aaéta Quoi de neuf en HGE Le Havre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "aaéta Quoi de neuf en HGE Le Havre"

Transcription

1 Fie et paracétaml aaéta Qui de neuf en HGE Le Havre 3 ctbre 2013

2 Intrductin Une des mlécules les plus utilisées en France sur prescriptin médicale et en aut médicatin Risque hépat txique 1- Cytlyse mdérée à dses thérapeutiques 2- «Mésaventure» thérapeutique : txicité bservée en cas de prise à dse thérapeutiques plusieurs jurs cnsécutifs. Suvent prise d alcl assciée 3- Surdsage: txicité bservée en cas de prise excessive > 10 g en une prise chez l adulte (>150 mg/kg chez l enfant) Mécanisme dse dépendantd

3 Intrductin Hépatite txique au paracétaml 1 ière cause de décès par suicide 1 ière cause d hépatite fulminante Angleterre 50 % des hépatites aiguës au Etats Unis * Plus rarement grave en France du fait de la limitatin du cnditinnement à 8 g/ bîte depuis 1982 Surdsage peut être favrisé par la prise de préparatins cnjuguées *Ostapwicz et al., Ann Intern Med, 2002

4 Vies métabliques impliquées dans la dégradatin du paracétaml Dses thérapeutiques Paracétaml Glucurcnjugaisn 60 80% Sulfcnjugaisn 20 30% Glucurnate CYP E 1 Vie de la txicité Sulfate Glutathin transferase Acide mercapturique Gluthatin réduit NABQI Nécrse *Liaisn cvalente avec les prtéines hépatcytaires *stress xydatif

5 Vies métabliques impliquées dans la dégradatin du paracétaml Différentes Influences délétères Phénbarbital Phénytïne Glucurnate - Paracétaml CYP E 1 Vie de la txicité 1. Inductin enzymatique Sulfate Acide mercapturique Glutathin transferase 2. Déplétin hépatique en glutathin NABQI Nécrse *Liaisn cvalente avec les prtéines hépatcytaires *Stress xydatif

6 1 Cytlyse mdérée é sus paracétaml Peu décrite dans la littérature Absence de retentissement sur fnctin hépatcellulaire Mdérée, <10N Sujets sains Un peu plus fréquente en l absence de cnsmmatin d alcl chrnique mdérée assciée. Prise de 4g / jur pendant plusieurs jurs cnsécutifs (10 à 14 jurs) Heard et al., Pharmactherapy, 2010 Watkins et al., JAMA, 2006

7 1 Cytlyse mdérée ée sus paracétaml aaéta Asymptmatique, prédminant sur les ALAT 20 % avec cytlyse > 5 N 60 % des patients Apparitin dès 5 jurs de traitement, et régressin spntanée quelques ques jurs après l arrêt Heard et al., Pharmactherapy, 2010 Watkins et al., JAMA, 2006

8 2 Mésaventure thérapeutique au paracétaml Cnsmmatin chrnique d alcl effet ncif Préparatin cellulaire à la txicité du paracétaml Inductin enzymatique Déplétin en glutathin Mécanismes d inductin enzymatique et de déplétin en gluthatin crrigés en 24 heures après la dernière prise d alcl Cnsmmatin aigue d alcl l effet prtecteur t En présence d alcl et de paracétaml, cmpétitin entre les deux substrats pur la liaisn au site enzymatique, empêchant l xydatin du paracétaml en NABQI Luvet et al., Hepat Gastr et Onclgie Digestive, 2010

9 3 Surdsage Expressin clinicbilgique Hépatite aiguë cytlytique ti Signes cliniques aspécifiques, suvent asymptmatique les 24 premières heures, sans préjuger de la gravité Nausées, vmissements dans les premières heures Puis duleurs de l HCD et ictère Hépatite aiguë sévère si TP < 50 % Hépatite aiguë fulminante si TP < 50 % et encéphalpathie hépatique Insuffisance hépat cellulaire peut entraîner Encéphalpathie p hépatique Hypglycémie Trubles de l hémstase +/- syndrme hémrragique Nécrse tubulaire aiguë avec IRA et acidse métablique Cnséquences de la diminutin de la clairance hépatique de l acide lactique et d une hypxie tissulaire

10 3 Surdsage Prise en charge Evaluatin du risque d atteinte t hépatique Paracétamlémie 4 heures après l ingestin Evaluatin de la demi vie par deux dsages de paracétamlémie à 4 heures d intervalle si heure d ingestin incnnue. Utilisatin du nrmgramme de Presctt

11 3 Surdsage Prise en charge Antidte = N Acétyl cystéine IV (Fluimucil ) en fnctin du nrmgramme de Presctt u si dse ingérée > 8 g en l absence de paracétamlémie Arrêt de tus les traitements hépat txiques et de l alcl jusqu à nrmalisatin des tests hépatiques Transplantatin hépatique en super urgence à prpser en cas d hépatite fulminante

12 Vies métabliques impliquées dans la dégradatin du paracétaml Actin de la N Acétyl cystéine Paracétaml Glucurnate CYP E 1 Vie de la txicité Sulfate Acide mercapturique Glutathin transferase NABQI Liaisn cvalente Nécrse Gluthatin réduit + N Acétyl cystéine

13 3 Surdsage Prise en charge Délai entre l intxicatin et l administratin de NAC directement crrélé au taux de mrtalité Survie diminuée dans le grupe des cnsmmateurs chrniques d alcl Schmidt et al., Hepatlgy, 2002

14 Fie et paracétaml Take hme messages Risque hépatique lié au paracétaml dans deux situatins : surdsage (suvent vlntaire) et mésaventure thérapeutique Prudence en cas de c prescriptin avec des inducteurs enzymatiques type phénbarbital Alcl et paracétaml Vigilance dans la prescriptin de paracétaml chez le buveur excessif Influence délétère de l alcl dans les hépatites liées à un surdsage L utilisatin précce de la N-Acétyl cystéine permet de réduire vire d éviter la txicité hépatique liée au paracétaml

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Ce que peut faire le médecin généraliste. devant une pathologie oculaire. Pr. André MATHIS Service d Ophtalmologie Hôpital Rangueil

Ce que peut faire le médecin généraliste. devant une pathologie oculaire. Pr. André MATHIS Service d Ophtalmologie Hôpital Rangueil Ce que peut faire le médecin généraliste devant une pathlgie culaire Pr. André MATHIS Service d Ophtalmlgie Hôpital Rangueil I. Cnnaître les signes d appel nécessitant une cnsultatin spécialisée en urgence

Plus en détail

Informations concernant la restriction d utilisation de MULTAQ (dronédarone)

Informations concernant la restriction d utilisation de MULTAQ (dronédarone) Octbre 2011 Infrmatins cncernant la restrictin d utilisatin de MULTAQ (drnédarne) Cher Cnfrère, Résumé Le Cmité des Médicaments à usage Humain (CHMP) de l Agence Eurpéenne du Médicament (EMA) a finalisé

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Les soins de support et traitements palliatifs

Les soins de support et traitements palliatifs Chapitre 13 Les sins de supprt et traitements palliatifs Intrductin Les sins de supprt snt définis cmme l ensemble des sins et sutiens nécessaires aux persnnes malades tut au lng de la maladie cnjintement

Plus en détail

Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes

Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes Arthralgies persistantes après une infection à chikungunya: évolution après plus d un an chez 88 patients adultes G Borgherini 1, A Gouix 1, F Paganin 1, A Jossaume 1, L Cotte 2, C Arvin-Berod 1, A Michault

Plus en détail

CURRICULUM VITAL. Docteur Violaine GUBLER. Psychiatrie Enfant, Adolescent, Adulte TITRES HOSPITALIERS

CURRICULUM VITAL. Docteur Violaine GUBLER. Psychiatrie Enfant, Adolescent, Adulte TITRES HOSPITALIERS CURRICULUM VITAL Dcteur Vilaine GUBLER Psychiatrie Enfant, Adlescent, Adulte Crdnnées prfessinnelles : Hôpital Privé La Casamance- 33, bulevard des Farigules- 13400 AUBAGNE Tél (RDV) : 04 91 88 43 39 TITRES

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Bon usage des antithrombotiques

Bon usage des antithrombotiques Bn usage des antithrmbtiques Octbre 2014 1 COMITE DE REDACTION - Crdinateur : Pr. Marc SAMAMA (Cchin) - Membres du grupe Thrmbse Cchin Hôtel Dieu : Pr. Jérôme ALEXANDRE, Dr. Rui BATISTA, Pr. Jacques BLACHER,

Plus en détail

Recommandations de bonnes pratiques pour l usage des nouveaux agents anticoagulants oraux. Phn. J. Douxfils et Phn. A-S. Larock

Recommandations de bonnes pratiques pour l usage des nouveaux agents anticoagulants oraux. Phn. J. Douxfils et Phn. A-S. Larock Recmmandatins de bnnes pratiques pur l usage des nuveaux agents anticagulants raux Phn. J. Duxfils et Phn. A-S. Larck 1 Plan Intrductin Traitements anticagulant traditinnels: désavantages Prpriétés de

Plus en détail

Recommandations de L AFSSAPS pour les enfants (résumé) et les adultes (résumé).

Recommandations de L AFSSAPS pour les enfants (résumé) et les adultes (résumé). Table des matières PATHOLOGIE RHINO-SINUSIENNE AIGUË...2 Rhinites aiguës...2 Sinusites aiguës...2 L'ethmïdite aiguë de l'enfant...5 PATHOLOGIE RHINO-SINUSIENNE CHRONIQUE...7 Classificatin des pathlgies

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. Le matériel contenu dans la valise

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. Le matériel contenu dans la valise Page 1/6 LE MATERIEL Le matériel cntenu dans la valise Une pile 9 vlts Une pmpe Micrel Une pire Une clé Une ntice d utilisatin cndensée Une sacche Page 2/6 PREPARATION DE LA POCHE Clamper Remplir la pche

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Métabolisme interspécifique et applications

Métabolisme interspécifique et applications Métabolisme interspécifique et applications 2 Sommaire a. A l échelle du système b. A l échelle enzymatique c. Variations à l échelle de la race / de l individu II. Et en pratique 1 3 Introduction Définition

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Cours d Hémostase - Thrombose

Cours d Hémostase - Thrombose Nathalie Mercier Curs d Hémstase - Thrmbse Pfr Cédric Hermans versin: 1.0 INTRODUCTION Quelques chiffres: 800 hémphiles. 500.000 thrmbphiles (mutatin du facteur V de Leiden) => très fréquent! 100.000 patients

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 8 Frmatin : Référence : Durée : Frmatin enregistrée IRCA Auditeur / Respnsable d audit ISO 9001 :2008 Q01 5 jurs Date : Du 16 au 20 Nvembre 2009 Frmateur : M. Khaled BAOUAB (Vir Prfil en page

Plus en détail

«GESTION DES TESTS AVEC UN OUTIL OPENSOURCE»

«GESTION DES TESTS AVEC UN OUTIL OPENSOURCE» OFFRE TEST : Gestin des tests avec un util pen surce (2 jurs) Autmatiser ses tests d interface avec un util pen surce (2 jurs) Test lgiciel (3 jurs) Industrialisatin des tests lgiciels (4jurs) Démarche

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Jeux d argent : l apport de l autodiscipline

Jeux d argent : l apport de l autodiscipline Jeux d argent : l apprt de l autdiscipline Le secteur des jeux de hasard et d argent se dte de règles déntlgiques par sa publicité EN RESUME Les annnceurs du secteur des jeux de hasard et d argent nt suhaité

Plus en détail

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas Cas clinique M. ZAC Observation Mr ZAC ans, 76 ans, 52 kg, est admis aux urgences pour des algies fessières invalidantes, résistantes au AINS. Ses principaux antécédents sont les suivants : une thrombopénie

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X

Logique binaire. Symbole européen. Table de vérité X R 0 0 1 1. Équation R = X Lgique binaire Définitin Une variable binaire est un élément qui ne peut prendre que deux valeurs ntées 1 et 0 (Oui et Nn). On dira que X est une variable binaire si X 0 X = 1 et si X 1 X = 0. Opératins

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Accueil des personnes âgées en clinique privée : Agir pour la santé des plus âgés

Accueil des personnes âgées en clinique privée : Agir pour la santé des plus âgés La santé en actins Accueil des persnnes âgées en clinique privée : Agir pur la santé des plus âgés Ce n est un secret pur persnne, le vieillissement de la ppulatin Française s accélère. Si 1 Français sur

Plus en détail

Bronchiolite du petit nourrisson (Moins de 6 mois) Prise en charge par le kinésithérapeute

Bronchiolite du petit nourrisson (Moins de 6 mois) Prise en charge par le kinésithérapeute Brnchilite du petit nurrissn (Mins de 6 mis) Prise en charge par le kinésithérapeute Définitin - Brnchilite : Destructin épithéliale brnchilaire par une agressin virale à l'rigine d'une détresse respiratire

Plus en détail

Mon enfant va recevoir une "greffe de moelle" à partir d'un donneur.

Mon enfant va recevoir une greffe de moelle à partir d'un donneur. Mn enfant va recevir une "greffe de melle" à partir d'un dnneur. Le médecin et l'équipe médicale qui nt pris en charge la maladie de vtre enfant vus nt prpsé une greffe de melle sseuse à partir d'un dnneur.

Plus en détail

"TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE

TSPM «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr. Rodolfo CASABONNE D.G TENSTEP FRANCE & ORGANISENT DU 29 NOVEMBRE AU 3 DECEMBRE 2010 UNE FORMATION EN GESTION DE PROJET ET UNE CERTIFICATION INTERNATIONALE : "TSPM" «TENSTEP PROJECT MANAGER» ( * ) ACADEMIE TENSTEP USA GEORGIA FORMATEUR : Pr.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE MEDECINE ENVIRONNEMENTALE (Edition mise à jour en juin 2010) Etabli par le Dr Blake Graham (copyright)

QUESTIONNAIRE DE MEDECINE ENVIRONNEMENTALE (Edition mise à jour en juin 2010) Etabli par le Dr Blake Graham (copyright) Traductin Blake Graham QUESTIONNAIRE DE MEDECINE ENVIRONNEMENTALE (Editin mise à jur en juin 2010) Etabli par le Dr Blake Graham (cpyright) Directeur du Centre thérapeutique des maladies chrniques du Cllège

Plus en détail

FORMATION OBSERVANCE

FORMATION OBSERVANCE FORMATION OBSERVANCE OBJECTIFS Sensibiliser les participants à la prblématique de l bservance Cmprendre la prblématique de nn bservance Cmment bâtir un prgramme d Observance Echanger avec des prfessinnels

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner?

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Malika Benkerrou Site de référence pédiatrique national sur la drépanocytose Hôpital Robert Debré, Paris 3èmes Journées de la Drépanocytose en Martinique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Guide de références pour les camps spécialisés sur le territoire de la Ville de Laval 2015

Guide de références pour les camps spécialisés sur le territoire de la Ville de Laval 2015 Guide de références pur les camps spécialisés sur le territire de la Ville de Laval 2015 Assciatin de Laval pur la déficience intellectuelle Clientèle cible de l rganisme : Persnnes vivant avec une déficience

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de l endomètre

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de l endomètre GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Tumeur maligne, affectin maligne du tissu lymphatique u hématpïétique Cancer de l endmètre Décembre 2010 Ce dcument a été validé par le Cllège de la Haute Autrité de Santé

Plus en détail

Offre de services ETS Global: Solutions d Evaluations en anglais. L offre d'ets : Solutions d évaluations, certifications et services associés

Offre de services ETS Global: Solutions d Evaluations en anglais. L offre d'ets : Solutions d évaluations, certifications et services associés L ffre d'ets : Slutins d évaluatins, certificatins et services assciés ETS Glbal Cathy Meyer Respnsable Régin Nrd-Ouest cmeyer@etsglbal.rg Tél : 06 14 27 48 02 RENASUP Jean-Marc Petit Délégué Général Jm-petit@enseignement-

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10)

SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) SYSTEME DE TELERADIAMETRIE H*(10) Principes Fndamentaux : Le système de Téléradiamétrie Wytek est un système d acquisitin de dnnées multi pints autmatique et sans fil, qui est installé par la PCR et qui

Plus en détail

Administration SharePoint

Administration SharePoint Administratin SharePint Durée : 4 jurs Niveau : Intermédiaire Descriptin SharePint Server, aussi cnnu sus l abrégé MOSS dans sa versin 2007, est un lgiciel qui permet de réaliser des prtails web d entreprise.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Intoxication par les barbituriques

Intoxication par les barbituriques Intoxication par les barbituriques GH. Jalal, S. Achour, N. Rhalem, R. Soulaymani 1. Cas clinique : L unité d information toxicologique du Centre Anti Poison du Maroc a été contactée par une clinique privée

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

Certificat. Conseiller Financier (aux particuliers et PME) (CCF) Les produits et services des banques de détail

Certificat. Conseiller Financier (aux particuliers et PME) (CCF) Les produits et services des banques de détail Certificat Cnseiller Financier (aux particuliers et PME) (CCF) Les prduits et services des banques de détail Certificat Cnseiller Financier (aux particuliers et PME) (CCF) Enjeu et cntexte Le certificat

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Catalogue de formation bureautique

Catalogue de formation bureautique Adbe IBM/ Nvell Micrsft Micrsft Catalgue de frmatin bureautique Windws [2000, XP, Vista, 7] Windws et Explrateur Gestin de dcuments Envirnnement Intrductin à la micr-infrmatique Intrductin Traitement de

Plus en détail

H. Moumou, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chaouir. Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V. Rabat.

H. Moumou, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chaouir. Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V. Rabat. LES ACRO-OSTÉOLYSES: OSTÉOLYSES: ASPECTS RADIOLOGIQUES ET GAMME DIAGNOSTIQUE H. Mumu, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chauir Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instructin Mhammed V.

Plus en détail

Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital

Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital 1 REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le cnseiller au centre de la relatin client : les pprtunités ffertes par le digital Pint de vue Ailancy Nvembre 2013 SOMMAIRE 2 1. Quelques mts sur Ailancy 2.

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité 1 L assciatin Electriciens Du Mnde en cllabratin avec erdf vus présente : Les dangers de l électricité Electriciens du Mnde Siège scial et base lgistique: 31 rue de Lisieux 31 300 TOULOUSE - tel: 05 61

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Planification et évaluation Santé publique

Planification et évaluation Santé publique (PC) Planificatin et évaluatin Santé publique Prtcle Chagas 36 Prtcle de dépistage et diagnstic de la maladie de Chagas chez les femmes enceintes latin-américaines et leurs nuveau-nés (PD) Planificatin

Plus en détail

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée Stratégie thérapeutique dans l acné de l adolescent Liens d intérêt 30 janvier 2014 Pr Ludovic Martin Service de Dermatologie Invitation à des congrès: Galderma Participation à des essais cliniques: 0

Plus en détail

Les stratégies de Backup dans WSS V3

Les stratégies de Backup dans WSS V3 Les stratégies de Backup dans WSS V3 Quelles snt les différentes slutins de BackUp Nus avns vu au travers des précédents articles différents sujets pur Windws SharePint Services V3. Il nus faut maintenant

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN

INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN INTERNET ETHERNET BUS DE TERRAIN CENTRE D INTERET : COMMUNICATION RESEAUX! "# $! $ % % & '! (!)!* +, - %! &#! / $, %! 0 12 3 % 4 5 0 #! - $ % 6 7! " #$ % $ & 2& 8 + 9! "# $! 7! Mettre sus tensin les rdinateurs

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Étude des effets des aliments sur la genèse des caries dentaires dans une population scolaire du Morbihan

Étude des effets des aliments sur la genèse des caries dentaires dans une population scolaire du Morbihan Rev. Hyg. Méd. ScL. 92, XXXV, 2- Étude des effets des aliments sur la genèse des caries dentaires dans une ppulatin sclaire du Mrbihan Cent bservatins Marie-CUùre RAVOT (*) Résumé. Cette enquête prte sur

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION 2015-2016 / SECONDAIRE

DOSSIER D INSCRIPTION 2015-2016 / SECONDAIRE Lycée français MLF d Al Khbar P.O. Bx 1271- Al Khbar - 31952 Arabie Saudite Tél. : (966) 13 8871216 Fax. : (966) 13 8870891 efkprv@yah.fr www. ly c eefranc aiskh bar.cm DOSSIER D INSCRIPTION 2015-2016

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE

NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Directin des lycées Service des Technlgies de l Infrmatin Educatives NOTICE POUR L IMPORT DU FICHIER «IACA» DANS CORRELYCE Année sclaire 2008/2009 SOMMAIRE REMARQUES IMPORTANTES... 2 1. Exprter les cmptes

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé MEH CHERIFI,M ARAB ; A RAMDANI, F ALIBDESSAMED, Z GUECHI 21ème Congrès National de Médecine Interne. Tlemcen 15, 16 et 17 mai Introduction I PM : 168

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L EXPLOITATION DU RESTAURANT SCOLAIRE DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A L EXPLOITATION DU RESTAURANT SCOLAIRE DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF A L EXPLOITATION DU RESTAURANT SCOLAIRE DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Objet de la prestatin : Le Lycée français de Prague dispse d un restaurant sclaire pur ses élèves, ses

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Addictions et Entreprise : tour d horizon de la législation en vigueur ***

Addictions et Entreprise : tour d horizon de la législation en vigueur *** POINT LEGISLATIF Addictins et Entreprise : tur d hrizn de la législatin en vigueur Istnf.fr Mai 2011 1. Alcl Auteur : Céline CZUBA Juriste ISTNF Validatin : Dr Sphie FANTONI CHRU 1.1 Cde du travail : Interdictin

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités Immunité & Vieillissement Vaccinations universelles Grippe Zona Coqueluche Pneumocoque Voyageur LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités La vaccination

Plus en détail

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI LES MOYENS THERAPEUTIQUES Les interférons La ribavirine Les nouveaux produits INTERFERONS 1957: activité antivirale Interférence

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Contenu de version 2.1.13

Contenu de version 2.1.13 Cntenu de versin 2.1.13 Auteur : CGI DIFFUSION Respnsables clients Versin Date Rédacteur Cmmentaires 0.0 19/03/2014 RDUB Initialisatin du dcument 1.0 20/04/2015 TLEC Mdificatin du dcument ENT_V2 1 13_Cntenu

Plus en détail