection nosocomiale Cabinet de la Grange 58 rue de Courcelles 75008 Paris 01 58 36 16 80 - fax. 01 58 01 36 16 81 lagrangeavocats@wanadoo.fr I. L indemnisation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM

RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM RÉFÉRENTIEL INDICATIF D INDEMNISATION PAR L ONIAM PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL QUI PEUT ÊTRE INDEMNISÉ PAR L ONIAM? L ONIAM a pour principale mission d indemniser les victimes d aléa thérapeutique ; autrement

Plus en détail

SCP ROGER, SEVAUX ; FOUSSARD ; SCP BORE ET SALVE DE BRUNETON ; LE PRADO, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP ROGER, SEVAUX ; FOUSSARD ; SCP BORE ET SALVE DE BRUNETON ; LE PRADO, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 327669 Publié au recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Stirn, président M. Philippe Ranquet, rapporteur M. Thiellay Jean-Philippe, rapporteur public SCP ROGER, SEVAUX ; FOUSSARD

Plus en détail

Responsabilité du chirurgien et pose de prothèse

Responsabilité du chirurgien et pose de prothèse Responsabilité du chirurgien et pose de prothèse Actualité juridique publié le 01/07/2014, vu 910 fois, Auteur : Laurent LATAPIE Avocat Il convient de s intéresser à un arrêt qui a été rendu récemment

Plus en détail

«Personne de Confiance» et «Directives» anticipées

«Personne de Confiance» et «Directives» anticipées «Personne de Confiance» et «Directives» anticipées Des dispositifs au cœur de l actualité parlementaire! 13 octobre 2015 Jean-Marc Visinoni Résidence PAGOMAL EHPAD public territorial de Montbeton Personne

Plus en détail

Loi Claeys - Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé

Loi Claeys - Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Loi Claeys - Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Dr Bernard Paternostre Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux LOI du 22 avril 2005 relative aux

Plus en détail

La protection sociale

La protection sociale La protection sociale Le congé de maladie Démarches : prévenir le lycée - gestionnaire / chef d équipe fourniture d un arrêt de travail sous 48 heures respecter les horaires de sortie respecter le lieu

Plus en détail

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée

Plan national maladies rares. Dispositif de suivi. Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée 2011-2014 Plan national maladies rares Qualité de la prise en charge, Recherche, Europe : une ambition renouvelée Dispositif de suivi Le dispositif de suivi du plan national maladies rares sera assuré

Plus en détail

Vu le Décret n du 21 mai 2009 pris pour l'application de la Loi n susvisée (B.O. n 5744 du 18/06/2009);

Vu le Décret n du 21 mai 2009 pris pour l'application de la Loi n susvisée (B.O. n 5744 du 18/06/2009); Délibération n 41-AU-2012 du 04 Janvier 2013 portant modèle de demande d autorisation unique relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par les organismes d assurance en vue de

Plus en détail

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé

Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Loi Leonetti - Droits des patients et rôle des professionnels de santé Dr Bernard Paternostre Service d Accompagnement et de Soins Palliatifs CHU de Bordeaux LOI du 22 avril 2005 relative aux droits des

Plus en détail

LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE

LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE E.P.S.M. des Flandres LOI DU 4 MARS 2002 RELATIVE AUX DROITS DES MALADES ET A LA QUALITE DU SYSTEME DE SANTE Document de Présentation Modalités d application à l E.P.S.M. des Flandres Liste des décrets

Plus en détail

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé dans les établissements de santé 1. Thématique : USAGERS 2. Titre : Nouveaux droits des usagers introduits par la loi de modernisation de notre système de santé DE QUOI S AGIT-IL? 3. Mots clés : Usagers.

Plus en détail

M K O S T E O P A T H E P R O F E S S I O N N E L D E S A N T E / O S T É O P A T H E

M K O S T E O P A T H E P R O F E S S I O N N E L D E S A N T E / O S T É O P A T H E M K O S T E O P A T H E P R O F E S S I O N N E L D E S A N T E / O S T É O P A T H E Mise à jour 19.03.2015 TEXTES APPLICABLES Loi Hôpital, Patient, Santé, Territoires (JO du 22 juillet 2009) La loi n

Plus en détail

Table des matières. Indemnisation des dommages résultant de soins de santé : la loi du 31 mars Pascal Staquet

Table des matières. Indemnisation des dommages résultant de soins de santé : la loi du 31 mars Pascal Staquet Table des matières Indemnisation des dommages résultant de soins de santé : la loi du 31 mars 2010 7 Pascal Staquet Introduction 7 1. Champ d application 11 1.1. Le praticien professionnel 11 1.2. L institution

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX L ARS C est Quoi? XX/XX/XX La loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, crée, dans son article 118, les Agences Régionales de Santé. Elles

Plus en détail

Vu l'avis de réception de la demande préalable ;

Vu l'avis de réception de la demande préalable ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG nm N 1005780 Mme Christiane E. née R. M. Carrier Rapporteur Mme Haudier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

Droits des patients. Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion

Droits des patients. Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion Vendredi 26-09-14 MM-LS Droits des patients Module 3: réaliser des soins adaptés à l état clinique de la personne Promotion 2014-2015 1.3 S1 «Législation, éthique, déontologie» Promotion 2014-2017 OBJECTIFS

Plus en détail

Bilan responsabilité médicale Laure Bédier Lionel Fournier 8 septembre 2015

Bilan responsabilité médicale Laure Bédier Lionel Fournier 8 septembre 2015 Bilan responsabilité médicale 2014 Laure Bédier Lionel Fournier 8 septembre 2015 Rappel du cadre juridique La responsabilité ne peut être engagée que si trois éléments cumulatifs sont réunis: Une faute

Plus en détail

Assises du médicament- Groupe 3

Assises du médicament- Groupe 3 Assises du médicament- Groupe 3 1 La prescription hors AMM: état des lieux de la réglementation 1. Droit commun 2. Procédures dérogatoires 09 mars 2011 2 1 1. Droit commun Principes et bases réglementaires

Plus en détail

Admission en soins. Vos droits et recours. à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART

Admission en soins. Vos droits et recours. à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART Admission en soins PsychiatriqueS à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART Vos droits et recours Vous aider à mieux comprendre La période d observation et de soins initiale Vous

Plus en détail

RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES : QUELLES RESPONSABILITÉS POUR LES HÔPITAUX?

RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES : QUELLES RESPONSABILITÉS POUR LES HÔPITAUX? RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES : QUELLES RESPONSABILITÉS POUR LES HÔPITAUX? Rachel Christinat Avocate / Doctorante Institut de droit de la santé Université de Neuchâtel Institut de droit de la santé Neuchâtel,

Plus en détail

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets Communiquer sur le droits des patients Soyons concrets Colloque qualité, risque, évaluation 26 octobre 2012 Contexte Loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé 4 mars 2001

Plus en détail

Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 03/12/2009 Jurisprudences 02. Responsabilité médicale. Infections nosocomiales

Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 03/12/2009 Jurisprudences 02. Responsabilité médicale. Infections nosocomiales CAA Lyon, 3 décembre 2009, n 09LY01041 (Infection nosocomiale indemnisation par l ONIAM au titre de la solidarité nationale indemnisation des victimes par ricochet) Date : Type : Rubrique : Thème(s) :

Plus en détail

Le refus de traitement...

Le refus de traitement... Le refus de traitement... au regard de la loi Léonetti Jeanne Garnier Lille DUSP 2013 Jean-François Richard Maison Médicale Jeanne Garnier Paris Centre d Ethique Médicale ICL Lille Quand le malade refuse????

Plus en détail

Par une requête, enregistrée le 2 juin 2015, Mme B., représentée par Me de Fontmichel, demande à la Cour :

Par une requête, enregistrée le 2 juin 2015, Mme B., représentée par Me de Fontmichel, demande à la Cour : COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS N.A. N 15PA02209 Mme B. M. Bouleau Président Mme Chavrier Rapporteure M. Roussel Rapporteur public REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour administrative

Plus en détail

Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD. Dr Joëlle PEREZ

Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD. Dr Joëlle PEREZ Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD Dr Joëlle PEREZ L ordre judiciaire en France La responsabilité Médicale Non judiciaire Commission de Conciliation et d indemnisation. Seuil payeur Tribunal pour

Plus en détail

Loi concernant les soins de fin de vie

Loi concernant les soins de fin de vie Loi concernant les soins de fin de vie Objet Assurer aux personnes en fin de vie des soins respectueux de leur dignité et de leur autonomie en précisant les droits des personnes; Consacrer l importance

Plus en détail

SECTION 1 : Le droit à l information et le consentement aux soins. 1. L information du patient, de la famille et du médecin traitant

SECTION 1 : Le droit à l information et le consentement aux soins. 1. L information du patient, de la famille et du médecin traitant CHAPITRE 2 : LES CONDITIONS DE SEJOUR Le Centre Hospitalier de Millau s applique à diffuser, à respecter et à faire respecter les droits des patients tels qu ils sont reconnus dans le code de la santé

Plus en détail

Cadre juridique du secret professionnel

Cadre juridique du secret professionnel Cadre juridique du secret professionnel U.E. 1.3.S1 Législation, éthique et déontologie Dr GRILL Service de Médecine M Légale L et Médecine M en Milieu PénitentiaireP CHU Rangueil Vie privée Article 12

Plus en détail

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005

Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 25 septembre 2014 Droit des patients en fin de vie : Loi du 22 avril 2005 Mme C. DUBREUCQ, Directrice HAD Santélys Droit des patients en fin de vie : la Loi du 22 avril 2005 1 Contexte Médiatique et émotionnel

Plus en détail

Docteur Jean-Michel MAUREL Médecin conseil Dexia Sofcap Assurances Personnels des collectivités locales Sans durée on ne construit rien

Docteur Jean-Michel MAUREL Médecin conseil Dexia Sofcap Assurances Personnels des collectivités locales Sans durée on ne construit rien Sans durée on ne construit rien HISTOIRE PEU COMMUNE D UNE LOMBALGIE Dexia Sofcap Assurances Personnels des collectivités locales Docteur Jean-Michel MAUREL Médecin conseil Contexte générateur Cas de Monsieur

Plus en détail

DROITS DES PATIENTS. U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar

DROITS DES PATIENTS. U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar DROITS DES PATIENTS U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar plan I. Objectifs II. Un peu d histoire III. Droits des patients au XXème siècle IV. Loi du 4 mars

Plus en détail

Charte des Droits et Libertés de la Personne Accueillie

Charte des Droits et Libertés de la Personne Accueillie Charte des Droits et Libertés de la Personne Accueillie Arrêté du 8 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée à l article L. 311-4 du code sociale

Plus en détail

LEGISLATION ET ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS MTGATT ITS

LEGISLATION ET ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS MTGATT ITS LEGISLATION ET ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS MTGATT ITS 16 03 2009 1 INTRODUCTION "Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

à la PERSONNE association pour le droit de mourir dans la dignité

à la PERSONNE association pour le droit de mourir dans la dignité LE BUT DE CETTE PLAQUETTE EST DE VOUS FAIRE CONNAITRE VOS DROITS Les articles cités sont ceux du Code de la santé publique A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation les DROITS

Plus en détail

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS vosdroitsensante.com

MÉNARD, MARTIN, AVOCATS vosdroitsensante.com MÉNARD, MARTIN, AVOCATS vosdroitsensante.com L AIDE MÉDICALE À MOURIR - QUÉBEC - CANADA 7 AVRIL 2016 Par: Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. 1 DÉCLARATION DE CONFLIT D INTÉRÊTS POTENTIEL - JE N AI AUCUNE AFFILIATION

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9327) concernant la privation de liberté à des fins d'assistance (K 1 25) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève vu les articles 314a, 397a à 397f et 405a du code civil ; décrète ce

Plus en détail

La question des droits d'accès aux dossiers patients et des enjeux éthiques et organisationnels associés

La question des droits d'accès aux dossiers patients et des enjeux éthiques et organisationnels associés La question des droits d'accès aux dossiers patients et des enjeux éthiques et organisationnels associés Céline Bénos Juriste, CHU de Limoges 17 Avril 2014 «Les Controversations de La Grave» Introduction

Plus en détail

Le secret médical en huit slides

Le secret médical en huit slides Commission «Jeunes médecins Facultés» en collaboration avec les syndicats d internes de la région Ile-de-France Le secret médical en huit slides Principes, dérogations légales et permissions Secret partagé

Plus en détail

ATELIERS DÉONTOLOGIQUES DU CROM ÎLE-DE-FRANCE JOURNÉE DU 27 JUIN 2015 LE SECRET PROFESSIONNEL OU LE SECRET MÉDICAL

ATELIERS DÉONTOLOGIQUES DU CROM ÎLE-DE-FRANCE JOURNÉE DU 27 JUIN 2015 LE SECRET PROFESSIONNEL OU LE SECRET MÉDICAL ATELIERS DÉONTOLOGIQUES DU CROM ÎLE-DE-FRANCE JOURNÉE DU 27 JUIN 2015 LE SECRET PROFESSIONNEL OU LE SECRET MÉDICAL Article R. 4127-4 du CSP Le secret professionnel, institué dans l'intérêt des patients,

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE ACCUEILLIE

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE ACCUEILLIE 2 CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE ACCUEILLIE Arrêté du 8 septembre 2003 J.O. du 09/10/03 La Charte des droits et des libertés remise à toutes personnes accueillies dans les établissements

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES?

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? 2 3 La personne de confiance, la personne à prévenir et la personne référente interviennent de différentes manières dans

Plus en détail

Chapitre 1. Organisation de la profession de psychologue clinicien... 7

Chapitre 1. Organisation de la profession de psychologue clinicien... 7 Table des matières Sommaire... Liste des auteurs... V VII Préface... 1 Introduction... 5 Chapitre 1. Organisation de la profession de psychologue clinicien... 7 Section I. Formation, titres et activités

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES?

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? 2 3 La personne de confiance, la personne à prévenir et la personne référente interviennent de différentes manières dans

Plus en détail

L établissement inscrit les droits et l information du patient dans ses priorités. L établissement assure à tous l accès aux soins.

L établissement inscrit les droits et l information du patient dans ses priorités. L établissement assure à tous l accès aux soins. Manuel d'accréditation - Février 1999 Le patient et sa prise en charge 1. Droits et information du patient (DIP) Introduction La notion de droits du patient fait référence d une part aux droits universels

Plus en détail

Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai

Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai 2014, Lyon Sommaire Sham en quelques chiffres Sham

Plus en détail

LES AFFECTIONS PSYCHIQUES

LES AFFECTIONS PSYCHIQUES LES AFFECTIONS PSYCHIQUES Modalités d instruction en maladie professionnelle Le 27 novembre 2014 Une maladie professionnelle, c est quoi? Définition : Une maladie est "professionnelle" si elle est la conséquence

Plus en détail

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016

LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/ Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 LES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES MALADES ET DES PERSONNES EN FIN DE VIE : 1. Loi LEONETTI du 22/04/2005 2. Loi LEONETTI-CLAEYS du 02/02/2016 CCECQA 16 juin 2016 Dr de LARIVIERE Emmanuel Responsable Pôle

Plus en détail

Enfant handicapé et secret partagé : de la règle à la pratique, de l information au secret

Enfant handicapé et secret partagé : de la règle à la pratique, de l information au secret R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône Alpes 6ème Café éthique Enfant handicapé et secret partagé : de la règle à la pratique, de l information au secret Avec l éclairage

Plus en détail

LA GESTION DE L INAPTITUDE PHYSIQUE

LA GESTION DE L INAPTITUDE PHYSIQUE LA GESTION DE L INAPTITUDE PHYSIQUE CADRE JURIDIQUE ET OBLIGATIONS STATUTAIRES CDG 29 Les acteurs de l inaptitude : le comité médical la commission de réforme la médecine préventive La gestion de l inaptitude

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 11 mai 2016 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 11 mai 2016 TEXTE SUR LEQUEL LE GOUVERNEMENT ENGAGE SA RESPONSABILITÉ Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 11 mai 2016 TEXTE

Plus en détail

LA DÉMOCRATIE SANITAIRE : UTILITÉ ET CONDITIONS D EFFECTIVITÉ

LA DÉMOCRATIE SANITAIRE : UTILITÉ ET CONDITIONS D EFFECTIVITÉ LA DÉMOCRATIE SANITAIRE : UTILITÉ ET CONDITIONS D EFFECTIVITÉ Guillaume ROUSSET Docteur en droit de la santé IFROSS - Université Jean-Moulin Lyon 3 Caractère central du concept de démocratie (ex. : démocratie

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

Information et. Consentement. Dr Abadie Yann Réanimation polyvalente, Evry Centre Hospitalier Sud Francilien

Information et. Consentement. Dr Abadie Yann Réanimation polyvalente, Evry Centre Hospitalier Sud Francilien Information et Consentement Dr Abadie Yann Réanimation polyvalente, Evry Centre Hospitalier Sud Francilien Changement de culture dans la relation médecin-malade Patient Médecin Continuité de PEC Oral Patient

Plus en détail

Généralités. Responsabilités médicales. Généralités. Responsabilités indemnitaires. Généralités (civile / adm ve ) Points communs (civile / adm ve )

Généralités. Responsabilités médicales. Généralités. Responsabilités indemnitaires. Généralités (civile / adm ve ) Points communs (civile / adm ve ) Responsabilités médicales Généralités Source d indemnisation - civile - administrative Source de sanction - pénale - ordinale Item 12 Différencier les différentes responsabilités indemnise personne victime

Plus en détail

Leçon 1 : Le champ des Finances sociales Section 1 : Section 1. Les différentes facettes du financement de la protection sociale

Leçon 1 : Le champ des Finances sociales Section 1 : Section 1. Les différentes facettes du financement de la protection sociale Leçon 1 : Le champ des Finances sociales Section 1 : Section 1. Les différentes facettes du financement de la protection sociale 1 : La diversité des acteurs de la protection sociale A - L'Etat et les

Plus en détail