LA THUILE-LA ROSIERE: LIAISON EN TOUTES SAISONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA THUILE-LA ROSIERE: LIAISON EN TOUTES SAISONS"

Transcription

1 8 7 Février lires Expédition abonnement postal groupe bis (70%) LA THUILE-LA ROSIERE: LIAISON EN TOUTES SAISONS Par Robert SALUARD Il ya quelques semaines on a procédé à l'inauguration la liaison hivernale entre La-Thuile et La Rosière; les remontées mécaniques construites d'un côté et l'autre du Petit-Saint-Bernard, et l'ouverture nouvelles pistes ont confirmé, pour les ux stations, cette vocation ski international qu'elles projetaient puis s années et qu'elles n'avaient -pas pu concrétiser faute moyens financiers. Car les stations internationales sont encore rares dans les Alpes: Breuil et Zermatt; Morzine-A voriat et Champéry-Planachaux, Mont-Genève et Clavières. La presse la Savoie et la Région Rhône Alpes semble avoir été plus prolixe sur cette jonction que celle publiée en Vallée d'aoste et en Piémont. Pourtant sa signification va au-là s données financières (qui sont importantes: 2 milliards lires du côté valdôtain et 0 millions francs du côté savoyard), techniques (3 télésièges pour la-thuile, télésiège et téléski pour La Rosière) ou sportives (35 Km pistes, tous grés, et complémentaires pour leur exposition et leur configuration). En effet les données humaines, sociales et historiques ont leur rôle qui a été évoqué dans les allocutions officielles le jour l'inauguration. Selon M. Gai, maire Montvalezan-La Rosière «cette liaison est le fruit la collaboration ux communes, Séez et Montvalezan... permettant la liaison avec La-Thuile, qui donne au col du Petit- Saint-Bernard une nouvelle vocation hivernale pour le plus grand avenir s populations locales». De son côté, M. Navarre, sous-préfet d'albertville et commissaire la République fr~nçaise, souligna «la foi arnte s habitants et s élus locaux dont l'action a permis cette liaison qui consacre le mariage entre La-Rosière-La-Thuile et Séez, troisième partenaire d'une union riche promesses»; quant à M. Barnier, député et présint du Conseil général la Savoie, il mit l'accent sur «l'esprit concertation entre Séez et Montvalezan, ux pays attachés à la réalisation d'un projet commun» et sur le fait que cette jonction «concrétise et renforce la communauté qui existe entre le Val d'aoste et la Savoie». CONTRE LA DESINDUSTRIALISATION Par Laurent FERRETII staure au Val d'aoste» je Relisant l'intervention me suis souvenu certaidu Conseiller Stevénin au nes réflexions échangées IIème Congrès l'union à l'année rnière avec le Prépropos la «désindustriali- sint la FinAosta à prosation croissante qui s'in- pos l'industrialisation. ABONNEMENTS AU ~ «PEUPLE)) 'V A l'intérieur ce numéro vous trouverez le bulletin compte-courant pour le versement lires VALDOTAINS, VALDOTAINES, SOUTENEZ LA PRESSE AUTOr~OMISTE! C'était arrivé à la suite d'une exposition l'assesseur Pollicini (4-5-84) sur les installations industrielles, leurs perspectives, leurs mises fonds etc.. L'Assesseur avait dit: on cherche s industries à installer sans possibilité sélection ce qui n'est pas l'optimum - on veut à l'avenir perfectionner les instruments régionaux pour la recherche au moyen d'un observatoire économique, d'une augmentation s instruments facilitation qui vont du secteur financier à l'immobilier, aux formations professionnelles jusqu'au contrôle s initiatives installées. L'Assesseur avait mandé un petit soutien même à la FinAosta pour concourir à ce perfectionnement s instruments recherche, je m'étais donc posé la question: comment et en quelle mesure la FinAosta peut assister et compléter ces structures que la Résuite à la page 2 A propos s élections communales POLITIQUE ET ADMINISTRATION, Pour. parvenir. à ce A la veille s élections D'autre part, est-ce qu'une resultat Il a fallu vmgt ans communales la distinction commune valdôtaine peut d' e ff 0 r t s. Pou r La - entre «politique» et «admi- se désintéresser la ques Rosière, le développement nistration» revient imman- tion valdôtaine, l'autotouristique ce balcon quablement sur le tapis.. nomie régionale, la réparpanoramique sur la haute Cette distinction est-elle tition financière entre l'etat vallée l'isère - alors sim- justifiée? Les élections com- et la Région, du budget plement l'un s villages munales ~~nt-el!es Pl!r~- celle-ci? d'alpages la commune ment administratives, dtffe- / suffit ces quelques Montvalezan - a com- ~ente~ par essence d'autres brèves considérations pour, 960' les pre elect/ons concernant un pu- comprendre que les élecm~,nce vers ",.- blic plus vaste et s problè- tions communales ne sont mleres remon~ees n;ecam- mes plus généraux? pas purement administratiques, les ~remie~s hotels et Selon moi, il né s'agit ves, bornées à la commune les premiers Immeubles pas d'une différence na- elle même, isolée, autosuffis'élèvent le long la route ture mais simplement - sante, indépendante. Elles nationale; une société gré. embrassent d'autres domaiprivee assure d'autres La Commune - son nom nes, plus généraux, plus poinvestissements et la pro- même l'indique - est une litiques. f mais elle sera «(es publice», une «polis», La distinction entre «po- ~~r-~~: ~ en 975 par la la cellule politique par excel- litique» et «administration» municipalité qui la trans- lence: Et cette cellule,.au- est par conséquent arbitrai-,. trefols autonome, VIent re. toujours plus politique, par- form~ en re~ie communale. ~ne!mpu~si~n nouv~lle va ce qu'elle n'est plus autoetre donnee a la station et suffisante. Elle a s rapun accord interviendra ports étroits avec le gouveravec Séez, dont le territoire nement régional, elle fait s'étend jusqu'au Petit- partie du B.I.M., d'une Saint-Bernard, pour la Comr;wnautA.,montagne, suite à la page 2, USL, et J en passe. AU CONSEIL REGIONAL Les élections communales sont aussi - politiques. Plus il y aura Communes, cellules authentiquement valdôtaines, plus la Vallée d'aoste viendra autonome. COMBEFROIDE AGRICULTURE, ECOLE INDUSTRIE ET SANTE Par Anselme LUCAT Selon les prévisions la veille, la réunion du Conseil régional s 28 et 29 janvier aurait dû être tout-à-fait tranquille, les trente-ux objets inscrits à l'ordre du jour ne paraissaient pas dangereux pour la majorité. Il s'agissait pour la plupart questions et d'interpellations. Une seule motion présentée par le groupe communiste envisageait l'institution, à Verrès, dès la prochaine année scolaire, d'une section pour l'informatique auprès l'institut professionnel régional. (Cette motion a été retirée à la fin la séance après que l'assesseur Faval eut annoncé que sur ce problème il y avait déjà l'avis favorable du gouvernement régional). Mais les eaux ont commencé à s'agiter dès le début la séance, lorsque M. Baldassarre (PSDI), prenant la parole sur les déclarations du Présint du Gouvernement régional, a mandé la séance secrète pour s communications très importantes sur l'affaire Casino. qu'il vait faire et qui l'auraient obligé à nommer s personnes. Ensuite, avant que le conseil continuât le débat en séance secrète, M. Mafrica (PCI) exprima ses critiques à l'égard du gouvernement central, soit pour son comportement vis-à-vis s régions, soit pour les événements ces rniers jours: cas Michelis-Scalzone, appréciation. irrévérencieuse à l'égard du Présint la Cour Constitutionnelle, cas Rer. Ce qui a provoqué l'immédiate réaction du conseiller du PSI Torrione, qui s'est exclamé: «La campagne électorale a démarré; nous nous trouvons vant une prise position communiste contre un gouvernement dirigé par un socialiste». Le débat s'est ensuite poursuivi en séance secrète, après quoi la matinée s'est passée sans d'autres secousses. Dans l'après-midi le débat s'est à nouveau animé lors la ratification ux délibérations, dont l'une concernant l'ai financière, en faveur s ci toyens qui doivent recourir aux soins du ntiste et, l'autre, les accords à souscrire avec la Société «Mul tiscatole» Crémon( pour la location d'une usisuite à la page 2

2 7 février 985 AGRICULTURE suite la page l ne à Pollein et pour le financement la production. Après un débat très animé le Conseil a, d'abord, repoussé par 7 voix contraires, 8 en faveur et 3 abstentions, la proposition du groupe communiste visant à augmenter le montant l'ai aux citoyens jouissant traitements chez le ntiste. Pour ce qui se rapporte à la société «Multiscatole», l'opposition a critiqué la majorité pour n'avoir pas soumis préalablement la convention à l'examen du conseil. Après les éclaircissements donnés par l'assesseur Lanivi, la délibération est passée avec 5 voix en faveur, s'étant abstenus les conseillers du PCI, PSI, PSDI, NG. Parmi les autres objets dont le Conseil s'est occupé nous signalons une interpellation. présentée par les Conseillers l'u.v. Stévenin, Tamone, Marcoz et Rolando concernant les initiatives à prendre pour «la célébration l'année internationale la jeunesse». Après avoir souligné les graves problèmes qui inquiètent la jeunesse, tels que la drogue, le chômage, M. Stévénin a envisagé l'action la Région en faveur s jeunes, notamment dans ux directions: l'usage social s loisirs et la participation s jeunes à la gestion du territoire. Dans sa réponse l' Assesseur Faval a illustré son programme à l'égard s jeunes. Après avoir établi s rapports directs avec le mon la jeunesse, il vise à son insertion dans la société. Une enquête à ce sujet est prévue avec la col~ laboration s Universités Turin et Chigago. Le programme prévoit aussi s échanges culturels avec les jeunes d'autres Pays, s manifestations culturelles, un système scolaire et la reconnaissance s diplômes, s cours d'alpinisme et ski randonnée, et d'autres initiatives encore. Le Conseil a ensuite voté s engagements fidéjussoires en faveur s coopératives «Evançon» d'arnad, «Châtel-Argent» Villeneuve, «Valdignt:» Morgex et «Producteurs fruits» Saint-Pierre. L'avis favorable sur le programme d'activité la Conférence la condition féminine a été unanime. Toujours à l'unanimité ont été votées les augmentations du montant s bourses d'étus pour les éléves se distinguant dans l'étu la langue française et s allocations en faveur s instituts et s familles qui s'occupent s mineurs abandonnés. ' Enfin, le Conseil a encore voté le projet présenté par l'assesseur Voyat pour la répartition s fonds alloués pour l'assistance aux personnes âgées et aux invalis et pour la réalisation structures sociosanitaires dans les districts. Anselme LUCAT PIANOS D'OCCASION avec garantie E PIANOS NEUFS... si vous ne voulez pas fermer la porte à vos origines achetez vos meubles chez MD~~ MEUBLES-CHAMBAVE Tél. (066) avec MOBIL VU vous pourrez faire votre maison selon vos goûts... DUC DAL TESSUTI 846 PIAZZA CHANOUX 28 - EX HOTEL CORONA LI PEUPLE VALDOTAIN PAGE 2 CDNTRE LA DESINDUSTRIA LISA TIDN suite la page l gion a l'intention créer. J'avais conclu que la FinAosta ne peut structurer un bureau d'étu particulier, même je pense qu'elle ne doive pas se charger d'intentions, dé vérifications et contrôles, qui sont clairement une tâche politique. Dans mon " memorandum j'avais écrit: Le programme l'assesseur est certainement excellent, mais je ne pense.pas qu'il puisse être mis rapiment en oeuvre pour ce qui est s «types d'installation» à bref ou moy~n terme, rour nombreuses raisons temps, lieu, culture en matière d'économie industrielle, venue nos jours une matière en très rapi évolution. Il y avait et il y a toujours un aspect du type l'industrie en général, ainsi qu'il y a s raisons logique, philosophie,. territoire, que la Région et la FinAosta vraient maîtriser plus clairement pour accomplir une tâche sélection et critique constructive pour intégrer et soutenir les initiatives que l'on veut entreprendre. En d'autres termes, certains choix, tels que ceux que l'on pourra faire, risquent d'être faits sur s industries surannées, qui peuvent facilement tomber en crise surtout.si elles sont privées technologies avancées - quand il est certain que j'explosion technologique accélère les transformations, et l'automation est considérée la carte gagnante dans tous les secteurs. Le problème pour la Vallée d'aoste concerne heureusement peu milliers d'aptes - mais la question dans un moment reconversion ou réindustrialisation comme celui-ci sont. très nombreuses et sont : - Avoir s collets blancs ou s salopettes bleues,.? - Convient-il placer un fond cent millions par place travail dar;ls s industries communes ou ri- P.,. BAL squer 200 millions dans s industries nouvelles? - Est-il plus utile d'avoir une industrie qui utilise les suite la page aciers.spéciaux o~.bien la construction s remontées mécanique précision?,... _ Est-il mieux d'avoir s ~ecani~ues la liaison industries traditionnelles mternational~.,, " (mécaniques, chimiques, Les premiers teiesleges alimentaires non polluantes) La-Thuile furent mis en pourvu qu'elles soient sé- service 948 à 950, rieuses mais avec une va- mais leur exploitation leur traditionnelle réduite, vint lourment déficîou bien s installations taire. De 964 à 975, s d'électronique très évoluti- capitaux français, puis ve mais avec une valeur additionnelle très élevée? suisses, et une participation - Estiment-on utile pen- ' l'administration régioser à une étu qui établirait s liens entre professionanale la Vallée d'aoste permettront à la société lité, école, travail et la philo- (présidée 963 à 966 sophie morniser la par le regretté Corrado mentalité pour l'avenir, ou Gex, député la Vallée voulons-nous rester dans ce d'aoste, qui fut à l'origine qui est!raditionnel même si l'essor touristique dépasse?., La-Thuile et un arnt -.,Comb~~n d a?eptes r~- partisan la liaison avec quierent industrie, le tourl- I ".., sme, l'agriculture, le tertiai- La-ROSIere, Il mourut. a 34 re pour les années 90?. a?s. dans u~. accint - Sommes-nous disposés à d avion, et mente encore mettre s fonds pour une une pensée reconnaissanrecherche scientifique avec. ce...) construire un réseau s débouchés industriels? morne remontées La fondation.a;~nel!! ~ fait mécaniques et l'embryon u~e étu s~r In~ustrle du la station. Cela comptr~a~gle TUrin-lvree-Novare tera dans la réussite la ou Il y a recher-.. cheurs et ouvriers reconversion L,a-ThUIle, dans l'industrie très avan- gravement touchee par la cée (un chargé recherche fermeture s mines chaque 5 ouvriers). La Oli- charbon, et stoppera l'émivetti pense en s termes gration s(l.ïsonnière s jeu pu r développement nes gens. Ii y a quelques avancé à la mo Silicon années un groupe italien a Valley.. pris le relais et son apport Alors J~. c~nclus avec financier très consistant une prop?sltlon.. représente la troisième Il vaudrait la ~elne ren- étape du développement verser le probleme: ne plus.. sélectionner s installa- tounstique la commune. tions que l'on voudrait éta-. Désormais les ux ~tablir en Vallée d'aoste mais tions vront harmoniser faire s étus sur celles leurs tarifs, leur publicité, qui seraient les industries leurs futurs programmes et les plus convenables pour aussi renforcer leurs liens l'a~enir la V?lIée (ayant pendant la saison d'été. preal~blement, rep~ndu aux Les relations entre Laquestions posees CI-vant) Th ' M t t et successivement aller pro-, UI e, on va eza~ e S~~z. (~oi?munes, syndic~ts ~ InItIatIves.et associa tions) pourraient donner lieu à nouvelles réalisa tions (entre autres: la mise en valeur s vestiges archéologiques sur le col et la restauration du «vieux chemin» qui remplaça la voie romaine s Gaules). Bien que le Petit-Saint-Bernard soit une frontière climatique naturelle et une frontière politique puis 860, les relations qui ont existé poser l'installation à s industries qui veulent 'se développer ou se constituer un certain éventail facilitations à examiner cas par cas. Laurent FERRETTI LA THUILE LA ROSIERE PUBLICITE s'adresser à Musumeci 0, rue Xavier Maistre 00 Aoste Tél. (065) 4595 Prix d'insertion (valables en Italie) par mm. haut. long. une colonne: Commerciaux: 400 lires Occasionnels: 450 lires Financiers, légaux: 500 lires plus taxes Rabais pour insertions continues. Questo periodico è iscritto all'unione Stampa PJ!riodica Italiana. pendant s siècles entre Savoie et Vallée d'aoste, les échanges commerciaux et culturels à l'enseigne d'une communauté langues, mos vie et traditions, peuvent servir d'exemple. En outre, la reconstruction du jardin botanique «Chanousia» - modèle collaboration entre ux régions et ux états - et la poursuite l'action pour le classement l'ancien hospice du Saint-Bernard, sont au nombre s éléments concrets cette coopération irréversible. Enfin, à quelques kilomètres au sud, il y a, autour la Galise et la Tsanteleina, la jonction entre les parcs nationaux la Vanoise et du Grand-Paradis, qui peut inciter les élus chaque versant à se rencontrer pour trouver s solutions à leurs problèmes communs. Cette coopération entre Vallée d'aoste et Savoie pourrait logiquement être appuyée par les interventions la COTRAO (Communauté travail s Alpes occintales) puisqu'elles ont leurs représentants au sein cet organismt. Voici donc ux stations entrées dans une nouvelle phase leur évolution, grâce à la volonté dynamique leurs municipalités. Il reste;: à souhaiter que, part et d'autre, leur âme ancestrale, leur passé historique, leur mémoire collective, ne disparaissent pas au nom d'une société consommation qui a souvent tendance à tout niveler par le bas. Ce ne serait pas là un véritable progrès aux plans humain, culturel et spirituel. D'autres communes montagne (situées pour la plupart en Suisse et en Autriche) ont gardé leur cachet; elles en sont fières et l'utilisent pour attirer les touristes; on pourrait donc s'inspirer leur succès. R. SALUARD LE PEUPLE VALDOTAIN Hebdomadaire l'u.v. EDITEUR «Editrice le Peuple Valdôtain» 27,29 Av. Des Maquisards Aoste - tél. (065) 420 DIRECTEUR RESPONSABLE Valentino LEXERT REDACTRICE EN CHEF Arlette REAL MARTHYN COORDINATION POLITIQUE Alexis BETEMPS Léonard TAMONE Enregistrement tribunal d'aoste no 2 du IMPRIMERIE "ARTI GRAFICHE DUC.. 73, Av. du Bataillon d'aoste Aoste - tél. (065) 447

3 2 7 février 985 U PEUPLE VALDOTAIN VIE DE L'UNION LIVRES ' PAGE 3 rvir ntre ste, iaux igne lant UCque eux t la our ien rd, éléette le. è our teles Vadis, onlues tre oie tre en- \.0 ail es) réor- ta u lu y ci er ur ssé ire ~nt té a nieouies ne en nt en :nt Section d'arnad Le 6 janvier 985 a eu lieu le renouvellement du Comité Direction la Section d'amad. Présint: BONEL Clau Vice-Présint: DEVAL Lucien Secrétaire: BERTOLIN Robert Membres: PRADUROUX Serge, JOLY René, NORO Fulvio. JANIN Renzo, CHALLANCIN Franco, CORTINOVIS Elio, DEPRE'Fiorenzo, LATEL TIN Dario, MIRTETO Robert, DIE MOZ Augusto, Section Donnas Le Il janvier 985 a eu lieu le renouvellement du Comité Direction la Section Donnas. Présint: MARTONI Domenico Vice-Présint: BOSONIN Jean Secrétaire: CHENUIL Ennio Membres: BORDET Leo, CHENUIL Fausto, STEVENIN Leonardo, BORGA Ferdinando, AFANNI Agostino, VALLOMY René, BOT TAN Bruno, DALBARD Marcel, AGNESOD Gino, (membre droit du SA VT), DALLE Laura (membre droit l'entrai s Femmes Valdôtaines), MOLTENI Giovanni. Section Perloz Le 27 janvier 984 a eu lieu renouvellement du Comité Direction la Section Perloz. Présint: CRET AZ Delmiro Vice-Présint: CRETAZ Intimo Secrétaire: V ALLOMY Armando Membres: JUGLAIR Ubaldo, FEY Marco, STE VENIN Renata, CHENUIL Ezio. IJAssessorat Régional à l'instruction Publique présente en collaboration avec le «Teatro Stabile» Turin La Contemporanea '83 Sergio Fantoni e Baria Occhini dans La Cosa Vera Tom Stoppard avec Duilio Del Prete - Silvia Monelli regia di Lorenzo Salveti DIMANCHE 0 FEVRIER Théâtre Giacosa d'aoste - 20h30 Spectacle entrant dans l'abonnement hiver-printemps 985 Entrée sans abonnement! Billets en vente au guichet du théâtre le soir du spectacle à partir 8h Renseignements: 065/ ou ASSURANCES TOUTE NATURE (vie. incendies accints. autos. vols risques agricoles transports - risques divers, etc.) l'intérêt est réciproque si pour Vos nécessités vous vous adressez à: L'AGENCE GENERALE cctirrenaii (Géom. Jean PIEROPAN) 9, Rue la Porte Prétorienne - AOSTE tél. 065/ Section d'arpuilles-excenex La Section l'u.v. d'arpuilles-excenex au cours son assemblée annuelle, vendredi 25 janvier 985, après avoir longuement discuté sur le problème concernant les prochaines élections administratives la ville d'aoste et le renouvellement du Conseil hameau a pourvu à nommer son nouveau Comité Direction ainsi composé: Présint: BESENVAL René Vice-Présint: BAL Lucien Secrétaire: GRIMOD Guy Membres: DURAND Charles, CHARBONNIER Ugo, DAMÉ Benito, DESANDRÉ Valter. Section d'arvier La Section l'union Valdôtaine d'arvier a renouvelé son Comité Direction. Présint: Rudy PIVOT Vice-Présint: Gilbert LUBOZ Secrétaire: Patrizia MORELLI Membres: Hector GLAREY, Agostino SCALFI, Remo ROULET, Egidio ROLLET, Franco GODIOZ E LUBOZ. ' Section Courmayeur Le 28 Janvier 985 la Section l'union Valdôtaine Courmayeur a renouvelé son comité Direction. Présint Honoraire: Célestin BICH Présint: Bruno VIOTTO Secrétaire: Clau DESAYEUX Membres: Riccardo BIELLER, Attilio CHENOZ, Donato FENOILLET, Delia GRIVEL, Walter GRIVEL, Edouard PENNARD, Robert PERRIN, Livio REVEL, Massimo TRUCHET, Antonello VIOTTO. Section Saint-Christophe Le 4 Janvier 985 a eu lieu le renouvellement du Comité Direction la Section Saint-Christophe. Présint: PASQUETTAZ Ezio Vice-présint: BIONAZ Ephise Secrétaire: BLANC Silvia Membres: ARMAND Corrado, BETEMPS Livio, BIO NAZ Cesarino, BIONAZ Augusto, BIONAZ Martine CHENEY Sergio, DESANDRÉ Edi, GROSJEAN Vin~ cent, NAVILLOD Sergio, PLAT Alexandre, TILLEUR Angelo, VIGLINO Roberto. Section Challand Saint-Victor Le 3 Janvier la Section a renouvelé son Comité Direction. Présint: DARBAZ Emile Vice-Présint: VERNEY Giuseppe Secrétaire: FAVRE Edy Membres: PACE Romano, VARISELLAZ Renée, SAR TEUR Emile, ROLLAND Adolphe. DINER SOCIAL DE. LA SECTION DE MORGEX Samedi 9 janvier le dîner social la Section l'u.v. Morgex a réuni dans la gaieté et dans l'amitié typiquement valdôtaines 50 inscrits et sympathisants à «l'hôtel Pineta» La Ruine. Nombreuses les femmes qui accompagnaient leurs maris, et chose très réconfort~nte t;'0ur l'avenir du Mouvement, la présence plu SIeurs Jeunes. Après les paroles bienver.ue et remerciement à tous les présents, le soussigné a remercié le Présint Alexis Bétemps pour sa présence très appréciée et Lui a donné la parole. «Après la d~banda l'affaire «Casino», a-t-il dit, les Valdôtains doivent reformer et renforcer les rangs pour poursuivre, unis, la reconquête notre pays, dirais-je. A l'occasion s élections com ~un~les du 2 mai, nous vons et nous pouvons bien y reussir». Ce sont les paroles Richard Villaz. Et c'est aussi le voeu que le soussigné a fait à toute l'assemblée: «Nous nous retrouverons tous le 3 mai pour fêter avec nos Conseillers la reconquête notre Commune la part l'union Valdôtaine». La fête s'est conclue dans la plus belle gaieté. Merci encore à tous pour votre présence et à nous revoir le 3 mai. Louis QUINSON i Décidément le Centre d'étus francoprovencales «René Willien» Saint-Nicolas est en train nous gâter par s publications l'ung plus précieuse que l'autre pour la connaissance s patois valdôtains. La rnière est due à Ivo Lavoyer Chambave, et est consacrée à un moyen transport très utilisé autrefois en hiver par nos paysans: le traîn-eau ou IIouedze. Une recherche fouillée, exhaustive et dans son genre parfaite. La plaquette d'ivo Lavoyer peut donc représenter un modèle référence pour d'autres chercheur.s. Elle présente avant tout un texte évoquant l'utilisation la luge dans nos campagnes, rédigé bien sûr en patois, mais suivi la traduction en français, pour qu'aussi les non Valdôtains puissent en prendre connaissance. Suit le glossaire tous les mots patois se rattachant à la luge. Cette documentation confirme la richesse extraordinaire nos patois. En passant, le ljlen méritant chercheur PROGRAMMES EN LANGUE FRANÇAISE Le Conseil d'administration la RAI, le 25 janvier 985 a approuvé la Convention pour l'application l'article 9 concernant la Transmission programmes en langue française en Vallée d'aoste, qui, après les variations apportées au texte du Ministre s Postes et Télécommunications, était à l'examen du Conseil s Ministres. Le Conseil d'administration la RAI a envoyé Cham bave nous livre savoureux souvenirs historiques sur l'utilisation la luge, à partir s Egyptiens. Plus particulièrement pour la Vallée d'aoste, il nous fournit force renseignements sur l'utilisation la IIouedzp. pour le transport du minp-rai s nombreuses mines exploitées autrefois. Tout est accompagné d'une illustration copieuse et ssins explicatifs. Mais Ivo Lavoyer ne s'est pas arrêté là. Il a mené une enquête passionnante qui lui a permis nous donner la répartition commune par éommune la nomenclaturè la luge et ses éléments. Pour ce faire, il a contacté quelque 2 personnes, parmi lesquelles figurent surtout s agriculteurs et s menuisiers, tous cités dans son ouvrag~. Il s'agit là d'un juste témoignage reconnaissance à l'égard s protagonistes notre ancienne civilisation agropastorale. Souvent ils en savent beaucoup plus que les érudits, c'est bien le cas le dire. André ZANOnO nouveau la convention à la Présince du Conseil s Ministres pour qu'elle pourvoie à son approbation définitive. COMMUNIQUE «Aosta Liberale» nous communique que, selon le désir exprimé par les lecteurs, le profit la gestion «Aosta Liberale» a été affecté en bienfaisance. A l'association pour les Recherches sur le Cancer - Comité Piémont Vallée d'aoste - a été remise la somme ux millions quatre cent mille lires.

4 7 février 985 LI PIUPLI VALDOTAIN PAGE 4 7 ' VALLEE DU GRAND SAINT-BERNARD: LE DOCTEUR TRIKUHKIS N'EST PWS Au bel âge 9 ans, le bon docteur TRIKURAKIS nous a quittés à jamais et l'imposante foule qui l'accompagnait à sa rnière meure a dit combien il était aimé. Né à Crète, île Grèce en 894, il avait complété ses étus mécine à Padoue et à Turin. Depuis l'an 99 jusqu'en 949 il a été mécin dans la circonscription du Grand-St Bernard et la Valpelline et il a su mériter l'estime et l'affection tout le mon. Venant d'une humble famille il comprenait toute situation; coeur bon et généreux il était simple, honnête, serviable, précis dans son travail qu'il a toujours considéré une mission. Il accourait là où le besoin l'appelait à toute heure du jour ou la nuit en marchant presque toujours à pied, sa lour trousse à la main, insouciant la pluie, du froid, la neige, du cccuis)). Que personnes a-t-il sauvées par son zèle et sa compétence. Après la mort la digne compagne sa vie, Mme Marie Barmasse en 977, il était rentré en Grèce chez ses parents mais son grand amour pour la VdA l'avait rappelé ici et à Aoste ses rnières années s'étaient écoulées en sérénité. Ses nombreux amis l'entouraient, les ccdzignoleins)) l'ont fêté à plusieurs reprises, il se sentait entouré d'estime et d'amour et il en jouissait; on le lisait dans son calme sourire, dans ses yeux pétillants. C'est beau et émouvant lire sa petite biographie publiée en 982; il parle avec une simplicité et une sincérité admirables mais FETE PATRONALE D'ARVIER Dimanche le 20 janvier Arvier a fêté son patron. Il y avait désormais quelques années que cet anniversaire passait presque inaperçu, seuls la messe en l'honneur Saint Sulpice et quelques rares réunions familiales rappelaient aux gens que c'était la fête du village. Ce qui manquait aux Arveleins c'était l'occasion manifester l'esprit cohésif qui rend le jour du patron un moment joie collc..; tive. Cette année, grâce à Des moments du «tombolone» l'initiative la locale section l'union Valdôtaine, la fête avait tous les éléments nécessaires pour être complète. Le matin, la célébration la Messe accomplie par le curé Joseph Fosson et ux confrères a été accompagnée par la louable exécution chants grégoriens la part la chorale d'arvier. Ensuite, à l'intérieur d'un pavillon placé près l'église, encore la Chorale, en gran tenue, a présenté à la population s chants A TRAVERS LA VALLEE nous pouvons y puiser s leçons vie incomparables. Il appréciait notre Vallée d'aoste et ses habitants jusqu'à dire: «Je me considère heureux d'être tombé dans ce coin terre, unique folkloriques à qui a fait suite un apéritif offert. par l'administration communale. A midi, l'aspect privé a eu le ssus et tout le mon s'est retiré pour le déjeuner; les menus, pour l'occasion, vaient être spéciaux... L'après-midi a retrouvé les grands et les petits réunis pour un «Tombolone» à prix et un tirage au sort. Enfin, la soirée dansante a couronné la journée fête. p.m. au mon peut-être, où aux merveilles la nature s'unissent la bonté et la vertu s gens)). Ces mots seuls suffisent à refléter la gran bonté coeur du cher Docteur Trikurakis. IVO SARIEUR PRESIDENT DE LA CROIX ROUGE DE LA VDA Le Commissaire extraordinaire la Croix Rouge italienne, M. Ugo Tavernini, a nommé M. Ivo Sarteur présint du Comité régional C.R.I. la Vallée d'aoste. La communication est parvenue à la Présince du Gouvernement régional vers la fin la semaine rnière. M. Ivo Sarteur, ancien conseiller d'administration la Société Tunnel du Mont-Blanc, est actuellement conseiller d'administration la A.T.I.V.A. (Autoroute Turin-Ivrée Vallée d'aoste). Nous félicitons M. Sarteur pour sa nomination et nous lui souhaitons bon travail. INGROSSO casalinghi cintura torinese cerca rappresentante Enasarco introdotto nel settore Biellese e Valle d'aosta. Scrivere referenziando a Pubbliman 52/N 0064 Pinerolo. SKIEUR ENSEVELI PAR UNE AVALANCHE A LA-THUILE Samedi 2 février 985 un skieur, qui du col du Petit-Saint-Bernard se dirigeait vers La-Thuile, a été enseveli par une avalanche. Il s'agit M. Bruno Danieli, âgé 43 ans, d'aoste, qui était avec d'autres sept skieurs, tous munis du «bitbit» électronique: le groupe procédait en file indienne, à distance sécurité, le long d'un couloir, lorsqu'il a été entraîné par la masse neigeuse. DONNAS Décès Nous avons le regret d'annoncer le décès Mme Elvira Juglair, âgée 49 ans, fervente unioniste. La Section l'union Valdôtaine Donnas et la rédaction du «Peuple Valdôtain» présentent l'expression leurs condoléances les plus émues à sa belle-mère Prospérine Brunet, à sa fille Tiziana Dalle et son mari Giacomo avec leur petite, à son fils Corrado, ainsi qu'à tous les parents. MORGEX Décès Les portes notre cimetière se sont fermées en 984 en accueillant les ux rniers cercueils Madame Henriod Marie veuve Bizel et M. César Perruchon. Mais elles se sont aussitôt réouvertes pour donner le repos éternel à Madame Savoye Florentine. La Section l'union Vald6taine Morgex présente les condoléances les plus émues à Madame Proment Otte, belle-fille Madame Henriod; à maman Valentine pour la perte son fils César ainsi qu'à tous les nombreux frères et soeurs; à M. Tardy Cassien pour la perte sa femme et aux fils Ercolino, Elsa et Eralda. SAINT -DENIS Décès Nous annonçons avec regret le décès Mme Albertina Colmar veuve Bonetti, âgée 7 ans. La Section l'union Valdôtaine Saint-Denis présente l'expression ses condoléances les plus émues à ses fils Renata, Gemma et Luciano, à ses frères ainsi qu'à tous les parents. M. Danieli a été enseveli et son corps a été récupéré un quart d'heure après, désormais inanimé. Par ce nouvel accint le nombre s victimes s avalanches en Va!lée d'aoste, Haute Savoie et Valais rlepuis le début l'année est sept. La prunce, surtout lorsqu'il y a s variations atmosphériques; est donc souhaitable. CHALLAND-SAINT -A. Naissance Le 5 janvier' 8 5 est née Déborah, Viviane Artaz et Yves Duroux. La Section l'union Valdôtaine Challand-St.-A. félicite les heureux parents et la petite soeur Chantal et présente ses meilleurs souhaits prospérité et bonheur à la nouveau-née. REMERCIEMENT Saint-Nicolas La famille d'augusta Armand veuve Champrétavy tient à remercier ici tous ceux qui ont pris part à leur uil ainsi que M. le Curé Saint-Nicolas, les chantres, les pompiers et les voisins. Un remerciement tout particulier aux docteurs Haumand et Roveyaz. VERRES Naissance Le 3 janvier '85 est née Héloïse, Lucia Da Ros et Renato Guerra. La Section l'union Valdôtaine Verrès félicite les heureux parents et présente ses meilleurs voeux santé et ' bonheur à la petite. AYAS Journée. la pomme terre. Le bureau Donnas l'institut Agricole régional, en collaboration avec le Service d'assistance technique économique et sociale l'assessorat régional l'agriculture, Forêts et Environnement, a organisé une journée d'information à l'intention s agriculteurs intéressés à la «Culture la pomme terre». Cette journée a eu lieu à la Mairie d'ayas, à 20h00, le mercredi 30 janvier 985. L'UNION VALDOTAINE: TA FORCE ET TON DEMAIN l ~ L Le! ga Vale à u l'un sem core tion prot sou con adre torit ganc corn cha: qu'il dère nais prin. prée poin tict)é le ql cun! S.F. que ance tion ténu merl régie beal l'act s té el faun [ clier vis-è auto nou~ nom les f chas ont cret~ PERF que d seur: re d 'coml L ra G

5 7 février 985 LE PEUPLE VALDOTAIN PAGE 5 E veli péré déent s 'Aolais ée -A. née rtaz tion les tite nte àla ENT loratsou- Aravy ous leur es, ns. <>ut urs ES est Da La Id ô les te ~ la AS nal, erque nviune l'inine la ~u à 00, ier Les articles paraissant sous cette rubrique n'engag'ent pas la responsabilité la rédaction CHASSE: Prise position la Société la Flore Valdôtaine La «Société la Flore Valdôtaine», conformément à une décision adoptée à l'unanimité lors d'une assemblée, et agissant en ac-, cord avec d'autres associations valdôtaines pour la protection la nature, a souscrit récemment un communiqué conjoint adressé aux différentes autorités régionales et aux organes d'information. Ayant constaté que ce communiqué, concernant la chasse, n'a pas eu l'écho qu'il aurait mérité, je considère utile porter à la connaissance s lecteurs les principes qui l'inspirent. Tout d'abord, je tiens à préciser que la S.F.V. n'est point affectée l'esprit antichasse polémique et stérile qui ne peut amener à aucune solution rationnelle. La S.F.V., consciente du fait que la chasse est un instinct ancestral que seule l'évolution dë la société pourra atténuer, est néanmoins fermement d'accord pour une réglementation la chasse beaucoup plus stricte que l'actuelle et plus soucieuse s intérêts la collectivité et la sauvegar la faune. Devant la levée boucliers certains chasseurs, vis-à-vis la tentative s autorités régionales, que nous approuvons et soutenons, d'adopter nouvelles formes gestion la chasse (les «districts», qui ont fait l'objet ux décrets l'assesseur J.-C. PERRIN), la S.F.V. ne peut que blâmer une telle attitu la part ces chasseurs, qui conçoivent encore nos jours le gibier comme un domaine réservé. Le moment est arrivé rappeler les chasseurs au ACTIS MAURO Lattoniere Grondaie - Rifacimento tetti - Forazioni in zinco per imprese e privati Regione Sara ilion, 33 Aosta Tel. 065/33264 respect s principes sanctionnés par la loi-cadre l'état no 968 du 27 décembre 977,. dont le plus important établit que la faune sauvage constitue un bien l'etat (et donc la Région) et est protégée dans l'intérêt la collectivité. N'oublions pas non plus que le titre cette loi vise la «protection la faune» et la «discipline la chasse»: ce qui veut dire en clair que c'est bien la faune qui doit être protégée, et non pas les chasseurs, et que ces rniers sont plutôt soumis à une discipline. Mais d'autres considérations doivent être faites, qui impliquent le sens s responsabilités s élus du Conseil régional, indépendamment leur credo politique: car il faut enfin sortir l'équivoque qui a permis jusqu'ici à certains d'entre eux jouer les intermédiaires entre chasseurs et nonchasseurs pour arracher ou imposer s compromis qui ne sont qu'autant victoires pour la catégorie s chasseurs, largement minoritaire dans la soliété mais sachant profiter à fond sa structure organisée. Selon les nouveaux principes établis par la loi-cadre nationale, qui a rejeté les vieux principes survivant malgré tout encore aujourd'hui, et dans l'intérêt supérieur la collectivité, propriétaire la fé:une protégée, il faudra que: Le rnier gypaète, abattu à Aoste fin octobre 93 (Collection Archives Historiques Régionales) 0 studio ntistico Dr. Giordano al dans les plus brefs délais soit enfin approuvée la nouvelle loi régionale sur la protection la faune et la discipline la chasse, conformément aux principes juridiques la loi-cadre; b) cessent les actions certains élus tous bords, visant à introduire, dans le proj~t loi à l'étu, s concepts qui risquent pervertir le texte final et le plier aux intérêts d'une minorité; c) par la nouvelle loi, la Région reprenne en main s compétencés (faune et chasse) qu'elle ne peut et ne doit déléguer à la gestion exclusive d'une organisation privée, le Comité régional la chasse, à moins qu~ celui-ci ne soit transformé. fond en comble com-i me SUIt: - dans le respect s pro- portions numériques entre population et chasseurs, la majorité s membres du Comité régional la chasse vra être composée naturalistes et autres non ' chasseurs. Pour la même raison, le Présint ce Comité vra aussi être un naturaliste, non chasseur; - la gestion la chasse vra reconnaître un rôle majeur à l'assessorat régional l' «Agriculture, Forêts et Environnement», dûment structuré à cet effet; - les avis l'organisme privé dénommé «Comité la Chasse», tout.en étant mandés, ne vront pas engager outré mesure l'administration régionale, qui 'planifiera l'activité la chasse d'une façon strictement scientifique, en agissant dans l'intérêt la collectivité régionale et la protection la faune. Le Présint la Société la Flore valdôtaine Efisio NOUSSAN SI è trasferito da Nus a Quart Centro Commerciale Amérique telefono (065) LA CONVENTION ITALSTAT-REGION POUR L'AUTOROUTE DU MONT-BLANC A ETE SIGNÉE Une ceremonie d'une simplicité extrême, celle qui s'est passée à h30 du 30 janvier dans la salle s réunions du Gouvernement régional: la signature la Convention entre la Région autonome la Vallée d'aoste et la Société Italstat, concernant la participation la Région à la Société qui prendra à sa charge la construction l'autoroute du Mont-Blanc. Une cérémonie d'une simplicité extrême màis qui passera à l'histoire pour les résultats qui en dériveront pour notre Vallée. Les signataires ont été pour la Vallée d'aoste M. Auguste Rollandin, Présint du Gouvernement régional, et, pour l'itaistat, son Présint, M. Ferico Sutto. Après tant débats, tant pourparlers, feu vert donc pour cette autoroute dont on parle puis s années. Sur cette convention le Conseil régional a exprimé avec une très gran majorité son avis favorable il y a peu temps. La Région achètera actions qui corresponnt à 42 % s actions la RA V (Raccorment Autoroutier Valdôtain\ possédées par l'itaistat. Leur valeur nominale est ux milliards et cent millions lires. Les ux sociétés se sont engagées à obtenir la part l'anas la concession pour construire et gérer, ensuite, l'autoroute qui reliera le périphérique la Ville d'aoste au Tunnel du Mont-Blanc. L'engagement financier total que la Région a pris à sa charge pour la réalisation cette oeuvre, dont l'importance est énorme, s'élève à 96,6 mill iards lires à souscrire selon le programme ci-après: Année ,5 milliards Année ,6 milliards Année ,8 milliards Année ,4 milliards Le Présint M. Rollandin était visiblement satisfait et il a voulu souligner l'importance que l'autoroute du Mont-Blanc a pour notre Région, son but n'étant pas borné à favoriser seulement le trafic international, mais visant aussi au développement touristique la Haute Vallée d'aoste dont les stations touristiques, notamment celles Courmayeur et La Thuile, tireront s bénéfices énormes. De son côté le Présint l'itaistat, \. Sutto, à assuré la pleine et totale disponibilité son groupe pour faire face aux engagements pris en signant la convention. La cérémonie a été rehaussée par la présence s Assesseurs régionaux Fossoi, Lanivj, Perrin et Voyat, ainsi que plusieurs chefs groupe du Conseil réçlional et par la présence M.M. Franco Schepis, administrateur délégué la société autoroutière, Armando Oberti, administrateur la RA V,. présint la Spea,. Sylvain Vesan, présint la Finaosta, et M. Franco Cuaz, directeur du Tunnel du Mont-Blanc. Anselme LUCA T j:regione AUTONOMA DELLA VALLE D'AOSTA Proto n. 4287/Agr. Il Presinte lla Giunta Regionale - VISTa il verbale ll'assemblea Generale i proprietari interessati alla costituziç>ne i Consorzio di miglioramento fondiario «RU BREAN" con se in Comune di SARRE, ai sensi ll'art. 7 i R.D n. 25; - VISTa il proprio precente creto n. 88 in data ; - VISTa l'art. 4 lla legge costituzionale 26 febbraio 948, n. 4; - VISTa l'art. 42 lla legge n. 96; AVVISA i proprietari i compren,sorio i Consorzio di Miglioramento fondiario «RU BREAN", sito in Comune di Sarre e con territorio nel Comune di Sarre e quanti altri possono avervi interesse che il Verbale ll'assemblea Generale in cui il giorno 6 dicembre 984 i pretti proprietari hanno liberato di costituirsi in regolare Consorzio, resterà positato presso la Segreteria i Comune di SARRE per il periodo di giorni venti a correre dalla pubblicazione i presente avviso, affinchè chiunque ne abbia interesse, possa esaminarlo e produrre eventuali reclami ed osservazioni entro il venticinquesimo giorno dalla data di inizio lla pubblicazione. Il presente avviso sarà portato a conoscenza gli interessati mediante manifesti da affiggersi all'albo preto-. rio ed in altri luoghi i pretto Comune di SARRE e mediante inserzione, sul Bollettino Ufficiale lla Regione e sui giornali locali «Le Peuple Valdôtain» e <dl Corriere lla Valle». Aosta, li 24 GENNAIO 985 IL PRESIDENTE (Dott. Augusto Rolfandin)

6 7 février 985 AVIS SEMINAIRE INTERNATIONAL SUR «L'AGRICULTURE EUROPEENNE DE MONTAGNE» Sous le patronage la Région Autonome Vallée d'aoste, le C.I.F.E. (Centre International Formation Européenne) Nice organise un séminaire international sur le thème: «L'agriculture européenne montagne». Les travaux, auxquels prendront part s experts du secteur provenant s pays européens francophones, se dérouleront du 2 au 4 février 985, au Centre s Congrès du Grand Hôtel Bill i a Saint Vincent. Interviendront aux travaux le Présint du Gouvernement régional, M. Auguste Rollandin, ct l'assesseur régional à l'agriculture, Forêts et Milieu Naturel, M. Joseph César Perrin. Au cours la journée l'inauguration aura lieu une conférence-débat sur le thème: Bilan et perspectives l'unification européenne», un rapport d'un haut fonctionnaire la CEE sur l'agriculture mc!tagne dans la CEE et une conférence sur la loi d 'intervention dans le secteur agricole valdôtain. La rnière journée sera dédiée à une discussion sur les conclusions s groupes travail. 35 e ASSEMBL'EE DE CHANT CHORAL 20/26 MAI 985 La 35 e Assemblée régionale Chant Choral du Val d'aoste aura lieu à Aoste du lundi 20 au vendredi 24 mai 985 sous forme d'une semaine chant choral qui précér~ la traditionnelle fête au château d'aymavilles le dimanche 26 mai 985. L'Assemblée réunira les choeurs et groupes folkloriques la Vallée d'aoste qui en feront la man en spécifiant la «catégorie» dans laquelle ils se présenteront; la date limite du dépôt la man est fixée au 28 février 985. Sont prévues les catégories suivantes:, A) Chorales et groupes chorals instrumentaux à caractère populaire; B) Choeurs «a cappella» (sans instruments) ayant un répertoire populaire diversement adapté pour choeur; C) Choeurs polyphoniques ou classiques. Les mans participation dûment documentées vront parvenir à l'institut régional musique avant le 28 février 985 rnier délai. Comunicato Stampa ll'a.h.m.i.c. L'Associazione Naziona le Mutilati Invalidi comunica ai mutilati ed invalidi civili beneficiari lla pensione e ll'innnità di accompagnamento che per il corrente 985 verranno erogati i seguenti importi. Dai 0 gennalo BI:S5 l'innnità di accompagnamente raggiunge la somma mensile di L ma, per motivi tecnici, la corresponsi one avverrà soltanto dal mese di marzo p.v.. Ovviamente, la quota liquidata in tale mese sarà comprensiva JANS Gian Franco lla differenza tra l'importo percepito per il 984 (L ) e quello stabilito per il corrente anno. La pensione di invalidità per il 985 verrà liquidata con i seguenti importi: - dal /2/ 985 L dal / 5/985 L dal /8/985 L dal / / 985 L Si comunica, inoltre, che nei mesi di marzo-aprile 985 verranno corrisposte agli invalidi civili pensionati L a conguaglio di quanto percepito nel 984. Via Festaz, 3 - Tel (0"65) Aosta, j i SAMEDI 9,4h55 Terre s bêtes 9h40 Le théâtre Bou vard 20h35 Champs El ysées (variétés) DIMANCHE 0 4h25 Série: Simon et Simon 7h00 Série: Les Brigas du Tigre 9h00 Série: Cléménce Aletti 20h35 Le grand raïd LUNDI 4h50 Série: Embarquement immédiat 20h35 Lheure vérité LE PEUPLE VALDOTAIN PAGE 6 SEMAINE DU 9 AU 5 FEVRIER SAMEDI 9 7h50 Le clan s aigles 20h05 Starsky et Hutch 2h00 Que la fête continue (variété) 23h20 Le crépuscule s Aigles (film) DIMANCHE 0 7h35 Images du Brésil féérique 20h00 Le grand raïd 20h55 Dis-moi ce que tu lis... LUNDI 7h20 Télévision éducative 20h5 Spécial cinéma MARDI 2 MARDI 2 4h50 Série: Embarquement immédiat 8h0 Astro le petit Robot 20h40 Fanfan-Ia-Tulipe (film) 2h5 Le mon dans tous ses états MERCREDI 3 MERCREDI 3 7h25 Les carnets l'aventure 20h5 Les Bronzés font du ski (film) 20h35 Des lenmains qui chantent (téléfilm) JEUDI 4 20h0 La folie en douce JEUDI 4 ' 22h25 Pastorale (cinéma soviétique) 4h50 Jeux interdits (film) 20h35 Série: l'amour en héritage VENDREDI 5 2h40 Musiques au coeur 3h25 La Conquête du Ciel 8h(; Astrolab (science-fiction) VENDREDI 5 2h35 Que la fête continue 4h50 Série: Martin En 23h0 Carnaval aux Caraïbes 2h35 Apostrophes 23h00 Ciné-club AFTA EPIZOOTICA: SECONDA ORDINANZA DEL PRESIDENTE DELLA GIUNTA REGIONALE ' Il Presinte lla Giunta regionale, Augusto Rollandin, ha emanato una nuova ordinanza in parziale modifica lle misure sanitarie disposte in data 4 gennaio 985, ai fini lla profilassi ll' afta epizootica. Con la nuova ordinanza è vietata l'introduzione nel territorio lla Regione Autonoma Valle d'aosta di bovini, ovini, caprini e suini da allevamento e da produzione provenienti da altre Regioni italiane. È autorizzata, invece, l'introduzione. nel territorio regionale esclusivamente di animali da macello a condizione che: a) provengano da zone riconosciute innni da afta epizootica; che siano scortati da certificato di sanità e provenienza (mod. 4 rosa) rilasciato dal veterinario dipend ente ll'usl competente per territorio, con gli elementi atti alla precisa intificazione gli animali C'j i il certificato si riferisce; b) gli animali da macello siano stinati direttamente agli impianti di macellazione con divieto assoluto di scarico nelle stalle di commercianti e allevatori; c) l'arrivo i bestiame sia segnalata il giorno precente ail' ispezlone lle carni e la macellazionè venga effettuata con la massima sollecitudine dopo la visita veterinaria. Infine, gli automezzi per il trasporto vono essere idoneamente disinfettati prima i carico gli animali. Gli animali da macello, secondo l'ordinanza, vono essere sottoposti al controllo veterinario nel Comune di Pont-Saint-Martin. Il controllo viene effettuato dal servizio veterinario ll'usl, presso il prato lla Fiera di Pont-Saint-Martin con il seguente orario: Lunedi e martedi dalle 9 aile 2 venerdi dalle aile 2 Il veterinario incaricato i servizio, una volta verificata la regolarità i certificati sanitari e la sanità gli animali, controfirma il certificato di scortae autorizza l'inoltroi capi contrallàti al macello di stinazione. Gli animali sprovvisti lla documentazione richiesta e con sintomi sospetti di afta epizootica vono essere respinti al comune di provenienza. veterinari responsabili ll'ispezione lle carni negli impianti di macellazione, all'atto lla visita premacellazione, vono verificare sul certificato di sanità e provenienza, la firma i veterinario incaricato i controllo a Pont-Saint Martin e conservare i certifi- cati stessi. SAMEDI 9 4h00 "Samedi Club» cinéma, livres et musique, réal. C. Rossi (radio) DIMANCHE 0 0h30 «La nostra terra» 4h00 Hebdo Vallée (radio) 9h0 TG 3 Régional 9h30 TG 3 Sport Région LUNDI 4h00 " Prego. si accomodi» R, Costa, réal. M.L. Di Loreto (radio) MARDI 2 4h00 " La canzone italiana negli Anni Venti» C. Boni 9h30 "Arte sacra in Valle d'aosta» S. Viaggio MERCREDI 3 4h00 " Paroles et musique» extraits du concert Saint-Vincent novembre 984 (radio) JEUDI 4 4h00 " La semaine s quatre jeudis» K. Paillet 9h30 "Carrefour: Paroles et musique» réa l. E. Trussoni VENDREDI 5 4h00 «Tra monti e campi» conseils pratiques aux agriculteurs M.L. Di Loreto (radio) Revisione autoveicoli Con creto i Ministro i trasporti è stata prevista, per i985, la revisione lle seguenti categorie di veicoli:. autobus, autoveicoli e rimorchi rispettivamente di peso complessivo superiore a 3,5 t, autovetture e motocarrozzette in servizio da piazza 0 di un noleggio con conducente, autoambulanze, con esclusione di quelli immatricolati per la prima volta successivamente al 3 ottobre che dopo tale data siano stati sottoposti a collaudo; 2. autovetture ad uso privato immatricolate per la prima volta nel 974, con esclusione di quelle che siano state sottoposte a collaudo 0 revisione dopo il 0 gennaio 982. Sono altresi' da presentare a revisione le autovetture ad uso privato immatricolate prima i 964 se non sottoposte a collaudo 0 revisione dopo il 0 gennaio 978, nonchè quelle immatricolate fra il 964 e il 973 se non sottoposte a revisione 0 collàudo do po il 0 gennaio 979. Sono pertanto esclusi da II' obbligo lla revisione anche per il 985, i motocarïi, i prorr,is~ui, nonchè gli autoveicoli ed i rimorchi di peso complessivo fi no a 3,5 t, sempre che siano sottoposti a revisione 0 collaudo nel negli anni successivi. Tranne che per gli eventuali ritardatari gli anni precenti, le operazioni di revisione dovranno essere effettuate seconda il seguente calendario; Ultima cifra lla targa o da sottoporre a revisione entra il 3 marzo 30 giugno 30 settembre 3 ottobre Per chi circola dopo queste scanze senza aver effettuato la revisione è prevista una sanzione amministrativa ed il ritiro immediato lla carta di circolazione. Viaggi lurismo Vacanze (l't La vostra finestra aperta sul mondo intero! VIAGGI SPECIALI, ORGANIZZATI, INDIVIDUALI CROCIERE - SOGGIORNI E VACANZE AOSTA - Avenue du Conseil s Commis, 4 (Ex Viale Stazione) - Telefono (065) fi péra lé affrc Mini la RÊ vier réun nen Ethl franl à Bn f l'ord Ions Ville mun gue au n les leur l'act relie resp vin, F Cunl L'O, un d fens«l nous qui dans ft ( n'av persl Nou ami avait le! nous repri en V -sor Fray vallé chaq visitt veillt ] l don l'im ] nou -}: en d'a guis déct avoi

7 6, ~ a il usi ne togli di,5 todo c- n ni di re e- rre re ste etsta ti el- 7 février 985 LE PEUPLE VALDOTAIN etbnies REUNION DU COMITE PERMANENT DES COMMUNAUTES ETHNIQUES DE LANGUE FRANÇAISE Les problèmes la coopération entre les peuples langue française ont été affrontés dans les locaux du Ministère l'economie la Région Wallone le 25 janvier rnier au cours la réunion du Comité Permanent s Communautés Ethniques langue francaise qui s'est déroulée à Br~xelles. Parmi les questions à l'ordre du jour nous signalons l'organisation la Ville Conférence s Communautés ethniques langue française qui aura lieu au mois d'août au Québec. Au cours la réunion les délégués ont présenté leur rapport habituel sur l'activité politique et culturelle leurs organisations respectives. M. Robert Louvin, représentant l'union Valdôtaine, a insisté sur les efforts très intenses que notre mouvement a déployés pour relancer le message autonomiste à la suite du uxième Congrès National l'union Valdôtaine. «Le projet transformation l'italie en état fédérai approuvé lors du Congrès Saint-Vincent - a-t-il affirmé - représente une étape fondamentale dans l'élaboration d'une stratégie politique efficace pour la solution du problème valdôtain. M. Louvin a souligné également l'importance du renz-vous électoral du 2 mai prochain qui permettra vérifier dans quelle mesure la population valdôtaine aura été sensible au processus renouveau qui a marqué la vie du mouvement au cours ces rniers mois. HOMMAGE A -FRANÇOIS FONTAN ( ) Il y a cinq ans mourut à Cuneo François Fontan. L'Occitanie perdait en lui un ses plus arnts défenseurs. L'annonce sa mort nous donna alors un coup qui trouvait son origine dans. un certain sentiment regret. Car, en effet, nous n'avions jamais rencontré personnellement Fontan. Nous l'avions connu par amis interposés, qui avaient fait naître le besoin le connaître. Et pourtant, n'avionsnous pas longé a plusieurs reprises - lors nos étus en Vallée d'aoste en 978 -son village Frayse/Frassino dans les vallées occitanes d'italie, chaque fois postposant la visite décidée pourtant la veille? L'annonce la mort François Fontan nous a donc frappé comme frappe l'irréparable fatalité. Plus jamais ne ferionsnous sa connaissance: Nos séjours réguliers -puis lors chaque année en décembre en Vallée d'aoste - n'en ont qu'aiguisé. notre sentiment déception. Nous estimons avoir une tte morale visà-vis Fontan, que nous sommes maintenant en mesure réparer en quelque etbnies La réunion à Aoste du Groupe Culture la COTRAO Mercredi 30 janvier s'est réuni à Aoste, sous la Présince M. Raymond Junod, Conseiller d'etat du Canton Vaud (Suisse), le groupe culturel la Cotrao (Communauté travail s Alpes occintales) où la Vallée d'aoste est représentée par Mme Michèle Chenu il et MM. René F::lViJl, Bétemps Alexis, Louis Martin, Jean Pezzoli, François Stévenin et Dino Viérin. M. le Présint du gouvernement régional a bien voulu porter au groupe le salut et la bienvenue en Vallée d'aoste en son nom personnel et au nom l'administration régionale. Plusieurs et tous très importants les objets qui avaient été inscrits à l'ordre du jour la séance. Notamment, ont été pris en considération les problèmes concernant l'information s bibliothèques, les rapports entre 'Ies radios locales, la création d'un bulletin culturel, la politique et les manifestations culturelles et le problème, très important pour la Vallée d'aoste, la reconnaissance.internationale s diplômes. Dans l'après-midi une conférence presse a eu lieu sur les sujets abordés i dans la matinée par le grou- pe culture. Ce fut M. Junod qui renseigna à ce sujet les journalistes présents. Après avoir précisé qüe sorte.. la Cotrao est encore au dé- Avec quelques amis, but son travail il a infordont notre maître à penser : mé que les représ~ntants du ganismes politiques nationaux et européens et s organismes universitaires compétents leurs pays» à propos du système scolaire et la reconnaissance s diplômes. C'est là un problème qui touche très près les étudiants valdôtains, en vue la possibilité qui leur serait offerte fréquenter leurs cours universitaires à Lausanne, Genève, Grenoble ou ailleurs. Pour ce qui concerne les rapports et les échanges d'informations entre les radios locales, le groupe culturel la Cotrao vise à ce que ces rapports et échanges soient favorisés dans le plus grand respect toute autonomie et toute liberté. Un bulletin culturel va aussi paraître bientôt. L'activité du groupe est donc intense et bien vaste, et on nous a promis que la presse sera renseignée au fur et à mesure que le groupe définira ses programmes et sera à même les réali- ser. Le travail qui attend le groupe culturel est immense mais les participants sont bien décidés et, nous en sommes sûrs, ils parviendront à s résultats très positifs dans les difté'rents domaines la culture, sans oublier, bien entendu, la «culture» la paix. A ce propos M. Junod, répondant à la man d'un journaliste, a bien voulu préciser qu'il s'agit d'un «fruit que nous allons essayer faire mûrir, mais très lentement, tout en gardant notre spécificité». tous, le Professeur Guy Val d'aoste ont présenté un HERAUD, nous avons document visant à l'obtenir pris la décision faire voir : l'appui s pays membres le jour à un volume d'hom- : la Cotrao «auprès s ormages à François Fontan! cinq ans après sa dispari- tion. i,. A côté plusieurs con- / CO MMUNI QUE tributions ~ers?~nelles Anselme LUCAT d'autres SCIentIfIques, seront publiés ux ses GR' UPPO ITAL la 39 et D'AMNESTY INTERNATIONAL écrits les plus significatifs venus moins accessibles ce jour: Mythes et réalités l'intégration Européenne Le Groupe Valdôtain d'amnesty International infor- 965 ainsi que Nationalisme, me que les autorités la Colombie ont relâché quelques fédéralisme, internationali- prisonniers détenus dans les prisons la troisième Brigasme 975. Vinitiative se l'armée à Bogota selon la pratique commune fera.en collaboration avec la I l'incommunicado, c'est à dire l'emprisonnement sans au Fondation François Fontan cune communication officielle, avec toutes les consé- (en voie constitution). quences que cela comporte. A partir d'aujourd'hui Il s'agit trois hommes et d'une femme et l'on craint les intéressés peuvent déjà qu'ils aient été tous torturés pendant leur captivité. réserver leur exemplaire au- Antonio Navarro Wolf, Alfonso Jakin et Luis Chara près M. J.L. VEYRAC, furent arrêtés le 24 novembre 984 et relâchés le 30 no St. Paulet Caisson, 3030 vembre 984. Pont-Saint-Esprit (Occita- Gladys Marin Jimenez fut arrêtée le 29 octobre et le 3 nie) FRance. Prix l'ouvra- novembre 984 et ensuite relâchée, selon ce qu'affirme un ge en souscription 50 FR. télégramme envoyé par le Ministre la Justice colomfrançais. bien, Enrique Rarejo Gonzàles" au directeur la Section Nous espérons que vous anglaise d'amnesty International. serez nombreux à rendre Le Groupe Valdôtain d'amnesty International s'ochommage à François cupe habituellement cas semblables, dénommés Ac Fontan. tions Urgentes, outre le travail normal sur cas d'adop- Dr. YVO J. PEETERS tion. ', PAGE 7 [ [] CP [ill CU o [] [ill 0 [] UJillD [j] [] Riz au jambon Ingédients: (pour 4 personnes) 400 gr. riz, 00 gr. jambon cuit coupé en tranches épaisses, 50 gr. lard (<<pancetta»), 00 gr. beurre, 4 cuillères parmesan, un litre et mi bouillon, un petit oignon, un peu persil. Préparation: Faire chauffer le bouillon. Couper en dés le jambon, laver et hâct.er le persil. Dans une casserole mettre environ 50 gr. beurre, le lard hâché et l'oignon coupé en fines ronlles; placer la casserole sur le feu et laisser frire pendant quelques minutes puis ajouter le riz, mélanger et ajouter une louche bouillon. Lorsque le bouillon aura été absorbé en ajouter encore une louche et procér ainsi suite jusqu'à la cuisson. Verser le riz dans le plat, y ajouter le beurre restant, le jambon, le parmesan et saupoudrer avec le persil en mélangeant. NOS EMIGRES LA GRAPPA Tout!~ mon sait que c'est l'eau--vie dont. l'étymologie provient du MONTE-GRAPPA, situé en Vénétie. Pendant la guerre 94 nombre nos alpins combattirent (inutilement) puisque ce vait être la rnière, sur ce Mont, et pour la petite histoire mon père qui fut artilleur montagne, tomba sur ce sinistre Mont et se blessa a un genou dont il ressentit longtemps les douleurs, lorsque à Paris il se fit soigner par un spirite avec s massages et qu'on lui faisait ingurgiter un litre d'eau bénite, pas d'un seul coup, mais progressivement, eh bien le croiriez-vous, mais puis cette libation, il ne ressentit plus aucun mal. La dénomination «GRAPPA» est donnée à toute les eaux--vie d'italie et du Val d'aoste, or il est reconnu que l'eau--vie Valdôtaine, avec laquelle puis quelques années l'on fait le café dans 'nos coupes «L'AMITIE», est bien supérieure tant par son arôme et sa force provenant nos aris vignobles, que celle du MONTE-GRAPPA, et ce sans aucun chauvinisme. Ne pourrait-t-on pas alors lui donner une dénomination propre à notre caractère ethniq;je? --- Par exemple: «EAU DE VIE DES VIGNO BLES DE LA VALLEE D'AO STE» et exiger l'appellation contrôlée, comme pour le bon vin. Et pourquoi pas aussi: «EAU DE VIE JEAN BAPTISTE CERLOGN E». Lorsque l'on sait que notre illustre poète s'insurgea quand le roi mit une taxe à cette arnte eau et que, grand fronur comme ~I etait, pour protester il rédigea notre MARSEILLAISE en patois d'où résonnent ces vers puissants: «POU RO PAYSAN DE LA PATRIA TZAVOUNON PAS DE TE PELLÉ, LA TASSA SU L'EI GUE DE VIA FEIT QUE GNEUN POUT PAS ME DI STILLÉ». Et encore,dans un déchirant appel: «ET TE BON VIOU DE LA CAMPA GNE QUAND A TON VEN TRO T'A POUE MA, 0 QUE TE SOUFFRE A L'ESTO MAC BEI D'EIGUE QUI VINT DI MONTAGNE». Ce serait là je crois un hommage à rendre à CER LOGNE et à tous les viticulteurs Valdôtains. Guy SAINT -PIERRE Valdôtains, Valdôtaines, souscrivez en faveur la presse autonomiste

8 7 février 985 COURS D'ADMINISTRATION PUBLIQUE POUR LES INSCRITS A L'UNION VALDOTAINE L'Union Valdôtaine organise un cours d'administration publique à l'intention ses inscrits, la durée cinq semaines. Le cours se déroulera du 20 février au 22 mars 985. Les leçons seront tenues par s spécialistes s différentes matières et seront suivies par un débat. Elle!! auront lieu le MERCREDI et le VENDREDI 8h. à 20h. au Siège Central l'union Valdôtaine (Aoste - 29, avenue s Maquisards). Voici le programme: 20 FEVRIER '85: «La Région autonome la Vallée d'aoste» 22 FEVRIER '85: «La Commune» 27 FEVRIER- MARS '85: «Les finances Communales (Budget, recettes, etc.)>> 6 MARS '85 «Procédures d'expropriation» 8-3 MARS '85: «Les lois d'urbanisme» 5 MARS '85: «La Commission Régionale Contrôle» 20 MARS '85: «L'Unité Sanitaire Locale et le B.I.M.» 22 MARS '85: «Le problème la langue dans les différentes réalités administratives locales. Conclusion du cours» ~inscription au cours est L. Ceux qui désirent le fréquenter doivent donner leur adhésion avant le 2 FEVRIER prochain. Le cours étant limité faute d'espace à 50:60 oersonnes, nous retiendrons les premières réservations. Pour toute information s'adresser au Siège Central l'union Valdôtaine, 29, avenue s Maquisards, Aoste. L'Institut fédéral pour le crédit agricole a présenté son g e cahier L'Institut Fédéral pour le Crédit Agricole en Piémont, Ligurie et Vallée d'aoste vient publier son 9ème cahier qui est entièrement dédié à la loi régionale du Val d'aoste, n. 30, du 6 juillet 984, concernant les interventions régionales dans le domaine agricole. Ce cahier a été présenté à la presse et aux responsables s syndicats et s organisations d'agriculteurs, lors d'un déjeuner qui a eu lieu à Aoste le mardi 29 janvier, au restaurant «La Brasserie». Y ont participé les responsables l'institut et, pour la Région, le Présint du gouvernement régional, Rollandin, et l'assesseur à l'agriculture, aux Forêts et à l'environnement, J-C. Perrin. M. Giacomo Pareto, directeur général l'institut, en présentant le cahier a illustré l'activité que son Institut déploie en Vallée d'aoste. Et, il faut le dire, c'est une activité d'une très gran ampleur si l'on pense qu'en douze mois, janvier à décembre 984, le montant dix milliards d'investissements a été dépassé. «Ce qui est un résultat remarquable sous tous les points vue, a-t-il dit, et qui est dû aux rapports existant entre l'institut Crédit agricole et le milieu l'agriculture valdôtaine. Et le plafond d'investissements, en Vallée d'aoste, a encore bonnes chances pour être augmenté». Cel? grâce aussi à l'engagement s autorités régionales qui se soucient s problèmes l'agriculture. L'Institut Fédéral pour le Crédit agricole jouit la participation plusieurs établissements bancaires tels que la Caisse d'epargne Turin, la Banque populaire Novare, la Caisse rurale Gressan et, puis quelque temps, la Banque Valdôtaine Bérard. Dans sa réponse l'assesseur Perrin, après avoir remercié M. Pareto, a souligné toute l'importance que la loi n a pour l'agriculture va Id ô taine. Il s'agit en effet, a-t-il précisé, d'une loi organique qui réglemente le domaine l'agriculture, sans oublier les interventions financières et l'accès au crédit. Ce 9ème cahier avait été précédé, il y a ux ans, d'un autre cahier, toujours édité par le même Institut et qui avait été dédié au «crédit agricole et aux ais financières pour l'agriculture valdôtaine». A. LUCAT LE PlUPLE VALDOTAIN PAGE 8 TROPHEE UNION VALDOTAINE Réserv~ à tous les inscrits et sympathisants SECTION DE NUS COURSE DE FOND (3 e édition) - Km. 5 Samedi 6 février 985 SAINT-BARTHELEMY Vendredi 5/2/985 20h00 - Tirage au sort au Bar Centro Nus (tél. 065/767980) Samedi 6/2/985 9hOO - Remise s dossards 9h30 - Départ la course h30 - S.te Messe en l'église Saint-Barthélemy 3h00 - Déjeuner à l'hôtel Luseney (té.76093) 6h00 - Remise s prix ]UNIORE SENIORES AMATEURS VETERANS PROGRAMME CATEGORIES SECTION DE RHEMES-SAINT -GEORGES COURSE DE SLALOM GEANT (2 e édition) Samedi 23 février 985 RHEMES-NOTRE DAME Vendredi 22/2/985 20h00 - Tirage au sort à la Maison Communale (tél. 065/95634) Samedi 23/2/985 8h30 - Remise s dossards 0h00 - Départ la course 3h00 - Déjeuner à l'hôtel Granta Parey (tél. 9604) 6h00 - Remise s prix, PIONNIERS SUPER PIONNIERS 924 et précénts ]UNIORES FEM DAMES 964 et précénts REGLE MENT. ) Chaque section pourra inscrire un nombre illimité participants 2) Les Trophées offerts par les sections Nus et Rhêmes-Saint-Georges seront assignés d'après la somme s trois (3) meilleurs temps section remportés par les inscrits à l'u. V. 3) Pendant les compétitions sera appliqué le règlement F.I.S.I. 4) Inscriptions: f pour chaque compétition LES INSCRIPTIONS: au SIEGE CENTRAL DE l'u.v. (tél. 065/420); chez HUGO SPORT-NUS (tél. 065/767588); chez RENE PETIT - Rhêmes-St.-Georges (tél. ' 065/ ); terme maximum le vendredi précédant les compétitions à 20h00 ATTENTION! Prière communiquer les adhésions aux déjeuners (aux Sièges susdits) avant le vendredi précédant les compétitions. Le prix est f pour chaque déjeuner. REMISE DES PRIX a) Les Trophées seront assignés comme indiqué au point no 2 du règlement b) Des prix individuels pour le er-2e-3e concurrent classé dans chaque catégorie c) Des prix importants pour les 3 premières sections classées et pour les sections les plus nombreuses d) Un prix spécial pour tous les participants. COMBINE Le classement sera fait d 'après la somme s points acquis par chaque participant aux ux compétitions. Seront assignés s prix individuels pour le er_2e_3e concurrent classé dans chaque catégorie. En cas besoin, les Comités organisateurs se réservent d'apporter s éventuelles modifications pour améliorer le déroulement s manifestations. On décline toute responsabilité pour éventuels accints qui pourraient se produire avant, pendant et après les compétitions. VALDÔTAINS!!! Lors du renouvellement notre carte d'intité, exigeons qu'elle soit rédigée en langue française: nous en avons le droit, faisons-le respecter. Le «BIEN FAIT» IMPRESA DI PULIZIE di Caffaro Luigi & c. Aosta: via Gran Paradiso, 58 Tel. 065/35046 Pont-Saint-Martin: Via Monte Rosa, 8 Tel. 025/82797 VIENT DE PARAÎTRE: «JEUNESSE AWOURD'HUb) VALDOTAINE LU 0- C/) m C/) c LU Z Z m ::> C/) LU C/) -, m 3NI'o'lOOl'o'J\ LE GROUPE CHORAL ET FOLKLORIQUE TRADITIONS VALDOTAINES Recherche les noms et les adresses tous ses anciens membres. Tous ceux qui ont partic.ipé à son activité, puis sa fondation, sont priés téléphoner au 065/ ~. '.', ~..; ;.'.' Pc e' C p o le d 9' al ni pl C re di S4 rê VI rr rr

STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION

STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION STATUTS DU CENTRE DE RENSEIGNEMENT ET D INFORMATION BUREAU D INFORMATION JEUNESSE ( CRI BIJ ) TITRE I : OBJET ET BUT DE L ASSOCIATION Article 1 : Il est formé à Metz, entre les personnes physiques et collectives

Plus en détail

STATUTS Révisés 23 mars 2012

STATUTS Révisés 23 mars 2012 Association Nationale des Equipes Contribuant à l Action Médico-Sociale Précoce STATUTS Révisés 23 mars 2012 TITRE I - DÉNOMINATION ET BUTS Article 1 - Dénomination Il a été créé le 2 août 1982, conformément

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Notr'Canard Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Chers amis de la Confrérie St Hubert du Grand-Val, L'été de cette année aurait été plus propice à observer des limaces et des escargots

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

CHALET LES CHAMOIS VALMEINIER - SAVOIE. Spécial groupe SEJOURS ET WEEK-END éte-hiver

CHALET LES CHAMOIS VALMEINIER - SAVOIE. Spécial groupe SEJOURS ET WEEK-END éte-hiver CHALET LES CHAMOIS VALMEINIER - SAVOIE Spécial groupe SEJOURS ET WEEK-END éte-hiver VALMEINIER - SAVOIE LE CHALET Situé à 1500 m d altitude, au pied des pistes de ski (téléski à 20 m), et à 800 m du village,

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay

VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay Un siècle! Par décision du Conseil municipal le 24 février 1896, quelques conseillers communaux de Cossonay fondent, avec le médecin et le pharmacien

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE HORIZON JEUNESSE COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL D'ÉCOLE du MARDI 6 MAI 2014

ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE HORIZON JEUNESSE COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL D'ÉCOLE du MARDI 6 MAI 2014 ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE HORIZON JEUNESSE COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL D'ÉCOLE du MARDI 6 MAI 2014 Présents : Robert HOGUE (membre) Gilles LAPOINTE (membre) Meryll DAVID-ISMAYL (membre) Andree FERLAND

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

Statuts de l'association loi 1901

Statuts de l'association loi 1901 Statuts de l'association loi 1901 TITRE 1 BUTS ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1.1 CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S. Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband

FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S. Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband FÉDÉRATION SUISSE DES JARDINS FAMILIAUX S T A T U T S Fédération suisse des jardins familiaux / Schweizer Familiengärtner-Verband Les présents statuts ont été adoptés par l assemblée ordinaire des délégués

Plus en détail

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE L UNAF et LA DEMI-PART FISCALE Union nationale des associations familiales 28 place Saint-Georges 75009 PARIS Tél : 01 49 95 36 00 Fax : 01 40 16 12 76 www.unaf.fr 1/11 L'UNAF et la suppression de la demi-part

Plus en détail

Société française d'économie rurale

Société française d'économie rurale Article 1 : L'association dite «Société Française d'économie Rurale}} est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par les présents statuts. Article 2 : Le siége social de la SFERest au 19 avenue du Maine,

Plus en détail

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014

CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 CCAS Compte rendu Conseil d'administration du mardi 09 septembre2014 L an deux mil quatorze le mardi 09 septembre à 20h30, le Centre Communal d Action Social de la commune d Esnandes, dûment convoqué,

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Association Suisse des Forestiers Statuts

Association Suisse des Forestiers Statuts Association Suisse des Forestiers Statuts au 1er janvier 2007 1 janvier 2007 I. Nom, siège II. Objectifs III. Membres IV. Principauté du Liechtenstein V. Organisation de l'association 1. Assemblée des

Plus en détail

Créer un syndicat UNSA Territoriaux

Créer un syndicat UNSA Territoriaux Créer un syndicat UNSA Territoriaux Qui peut constituer le syndicat? Deux conditions : avoir une activité professionnelle, être syndiqué. Ces deux conditions sont issues du préambule de la constitution

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /...

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... Concernant le stagiaire: Nom : Prénom : Adresse : Date de naissance : Nationalité : Formation : Entre: Nom et adresse complète

Plus en détail

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège

S T A T U T S. de l association D A N C E W I T H M E. : Nom et siège S T A T U T S de l association D A N C E W I T H M E I : NOM - SIÈGE - BU T - COTISAT IONS Articl e 1 e r : Nom et siège Sous le nom de D a n c e w i t h m e il est constitué, pour une durée illimitée,

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 65/2012 LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR Dès 2011, la France avait

Plus en détail

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802)

Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) Loi du 11 floréal an X (1 e mai 1802) La loi du 11 floréal an X spécifie que l'enseignement comporte trois degrés : primaire, secondaire, spécial et qu'il est dispensé dans quatre catégories d'établissements

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Strasbourg, 11.V.2000 Préambule Les Etats membres du Conseil de l'europe et les autres Etats Parties

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS 1 IMPORTANT A L APPROCHE DE VOS ASSEMBLEES GENERALES PENSEZ A METTRE A JOUR VOS STATUTS OU REGLEMENT INTERIEUR SELON LE CAS Les fondateurs d'une association peuvent avoir

Plus en détail

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014

COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 1 VILLE DE SAINTE FOY-LÈS-LYON ---------- Secrétariat Général ---------- BI/NC COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2014 Le conseil municipal, sous la présidence du Maire,

Plus en détail

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association.

STATUTS. Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique. I. Nom, but, siège et durée de l'association. STATUTS du 25 juin 2003 Fondée le 9 juillet 1869 Siège social: Wallisellen Statuts de l'asit Association suisse d'inspection technique I. Nom, but, siège et durée de l'association Art. 1 Siège social,

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

Si vous désirez revivre de beaux moments, il vous est possible d acheter un DVD des activités de l édition

Si vous désirez revivre de beaux moments, il vous est possible d acheter un DVD des activités de l édition 2012, no. 01 25 janvier MUNICIPALITÉ DE SAINT-FLAVIEN 177, RUE PRINCIPALE ST-FLAVIEN (QUÉBEC) G0S 2M0 TÉL. : 418-728-4190 FAX : 418-728-3775 M unicipalité de Saint- Flavien Courriel : municipalite@st-flavien.com

Plus en détail

SKI - CLUB - EST STATUTS

SKI - CLUB - EST STATUTS SKI - CLUB - EST STATUTS TITRE I : Intitulé - Objet social - Siège social - Durée - Affiliation Article 1 : Intitulé L association ayant pour titre «SKI-CLUB-EST» (abréviation de SKI CLUB des Cheminots

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

S T A T U T S. l'association des Conseils en Brevets dans l'industrie Suisse (ACBIS) (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012)

S T A T U T S. l'association des Conseils en Brevets dans l'industrie Suisse (ACBIS) (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012) S T A T U T S de l' () (du 23 novembre 1974 dans la version du 4 mai 2012) I. Nom, siège, buts Article 1 Sous la dénomination «'» (), respectivement «" (VIPS), appelée ci-après «l Association", est constituée

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1

Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens. Mars 2012 N 1 Lucens-Info Le mini journal d'information de la Municipalité de Lucens Mars 2012 N 1 Billet du Syndic - Intention de fusion Lors du prochain Conseil communal du 26 mars 2012, la Municipalité présentera

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI)

Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) République d'haïti Ministère de l'économie et des Finances (MEF) Site de Documentation Numérique (SDN) Section : Lois et Décrets Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) Intitulé : Décret créant

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour LE SEJOUR Référence > SPECTCR2014 Agrément > JEUNESSE ET SPORTS Dates > Du 19/10/2013 au 02/11/2013 Ages > de 12 à 17 ans A partir de > 420,00 Frais de dossier > 19,00 /personne Chanteurs, musiciens ou

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

Statuts d association. Le Billet. Média culturel suisse romand

Statuts d association. Le Billet. Média culturel suisse romand Statuts d association Le Billet Média culturel suisse romand 07 juin 2015 Généralités Article 1 : Nom Sous le nom «Le Billet» est constitué une association à but non lucratif dans le sens des articles

Plus en détail

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination

S T A T U T S. de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère BUT, SIÈGE, DURÉE. Article premier - Dénomination S T A T U T S de l'association Suisse pour la Recherche Horlogère (successeur dès le 1 er juillet 1985 du Laboratoire Suisse de Recherches Horlogères, fondé le 14 novembre 1924) C H A P I T R E P R E M

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le seize du mois de Décembre, à dix-huit heures, le conseil Municipal, dûment convoqué, s est réuni en séance

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX DE LA RÉGIE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE LA MAURICIE

PROCÈS-VERBAUX DE LA RÉGIE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE LA MAURICIE Procès-verbal de la session régulière des membres du conseil d administration de la RÉGIE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE LA MAURICIE tenue à l hôtel de ville de Shawinigan (550, avenue de l'hôtel-de-ville),

Plus en détail

Madame Lisette Côté Madame Guylaine Jacques Madame Renée Lessard Monsieur Charles Vachon Monsieur Rock Carrier Monsieur Richard Fauchon

Madame Lisette Côté Madame Guylaine Jacques Madame Renée Lessard Monsieur Charles Vachon Monsieur Rock Carrier Monsieur Richard Fauchon PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL TENUE LE 11 NOVEMBRE 2013, À 19 HEURES 30 À L ENDROIT ORDINAIRE, SOUS LA PRÉSIDENCE DE MONSIEUR HECTOR PROVENÇAL, MAIRE, ET À LAQUELLE ÉTAIENT PRÉSENTS LES

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Commune de Chaudfontaine

Commune de Chaudfontaine N/réf : AH/vg/615/09 Chaudfontaine, le 11 mai 2009. CONSEIL CONSULTATIF des AINES Procès-verbal de la réunion du 23 avril 2009 Présents : - 14 membres (avec voix délibérative) Mesdames M. FRANCK, Th. HERBIET,

Plus en détail

USO DEL PASSATO PROSSIMO

USO DEL PASSATO PROSSIMO USO DEL PASSATO PROSSIMO Il passato prossimo generalmente viene utilizzato nella seguenti circostanze: per esprimere un azione che è avvenuta in un passato recente; Esempio: Cet été nous avons fait un

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION "LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc"

STATUTS DE L'ASSOCIATION LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc STATUTS DE L'ASSOCIATION "LES PLANTAGENETS Compagnons de Marc Leclerc" Réunis en Assemblée Générale Extraordinaire Statutaire le 1 er octobre 2004, les Membres du groupe folklorique "Les Plantagenêts,

Plus en détail

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val

Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Notr'Canard Bulletin d'information de la Confrérie St Hubert du Grand-Val Chers amis de la Confrérie St Hubert du Grand-Val, L'automne, est-ce la saison des chasseurs? La réponse est: non! Le chasseur

Plus en détail

Caisse d économie des employés en Télécommunication

Caisse d économie des employés en Télécommunication Caisse d économie des employés en Télécommunication 1 HOMMAGES Hommage à M. Michel Laberge, ex-président du Conseil d administration de la Caisse d économie Desjardins des employés en Télécommunication

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

STAGE D ETE DU C.M.P.A.D

STAGE D ETE DU C.M.P.A.D Plaquette d information STAGE D ETE DU C.M.P.A.D Lundi 5 juillet au Samedi 17 juillet 2010 Président : Jean Yves Gaudin Secrétaire : Jean Claude Jaillot Trésorière : Evelyne Jaillot MERIBEL (Savoie) STAGE

Plus en détail

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe Convention de l'onu relative aux droits des personnes handicapées Rôle et tâches de la DOK (resp. de la future faîtière IH) dans la promotion et la surveillance de la mise en œuvre de la CDPH Contexte

Plus en détail

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée.

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée. La parution de ce procès-verbal est autorisée conditionnellement à la réserve suivante : Le procès-verbal sera approuvé lors de la séance du 03 octobre 2011 et signé par le greffier et le maire ou la personne

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. )

ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ASSOCIATION LOI DU 1er JUILLET 1901 COMITE DE COOPERATION AVEC LE LAOS ( C.C.L. ) ARTICLE 1 : FORMATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Plein Ciel Hôtel d altitude -1800m

Plein Ciel Hôtel d altitude -1800m Madame, Monsieur, Suite à votre réservation, nous avons le plaisir de vous adresser les dernières informations importantes pour apprécier et préparer au mieux votre arrivée et votre séjour dans notre hôtel.

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration.

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration. STATUTS I. Individualisation de l'association Article 1 : constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association, régie par la loi du 1er juillet 1901 modifiée

Plus en détail

Statuts. de la. Société Suisse des Officiers

Statuts. de la. Société Suisse des Officiers Statuts de la Société Suisse des Officiers mai 996 Version du 6 mars 04 I. Nom et siège Art. La Société Suisse des Officiers (ci-après SSO) est une association au sens des articles 60 et ss du Code Civil

Plus en détail

A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel

A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel A tire-d aile Nouveau Kermont Mensuel Sommaire: Septembre 2015 Anniversaires du mois, entrées, décès p.3 Programme p. 4 et 5 La parole aux résidants p. 6 Et du côté du personnel p. 7 Le coin des joueurs

Plus en détail

REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03)

REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03) REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03) 1 Nom et but de la Société 1.1 La Société Suisse d'urologie (SSU) (ci-après "la Société" ou "la SSU") est l'association professionnelle des médecins spécialistes

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Séance du Mercredi 16 janvier 2013 à 19h00

Séance du Mercredi 16 janvier 2013 à 19h00 DÉPARTEMENT DU DOUBS MAIRIE DE MAMIROLLE 25620 2 bis rue de l école TÉL 03 81 55 71 50 FAX 03 81 55 74 61 mairie@mamirolle.com www.mamirolle.fr Présidence : M. Daniel HUOT, Maire PROCES-VERBAL DE LA REUNION

Plus en détail

Quand le tricot en plein air connait un beau succès!

Quand le tricot en plein air connait un beau succès! Jeudi 23 juillet 201 Quand le tricot en plein air connait un beau succès! Concertation Anjou 6937, avenue Baldwin Anjou, Mtl, Qc H1K 3C6 Tél. : 14-31-4173 Fax : 14-31-0203 info@concertationanjou.ca www.concertationanjou.ca

Plus en détail

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier.

Monsieur Yves Chassé, directeur général secrétaire-trésorier. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ SAINTE-FÉLICITÉ Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Sainte-Félicité tenue le 1 er octobre 2012 à 19h00 à la salle Alphonse Simard

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

26 jours < 45 ans 27 jours : 45-49 ans 28 jours > 50 ans

26 jours < 45 ans 27 jours : 45-49 ans 28 jours > 50 ans Type congé ou d absence Base légale Conditions Durée la durée Droit au traitement Position CONGÉ ANNUEL DE VACANCES Art. 10-13 Par choix l agent En respectant les nécessités du Une pério continue d au

Plus en détail

Québec, 28 février 2001

Québec, 28 février 2001 Québec, 28 février 2001 Chèr(e)s collègues, Le comité organisateur des troisièmes Journées francophones de la recherche opérationnelle est heureux de vous accueillir ce printemps dans la ville de Québec.

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales. ETAIENT PRESENTS : MM. Jean-Louis MOLLARD, David MERMOUD,

Plus en détail

École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012

École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012 Mot de la direction École Collines d or BULLETIN DE NOUVELLES NOVEMBRE 2012 Le mois d octobre fut un mois rempli d activités enrichissantes et amusantes. Les élèves sont à la tâche et les travaux produits

Plus en détail

Société coopérative Caisse de secours de l'association fédérale de lutte suisse. fondée en 1919 STATUTS

Société coopérative Caisse de secours de l'association fédérale de lutte suisse. fondée en 1919 STATUTS Société coopérative Caisse de secours de l'association fédérale de lutte suisse fondée en 1919 STATUTS Édition 008 Table des matières I. Raison sociale, siège, but et durée Raison sociale, Siège, But,

Plus en détail

Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes»

Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes» Dossier d inscription «C.A.J.» et «Point Jeunes» Nom du jeune : Date d inscription : Fiche de renseignements obligatoires (Merci de bien vouloir répondre précisément à chaque question) RENSEIGNEMENTS SUR

Plus en détail

Le nouvel IN RS Notes pour l'allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l'université du Québec, à l'occasion de la remise des nouvelles lettres patentes de l'institut national de la recherche

Plus en détail