SEDAN mag mars avril 2015 La FRAPPADINGUE revient!... à SEDAN, les 2 & 3 mai 2015 (Voir en page 14)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.sedan.fr SEDAN mag mars avril 2015 La FRAPPADINGUE revient!... à SEDAN, les 2 & 3 mai 2015 (Voir en page 14)"

Transcription

1 bulletin municipal d information SEDAN mag de la Ville de Sedan mars avril La FRAPPADINGUE revient! à SEDAN, les 2 & 3 mai 2015 (Voir en page 14)

2 SEDAN images Vendredi 9 Janvier 2015 Les sedanais ont répondu nombreux à l appel du Maire de Sedan de se rassembler devant l Hôtel de Ville dans le recueillement et la dignité en hommage aux victimes des attentats contre le journal Charlie Hebdo Samedi 10 et Dimanche 11 Janvier 2015 Le traditionnel repas du Maire a réuni de nombreux sedanais pour deux après-midi festifs organisés par le Pôle seniors de la Ville à la Salle Marcillet. Vendredi 16 Janvier 2015 Le public de la Salle Marcillet a réservé un accueil chaleureux à Mickaël Miro qui s est offert une parenthèse sedanaise dans le cadre de sa tournée «sur la Route des Sourires». Dimanche 15 Février 2015 Mariage Plus Vieux, Mariage Heureux : la Salle Marcillet a fait le plein pour accueillir cette comédie échevelée pleine de rebondissements et de répliques drôles servies par des personnages hauts en couleurs. Samedi 7 Février 2015 Près de 150 jardiniers ont été honorés et récompensés par le Maire et l Office de Tourisme du Pays Sedanais dans le cadre de la campagne «Fleurir Sedan» qui contribue à la valorisation de la Ville. 2 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

3 Sommaire SEDAN mag / mars-avril 2015 ÉDITO 4 Budget Orientations budgétaires Sports La rénovation à l ordre du jour 6 Dossier Plan de rénovation urbaine le lac 9 Histoire La Bataille des Ardennes 13 Formation BSA, un espace de formation agréé 14 Patrimoine Entretien du Château fort 15 Loisirs Voie verte, ouverture fin septembre 16 Agenda 18 Vie associative Journée de la femme 19 Libre expression Directeur de la publication : Didier HERBILLON Conception : Service Reprographie - Ville de SEDAN Photos : Jean-Marie Charlot - Service reprographie Service communication Impression : Imprimerie Soupault - Sedan Dépôt légal : Juillet exemplaires Vivre ensemble, Les terribles événements du mois de janvier qui ont causé la mort de la quasi totalité de l équipe de Charlie Hebdo, de policiers et de français qui n avaient d autres torts que celui d être juifs, ont provoqué une immense réaction de l opinion publique. Ces millions de personnes qui ont défilé dans nos rues étaient les défenseurs de la liberté sous toutes ses formes, les défenseurs des valeurs de tolérance, de partage, de fraternité que la France porte dans son ADN depuis des siècles. Le Monde ne s y est pas trompé, en étant représenté par de très nombreux chefs d État étrangers. Ces tragiques événements nous ont rappelé avec force que la démocratie est menacée à chaque fois que frappe la crise économique. Le chômage, la relégation sociale, la désespérance, le manque de perspectives pour notre jeunesse sont des ferments du repli sur soi, de l intolérance et de la recherche du bouc émissaire. Et quand s y ajoutent des extrémismes religieux ou politiques, c est toute une société qui se désagrège. Plus que jamais, il est nécessaire que les responsables politiques rappellent les bienfaits du «vivre ensemble» et les développent par des actes forts. Développer les solidarités, lutter contre le creusement du fossé entre les plus riches et les plus pauvres, défendre la valeur travail, aider sans assister, réapprendre le respect des différences par l accès à la culture, rappeler et faire respecter les règles de la vie en société, faire de la laïcité le fondement du «vivre ensemble» sont des enjeux majeurs pour aujourd hui et pour demain. Je suis dans cette philosophie et j essaie de la mettre en œuvre au quotidien même si je sais aussi que rien n est simple et que parfois les conjonctures sont contraires comme c est actuellement le cas avec la liquidation du centre social de Torcy qui avait un rôle important dans le «vivre ensemble» de son quartier. Une mauvaise gestion l a conduit au gouffre. Avec mon équipe et nos partenaires que sont la CAF, le Conseil Général, l État et d autres structures encore, nous travaillons à le faire revivre, c est essentiel. Didier HERBILLON Maire de Sedan Premier Vice-Président de la Communauté d Agglomération Charleville-Mézières / Sedan SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 3

4 BUDGET Orientations Budgétaires recettes, économies, investissements, les trois clés d une même équation BRÈVES Présence des chiens sur la voie publique Dans un contexte national de baisse des dotations d Etat, la Ville n a pas d autre choix. Pour réaliser l équilibre de son budget 2015, elle devra faire des économies de fonctionnement si elle veut poursuivre ses investissements programmatiques. C est bien là l équation qu auront à résoudre les élus s ils veulent poursuivre les investissements en cours au premier rang desquels l achèvement du Plan de Rénovation Urbaine mis en œuvre dans les quartiers du lac et de torcycités, le lancement du Programme National de Rénovation des Quartiers Anciens Dégradés ou encore la réalisation du Centre d Interprétation de l Architecture (CIAP) à la Corne de Soissons. Globalement, c est une somme de qui fait défaut dans l enveloppe allouée au titre de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) en Pas de catastrophisme pour autant mais une ferme volonté affichée, le plan national de redressement des finances publiques (50 milliards) appliqué proportionnellement à la Ville de Sedan lui fait obligation de réaliser 1,5 millions d uros d économies cumulés sur 3 ans (2015, 2016, 2017). Première hypothèse écartée d emblée par la Municipalité : ces économies ne se feront pas sur le dos du contribuable sedanais. Après une baisse 4 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 de 2,5% sur les 3 derniers exercices, le Maire proposera le maintien des trois taux d imposition à leur niveau Il n est pas question d user d artifices pour régler la situation ou de recourir à l emprunt qui augmenterait d autant l encours de la dette. Cette solution ne sera pas proposée souligne Franck Marcot, maire adjoint aux finances, qui pointe la principale problématique : celle des charges incompressibles qui pèsent sur les finances locales telles que les contrats d assurances, les contingents, le nettoyage urbain tout cela en continuant d assurer un bon niveau de service public. Le plan d économies passe donc obligatoirement par une réduction des dépenses de Fonctionnement et c est dans cet esprit «que des efforts seront demandés à tous les services pour dégager des marges de manœuvre et réaliser des gains». n Deux arrêtés municipaux datant du 12 Décembre 2014 et du 27 Janvier 2015 viennent préciser les obligations à la charge des propriétaires de chiens circulant sur la voie publique : ces arrêtés disposent que la présence de tout animal sur le domaine public n est autorisée qu à la condition qu il soit tenu en laisse par son maître - par ailleurs l accès des chiens même tenus en laisse est interdit dans les espaces publics suivants : bâtiments municipaux ouverts au public, espaces enherbés entourant les monuments, jardin botanique, espaces de jeux pour enfants, douves du château-fort et cheminement autour du château-fort, abords du Palais des Princes ainsi que sur tous les espaces non dévolus à la circulation piétonne. Nous reviendrons sur ce sujet dans un prochain Sedan Mag. En chiffres : naissances déclarées à Sedan en le nouveau Pôle Mère Enfant du Centre Hospitalier remplit parfaitement sa fonction et apparaît comme garant d un très bon niveau de prise en charge pour les futures mamans du bassin sedanais. La BA 133 en deuil C est avec une profonde tristesse que nous avons appris le drame qui a frappé la base aérienne de Nancy-Ochey suite à l accident d un F 16 survenu sur la base d Albacete en Espagne le 26 Janvier des 9 victimes françaises appartenaient en effet à la base aérienne de Nancy-Ochey. La base paie ainsi un lourd tribut avec 7 tués et 6 blessés. Le Maire a adressé au nom du Conseil Municipal ses sincères condoléances au Colonel Olivier Lapray, Commandant de la Base.

5 SPORTS Tennis club, Salle Marcel Schmitt, Cosec de l Esplanade la rénovation à l ordre du jour Pour des motifs différents, deux équipements sportifs ont fait l objet de l attention des élus. Pour les courts de tennis couverts N 4 et N 5 la réfection des sols ne pouvait plus attendre et à la salle Schmitt, il s agissait de trouver le programme le mieux adapté possible aux conditions d utilisation de la salle à vocation sportive qui sera reconstruite après l incendie de En 1995, les courts 4 et 5 des Tennis couverts n avaient pas bénéficié de la rénovée réalisée à l occasion de la reprise de l équipement par la collectivité. Cette question a trouvé une solution rendue d autant plus urgente que le Tennis Club Sedanais, club résident, souhaitait pouvoir utiliser ces installations rénovées dans le cadre de l organisation du tournoi national annuel «princesses et princes de Sedan» en Janvier Le coût des travaux, réalisés par une entreprise agréée par la fédération nationale de tennis, portait sur En accord avec le TCS et le comité départemental de Tennis, le plan de financement prévoyait 40 % à la charge du TCS, 40 % à la charge du comité départemental et 20 % à la charge de la Ville, collectivité propriétaire de l équipement, soit 5000 uros qui ont été versés sous la forme d une subvention d équipement. Schmitt : l avenir de la petite salle Le 23 juillet 2013 un incendie ravageait une partie de la salle omnisports Marcel Schmitt. 350 mètres carrés étaient dévastés sur un ensemble de La salle de gymnastique et les vestiaires étaient complètement détruits, la salle dédiée au karaté La rénovation des douches au Cosec de l Esplanade rendue inutilisable. Après expertise des lieux le karaté a pu reprendre ses activités. Par contre, une solution transitoire a dû être trouvée pour Sedan- Gymnique dont les activités ont été transférées sur le petit gymnase de Torcy-Cités dans l attente d une solution durable, correspondant aux besoins d évolution du club. Le programme de rénovation complète de la salle détruite et des pièces annexes endommagées est chiffré à TTC. Il prévoit la réalisation d une salle à vocation sportive qui sera, en journée, dédiée aux scolaires et, en dehors du temps scolaire, utilisée par le Sedan Tennis de Table. Cosec de l Esplanade : une rénovation attendue Parmi les autres travaux réalisés dans les équipements sportifs, citons aussi la réfection des douches du Cosec de l Esplanade pour un montant de ; Cet équipement devrait aussi prochainement voir son sol rénové en collaboration avec la société Tarkett. n SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 5

6 DOSSIER Plan de rénovation urbaine le lac Transferts des activités vers le nouveau centre commercial, édification de la maison de quartier, mise à jour de l échéancier des habitats avec les bailleurs sociaux, la rénovation urbaine du quartier du lac est dans les délais impartis pour mener à bien son objectif final : réqualification totale pour la fin de l année 2018, meilleure mixité sociale, préservation des services et des commerces de proximité. Premier élément conséquent, le transfert des commerces de l ancien centre commercial du lac vers les nouveaux locaux EPARECA près du site de l ancien vélodrome. La qualité du programme porté par l EPARECA allié aux aménagements réalisés à proximité tant par la Ville que par Habitat 08 ont amélioré grandement l environnement et la qualité de vie de la rue allende et de ses abords. Présence postale assurée Le nouveau centre commercial accueille d ores et déjà la pharmacie et le bar tabac presse. Le maintien d une présence postale a fait l objet d une négociation avec le maire qui ne se résolvait pas à voir disparaître du quartier ce service public. La solution passe par l implantation d un point poste dans une des structures commerciales du centre, ce qui permettra à l enseigne choisie de conforter son chiffre d affaires en apportant tous les services de fonctionnement d une agence postale : lettres, colis etc Des cellules étant encore disponibles dans le nouveau centre commercial du Vélodrome, la Ville espère de nouvelles candidatures. Récemment, des discussions avaient lieu avec des investisseurs potentiels au premier rang desquels se positionnaient un artisan-coiffeur et un artisan-boucher ainsi qu un artisan-boulanger susceptibles de s implanter afin de conforter le petit commerce de proximité. La déconstruction de l ancien centre commercial sera engagée dès qu aura été trouvée une solution de relogement provisoire pour le centre social le lac. 6 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

7 DOSSIER Maison de quartier : 24 mois de travaux Parallèlement, le chantier de la maison future maison de quartier a démarré ; Le projet, porté par le groupement Gilbert SNC, maître d œuvre, respectera l objectif prioritaire : une réalisation offrant les services les mieux adaptés possibles aux besoins réels des habitants du quartier dans le cadre du projet de rénovation urbaine. Il conciliera l intérêt général avec les besoins de fonctionnement du centre social le lac. C est-à-dire que le bâtiment, outre le centre social, accueillera des permanences du service public. Avec la fin de la procédure d appel d offres, 11 entreprises ont pu être désignées pour un montant total de ht. Le chantier est prévu sur une durée de 24 mois. La réalisation de la maison de quartier permettra par ailleurs à la Ville de Sedan d achever l aménagement de l esplanade centrale, avec la réalisation du parvis qui fera ainsi le lien entre les aires de jeux, la zone de promenade et l avenue de gaulle requalifiée. Sur toute cette zone, le piéton sera roi, avec des circulations sécurisées et des espaces publics différenciés. Le programme de 30 logements collectifs Espace Habitat - Avenue de Gaulle Architecte : Buhler L accélération des programmes de reconstruction Les sedanais ont pu voir s élever avenue de gaulle le programme immobilier d Espace Habitat dit «Buhler» du nom de l architecte portant sur 30 nouveaux logements, label BBC, composé de 3 T5, 12 T4, 9 T3 et 6 T2. La livraison des logements devrait s échelonner de juillet à octobre Espace Habitat devrait par ailleurs construire sur le quartier du lac 40 nouveaux logements à compter de mars Plus loin, non loin de la rue des castors, Habitat 08 vient d engager le chantier d un programme de 24 logements portés par le cabinet Zoom Architecture, en R+2 ; Le programme se compose de deux immeubles villas comprenant 5 logements orientés plein sud et de deux immeubles regroupant 14 logements. La répartition comprend 11 T2, 11 T3 et 2 T4. Vue aérienne du programme Habitat 08 dit des Castors Cabinet Zoom Architecture SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 7

8 DOSSIER Le Faubourg du Ménil livré clés en mains Le Maire et Farid BESSADI, Adjoint en charge du PRU, ont récemment assisté à la réception du programme de réhabilitation - extension - construction d Habitat 08 dit Marcellino, sis Faubourg du Ménil ; les 28 logements, éligibles au label BBC Rénovation, comprennent trois T1, 5 T 2, 15 T3, 4 T 4 et un T5. Conformément à la charte de relogement de l ANRU, plusieurs familles de la tour rubis seront relogées dans ce programme. La tour étant vouée à la démolition au premier semestre A noter la présence en rez-de-chaussée de 5 locaux vitrées. Huit appartements en acquisition-réhabilitation ont également été achevés par Habitat 08 rue Jean Brabant et livrés en Janvier 2015 pour être occupés immédiatement. n Programme immobiler d Habitat 08 - Faubourg du Ménil - Architecte : P. De Jean, J. Marin et G. Moine Un impact positif sur la démographie Dans le contexte de baisse démographique que l on sait, le plan de rénovation urbaine du quartier du lac appelle un commentaire particulier. Si la réalité d une baisse de la population n est guère contestée, la finalité d une telle opération urbanistique n est pas, elle non plus, contestable «le programme du PRU a détruit plus de logements qu il n en a reconstruit et les familles qui sont parties à l extérieur vont demander à revenir» commente, témoignages à l appui, Didier Herbillon, ne serait ce qu en citant les 55 familles de la Tour Rubis ayant déjà quitté les lieux et qui peuvent aspirer à revenir à Sedan. S il admet que les délais du programme sont un peu longs, le Maire reste raisonnablement optimiste en déclarant «Quand le programme PRU et la rénovation du centre ancien seront achevés, je suis persuadé que Sedan regagnera des habitants». 240 c est le nombre de nouveaux logements attendus sur le quartier du lac et restant à construire ou à livrer par les bailleurs d ici à la fin du programme de rénovation urbaine. 8 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

9 70 e anniversaire La Bataille des Ardennes son impact sur Sedan par Gérald DARDART 16 décembre 1944, dans Sedan, la nouvelle se répand : les Allemands contreattaquent! C est la panique dans une ville qui avait été libérée le 6 septembre, trois mois plus tôt. Faut-il encore évacuer? Comme en 1940, de furieux combats sur la Meuse, vont-ils se produire? Et comment les malheureux Sedanais rentrés d exode, ont-ils vécu cette ultime offensive allemande? HISTOIRE Dessin Olivier GOBÉ Septembre 1944, l Ardenne, dans son ensemble, est libérée : Sedan (France) le 6, Bastogne (Belgique) le 10, Wiltz (Luxembourg) le 13. Mais le 16 décembre, à 5 h 30, une puissante contre-offensive allemande se produit entre Montjoie et Echternach. Du côté allié, c est la surprise totale. Les Allemands percent un front dégarni. Ou plutôt, un front fantôme, seules 4 divisions américaines couvrent 130 km. Et deux de ces divisions (la 9 e et la 106 e ) sont composées de «greens», dans le jargon militaire américain, c est-àdire de bleus n ayant jamais combattu. Les erreurs de mai 1940 («les Ardennes sont infranchissables») sont reproduites en décembre 1944! La terreur submerge les civils. La Libération avait déjà été bien célébrée, et l épuration, bien entamée. De sinistre mémoire, en août 1914, autochtones furent fusillés (dont 380 Ardennais français) À nouveau, d odieux crimes sont perpétrés, en décembre 1944 janvier La Bataille du Saillant ou Offensive von Rundstedt? Côté allemand, l offensive est d abord baptisée «Garde au Rhin» (Wacht am Rhein), puis «Brouillard d automne» (Herbstnebel). En Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, la bataille est souvent nommée «Offensive von Rundstedt». À tort, car le Feldmarschall von Rundstedt commandait l ensemble du front Ouest, tandis que les forces engagées étaient celles du Groupe d Armées B sous le commandement du Feldmarschall Model. Les Américains lui donnent le nom de «Battle of the Bulge», c est-à-dire «la Bataille du Saillant». Le nom «Bataille des Ardennes» est plus approprié, mais il convient d intégrer l Oesling luxembourgeois et le Schnee-Eifel allemand sous l appellation au sens large d Ardennes. Les objectifs d Hitler sont multiples : prendre le port d Anvers pour qu il ne puisse pas servir aux Alliés en vue de l approvisionnement en carburant ; séparer les armées britanniques des armées américaines ; relâcher la pression sur le Westwall ; enfin, galvaniser le peuple allemand dans une offensive pour protéger le sol de la mère-patrie. Le fer de lance de l offensive est constitué SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 9

10 HISTOIRE Médiathèque Voyelles par la VI e armée SS Panzer, commandée par le général SS Sepp Dietrich. Mais, en tout, les Allemands lancent, dans ce dernier coup de dés, combattants, répartis en 30 divisions. Pour préparer cette bataille, Hitler a fait ressortir les plans du 10 mai 1940, ceux de la percée de Sedan! La faillite des renseignements alliés La zone est protégée au nord par le 21 e groupe britannique de Montgomery, au sud par le 12 e groupe américain de Bradley. Mais surtout, le massif ardennais n est protégé que par 4 divisions américaines dirigées par Middleton. «Au SHAEF, le général Strong partageait l optimisme du 12 e groupe d armées au sujet de la faiblesse générale de la Wehrmacht. Au début de décembre, cependant, il s inquiéta de la minceur des lignes alliées dans les Ardennes et en parla au général Bedell Smith, chef d état-major. Celui-ci en fut si frappé qu il demanda à Strong d aller voir Bradley. La visite, comme nous l avons dit, renforça simplement la conscience qu avait Bradley de courir, en ce point, un risque calculé, mais, dans l ensemble, la situation paraissait bonne. Aucun autre état-major ne prévoyait d attaque allemande. Montgomery demanda à Eisenhower l autorisation de se rendre à Londres pour Noël, afin d y retrouver son fils ( )» 1 Les ex-ffi protègent les ponts mosans Le 21 décembre, sur instruction du général Lee, directeur des arrières du théâtre d opération européen, le général Thrasher, commandant la base de l Oise Section, demandait au général français Pierre Préaud, commandant la région militaire de Saint-Quentin, d établir un dispositif de défense des ponts de Meuse, de Givet à Verdun. De Givet à Mouzon, le général Préaud mit en place trois bataillons (formés à Mézières, Beauvais et Chauny), qui passèrent aux ordres du 8 e corps américain. Ces bataillons constitués d anciens FFI engagés volontairement, notamment au 91 e RI après le 19 septembre 1944 sont mal équipés, en partie avec du matériel britannique. Des Belges et des Français Plusieurs unités belges et françaises prennent part aux opérations. Les 5 e et 6 e bataillons de Fusiliers belges 10 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 œuvrent à Ovifat. Les parachutistes belges du Special Air Service (SAS) du capitaine Freddy Blondeel interviennent pour protéger les ponts de Givet (France) jusqu à Liège (Belgique), aux côtés des Britanniques. Et un commando de 186 SAS issu du 2 e Régiment de Chasseurs parachutistes français (ou 4 e SAS) libère Bertrix le 25 décembre 1945 et Saint-Hubert entre le 8 et le 12 janvier Les avant-gardes allemandes atteignent la Meuse Dans la nuit du 23 au 24 décembre, déguisés, en uniformes américains, des Allemands atteignent le Rocher- Bayard, au faubourg Sud de Dinant sur la Meuse. Et le 24, un char Mark V saute sur une mine à Celles, à dix kilomètres de Dinant. Et les Allemands sont à moins de 20 km de la frontière française, dans la région de Givet. Ce sera là leur avancée extrême, ils n iront pas plus loin. De nombreux civils tués : bombardements et massacres Sur la partie du champ de bataille situé en Belgique, le nombre de civils tués atteint Les villes les plus éprouvées sont celles qui subirent des bombardements aériens : Bastogne et sa région (798), Saint-Vith (250), Houffalize (192), Malmédy (202), et La Roche (117). Aux massacres de civils commis par la 1. SS-Panzer- Division à Stavelot [130 civils, soit 60 hommes, 47 femmes, 23 enfants, sur différents sites : Stavelotroute des Trois-Ponts (18), Coo et Trois-Ponts viaduc (50), Stavelot-Au-delà de l Amblève (6), Cheneux (5), La Gleize (6), Renardmont-Ster (37), Parfondruy (7)], mais aussi à Wanne (18), Bullange (1), Stoumont (1), Lutrebois (1)... Il faut ajouter ceux commis à Bourcy (4), Noville (7 ou 8), Bande (34), Givry (4), Hodister, Vaux, Houffalize par un commando de représailles composé d Allemands mais aussi de Belges, Français et Suisses à leur solde. Deux membres de ce «Kommando du SD» se sont vantés, à Bourcy, être originaires de Dijon et de Lyon. Un autre avait un accent «parisien». Le major Franz Lang, ancien chef de la Feldgendarmerie de Marche-en-Famenne sous l occupation, commande ce détachement. Ses subordonnés sont allemands : Krüger, Knödler, Scharlack et Suhr. Il y a aussi un Suisse alémanique et repris de justice notoire : Ernst Haldimann. Il semble 3 que des SS français et wallons composaient l unité criminelle. Le Kommando avait été formé à Kochem en Allemagne et était parti le 17 décembre. Des Français dans le camp ennemi? Les Allemands reviennent à Bande le 22 décembre. Léon Praille habite Bande, il est arrêté le 24 décembre 1944 : «Nous avons été arrêtés vers onze heures, l interrogatoire a duré jusque quatre, cinq heures. Ils voulaient savoir le nom de certains maquisards qui avaient tué des officiers allemands sur la route Marche - Bastogne en septembre. Les hommes qui nous interrogeaient faisaient partie d une troupe spéciale, ils n avaient rien à voir avec la Wehrmacht et les SS. Ils parlaient couramment le français. Il y avait semblet-il un Suisse, des Français et des Belges. Vers cinq heures, ils ont groupé les plus jeunes, renvoyé les plus vieux. Ils nous ont enlevé tout ce que nous possédions, montres, cartes d identité, papiers Cela devenait grave. On nous a rangés sur trois rangs, les mains en l air. Alors ils ont commencé à tuer les prisonniers un par un. Un soldat conduisait le premier homme vers la cave On entendait le coup de revolver C était toujours le même soldat qui conduisait vers la cave, il Ouvrage de Nobécourt - DR

11 y en avait donc un autre qui tuait dans la maison. On entendait crier ( )» Léon Praille réussit à s échapper. 34 personnes furent ainsi exécutées 4. La Commission des crimes de guerre du Ministère de la Justice belge publie une étude, dès mai 1945, elle y précise certains détails intéressants : «Ils se disaient Compagnie spéciale d Himmler ou Strandgericht ( ) C est un détachement de la Gestapo ( ) Nous ne connaissons malheureusement pas l identité de l officier de la Gestapo qui abattit les victimes à la maison Bertrand, mais tous les témoins en ont donné un signalement qui permettra probablement de le découvrir. Il parlait impeccablement le français. Détail intéressant : à un certain moment, on l a vu monter dans une auto avec plaque française, chiffres blancs sur fond noir. Nous avons déjà signalé que certains de ces hommes de son détachement étaient d origine française : un Niçois, un Breton. Le témoignage de M. Godfraind, professeur à l athénée de Spa, est particulièrement net au sujet de la connaissance de la langue française que possédaient les membres de la Gestapo : «Les sentinelles, les gradés, ceux qui ont interrogé, parlaient tous le français comme des Français, et certains, avec un accent faubourien et des expressions d argot comme La ferme! pour nous faire taire Il y avait même une sentinelle qui ne comprenait pas l allemand ( ) Beaucoup d entre eux comprenaient également le patois wallon ( ) une sentinelle a dit quelques mots en patois liégeois ( )» 5 6. Dans le secteur de Jozef Dietrich, dit «Sepp», obersturmführer SS commandant la VI. Panzerarmee, ancien chauffeur d Hitler, l on dénombre 900 prisonniers américains et civils belges assassinés. 84 soldats US sont fusillés à Baugnez, près de Malmédy, le 17 décembre. Mais d autres prisonniers américains sont assassinés : 19 à Honfed, Bullange (59), Ligneuville (58), Stavelot (8), Cheneux (31), La Gleize (45), Stoumont (44), Wanne (5), Stoutmont (44), Trois-Ponts (11), Petit-Thier (1) 7. Toutefois, pour la sous-commission sénatoriale américaine d enquête des crimes de guerre, 362 prisonniers de guerre et 111 civils ont été victimes d atrocités allemandes. Afin de punir les crimes de Baugnez, lors du procès de Dachau (16 mai - 16 juillet 1946), 43 SS dont Joachim Peiper sont condamnés à mort par pendaison 8. Le comité de «libération» de Degrelle Le 24 décembre, l Ardennais de Bouillon, Léon Degrelle, chef du Rexisme, commandant la 28 e Freiwilligen-Panzergrenadierdivision Wallonie (dont les effectifs ne dépassèrent jamais ceux d un régiment), est à Noville, la porte de Bastogne. Il installe son «Comité de libération» (sic) au château de Steinbach. Degrelle avait déclaré le 4 décembre : «Nous devons être assez forts pour être à la tête des troupes qui entreront dans Bruxelles et dans Paris. Je veux me trouver dans le premier char qui fera son entrée dans Bruxelles.» Du Dans l église de Margny 2 au 10 janvier 1945, Léon Degrelle et ses hommes séjournent à Limerlé. Sa voiture y est incendiée. Degrelle rejoint l Allemagne le 10 janvier. Crimes racistes À Wereth, dans l Eifel belge, un groupe de soldats noirs du 333 e Field Artillery Battalion (FAB) de la 106 e DI, affamé et transis de froid, se réfugie chez un habitant. Toutefois, une partie de l opinion ne cache pas ses sympathies vis-à-vis de l Allemagne. Une habitante dénonce les soldats américains. Les Allemands fusillèrent les onze soldats noirs. HISTOIRE Témoignages d Ardennais de France Jean-Noël Barré : «Après quatre années d occupation et d asservissement, les Ardennes sont libérées en septembre Ayant interrompu mes études en 1940, j aidais mon frère à la boulangerie familiale. En novembre 1943, j ai été interpellé par un milicien. N ayant pas de carte de travail, la police allemande, puis la Kommandantur, m ont affecté à la boulangerie militaire de Mézières, «la manutention», gérée par des militaires allemands. Elle était située à l angle du Faubourg de Pierre et de la rue de Champagne. Suite au bombardement allié sur le Faubourg de Pierre et ses environs, la boulangerie ne pouvait plus fonctionner. La douzaine de boulangers français fut transportée à la boulangerie allemande de Sedan. J étais le plus jeune de ce groupe. Pour moi, la nourriture insuffisante et le travail pénible altéraient ma santé. En mai 1944, je tombe malade, forte fièvre. Les Allemands me renvoient à la maison pour me soigner. Je fus soigné par le médecin d un bataillon de SS qui stationnait au village d Aiglemont. Guéri en quelques jours par ce médecin qui me semblait, malgré l uniforme, un homme convenable. Je me suis bien gardé de retourner à Sedan et j ai vécu plus ou moins discrètement jusqu à l arrivée des Américains. La période était marquée par une certaine euphorie. Le 16 décembre 1944, la radio annonçait la contre-offensive de von Rundstedt dans les Ardennes belges. Son but : gagner les ponts de la Meuse et le port d Anvers, où arrivaient le matériel et le ravitaillement pour les GI. Plusieurs divisions US furent rapidement encerclées dans Bastogne. Le siège dura dix jours. La météo exécrable bloquait l aviation alliée. Les Ardennais frontaliers redoutaient de voir revenir les Allemands Un matin, vers Noël, le ciel était totalement dégagé. Dans cette matinée, me trouvant sur une colline entre Aiglemont et Neufmanil, j ai vu déferler une nuée d avions, ils couvraient mon champ de vision de gauche à droite. Ils volaient très bas. C étaient des avions américains (Dakota?). Trente minutes plus tard, ils repassaient en sens inverse, trappes ouvertes par où pendaient des cordages. Dans la journée, la radio confirmait le raid sur Bastogne. Quelques jours avant cet épisode aérien, je me trouvais à Mézières près du square du 91 e RI. J ai vu passer un convoi de camions GMC faisant route vers Mohon, Sedan et Bastogne. Les véhicules transportaient des centaines de GI ce qui m a étonné c est que ces soldats étaient noirs» (Témoignage recueilli le 30 octobre 2014). Philippe Ninnin : «En 1944, nous résidions à l angle de la rue Thiers et du boulevard Fabert de Sedan. J allais à l École des Frères, avenue de Verdun, et j empruntais la passerelle américaine de la place Turenne. Il y avait beaucoup de neige. À cette époque, j ai vu passer un V1 (ou un V2?) au-dessus de Sedan. Les Américains jouaient au base-ball dans la plaine de Torcy. Beaucoup de Sedanais souffraient du froid. Et «la Soupe populaire» se trouvait dans la rue Thiers, à côté de chez nous.» (Témoignage recueilli le 4 novembre 2014). SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 11

12 HISTOIRE Les Allemands perdent la partie Les handicaps s accumulent du côté allemand : de nombreux officiers manquent après l épuration de l été 1944, les réserves en carburant (24 heures d autonomie) et en hommes sont infimes, l aviation est insuffisante, de très nombreuses unités sont mal formées et mal équipées (à l instar des Volksgrenadiere, trop jeunes ou trop âgés), les généraux ne croient plus aux stratégies et objectifs d Hitler Terrible bilan Au soir du 28 janvier, date retenue par les Américains comme dernier jour de la bataille, les pertes américaines s élèvent à hommes, soit tués, blessés et manquants. Les pertes du XXX e Corps britannique se montent à 200 morts, 239 blessés et 969 disparus. Les pertes allemandes au 31 janvier 1945 sont estimées à hommes soit tués, blessés et disparus (D autres nombres sont avancés : du côté américain, du côté allemand). L hommage de Churchill aux Américains Le 18 janvier, à la Chambre des Communes, Winston Churchill intervint pour mettre un terme à la querelle entre Britanniques et Américains : «Il faut nous garder de revendiquer pour les armées britanniques une part indue de ce qui est incontestablement la plus grande bataille américaine de la guerre, et sera considérée à jamais, je crois, comme la plus grande victoire américaine Les Américains ont engagé trente ou quarante hommes pour chaque soldat anglais en ligne, et en ont perdu entre soixante et quatre-vingts quand nous en perdions un ( )» La mentalité ardennaise de la frontière Marc Blancpain évoque une «mentalité des frontières» forgée de génération en génération : «Les habitants de ces «frontières» et particulièrement, peut-être, ceux de la Thiérache bocagère et des Ardennes ont une connaissance devenue instinctive de l occupant, de son comportement, de ses habitudes, qui semble avoir été transmise par hérédité! ( )» 9 L Ardenne, boulevard historique des invasions, a forgé une âme particulière chez ses habitants, empreinte de ténacité et de méfiance, modèle singulier de résistance. Sedan a survécu mais sans des moyens suffisants pour reconstruire des joyaux architecturaux enfouis sous les bombes de l invasion de Heureusement, 1944 l a relativement épargnée. Insignes des principales divisions américaines de la Bataille des Ardennes - (Nobécourt) Chronologie succincte (et comparée Ardennes belges / Ardennes françaises) pour rejeter la VII e armée US sur Saverne et reprendre Strasbourg janvier 1945, éditions Tallandier, 231 p., *** : à lire, très utile. 16 décembre, 5 h 30 : début de l offensive allemande, en Ardenne. 18 décembre : la 101 e Airborne, par route (400 camions transportant hommes), accourt pour défendre Bastogne. Vers 22 h 00, elle passe à Sedan et Bouillon. 20 décembre : «Des soldats américains descendant du front, interrogés, disent qu ils se replient sur l Aisne! C est la panique à Sedan» (R. Jacques). Autre témoignage : «La population est terrorisée en apprenant que les Alliés ont l intention d établir un réseau de résistance sur la rive gauche de la Meuse.» (R. Margara). En gare de Sedan, les trains à destination de Paris ou d Hirson sont bondés de civils qui préfèrent évacuer (Renée Barilly) décembre : siège de Bastogne. «Au moment du siège de Bastogne, et surtout la nuit de Noël, on entendait distinctement de Charleville la canonnade. Infirmière à la Croix-Rouge, j étais alors chargée d apporter, tous les matins à 8 h, les médicaments aux détenus collabos de Charleville.» (J. Coucharrière, témoignage du 4.XI.2014). 22 décembre : le général MacAuliffe encerclé avec ses hommes dans Bastogne refuse la capitulation par son célèbre : «Nuts!» 22 décembre, dans la soirée : sur ordre du préfet, les fonds de la Banque de France de Sedan sont transférés à Reims. Le même jour, 120 prisonniers anciens collabos sont conduits de la prison de Charleville à celle de Rethel. Henri Amouroux écrit : «Dans les derniers jours de décembre 1944, la peur d une armée allemande soudain ressuscitée «Nous avons connu des heures d épouvante», écrit Claude Mauriac peut aussi avoir joué un rôle dans certaines exécutions sommaires. Puisque l ennemi menace, que l on se montre sans pitié pour les complices de l ennemi.» (Henri Amouroux, Les règlements de comptes septembre 1944 janvier 1945, éditions Robert Laffont, Paris, 767 p., 1991, cf. p. 234.) 24 décembre : à Celles, près de Dinant, l offensive allemande est stoppée. Les Allemands sont alors à moins de 21 km de Givet (France). 25 décembre : la brigade de gendarmerie de Sedan assure un service d ordre sur le pont de Turenne pour que les convois US ne soient pas gênés par les civils qui évacuent décembre : les Allemands lancent l opération Nordwind Janvier 1945 : 117 V1 et 155 V2 s abattent sur Anvers. 16 janvier 1945 : Houffalize, à l Est de Bastogne, est libérée une seconde fois. 22 janvier 1945 : Wiltz, au Grand-duché de Luxembourg, est libéré une seconde fois. Bibliographie succincte I- Ouvrages anciens (avant 1994) Will Berthold, La tragédie de Malmédy, éditions Presses de la Cité, 315 p., Jacques Nobecourt, Le dernier coup de dés de Hitler, éditions Robert-Laffont, Paris, 439 p., 1962.*** John Toland, Bastogne, la dernière offensive d Hitler, éditions Calmann-Lévy, Paris, 350 p., John S. D. Eisenhower, La Bataille des Ardennes, éditions Presses de la Cité, Paris, 309 p., Michel Herubel, La Bataille des Ardennes, décembre janvier 1945, éditions Presses de la Cité, Paris, 238 p., Major Emile Engels, La Bataille des Ardennes, coédition Didier Hatier RTBF Charleroi-Namur, Bruxelles, 105 p., 1984.*** Guy Franz Arend, Bastogne, Bruxelles, 332 p., Luc Rivet et Yvan Sevenans, La Bataille des Ardennes, coédition Didier Hatier RTBF Charleroi-Namur, Bruxelles, 253 p., 1985.*** II- Ouvrages récents ( ) Hugh M. Cole, La grande bataille des Ardennes, en Belgique et au Luxembourg, Omer Marchal éditeur, Villance-en-Ardenne, 626 p., Michel Géoris, La Bataille des Ardennes, éditions France- Empire, Paris, 212 p., Colonel Bem Alexander Massart, Saint-Vith, éditions Foxmaster, 510 p., 1995.*** Ingrid Baraitre, Patton, un général dans les Ardennes, éditions Luc Pire, 415 p., Pierre Stéphany, Ardennes 44, La dernière offensive allemande, Ixelles éditions, Bruxelles, 341 p., Paul Thomas, Ardennes 44 : L odyssée sanglante du Kampfgruppe Peiper, éditions Jourdan, Bruxelles, 278 p., Réédité en 2014 aux éditions de la Boîte à Pandore. Cf. listes précises des victimes civiles. Guillaume Piketty, La bataille des Ardennes, 16 décembre Références 1 John S. D. Eisenhower, La Bataille des Ardennes, éditions Presses de la Cité, Paris, 309 p., Cf. p François Broche, Georges Caïtucoli, Jean-François Muracciole, La France au combat, éditions Perrin et CNDP, 849 p., Cf. pp Informations communiquées par M. Alain Colignon, bibliothécaire au CEGESOMA, Bruxelles. Matthieu Longue, Sang et déshonneur, crimes de guerre durant l opération Herbstnebel, mémoire de licence, Université libre de Bruxelles, Merci aussi : aux Administrations communales de Nassogne (Bande) et de Bertogne, ainsi qu au Ministère belge de la Défense. 4 Luc Rivet et Yvan Sevenans, La Bataille des Ardennes, coédition Didier Hatier RTBF Charleroi-Namur, Bruxelles, 253 p., Commission des crimes de guerre, Ministère belge de la Justice, Bande, 36 p., 24 mai Certains ouvrages se taisent curieusement sur les nationalités de ces criminels, et évoquent «ces soldats» «allemands». Cf. Charles B. Mac Donald, Noël 44, la bataille d Ardenne, éditions Hatier, Bruxelles, 577 p., Paulo Thomas, Ardennes 44 : L odyssée sanglante du Kampfgruppe Peiper, éditions Jourdan, Bruxelles, 278 p., Les listes des victimes de Baugnez et des inculpés au procès de Dachau sont publiées dans l ouvrage Saint-Vith du colonel Bem Alexander Massart, cf. pp Marc Blancpain, La vie quotidienne dans la France du nord sous les occupations ( ), éditions Hachette, Paris, 413 p., Collectif (Gérard Giuliano et Jacques Lambert, sous la direction de), Les Ardennais dans la tourmente, l occupation et la libération, éditions Terres Ardennaises, 453 p., / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

13 FORMATION Esthétique BSA, un espace de formation agréé est ouvert depuis le 1 er Décembre Nouveaux commerces La Brasserie du Château Christelle Collet COMMERCE 45 Promenoir des Prêtres Ouvert du lundi au samedi midi et soir Fermé le dimanche sauf évènements spéciaux Tél. : ou Le Médiéval Virgile Cler Elle s appelle Maud Badureau, est âgée de 38 ans et arrive de Vrigne-aux-Bois. Esthéticienne, Maud a créé en 2002 «Institut beauté et Séduction» dans sa commune d origine. Elle s est décidée, en 2014, à quitter ses racines Vrignoises ne pouvant plus concilier soins esthétiques et formation dont elle voulait faire son cœur de métier. Depuis 2008, elle est vacataire de la Chambre de Métiers des Ardennes qui l emploie lorsque des formations sont nécessaires dans son secteur. Elle a ouvert, en Décembre 2014, au N 5 de l avenue Carnot, un centre de formation à l enseigne «BSA école de formation agréée esthétique». Elle a reçu pour cela l autorisation de la DIRRECTE et peut, de ce fait, travailler avec les organismes partenaires (pôle emploi, mission locale etc..). Dans ce cadre, elle prend en compte les contrats de professionnalisation, les stages de classes de Troisième, les reconversions professionnelles pour les personnes ayant déjà un poste mais souhaitant obtenir un diplôme CAP esthétique. L Ecole délivre des formations qualifiantes dans diverses spécialités (soins des ongles, visage, épilation, maquillage ) pour les professionnelles déjà en poste ou pour des élèves qui viennent d être diplômées. L école est ouverte depuis le 1 er décembre 2014 avec une session CAP esthétique démarrant le 7 septembre n BSA, 5,rueCarnot - SEDAN ou rue de l horloge Ouvert tous les jours midi et soir de 12h à 14h et de 19h à 21h30 Tél. : Le Midi-Dix Pascal Goncalves 56 Avenue Philippoteaux Ouvert du mardi au samedi tous les midis Fermé le soir Ouvert le samedi soir et occasions (fête des mères, des pères, St Valentin...) Tél. : SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 13

14 PATRIMOINE Le bastion effondré dit du Gouverneur Sedan accueille la troisième édition de la FRAPPADINGUE Entretien du Château fort le programme se poursuit Maçonnerie, menuiserie et bâtiment de liaison Chaque année, dans le cadre de la mise en valeur, de l entretien et de mise en sécurité des biens et des personnes, une enveloppe minimum de est consacrée au château fort. La priorité va d abord à la mise en sécurité puis à l entretien et à la sauvegarde du patrimoine. Pour 2015, l Architecte des Bâtiments de France a préconisé la même enveloppe, une priorité se dégageant pour la reprise d une maçonnerie sur le rempart effondré du bastion du Gouverneur, situé près du Garage Poirier, pour un montant prévisionnel de HT. L entretien des menuiseries extérieures est poursuivi avec une enveloppe de qui permettra la réfection d environ 10 ensembles. La tranche maçonnerie et travaux 2015 s élève à TTC selon le montage suivant : DRAC : , Ville de Sedan : Parallèlement, les travaux de strict entretien 2014 se poursuivent. Sont réalisés dans ce cadre la reprise du pavage menant de la cour vers la porte de Turenne, 14 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 le traitement des abords de la la Chapelle, la reprise des emmarchements du rempart est dont les escaliers ont été repris et sont de nouveau praticables, ainsi que la reprise ponctuelle des maçonneries sur le circuit de visite. Le bâtiment de liaison restauré Une deuxième tranche de rénovation est en cours. Elle concerne l enveloppe extérieure du bâtiment de liaison pour lequel un budget de hors taxe est engagé selon un montage financier DRAC : , Conseil Général : , Région : , Ville : Huit mois de travaux sont prévus pour une clôture de chantier fin Mai Il s agit ici de mettre hors d eau le comble de cet édifice dont la toiture avait été endommagée suite à la tempête de Juillet Par mesure de sécurité, il avait été alors décidé de déposer les restes de la charpente et des couvertures. Différents projets sont à l étude pour choisir le meilleur mode de mise en valeur de ce bâtiment. n Le bâtiment de liaison - toiture en rénovation Un nouveau voyage vers l enfer «J y étais et j ai terminé!» Tel sera l objectif de Frappadingues... ARDENNES X TREM SEDAN (08) - 03 / 05 / 2015 BOURG / GIRONDE (33) - 19 / 04 / 2015 LYON (69) - 24 / 05 / 2015 LE QUESNOY (59) - 14 / 06 / 2015 LAMBALLE (22) - 28 / 06 / 2015 COURCHEVEL (73) - 23 / 08 / 2015 MONTREUIL / MER (62) - 13 / 09 / 2015 MOUTIERS (INDIAN FOREST-85) - 04 / 10 / 2015 VERNEUIL / SEINE (78) - 18 / 10 / 2015 CARCASSONNE (11) - 08 / 11 / En 2013, Sedan accueillait la première édition de la Frappadingue, organisée par l association La Salicorne. Face au succès rencontré, la manifestation a été reconduite en 2014 et le sera de nouveau en Dimanche 3 Mai 2015 Frappadingue Ardennes X TREM Avec la participation du CSS (Cercle Sportif Sedanais) qui mobilise 250 bénévoles, cette course hors norme, mix entre course nature et parcours du combattant, est régie par un esprit propre à ce genre d épreuve où sport, dépassement de soi, entraide et esprit d équipe prédominent. Elle se déroule dans un site magnifique, celui du plus grand château-fort d Europe et face à un public extraordinaire (près de spectateurs en 2014). Inscriptions en ligne sur le site WEEZEVENT Pour que les jeunes ne soient pas en reste, le Conseil Général des Ardennes organise le Samedi 2 Mai 2015 de 9 h à 18 h trois courses réservées aux jeunes : - la FrappaBabies pour les 5-6 ans, - la Frappajeunes pour les 7-12 ans, - la Frappados pour les ans. Inscriptions tous les jours à la Maison Départementale des Sports à Bazeilles de 9 h à 12 h ou par courrier et renseignements sur le site La Ville de Sedan est heureuse d être à nouveau le premier partenaire pour l organisation de ces événements sportifs exceptionnels. n Réalisation : Manoël JORISSE - Photos : Flavien Duhamel

15 Bien que les travaux ne soient pas complétement achevés, cyclistes et piétons profitent déjà des premiers aménagements, ce qui montre bien l engouement du public pour le tourisme vert et les activités de plein air. LOISIRS Voie Verte vers une ouverture intégrale fin septembre Le tronçon Charleville-Mézières Mouzon est largement entamé mais l ouverture intégrale au public ne se fera qu à la fin de l été 2015 y compris pour le chantier de la traversée de Sedan, long de 2 km, qui devrait être achevé au mois d août. Cyclistes et piétons profitent déjà partiellement des sections réalisées depuis Montcy jusqu à Lumes, ou de Remilly-Aillicourt à Wadelincourt. Il faut savoir pourtant que les aménagements n étant pas terminés, la circulation n est pas officiellement ouverte au public. Au cours de l hiver le trajet Flize-Sedan a été lancé avec les premiers terrassements. Concernant Sedan, le tracé de la Voie Verte qui suit la rive gauche de la Meuse arrive de Glaire où elle emprunte la berge du canal de l Est abordant aux portes de Sedan par le quartier de la Budille puis, derrière le LEP Jean Baptiste Clément, gagne la gare pour continuer en direction de Wadelincourt. Aménagements et signalisation C est une route goudronnée de 3 mètres de large par défaut avec les aménagements de sécurité nécessaires lorsque la proximité de l eau l exige (garde-corps) ou pour empêcher la circulation des véhicules motorisés (barrières). Une bande peinte matérialisera l axe médian de la surface de roulement. A l instar de ce qui est déjà réalisé entre Charleville et Givet, une signalisation directionnelle et touristique sera mise en place sur la voie verte. Elle indiquera notamment les points d intérêt touristique et les services situés à proximité. Il n y aura pas de matérialisation au sol délimitant les espaces piétons ou cyclistes, non plus que des sanitaires ou points de restauration rapides. Le conseil général s attache à la seule réalisation de «l épine dorsale» de l axe à partir des chemins de halage. L irrigation vers l intérieur des territoires pour un développement touristique «vert» accru étant laissée à l initiative des communes, communautés de communes ou offices de tourisme. Dans ce cadre, la Ville de Sedan a anticipé en partant des travaux de l ex-ccps (communauté de communes du pays sedanais) qui a réalisé des aménagements venant se greffer autour de la Voie Verte avec l entretien de la végétation des berges, des plantations, des aménagements de protection de la nature etc A Sedan intra-muros, un maillage permettra l accès au centre ville avec des rampes de liaison Voie Verte /Ville de Sedan, au Pont Neuf, au viaduc de Torcy, au pont de la gare. Sont également prévues des liaisons avec le GR 14 et le schéma de randonnée intercommunal, la liaison château-meuse, la piste cyclable du Lac ou le quai de la Régente etc.. n SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 15

16 AGENDA Culture et animations Dimanche 29 mars - 16h Théâtre : Les deux pieds dans le bonheur Tarifs : 20 : plein tarif, 17 : tarif C.E. Ou groupe à partir de 10 personnes Renseignements et réservations service EVAC au The ZE PROD présente théâtre / comédie Dimanche 29 mars h00 - Pôle Culturel - SEDAN Une comédie de Géraldine Therre et Erwin Zirmi Mise en scène Camille Simon Avec : Bénédicte Bailby, Laure Mathurier, Erwin Zirmi et Philippe de Vallerin Samedi 11 avril Après-midi : démonstrations de jeux d époque, de stratégie,... + le soir : bal du 1 er empire Organisation et renseignements : Ass. ardennaise Napoléonnienne le 12 ème de ligne Dimanche 12 avril - 6h à 18h Foire aux puces Organisation et renseignements : Union de Quartier du Fd de Givonne au Mardi 14 avril - 18h Le Mardi on lit! Quatrième rendez-vous du club de lecture Salle de lecture de la section Adultes Entrée libre Dimanche 26 avril - 15h Thé dansant Salle Marcillet Organisation et renseignements : Skating Loisir Danse Du vendredi 8 au dimanche 17 mai Fête foraine Place d Alsace-Lorraine Renseignements service EVAC au Tarif tout public : 20 Tarif CE/groupe : 17 Renseignements et réservations : E.V.A.C. : Pôle culturel de la Ville de Sedan, place Calonne Sedan - Tél. : Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h - Paiement par chèque ou en espèces uniquement. Autres points de location : France Billet : (0,34 /min) - - Office de Tourisme du Pays Sedanais Carrefour - Fnac - Géant - Hyper U Ticketnet : (0,34 /min) - - E. Leclerc - Cora - Auchan - Cultura - Le Progrés - Virgin Megastore Vendredi 3 avril Conférence de Guillaume Cosmicki sur la musique électro En collaboration avec la Médiathèque Voyelles et l AME de Charleville-Mézières ( Mois de l électro, du 13 mars au 11 avril) Amphithéâtre Pierre Mendès-France Entrée libre sur réservation auprès de la section Image et son de la Médiathèque : Dimanche 5 avril Brocante Quai de la Régente - de 8h à 18h Organisation : Association Youpi Le Clown Ass. ardennaise Napoléonnienne le 12 ème de ligne Samedi 11 et dimanche 12 avril - 14h Festival Urban Tracks MJC Calonne (en plein air) Battles & performances Graffiti, skate, Danses Hip-Hop, Street Workout, Djing Accès gratuit - Informations au LIC / Photo : Jeremiah / Designppk'013! Mercredi 15 avril - 18h30 Babar, le petit éléphant Pôle Culturel - Spectacle musical dès 5 ans En partenariat avec la MJC Calonne et le SIVOM Vrigne-Vivier - Tarif : 2 (abonné) / 4 Renseignements au Du mardi 14 avril au samedi 16 mai Exposition Jeunesse Récup active, récup créative présentation des travaux réalisés par les enfants (ateliers et concours) autour des thèmes de la récupération et du recyclage Salle d exposition de la Médiathèque - Entrée libre Samedi 18 et dimanche 19 avril samedi de 14h à 19h - dimanche de 10h à 19h L art dans tous ses états Exposition de peinture, sculpture, etc... Grand Salon de l Hôtel de Ville Organisation : Lions Club de Sedan Samedi 9 et dimanche 10 mai Exposition peinture Salle Marcillet - Samedi de 14h à 18h et dimanche de 9h à 12h et de 14h à 18h Organisation : Huiles et Aquarelles Sedanaises Samedi 16 et dimanche 17 mai Le Festival Médiéval fête ses 20 ans Renseignements : SEM Château & Cies Château fort de Sedan à Charleville Mézières 13 mars et 10 avril Marché des producteurs de pays de 15h à 20h place Ducale 11 avril Braderie de Printemps centre ville 12 avril Départ du Circuit des Ardennes 12 avril La journée du livre place Ducale 16 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

17 Sports Nouveaux commerces Smok and co Jennifer Colson Cigarettes électroniques COMMERCE Lundi 30 mars 20h Match International Amical de l Équipe de France Espoirs de Football contre l Équipe Espoirs des Pays-Bas Stade Dugauguez - Billetterie sur billetterie.fff.fr Billets disponibles à partir de 5 Renseignements : Samedi 4 avril - 18h Championnat de France de CFA CS Sedan / Arras FA Renseignements : Samedi 4 et dimanche 5 avril Championnat de gymnastique Championnat départemental par Equipes B en gymnastique artistique féminine et coupes formation en gymnastique artistique masculine Salle Marcel Schmitt Renseignements : Sedan Gymnique au Dimanche 12 avril 3 ème étape du 41 ème circuit des Ardennes Matin : Contre la montre/équipes Étape de la Communauté d Agglomération Charleville-Mézières - Sedan Après-midi : Étape de la Communauté d Agglomération Sedan - Charleville-Mézières Organisation : Comité Cycliste du Circuit des Ardennes Dimanche 12 avril Concours d Agility des Ardennes Terrain d entraînement rue de la Garenne - Sedan Organisation : Sport Canin Sedanais Samedi 18 avril - 18h Course : la Grimpette du Château Organisation : Club Athlétique Sedanais Renseignements : Samedi 25 avril - 18h Championnat de France de CFA CS Sedan / FC Dieppe Renseignements : Dimanche 26 avril De 9h à 18h Prairie de Torcy Côté camping 1 ère Bourse du Moto Club Trajectoire Jeune Pilote Sedan Pièces et motos d occasion Du lundi 27 avril au samedi 2 mai Tennis Tournoi doubles Terrains de tennis Rue Rogissart Renseignements : Samedi 2 et dimanche 3 mai Frappababies, Frappajeunes et Frappados Organisation : Conseil Général des Ardennes Frappadingue Ardennes X TREM Organisation : Association La Salicorne 23 rue Gambetta - Ouvert le lundi de 14h à 18h et du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h Tél. : ERCIYES Primeurs Celal Sarisoy Alimentation générale - Primeur 3 place Crussy - Ouvert le lundi de 8h à 19h Du mercredi au samedi de 8h à 19h Le dimanche de 9h à 13h - Fermé le mardi Tél : Sedan Bus Frédéric Llinares 55 place de la Halle Ouvert du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h Le samedi de 8h à 12h30 Fermé le lundi - Tél. : SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 17

18 VIE ASSOCIATIVE Journée de la femme comme chaque année, Sedan Mag met une femme à l honneur Elle pourrait être une grand-mère heureuse au milieu de ses huit petits enfants. Ou encore une retraitée, soucieuse de son bien-être au gré de multiples activités. Liliane Pontoise est tout cela à la fois mais elle a choisi, en plus, avec ses amies de la VMEH (visiteurs de malades en établissement hospitalier), de consacrer du temps à l écoute de ceux qui en manquent parfois cruellement. Liliane Pontoise, V.M.E.H : un peu de chaleur au cœur de la solitude Native de Balan, ayant longtemps résidé à Glaire, travailleuse dès l âge de 15 ans, Liliane Pontoise est une jeune retraitée de 66 ans qui habite aujourd hui au Pré des Saules, quartier de Frénois. Le monde de la vieillesse, elle l a côtoyé très jeune lorsque, avec son frère, elle allait aider à la distribution des repas du soir à la maison de retraite de Glaire. Pour des raisons impératives liées au travail de son foyer, c est là qu elle avait dû placer sa propre mère qu elle venait rechercher chaque week-end pour la ramener à la maison. C est de cette époque que datent sa prise de conscience et son engagement qui parait si étrange aujourd hui dans un monde qui donne la préférence à l artifice des apparences et au culte de soi-même. Chaque mercredi de chaque semaine Liliane prend le chemin de la maison de retraite de Glaire où elle visite, à tour de rôle, 50 résidents «Dès que j entre dans le hall, ils sont là qui m attendent. Et je sais qu ils sont heureux». En tête à tête, Liliane les laisse parler de leurs souvenirs de famille, de la guerre, de la vie. Elle leur propose des livres, autant d exutoires à la monotonie d une réclusion forcée. Chaque semaine, elle consacre deux heure trente à cette écoute, auxquelles s ajoutent les deux heures du mercredi consacrées au chant choral. Mais elle ne s arrête pas là, souhaitant avant tout mettre le collectif des VMEH en exergue de cette journée de la femme. Liliane explique avec passion, comment l équipe des 13 animateurs met sur pied, organise et pourvoit au financement des quinze animations annuelles offertes aux 5 établissements du Sedanais : Glaire, Floing, la petite Venise à Sedan, Bazeilles, Donchery. Liliane Pontoise ne s attribue aucun mérite personnel. Cette approche d un monde où, malgré tous les soins et les attentions d un personnel professionnel dévoué, la solitude est pesante, est- elle de nature à entamer son propre moral? «Non, j ai voulu faire cela. Je sais que c est le souvenir de ma mère qui me motive. C est toujours avec un pincement au coeur que je quitte l établissement quand un résident, au moment de l au-revoir, me serre la main avec insistance comme s il voulait me retenir encore un peu. Mais en revenant chez moi je suis habitée d un sentiment de bonheur car je suis heureuse de faire ce que je fais» Comme les bénévoles de France de la VMEH, Liliane applique à la lettre les préceptes de son association (Loi 1901) dans le respect des opinions philosophiques ou religieuses de chacun : apporter par des visites régulières la chaleur humaine d une présence amicale ; combattre l isolement, l ennui, auprès de ceux qui sont privés de leur cadre de vie, redonner confiance et sourire à qui se sent en marge de la société. Distraire en participant à des animations. La VMEH est confrontée au manque de bénévoles (13 personnes aujourd hui au lieu de 28 précédemment). L association recherche des bénévoles qui voudraient consacrer un peu de leur temps à cette noble mission humanitaire auprès des malades (adultes et enfants) et des personnes âgées. D autant plus que des projets nouveaux sont en cours d élaboration. Pour plus de renseignements, on peut s adresser à l adresse mail suivante : n 18 / SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015

19 Libre expression Sedan 2020 Si la société est plurielle, la République est une! On ne saurait se tenir à distance de ce qui s est passé en France en janvier 2015, qui consolide ou au contraire endommage notre vivre ensemble : une lame de fond spontanée, une marée humaine réaffirmant «la faim de liberté et de dignité qui est au cœur de chaque homme et qu il veut assouvir» décrite par Albert CAMUS dans «l homme révolté. Nous étions nombreux, à Sedan, à Charleville et dans tout le département, à témoigner en silence notre détermination à défendre la liberté d expression. Mais il y a en France et dans le monde des dizaines de milliers de personnes qui ne comprennent pas l humour anti-religieux. Cela pose la question de la capacité des croyants au recul critique, et de leur tolérance envers ceux qui ne croient pas. Car une liberté limitée n est plus vraiment par définition une liberté!!! Dans une République, lorsque la foi, de l ordre de l intime, impose au collectif, alors il n y a plus de liberté d expression possible. «Je suis Charlie» est devenu l emblème de notre attachement à la libre expression contre toutes les aliénations. Après la juste émotion face à l horreur et la solidarité avec les victimes, doit venir le temps de la réflexion. Liberté, Egalité, Fraternité Laïcité, c est dès l enfance et à l école qu il faut transmettre et apprendre le refus de l intolérance, de la haine et de la violence. La ministre de l éducation nationale a donc raison lorsqu elle propose de mobiliser l école autour de l enseignement de la morale laïque. Faut-il rappeler que le vote est capital pour défendre notre démocratie? C est pourquoi nous appelons à une forte mobilisation pour le scrutin départemental des 22 et 29 mars. Nous devons porter atteinte à la montée du Front national et soutenir sans réserve nos candidats socialistes ou apparentés qui, sur le terrain, font campagne pour agir en faveur des personnes âgées, de la qualité de nos collèges, et surtout garantir l aide sociale aux sedanais en difficulté. Dans ce contexte, notre équipe municipale prend acte et regrette le fiasco humain et budgétaire du Centre social de Torcy cités. Aux côtés de la CAF et du Département, elle s engage à recréer une nouvelle équipe dans ce centre social, car la fonction sociale est essentielle dans ce quartier. Notre ville de Sedan aura donc besoin d élus sedanais pour défendre l aide sociale, nos équipements, nos collèges, pour ne plus subir la fermeture d un collège comme celui de Frénois il n y a pas si longtemps!!! Sedan en marche Déjà un an! Douze mois que la municipalité Sedanaise a été élue. Si, en une année, on ne peut pas réaliser tout son programme électoral, reprenons quelques-unes des 70 propositions des socialistes Sedanais. Où en est l aménagement de l esplanade Albeau? (15 ans d attente pour la fameuse coulée verte!). Quel est l avancement du nouveau plan de circulation en centre-ville (20 ans d attente!) et de celui de Torcy? Toujours aucune nouvelle! Où en est le programme de voirie sur les Hauteurs, Frénois et le Fond de Givonne? A-t-on de nouvelles pistes cyclables? A-t-on créé des parkings à vélo au cœur de la cité? Un manager de centre-ville pour la promotion du commerce est-il en action? Existe-t-il des panneaux interdisant l accès aux chiens sur certains sites? A-t-on rétabli une zone bleue en centre-ville? Pourquoi le début de construction du Skate Park a-t-il déjà 5 mois de retard? Un terrassement a-t-il été entrepris pour une piste de bicross? Quid de la création d un espace étudiant dans le centre ancien? Où en est la défense des centres sociaux? (La ville a laissé mourir celui de Torcy Cités!). A-t-on créé une pépinière d entreprises? Et le plus important, combien d emplois nouveaux ont-ils été créés? Je n ai repris que les propositions les plus faciles à réaliser ou à mettre en œuvre En toute humilité, avec moi, les choses promises auraient été faites! Pour tout changer, aux prochaines élections, votez pour des gens qui sont dans l action! Sedan Bleu Marine Lors du Conseil Municipal de 24 Novembre, il a été évoqué l acquisition d un document patrimonial exceptionnel de 1636; une édition très rare de l imprimeur sedanais Jean Jannon, intitulé «Les pseaumes de David» Notre groupe se félicite de l acquisition de ce merveilleux ouvrage d une valeur de 3000 Euros Montant qui correspond malheureusement au budget annuel de la Médiathèque de Sedan, qui voit donc son budget dépensé en un seul achat. Notre groupe Front National a été très étonné du faible montant de cette subvention annuelle A Sedan il vaut mieux faire du Foot que de s occuper de la culture Surtout que lors de ce même conseil nous avons eu la présentation du rapport des admissions en non-valeur, c est à dire aux dettes non recouvertes, donc en charge de la Mairie, ce qui veut dire de vos impôts Celles-ci s élèvent à Euros dont concernent la redevance d occupation du complexe Dugauguez sur 2 années à savoir 2012 et 2013 Nous déplorons ce manque de recettes imputées aux sedanais Concernant la société Scolarest (qui fournit les repas aux cantines) il s avère que la municipalité règle les factures impayées Pour les familles ne pouvant pas honorer ces factures, nous approuvons que celles-ci soient prises en charges par les services sociaux de la ville (quelques fois seul repas chaud pris par l enfant) Mais il faut savoir que les sommes non versées, ne proviennent pas toujours des familles en difficultés financières Je pense qu il serait temps de procéder aux règlements des cantines en amont, c est à dire en début de mois ou de trimestre comme le font certaines écoles De ce fait à l exception des familles ayant réellement des problèmes financiers, les autres si elles veulent que leurs enfants se restaurent à la cantine devront régler cette facture en début de mois LIBRE EXPRESSION Élisabeth HUSSON Groupe majoritaire PS, EELV, et de rassemblement Bertrand BONHOMME Retrouvez-nous sur : https://facebook.com/pagesedanenmarche Amandine BLOMME et Éric SAMYN Groupe Sedan Bleu Marine Vous pouvez toujours nous contacter au FN08 BP Sedan Cedex SEDAN mag / 118 / mars - avril 2015 / 19

20 M H AT C IN TER NA N TIO AL Mini 12 mm FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL LOGOTYPE EQUIPE DE FRANCE de R0 G50 B135 à R0 G125 B204 de R190 G150 B90 à R230 G215 B187 R230 G0 B40 R255 G255 B255 Crédits photos : AFP 21 juillet 2014 LUNDI 30 MARS 21H STADE LOUIS DUGAUGUEZ SEDAN ILL rb E I R E TT s su TSE n E o i L t a BIPLARTIR D erv s é R À E.FR F F.F

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

7ieme édition des 10km de la ville de Saint Denis Du 17 juin 2012. Règlement de la course 17 juin 2012.

7ieme édition des 10km de la ville de Saint Denis Du 17 juin 2012. Règlement de la course 17 juin 2012. 7ieme édition des 10km de la ville de Saint Denis Du 17 juin 2012. Règlement de la course 17 juin 2012. Article 1 Organisateur Association Atlét Club Loisirs (ACL) en partenariat avec la ligue Réunionnaise

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

REGLEMENT SPECIFIQUE. Édition 2015. 1 - Stationnement des véhicules à NEUILLY-SUR-MARNE :

REGLEMENT SPECIFIQUE. Édition 2015. 1 - Stationnement des véhicules à NEUILLY-SUR-MARNE : REGLEMENT SPECIFIQUE Édition 2015 1 - Stationnement des véhicules à NEUILLY-SUR-MARNE : Tous les véhicules suiveurs et accompagnateurs stationneront sur la place Stalingrad (accès par le boulevard Maurice

Plus en détail

Un grand spectacle pour lancer les commémorations

Un grand spectacle pour lancer les commémorations 24 avril 2014 Communiqué de presse Un grand spectacle pour lancer les commémorations «1914» est un spectacle de plein air, gratuit sur réservation, ouvert à 500 personnes. Il va raconter l histoire d un

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

La Libération du Nord-Pas de Calais

La Libération du Nord-Pas de Calais La Libération du Nord-Pas de Calais I Une Libération éclair : 1 er au 5 septembre 1944 A La libération de la région et de la Belgique en 5 jours, du 1 er au 5 septembre : une ruée fulgurante des Alliés,

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A.

Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. A ssociation Sportive de la Police d Angers Vendredi 28 mars 2008 10 heures 30 - Stade du Lac de Maine COURSE FSPF NON INSCRITE AU CALENDRIER F.F.A. au profit de Association de loi 1901 au profit des enfants

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak

NOTRE COMMUNE. 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie. Nom de la commune : Géderlak NOTRE COMMUNE 1. La place de la commune dans le réseau urbain de la Hongrie Nom de la commune : Géderlak Siège, adresse: 6334 Géderlak, Kossuth u. 95 Téléphone/télécopie : +36 78/417058 Emplacement : a)

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

I - QU EST-CE QU UN CASINO?

I - QU EST-CE QU UN CASINO? LES CASINOS I - QU EST-CE QU UN CASINO? Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes» : Le spectacle, La restauration Le jeu Sous une même direction L IMPLANTATION I DES CASINOS

Plus en détail

L ASSOCIATION DE PROMOTION DES ÉVÈNEMENTS SPORTIFS LILLOIS

L ASSOCIATION DE PROMOTION DES ÉVÈNEMENTS SPORTIFS LILLOIS LILLE UNIVERSITE CLUB L ASSOCIATION DE PROMOTION DES ÉVÈNEMENTS SPORTIFS LILLOIS AVEC ASPTT LILLE MÉTROPOLE LILLE UNIVERSITÉ CLUB SAMEDI SEPTEMBRE 20155 EN 2015, PARCOURS MODIFIÉ DÉPARTS : 8H30 [SEMI],

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

Semi-Marathon. 29 ème. Animations gratuites pendant la Braderie, samedi 6 et dimanche 7 septembre

Semi-Marathon. 29 ème. Animations gratuites pendant la Braderie, samedi 6 et dimanche 7 septembre l Association de PROmotion des évènements Sportifs Lillois avec ASPTT Lille Métropole Lille Université Club 6 Samedi SEPT. 2014 Semi-Marathon International de Lille MétROPOle 29 ème édition Le Semi le

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Sorties hebdomadaires : parcours de 30 à 150 kms Sorties exceptionnelles une ou deux fois dans l année Randonnée Cycloculturelle

Sorties hebdomadaires : parcours de 30 à 150 kms Sorties exceptionnelles une ou deux fois dans l année Randonnée Cycloculturelle Le Dimanche 15 Septembre 2013 Président : Jean DECOOL Téléphone : 06 08 71 41 92 Activité : marche Adhésion à l année : 20 Pour les occasionnels : 1.5 par marche 4 ème mardi départ en bus : 2 2 ème et

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Culturetravel. L histoire du Blues. Du 4 au 16 juin 2015. evenementsetvoyages

Culturetravel. L histoire du Blues. Du 4 au 16 juin 2015. evenementsetvoyages Culturetravel Du 4 au 16 juin 2015 L histoire du Blues 1 Bonjour à tous, Edito Vivez la véritable histoire du Blues américain. Le voyage se déroulera du 4 au 16 juin. Vous commencerez, par la découverte

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau.

2 Quelles vacances! Pourquoi pas! 3. A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. fiche de travail FT 3.39-3A U1P10 2 Quelles vacances! A. À deux, lisez ces textes et complétez le tableau. 1 2 Salut, Un petit mot pour te dire que tout se passe super bien On passe d excellentes vacances.

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale Luxembourg, le 8.9.214 Bilan intermédiaire du confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 213 et attractivité de la capitale A deux tiers du terme de l'année 214, le (LCTO) dresse le bilan provisoire

Plus en détail

LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES

LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES !"#$%%$ Communiqué de presse du mercredi 21 décembre 2005 LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES LA RÉGION DOIT DEMANDER UN PERMIS D URBANISME POUR LES TRAVAUX EN COURS SUR

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS

CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS CONSEIL MUNICIPAL DU 03 DÉCEMBRE 2009 LIVRE DES DÉLIBÉRATIONS L'an deux mil neuf, le trois décembre à 20 heures 30, les Membres du Conseil Municipal de la Commune de Le Vieil-Baugé, se sont réunis dans

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours»

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours» «Tubes d un jour, tubes toujours» Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi APRES-MIDI DANSANT Dimanche 20 septembre de 14h à 18h A l espace loisirs Charentonneau Participation 6 Laissez-vous emporter

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 25/01/2013 Patinoire de Caen la mer : des aménagements pour les clubs et le public Régulièrement, Caen la mer améliore la vie des clubs et l'accueil du public de la

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

PERCY, CAPITALE DE LA NORMANDIE PENDANT 3 JOURS FESTIFS TOUS ENSEMBLE, UNIS POUR FAIRE RAYONNER PERCY

PERCY, CAPITALE DE LA NORMANDIE PENDANT 3 JOURS FESTIFS TOUS ENSEMBLE, UNIS POUR FAIRE RAYONNER PERCY Sommaire PERCY, CAPITALE DE LA NORMANDIE PENDANT 3 JOURS FESTIFS ÉDITO DU MAIRE...PAGE 3 LE PROGRAMME DES 3 JOURS DE FÊTE...PAGES 4 & 5 TOUS ENSEMBLE, UNIS POUR FAIRE RAYONNER PERCY LE MOT DES PARTENAIRES...PAGE

Plus en détail

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DU CIRCUIT AUTOMOBILE DE CADOURS-LAREOLE. PRE-REGLEMENT 2014 Rétrospective Raymond Sommer Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 C.A.C.L. : ASSOCIATION LOI 1901 N 10847 BP

Plus en détail

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014)

- 1 - REGLEMENT INTERIEUR. Des centres de loisirs municipaux. (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) - 1 - REGLEMENT INTERIEUR Des centres de loisirs municipaux (Approuvé par le conseil municipal en date du 7 octobre 2014) Préambule : Dispositions Générales Les centres de loisirs municipaux sont un service

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

En ville sans ma voiture demande de dérogations. Foire aux questions

En ville sans ma voiture demande de dérogations. Foire aux questions En ville sans ma voiture demande de dérogations Foire aux questions Vous trouverez ci-joint quelques-uns des cas les plus fréquemment rencontrés dans les communes lors des précédentes éditions de la journée

Plus en détail

Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015

Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015 Règlement Ekiden de Paris, Marathon relais 2015 Article 1- Organisation La troisième édition de l Ekiden de Paris est organisée le 1 er novembre 2015 par la Fédération Française d Athlétisme (FFA) sous

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

10 ans de Spor'ama. Numéro 40 Septembre 2008 SOMMA IRE. Page 2. Pages 3 et 4. Pages 5, 6, 7 et 8. Pages 9, 10 et 11. Page 12

10 ans de Spor'ama. Numéro 40 Septembre 2008 SOMMA IRE. Page 2. Pages 3 et 4. Pages 5, 6, 7 et 8. Pages 9, 10 et 11. Page 12 Numéro 40 Septembre 2008 élue ville la plus Handisportive de France en 1999 SOMMA IRE Page 2 élue ville la plus sportive de France en 1996 40 ans de l'oms 10 ans de Spor'ama Pages 3 et 4 Pages 5, 6, 7

Plus en détail

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 :

Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Procès-Verbal Réunion du Bureau de l Association LEX SPORTIVA le 21 Octobre 2014 : Membres Présents : Messieurs BARDAUD Thierry, GEORGES Olivier et PILLON Régis. Membre Absent et Excusé : Madame BARDAUD

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

Livret «Spécial jeunes»

Livret «Spécial jeunes» Jeunes travailleurs & Apprentis avantages Livret Action sociale «Spécial jeunes» Découvrez les prestations réservées aux jeunes et aux apprentis SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE

Plus en détail

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE

MONTGERON TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE MONTGERON FISCALITÉ, ENDETTEMENT, FONCTIONNEMENT, INVESTISSEMENT, ÉQUIPEMENTS PUBLICS, ÉPARGNE, CRÉDIT, SERVICES PUBLICS CHIFFRES

Plus en détail

Faciliter la vie quotidienne

Faciliter la vie quotidienne Le guide desseniors Faciliter la vie quotidienne Pour se restaurer Le restaurant Cazalis propose un repas complet fait maison, comprenant entrée, plat, dessert et café servi à table par le personnel de

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN

AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN AUTOMOBILE CLUB LIMOUSIN 8, rue Pierre de Fermat 87280 Limoges Contact : 05 55 04 19 69 et 06 74 70 52 74 contact@auto-club-limousin.fr CIRCUIT «ESTER» ET «TRAVERSEE DE LIMOGES» ESTER TECHNOPOLE Le samedi

Plus en détail

Rejoignez-nous, trouvez la bonne formule, abonnez-vous! dès le jeudi 3 juin

Rejoignez-nous, trouvez la bonne formule, abonnez-vous! dès le jeudi 3 juin Rejoignez-nous, trouvez la bonne formule, abonnez-vous! dès le jeudi 3 juin PAGES PRATIQUES BULLETINS D INSCRIPTION DES THÉÂTRES DU GYMNASE ET DU JEU DE PAUME Abonnement Acte individuel/groupe/jeune (3

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

«Féérie de Noël à Prague»

«Féérie de Noël à Prague» «Féérie de Noël à Prague» du 11 au 14 décembre 2015 Si vous demandez à un Pragois de raconter sa ville, il répondra immanquablement : "Il était une fois..." Il était une fois, donc, une princesse pleine

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal X k v.ville-chamblyfr RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015 Ordre du jour : Installation d un nouveau conseiller municipal + Compte rendu des décisions prises

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

«MARCHE DE COMMUNICATION DU SALON ACTIV AGE» CAHIER DES CHARGES

«MARCHE DE COMMUNICATION DU SALON ACTIV AGE» CAHIER DES CHARGES Marché de service passé selon la procédure adaptée (Article 28 du code des marchés publics) avec faculté de négociations «MARCHE DE COMMUNICATION DU SALON ACTIV AGE» CAHIER DES CHARGES DÉNOMINATION DU

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Restauration et réception Hôtellerie Hébergement de groupe Séminaires et Formation Activités pédagogiques et loisirs Séjours de vacances adaptées La boutique Présentation générale Bol Vert - Rue Clavon-Collignon

Plus en détail

PLANNING DES ACTIVITÉS

PLANNING DES ACTIVITÉS 9 Bulletin N 31 Aout 2015 BRISON SAINT INNOCENT www.alunisson.net Adresse postale Place de l'église Président Michel WARGNER 8, Chemin de Côtefort 73100 BRISON SAINT-INNOCENT 73100 BRISON SAINT-INNOCENT

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail