rdi PA ; WI)/ 29 DIPR FAO/DAKMD LIAISON DU DIPA (-1( )M0'1 E - IIENDU 1)E LA QUATHIDIE IIEUNION LES OFFICIEBS F6vrier 1990

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rdi PA ; WI)/ 29 DIPR FAO/DAKMD LIAISON DU DIPA (-1( )M0'1 E - IIENDU 1)E LA QUATHIDIE IIEUNION LES OFFICIEBS F6vrier 1990"

Transcription

1 rdi PA ; WI)/ 29 F6vrier 1990 SNAINI0 (-1( )M0'1 E - IIENDU 1)E LA QUATHIDIE IIEUNION LES OFFICIEBS DE LIAISON DU DIPA DAKAR SENEGAL NOVEMBRE 1989 DIPR FAO/DAKMD K ( ,7a

2

3 DIPA/WP/29 Février 1990 COMPTE-RENDU DE fia QUATRIEME REUNION DES OFFICIERS DE LIAISON DU DIPA Dakar - Senégal Novembre 1989 Programme de Développement Intégré des P6ches Artisanaleri en Afrique de l'ouest DIPA Programme for Integrated Development of Artin.anal Fisheries in West Africa - IDAF GCP/RAF/192/DEN GCP/RAF/197/NOR GCP/RAF/198/DEN

4 En coopération avec le Danemark et la Norvége et en collaboration avec la République Populaire du Benin, le Département des Péches de la FAO réalise depuis Juin 1983 un programme de développement s'adressant aux communautés de péches artisanales en Afrique de l'ouest. Ce programme est basé sur une approche intégrée qui tient compte A la fois des aspects techniques du développement et des besoins socio-économiques des communautés de pécheurs. Ce rapport est un document de travail et les conclusions et recommendations données dans ce rapport et. dans les autres rapports du DIPA (Développement intégré des Péches Artisanales) sont jugées appropriées au moment de la préparation, Les documents de travail n'ont pas été nécessairement approuvés pour publication par le (s) Couvernment (s) concerné (5) ni par la FAO. Le rapport peut étre modifié au fur et A mesure que nos connaissances s'élargissent. Les désignations employées et la présentation des éléments dans cette publication n'impliquent pas l'expression de quelque opinion que ce soit de la part de la FAO en ce qui concerne le statut légal de tous pays, territoire, ville ou zone ou en ce qui concerne la délimitation de frontières ou limites. Téléx : 5291 Projet DIPA FAO BoTte Postale 1369 Cotonou, R.P. du Benin FOODAGRI Tél, / Le première réunion des officiers de liaison DIPA a eu lieu A Cotonou du 11 au 15 mai 1985, La deuxieme a eu lieu A Freetown du 11 au 14 Novembre 1986 et la troisième réunion a eu lieu A Cotonou du 2 au 4 Décembre 1987,

5 Ta412._ges_Mati4res Page OUVERTURE RAPPORT DE LA TROTSIEME REUNION RAPPORT SUR L'EVOLUTION DES ACTIVITES DU PROjET D1PA 2 RAPPORT SUR LE DEVELOPPEMENT ARTISANAL 3 CONCLUSIONS ET RECOMMENDATTONS 9 ANNEXES 11 Liste des participants 11 Ordre du Jour 14 Rapport sur l'évolution du programme de développement intégré des p6ches artisanales en Afrique de l'ouest 15 r6alisations et Projet Mod6le Benin : per.spectives d'avenix 24 Visite sur le;-7, plagos de poche 39 G. Projet de développement de la né..che artlsanale sur la lagune Aby C6te d'jvoire 40 Projet de développment de la p6che artisanale dans la cuvette congolaise 55 DéveIoppement InU2gr6 d6, la pe.che artisanale A Yeji, Ghana 62 Les projets de dt- veloppement :11.16grEP en Gambie 70,- projet Kaback, (Win6e 80 Le Projet Pilote Tombo, Sier4a 1,6one 87 Le Projet Shenge, Sierre Leone 96 Note de syntr&se sur l'eg6cution du projet de développement de la p(?),ch artisanale de la petite c8te Sénégal Breve resumo sobre o desenvolvimento de pesca artesanal em S. Tome e Principe 118

6

7 OUVERTURE La yéunion fut convoguée A l'p8tel Indépondance, Dakar pour 9h.30 le mardi 21 Novembre. Laséance d'ouverture était place sous la direction de M. G. Mensah, Dh7ecteur des PAches au Minist[1,re du Développement Rural et de l'action Coopérative de la République Popolaire du Bénin *t Président de la troisième réunion des officiers de liaison. Après oue ce dornier ait donné quelques explications ao sulat du poste qu'il occupe, MM. H. Diop, Directeur de l'océanographie et de la Péche Mar itime du Sénégal, Jean Paul Sarr, Directeur National des P&'ches et Aquaculture de la Guinée et Monsieur M. Arman, Directeur Adjoint des Paches du Ghana ont été rospectivement proposés aux postes de Président, de Vice Président et de Rapporteur, roes participants A la réunion (voir annexe 1) ont approové ces propositions et ont procédé 6 I'adoption do l'ordre du jour (anexo 2) Le nouveau président a souhalté Ja bienvenue aux participants et a rappelé l'importance di programme pour la région. Ensui te, le Coordonnatour do Programme poor PIPA a fait une br6ve allocution de nature essentiellement administrative. Cette allocation a été suivie. par la pré5en1:ation du rapport de la troisième réunion des officiers de alaison et d'un rapport War. l'état d'avancement du projet DIPA. La réunion a été officiellement déclarée ouverte 4:',1 15h.30 par M. Mbaye Diouf, Ministro des Ressoorces Animales au Minist6re du Développement Rural du Sénégal, en présence de M. M.T. Mukendi, Représentant de la FAO au Sén6gal. RAPPORT.DE DA.TROISIEME.R.suNIoN DES OFFICEERS DE LT,AISON M. A.C.V, Forde, Sierra L6one, rapporteur de la troisième réunion des officers de liaison a présenté un compte rendu sommaiy.e de la réunlon tenue du 2 au 4 Décombre 1987 au Bénin. Les participants a cette réunion étaient M. Afian Bokouay Joseph et M. Carel Zwollo du Cameroun, M. Nfamara Oampha et M. Ousman Drammen de la Gamble, M. E.G. Sagay du Nigéria, M. Boubéri de la Ciite d'ivoire, M- Gambe Sampoguill du Togo, M. Arman du Ghana, MM. Mensah Idriz et Affoyon et Mi' Pfeiffer du Bénin, K. Dembos Sousa de l'angola, J1. Ntogno-Ey du Gabon, MM. Fordo et Fergusson de la Sierra Léone, M. Chnun du Sénégal, M. Bitoomba du Congo et MM, Everett, Shoves, Johnson et Haakonsen do FAO-DTPA, Cotonou. MM. Bacle et Cecil étaiont dos observateurs de l'acdi-( anada, En résumé, il avait été recommand6 a) que le DIPA fasse un effort pour mieux se faire connaztre & travers la réglon ;

8 que 116change de personnes, de documents et de rapports &ìnterisìfìent de mome que la publication d'articles dans le bul etin du DIPA ; que le DIPA soit davantage impliqué dans l'amélioration des statistiques artisanales et que d'autres travaux soient effectués au sujet de la disponibilité du crédit et de la formation du capital au niveau des petits T.6cheurs. 3. RAPPORT SUR L'ETAT D'AVANCEMENT DU PROJET PIPA En introduisant la communication intitulée "Rapport sur l'état d'avancoment du Programme de Développement Intégré des P?,ches Artisanales en Afrique de l'ouest" le Coordonnateur du programme a reitéré l'objectif principal du projet qui consiste A alder les pays A développer leurs Oches artisanales afin den tirer le maximum de profits aussi bien sur le plan économique que 'sur le plan social. Les objectifs secondai res sont: (i) accroitre Pefficacité des projets de développement de la Oche artisanale; (i i) vulgariser l'approche intégrée au développement de la Oche artisanale tout en mettant l'accent sur la participation communautaire miaus la planification des projets locaux; (iii) mettre n exécuton un pro jet de développement modèle - actuellement le projet GCP/RAF/198/DEN au Bénin -; (iv) créer un système de développement de la Oche ou des unités de vulgarisation dans differents PaYEi et (v), renforcer la compétance technique A travers des échanges d'experts entre les pays africains. Dans le cadre du volet régional (GCP/RAF/192/DEN) le Coordonnateur est assisté d'un. technicien des engins de Oche, d'un expert en matière de d6veloppement communautaire, du socioanthropologue et conseiller principal dans le domaine des institutions et de la planiiication de projets (les deux derniers sont financés par 'GCP/RAF/197/NOR). Le socio-anthropologue est également assisté par un cadre professionnel associé. Le personnel uu projet modle (GCP/RAF/198/DEN) comprend le conseiller technique principal et un cadre professionnel asocié, technicien des engins de Oche. Les projets associ6s an PIPA comprennent le projet mod6le du Bénin, le p. CL de la Lagune Aby en C8te d'ivoire, le projet Shengé en Sierra. L6one, le projet Kaback en Guin6e et le projet Yeji au Ghana. Dans les cing projets, on note un engagement pécial au d6veloppement intégr6 de la pêche artisanale au niveau des villages et de la communauté.

9 3 Depots la troisième r6unton des officiers d- liaison du DIPA, un progrès remarquable a 0:26- enregiatré dans le lancement des projets de Kahack et de Yeji. De plus des lieas plus étroits.ont été ti5s6a avec un Trand nombre de proiets de petites p&cheries travers la région. Des tapports sur un bon nombre de ces projets ainsi que sur le projet modèle du DénIn figurent en annexe, DIPA a o4ganisé plusieurs visites d'6change l'intention du personnel technique au sein de la region dans le but de s'enrichi.y: des expriences de développement spécifiques et les initiatives particolires se rapportant aux petites pacheries. Cet &change de personnes e,:té suivi par la pr6paration, la distribution et l'gichange de docomentsw de rapport$ etc en plus du bulletin. Dos reunions techniques sur différents thèmes avaient éto, 6galement organi.56es De profonds d6bats ont suivi Ia présentat5on du rapport sur l'état d'avancement do pro jet PIPA, Or inqui6tudes ont 6t6 exprimées quant A la viabilité des interventions de l'2tat dans ce domaine en 6gard A in précartt6 qui caract6rise différentes 6conomies et les revenus publics. Un participant a voulu connaitre les raisons qui ont motivé le choix des lieux et des pays pour l'ex&cution du projet PIPA et pourquoi certains pays n'ont pas requ la mame attention que d'autres. D'une mani0.=re générale, la ralson éta5t que DIPA ne pouvait pas opérer de man-e aussi intensive qu'il le désirerait dans Lou' les pays de la r6gion. Une question avait 6té pos&e concernant le controle et l'evaluation. A ce su5et, il a 6té observé qu'on esaaie dans tootes les mesures du possible d'améliorer cet important secteur d'activité. Le bulletin a 6té apprécié et on esp&re que ies lecteura de la r6gion enverront plus d'articles dans les mois A venir, II a 6t6 annoncé qu'une miss ion se rendrait au biberia dans les meilleurs délais pour mener des discussions sur l'assistance A la poche artisanale et que la aituation dea p6cheurs ngalais rapatriés de la Mauritanje resterait è. l'ordro du jour. 4. RAPPOPTS SUR E.E.DEyEL.OPPE.MERT..ARTI$A.WA.1, P rp.j,rt.1.aque y Cét e. d ' YA.ir.ki.1 L'btat d'avancement du preiet a été pr6senté,'de m&me que les d6veloppements majeurs qui ont ét6 notés, tels que l'impact de l'interdiction de la pache pour certains t'pes d'engins. Cette mesure a permis aux stocks de poissons de se reconstituer et l'accent est actuellement mis 151:11: Ja bonne gestion de$ pd.cherie$. Le déblecage JL dis'est heorte des difficoltés. D'ailleurs ij y a lieu de souligner que ce volet a été sous-utilis6. L'usine de fabrication de glace a 6t& install6e et est entr6e en pha,se de production. Mais on a enregistré une certaine têticence de la part des commergants

10 4 locaux face A is glace étant donne que le poisson congele se vendait généralement moins cher que le poisson frais. Cecil était probablement da au fait que le consommateur pense désormais que la congelation ou Is surgelation réduit Is qualité du produit. Toutefois le projet a amene les eommer5ants A Abidjan pour leur faire constater que les grands centres s'approvisionnent réguliérement en poiasons congeles. Pour ce faire, le produit congele peut etre vendu A un coat éleve, La description et l'introduction des acadjas ont donne lieu A des débats. Cette pratique a 4té progressivement introduite sur la lagune Aby sous forme de bambous et les premiers résultats ont été très satisfaisants> Nhanmoins, on a realise que les acadjas ne doivent pas Elitre implantés de maniere anarchique. Les avantages ainsi que les probl?-_mes rencontrés avec les aeadjas sur les lagunes du Benin ont été mis en exergue. Lq. Prolet_Noclèle_du_BATIDI Le directeur national du pro:jet a décrit les taches récemment executées. Le volet relatif la formation des Oeheurs vise A tamiliariser les Ocheurs avec les techniques de Oche et avec l'utilisation des échosondeurs et des compas dans le but d'accrottre la production pendant les périodes oa les activités de Oche enregistrent une baisse et d'augmenter les revenus des pacheurs. Les domaioes de formation sont nombreux et comprennent le matelotage, la navigation, la mécanique et les techniques de Oche. Cinguante-et-un Ocheurs ont été formes aux techniques de Oche et en navigation. Les résultats de la formation ont été remarquables en ce qui concerne la p&che A la Iigne et la Oche démersale pour lesquelles neuf groupes de pocheurs, soit un total de soixante personnes formées utilisent maintenant des échosondeurs. Dans le cadre de is promotion d'activités alternatives A caractere économique, surtout au niveau des femmes, le projet aide ces dernieres A pratiguer le maraichage et l'élevage du pore. Mais ces activités ont éte couronnées de peu de sucees du fait de diffleultés dues par exemple A. la maladie et l'absence de débouchés pour une partie des p,r,oduits. Des difficultés ont été egalement rencontrées en ce qui concerne le remboursement du credit alloué au maratchage Ving-huit puits ont été creuses mais tres rapidement un certain nombre d'entre eux ont été tres poliués. Deux pistes ont été construites permettant ainsi l'acces à plusieurs villages. Le projet modele a. également aide LI améliorer le transport sur les lamines.

11 Des comités de développement villageois ont 61:6 mis sur pied afin de lier les villages au projet et d'aider leurs populations 6, identifier leurs propres besoins de d6voloppement et y apporter les solutions nécessaires. Le financement direct de DANIDA arrive A terme mais on esp4re que le programme régioni DIPA pourra 6ventuellement apporter son concours i da p-rmettre la poursuite de quelques activités, Le...P t Qkt; e (4,1 i,1,_13 Ensuite le projet de d6veloppement de. la Oche sur la Petite C3te du S6n6gal (Dakar A. joal) a ét décrit et discut6. Le projet comprend (i) la c!.7.6ation de centres de p6che àjoal, Mbour (Moaning), et Rufis(ue; (ii) l'ouvertnre d'une ligne de cr6dit pour les Ocheurs et les professionnels en vue de l'acquisition d'engins et de matériel et (Aii) l'étude at des essai.s avec les pirogues amélio1:6es, L'objectif est d'introduire des sennes u.intes des moteurs et des pirogues e: 15 de permettre une capture supplémentaire de plus de 24,000 tonnes de poissons.ii avait 6t6 également pr6ve, que des camions i.sothermes seraient 6galement acquis avec le cr6dit tournit par le projet. Le Prat accordé par la Banque Afticaine de Développement s'élevait A environ 7 millions de dollars US, A cela i ï aut ajouter la contribution. de l'etat 66négalais. La ligae de crédit 6té ouvrte trvers la Cisse Natinale de CY:édit Agricole (CNCA1, Les activit6s sur le terrain Wont d&marre etiectivement gu'au milieu de l'année 1988 bien que le pro jet ait 6té signé par toutes lea partie5 concetnéea en Avril On apprend en Octubre 1989 que des pr6ts auraient 6té accozdés aux Groupements d'int6rot Economigue (GIB) qui 6taient en grande partie des groupements de pécheurs. Le montant total des pr8ts accord6s s'levait million* de francs CPA. Les questions et les débats étaient surtout ax6s sur l'utilisation du cr6dit il an d6coule que les pr&ts doivent C,te garantis et que l'emprunteur doit souscrire A une assurance vie Les participants ont 1, galement uqê de la n6cessit6 d'associer ces pratiques modernes avec les systèmes traditionnels de crédit. lotethmhosiealorre Le projet de pche pilote de Tombo eat l'un des plus vieux centres communautaires de oche créé en 1980 en PJerra L6one grace au financement de la R6publique F4d6rala d'allemagne Le prolet entame sa cinquième phase qua va de Septembre 1989 A. Aoat 1953, Les tr.4.7?is pl*il.cip.au vo1t5 du projet contiennent r6spectivoment des 616ments techniques ayant trait A. l'araénagement de.;_ embarcati.ons, aux moteurs et le LE maintenance,

12 des éléments commez-ciau concernant I'Quvertu17,e d'une boutique de vente au détail d'engins, de motetu : t de pi6ces de. rechange et des 616ments de d6veloppemont socio-communautaire dont l'améljoration des In:Prastructurc:,s rurale,s tulles que l'adductton d'eau et le5 installations sanitairjes, la promotion des groupements d'auto assistance et l'administation du viflage. Un programme de pr6ts avait &té 1anc6 en vue d'aider les pécheurs à ac(p6y:1t des moteurs, des bateaux et des engins, mais cette op6ration a connu un succ6s mitiq6, Le projet a pri5 une pakt active Jr -4:duc7tion de la défotestation the 6, Putilisation du bois pour le fumage> Un conseit de développement villageois a ét6 cr6e now condllike les pr.-ogrammes admnistatifs et diriger les :wtioas de d6veloppement do: village. Ces activités ont 0.ité financ6cs par une partie der 1.7-4n6f1(7:es. produits par- les boutiques de vente au d6tail et les revenus supplémentaires Onér615 par le march6 et droits de quai. Des d6bats se aunt aussi déroulés autor de la c117ation d'un cent3;:e d'innovation qui s'occupera des diff6to.ntes enttepriseri établies et qui servira la communauté de v)cheurs dt r» t aautre.s villages de pécheurs. On a observé qua la populaton de Tombo a plus que triplé depuis 1980 se traduisant par une forte pression sur les se.rvices communautaires. Les dascus5ions qui opt suivl cette communication ont fait t-ssortiy: que l'un des problmes li65 è. ce genre de proiet est que son succ6s, avec l'entr6e consaquente de fonds suppl6mentaire 50US di lentes Eormes, constitue un fort p6le d'attraction pour les personnes vivant à Vextérieur du village; ceci entra!ine éventuellement l'augmentation de la population et en con56queuce la réduct5on des chances d'une amlioration g6nél7ale du niveau de vie, Un important point a 6t6 6galement Eiouievd au sujet de la 16gitimité d'une organisation tetle que le conseil de développement villageols dont le5 objectives de fonctionnement dolvent &tre harmoniser avec ceux du consei1 regional cr:66 conformément & la polit5que nationle, afan d'évjter des conflits d'int6rdt. Ce projet FAO/PNUD identifi6 et élaboré par DIPA a été lancé ea 1988 L'objectif est d'aie!qr 500 pgcneurs at leurs famme's vivant sur l'ile de Kabac.:k é augmentek la productivit6 et accrotate les avantages inh6ents aux activité5 gui ;:5.e rapportent & la Oche artisanale, Ti vire aura i A appuyel: d'autes activités génératr ices de revenuo et A. ai(1.1.: les femmes en particuller, Etant donné qn ils'ar4it d'un projet pilote, les activit65 comprennent Passistance aux unit6s de dbveloppement de la peche qu poul.,:r4ientvoiz.. le -jour dans d'aut-4':es partis on pays>

13 Le Fonds Européen de Développement et le Canada ont 1 acquisìt,on d'engin$ at de matériel de Oche par le pecie::. qui a mis en place la stkucture nécessaire A la distibution d'équipements A crédit. DIPA a fourni les conseils spécifiques pouvant permettre d'obtenir les donn6es et in.d.)rmations 5ocioéconomiques de base dans le but d'améliorer la technologic den engins et les techniques de transf:ormation Un E assuré la répara ion des moteurs hors-bord. L'une des difficuités rencontrées est La non conveibillté en devise des revenus découlant de la vente s'agit IA d'un obstacle A la poursuite des 2,mpotationa.. On a éga/ement observé que certains dos eguipementa no r4onient 'pas aux besoins de Oche a été difficile de Eecruto,71. sur place le perssonnel possédant la domp6tence, connl!. wc:e et l'expérience requises. Le proiet couvrait les communaut6s de C- 1 v,-11v et de Khunimodia, r,es besoins de seat légèrement différents les uns des eutsc en te pl:ojet Liendre compte de cet aspect au cours de sa période d'expansion, D'autres commandes d'engins et de pi6ces de rechange seront lancées.. Un soutien 5p6cial sera accord6 l'identification, la planification et l'exécution des micro-projets Anitiés par lea communaut:és en coi.iabeation.avec I uni té de dveloppement paches. Le Proiet Yeij, Ghana Yeji est situé sur la ri va occidentale du tac Volta. 'N été pendant longtemps un important lieu de dabantjammt et de commercialisation de poissons séch6. Ap.r&5 le Hk5a Torkor créé en 1975 au sud-est du lac, le Couverneent a voc,1 créer d'autres centres de commercialisation du poisson et da soutien aux Ocheurs, Yeji devait devenir le prochain centre de Oche communautaire. DIPA a formulé le projet et prépaxré le document a ìnni ç. le budget A la demande du PNUD A Accra. Mais 'le budget fut, avant mfte son approbation et di serait peut-[are couvrir tous les coefts des travauy de construction gui jugés nécessaires. Les discussions se pour.suivent (,)ur Qu'une solution soit trouvéea cette difficulté du raoment, suite A cette communication, les d6b6ts se sont tour du t6le cl 'un centre communautaiye de pche et de ceic un té de d6veloppement def, p&cheyi 11 a 6té nota qu'il d'un concept général et souple et que toute tentati untotlser les opérations F,ur des règlres fixes no se?,-.a.5t ge6re donné que les conditions varient énormément d' un par:: et A l'intérieur d'un m6me pays,

14 g Projet Shen,_13.ie'rra,b,Oomi,. Le pro:jet Shenqe iut l'objei., d'une description d'étailiée lors de réunions préckaentes d'officiers de. liaison. Après la phase préparataire et la retormulatioh, le projet a maintenant atteint un rythme d'ex4cuti.on satisfaisant. Les actions comprennent la mjse : poht d'une tochnologie appropri6e pour les emharcations les enqiw.7, et la tranearmation du poisson, des activités frbminiues, dol5 Inative lucratives & caract4re On6ral A t?c5 la comunaut, un magain de vente au détail et l'appui aux mouvement f:.)-cp6ratiks, kin projet du Fonds d'equipement des Nations Unjes venalt d'entrer dans sa phase d'exécutaon et pout qu'il obtienne des r6sultats postifs il doit h6h6ficier du concours masif de pluaieurs institutions. Les actions entreptendre comprendront surtout l'amtniaratan de la 7':,' vote routi6re (jusqu'a Moyamba) des travaux d'adductioin d'eau, la cr6ation d'un centye de santé et d'enseignement, l'approvisionnement en eau potable & travers le;',.; forages, t:!tc, be F,ession a 6galement attirei l'attention sur l'importance que rev&tent les en n cjr ove n et sur in n6cessit d de leur utilisation optimale. Par ailleurs, lo5 participants ant. exprime leur vive préaccupation iface,:.. in manir.dont les chalutiers IndustKiels abordent les c6ts poca: pertuber la Oche artisanale et 4ventuellement suexplaiter les ressources. P r 0./ et4l!-1.f.,...j10 vft_igpita,,',21-11:...j-ki4teipl.0 4.:-. J2gtc,,J..f- _,' A x:. tip'ilal.e.p..q.1.1. graft0..ie, A l'instar de la sierra Léone, la Gamble ex6cute un Drojet artisanal intégré dopuis 19'f30. Le grand centre communautail:e de p&che de Gunjuz a vu le Jour dans le cadre du pro-jet "DéveloppemPnt Artisanal sur ja Obte Atiantiqueb financé par le Fonds Europ6en do D6voloppewtent E,e projet a connu une extension et un autre centre cl ve 6tre canstruit,;. Panji. Par aialeurs, j1 6tait. question d'am6uoter l'infastructure de commercialisation et d'in(.roduire des engins et embarcati6ns plus madetne, ff.n plus, un petjt emarcad6re devait 'i re cnstruit. i4es Valontaires du Royaume Uni appottaient Ieur (.:!ancour auir. actions do C6vloppement communaataire et dans les activit6s g6n6rattices Pe noventas, Le projet avait envisag6 de planter das cy.bres pout. 'le -kdo.,-..; aq chauff:age, Une usine de Yo II d'une capacité joutnolite cc tonnes devait,f4tte construite A Tanii.. Tie prajpt pr6voyait aufis:1 l'installation de pompes actionnées par un moulin A vent en vue de la fourcniture de Pena pour lirusage dolrestque et au-ire. Il cumprenait par ailleurs urt plan de prets rotati.f...s,.

15 Le projet de Kemoto et Tankular avait 6te finance pa* I'ltalie le long de l'estuaare. Les deux villages se situaient A 200 km de Banjul par la route. Les op6rations nalieutiques s'y. déroulaient 6 un niveau prima re et seule une'pirogne motorisée reliait les deux villages. L'objectif du projet était de satisfeire les besoins lc,3.; plu3 élémentaires des populations des deux villages en les approvisionnant en eau potable et en denrees alimentaires, En outie, i2 vise A transformer lee Ocheries locales pour qu'eljes puissent quitter leuì état actuel de subsistence et :devenir des entreprisen v&ritablement économiques caoables de creer des emplois et d'acroitre le revenu par téte d'habitant des Eicheurs. Cheque village fut dote d'un centre communautaire de Oche (sans usine de fabrique doglace) et cl' un puits qui Lournira de I'eau pour un usage domestique et pour las. Orations relatives A la Oche. Deux véhlcules trjo.oriflques ont été &galement tournis per le projet pour les activités de commercialisation. Un moteur hors-bord diesel Ruggerinl tut introduit, mais malheureusement il ne correspondait pas aux besoins. 5- gonc4usipa...et_reqqnnmpatipik Les participants A cette rénnion des officiers de liaison de DIPA étaient plus nomb.reux qu'aux 'reunions précédentes,t ceci tradait en partie l'intensification des activités de PIPA et l'extension de on influence dans in region. Plusieurs projets sont devenus integres et c'est l'aide extérieure qui finance de tels projets dans presque tons les pays. Les participants ant passé en revue le travail accompli par le projet régional PIPA et se sont réjoais du progres r6alisé. La session a approuve les différentes pricrités que PIPA accorde aux divers asoects socio-techniques des petites p8cheries. Les participante ont cut lent satisfaction aux institutions de financement, A DAU1DA et A. la Norvge : DANIDA a 6te chaleureusement felicité pour avoir permis au projet de lancer une deuxième phase (,2 t lee Qa.rticipants ont unanjmement demandé A la Norvége de soutenir d'entres activit6s en.1.90 et au-dela. Les participants ont adressé leurs romerciements au Gouvernement béninois pour avoir accept6 dtabritet 3, sige du projet, Le Coordonnat'aur ::1 demandé & ja :::esfjon d'enaminer lc. P055 lb). de mettre sur pied un comité de direction ou un comite de contl6-le meis aucun participant..13'a exprim6 le désir de modifier le sch6ma actuel qui consiste A r(wiser et A determiner les priorités du futuy.- projia DTPA A -174avez s les réunions des oilficieks de liaison de DIP1, TLIutefois il 6tait convent/ qu'un représentant de chaque institution qui tinance PIPA serait invite a la prochaine r6union des ofeiciers de liaison (probablement A Cotonou).

16 1.0 Les participants sont tous convenus que PIPA pourrait utilement rechercher des sources de financoment et besoins de credit en vue d'aller en aide au sous-secteur. La question pourrait-tre examinee de mani6re Ous approtondie par une reunion technique separée ou pendant une journée qui sera choisie en merge de la prochaine reunion' des officiers de liaison. Certains participants et observateurs ont estimé que plus d'attention devait etre accordée a la conservation des ressources et 6. la protection de la zone réservée aux pècheurs artisanaux Près.de la ciite. était necessaire d'attenuer les conflits entre les Ocheurs industriels et leurs homologues artisanaux. La majorité des participants s'est fél.icitée du concours de DIPA dans la diffusion d'informations A travers les rapports, des documents et le bulletin et de l'appui qu'il apporte gr&ce sa participation aux reunions techniques. Le consensus s'était dégage que la connaissance et les experts doivent tare recherchés localement chaque fois que c'est possible. Un participant a exprime le point de vue qu'll serait avantageux d'élaborer un plan de travail annuel pour les t&ches A executer par PIPA afin d'accroltre son efficacité et la co-operation avec les pays concernes. Par ailleurs plusieurs participants ont mis l'accent sur le fait que le développement des Oches artisanales est un processus A long terme dont le progrès doit 8tre régulièrement analyse et évalue (pour permettie de prendre des decisions chaque fois que c'est nécessaire en tenant compte des nouveaux développements). Le president a conclu in reunion en attirant l'attention sur la nécessité de soutenir le developpement artisanal sur plusieurs années et a souligné que le nous-secteur joue un r5le important en fournissant de la proteine A la population et dans certains cas, du poisson de premiere gualité pour l'exportation. 12 a remercié PIPA pour avoir choisi le Senegal pour la tenue de cette reunion des officiers de liaison.

17 1.1 Annexe 1 :e_des.particjoapt Mt. Abdoul H. Diop Directeur de..»océanographie et des Pêches ritimes Kr.jean Paul Sarr Directeur National des P'éches et de l'aquaculture Mr. Marquaye Ar.mah Deputy Director MK. Gilbert Mensah Directeur des POches Mr. hlexander C.V. Forde Co-Project Manager Fisheries Pilot Project, Tomb Mr. Mamadou Doumbia Sous-Directeur des P&ches Mt. Doumini Bouberi Chef du Projet P6che Aby Mt. Luc Affoyon Directeur Projet Modèle B6nin Mr. Yves Pinard PROPECHE, RCN. Volet Technique - ATEPAS Mr. Pierra Emond. PROPECHE, ACDT Volet er6dit SERVIPECHE Ks. Armanda Rodrigues Coordenadora S. FormaOlo IDEPE Mr. Djibril Balde Directeur des P6chos 1, rue JQ:CiS B.P. 2a9 Dakar/S6négal B.P.296 Conakry/Guinée FUshery Department P.O. Box 630 Accra/Ghana B.P. 363 Cotonou/R.P. Bénin P.O. Box 728 Freetown/Sierra Leone B.P. V.19 Abidjan/COte d'ivoire B.P. 34 AdtaWC8te d'ivoire B.P Cotonou/B6nin B.P. 3 Dakar/Semégal B.P Dakar Etoile Dakar/S6négal C.P. 30 Praia Cabo Verde B.P. 102 Bisso Republica da Guin6 Bissiko

18 12 Mr. Lawrence I. Braimah Project co-manager IADF Yeji Mr. Tom D.K. Co-Project Manager Mr. Ousman KL. Drammen Deputy Director Mr. Chérif Younous Ndiaye Directeur du Projet de Développement de la Pé'che Artisanale de la Petite C6te (PAPEC) Mr. Marc Taconet Biostatisticien Projet COPACE/CECAF Mr. Aboubacar Oularé Coordinateur de l'udp Projet de Développement intégré de la Pèche Artisanale de Kaback Guinée Kr. Frangois No&a Conseiller Technique Principal du Projet de Développement Intégré de la Péche Artisanale de Kaback - Cuinée Mr. Manuel Tavares Fernandes Project Pesca Artesanal S. Tome and Principe MY. José Eva Aurelio Diregao da Pescas Sao Tomé and Principe Mr. George V. Everett Coordinator IDAP/DiPA Mr. Jan P. johnson IDAF/DIPA P.O. Box 4 Yeji Ghana Fisheries Project Shenge c/o FAO Box 71 Freetown/Sierra Leone Fisheries Dept. 6, Marina Parade Banjul, The Gambia 13.P. 165 Mbour B.P. 154 Dakar/Sénégal Projet GUI/87/025 FAO B.P. 633 Conakry/Guin6e Projet G01/87/025 FAO 633 Conakry/Guinée C.P. 59 P.P.A, Sao Tomé and Principe C.P. 59 Sao Tomé D.P Cotonou/Benin B.P Cotonou/Benin

19 Mr. Jan M. Haakonsen B.P IDAF/DIPA Cotonou/Benin Ms. Diana E. Tempolman B.P IDAF/DIPA Cotonou/Benin 13 Observateurs Mr. Bamba Ciss6 B.P Chercheur Preche Dakar/Sénégal Dept. P6)che, ENPA-TM Hr. Jean Bacie 200 Place du Portage Spécialiste en P6che Artisanale Hun Agence Canadienne du Dèveloppement Qu6bec/Canada CACDT1 Mr. Ajassane Samba B.P Biologiate de P6chen Dakar/Sén6gal CRODT Mr. Richard Pelletier B.P Ambassade du Canada Dakar/Sén6gal

20 14 Annexe Ordr_lPta. Mardi 21 Novembre 0930 Ouverture jnformelle Aspects administratifs Composition du bue_au de séance 1000 Compte rendu de la troisième r6union des officiers de Liaison 1030 Rapport sur 1r6volution du Projet DIPA 1530 OuvertuTe oificielle par le Ministre des Ressources Animales en prosence du Représentant de la FAO 1600 Rapport sur les projets pour le dévelopement de la péche artisanale dans la région. Mereredi 22 Novembre 0900 Rapport sur les projets pour le d6veloppement de la Oche artisanale dans la r6gion 1200 Visite sur les plages de p&che Hann, Yoff, Thiaroye Jeudi 23 Novembre 0900 Suite des rapports n,ux les pro:jets Suivi den d6bat L'aven!'i de LA réuniqn do.5 officiers de liaison autres agence de supervision, liens au pays DIPA et agencs de financement/exécution Conclusions and recommandations

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Forum régional pour les END de l'afrique francophone.

Forum régional pour les END de l'afrique francophone. Forum régional pour les END de l'afrique francophone. 24-26 Juin 2015- Saly, Sénégal Siré A. Diallo Program Coordinator West African Clean Cooking Alliance (WACCA), WWW.ECRE ECREEE EE.ORG WWW.ECREEE.ORG

Plus en détail

96AF POH TH. Rapport de la fluitième Réunion des Fonctionnaires de Liaison du DIPA. (Pointe-Noire, Congo, 03-09 novembre 1994)

96AF POH TH. Rapport de la fluitième Réunion des Fonctionnaires de Liaison du DIPA. (Pointe-Noire, Congo, 03-09 novembre 1994) FAO LIBRARY AN: 367293 PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRE DES PECHES ARTISANALES EN AFRIQUE DE L'OUEST 96AF POH TH DV LrnA Rapport Technique N 64 décembre 1994 Rapport de la fluitième Réunion des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA Nom du projet : Appui à l'intégration économique et au commerce du PIR 9 ème FED, volet "Soutien

Plus en détail

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Renforcement de la sûreté maritime en Afrique de l Ouest et du Centre: Réseau intégré de garde-côtes L OMI a mis au point, avec l aide

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

(Guinée EX.CL/671 (XIX)

(Guinée EX.CL/671 (XIX) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 32433 Telephonee 517700 Cables: OAU, ADDIS ABA ABA Website: www.africa u union.org CONSEIL EXECUTIF Dix-neuvième session ordinaire

Plus en détail

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 APERP Plus d emplois pour moins de pauvreté Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 Editorial Bien connu des acteurs de l emploi des pays

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou

SEMINAIRE CASCADe. Du 17 au 21 novembre 2008 Cotonou, Bénin Rendez vous à 8h30, le lundi 17 novembre à l Hôtel du Lac, Rue de l'hôtel du Lac, Cotonou Objectifs du séminaire SEMINAIRE CASCADe Le séminaire CASCADe de Cotonou a pour objectif principal de consolider l'expertise MDP et Marché Volontaire du Carbone au Bénin. Les objectifs finaux du séminaire

Plus en détail

III Réunion - Comité Ministériel de Politiques. du Projet PNUE / UE. du Corridor Biologique dans la Caraïbe

III Réunion - Comité Ministériel de Politiques. du Projet PNUE / UE. du Corridor Biologique dans la Caraïbe III Réunion - Comité Ministériel de Politiques du Projet PNUE / UE du Corridor Biologique dans la Caraïbe 18-19 septembre 2012, Port-au-Prince, Haïti Ordre du Jour Annoté Préliminaire c/ José Mesón esq.

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/3 4 février 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST

INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST 4 INCITATIONS FISCALES EN AFRIQUE DE L'OUEST Cette partie du rapport procède à une brève analyse d'une autre opportunité manquée d'accroître la base fiscale dans l'espace CEDEAO : les avantages fiscaux.

Plus en détail

SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006.

SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006. SYNTHESE DES REPONSES APPORTEES PAR AFRISTAT AUX QUESTIONS POSEES PAR LES PAYS PARTICIPANT AUX VISIOCONFERENCES SNDS DES 12 ET 17 MAI 2006. INFORMATIONS GÉNÉRALES La BAD compte appuyer les pays dans l

Plus en détail

1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Location de machines à café et fourniture de leurs consommables.

1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Location de machines à café et fourniture de leurs consommables. 1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS)

Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Système de gestion des données du secteur des transports (TSDMS) Exposé succinct I. Introduction II. Objet de la gestion des données du secteur des transports III. Efforts passés et présents par le SSATP

Plus en détail

estion de la dette Nouveau programme u CR I ARCHIV 97821 pt. 2 pro jets DRMS Formation relative aux Deuxieme partie

estion de la dette Nouveau programme u CR I ARCHIV 97821 pt. 2 pro jets DRMS Formation relative aux Deuxieme partie La estion de la dette Nouveau programme u CR I Deuxieme partie Formation relative aux pro jets DRMS GO"" RD 1 Centre de recherches pour le d6veloppement international Ottawa, Canada ARCHIV 97821 pt. 2

Plus en détail

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe)

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) LE TRIBUNAL EST SAISI DU FOND DANS L'AFFAIRE "D'AVITAILLEMENT" DE NAVIRES

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

Succursale Auto Hall à Marrakech

Succursale Auto Hall à Marrakech Succursale Auto Hall à Marrakech DOSSIER DE PRESSE JEUDI 27 MAI 2004 Voitures Véhicules utilitaires Véhicules industriels Matériel agricole Engins de Travaux Publics p l u s d e s e r v i c e s à p r o

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S I~,0:.----------, c 1 M A CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES.'.- 1. ~ 0 0 0 SI: C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S REGLEMENT N,.ICIMAlPCMA/ CE/ SG/ 2DD9

Plus en détail

Ce rapport se base sur les informations datant de février 2002, date où l étude a été effectuée.

Ce rapport se base sur les informations datant de février 2002, date où l étude a été effectuée. La monnaie utilisée au Sénégal est le franc CFA (FCFA : Communauté Financière Africaine). Le taux du franc CFA par rapport au yen, en date du 1er janvier 2003, est de 0,19 yens/ 1FCFA (d après le taux

Plus en détail

LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT

LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT 1 REUNIONS STATUTAIRES DE L'ACI POUR L'AFRIQUE --------------------- Cotonou, du 21 au 25 Août 2000 -=-=-=-=-=-=- LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT Dr Oumar OUATTARA

Plus en détail

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta PROJET FORMATION DE LEADERS POUR LA DEMOCRATISATION ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA MUNICIPALITE DE SAN JOSE DE CUCUTA COLOMBIE. 1. CADRE D'INSERTION DU PROJET Les conditions de vie de la population,

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER

GUIDE DE L ÉTUDIANT BOURSIER MISSION UNIVERSITAIRE DE TUNISIE À MONRÉAL 1255, rue University, bureau 601 Montréal, (Québec) H3B 3V9 CANADA Tél : (1) 514-284-9249 Fax : (1) 514-284-9403 E-mail : courriel@mutan.org www.mutan.org GUIDE

Plus en détail

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI

BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA BP 3243, Addis Abeba, Ethiopie. Téléphone : +251 11 5517700 Fax : +251 11 5517844 Site Web : www.au.int COMEDAF VI PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DU BUREAU

Plus en détail

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE

RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE L 82/56 2.6.204 RÈGLEMENTS INTÉRIEURS ET DE PROCÉDURE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE LE CONSEIL DE SURVEILLANCE PRUDENTIELLE DE LA BANQUE CENTRALE

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

9352/15 ADD 1 eux/sc 1 DPG

9352/15 ADD 1 eux/sc 1 DPG Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 22 juin 2015 (OR. en) 9352/15 ADD 1 PROJET DE PROCÈS-VERBAL Objet: PV/CONS 29 COMPET 287 RECH 182 ESPACE 11 3392 e session du Conseil de l'union européenne (COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 Canada 8^1 Agriculture Canada Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 AUG ftïiï? ] 3 I999 1*1 m y f/jfwjêkw Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture

Plus en détail

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle

Fiche Technique n 2. Le cycle de projet à la Banque Mondiale. Étapes du cycle Fiche Technique n 2 Le cycle de projet à la Banque Mondiale Étapes du cycle Stratégie d'assistance au pays La Banque reconnaît que l'assistance fournie dans le passé, y compris par ses propres services,

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

RAPPORT DU PRÉSIDENT DU COMITÉ D'ORIENTATION DES CHEFS D'ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DU NEPAD (HSGOC)

RAPPORT DU PRÉSIDENT DU COMITÉ D'ORIENTATION DES CHEFS D'ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DU NEPAD (HSGOC) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.: (251-11) 551 38 22 Fax: (251-11) 551 93 21 E-mail: situationroom@africa-union.org CONFÉRENCE DE L'UNION AFRICAINE

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Séance 2.3 Partie 2 Étude de cas #2. Présentation: 2.3b (#2) SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL

Séance 2.3 Partie 2 Étude de cas #2. Présentation: 2.3b (#2) SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL SUPPORTS DE FORMATION EN MATIÈRE DE TRANSPORT RURAL Module 2: Planification, conception, évaluation et mise en œuvre Analyse économique d'un projet routier d'accès de base en milieu rural: Andhra Pradesh,

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ******

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Université de Dschang Département de Genie Rural SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Dschang, du 24 au 26 Juillet 2006 ******* Document d orientation

Plus en détail

Directives pour les candidats. Soutenir la Transition Énergétique

Directives pour les candidats. Soutenir la Transition Énergétique Directives pour les candidats Soutenir la Transition Énergétique Copyright IRENA janvier 2015 Sauf indiqué autrement, le matériel de cette publication peut librement être utilisé, partagé ou réimprimé,

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard Cote du document: EB 2014/111/R.20 Point de l ordre du: jour: 12 c) Date: 20 mars 2014 Distribution: Publique Original: Anglais F Proposition d'un accord de fonds supplémentaires avec la Fondation MasterCard

Plus en détail

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes.

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes. Introduction L'objectif de mon TIPE est la reconnaissance de sons ou de notes de musique à l'aide d'un réseau de neurones. Ce réseau doit être capable d'apprendre à distinguer les exemples présentés puis

Plus en détail

Accès des populations rurales au capital en Agroland

Accès des populations rurales au capital en Agroland PROGRAMME DE FORMATION AUX POLITIQUES DE LA FAO Programme de renforcement des capacités sur les politiques et les stratégies relatives à l'agriculture et au développement rural Ressources en ligne pour

Plus en détail

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais

CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième session ordinaire 15 16 juillet 2012 Addis-Abeba (Ethiopie) Assembly/AU/7(XIX) Original : Anglais AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax: +251115517844 Website: www.africa-union.org SC7786 CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE Dix-neuvième

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: CHEF DE BUREAU RÉGIONAL, RÉSEAU AFRICAIN D EXPERTISE EN BIOSÉCURITÉ (ABNE) NO.VA/NPCA/22 L Union Africaine (UA), créée en tant qu

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, fv'ilnistere DU DEVELOPPEMENT A LA BASE, DE L'ARTISANAT, DE LA JEUNESSE ET DE L'EMPLOI DES JEUNES MINISTERE DE L'ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DES COLLECTIVITES LOCALES REPUBLIQUE

Plus en détail

Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches.

Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches. Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches 30 octobre 2014 1 Aperçu But Contexte stratégique (besoins/attentes/progrès/abordabilité)

Plus en détail

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661 Initulé de poste et classe : Avis de vacance de poste n : Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 5027FE-RE Date limite de dépôt des candidatures : 10.06.2015 Unité administrative

Plus en détail

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique 1 I. Introduction Le Fonds NEPAD pour le changement climatique a été créé en 2014 par l Agence de la planification et de coordination du

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS CONFÉRENCE MONDIALE DE DÉVELOPPEMENT DES TÉLÉCOMMUNICATIONS (CMDT-98) La Valette, Malte, 23 mars - 1 avril 1998

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

VIREMENT DE CRÉDITS DE TITRE À TITRE N V/AB-08/T/15

VIREMENT DE CRÉDITS DE TITRE À TITRE N V/AB-08/T/15 BUDGET GÉNÉRAL - EXERCICE 2015 SECTION V - COUR DES COMPTES Luxembourg, le 04/09/2015 VIREMENT DE CRÉDITS DE TITRE À TITRE N V/AB-08/T/15 En vertu de l'article 25, paragraphe 1, du règlement financier,

Plus en détail

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L'AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L'EST ET AUSTRALE

FIDA : LA PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE L'AGRICULTURE EN AFRIQUE DE L'EST ET AUSTRALE Quels modes d interventions pour améliorer la contribution de la microfinance au financement de l agriculture Fida : la problématique du financement de l'agriculture en Afrique de l'est et Australe (4/6)

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

LOI du 4 FEVRIER 2000 relative à la création de l'agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Mon. 18.II.2000) (1)

LOI du 4 FEVRIER 2000 relative à la création de l'agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Mon. 18.II.2000) (1) LOI du 4 FEVRIER 2000 relative à la création de l'agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Mon. 18.II.2000) (1) Modifications: L. 13 juillet 2001 (Mon. 4.VIII.2001) L. 24 décembre 2002

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

SREP/SC.13/3 19 avril 2015. Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015. Point 3 de l'ordre du jour

SREP/SC.13/3 19 avril 2015. Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015. Point 3 de l'ordre du jour Réunion du Sous-comité du SREP Washington Mercredi 13 mai 2015 SREP/SC.13/3 19 avril 2015 Point 3 de l'ordre du jour RAPPORT D'ACTIVITÉ SEMESTRIEL DU SREP (RÉSUMÉ) DÉCISION PROPOSÉE Ayant examiné le Rapport

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest Economic Community Of West African States Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest rotocole additionnel A/SP.2/12/01 portant amendement du Protocole portant création d une Carte Brune CEDEAO

Plus en détail

Réseau Ouest et Centre Africain des laboratoires vétérinaires de diagnostic pour l'influenza aviaire et les autres maladies transfrontières

Réseau Ouest et Centre Africain des laboratoires vétérinaires de diagnostic pour l'influenza aviaire et les autres maladies transfrontières Réseau Ouest et Centre Africain des laboratoires vétérinaires de diagnostic pour l'influenza aviaire et les autres maladies transfrontières Objectifs du réseau Deuxième plan d'action 2009 Objectif global:

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Visa de résident. temporaire. Directives du bureau des visas de Dakar. Table des matières

IMMIGRATION Canada. Visa de résident. temporaire. Directives du bureau des visas de Dakar. Table des matières IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Visa de résident temporaire Visa de résident temporaire Directives du bureau des visas de Dakar Pour les pays suivants : Burkina-Faso, Cameroun,

Plus en détail

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014.

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014. UNITED NATIONS EP UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4 United Nations Environment Programme Distr.: Restricted 17 March 2014 Original: French 11è Réunion de la Conférence des Parties de la Convention pour la

Plus en détail

ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS LISTE DE DECISIONS

ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS LISTE DE DECISIONS AHOClATIOH DES BA.NQUES ({NTRA.lES AflUCAltm ASSOCIATION Of AfRICAtI CENTRAL BAt!KS ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) 36 ème REUNION ORDINAIRE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS (Alger, Algérie,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire. TERMES DE REFERENCE Version finale

CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire. TERMES DE REFERENCE Version finale CONTRAT CADRE BENEFICIAIRE EUROPEAID/119860/C/SV/multi Lot N 1 : Développement rural et sécurité alimentaire TERMES DE REFERENCE Version finale Etude de faisabilité Projet d'appui à la Confédération Nationale

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Multifonctionnelles» du Mali

Multifonctionnelles» du Mali COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION DES ENERGIES

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE Nous, États membres du Mécanisme régional de gestion des pêches des Caraïbes, RECONNAISSONS que toute pêche illicite,

Plus en détail

S.A.E.I.F - Bureau d Études

S.A.E.I.F - Bureau d Études La société Africaine d Études & d Ingénierie Financière est un bureau d Études multidisciplinaire qui travaille depuis 1997 dans le domaine de l appui au développement en Afrique. La SAEIF Bureau d Études

Plus en détail

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure Fiche 2 Programme pour l eau et l assainissement Un partenarait international pour aider les populations défavorisées a avoir un accès durable à des services d eau et d assainissement améliorés Réforme

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 9 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur le financement pour la croissance et le financement à long terme de l'économie européenne

Plus en détail

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/5

Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/5 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 313 e session, Genève, 15-30 mars 2012 GB.313/PFA/5 Section du programme, du budget et de l administration Segment relatif aux audits et au contrôle

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS UNITED NATIONS NATIONS UNIES BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS Plate-forme des femmes pour l Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération Objet

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information. Conseil d'etat Assemblée

Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information. Conseil d'etat Assemblée Dalloz jurisprudence Valeur constitutionnelle de la Chartre de l'environnement et droit à l'information Conseil d'etat Assemblée 3 octobre 2008 n 297931 Citations Dalloz Codes : Code de l'environnement,

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ----------

MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ---------- Ministère de l Economie Maritime ------------- Direction des Industries de Transformation de la Pêche MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ---------- ACTIONS ENTREPRISES OU A ENTREPRENDRE

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail